Les diagnostics de performance énergétiques à côté de la plaque de la consommation réelle des logements

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
james
Messages : 73
Enregistré le : 14 sept. 2019, 20:25

Les diagnostics de performance énergétiques à côté de la plaque de la consommation réelle des logements

#1 Message par james » 14 janv. 2023, 15:41

Code : Tout sélectionner

Une récente étude pointe le grand écart entre l’énergie utilisée par une habitation et son DPE, à peine plus prédictif que s’il avait été attribué au hasard

Code : Tout sélectionner

Ce résultat peut signifier trois choses : soit la méthodologie de calcul des diagnostics de performance énergétiques est mauvaise, soit la plupart des diagnostiqueurs ne font pas bien leur travail, soit les différences de comportement de consommation des occupants des logements sont telles qu’un diagnostic, même fiable, ne peut pas prédire le niveau de consommation. Soit les trois à la fois. La société ne s’est pourtant basée que sur des DPE effectués avec la méthodologie la plus récente (juin 2021, méthode 3CL), censée être la plus fiable. Elle s’est focalisée sur des logements auquel des utilisateurs lui a laissé l’accès à un an minimum de données, qu’elle a pu croiser avec les résultats de la base de DPE fournie par l’Ademe. 
A deux doigts de découvrir la conductivité thermique mais vraiment à deux doigts. Quand le diagnostique prévoit d'ignorer cela et de cocher uniquement des cases betement on va bien rigoler ou pas.

https://www.liberation.fr/societe/les-d ... J74K7T7DQ/

Avatar du membre
Ardoise
-+
-+
Messages : 2456
Enregistré le : 25 juin 2021, 22:09

Re: Les diagnostics de performance énergétiques à côté de la plaque de la consommation réelle des logements

#2 Message par Ardoise » 14 janv. 2023, 17:06

james a écrit :
14 janv. 2023, 15:41

Code : Tout sélectionner

Une récente étude pointe le grand écart entre l’énergie utilisée par une habitation et son DPE, à peine plus prédictif que s’il avait été attribué au hasard

Code : Tout sélectionner

Ce résultat peut signifier trois choses : soit la méthodologie de calcul des diagnostics de performance énergétiques est mauvaise, soit la plupart des diagnostiqueurs ne font pas bien leur travail, soit les différences de comportement de consommation des occupants des logements sont telles qu’un diagnostic, même fiable, ne peut pas prédire le niveau de consommation. Soit les trois à la fois. La société ne s’est pourtant basée que sur des DPE effectués avec la méthodologie la plus récente (juin 2021, méthode 3CL), censée être la plus fiable. Elle s’est focalisée sur des logements auquel des utilisateurs lui a laissé l’accès à un an minimum de données, qu’elle a pu croiser avec les résultats de la base de DPE fournie par l’Ademe. 
A deux doigts de découvrir la conductivité thermique mais vraiment à deux doigts. Quand le diagnostique prévoit d'ignorer cela et de cocher uniquement des cases betement on va bien rigoler ou pas.

https://www.liberation.fr/societe/les-d ... J74K7T7DQ/
Entendu , que si le confort des occupants s'est amélioré le reste de l'isolation ce n'est pas très écolo, à voir à l'usage les plaques de polystyrène dans 20 ans.
Ardoise s'efface.