La galère du logement social

Débats sur le thème de l'immobilier, anecdotes et annonces
Message
Auteur
Gonzalo
Messages : 287
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

La galère du logement social

#1 Message par Gonzalo » 26 juin 2018, 11:46

Bonjour à tous, chers forumeurs,


Ayant déjà posté plusieurs messages au sujet de ma recherche d'appartement et ayant décidé de ne pas acheter à cause de mes faibles revenus, hier j'ai signé un contrat pour un logement social.

Il s'agit d'un rez-de-chaussée situé dans une rue sale où il y existent plusieurs squats. Malgré le fait de ne pas trouver l'endroit idéal, j'ai décidé de signer le bail car je n'avais pas trop le choix. Cependant, après m'être déplacé dans l'agence de l'organisme gestionnaire pour signer le bail, je suis allé à l'appartement où le gardien m'a remis les clés. Et là, j'ai eu plusieurs surprises ! Le système d'eau chaude n'est pas fonctionnel et le logement n'avait toujours pas été nettoyé. Comme résultat, je ne peux emménager dans ledit appartement. Bien entendu, j'ai appelé la dame qui nous avait fait signer le bail et qui nous invite à prendre congé (avec un mois de préavis...) ou à attendre patiemment le temps que nous payons notre loyer actuel + celui du logement social.

Ma question est simple: quel recours avons-nous face à cette situation ?

Je vous remercie d'avance pour vos réponses.

PS: Oui, je sais que je n'ai pas agi intelligemment... On peut se dire que j'étais aveuglé par l'idée de payer un loyer pas cher et obtenir un peu plus de pouvoir d'achat. Pas la peine de m’enfoncer dans ce sens-là.
Modifié en dernier par Gonzalo le 26 juin 2018, 13:40, modifié 1 fois.

Avatar du membre
parpayou
~~+
~~+
Messages : 5796
Enregistré le : 10 mai 2008, 18:54

Re: La galère du logement social

#2 Message par parpayou » 26 juin 2018, 11:52

Console toi tu vas découvrir les richesses du vivre ensemble
La tâche à laquelle nous devons nous atteler, ce n'est pas de parvenir à la sécurité, c'est d'arriver à tolérer l'insécurité.

Gonzalo
Messages : 287
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: La galère du logement social

#3 Message par Gonzalo » 26 juin 2018, 11:56

parpayou a écrit :Console toi tu vas découvrir les richesses du vivre ensemble
:roll:

D'accord. Sinon, quelque chose d'intéressant à dire ? Car je n'apprécie pas les commentaires xénophobes, étant moi-même étranger.

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 33641
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: La galère du logement social

#4 Message par Pi-r2 » 26 juin 2018, 12:20

direction l'ADIL si le logement n'est pas habitable. Sinon demander au tribunal de mettre tes loyers sous séquestre le temps que le logement soit conforme à une jouissance normale pour le locataire. C'est le bailleur qui est en tort là.
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

Hickson49
Messages : 293
Enregistré le : 07 déc. 2017, 08:10

Re: La galère du logement social

#5 Message par Hickson49 » 26 juin 2018, 12:27

Je plussois au commentaire de Pi-r2. Peut etre peut tu contacter un huissier/notaire pour la mise sous sequestre des loyers.

Je pense que tu a bien fait de choisir un logement social, meme si les conditions ne sont pas top, au moins tu ne t'appauvris pas trop pour enrichir un renter, et cela te permettra de mettre quelque sous de cote, histoire de pourquoi pas, quitter un jour le pays pour un ou l'herbe est plus verte.

En tout cas, apres en avoir vu un peu de toutes les couleurs dans des logements pourris avec la pluspart du temps des bailleurs tenardier, je t'apporte tout mon soutient (pour ce que ca vaut).

Par contre, j'ai du mal a comprendre la mauvaise fois du bailleur, ce n'est pas un organisme comme le sont en general les bailleurs sociaux ? Il s'agit d'un particulier ?
Hippopotameuuu a écrit :Pour un croûtard il n'y a pas de petite économie, il y a juste des économies, et toutes sont bonnes a prendre. La recherche d'économies ne s’arrête que quand commence la gratuité.

Gonzalo
Messages : 287
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: La galère du logement social

#6 Message par Gonzalo » 26 juin 2018, 12:36

Pi-r2 a écrit :direction l'ADIL si le logement n'est pas habitable. Sinon demander au tribunal de mettre tes loyers sous séquestre le temps que le logement soit conforme à une jouissance normale pour le locataire. C'est le bailleur qui est en tort là.
Merci beaucoup. Je pense que je vais attendre jusqu'à demain... Le problème c'est que j'aurais du mal à le prouver, car l'état de lieux à été signé...

Gonzalo
Messages : 287
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: La galère du logement social

#7 Message par Gonzalo » 26 juin 2018, 12:37

Hickson49 a écrit :Je plussois au commentaire de Pi-r2. Peut etre peut tu contacter un huissier/notaire pour la mise sous sequestre des loyers.

Je pense que tu a bien fait de choisir un logement social, meme si les conditions ne sont pas top, au moins tu ne t'appauvris pas trop pour enrichir un renter, et cela te permettra de mettre quelque sous de cote, histoire de pourquoi pas, quitter un jour le pays pour un ou l'herbe est plus verte.

En tout cas, apres en avoir vu un peu de toutes les couleurs dans des logements pourris avec la pluspart du temps des bailleurs tenardier, je t'apporte tout mon soutient (pour ce que ca vaut).

Par contre, j'ai du mal a comprendre la mauvaise fois du bailleur, ce n'est pas un organisme comme le sont en general les bailleurs sociaux ? Il s'agit d'un particulier ?
Il s'agit d'un bailleur social... Voilà pourquoi je ne pensais pas me faire avoir... De toute façon si c'est que pour quelques jours, je ne compte pas aller plus loin... Même si ça m'a énervé car le déménagement était déjà prévu et ça me fera sûrement des frais supplémentaires...

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9420
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: La galère du logement social

#8 Message par Vincent92 » 26 juin 2018, 12:41

Par contre, j'ai du mal a comprendre la mauvaise fois du bailleur, ce n'est pas un organisme comme le sont en general les bailleurs sociaux ? Il s'agit d'un particulier ?
Rien à voir avec de la mauvaise fois mais plus probablement une personne blasée qui en a marre que des personnes qui paient un loyer subventionné demandent un service non dégradé et à la minute (que le nettoyage et les problèmes d'eau chaude soit résolu tout de suite) quand on imagine que ces problèmes sont liées à ces locataires (pas Gonzalo mais ceux d'avant ou d'autres) ou à d'autres personnes de l'organisme (dont il n'est pas responsable des actes) qui ne font pas correctement leur boulot. On ne sait pas comment Gonzalo lui a parlé (j'espère convenablement en faisant la part des choses. A savoir que la personne en face n'est pas responsable de ces problèmes. Même si c'est l'interlocuteur et qu'il doit donc les assumer) ou ce qu'il a vécu dans sa journée. Il peut y avoir des raisons qui expliquent cette réponse.
Ce que j'en comprends est qu'il n'a pas dit que l'organisme n'allait pas régler le problème mais qu'il fallait prendre son mal en patience ou quitter les lieux (il n'est pas maître de la situation et si cela se trouve cette tâche n'est pas prioritaire).
En même temps, il a été honnête. Aurait il mieux fallu qu'il réponde "ne vous inquiétez pas Monsieur, cela sera régler vite" et que rien ne se passe?
Modifié en dernier par Vincent92 le 26 juin 2018, 12:50, modifié 1 fois.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Gonzalo
Messages : 287
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: La galère du logement social

#9 Message par Gonzalo » 26 juin 2018, 12:49

Vincent92 a écrit :
Par contre, j'ai du mal a comprendre la mauvaise fois du bailleur, ce n'est pas un organisme comme le sont en general les bailleurs sociaux ? Il s'agit d'un particulier ?
Rien à voir avec de la mauvaise fois mais plus probablement une personne blasée qui en a marre que des personnes qui paient un loyer subventionné demandent un service non dégradé et à la minute (que le nettoyage et les problèmes d'eau chaude soit résolu tout de suite) quand on imagine que ces problèmes sont liées à ces locataires (pas Gonzalo mais ceux d'avant ou d'autres) ou à d'autres personnes de l'organisme (dont il n'est pas responsable des actes) qui ne font pas correctement leur boulot. On ne sait pas comment Gonzalo lui a parlé (j'espère convenablement en faisant la part des choses. A savoir que la personne en face n'est pas responsable de ces problèmes. Même si c'est l'interlocuteur) ou ce qu'il a vécu dans sa journée. Il peut y avoir des raisons qui expliquent cette réponse.
Ce que j'en comprends est qu'il n'a pas dit que l'organisme n'avait pas régler le problème mais qu'il fallait prendre son mal en patience ou quitter les lieux (il n'est pas maître de la situation et si cela se trouve cette tâche n'est pas prioritaire).
En même temps, il a été honnête. Aurait il mieux fallu qu'il réponde "ne vous inquiétez pas Monsieur, cela sera régler vite" et que rien ne se passe?
Je l'ai même remerciée à la fin... Mais là, si je sois dans mon bon droit et que la situation traîne je compte aller voir chez Adil...

D'ailleurs il y a une mise en danger: quartier pourri + rdc donnant sur une rue + pas de grilles aux fenêtes...

De toute façon: pourquoi ne pas avoir attendu à que tout soit remis en état au lieu de me faire payer tout de suite ?

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 9420
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: La galère du logement social

#10 Message par Vincent92 » 26 juin 2018, 13:23

Bonne question. La réponse qui me vient en premier est : montrer un "taux d'occupation" élevé/taux de "vacance locative" faible (c'est le genre d'indicateur qui peut être suivi par la direction et donc être sensible).
Mais je n'en sais rien.
Modifié en dernier par Vincent92 le 26 juin 2018, 13:27, modifié 1 fois.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 13491
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: La galère du logement social

#11 Message par cashisking » 26 juin 2018, 13:26

C'est du social quoi.
C’est pas cher, mais t'en as pour ton argent.

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 13459
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: La galère du logement social

#12 Message par Suricate » 26 juin 2018, 13:27

Pour tout ce qui est de la situation du logement pas grand chose à dire. Vous saviez ou auriez pu savoir avant de signer le bail, ce n'est certainement pas d'aujourd'hui que c'est sale et mal fréquenté.

Pour les barreaux aux fenêtres vous avez la possibilité de demander au bailleur une autorisation de travaux et vous pourrez les faire poser à vos frais (s'il vous l'accorde).

Le seul point qui pose véritablement problème est le suivant :
Gonzalo a écrit :Le système d'eau chaude n'est pas fonctionnel dans le logement et celui-ci n'avait toujours pas été nettoyé.
De 1/ je ne vois pas bien comment on "nettoie" un système d'eau chaude.
De 2/ s'il n'est pas fonctionnel il faut identifier la cause de ce dysfonctionnement. Gaz coupé ? Panne de chaudière ?
Si le gaz est coupé ben... faut le faire remettre.
Si c'est lié à une panne de chaudière le bailleur ou le locataire précédent a dû faire réviser ladite chaudière et dans tous les cas vous allez devoir prendre un contrat d'entretien annuel pour cette chaudière => faites intervenir l'entreprise choisie.

Bonne installation.

Gonzalo
Messages : 287
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: La galère du logement social

#13 Message par Gonzalo » 26 juin 2018, 13:39

Suricate a écrit :Pour tout ce qui est de la situation du logement pas grand chose à dire. Vous saviez ou auriez pu savoir avant de signer le bail, ce n'est certainement pas d'aujourd'hui que c'est sale et mal fréquenté.

Pour les barreaux aux fenêtres vous avez la possibilité de demander au bailleur une autorisation de travaux et vous pourrez les faire poser à vos frais (s'il vous l'accorde).

Le seul point qui pose véritablement problème est le suivant :
Gonzalo a écrit :Le système d'eau chaude n'est pas fonctionnel dans le logement et celui-ci n'avait toujours pas été nettoyé.
De 1/ je ne vois pas bien comment on "nettoie" un système d'eau chaude.
De 2/ s'il n'est pas fonctionnel il faut identifier la cause de ce dysfonctionnement. Gaz coupé ? Panne de chaudière ?
Si le gaz est coupé ben... faut le faire remettre.
Si c'est lié à une panne de chaudière le bailleur ou le locataire précédent a dû faire réviser ladite chaudière et dans tous les cas vous allez devoir prendre un contrat d'entretien annuel pour cette chaudière => faites intervenir l'entreprise choisie.

Bonne installation.
C'est le logement qui n'a pas été nettoyé. Il est crade, car l'ancien locataire avait été délogé.

Il n'y a pas d'eau chaude à cause d'un problème avec la chaudière, oui.

Je ne me plains pas du quartier: je connaissais déjà.

Avatar du membre
tonysonic
Messages : 434
Enregistré le : 03 sept. 2015, 09:18
Localisation : Paris

Re: La galère du logement social

#14 Message par tonysonic » 26 juin 2018, 14:40

Gonzalo, tout d'abord courage à toi, car tu as pris ce logement social par rapport à tes faibles revenus et tu n'as pas le choix ...

quand je pense que la MAirie a des centaines de dossiers en attente depuis 10 ou 15 ans et qu'au final, lorsque tu arrives en tête de liste, il t'arrive ce genre de "galère" ... j'avais vu une émission qui décrivait ton cas ou même pire ...

Courageux aussi de ta part de nous faire partager ta triste expérience alors que beaucoup ici sont presque rentiers ou ont des centaines de milliers d'euros en banque (je force le trait) ...

En tout cas, tu peux certainement faire des petits travaux d'appoint ... si tu attends que l'administration le fasse, tu vas attendre des années ... certes, c'est un budget de changer la chaudière mais si t'as pas d'eau chaude, comment tu vas survivre en hiver ?

Tu as quelques mois pour agir auprès de logement social, après, il faudra peut-être se résigner à tout faire soi-même (sauf pour les barreaux, sauf s'ils sont à l'intérieur de ton logement ...) ...

Je pense que c'est pas forcément "méchant " leur inaction j'ai l'impression qu'ils sont débordés et qu'ils se disent que dès que "t'as un appartement pas cher à louer, faut pas trop en demander non plus ...".

bref, courage et bonne installation ...

Gonzalo
Messages : 287
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: La galère du logement social

#15 Message par Gonzalo » 26 juin 2018, 15:42

Merci pour ton message Tonysonic.

Je ne saurais pas te dire si c'est courageux de raconter mon expérience ou pas, car surtout j'aurais besoin de l'aide et c'est ça qui m'a poussé à le faire. D'après ce qu'on m'a dit je n'ai que 21 jours pour mettre en connaissance du bailleur ce qui ne va pas dans mon logement. Or, ceci est un peu difficile quand je ne peux y habiter !

Quant aux rentiers très riches qu'il y a dans le forum, ils se font vite repérer. Il ne faut que faire attention au mépris qu'ils affichent contre le logement sociaux ou les immigrés. Pour autant, je n'ai pas honte de ma situation car ma femme et moi travaillons dans un métier qui nous plaît mais qui ne rapporte pas assez d'argent pour habiter dans la région parisienne à tout va. Alors à mon humble avis, ce sont les bourges qui devraient en avoir honte, car ils ont rendu l'accès à la propriété impracticable pour les foyers moins aisés par le biais d'une spéculation ignoble.

Sinon, je comprends très bien mes futurs voisins: des anarchistes qui squattent des domiciles vides; car comme Proudhon l'affirmait: la propriété c'est le vol.

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 7203
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: La galère du logement social

#16 Message par crispus » 26 juin 2018, 16:20

Gonzalo a écrit :D'après ce qu'on m'a dit je n'ai que 21 jours pour mettre en connaissance du bailleur ce qui ne va pas dans mon logement. Or, ceci est un peu difficile quand je ne peux y habiter !
:?:
Si tu as les clés il suffit de passer en journée et de faire les constats qui s'imposent, photos à l'appui. Je l'ai fait systématiquement ("additif à l'EDL entrant"), et c'est très utile pour récupérer sa caution. Pour le chauffage tu as jusqu'au début de la saison de chauffe pour signaler les défauts.

Par contre il y a des choses tellement "visibles" que tu ne peux ignorer. Comme la saleté du logement. Ne me dis pas que tu as signé un EDL avant d'entrer dans l'appart ? :shock:
Dans ce cas tu ne peux t'en prendre qu'à toi-même hélas. :|

Par contre garde cet additif (contresigné par le bailleur) précieusement, car les bailleurs ont curieusement tendance à l'oublier lors de l'EDL sortant ! :twisted:

Gonzalo
Messages : 287
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: La galère du logement social

#17 Message par Gonzalo » 26 juin 2018, 16:40

crispus a écrit :
Gonzalo a écrit :D'après ce qu'on m'a dit je n'ai que 21 jours pour mettre en connaissance du bailleur ce qui ne va pas dans mon logement. Or, ceci est un peu difficile quand je ne peux y habiter !
:?:
Si tu as les clés il suffit de passer en journée et de faire les constats qui s'imposent, photos à l'appui. Je l'ai fait systématiquement ("additif à l'EDL entrant"), et c'est très utile pour récupérer sa caution. Pour le chauffage tu as jusqu'au début de la saison de chauffe pour signaler les défauts.

Par contre il y a des choses tellement "visibles" que tu ne peux ignorer. Comme la saleté du logement. Ne me dis pas que tu as signé un EDL avant d'entrer dans l'appart ? :shock:
Dans ce cas tu ne peux t'en prendre qu'à toi-même hélas. :|

Par contre garde cet additif (contresigné par le bailleur) précieusement, car les bailleurs ont curieusement tendance à l'oublier lors de l'EDL sortant ! :twisted:
J'ai signé l'état des lieux une fois entré... Mais rien par rapport à la saleté n'était indiqué. Que pouvais je faire ? Ne pas le signer alors que j'avais déjà signé le bail ? De toute façon je sais que je n'ai pas agi intelligemment, comme je l'affirme dans mon premier message... Maintenant je cherche des solutions.

Pour les photos, je pense que j'irai les faire demain. D'ailleurs j'ai déjà pris contact avec ADIL... Mais ils on un horaire assez restreint.

Merci de ton message.

Avatar du membre
titano
-++
-++
Messages : 4268
Enregistré le : 27 oct. 2013, 19:36
Localisation : Stilwater

Re: La galère du logement social

#18 Message par titano » 26 juin 2018, 16:56

Quand je vais dans le pays de ma femme, je m'interdis de faire des leçons de morales à qui que ce soit. Et j'y suis très apprécié pour cela, même par les salafistes du coin.
Quand ma femme est en France, même topo pour elle, et elle est très apprécié pour cela, même par mes collègues électeurs FN (et elle est plutôt foncée de couleur de peau).
Peut-être que si tu avais ce comportement, tu verrais moins de "xénophobes".
ΜΟΛΩΝ ΛΑΒΕ
Shermann a écrit :It's a jungle out there : 978-2412019689

Ben92
-++
-++
Messages : 3533
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: La galère du logement social

#19 Message par Ben92 » 26 juin 2018, 17:33

Gonzalo a écrit : Ma question est simple: quel recours avons-nous face à cette situation ?
Je vous remercie d'avance pour vos réponses.
Tes caprices sont particulierement mal avises. Tu as deja beaucoup de chance d'avoir decroche un logement social en zone tendue avec un loyer tres inferieur aux logements prives du coin. A ta place, la plupart des demandeurs seraient tres heureux malgre ces petits soucis d'emmenagement.
Un conseil, fais profil bas.

Avatar du membre
immoglobine
-+
-+
Messages : 2430
Enregistré le : 17 oct. 2007, 19:06
Localisation : Lyon (69)

Re: La galère du logement social

#20 Message par immoglobine » 26 juin 2018, 18:11

Hickson49 a écrit :Je pense que tu a bien fait de choisir un logement social, meme si les conditions ne sont pas top, au moins tu ne t'appauvris pas trop pour enrichir un renter, et cela te permettra de mettre quelque sous de cote, histoire de pourquoi pas, quitter un jour le pays pour un ou l'herbe est plus verte.
Cela permet aussi d'être prioritaire dans les dossiers de relogement et de débuter son “parcours HLM”.
On a souvent l’impression que les logements sociaux bien situés et en bon état sont donnés à [insérer ici le nom de la population que vous pensez induments favorisée] mais en réalité ils sont souvent prioritaires par ce qu’il ont accepté avant, un logement “pas top” pour entrer dans le circuit.

Mon épouse ayant travaillé pour plusieurs organisme HLM je ne peux que plussoyer la remarque de Vincent92. Un même locataire peut littéralement harceler son correspondant au sein de l’organisme parce que l’ascenseur est en panne, que l’allée est sale,... Certains sont vraiment très exigeants (doux euphémismes :roll: ). La situation devient agaçante lorsqu'on se rend compte que ceux qui se plaignent tout le temps dans certains immeubles sont ceux qui ont le plus de retard de loyers...
Beaucoup de gars de l’entretiens/travaux sont blasés des zones ou les réparations peuvent être volontairement dégradées dans la journée suivant l’intervention. (Par exemple les Minguettes à Vénissieux pour ne pas citer le coin)
La propriété privée nous a rendus si stupides et si bornés qu'un objet n'est nôtre que lorsque nous le possédons.
K. Marx [Manuscrits de 1844]

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 18764
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: La galère du logement social

#21 Message par kamoulox » 26 juin 2018, 18:36

Ça vends du rêve tout ça

Gonzalo
Messages : 287
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: La galère du logement social

#22 Message par Gonzalo » 26 juin 2018, 19:15

titano a écrit :Quand je vais dans le pays de ma femme, je m'interdis de faire des leçons de morales à qui que ce soit. Et j'y suis très apprécié pour cela, même par les salafistes du coin.
Quand ma femme est en France, même topo pour elle, et elle est très apprécié pour cela, même par mes collègues électeurs FN (et elle est plutôt foncée de couleur de peau).
Peut-être que si tu avais ce comportement, tu verrais moins de "xénophobes".
Alors, il me semble qu'un commentaire xénophobe a été fait. Par ailleurs, advienne que pourra, je me sens en droit de donner mon avis. Je trouve qu'un regard extérieur est sain et constructif.
Modifié en dernier par Gonzalo le 26 juin 2018, 20:24, modifié 1 fois.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 41313
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: La galère du logement social

#23 Message par slash33 » 26 juin 2018, 19:24

Gonzalo a écrit :J'ai signé l'état des lieux une fois entré... Mais rien par rapport à la saleté n'était indiqué.
Erreur. Vous pouviez ajouter n'importe quelle mention manuscrite à l'état des lieux, quitte à la mettre sur une feuille libre adossée à l'état des lieux si le formulaire manquait de place (certaines agences utilisent cette technique - le sourire disparaît quand vous sortez la feuille et commencez à annoter, penser à rajouter la mention manuscrite indiquant l'existence de cette/ces feuilles annexes à l'état des lieux). Une fois signé, il est difficile voir impossible de revenir sur l'état des lieux. Qui plus est, il vous engage quand à l'état dans lequel vous rendrez l'appartement plus tard.

Gonzalo
Messages : 287
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: La galère du logement social

#24 Message par Gonzalo » 26 juin 2018, 19:54

slash33 a écrit :
Gonzalo a écrit :J'ai signé l'état des lieux une fois entré... Mais rien par rapport à la saleté n'était indiqué.
Erreur. Vous pouviez ajouter n'importe quelle mention manuscrite à l'état des lieux, quitte à la mettre sur une feuille libre adossée à l'état des lieux si le formulaire manquait de place (certaines agences utilisent cette technique - le sourire disparaît quand vous sortez la feuille et commencez à annoter, penser à rajouter la mention manuscrite indiquant l'existence de cette/ces feuilles annexes à l'état des lieux). Une fois signé, il est difficile voir impossible de revenir sur l'état des lieux. Qui plus est, il vous engage quand à l'état dans lequel vous rendrez l'appartement plus tard.

Merci... J'en tiendrai compte pour la prochaine fois.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 41313
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: La galère du logement social

#25 Message par slash33 » 26 juin 2018, 20:01

Sinon, plus constructif. Le chauffe-eau est de la responsabilité du bailleur, et il doit le savoir. La question est: s'agit-il d'un équipement individuel ou collectif? Dans le second cas, l'affaire se corse. De plus, le bailleur est tenu de mettre l'installation en conformité à votre entrée dans les lieux, et il le sait aussi. Donc, premièrement avez-vous un numéro de cellule ou d'une personne gérant votre dossier que vous pouvez contacter? La plupart des organisme en ont un. Il aurait dû vous être communiqué avec le bail voir placardé dans les communs avec le règlement intérieur. Commencez par prendre contact, expliquer votre problème mais toujours en restant courtois. Bref, dans votre cas je pense que le gestionnaire sait ce qu'il doit faire. Mais mauvais timing avec les congés et possible surcharge de travail. Vous pourriez peut-être vous entendre sur un arrangement financier permettant de retarder un peu l'entrée dans les lieux contre compensation, dans l'éventualité ou ce retard est possible avec toutes les parties concernées (dont votre actuel bailleur je présume).

Gonzalo
Messages : 287
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: La galère du logement social

#26 Message par Gonzalo » 26 juin 2018, 20:26

slash33 a écrit :Sinon, plus constructif. Le chauffe-eau est de la responsabilité du bailleur, et il doit le savoir. La question est: s'agit-il d'un équipement individuel ou collectif? Dans le second cas, l'affaire se corse. De plus, le bailleur est tenu de mettre l'installation en conformité à votre entrée dans les lieux, et il le sait aussi. Donc, premièrement avez-vous un numéro de cellule ou d'une personne gérant votre dossier que vous pouvez contacter? La plupart des organisme en ont un. Il aurait dû vous être communiqué avec le bail voir placardé dans les communs avec le règlement intérieur. Commencez par prendre contact, expliquer votre problème mais toujours en restant courtois. Bref, dans votre cas je pense que le gestionnaire sait ce qu'il doit faire. Mais mauvais timing avec les congés et possible surcharge de travail. Vous pourriez peut-être vous entendre sur un arrangement financier permettant de retarder un peu l'entrée dans les lieux contre compensation, dans l'éventualité ou ce retard est possible avec toutes les parties concernées (dont votre actuel bailleur je présume).
Oui... J'ai contacté la personne. Mais on m'a envoyé bouler. C'est individuel, sinon.

Ils n'ont pas l'air de vouloir s'arranger...

Mon problème principal est que j''avais prévenu le déménagement pour jeudi et pas sûr qu'ils seront contents que je m'en dédise...
Modifié en dernier par Gonzalo le 27 juin 2018, 07:05, modifié 3 fois.

Gonzalo
Messages : 287
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: La galère du logement social

#27 Message par Gonzalo » 26 juin 2018, 20:36

Ben92 a écrit :
Gonzalo a écrit : Ma question est simple: quel recours avons-nous face à cette situation ?
Je vous remercie d'avance pour vos réponses.
Tes caprices sont particulierement mal avises. Tu as deja beaucoup de chance d'avoir decroche un logement social en zone tendue avec un loyer tres inferieur aux logements prives du coin. A ta place, la plupart des demandeurs seraient tres heureux malgre ces petits soucis d'emmenagement.
Un conseil, fais profil bas.
Bon, on va dire que je ne considère pas que déménager à la date que j'avais prévu soit un "caprice". Surtout que ça a été après signature du bail...

De toute façon, pourquoi me conseilles-tu de faire profil bas ? Ta réponse m'intéresse.

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5053
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: La galère du logement social

#28 Message par Ave » 26 juin 2018, 21:18

Gonzalo a écrit : J'ai signé l'état des lieux une fois entré... Mais rien par rapport à la saleté n'était indiqué. Que pouvais je faire ? Ne pas le signer alors que j'avais déjà signé le bail ?.
Il me semble que tu peux rapporter tes propres observations dans l'EDL si tu n'est pas d'accord sur l'état de l'appart.
Mais bon, maintenant que c'est fait, signale tous les dysfonctionnements preuve à l'appui... après tout dépends de ta situation, si tu es pressé, il va peut être falloir que tu fasses le ménage toi même...
Fluctuat Nec Mergitur

franckyfranck
+
+
Messages : 2611
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: La galère du logement social

#29 Message par franckyfranck » 26 juin 2018, 21:30

Quelle est l'organisme HLM ? L'entretien varie beaucoup d'un organisme à l'autre.
Quelle ville ?
Type de HLM ? PLUS ou PLAI ? (PLAI c'est le truc le plus social, PLUS tu as un peu plus de mixité et PLS c'est du logement intermédiaire). Plus c'est cassos land plus c'est compliqué à gérer...

Après certains immeubles coutent plus cher à entretenir que ce qu'ils rapportent en loyer à l'organisme HLM. Ajoutes à cela leur branquitude quand ils font des appels d'offres et un peu de corruption par dessus (surtout si tu vis dans les hauts de seine) et tu as un bon cocktel.

Gonzalo
Messages : 287
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: La galère du logement social

#30 Message par Gonzalo » 26 juin 2018, 21:48

Ave a écrit :
Gonzalo a écrit : J'ai signé l'état des lieux une fois entré... Mais rien par rapport à la saleté n'était indiqué. Que pouvais je faire ? Ne pas le signer alors que j'avais déjà signé le bail ?.
Il me semble que tu peux rapporter tes propres observations dans l'EDL si tu n'est pas d'accord sur l'état de l'appart.
Mais bon, maintenant que c'est fait, signale tous les dysfonctionnements preuve à l'appui... après tout dépends de ta situation, si tu es pressé, il va peut être falloir que tu fasses le ménage toi même...
Faire le ménage à la limite ne me derange pas tant que ça... Mais réparer la chaudière ? Déjà déménager va me coûter une blinde...

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 28733
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: La galère du logement social

#31 Message par Gpzzzz » 26 juin 2018, 22:05

Gonzalo a écrit :
Ave a écrit :
Gonzalo a écrit : J'ai signé l'état des lieux une fois entré... Mais rien par rapport à la saleté n'était indiqué. Que pouvais je faire ? Ne pas le signer alors que j'avais déjà signé le bail ?.
Il me semble que tu peux rapporter tes propres observations dans l'EDL si tu n'est pas d'accord sur l'état de l'appart.
Mais bon, maintenant que c'est fait, signale tous les dysfonctionnements preuve à l'appui... après tout dépends de ta situation, si tu es pressé, il va peut être falloir que tu fasses le ménage toi même...
Faire le ménage à la limite ne me derange pas tant que ça... Mais réparer la chaudière ? Déjà déménager va me coûter une blinde...
un csmion c est 50e la journée. qu'est ce qui va te coûter cher en fait ?

aleph-zero
Messages : 1537
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: La galère du logement social

#32 Message par aleph-zero » 26 juin 2018, 22:09

Pi-r2 a écrit :direction l'ADIL si le logement n'est pas habitable. Sinon demander au tribunal de mettre tes loyers sous séquestre le temps que le logement soit conforme à une jouissance normale pour le locataire. C'est le bailleur qui est en tort là.
Peut-être commencer par envoyer un R/AR au bailleur non ? Signalant que le logement ne possède ni eau chaude ni chauffage, ce qui est contraire à l'article  1719 du Code civil et au décret n° 2002-120 du 30 janvier 2002 et exigeant de mettre sous 15aine le logement en conformité.

Comme il fera probablement le mort, après 15 jours envoyer un autre LR/AR avec le même contenu, exigeant la mise en conformité sous huitaine, faute de quoi il sera demandé au juge des référés de dire le droit.

Si jamais il ne réagit toujours pas, après 8 jours demander à un huissier de venir constater l'absence de chauffage / eau chaude (et tout autre élément contraire à la définition d'un logement décent) et de faire une assignation en référé au TI.

Entre temps, se rapprocher d'une aide juridique pour avoir quelqu'un qui rédigera la plaidoirie à l'audience (ou mieux, un avocat, mais ce n'est pas obligatoire).

Gardez tous les éléments de preuve de dépense (ticket de caisse etc.) pour tout ce qui est de près ou de loin lié au problème (tickets de métro pour aller voir le bailleur, chambre d'hotel etc.) au trbunal demandez des DI en conséquence.

Dans ce genre de trucs, en général entre le premier LR/AR et le jugement en référé il s'écoule environ 2 mois, et le proprio sera obligé de faire les travaux sans délais avec une astreinte quotidienne.

Gonzalo
Messages : 287
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: La galère du logement social

#33 Message par Gonzalo » 27 juin 2018, 05:19

Gpzzzz a écrit :
Gonzalo a écrit :
Ave a écrit :
Gonzalo a écrit : J'ai signé l'état des lieux une fois entré... Mais rien par rapport à la saleté n'était indiqué. Que pouvais je faire ? Ne pas le signer alors que j'avais déjà signé le bail ?.
Il me semble que tu peux rapporter tes propres observations dans l'EDL si tu n'est pas d'accord sur l'état de l'appart.
Mais bon, maintenant que c'est fait, signale tous les dysfonctionnements preuve à l'appui... après tout dépends de ta situation, si tu es pressé, il va peut être falloir que tu fasses le ménage toi même...
Faire le ménage à la limite ne me derange pas tant que ça... Mais réparer la chaudière ? Déjà déménager va me coûter une blinde...
un csmion c est 50e la journée. qu'est ce qui va te coûter cher en fait ?
J'ai pas de permis de conduire :oops:

Gonzalo
Messages : 287
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: La galère du logement social

#34 Message par Gonzalo » 27 juin 2018, 05:22

aleph-zero a écrit :
Pi-r2 a écrit :direction l'ADIL si le logement n'est pas habitable. Sinon demander au tribunal de mettre tes loyers sous séquestre le temps que le logement soit conforme à une jouissance normale pour le locataire. C'est le bailleur qui est en tort là.
Peut-être commencer par envoyer un R/AR au bailleur non ? Signalant que le logement ne possède ni eau chaude ni chauffage, ce qui est contraire à l'article  1719 du Code civil et au décret n° 2002-120 du 30 janvier 2002 et exigeant de mettre sous 15aine le logement en conformité.

Comme il fera probablement le mort, après 15 jours envoyer un autre LR/AR avec le même contenu, exigeant la mise en conformité sous huitaine, faute de quoi il sera demandé au juge des référés de dire le droit.

Si jamais il ne réagit toujours pas, après 8 jours demander à un huissier de venir constater l'absence de chauffage / eau chaude (et tout autre élément contraire à la définition d'un logement décent) et de faire une assignation en référé au TI.

Entre temps, se rapprocher d'une aide juridique pour avoir quelqu'un qui rédigera la plaidoirie à l'audience (ou mieux, un avocat, mais ce n'est pas obligatoire).

Gardez tous les éléments de preuve de dépense (ticket de caisse etc.) pour tout ce qui est de près ou de loin lié au problème (tickets de métro pour aller voir le bailleur, chambre d'hotel etc.) au trbunal demandez des DI en conséquence.

Dans ce genre de trucs, en général entre le premier LR/AR et le jugement en référé il s'écoule environ 2 mois, et le proprio sera obligé de faire les travaux sans délais avec une astreinte quotidienne.
Merci beaucoup pour tes précieux conseils. Déjà j'ai envoyé un mail à ADIL... Puis, ça sera la lettre recommandé si on ne me donne pas solution dans la journée... J'espère qu'ils vont réparer ça avant.

Ben92
-++
-++
Messages : 3533
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: La galère du logement social

#35 Message par Ben92 » 27 juin 2018, 07:38

Gonzalo a écrit : De toute façon, pourquoi me conseilles-tu de faire profil bas ? Ta réponse m'intéresse.
Simplement par decense envers ceux qui attendent d'obtenir un HLM depuis des années. Pas sûr qu'ils apprécient qu'ils apprécient que tu viennes chouiner juste après ton obtention...

Gonzalo
Messages : 287
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: La galère du logement social

#36 Message par Gonzalo » 27 juin 2018, 10:25

Ben92 a écrit :
Gonzalo a écrit : De toute façon, pourquoi me conseilles-tu de faire profil bas ? Ta réponse m'intéresse.
Simplement par decense envers ceux qui attendent d'obtenir un HLM depuis des années. Pas sûr qu'ils apprécient qu'ils apprécient que tu viennes chouiner juste après ton obtention...
Uhmm... D'accord.

C'était dans le but de demander du conseil... Et je pense que je suis dans mon bon droit de râler, vu que le bailleur n'a pas été réglo. Je suis navré si ça a pu offenser certaines personnes.

Toutefois je tiens à te préciser que pour moi ça a été aussi des années et que si je l'ai obtenu ça a été parce que pas mal d'autres l'ont refusé, tellement il est en mauvais état...

Avatar du membre
licorne
-++
-++
Messages : 3721
Enregistré le : 22 déc. 2011, 13:12
Localisation : GROLAND

Re: La galère du logement social

#37 Message par licorne » 27 juin 2018, 12:51

Gonzalo a écrit :Merci pour ton message Tonysonic.



Alors à mon humble avis, ce sont les bourges qui devraient en avoir honte, car ils ont rendu l'accès à la propriété impracticable pour les foyers moins aisés par le biais d'une spéculation ignoble.
je pense que tu te trompe c'est "wall street", en pratiquant la distribution de fausse monnaie, à tous va.
"wall street" et le 1% de l 'oligarchie consanguine, qui ont fabriquer une telle masse de fausse monnaie, que les emprunteur pouvaient acheter a tous va.

faudra que quelqu'un paie , a un moment donné,
se sera soit eux, soit nous.

le bourgoie, c'est pas lui qui a racheter tous les logements de france et de navarre.



franckyfranck
+
+
Messages : 2611
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: La galère du logement social

#38 Message par franckyfranck » 27 juin 2018, 13:12

https://www.investopedia.com/articles/p ... -world.asp

Donc en revenu dans les 30K et tu es dans le 1% du monde (peut être donné par personne donc faire les multiples par famille). Et 720K en patrimoine. Une très large majorité des membres de ce forum donc se qualifie pour le 1% en revenu.

En patrimoine c'est plus dur mais cela n'est surement pas rare à voir les discussions. Après la patrimoine dépend de l'age. Donc c'est sur qu'à 30 ans sauf à avoir hérité tu n'a pas cela. A 50 ans, c'est déjà plus fréquent.

Quand au 1% Français à ce que j'ai compris d'un post d'Ignatus, au dela de 100 000 Euros de revenu fiscal de référence tu es dans le top 2% Cela donne une idée. Le mec qui a 100K de RFR vit très très bien, mais il n'a pas une vie "de luxe" comme tu la vois dans les canards d'aéroports.

Avatar du membre
lumierecendree
Messages : 1082
Enregistré le : 26 nov. 2008, 09:33
Localisation : .....

Re: La galère du logement social

#39 Message par lumierecendree » 27 juin 2018, 13:16

Licorne, cela te fait quoi de savoir que quelqu'un vient d'emménager dans ton ancien appart? :wink:
" Un journal a écrit que ce qui manque aux jeunes, c’est une bonne guerre ; ce qui ne nous apprend rien sur les jeunes, mais en dit long sur les vieux. " (Romain Gary)

Gonzalo
Messages : 287
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: La galère du logement social

#40 Message par Gonzalo » 27 juin 2018, 13:28

Écoutez... Je ne vais pas me mettre à discuter avec vous à qui c'est la faute, car le fil pourrait vite dégénérer... Donc, ok.

Si pour toi Licorne, ceux qui spéculent avec le capital immobilier n'y sont pour rien, tant mieux.

franckyfranck
+
+
Messages : 2611
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: La galère du logement social

#41 Message par franckyfranck » 27 juin 2018, 13:33

Quant aux rentiers très riches qu'il y a dans le forum, ils se font vite repérer. Il ne faut que faire attention au mépris qu'ils affichent contre le logement sociaux ou les immigrés.
Je ne penses pas que Ben ou Vincent soient "rentier". Leur comportement est assez typique des gens en cours d'ascension sociale mais pas des gens riches depuis longtemps. Le vrai riche s'en cogne du logement social ou des immigrés car il a les moyens de gérer son exposition et que peu de peur d'y retomber. Le mec issu des classes pop ou des basses classes moyennes sait ce qu'il risque de perdre et veut à tout prix fuir son ancien millieu. Ce que je veux dire c'est que le mec blindé qui va habiter dans le XVIIIème il va présenter cela comme une opportunité, quand les gens verront son loft ils se tairons. Et personne ne doutera que c'est un choix qu'il peut "assumer". L'enfant des classes populaires qui a brillamment réussi va au contraire chercher à marquer son appartenance à sa novuelle classe.
Pour autant, je n'ai pas honte de ma situation car ma femme et moi travaillons dans un métier qui nous plaît mais qui ne rapporte pas assez d'argent pour habiter dans la région parisienne à tout va. Alors à mon humble avis, ce sont les bourges qui devraient en avoir honte, car ils ont rendu l'accès à la propriété impracticable pour les foyers moins aisés par le biais d'une spéculation ignoble.
A quel stade es tu bourge et à quel stade est tu prolo ? La question a son impprtance car cf plus haut, on est en France parmis les bourges du monde. Vu d'un indien de la campagne nos revenus sont ceux d'une petite crevure capitaliste. Maintenant la plupart de ces gens que tu traites de bourge ont été victime comme toi. Ils étaient dans un environnement de prix haut, mais comme ils pouvaient acheter à ce prix ils l'ont fait (comme tu le ferais surement si tu le pouvais).
Sinon, je comprends très bien mes futurs voisins: des anarchistes qui squattent des domiciles vides; car comme Proudhon l'affirmait: la propriété c'est le vol.
Le problème étant que sans ce vol, les gens vivent beaucoup plus mal. Le système est peut être mauvais mais grace à lui, tu ne crains pas la famine, tu as l'eau courante (autrefois réservé aux ultra riches), l'électricité, tu as une médecine efficace. Beaucoup de générations avant toi auraient envié ton niveau de vie. Ah oui tu as aussi une certaine liberté offerte par le système qui est sans commune mesure avec ce qui a précédé.

Pour ce qui est de l'organisme HLM bon courage pour les faire bouger, mais cela ne va pas être facile. La voie légale est la plus sure mais la loi de l'offre et de la demande en IdF ne te mets pas en situation de force. Cela dit des communes comme Paris ont un parc HLM en plutot bon état.

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4600
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : chez les Bretons

Re: La galère du logement social

#42 Message par ddv » 27 juin 2018, 13:36

aleph-zero a tout dit: LRAR (ne pas téléphoner, ça sert jamais à rien).
Obligation de fournir un logement décent: s'il n'y a pas d'eau chaude, ce n'est pas un logement décent. LRAR avec délai de réparation + indemnités pour chaque jour de retard. Avis au procéduriers :D
J'ajouterais concernant la sécurité que si les locataires/propriétaires se bougeaient le cul, il pourraient exiger de l'Etat ou l'organisme HLM la "jouissance paisible" de leur logement, partout où les dealeurs et autres parasites foutent la 'Mot2Cambronne'.
Quant à l'état de propreté, rajout sur l'état de lieux de tout ce qui est crado, même après signature de ce dernier. Et nettoyage à ta charge, faut pas déconner quand même.
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Avatar du membre
licorne
-++
-++
Messages : 3721
Enregistré le : 22 déc. 2011, 13:12
Localisation : GROLAND

Re: La galère du logement social

#43 Message par licorne » 27 juin 2018, 14:14

Licorne, cela te fait quoi de savoir que quelqu'un vient d'emménager dans ton ancien appart? :wink:

je n'ai pas encore rendu mon ex futur ancien appartement, donc personne n'y a emmenager, a part moi meme il y a 3 ans et demi

Avatar du membre
licorne
-++
-++
Messages : 3721
Enregistré le : 22 déc. 2011, 13:12
Localisation : GROLAND

Re: La galère du logement social

#44 Message par licorne » 27 juin 2018, 14:19

franckyfranck a écrit :


Le système est peut être mauvais mais grace à lui, tu ne crains pas la famine, tu as l'eau courante (autrefois réservé aux ultra riches), l'électricité, tu as une médecine efficace. Beaucoup de générations avant toi auraient envié ton niveau de vie.
grace a l'énergie et matiere 1er spolié, en bamboulie, et chez les arabes, a cout d'uranium appauvris.
on a pas de petrole mais on a des idees

Gonzalo
Messages : 287
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: La galère du logement social

#45 Message par Gonzalo » 27 juin 2018, 14:20

ddv a écrit :aleph-zero a tout dit: LRAR (ne pas téléphoner, ça sert jamais à rien).
Obligation de fournir un logement décent: s'il n'y a pas d'eau chaude, ce n'est pas un logement décent. LRAR avec délai de réparation + indemnités pour chaque jour de retard. Avis au procéduriers :D
J'ajouterais concernant la sécurité que si les locataires/propriétaires se bougeaient le cul, il pourraient exiger de l'Etat ou l'organisme HLM la "jouissance paisible" de leur logement, partout où les dealeurs et autres parasites foutent la 'Mot2Cambronne'.
Quant à l'état de propreté, rajout sur l'état de lieux de tout ce qui est crado, même après signature de ce dernier. Et nettoyage à ta charge, faut pas déconner quand même.
J'ai pas indiqué pour les indemnités... J'espère qu'on y a droit tout de même et qu'elles seront supérieures à notre loyer, que je leur ai demandé à na payé jusqu'à ce que le logement sera prêt. Ils ont une quinzaine de jours apparemment, donc, je pense que ça va le faire.

Le nettoyage, on m'a assuré qu'ils le feront... On verra ce que ça donne. Ma question est simple: dois-je payer le loyer pendant cette période, ou pas ?
Modifié en dernier par Gonzalo le 27 juin 2018, 14:25, modifié 1 fois.

Avatar du membre
licorne
-++
-++
Messages : 3721
Enregistré le : 22 déc. 2011, 13:12
Localisation : GROLAND

Re: La galère du logement social

#46 Message par licorne » 27 juin 2018, 14:24

Gonzalo a écrit :Écoutez... Je ne vais pas me mettre à discuter avec vous à qui c'est la faute, car le fil pourrait vite dégénérer... Donc, ok.

Si pour toi Licorne, ceux qui spéculent avec le capital immobilier n'y sont pour rien, tant mieux.
j'ai pas tous a fait dis ca.

Les Bourge ne sont pas la majorité, oui une partie specule.

Les prix sont monté pour quasiment tous le monde, bourge, clochard, ouvriers.
La raison 1er, les taux bas.

Image

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4600
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : chez les Bretons

Re: La galère du logement social

#47 Message par ddv » 27 juin 2018, 16:03

Gonzalo a écrit :
ddv a écrit :aleph-zero a tout dit: LRAR (ne pas téléphoner, ça sert jamais à rien).
Obligation de fournir un logement décent: s'il n'y a pas d'eau chaude, ce n'est pas un logement décent. LRAR avec délai de réparation + indemnités pour chaque jour de retard. Avis au procéduriers :D
J'ajouterais concernant la sécurité que si les locataires/propriétaires se bougeaient le cul, il pourraient exiger de l'Etat ou l'organisme HLM la "jouissance paisible" de leur logement, partout où les dealeurs et autres parasites foutent la 'Mot2Cambronne'.
Quant à l'état de propreté, rajout sur l'état de lieux de tout ce qui est crado, même après signature de ce dernier. Et nettoyage à ta charge, faut pas déconner quand même.
J'ai pas indiqué pour les indemnités... J'espère qu'on y a droit tout de même et qu'elles seront supérieures à notre loyer, que je leur ai demandé à na payé jusqu'à ce que le logement sera prêt. Ils ont une quinzaine de jours apparemment, donc, je pense que ça va le faire.

Le nettoyage, on m'a assuré qu'ils le feront... On verra ce que ça donne. Ma question est simple: dois-je payer le loyer pendant cette période, ou pas ?
Il faut toujours payer son loyer, sinon tu te mets dans une situation favorable au bailleur: pourquoi faire des travaux face à un locataire qui ne paie pas ses loyers. Si tu paies, le bailleur n'a aucune excuse.
Je sais qu'ici, certains vont te conseiller de ne pas payer.
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

aleph-zero
Messages : 1537
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: La galère du logement social

#48 Message par aleph-zero » 27 juin 2018, 16:20

ddv a écrit :
Gonzalo a écrit :
ddv a écrit :aleph-zero a tout dit: LRAR (ne pas téléphoner, ça sert jamais à rien).
Obligation de fournir un logement décent: s'il n'y a pas d'eau chaude, ce n'est pas un logement décent. LRAR avec délai de réparation + indemnités pour chaque jour de retard. Avis au procéduriers :D
J'ajouterais concernant la sécurité que si les locataires/propriétaires se bougeaient le cul, il pourraient exiger de l'Etat ou l'organisme HLM la "jouissance paisible" de leur logement, partout où les dealeurs et autres parasites foutent la 'Mot2Cambronne'.
Quant à l'état de propreté, rajout sur l'état de lieux de tout ce qui est crado, même après signature de ce dernier. Et nettoyage à ta charge, faut pas déconner quand même.
J'ai pas indiqué pour les indemnités... J'espère qu'on y a droit tout de même et qu'elles seront supérieures à notre loyer, que je leur ai demandé à na payé jusqu'à ce que le logement sera prêt. Ils ont une quinzaine de jours apparemment, donc, je pense que ça va le faire.

Le nettoyage, on m'a assuré qu'ils le feront... On verra ce que ça donne. Ma question est simple: dois-je payer le loyer pendant cette période, ou pas ?
Il faut toujours payer son loyer, sinon tu te mets dans une situation favorable au bailleur: pourquoi faire des travaux face à un locataire qui ne paie pas ses loyers. Si tu paies, le bailleur n'a aucune excuse.
Je sais qu'ici, certains vont te conseiller de ne pas payer.
+1

Si tu ne paies pas ton loyer, tu perds tout tes droits.

Seul un juge peut t'autoriser à ne pas payer de loyer.

Gonzalo
Messages : 287
Enregistré le : 19 juin 2016, 11:05

Re: La galère du logement social

#49 Message par Gonzalo » 27 juin 2018, 18:23

Il est clair que je vais payer.... Mais je me demandais si je pourrais être remboursé pour les journées que j'ai passé sans pouvoir emménager dans les lieux.

Puis maintenant il y a de l'eau chaude ! Je suis allé vérifier et le plombier est intervenu aujourd'hui. Maintenant il ne reste qu'à nettoyer la maison... Ce qu'ils feront soi disant demain ! Croisons les doigts !

Ystava
Messages : 909
Enregistré le : 09 juin 2017, 13:10

Re: La galère du logement social

#50 Message par Ystava » 29 juin 2018, 23:43

Alors, ils ont nettoyé ou pas ?

Répondre