Classement énergétique des logements : une réforme pas si anodine pour les propriétaires

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
lavocre31
Messages : 782
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Classement énergétique des logements : une réforme pas si anodine pour les propriétaires

#1 Message par lavocre31 » 25 août 2021, 07:04

https://www.europe1.fr/societe/reforme- ... es-4063393
Une réforme initiée pendant l'été, et passée un peu inaperçue, pourrait impacter des milliers de Français propriétaires d'un logement. Le classement énergétique des biens évoluent à la suite d'un changement du mode de calcul, et cela pourrait impacter plusieurs centaines de milliers d'appartements et de maisons, dont la note pourrait s'en retrouver dégradée.
En douce comme d'habitude.
Conséquence : plusieurs centaines de milliers de logements bien isolés, mais chauffés au fioul ou au gaz, risquent de basculer des lettres A, B, C ou D, plutôt positive, aux lettres E, F, ou G, qui caractérisent les biens les plus énergivores.
Nouvelle mode...
Dans tous les cas, si vous comptez vendre ou louer votre logement dans les mois ou les semaines qui viennent, il sera impératif de réaliser un nouveau diagnostic de performance énergétique, le précédent n'étant plus d'actualité.
On donne encore des sous sous à des parasites.

Korn
-+
-+
Messages : 2339
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Classement énergétique des logements : une réforme pas si anodine pour les propriétaires

#2 Message par Korn » 25 août 2021, 13:02

Les 2 grandes réformes cumulées, on est effectivement sur quelque chose qui n'est plus du tout anodin.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 12061
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Classement énergétique des logements : une réforme pas si anodine pour les propriétaires

#3 Message par Vincent92 » 25 août 2021, 15:00

L'article est vraiment de très mauvaise qualité. On gagnerait vraiment à trier les articles postés plutot que de faire topic sur topic pour le même sujet en mettant tous les articles de presse qui traitent de loin l'immobilier...
Non seulement il ne donne aucun détail mais en plus s'est imprécis voir archi-faux. On mélange carrément des affirmations entre elle pour conclure un truc complétement faux.

Les gros changements sont les suivants :

- Une méthode unique pour le calcul du DPE (la méthode 3CL) sera appliquée pour l’ensemble des logements (comme c'est le cas pour les logements récents/semis récent).
Alors qu'auparavant, on prenait la consommation pour les vieux logements. Ce qui va entrainer des changements de classe énergétique à la hausse ou à la baisse par rapport à un précédent diagnostic.
- Une seule étiquette qui englobe la consommation d’énergie primaire et les émissions de gaz à effet de serre
- Une opposabilité du DPE aux tiers
- Dans le cas d'un logement collectif (notamment en copropriété), il est possible de ne faire réaliser qu'un seul DPE pour l'immeuble qui profitera à tous ses propriétaires. Néanmoins, un copropriétaire ayant réalisé des travaux dans son logement gardera toujours la possibilité de remplacer ce DPE généré à partir des données collectives par un DPE individuel pour mieux valoriser les travaux entrepris.
- DPE opposable
- Une meilleur étiquette pour les logements chauffés à l'électricité : coefficient de conversion en énergie primaire (Pef) de l’électricité sera de 2,3 au lieu de 2,58 actuellement. Ce qui donnera une meilleure étiquette au logement tout électrique et permettra d'être moins exigent dans le neuf pour les logements électriques.

Les contraintes pour les bailleurs ont également été repoussé une nouvelle fois.
Modifié en dernier par Vincent92 le 25 août 2021, 15:05, modifié 2 fois.

Avatar du membre
coolfonzi
-++
-++
Messages : 4793
Enregistré le : 05 févr. 2009, 20:29
Localisation : Dans une faille spatio-temporelle

Re: Classement énergétique des logements : une réforme pas si anodine pour les propriétaires

#4 Message par coolfonzi » 25 août 2021, 15:04

On va faire combien de file differents pour le meme sujet ?
Bonjour chez vous ! :D

lavocre31
Messages : 782
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Re: Classement énergétique des logements : une réforme pas si anodine pour les propriétaires

#5 Message par lavocre31 » 25 août 2021, 16:13

Vincent92 a écrit :
25 août 2021, 15:00
L'article est vraiment de très mauvaise qualité. On gagnerait vraiment à trier les articles postés plutot que de faire topic sur topic pour le même sujet en mettant tous les articles de presse qui traitent de loin l'immobilier...
Non seulement il ne donne aucun détail mais en plus s'est imprécis voir archi-faux. On mélange carrément des affirmations entre elle pour conclure un truc complétement faux.

Les gros changements sont les suivants :

- Une méthode unique pour le calcul du DPE (la méthode 3CL) sera appliquée pour l’ensemble des logements (comme c'est le cas pour les logements récents/semis récent).
Alors qu'auparavant, on prenait la consommation pour les vieux logements. Ce qui va entrainer des changements de classe énergétique à la hausse ou à la baisse par rapport à un précédent diagnostic.
- Une seule étiquette qui englobe la consommation d’énergie primaire et les émissions de gaz à effet de serre
- Une opposabilité du DPE aux tiers
- Dans le cas d'un logement collectif (notamment en copropriété), il est possible de ne faire réaliser qu'un seul DPE pour l'immeuble qui profitera à tous ses propriétaires. Néanmoins, un copropriétaire ayant réalisé des travaux dans son logement gardera toujours la possibilité de remplacer ce DPE généré à partir des données collectives par un DPE individuel pour mieux valoriser les travaux entrepris.
- DPE opposable
- Une meilleur étiquette pour les logements chauffés à l'électricité : coefficient de conversion en énergie primaire (Pef) de l’électricité sera de 2,3 au lieu de 2,58 actuellement. Ce qui donnera une meilleure étiquette au logement tout électrique et permettra d'être moins exigent dans le neuf pour les logements électriques.

Les contraintes pour les bailleurs ont également été repoussé une nouvelle fois.
Franchement je ne dois pas être assez intelligent pour juger de ce qui est bien écrit ou pas.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 12061
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Classement énergétique des logements : une réforme pas si anodine pour les propriétaires

#6 Message par Vincent92 » 25 août 2021, 16:49

Je ne crois pas que cela soit une question d'intelligence mais de sélectivité.
Je ne comprends pas pourquoi tu ouvres un nouveau topic sur le même sujet pour mettre un article absolument pas détaillé, avec des contradictions d'une phrase sur l'autre et où l'on n'apprend rien de nouveau.
Tu as par ailleurs le droit de faire ce que tu veux. C'était davantage destiné à la modération qui pourrait à minima fusionner les topics.

Il y a plein d'informations qu'on pourrait traiter sur ce thème.
Par exemple, prendre une maison chauffée toute électrique notée à ~200, soit moins bien que milieu de D (ce qui était plutôt pas si mal vu le handicap qu'il y avait sur l'électrique avant la réforme) :

Image

Regarder le niveau système et comprendre qu'elle va très probablement passer C par combinaison d'un système de notation plus favorable/moins exigent pour les 4 premières lettres (l'exigence pour avoir C passe de 150 à 180) et d'un davantage moins grand qu'on donnait (pour des raisons politiques) au chauffage électrique :

Image

Faire la même chose pour un logement ancien chauffé faiblement par les occupants au fioul notée fin de E/début F (le G commence commence à 420 contre 450 avant) ou encore le logement pas si mal en consommation électrique mais catastrophique en gaz à effet de serre qui va prendre des points (on prend le plus mauvais des deux).

Détailler les calculs et les méthodologies.

Comprendre aussi qu'il y a une certaine manipulation à l'œuvre pour nous expliquer que c'est l'état fait tout pour pousser alors que cela devrait déjà être mis en place aujourd'hui pour les logements de plus de 400 et qu'on aura au mieux - si ce n'est pas encore repoussé - la mise en place pour les bailleurs à plus de 420 en 2025 qu'on finira probablement par financer au moins en partie (ils ont déjà accès à MaPrimeRenov). Bref, comment faire passer plusieurs reculades successives prévisibles pour des avancées...

Bref, il y a tant de chose à expliquer sur ce sujet...

L'article que tu as mis est une grosse fake new. Plein de logements bien isolés qui seront noté F ou G... :roll:
Il y aura des logements gagnants et des logements perdants. Mais des logements bien isolés avec peu de gaz à effet de serre ne seront pas considérés comme des passoires. Peu importe le type de chauffage.

L'état indique que le nombre de passoires devraient être plus ou moins le même avec le nouveau calcul dû au fait que les logements électriques seront mieux notés. On a le droit de ne pas le croire. Mais, cela parait nettement plus crédible que les chiffres de ton article.

lavocre31
Messages : 782
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Re: Classement énergétique des logements : une réforme pas si anodine pour les propriétaires

#7 Message par lavocre31 » 26 août 2021, 06:33

Moi qui habite une maison équipée en tout électrique, comment je peux savoir comment elle est classée ?
Je ne peux pas partir de ma conso élec annuelle et diviser par le nb de m2 puisque qu'une partie de cette élec sert à autre chose que du chauffage.

Je sais juste que je tourne autour de 2000 euros par an:
* à peine 300 euros en janvier qui a été le pire en terme de conso
* 125 euros/mois sur juin, juillet, août
Donc 2000-125*12=500 euros de chauffage ? (ah ben non il y a l'eau chaude sanitaire à prendre en compte).

Ensuite quelle est la surface à prendre en compte: SHON, SHOB, surface de plancher, emprise au sol ? :roll:
J'avais 169m2 de SHOB, donc peut-être que j'ai 150m2 de surface de plancher...

Tout ça me fait bien marrer: 2000 euros d'électricité à l'année c'est à peu près mon impôt foncier (et encore je paye toujours la TH).
Par contre j'ai une voiture qui roule au SP...

lavocre31
Messages : 782
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Re: Classement énergétique des logements : une réforme pas si anodine pour les propriétaires

#8 Message par lavocre31 » 26 août 2021, 06:43

lavocre31 a écrit :
26 août 2021, 06:33
Moi qui habite une maison équipée en tout électrique, comment je peux savoir comment elle est classée ?
Je ne peux pas partir de ma conso élec annuelle et diviser par le nb de m2 puisque qu'une partie de cette élec sert à autre chose que du chauffage.

Je sais juste que je tourne autour de 2000 euros par an:
* à peine 300 euros en janvier qui a été le pire en terme de conso
* 125 euros/mois sur juin, juillet, août
Donc 2000-125*12=500 euros de chauffage ? (ah ben non il y a l'eau chaude sanitaire à prendre en compte).

Ensuite quelle est la surface à prendre en compte: SHON, SHOB, surface de plancher, emprise au sol ? :roll:
J'avais 169m2 de SHOB, donc peut-être que j'ai 150m2 de surface de plancher...

Tout ça me fait bien marrer: 2000 euros d'électricité à l'année c'est à peu près mon impôt foncier (et encore je paye toujours la TH).
Par contre j'ai une voiture qui roule au SP...
https://blog.locservice.fr/nouveau-dpe- ... -7690.html

Ainsi, avec le nouveau DPE :

* Le facteur de conversion en énergie primaire de l’électricité (reflétant la quantité d’énergie primaire pour produire un kWh d’électricité) passera de 2,58 à 2,3. Autrement dit, les chauffages électriques seront considérés comme un peu moins énergivores qu’avant : en effet, le chiffre de 2,58 est assez ancien et ne reflète pas les progrès effectués en matière de déperdition d’énergie lors de la production et de l’acheminement de l’électricité.

* La valeur du contenu carbone de l’électricité (reflétant la quantité de CO2 émise pour produire un kWh d’électricité) sera abaissée de 180 à 79g CO2/kWh. Un chiffre qui colle beaucoup mieux à la réalité de la production actuelle d’électricité en France.


Bon ben en conso réelle (j'ai pris la conso totale) je suis classé B à la limite du A.
une clim réversible me ferait passer en A mais est-ce vraiment rentable ?

castralroc
Messages : 356
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: Classement énergétique des logements : une réforme pas si anodine pour les propriétaires

#9 Message par castralroc » 28 août 2021, 00:11

Vincent92 a écrit :
25 août 2021, 16:49
Je ne crois pas que cela soit une question d'intelligence mais de sélectivité.
Je ne comprends pas pourquoi tu ouvres un nouveau topic sur le même sujet pour mettre un article absolument pas détaillé, avec des contradictions d'une phrase sur l'autre et où l'on n'apprend rien de nouveau.
Tu as par ailleurs le droit de faire ce que tu veux. C'était davantage destiné à la modération qui pourrait à minima fusionner les topics.

Il y a plein d'informations qu'on pourrait traiter sur ce thème.
Par exemple, prendre une maison chauffée toute électrique notée à ~200, soit moins bien que milieu de D (ce qui était plutôt pas si mal vu le handicap qu'il y avait sur l'électrique avant la réforme) :

Image

Regarder le niveau système et comprendre qu'elle va très probablement passer C par combinaison d'un système de notation plus favorable/moins exigent pour les 4 premières lettres (l'exigence pour avoir C passe de 150 à 180) et d'un davantage moins grand qu'on donnait (pour des raisons politiques) au chauffage électrique :

Image

Faire la même chose pour un logement ancien chauffé faiblement par les occupants au fioul notée fin de E/début F (le G commence commence à 420 contre 450 avant) ou encore le logement pas si mal en consommation électrique mais catastrophique en gaz à effet de serre qui va prendre des points (on prend le plus mauvais des deux).

Détailler les calculs et les méthodologies.

Comprendre aussi qu'il y a une certaine manipulation à l'œuvre pour nous expliquer que c'est l'état fait tout pour pousser alors que cela devrait déjà être mis en place aujourd'hui pour les logements de plus de 400 et qu'on aura au mieux - si ce n'est pas encore repoussé - la mise en place pour les bailleurs à plus de 420 en 2025 qu'on finira probablement par financer au moins en partie (ils ont déjà accès à MaPrimeRenov). Bref, comment faire passer plusieurs reculades successives prévisibles pour des avancées...

Bref, il y a tant de chose à expliquer sur ce sujet...

L'article que tu as mis est une grosse fake new. Plein de logements bien isolés qui seront noté F ou G... :roll:
Il y aura des logements gagnants et des logements perdants. Mais des logements bien isolés avec peu de gaz à effet de serre ne seront pas considérés comme des passoires. Peu importe le type de chauffage.

L'état indique que le nombre de passoires devraient être plus ou moins le même avec le nouveau calcul dû au fait que les logements électriques seront mieux notés. On a le droit de ne pas le croire. Mais, cela parait nettement plus crédible que les chiffres de ton article.
C’est pourtant le cas.
Je viens d’acheter une maison DPE D donc plutôt bien isolée (180 m, bâtiment année 60)

Ben elle va passer F car chauffage au fioul.

Après c’est pas grave je compte rester au moins 6-7 ans ici donc il faudra à terme que j’investisse 15-20k dans une pompe à chaleur et ça devrait le faire. Ville dense en IDF, donc pas de soucis pour rester rentable… mais d’autres n’auront pas cette chance.

Avatar du membre
Osef
Modérateur
Modérateur
Messages : 4960
Enregistré le : 12 oct. 2005, 14:52

Re: Classement énergétique des logements : une réforme pas si anodine pour les propriétaires

#10 Message par Osef » 29 août 2021, 13:24

Vincent92 a écrit :
25 août 2021, 16:49
[...]
Merci pour ce long message détaillé et en particulier sur l'infographie concernant le mode de calcul.
Cependant, je ne comprends toujours pas comment fonctionne cette notation selon les 2 critères, car l'échelle proposée ne me semble pas recouvrir tous les cas. Exemple :
Un logement qui consommerait 430kWh/m2/an et qui produirait 80kg de CO2/m2/an, n'appartient formellement à aucune catégorie. Je suppose qu'on retiendra le plus défavorable des 2 critères pour le classer, soit ici G pour la consommation d'énergie. Mais si tel est le cas, le fait de présenter le nouveau barème comme une synthèse des 2 anciens axes d'évaluation est trompeur. Ça aurait été le cas si une bonne note sur une des 2 mesures pouvait compenser une mauvaise note sur l'autre.
Osef plus
Troll de luxe ® détrôné

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 12061
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Classement énergétique des logements : une réforme pas si anodine pour les propriétaires

#11 Message par Vincent92 » 29 août 2021, 15:55

Osef a écrit :
29 août 2021, 13:24
Vincent92 a écrit :
25 août 2021, 16:49
[...]
Merci pour ce long message détaillé et en particulier sur l'infographie concernant le mode de calcul.
Cependant, je ne comprends toujours pas comment fonctionne cette notation selon les 2 critères, car l'échelle proposée ne me semble pas recouvrir tous les cas. Exemple :
Un logement qui consommerait 430kWh/m2/an et qui produirait 80kg de CO2/m2/an, n'appartient formellement à aucune catégorie. Je suppose qu'on retiendra le plus défavorable des 2 critères pour le classer, soit ici G pour la consommation d'énergie. Mais si tel est le cas, le fait de présenter le nouveau barème comme une synthèse des 2 anciens axes d'évaluation est trompeur. Ça aurait été le cas si une bonne note sur une des 2 mesures pouvait compenser une mauvaise note sur l'autre.
C'est bien le moins favorable qui sera retenu. Un logement 430kWh/m2/an sera forcément G, peu importe le niveau d'émission de CO2. Idem pour un logement avec plus de 101 d'émission de C02 idem, peu importe le niveau de consommation électrique.
Si la consommation énergétique d’un logement est de 120 KWh/m²/an mais que ses émissions de CO2 sont estimées à 58 kg CO2/m²/an, il sera classé E
Cela désavantage pas mal les logements des années 60-70 qui ne sont pas forcément très mauvais en terme de consommation électrique mais une catastrophe en terme d'émission de C02.
Comme dit, il y aura des gagnants et des perdants.

lavocre31
Messages : 782
Enregistré le : 22 août 2020, 22:00

Re: Classement énergétique des logements : une réforme pas si anodine pour les propriétaires

#12 Message par lavocre31 » 31 août 2021, 12:08

A quand un impôt sur l'étiquette énergétique des logements ?