Shanghai : Marché immobilier interdit aux célibataires !

Débats sur le thème de l'immobilier, anecdotes et annonces
Répondre
Message
Auteur
fabien44
Messages : 1598
Enregistré le : 25 févr. 2010, 14:17

Shanghai : Marché immobilier interdit aux célibataires !

#1 Message par fabien44 » 20 août 2012, 15:08

Une piste à explorer pour diminuer la demande et ça ferait plaisir à Christine Boutin.

Pour limiter les hausses des prix immobiliers à Shanghai, l’Etat chinois a eu une idée pour le moins originale : interdire l’achat aux personnes « non-locales » célibataires. Même si elle est très aisée, une personne non-mariée et « étrangère » ne pourra donc pas devenir propriétaire à Shanghai…

source: http://www.lavieimmo.com/insolite/shang ... 15581.html

franckyfranck
+
+
Messages : 2675
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: Shanghai : Marché immobilier interdit aux célibataires !

#2 Message par franckyfranck » 20 août 2012, 17:46

Oui sauf que le deuxième effet kiss-kool est qu'en Chine c'est à l'homme d'amener une maison à la mariée ;)

Alors si vous n'êtes pas propriétaires, vos chances d'épouser une joli fille de bonne famille (enfin une fille avec un houkou de la ville) s'envolent... (Pour les laowai c'est différent). Du coup, toute la famille jusqu'aux grands parents s'endette pour que le petit de la famille (enfant unique) puisse acheter un appartement et se marier. C'est l'envers du décor de la flamboyante Shanghai et il n'est pas rose. Les prix au m2 la bas sont délirants (si vous faites le tunnel de friggit shanghaien vous allez halluciner) : Jusqu'à 5000 € du m2 dans certains coins du centre ville sachant que le salaire moyen ne dépasse pas les 400 € (avec de fortes inégalités).

Alors certains pour pouvoir se reproduire achétent dans des endroits éloignés de tout et se tapent 4 heures de transport par jour. Par contre le marché locatif est canon et vous pouvez louer des appartements de standing pour finalement très peu cher sur Pu Dong sans aller très loin.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 42908
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Shanghai : Marché immobilier interdit aux célibataires !

#3 Message par slash33 » 20 août 2012, 17:47

franckyfranck a écrit :Oui sauf que le deuxième effet kiss-kool est qu'en Chine c'est à l'homme d'amener une maison à la mariée ;)
On parle d'investisseurs étrangers là. C'est une décision pour freiner la spéculation étrangère, comme le régime de Pékin a démontré qu'il était prompt à changer les règles du jour au lendemain.

franckyfranck
+
+
Messages : 2675
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: Shanghai : Marché immobilier interdit aux célibataires !

#4 Message par franckyfranck » 20 août 2012, 18:16

slash33 a écrit :
franckyfranck a écrit :Oui sauf que le deuxième effet kiss-kool est qu'en Chine c'est à l'homme d'amener une maison à la mariée ;)
On parle d'investisseurs étrangers là. C'est une décision pour freiner la spéculation étrangère, comme le régime de Pékin a démontré qu'il était prompt à changer les règles du jour au lendemain.
Non, étrangers à la ville, pas étrangers au pays. Les étrangers au pays ont déja de sérieuses restrictions quand à l'achat immobilier. (Sinon j'aurais déja fait fortune en vendant des propriétés sur le bord du lac Tai à des gens d'ici qui ont trop de fric).

Par contre, vous pouvez être étranger à votre propre pays si vous êtes chinois. Les chinois naissent en effet avec un "houkou", un joli document administratif qui donne votre appartenance à une ville. Concrétement vous pouvez aller bosser ailleurs mais vous serez considéré comme un travailleur migrant ("mingong") signifiant que vous avez le droit de travailler mais pas le droit de bénéficier des aides sociales de la ville. En clair, vos enfants n'auront pas droit à l'école gratuite, tous vos soins seront payants, etc, etc, ... Comme en général les mingong sont pauvres et font ca pour envoyer de la thune à la campagne on comprend le coté inhumain de la chose.

Mais puisqu'on parle de l'envers du décor de Shanghai il faut savoir que la "perle de l'orient" ne serait rien sans l'énergie de millions de mingong qui travaillent en étant souspayés pour le bonheur des habitants locaux qui trouvent toujours quelqu'un pour faire les travaux dont ils ont besoins. En clair en Chine, soit vous avez un houkou de l'endroit ou vous habitez soit vous êtes une sorte de "sans papier". Pour déménager, il faut que votre employeur / université ou autre fasse les démarche pour vous obtenir le précieux sésame. Elle ne le feront que si le marché de l'emploi est en votre faveur. (Sinon il faut avoir les bonnes personnes dans son réseau d'influence ("guanxi")).

Les villes chinoises sont administrativement classées par "tiers" et il est assez difficile d'avoir un "houkou" pour une ville du premier tiers si on y est pas né. Pour les villes du second tiers, cela peut être plus simples ou pas. Certaines sont déja très riches (Suzhou, Hangzhou, ...) et donc il est difficile d'y avoir un houkou, et d'autres sont plus pauvres donc c'est simple.

Avatar du membre
Sifar
~~+
~~+
Messages : 6904
Enregistré le : 13 mai 2008, 19:52

Re: Shanghai : Marché immobilier interdit aux célibataires !

#5 Message par Sifar » 21 août 2012, 01:56

franckyfranck a écrit :Non, étrangers à la ville, pas étrangers au pays.(...)Certaines sont déja très riches (Suzhou, Hangzhou, ...) et donc il est difficile d'y avoir un houkou, et d'autres sont plus pauvres donc c'est simple.
Vas-y Frankie, c'est bon !!
Non, sérieusement, c'est intéressant et j'ai appris quelque chose cette nuit, merci.
...and suddenly, out of the blue, and with absolutely no reason at all people voted for Adolf Hitler.

Ils n'ont pas de homard ? Qu'ils mangent des kebabs!
( Adapté de Sibeth N'diaye, porte-parole du gouvernement de la République Française. ( ou pas. )

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 14502
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Shanghai : Marché immobilier interdit aux célibataires !

#6 Message par pimono » 21 août 2012, 02:14

Oui, effectivement, merci pour ces précisions franckie, moi aussi j'ai appris quelque chose aujourd'hui! :lol:


J'aimerai pas être né en Chine quand même. Ca donne pas envie.
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

achillemo
~~+
~~+
Messages : 12313
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Shanghai : Marché immobilier interdit aux célibataires !

#7 Message par achillemo » 21 août 2012, 07:56

y en a qui mesurent la reussite d'un pays à son taux de croissance ou à son taux de chomage.
On voit que c'est un peu plus compliqué que ca...

Avatar du membre
caroline77
Modérateur
Modérateur
Messages : 7508
Enregistré le : 05 févr. 2012, 09:56
Localisation : Canada

Re: Shanghai : Marché immobilier interdit aux célibataires !

#8 Message par caroline77 » 21 août 2012, 09:07

Vous vous imaginiez quoi, que la Chine était un pays respectant les droits de l'homme ? Allons...

oléobulle
Messages : 1297
Enregistré le : 09 févr. 2008, 00:32
Localisation : Pontoise

Re: Shanghai : Marché immobilier interdit aux célibataires !

#9 Message par oléobulle » 21 août 2012, 10:00

Je vois je vois.

Mais est-ce vraiment si différent en France ?

Etant donné le salaire moyen en France et le prix moyen de l'immo, comment peut faire un célibataire Français "moyen" pour acheter ? :roll:

D'accord, lui il a le "droit" d'acheter. Super. Bon, il a pas le pognon, mais c'est l'intention, qui compte j'imagine.

C'est un peu comme la vieille blague sur la différence entre les dictatures et les démocraties. Dans les premières c'est "ferme ta gueule", dans les secondes c'est "cause toujours"...

Indécis
~~+
~~+
Messages : 8496
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Shanghai : Marché immobilier interdit aux célibataires !

#10 Message par Indécis » 21 août 2012, 10:02

oléobulle a écrit :Je vois je vois.

Mais est-ce vraiment si différent en France ?

Etant donné le salaire moyen en France et le prix moyen de l'immo, comment peut faire un célibataire Français "moyen" pour acheter ? :roll:

D'accord, lui il a le "droit" d'acheter. Super. Bon, il a pas le pognon, mais c'est l'intention, qui compte j'imagine.

C'est un peu comme la vieille blague sur la différence entre les dictatures et les démocraties. Dans les premières c'est "ferme ta gueule", dans les secondes c'est "cause toujours"...
Oui, vous avez raison.
En France, il existe aucun célibataire qui a acheté ou qui achète actuellement un bien immobilier :lol:
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 42908
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Shanghai : Marché immobilier interdit aux célibataires !

#11 Message par slash33 » 21 août 2012, 10:07

la personne doit avoir deux parents shanghaiens, y travailler depuis au moins sept ans ou être mariée à un ou une personne de Shanghai depuis une décennie (...) soit un shanghaien sur deux.
Modifié en dernier par slash33 le 21 août 2012, 10:23, modifié 1 fois.

oléobulle
Messages : 1297
Enregistré le : 09 févr. 2008, 00:32
Localisation : Pontoise

Re: Shanghai : Marché immobilier interdit aux célibataires !

#12 Message par oléobulle » 21 août 2012, 10:18

Indécis a écrit :
oléobulle a écrit :Je vois je vois.

Mais est-ce vraiment si différent en France ?

Etant donné le salaire moyen en France et le prix moyen de l'immo, comment peut faire un célibataire Français "moyen" pour acheter ? :roll:

D'accord, lui il a le "droit" d'acheter. Super. Bon, il a pas le pognon, mais c'est l'intention, qui compte j'imagine.

C'est un peu comme la vieille blague sur la différence entre les dictatures et les démocraties. Dans les premières c'est "ferme ta gueule", dans les secondes c'est "cause toujours"...
Oui, vous avez raison.
En France, il existe aucun célibataire qui a acheté ou qui achète actuellement un bien immobilier :lol:
Des célibataires plein aux as, je n'en doute pas, mais je parle du célibataire "moyen" (qui de mémoire doit tourner aux alentours de 1800€ par mois) et du logement "moyen".

Des logements "moyens", disons des 3 pièces, qui étaient avant bulle à un célibataire avec un crédit mettons d'une quinzaine d'années ne sont désormais à la portée, moyennant un crédit nettement plus long, que d'un couple... le célibataire moyen est lui complètement hors jeu, même s'il a parfaitement le "'droit" d'acheter.

Remarquons d'ailleurs que les pris se sont naturellement alignés sur le maximum qu'un foyer peut payer... Si la structure de base de la famille était le ménage à 3 au lieu du couple, le prix des logements n'aurait pas doublé, mais triplé :lol:

franckyfranck
+
+
Messages : 2675
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: Shanghai : Marché immobilier interdit aux célibataires !

#13 Message par franckyfranck » 21 août 2012, 10:39

caroline77 a écrit :Vous vous imaginiez quoi, que la Chine était un pays respectant les droits de l'homme ? Allons...
La dessus, c'est largement moins "pire" que vous le croyez. Ce n'est pas le troisiéme reich, même si il y a des cotés sombres, le "houkou" en faisant parti. Mais pour ceux qui sont nés dans ces grandes villes et n'ont pas ces problèmes, le pays n'est pas désagréable. Le principal point noir est la pollution, surtout à Pékin, même si bon Shanghai c'est pas très joyeux non plus de ce coté la.

Paradoxalement au niveau des libertés individuelles, tant que vous ne faites pas de politique, vous avez quasiment le droit de tout faire : Fumer dans les batiments, rouler comme un barge sur l'autoroute sans risquer trop d'enmerdes, recruter un mec à la journée de gré-à-gré... Et beaucoup d'autres choses comme cela. Beaucoup d'expats finissent par dire ironiquement qu'ils vivent dans une dictature mais ont l'impression d'être plus libre qu'en europe. Quand aux locaux, en général, ils cherchent à faire du fric et ne veulent pas toucher à la politique. (Leurs grands parents et parents leur ont expliqué que même à s'investir dans le parti, on risque de se bruler les ailes). Ne pas faire de politique ne leur manque pas vraiment. De toute façon, niveau justice sociale, le boudhisme est relativement "trash" et cela a laissé des traces.... (En gros, ils croient que si tu ne réussis pas c'est de ta faute ou de celle de tes ancétres, mais si tu es vertueux tu peux toujours améliorer ton sort). Je crois que ce qui géne le plus les locaux c'est les scandales sanitaires à répétition liés à la pollution ou au je m'enfoutisme de certains industriels (scandale du lait). Parce que ca, même avec du fric tu respire le même air qu'un pauvre. La corruption aussi, mais surtout parce que ces scandales écologiques sont souvent liés à des affaires de corruption. Mais est ce qu'ils sont intéréssés par la démocratie ? Pour la plupart non, ils s'accomoderaient très bien du régime actuel en mode moins corrompu...

Si vous discutez avec des jeunes urbains chinois vous serez surpris aussi. La ou le jeune français a peur de son avenir et peur de s'endetter, le jeune de Shanghai est souvent intimement persuadé que sa vie ne peut être que bien meilleure que celle de ses parents. Cette confiance vire parfois à l'angélisme quand le mec achéte un appartement, qu'il est endetté à 100% de ses revenus et que ses parents en sont réduit à le nourrir (véridique, malheureusement). Mais il est persuadé que ses revenus vont monter et que dans 5 ans il ne sera plus endetté qu'à 50% et qu'il a donc fait une super affaire. Il faut comprendre, si vous discutez avec des trentenaires urbains et qu'ils vous expliquent leurs conditions de vie quand ils sont nés et que vous voyez leur conditions de vie maintenant, cela revient à passer du moyen age à l'époque moderne en 30 ans. Quand mon pére est venu la bas, il a dit : "c'est incroyable, on se croirait dans les années 60".

Mais pour revenir à l'immobillier, je conseille largement de prendre l'autoroute entre Shanghai et Nanjing de nuit. Vous y verrez plein de minivilles fantomes avec toutes les lumiéres éteintes... (Et pour cause, elles n'ont jamais été raccordé au réseau électrique et dedans c'est du béton brut. Personne n'a jamais acheté la dedans).

wizi
-++
-++
Messages : 3735
Enregistré le : 24 avr. 2008, 17:16

Re: Shanghai : Marché immobilier interdit aux célibataires !

#14 Message par wizi » 21 août 2012, 10:44

oléobulle a écrit : Des célibataires plein aux as, je n'en doute pas, mais je parle du célibataire "moyen" (qui de mémoire doit tourner aux alentours de 1800€ par mois) et du logement "moyen".

Des logements "moyens", disons des 3 pièces, qui étaient avant bulle à un célibataire avec un crédit mettons d'une quinzaine d'années ne sont désormais à la portée, moyennant un crédit nettement plus long, que d'un couple... le célibataire moyen est lui complètement hors jeu, même s'il a parfaitement le "'droit" d'acheter.

Remarquons d'ailleurs que les pris se sont naturellement alignés sur le maximum qu'un foyer peut payer... Si la structure de base de la famille était le ménage à 3 au lieu du couple, le prix des logements n'aurait pas doublé, mais triplé :lol:
Peut-être qu'il est juste normal/logique qu'un célibataire moyen ne puisse pas acheter un T3 sans apport sur 15 ans dans une zone où il y a du travail...


Avec un endettement très long (ce que permet les taux bas), un célibataire moyen avec 1800€/mois peut acheter un vieux T3 moyen ou un T2 correct dans pas mal de zones de France, avec juste les FN en apport... (hors RP, Sud, près du Lux et de la Suisse) et même une maison dans les coins où il y a peu de taf

Faudra juste qu'il/elle accepte d'avoir un prêt de 25/30 ans sur le dos. (et certains vont voir leurs banquiers pour quémander eux-mêmes des prêts sur de si longues durées, pour acheter...)
Ce n'est pas en améliorant la bougie que l'on a inventé l'ampoule électrique...

Vous connaissez le principe de l'Idiocratie ? Les c0ns gagnent toujours à la fin.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 14502
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Shanghai : Marché immobilier interdit aux célibataires !

#15 Message par pimono » 21 août 2012, 12:10

franckyfranck a écrit :
Mais pour revenir à l'immobillier, je conseille largement de prendre l'autoroute entre Shanghai et Nanjing de nuit. Vous y verrez plein de minivilles fantomes avec toutes les lumiéres éteintes... (Et pour cause, elles n'ont jamais été raccordé au réseau électrique et dedans c'est du béton brut. Personne n'a jamais acheté la dedans).

les chinois ont les moyens des gros projets. S'ils n'ont pas été foutus de mettre le 220 sur ces minivilles, c'est parce que quelqu'un d'important s'y est opposé, ou bien ils construisent n'importe comment ?
Modifié en dernier par Anonymous le 21 août 2012, 16:51, modifié 1 fois.
Raison : édition du terme utilisé pour désigner les chinois
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

franckyfranck
+
+
Messages : 2675
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: Shanghai : Marché immobilier interdit aux célibataires !

#16 Message par franckyfranck » 21 août 2012, 13:42

pimono a écrit : les chinois ont les moyens des gros projets. S'ils n'ont pas été foutus de mettre le 220 sur ces minivilles, c'est parce que quelqu'un d'important s'y est opposé, ou bien ils construisent n'importe comment ?
C'était des projets de promoteurs privés, situé à des endroits ou le foncier est peu cher (traduire ou tu peux expulser du paysan avec le concours des politiques locaux sans que ca fasse trop de vagues), bref le foncier n'a couté que le prix du pot de vin à payer aux politiques locaux pour l'expulsion auquel tu ajoutes 75 ans d'avance de taxe fonciére. (Ca marche comme ca, tu obtiens une location du sol qui appartient toujours à l'état en payant une avance sur la TF).

Le projet sort de terre et des gens qui ont trop de fric (le pays est inégalitaire) achétent mais pas pour y vivre (beaucoup trop loin de la métropole), ni pour y louer (la rentabilité locative est négative en chine si tu achéte dans le neuf à un niveau qui ferait passer un scellier à palavas les flots pour une opération d'orfévre de la haute finance). L'acheteur se dit que l'immobilier monte toujours donc il revendra un jour.

Comme personne n'y vit, il ne meuble pas, ne parquette pas et ne peint pas. (D'ailleurs pour freiner la spéculation, une loi récente force les promoteurs à faire des aménagements dans les logements qu'ils vendent). Le béton a été coulé par des cochons (le mec venu vérifier a touché un pot de vin pour fermer sa geule) mais comme le promoteur sait que personne ne va y habiter il s'en cognes. Si tu visite un de ces "palaces", tu verra que l'étanchéité y est moisie. Welcome in Bulle Land !

Au passage, le proprio est propriétaire uniquement des murs, le sol lui est concédé pour 75 ans. Sachant que la plupart des constructions chinoises sont inhabitables au bout de 30 ans (et font franchement insalubres au bout de 15), l'immeuble verra une entreprise de démolition bien avant ses 75 ans. Si vous vous baladez en chine, demandez l'age des immeubles qui vous paraissent pourris, vous serez surpris. Notamment ce qu'ils appellent les "xincun" (nouveau village), espéce d'ensemble de barres très moches avec un parking autour, le tout résidentialisé comme on dit ici. La plupart date de la fin des années 80 et des années 90. On jurerait pourtant qu'ils datent des années 50.

PS : Dans mon post précédent, il fallait lire "jamais habité" pas "jamais vendu".

Répondre