Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

Débats sur le thème de l'immobilier, anecdotes et annonces
Message
Auteur
Ben92
+
+
Messages : 3325
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4551 Message par Ben92 » 05 juin 2019, 16:38

FrenchRigolade a écrit :
05 juin 2019, 15:54
Bonjour, en quoi est-ce une mauvaise nouvelle d'encadrer à nouveau les loyers ? Sachant que lorsqu'ils avaient été dés-encadrés ils étaient montés ?
J'ai la flemme de développer, mais quiconque possédant des notions de base en économie s'arrache les cheveux avec le concept de prix plafonnés.
Il n'y a rien de plus débile, car la sélection par le prix est la plus saine qui soit - et la seule qui vaille. Si on plafonne les loyers, la sélection par le prix ne suffira plus et il faudra une autre sélection : dessous de table, copinage, voire prostitution pour avoir l'appart... libre à toi de penser que c'est mieux ainsi.

FrenchRigolade
Messages : 199
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4552 Message par FrenchRigolade » 05 juin 2019, 16:50

Ben92 a écrit :
05 juin 2019, 16:38
FrenchRigolade a écrit :
05 juin 2019, 15:54
Bonjour, en quoi est-ce une mauvaise nouvelle d'encadrer à nouveau les loyers ? Sachant que lorsqu'ils avaient été dés-encadrés ils étaient montés ?
J'ai la flemme de développer, mais quiconque possédant des notions de base en économie s'arrache les cheveux avec le concept de prix plafonnés.
Il n'y a rien de plus débile, car la sélection par le prix est la plus saine qui soit - et la seule qui vaille. Si on plafonne les loyers, la sélection par le prix ne suffira plus et il faudra une autre sélection : dessous de table, copinage, voire prostitution pour avoir l'appart... libre à toi de penser que c'est mieux ainsi.
...avec le concept de contrainte, pour généraliser. C'est déjà le cas pour ta sélection, il faut un cdi, être une fille, des garants, avoir l'air de ne pas faire le désordre

FrenchRigolade
Messages : 199
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4553 Message par FrenchRigolade » 05 juin 2019, 17:43

kamoulox a écrit :
05 juin 2019, 16:23
FrenchRigolade a écrit :
05 juin 2019, 16:11
kamoulox a écrit :
05 juin 2019, 16:05
Qui dit loyers encadrés dit sélections encore + drastiques des locataires, entretien inexistant ou à minima des apparts etc... offre plus réduite

Et quand ça s’arrêtera loyers en hausse
Sélection plus drastique ? C'est toujours les mêmes personnes qui voudraient louer, non ? Qu'est-ce qui changerait l'ordre ?
Offre plus réduite, car ils ne proposeraient plus le logement à la location ? Pourtant les loyers pratiqués ont bien augmenté depuis 10 ans, non ? C'est une question de rendement ??
Concernant l'entretien, tu es sûr ? Je pense qu'on pourrait les qualifier de rats crevés s'ils ne faisaient aucun effort
Disons qu’une partie en aura tellement ras le bol qu’au lieu de mettre un appart à la loc ça finira en rbnb où ca sera revendu et plus à la location.

Enfin c’est pas nouveau on a déjà eu des exemples. Alors oui en tant Que locataire tu payes moins si tu es l’heureux élu.mais C’est contre productif sur la durée.
merci, si je comprends bien, c'était la tournure observée pendant le premier encadrement, l'airbnb se serait donc calmé ensuite ?

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 17818
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4554 Message par kamoulox » 05 juin 2019, 19:36

Pour plus de détails il faudrait demander à un parisien je suis en province moi je ne suis pas fou!

Ben92 avait déjà expliqué ainsi que d’autres en long large et travers le phénomène constaté précédemment. À Lille aussi dans une moindre mesure + le passé de l’époque après guerre, avec aucun entretien des logements de la part des proprios. Ce n’est pas un mythe c’est une cruelle constatation

Édit : extrait d’un article de 2016 à paris

Selon une enquête menée par la Fnaim du grand Paris, l’application de l’encadrement des loyers dans la capitale a fait fondre le portefeuille des mandats de gestion de 13%. L’étude souligne que pour 47% des professionnels interrogés, l’encadrement des loyers a entraîné une perte de mandats de gestion locative. Par ailleurs, les sondés estiment que 57% des lots perdus ont été mis en vente, 53% retirés du marché locatif et 28% sont passés en location touristique, ces actions pouvant se cumuler.

https://immobilier.lefigaro.fr/article/ ... a72a17503/

theblackcarpet
Messages : 883
Enregistré le : 20 oct. 2009, 10:38

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4555 Message par theblackcarpet » 05 juin 2019, 21:24

Retour terrain d'un agent immo a qui j'ai parlé de mon appart quartier (merdique selon certains :lol: :lol: )

Prix des apparts sans defaut (étage, asc, emplacement) : entre 13 et 14ke le m2 avec des offres au prix recues dans la journée.

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2628
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4556 Message par Marie 94 » 05 juin 2019, 21:26

Tu es encore là Roudoudou ? :lol:
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 28028
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4557 Message par Gpzzzz » 05 juin 2019, 21:36

theblackcarpet a écrit :
05 juin 2019, 21:24
Retour terrain d'un agent immo a qui j'ai parlé de mon appart quartier (merdique selon certains :lol: :lol: )

Prix des apparts sans defaut (étage, asc, emplacement) : entre 13 et 14ke le m2 avec des offres au prix recues dans la journée.
Donc si les offres a 13/14ke sont reçu dans la journée ça veut dire que le VRAI prix c est plutôt du 15/16ke car il est anormal de vendre son appartement en qques heures en recevant 8 offres au prix.. enfin si ça va veut dire que l AI t as bien enfilé :mrgreen:

canti
Messages : 608
Enregistré le : 30 oct. 2015, 13:41

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4558 Message par canti » 06 juin 2019, 12:31

Gpzzzz a écrit :
05 juin 2019, 21:36
theblackcarpet a écrit :
05 juin 2019, 21:24
Retour terrain d'un agent immo a qui j'ai parlé de mon appart quartier (merdique selon certains :lol: :lol: )

Prix des apparts sans defaut (étage, asc, emplacement) : entre 13 et 14ke le m2 avec des offres au prix recues dans la journée.
Donc si les offres a 13/14ke sont reçu dans la journée ça veut dire que le VRAI prix c est plutôt du 15/16ke car il est anormal de vendre son appartement en qques heures en recevant 8 offres au prix.. enfin si ça va veut dire que l AI t as bien enfilé :mrgreen:
Pas forcément :13/14ke dans le 17eme. Tu es déjà en dans le haut de la tranche de prix.
Un bien sans défaut se vends au prix fort mais 14ke semble la limite dans cet arrondissement (pour le moment)

Si tu le mets à 15.5/16 ke. Il risque de trainer sur le marché et le propriétaire devra revoir son prix à la baisse. A moins d'attendre quelques mois que le prix surévalué soit rattrapé par le prix du marché :mrgreen:

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 28028
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4559 Message par Gpzzzz » 06 juin 2019, 17:13

canti a écrit :
06 juin 2019, 12:31
Gpzzzz a écrit :
05 juin 2019, 21:36
theblackcarpet a écrit :
05 juin 2019, 21:24
Retour terrain d'un agent immo a qui j'ai parlé de mon appart quartier (merdique selon certains :lol: :lol: )

Prix des apparts sans defaut (étage, asc, emplacement) : entre 13 et 14ke le m2 avec des offres au prix recues dans la journée.
Donc si les offres a 13/14ke sont reçu dans la journée ça veut dire que le VRAI prix c est plutôt du 15/16ke car il est anormal de vendre son appartement en qques heures en recevant 8 offres au prix.. enfin si ça va veut dire que l AI t as bien enfilé :mrgreen:
Pas forcément :13/14ke dans le 17eme. Tu es déjà en dans le haut de la tranche de prix.
Un bien sans défaut se vends au prix fort mais 14ke semble la limite dans cet arrondissement (pour le moment)

Si tu le mets à 15.5/16 ke. Il risque de trainer sur le marché et le propriétaire devra revoir son prix à la baisse. A moins d'attendre quelques mois que le prix surévalué soit rattrapé par le prix du marché :mrgreen:
Nan je repete une nouvelle fois.
Si l appartement a 13/14ke reçoit 5 offres au prix lors de la première journée de visite c est que soit t as mal vendu soit tu t es fait enfler par le AI !

Ystava
Messages : 901
Enregistré le : 09 juin 2017, 13:10

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4560 Message par Ystava » 06 juin 2019, 22:27

FrenchRigolade a écrit :
05 juin 2019, 16:11
Sélection plus drastique ? C'est toujours les mêmes personnes qui voudraient louer, non ? Qu'est-ce qui changerait l'ordre ?
Le bailleur ne peut plus ajouter une "prime de risque" sur les profils les plus fragiles, donc à iso-loyer imposé, il choisit les populations aux perspectives financières les plus solides. On ne loue qu'aux riches.

theblackcarpet
Messages : 883
Enregistré le : 20 oct. 2009, 10:38

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4561 Message par theblackcarpet » 06 juin 2019, 22:35

canti a écrit :
06 juin 2019, 12:31

Pas forcément :13/14ke dans le 17eme. Tu es déjà en dans le haut de la tranche de prix.
Un bien sans défaut se vends au prix fort mais 14ke semble la limite dans cet arrondissement (pour le moment)
Dans le "bon" 17e/!E il semble que 13/14Ke soit le prix actuel de transaction pour des biens sans défaut. Toujours d'après l'AI, il m'a dit être lui même surpris.

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4447
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : chez les Bretons

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4562 Message par ddv » 06 juin 2019, 22:59

J'ai l'impression que nous sommes à l'étape "illusion" ou "nouveau paradigme" de la bulle spécifique à Paris et petite couronne. Il ne doit plus y avoir beaucoup de réserve de pigeons pour acheter à ces prix.
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

theblackcarpet
Messages : 883
Enregistré le : 20 oct. 2009, 10:38

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4563 Message par theblackcarpet » 06 juin 2019, 23:29

Je pense que vous avez pas bien compris en fait. Dans un marché ou les taux rééls sont plus que négatifs ca va continuer comme ca.

Les taux d'emprunts sont en train de chuter énormément on est à 0.9% pour les meilleurs dossiers sur 20 ans (et l'OAT touche quasiment 0 la)

Tant qu'on aura cet environnement, ca va alimenter le marché, le fric est gratuit.

Vous aurez beau parler des pigeons, ca ne changera pas la réalité du marché.

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4447
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : chez les Bretons

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4564 Message par ddv » 06 juin 2019, 23:39

Ça reste un marché alimenté par la psychologie humaine. Et vu les niveaux très élevés des prix, même avec les taux actuels, non seulement le crédit n'est pas gratuit, mais en plus les frais de notaire + les frais d'agence deviennent délirants.
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

fano
Messages : 790
Enregistré le : 18 janv. 2007, 17:04

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4565 Message par fano » 07 juin 2019, 08:46

ddv a écrit :
06 juin 2019, 22:59
J'ai l'impression que nous sommes à l'étape "illusion" ou "nouveau paradigme" de la bulle spécifique à Paris et petite couronne. Il ne doit plus y avoir beaucoup de réserve de pigeons pour acheter à ces prix.
Lire encore cette fameuse prophétie en 2019... :roll:
Vous savez qu'il est possible d'admettre de se tromper !

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9218
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4566 Message par Vincent92 » 07 juin 2019, 09:00

ddv a écrit :
06 juin 2019, 23:39
Ça reste un marché alimenté par la psychologie humaine. Et vu les niveaux très élevés des prix, même avec les taux actuels, non seulement le crédit n'est pas gratuit, mais en plus les frais de notaire + les frais d'agence deviennent délirants.
Ce n'est pas spécifique à Paris et petite couronne. D'autres grandes villes flambent aussi.
Que la psychologie humaine joue dans tout système de marché me parait évident.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

castralroc
Messages : 148
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4567 Message par castralroc » 07 juin 2019, 10:45

De toute façon il y a bien un moment où le marché va corriger.

Des marchés, financiers ou immobiliers qui ne corrigent jamais, donnez moi des noms j'investi tout de suite.

La question est juste de savoir quand, 2025? 2040? 2050?
On en sait rien.

Tout ce que je sais c'est que ces apparts parisiens achetés à crédits le sont par des gens qui pour l'instant ont des professions
à forte valeur ajoutée, mais qui nous dit que dans 10 ans la moitié d'entre elles ne sera pas remplacée par l'intelligence artificielle? :)
On en parle souvent..
Le cancerologue remplacé par des ordis qui détectent 1000 fois mieux un cancer de la peau qu'un etre humain.. tout ça sera possible bientôt.

Combien de gens au chomage d'ici là et qui ne pourront plus payer leur appart à 12K/m2 ?

Pour l'instant ça marche bien et vous êtes super contents de vos PVs.. mais prévoyez quand même un plan B dans vos têtes au cas où ça foire ;)

FrenchRigolade
Messages : 199
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4568 Message par FrenchRigolade » 07 juin 2019, 10:52

Ystava a écrit :
06 juin 2019, 22:27
FrenchRigolade a écrit :
05 juin 2019, 16:11
Sélection plus drastique ? C'est toujours les mêmes personnes qui voudraient louer, non ? Qu'est-ce qui changerait l'ordre ?
Le bailleur ne peut plus ajouter une "prime de risque" sur les profils les plus fragiles, donc à iso-loyer imposé, il choisit les populations aux perspectives financières les plus solides. On ne loue qu'aux riches.
J'ai l'impression que tu vas dans mon sens, non ? C'est à dire que c'est bien car vu que la liste d'attente ne change pas, comme le loyer est moins cher alors les gens ont plus d'argent à dépenser ailleurs que dans un loyer, et c'est sain car ça peut se diffuser en Île de France.

FrenchRigolade
Messages : 199
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4569 Message par FrenchRigolade » 07 juin 2019, 10:54

ddv a écrit :
06 juin 2019, 22:59
J'ai l'impression que nous sommes à l'étape "illusion" ou "nouveau paradigme" de la bulle spécifique à Paris et petite couronne. Il ne doit plus y avoir beaucoup de réserve de pigeons pour acheter à ces prix.
Le truc c'est que l'immobilier parisien est assez 'fongible' (lol), donc il faut voir quelle est la fongibilité limite. Les gens sont prêts à acheter des trucs minuscules pour le rendement. J'attends un Jean-Doctorat en science des matériaux pour étudier ce sujet transverse

theblackcarpet
Messages : 883
Enregistré le : 20 oct. 2009, 10:38

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4570 Message par theblackcarpet » 07 juin 2019, 10:57

castralroc a écrit :
07 juin 2019, 10:45
on est juste de savoir quand, 2025? 2040? 2050?
On en sait rien.

Tout ce que je sais c'est que ces apparts parisiens achetés à crédits le sont par des gens qui pour l'instant ont des professions
à forte valeur ajoutée, mais qui nous dit que dans 10 ans la moitié d'entre elles ne sera pas remplacée par l'intelligence artificielle? :)
On en parle souvent..
Le cancerologue remplacé par des ordis qui détectent 1000 fois mieux un cancer de la peau qu'un etre humain.. tout ça sera possible bientôt.


Pour l'instant ça marche bien et vous êtes super contents de vos PVs.. mais prévoyez quand même un plan B dans vos têtes au cas où ça foire ;)
T'iras voir une machine au lieu de ton medecin, on va bien se marrer.

Franchement ce genre d'analyse de comptoir digne de Vincent92 (je cite :" C'est évident que la psychologie humaine joue") ....

ps = bah oui c'est évident qu'elle joue parceque tu le dis :mrgreen:

castralroc
Messages : 148
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4571 Message par castralroc » 07 juin 2019, 11:07

theblackcarpet a écrit :
07 juin 2019, 10:57
castralroc a écrit :
07 juin 2019, 10:45
on est juste de savoir quand, 2025? 2040? 2050?
On en sait rien.

Tout ce que je sais c'est que ces apparts parisiens achetés à crédits le sont par des gens qui pour l'instant ont des professions
à forte valeur ajoutée, mais qui nous dit que dans 10 ans la moitié d'entre elles ne sera pas remplacée par l'intelligence artificielle? :)
On en parle souvent..
Le cancerologue remplacé par des ordis qui détectent 1000 fois mieux un cancer de la peau qu'un etre humain.. tout ça sera possible bientôt.


Pour l'instant ça marche bien et vous êtes super contents de vos PVs.. mais prévoyez quand même un plan B dans vos têtes au cas où ça foire ;)
T'iras voir une machine au lieu de ton medecin, on va bien se marrer.

Franchement ce genre d'analyse de comptoir digne de Vincent92 (je cite :" C'est évident que la psychologie humaine joue") ....

ps = bah oui c'est évident qu'elle joue parceque tu le dis :mrgreen:
Ce n'est absolument pas de l'analyse de comptoir.
Pour l'instant ce sont les pauvres qui ont fait les frais de la robotisation. Mais les autres métiers suivront
Comment peut on raisonnablement avoir besoin d'une secretaire alors que Google développe un assistant capable de répondre au téléphone?
Un comptable? une I.A fera ça très bien, dans quelques années.
Un médecin généraliste ? le mec qui fait faire "ahhhh" tirer la langue et qui prescrit des antibios à large spectre 80 % du temps?


etc etc..

Lis des articles, regarde les vidéos de Laurent Alexandre, je ne sais pas ;)

L'intelligence artificielle va faire des ravages! c'est évident.
Les cadres ne seront pas à l'abri non plus d'une destruction de leur emplois.

"Selon le New York Times, de nombreuses banques américaines développent des « robo-advisors », logiciels qui gèrent le patrimoine et font fructifier l’argent de leurs clients. Au Japon, Watson, la célèbre intelligence artificielle d’IBM, remplace trente-quatre employés d’une compagnie d’assurance-vie, soit un quart des effectifs. Et on teste des algorithmes pour conseiller juges et avocats à partir de décennies de jurisprudence ou pour distinguer entre mille une tumeur maligne. Chaque jour, ou presque, de nouvelles prouesses émaillent la rubrique high-tech des webzines, laissant perplexes les jeunes cadres dynamiques."

https://lejournal.cnrs.fr/articles/a-lu ... des-robots

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9218
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4572 Message par Vincent92 » 07 juin 2019, 14:22

theblackcarpet a écrit :
07 juin 2019, 10:57
castralroc a écrit :
07 juin 2019, 10:45
on est juste de savoir quand, 2025? 2040? 2050?
On en sait rien.

Tout ce que je sais c'est que ces apparts parisiens achetés à crédits le sont par des gens qui pour l'instant ont des professions
à forte valeur ajoutée, mais qui nous dit que dans 10 ans la moitié d'entre elles ne sera pas remplacée par l'intelligence artificielle? :)
On en parle souvent..
Le cancerologue remplacé par des ordis qui détectent 1000 fois mieux un cancer de la peau qu'un etre humain.. tout ça sera possible bientôt.


Pour l'instant ça marche bien et vous êtes super contents de vos PVs.. mais prévoyez quand même un plan B dans vos têtes au cas où ça foire ;)
T'iras voir une machine au lieu de ton medecin, on va bien se marrer.

Franchement ce genre d'analyse de comptoir digne de Vincent92 (je cite :" C'est évident que la psychologie humaine joue") ....

ps = bah oui c'est évident qu'elle joue parceque tu le dis :mrgreen:
Si le prix était toujours et uniquement la résultante de facteurs réels sous-jacents, il n'y aurait jamais de bulle. Ni même de traders (dont le seul intérêt est de jouer sur des valeurs mal "pricé").
Pourquoi le prix de la tulipe s'est envolée au 17ième siècle si ce n'est pour des raisons psychologiques (cupidité, effet de mode, irrationalité,...)?
Au passage, comme tu viens périodiquement nous expliquer la vie (ou plutôt troller) et nous alerter sur les prix "fous" parisiens (pourquoi le sont ils du coup?), tu devrais être d'accord avec ce constat. Encore faudrait il connecter les neurones.

Je me permets de citer 3 facteurs psychologiques (il y en a d'autres) :
- Le point de référence : Lors du processus d’achat d’un bien ou d’un service, les acheteurs ont des attentes différentes en matière de prix juste. La décision d’achat est directement impactée par la différence potentielle qui existe entre ce point de référence et le prix affiché : gain ou perte ; plus communément décrite comme une bonne ou une mauvaise affaire (non pas sur le prix intrinsèque du bien mais par rapport au prix de référence).
Exemple d'argument : Monsieur Carpet pense que les prix de ce quartier sont de 10k€/m2. En achetant à 9k€/m2, il fait une superbe affaire.
- L’effet de cadrage : Ce n’est pas tant ce qui est dit, mais la manière de le dire qui influence la perception de l'acheteur. En matière de prix et pour augmenter leurs ventes, les vendeurs peuvent faire évoluer la manière de communiquer sur le prix (le cadre) sans pour autant modifier le prix lui-même
Exemple d'argument : Monsieur Carpet, le prix de ce bien est de 8k€/m2 auquel il faut ajouter la valeur du parking.
- Le mimétisme : La plupart des acheteurs aiment acheter quand ca monte/quand tout le monde achète et attendre quand ca baisse/quand il y a peu d'acheteurs.
Exemple d'argument : Monsieur Carpet, il faut vous lancer car les prix sont en train d'augmenter/ne peuvent d'augmenter/c'est "theplacetobe". Si vous vous ne vous positionnez pas aujourd'hui ca sera plus cher demain.
Modifié en dernier par Vincent92 le 07 juin 2019, 18:04, modifié 1 fois.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

fabien44
Messages : 1596
Enregistré le : 25 févr. 2010, 14:17

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4573 Message par fabien44 » 07 juin 2019, 17:54

theblackcarpet a écrit :
07 juin 2019, 10:57
T'iras voir une machine au lieu de ton medecin, on va bien se marrer.

Franchement ce genre d'analyse de comptoir digne de Vincent92 (je cite :" C'est évident que la psychologie humaine joue") ....

ps = bah oui c'est évident qu'elle joue parceque tu le dis :mrgreen:
Ben ouais je pense qu'une machine peut mieux faire le taf qu'un médecin.
Un début ici:
Une équipe de chercheurs a mis au point un logiciel capable de diagnostiquer le cancer du poumon avec plus de précision que des médecins.
http://sante.lefigaro.fr/article/google ... du-poumon/

theblackcarpet
Messages : 883
Enregistré le : 20 oct. 2009, 10:38

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4574 Message par theblackcarpet » 09 juin 2019, 23:18

Ben écoute c'est bien t'iras voir la machine alors. :mrgreen:

Toute facon vu le nombre d'experts et le pouvoir prédictif de ce forum je crois que tout est assez clair :lol:

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20675
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4575 Message par lecriminel » 10 juin 2019, 09:56

ddv a écrit :
06 juin 2019, 23:39
Ça reste un marché alimenté par la psychologie humaine. Et vu les niveaux très élevés des prix, même avec les taux actuels, non seulement le crédit n'est pas gratuit, mais en plus les frais de notaire + les frais d'agence deviennent délirants.
C'est plus que le crédit, c'est l'argent qui est gratuit.
Tu comprendrais si tu faisais partie du dernier décile, que tu ne payais plus d'impôt et que tu voyais ton patrimoine prendre 30% tous les ans.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

PACA
-+
-+
Messages : 1935
Enregistré le : 26 déc. 2011, 12:31

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4576 Message par PACA » 10 juin 2019, 13:08

Il y a quelques mois mon fils envisageait de vendre son appart Charenton école(40 m2) pour racheter un équivalent du coté de Nation (de 40 à 50 m2).
.... bien, étant donné qu'il n'a pas le temps, j'ai commencé à prospecter.

Principal objectif : légère amélioration des transports, besoin occasionnel du RER, pas de recherche de PV .... pas de spéculation, "pas" trop de contrainte de budget, ce qui simplifie le problème.

Conclusion rapide : abandon du projet pour cause du cout rédhibitoire en temps de recherche et prospection. Exemple : les annonceurs ne répondent même pas aux mails ... même dans l’hypothèse de PV ça n'en vaut pas la peine compte tenu du temps passé, du travail de recherche. Je ne me fais pas payer, mais le cout est effectif, je ne vais pas passer des mois à Paris pour faire du porte à porte à la recherche d'un appart ! (faire le Plaza retraité qui va mendier un appart)

Constat : déjà il y a 3 ans il était parti d'une coloc dans Paris IM pour louer à Charenton école(plus proche de son job), il a acheté l'appart suite à la mise en vente par la propriétaire. En 3 ans les prix ont aussi augmentés à Charenton de façon inexpliquée, pourtant le secteur n'est pas aussi tendu que Paris IM ? mystère.

=> Il faut s'habituer aux comportements irrationnels dans tous les domaines, voir :
La librairie de l'éco du vendredi 7 juin 2019
https://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplay ... 67002.html

L'aube des idoles
Pierre Bentata
Face au retour des croyances, idéologies et fake news en tout genre, Pierre Bentata convoque Nietzsche, Freud, Aron et Rosset pour un voyage palpitant à la recherche de la raison perdue. N'avez-vous pas le sentiment que la raison a déserté les lieux ? Où que l'on regarde, les doctrines politiques, les théories scientifiques et toutes les formes d'analyses ont laissé place à de nouvelles croyances religieuses qui se manifestent par le simplisme des idées devenues slogans, le relativisme de la pensée et la négation de la réalité au profit des fake news. Quel que soit le phénomène observé, chacun y voit la confirmation de son idéologie au point de rendre toute discussion impossible

Comment nos idéologies parviennent‑elles à nous aveugler à ce point ? Pourquoi succombons‑nous à leurs incohérences ? La réponse tient au fait que, quel que soit le fond idéologique qui nous anime, il repose sur trois mécanismes qui favorisent le déni de réalité : le simplisme de la pensée de système, son relativisme assumé et enfin son dualisme.
.

https://www.lautrelibrairie.fr/ebook/97 ... e-bentata/

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5013
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4577 Message par Ave » 10 juin 2019, 15:58

PACA a écrit :
10 juin 2019, 13:08
Il y a quelques mois mon fils envisageait de vendre son appart Charenton école(40 m2) pour racheter un équivalent du coté de Nation (de 40 à 50 m2).
.... bien, étant donné qu'il n'a pas le temps, j'ai commencé à prospecter.

Principal objectif : légère amélioration des transports, besoin occasionnel du RER, pas de recherche de PV .... pas de spéculation, "pas" trop de contrainte de budget, ce qui simplifie le problème.

Conclusion rapide : abandon du projet pour cause du cout rédhibitoire en temps de recherche et prospection. Exemple : les annonceurs ne répondent même pas aux mails ... même dans l’hypothèse de PV ça n'en vaut pas la peine compte tenu du temps passé, du travail de recherche. Je ne me fais pas payer, mais le cout est effectif, je ne vais pas passer des mois à Paris pour faire du porte à porte à la recherche d'un appart ! (faire le Plaza retraité qui va mendier un appart)

Constat : déjà il y a 3 ans il était parti d'une coloc dans Paris IM pour louer à Charenton école(plus proche de son job), il a acheté l'appart suite à la mise en vente par la propriétaire. En 3 ans les prix ont aussi augmentés à Charenton de façon inexpliquée, pourtant le secteur n'est pas aussi tendu que Paris IM ? mystère.

=> Il faut s'habituer aux comportements irrationnels dans tous les domaines, voir :
La librairie de l'éco du vendredi 7 juin 2019
https://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplay ... 67002.html

L'aube des idoles
Pierre Bentata
Face au retour des croyances, idéologies et fake news en tout genre, Pierre Bentata convoque Nietzsche, Freud, Aron et Rosset pour un voyage palpitant à la recherche de la raison perdue. N'avez-vous pas le sentiment que la raison a déserté les lieux ? Où que l'on regarde, les doctrines politiques, les théories scientifiques et toutes les formes d'analyses ont laissé place à de nouvelles croyances religieuses qui se manifestent par le simplisme des idées devenues slogans, le relativisme de la pensée et la négation de la réalité au profit des fake news. Quel que soit le phénomène observé, chacun y voit la confirmation de son idéologie au point de rendre toute discussion impossible

Comment nos idéologies parviennent‑elles à nous aveugler à ce point ? Pourquoi succombons‑nous à leurs incohérences ? La réponse tient au fait que, quel que soit le fond idéologique qui nous anime, il repose sur trois mécanismes qui favorisent le déni de réalité : le simplisme de la pensée de système, son relativisme assumé et enfin son dualisme.
.

https://www.lautrelibrairie.fr/ebook/97 ... e-bentata/
Chercher un appartement est un boulot presque à plein temps. Il faut être motivé et méthodique.
1ère étape : définir le secteur, les caractéristiques et le budget. Cette étape implique de vérifier qu'on a le budget nécessaire pour acheter le bien des caractéristiques souhaitées dans le secteur souhaité et ne pas perdre son temps si on est hors prix de marché.
2ème étape : faire toutes les agences du coin convoité et montrer qu'on est motivé ET solvable pour qu'ils pensent à nous appeler dès qu'un bien qui correspond entre dans l'agence, avant publication sur seloger and co.
3ème étape : en parallèle, mettre des alertes et écumer les petits annonces seloger/le boncoin/... Appeler dès la parution de l'annonce pour visiter dans la journée (il n'y a que les nanards ou les biens au dessus du prix de marché qui restent longtemps).

Tout cela est très chronophage mais normalement on fini par trouver. Sinon, c'est qu'on n'est pas si motivés que ça ou qu'on n'a pas les moyens de nos ambitions tout simplement et qu'il faut revoir soit les caractéristiques, soit l'emplacement.
Fluctuat Nec Mergitur

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 17818
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4578 Message par kamoulox » 10 juin 2019, 16:20

Ça prend du temp oui. Mais je pense que c’est surtout chronophage en marche tendu et ultra tendu, comme paris ou les grosses villes françaises dans un quartier donné.

En province hors gros pôles urbains on a pas du tout le problème et c’est bien appréciable

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4447
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : chez les Bretons

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4579 Message par ddv » 10 juin 2019, 16:36

Et c'est pareil pour la location. Il faut être maso pour chercher une location à Paris.
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 17818
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4580 Message par kamoulox » 10 juin 2019, 16:48

ddv a écrit :
10 juin 2019, 16:36
Et c'est pareil pour la location. Il faut être maso pour chercher une location à Paris.
Oui j’ai bien vu quand on cherchait une loc pour le stage de madame. Heureusement qu’on a eu un plan en or par une amie de la famille sinon c’est quasi impossible qui plus est en étant pas sur place en plus...

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5013
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4581 Message par Ave » 10 juin 2019, 16:49

ddv a écrit :
10 juin 2019, 16:36
Et c'est pareil pour la location. Il faut être maso pour chercher une location à Paris.
Je pense que pour la location c'est pire. Autant je pense qu'on trouve à tous les coups un appartement à acheter en étant motivé et solvable, autant je ne pense pas que ce soit toujours le cas en location.
Fluctuat Nec Mergitur

PACA
-+
-+
Messages : 1935
Enregistré le : 26 déc. 2011, 12:31

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4582 Message par PACA » 10 juin 2019, 17:04

@Ave (tu habites sur place... ça simplifie)
C'est une question de temps, on gère les priorités et pour ce contexte si on est pas le premier on récupère les plus mauvais produits. C'est vrai je n'ai aucune motivation pour faire du porte à porte ...
Trouver proche de Nation un étage élevé ou dernier étage 40/50 m2 au sol 30 carez, triple expo, avec au moins une grande fenêtre qui ne donne pas sur rue bruyante, pas trop de vis à vis, vue toits, à 100 m métro, c'est pas très simple. Tolérance : pas d’ascenseur, pas d’exigence sur le prix moyen ou élevé. => et il faut que les vendeurs répondent.... pas sur même en proposant sans conditions suspensives (ce que j'ai déjà fait).

Le fait de ne pas pouvoir négocier n'est pas dans mes habitudes, j'ai du mal : le coup du "dépêchez-vous, il faut en profiter" => surtout à ne pas me dire je pars en courant ... l'immobilier à Paris c'est vraiment pas mon truc.
C'est à mon fils de voir, il est assez grand, il se débrouillera .... (je regretterais quand même le bois de Vincennes à 100 m, j'ai mes habitudes de vieux quand je passe bricoler)
Pour l'instant je crois qu'il a d'autres chats à fouetter, il reste sur la ligne 8 …. et je vais prendre l'air !

Comparativement, il y a un an, pour ma fille à Antibes : On a visité un appart duplex au top, unique, pour l'emplacement, pourrit en apparence à l'intérieur, on a revisité un mois plus tard, tranquillement, petite négo avec le vendeur AI au café du coin => affaire conclue sans précipitation, sans ultimatum.
.... je suis sur place, pas de problème de temps.
Modifié en dernier par PACA le 10 juin 2019, 19:07, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5013
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4583 Message par Ave » 10 juin 2019, 19:06

PACA a écrit :
10 juin 2019, 17:04
@Ave (tu habites sur place... ça simplifie)
C'est une question de temps, on gère les priorités et pour ce contexte si on est pas le premier on récupère les plus mauvais produits. C'est vrai je n'ai aucune motivation pour faire du porte à porte ...
Trouver proche de Nation un étage élevé ou dernier étage 40/50 m2 au sol 30 carez, triple expo, avec au moins une grande fenêtre qui ne donne pas sur rue bruyante, pas trop de vis à vis, vue toits, à 100 m métro, c'est pas très simple. Tolérance : pas d’ascenseur, pas d’exigence sur le prix moyen ou élevé. => et il faut que les vendeurs répondent.... pas sur même en proposant sans conditions suspensives (ce que j'ai déjà fait).

Le fait de ne pas pouvoir négocier n'est pas dans mes habitudes, j'ai du mal : le coup du "dépêchez-vous, il faut en profiter" => surtout à ne pas me dire je pars en courant ... l'immobilier à Paris c'est vraiment pas mon truc.
C'est à mon fils de voir, il est assez grand, il se débrouillera .... (je regretterais quand même le bois de Vincennes à 100 m, j'ai mes habitudes de vieux quand je passe bricoler)
Pour l'instant je crois qu'il a d'autres chats à fouetter, il reste sur la ligne 8 …. et je vais prendre l'air !
Je n'ai pas dit que c'était simple, ça demande beaucoup de boulot et, c'est vrai, que dans le contexte d'un marché très tendu, et cherchant un bien rare sur un périmètre restreint, il est obligatoire d'être sur place. Sinon, il faut faire appel à un chasseur d'appart qui fera le taf à ta place. A Paris le marché passe majoritairement par des agences, très peu de particulier à particulier. Et souvent, les annonces de particuliers sont nettement plus cher pour des nanards.
Anyway, je pense que c'est à ton fils de faire le boulot s'il veut changer, pas à toi. J'avoue que moi j'adore chercher des apparts, écumer les annonces et faire des visites. J'ai probablement raté ma vocation mdr
Fluctuat Nec Mergitur

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5013
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4584 Message par Ave » 10 juin 2019, 19:13

Tiens PACA, j'ai trouvé cet annonce pour ton fils. Il faut refaire des travaux mais il y a du potentiel :
https://www.seloger.com/annonces/achat/ ... stToDetail
Fluctuat Nec Mergitur

ProfGrincheux
Messages : 896
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4585 Message par ProfGrincheux » 10 juin 2019, 20:17

lecriminel a écrit :
10 juin 2019, 09:56
ddv a écrit :
06 juin 2019, 23:39
Ça reste un marché alimenté par la psychologie humaine. Et vu les niveaux très élevés des prix, même avec les taux actuels, non seulement le crédit n'est pas gratuit, mais en plus les frais de notaire + les frais d'agence deviennent délirants.
C'est plus que le crédit, c'est l'argent qui est gratuit.
Tu comprendrais si tu faisais partie du dernier décile, que tu ne payais plus d'impôt et que tu voyais ton patrimoine prendre 30% tous les ans.
Et la marmotte, elle a bien plié le papier alu?

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 9002
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4586 Message par WolfgangK » 10 juin 2019, 20:49

ProfGrincheux a écrit :
10 juin 2019, 20:17
lecriminel a écrit :
10 juin 2019, 09:56
ddv a écrit :
06 juin 2019, 23:39
Ça reste un marché alimenté par la psychologie humaine. Et vu les niveaux très élevés des prix, même avec les taux actuels, non seulement le crédit n'est pas gratuit, mais en plus les frais de notaire + les frais d'agence deviennent délirants.
C'est plus que le crédit, c'est l'argent qui est gratuit.
Tu comprendrais si tu faisais partie du dernier décile, que tu ne payais plus d'impôt et que tu voyais ton patrimoine prendre 30% tous les ans.
Et la marmotte, elle a bien plié le papier alu?
Oui, j'avoue que ça m'intéreserait si c'était possible, mais vu le succès de la file des "super comptes rémunérés" à 2%, j'ai des doutes.
1.2 M€, c'est le prix d'un appart parisien sympa…
https://www.insee.fr/fr/statistiques/2412847
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

PACA
-+
-+
Messages : 1935
Enregistré le : 26 déc. 2011, 12:31

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4587 Message par PACA » 10 juin 2019, 21:25

Ave a écrit :
10 juin 2019, 19:13
Tiens PACA, j'ai trouvé cet annonce pour ton fils. Il faut refaire des travaux mais il y a du potentiel :
C'est exactement ce qu'il cherchait, ça colle ! .... j'ai passé l'info, je ne décide jamais pour eux, je reste neutre.
Points "forts" qui éliminent une partie des amateurs : 5 eme sans ascenseur / pas de baignoire / des travaux (plus c'est pourri à l'intérieur mieux c'est => il stocke des vélos, du matos de sport, des PC...) dans l'état c'est parfait, une douche et l'eau chaude ç'est suffisant.
D'autres points forts attirent les amateurs: charges faibles / balcon / vue / 1 Box ? (je doute, c'est la cave)
Le prix ne semble pas démesuré, ça, on voit après la résolution des besoins. Au pif, pour les travaux entre 800/1000 euros : ballon chauffe eau élec + bidons de peinture, un plan de travail cuisine …
... même si on est déphasé(il est en mission à l'étranger actuellement jusqu'à fin juin... ) ça donne une idée des produits.

Merci, tu as du flair pour cadrer sur les besoins, tu peux te recycler en AI !

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20675
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4588 Message par lecriminel » 11 juin 2019, 11:01

ProfGrincheux a écrit :
10 juin 2019, 20:17
lecriminel a écrit :
10 juin 2019, 09:56
ddv a écrit :
06 juin 2019, 23:39
Ça reste un marché alimenté par la psychologie humaine. Et vu les niveaux très élevés des prix, même avec les taux actuels, non seulement le crédit n'est pas gratuit, mais en plus les frais de notaire + les frais d'agence deviennent délirants.
C'est plus que le crédit, c'est l'argent qui est gratuit.
Tu comprendrais si tu faisais partie du dernier décile, que tu ne payais plus d'impôt et que tu voyais ton patrimoine prendre 30% tous les ans.
Et la marmotte, elle a bien plié le papier alu?
les 30%/an concernent les milliardaires ces dernières années,
le dernier décile c'est en moyenne 100k/ UC de revenus, avec 15k environ de dépenses obligatoires, il reste 170k chaque année (en couple) à ventiler entre le superflu et l'investissement. Y consacrer 25k euros (soit 15%, hors defisc et hors loyers perçus) sur une "valeur refuge", ça va les plomber ??
Et encore, j'ai pris large (10% de la population, revenus declarés) et pas compté les étrangers.
Tu crois que ce sont les femmes de ménage qui achètent à Paris ?
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9218
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4589 Message par Vincent92 » 11 juin 2019, 12:41

lecriminel a écrit :
11 juin 2019, 11:01
Tu crois que ce sont les femmes de ménage qui achètent à Paris ?
Une femme de ménage peut très bien acheter une chambre de bonne à Paris (et en ce sens, sa condition est bien meilleure qu'il y a 2-3 siècles) ou une maison dans un endroit pas trop recherché du 77 si elle le désire.
Evidemment, vue par l'homo-economicus-francais de base, c'est tout à fait intolérable qu'elle ne puisse pas se loger dans un grand logement bourgeois d'une zone très recherchée.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

fabien44
Messages : 1596
Enregistré le : 25 févr. 2010, 14:17

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4590 Message par fabien44 » 11 juin 2019, 13:36

Vincent92 a écrit :
11 juin 2019, 12:41
lecriminel a écrit :
11 juin 2019, 11:01
Tu crois que ce sont les femmes de ménage qui achètent à Paris ?
Une femme de ménage peut très bien acheter une chambre de bonne à Paris (et en ce sens, sa condition est bien meilleure qu'il y a 2-3 siècles) ou une maison dans un endroit pas trop recherché du 77 si elle le désire.
Evidemment, vue par l'homo-economicus-francais de base, c'est tout à fait intolérable qu'elle ne puisse pas se loger dans un grand logement bourgeois d'une zone très recherchée.
Euh faut quand comme pas exagérer, la tendance est que les classes moyennes sont de plus en plus expulsées de Paris. Sans parler de grand logement du 16eme, la femme de ménage a sans doute une famille et je doute que la chambre de bonne fasse l'affaire.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9218
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4591 Message par Vincent92 » 11 juin 2019, 13:49

fabien44 a écrit :
11 juin 2019, 13:36
Vincent92 a écrit :
11 juin 2019, 12:41
lecriminel a écrit :
11 juin 2019, 11:01
Tu crois que ce sont les femmes de ménage qui achètent à Paris ?
Une femme de ménage peut très bien acheter une chambre de bonne à Paris (et en ce sens, sa condition est bien meilleure qu'il y a 2-3 siècles) ou une maison dans un endroit pas trop recherché du 77 si elle le désire.
Evidemment, vue par l'homo-economicus-francais de base, c'est tout à fait intolérable qu'elle ne puisse pas se loger dans un grand logement bourgeois d'une zone très recherchée.
Euh faut quand comme pas exagérer, la tendance est que les classes moyennes sont de plus en plus expulsées de Paris. Sans parler de grand logement du 16eme, la femme de ménage a sans doute une famille et je doute que la chambre de bonne fasse l'affaire.
Tout à fait, la classe moyenne est chassée à la fois par les riches (en particulier quand ils gardent des logements vides ou en font des résidences secondaires/pieds à terre), les pauvres (tout mécanisme qui peut servir de "coupe-file". Comme par exemple les HLM) et les touristes (offres type AirBnB notamment).
Il n'empêche que les travailleurs les plus précaires sont bien aidés en France. Bien plus que dans la plupart des pays du monde. Si bien qu'il y a beaucoup moins de différences avec la classe moyenne (et donc d'intérêts d'en faire parti).
Ceci dit, ton "logiciel" est bien français. Tu fais parfaitement parti des "homo-economicus-francais de base" dont je parlais. Une femme de ménage ne fait socialement pas parti de la classe moyenne (et c'est pourtant là dessus que tu me réponds sans te rendre compte que cette façon de répondre fait justement parti du problème).
A l'origine, les chambres de bonne ont été construites pour les bonnes justement. Et pas pour qu'elles puissent les acheter, encore moins qu'elle puisse acheter un logement confortable pour une famille à Paris. Juste qu'elles avaient des mini logements disponibles près des logements des "maîtres" tant qu'elles travaillaient par eux.
La situation des femmes de ménage s'est très nettement améliorée vis à vis du reste de la population. Bien plus que dans d'autres pays moins égalitaristes.
Et cela, notamment au détriment de la classe moyenne.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

fabien44
Messages : 1596
Enregistré le : 25 févr. 2010, 14:17

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4592 Message par fabien44 » 11 juin 2019, 14:48

Vincent92 a écrit :
11 juin 2019, 13:49
Tout à fait, la classe moyenne est chassée à la fois par les riches (en particulier quand ils gardent des logements vides ou en font des résidences secondaires/pieds à terre), les pauvres (tout mécanisme qui peut servir de "coupe-file". Comme par exemple les HLM) et les touristes (offres type AirBnB notamment).
Il n'empêche que les travailleurs les plus précaires sont bien aidés en France. Bien plus que dans la plupart des pays du monde. Si bien qu'il y a beaucoup moins de différences avec la classe moyenne (et donc d'intérêts d'en faire parti).
Ceci dit, ton "logiciel" est bien français. Tu fais parfaitement parti des "homo-economicus-francais de base" dont je parlais. Une femme de ménage ne fait socialement pas parti de la classe moyenne (et c'est pourtant là dessus que tu me réponds sans te rendre compte que cette façon de répondre fait justement parti du problème).
A l'origine, les chambres de bonne ont été construites pour les bonnes justement. Et pas pour qu'elles puissent les acheter, encore moins qu'elle puisse acheter un logement confortable pour une famille. Juste qu'elle ait un logement disponible près des logements des "maîtres" tant qu'elles travaillaient par eux.
La situation des femmes de ménage s'est très nettement améliorée vis à vis du reste de la population. Bien plus que dans d'autres pays moins égalitaristes.
Et cela, notamment au détriment de la classe moyenne.
L'exemple de la femme de ménage, il suffit de voir l'écart ratio location vs achat et l'inflation salaire-prix d'achat à Paris pour comprendre qu'elle a beaucoup moins de moyens pour être propriétaire que les générations précédentes. Les classes moyennes sont dans le même sac. Et c'est pas les aides sociales qui vont changer quoi que soit dans l'équation du banquier. Ça répond à la question initiale poser sur les facultés d'achat de la femme de ménage à Paris, pas sur tes réflexions sur la condition de celle-ci chez ses maîtres jadis.
Pour ta comparaison avec les classes moyennes, oui l'écart se resserre mais je doute que la femme de ménage ait plus de chance d'avoir un crédit que l'agent SCNF ou un professeur des écoles...

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9218
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4593 Message par Vincent92 » 11 juin 2019, 15:02

fabien44 a écrit :
11 juin 2019, 14:48
L'exemple de la femme de ménage, il suffit de voir l'écart ratio location vs achat et l'inflation salaire-prix d'achat à Paris pour comprendre qu'elle a beaucoup moins de moyens pour être propriétaire que les générations précédentes. Les classes moyennes sont dans le même sac. Et c'est pas les aides sociales qui vont changer quoi que soit dans l'équation du banquier. Ca répond à la question initiale poser sur les facultés d'achat de la femme de ménage à Paris, pas sur tes réflexions sur la condition de celle-ci chez ses maîtres jadis.
Comme déjà dit précédemment, une femme de ménage peut très bien être propriétaire aujourd'hui. Soit d'un micro logement à Paris soit d'une maison dans un endroit pas très recherché du 77 si on veut rester en IDF.
Quant à la légende du Paris pas cher et du garçon de café qui pouvait acheter un 3 pièces avec vue sur la tour Eiffel, outre le fait qu'il est beaucoup plus facile pour Monsieur tout le monde d'emprunter aujourd'hui (si bien qu'on est aujourd'hui à un taux de propriétaire de ~60% sur l'ensemble de la France, plus à la campagne qu'en centre urbain il est vrai. Mais bien plus élevé que ce qui se faisait par le passé), je me permets de mettre en perspective le rapport prix/revenu des ménages :

Image
Modifié en dernier par Vincent92 le 11 juin 2019, 15:11, modifié 7 fois.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 17818
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4594 Message par kamoulox » 11 juin 2019, 15:03

Tiens un article sur paris aujourd’hui pile dans le sujet :


A Paris, des classes moyennes en voie de disparition
Avec la flambée des prix immobiliers qu’elle connaît, comme beaucoup de grandes métropoles, la ville de Paris voit s’éloigner de plus en plus les familles des classes moyennes.

« Paris est une ville où on laisse des plumes. Il faut se battre pour y habiter. » A 37 ans, Florence et son conjoint, Alban, ont quitté le ring « après avoir bataillé pendant des années pour y rester ». Les 5 000 euros de revenus, « dans les bons mois », de ce couple de travailleurs indépendants dans le domaine de la communication n’auront donc pas suffi.

https://www.lemonde.fr/smart-cities/art ... 11534.html

fabien44
Messages : 1596
Enregistré le : 25 févr. 2010, 14:17

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4595 Message par fabien44 » 11 juin 2019, 15:15

Vincent92 a écrit :
11 juin 2019, 15:02
Comme déjà dit précédemment, une femme de ménage peut très bien être propriétaire aujourd'hui. Soit d'un micro logement à Paris soit d'une maison dans un endroit pas très recherché du 77 si on veut rester en IDF.
Quant à la légende du Paris pas cher et du garçon de café qui pouvait acheté un 3 pièces avec vue sur la tour Eiffel, outre le fait qu'il ait beaucoup plus facile pour Monsieur tout le monde d'emprunter aujourd'hui (si bien qu'on est aujourd'hui à un taux de propriétaire de 60% sur l'ensemble de la France, plus à la campagne qu'en centre urbain il est vrai), je me permets de mettre en perspective le rapport prix/salaire des ménages :
La question de départ était de savoir si une femme de ménage peut acheter à Paris, pas en banlieue lointaine ni en province bouzie. La réponse est oui bien sûr mais pour acheter quoi? Une cage à lapin pour servir ses maîtres et laisser sa famille à la rue? Donc dans la réalité pratique des choses la réponse est non. La conclusion est la même pour les classes moyennes qui se font chasser. On peut généraliser ce constat aux centres des grandes villes.

Et puis le c'est mieux aujourd'hui car on emprunte plus facilement me fait bien rire:
les prix augmentent à Paris donc la femme de ménage n'en a que faire car elle ne pourra pas emprunter la somme demandée. Limite quand mes parents (simples employés) me racontent qu'ils ont empruntés à 14% dans les années 70 pour un appartement pouvant accueillir la famille en 1ere couronne et qu'ils ont remboursé en 10 ans (en renégociant les taux à la baisse), ça me laisse rêveur. Aujourd'hui c'est juste impossible.

Le taux de propriété en France est parmi les plus faible en Europe donc bon je m'abstiendrais de cette donnée qui ne veut rien dire, surtout qu'en IDF où la part est la plus faible.

Il y a 3 marchés en France: celui de Paris et des grandes villes, les villes moyennes et la bouzie où on t'offre le terrain pour t'installer. Tirer des conclusions générales n'a aucun sens.
Modifié en dernier par fabien44 le 11 juin 2019, 15:24, modifié 1 fois.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9218
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4596 Message par Vincent92 » 11 juin 2019, 15:24

fabien44 a écrit :
11 juin 2019, 15:15
Vincent92 a écrit :
11 juin 2019, 15:02
Comme déjà dit précédemment, une femme de ménage peut très bien être propriétaire aujourd'hui. Soit d'un micro logement à Paris soit d'une maison dans un endroit pas très recherché du 77 si on veut rester en IDF.
Quant à la légende du Paris pas cher et du garçon de café qui pouvait acheté un 3 pièces avec vue sur la tour Eiffel, outre le fait qu'il ait beaucoup plus facile pour Monsieur tout le monde d'emprunter aujourd'hui (si bien qu'on est aujourd'hui à un taux de propriétaire de 60% sur l'ensemble de la France, plus à la campagne qu'en centre urbain il est vrai), je me permets de mettre en perspective le rapport prix/salaire des ménages :
La question de départ était de savoir si une femme de ménage peut acheter à Paris, pas en banlieue lointaine ni en province bouzie. La réponse est oui bien sûr mais pour acheter quoi? Une cage à lapin pour servir ses maîtres et laisser sa famille à la rue? Donc dans la réalité pratique des choses la réponse est non. La conclusion est la même pour les classes moyennes qui se font chasser. On peut généraliser ce constat aux centres des grandes villes.
Oui, on en revient au départ. J'ai dit qu'elle pouvait très bien acheté une chambre de bonne (donc sa situation s'est améliorée par rapport au passé). Mais elle ne peut pas acheté un logement confortable à Paris.
De toute façon, tu peux retourner le truc dans tous les sens voir même organiser une grosse loterie gratuite pour répartir les biens, il y en aura jamais assez par rapport à la demande et donc des exclus. Le prix me semble la répartition la plus optimale. Le logement moyen parisien mesure 59m2. On comprend bien que ce n'est pas très adapté aux familles qui veulent de l'espace et ce n'est pas nouveau.
fabien44 a écrit :
11 juin 2019, 15:15
Oui il est plus facile d'emprunter aujourd'hui mais les prix augmentent à Paris donc la femme de ménage n'en a que faire car elle ne pourra pas emprunter la somme demandée.
Limite quand mes parents (simples employés) me racontent qu'ils ont empruntés à 14% pour un appartement pouvant accueillir la famille en 1ere couronne et qu'ils ont remboursé en 10 ans (en renégociant les taux à la baisse), ça me laisse rêveur. Aujourd'hui c'est juste impossible.

Le taux de propriété en France est parmi les plus faible en Europe donc bon je m'abstiendrais de cette donnée qui ne veut rien dire.
Tu me dis que c'est de plus en plus dur d'être propriétaires et je te réponds qu'il n'y a jamais eu autant de propriétaires en France, c'est factuel, non?
Maintenant, on peut toujours zoomer sur une période d'après guerre et fantasmer dessus. Pour tout un tas de raison (douche, double vitrage, chauffage et électricité 24h/24, quasi disparition des bidonvilles, progrès médical,...), c'est plus confortable de vivre notre époque.
Tu as raison, il y a des inconvénients (chômage de masse, précarité du marché du travail, le capital pèse et rend le travail moins rentable,...).
Modifié en dernier par Vincent92 le 11 juin 2019, 15:29, modifié 2 fois.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

fabien44
Messages : 1596
Enregistré le : 25 févr. 2010, 14:17

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4597 Message par fabien44 » 11 juin 2019, 15:27

Vincent92 a écrit :
11 juin 2019, 15:24
Tu me dis que c'est de plus en plus dur d'être propriétaires et je te réponds qu'il n'y a jamais eu autant de propriétaires en France, c'est factuel, non?
Je t'ai dit que c'est plus dur d'être proprio à Paris et dans les centres des grandes villes qu'avant. (cf. exemple de mes parents et mon cas où j'ai pu acheter un studio à Levallois à la sortie de mes études en 1998). Pas forcément pour le reste de la France. J'ai édité mon dernier post où je disais qu'il y avait plusieurs marchés immo en France donc tirer des conclusions générales n'a aucun sens.
Donc non je maintiens la condition pour la femme de ménage d'acheter un bien à Paris ne s'est pas améliorée, c'est l'inverse.
Modifié en dernier par fabien44 le 11 juin 2019, 15:32, modifié 5 fois.

alexlyon
-+
-+
Messages : 2494
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4598 Message par alexlyon » 11 juin 2019, 15:28

C'est prendre le problème à l'envers.

Avant l'industrialisation (et aussi après, c'est à dire maintenant) ) : une femme de ménage n'a pas de famille, elle est au service d'une famille, qui la loge.

On n'a plus besoin de classe moyenne, apparue avec l'industrie (soit confier des capitaux, via les machines, à du personnel éduqué qui était responsable de leur bonne utilisation), désormais délocalisée.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9218
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4599 Message par Vincent92 » 11 juin 2019, 15:31

fabien44 a écrit :
11 juin 2019, 15:27
Vincent92 a écrit :
11 juin 2019, 15:24
Tu me dis que c'est de plus en plus dur d'être propriétaires et je te réponds qu'il n'y a jamais eu autant de propriétaires en France, c'est factuel, non?
Je t'ai dit que c'est plus dur d'être proprio à Paris et dans les centres des grandes villes qu'avant. (cf. exemple de mes parents et mon cas où j'ai pu acheter un studio à Levallois à la sortie de mes études en 1998). Pas forcément pour le reste de la France. J'ai édité mon dernier post où je disais qu'il y avait plusieurs marchés immo en France donc tirer des conclusions générales n'a aucun sens.
Donc non je maintiens il est plus difficile pour une femme de ménage d'acheter un bien à Paris qu'avant.
On en revient toujours au même. Tu me prends un étalon pile après la sortie d'une crise (91-98). Le marché corrige souvent à l'excès et dans les deux sens.
Prendre un point bas pour comparer n'est jamais la bonne méthode.
En particulier quand tu rajoutes d'autres collusions (Levallois a bien changé entre 1998 et 2019) par ailleurs.
J'avais pourtant mis une courbe sur plusieurs siècles pour que tu vois le problème de choisir 1998 comme étalon.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

fabien44
Messages : 1596
Enregistré le : 25 févr. 2010, 14:17

Re: Immobilier à PARIS : quand un record chasse l'autre ...

#4600 Message par fabien44 » 11 juin 2019, 15:35

Vincent92 a écrit :
11 juin 2019, 15:31
On en revient toujours au même. Tu me prends un étalon pile après la sortie d'une crise (91-98). Le marché corrige souvent à l'excès et dans les deux sens.
Prendre un point bas pour comparer n'est jamais la bonne méthode.
En particulier quand tu rajoutes d'autres collusions (Levallois a bien changé entre 1998 et 2019) par ailleurs.
Peu importe, je prends la situation d'aujourd'hui et je réponds à la question posée. Tu peux me prendre n'importe quelle période de ces 50 dernières années (désolé je vois pas l'intérêt de voir plus loin), la situation actuelle n'a jamais été autant défavorable pour la femme de ménage et aux classes moyennes d'acheter à Paris.
Modifié en dernier par fabien44 le 11 juin 2019, 15:41, modifié 1 fois.

Répondre