Bulle Immobilière

Forum de discussion concernant l'immobilier
Nous sommes actuellement le 18 Juin 2018, 20:04

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 137 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
MessagePublié: 22 Jan 2018, 12:02 
Hors-ligne
-+
-+

Inscrit(e) le : 20 Mars 2014, 22:15
Message(s) : 2353
sequoia a écrit:
Enfin, plus sérieusement, un bidonville s'installant à côté de chez toi, anarchique et violant toutes les règles de sécurité, incendie par exemple, ce n'est pas non plus très digne d'un pays civilisé.

Des centaines de milliers de SDF, des travailleurs qui dorment dans leur voiture, est-ce plus digne ?


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 12:09 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 09 Fév 2014, 09:40
Message(s) : 254
Ben92 a écrit:
sequoia a écrit:
Enfin, plus sérieusement, un bidonville s'installant à côté de chez toi, anarchique et violant toutes les règles de sécurité, incendie par exemple, ce n'est pas non plus très digne d'un pays civilisé.

Des centaines de milliers de SDF, des travailleurs qui dorment dans leur voiture, est-ce plus digne ?


Non. Mais cela ne rend pas plus crédible ta proposition de pays du tiers monde, surtout si tu considères que ça remplace les HLM.
J'ai évoqué plus haut une possibilité à peu près propre, s'ajoutant à ce qui existe déjà.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 12:16 
En ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 26 Juil 2015, 09:27
Message(s) : 1054
Localisation : Antananarivo - Madagascar
tonysonic a écrit:
L2L a écrit:

Nous sommes dans un système :

- Qui ne peut plus intégrer tout le monde
- Mais qui dans le même temps refuse que les gens vivent hors système (interdiction des Yourtes, mise en place de normes à la *** obligeant de passer par des entreprises du système etc...)

Donc il y a deux alternatives :

- On oblige les gens à vivre dans le système mais à ce moment il faut pouvoir intégrer tout le monde, quitte à faire de l'assistanat
- On laisse les gens qui ne sont plus capable de vivre dans le système vivre à la marge et on leur fout la paix


On leur fout la paix et ce sera comme les bidons villes de RIO, avec Mafia et violence et les gens vivant normalement se feront agresser s'ils s'approchent trop près des bidons villes et quand ceux qui vivront dans les bidons villes n'auront plus d'argent, ils iront en ville tuer et voler les gens ...

C'est comme cela que ça se passe au brésil, merci pour la future société Française...


Pourquoi comparer avec Rio ?

A Madagascar, des bidonvilles se sont formé et la mafia ne s'y est pas installé par exemple.

Certains bidonvilles gèrent eux même leur sécurité, fixe leur règle avec des systèmes de sage qui tranchent lors de conflit.

Alors bien entendu, le voleur qui s'y fait attraper en flagrant délit passera rarement par la case justice et finira lynché, mais bon.

Les bidonvilles de Rio sont plus à rapprocher à ce qu'il est en train de se passer dans nos cités banlieusardes.

Mais pourquoi ?

Parce que la police n'y fout plus les pieds, mais qu'on a interdit aux habitants de ces cités de faire eux-même règner leur ordre. De ce fait, les gang, mafia, trafiquants etc...pouvaient y prospérer sans crainte ni de la police, ni des habitants de ces quartiers qui ne pouvaient rien faire.

Et nous sommes en train d'atteindre un point de non retour.


Maintenant on, peut aussi faire en sorte que tout le monde intègre le "système". Mais il faut alors accepter que les productifs partagent avec les non productifs, vu que l'on a plus rien à proppser à ces derniers comme emploi.

Mais il faut aussi d'accepter de fermer les frontières et de ne plus laisser rentrer d'étrangers dans le sens ou pour le moment le système n'arrive pas à absorber, ou en tout cas a du mal à absorber les personnes non productives déjà sur son territoire, et que donc si on en rajoute, l'équilibre sera très vite rompue et on arriverait à la première situation mais sans aucun contrôle.

_________________
henryG a écrit:
Il ne faut pas griller le robot, c est un infiltré , il a peu de pouvoir.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 12:18 
Hors-ligne
-+
-+

Inscrit(e) le : 20 Mars 2014, 22:15
Message(s) : 2353
sequoia a écrit:
Non. Mais cela ne rend pas plus crédible ta proposition de pays du tiers monde, surtout si tu considères que ça remplace les HLM.
J'ai évoqué plus haut une possibilité à peu près propre, s'ajoutant à ce qui existe déjà.

Le coût initial d'une caravane est trop élevé pour beaucoup de gens précaires. Dans un bidonville, tu peux construire un début d'habitation (quelques planches et un bout de tôle pour le toit) à très peu de frais, et l'améliorer au fil du temps. C'est beaucoup plus évolutif qu'une caravane.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 12:39 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 10 Déc 2016, 11:40
Message(s) : 37
Ben92 a écrit:
sequoia a écrit:
Non. Mais cela ne rend pas plus crédible ta proposition de pays du tiers monde, surtout si tu considères que ça remplace les HLM.
J'ai évoqué plus haut une possibilité à peu près propre, s'ajoutant à ce qui existe déjà.

Le coût initial d'une caravane est trop élevé pour beaucoup de gens précaires. Dans un bidonville, tu peux construire un début d'habitation (quelques planches et un bout de tôle pour le toit) à très peu de frais, et l'améliorer au fil du temps. C'est beaucoup plus évolutif qu'une caravane.


:shock: :shock: :shock:

Même en Allemagne de l'est, les gens vivaient pas dans des bidonvilles.
Le capitalisme, y'a pas à dire, ça fait envie. :|


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 12:48 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 03 Sep 2015, 09:18
Message(s) : 386
Localisation : Paris
Elliott a écrit:

Le capitalisme, y'a pas à dire, ça fait envie. :|


Je pense que le Capitalisme est devenue une vraie plaie pour le bien-être humain, c'est clair, le toujours plus, consommer toujours plus ... dépenser, dépenser, etc ... on appauvrit les faibles et on enrichit les très riches et intouchables...

toute façon, si vous avez déjà pris le Périph ou êtes sortis en voiture de paris, il y a déjà plein de bidonvilles partout autour de l'autoroute ... c'est même choquant ... on les a déjà nos bidonvilles ... :shock:


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 13:14 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 20 Mai 2005, 20:42
Message(s) : 12113
Localisation : Ile de France Ouest
Elliott a écrit:
Même en Allemagne de l'est, les gens vivaient pas dans des bidonvilles.
Le capitalisme, y'a pas à dire, ça fait envie. :|

Du coup tu vas aller vivre au Venezuela, à Cuba ou en Corée du Nord ?


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 13:14 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 14 Nov 2014, 23:00
Message(s) : 7248
Ben92 a écrit:
tonysonic a écrit:
Ben92 a écrit:
Et oui, la violence est inévitable dans les sociétés multiculturelles...
Je pense que ça serait moins pire en France car il y a le RSA et les allocs.

Tu crois le RSA suffit à calmer les esprits ? Tu es plus idéaliste que moi finalement :wink:

Certes non. Mais la France n'est pas le Brésil, pas encore. Des bidonvilles "à la française" mieux encadrés et surveillés que les favelas de Rio, avec moins de pauvreté du fait du RSA, on n'arriverait probablement pas au même taux d'homicides qu'au Brésil (62000 homicides par an au Brésil).
Le bidonville de Nanterre pendant la guerre d'Algérie, ça craignait bien.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 13:38 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 09 Fév 2014, 09:40
Message(s) : 254
Ben92 a écrit:
sequoia a écrit:
Non. Mais cela ne rend pas plus crédible ta proposition de pays du tiers monde, surtout si tu considères que ça remplace les HLM.
J'ai évoqué plus haut une possibilité à peu près propre, s'ajoutant à ce qui existe déjà.

Le coût initial d'une caravane est trop élevé pour beaucoup de gens précaires.
...

Le message initial ne parle pas que de gens aux RSA (et pas du tout de SDF désocialisés), mais aussi de personnes qui peuvent a priori payer un loyer, donc disposant quand même de quelques moyens, mais qui ont du mal à se caser parce que leur emploi n'est pas stable, ou que leur revenu n'atteint pas trois loyers.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 13:44 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 10 Déc 2016, 11:40
Message(s) : 37
cashisking a écrit:
Elliott a écrit:
Même en Allemagne de l'est, les gens vivaient pas dans des bidonvilles.
Le capitalisme, y'a pas à dire, ça fait envie. :|

Du coup tu vas aller vivre au Venezuela, à Cuba ou en Corée du Nord ?


La RDA existerait encore, je serais peut-être en train de faire mes valises pour y aller. Mais ce n'est plus possible, malheureusement. :(

Sinon, là, je réfléchis sérieusement à quitter l'IdF pour aller m'installer en province, faut juste que je trouve une ville pas trop nul, avec des possibilités d'emploi en rapport avec mes capacités.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 13:49 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 477
Elliott a écrit:
Ben92 a écrit:
sequoia a écrit:
Non. Mais cela ne rend pas plus crédible ta proposition de pays du tiers monde, surtout si tu considères que ça remplace les HLM.
J'ai évoqué plus haut une possibilité à peu près propre, s'ajoutant à ce qui existe déjà.

Le coût initial d'une caravane est trop élevé pour beaucoup de gens précaires. Dans un bidonville, tu peux construire un début d'habitation (quelques planches et un bout de tôle pour le toit) à très peu de frais, et l'améliorer au fil du temps. C'est beaucoup plus évolutif qu'une caravane.


:shock: :shock: :shock:

Même en Allemagne de l'est, les gens vivaient pas dans des bidonvilles.
Le capitalisme, y'a pas à dire, ça fait envie. :|

Ca ne me fait pas très envie non plus, mais en RDA, il n'y avait peut-être pas de bidonvilles, mais quelque chose me dit que les prisons étaient nombreuses et bien remplies! :arrow:

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 13:51 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 477
Ben92 a écrit:
tonysonic a écrit:
On leur fout la paix et ce sera comme les bidons villes de RIO, avec Mafia et violence et les gens vivant normalement se feront agresser s'ils s'approchent trop près des bidons villes et quand ceux qui vivront dans les bidons villes n'auront plus d'argent, ils iront en ville tuer et voler les gens ...
C'est comme cela que ça se passe au brésil, merci pour la future société Française...

Et oui, la violence est inévitable dans les sociétés multiculturelles...
Je pense que ça serait moins pire en France car il y a le RSA et les allocs.

Les aides sociales ? Pour combien de temps ?

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 13:58 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 477
guyomette a écrit:
Elliott a écrit:
Moi, j'ai eu les clés quand j'avais un CDI. Mais maintenant que je suis dans une situation précaire, tout les trois ans, je flippe un peu, car si ma proprio me donne congé, je serais dans la merde. :(

Moche, un toit, l'eau courante, avec toilettes, devraient être une base. Je me demande ce que ça donnerait si l'on mettait en place cette base, à la place du futur revenu d'existence.

En principe, le droit au logement est opposable.
En pratique, c'est un peu plus compliqué, à cause des 3 fondamentaux de l'immobilier : l'emplacement, l'emplacement, l'emplacement.

Les personnes précaires vont préférentiellement s'installer dans les grands centres urbains, où il y a, entre autres, un réseau étendu de transport en commun.
C'est aussi là qu'il leur sera possible de "gratter" quelques contrats d'un mois sur l'autre, déclarés ou pas.

On pourrait loger les plus pauvres dans tous les trous perdus du pays où l'immobilier est devenu quasiment gratuit, sauf qu'il faudrait quand même leur verser des allocations nécessaires pour vivre, car en l'absence de bassin d'emploi, ils n'auraient plus aucune chance de retrouver une activité rémunératrice, fut-elle intermittente.

A terme, la seule solution passe d'abord par la déconcentration géographique de l'activité économique.
Plus facile à dire qu'à faire.

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 14:01 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 10 Déc 2016, 11:40
Message(s) : 37
Tom-Personne a écrit:
Ca ne me fait pas très envie non plus, mais en RDA, il n'y avait peut-être pas de bidonvilles, mais quelque chose me dit que les prisons étaient nombreuses et bien remplies! :arrow:


Les prisons nombreuses et bien remplies, j'en ai pas entendu parler, et c'est pas faute d'avoir discuter avec des Ossis pour savoir comment c'était.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 14:09 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 477
Elliott a écrit:
Tom-Personne a écrit:
Ca ne me fait pas très envie non plus, mais en RDA, il n'y avait peut-être pas de bidonvilles, mais quelque chose me dit que les prisons étaient nombreuses et bien remplies! :arrow:


Les prisons nombreuses et bien remplies, j'en ai pas entendu parler, et c'est pas faute d'avoir discuter avec des Ossis pour savoir comment c'était.

Ah, eh bien je ne sais pas alors. Les cimetières ? :mrgreen:

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 14:15 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 09 Fév 2014, 09:40
Message(s) : 254
De nos jours, on construit des murs pour empêcher les autres d'entrer, mais le mur de Berlin, c'était plutôt pour empêcher de sortir...

Mais pour ce qui est du logement, en effet, je veux bien croire qu'il n'y avait pas trop de problème en RDA, et dans le bloc communiste en général, même si ce n'était pas particulièrement confortable suivant nos critères. De l'habitat (très) collectif, avec cuisine commune par exemple.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 14:19 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 10 Déc 2016, 11:40
Message(s) : 37
Tom-Personne a écrit:
Elliott a écrit:
Tom-Personne a écrit:
Ca ne me fait pas très envie non plus, mais en RDA, il n'y avait peut-être pas de bidonvilles, mais quelque chose me dit que les prisons étaient nombreuses et bien remplies! :arrow:


Les prisons nombreuses et bien remplies, j'en ai pas entendu parler, et c'est pas faute d'avoir discuter avec des Ossis pour savoir comment c'était.

Ah, eh bien je ne sais pas alors. Les cimetières ? :mrgreen:


Non plus.

En France, et peut-être aussi dans d'autres pays, on raconte beaucoup de conneries sur la RDA. Faut y avoir été, et parlé avec des personnes qui y ont vécu pour avoir une idée plus réaliste de ce que c'était réellement. Et franchement, c'était pas du tout l'enfer.
Dans les années '80, c'était mieux à l'ouest, mais depuis une quinzaine d'année, la situation s'est tellement dégradé pour les travailleurs pauvres/précaires/jeunes, qu'on finit par regretter la RDA. Surtout quand on voit que des personnes ici propose de loger des travailleurs dans des caravanes ou des bidonvilles.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 14:22 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 23 Juil 2014, 12:15
Message(s) : 174
Elliott a écrit:
La RDA existerait encore, je serais peut-être en train de faire mes valises pour y aller. Mais ce n'est plus possible, malheureusement. :(

:shock:


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 14:28 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 10 Déc 2016, 11:40
Message(s) : 37
sequoia a écrit:
De nos jours, on construit des murs pour empêcher les autres d'entrer, mais le mur de Berlin, c'était plutôt pour empêcher de sortir...

Mais pour ce qui est du logement, en effet, je veux bien croire qu'il n'y avait pas trop de problème en RDA, et dans le bloc communiste en général, même si ce n'était pas particulièrement confortable suivant nos critères. De l'habitat (très) collectif, avec cuisine commune par exemple.


Le mur de Berlin, c'était officiellement pour empêcher les armées impérialistes capitalistes d'attaquer. :mrgreen:
Mais, oui, dans la pratique, c'était pour éviter des les Ossis passent à Berlin-Ouest. :wink:

Pour les logement collectifs, je ne parlerais que de ceux de la RDA, les autres pays "communistes" j'y ai pas mis les pieds.
Donc oui, c'était de belles grosses bars en bétons, mais faut dire qu'en France, à l'époque, c'était pas mieux. A l'époque, il fallait loger la population. C'était des logements en dur, avec eau courante et électricité, et un peu plus tard le téléphone Les cuisines communes, j'en ai pas vu, il y avait une cuisine par appartement. Actuellement, on trouverait ça moche, mais je le répète, c'était beaucoup mieux que des bidonvilles.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 14:28 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 14 Nov 2014, 23:00
Message(s) : 7248
Tom-Personne a écrit:
Elliott a écrit:
Ben92 a écrit:
sequoia a écrit:
Non. Mais cela ne rend pas plus crédible ta proposition de pays du tiers monde, surtout si tu considères que ça remplace les HLM.
J'ai évoqué plus haut une possibilité à peu près propre, s'ajoutant à ce qui existe déjà.

Le coût initial d'une caravane est trop élevé pour beaucoup de gens précaires. Dans un bidonville, tu peux construire un début d'habitation (quelques planches et un bout de tôle pour le toit) à très peu de frais, et l'améliorer au fil du temps. C'est beaucoup plus évolutif qu'une caravane.


:shock: :shock: :shock:

Même en Allemagne de l'est, les gens vivaient pas dans des bidonvilles.
Le capitalisme, y'a pas à dire, ça fait envie. :|

Ca ne me fait pas très envie non plus, mais en RDA, il n'y avait peut-être pas de bidonvilles, mais quelque chose me dit que les prisons étaient nombreuses et bien remplies! :arrow:
Pas vraiment, mais tu avais de grandes chances d'être espionné. Et les agents de de la Stasi étaient légion. Même ceux qui étaient considérés comme opposants ont pu être des agents de la Stasi.
Le plus désagréable, c'était sûrement de voir Honecker à la télé.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 14:31 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 12 Nov 2014, 11:40
Message(s) : 5296
Elliott a écrit:
Tom-Personne a écrit:
Elliott a écrit:
Tom-Personne a écrit:
Ca ne me fait pas très envie non plus, mais en RDA, il n'y avait peut-être pas de bidonvilles, mais quelque chose me dit que les prisons étaient nombreuses et bien remplies! :arrow:


Les prisons nombreuses et bien remplies, j'en ai pas entendu parler, et c'est pas faute d'avoir discuter avec des Ossis pour savoir comment c'était.

Ah, eh bien je ne sais pas alors. Les cimetières ? :mrgreen:


Non plus.

En France, et peut-être aussi dans d'autres pays, on raconte beaucoup de conneries sur la RDA. Faut y avoir été, et parlé avec des personnes qui y ont vécu pour avoir une idée plus réaliste de ce que c'était réellement. Et franchement, c'était pas du tout l'enfer.
Dans les années '80, c'était mieux à l'ouest, mais depuis une quinzaine d'année, la situation s'est tellement dégradé pour les travailleurs pauvres/précaires/jeunes, qu'on finit par regretter la RDA. Surtout quand on voit que des personnes ici propose de loger des travailleurs dans des caravanes ou des bidonvilles.


T'as quel âge ? Pour penser que la RDA c'était mieux !!! On a peut être des SDF des travailleurs pauvres, mais on n'a le droit de circuler librement sauf dans les ZAD.

_________________
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/20107)


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 14:41 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 477
Elliott a écrit:
Tom-Personne a écrit:
Elliott a écrit:
Tom-Personne a écrit:
Ca ne me fait pas très envie non plus, mais en RDA, il n'y avait peut-être pas de bidonvilles, mais quelque chose me dit que les prisons étaient nombreuses et bien remplies! :arrow:


Les prisons nombreuses et bien remplies, j'en ai pas entendu parler, et c'est pas faute d'avoir discuter avec des Ossis pour savoir comment c'était.

Ah, eh bien je ne sais pas alors. Les cimetières ? :mrgreen:


Non plus.

En France, et peut-être aussi dans d'autres pays, on raconte beaucoup de conneries sur la RDA. Faut y avoir été, et parlé avec des personnes qui y ont vécu pour avoir une idée plus réaliste de ce que c'était réellement. Et franchement, c'était pas du tout l'enfer.
Dans les années '80, c'était mieux à l'ouest, mais depuis une quinzaine d'année, la situation s'est tellement dégradé pour les travailleurs pauvres/précaires/jeunes, qu'on finit par regretter la RDA. Surtout quand on voit que des personnes ici propose de loger des travailleurs dans des caravanes ou des bidonvilles.

Je plaisante, mais plus sérieusement, je n'objecte pas à ce que les bidonvilles étaient inexistants dans les ex-pays communistes.
Cela dit, le parc de logements était peut-être juste systématiquement supérieur aux besoins.
Déjà, c'est tout de suite plus facile quand c'est l'Etat qui décide où les gens habitent.
De plus, j'imagine que la natalité ne devait pas être des plus dynamiques.

Les gens étaient peut-être logés, mais le prix minimal à payer, c'était de vivre dans une ambiance de paranoïa permanente.
Je n'ai pas eu l'occasion de discuter avec des Allemands de l'Est.
Par contre, j'ai déjà eu quelques conversations avec des Roumains.
Je me souviens d'une personne qui disait qu'à la mort de Ceausescu, personne n'osait se manifester de peur que l'annonce soit, comme on dirait aujourd'hui, une fake news.
Il n'était pas question de risquer une dénonciation...

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 15:10 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 10 Déc 2016, 11:40
Message(s) : 37
stchong a écrit:
T'as quel âge ? Pour penser que la RDA c'était mieux !!! On a peut être des SDF des travailleurs pauvres, mais on n'a le droit de circuler librement sauf dans les ZAD.


J'ai 35 ans, et oui, je pense que la RDA c'était mieux, pour les travailleurs modestes, que ce qu'on a actuellement en France, et ce qu'on risque d'avoir comme situation. Après, je suis bien d'accord que certains on un niveau de vie ici et aujourd'hui, qu'ils n'auraient jamais pu avoir à l'Est.
Et pour info, en Allemagne de l'est, on pouvait circuler librement.

Tom-Personne a écrit:
De plus, j'imagine que la natalité ne devait pas être des plus dynamiques.


A ma connaissance, elle était plus dynamique à l'est qu'à l'ouest. Depuis la réunification, c'est le contraire. :|

Tom-Personne a écrit:
Les gens étaient peut-être logés, mais le prix minimal à payer, c'était de vivre dans une ambiance de paranoïa permanente.


Depuis que j'ai été licencié ( licenciement économique ), tout les trois ans, je me demande si je pourrais garder mon logement, ou si je devrais galérer pour en trouver un autre. C'est déjà pas terrible. Ces dernières années, j'ai fait beaucoup d'intérim, mais ça devient de plus en plus dur d'avoir du boulot, j'ai aucune vision à court terme, c'est super non plus ! En plus, même en vivant dans une petite copropriété privé, à chaque fois que je sors ou rentre chez moi, je me demande si je vais pas être obligè de me battre avec un voisin. J'ai déjà eu droit à plusieurs menaces de violences de sa part. Les Ossis n'avaient pas ce genre de problèmes.
Du coup, quand je pèse le pour et le contre, je me dis que la RDA, c'était pas si mal. Et si ma situation s'empire, je vais finir par aller le reconstruire, le Mur. :twisted:


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 15:34 
Hors-ligne
-++
-++
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 19 Nov 2011, 21:31
Message(s) : 3781
Vincent92 a écrit:
Ok donc un logement, de l'électricité gratuite, le téléphone gratuite, un RSA, quoi d'autres?
Comment finance t'on?
Sinon oui, si on pouvait donner tout a tout le monde et gratuitement, ça serait beau. En effet :mrgreen:

On ne peut pas donner à tout le monde (gratuitement = pléonasme), mais on pourrait parfaitement donner un peu plus, à un peu plus de personnes. Mais pour cela, cela signifierait aussi un certain contrôle des frontières, en outre,il faut lever les impôts là où il faut et pas juste sur la middle class (on y vient ama), cleaner les dépenses de l'Etat là où il faut (et on sait parfaitement où), et en gros en effet stopper d'alimenter la rente immo. Il me semble que l'on est sur un forum dont le centre était bien cette question, après, certes la métropolisation a bcp changé la donne...
Entre le fait "d'exproprier" les proprios et de leur piquer leur brosse à dents tant qu'on y est :roll: et le fait d'éviter de leur servir une rente, il y a une petite nuance.

_________________
« la plupart des gens (...) croient à la pérennité de la mémoire (...) et à la possibilité de réparer (...). La vérité se situe juste à l'opposé : tout sera oublié et rien ne sera réparé.» Kundera, La Plaisanterie.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 15:39 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 03 Sep 2015, 09:18
Message(s) : 386
Localisation : Paris
Elliott a écrit:
Depuis que j'ai été licencié ( licenciement économique ), tout les trois ans, je me demande si je pourrais garder mon logement, ou si je devrais galérer pour en trouver un autre. C'est déjà pas terrible. Ces dernières années, j'ai fait beaucoup d'intérim, mais ça devient de plus en plus dur d'avoir du boulot, j'ai aucune vision à court terme, c'est super non plus ! En plus, même en vivant dans une petite copropriété privé, à chaque fois que je sors ou rentre chez moi, je me demande si je vais pas être obligè de me battre avec un voisin. J'ai déjà eu droit à plusieurs menaces de violences de sa part. Les Ossis n'avaient pas ce genre de problèmes.
Du coup, quand je pèse le pour et le contre, je me dis que la RDA, c'était pas si mal. Et si ma situation s'empire, je vais finir par aller le reconstruire, le Mur. :twisted:


Pourquoi tu reçois des menaces de ton voisin ? Parce que tu galères à trouver un travail stable ?En quoi ça le regarde? :shock:


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 15:42 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 20 Mai 2005, 20:42
Message(s) : 12113
Localisation : Ile de France Ouest
Elliott a écrit:
En plus, même en vivant dans une petite copropriété privé, à chaque fois que je sors ou rentre chez moi, je me demande si je vais pas être obligé de me battre avec un voisin. J'ai déjà eu droit à plusieurs menaces de violences de sa part. Les Ossis n'avaient pas ce genre de problèmes.

Ça aussi c’est la fotocapitalisme ?


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 15:51 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 10 Déc 2016, 11:40
Message(s) : 37
tonysonic a écrit:
Pourquoi tu reçois des menaces de ton voisin ? Parce que tu galères à trouver un travail stable ?En quoi ça le regarde? :shock:


Non, ça n'a rien à voir avec ma situation pro, faut dire qu'il bosse pas non plus. C'est juste que quand j'avais du travail, lui, foutait le bordel dans l'immeuble, et moi je lui demandais d'arrêter. Puis la dernière fois, en plein milieu de la nuit, sans aucune raison.

cashisking a écrit:
Elliott a écrit:
a écrit:
En plus, même en vivant dans une petite copropriété privé, à chaque fois que je sors ou rentre chez moi, je me demande si je vais pas être obligé de me battre avec un voisin. J'ai déjà eu droit à plusieurs menaces de violences de sa part. Les Ossis n'avaient pas ce genre de problèmes.


Ça aussi c’est la fotocapitalisme ?


En tout cas, en RDA, il aurait été obligé travailler, et il n'y aurait pas eu les problèmes qui ont mené à la situation actuel.
Donc oui, c'est la fotocapitalisme, parce qu'ici, les cassos ont le temps de foutre le bordel, dans un pays socialiste, ça n'arrive pas.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 15:54 
En ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 26 Juil 2015, 09:27
Message(s) : 1054
Localisation : Antananarivo - Madagascar
Elliott a écrit:
cashisking a écrit:
Elliott a écrit:
Même en Allemagne de l'est, les gens vivaient pas dans des bidonvilles.
Le capitalisme, y'a pas à dire, ça fait envie. :|

Du coup tu vas aller vivre au Venezuela, à Cuba ou en Corée du Nord ?


La RDA existerait encore, je serais peut-être en train de faire mes valises pour y aller. Mais ce n'est plus possible, malheureusement. :(

Sinon, là, je réfléchis sérieusement à quitter l'IdF pour aller m'installer en province, faut juste que je trouve une ville pas trop nul, avec des possibilités d'emploi en rapport avec mes capacités.


Ma grand-mère maternelle était originaire de ce qui s'appellera ensuite la RDA.

Dans les années 80, j'étais gamin, mais je me souviens qu'une de ses cousines d'un age très avancé avait pu avoir un droit de passage pour venir lui rendre visite.

J'ai de vagues souvenir, mais on s'était baladé près d'un champs ou il y avait des pommiers et elle était toute heureuse de cueillir les pommes sur les arbres. Et je me souviens qu'après un restaurant, elle a mis le pains qu'il restait dans le panier à pain dans son sac à main.

Alors ne fantasme pas trop sur la douceur de vivre qui régnait à l'époque en RDA entre camarade.

_________________
henryG a écrit:
Il ne faut pas griller le robot, c est un infiltré , il a peu de pouvoir.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 16:10 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 09 Juin 2017, 13:10
Message(s) : 563
sequoia a écrit:
Enfin, plus sérieusement, un bidonville s'installant à côté de chez toi, anarchique et violant toutes les règles de sécurité, incendie par exemple, ce n'est pas non plus très digne d'un pays civilisé.

La France n'est pas un pays civilisé, donc pas de problème.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 16:15 
Hors-ligne
~~+
~~+

Inscrit(e) le : 19 Mars 2009, 19:43
Message(s) : 7282
Elliott a écrit:
En tout cas, en RDA, il aurait été obligé travailler, et il n'y aurait pas eu les problèmes qui ont mené à la situation actuel.
Donc oui, c'est la fotocapitalisme, parce qu'ici, les cassos ont le temps de foutre le bordel, dans un pays socialiste, ça n'arrive pas.

:lol:

_________________
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 16:20 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 25 Sep 2008, 22:51
Message(s) : 9233
Localisation : Nantes
L2L a écrit:
Ma grand-mère maternelle était originaire de ce qui s'appellera ensuite la RDA.
Dans les années 80, j'étais gamin, mais je me souviens qu'une de ses cousines d'un age très avancé avait pu avoir un droit de passage pour venir lui rendre visite.
J'ai de vagues souvenir, mais on s'était baladé près d'un champs ou il y avait des pommiers et elle était toute heureuse de cueillir les pommes sur les arbres. Et je me souviens qu'après un restaurant, elle a mis le pains qu'il restait dans le panier à pain dans son sac à main.
Alors ne fantasme pas trop sur la douceur de vivre qui régnait à l'époque en RDA entre camarade.
Perso, le père d'un copain se rendait de temps en temps en Russie dans les 80's pour son travail (ingénieur).
A priori il a été chez l'habitant et des ingénieurs russes
Il a été désagréablement surpris de la qualité des logements des ingénieurs russs. Et son homologue russe a été ahuri de la qualité du logement (et vous n'êtes que 3 !). Pourtant, c'était une petite maison bi-mitoyenne de 80-90m² sans prétention dans les Yvelines...

_________________
Posts préférés : Dossier immobilier et viewtopic.php?f=204&t=75765
Ignorés : toto78, Marie 94, et s_chlaf


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 16:23 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 14 Nov 2014, 23:00
Message(s) : 7248
Tom-Personne a écrit:
Je plaisante, mais plus sérieusement, je n'objecte pas à ce que les bidonvilles étaient inexistants dans les ex-pays communistes.
Cela dit, le parc de logements était peut-être juste systématiquement supérieur aux besoins.
Déjà, c'est tout de suite plus facile quand c'est l'Etat qui décide où les gens habitent.
De plus, j'imagine que la natalité ne devait pas être des plus dynamiques.

Les gens étaient peut-être logés, mais le prix minimal à payer, c'était de vivre dans une ambiance de paranoïa permanente.
Je n'ai pas eu l'occasion de discuter avec des Allemands de l'Est.
Par contre, j'ai déjà eu quelques conversations avec des Roumains.
Je me souviens d'une personne qui disait qu'à la mort de Ceausescu, personne n'osait se manifester de peur que l'annonce soit, comme on dirait aujourd'hui, une fake news.
Il n'était pas question de risquer une dénonciation...
La RDA des années 1980 c'était quand même mieux que la Roumanie de la même époque. La réunification n'a pas apporté les bienfaits économiques escomptés puisque l'écart est-ouest a très peu régressé. Et encore, cette diminution doit certainement beaucoup à la rénovation de Berlin Est. Mais un habitant de Leipzig peut dorénavant aller trouver du travail à l'ouest. Donc pour les plus qualifiés, ça a été une bonne chose. Et Berlin est devenue une ville cool...


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 16:28 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 20 Mai 2005, 20:42
Message(s) : 12113
Localisation : Ile de France Ouest
optimus maximus a écrit:
La RDA des années 1980 c'était quand même mieux que la Roumanie de la même époque.

Qui était elle-même mieux que le Cambodge.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 16:31 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 14 Nov 2014, 23:00
Message(s) : 7248
cashisking a écrit:
optimus maximus a écrit:
La RDA des années 1980 c'était quand même mieux que la Roumanie de la même époque.

Qui était elle-même mieux que le Cambodge.
Le mieux, c'était les vacances en Slovénie.
Ou Prague le temps d'un printemps.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 16:56 
En ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 26 Juil 2015, 09:27
Message(s) : 1054
Localisation : Antananarivo - Madagascar
Goldorak2 a écrit:
L2L a écrit:
Ma grand-mère maternelle était originaire de ce qui s'appellera ensuite la RDA.
Dans les années 80, j'étais gamin, mais je me souviens qu'une de ses cousines d'un age très avancé avait pu avoir un droit de passage pour venir lui rendre visite.
J'ai de vagues souvenir, mais on s'était baladé près d'un champs ou il y avait des pommiers et elle était toute heureuse de cueillir les pommes sur les arbres. Et je me souviens qu'après un restaurant, elle a mis le pains qu'il restait dans le panier à pain dans son sac à main.
Alors ne fantasme pas trop sur la douceur de vivre qui régnait à l'époque en RDA entre camarade.
Perso, le père d'un copain se rendait de temps en temps en Russie dans les 80's pour son travail (ingénieur).
A priori il a été chez l'habitant et des ingénieurs russes
Il a été désagréablement surpris de la qualité des logements des ingénieurs russs. Et son homologue russe a été ahuri de la qualité du logement (et vous n'êtes que 3 !). Pourtant, c'était une petite maison bi-mitoyenne de 80-90m² sans prétention dans les Yvelines...


Faut voir, les familles d'ingénieur dans les pays capitalistes logaient-t-ils dans des chambres de bonnes avec toilettes sur le palier ?

_________________
henryG a écrit:
Il ne faut pas griller le robot, c est un infiltré , il a peu de pouvoir.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 17:11 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 20 Nov 2008, 12:25
Message(s) : 12096
Goldorak2 a écrit:
L2L a écrit:
Ma grand-mère maternelle était originaire de ce qui s'appellera ensuite la RDA.
Dans les années 80, j'étais gamin, mais je me souviens qu'une de ses cousines d'un age très avancé avait pu avoir un droit de passage pour venir lui rendre visite.
J'ai de vagues souvenir, mais on s'était baladé près d'un champs ou il y avait des pommiers et elle était toute heureuse de cueillir les pommes sur les arbres. Et je me souviens qu'après un restaurant, elle a mis le pains qu'il restait dans le panier à pain dans son sac à main.
Alors ne fantasme pas trop sur la douceur de vivre qui régnait à l'époque en RDA entre camarade.
Perso, le père d'un copain se rendait de temps en temps en Russie dans les 80's pour son travail (ingénieur).
A priori il a été chez l'habitant et des ingénieurs russes
Il a été désagréablement surpris de la qualité des logements des ingénieurs russs. Et son homologue russe a été ahuri de la qualité du logement (et vous n'êtes que 3 !). Pourtant, c'était une petite maison bi-mitoyenne de 80-90m² sans prétention dans les Yvelines...


Oui, ils vivaient principalement dans les grands ensembles soviétiques d’après guerre. Les apparts sont plutôt petits et mal isolés phoniquement. L’isolation thermique est pas mal par contre (en même temps vaut mieux avec le froid)


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 17:33 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 14 Nov 2014, 23:00
Message(s) : 7248
Il me semble que les promotions prenaient souvent la forme d'une accession à un meilleur logement de fonction dans les régimes communistes. À confirmer.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 17:51 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 20 Nov 2008, 12:25
Message(s) : 12096
optimus maximus a écrit:
Il me semble que les promotions prenaient souvent la forme d'une accession à un meilleur logement de fonction dans les régimes communistes. À confirmer.


Oui c’est ça. Par ex mon beau père pour service rendus son logement lui a été offert à la fin de l’URSS.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 21:01 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 477
Elliott a écrit:
Depuis que j'ai été licencié ( licenciement économique ), tout les trois ans, je me demande si je pourrais garder mon logement, ou si je devrais galérer pour en trouver un autre. C'est déjà pas terrible. Ces dernières années, j'ai fait beaucoup d'intérim, mais ça devient de plus en plus dur d'avoir du boulot, j'ai aucune vision à court terme, c'est super non plus ! En plus, même en vivant dans une petite copropriété privé, à chaque fois que je sors ou rentre chez moi, je me demande si je vais pas être obligè de me battre avec un voisin. J'ai déjà eu droit à plusieurs menaces de violences de sa part. Les Ossis n'avaient pas ce genre de problèmes.
Du coup, quand je pèse le pour et le contre, je me dis que la RDA, c'était pas si mal. Et si ma situation s'empire, je vais finir par aller le reconstruire, le Mur. :twisted:

Pas très joyeux, en effet.
Ce que cela m'évoque, c'est que ce genre de situation est exactement ce qui a mené Trump à la tête des USA.

Si le personnage en lui-même n'est pas vraiment ma tasse de thé, force est de constater qu'il a pour projet d'aider les salariés à relever la tête (là où sa concurrente n'en avait que pour la diversitude...)
USA oblige, il n'est pas question de faire ça selon les principes du "socialisme scientifique", mais plutôt, dans la plus pure tradition anglo-américaine, selon ceux du protectionnisme libéral.

L'équivalent pour nous, ça serait le modèle d'économie mixte qui prévalait durant les 30 glorieuses.
Mais pour cela redevienne possible, il nous faudrait, a minima, pouvoir exercer un contrôle sur
- la monnaie,
- la circulation du capital,
- la circulation de la main d'œuvre,
- et j'ajouterai même, le conseil d'administration des entreprises stratégiques.

En un mot, tout ce qui est rigoureusement interdit par les traités européens.
Plus on traîne sur la question, et plus les travailleurs précaires vont morfler (et les autres suivront très bientôt).

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 21:02 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 01 Oct 2005, 20:34
Message(s) : 17625
L2L a écrit:
les familles d'ingénieur dans les pays capitalistes logaient-t-ils dans des chambres de bonnes avec toilettes sur le palier ?

avant la bulle, ce phenomène etait encore extremement rare

_________________
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 22 Jan 2018, 23:27 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 18 Nov 2015, 22:37
Message(s) : 1082
Tom-Personne a écrit:
Elliott a écrit:
Depuis que j'ai été licencié ( licenciement économique ), tout les trois ans, je me demande si je pourrais garder mon logement, ou si je devrais galérer pour en trouver un autre. C'est déjà pas terrible. Ces dernières années, j'ai fait beaucoup d'intérim, mais ça devient de plus en plus dur d'avoir du boulot, j'ai aucune vision à court terme, c'est super non plus ! En plus, même en vivant dans une petite copropriété privé, à chaque fois que je sors ou rentre chez moi, je me demande si je vais pas être obligè de me battre avec un voisin. J'ai déjà eu droit à plusieurs menaces de violences de sa part. Les Ossis n'avaient pas ce genre de problèmes.
Du coup, quand je pèse le pour et le contre, je me dis que la RDA, c'était pas si mal. Et si ma situation s'empire, je vais finir par aller le reconstruire, le Mur. :twisted:

Pas très joyeux, en effet.
Ce que cela m'évoque, c'est que ce genre de situation est exactement ce qui a mené Trump à la tête des USA.

Si le personnage en lui-même n'est pas vraiment ma tasse de thé, force est de constater qu'il a pour projet d'aider les salariés à relever la tête (là où sa concurrente n'en avait que pour la diversitude...)
USA oblige, il n'est pas question de faire ça selon les principes du "socialisme scientifique", mais plutôt, dans la plus pure tradition anglo-américaine, selon ceux du protectionnisme libéral.

L'équivalent pour nous, ça serait le modèle d'économie mixte qui prévalait durant les 30 glorieuses.
Mais pour cela redevienne possible, il nous faudrait, a minima, pouvoir exercer un contrôle sur
- la monnaie,
- la circulation du capital,
- la circulation de la main d'œuvre,
- et j'ajouterai même, le conseil d'administration des entreprises stratégiques.

En un mot, tout ce qui est rigoureusement interdit par les traités européens.
Plus on traîne sur la question, et plus les travailleurs précaires vont morfler (et les autres suivront très bientôt).

La solution en univers capitaliste, c'est d'avoir du capital à constituer puis transmettre.
Pas le travail.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 23 Jan 2018, 03:07 
Hors-ligne
-++
-++
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 19 Nov 2011, 21:31
Message(s) : 3781
Tom-Personne a écrit:
Elliott a écrit:
Depuis que j'ai été licencié ( licenciement économique ), tout les trois ans, je me demande si je pourrais garder mon logement, ou si je devrais galérer pour en trouver un autre. C'est déjà pas terrible. Ces dernières années, j'ai fait beaucoup d'intérim, mais ça devient de plus en plus dur d'avoir du boulot, j'ai aucune vision à court terme, c'est super non plus ! En plus, même en vivant dans une petite copropriété privé, à chaque fois que je sors ou rentre chez moi, je me demande si je vais pas être obligè de me battre avec un voisin. J'ai déjà eu droit à plusieurs menaces de violences de sa part. Les Ossis n'avaient pas ce genre de problèmes.
Du coup, quand je pèse le pour et le contre, je me dis que la RDA, c'était pas si mal. Et si ma situation s'empire, je vais finir par aller le reconstruire, le Mur. :twisted:

Pas très joyeux, en effet.
Ce que cela m'évoque, c'est que ce genre de situation est exactement ce qui a mené Trump à la tête des USA.

Si le personnage en lui-même n'est pas vraiment ma tasse de thé, force est de constater qu'il a pour projet d'aider les salariés à relever la tête (là où sa concurrente n'en avait que pour la diversitude...)
USA oblige, il n'est pas question de faire ça selon les principes du "socialisme scientifique", mais plutôt, dans la plus pure tradition anglo-américaine, selon ceux du protectionnisme libéral.

L'équivalent pour nous, ça serait le modèle d'économie mixte qui prévalait durant les 30 glorieuses.
Mais pour cela redevienne possible, il nous faudrait, a minima, pouvoir exercer un contrôle sur
- la monnaie,
- la circulation du capital,
- la circulation de la main d'œuvre,
- et j'ajouterai même, le conseil d'administration des entreprises stratégiques.

En un mot, tout ce qui est rigoureusement interdit par les traités européens.
Plus on traîne sur la question, et plus les travailleurs précaires vont morfler (et les autres suivront très bientôt).


Plutôt d'accord, mais si ça n'est pas en train de se produire, c'est bien parce que la caste dirigeante ne veut plus d'économie mixte, pas plus que de "contrat social" républicain ou autre et détricoter le programme du CNR en France, et si elle ne le veut pas c'est pour maintenir un taux de profit qui ne pouvait se maintenir après les Trente Glorieuses qu'en libéralisant et financiarisant à marche forcée.
Le capital ne peut pas maintenir un taux de profit croissant, ni même constant, à toutes les époques, sans tailler en pièce le pacte social, ni sans laminer toute forme de protectionnisme.
D'où le risque d'une naissance des favellas/bidonvilles en France (en fait, c'est déjà le cas).
La solution décentralisatrice dont tu parles est sans doute aussi une voie, mais peut-être bien insuffisante compte tenu des millions d'emplois détruits que la robotisation va probablement entraîner dans les futures décennies. Le hiatus ne peut qu'empirer si les gains de productivités ne sont pas redistribués afin de maintenir encore croissant le taux de profit, sans même parler de la demande qui risque de baisser.
Les propos d'Eliott sont importants car ils rappellent qu'au dessus d'un certain seuil de galères pour maintenir une vie digne, la liberté n'a plus beaucoup de sens... Celle de circuler en a peu, si on n'a même pas celle d'avoir un toit -pour aller où ? en week-end à Londres ? Ses propos sont touchants car c'est exactement (avec lioubov story en +) le pitch d'un vieux film anglais des années Thatcher :
A tous ceux qui lui parlent de liberté et veulent l'empêcher de partir rejoindre son amoureux soviétique en Urss, une jeune chômeuse délurée décidée à "passer à l'Est", répond que son mode de vie ne sera pas très différent, et son niveau de vie pas pire...
A letter to Breznev

_________________
« la plupart des gens (...) croient à la pérennité de la mémoire (...) et à la possibilité de réparer (...). La vérité se situe juste à l'opposé : tout sera oublié et rien ne sera réparé.» Kundera, La Plaisanterie.


Dernière édition par guyomette le 23 Jan 2018, 14:17, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 23 Jan 2018, 08:21 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 25 Sep 2008, 22:51
Message(s) : 9233
Localisation : Nantes
guyomette a écrit:
Plutôt d'accord, mais si ça n'est pas en train de se produire, c'est bien parce que la caste dirigeante ne veut plus d'économie mixte, pas plus que de "contrat social" républicain ou autre et détricoter le programme du CNR en France,
Pas que la caste dirigeante hélas... Macron le candidat de la finance, de l'UE, du libre échange et de l'ouverture a quand même été plébiscité et largement élu contre la -maladroite- candidate du contrat social, de l'économie mixte, du protectionnisme, du CNR. C'était en 2017.

Vae Victis.

En attendant une inflexion majeure dans 5 ans p... ou pas.

_________________
Posts préférés : Dossier immobilier et viewtopic.php?f=204&t=75765
Ignorés : toto78, Marie 94, et s_chlaf


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 23 Jan 2018, 13:09 
Hors-ligne
+
+

Inscrit(e) le : 08 Mars 2015, 16:17
Message(s) : 2621
Pour ma part (CDD fonction publique), j'ai abandonné l'idée de passer par une agence ou un particulier lambda. A chaque fois on me demandait un garant, et ça me gonfle de faire signer un papier à mon père dans un commissariat à 500 kms de distance.
Je passe autant que possible par des connaissances ou des réseaux où on ne me demande même pas de fiche de paie...

Mais j'imagine que pour ceux qui sont dans une situation encore moins stable ou qui n'ont pas de réseau, c'est une galère...


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 23 Jan 2018, 14:26 
Hors-ligne
-++
-++
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 19 Nov 2011, 21:31
Message(s) : 3781
Goldorak2 a écrit:
guyomette a écrit:
Plutôt d'accord, mais si ça n'est pas en train de se produire, c'est bien parce que la caste dirigeante ne veut plus d'économie mixte, pas plus que de "contrat social" républicain ou autre et détricoter le programme du CNR en France,
Pas que la caste dirigeante hélas... Macron le candidat de la finance, de l'UE, du libre échange et de l'ouverture a quand même été plébiscité et largement élu contre la -maladroite- candidate du contrat social, de l'économie mixte, du protectionnisme, du CNR. C'était en 2017.

Vae Victis.

En attendant une inflexion majeure dans 5 ans p... ou pas.

La foule a aussi crié vive le roi sur le passage de Louis XVI...

_________________
« la plupart des gens (...) croient à la pérennité de la mémoire (...) et à la possibilité de réparer (...). La vérité se situe juste à l'opposé : tout sera oublié et rien ne sera réparé.» Kundera, La Plaisanterie.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 23 Jan 2018, 14:44 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 25 Nov 2016, 16:51
Message(s) : 969
Ben92 a écrit:
tonysonic a écrit:
Ben92 a écrit:
Et oui, la violence est inévitable dans les sociétés multiculturelles...
Je pense que ça serait moins pire en France car il y a le RSA et les allocs.

Tu crois le RSA suffit à calmer les esprits ? Tu es plus idéaliste que moi finalement :wink:

Certes non. Mais la France n'est pas le Brésil, pas encore. Des bidonvilles "à la française" mieux encadrés et surveillés que les favelas de Rio, avec moins de pauvreté du fait du RSA, on n'arriverait probablement pas au même taux d'homicides qu'au Brésil (62000 homicides par an au Brésil).

prend la jungle de calais et voila ce que cela donnerai
petit reportage pour te donner une idée de ce que sera ta vie a coté des bidon villes.
[/quote]


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 23 Jan 2018, 20:08 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 477
Pour ceux qui connaissent la disette, comme pour ceux qui s'éclatent la panse, il n'est pas exclu qu'à court ou moyen terme, l'orage à l'horizon soit tout aussi menaçant.

Il ne faut pas croire que nos capitalistes maison soient si malins qu'ils puissent continuer à manœuvrer dans le grand bain de l'économie mondialisée sans que l'Etat soit là pour assurer leurs arrières.
A terme, quelques uns se retireront peut-être aux Bahamas (ou resteront juste s'ennuyer à Neuilly), mais les autres pourraient bien finir ruinés.

Un scénario possible, c'est qu'une fraction de l'oligarchie française commence à comprendre qu'à l'échelle mondiale, elle n'est pas de taille à lutter contre ses concurrents.
Alors, on entendra soudainement dans les médias nationaux des voix qu'on entendait jamais.
Et le reste sera de l'histoire.

Bien sûr, pas de lien direct avec les difficultés de logement pour les précaires, si ce n'est qu'il n'y a qu'en retrouvant le chemin de la prospérité qu'on pourra
- améliorer le taux et la qualité de l'emploi,
- diminuer le coût du logement.

D'ici là, bien sûr, mieux vaut avoir de la famille et des amis...

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 01 Fév 2018, 12:04 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 17 Juin 2013, 10:53
Message(s) : 355
kamoulox a écrit:
stchong a écrit:
kamoulox a écrit:
Ils peuvent avoir des garants solides

Ca ne marche pas, quand tu es en CDD les assurances loyers impayés ne marchent pas y compris avec un garant donc y'a pas de solution.


Mes premiers apparts je n’avais pas de revenus fixe uniquement de l’alternance.

J’ai eu les logements car j’avais plusieurs gros garants , donc si , ça joue


Je confirme. Je suis garante pour une de mes anciennes élèves, en BTS alternance et sans aucune famille derrière (mais avec un enfant à charge)
Elle vit avec son enfant dans un studio de 25 m2 à Sceaux.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 01 Fév 2018, 14:08 
Hors-ligne
+
+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 22 Déc 2011, 13:12
Message(s) : 3471
Localisation : GROLAND
Elowen a écrit:
kamoulox a écrit:
stchong a écrit:
kamoulox a écrit:
Ils peuvent avoir des garants solides

Ca ne marche pas, quand tu es en CDD les assurances loyers impayés ne marchent pas y compris avec un garant donc y'a pas de solution.


Mes premiers apparts je n’avais pas de revenus fixe uniquement de l’alternance.

J’ai eu les logements car j’avais plusieurs gros garants , donc si , ça joue


Je confirme. Je suis garante pour une de mes anciennes élèves, en BTS alternance et sans aucune famille derrière (mais avec un enfant à charge)
Elle vit avec son enfant dans un studio de 25 m2 à Sceaux.


Sceaux, ca va elle se fait pas chier.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 01 Fév 2018, 15:10 
Hors-ligne
-++
-++
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 19 Nov 2011, 21:31
Message(s) : 3781
Tom-Personne a écrit:
Pour ceux qui connaissent la disette, comme pour ceux qui s'éclatent la panse, il n'est pas exclu qu'à court ou moyen terme, l'orage à l'horizon soit tout aussi menaçant.

Il ne faut pas croire que nos capitalistes maison soient si malins qu'ils puissent continuer à manœuvrer dans le grand bain de l'économie mondialisée sans que l'Etat soit là pour assurer leurs arrières.
A terme, quelques uns se retireront peut-être aux Bahamas (ou resteront juste s'ennuyer à Neuilly), mais les autres pourraient bien finir ruinés.

Un scénario possible, c'est qu'une fraction de l'oligarchie française commence à comprendre qu'à l'échelle mondiale, elle n'est pas de taille à lutter contre ses concurrents.
Alors, on entendra soudainement dans les médias nationaux des voix qu'on entendait jamais.
Et le reste sera de l'histoire.


C'est à dire ?

Citer:
Bien sûr, pas de lien direct avec les difficultés de logement pour les précaires, si ce n'est qu'il n'y a qu'en retrouvant le chemin de la prospérité qu'on pourra
- améliorer le taux et la qualité de l'emploi,
- diminuer le coût du logement.

edit : si, si lien direct...
Je ne vois pas de "truc" pour retrouver la prospérité, sinon celui-ci :
a- révolution totale dans la production : nouveaux biens et techniques plus durables, bref une nouvelle offre très différente
et en mode destruction créatrice, tendant à créer une nouvelle demande.
De la même façon que la prospérité des Trente Glorieuses n'a été que l'équipement en masse de biens de conso durables et du pays
en superstructures modernes (ah notre premier frigo, j'avais 5 ans ! ah la nouvelles autoroute pour l'Espagne), la future prospérité
ne peut s'appuyer que sur une offre totalement nouvelle.
b- et en attendant que le capital accepte la redistribution, donc une rémunération plus faible, en attendant donc,
que cette nouvelle offre prenne forme (ou que l'on soit contraints par quelques bricoles et diverses "externalités", à l'inventer)

Or pour l'instant Macron, le corpus idéologique et ses représentants (au sens quasi vrp) dont il est issu, appartiennent au passé : ils font l'inverse de ce qu'il faut soit : d'un côté, un refus de la redistribution qu'ils nomment "libéralisation" ET "en même temps",
une politique de l'offre qui n'a à vrai dire, que peu de chance de créer une nouvelle offre réellement nouvelle (et l'investissement préalable nécessaire).
Lui et toute sa bande d'oligarque ne font une politique de l'offre... pour favoriser l'offre de vieux trucs, issus d'un vieux modèle,
bref, pour préserver un taux de profit, qui ne peut plus exister sur les bases de l'offre actuelle, sans tailler dans le muscle des acquis sociaux, de l'emploi, de la sécurité et d'une unité culturelle minimum.
edit Leur croyance dans le modèle américain, dont je cause tout le temps, vient du fait que seul ce modèle peut sauver le taux de profit sans révolution de la production immédiate...

Macron c'est Louis Philippe en pire, une politique pour le maintien d'une caste qui ne crée plus beaucoup / ou bien qui créé des gains de productivité fatalement destructeurs d'emploi tout en refusant d'en redistribuer assez pour combler le manque...
A ce compte-là, on est évidemment bon pour les favellas.
Tout de même peut-on reconnaître à ce type -mais lui on s'en fout, j'en cause juste parce que c'est l'archétype, le représentant, d'un type de pensée se présentant comme new wave alors qu'elle est archi-conservatrice- lui reconnaître donc le vague dessein de s'en prendre à la rente immo...
Donc, si au moins ça il le faisait, ça dégagerait un peu de quoi dégager non une solution, mais déjà "une bouffée d'oxygène" pour toute l'économie, la société, et ses précaires (donc limiter le phénomène de ghettoisation-favellisation de surcroît ethnicisé et recodifié à la mode islamiste).
En attendant, la révolution de l'offre -seule vraie sauveteuse plausible du capitalisme, c'est évident que je, comme tout le populo, préférerais encore mille fois le vieux contrat social "gaullo-fordien-redistributif-pas trop immigrationniste" à ce modèle d'écosociété dirigé par des cas pathologiques de cupidité, et qui laisse même des gens qui bossent dans l'incapacité de se loger.
Or, chute en ouverture, le toit, c'est ma thèse de départ, est un must. La société doit et on en a les moyens de ne pas laisser les gens à la rue : avec un toit et des sanitaires, un point web collectif, une cmu et une carte de transport, on peut se débrouiller.
Je plaide pour cette base politique, d'abord et avant tout.
Sinon, yourtes, légumes, c...ries, toussa.

edit pitites choses/forme

_________________
« la plupart des gens (...) croient à la pérennité de la mémoire (...) et à la possibilité de réparer (...). La vérité se situe juste à l'opposé : tout sera oublié et rien ne sera réparé.» Kundera, La Plaisanterie.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 137 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Ne pas nous contacter à cette adresse, il s'agit d'un piège pour spammeurs: piege-a-pourriel-ne-pas-utiliser@poure.com
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr
Piège à pourriel, ne pas suivre.