Vacances : Crise économique d'une violence inouïe

Débats sur le thème de l'immobilier, anecdotes et annonces
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
jmpoure
~~+
~~+
Messages : 8355
Enregistré le : 20 mai 2005, 15:12
Localisation : Montmorency (95), France
Contact :

Vacances : Crise économique d'une violence inouïe

#1 Message par jmpoure » 28 août 2008, 08:41

Cher amis,

J'espère que vous êtes partis en vacances et avez profité d'un repos bien mérité.
Etant de retour de vacances, je vous livre quelques impressions concernant l'activité économique.

En Bretagne, c'est une crise économique d'une violence inégalée.

Je logeais devant un restaurant (10 mètres nous séparent).

Certains soirs, il n'y avait que 2 à 3 couverts, à comparer à la cohue des années précédentes.
Le soir, notre jeu consistait parfois à compter les clients.

Les touristes étaient présents, mais pas dans les restaurants.
J'estime la perte de chiffre d'affaires par endroits à 80%, du jamais vu.

J'ai interrogé des restaurateurs et vous confirme l'ampleur des dégâts.

Plusieurs restaurateurs on revu leur carte fin Juillet en baissant leurs prix.
Exemple : les moules passent de 10€ environ à 6€ environ.
Par endroit, on soigne également la qualité, en augmentant les rations.

Quand vous êtes le seul client dans une salle, on vous soigne.
Cela nous est arrivé plusieurs fois : nous étions au restaurant, seuls dans la salle,
avec l'impresssion d'avoir loué les lieux, les restaurateurs au petits soins, façon le Jouet de Francis Veber, à la différence près que nous ne sommes pas millionnaires.

Sur le mer, pas ou plus de bateau à moteur : l'essence est trop chère.
Alors on se rabat sur le nautisme à voile.

Et ne parlons pas de 4x4 : ils ont été engloutis par le crise.

Les loyers des locations plongent. Avec mes parents nous avons fait le tour des locations.
Dans certains cas, les locations saisonnières sont en baisse de 40% (ex : maison sur la plage à 600€ par semaine, comparé à 1000€ par semaine avant). Des maisons sur la plage sont proposée au prix des bungalos au camping.

On trouve des maisons très convenables à 400€ par semaine.
Quand le bien n'est pas d'exception, le loyer se négocie au prix fixé par le vacancier.
C'est surtout une mauvaise nouvelle pour les campings qui vont devoir revoir leurs prix !

Une anecdote pour illustrer cette crise : le restaurant situé en face de chez nous faisait 2 à 3 couverts par soir (comparé à des prévision de 30 à 50). Pour survivre, le gérant a eu une idée de génie début Août : inviter des groupes (genre école de voile) en leur proposant des prix cassés, façon tarif de groupe. Chaque soir, c'était silence plat, sauf 1 à 2 soirs par semaine où des gueulards remplissaient le restaurant et faisaient la fête toute la nuit, pour rien ou presque, aux frais du restaurateur. Cette crise, c'est l'ambiance assurée.

Bref, c'est la désolation économique, presque un désert.
Une seule consolation à cette chute brutale : le retour de la politesse et de l'esprit de service dans les restaurants.

Pour simplifier : le PIB de la France a baissé au deuxième trimestre 2008 et j'avais d'ailleurs publié un billet bien avant l'heure en Mai 2008.
Constatant une crise sans précédent du tourisme, je parie pour une entrée en récession au troisième trimestre 2008. Quand des commerçants comme Carrefour annoncent -10% de CA, on peut difficilement éviter une récession. Mais on constate sur le terrain l'ampleur de la crise du tourisme, un poumon économique en France, suivi d'un début de baisse des prix, avec des baisses localisées de 80% du chiffre d'affaires, on ne peut que penser au spectre de la déflation.

Je suis très pessimiste pour la suite, avec une seule certitude : la France est entrée en récession.

Edit :
Une justification de cette prévision : viewtopic.php?f=3&t=43591&p=584661#p584661
France-Info parle d'une baisse de 20% à 40% de la fréquentation : http://www.france-info.com/spip.php?art ... s_theme=23

Cordialement,
Jean-Michel

Annonce 5 jours pour laisser le temps à chacun de nous décrire l'ambiance dans les restaurants et chez les commerçants de leurs vacances.

kaziklu
+
+
Messages : 3350
Enregistré le : 16 mai 2008, 14:54

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#2 Message par kaziklu » 28 août 2008, 08:44

Que des bonnes nouvelles.

Se faire choyer au restau, des voiliers sur l'eau...que la vie est belle!

Avatar du membre
jml44
Messages : 1450
Enregistré le : 11 juil. 2008, 10:53
Localisation : Nantes

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#3 Message par jml44 » 28 août 2008, 08:44

jmpoure a écrit :Une seule consollation à cette chute brutale : le retour de la politesse dans les restaurants.
Bonjour,

Sans vouloir être chauvin, les restaurateurs bretons sont de toute façons beaucoup plus polis que sur la côte d'azur.
OK, je suis chauvin... Mais c'est vrai ! :roll:
Acheter ou louer ? [mis à jour le 11-08-2010] C'est vieux, mais je n'ai pas le temps de m'y remettre pour le moment.

le bulot

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#4 Message par le bulot » 28 août 2008, 08:48

Alors on se rabat sur le nautisme à voile.
et c'est tant mieux : moins de pollution sonore et de pétrole dans l'eau et sur la plage.. C'est une belle consolation aussi ça non ?

Pour ce qui est du tourisme, et malgré la présence de pas mal de monde, j'ai trouvé qu'à la Rochelle il y en avait beaucoup moins que les autres années.

kaziklu
+
+
Messages : 3350
Enregistré le : 16 mai 2008, 14:54

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#5 Message par kaziklu » 28 août 2008, 08:50

Je suis également allé en Bretagne cet été (maison parentale) et à propos des restaurants, nous sommes allés dans notre crêperie favorite.

Constat: comme d'habitude, il faut réserver 3 jours à l'avance et les gens qui se pointent le sourire aux lèvres sans réservation se font gentillement éconduire...

istakafen

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#6 Message par istakafen » 28 août 2008, 08:51

une bonne nouvelle !!!!!!!!!

que les restau tirent la langue c'est tres bien ça fait 20 ans qu'ils se foutent de la guele des touristes avec un service deplorable et des prix exorbitants avec une qualité mediocre

quand on vois les prix pratiqués depuis le passage a l'euro ça pouvait que craquer : à carnac 4 glaces en cornet dans la rue 15€ mini

moi je dis c'est parfait !!!!!!!
les proprios de restau vont tous revendre leur x5 ou q7 :D
de plus il vont etre obliger de travailler toute l'année comme nous : ça aussi c'est bien ( fini les 3 mois de boulot et les 6 mois de vacances derrière au soleil des antilles ou en amerique du sud)
Modifié en dernier par istakafen le 28 août 2008, 08:55, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 7848
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#7 Message par Romario » 28 août 2008, 08:53

Vacances à Majorque.
L'onde de la crise se propage dans l'île.
Dans la partie de l'île où j'ai l'habitude d'aller, c'est encore peu visible. Pas mal de touristes, les restaurants & magasins sont garnis.
A noter, pas mal de panneaux SE VENDE, SE ALQUILA. Les agences immos sont vides, même si les vitrines sont toujours léchées.

Ailleurs dans l'île, beaucoup d'hôtels vont fermer très tôt cette saison.
Les mois de mai et juin ont été moyens pour les hôtels. Juillet & Août très bons, mais les hoteliers ont dû légèrement baisser leurs tarifs.
Le mois de septembre, s'annonce mauvais pour les hoteliers, et le mois d'octobre, période encore assez fréquentée làs-bas, ne sera probablement pas rentable.
Egalement, les ouvriers ont moins de travail ...
Modifié en dernier par Romario le 28 août 2008, 08:59, modifié 1 fois.
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 7848
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#8 Message par Romario » 28 août 2008, 08:54

jml44 a écrit :
jmpoure a écrit :Une seule consollation à cette chute brutale : le retour de la politesse dans les restaurants.
Bonjour,

Sans vouloir être chauvin, les restaurateurs bretons sont de toute façons beaucoup plus polis que sur la côte d'azur.
OK, je suis chauvin... Mais c'est vrai ! :roll:
Effectivement, je ne suis allé que 2 fois sur la côte d'azur, et qu'une seule fois en bretagne, et j'avoue que le contraste fut saisissant.
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

kesako
~~+
~~+
Messages : 11643
Enregistré le : 13 juil. 2005, 11:44
Localisation : 75

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#9 Message par kesako » 28 août 2008, 08:57

J'ai passé 15 jours a La Baule fin juillet.
J'ai eu l'impression qu'il y avait entre 1/4 et 1/3 de vacanciers de moins.
Pratiquement tous les gens que je voyais etaient des gens dont je savais qu'ils etait proprietaires de leur maison ou appart (certains depuis plus de 30 ans).
Peut etre est ce simplement dû au mauvais temps.

Par contre coté conso, je n'ai pas l'impression que ca consommait moins.
Le marché central etait toujours aussi saturé
Les langoustines etaient encore plus cheres que l'an passé , et se vendaient tres bien
(Les étrilles ont presque disparu.)

Bref un passage a vide, mais pas vraiment la cata.

Avatar du membre
lacata
Messages : 1189
Enregistré le : 21 janv. 2007, 19:08

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#10 Message par lacata » 28 août 2008, 09:06

Quand vous êtes le seul client dans une salle, on vous soigne.

Cela nous est arrivé plusieurs fois : nous étions au restaurant, seuls dans la salle,
Cette description me rappelle mon premier voyage en Russie en 1994! Peu de gens pouvaient se permettre d'aller manger au restaurant, et comme c'etaient des salles immenses, imaginez l'effet!

Sinon, sur la Costa Dorada en Espagne (sud de Barcelone), moins de touristes que d'habitude pour un mois d'aout. Encore beaucoup de Francais et de Russes dans les rues (pas encore dans la crise eux :wink: . Dans les restaus, plutot des etrangers que de Espagnols (surtout le soir), en tenant compte que les Espagnols sortent beaucoup plus au restau que les Francais (question de rapport de prix).

Ca se calme beaucoup, la frenesie d'achat est retombee. Visiblement, les soldes n'ont pas beaucoup marche non plus. On voit maintenant (c'est la fin des soldes fin aout) des prix a -60-70%, sur les habits comme les chaussures.
Pour ce qui est des meubles, c'est les soldes aussi j'ai l'impression (a entendre les nombreuses pubs).

Et l'immo? Dans ma rue preferee, qui comptait 5 agences l'annee derniere, il n'en reste que 2, dont une fermee pour conges... Deux ont ferme ce mois-ci. On commence a voir une degringolade de prix au niveaux des loyers de bureaux/boutiques, pas trop sur les apparts.

Pour les stocks, meme chose que ce que dit Romario, des panneaux a vendre de plus en plus, depuis avril-mai, et cet ete de plus en plus a louer.
Ni conformisme, ni résignation. J. Saramago.

Shermann
~~+
~~+
Messages : 22237
Enregistré le : 26 avr. 2007, 20:32

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#11 Message par Shermann » 28 août 2008, 09:07

Je ne comprends pas que l'on se réjouisse de la crise. Si crise économique il y a, nos petits problèmes d'immobilier ou de note de restau nous apparaitrons insignifiants...

Avatar du membre
dav2soz
Messages : 1094
Enregistré le : 18 févr. 2007, 07:20
Localisation : nord

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#12 Message par dav2soz » 28 août 2008, 09:09

Vacances dans la "yaute" à Annecy (première quinzaine d'aout),
mes impressions :
-nous étions les seuls locataires du gite pour toutes les vacances d'été (l'année dernière j'ai réservé en janvier et le choix était déjà mince) ;
-la proportion de néerlandais a nettement chuté alors qu'il y avait dans le secteur des vagues oranges ;
-baisse de fréquentation des restaurants estimée à 33%
-plage (privée mais de sable) bondée le week end (par des locaux) et quasiment vide en semaine (c'était le signe le plus évident)
-beau temps et belle prise de poids (spécialités locales) ... :mrgreen:
"Le prix des actions a atteint ce qui paraît être un haut plateau permanent."
Irving Fisher (économiste) septembre 1929.

Charlie
Messages : 429
Enregistré le : 26 déc. 2005, 15:03

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#13 Message par Charlie » 28 août 2008, 09:20

Bonjour,
J'habite a Nice et cet ete je suis alle 3 fois au restaurant avec des amis:
- la 1ere fois a Saint-Laurent du Var sur le port, un Samedi: beaucoup de monde! On voulait tex-mex et sur la terrasse mais c'etait plein, plus de table libre du coup on s'est rabattu sur le restaurant creole d'a-cote, presque plein aussi mais il restait 1 table libre
- la 2eme fois a Juan-les-Pins dans un resto qui a un bouddha sur la plage (Le Colombier je crois), aussi un Samedi: beaucoup beaucoup de monde! Toutes les tables sont occupes, et on fait la queue jusqu'en haut de l'escalier. A 23h quand nous sommes partis il y a encore du monde a faire la queue jusqu'en haut de l'escalier qui descend au restaurant (qui se trouve au niveau de la plage)
- la 3ere fois encore a Saint-Laurent du Var sur le port, mais un Dimanche! (resto Le Romana): evidemment il y a 1 peu moins de monde par rapport a Vendredi/Samedi mais il y en a quand meme!!

Alors crise economique: elle est-ou ? Personellement je ne la vois pas...

istakafen

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#14 Message par istakafen » 28 août 2008, 09:23

Shermann a écrit :Je ne comprends pas que l'on se réjouisse de la crise. Si crise économique il y a, nos petits problèmes d'immobilier ou de note de restau nous apparaitrons insignifiants...
les commercants français ont franchement abusés depuis 2001
habiatnt dans une region un peu touristique on remarque la difference de traitement entre le hors periode de vacances et les vacances

que les restaurateurs en chie un peu est justifiable

la crise si elle existe est de leur faute uniquement

tout les acteurs economiques abuse du système depuis 20 ans ( entente sur les prix fausse concurrence,..............)

une crise peu etre une bonne chose une sorte de purge necessaire pour remettre les brebis egarées dans le droit chemin


mais ne vous inquiétez pas si la saison a été mauvaise il vont pas tarder a demander des aides :D

Shermann
~~+
~~+
Messages : 22237
Enregistré le : 26 avr. 2007, 20:32

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#15 Message par Shermann » 28 août 2008, 09:24

Charlie a écrit :Bonjour,
J'habite a Nice et cet ete je suis alle 3 fois au restaurant avec des amis:
- la 1ere fois a Saint-Laurent du Var sur le port, un Samedi: beaucoup de monde! On voulait tex-mex et sur la terrasse mais c'etait plein, plus de table libre du coup on s'est rabattu sur le restaurant creole d'a-cote, presque plein aussi mais il restait 1 table libre
- la 2eme fois a Juan-les-Pins dans un resto qui a un bouddha sur la plage (Le Colombier je crois), aussi un Samedi: beaucoup beaucoup de monde! Toutes les tables sont occupes, et on fait la queue jusqu'en haut de l'escalier. A 23h quand nous sommes partis il y a encore du monde a faire la queue jusqu'en haut de l'escalier qui descend au restaurant (qui se trouve au niveau de la plage)
- la 3ere fois encore a Saint-Laurent du Var sur le port, mais un Dimanche! (resto Le Romana): evidemment il y a 1 peu moins de monde par rapport a Vendredi/Samedi mais il y en a quand meme!!

Alors crise economique: elle est-ou ? Personellement je ne la vois pas...
Bon, je peux me tromper, mais cela pourrait vouloir dire que ceux qui vont sur la côte d'azur sont plus riches que ceux qui vont en Bretagne ?

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 7848
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#16 Message par Romario » 28 août 2008, 09:28

Shermann a écrit :Je ne comprends pas que l'on se réjouisse de la crise. Si crise économique il y a, nos petits problèmes d'immobilier ou de note de restau nous apparaitrons insignifiants...
En effet. Perso je ne m'en réjouis pas, je fais juste un état de la situation.
Perso, tout ce que je souhaite, c'est pouvoir me loger correctement. Et pour cela, il faut un krach immo. Le problème est que la crise est bien plus profonde que ça ...
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

Utilisateur supprimé

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#17 Message par Utilisateur supprimé » 28 août 2008, 09:34

Il y a une explication plus simple :
Il faisait pas beau en BZH cet été. Ceux qui n'ont pas de famille/maison secondaire là-bas ont préférés chercher le soleil au sud... Et je les comprend (les barbecues dans la cheminée avec un ciel sombre, je pensais être en vacances de noël :roll: )

moi, les prochaines vacances c'est au soleil, un endroit lumineux où l'herbe ne reste pas humide en permanence, où les piscines sont débâchées, où on a pas besoin de gilets/pulls pour boire une bière en terrasse, où on met pas des K-ways et des bottes aux enfants qui jouent sur la plage....
Modifié en dernier par Utilisateur supprimé le 28 août 2008, 09:41, modifié 1 fois.

Charlie
Messages : 429
Enregistré le : 26 déc. 2005, 15:03

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#18 Message par Charlie » 28 août 2008, 09:38

Shermann a écrit : que ceux qui vont sur la côte d'azur sont plus riches que ceux qui vont en Bretagne ?
Pas forcement, il y a surement un peu plus de 'riches' dans la masse qui vont en vacances dans la region qu'ailleurs (a cause du cote jet-set, glamour, etc. de la region: Cannes, Monaco, sans parler de Bratt et Angelina qui donnent naissance aux bebes jumeaux donc ca fait du bruit parmi les peoples et branches people)
Mais mettons nous a la place d'1 simple quidam qui trime toute l'annee et qui veut ses vacances 1 fois par an et qui les veut 'reussies': la Bretagne ce n'est pas forcement la garantie du beau temps alors que on est quasi certain du beau temps sur la Cote d'Azur. Que choisit-il ?
A part cela, j'ai des amis qui sont partis en Bretagne cet ete car il fait vraiment trop chaud sur la Cote d'Azur ;-)

Avatar du membre
segundo
-++
-++
Messages : 4687
Enregistré le : 13 juin 2006, 23:13
Localisation : Fresnes

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#19 Message par segundo » 28 août 2008, 09:38

Et ce n'est pas le temps aoûtien en Bretagne qui va "rebooster" l'immobilier sur la côte. En tout cas une vraie cata pour les commerçants qui font clairement leur CA pendant les mois d'été.
Si tu as des idées tunning, contacte-moi en MP

kaziklu
+
+
Messages : 3350
Enregistré le : 16 mai 2008, 14:54

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#20 Message par kaziklu » 28 août 2008, 09:40

Shermann a écrit :
Charlie a écrit :Bonjour,
J'habite a Nice et cet ete je suis alle 3 fois au restaurant avec des amis:
- la 1ere fois a Saint-Laurent du Var sur le port, un Samedi: beaucoup de monde! On voulait tex-mex et sur la terrasse mais c'etait plein, plus de table libre du coup on s'est rabattu sur le restaurant creole d'a-cote, presque plein aussi mais il restait 1 table libre
- la 2eme fois a Juan-les-Pins dans un resto qui a un bouddha sur la plage (Le Colombier je crois), aussi un Samedi: beaucoup beaucoup de monde! Toutes les tables sont occupes, et on fait la queue jusqu'en haut de l'escalier. A 23h quand nous sommes partis il y a encore du monde a faire la queue jusqu'en haut de l'escalier qui descend au restaurant (qui se trouve au niveau de la plage)
- la 3ere fois encore a Saint-Laurent du Var sur le port, mais un Dimanche! (resto Le Romana): evidemment il y a 1 peu moins de monde par rapport a Vendredi/Samedi mais il y en a quand meme!!

Alors crise economique: elle est-ou ? Personellement je ne la vois pas...
Bon, je peux me tromper, mais cela pourrait vouloir dire que ceux qui vont sur la côte d'azur sont plus riches que ceux qui vont en Bretagne ?
Alors je suis allé à Brest 2008.
Brest c'est bien en bretagne? Tu confirmes?
Soir du 14 Juillet, juste avant le feu d'artifice.
19H/20H: nous cherchons à manger.
Tous les restaurants de Brest étaient pleins et refusaient les gens à tour de bras.
L'énorme quantité de restauration en "stand" installés pour l'occasion avaient des queues allant de 45 minutes pour les plus courtes à 2H30 pour les plus longues.

Finalement nous ne mangerons qu'une crêpe avec 45 minutes de queue puis nous referons 20 minutes de queue pour manger des chichis en dessert, ceux ayant choisi l'option glace auront 35 minutes de queue.

Pourtant les prix sont forts.
Donc pas d'argent...bof...

kesako
~~+
~~+
Messages : 11643
Enregistré le : 13 juil. 2005, 11:44
Localisation : 75

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#21 Message par kesako » 28 août 2008, 09:43

Breizhfox a écrit :Il y a une explication plus simple :
Il faisait pas beau en BZH cet été. Ceux qui n'ont pas de famille/maison secondaire là-bas ont préférés chercher le soleil au sud... Et je les comprend (les barbecues dans la cheminée avec un ciel sombre, je pensais être en vacances de noël :roll: )
Je le pense aussi . Neamoins les locations c'est plusieurs mois a l'avance qu'on les reserves. On ne peut pas prevoir le temps.
A la Baule , il y avait beaucoup beaucoup de volets fermés ... même et surtout sur le front de mer.
En 30 ans je ne pense pas avoir jamais eu ce sentiment de "temps suspendu" : on vit sur ce qu'on a et puis c'est tout.

kesako
~~+
~~+
Messages : 11643
Enregistré le : 13 juil. 2005, 11:44
Localisation : 75

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#22 Message par kesako » 28 août 2008, 09:45

kaziklu a écrit :Soir du 14 Juillet, juste avant le feu d'artifice.
le 14 juillet et le 15 aout ne sont pas representatifs. Ce sont bien les seules fois où tout le monde sort.

Sug
Messages : 123
Enregistré le : 12 juin 2008, 13:34

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#23 Message par Sug » 28 août 2008, 09:48

oui moi j'aurais tendance à dire que j'ai pas vraiment vu de différence (vacances en touraine dans une fermette louée à la semaine, ils augmentent leur tarif de 400€ dès l'an prochain, soi-disant pour couverture de la piscine, ces gens ne connaissent pas la crise), peut-être à part sur les routes, où je m'attendais à des bouchons monstres dimanche dernier, et en fait ça a très bien roulé en direction de paris.

Le temps a sûrement joué, mais je pense pas que les "consommateurs" habituels aient vraiment changé leurs habitudes, malgré tous les reportages à la télé en ce sens ( "Mr mimile allait auparavant 3 fois par semaine au resto, maintenant il n'y va plus qu'une fois", "Mme Martin va au camping plutot qu'à l'hotel cette année, c'est moins cher").

C'est vachement psychologique j'ai l'impression...

Utilisateur supprimé

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#24 Message par Utilisateur supprimé » 28 août 2008, 09:50

kaziklu a écrit :[(...)
L'énorme quantité de restauration en "stand" installés pour l'occasion avaient des queues allant de 45 minutes pour les plus courtes à 2H30 pour les plus longues.

Finalement nous ne mangerons qu'une crêpe avec 45 minutes de queue puis nous referons 20 minutes de queue pour manger des chichis en dessert, ceux ayant choisi l'option glace auront 35 minutes de queue.

Pourtant les prix sont forts.
Donc pas d'argent...bof...
Par expérience, pour ce genre de manifestation (brest 2000/ vieilles charrues/ interceltiques...) il faut manger de la bière... :lol:
c'est toujours mal organisés les stands restaurations aux heures de pointes, quant aux buvettes, il y en a partout :mrgreen:

Franck-59
Messages : 58
Enregistré le : 26 oct. 2006, 10:05

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#25 Message par Franck-59 » 28 août 2008, 09:55

Pour JMPoure,

Je suis d'accord avec vous sur le fait que la France soit en phase de ralentissement/ baisse économique.
Par contre, comme souvent dans vos interventions, je vous trouve encore une fois trop manichéen, trop tranché dans vos idées.
A vous entendre, les restaurants ont perdu 80 % de leur CA...vous vous rendez compte de ce que vous avancez ?
Vos exemples sont je trouve trop gros, ou trop exagérés (plus de 4*4, plus de bateau à moteur, des maisons a 400 euros, etc...).


Je ne doute pas que vous avez pu voir un resto avec 2 tables mais est-ce un bon resto ?
Je ne doute pas que vous n'avez pas vu beaucoup de bateaux à moteur mais n'est pas souvent le cas en bretagne terre de la voile ?
Je ne doute pas que des maisons soient à 400 euros, mais quelles sont les prestations ?

C'est un peu comme ceux qui crient au loup trop souvent, on finit par ne plus les prendre au sérieux.

Avatar du membre
guy59
Messages : 1024
Enregistré le : 02 mai 2008, 12:33
Localisation : Lille

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#26 Message par guy59 » 28 août 2008, 10:03

Romario a écrit :Vacances à Majorque.
L'onde de la crise se propage dans l'île.
Dans la partie de l'île où j'ai l'habitude d'aller, c'est encore peu visible. Pas mal de touristes, les restaurants & magasins sont garnis.
A noter, pas mal de panneaux SE VENDE, SE ALQUILA. Les agences immos sont vides, même si les vitrines sont toujours léchées.
eh oui !! je suis allez en République Dominicaine fin juillet, même constat!! :(
beaucoup de logement à vendre "se vende"
je n'ai pas réservé d'hôtel à l'avance, mon amie a négocié sur place les tarifs, des remise de 60% !!
Moins d'américain cette année!
D'après mon amie, les transactions immobilières sont bloquées, plus rien ne se vend !
Des batîments en cours de construction sont à l'abondon, bref! C'est la cata là-bas !

bubble
Messages : 242
Enregistré le : 22 mai 2005, 21:21
Localisation : Saint Naz...

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#27 Message par bubble » 28 août 2008, 10:07

La Baule, dimanche soir dernier : le resto où nous voulions dîner.... complet. Fallait réserver...
Alpes du sud mi-août (Queyras, Briançon, Lac de Serre-Ponçon) : un monde fou.
Pas vraiment vu de différences par rapport à l'année dernière...

Avatar du membre
reflex69
Messages : 1670
Enregistré le : 17 mai 2008, 10:25
Localisation : Lyon

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#28 Message par reflex69 » 28 août 2008, 10:08

Bonjour Jean-Michel !
Bienvenue de retour au bercaille :mrgreen:

Mon retour d'expérience de Megève pour le mois d'aout : les hôtels avaient beaucoup de chambres vides et les plus cher acceptaient même de baisser leurs tarifs. Concernant le restaurant de l'hôtel, il était rempli à peine au quart. Donc mauvaise saisons pour eux :?
Vends cartons d'habitation 2m² (avantage fiscal Besson/Borloo/Robien/Scellier/Duflot/Pinel...)

Avatar du membre
kelu
Messages : 376
Enregistré le : 20 juin 2005, 14:03
Localisation : st denis

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#29 Message par kelu » 28 août 2008, 11:19

J'ai pris la route vers la Bourgogne le samedi 26 juillet, annoncée comme journée rouge par bison futé...il m'a fallu 15 minutes pour aller de Paris Nord à Paris sud par le périph: pas un chien !!! J'avais pris 1h d'avance pour rien ! :evil:

Sinon, un ami restaurateur dans une station balnéaire de la Somme (qui essaye de vendre son resto depuis 3 ans), m'a confirmé qu'il se payait au smic en ce moment ! Les gens négocient le prix d'une moule frite, ou prennent un plat pour 2 !

M'enfin, il devra juste ouvrir un peu plus que 3 mois pour vivre toute l'année ! :roll:
Toute l'intelligence du monde est impuissante contre une idiotie à la mode.

Avatar du membre
Stourm
-+
-+
Messages : 1804
Enregistré le : 24 avr. 2008, 21:03
Localisation : en haut, à gauche

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#30 Message par Stourm » 28 août 2008, 11:36

Breizhfox a écrit :Il y a une explication plus simple :
Il faisait pas beau en BZH cet été. Ceux qui n'ont pas de famille/maison secondaire là-bas ont préférés chercher le soleil au sud... Et je les comprend (les barbecues dans la cheminée avec un ciel sombre, je pensais être en vacances de noël :roll: )

moi, les prochaines vacances c'est au soleil, un endroit lumineux où l'herbe ne reste pas humide en permanence, où les piscines sont débâchées, où on a pas besoin de gilets/pulls pour boire une bière en terrasse, où on met pas des K-ways et des bottes aux enfants qui jouent sur la plage....
c'est une des explications, en tout cas la valable pour justifier les campings à moitié vide et les hotels pas remplis.
Pour les locations de gites, en général, les réservations sont faites en début d'année...et cette année ne sera pas un grand crû. Beaucoup de personnes autour de moi à Paimpol n'ont pas fait le plein cet été...là je pense que le porte-monnaie a bien joué

Avatar du membre
vinystan
Messages : 62
Enregistré le : 26 mars 2007, 13:03

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#31 Message par vinystan » 28 août 2008, 11:51

Pour ma part (mode je raconte ma life ON):

10 jours cote d'azur debut aout (logement famille) --> blindé de monde de partout (SANARY BANDOL....) resto etc.

3 jours pyrennées (logement famille) --> pas énormément de monde, petit tour en espagne (Puigcerda) jai jeté un
rapide coup d'oeil aux apparts et maisons et c'est aussi cher que chez nous mais il y avait dégain dans les agences.

1 jour toulouse (hotel) --> j ai pu réservé un 3* 70€ la veille au lieu de 170€ et peu de monde dans l'hotel

2 jours Bordeaux (hotel) ---> 4* 80€ au lieu de 230€ pour le 15 aout (réservé la veille) et là un peu plus de monde.

2 jours biscarosse (camping3*) ---> de la place pour tentes mais pas pour bungalow-mobil home

J'ai jeté un oeil un peu partout et je n'ai pas trouvé énormément de panneaux à vendre surtout à toulouse où je pensais que la crise serai davantage voyante. Finalement c'est en rentrant chez moi (Lyon) que j ai trouvé le plus de panneaux et j'ai également remarqué que certaines agences inscrivaient sur les annonces "NOUVEAU PRIX".
Au final j ai été étonné de trouver si facilement de la place dans les hôtels en appelant la veille en plein mois d'aout.
(mode je raconte ma life OFF)

ah oui et une dernière petite chose qui m'a marqué, c'est le nombre de personne de ma famille qui m'a dit : "Tu as bien fait d'attendre avant d'acheter c'est en train de baisser". On se console comme on peut :lol:

uskrach
Presse
Presse
Messages : 632
Enregistré le : 20 mars 2007, 17:26

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#32 Message par uskrach » 28 août 2008, 12:02

"J'espère que vous êtes partis en vacances et avez profité d'un repos bien mérité."
Merci JM pour ce message de rentrée, merci à tous les contributeurs de cette file pour leurs retours d'expérience sur le terrain, ces témoignages ne sont pas insignifiants pour les lecteurs assidus de ce forum comme moi.

La rentrée va être chaude, j'en suis convaincu.

FNM, FRE doivent trouver d'ici 33 jours plus de 200 milliards pour recapitaliser des obligations arrivant à terme. Leur avenir doit se décider impérativement à court terme, certaines rumeurs évoquent une action dès le Week end prochain (Lundi est off aux US).

D'autres banques sont dans la même situation: besoin urgent de cash pour des "roll-over" à échéance fin Septembre. On parle de plusieurs centaines de milliards de dollars à trouver de manière urgente ces 33 prochains jours.

Les assureurs de crédit Ambac, MBIA sont en sursis (des "zombies" sur le point de faire faillite)

Le FDIC va devoir emprunter au trésor car le fond de garantie n'est pas suffisamment capitalisé face aux 117 menaces de faillites qu'elle a identifiés POUR CETTE ANNEE (5 par semaine jusqu'à fin Décembre!) et face à l'ardoise salée d'Indymac (10 milliards, c'est deux fois plus qu'anticipé - rappel: la FDIC n'avait pas vu venir cette faillite), c'était hier dans le WSJ.

La crise des prêts ALT-A et des Jumbos est sur le point de débuter. Cet été, les titres des dettes associés à ces types de prêts ont été rabaissés en obligations pourries par 2 agences de notations sur 3, cette action rappelle ce qui s’était produit en Juillet 2007 avec la dégradation des titres liés aux subprimes. La crise des ALT-A et des Jumbos est sur le point de débuter et les dépréciations d’actifs à prévoir sont encore plus importants que ceux occasionnés par la crise des subprimes.

Autant dire que la FDIC s’attend à de très fortes secousses dans les mois qui viennent.

Beaucoup de tension à prévoir en tout cas pour ce mois de Septembre.

Voici ce qu’écrit un lecteur du site de MrMortgage à propos de ces tous prochains jours :
All of the mortgage insurers are “DEAD MEN WALKING” (except maybe Genworth) it’s been just a matter of time. To tell you the truth, I still have them, MBIA and Ambac all scheduled to fail by Sepember 30, 2008.
The next 33 days will be quite a show. House of Cards or Dominos call it what you may, but the speed of the collapse is about to accelerate out of anybody’s control.
It’s been moving in slow motion this past year, thanks to the Ben and Henry show, but THE FNMA & FHLMC RESCUE will trigger THE STRAW THAT BREAKS THE CAMEL’S BACK.
Call me Doom Sayer, call me Grim Reaper, I’ve been called them all this past year, but everything I’ve said would happen, has happened and has just paved the road to where we are today. (ON THE BRINK)
I’m not the only one who has seen this coming (Google: September 2008) I GOOGLED IT out of frustration thinking “Am I the only one that sees this?” I just wanted to see what came up and to my surprise. I’m not the only one calling the EXACT SAME TIME LINE.
I’m not telling you this to scare you, I just want you to be aware so you are not caught off guard and surprised by what’s about to unfold.
I’m sorry to say, I don’t know what happens beyond the financial collapse. I suspect a very different reality World Wide and very tough times for all.
Take Care!
Modifié en dernier par uskrach le 28 août 2008, 12:05, modifié 1 fois.

alleluia

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#33 Message par alleluia » 28 août 2008, 12:05

pareil pour moi
15 jours en corse debut juillet
les locations etaient vident, les campings pareil
j'ai vu les enfants des "locaux" faire les poubelles des restos desespérement vident
les autochtones qui tirait sur des cochons sauvage pour manger
la tension lié a cette crise sans précédent a fait que tous les riches qui était sur leur yacht au port a cause du prix de l'essence
on finit quand meme par faire le plein et sont parti mouiller au large
mais cela n'a pas empécher les "locaux" de mettre des cagoules et d'aller les attaquer avec de petites embarcations
c'etait incroyable !!, je suis pas mécontent d'etre rentré

This Time
Messages : 583
Enregistré le : 12 juil. 2005, 14:03
Localisation : Bretagne

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#34 Message par This Time » 28 août 2008, 12:06

En souhaitant une bonne reprise du travail.

Attention à ne pas généraliser à partir de quelques exemples…

Il semble que le restaurant décrit est presque unique. Il semble être utilisé comme une cantine. A moins que l'observation soit faite à partir de la terrasse du bar en face. En Bretagne les bateaux à moteur sont des petites unités qui sortent avec le beau temps. Le budget d'un voilier de croisière est plus important. Les voiliers sortent plus souvent. Cette année, il n'a vraiment pas fait beau. La météo est à mon avis la cause principale de la baisse de la fréquentation touristique qui s'est rabattue vers la visite des cités de caractères à l'intérieur des terres. Exemple, DINAN (cité médiévale) bouchonnait et les rues piétonnes étaient noires de monde.

J'ai dans mon activité des exemples beaucoup plus probants de baisse de l'activité. Concernant l'immobilier, je dois faire face aux difficultés de paiement de certaines agences immobilières.

Je suis en accord avec la conclusion mais pas avec la démonstration. Oui les restaurants ont une baisse d'activité. Cependant le bon critère n'est pas les restaurants touristiques. Il faut observer les restaurants ouvriers. La baisse d'activité y existe réellement depuis le début de l'année. La météo est hors de cause. L'été, ils sont désertés au profit des terrasses mais cette année il n'a pas fait beau. Certains restaurateurs s'inquiètent réellement.
La mer n'est pas un désert aride.

Avatar du membre
Stourm
-+
-+
Messages : 1804
Enregistré le : 24 avr. 2008, 21:03
Localisation : en haut, à gauche

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#35 Message par Stourm » 28 août 2008, 12:06

alleluia a écrit :pareil pour moi
15 jours en corse debut juillet
les locations etaient vident, les campings pareil
j'ai vu les enfants des "locaux" faire les poubelles des restos desespérement vident
les autochtones qui tirait sur des cochons sauvage pour manger
la tension lié a cette crise sans précédent a fait que tous les riches qui était sur leur yacht au port a cause du prix de l'essence
on finit quand meme par faire le plein et sont parti mouiller au large
mais cela n'a pas empécher les "locaux" de mettre des cagoules et d'aller les attaquer avec de petites embarcations
c'etait incroyable !!, je suis pas mécontent d'etre rentré
:D elle doit être bonne ! fais tourner!

istakafen

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#36 Message par istakafen » 28 août 2008, 12:24

Stourm a écrit :
alleluia a écrit :pareil pour moi
15 jours en corse debut juillet
les locations etaient vident, les campings pareil
j'ai vu les enfants des "locaux" faire les poubelles des restos desespérement vident
les autochtones qui tirait sur des cochons sauvage pour manger
la tension lié a cette crise sans précédent a fait que tous les riches qui était sur leur yacht au port a cause du prix de l'essence
on finit quand meme par faire le plein et sont parti mouiller au large
mais cela n'a pas empécher les "locaux" de mettre des cagoules et d'aller les attaquer avec de petites embarcations
c'etait incroyable !!, je suis pas mécontent d'etre rentré
:D elle doit être bonne ! fais tourner!
:D :D

manormandie
-+
-+
Messages : 2281
Enregistré le : 18 mai 2007, 15:59

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#37 Message par manormandie » 28 août 2008, 12:30

---
Modifié en dernier par manormandie le 12 août 2012, 08:34, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Gandalf_barbones
gold member
Messages : 3620
Enregistré le : 20 mai 2005, 19:35
Contact :

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#38 Message par Gandalf_barbones » 28 août 2008, 12:36

ouai ben moi je suis resté sur Paris
J'ai eu l'impression que c'était encore plus désert que d'habitude au mois d'Aout... donc c'est que les gens ont quand même trouvé les moyens de partir.

Ah! sauf le week end dernier. Dimanche, je suis allé faire un tour à Ikea. Et bien, ça ne donnait pas l'impression de crise.... il y avait un monde fou!

Par contre, c'est vrai qu'aux caisses, on n'a pas attendu longtemps du tout.... peut être que la majorité des ces visiteurs étaient, comme nous, plus là pour regarder que pour acheter.

Avatar du membre
cpicchio
+
+
Messages : 2843
Enregistré le : 25 août 2005, 21:11
Localisation : ISSY LES MOULINEAUX
Contact :

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#39 Message par cpicchio » 28 août 2008, 12:51

J'étais aux USA et c'était l'inverse : il y avait beaucoup (trop d'ailleurs !) de français (ouest + NY) et largement plus que lors des mes 4 précédents voyages dans ce pays.

Cela explique peut être une partie de la baisse du nombre de touristes en france !

Concernant la crise économique d'une violence inouïe, on verra ceci avec la courbe du chomage qui sera le juge de paix.

Gaucho
-+
-+
Messages : 1814
Enregistré le : 11 févr. 2008, 18:57

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#40 Message par Gaucho » 28 août 2008, 13:06

Une semaine en Bavière : pas mal de chambres libres dans les hôtels et maisons d'hôtes dans les endroits les plus touristiques (Chiemsee et Fussen entre autres), pourtant il faisait beau...

parpaing44

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#41 Message par parpaing44 » 28 août 2008, 13:08

La Bretagne, c'est sympa, mais le problème, c'est que les gens qui ont essuyé un été pourri en 2007 n'ont pas eu envie de retester en 2008

Déjà qu'ils avaient voulu éviter en 2004 un remake de la canicule 2003 en partant en Bretagne, et ils n'ont pas été décus! :P

moi,j'ai passé une semaine vers St-Trop, La Londe, Porquerolles, fin juillet, location d'un voilier (plus de 1000€)

C'était blindé! Surtout Porquerolles, même s'il y avait moins de yachts de 50m garés devant St-Trop que d'habitude, des bateaux à moteur, des petits, des moyens et des gros, il y en avait partout à perte de vue sur le plan d'eau, un vrai troupeau (et même un photographe en hélico qui allait de bateau en bateau pour les prendre en photos pour ensuite vendres les photos aux propriétaires/loueurs)
La Londe bien bourrée aussi.

Comme d'hab, le TGV Paris-Marseille était plein comme une rame de métro à 19h

Et la pizza à Porquerolles, assez banale, était entre 10€ et 15€, 3 services dans la soirée et des gens refoulées par dizaines.

Quant au coup de l'essence est trop chère pour un bateau à moteur, donc les touristes se rabattent sur les voiliers, je suis désolé mais j'ai un point de vue différent :

1- un voilier, ça coûte cher, (à louer et à acheter)
2- faut savoir barrer un navire, lire les cartes, établir un cap, régler les voiles, gérer le pilote automatique, connaître la signification des balises en mer (un poil plus que "six bas rouges, etc.")

3-Quant à louer les services d'un skipper, les tarifs sont (très) élevés. mieux vaut partir pêcher ne petit bateau à moteur pour la journée, c'est moins cher.

c'est pas comme faire du canoe sur le Rhône ou faire de l'optimist sur un lac, c'est facile de couler
un voilier, plus facile à couler qu'un bateau à moteur.

Sinon, des panneaux à vendre, y en avait... comme partout...

PS : "grand" week-end en Touraine il y a 2 semaines, les rues d'Amboise pleines comme une veille de Noël à Nantes!

PS2 : ma femme, 3 jours à Hossegor, la seule chambre à moins de 100€ était à 20km...

PS3 : oui, St-Trop, Touraine, Hossegor, nous, la crise, ça va (on est locataires) et bientôt 2 semaines dans le Var (si on trouve une loc de libre à moins de 1000€/sem près de la plage, c'est pas gagné)...

fazer59

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#42 Message par fazer59 » 28 août 2008, 13:24

Pour ma part j'ai constaté à La Clusaz (74) qu'il n'y avait pas beaucoup de monde dans la station, pourtant du 1 au 15 Août.
Par la suite à St Cyprien (66), les logements de la résidence étaient il me semble quasiment tous loués.
D'autre part j'ai eu des echos qu'il y avait moins de monde cet été à l'ile de Ré que les autres années.
Concernant la fréquentation des restos personnellement c'est le seul budget que j'ai limité cette année par rapport aux autres années. A ma mon avis c'est la première source d'économie possible pour un vacancier.

Avatar du membre
FightClub
Messages : 431
Enregistré le : 30 juin 2006, 22:40
Localisation : Paris

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#43 Message par FightClub » 28 août 2008, 13:32

jmpoure a écrit :Cher amis,

Certains soirs, il n'y avait que 2 à 3 couverts, à comparer à la cohue des années précédentes.
Le soir, notre jeu consistait parfois à compter les clients.

J'ai interrogé des restaurateurs et vous confirme l'ampleur des dégâts.

Plusieurs restaurateurs on revu leur carte fin Juillet en baissant leurs prix.
Exemple : les moules passent de 10€ environ à 6€ environ.
Par endroit, on soigne également la qualité, en augmentant les rations.
Merci pour ce compte-rendu très intéressant.

Je n'ai qu'un seul mot en guise de commentaire : déflation.
"Les choses que tu possèdes ... finissent pas te posséder" - Tyler Durden (FightClub)

Avatar du membre
déoédéba
-+
-+
Messages : 2200
Enregistré le : 03 juil. 2008, 10:17
Localisation : Marseille

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#44 Message par déoédéba » 28 août 2008, 13:35

Retour de vacances à Soulac/mer (côte Atlantique en Gironde)
J'y suis en famille depuis près de 10 ans :

- Effectivement, et sans que cela soit de l'autosuggestion, les restaurants étaient bien moins pleins.
Notre restaurant favori en front de mer nous obligeait chaque année a venir soit pour le premier service (19h00) soir après 22h00, surtout si nous étions plus de 6.
Cette année c'était sans problème à n'importe qu'elle heure. Attention il n'était pas vide pour autant. Mais il y a eu une baisse incontestable.

- De plus, vous pouvez louer pour la semaine des tentes sur la plage. Cette année beaucoup n'étaient pas montées car non réservées (environ 70 € la semaine).

Avatar du membre
acidrongeur
-++
-++
Messages : 3900
Enregistré le : 28 août 2005, 15:34
Localisation : :evil:

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#45 Message par acidrongeur » 28 août 2008, 13:45

Charlie a écrit :Bonjour,
J'habite a Nice et cet ete je suis alle 3 fois au restaurant avec des amis:
- la 1ere fois a Saint-Laurent du Var sur le port, un Samedi: beaucoup de monde! On voulait tex-mex et sur la terrasse mais c'etait plein, plus de table libre du coup on s'est rabattu sur le restaurant creole d'a-cote, presque plein aussi mais il restait 1 table libre
- la 2eme fois a Juan-les-Pins dans un resto qui a un bouddha sur la plage (Le Colombier je crois), aussi un Samedi: beaucoup beaucoup de monde! Toutes les tables sont occupes, et on fait la queue jusqu'en haut de l'escalier. A 23h quand nous sommes partis il y a encore du monde a faire la queue jusqu'en haut de l'escalier qui descend au restaurant (qui se trouve au niveau de la plage)
- la 3ere fois encore a Saint-Laurent du Var sur le port, mais un Dimanche! (resto Le Romana): evidemment il y a 1 peu moins de monde par rapport a Vendredi/Samedi mais il y en a quand meme!!

Alors crise economique: elle est-ou ? Personellement je ne la vois pas...
+1

c'est pareil sur Cannes, je suis a chaque fois surpris de voir la quantité de restaurants mauvais marché mais blindés de touristes; sans parler des bars branchouilles... :evil: :evil: :evil:
pas de crise ici. :|
Image

Avatar du membre
92
Messages : 12
Enregistré le : 14 déc. 2005, 20:04
Localisation : thionville

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#46 Message par 92 » 28 août 2008, 15:05

La tribune dit aujourd'hui que tout va bien au contraire
la une
Les Français préservent leurs vacances
La baisse du pouvoir d'achat et la hausse de l'essence n'ont pas incité les Français à rogner le budget de leurs vacances.

Les professionnels du tourisme indiquent que l'été 2008 sera un bon cru, que ce soit pour les séjours en France ou à l'étranger. Mais les clients sont plus attentifs aux promotions. Seule la restauration aurait été boudée par les vacanciers.
http://www.latribune.fr/info/20080828U7HWP4Q lien payant

bonbon

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#47 Message par bonbon » 28 août 2008, 15:34

92 a écrit :La tribune dit aujourd'hui que tout va bien au contraire
Ce topic aussi :lol: Tout le monde a evoqué ses vacances : d'Annecy a cannes en passant par l'espagne et les usa sans oublier la Bretagne. Certains sont même partis 4 semaines voir plus. La crise aigue je vois ca plutot : pas de vacances pour personne.
Modifié en dernier par bonbon le 28 août 2008, 16:10, modifié 1 fois.

Franck-59
Messages : 58
Enregistré le : 26 oct. 2006, 10:05

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#48 Message par Franck-59 » 28 août 2008, 15:35

bonbon a écrit :
92 a écrit :La tribune dit aujourd'hui que tout va bien au contraire
Ce topic aussi :lol: Tout le monde a evoqué ses vacances : d'Annecy a cannes en passant par l'espagne et les usa sans oublier la Bretagne. Certains sont même partis 4 semaines voir plus. La crise aigue je la vois ca plutot pas de vacances pour personne.
+1 :P

balise

Re: Crise économique d'une violence inouïe

#49 Message par balise » 28 août 2008, 17:04

Déduire la récession de l'économie française en observant le bouiboui d'en face, il fallait oser !

aurelien27

Re: Vacances : Crise économique d'une violence inouïe

#50 Message par aurelien27 » 28 août 2008, 17:41

Je suis allé en Bretagne ce We (Rennes, puis direction Perros-guirec -> côte de granit rose), eh bien j'ai été effaré du nombre de panneaux à vendre. Bon, autour de Rennes, quelques-uns, logique. Mais au-delà, dans les patelins, c'était un panneau tous les 100 mètres. Impressionnant...

Répondre