cruel dilemne pour les taux, votre avis ?

Débats sur le thème de l'immobilier, anecdotes et annonces
Verrouillé
Message
Auteur
Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12894
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

cruel dilemne pour les taux, votre avis ?

#1 Message par cashisking » 24 mai 2005, 20:43

la bce fixe les taux directeurs de la zone euro. elle fixe le loyer de l'argent. dans la zone euro, nous avons (entre autres) l'Allemagne et la France.

l'Allemagne vit un krach immo depuis 15 ans, la consommation y est très faible (voir revue de presse).
la France vit une flambée des prix de l'immobilier, la consommation semble sauver une partie des meubles.

comment concilier une politique monétaire unique avec des cas aussi différents ? cela explique-t-il le statut quo de la bce depuis si longtemps ?

personnellement, je penche pour une baisse des taux à court terme.

Avatar du membre
Gandalf_barbones
gold member
Messages : 3608
Enregistré le : 20 mai 2005, 19:35
Contact :

#2 Message par Gandalf_barbones » 24 mai 2005, 20:46

je ne suis aps expert, mais vu la situation actuelle, le statu quo est peut etre ce qu'il y a de moins pire

JCM31

Corrélation taux et prix immo

#3 Message par JCM31 » 25 mai 2005, 17:32

Il ne faut pas systématiquement penser sur le schéma
Baisse des taux => hausse des prix
L'exemple du Japon nous montre bien que le prix de l'immo peut-être décorrelé de la baisse des taux !
La baisse des loyers (plus que probable) va certainement peser (psychologiquement) sur le marché immo et l'argent pas cher ne suffira plus à tenir le marché....

Fredd
Messages : 485
Enregistré le : 25 mai 2005, 14:17

Taux et remboursements

#4 Message par Fredd » 25 mai 2005, 18:32

Petit exemple :

Emprunt de 150,000€ sur 20ans à 3.75% (taux actuel)

S'il y a une forte hausse des taux, disons 2% donc 5.75%, les mensualités de remboursement de l'emprunt augmentent de....164€.
On voit bien que mensualisé, et c'est ce qui compte pour quelqu'un qui rembourse avec son salaire, l'impact est très faible.
Donc ce n'est pas la hausse des taux, très improbable à court terme, qui va provoquer un krach du résidentiel.
Et comme le dit JCM31, il suffit de voir l'exemple du Japon, taux bas et baisse de l'immobillier ça existe.

Je crois plutôt à un retournement de conjoncture économique. Aujourd'hui les ménages sont à l'endettement maximum, il n'y a plus de capacité d'emprunt, et les taux ne peuvent pas baisser beaucoup plus.
Trop d’emprunts à rembourser pour que les gens puissent consommer et pas de croissance, et même baisse, des exportations étant donnée la concurrence de la Chine et de l’Inde : économie en panne sèche. Pas d’acheteurs, hausse du chômage et sentiment de précarité pour les actifs, dans le même temps ventes des retraités investisseurs en herbe qui ont de meilleurs rendements ailleurs/trouvent l’immo trop compliqué à gérer/ ont besoin d’argent disponible. Et on est parti pour plusieurs années de baisse.

Polvadot

Maxime a raison

#5 Message par Polvadot » 26 mai 2005, 17:05

Les gens ne sont plus optimistes . Le revirement a commencé dans les années 1980-1985 et ensuite le pessimisme a été généralisé. J'ai acheté un pavillon en RP en 1973 : remboursement a peine plus cher que mon loyer a Paris 16° . Ensuite c'est passé avec une facilité, car vers 1978,1985 l'inflation était supérieure a mon taux d'emprunt ( 9%) La France " tournait" bien ,on pouvait emprunter et rembourser car les salaires étaient souvent augmentés. Et puis un jour un ministre des finances (qui s'est suicidé depuis) a décidé qu'il ne fallait plus d'inflation. Or chacun sait qu'il faut un peu d'inflation dans un pays (sans retomber dans des taux de 12 ou 13% comme je l'ai connu) Et voila la machine était enrayée et depuis ? Et bien on a depuis Maastricht la Banque Centrale Européenne. Eux dés qu'ils entendent le mot inflation ils sortent leur révolver. Ca coute 5 millions de chomeurs allemands, 4,5 millions de chomeurs+RMIstes français, mais eux ils sont payés au mois et grassement. Alors........... :cry:

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12894
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

#6 Message par cashisking » 26 mai 2005, 19:52

Maxime a écrit :Je ne pense pas que la hausse ou la baisse des taux pourront changer quelque chose

Les francais comme les européens souffrent de désespérance à mon avis
C'est bien mon avis. Les gens ne croient plus en rien. Comme le disait un compte-rendu des préfets au gouvernement : (je ne me souviens plus du texte exact paru dans le Monde)
"les gens sont désespérés. C'est d'ailleurs pour ça que la situation est calme. ils savent que quoiqu'ils fassent, rien ne bougera".

Les causes : décomposition sociale, perte des valeurs (personnes âgées par exemple). Le travail n'est plus reconnu. Les études, aussi bonnes soient-elles, ne sont plus reconnues non plus. Comptent le carnets d'adresse, les pistons, le numéro d'acteur que l'on peut faire au boulot, les héritages, la santé... Autant dire la chance. Un bon job n'est plus une garantie. Il faut que les parents aient de l'argent.

Nous sommes à un tournant de notre histoire. La France a été, un jour, un pays riche. Elle ne l'est plus. Aujourd'hui, nous sommes doublés jour après jour par des pays émergents. Le pays est sclérosé. Nous sommes en déclin. En décadence presque. Le pays est endetté. Quelquepart, nous avons vécu dans une bulle économique. Après avoir vécu toutes ces années au dessus de nos moyens, il va falloir payer la facture.

Les USA sont en décomposition sociale et économique avancée, ils sauvent pour l'instant la face grâce à leur endettement faramineux, mais ça ne peut pas tenir. Nous suivons le même chemin.

C'est comme ça, la roue tourne. L'Italie a été la plus grande puissance au monde à une époque, puis (dans le désordre) le Portugal grâce à leurs flottes, la France et l'Angleterre par leurs empires, puis les USA. Demain d'autres prendront la place. La Chine, je ne sais pas. un changement politique majeur est indispensable, et personne ne peut prédire les conséquences de cela. Les autres candidats : Les pays du Golfe (pétrôle), le Japon qui semble avoir terminé sa purge et investit énormément dans l'avenir, le Brésil.

Verrouillé