Le marché locatif privé est en chute libre

Débats sur le thème de l'immobilier, anecdotes et annonces
Message
Auteur
Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 9917
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#51 Message par Goldorak2 » 05 déc. 2017, 10:40

optimus maximus a écrit :En terme d'investissement, il vaut mieux veiller à diversifier au maximum. Pas tous les oeufs dans le même panier. Donc pas plus de 20% dans l'immobilier (hors RP). Et les SCPI peuvent être une alternative.
Et pourquoi diversifier si on connait son métier et que c'est vivable ? Mon boulanger ne vend pas de saucissons ou de jeux vidéo... C'est pourtant un professionnel qui vit de sa profession...
Non, s'il n'y a plus d'investisseur institutionnels qui s'occupe de louer des logements en France, c'est que la loi à trop avantagé le locataire au détriment du bailleur (et/ou que les prix ont trop monté... mais je ne crois pas que les rendements hors immobiliers soient vraiment mirifiques... )
Modifié en dernier par Goldorak2 le 05 déc. 2017, 11:57, modifié 1 fois.
Posts préférés : Dossier immobilier et http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 04&t=75765
Ignorés : toto78, Marie 94, et s_chlaf

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 18127
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#52 Message par lecriminel » 05 déc. 2017, 10:51

Goldorak2 a écrit : Non, s'il n'y a plus d'investisseur institutionnels qui s'occupe de louer des logements en France, c'est que la loi à trp avantager le locataire (et/ou que les prix ont trop monté... mais je ne crois pas que les autres rendements soient vraiment mirifiques....)
il y a une affiche en ce moment "notre palace de 11m2", par des gens fatigués de novlangue et de désinformation;
ce n'est évidemment pas à cause d'une loi "trop favorable au locataire" ni à cause du pape que les zinzins ont fait un pas en arrière, tu as un marché complètement deconnecté des réalités donc hyper risqué;
il n'y a plus que des amateurs pour payer 300K pour un T2 en centre ville dans l'espoir de faire une bonne affaire.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12201
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#53 Message par cashisking » 05 déc. 2017, 12:15

Goldorak2 a écrit :Non, s'il n'y a plus d'investisseur institutionnels qui s'occupe de louer des logements en France, c'est que la loi à trop avantagé le locataire au détriment du bailleur
Même problème entre le salaud de patron et le gentil salarié.
Les seconds sont tellement protégés que ça engendre du chômage, pourquoi prendre en cdi quelqu'un dont tu ne peux plus te séparer facilement ?

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 9917
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#54 Message par Goldorak2 » 05 déc. 2017, 12:26

cashisking a écrit :
Goldorak2 a écrit :Non, s'il n'y a plus d'investisseur institutionnels qui s'occupe de louer des logements en France, c'est que la loi à trop avantagé le locataire au détriment du bailleur
Même problème entre le salaud de patron et le gentil salarié.
Les seconds sont tellement protégés que ça engendre du chômage, pourquoi prendre en cdi quelqu'un dont tu ne peux plus te séparer facilement ?
Oui même problème exactement. Et même résultat : frilosité, assurances à rallonge (un employeur ou un bailleur n'ayant pas le droit de se tromper ne donne pas sa chance), renoncements et in fine carences (en emplois, en logements).
Sauf que l'emploi est quand même compliqué par rapport au logement. L'embauche dépend certes des conditions du licenciement mais aussi du secteur, de l'ouverture, de la demande, de l'offre concurrente...
Le logement est bêtement matériel est plus simple que l'emploi.
Posts préférés : Dossier immobilier et http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 04&t=75765
Ignorés : toto78, Marie 94, et s_chlaf

canti
Messages : 275
Enregistré le : 30 oct. 2015, 13:41

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#55 Message par canti » 05 déc. 2017, 16:16

lecriminel a écrit : c'est exactement ça: c'est parce qu'on ne doit pas foutre les familles à la rue en plein hiver qu'on donne aux bailleurs tant d'avantages (APL, niveau de loyer ultra élevé, defiscalisation) contre un devoir humanitaire (trève hivernale);
malheureusement trop de nigauds prennent les avantages et se plaignent du revers de la médaille (c'est une histoire de cremière) et parviennent à faire avancer leurs arguments pourtant bien faibles. On est dans une mentalité de sacralisation de la rente en France; il suffit de mettre un impot dessus, un devoir en face, un risque minuscule à assumer et on est un dangereux soviétique; ce pays part en cou....

Quelle haine envers les propriétaires.

Loyer ultra élevé. Et toi tu ne demandes pas le salaire le plus élevé possible à ton employeur ?
devoir humanitaire (trève hivernale) : ton entreprise a des difficultés financière. Iras tu au travail en tant que bénévole ?

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 7581
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#56 Message par optimus maximus » 05 déc. 2017, 16:34

C'est cadeau
Image

canti
Messages : 275
Enregistré le : 30 oct. 2015, 13:41

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#57 Message par canti » 05 déc. 2017, 16:49

optimus maximus a écrit :C'est cadeau
Image
35% d'un loyer pris en charge par la CAF, c'est n'importe quoi.

Cela coute une fortune, 18 milliards d'€ par an.
Macron a fait le premier pas pour commencer l'arrêt de cette prestation ridicule.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 25305
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#58 Message par Gpzzzz » 05 déc. 2017, 16:53

canti a écrit :
optimus maximus a écrit :C'est cadeau
Image
35% d'un loyer pris en charge par la CAF, c'est n'importe quoi.

Cela coute une fortune, 18 milliards d'€ par an.
Macron a fait le premier pas pour commencer l'arrêt de cette prestation ridicule.
Tout a fait, un loyer a 313€ et 0€ d'APL serait quand meme plus interessant pour la société :-)

canti
Messages : 275
Enregistré le : 30 oct. 2015, 13:41

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#59 Message par canti » 05 déc. 2017, 17:01

Gpzzzz a écrit :
canti a écrit :
optimus maximus a écrit :C'est cadeau
Image
35% d'un loyer pris en charge par la CAF, c'est n'importe quoi.

Cela coute une fortune, 18 milliards d'€ par an.
Macron a fait le premier pas pour commencer l'arrêt de cette prestation ridicule.
Tout a fait, un loyer a 313€ et 0€ d'APL serait quand meme plus interessant pour la société :-)
ok et en contrepartie la possibilité d'expulser les locataires qui ont un mois de retard de loyer. par une simple plainte et justificatif à la gendarmerie. Récupération des loyers impayés par saisie sur salaire.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 25305
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#60 Message par Gpzzzz » 05 déc. 2017, 17:16

canti a écrit : ok et en contrepartie la possibilité d'expulser les locataires qui ont un mois de retard de loyer. par une simple plainte et justificatif à la gendarmerie. Récupération des loyers impayés par saisie sur salaire.
On doit pouvoir autoriser légalement un retard de paiement, ca arrive à tout le monde..
Pour ne pas pénaliser le bailleur ca peut meme être géré par un fonds d'état. La collectivité t'avance 1 ou 2mois pour payer le loyer au proprio mais pas plus.. Ensuite tu dégages oui ca parait logique !

wizi
-++
-++
Messages : 3594
Enregistré le : 24 avr. 2008, 17:16

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#61 Message par wizi » 05 déc. 2017, 17:46

Gpzzzz a écrit : Tout a fait, un loyer a 313€ et 0€ d'APL serait quand même plus intéressant pour la société :-)
Le problème, en zone tendue, c'est qu'avec ce système, les plus modestes auront des conditions de logement indécentes.

Se référer, par exemple dans les romans d'époque, aux situations à Londres à la fin du XIXeme siècle, ou à Paris dans les années 30...

(par ex, je me souviens d'un bouquin où des maisons locatives étaient découpées en pièces d'env 8/9m² avec sanitaires communs sur le palier, qui pouvaient loger une famille d'ouvriers de 4/5 personnes, pour Londres)


En zone tendue, je ne pense pas que supprimer les APL permette une baisse de loyer équivalente. Les plus modestes seront tout simplement évincés. Et connaissant l'être humain, il y aura toujours qqun pour combler le trou en faisant marchand de sommeil.
Ce n'est pas en améliorant la bougie que l'on a inventé l'ampoule électrique...

Vous connaissez le principe de l'Idiocratie ? Les c0ns gagnent toujours à la fin.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 25305
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#62 Message par Gpzzzz » 05 déc. 2017, 18:02

wizi a écrit :
Gpzzzz a écrit : Tout a fait, un loyer a 313€ et 0€ d'APL serait quand même plus intéressant pour la société :-)
Le problème, en zone tendue, c'est qu'avec ce système, les plus modestes auront des conditions de logement indécentes.

Se référer, par exemple dans les romans d'époque, aux situations à Londres à la fin du XIXeme siècle, ou à Paris dans les années 30...

(par ex, je me souviens d'un bouquin où des maisons locatives étaient découpées en pièces d'env 8/9m² avec sanitaires communs sur le palier, qui pouvaient loger une famille d'ouvriers de 4/5 personnes, pour Londres)


En zone tendue, je ne pense pas que supprimer les APL permette une baisse de loyer équivalente. Les plus modestes seront tout simplement évincés. Et connaissant l'être humain, il y aura toujours qqun pour combler le trou en faisant marchand de sommeil.
Ou il y a qques effets de bords mais le gain de pouvoir d achat sera enorme au niveau du pays..
Et la methode actuelle n empeche pas les situations que tu decris..
Pas besoin d aller au 19eme siecle. Londres actuellement et Paris de plus en plus voit ces situations se reproduire...
Quelle est la différence entre ce que tu exposes et une colocation ? Une chambre de 10m2 et des sanitaires en commun (a part qu ils sont pas sur un palier)..

canti
Messages : 275
Enregistré le : 30 oct. 2015, 13:41

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#63 Message par canti » 05 déc. 2017, 18:14

Gpzzzz a écrit :
wizi a écrit :
Gpzzzz a écrit : Tout a fait, un loyer a 313€ et 0€ d'APL serait quand même plus intéressant pour la société :-)
Le problème, en zone tendue, c'est qu'avec ce système, les plus modestes auront des conditions de logement indécentes.

Se référer, par exemple dans les romans d'époque, aux situations à Londres à la fin du XIXeme siècle, ou à Paris dans les années 30...

(par ex, je me souviens d'un bouquin où des maisons locatives étaient découpées en pièces d'env 8/9m² avec sanitaires communs sur le palier, qui pouvaient loger une famille d'ouvriers de 4/5 personnes, pour Londres)


En zone tendue, je ne pense pas que supprimer les APL permette une baisse de loyer équivalente. Les plus modestes seront tout simplement évincés. Et connaissant l'être humain, il y aura toujours qqun pour combler le trou en faisant marchand de sommeil.
Ou il y a qques effets de bords mais le gain de pouvoir d achat sera enorme au niveau du pays..
Et la methode actuelle n empeche pas les situations que tu decris..
Pas besoin d aller au 19eme siecle. Londres actuellement et Paris de plus en plus voit ces situations se reproduire...
Quelle est la différence entre ce que tu exposes et une colocation ? Une chambre de 10m2 et des sanitaires en commun (a part qu ils sont pas sur un palier)..
La différence est énorme...les toilettes sur le papier c est devoir sortir de son logement pour faire ses besoins, dans des toilettes qui ne ne t'appartiennent pas... en cas de toilettes sales, difficile de savoir qui les a souillé. L'hiver il fait souvent froid ce n'est absolument pas agréable. Vraiment très dégradant les toilettes sur le palier

wizi
-++
-++
Messages : 3594
Enregistré le : 24 avr. 2008, 17:16

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#64 Message par wizi » 05 déc. 2017, 19:01

Gpzzzz a écrit :
wizi a écrit :
Gpzzzz a écrit : Tout a fait, un loyer a 313€ et 0€ d'APL serait quand même plus intéressant pour la société :-)
Le problème, en zone tendue, c'est qu'avec ce système, les plus modestes auront des conditions de logement indécentes.

Se référer, par exemple dans les romans d'époque, aux situations à Londres à la fin du XIXeme siècle, ou à Paris dans les années 30...

(par ex, je me souviens d'un bouquin où des maisons locatives étaient découpées en pièces d'env 8/9m² avec sanitaires communs sur le palier, qui pouvaient loger une famille d'ouvriers de 4/5 personnes, pour Londres)


En zone tendue, je ne pense pas que supprimer les APL permette une baisse de loyer équivalente. Les plus modestes seront tout simplement évincés. Et connaissant l'être humain, il y aura toujours qqun pour combler le trou en faisant marchand de sommeil.
Ou il y a qques effets de bords mais le gain de pouvoir d achat sera enorme au niveau du pays..
Et la methode actuelle n empeche pas les situations que tu decris..
Pas besoin d aller au 19eme siecle. Londres actuellement et Paris de plus en plus voit ces situations se reproduire...
Quelle est la différence entre ce que tu exposes et une colocation ? Une chambre de 10m2 et des sanitaires en commun (a part qu ils sont pas sur un palier)..
La différence avec la colocation, c'est que dans l'exemple, c'était une famille de 5 personnes qui vivait dans 9m². Avec un parent qui travaille, en plus.


Après, la suppression des APL, perso, je ne suis pas contre. Je suis proprio, non bailleur, et si je devais déménager en location, je serais en concurrence avec des personnes les touchant, alors que je n'y aurais pas droit.


Si en plus, ils se servaient de l'argent économisé pour supprimer la TF, cela ferait 64% d'heureux.
http://immobilier-finance-gestion.over- ... urope.html

Et cela soulagerait les bailleurs, qui pourraient ainsi plus facilement répercuter une baisse de loyer.
Ce n'est pas en améliorant la bougie que l'on a inventé l'ampoule électrique...

Vous connaissez le principe de l'Idiocratie ? Les c0ns gagnent toujours à la fin.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 18127
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#65 Message par lecriminel » 05 déc. 2017, 19:33

canti a écrit : ok et en contrepartie la possibilité d'expulser les locataires qui ont un mois de retard de loyer. par une simple plainte et justificatif à la gendarmerie. Récupération des loyers impayés par saisie sur salaire.
parfois j'ai l'impression que l'expulsion fait plus plaisir aux bailleurs que recevoir le loyer,
avec une mentalité pareille, certains n'ont clairement pas les épaules ni la responsabilité pour faire du commerce sur un bien vital, il y a clairement un manque de formation de leur coté. On a affaire à des gamins qui prennent goulument tout ce qu'on leur donne et font un caprice pour qu'on retire leur part de responsabilité;
tu crois quoi, canti, que les gens ne payent pas leur loyer pour se payer un voyage aux Bahamas avec leur allocation chomage ? il faut arreter de regarder la TV.
Compare les revenus moyens (et celui des locataires, bien plus faibles) et les loyers, et tu comprendras que c'est difficilement explicable qu'il y ait si peu d'impayés.
Si tu n'acceptes pas les lois, tu ne t'engages pas dans une affaire pour ensuite gémir contre les socialos-communistes, surtout quand tu es particulièrement privilégié.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 6224
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#66 Message par Vincent92 » 05 déc. 2017, 19:58

lecriminel a écrit :tu crois quoi, canti, que les gens ne payent pas leur loyer pour se payer un voyage aux Bahamas avec leur allocation chomage ?
Sur deux expériences de mon entourage, ils avaient les moyens de payer puisqu'on a vu des très beaux meubles. Ils ont juste arbitrer (acheter une TV 4K ou payer mon loyer,...). Et ils ont ensuite organisé leur insolvabilité quand la justice leur a demandé de rembourser (mieux vaut ne rien gagner - officiellement en tout cas - que de devoir rembourser son bailleur quand même).
Je ne dis pas qu'il n'arrive pas des cas où le locataire ne paie pas parce qu'il ne peut pas. Mais penser que c'est toujours le cas révèle que tu vis vraiment dans un monde de bisounours.
Se loger et se nourrir sont des besoins vitaux mais personne n'imagine pourtant qu'une personne aille se servir au restaurent ou au supermarché du coin pendant 2 ans gratuitement.
Pour cela, il y a les restos du cœur.
Et ce n'est pas juste les bailleurs qui sont perdant dans ce système. Les locataires (surtout les plus faibles et les plus honnêtes) sont également lésés. Ces quelques pourcents font que les bailleurs ont énormément de mal à faire confiance.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."

Ystava
Messages : 762
Enregistré le : 09 juin 2017, 13:10

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#67 Message par Ystava » 05 déc. 2017, 21:27

wizi a écrit : En zone tendue, je ne pense pas que supprimer les APL permette une baisse de loyer équivalente. Les plus modestes seront tout simplement évincés.
Les plus modestes sont déjà évincés puisqu'il y a toujours des gens qui ont des CDI, gagnent plus qu'eux et/ou ont de meilleurs garants.

alexlyon
Messages : 1264
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#68 Message par alexlyon » 05 déc. 2017, 21:40

lecriminel a écrit :
canti a écrit : ok et en contrepartie la possibilité d'expulser les locataires qui ont un mois de retard de loyer. par une simple plainte et justificatif à la gendarmerie. Récupération des loyers impayés par saisie sur salaire.
parfois j'ai l'impression que l'expulsion fait plus plaisir aux bailleurs que recevoir le loyer,
avec une mentalité pareille, certains n'ont clairement pas les épaules ni la responsabilité pour faire du commerce sur un bien vital, il y a clairement un manque de formation de leur coté. On a affaire à des gamins qui prennent goulument tout ce qu'on leur donne et font un caprice pour qu'on retire leur part de responsabilité;
tu crois quoi, canti, que les gens ne payent pas leur loyer pour se payer un voyage aux Bahamas avec leur allocation chomage ? il faut arreter de regarder la TV.
Compare les revenus moyens (et celui des locataires, bien plus faibles) et les loyers, et tu comprendras que c'est difficilement explicable qu'il y ait si peu d'impayés.
Si tu n'acceptes pas les lois, tu ne t'engages pas dans une affaire pour ensuite gémir contre les socialos-communistes, surtout quand tu es particulièrement privilégié.
Il est louable mais illusoire de chercher à corriger la hiérarchie sociale par la loi.
Les locataires doivent plaire à leurs propriétaires.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 25305
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#69 Message par Gpzzzz » 05 déc. 2017, 22:04

canti a écrit :
Gpzzzz a écrit :
wizi a écrit :
Gpzzzz a écrit : Tout a fait, un loyer a 313€ et 0€ d'APL serait quand même plus intéressant pour la société :-)
Le problème, en zone tendue, c'est qu'avec ce système, les plus modestes auront des conditions de logement indécentes.

Se référer, par exemple dans les romans d'époque, aux situations à Londres à la fin du XIXeme siècle, ou à Paris dans les années 30...

(par ex, je me souviens d'un bouquin où des maisons locatives étaient découpées en pièces d'env 8/9m² avec sanitaires communs sur le palier, qui pouvaient loger une famille d'ouvriers de 4/5 personnes, pour Londres)


En zone tendue, je ne pense pas que supprimer les APL permette une baisse de loyer équivalente. Les plus modestes seront tout simplement évincés. Et connaissant l'être humain, il y aura toujours qqun pour combler le trou en faisant marchand de sommeil.
Ou il y a qques effets de bords mais le gain de pouvoir d achat sera enorme au niveau du pays..
Et la methode actuelle n empeche pas les situations que tu decris..
Pas besoin d aller au 19eme siecle. Londres actuellement et Paris de plus en plus voit ces situations se reproduire...
Quelle est la différence entre ce que tu exposes et une colocation ? Une chambre de 10m2 et des sanitaires en commun (a part qu ils sont pas sur un palier)..
La différence est énorme...les toilettes sur le papier c est devoir sortir de son logement pour faire ses besoins, dans des toilettes qui ne ne t'appartiennent pas... en cas de toilettes sales, difficile de savoir qui les a souillé. L'hiver il fait souvent froid ce n'est absolument pas agréable. Vraiment très dégradant les toilettes sur le palier
Les toilettes sur le palier c est sortir de sa chambre et les partager avec les 3 autres locataires de l étage..
Dans une coloc de 4 personnes, les toilettes dans le 5p c est aussi sortir de sa chambre et aller au wc partagé qui peuvent etre souillé..

Bref je dis pas que c est exactement la meme chose normal nous ne sommes plus au 19eme siecle les conditions de vie ont évolué mais l esprit est la...
4 pauvres qui n ont pas les moyens de se payer mieux et qui vivent dans une surface habitable ridicule avec des wc et une douche a partager...
Si en fait je vois une difference.. a l epoque comme tu le rapelles ces situations etaient considérés comme un signe de pauvreté et de détresse..
Aujourd'hui les rentiers ont reussit a faire croire que ce qui etait de l exploitation avant est devenu un truc hype !! Trop cool la coloc a 4 dans un 75m2 dans le 11eme !!
Ils sont tres fort !! :-)

canti
Messages : 275
Enregistré le : 30 oct. 2015, 13:41

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#70 Message par canti » 05 déc. 2017, 22:39

Gpzzzz a écrit :
Bref je dis pas que c est exactement la meme chose normal nous ne sommes plus au 19eme siecle les conditions de vie ont évolué mais l esprit est la...
4 pauvres qui n ont pas les moyens de se payer mieux et qui vivent dans une surface habitable ridicule avec des wc et une douche a partager...
Si en fait je vois une difference.. a l epoque comme tu le rapelles ces situations etaient considérés comme un signe de pauvreté et de détresse..
Aujourd'hui les rentiers ont reussit a faire croire que ce qui etait de l exploitation avant est devenu un truc hype !! Trop cool la coloc a 4 dans un 75m2 dans le 11eme !!
Ils sont tres fort !! :-)
75m² pour 4 personnes en colocation. Si chacun a sa chambre je ne vois pas le problème...
Quand une famille vit à 4 dans 75m², il y a quelque chose de différents de partager la douche et les WC?
Tu n'invites jamais des amis ? ils n'utilisent jamais tes toilettes ?

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 25305
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#71 Message par Gpzzzz » 05 déc. 2017, 22:45

canti a écrit :
Gpzzzz a écrit :
Bref je dis pas que c est exactement la meme chose normal nous ne sommes plus au 19eme siecle les conditions de vie ont évolué mais l esprit est la...
4 pauvres qui n ont pas les moyens de se payer mieux et qui vivent dans une surface habitable ridicule avec des wc et une douche a partager...
Si en fait je vois une difference.. a l epoque comme tu le rapelles ces situations etaient considérés comme un signe de pauvreté et de détresse..
Aujourd'hui les rentiers ont reussit a faire croire que ce qui etait de l exploitation avant est devenu un truc hype !! Trop cool la coloc a 4 dans un 75m2 dans le 11eme !!
Ils sont tres fort !! :-)
75m² pour 4 personnes en colocation. Si chacun a sa chambre je ne vois pas le problème...
Quand une famille vit à 4 dans 75m², il y a quelque chose de différents de partager la douche et les WC?
Tu n'invites jamais des amis ? ils n'utilisent jamais tes toilettes ?
Bah au 19eme siecle chacun avait sa chambre de 10m2 aussi.. et le couloir desservait les toilettes communes..

Quest ce que la famille de 4 personnes et les amis viennent faire ici ? Pas compris ^^

canti
Messages : 275
Enregistré le : 30 oct. 2015, 13:41

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#72 Message par canti » 05 déc. 2017, 22:52

lecriminel a écrit :
canti a écrit : ok et en contrepartie la possibilité d'expulser les locataires qui ont un mois de retard de loyer. par une simple plainte et justificatif à la gendarmerie. Récupération des loyers impayés par saisie sur salaire.
parfois j'ai l'impression que l'expulsion fait plus plaisir aux bailleurs que recevoir le loyer,
avec une mentalité pareille, certains n'ont clairement pas les épaules ni la responsabilité pour faire du commerce sur un bien vital, il y a clairement un manque de formation de leur coté. On a affaire à des gamins qui prennent goulument tout ce qu'on leur donne et font un caprice pour qu'on retire leur part de responsabilité;
tu crois quoi, canti, que les gens ne payent pas leur loyer pour se payer un voyage aux Bahamas avec leur allocation chomage ? il faut arreter de regarder la TV.
Compare les revenus moyens (et celui des locataires, bien plus faibles) et les loyers, et tu comprendras que c'est difficilement explicable qu'il y ait si peu d'impayés.
Si tu n'acceptes pas les lois, tu ne t'engages pas dans une affaire pour ensuite gémir contre les socialos-communistes, surtout quand tu es particulièrement privilégié.
Toujours autant de haine dans tes propos envers les propriétaires. Maintenant les propriétaires sont des personnes qui ne sont pas formées....
Oui je pense que ça doit faire plaisir d'expulser des personnes qui n'ont pas payé leur loyers depuis plus de 1 an.
Si les locataires ont signé un contrat de bail, ils doivent en respecter les termes, c'est la loi.
Malheureusement le délai pour les propriétaires de faire valoir leur droit sont bien trop longs.

J'ai encore l'exemple d'un ami qui a acheté l'appartement d'une vieille dame malade qui vivait dans le sud de la france.
Elle le vendait car cela faisait plus de 1 an que le locataire ne payait plus son loyer. Elle a réussi finalement à le virer car il souhaitait aller dans un logement social mais pour cela, il avait besoin d'une lettre de sa propriétaire qu'il était à jour dans ses loyers. Il lui a expressément dit qu'elle doit faire la lettre ou il continue de vivre dans son logement. UNE VERITABLE HONTE!!

Donc oui, vous pouvez continuer vos discours humanistes. Ca me passe au dessus!

canti
Messages : 275
Enregistré le : 30 oct. 2015, 13:41

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#73 Message par canti » 05 déc. 2017, 22:56

Gpzzzz a écrit :
canti a écrit :
Gpzzzz a écrit :
Bref je dis pas que c est exactement la meme chose normal nous ne sommes plus au 19eme siecle les conditions de vie ont évolué mais l esprit est la...
4 pauvres qui n ont pas les moyens de se payer mieux et qui vivent dans une surface habitable ridicule avec des wc et une douche a partager...
Si en fait je vois une difference.. a l epoque comme tu le rapelles ces situations etaient considérés comme un signe de pauvreté et de détresse..
Aujourd'hui les rentiers ont reussit a faire croire que ce qui etait de l exploitation avant est devenu un truc hype !! Trop cool la coloc a 4 dans un 75m2 dans le 11eme !!
Ils sont tres fort !! :-)
75m² pour 4 personnes en colocation. Si chacun a sa chambre je ne vois pas le problème...
Quand une famille vit à 4 dans 75m², il y a quelque chose de différents de partager la douche et les WC?
Tu n'invites jamais des amis ? ils n'utilisent jamais tes toilettes ?
Bah au 19eme siecle chacun avait sa chambre de 10m2 aussi.. et le couloir desservait les toilettes communes..

Quest ce que la famille de 4 personnes et les amis viennent faire ici ? Pas compris ^^
tu me parles de la coloc dans 75m² à 4 personnes. Cela ne me semble pas être un signe de pauvreté mais tout à fait normal. Surtout à Paris qui manque cruellement de logements.Dans une période où l'écologie prends une importance grandissante, c'est un geste citoyen.
Pour moi, tu partages de la même facon les toilettes et la Salle de Bain, dans une famille de 4 personnes que 4 personnes qui louent ensemble un appartement

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 25305
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#74 Message par Gpzzzz » 05 déc. 2017, 23:06

canti a écrit :
Gpzzzz a écrit :
canti a écrit :
Gpzzzz a écrit :
Bref je dis pas que c est exactement la meme chose normal nous ne sommes plus au 19eme siecle les conditions de vie ont évolué mais l esprit est la...
4 pauvres qui n ont pas les moyens de se payer mieux et qui vivent dans une surface habitable ridicule avec des wc et une douche a partager...
Si en fait je vois une difference.. a l epoque comme tu le rapelles ces situations etaient considérés comme un signe de pauvreté et de détresse..
Aujourd'hui les rentiers ont reussit a faire croire que ce qui etait de l exploitation avant est devenu un truc hype !! Trop cool la coloc a 4 dans un 75m2 dans le 11eme !!
Ils sont tres fort !! :-)
75m² pour 4 personnes en colocation. Si chacun a sa chambre je ne vois pas le problème...
Quand une famille vit à 4 dans 75m², il y a quelque chose de différents de partager la douche et les WC?
Tu n'invites jamais des amis ? ils n'utilisent jamais tes toilettes ?
Bah au 19eme siecle chacun avait sa chambre de 10m2 aussi.. et le couloir desservait les toilettes communes..

Quest ce que la famille de 4 personnes et les amis viennent faire ici ? Pas compris ^^
tu me parles de la coloc dans 75m² à 4 personnes ne me semblent pas être un signe de pauvreté mais tout à fait normal. Surtout à Paris qui manque cruellement de logements.
Pour moi, tu partages de la même facon les toilettes et la Salle de Bain, dans une famille de 4 personnes que 4 personnes qui louent ensemble un appartement
En fait c est meme pire que ce que je pensais, tu ne comprends meme pas ce que je veux dire..
C est exactement ce que je disais dans mon 1er post, le plus fort c est que les rentiers ont fait croire que la colocation avec des inconnus etait quelque chose de hype et fashion au 21eme siècle.. avoir une chambre de 10m2 et des chiottes en commun c est NORMAL comme tu dis..
Mais dans le fonds quelle est la difference avec les chambres de 10m2 sur un palier et des chiottes en commun il y a 200ans ? A l epoque aussi les 4 personnes partageaient leur chiotte et leur sdb.. exactement de la meme facon.. donc porquoi tu trouvais ca miserable il y a 200ans et acceptable aujourd'hui ??

Je le repete une 3eme fois car j ai l impression que tu ne comprends pas ^^
Modifié en dernier par Gpzzzz le 05 déc. 2017, 23:13, modifié 1 fois.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 13257
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#75 Message par kamoulox » 05 déc. 2017, 23:11

Non la coloc n’est pas normale. Quand on débute dans la vie avec peu de moyens pourquoi pas, ou suite à un nouveau départ, dans une nouvelle ville ou pays , ça permets de faire des rencontres. Il n’y a jamais eu autant de personnes seules au jour d’aujourd’hui...

Mais quand tu as un job, j’estime que soit c’est une volonté perso mais ca ne dure qu’un temps , tes supers colocs finiront par se caser et partir pour fonder leur famille.

Ou soit tu es pauvre et pas les moyens d’avoir un logement à un endroit x.


Par contre je suis d’accord au dessus, j’ai toujours payé mon loyer en temps et en heure. Et je ne roulais pas sur l’or , je faisais attention de payer mon loyer , Comme des millions de français.

Le problème n’est pas que le locataire soit trop protégé (j’imagine mal mettre dehors une famille en difficulté en plein hiver) mais qu’une partie certes minime se permette sous couvert de la loi à squatter , ne plus payer voir dégrader un logement.

Il suffit d’aller sur Twitter ou le net ou être propriétaire est un statut de nanti , de riche.
J’aimerais l’être, riche.

canti
Messages : 275
Enregistré le : 30 oct. 2015, 13:41

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#76 Message par canti » 05 déc. 2017, 23:16

Gpzzzz a écrit : En fait c est meme pire que ce que je pensais, tu ne comprends meme pas ce aue je veux dire..
C est exactement ce que je disais dans mon 1er post, le plus fort c est que les rentiers ont fait croire que la colocation avec des inconnus etait quelque chose de hype et fashion au 21eme siècle.. avoir une chambre de 10m2 et des chiottes en commun c est NORMAL comme tu dis..
Mais dans le fonds quelle est la difference avec les chambres de 10m2 sur un palier et des chiottes en commun il y a 200ans ?
Je le repete une 3eme fois car j ai l impression que tu ne comprends pas ^^
Entre vivre dans un appartement de 75m² et une chambre de 10m². Il y a une sacrée différence, non ?
Dans l'appartement de 75m² tu as beaucoup plus de confort. Une vraie salle de bain,des toilettes, une cuisine pour cuisinier.
De l'espace...
Et surtout l'histoire par rapport à il y a 200 ans....
il y a 200 ans on mangeait vraiment mieux, des vrais produits de la nature. L'air n'était pas pollué et puis tu pouvais boire sans risque l'eau de la rivière.
Mais tu sais il y a 200 ans, à 40 ans tu étais déjà un vieillard.
Donc le parallèle entre la chambre de 10m² il y a 200 ans et la colocation de maintenant, je vois pas trop...

mais bon ça doit être moi ^^

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 25305
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#77 Message par Gpzzzz » 05 déc. 2017, 23:37

canti a écrit :
Gpzzzz a écrit : En fait c est meme pire que ce que je pensais, tu ne comprends meme pas ce aue je veux dire..
C est exactement ce que je disais dans mon 1er post, le plus fort c est que les rentiers ont fait croire que la colocation avec des inconnus etait quelque chose de hype et fashion au 21eme siècle.. avoir une chambre de 10m2 et des chiottes en commun c est NORMAL comme tu dis..
Mais dans le fonds quelle est la difference avec les chambres de 10m2 sur un palier et des chiottes en commun il y a 200ans ?
Je le repete une 3eme fois car j ai l impression que tu ne comprends pas ^^
Entre vivre dans un appartement de 75m² et une chambre de 10m². Il y a une sacrée différence, non ?
Dans l'appartement de 75m² tu as beaucoup plus de confort. Une vraie salle de bain,des toilettes, une cuisine pour cuisinier.
De l'espace...
Et surtout l'histoire par rapport à il y a 200 ans....
il y a 200 ans on mangeait vraiment mieux, des vrais produits de la nature. L'air n'était pas pollué et puis tu pouvais boire sans risque l'eau de la rivière.
Mais tu sais il y a 200 ans, à 40 ans tu étais déjà un vieillard.
Donc le parallèle entre la chambre de 10m² il y a 200 ans et la colocation de maintenant, je vois pas trop...

mais bon ça doit être moi ^^
Je te confirme c est bien toi ^^
Tu me parles de confort, de cuisine, de salle de bain qui font que la coloc du 21eme siecle est autrement plus confortable... oui c est évident !!
mais les gens qui avaient un appartement a eux il y a 200ans n avait pas tout ca !! Ils avaient eux aussi les chiottes sur le palier !

Donc je répète une derniere fois, la chambre de bonne que tu evoquais il y a 200ans c est exactement le meme statut social que la coloc d aujourd'hui..
Des pauvres qui ne peuvent pas se loger individuellement et doivent partager avec des inconnus leur espace de vie... bien sur le confort est plus important 200ans plus tard, dans la coloc ils ont le wifi et micro onde mais ils vont chier sur le meme chiotte et c est pas celui que tu partages avec ta femme et tes enfants..

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 13257
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#78 Message par kamoulox » 05 déc. 2017, 23:40

Il y a 200 ans les cours d’eau était massive t pollués en zone urbaines , l’industrialisation y rejetait tout et n’importe quoi et beaucoup de mercure par exemple.

La pollution atmosphérique était égale sinon pire à paris ou Londres. Pas de voitures non, mais chaque foyer de l’époque se chauffait... au charbon! Et qu’est ce que tu as quand tu brûles du charbon? Du souffre! Doc l’air était loin d’être pur.

Pour la bouffe ok, c’était bio, encore fallait il avoir les moyens de manger...

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12201
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#79 Message par cashisking » 06 déc. 2017, 09:06

Vincent92 a écrit :Se loger et se nourrir sont des besoins vitaux mais personne n'imagine pourtant qu'une personne aille se servir au restaurent ou au supermarché du coin pendant 2 ans gratuitement.
Mais +1.

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12201
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#80 Message par cashisking » 06 déc. 2017, 09:13

lecriminel a écrit :On a affaire à des gamins qui prennent goulument tout ce qu'on leur donne et font un caprice pour qu'on retire leur part de responsabilité.
Toi aussi deviens bailleur ! :mrgreen:
Ça a l'air fun et lucratif.

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 5680
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#81 Message par crispus » 06 déc. 2017, 09:27

cashisking a écrit :
Vincent92 a écrit :Se loger et se nourrir sont des besoins vitaux mais personne n'imagine pourtant qu'une personne aille se servir au restaurent ou au supermarché du coin pendant 2 ans gratuitement.
Mais +1.
Eh oui, un monde sans vénalité c'est tout bonnement impensable. On se demande comment faisaient nos ancêtres avant l'invention de l'argent :roll:

Avatar du membre
Praséodyme
+
+
Messages : 2908
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#82 Message par Praséodyme » 06 déc. 2017, 10:12

crispus a écrit :
cashisking a écrit :
Vincent92 a écrit :Se loger et se nourrir sont des besoins vitaux mais personne n'imagine pourtant qu'une personne aille se servir au restaurent ou au supermarché du coin pendant 2 ans gratuitement.
Mais +1.
Eh oui, un monde sans vénalité c'est tout bonnement impensable. On se demande comment faisaient nos ancêtres avant l'invention de l'argent :roll:
Ils troquaient, mais c'était beaucoup plus compliqué pour fixer des prix.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 18127
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#83 Message par lecriminel » 06 déc. 2017, 10:34

cashisking a écrit :
lecriminel a écrit :On a affaire à des gamins qui prennent goulument tout ce qu'on leur donne et font un caprice pour qu'on retire leur part de responsabilité.
Toi aussi deviens bailleur ! :mrgreen:
Ça a l'air fun et lucratif.
c'est tellement lucratif et avantagé que des gens payent des prix pas croyables pour l'etre;
sauf qu'en ce faisant (payant trop cher) ils perdent tous leurs avantages,
et quand ils ont le malheur d'avoir un impayé (cas pourtant prévu avec des règles claires),
les candidats aux Darwin awards t'expliquent que c'est pas juste, qu'il faut refaire les lois à leur mesure. Pitoyable. Je n'aime pas les mendiants en général et encore moins ceux qui ont la bouche pleine, c'est du plus mauvais effet.
évidemment, je ne défends pas les escrocs qui s'y soustraient volontairement
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 5680
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#84 Message par crispus » 06 déc. 2017, 10:38

Praséodyme a écrit :Ils troquaient, mais c'était beaucoup plus compliqué pour fixer des prix.
Idée fausse colportée par Adam Smith entre autres.
Voir la série Arte "Capitalisme"

Dans les sociétés dites "primitives", on fonctionne par réciprocité : je te donne ce dont tu as besoin aujourd'hui, tu me donneras ce dont j'aurais besoin plus tard. Le "code d'honneur" remplace le contrat (qui vous l'aurez remarqué ne protège que rarement les gens honnêtes).
Ça marche très bien à l'échelle locale : le "profiteur" est vite démasqué et se retrouve vite isolé.

Ça se gâte quand on commence à échanger avec des barbares... Au final ce sont eux qui ont imposé des règles à leur avantage.

Citation attribuée à Luther : "Les hommes droits n'ont pas besoin de conclure une alliance. Les autres sont incapables de la respecter". :mrgreen:

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 8979
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#85 Message par clairette2 » 06 déc. 2017, 10:51

Nouvelle règle en défaveur des propriétaires bailleurs, et en faveur des locataires/
Je viens de découvrir cela : si un bien est vendu occupé, l'acheteur devra aller au terme du bail en cours, ET rajouter un bail de 3 ans.
C'est ce que vient de nous dire une agence immo à qui nous avons demandé d'estimer un studio, dans le cadre d'une succession (mon père... :cry: ).
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12201
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#86 Message par cashisking » 06 déc. 2017, 10:54

clairette2 a écrit :si un bien est vendu occupé, l'acheteur devra aller au terme du bail en cours, ET rajouter un bail de 3 ans.
Attends une seconde lecriminel va te démontrer que c'est en faveur des salauds de proprios.

Indécis
~~+
~~+
Messages : 7556
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#87 Message par Indécis » 06 déc. 2017, 10:59

cashisking a écrit :
clairette2 a écrit :si un bien est vendu occupé, l'acheteur devra aller au terme du bail en cours, ET rajouter un bail de 3 ans.
Attends une seconde lecriminel va te démontrer que c'est en faveur des salauds de proprios.
Cela ne sert à rien de discuter avec lecriminel qui est dans la pure idéologie...
C'est le même bien sûr qui va pleurer sur les loyers trop chers ou sur les trop nombreuses garanties demandées par le bailleur ou sur l'exclusion de profils "atypiques" car trop risqué...

Bref, encore une fois, "Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes."
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 18127
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#88 Message par lecriminel » 06 déc. 2017, 11:25

Indécis a écrit : Cela ne sert à rien de discuter avec lecriminel qui est dans la pure idéologie...
C'est le même bien sûr qui va pleurer sur les loyers trop chers
si,si, il y en a qui veulent les loyers chers et toutes les lois et avantages en leur faveur,
nous sommes d'accord, ils sont ridicules
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 7581
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#89 Message par optimus maximus » 06 déc. 2017, 11:34

clairette2 a écrit :Nouvelle règle en défaveur des propriétaires bailleurs, et en faveur des locataires/
Je viens de découvrir cela : si un bien est vendu occupé, l'acheteur devra aller au terme du bail en cours, ET rajouter un bail de 3 ans.
C'est ce que vient de nous dire une agence immo à qui nous avons demandé d'estimer un studio, dans le cadre d'une succession (mon père... :cry: ).
D'où est-ce que ça sort ?

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 8979
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#90 Message par clairette2 » 06 déc. 2017, 11:39

optimus maximus a écrit :
clairette2 a écrit :Nouvelle règle en défaveur des propriétaires bailleurs, et en faveur des locataires/
Je viens de découvrir cela : si un bien est vendu occupé, l'acheteur devra aller au terme du bail en cours, ET rajouter un bail de 3 ans.
C'est ce que vient de nous dire une agence immo à qui nous avons demandé d'estimer un studio, dans le cadre d'une succession (mon père... :cry: ).
D'où est-ce que ça sort ?
Je n'ai pas réussi à trouver le texte de loi, mais l'agence l'a écrit noir sur blanc sur l'évaluation :
• LOUE JUSQU AU 30 JUIN 2020
• EN CAS DE VENTE OCCUPEE
RECONDUCTION DU BAIL
JUSQU EN 2023
. Ca doit être qq part dans la loi ALUR.

Par ailleurs, au gré des recherches, j'ai cru comprendre qu'un bailleur qui veut récupérer son bien our son usage perso doit dorénavant informer le locataire 2 ans avant la fin du bail. A vérifier...
Modifié en dernier par clairette2 le 06 déc. 2017, 11:54, modifié 1 fois.
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12201
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#91 Message par cashisking » 06 déc. 2017, 11:52

clairette2 a écrit :Par ailleurs, au gré des recherches, j'ai cru comprendre qu'un bailleur qui veut récupérer son bien pour son usage perso doit dorénavant informer le locataire 2 ans avant la fin du bail. A vérifier...
Encore un effort et il devra demander au locataire en place la permission de vendre.

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 5680
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#92 Message par crispus » 06 déc. 2017, 12:10

La loi ALUR ait la distinction entre le bien vendu dans le but de constituer une RP ou RS pour l'acheteur, et un autre vendu occupé à un nouveau bailleur,

Dans le premier cas, le proprio donne au locataire un congé pour vente, et l'acheteur récupère le bien à la fin du bail en cours. Le locataire a alors la possibilité d'acheter le bien.
Dans le deuxième, l'acheteur conclut en fait un bail tacite de 3 ans à compter de l'acte d'achat. En contrepartie, le locataire ne peut préempter.

Amha ce texte vise à éviter les abus : auparavant il était possible de s'entendre avec le vendeur pour acheter loué un bien à moins d'un an de la fin du bail, et de donner ensuite congé au locataire sans qu'il puisse bénéficier d'une possibilité d'achat.

Cette histoire de 5 ans est abusive. Elle montre à quel point l'AI a creusé le sujet !

Bref, il est toujours possible de récupérer le bien avant : il suffit que le vendeur envoie une LRAR à son locataire.

remy51
troll un peu lourd
Messages : 2945
Enregistré le : 29 mai 2014, 19:57

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#93 Message par remy51 » 06 déc. 2017, 12:14

Tout ça fera une sélection sur les bailleurs et ceux qui resteront 8) tireront plus de bénefs 8)
Indécis :": "J'avoue, je suis un troll, mais c'est parce que ma vie est misérable et pitoyable ..."
Indécis :"pourquoi je n'ai pas d'enfant ? je n'ai pas le droit de me reproduire tout simplement"

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 25305
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#94 Message par Gpzzzz » 06 déc. 2017, 13:19

clairette2 a écrit :Nouvelle règle en défaveur des propriétaires bailleurs, et en faveur des locataires/
Je viens de découvrir cela : si un bien est vendu occupé, l'acheteur devra aller au terme du bail en cours, ET rajouter un bail de 3 ans.
C'est ce que vient de nous dire une agence immo à qui nous avons demandé d'estimer un studio, dans le cadre d'une succession (mon père... :cry: ).
Loi alur ca date !

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 8979
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#95 Message par clairette2 » 06 déc. 2017, 17:26

crispus a écrit :La loi ALUR ait la distinction entre le bien vendu dans le but de constituer une RP ou RS pour l'acheteur, et un autre vendu occupé à un nouveau bailleur,

Dans le premier cas, le proprio donne au locataire un congé pour vente, et l'acheteur récupère le bien à la fin du bail en cours. Le locataire a alors la possibilité d'acheter le bien.
Dans le deuxième, l'acheteur conclut en fait un bail tacite de 3 ans à compter de l'acte d'achat. En contrepartie, le locataire ne peut préempter.

Amha ce texte vise à éviter les abus : auparavant il était possible de s'entendre avec le vendeur pour acheter loué un bien à moins d'un an de la fin du bail, et de donner ensuite congé au locataire sans qu'il puisse bénéficier d'une possibilité d'achat.

Cette histoire de 5 ans est abusive. Elle montre à quel point l'AI a creusé le sujet !

Bref, il est toujours possible de récupérer le bien avant : il suffit que le vendeur envoie une LRAR à son locataire.
Excuse moi, mais si je comprend bien, tout cela n'a pour seul intérêt que d'éviter qu'un locataire soit évincé d'une vente ? Ca ne doit pourtant pas être très fréquent, des acheteurs qui cherchent une RP et sont prets à attendre 1 an pour pouvoir l'occuper... En plus, cela veut dire qu'il faut tomber au bon moment du bail...

Et dans notre cas, si nous souhaitons vendre ce studio, nous devons juste donner congé pour vente au plus tard 6 mois avant la fin du bail. Donc on pourrait le vendre vide en 2020 (le bail vient de repartir pour 3 ans) comme avant ?
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 6224
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#96 Message par Vincent92 » 06 déc. 2017, 17:35

crispus a écrit :
cashisking a écrit :
Vincent92 a écrit :Se loger et se nourrir sont des besoins vitaux mais personne n'imagine pourtant qu'une personne aille se servir au restaurent ou au supermarché du coin pendant 2 ans gratuitement.
Mais +1.
Eh oui, un monde sans vénalité c'est tout bonnement impensable. On se demande comment faisaient nos ancêtres avant l'invention de l'argent :roll:
Ca existe encore les personnes qui donnent et qui ne veulent rien (financièrement en tout cas) en retour. Il y a plein d'associations pour ca. Pour la nourriture, il y a par exemple les resto du coeur et pour le logement il y a l’abbé pierre.
Maintenant, quand c'est clair qu'on doit payer, qu'il y a le prix voir qu'on signe un contrat, pas la peine de faire l'outré, nous sortir comment les sociétés faisaient il y a 1000 ans ou de crier à l'individualisme. Il faut payer ou passer son chemin, point barre.
Modifié en dernier par Vincent92 le 06 déc. 2017, 17:38, modifié 1 fois.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 25305
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#97 Message par Gpzzzz » 06 déc. 2017, 17:38

clairette2 a écrit :
crispus a écrit :La loi ALUR ait la distinction entre le bien vendu dans le but de constituer une RP ou RS pour l'acheteur, et un autre vendu occupé à un nouveau bailleur,

Dans le premier cas, le proprio donne au locataire un congé pour vente, et l'acheteur récupère le bien à la fin du bail en cours. Le locataire a alors la possibilité d'acheter le bien.
Dans le deuxième, l'acheteur conclut en fait un bail tacite de 3 ans à compter de l'acte d'achat. En contrepartie, le locataire ne peut préempter.

Amha ce texte vise à éviter les abus : auparavant il était possible de s'entendre avec le vendeur pour acheter loué un bien à moins d'un an de la fin du bail, et de donner ensuite congé au locataire sans qu'il puisse bénéficier d'une possibilité d'achat.

Cette histoire de 5 ans est abusive. Elle montre à quel point l'AI a creusé le sujet !

Bref, il est toujours possible de récupérer le bien avant : il suffit que le vendeur envoie une LRAR à son locataire.
Excuse moi, mais si je comprend bien, tout cela n'a pour seul intérêt que d'éviter qu'un locataire soit évincé d'une vente ? Ca ne doit pourtant pas être très fréquent, des acheteurs qui cherchent une RP et sont prets à attendre 1 an pour pouvoir l'occuper... En plus, cela veut dire qu'il faut tomber au bon moment du bail...

Et dans notre cas, si nous souhaitons vendre ce studio, nous devons juste donner congé pour vente au plus tard 6 mois avant la fin du bail. Donc on pourrait le vendre vide en 2020 (le bail vient de repartir pour 3 ans) comme avant ?
Oui ca ne concerne que les gens qui voulaient acheter moins cher car occupé et recuperer le bien apres..
Dans ton cas soit tu vends occupé a un autre investisseur soit tu donneras dans 3ans le congés pour vente comme avant.

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 8979
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#98 Message par clairette2 » 06 déc. 2017, 19:27

Merci Gpzzzz, je comprends mieux.
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 18127
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#99 Message par lecriminel » 06 déc. 2017, 19:32

Vincent92 a écrit : Maintenant, quand c'est clair qu'on doit payer, qu'il y a le prix voir qu'on signe un contrat, pas la peine de faire l'outré, nous sortir comment les sociétés faisaient il y a 1000 ans ou de crier à l'individualisme. Il faut payer ou passer son chemin, point barre.
ceux qui font l'outré ne le font pas sur le prix, mais sur les règles établies et claires (on peut bien sûr regretter la lenteur de la justice et si on regarde par le petit bout de la lorgnette il y a effectivement une partie défavorable au bailleur)
Il faut les suivre ou passer son chemin.
Si tu n'en es capable, ne fais pas bailleur pour ensuite faire ton caliméro (je dis tu mais je ne m'adresse pas à toi)
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 6224
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Le marché locatif privé est en chute libre

#100 Message par Vincent92 » 06 déc. 2017, 19:43

lecriminel a écrit :
Vincent92 a écrit : Maintenant, quand c'est clair qu'on doit payer, qu'il y a le prix voir qu'on signe un contrat, pas la peine de faire l'outré, nous sortir comment les sociétés faisaient il y a 1000 ans ou de crier à l'individualisme. Il faut payer ou passer son chemin, point barre.
ceux qui font l'outré ne le font pas sur le prix, mais sur les règles établies et claires (on peut bien sûr regretter la lenteur de la justice et si on regarde par le petit bout de la lorgnette il y a effectivement une partie défavorable au bailleur)
Il faut les suivre ou passer son chemin.
Si tu n'en es capable, ne fais pas bailleur pour ensuite faire ton caliméro (je dis tu mais je ne m'adresse pas à toi)
Tout le problème est dans ce que j'ai souligné. Que certaines personnes qui ne respectent pas la loi puissent continuer à le faire pendant plusieurs mois/années. Et surtout, car c'est encore pire, qu'il y ait des gens qui trouvent cela normal.
Le principal problème ne vient pas de la période pendant laquelle il n'est pas possible de sortir un locataire. Sur ce point, je ne suis pas d'accord mais à la limite je peux en comprendre la logique.
Modifié en dernier par Vincent92 le 06 déc. 2017, 19:47, modifié 2 fois.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."

Répondre