TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

Débats sur le thème de l'immobilier, anecdotes et annonces
Message
Auteur
Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 19217
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/201

#10851 Message par lecriminel » 06 juil. 2018, 08:09

flipper le dauphin a écrit :La materialisation et le retour dans le fameux tunnel se faisant toujours attendre apres 10 ans, Friggit n'interesse plus qu'une petite poignée de mystiques croyant encore dans ses propheties.
effectivement, ceux qui croient au retour dans le tunnel sont des naifs,
aujourd'hui le cout financier de possession d'un immeuble est de l'ordre de 1 à 1.5% de son prix soit pour un bien moyen de 250k, 250 euros/mois. En province, tu as des biens très présentables à 150 euros/mois.
C'est à peu près un quart du haut de bulle il y a 10 ans.
Un retour dans le tunnel c'est presque diviser encore par deux ce coût.
Tu ne veux pas un Mars en plus ?
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7926
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/201

#10852 Message par Vincent92 » 06 juil. 2018, 09:09

Le coût de possession n'est pas de 1 à 1,5%/an. Le taux moyen de crédit est bien de ~1,5%. Il y a d'autres coûts inhérent à la possession (TF, travaux, charges, DDM, caution bancaire,...).
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 14955
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/201

#10853 Message par kamoulox » 06 juil. 2018, 09:39

Oui mais quand tu achètes tu es censé avoir intégré ces frais, ce ne sont pas des frais « surprises »

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 19217
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/201

#10854 Message par lecriminel » 06 juil. 2018, 09:56

Vincent92 a écrit :Le coût de possession n'est pas de 1 à 1,5%/an. Le taux moyen de crédit est bien de ~1,5%. Il y a d'autres coûts inhérent à la possession (TF, travaux, charges, DDM, caution bancaire,...).
oui, je l'ai appelé cout financier,

il représentait dans les 70% du cout total avant l'effondrement des taux. Le diviser par 4 est un pas gigantesque dans l'allègement du fardeau immobilier
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

achillemo
~~+
~~+
Messages : 10853
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/201

#10855 Message par achillemo » 06 juil. 2018, 11:39

lecriminel a écrit :
Vincent92 a écrit :Le coût de possession n'est pas de 1 à 1,5%/an. Le taux moyen de crédit est bien de ~1,5%. Il y a d'autres coûts inhérent à la possession (TF, travaux, charges, DDM, caution bancaire,...).
oui, je l'ai appelé cout financier,

il représentait dans les 70% du cout total avant l'effondrement des taux. Le diviser par 4 est un pas gigantesque dans l'allègement du fardeau immobilier
Sauf qu'avant quand les prix étaient plus bas certains achetaient cash.
Le patriotisme selon Cedric1940: "Vas y Merkel, bouffe le !"

à propos du PS et du FN: "la peste et le choléra en quelques sorte, eh bien je ne peux pas choisir. Alors je vote blanc."

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7926
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/201

#10856 Message par Vincent92 » 06 juil. 2018, 12:06

Acheter cash a aussi un coût d'"opportunité" (argent mobilisé qui pourrait rapporter de l'argent autrement).
Ceci étant, ta remarque est juste. Si les prix sont plus bas, cela veut dire moins de frais annexes et moins d'intérêts d'emprunt (pour un même taux de crédit).
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
saturne
Messages : 1342
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10857 Message par saturne » 20 août 2018, 11:08

Friggit prend en compte les transactions de déstockage "bancaires"?
Je pense que oui, d'où l'effet Paris

Il y a une lecture "macro" que je lis rarement, mais que je trouve déterminante.
En 2012 les banques étaient plombées par des crédits immo, et les réformes comptables les obligent à destocker.

Ce qu'on a fait, c'est encadrer un max les transactions immo qui se font des banques vers des sociétés foncières.
Ensuite, on installe des PTZ et similaires pour "aider" à l'achat des biens par quelques particuliers

Ça permet de mieux comprendre les anomalies des prix "de marché", qui tiennent bon (à Paris) relativement au nbre de transactions, ou la part de "l'ancien" plus haute que le neuf, ou le vol plané des prix sur les courbes.
Ce ne sont pas des prix de marché. Ce sont de prix artificiels pour limiter les pertes financières du système bancaire.

tant que les banques ne sont pas assainies, le marché a été "manipulé" artificiellement, de sorte que les pertes bancaires soient les plus faibles possibles : on mélange dans les stats les opérations inter-sociétés et les transactions de particuliers, et on arrive à faire croire aux particuliers que le marché est porteur grâce à leur seule demande

Ce délai pour l'assainissement du système bancaire est le délai qu'on voit durer, avant la dépression immo.
Moralité: de même qu'on a été capable de gérer l'assainissement bancaire en gonflant apparemment les prix, on va pouvoir gérer la dépression immobilière avec un système bancaire en bon état.

Mais c'est les baissiers qui ont raison. Les prix immo sont devenus incompatibles avec l'activité économique productrice de richesse et le poids démographique du système social.
Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

Avatar du membre
David75
~~+
~~+
Messages : 7736
Enregistré le : 07 févr. 2006, 14:51

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10858 Message par David75 » 20 août 2018, 13:30

Ah ? Du coup le grand jour c'est quand ? :lol:
Passez au golf, l'immobilier c'est hasbeen :D

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7926
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10859 Message par Vincent92 » 20 août 2018, 13:48

D'ici 5-8 ans maximum (comme depuis 13 ans).
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 19217
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10860 Message par lecriminel » 20 août 2018, 17:54

saturne a écrit :
20 août 2018, 11:08


Mais c'est les baissiers qui ont raison. Les prix immo sont devenus incompatibles avec l'activité économique productrice de richesse et le poids démographique du système social.
meuh non, cf le buzz sur la ministre qui avait demandé une HLM...jusqu'à ce qu'on réalise qu'elle ne pouvait pas se loger dans le privé
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
saturne
Messages : 1342
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10861 Message par saturne » 20 août 2018, 21:09

David75 a écrit :
20 août 2018, 13:30
Ah ? Du coup le grand jour c'est quand ? :lol:
Les nouvelles règles comptables entrent en vigueur le 1/1/2019 (sauf reports, mais ça n'arrivera qu'en cas de krash boursier -- suivez mon regard, direction Trump). Elles ont été accordées depuis 2012 si je ne me trompe.

A partir du 1/1/19, je pense que la plupart des candidats à prêt immo seront directement rayés des listes.
Et la plupart ne savent pas encore qu'ils n'auront plus de capacité d'emprunt ou qu'on va réviser leurs conditions actuelles.


La principale modification est que la capacité d'emprunt (la valeur qu'un client présente pour une banque) ne se calcule plus sur le prix "estimé" mais sur la valeur "déjà remboursée" de ses biens.
En clair, c'est le début de la fin de la Debt Propelled Economy. Et donc de l'Immo Propelled Economy. De la Phynance de Monsieur Ubu, à la Jarry, quoi.

Ça explique le destockage massif des banques durant cette année (par ex. le Banco Popular vendu 1 euro a Santander, puis à BlackStone, idem aussi pour les banques italiennes) et bien d'autres mouvements (peut-être le rachat d'actions par les grands groupes cotés). Pour les banques FR on en sait moins, car elles n'ont pas demandé de l'aide à l'UE et leurs structures de défaisance sont opaques (sauf quand les opérations de défaisance ressortent dans "stats des notaires") -- mais je pense que leur "culture" et la part de l'Etat dans leur capital expliquent bcp de choses aussi.
Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

flipper le dauphin
-++
-++
Messages : 3785
Enregistré le : 11 juin 2005, 12:26

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10862 Message par flipper le dauphin » 21 août 2018, 06:05

saturne a écrit :
20 août 2018, 11:08
Mais c'est les baissiers qui ont raison. Les prix immo sont devenus incompatibles avec l'activité économique productrice de richesse et le poids démographique du système social.
Ca fait plus de 10 ans que les baissiers disent cela avec les variantes du yapludecarburant, cestladerniercartouche, lepistoletauncoup etc etc
Ils ont peut etre raison mais dans les faits ca ne se materialise pas.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 9486
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10863 Message par moinsdewatt » 21 août 2018, 06:52

saturne a écrit :
20 août 2018, 21:09
David75 a écrit :
20 août 2018, 13:30
Ah ? Du coup le grand jour c'est quand ? :lol:
Les nouvelles règles comptables entrent en vigueur le 1/1/2019 (sauf reports, mais ça n'arrivera qu'en cas de krash boursier -- suivez mon regard, direction Trump). Elles ont été accordées depuis 2012 si je ne me trompe.

A partir du 1/1/19, je pense que la plupart des candidats à prêt immo seront directement rayés des listes.
Et la plupart ne savent pas encore qu'ils n'auront plus de capacité d'emprunt ou qu'on va réviser leurs conditions actuelles.


La principale modification est que la capacité d'emprunt (la valeur qu'un client présente pour une banque) ne se calcule plus sur le prix "estimé" mais sur la valeur "déjà remboursée" de ses biens.
En clair, c'est le début de la fin de la Debt Propelled Economy. Et donc de l'Immo Propelled Economy. De la Phynance de Monsieur Ubu, à la Jarry, quoi.
.........
Source de ces affirmations ?

FrenchRigolade
Messages : 53
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10864 Message par FrenchRigolade » 21 août 2018, 14:03

saturne a écrit :
20 août 2018, 21:09
David75 a écrit :
20 août 2018, 13:30
Ah ? Du coup le grand jour c'est quand ? :lol:
Les nouvelles règles comptables entrent en vigueur le 1/1/2019 (sauf reports, mais ça n'arrivera qu'en cas de krash boursier -- suivez mon regard, direction Trump). Elles ont été accordées depuis 2012 si je ne me trompe.

A partir du 1/1/19, je pense que la plupart des candidats à prêt immo seront directement rayés des listes.
Et la plupart ne savent pas encore qu'ils n'auront plus de capacité d'emprunt ou qu'on va réviser leurs conditions actuelles.


La principale modification est que la capacité d'emprunt (la valeur qu'un client présente pour une banque) ne se calcule plus sur le prix "estimé" mais sur la valeur "déjà remboursée" de ses biens.
En clair, c'est le début de la fin de la Debt Propelled Economy. Et donc de l'Immo Propelled Economy. De la Phynance de Monsieur Ubu, à la Jarry, quoi.

Ça explique le destockage massif des banques durant cette année (par ex. le Banco Popular vendu 1 euro a Santander, puis à BlackStone, idem aussi pour les banques italiennes) et bien d'autres mouvements (peut-être le rachat d'actions par les grands groupes cotés). Pour les banques FR on en sait moins, car elles n'ont pas demandé de l'aide à l'UE et leurs structures de défaisance sont opaques (sauf quand les opérations de défaisance ressortent dans "stats des notaires") -- mais je pense que leur "culture" et la part de l'Etat dans leur capital expliquent bcp de choses aussi.
Bonjour, peux-tu citer les sources ?

Peux-tu détailler le calcul de capacité d'emprunt ? Normalement, c'est le montant actualisé à un taux d'emprunt fixe des mensualités que tu vas payer (<33% des revenus, en théorie).

Merci à toi

Avatar du membre
saturne
Messages : 1342
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10865 Message par saturne » 21 août 2018, 14:13

moinsdewatt a écrit :
21 août 2018, 06:52
saturne a écrit :
20 août 2018, 21:09
David75 a écrit :
20 août 2018, 13:30
Ah ? Du coup le grand jour c'est quand ? :lol:
Les nouvelles règles comptables entrent en vigueur le 1/1/2019 (sauf reports, mais ça n'arrivera qu'en cas de krash boursier -- suivez mon regard, direction Trump). Elles ont été accordées depuis 2012 si je ne me trompe.
Source de ces affirmations ?
cesontles reformes de Bâle III , avec le ratio de fonds propres en fonction du risque
https://acpr.banque-france.fr/finalisat ... bale-iii-1

Pour un autre parfum sur les débats actuels avec les banques
http://www.revue-banque.fr/risques-regl ... -accord-lo

(googler "reforme valorisation bancaire" pour des sources)

L'essentiel des ventes qui se font depuis 2016 sont soit au cash, soit financées par la banque qui veut se débarrasser du lot, c-a-d réduire son ratio de couverture de risque. Pour ne pas perdre des sous, on a entretenu la fiction des prix.
Si ce n'est sur leur propre stock de biens, les banques ne font pas de crédit immo, encore moins à des prix imaginaires. (en FR, le système de cautionnement ou de PTZ rend la chose plus souple, je pense)


Tant que les bilans bancaires sont plombes (date limite au 31/12/2018), il faut que les prix restent suspendus à leur ancienne cotation, de sorte qu'on puisse s'en défaire au prix ancien. Sans perte.
Ça se voit dans la courbe de Friggit, les prix sont stationnaires tenu avec des béquilles depuis 3 ans.
Ils tomberont d'eux-mêmes une fois que les banques n'auront plus à couvrir les pertes


(Je vais chercher d'autres sources, je les avait citées sur BI)


C'est le système bancaire qu'on a sauvé, pas le "système" immobilier ! Le problème en 2008 c'est que les banques s'étaient greffées sur le siphonage immo. En 2012 et maintenant, on a séparé les deux activités.
Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

FrenchRigolade
Messages : 53
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10866 Message par FrenchRigolade » 21 août 2018, 14:50

excusez-moi mais je ne vois pas le rapport entre vos liens et cette partie :
'
Tant que les bilans bancaires sont plombes (date limite au 31/12/2018), il faut que les prix restent suspendus à leur ancienne cotation, de sorte qu'on puisse s'en défaire au prix ancien. Sans perte.
Ça se voit dans la courbe de Friggit, les prix sont stationnaires tenu avec des béquilles depuis 3 ans.
Ils tomberont d'eux-mêmes une fois que les banques n'auront plus à couvrir les pertes
'

Avatar du membre
saturne
Messages : 1342
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10867 Message par saturne » 21 août 2018, 15:05

FrenchRigolade a écrit :
21 août 2018, 14:03

Bonjour, peux-tu citer les sources ?

Peux-tu détailler le calcul de capacité d'emprunt ? Normalement, c'est le montant actualisé à un taux d'emprunt fixe des mensualités que tu vas payer (<33% des revenus, en théorie).

Merci à toi
En fait j'avais moi-même ouvert un fil sur Economie/Chantiers UE sur ce thème
viewtopic.php?f=204&t=94895#p2207570

Autrement, je précise que je ne suis pas un pro des finances ou du système bancaire.
Je me suis limité à rapporter une interprétation "macro", comme ici, celle à partir des réformes financières.
Par contre, je crois que c'est une vision bien plus solide que celle qui continue de défendre l'immo comme un moteur économique. L'immo n'est pas "porteur" de richesse (nationale), il a été "porté" par le système bancaire jusqu'en 2008 (crise des "subprime", des emprunts pourris).

Depuis, il a fallut assainir le système bancaire, et les contraintes imposées expliquent les délais.
C'est le sauvetage du sytème bancaire qu'on devine facilement derrière les graphiques Friggit.

Une fois laissé à lui-même, je pense que le "marché" immo reviendra doucement vers son tunnel, au rythme des transactions futures, de la démographie et surtout du surcoût qu'il induit sur les activités réellement productrices.
Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

flipper le dauphin
-++
-++
Messages : 3785
Enregistré le : 11 juin 2005, 12:26

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10868 Message par flipper le dauphin » 22 août 2018, 06:07

saturne a écrit :
21 août 2018, 15:05
Une fois laissé à lui-même, je pense que le "marché" immo reviendra doucement vers son tunnel, au rythme des transactions futures, de la démographie et surtout du surcoût qu'il induit sur les activités réellement productrices.
Et en combien de temps ?
Parceque les "baissiers" attendent le retour dans le tunnel depuis presque 15 ans
S'il faut attendre encore 10 ans, ils vont jamais acheter ...

Avatar du membre
saturne
Messages : 1342
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10869 Message par saturne » 22 août 2018, 06:52

flipper le dauphin a écrit :
22 août 2018, 06:07
saturne a écrit :
21 août 2018, 15:05
Une fois laissé à lui-même, je pense que le "marché" immo reviendra doucement vers son tunnel, au rythme des transactions futures, de la démographie et surtout du surcoût qu'il induit sur les activités réellement productrices.
Et en combien de temps ?
Parceque les "baissiers" attendent le retour dans le tunnel depuis presque 15 ans
S'il faut attendre encore 10 ans, ils vont jamais acheter ...
Franchement, je ne crois pas que les "baissiers" envisageront d'acheter un tas de cailloux de leur vivant.
La figure de l'achat est une arnaque monumentale, à côté de la plusvalue de Marx, la théorie de la plusvalue immo va rester gravée dans les mémoires pendant minimum 50 ans (=la durée de remboursement de nos dettes publiques) et on l'étudiera encore pendant 2.3 siècles.

Par contre, nos "baissiers" inventeront certainement le modèle de logement du XXIe siècle. Nous l'inventeront. C'est maintenant que ça se passe-

Considère tous les stocks immo que les banques ont dégagés : ils finissent essentiellement entre les mains de foncières internationales (cf BlackStone). Et leur parc va grossir encore au fur et à mesure que les autres particuliers propriétaires vont mourir ou leur enfants se faire pourrir par la fiscalité, et finiront par revendre.

Je suppose donc qu'une fois gérés par des entreprises (et non plus par des particuliers), on a les conditions pour optimiser la gestion, réduire les coûts d'entretien et rentabiliser le parc avec des économies d'échelle imbattables par un particulier.
C'est perdu d'avance de vouloir acheter. Mais c'est gagnant pour tout le monde si les pouvoirs publics interviennent et règlementent correctement l'accès au logement (qui est toujours droit de rang constitutionnel).
Ensuite, j'imagine que les entreprises se feront la concurrence en ciblant des services de logement différents : des logements pour des jeunes qui se déplacent, d'autres pour ceux qui se posent pour leur famille, d'autres pour des voyages, des études, des déplacements, etc. C'est ça qu'il faut inventer. Et c'est un marché tout simplement enorme, à côté, celui des particulier propriétaires et des agents immo, ça ne fait pas poids. C'est comme comparer la logistique Amazon moderne avec une charette tirée... par un âne.

Un peu comme si demain vivre dans nos hlm avec tous les services devenait le modèle de réussite sociale, et vivre coincé dans sa "propriété" (ah ! ah !) l'exemple même de l'échec social.

Enfin, c'est comme cela que je vois les choses. Le temps qu'on mettra, ce sera celui où on tardera à comprendre.
Et on sort du sujet du fil. Salut !

___
Edit: en répondant, je pensais à l'achat spéculatif voire celui qui achète "pour épargner". Ensuite, chacun peut dépenser ses sous comme il veut pour se construire une maison. Mais ce sera, c'est, une dépense de plaisir.
Mais un bien immo perd de la valeur à l'usage, comme tout autre bien de consommation. On est vraiment des malades de croire que plus un bien est transacté, plus il gagne de la valeur. La plus value, Ah ! Ah !
Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 9486
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10870 Message par moinsdewatt » 22 août 2018, 07:28

Je ne vois pas de signes allant dans le sens des propos de Saturne.

Un aigri non propriétaire ?

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7926
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10871 Message par Vincent92 » 22 août 2018, 07:32

Marrant que tu parles "des" ou de "nos" baissiers alors que ca fait des années que tu inventes théories fumantes sur théories fumantes. Pour conclure comme toujours que l'immobilier va s'effondrer pour atteindre une valeur inférieur à 1000€/m2. Pourquoi cette dissociation?
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 9486
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10872 Message par moinsdewatt » 22 août 2018, 08:05

Vincent92 a écrit :
22 août 2018, 07:32
Marrant que tu parles "des" ou de "nos" baissiers alors que ca fait des années que tu inventes théories fumantes sur théories fumantes. Pour conclure comme toujours que l'immobilier va s'effondrer pour atteindre une valeur inférieur à 1000€/m2. Pourquoi cette dissociation?
Merci de m'avoir éclairé sur les propos bizarres de Saturne.
Il a bien l'air d'habiter sur une autre planète où l'immo est '' donné ''.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7926
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10873 Message par Vincent92 » 22 août 2018, 08:42

saturne a écrit :Franchement, je ne crois pas que les "baissiers" envisageront d'acheter un tas de cailloux de leur vivant.
La figure de l'achat est une arnaque monumentale, à côté de la plusvalue de Marx, la théorie de la plusvalue immo va rester gravée dans les mémoires pendant minimum 50 ans (=la durée de remboursement de nos dettes publiques) et on l'étudiera encore pendant 2.3 siècles.
En enlevant toute considération de prix, si les loyers restent à leur niveau, c'est toujours intéressant d'acheter plutôt que de louer le même logement durant un temps très long. En attendant un nombre d'années plus ou moins important, même en revendant pour 0, cela peut être plus intéressant d'acheter que de louer. La plus value n'est pas indispensable pour rendre l'achat intéressant. Après, on peut toujours faire mieux. C'est sûr que si on est capable de faire +20% sur ces placements chaque année, l'immobilier résidentiel n'est probablement pas le plus intéressant.
Mais bon, vu comment tu planes, je ne pense pas que cela soit ton cas.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

alexlyon
-+
-+
Messages : 1823
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10874 Message par alexlyon » 22 août 2018, 08:48

Il parle des hlm dans les quartiers logeant la main d oeuvre (il a raison, il ne faut pas les acheter mais les louer à des foncières).
Pas du 7ième ard, où habitent les associés de blackstone...

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7926
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10875 Message par Vincent92 » 22 août 2018, 08:56

alexlyon a écrit :
22 août 2018, 08:48
Il parle des hlm dans les quartiers logeant la main d oeuvre (il a raison, il ne faut pas les acheter mais les louer à des foncières).
Pas du 7ième ard, où habitent les associés de blackrock...
Habiter en HLM n'est souvent pas non plus la panacée. C'est souvent très intéressant financièrement, certes. Tout comme il est plus intéressant financièrement de manger chez mac do que dans un "vrai" restaurent.
Seulement, le logement ne se résume pas à payer le moins cher possible. Même si l'aspect est important.
Tout d'abord, habiter en HLM, çela veut dire - en tout cas au départ - ne pas gagner beaucoup d'argent. Ensuite, bien souvent être entouré de pauvreté. Ce qui engendre beaucoup d'éléments désagréables.
Habiter dans un 100 m2 cossu avec des voisins qui ont acheté plein pot et une fortune leur logement et tout en gagnant bien sa vie, c'est très intéressant. Il existe probablement d'autres modèles gagnant. Mais ce n'est pas la majorité des cas de ceux qu'ils appellent "baissiers".
La plupart du temps, c'est des personnes qui servent de chair à loyer en payant plein pot.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

FrenchRigolade
Messages : 53
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10876 Message par FrenchRigolade » 22 août 2018, 09:30

Pour revenir aux liens postés par saturne :
suite à un lobbying intense des 'français',
avec Bâle 3, les exigences en fonds propres pour les crédits immobiliers auront environ 10 ans,
avant d'être floorées à 72,5% du calcul standard qui est fruste, avec un passage à 5 ans à 50 %
actuellement, si j'ai bien lu, les banques françaises avec leurs modèles internes d'évaluation sont à moins de 30 %

Ca ne permet pas de trancher d'une baisse ou d'une hausse de l'immobilier sur cette période.
On peut néanmoins être désolé de ce pouvoir faible de la réglementation, qui sera appliqué entièrement 20 ans après ...
et qui ratera probablement la/les prochaines crises, cf. Bâle 2 avec la bulle informatique et les subprimes

FrenchRigolade
Messages : 53
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10877 Message par FrenchRigolade » 22 août 2018, 09:34

saturne a écrit :
22 août 2018, 06:52
flipper le dauphin a écrit :
22 août 2018, 06:07
saturne a écrit :
21 août 2018, 15:05
Une fois laissé à lui-même, je pense que le "marché" immo reviendra doucement vers son tunnel, au rythme des transactions futures, de la démographie et surtout du surcoût qu'il induit sur les activités réellement productrices.
Et en combien de temps ?
Parceque les "baissiers" attendent le retour dans le tunnel depuis presque 15 ans
S'il faut attendre encore 10 ans, ils vont jamais acheter ...
Franchement, je ne crois pas que les "baissiers" envisageront d'acheter un tas de cailloux de leur vivant.
La figure de l'achat est une arnaque monumentale, à côté de la plusvalue de Marx, la théorie de la plusvalue immo va rester gravée dans les mémoires pendant minimum 50 ans (=la durée de remboursement de nos dettes publiques) et on l'étudiera encore pendant 2.3 siècles.

Par contre, nos "baissiers" inventeront certainement le modèle de logement du XXIe siècle. Nous l'inventeront. C'est maintenant que ça se passe-

Considère tous les stocks immo que les banques ont dégagés : ils finissent essentiellement entre les mains de foncières internationales (cf BlackStone). Et leur parc va grossir encore au fur et à mesure que les autres particuliers propriétaires vont mourir ou leur enfants se faire pourrir par la fiscalité, et finiront par revendre.

Je suppose donc qu'une fois gérés par des entreprises (et non plus par des particuliers), on a les conditions pour optimiser la gestion, réduire les coûts d'entretien et rentabiliser le parc avec des économies d'échelle imbattables par un particulier.
C'est perdu d'avance de vouloir acheter. Mais c'est gagnant pour tout le monde si les pouvoirs publics interviennent et règlementent correctement l'accès au logement (qui est toujours droit de rang constitutionnel).
Ensuite, j'imagine que les entreprises se feront la concurrence en ciblant des services de logement différents : des logements pour des jeunes qui se déplacent, d'autres pour ceux qui se posent pour leur famille, d'autres pour des voyages, des études, des déplacements, etc. C'est ça qu'il faut inventer. Et c'est un marché tout simplement enorme, à côté, celui des particulier propriétaires et des agents immo, ça ne fait pas poids. C'est comme comparer la logistique Amazon moderne avec une charette tirée... par un âne.

Un peu comme si demain vivre dans nos hlm avec tous les services devenait le modèle de réussite sociale, et vivre coincé dans sa "propriété" (ah ! ah !) l'exemple même de l'échec social.

Enfin, c'est comme cela que je vois les choses. Le temps qu'on mettra, ce sera celui où on tardera à comprendre.
Et on sort du sujet du fil. Salut !

___
Edit: en répondant, je pensais à l'achat spéculatif voire celui qui achète "pour épargner". Ensuite, chacun peut dépenser ses sous comme il veut pour se construire une maison. Mais ce sera, c'est, une dépense de plaisir.
Mais un bien immo perd de la valeur à l'usage, comme tout autre bien de consommation. On est vraiment des malades de croire que plus un bien est transacté, plus il gagne de la valeur. La plus value, Ah ! Ah !
je suis d'accord avec toi, un changement de paradigme sur l'immobilier est tout à fait possible - souhaitable ? - il est net que tu subis l'hostilité de ceux qui perdraient dans ton futur.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7926
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10878 Message par Vincent92 » 22 août 2018, 09:57

Il a le droit d'inventer des modèles. Réinventer le monde autour d'une bière dans un bar, personne ne lui interdit.
Seulement quand il raconte n'importe quoi, on a le droit de réagir. Par exemple, quand il dit que le parc est en train d'être vendu par des institutionnels et que c'est eux les moteurs du marché actuel. Les institutionnels ne représentent que ~3% du parc locatif libre et ~0,5% du parc total de logements. Ils ne détiennent plus que ~200 000 logements. Cela fait bien longtemps qu'ils ont désertés (ils étaient très présent dans les années 90. ~13% du parc locatif).
Donc, les ventes d'institutionnels ne peuvent pas être le moteur du marché actuel (entre 900 000 et 1 000 000 de ventes/an).
Bref, il a donné une échéance. Il a dit qu'à partir du 1ier janvier le pouvoir d'achat des acheteurs allait dégringolé et par conséquence les prix aussi. Je propose donc de lui donner rendez vous dans un an pour faire un bilan. Voir si on est dans la prédiction de génie/insider ou plutôt dans une prédiction type "Paco Rabanne".
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

FrenchRigolade
Messages : 53
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10879 Message par FrenchRigolade » 22 août 2018, 10:13

Vincent92 a écrit :
22 août 2018, 09:57
Il a le droit d'inventer des modèles. Réinventer le monde autour d'une bière dans un bar, personne ne lui interdit.
Seulement quand il raconte n'importe quoi, on a le droit de réagir. Par exemple, quand il dit que le parc est en train d'être vendu par des institutionnels et que c'est eux les moteurs du marché actuel. Les institutionnels ne représentent que ~3% du parc locatif libre et ~0,5% du parc total de logements. Ils ne détiennent plus qu'environs 200 000 logements. Cela fait bien longtemps qu'ils ont désertés (ils étaient très présent dans les années 90. ~13% du parc locatif).
Donc, les ventes d'institutionnels ne peuvent pas être le moteur du marché actuel (entre 900 000 et 1 000 000 de ventes/an).
Bref, il a donné une échéance. Il a dit qu'à partir du 1ier janvier le pouvoir d'achat des acheteurs allait dégringolé et par conséquence les prix aussi. Je propose donc de lui donner rendez vous dans un an pour faire un bilan.
A mon avis ça n'arrivera pas, cf. un message que j'ai posté, qui sera bientôt validé, qui dit que la pondération plus élevée des exigences en fonds propres pour crédit immobilier Bâle 3 sera étalée sur 10 ans et non pas appliquée d'un seul coup l'an prochain.

Par contre, un effet psychologique gênant sera peut-être le prélèvement à la source, car l'endettement sur les revenus nets avant impôts de 33% devra être transcrit en endettement sur revenus nets après impôts, donc > 33 %.

FrenchRigolade
Messages : 53
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10880 Message par FrenchRigolade » 22 août 2018, 10:17

Vincent92 a écrit :
22 août 2018, 09:57
Il a le droit d'inventer des modèles. Réinventer le monde autour d'une bière dans un bar, personne ne lui interdit.
Seulement quand il raconte n'importe quoi, on a le droit de réagir. Par exemple, quand il dit que le parc est en train d'être vendu par des institutionnels et que c'est eux les moteurs du marché actuel. Les institutionnels ne représentent que ~3% du parc locatif libre et ~0,5% du parc total de logements. Ils ne détiennent plus que ~200 000 logements. Cela fait bien longtemps qu'ils ont désertés (ils étaient très présent dans les années 90. ~13% du parc locatif).
Donc, les ventes d'institutionnels ne peuvent pas être le moteur du marché actuel (entre 900 000 et 1 000 000 de ventes/an).
Bref, il a donné une échéance. Il a dit qu'à partir du 1ier janvier le pouvoir d'achat des acheteurs allait dégringolé et par conséquence les prix aussi. Je propose donc de lui donner rendez vous dans un an pour faire un bilan. Voir si on est dans la prédiction de génie/insider ou plutôt dans une prédiction type "Paco Rabanne".
Honnêtement, je serais curieux de connaître la réalité de l''offre et la demande' parisienne

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8249
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10881 Message par optimus maximus » 22 août 2018, 10:23

C'est par le resserrement du crédit que l'immobilier peut durablement baisser.

En 2000, ma mensualité de 1000 euros pendant 14 ans à 6% me donne un emprunt de 100 000 euros environ.
En 2018, ma mensualité de 1400 euros pendant 19 ans à 1.4% me permet d'emprunter 2,5 fois plus.

Le problème réside dans les masses de liquidités qui se retrouvent piégées dans l'immobilier et qui pourraient servir à d'autres choses.

flipper le dauphin
-++
-++
Messages : 3785
Enregistré le : 11 juin 2005, 12:26

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10882 Message par flipper le dauphin » 22 août 2018, 11:00

Ce scenario ne repose que sur la supposition que les taux atteindront les 6%. Ils ont mis 18 ans à arriver à 1.4%. Si le krack survient à 6% faudra t il attendre 18 ans pour en beneficier (si on peut car rien ne dit que les economies realisés par les locataires dans des placements fructueux ne subiront pas la meme decote que l'immobilier). Et on sera plus dans une lente remontée des taux qu'un bon spectaculaire.

Je ne crois pas non plus à la theorie de la masse de liquidité piegée dans l'immobilier et que cette masse aurait mieux servi ailleurs
Les acheteurs sont des particuliers pour la très grande majorité des cas. Ils achetent en general par rapport à leur pouvoir d'achat et leur besoin.
On s'endette souvent au taux maxi que l'on peut (1/3 du revenu).
Cher ou pas cher, on reste sur cette part et cette part ne va jamais dans autres choses.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7926
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10883 Message par Vincent92 » 22 août 2018, 11:34

FrenchRigolade a écrit :
22 août 2018, 10:17
Vincent92 a écrit :
22 août 2018, 09:57
Il a le droit d'inventer des modèles. Réinventer le monde autour d'une bière dans un bar, personne ne lui interdit.
Seulement quand il raconte n'importe quoi, on a le droit de réagir. Par exemple, quand il dit que le parc est en train d'être vendu par des institutionnels et que c'est eux les moteurs du marché actuel. Les institutionnels ne représentent que ~3% du parc locatif libre et ~0,5% du parc total de logements. Ils ne détiennent plus que ~200 000 logements. Cela fait bien longtemps qu'ils ont désertés (ils étaient très présent dans les années 90. ~13% du parc locatif).
Donc, les ventes d'institutionnels ne peuvent pas être le moteur du marché actuel (entre 900 000 et 1 000 000 de ventes/an).
Bref, il a donné une échéance. Il a dit qu'à partir du 1ier janvier le pouvoir d'achat des acheteurs allait dégringolé et par conséquence les prix aussi. Je propose donc de lui donner rendez vous dans un an pour faire un bilan. Voir si on est dans la prédiction de génie/insider ou plutôt dans une prédiction type "Paco Rabanne".
Honnêtement, je serais curieux de connaître la réalité de l''offre et la demande' parisienne
Je te conseille d'aller visiter pour le fun à l'achat et à la location. Tu vas très vite comprendre qu'il y a bien de la demande ;).
Pour l'anecdote, j'ai par exemple posté avant hier pour pi-r2 un bien pour son fils qui cherche une location en proche banlieue. Il n'a fallu qu'une demi journée pour que le lien (2 pièces à Courbevoie) soit indisponible. Dans Paris, c'est encore pire.
Regarde les postes de tonysonic qui cherche (ou cherchait l'année dernière en tout cas) à acheter sur Paris dans un périmètre relativement restreint par exemple.
Quand il y a un bien intéressant, il faut être un minimum réactif, même à l'achat.
L'offre existe également évident. Il suffit d'aller sur les sites immobiliers pour s'en rendre compte.
Modifié en dernier par Vincent92 le 22 août 2018, 12:15, modifié 1 fois.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7926
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10884 Message par Vincent92 » 22 août 2018, 11:50

flipper le dauphin a écrit :
22 août 2018, 11:00
Je ne crois pas non plus à la theorie de la masse de liquidité piegée dans l'immobilier et que cette masse aurait mieux servi ailleurs
Les acheteurs sont des particuliers pour la très grande majorité des cas. Ils achetent en general par rapport à leur pouvoir d'achat et leur besoin.
On s'endette souvent au taux maxi que l'on peut (1/3 du revenu).
Cher ou pas cher, on reste sur cette part et cette part ne va jamais dans autres choses.
Prend pour exemple tes parents et regarde combien de temps ils ont été endetté par de l'immobilier dans leur vie et compare à ta situation.
Et quand bien même ils ont été longtemps endetté par de l'immobilier, l'inflation (salariale) faisant son travail cela représentait un coût de moins en moins important dans leur budget. Ce qui n'est plus vraiment le cas aujourd'hui.
Personnellement, je suis plutôt d'accord pour dire que l'immobilier piège beaucoup de pouvoir d'achat et/ou de liquidité. Et la première raison n'a pas tellement le prix mais le manque d'inflation salariale (au profit, je pense, de rentes diverses : actionnaires, chomage, RSA, retraite,...) . D'un autre côté, beaucoup d'autres postes de dépenses ont diminués (voyages, produits high tech, nourriture,...). Tout n'était pas non plus mieux avant.
Modifié en dernier par Vincent92 le 22 août 2018, 12:40, modifié 2 fois.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

FrenchRigolade
Messages : 53
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10885 Message par FrenchRigolade » 22 août 2018, 12:17

Vincent92 a écrit :
22 août 2018, 11:34
FrenchRigolade a écrit :
22 août 2018, 10:17
Vincent92 a écrit :
22 août 2018, 09:57
Il a le droit d'inventer des modèles. Réinventer le monde autour d'une bière dans un bar, personne ne lui interdit.
Seulement quand il raconte n'importe quoi, on a le droit de réagir. Par exemple, quand il dit que le parc est en train d'être vendu par des institutionnels et que c'est eux les moteurs du marché actuel. Les institutionnels ne représentent que ~3% du parc locatif libre et ~0,5% du parc total de logements. Ils ne détiennent plus que ~200 000 logements. Cela fait bien longtemps qu'ils ont désertés (ils étaient très présent dans les années 90. ~13% du parc locatif).
Donc, les ventes d'institutionnels ne peuvent pas être le moteur du marché actuel (entre 900 000 et 1 000 000 de ventes/an).
Bref, il a donné une échéance. Il a dit qu'à partir du 1ier janvier le pouvoir d'achat des acheteurs allait dégringolé et par conséquence les prix aussi. Je propose donc de lui donner rendez vous dans un an pour faire un bilan. Voir si on est dans la prédiction de génie/insider ou plutôt dans une prédiction type "Paco Rabanne".
Honnêtement, je serais curieux de connaître la réalité de l''offre et la demande' parisienne
Je te conseille d'aller visiter pour le fun à l'achat et à la location. Tu vas très vite comprendre qu'il y a bien de la demande ;).
Pour l'anecdote, j'ai par exemple posté il y a quelques jours pour pi-r2 un bien pour son fils qui cherche une location en proche banlieue. Il n'a fallu qu'une demi journée pour que le lien (2 pièces à Courbevoie) soit indisponible. Dans Paris, c'est encore pire.
Regarde les postes de tonysonic qui cherche (ou cherchait l'année dernière en tout cas) à acheter sur Paris dans un périmètre relativement restreint par exemple.
Quant il y a un bien intéressant, il faut être un minimum réactif, même à l'achat.
L'offre existe également évident. Il suffit d'aller sur les sites immobiliers pour s'en rendre compte.
D'accord, tu me décris une partie bien matérielle du marché. Je pourrais tenter de vendre un bien fictif sur un site d'annonces et voir ce qui se passe.
Dans l'idéal pour avoir un bon plan je pense qu'il faut se débrouiller pour être en amont même de l'offre officielle, c'est tellement du racket sinon...

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40319
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10886 Message par slash33 » 22 août 2018, 18:09

optimus maximus a écrit :
22 août 2018, 10:23
En 2000, ma mensualité de 1000 euros pendant 14 ans à 6% me donne un emprunt de 100 000 euros environ.
En 2018, ma mensualité de 1400 euros pendant 19 ans à 1.4% me permet d'emprunter 2,5 fois plus.
L'inflation de la période était de 30% pas 40%.

flipper le dauphin
-++
-++
Messages : 3785
Enregistré le : 11 juin 2005, 12:26

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10887 Message par flipper le dauphin » 23 août 2018, 10:29

Vincent92 a écrit :
22 août 2018, 11:50
Prend pour exemple tes parents et regarde combien de temps ils ont été endetté par de l'immobilier dans leur vie et compare à ta situation.
Et quand bien même ils ont été longtemps endetté par de l'immobilier, l'inflation (salariale) faisant son travail cela représentait un coût de moins en moins important dans leur budget. Ce qui n'est plus vraiment le cas aujourd'hui.
Personnellement, je suis plutôt d'accord pour dire que l'immobilier piège beaucoup de pouvoir d'achat et/ou de liquidité. Et la première raison n'a pas tellement le prix mais le manque d'inflation salariale (au profit, je pense, de rentes diverses : actionnaires, chomage, RSA, retraite,...) . D'un autre côté, beaucoup d'autres postes de dépenses ont diminués (voyages, produits high tech, nourriture,...). Tout n'était pas non plus mieux avant.
La situation de nos parents etaient clairement differente.
Mais doit elle etre comparée et surtout doit on se dire que la situation actuelle doit elle etre celle de nos parents ?
Il y avait certe de l'inflation et les taux elevés reduisaient mecaniquement la durée des emprunts, mais les premieres années, la part de capital remboursé restait modeste.
Par exemple avec un emprunt de 100 000 sur 15 ans, en 3 ans, on avait remboursé par 10 000€. Aujourd'hui avec un emprunt sur 20 ans et un taux de 2.5% on rembourse 2000€ de plus sur la même période (alors qu'un allongement de l'emprunt est defavorable au remboursement du capital sur les premieres années).

Et puis pour l'inflation, elle est actuellement proche des 2% soit deja supérieur aux taux en general pratiqué sur les emprunts 2016-2017

Donc pour moi, les deux situations ne sont clairement pas comparable. Elles ont chacune leur pour (emprunt plus court pour les parents, part de capital plus important remboursé des les premieres années pour aujourd'hui) et des contre (les taux elevés ne favorisaient pas un changement rapide de logement car le capital restant à remboursé restait tres elevé, emprunts plus long aujourdh'ui)

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7926
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10888 Message par Vincent92 » 23 août 2018, 10:39

flipper le dauphin a écrit :Mais doit elle etre comparée et surtout doit on se dire que la situation actuelle doit elle etre celle de nos parents ?
A chaque époque ces avantages et inconvénients. Je rebondissais surtout sur le fait que tu expliquais que cela a toujours représenté et représentera toujours plus ou moins la même proportion de pouvoir d'achat bloqué. Pour moi, il y a plus d'argent bloqué dans la pierre aujourd'hui qu'il y a 40 ans. Et la cause racine n'est pas le prix.
flipper le dauphin a écrit :Et puis pour l'inflation, elle est actuellement proche des 2% soit deja supérieur aux taux en general pratiqué sur les emprunts 2016-2017
Quand tu dis que l'inflation est de 2%, je pense que tu parles de l'inflation en sens INSEE. C'est à dire monétaire. En gros, il faut payer 2% plus cher pour avoir la même chose.
Moi je parlais de l'inflation salariale car c'est cela qui permet au salarier de rembourser plus rapidement/facilement son prêt immobilier. L'inflation salariale n'est pas de 2% aujourd'hui. Il y a corrélation et les salaires augmentent. Mais je ne pense pas qu'ils augmentent dans cette proportion.
flipper le dauphin a écrit :Donc pour moi, les deux situations ne sont clairement pas comparable. Elles ont chacune leur pour (emprunt plus court pour les parents, part de capital plus important remboursé des les premieres années pour aujourd'hui) et des contre (les taux elevés ne favorisaient pas un changement rapide de logement car le capital restant à remboursé restait tres elevé, emprunts plus long aujourdh'ui)
C'est vrai et faux que les taux élevés ne favorisent pas la mobilité. C'est vrai car il est en effet plus long de rembourser les frais de frottement.
C'est faux car des taux élevés sont en général le résultat d'un environnement inflationniste. Et qui dit environnement inflationniste dit augmentation des prix, y compris immobilier. Si bien qu'un bien qui vaut 100 - acheté 110 avec les frais de frottements - vaut plus que 110 au bout de quelques années.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
Praséodyme
+
+
Messages : 3172
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10889 Message par Praséodyme » 23 août 2018, 17:03

flipper le dauphin a écrit :
23 août 2018, 10:29
La situation de nos parents etaient clairement differente.
Mais doit elle etre comparée et surtout doit on se dire que la situation actuelle doit elle etre celle de nos parents ?
Il y avait certe de l'inflation et les taux elevés reduisaient mecaniquement la durée des emprunts, mais les premieres années, la part de capital remboursé restait modeste.
Par exemple avec un emprunt de 100 000 sur 15 ans, en 3 ans, on avait remboursé par 10 000€. Aujourd'hui avec un emprunt sur 20 ans et un taux de 2.5% on rembourse 2000€ de plus sur la même période (alors qu'un allongement de l'emprunt est defavorable au remboursement du capital sur les premieres années).
Dans les années 70, les taux d'intérêts étaient monstrueux, mais l'inflation aussi et notamment les augmentations de salaire, accroissant très rapidement la capacité de remboursement. Si les modalités avaient été correctement négociées, des remboursements anticipés étaient faisables dès la deuxième ou la troisième année. En revanche, dans les années 80-90, l'inflation a baissé bien plus vite que les taux d'intérêts. Ça a sans doute joué dans le mini-krach de l'immo parisien des 90's.

Ces taux d'inflation à 5-10% devaient quand même bien brouiller les pistes pour M. et Mme Toulemonde qui à l'époque n'avaient pas les mêmes moyens d'accès aux informations économiques et aux outils de simulation. Il fallait suivre pour garder en tête le prix d'un appart exprimé en mois de salaire. N'empêche, à cette époque on pouvait affirmer sans se planter que démarrer le plus vite possible son parcours résidentiel était une bonne idée. Cette idée est encore profondément enracinée dans la cervelle des français alors que les paramètres économiques qui la validaient ont changé.
Petroleum et circenses

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 7926
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10890 Message par Vincent92 » 23 août 2018, 17:33

Praséodyme a écrit :N'empêche, à cette époque on pouvait affirmer sans se planter que démarrer le plus vite possible son parcours résidentiel était une bonne idée. Cette idée est encore profondément enracinée dans la cervelle des français alors que les paramètres économiques qui la validaient ont changé.
C'était une bonne idée avec un rétroviseur mais je suis persuadé qu'il y avait tout de même des septiques à l'époque - comme il y en a aujourd'hui - pour dire que c'était une erreur.
De manière plus général, on peut dire que ca a été intéressant d'acheter un peu près à toutes les époques pour quelqu'un qui est resté une dizaine d'années dans son bien. Mise à part à vraiment avoir acheté pile au mauvais moment (genre 91).
Il existe vraiment très peu de période de 10 ans où cela a été un mauvais plan. Par exemple, quelqu'un qui a acheté en 2008 (pourtant une très mauvaise période pour acheter) et qui revend aujourd'hui est en moyenne (il existe toujours des mauvaises affaires et tous les endroits n'ont pas fait la même performance) largement gagnant.
Ne connaissant pas le futur, on ne peut pas affirmer que cela va rester vrai. Mais rien ne prouve non plus que ca sera faux.
Le futur est par essence risqué mais je pense sincèrement - en ce qui concerne l'argent en tout cas - que les audacieux réussissent mieux que les malins.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
Praséodyme
+
+
Messages : 3172
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10891 Message par Praséodyme » 24 août 2018, 09:49

Ce que je veux dire, c'est que c'était un monde différent ou régnait le plein emploi et où la monnaie se dévaluait de plus de 5% par an, les prix étaient relativement bas et les loyers élevés. Il fallait acheter le plus vite possible sans se trop poser de questions, ne serait-ce que pour prendre date et quite à s'endetter au max. De toute façon, le prix du bien allait rapidement augmenter, non pas à cause de la spéculation comme dans les années 2000, mais parce que la monnaie se dévaluait globalement.

Le début du crédit était un mauvais moment à passer où tu te saignais à blanc pour rembourser surtout des intérêts. Après, tes revenus allaient augmenter, tu remboursais par anticipation ou tu augmentais tes mensualités et ça allait beaucoup plus vite.

En revanche dans ce contexte d'inflation forte, il était plus difficile d'épargner pour se constituer un apport. À moins de vivre quelques années chez papa-maman au début de sa vie active et mettre tout ce qu'on gagnait sur un support d'épargne, ce qui se faisait beaucoup, la plupart des jeunes commençaient à bosser entre 16 et 20 ans pas loin de chez eux et ils ne quittaient le nid que pour se marier. Le marché du travail demandait moins de qualifications qu'aujourd'hui et les territoires ne se spécialisaient pas autant sur certains secteurs d'activité. (cf. la file sur les droits de successions qui a dérivé sur le débat : doit-on bouger pour sa carrière ?)

Tout ceci reste valable pendant les 30 glorieuses et jusque vers les années 80. Après, l'inflation a baissé plus vite que les taux d'intérêts, le chômage a commencé à vraiment augmenter, de même que l'individualisme. On empruntait toujours sur 15 ans, mais une partie grandissante des ménages devait être exclues du marché.
Petroleum et circenses

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 19217
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10892 Message par lecriminel » 24 août 2018, 11:08

Il existe l'équivalent de la monnaie de singe, une loi nouvelle: la renégociation des taux d'emprunt. Cela a permis aux pigeons de la bulle d'acheter certes des poubelles mais sur 15 ans comme tout le monde (sans aide de l'inflation) et non les 25 signés à l'achat
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
Praséodyme
+
+
Messages : 3172
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10893 Message par Praséodyme » 24 août 2018, 14:05

En effet, c'est ce qui a sauvé les miches de ceux qui avaient acheté au plus mauvais moment. Et ça a maintenu la bulle en lévitation alors qu'elle aurait dû en toute logique éclater.
Vincent92 a écrit :
23 août 2018, 17:33
Le futur est par essence risqué mais je pense sincèrement - en ce qui concerne l'argent en tout cas - que les audacieux réussissent mieux que les malins.
Non seulement la chance sourit aux audacieux, mais en plus l'État bourgeois sourit à ceux qui jouent le jeu en faisant tourner la machine financière. Jusqu'à présent, c'est ainsi que ça fonctionne ; allez savoir ce qu'ils nous inventeront demain pour que ça continue.
Petroleum et circenses

Avatar du membre
Lo2
~~+
~~+
Messages : 7312
Enregistré le : 24 avr. 2008, 10:13

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10894 Message par Lo2 » 24 août 2018, 17:05

Je parie sur crises éco (en cours, vu la fréquence régulière et tjrs plus fortes) qui engendre une crise politique (on est pas loin d'un point d'inflexion au niveau national comme international) pour déboucher sur une crise monétaire et la purge des dettes.
1) 在金子我信任
2) The American dream is a dream

morice
Messages : 443
Enregistré le : 02 janv. 2009, 17:42

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10895 Message par morice » 30 août 2018, 18:45

Ah ahah toujours le même discours alors que rien ne s'est passé !
Non les pigeons n'achète pas tous ds poubelles il existe une vie en dehors des grosses agglomérations !
Personnellement j'ai un crédit sur 20 ans dont le coût mensuelle est inférieur au même logement en occasion ! Sauf que ce type de bien n'est pas proposé à la location ou à des prix supérieur et difficile à obtenir...
les gens qui achètent cash sont une infime minorité de privilégié et le Français moyen ne peux pas louer un bien et aussi économiser pour dans 20 ans acheter cash ce n'est matériellement pas possible pour le plus grande nombre...
En dehors des grosse agglo les gens n'achètent pas/plus pour faire une plus valus. Ils achètent soit pour avoir une épargne à leur retraite (risqué si l'immo baisse vraiment ...) mais surtout pour ne plus avoir à payer de loyer lorsque leurs enfants leurs coûterons un bras en études ou pour ne plus payer de loyer à la retraite et vue ce qui nous attend de ce coté là ils ont bien raison !

Perso j'ai bien fait de ne pas écouter les prévisions foireuse de bcp ici ! Aucun crash n'a eu lieu et je suis presque à la moitié de mon crédit !
Après renégociation je gagne 40% sur les 5 dernière années !
Qui c'est qui va manger des pâtes à la fin du mois et ne pas partir en vacances ? Sûrement pas moi vue que ce n'est même pas le cas actuellement !
:twisted:

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 19217
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10896 Message par lecriminel » 30 août 2018, 22:36

Tu as acheté en 2006 ? J'aimerais connaître le prix, la ville et éventuellement des photos.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

morice
Messages : 443
Enregistré le : 02 janv. 2009, 17:42

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10897 Message par morice » 31 août 2018, 08:31

Je ne donnerais pas autant de détail sur un forum mais j'habite dans le Sud-ouest dans une agglo moyenne (un peu plus de 100 000 habitants) maison de 130m² jardin de 1000m². La maison fait type loft dans la salle de vie mais chambre bien séparé, suite parentale et une belle cheminée cathédrale en Pierre qui fait un trés beau mélange moderne/ancien.
Deux étages mais possibilité de ne vivre qu'au rez de chaussé (on a pensé à nos vieux jours !)
École 10 mn à pied, Lycée/collège 10mn en voiture.

Achat en 2009 155 000€ affiché à 185 000€ bon on a eu un peu de chance on pensait plutôt l'avoir à 165/175 de toute façon on ne voulait pas allez plus haut car hors de question de s'endetter à 33%.
Actuellement les prix sont quasiment les mêmes (un poil baissé sur certain bien) avec des crédits défiant toutes concurrences donc je ne voit pas crash pointer le bout de son nez....
Du moins si il y a crash ce ne sera pas à cause de la bulle mais d'un évènement autre.

A oui chose important on était quasi sur de pas avoir à bouger ou d'être au chômage ma femme étant professeur des écoles et moi dans l’informatique.

Tiens d'ailleurs je n'ai pas vue de fil sur Bordeaux depuis le TGV et que la ville s'est embelli l'immo à prix 16 % (putain de Parisiens) on est loin du tunnel de Friggit là...

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 19217
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10898 Message par lecriminel » 31 août 2018, 08:37

Le krach à eu lieu, sur les taux. Et aussi sur les prix, tu aurais sûrement acheté bien plus cher 3 ans plus tôt
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 32728
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10899 Message par Pi-r2 » 31 août 2018, 08:50

morice a écrit :
30 août 2018, 18:45
Qui c'est qui va manger des pâtes à la fin du mois et ne pas partir en vacances ?
Moi. J'aime les pâtes (et les patates, surtout en purée) et je n'aime pas les voyages.

(mais j'ai acheté cash ma maison)

:lol:
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

morice
Messages : 443
Enregistré le : 02 janv. 2009, 17:42

Re: TOPIC UNIQUE : suivi de l'immo par FRIGGIT/CGEDD (02/2016)

#10900 Message par morice » 31 août 2018, 22:20

Le krach à eu lieu, sur les taux. Et aussi sur les prix, tu aurais sûrement acheté bien plus cher 3 ans plus tôt
On se rassure comme on peu hein ? :D
Soyons sérieux ce n'est pas ce qu'on appelle un krach du moins pas celui prédis par les baissier sur ce site...
3 ans plutôt on aurait acheté un poil plus cher mais pas bien plus cher....On a mis 4 ans à acheter pas parce que c'était trop cher juste parce qu’on était dilettant sur nos recherches et que nous recherchions quelque chose qui nous corresponde vraiment.

Répondre