Enlevez moi un rêve et je vous réponds NON !

Débats sur le thème de l'immobilier, anecdotes et annonces
Répondre
Message
Auteur
Gzon

Enlevez moi un rêve et je vous réponds NON !

#1 Message par Gzon » 30 mai 2005, 09:16

Les hommes ont un rêve, celui d'avoir une petite maison bien à eux et de dormir sous un toit correct. Ce rêve, ils le font depuis la nuit des temps. Aujourd'hui ils constatent que ce rêve qu'ils caressent est devenu impossible, même après avoir longtemps trimé ou après avoir fait de longues études. Ils voient autour d'eux des personnes se faire un tas d'argent avec des baraques minables ou des lopins de terres, sans aucun mérite.
On pourrait dire qu'ils se trompent, qu'ils devraient changer de rêve (par exemple celui d'un monde plus juste, de relations humaines plus chaleureuse ou d'un super camion américain) mais le besoin de logement décent pour loger sa famille dans de bonnes conditions est plus fort que tout, c'est quelque chose qui relève de l'instinct, quelque chose d'impalpable. C'est ce type de rêve qui a poussé la révolution française.

Enlevez ce rêve et ce besoin, quelle réaction à votre avis ?

Depuis longtemps je pense que ces problèmes de logement sont une véritable bombe sociale, je m'étonne encore que ce ne soit pas évoqué par les responsables politiques, même les plus à gauche. Sont-ils si déconnectés que cela ou sont ils eux mêmes si bien logés?

En enlevant cet espoir, ce rêve, aux français, il faut s'attendre à toutes les réactions, même les plus extrêmes. Nul n'est plus insécurisant que l'errance psychologique et l'absence de rêve. Le reptile qui est en nous se défend et crache son venin.

Avatar du membre
Gandalf_barbones
gold member
Messages : 3589
Enregistré le : 20 mai 2005, 19:35
Contact :

#2 Message par Gandalf_barbones » 30 mai 2005, 12:30

bien vu...


j'adhère

zaz

#3 Message par zaz » 30 mai 2005, 13:05

Gandalf_barbones a écrit :bien vu...


j'adhère
Idem.
Je me pose des question sur la "non visibilité" des problèmes actuels de logement... C'est bien simple, la plupart des médias se rejouissent de la hausse des prix !

Est-ce tout simplement lié au fait que ceux qui sont le plus embettés en ce moment restent ceux qui auraient pensé pouvoir acheter quelque chose de correct, et se sont trouvés incapables de quoi que ce soit ? Donc finalement pas grand monde, et peut-être pas des gens très bien représentés (ni d'extréme gauche, ni suffisament riche pour avoir "le bras long" dans les médias ?).

Effectivement, si cela s'inscrit durablement, c'est une véritable bombe sociale qui s'amorce. A ce titre, les cassandres ne sont pas ceux qui prédisent la baisse, mais bien ceux qui prédisent la hausse !

CocaColaLight

Re: Enlevez moi un rêve et je vous réponds NON !

#4 Message par CocaColaLight » 30 mai 2005, 13:11

Gzon a écrit :Depuis longtemps je pense que ces problèmes de logement sont une véritable bombe sociale, je m'étonne encore que ce ne soit pas évoqué par les responsables politiques, même les plus à gauche..
Sur le fond je suis tout à fait d'accord avec vous, cependant nous devons admettre que les faits nous donnent tort...

Paris a voté Oui à 66% http://www.liberation.fr/elections/resu ... /4768.html

IDF a voté Oui à 54%
http://www.liberation.fr/elections/resu ... 1/119.html

Et d'après http://www.liberation.fr/elections/resu ... illes.html les grandes villes sont plutôt pour le Oui.

Même le 20eme à Paris est pour le Oui.


Bref il ne semble pas avoir de rapport, il semble que les citadins (les plus vulnérables à la bulle) aient voté Oui.

Maintenant il serait intéressant d'avoir des statistiques de vote propriétaires/locataires, encore qu'à priori il y a en proportion bcp plus de locataires dans les villes qu'à la campagne...

CocaColaLight

Re: Le non : à cause des pbs de logement.

#5 Message par CocaColaLight » 30 mai 2005, 15:36

chte marie a écrit :Un ami vient de m'écrire : Fr3 a dit ce midi : les pbs de logement sont à l'origine du vote pour le non, dans le 95, le 77 et le 9. (91, il est pas sûr).

Qui l'a entendu ?

Bah ca ne tient pas vraiment puisque ces departements ont voté certes NON, mais moins que la moyenne de la France http://www.lemonde.fr/web/vi/0,47-0@2-6 ... 094,0.html

On voit plus une carte de France du chomage que des hauts loyers.

Avatar du membre
Murps
~~+
~~+
Messages : 6151
Enregistré le : 21 mai 2005, 15:26
Localisation : Var
Contact :

Re: Le non : à cause des pbs de logement.

#6 Message par Murps » 30 mai 2005, 16:18

Salut tous !

Je ne suis pas convaincu qu'il y ait une correlation entre le 'non' et la bulle immo.
En fait les pb de logements sont bien plus importants dans les grandes villes et sur Paris. Mais ce sont les grandes agglo qui apparemment ont voté 'oui'.
Alors ?

L'analyse des votes est déjà délicate, si en plus on fait rentrer en ligne de compte des considérations aussi aléatoires que l'impact de la bulle (hausse des loyers, du m2...) la conclusion est hasardeuse. En revanche lla dégradation du logement des français a très certainement joué un rôle dans leur mécontentement ; car il s'agit d'un vote de mécontement vis à vis du pouvoir en place.

Maintenant je suis toujours dubitatif sur l'effet du 'non' sur le marché immobilier. Indirectement peut être ?

Murps

Gzon

Petite correction

#7 Message par Gzon » 30 mai 2005, 22:56

Il est vrai que les grandes villes, pourtant durement touchées par la bulle immobilière, ont voté oui (sauf Marseille). Je pense que cette bulle immobilière encore mal perçue par l'opinion joue insidieusement dans l'inconscient collectif. Tout le monde n'est pas touché par la bulle mais tout le monde connaît les prix exorbitants, seuls ceux qui déménagent ou cherchent à acheter sont véritablement concernés. Ceux là se révoltent et ils sont de plus en plus nombreux.

Les problèmes de logement sont toujours vus comme plus importants dans les grandes villes mais dans les campagnes ou les villes moyennes l'effet est exactement le même. Nous n'avons pas tous les mêmes références. Ce qui paraît dérisoire à un Parisien est totalement aberrant pour un habitant du fin fond de la France où les salaires et le niveau de vie est bien moins élevé.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40189
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

#8 Message par slash33 » 31 mai 2005, 09:36

Comme l'a démontré une grande majorité de politiques/journaleux/etc c'est principalement le problème du chômage qui a entraîné le NON au référendum

C'est embêtant car les gens n'ont donc pas répondu à la Consitution mais à une prémice de la présidentielle de 2007 :(

Les problèmes de logement ne sont pas (ouvertement) invoqués pour justifier le NON.

D'autres avis?

zaz

#9 Message par zaz » 31 mai 2005, 09:42

C'est embêtant car les gens n'ont donc pas répondu à la Consitution mais à une prémice de la présidentielle de 2007
=> Pas forcément... si l'on est convaincu que le chômage est lié a la construction européene (je ne dit pas que je le pense), il devient tout a fait logique de voter non a cause du chômage...

Attention a ne pas tomber dans le travers de certains journalistes/homme politiques qui voudraient a tout prix que ceux qui aient voté non l'ai fait pour de mauvaise raisons (ce qui revient un peu a les prendre les électeurs pour des imbéciles...).

Pour le reste, la position de la BCE n'est pas étrangere a la hausse de l'immobilier, donc il ne semble pas aberant de la sanctioner....

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40189
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

#10 Message par slash33 » 31 mai 2005, 09:45

zaz a écrit :Pour le reste, la position de la BCE n'est pas étrangere a la hausse de l'immobilier, donc il ne semble pas aberant de la sanctioner....
Pour ce qui est de la BCE, il est demandé de la réformer à la suite du NON (et d'autres qui devraient suivre)

Gzon

Aucun rapport avec le NON a la constitution

#11 Message par Gzon » 31 mai 2005, 10:03

En lançant ce sujet je ne faisait pas directement écho au NON du référendum (on est tous un peu obsédé par cela en ce moment :D). Personnellement je n'ai absolument pas tenu compte des pbs de politique intérieure dans mon vote. Le NON auquel je fais référence est un rejet de nos hommes politiques nationaux qui ne prennent pas encore la mesure des dégats de cette bulle dans l'opinion. Ils pensent peut être qu'ils ont plus à gagner à court terme ... je pense plutôt qu'ils vont perdre gros.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40189
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

#12 Message par slash33 » 31 mai 2005, 10:15

Bien ceci étant dit on reparle immo ? :wink:

zaz

Re: Aucun rapport avec le NON a la constitution

#13 Message par zaz » 31 mai 2005, 10:35

Gzon a écrit :En lançant ce sujet je ne faisait pas directement écho au NON du référendum (on est tous un peu obsédé par cela en ce moment :D). Personnellement je n'ai absolument pas tenu compte des pbs de politique intérieure dans mon vote. Le NON auquel je fais référence est un rejet de nos hommes politiques nationaux qui ne prennent pas encore la mesure des dégats de cette bulle dans l'opinion. Ils pensent peut être qu'ils ont plus à gagner à court terme ... je pense plutôt qu'ils vont perdre gros.
Exact.. en supposant que la situation perdure jusqu'en 2007, un politicien avisé pourrait bien torpiller la campagne présidentielle avec l'immobilier (toute ressamblance avec une torpille sécuritaire serait bien sur fortuite).

L'immobilier touchant bien au dela des clivages politiques, celui qui pretendrait avoir une solution aurait beaucoup a gagner....

Si un homme politique me lit, je lui cede l'idée, moyennant l'attribution a mon usage d'un appartement d'une taille de 1 gaymard :wink:

togg

#14 Message par togg » 31 mai 2005, 10:37

Et moi 1 Coppé me suffirait :mrgreen:

Gzon

#15 Message par Gzon » 31 mai 2005, 11:31

Et 1 chirac ça va chercher dans les combien ? 2 ou 3 Gaymard ?
:lol:

Répondre