[Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

Débats sur le thème de l'immobilier, anecdotes et annonces
Répondre
Message
Auteur
yolepro
Messages : 247
Enregistré le : 23 oct. 2007, 16:08

[Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#1 Message par yolepro » 19 août 2013, 12:48

Bonjour,

Ca fait longtemps que je n'ai pas participé au forum mais je voulais vous parler d'un sentiment que j'ai de retour d'un weekend en Suisse.

J'ai donc un proche qui habites labas et qui me dis qu'il n'est clairement pas interessant d'acheter son logement en Suisse.
D'une part, parce que les logements sont très couteux, mais surtout parqu'il y a un impot sur les biens acquis qui est très important.

Par ailleurs, les locations restent elles aussi très chère.

La conséquence est qu'il est souvent d'usage d'acheter son logement en prenant un prets sur 35 voir 40 ans (ce qui est commun et accepté par les banques Suisses).

L'interêt étant qu'ils ont au final des mensualités plus faible qu'en étant locataire.

Il sont certe bancataire comme dirait certain sur ce forum, mais entre être locataire ou bancataire?

Cette manière de penser m'a interpelée mais au final je trouve cela logique quand l'économie suit.

Qu'en pensez-vous?

PS: quelques ordre d'idée de prix qui m'ont été communiqués (mais pas vérifié).
Appartement proche Lausanne 100m² entre 400.000/600.000 frs
Maison prochain Lausanne minimum 1.000.000 / 1.500.000 frs

Avatar du membre
domcat74
~~+
~~+
Messages : 13387
Enregistré le : 28 juil. 2009, 14:36
Localisation : La Chartreuse

Re: Nouveau paradigme

#2 Message par domcat74 » 19 août 2013, 13:02

c'est surtout plus compliqué pour les Suisses depuis 2012.

Le Conseil fédéral limite, dés juillet 2012, l’utilisation du 2ème pilier pour financer un achat immobilier.
http://frontalier.moncoachfinance.com/2 ... -3541.html
« Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées.» Winston Churchill

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 13742
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Nouveau paradigme

#3 Message par Suricate » 19 août 2013, 13:02

yolepro a écrit :L'interêt étant qu'ils ont au final des mensualités plus faible qu'en étant locataire.
Quid des coûts d'entrée en Suisse ?

Etre bankataire pourquoi pas mais s'il faut payer 12% de la valeur d'un bien pour y accéder (FDN + AI)... ça en décourage plus d'un (en France).

Avatar du membre
coolfonzi
-++
-++
Messages : 4211
Enregistré le : 05 févr. 2009, 20:29
Localisation : Dans une faille spatio-temporelle

Re: Nouveau paradigme

#4 Message par coolfonzi » 19 août 2013, 13:14

Ardoise a écrit : ils sont taxés sur les loyers qu'ils ne paient pas
?????????????????????????
Bonjour chez vous ! :D

theblackcarpet
Messages : 883
Enregistré le : 20 oct. 2009, 10:38

Re: Nouveau paradigme

#5 Message par theblackcarpet » 19 août 2013, 13:39

Bonjour,

J'ai envie de dire que j'ai plus confiance à moyen terme dans l'économie Suisse que Française (triste).

Et que compte tenu des salaires Suisses, si ils trouvent leurs prix d'appartement élevés (4000Frs Suisse du m2 à Lausanne...) que doivent ils penser d'un 5000€/m2 à Antony en zone 4/5 d'ile de France ??

Je pense que le ratio salaire/prix est bien plus correct en Suisse qu'à Paris !

D'ailleurs je comprends pas, s'endetter 35 ans pour rembourser 500 000 frs suisses quand le salaire minimum est à 50/60 Kfrs par an et que les salaires dans la finance sont entre 100 000 et 200 000 frs / an ?

Cdt,

Avatar du membre
caroline77
Modérateur
Modérateur
Messages : 7498
Enregistré le : 05 févr. 2012, 09:56
Localisation : Canada

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#6 Message par caroline77 » 19 août 2013, 13:47

yolepro a écrit : D'une part, parce que les logements sont très couteux, mais surtout parqu'il y a un impot sur les biens acquis qui est très important.
Au Québec aussi, ils appellent ça les "taxes municipales". Quel est le tarif de cet impôt proportionnellement ? Car en France il y a la taxe foncière, qui reste +/- élevée d'un endroit à l'autre.

Avatar du membre
domcat74
~~+
~~+
Messages : 13387
Enregistré le : 28 juil. 2009, 14:36
Localisation : La Chartreuse

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#7 Message par domcat74 » 19 août 2013, 14:30

petit complément d'info très intéressant.

Les coûteuses surprises des frontaliers suisses
http://www.largeur.com/?p=3969
« Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées.» Winston Churchill

guzy1971
-+
-+
Messages : 2289
Enregistré le : 26 août 2010, 11:00

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#8 Message par guzy1971 » 19 août 2013, 14:45

J'avais lu que le taux de propriétaire est assez faible en Suisse par rapport à la France.

Concernant l'argument selon lequel "si salaires plus élevés, immo cher pas un problème" il relève du fantasme français sur les suisses riches et nous petits français miséreux. Beaucoup de suisses vivent de l'autre côté de la frontière pour essayer d'accéder à de l'immo moins cher, car c'est très difficile pour eux. Même si les salaires sont globalement plus élevés en Suisse (et encore faudrait distinguer secteur par secteur), la Suisse n'est pas composée uniquement de banquiers et de fabricants de montres de luxe, il y a surtout, comme partout, des gens qui sont chefs de rayon dans un supermarché, des infirmières etc... dont le salaire est sans doute un peu supérieur à leur équivalent français, mais qui ne sont pas des nababs. Ils vivent dans un pays accueillant une surproportion de gens très aisés, voire riches, qui rendent la vie chère un peu à l'image des habitants de l'Ile de ré qui ne peuvent plus se loger chez eux. La Suisse est une petite Allemagne, l'économie va bien (où plutôt les profit des entreprises), mais les classes moyennes souffrent comme partout. Après il y a des différences de niveau, mais la tendance est la même.

Avatar du membre
caroline77
Modérateur
Modérateur
Messages : 7498
Enregistré le : 05 févr. 2012, 09:56
Localisation : Canada

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#9 Message par caroline77 » 19 août 2013, 14:53

guzy1971 a écrit :Même si les salaires sont globalement plus élevés en Suisse (et encore faudrait distinguer secteur par secteur), la Suisse n'est pas composée uniquement de banquiers et de fabricants de montres de luxe,
Le discours de salaires globalement plus élevés en Suisse me semble être un brin hypocrite, vu qu'ils ne sont pas globalement plus élevés mais BEAUCOUP plus élevés. Que le coût de la vie soit élevé aussi, c'est un autre propos (cohérent, d'ailleurs).
Le salaire en Suisse (exprimé en brut mensuel, toutes fonctions et tous secteurs confondus) était en moyenne de 6 210 francs suisses (soit environ 74 520 francs suisses bruts annuels).
Pour les postes les moins qualifiés, le salaire brut se situe en moyenne entre 3 559 (Hôtellerie) pour le plus bas et environ 6 217 francs suisses (secteur financier) pour le plus élevé.
http://www.travailler-en-suisse.ch/esti ... uisse.html

pierre56
Messages : 395
Enregistré le : 30 janv. 2012, 10:22

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#10 Message par pierre56 » 19 août 2013, 16:13

Comparer uniquement le salaire est absurde.

Quels sont les protections sociales, le coût des études, etc.... Bref à prestations égales, gagne-t-on réellement beaucoup plus.

On se plaint beaucoup des taxes en France mais quand on regarde notre système, études, chômage, retraite et surtout SOINS, c'est peut être pas si mal.

yolepro
Messages : 247
Enregistré le : 23 oct. 2007, 16:08

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#11 Message par yolepro » 19 août 2013, 16:52

Merci pour vos retours,

Concernant les salaires en Suisses vs les salaires en France, je pense que le sujet n'est pas la.

Le but de mon message initiale était plutôt de parler d'un nouveau paradygme selon lequel une autre solution pour pouvoir se loger serait de pouvoir prendre un pret bancaire sur 35 / 40 ans (voir illimité comme certain disent) en vue d'accéder à un logement moins cher qu'une location.
Il faut bien entendu que la somme loyer + charges soient plus interessante que la location (ce qui est le cas justement).

guzy1971
-+
-+
Messages : 2289
Enregistré le : 26 août 2010, 11:00

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#12 Message par guzy1971 » 19 août 2013, 16:57

caroline77 a écrit :
guzy1971 a écrit :Même si les salaires sont globalement plus élevés en Suisse (et encore faudrait distinguer secteur par secteur), la Suisse n'est pas composée uniquement de banquiers et de fabricants de montres de luxe,
Le discours de salaires globalement plus élevés en Suisse me semble être un brin hypocrite, vu qu'ils ne sont pas globalement plus élevés mais BEAUCOUP plus élevés. Que le coût de la vie soit élevé aussi, c'est un autre propos (cohérent, d'ailleurs).
Le salaire en Suisse (exprimé en brut mensuel, toutes fonctions et tous secteurs confondus) était en moyenne de 6 210 francs suisses (soit environ 74 520 francs suisses bruts annuels).
Pour les postes les moins qualifiés, le salaire brut se situe en moyenne entre 3 559 (Hôtellerie) pour le plus bas et environ 6 217 francs suisses (secteur financier) pour le plus élevé.
http://www.travailler-en-suisse.ch/esti ... uisse.html
Je ne comprends pas en quoi le discours sur le salaires élevés serait hypocrite, le terme est impropre. Les chiffres que vous donnez (je ne parle pas du salaire moyen tous secteurs confondus, une moyenne a peu de sens et encore moins dans une économie avec un énorme secteur financier) me semblent plutôt corroborer ce que je dis : les salaires sont plus élevés, mais il faut rapporter au coût de la vie (d'ailleurs vous le notez bien). Je note au surplus qu'il s'agit de salaires bruts.
ce qui compte ce sont les revenus nets et le pouvoir d'achat, tout autre chiffre (brut justement :)) a peu de significations, il donne tout au plus une tendance, qui doit être confirmée. Les articles dans la presse économique se contentent souvent de ces données, mais c'est précisément parce que je n'ai qu'une confiance relative dans la majorité de la presse que je fréquente ce genre de forum.
Par ailleurs, le fait que de nombreux suisses achètent une résidence en France, tout simplement parce qu'ils s'y logent mieux, est une réalité bien connue.

Matthieu Brucher
Messages : 1384
Enregistré le : 08 juil. 2008, 08:58
Contact :

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#13 Message par Matthieu Brucher » 19 août 2013, 17:09

Faut pas oublier que la Suisse a 3 villes parmis les plus cheres pour les expatries francais, donc par extension 3 villes parmis les plus cheres au monde. Donc vaut mieux que le salaire suive ;)

Avatar du membre
ASA_Somer
~~+
~~+
Messages : 5689
Enregistré le : 27 mars 2010, 12:50
Localisation : Paris 11ème

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#14 Message par ASA_Somer » 19 août 2013, 19:29

Je connais bien la Suisse, puisqu'une grande partie de ma famille en vient, et que j'y vais régulièrement en vacances depuis une dizaine d'années, car le pays est vraiment magnifique pour les amateurs de grande montagne (Gstaad, Saint Moritz, Zermatt, Crans Montana :oops: )

Le pays ne cumule que des avantages et fait pâlir de jalousie la plupart des pays de l'UE/monde :

- Réseau de PME performant
- Industrie spécialisée dans le luxe
- Taux de chômage faible comparé à l'UE
- Salaires plus élevés en moyenne
- Dette beaucoup plus mesurée que la notre (50% du PIB !!!)

Pour ce qui est de l'immobilier, je confirme que s'y loger est très cher pour le français de base. Beaucoup de grandes villes dépassent les prix de Paris (Genève). Une connaissance a vendu un chalet de 10 pièces à 5 kilomètres de Gstaad : 10 millions d'€uros. Evidemment, comme à Paris, les Qataris ont envahi les endroits les coins les plus huppés et font flamber les prix de l'immobilier pour le haut de gamme.

Pour y aller fréquemment, ce qui me frappe, c'est l'absence de lotissement pavillonnaire comme ceux qui pullulent dans les grandes villes françaises. On préfère la qualité à la quantité, et cette rareté explique peut-être des prix plus élevés. N'allez pas demander au maire de passer votre terrain en constructible pour toucher le pactole. L'intérêt général prime sur l'intérêt particulier. Très peu de magouilles financières/politiques comme chez nous.

Pour les "paysans" qui vivent reculés dans les montagnes suisses, la vie y est moins facile, mais ne leur parlez pas d'aller déverser des montagnes d'oeufs devant les locaux de la Préfecture pour faire comme les voisins français. Ce n'est clairement pas le style de la maison. On reste donc sobre, et digne et on n'a pas besoin de l'argent de la PAC pour vivre, n'est ce pas Messieurs les français :mrgreen:

Enfin, pour finir d'appréhender la Suisse, sachez que ses citoyens ont refusé l’allongement de la durée des vacances lors d'un référendum.

C'est pour ça qu'un français moyen y est vite dépaysé. D'ailleurs, beaucoup de Suisses détestent littéralement les français : trop bordéliques, trop arrogants, trop sûrs d'eux :mrgreen:
Qui imagine le Général de Gaulle mis en examen ?! @François Fillon
A Paris en 2011, pour le prix d'une Renault Clio, on a des WC @Les Echos
Un post truffé d'erreurs pique les yeux, et ne sera pas prix au serieux @Achillemo

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 20019
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#15 Message par wasabi » 19 août 2013, 20:17

ASA_Somer a écrit : Pour y aller fréquemment, ce qui me frappe, c'est l'absence de lotissement pavillonnaire comme ceux qui pullulent dans les grandes villes françaises. On préfère la qualité à la quantité, et cette rareté explique peut-être des prix plus élevés. N'allez pas demander au maire de passer votre terrain en constructible pour toucher le pactole. L'intérêt général prime sur l'intérêt particulier. Très peu de magouilles financières/politiques comme chez nous.
Faut quand même pas tout idéaliser, des magouilles et des lobbys il y en a, il y beaucoup de pratiques de cartel.
Et si ils construisent moins c'est parce qu'ils n'importent pas massivement des habitants du tiers monde non qualifiés à qui ils s'empressent de donner la nationalité pour afficher une croissance démographique bidon, mais parce qu'ils importent des habitants de l'OCDE qualifiés à qui ils donnent un permis C et pas la nationalité. Du coup la perception de l'immobilier par le Suisse est que dans un pays en déficit démographique il y aura bientôt trop de maisons alors pourquoi faire des orgies de construction ?
theblackcarpet a écrit :quand le salaire minimum est à 50/60 Kfrs par an et que les salaires dans la finance sont entre 100 000 et 200 000 frs / an ?

Cdt,
le salaire minimum du pays c'est plutôt 2500-3000 CHF brut / mois, mais ça dépend beaucoup du canton. Il y a quelques années j'avais lu une étude salariale et en gros on avait le salaire moyen BS = 2 ZH = 4 NE = 8 FR (France pas Fribourg)
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

guzy1971
-+
-+
Messages : 2289
Enregistré le : 26 août 2010, 11:00

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#16 Message par guzy1971 » 20 août 2013, 09:09

La suisse est un petit pays montagneux, densément peuplé sur la partie habitable, la réglementation pour construire est très sévère, il faut préserver les jolies paysages de cartes postales. Dans une vie professionnelle antérieure j'avais rencontré un professionnel de l'immo suisse qui me disait qu'il était très difficile de trouver des terrains à construire (région de Genève), la France lui apparaissait comme un véritable eldorado. Il est certain qu'en France nous avons relativement plus d'espace, cela explique à mon sens un certain relâchement de la réglementation qui n'a pas su empêcher une aggravation de l'étalement urbain dans notre pays (mais c'est en train de changer). Par ailleurs, nous avons une démographie assez dynamique, il faut bien loger les gens.
La pression urbaine existe toutefois bel et bien et les lamentations sur l'étalement urbain existent aussi en Suisse (je dis ça pour les franchouillards du site qui pensent que la France concentrent tous les problèmes du monde). Vous trouverez des informations sur ce sites, qui annonce que la pays bétonne 10 terrains de foot par jour (mais je sais pas si c'est à jour)

http://www.initiative-pour-le-paysage.c ... s/309.html

guzy1971
-+
-+
Messages : 2289
Enregistré le : 26 août 2010, 11:00

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#17 Message par guzy1971 » 20 août 2013, 11:34

Montée de l'endettement privée et des faillites personnelles en Suisse.

http://leblogalupus.com/2013/08/17/suis ... es-prives/

theblackcarpet
Messages : 883
Enregistré le : 20 oct. 2009, 10:38

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#18 Message par theblackcarpet » 20 août 2013, 11:46

Moi j'ai un autre son de cloche de la suisse. Une histoire vraie :

Un pote qui y est allé, il pouvait pas se payer un appart à Paris, la bas avec son salaire il s’achète une porche une moto et un appart et il s'est endetté sur 15 ans, pas 35...Précision importante il bosse en finance, mais c'est pas le seul secteur qui paye bien..

Je ne vois même pas comment on peut concevoir de s'endetter sur 35 ans avec des salaires de 150KF pour des prix au m2 entre 4000 et mettons allez, 8000 chf/m2 !

Même si il faut payer ses medocs et même si il faut payer pour la scolarité des enfants (qui en Suisse est de 5 à 10kf l'année, pas 40...).

Les prix à Geneve réputés très élevés c'est du 30 - 45 frs pour un repas, pas de quoi non plus pleurer quand on gagne entre 150 et 200 KF à l'année...

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 20019
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#19 Message par wasabi » 20 août 2013, 13:14

theblackcarpet a écrit : Un pote qui y est allé, il pouvait pas se payer un appart à Paris, la bas avec son salaire il s’achète une porche une moto et un appart et il s'est endetté sur 15 ans, pas 35...Précision importante il bosse en finance, mais c'est pas le seul secteur qui paye bien..
Evidemment, rapportés aux salaires les prix immobiliers de Paris IM explosent toutes les autres villes sauf peut être des trucs exotiques comme Luanda ou Hong Kong. Londres, New York, LA, Berlin c'est dans les choux en comparaison.

Mais faut arrêter de confondre Suisse et Genève. Les 4000 CHF /m² c'est Lausanne pas Genève et les 150kCHF annuels c'est pas tout le monde qui les a. Les prix de l'immobiliers sont chers en Suisse et depuis longtemps, mais en dehors de Genève, ils sont bien moins élevés qu'en France si on les rapporte au revenu, voire même sans les rapporter aux revenus si on compare certains cantons avec la RP. Il y a presqu'une dizaine d'année, la région des trois lacs était déjà moins chère que les quartiers corrects des hauts de Seine. C'est d'ailleurs en partant de ce constat que j'avais compris l'existence d'une bulle immobilière en France
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

gollum30
Messages : 640
Enregistré le : 30 mars 2009, 22:00

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#20 Message par gollum30 » 20 août 2013, 13:23

ne me tentez pas... ça fait un bail que je prends la tête a ma femme pour partir vivre en suisse (je suis cardio) mais elle résiste :twisted: bon pas sur que je trouverais du boulot par contre....

Avatar du membre
Pierrick
-+
-+
Messages : 2422
Enregistré le : 22 sept. 2012, 13:01

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#21 Message par Pierrick » 20 août 2013, 13:28

wasabi a écrit :Mais faut arrêter de confondre Suisse et Genève. Les 4000 CHF /m² c'est Lausanne pas Genève et les 150kCHF annuels c'est pas tout le monde qui les a. Les prix de l'immobiliers sont chers en Suisse et depuis longtemps, mais en dehors de Genève, ils sont bien moins élevés qu'en France si on les rapporte au revenu, voire même sans les rapporter aux revenus si on compare certains cantons avec la RP. Il y a presqu'une dizaine d'année, la région des trois lacs était déjà moins chère que les quartiers corrects des hauts de Seine. C'est d'ailleurs en partant de ce constat que j'avais compris l'existence d'une bulle immobilière en France
Sans compter qu'ils ont des contraintes sur les constructions que nous n'avons pas en France. Cela me fait bien rire lorsqu'on critique l'empilement de normes chez nous et qu'on le donne en exemple pour expliquer la hausse des prix.
Ignorés : Gustave de Nancy, Savant cosinus, Hector et pimono...
Les messages que ces utilisateurs publient ne seront pas entièrement visibles. Et ça soulage !

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 20019
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#22 Message par wasabi » 20 août 2013, 14:20

gollum30 a écrit :ne me tentez pas... ça fait un bail que je prends la tête a ma femme pour partir vivre en suisse (je suis cardio) mais elle résiste :twisted: bon pas sur que je trouverais du boulot par contre....
Vous êtes un comique vous, quand on fait une des rares professions en France qui paye bien rapporté à la difficulté des études et comparé à l'étranger ça serait *** de partir. En plus il y a un truc qu'il faut pas oublier, c'est qu'en Suisse le salaire dépend de la nationalité, le frouse on le prend là où on en a besoin pas pour lui servir une rente en or.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 20019
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#23 Message par wasabi » 20 août 2013, 14:21

Pierrick a écrit :
wasabi a écrit :Mais faut arrêter de confondre Suisse et Genève. Les 4000 CHF /m² c'est Lausanne pas Genève et les 150kCHF annuels c'est pas tout le monde qui les a. Les prix de l'immobiliers sont chers en Suisse et depuis longtemps, mais en dehors de Genève, ils sont bien moins élevés qu'en France si on les rapporte au revenu, voire même sans les rapporter aux revenus si on compare certains cantons avec la RP. Il y a presqu'une dizaine d'année, la région des trois lacs était déjà moins chère que les quartiers corrects des hauts de Seine. C'est d'ailleurs en partant de ce constat que j'avais compris l'existence d'une bulle immobilière en France
Sans compter qu'ils ont des contraintes sur les constructions que nous n'avons pas en France. Cela me fait bien rire lorsqu'on critique l'empilement de normes chez nous et qu'on le donne en exemple pour expliquer la hausse des prix.
Comme dans ce fil ci viewtopic.php?f=170&t=86628 un post d'un certain wasabi,
On en a déjà parlé maintes et maintes fois sur divers fil, ce qui fait la bulle c'est le cadre législatif et réglementaire d'accès au foncier (pour le particulier pas pour le promoteur introduit et qui arrose en retour) et de la construction.
? C'est là que vous voulez en venir ?
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

gollum30
Messages : 640
Enregistré le : 30 mars 2009, 22:00

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#24 Message par gollum30 » 20 août 2013, 14:28

wasabi a écrit :
gollum30 a écrit :ne me tentez pas... ça fait un bail que je prends la tête a ma femme pour partir vivre en suisse (je suis cardio) mais elle résiste :twisted: bon pas sur que je trouverais du boulot par contre....
Vous êtes un comique vous, quand on fait une des rares professions en France qui paye bien rapporté à la difficulté des études et comparé à l'étranger ça serait *** de partir. En plus il y a un truc qu'il faut pas oublier, c'est qu'en Suisse le salaire dépend de la nationalité, le frouse on le prend là où on en a besoin pas pour lui servir une rente en or.
tu as 10000 fois raison mais j'ai de plus en plus de mal a supporté le climat actuel en France , l'incivisme agressivité etc...(mais l'herbe n'est pas forcement plus verte ailleurs...) et pour mes gamins je ne suis pas certain qu'ils aient un avenir ici(mais ou il y a t'il un avenir pour nos gamins?facile de dire après coup) ;après ce qui se passera dans 10 ans on en sait rien il sera temps d'aviser a ce moment la....

Avatar du membre
domcat74
~~+
~~+
Messages : 13387
Enregistré le : 28 juil. 2009, 14:36
Localisation : La Chartreuse

Re: [Immobilier Suisse] Nouveau paradigme

#25 Message par domcat74 » 20 août 2013, 14:37

gollum30 a écrit :e (je suis cardio) bon pas sur que je trouverais du boulot par contre....
les Suisses n'ont pas de coeur tu veux dire ? :wink:
« Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées.» Winston Churchill

Répondre