Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

Débats sur le thème de l'immobilier, anecdotes et annonces
Message
Auteur
oléobulle
Messages : 1318
Enregistré le : 09 févr. 2008, 00:32
Localisation : Pontoise

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4201 Message par oléobulle » 17 avr. 2019, 20:54

Ave a écrit :
17 avr. 2019, 18:03
Moi au contraire, je me suis lancée.
Nous avons commencé les visites d'apparts à Paris, dans le but d'un investissement locatif, peut être à terme un pied à terre ou appart pour un enfant.
Puis on vient de faire une offre à 295k€ pour un appart visité aurjourd'hui : un petit 2P de 32m2 5ème étage (sans asc) pas de vis à vis dans le 12ème. a 10 min de Nation et 5 min du futur campus de la Sorbonne Nouvelle. On attend la réponse du proprio...
Oh.

Tu fais donc partie des "investisseurs" que je dois remercier pour le prix des locations sur Paris et alentour ? Et bien, comment dire... merci beaucoup.

Je suis actuellement en recherche d'appart, et bien que pacifique de nature, il m'arrive d'avoir envie de briser des rotules ces jours-ci. Il n'y a pas un proprio sur dix qui daigne me répondre, et, bien que disposant d'assez de cash pour payer plus de 3 ans de loyer d'avance et en CDI depuis 14ans, je passe l'essentiel de mon temps à tenter de convaincre tes congénères que, non, je ne suis pas un voleur de poules Roumain. Sans grand succès jusqu'à présent.
castralroc a écrit :
17 avr. 2019, 20:04
Je suppose que le loyer sera de 1000 euros à peu pres ?
Un peu d'ambition, que diable. Il n'y a que cinq étages à gravir sans ascenseur, autant dire qu'il presque d'un Rez de chaussée. Il suffira ensuite d'investir 35€ supplémentaires dans un pot de peinture chez Casto pour que l'appart accède officiellement au statut convoité de "refait à neuf". Ce serait quand même incroyable qu'elle n'arrive ensuite pas à le louer 1300 ou 1400€.

Tout ce qu'il restera à faire c'est de dégoter ensuite un locataire gagnant 3 fois cette misère, de préférence fonctionnaire avec un père ministre, une mère neurochirurgienne, et un troisième parent notaire, et 2 autres acceptant de se porter caution solidaire, idéalement en hypothéquant leur résidence secondaire en Bretagne ou leur PME. Mais bon, nous sommes à Paris, il suffit de se baisser dans la rue pour ramasser les candidats. Non, la véritable difficulté consistera à choisir la perle rare parmis les 500 élus qui se rueront inévitablement pour visiter durant l'heure de visite qui sera organisée un samedi en fin d'après-midi. Et à écarter les fausses fiches de paie réalisées sous photoshop. Mais bon, les agences immobilières sont là pour ça.

Pour départager les derniers candidats, je me permet de préconiser un combat à mort. Le vainqueur aura non seulement prouvé sa détermination mais, étant de constitution vraisemblablement plus solide, il offrira au final une meilleure garantie sur la durée au propriétaire que les pauvres loques qui auront échoué à cette dernière épreuve.

castralroc
Messages : 1471
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4202 Message par castralroc » 17 avr. 2019, 21:18

:D :D :D :D :D :D :D :D :D :D

Pour les fausses fiches de paie sous photoshop... les agences sont tellement à la ramasse que même ça elles sont incapables
de le remarquer.

Les 2 apparts que j'ai loués sur Paris il y a quelques années, j'ai trafiqué mes fiches de paie
personne n'y a vu quoi que ce soit.
Et je n'ai jamais eu un jour de retard de paiement de loyer...

Dans les anecdotes tu as oublié les biftons filés à l'agent immobilier ou au proprio lors des visites...

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 15047
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4203 Message par Vincent92 » 17 avr. 2019, 22:17

Et si vous preniez une SCPI à un rendement de 4-5% , je pense que le gain à 20 ans serait exactement le meme que pour votre logement :D
Et si elle en prenait une à 10% de rendement (pas possible de savoir le rendement à l'avance d'un bien en propre mais le rendement d'une SCPI sur 20 ans, il a aucun probleme :D) le rendement serait encore meilleur. Dire que tu as perdu 15-20 Minutes de ton temps pour écrire ce poste. :lol:
"un chômage supérieur à 15%" & "Peut-être que l'immobilier ne baissera que de 20%. Mais peut-être qu'à -20%, l'immobilier sera encore jugé trop cher" supermascotte en 2020 (covid)

castralroc
Messages : 1471
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4204 Message par castralroc » 17 avr. 2019, 22:21

Vincent92 a écrit :
17 avr. 2019, 22:17
Et si vous preniez une SCPI à un rendement de 4-5% , je pense que le gain à 20 ans serait exactement le meme que pour votre logement :D
Et si elle en prenait une à 10% de rendement le rendement serait encore meilleur :D :lol:
Les scpi à 5% quasi net ne manquent pas..
Novapierre allemagne
Pervial santé
Corum
Corum XL( elles c’est 6-7% )
Et d’autres..

Les chiffres sont têtus : rentrer dans l’immo locatif maintenant à Paris c’est pas top..
Mais la Pierre ça rassure le bon français...


Édit suite a ton édit : et je parle de rendement pas de capital. Impossible de savoir si la part de SCPI aura baissé de 30% ou pris 30% mais les scpi sont des structures solides, tu mutualises très fortement le risque car il y a plusieurs bien immobiliers en jeu. Bref tu connais je suppose

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 15047
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4205 Message par Vincent92 » 17 avr. 2019, 22:26

castralroc a écrit :
17 avr. 2019, 22:21
Vincent92 a écrit :
17 avr. 2019, 22:17
Et si vous preniez une SCPI à un rendement de 4-5% , je pense que le gain à 20 ans serait exactement le meme que pour votre logement :D
Et si elle en prenait une à 10% de rendement le rendement serait encore meilleur :D :lol:
Les scpi à 5% quasi net ne manquent pas..
Novapierre allemagne
Pervial santé
Corum
Corum XL( elles c’est 6-7% )
Et d’autres..

Les chiffres sont têtus : rentrer dans l’immo locatif maintenant à Paris c’est pas top..
Mais la Pierre ça rassure le bon français...
C'est marrant de faire tout un tas d'hypothèses sur 1 bien en propre mais de savoir précisément ce que vont donner toutes ces SCPI sur 20 ans.
Pour le moment, Corum a acheté pas mal de commercial à Londress donc au moins triple inconnus pour un Français : incertitude sur le taux de change, incertitude sur l'économie à Londres, incertitude sur le régime des SCPI étrangères,...
Mais c'est sur que ça va faire 6-7% en comptant les frais d'entrée, les carences,... c'est du garanti à 100% :lol:
Je n'ai évidemment rien contre cette SCPI mais tu devrais te montrer plus humble concernant l'avenir sur 20 ans, à moins que tu aies une boule de cristal.
je parle de rendement pas de capital.
Qu'est ce qui va se passer si Londres n'est plus la place financière, si la monnaie est dévaluée, s'il y a une crise financière,...?
Je veux bien que le divertisement diminue le risque mais même avec un ETF World on n'est pas du tout sûr de s'enrichir.
Modifié en dernier par Vincent92 le 17 avr. 2019, 22:47, modifié 1 fois.
"un chômage supérieur à 15%" & "Peut-être que l'immobilier ne baissera que de 20%. Mais peut-être qu'à -20%, l'immobilier sera encore jugé trop cher" supermascotte en 2020 (covid)

castralroc
Messages : 1471
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4206 Message par castralroc » 17 avr. 2019, 22:46

Je fais des hypothèses sur 20 ans avec des scpi, oui.
Mais l’immo locatif sur 20 ans a Paris c’est aussi hypothétique ...
Les performances passées ne... la phrase habituelle :-)
Et les arbres ne montent pas jusqu’au ciel..
Un 32 m2 a 500 000 dans 20 ans ?
Sérieux ? Alors que la moitié de la population française
gagne le smic et que ça ne fait qu’empirer :D

Un haut cadre supérieur de chez Thales sera tout heureux de s’acheter son 32 m2 a 600 000.
Soyons serieuxxxxx...

Et niveau fiscalité il n’y a aucune incertitude sur le locatif hein :D (on parle de supprimer le LMnP ..)
Ni sur l’impact du plafonnement des loyers

Je propose juste un entre deux entre limmo magique parisien qui est un boulot à plein temps et très gourmand en frais et coûts de friction et un autre plan d’épargne diversifié scpi/av/ trackers qui selon moi et d’autres est peut être tout aussi performant sur le long terme..

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 15047
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4207 Message par Vincent92 » 17 avr. 2019, 22:51

Je ne défends pas l'immobilier parisien. Je te dis juste que ta position me semble beaucoup trop tranchée (et tu as l'air beaucoup trop sûr de ce qui va être un bon placement ces 20 prochaines années).
Tu pourras te moquer des bailleurs parisiens s'ils se font vraiment rouler. Pour le moment, ce n'est pas le cas. Ni sur 5 ni sur 10 ni sur 20 ans.
Pour information, le SMIC horaire brut était à 6,21€ en 1999 et il est à 10,03€ aujourd'hui.
"un chômage supérieur à 15%" & "Peut-être que l'immobilier ne baissera que de 20%. Mais peut-être qu'à -20%, l'immobilier sera encore jugé trop cher" supermascotte en 2020 (covid)

PACA
~~+
~~+
Messages : 8246
Enregistré le : 26 déc. 2011, 12:31

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4208 Message par PACA » 17 avr. 2019, 23:16

oléobulle a écrit :
17 avr. 2019, 20:54
Je suis actuellement en recherche d'appart, ….
je viens de faire une petite recherche sur les offres à Charenton ligne 8, c'est un peu moins tendu que l'IM.
En location, on peut bouger ...

Avatar du membre
goinfrimmo
~~+
~~+
Messages : 6258
Enregistré le : 07 juin 2008, 10:29
Localisation : 92 O

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4209 Message par goinfrimmo » 18 avr. 2019, 08:14

castralroc a écrit :
17 avr. 2019, 22:46
Un haut cadre supérieur de chez Thales sera tout heureux de s’acheter son 32 m2 a 600 000.
Soyons serieuxxxxx...
Je reste toujours dans le camp des baissiers, mais il faut reconnaître le point aux haussiers: en quelle monnaie sera exprimé ce nombre 600 000 ? L'exemple vénézuelien avec une inflation à 1.000.000% par an doit faire réfléchir tous les analystes. Il vaudrait mieux réfléchir en onces d'or physique comme le fait régulièrement Jim Rickards (sur les actifs financiers).

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 28557
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4210 Message par lecriminel » 18 avr. 2019, 08:23

goinfrimmo a écrit :
18 avr. 2019, 08:14
castralroc a écrit :
17 avr. 2019, 22:46
Un haut cadre supérieur de chez Thales sera tout heureux de s’acheter son 32 m2 a 600 000.
Soyons serieuxxxxx...
Je reste toujours dans le camp des baissiers, mais il faut reconnaître le point aux haussiers: en quelle monnaie sera exprimé ce nombre 600 000 ? L'exemple vénézuelien avec une inflation à 1.000.000% par an doit faire réfléchir tous les analystes. Il vaudrait mieux réfléchir en onces d'or physique comme le fait régulièrement Jim Rickards (sur les actifs financiers).
et en onces d'or, quel est le bilan de l'immo parisien ces dernières années ?
Le résultats objectifs chez nous : 90% de la population éligible vaccinée en un an. Si on était resté à la chloroquine on serait tous mort. Mais ca doit être un détail.

Ben92
~~+
~~+
Messages : 8095
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4211 Message par Ben92 » 18 avr. 2019, 09:29

oléobulle a écrit :
17 avr. 2019, 20:54
Tu fais donc partie des "investisseurs" que je dois remercier pour le prix des locations sur Paris et alentour ? Et bien, comment dire... merci beaucoup.
Je suis actuellement en recherche d'appart, et bien que pacifique de nature, il m'arrive d'avoir envie de briser des rotules ces jours-ci. Il n'y a pas un proprio sur dix qui daigne me répondre, et, bien que disposant d'assez de cash pour payer plus de 3 ans de loyer d'avance et en CDI depuis 14ans, je passe l'essentiel de mon temps à tenter de convaincre tes congénères que, non, je ne suis pas un voleur de poules Roumain. Sans grand succès jusqu'à présent.
(...)
Tout ce qu'il restera à faire c'est de dégoter ensuite un locataire gagnant 3 fois cette misère, de préférence fonctionnaire avec un père ministre, une mère neurochirurgienne, et un troisième parent notaire, et 2 autres acceptant de se porter caution solidaire, idéalement en hypothéquant leur résidence secondaire en Bretagne ou leur PME. Mais bon, nous sommes à Paris, il suffit de se baisser dans la rue pour ramasser les candidats. Non, la véritable difficulté consistera à choisir la perle rare parmis les 500 élus qui se rueront inévitablement pour visiter durant l'heure de visite qui sera organisée un samedi en fin d'après-midi. Et à écarter les fausses fiches de paie réalisées sous photoshop. Mais bon, les agences immobilières sont là pour ça.
Pour départager les derniers candidats, je me permet de préconiser un combat à mort. Le vainqueur aura non seulement prouvé sa détermination mais, étant de constitution vraisemblablement plus solide, il offrira au final une meilleure garantie sur la durée au propriétaire que les pauvres loques qui auront échoué à cette dernière épreuve.
Post plaisant à lire :D
On sent beaucoup de rancœur mais il ne faut pas en vouloir aux bailleurs. Il y a beaucoup de concurrence, en étant célibataire avec un salaire de 1800€, ton dossier sera le dernier ou presque de la pile. C'est comme ça c'est tout, tu pourrais avoir 1M€ de cash ça n'y changerait rien. Ce n'est même pas la peine de perdre ton temps à candidater "à la régulière" (je n'en dirais pas plus). La meilleure solution pour toi c'est les HLM ou l'achat (d'ailleurs on attend de tes nouvelles sur ton sujet "Mon proprio vend'' !)
Modifié en dernier par Ben92 le 18 avr. 2019, 09:43, modifié 1 fois.

Ben92
~~+
~~+
Messages : 8095
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4212 Message par Ben92 » 18 avr. 2019, 09:40

castralroc a écrit :
17 avr. 2019, 22:46
Un 32 m2 a 500 000 dans 20 ans ?
Sérieux ? Alors que la moitié de la population française
gagne le smic et que ça ne fait qu’empirer :D
Des 32m2 à 500k€ on en trouve déjà pléthore dans les arrondissements centraux.
Et dans le 12e, on en trouve déjà à plus de 400k€.
AMHA il les atteindra les 500k, et bien avant 20 ans, surtout près de la nouvelle Sorbonne avec l'arrivée de 20000 étudiants ce quartier un peu endormi va se boboiser à mort et a un potentiel de PV énorme.
castralroc a écrit :
17 avr. 2019, 22:46
Un haut cadre supérieur de chez Thales sera tout heureux de s’acheter son 32 m2 a 600 000.
Soyons serieuxxxxx...
Le cadre sup de Thales, il est marié avec une cadre sup, il palpe des dizaines de K€ par an d'intéressements/participations défiscalisées, il revend un appart précédent avec plus-value, ne t'inquiète pas pour lui il a un budget de 1,2-1,5 M€.

castralroc
Messages : 1471
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...a pr

#4213 Message par castralroc » 18 avr. 2019, 09:51

Sauf que ton appart a 500K, son loyer il sera toujours decorrelé de façon drastique par rapport à ton crédit.
Le loyer ne va pas prendre 50% lui aussi !

castralroc
Messages : 1471
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4214 Message par castralroc » 18 avr. 2019, 10:00

Ben92 a écrit :
18 avr. 2019, 09:40
castralroc a écrit :
17 avr. 2019, 22:46
Un 32 m2 a 500 000 dans 20 ans ?
Sérieux ? Alors que la moitié de la population française
gagne le smic et que ça ne fait qu’empirer :D
Des 32m2 à 500k€ on en trouve déjà pléthore dans les arrondissements centraux.
Et dans le 12e, on en trouve déjà à plus de 400k€.
AMHA il les atteindra les 500k, et bien avant 20 ans, surtout près de la nouvelle Sorbonne avec l'arrivée de 20000 étudiants ce quartier un peu endormi va se boboiser à mort et a un potentiel de PV énorme.
castralroc a écrit :
17 avr. 2019, 22:46
Un haut cadre supérieur de chez Thales sera tout heureux de s’acheter son 32 m2 a 600 000.
Soyons serieuxxxxx...
Le cadre sup de Thales, il est marié avec une cadre sup, il palpe des dizaines de K€ par an d'intéressements/participations défiscalisées, il revend un appart précédent avec plus-value, ne t'inquiète pas pour lui il a un budget de 1,2-1,5 M€.

Moui... mais les gens, avec 1.2 millions l’intérêt
de tout dépenser dans un 60 m2 ridicule se pose.
Quand on en est à ces niveaux de revenu on ne se dit pas tiens je vais acheter un 3 pièces de 60m2. On vise plus haut.
Je pense que ces gens avec un tel patrimoine louent plutôt leurs RP et ont un CGP qui va leur conseiller quelque chose de carrément mieux .

Les arrondissements centraux oui les prix sont dingues mais c’est du au culte de Paris. Le 12 eme c’est déjà plus Paris pour certains.

Et c’est faux pour le 12 en moyenne un 32 c’est 300-320 000 euros. 400K c’est avec une plus grosse surface ou du neuf ou alors un bien qui a quelque chose d’exceptionnel .

Je propose 900 000 K le 20 m2 en 2040
Qui dit mieux ? :shock:

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 15047
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...a pr

#4215 Message par Vincent92 » 18 avr. 2019, 10:11

castralroc a écrit :
18 avr. 2019, 09:51
Sauf que ton appart a 500K, son loyer il sera toujours decorrelé de façon drastique par rapport à ton crédit.
Le loyer ne va pas prendre 50% lui aussi !
Ca dépend essentiellement de l'inflation salariale, du profil des potentiels locataires et des règles (politiques) en vigueur. Sur 20 ans, ça peut être important. A combien était le loyer pour se loger dans un 32m2 dans le 12ième il y a 20 ans (1999)?
A noter qu'il n'y a pas forcément corrélation entre les deux. Dans certaines autres villes du monde, les travailleurs sont quasi exclusivement locataires et le rendement locatif (hors PV potentiel) est très faible.
Moui... mais les gens, avec 1.2 millions l’intérêt de tout dépenser dans un 60 m2 ridicule se pose.
La question se pose mais tu noteras que certains le font déjà aujourd'hui à Paris. Pas dans le 12ième mais il y a des ventes à plus de 30k€/m2.
"un chômage supérieur à 15%" & "Peut-être que l'immobilier ne baissera que de 20%. Mais peut-être qu'à -20%, l'immobilier sera encore jugé trop cher" supermascotte en 2020 (covid)

Ben92
~~+
~~+
Messages : 8095
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4216 Message par Ben92 » 18 avr. 2019, 10:35

castralroc a écrit :
18 avr. 2019, 10:00
Et c’est faux pour le 12 en moyenne un 32 c’est 300-320 000 euros. 400K c’est avec une plus grosse surface ou du neuf ou alors un bien qui a quelque chose d’exceptionnel .
Voilà un 33 m2 à 400k€, dans l'ancien et qui n'a rien d'exceptionnel (1er étage et vis-à-vis), justement dans le quartier bel-Air près de la nouvelle Sorbonne.
https://www.seloger.com/annonces/achat/ ... 853629.htm

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 15047
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4217 Message par Vincent92 » 18 avr. 2019, 10:42

Ben92 a écrit :
18 avr. 2019, 10:35
castralroc a écrit :
18 avr. 2019, 10:00
Et c’est faux pour le 12 en moyenne un 32 c’est 300-320 000 euros. 400K c’est avec une plus grosse surface ou du neuf ou alors un bien qui a quelque chose d’exceptionnel .
Voilà un 33 m2 à 400k€, dans l'ancien et qui n'a rien d'exceptionnel (1er étage et vis-à-vis), justement dans le quartier bel-Air près de la nouvelle Sorbonne.
https://www.seloger.com/annonces/achat/ ... 853629.htm
C'est malheureusement une erreur assez commune de ceux qui n'ont jamais vraiment cherché (mise à part en regardant des photos sur leboncoin et à partir de statistiques) à acheter dans une zone tendue de penser qu'on va trouver un bien sans travaux/refait (donc plus cher que la moyenne) dans le bon emplacement (donc plus cher que la moyenne), sans gros défaut type agencement, nuisance sonore, vis à vis,... (donc plus cher que la moyenne), à un bon étage (donc plus cher que la moyenne), dans un bel immeuble (donc plus cher que la moyenne) plus ou moins au prix moyen.
Un bien moyen c'est un bien à un emplacement moyen, avec un ou plusieurs gros défaut, au 4ième sans ascenseur, avec quelques travaux,...
Modifié en dernier par Vincent92 le 18 avr. 2019, 13:15, modifié 1 fois.
"un chômage supérieur à 15%" & "Peut-être que l'immobilier ne baissera que de 20%. Mais peut-être qu'à -20%, l'immobilier sera encore jugé trop cher" supermascotte en 2020 (covid)

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 28557
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4218 Message par lecriminel » 18 avr. 2019, 11:19

Vincent92 a écrit :
18 avr. 2019, 10:42
dans une zone tendue de penser qu'on va trouver un bien sans travaux/refait (donc plus cher que la moyenne)...
alors que hors Paris, c'est plutôt le contraire: ne pas esperer vendre un bien nécessitant des travaux aussi cher que la moyenne,
j'imagine tout de même qu'avec la bulle et la mode d'acheter, retaper et revendre, le parc parisien doit tout de même être moins en lambeaux qu'il y a 15 ans.

C'est impossible d'imaginer pour un provincial l'état réel du parc de la "ville lumière". Après quelques visites, on comprend que c'est plutôt la Calcutta européenne. C'est simple, j'éxagère un peu, les hauts cadres de la finance de 2019 logent dans des chambres de bonnes de 1860 qui n'ont jamais été entretenues.
Le résultats objectifs chez nous : 90% de la population éligible vaccinée en un an. Si on était resté à la chloroquine on serait tous mort. Mais ca doit être un détail.

Ben92
~~+
~~+
Messages : 8095
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4219 Message par Ben92 » 18 avr. 2019, 12:53

lecriminel a écrit :
18 avr. 2019, 11:19
C'est simple, j'éxagère un peu, les hauts cadres de la finance de 2019 logent dans des chambres de bonnes de 1860 qui n'ont jamais été entretenues.
N'importe quoi. Un "haut cadre de la finance", c'est mini 150k€ bruts/an.

castralroc
Messages : 1471
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4220 Message par castralroc » 18 avr. 2019, 14:18

Oublions 1999

la hausse à partir de 2015 ne sera jamais la même que celle qui a eu lieu entre 1999 et 2015. Meme londres ça commence à baisser... ce qui montre bien qu'il
y a bien un plafond de verre difficile à franchir. Vous avez vu les prix de londres? 2016 : 18 000 GBP , maintenant 13500 GBP... il y a encore 2 ans londres
était bien partie pour exploser tous les plafonds..
Le brexit n'explique pas tout...

Ceux qui ont acheté il y a 20 ans sont largement gagnants, oui.
Ceux qui ont acheté il y a 10 ans... sont gagnants mais on voit que l'augmentation commence à être moins forte.

Si on calcul des rendements annualisés, oui paris a pris 50% en 10 ans mais annualisés c'est pas "ouffisime"
Ces 5 dernières années à paris 12 ça a pris 16 %, soit à peine 3% annualisé.

Apres oui la pierre ça rassure...c'est plus concret qu'un ETF.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 15047
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4221 Message par Vincent92 » 18 avr. 2019, 14:32

castralroc a écrit :
18 avr. 2019, 14:18
Oublions 1999

la hausse à partir de 2015 ne sera jamais la même que celle qui a eu lieu entre 1999 et 2015. Meme londres ça commence à baisser... ce qui montre bien qu'il
y a bien un plafond de verre difficile à franchir. Vous avez vu les prix de londres? 2016 : 18 000 GBP , maintenant 13500 GBP... il y a encore 2 ans londres
était bien partie pour exploser tous les plafonds..
Le brexit n'explique pas tout...

Ceux qui ont acheté il y a 20 ans sont largement gagnants, oui.
Ceux qui ont acheté il y a 10 ans... sont gagnants mais on voit que l'augmentation commence à être moins forte.

Si on calcul des rendements annualisés, oui paris a pris 50% en 10 ans mais annualisés c'est pas "ouffisime"
Ces 5 dernières années à paris 12 ça a pris 16 %, soit à peine 3% annualisé.

Apres oui la pierre ça rassure...c'est plus concret qu'un ETF.
Attention de bien différentier le rendement économique et le rendement financier (très différent si financé à crédit) et de bien intégrer les loyers.
Même pour ceux qui auraient commencé à investir sur des ETFs pile sur le creux de 2009, je ne suis pas du tout convaincu qu'ils s'en sortent mieux (le prix moyen d'achat est beaucoup plus élevé car étalé dans le temps, il n'y a pas d'effet de levier en général,...).
Sur le futur, je n'ai pas de boule de cristal.
"un chômage supérieur à 15%" & "Peut-être que l'immobilier ne baissera que de 20%. Mais peut-être qu'à -20%, l'immobilier sera encore jugé trop cher" supermascotte en 2020 (covid)

Ben92
~~+
~~+
Messages : 8095
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4222 Message par Ben92 » 18 avr. 2019, 14:48

castralroc a écrit :
18 avr. 2019, 14:18
Vous avez vu les prix de londres? 2016 : 18 000 GBP , maintenant 13500 GBP... il y a encore 2 ans londres
était bien partie pour exploser tous les plafonds..
Le brexit n'explique pas tout...
Tu vas voir, une fois qu'ils seront un paradis fiscal et ultra-libéral, la hausse va redémarrer de plus belle et les prix atteindrons les 25k£ facile (Monaco est à 53k€, il y a de la marge)

fabien44
Messages : 1620
Enregistré le : 25 févr. 2010, 14:17

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4223 Message par fabien44 » 18 avr. 2019, 15:11

castralroc a écrit :
18 avr. 2019, 14:18
Oublions 1999

la hausse à partir de 2015 ne sera jamais la même que celle qui a eu lieu entre 1999 et 2015. Meme londres ça commence à baisser... ce qui montre bien qu'il
y a bien un plafond de verre difficile à franchir. Vous avez vu les prix de londres? 2016 : 18 000 GBP , maintenant 13500 GBP... il y a encore 2 ans londres
était bien partie pour exploser tous les plafonds..
Le brexit n'explique pas tout...

Ceux qui ont acheté il y a 20 ans sont largement gagnants, oui.
Ceux qui ont acheté il y a 10 ans... sont gagnants mais on voit que l'augmentation commence à être moins forte.

Si on calcul des rendements annualisés, oui paris a pris 50% en 10 ans mais annualisés c'est pas "ouffisime"
Ces 5 dernières années à paris 12 ça a pris 16 %, soit à peine 3% annualisé.

Apres oui la pierre ça rassure...c'est plus concret qu'un ETF.
Bon t'étais pas là à l'époque mais des gens qui annonçaient l'éclatement de la bulle avaient autant de certitude que toi. C'est drôle on les voit plus trop traîner ici. Mais bon vas-y continue avec ta boule de cristal :roll:
Perso je pense qu'à Paris y a encore de la marge à une augmentation sensible des prix, et je parle même pas à long terme.

Avatar du membre
dioubiban
Messages : 1635
Enregistré le : 18 sept. 2018, 13:05

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4224 Message par dioubiban » 18 avr. 2019, 16:01

Ben92 a écrit :
18 avr. 2019, 12:53
lecriminel a écrit :
18 avr. 2019, 11:19
C'est simple, j'éxagère un peu, les hauts cadres de la finance de 2019 logent dans des chambres de bonnes de 1860 qui n'ont jamais été entretenues.
N'importe quoi. Un "haut cadre de la finance", c'est mini 150k€ bruts/an.
150k brut ça fait grosso merdo 10k net par mois avec un peu d'optimisation fiscale… s'il te faut gagner 4x le montant, tu peux donc louer pour 2500 (allez soyons fous 3300) par mois..
A 30 euros du m2 t'as le droit à entre 80 et 110m2... soit un appart à 1 myion avec travaux… vaut il mieux alors acherer ou louer? (on va dire que sur 15 ans selon le taux tu vas taper dans les 6 a 7k par mois de remboursement…
Volem rien foutre al pais.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 15047
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4225 Message par Vincent92 » 18 avr. 2019, 16:03

dioubiban a écrit :
18 avr. 2019, 16:01
Ben92 a écrit :
18 avr. 2019, 12:53
lecriminel a écrit :
18 avr. 2019, 11:19
C'est simple, j'éxagère un peu, les hauts cadres de la finance de 2019 logent dans des chambres de bonnes de 1860 qui n'ont jamais été entretenues.
N'importe quoi. Un "haut cadre de la finance", c'est mini 150k€ bruts/an.
150k brut ça fait grosso merdo 10k net par mois avec un peu d'optimisation fiscale… s'il te faut gagner 4x le montant, tu peux donc louer pour 2500 (allez soyons fous 3300) par mois..
A 30 euros du m2 t'as le droit à entre 80 et 110m2... soit un appart à 1 myion avec travaux… vaut il mieux alors acherer ou louer? (on va dire que sur 15 ans selon le taux tu vas taper dans les 6 a 7k par mois de remboursement…
Il faut être sacrément flambeur pour gagner 120k€ net/an et ne pas avoir d'apport, non?
Et s'il emprunte sur 5 ans sans apport, il doit rembourser combien par mois? 8)
"un chômage supérieur à 15%" & "Peut-être que l'immobilier ne baissera que de 20%. Mais peut-être qu'à -20%, l'immobilier sera encore jugé trop cher" supermascotte en 2020 (covid)

castralroc
Messages : 1471
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4226 Message par castralroc » 18 avr. 2019, 17:08

fabien44 a écrit :
18 avr. 2019, 15:11
castralroc a écrit :
18 avr. 2019, 14:18
Oublions 1999

la hausse à partir de 2015 ne sera jamais la même que celle qui a eu lieu entre 1999 et 2015. Meme londres ça commence à baisser... ce qui montre bien qu'il
y a bien un plafond de verre difficile à franchir. Vous avez vu les prix de londres? 2016 : 18 000 GBP , maintenant 13500 GBP... il y a encore 2 ans londres
était bien partie pour exploser tous les plafonds..
Le brexit n'explique pas tout...

Ceux qui ont acheté il y a 20 ans sont largement gagnants, oui.
Ceux qui ont acheté il y a 10 ans... sont gagnants mais on voit que l'augmentation commence à être moins forte.

Si on calcul des rendements annualisés, oui paris a pris 50% en 10 ans mais annualisés c'est pas "ouffisime"
Ces 5 dernières années à paris 12 ça a pris 16 %, soit à peine 3% annualisé.

Apres oui la pierre ça rassure...c'est plus concret qu'un ETF.
Bon t'étais pas là à l'époque mais des gens qui annonçaient l'éclatement de la bulle avaient autant de certitude que toi. C'est drôle on les voit plus trop traîner ici. Mais bon vas-y continue avec ta boule de cristal :roll:
Perso je pense qu'à Paris y a encore de la marge à une augmentation sensible des prix, et je parle même pas à long terme.
Ceux qui investissent en locatif à paris "pour la PV potentielle" parce que "le rendement est pourri", ont une boule de cristal aussi alors...

Oui c'est sur l'augmentation des prix est possible.. si on ne veut que des ultra riches propriétaires dans les 20 arrondissements parisiens :(
Alors d'un côté il y aura les ultra pauvres avec les HLM, et de l'autre les proprios ultra riches.

Je pense que les responsables politiques ne laisseront pas faire et vont sensiblement augmenter la fiscalité sur l'immo, si les prix continuent d'augmenter dans les memes proportions
qu'entre 2000 et maintenant.
Si tu n'as plus toutes les classes sociales dans une ville comme Paris, c'est la mort de cette ville. Il ne faut pas penser qu'à sa PV ;)

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 15047
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4227 Message par Vincent92 » 18 avr. 2019, 17:21

Si tu n'as plus toutes les classes sociales dans une ville comme Paris, c'est la mort de cette ville. Il ne faut pas penser qu'à sa PV ;)
Va dire ça à la mairie de Paris parce que c'est pourtant vraiment exactement ce qu'elle fait avec son objectif de 30% de HLM (donc ~50% du parc locatif) et ces surloyers pour classe moyenne sup'.
"un chômage supérieur à 15%" & "Peut-être que l'immobilier ne baissera que de 20%. Mais peut-être qu'à -20%, l'immobilier sera encore jugé trop cher" supermascotte en 2020 (covid)

Avatar du membre
dioubiban
Messages : 1635
Enregistré le : 18 sept. 2018, 13:05

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4228 Message par dioubiban » 18 avr. 2019, 17:23

Vincent92 a écrit :
18 avr. 2019, 16:03
dioubiban a écrit :
18 avr. 2019, 16:01
Ben92 a écrit :
18 avr. 2019, 12:53
lecriminel a écrit :
18 avr. 2019, 11:19
C'est simple, j'éxagère un peu, les hauts cadres de la finance de 2019 logent dans des chambres de bonnes de 1860 qui n'ont jamais été entretenues.
N'importe quoi. Un "haut cadre de la finance", c'est mini 150k€ bruts/an.
150k brut ça fait grosso merdo 10k net par mois avec un peu d'optimisation fiscale… s'il te faut gagner 4x le montant, tu peux donc louer pour 2500 (allez soyons fous 3300) par mois..
A 30 euros du m2 t'as le droit à entre 80 et 110m2... soit un appart à 1 myion avec travaux… vaut il mieux alors acherer ou louer? (on va dire que sur 15 ans selon le taux tu vas taper dans les 6 a 7k par mois de remboursement…
Il faut être sacrément flambeur pour gagner 120k€ net/an et ne pas avoir d'apport, non?
Et s'il emprunte sur 5 ans sans apport, il doit rembourser combien par mois? 8)
Bah si pour le meme bien tu épargnes 3 à 4k pendant 15 ans, est ce que tu as intérêt à acheter? T'es sur d'etre toujours haut cadre dans la finance à 150 ou tu te seras fait uberiser par un HFT ou un combo (RPA + IA) ? 3k sur 15 ans avec 0 interet c'est 500 patates... de quoi couler ensuite des jours heureux au soleil... surtout si t'as placé sur des valeurs "de bon pere de famille" (dupont de nemours, 3 M, air liquide... ). Si t'es dans la finance tu connais ce genre de placement...
Volem rien foutre al pais.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 15047
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4229 Message par Vincent92 » 18 avr. 2019, 17:26

dioubiban a écrit :
18 avr. 2019, 17:23
Vincent92 a écrit :
18 avr. 2019, 16:03
dioubiban a écrit :
18 avr. 2019, 16:01
Ben92 a écrit :
18 avr. 2019, 12:53

N'importe quoi. Un "haut cadre de la finance", c'est mini 150k€ bruts/an.
150k brut ça fait grosso merdo 10k net par mois avec un peu d'optimisation fiscale… s'il te faut gagner 4x le montant, tu peux donc louer pour 2500 (allez soyons fous 3300) par mois..
A 30 euros du m2 t'as le droit à entre 80 et 110m2... soit un appart à 1 myion avec travaux… vaut il mieux alors acherer ou louer? (on va dire que sur 15 ans selon le taux tu vas taper dans les 6 a 7k par mois de remboursement…
Il faut être sacrément flambeur pour gagner 120k€ net/an et ne pas avoir d'apport, non?
Et s'il emprunte sur 5 ans sans apport, il doit rembourser combien par mois? 8)
Bah si pour le meme bien tu épargnes 3 à 4k pendant 15 ans, est ce que tu as intérêt à acheter? T'es sur d'etre toujours haut cadre dans la finance à 150 ou tu te seras fait uberiser par un HFT ou un combo (RPA + IA) ? 3k sur 15 ans avec 0 interet c'est 500 patates... de quoi couler ensuite des jours heureux au soleil... surtout si t'as placé sur des valeurs "de bon pere de famille" (dupont de nemours, 3 M, air liquide... ). Si t'es dans la finance tu connais ce genre de placement...
Les quelques uns que je fréquente (via ma sœur) ne prennent pas vraiment de gros risques.
Leur salaire étant très dépendant des cycles économiques et de leur performances, ils ont tendance à sécuriser, notamment en achetant une RP (ma sœur a acheté une grande maison à Londres par exemple).
Ca n'a pas vraiment de sens de chercher une grande performance (et donc de prendre du risque) dans ce genre de configuration.
C'est construire un grand château de cartes plutôt qu'une maison, certes moins haute mais plus solide.
Bref, les logiques patrimoniales sont différentes suivant les situations.
On peut biensur préférer prendre des actions défensives type air liquide que de l'immobilier mais tout le monde n'a pas le droit d'investir librement en nom propre sur les marchés, surtout dans la finance.
Pour finir, l'objectif de devenir rentier avec 2000-3000€/mois n'est pas très présent à mon avis dans la population des personnes qui gagnent tres tres bien leur vie (c'est quand même cool d'avoir une grande baraque, quelqu'un qui fait la cuisine et qui s'occupe des enfants tous les jours, de partir à l'autre bout du monde dans du très luxueux, d'avoir une villa en Corse pour se reposer, de se faire de très bons restos, de profiter de ce qu'offre une grande ville quand on en a les moyens,... même si çela veut dire continuer à travailler).
"un chômage supérieur à 15%" & "Peut-être que l'immobilier ne baissera que de 20%. Mais peut-être qu'à -20%, l'immobilier sera encore jugé trop cher" supermascotte en 2020 (covid)

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 28557
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4230 Message par lecriminel » 18 avr. 2019, 22:58

Vincent92 a écrit :
18 avr. 2019, 17:26
Pour finir, l'objectif de devenir rentier avec 2000-3000€/mois n'est pas très présent à mon avis dans la population des personnes qui gagnent tres tres bien leur vie (c'est quand même cool d'avoir une grande baraque, quelqu'un qui fait la cuisine et qui s'occupe des enfants tous les jours, de partir à l'autre bout du monde dans du très luxueux, d'avoir une villa en Corse pour se reposer, de se faire de très bons restos, de profiter de ce qu'offre une grande ville quand on en a les moyens,... même si çela veut dire continuer à travailler).
je ne pense pas du tout ainsi: personne ne se sacrifierait 10h/jour, 47 semaines/an pour des avantages aussi futiles (d'ailleurs souvent accessibles à des gens avec des revenus plus moyens); c'est qu'ils font partie de la minorité qui a un travail qui leur apporte ce que doit normalement apporter un travail: l'estime de soi à travers l'estime des autres (et le salaire est là pour en être sûr). Dans leur cas, il serait suicidaire de s'arrêter de travailler.
Le résultats objectifs chez nous : 90% de la population éligible vaccinée en un an. Si on était resté à la chloroquine on serait tous mort. Mais ca doit être un détail.

dicktraci
Messages : 335
Enregistré le : 21 sept. 2013, 09:18
Localisation : 78

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4231 Message par dicktraci » 19 avr. 2019, 06:45

lecriminel a écrit :
18 avr. 2019, 22:58
Vincent92 a écrit :
18 avr. 2019, 17:26
Pour finir, l'objectif de devenir rentier avec 2000-3000€/mois n'est pas très présent à mon avis dans la population des personnes qui gagnent tres tres bien leur vie (c'est quand même cool d'avoir une grande baraque, quelqu'un qui fait la cuisine et qui s'occupe des enfants tous les jours, de partir à l'autre bout du monde dans du très luxueux, d'avoir une villa en Corse pour se reposer, de se faire de très bons restos, de profiter de ce qu'offre une grande ville quand on en a les moyens,... même si çela veut dire continuer à travailler).
je ne pense pas du tout ainsi: personne ne se sacrifierait 10h/jour, 47 semaines/an pour des avantages aussi futiles (d'ailleurs souvent accessibles à des gens avec des revenus plus moyens); c'est qu'ils font partie de la minorité qui a un travail qui leur apporte ce que doit normalement apporter un travail: l'estime de soi à travers l'estime des autres (et le salaire est là pour en être sûr). Dans leur cas, il serait suicidaire de s'arrêter de travailler.
Effectivement je pense que c'est un peu du cas par cas, pour les personnes touchant ce type de salaire et qui continuent a bosser comme une mule:
- Un effet "estime de soi", sentiment d'accomplissement etc. je pense que c'est le cas de beaucoup de personnes ayant ce type de salaires/postes
- Un effet "acces au materiel" (evoqué par Vincent92): il existe bel et bien, mais j'ai l'impression qu'il a tendance a se reduire .

Enfin, il y a aussi je pense de plus en plus de personnes qui au contraire se mettent un objectif de rente pour avoir une liberté d'arreter de bosser si le besoin s'en ressent. Aux US par exemple il y a un mouvement qui s'appelle FIRE (financial independance, retire early). En gros c'est des gens qui essayent de bosser/amasser le plus possible, le plus vite possible pour s'offrir une certaine liberté vers les 40 ans (voire avant ou apres)... Derriere pas de vie de pacha, une vie (relativement) frugale, mais qui correspond tout juste aux besoins que ressentent ces personnes.
Il ne s'agit pas uniquement de cadres sup, mais effectivement gagner plus cela aide (a noter aussi qu'aux US on titille plus facilement les 10k net par mois sans avoir un poste de fou).

Perso, je me reconnais plus dans cette derniere situation, j'en fais meme un objectif (et je connais de plus en plus de personnes dans mon entourage avec un salaire plus que correct dans ce cas).

Tout est au final une question de rapport a la vie et aux choses. Et les 3 cas sont respectables tant qu'ils sont assumes.

PS: desole pour les fautes, je suis sur un clavier qwerty.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 15047
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4232 Message par Vincent92 » 19 avr. 2019, 07:49

dicktraci a écrit :Enfin, il y a aussi je pense de plus en plus de personnes qui au contraire se mettent un objectif de rente pour avoir une liberté d'arreter de bosser si le besoin s'en ressent
Il faut voir combien ils gagnent et combien ils veulent de rente.
Moi je parlais de personnes à 10-20k€/mois qui ont pour objectif d'avoir une rente de 2000-3000/mois. Il y a mais je ne pense pas qu'ils soient nombreux.
Avec une rente de 8k€/mois, ils vont être plus nombreux à arrêter.
Il faut voir d'où tu pars/ce que tu perds.
Je pense que l'essentiel du mouvement que tu décris ne pars pas de si haut ou ne veut pas aller si bas.
Passer de 3-4k€/mois à 2k€/mois est probablement intéressant pour beaucoup de personne.
Par contre, passer de 3-4k€ à 1k€/mois attire nettement moins.
Lecriminel a raison aussi de dire qu'il y a l'estime de soi/le contenu du travail mais il ne faut pas oublier que c'est en général des boulots stressants et avec un gros volume horaire. Donc, beaucoup arrêteraient s'ils ne perdaient pas de pouvoir d'achat.
Vous avez tous les deux raison qu'il existe ces cas mais je pense que c'est une petite minorité.
"un chômage supérieur à 15%" & "Peut-être que l'immobilier ne baissera que de 20%. Mais peut-être qu'à -20%, l'immobilier sera encore jugé trop cher" supermascotte en 2020 (covid)

fabien44
Messages : 1620
Enregistré le : 25 févr. 2010, 14:17

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4233 Message par fabien44 » 19 avr. 2019, 08:47

castralroc a écrit :
18 avr. 2019, 17:08
Ceux qui investissent en locatif à paris "pour la PV potentielle" parce que "le rendement est pourri", ont une boule de cristal aussi alors...

Oui c'est sur l'augmentation des prix est possible.. si on ne veut que des ultra riches propriétaires dans les 20 arrondissements parisiens :(
Alors d'un côté il y aura les ultra pauvres avec les HLM, et de l'autre les proprios ultra riches.

Je pense que les responsables politiques ne laisseront pas faire et vont sensiblement augmenter la fiscalité sur l'immo, si les prix continuent d'augmenter dans les memes proportions
qu'entre 2000 et maintenant.
Si tu n'as plus toutes les classes sociales dans une ville comme Paris, c'est la mort de cette ville. Il ne faut pas penser qu'à sa PV ;)
Ceux qui investissent à Paris ou ailleurs ne cherchent pas forcément la PV à court-moyen terme hein! Beaucoup se constituent un patrimoine pour les vieux jours ou pour les enfants. Bien sûr ils ne croient pas forcément à l'effondrement des prix sur le long terme.
L'augmentation des prix est possible à Paris, je dirais même qu'elle est fort probable compte tenu de la demande, le dynamisme économique, l'allongement de la durée des prêts, les donations des papies boomer, etc.

Pour la diversité sociale à Paris, je te dirais qu'on est pas dans une économie soviétique. C'est certain que les classes ouvrières et populaires désertent la ville et c'est pas nouveau, ça ne fait que s'amplifier. Voyons ce que va donner la politique HLM de la ville...

Avatar du membre
dioubiban
Messages : 1635
Enregistré le : 18 sept. 2018, 13:05

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4234 Message par dioubiban » 19 avr. 2019, 12:09

Le pêcheur mexicain et le businessman
Au bord de l'eau dans un petit village côtier mexicain, un bateau rentre au port, ramenant plusieurs thons. L'Américain complimente le pêcheur mexicain sur la qualité de ses poissons et lui demande combien de temps il lui a fallu pour les capturer :
" Pas très longtemps ", répond le Mexicain.
" Mais alors, pourquoi n'êtes-vous pas resté en mer plus longtemps pour en attraper plus? " demande l'Américain. Le Mexicain répond que ces quelques poissons suffiront à subvenir aux besoins de sa famille.
L'Américain demande alors : " Mais que faites-vous le reste du temps? "
" Je fais la grasse matinée, je pêche un peu, je joue avec mes enfants, je fais la sieste avec ma femme. Le soir, je vais au village voir mes amis. Nous buvons du vin et jouons de la guitare. J'ai une vie bien remplie ".
L'Américain l'interrompt : " J'ai un MBA de l'université de Harvard et je peux vous aider. Vous devriez commencer par pêcher plus longtemps. Avec les bénéfices dégagés, vous pourriez acheter un plus gros bateau. Avec l'argent que vous rapporterait ce bateau, vous pourriez en acheter un deuxième et ainsi de suite jusqu'à ce que vous possédiez une flotte de chalutiers. Au lieu de vendre vos poissons à un intermédiaire, vous pourriez négocier directement avec l'usine, et même ouvrir votre propre usine. Vous pourriez alors quitter votre petit village pour Mexico City, Los Angeles, puis peut-être New York, d'où vous dirigeriez toutes vos affaires. "
Le Mexicain demande alors : " Combien de temps cela prendrait-il? "
" 15 à 20 ans ", répond le banquier américain.
" Et après? "
" Après, c'est là que ça devient intéressant ", répond l'Américain en riant.
" Quand le moment sera venu, vous pourrez introduire votre société en bourse et vous gagnerez des millions ".
" Des millions? Mais après? "
" Après, vous pourrez prendre votre retraite, habiter dans un petit village côtier, faire la grasse matinée, jouer avec vos petits-enfants, pêcher un peu, faire la sieste avec votre femme et passer vos soirées à boire et à jouer de la guitare avec vos amis. "
Volem rien foutre al pais.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 47734
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4235 Message par slash33 » 19 avr. 2019, 12:40

Sympa la fable mais il y a un non dit: si un pêcheur ou plusieurs pêcheurs acceptent le deal du businessman cela ne va t-il pas entraîner le surenchérissement du coût de la vie du pêcheur resté fidèle à ses origines? De même, est-on réellement entrain de parler du même train de vie entre les deux situations? Autrement dit, cette fable ne vaut-elle que lorsqu'on n'est pas tributaire des décisions des autres, c'est à dire pas dans ce monde-ci?
Modifié en dernier par slash33 le 19 avr. 2019, 12:43, modifié 3 fois.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 15047
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4236 Message par Vincent92 » 19 avr. 2019, 12:41

dioubiban a écrit :
19 avr. 2019, 12:09
Le pêcheur mexicain et le businessman
Au bord de l'eau dans un petit village côtier mexicain, un bateau rentre au port, ramenant plusieurs thons. L'Américain complimente le pêcheur mexicain sur la qualité de ses poissons et lui demande combien de temps il lui a fallu pour les capturer :
" Pas très longtemps ", répond le Mexicain.
" Mais alors, pourquoi n'êtes-vous pas resté en mer plus longtemps pour en attraper plus? " demande l'Américain. Le Mexicain répond que ces quelques poissons suffiront à subvenir aux besoins de sa famille.
L'Américain demande alors : " Mais que faites-vous le reste du temps? "
" Je fais la grasse matinée, je pêche un peu, je joue avec mes enfants, je fais la sieste avec ma femme. Le soir, je vais au village voir mes amis. Nous buvons du vin et jouons de la guitare. J'ai une vie bien remplie ".
L'Américain l'interrompt : " J'ai un MBA de l'université de Harvard et je peux vous aider. Vous devriez commencer par pêcher plus longtemps. Avec les bénéfices dégagés, vous pourriez acheter un plus gros bateau. Avec l'argent que vous rapporterait ce bateau, vous pourriez en acheter un deuxième et ainsi de suite jusqu'à ce que vous possédiez une flotte de chalutiers. Au lieu de vendre vos poissons à un intermédiaire, vous pourriez négocier directement avec l'usine, et même ouvrir votre propre usine. Vous pourriez alors quitter votre petit village pour Mexico City, Los Angeles, puis peut-être New York, d'où vous dirigeriez toutes vos affaires. "
Le Mexicain demande alors : " Combien de temps cela prendrait-il? "
" 15 à 20 ans ", répond le banquier américain.
" Et après? "
" Après, c'est là que ça devient intéressant ", répond l'Américain en riant.
" Quand le moment sera venu, vous pourrez introduire votre société en bourse et vous gagnerez des millions ".
" Des millions? Mais après? "
" Après, vous pourrez prendre votre retraite, habiter dans un petit village côtier, faire la grasse matinée, jouer avec vos petits-enfants, pêcher un peu, faire la sieste avec votre femme et passer vos soirées à boire et à jouer de la guitare avec vos amis. "
Oui, tout le monde connait cette histoire. C'est très beau mais quand tu gagnes 10-20k€, en général, ton objectif de vie n'est pas de vivre "une vie simple" avec beaucoup moins.
Pimono nous dit qu'on peut vivre très bien avec le RSA et pourtant l’écrasante majorité des français préfèrent bosser. Et bien, vous avez la même incompréhension que Pimono avec ceux qui gagnent 15k€ et qui peuvent arrêter pour vivre avec 2-3k€.
Votre point de vue se défend, c'est même conceptualisé (ca s'appelle la "rat race") mais ce n'est pas un point de vue très partagé.
La plupart des gens veulent arrêter de bosser mais sans pour autant perdre beaucoup de pouvoir d'achat.
slash33 a écrit :De même, est-on réellement entrain de parler du même train de vie entre les deux situations?
Justement, non ;).
Je suis resté vague mais on n'a pas le même train de vie avec 2k€ et 10k€/mois même si les besoins sont les mêmes (avoir un endroit pour dormir, des loisirs, de la nourriture,...).
"un chômage supérieur à 15%" & "Peut-être que l'immobilier ne baissera que de 20%. Mais peut-être qu'à -20%, l'immobilier sera encore jugé trop cher" supermascotte en 2020 (covid)

dicktraci
Messages : 335
Enregistré le : 21 sept. 2013, 09:18
Localisation : 78

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4237 Message par dicktraci » 19 avr. 2019, 12:54

Vincent92 a écrit :
19 avr. 2019, 07:49
dicktraci a écrit :Enfin, il y a aussi je pense de plus en plus de personnes qui au contraire se mettent un objectif de rente pour avoir une liberté d'arreter de bosser si le besoin s'en ressent
Il faut voir combien ils gagnent et combien ils veulent de rente.
Moi je parlais de personnes à 10-20k€/mois qui ont pour objectif d'avoir une rente de 2000-3000/mois. Il y a mais je ne pense pas qu'ils soient nombreux.
Avec une rente de 8k€/mois, ils vont être plus nombreux à arrêter.
Il faut voir d'où tu pars/ce que tu perds.
Je pense que l'essentiel du mouvement que tu décris ne pars pas de si haut ou ne veut pas aller si bas.
Passer de 3-4k€/mois à 2k€/mois est probablement intéressant pour beaucoup de personne.
Par contre, passer de 3-4k€ à 1k€/mois attire nettement moins.
Lecriminel a raison aussi de dire qu'il y a l'estime de soi/le contenu du travail mais il ne faut pas oublier que c'est en général des boulots stressants et avec un gros volume horaire. Donc, beaucoup arrêteraient s'ils ne perdaient pas de pouvoir d'achat.
Vous avez tous les deux raison qu'il existe ces cas mais je pense que c'est une petite minorité.
Des personnes qui sont à 10-20k € et qui s'ouvrent une option de tomber sur une rente de 2-3k.. C'est sûrement une minorité en effet.
Est ce que c'est marginale ? Non, de moins en moins d'ailleurs.
Le mouvement auquel je fais référence est assez hétéroclite et présente une multitude de cas.
Pour une personne à 10-20k par mois, si on exclue les gros coups de poker, héritage, etc. Elle sait qu'elle pourra difficilement maintenir ce revenu si elle s'arrête dans les 40 ans. Par contre, un certain nombre se rend compte qu'au final ils n'ont pas besoin d'autant d'argent.

C'est un peu mon cas, et de certaines personnes que je fréquente autour de moi, ou sur les forums (cf reddit à un paquet de fils dessus, surtout sur la partie anglophone).
Au final, on se rend compte qu'on peut très bien vivre et être heureux en dépensant 1.5/2k par mois.
Les 50-60h de travail par semaine, coups de fil le week-end, pression presque en fil rouge.. Ne valent pas forcément des biens matériels dont au final on peut très bien se passer.
Apres chacun ses besoins et l'inverse est compréhensible/respectable.

Mais je suis tente de dire que la France n'est en effet pas assez représentative car il y a relativement peu de personnes dans ces niveaux de salaires.
D'ailleurs il y a aucune stat sur ces phénomène, donc tout est surtout une question de perception.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 47734
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4238 Message par slash33 » 19 avr. 2019, 13:01

J'aime bien l'ironie du relativement.

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5681
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4239 Message par Ave » 19 avr. 2019, 23:58

Bon, de toutes façons c'est tombé à l'eau. L'appart nous est passé sous le nez et est parti à 300k€. Même à 300k€ il reste un "bon affaire" par rapport aux prix affichés dans le quartier.
Nous avons visité un autre appart du coup, dans la même rue, assez similaire, 33m2, très ensoleillé sans vis à vis mais 6ème et dernier étage sans ascenseur. Prix demandé 336k€...l'appart est déjà loué en meublé à 1000€ CC et le bail se termine en juin. Les locataires (un jeune couple) voudrait rester sur place. On réfléchi à faire une offre, mais je pense qu'elle ne sera pas acceptée si on propose 310 k€.
Je suis bien consciente que les rendements sont pas énormes à Paris mais les AV et autres placements non plus et nous on vise un investissement long terme.
Fluctuat Nec Mergitur

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 9319
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4240 Message par stchong » 20 avr. 2019, 00:48

slash33 a écrit :
19 avr. 2019, 12:40
Sympa la fable mais il y a un non dit: si un pêcheur ou plusieurs pêcheurs acceptent le deal du businessman cela ne va t-il pas entraîner le surenchérissement du coût de la vie du pêcheur resté fidèle à ses origines? De même, est-on réellement entrain de parler du même train de vie entre les deux situations? Autrement dit, cette fable ne vaut-elle que lorsqu'on n'est pas tributaire des décisions des autres, c'est à dire pas dans ce monde-ci?
Plus de bateaux ne veut pas dire plus de poissons, la ressource se raréfie. Et je crois que cette fable ne tient pas compte du prix du mètre linéaire d'un bateau.

Juste une fable, c'est la légende indienne de je ne sais plus qui. Shadarti un truc du genre.

Avatar du membre
ProfGrincheux
~~+
~~+
Messages : 9887
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4241 Message par ProfGrincheux » 20 avr. 2019, 05:45

oléobulle a écrit :
17 avr. 2019, 20:54
Je suis actuellement en recherche d'appart, et bien que pacifique de nature, il m'arrive d'avoir envie de briser des rotules ces jours-ci. Il n'y a pas un proprio sur dix qui daigne me répondre, et, bien que disposant d'assez de cash pour payer plus de 3 ans de loyer d'avance et en CDI depuis 14ans, je passe l'essentiel de mon temps à tenter de convaincre tes congénères que, non, je ne suis pas un voleur de poules Roumain. Sans grand succès jusqu'à présent.
C'est aussi pour éviter le désagrément de dépendre d'un proprio qu'il est souvent préférable d'acheter sa RP si on pense rester dedans au moins 5 ans.

Si le marché locatif n'est pas tendu (c'est facile à savoir: dans un tel marché tu trouves en trois jours une loc correcte à prix acceptable), on peut rester comme locataire dans le parc privé plus longtemps car on y est en position de force.

Mais s'il est tendu, les propriétaires-bailleurs sont en position de force et s'il est très tendu ils deviennent infects.

Leur paranoïa en France s'explique par quelques chiffres:3% de rendement locatif brut sur Paris et la première couronne, 3% de taux d'impayés, 2-3 ans pour récupérer son bien sans rien récupérer en loyers si le locataire est un professionnel de l'impayé, garantie loyer impayés à 5% du loyer accordée uniquement si le locataire est en cdi avec un salaire supérieur à 3 fois le loyer. Un marché comme ça, je n'y entre sous aucun prétexte, ni comme bailleur ni comme locataire long-terme.

Certains ne veulent pas le comprendre mais le locataire en impayé vole bel et bien son propriétaire. Comme celui qui veut partir du resto sans payer la note vole le patron du resto. Je parle bien d'impayé, pas de retard de paiement que le locataire de bonne foi fait tout ce qu'il peut pour regulariser.

Comment le proprio peut il savoir que tu n'es pas un pro de l'impayé? Il ne le peut pas mais il est obligé de se le demander. D'où ses demandes excessives de garantie.

Une alternative intéressante dans un marché tendu si on ne peut pas acheter est le logement social. Sinon, on peut aussi chercher sur un marché moins tendu, mais il faut beaucoup s'excentrer si on travaille à Paris.
Ignorés: Manfred, titano.

Avatar du membre
goinfrimmo
~~+
~~+
Messages : 6258
Enregistré le : 07 juin 2008, 10:29
Localisation : 92 O

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...a pr

#4242 Message par goinfrimmo » 20 avr. 2019, 19:44

Vincent92 a écrit :
18 avr. 2019, 10:11
Ca dépend essentiellement de l'inflation salariale, du profil des potentiels locataires et des règles (politiques) en vigueur. Sur 20 ans, ça peut être important. A combien était le loyer pour se loger dans un 32m2 dans le 12ième il y a 20 ans (1999)?
En 1999, un couple d'amis jeunes diplômés montés à Paris pour le travail louaient un T1 (7ème, résidence, calme) de 35m2 pour 4500F par mois, soit 918€ actualisés, soit 26,2€/m2 CC.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 15047
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...a pr

#4243 Message par Vincent92 » 20 avr. 2019, 20:05

goinfrimmo a écrit :
20 avr. 2019, 19:44
Vincent92 a écrit :
18 avr. 2019, 10:11
Ca dépend essentiellement de l'inflation salariale, du profil des potentiels locataires et des règles (politiques) en vigueur. Sur 20 ans, ça peut être important. A combien était le loyer pour se loger dans un 32m2 dans le 12ième il y a 20 ans (1999)?
En 1999, un couple d'amis jeunes diplômés montés à Paris pour le travail louaient un T1 (7ème, résidence, calme) de 35m2 pour 4500F par mois, soit 918€ actualisés, soit 26,2€/m2 CC.
Qu'est ce que tu veux dire par actualisé? Ca se louerait combien aujourd'hui?
4500FF c'est 686€. J'ai l'impression qu'on peut facile multiplier par 2.
Modifié en dernier par Vincent92 le 20 avr. 2019, 20:13, modifié 1 fois.
"un chômage supérieur à 15%" & "Peut-être que l'immobilier ne baissera que de 20%. Mais peut-être qu'à -20%, l'immobilier sera encore jugé trop cher" supermascotte en 2020 (covid)

Avatar du membre
goinfrimmo
~~+
~~+
Messages : 6258
Enregistré le : 07 juin 2008, 10:29
Localisation : 92 O

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4244 Message par goinfrimmo » 20 avr. 2019, 20:12

A qualité (moyenne) comparable, peut-être 1200€ ? https://www.seloger.com/annonces/locati ... stToDetail
J'ai pris cette calculette d'inflation: https://france-inflation.com/calculateur_inflation.php.
Le coteimmo donne un rendement de 378 loyers dans le 7ème (https://www.lacoteimmo.com/prix-de-l-im ... 750107.htm).

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 15047
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4245 Message par Vincent92 » 20 avr. 2019, 20:17

goinfrimmo a écrit :
20 avr. 2019, 20:12
A qualité comparable, peut-être 1200€ ? https://www.seloger.com/annonces/locati ... stToDetail
J'ai pris cette calculette d'inflation: https://france-inflation.com/calculateur_inflation.php.
Ca va de 1000 à 2000€ ces surfaces dans le 7ieme. C'est toi qui a vu leur appartement et donc qui sait ;).
Dans tous les cas, en prenant 1200€, ca fait presque x2 donc ça a largement plus augmenté que l'inflation.
Modifié en dernier par Vincent92 le 20 avr. 2019, 20:25, modifié 1 fois.
"un chômage supérieur à 15%" & "Peut-être que l'immobilier ne baissera que de 20%. Mais peut-être qu'à -20%, l'immobilier sera encore jugé trop cher" supermascotte en 2020 (covid)

Avatar du membre
goinfrimmo
~~+
~~+
Messages : 6258
Enregistré le : 07 juin 2008, 10:29
Localisation : 92 O

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4246 Message par goinfrimmo » 20 avr. 2019, 20:25

Personne ne dit le contraire.

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5681
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4247 Message par Ave » 20 avr. 2019, 21:47

Vincent92 a écrit :
20 avr. 2019, 20:17

Dans tous les cas, en prenant 1200€, ca fait presque x2 donc ça a largement plus augmenté que l'inflation.
Mais moins que le prix d'achat.
Quand je suis arrivée en 2000 à Paris, j'ai acheté un 2P de 39m2 dans le XVème à Volontaires, parquet moulures cheminées pour 900 000 FF. Je pense qu'aujourd'hui il vaudrait plus de 400k€.
Fluctuat Nec Mergitur

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5681
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4248 Message par Ave » 24 avr. 2019, 21:53

Nouvelle visite :
Un mini 2P de 27 m2 à Daumesnil 4ème sans ascenseur sur cour en bon état : 290 k€ :shock:
Sinon, on devait visiter un autre vers Dugommier de 36m2 à refaire 5ème sans ascenseur 340k€, l'AI nous a rappellé pour nous dire qu'il était parti au prix. Pourtant on avait appelé dès l'annonce publié donc parti en 1 semaine malgré les travaux.
Vendredi nouvelle visite vers Porte Dorée.
Fluctuat Nec Mergitur

castralroc
Messages : 1471
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4249 Message par castralroc » 24 avr. 2019, 23:54

la bulle va craquer

Avatar du membre
ddv
~~+
~~+
Messages : 6717
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : Pays des droits du vacciné

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4250 Message par ddv » 25 avr. 2019, 00:46

castralroc a écrit :
24 avr. 2019, 23:54
la bulle va craquer
I l n'y a pas de bulle. La preuve: il y a encore des acheteurs...
Parce que tous les vaccins disponibles en France nous protègent solidement contre le variant Delta. Parce qu’ils divisent par 12 son pouvoir de contamination. Parce qu’ils évitent 95% des formes graves. - E. Macron, 12 juillet 2021