Étude sur la recherche immobilière

Débats sur le thème de l'immobilier, anecdotes et annonces
Répondre
Message
Auteur
Yape
Messages : 2
Enregistré le : 04 sept. 2018, 13:00

Étude sur la recherche immobilière

#1 Message par Yape » 05 sept. 2018, 09:22

Hello tout le monde,

étudiant en dernière année de Master à l’Ecole de Design de Nantes Atlantique, dans le domaine du Design d’Interactivité (web, applications, services, …), nous devons, pour cette dernière année, rédiger un mémoire ainsi que développer un Projet de Fin d’Étude. Pour mon mémoire j’ai décidé de m’intéresser aux “Transactions immobilières résidentielles dans l’ancien”.

Je me suis rendu compte au fil de mes recherches que de nombreux projets innovant se mettent en place pour la mise en vente (outils d’estimations, offre à tarif fixe, visite 3D, …), facilitant la vie des personnes qui mettent un bien en vente (qu’ils soient particuliers ou professionnels). En revanche pour le sujet de la recherche immobilière, les innovations pour faciliter la vie des futurs acquéreurs ne se développent pas, c’est pourquoi j’ai décidé de travailler sur ce sujet.

Je n’ai pas de finalité déjà établie, mais l’idée serait de proposer de nouveaux outils à ces futurs acquéreurs, afin de faciliter leur recherche immobilière.

Je voulais savoir si certaines personnes accepteraient de discuter autour de ce sujet. Que vous soyez en recherche d’un bien immobilier, que vous en vendiez un ou que vous soyez un professionnel, je serai ravi de vous poser quelques questions.

Merci d’avance et je reste ouvert à toute remarque ou questions concernant mon sujet !
Modifié en dernier par Jeffrey le 05 sept. 2018, 10:34, modifié 1 fois.
Raison : je valide, sous réserve qu'il ne s'agisse pas d'une publicité déguisée en seconde intention

D1791
Messages : 4
Enregistré le : 18 août 2015, 09:15

Re: Étude sur la recherche immobilière

#2 Message par D1791 » 05 sept. 2018, 15:15

Je ne sais pas si ça rentre dans le cadre de la réflexion, mais ce qui me pèse le plus dans mes recherches ce sont les sites qui ne permettent pas de véritable recherche géographique.

- Sur certains sites, il y a une seule région pour le nord : de Lille à Strasbourg...
- La recherche "à distance maximum de" dépasse rarement 30km...
- Cette même recherche n'est possible que depuis une localité française (alors que "à maximum 80km de Luxembourg", pour moi, ça fait du sens). A défaut de toutes les localités des pays limitrophes, au moins les grandes villes...

J'ai un jour vu un site sur lequel on pouvait dessiner sa propre zone de recherche en dessinant sur une carte. (Mais en cet instant je ne me souviens plus lequel).

PACA
Messages : 1090
Enregistré le : 26 déc. 2011, 12:31

Re: Étude sur la recherche immobilière

#3 Message par PACA » 05 sept. 2018, 15:34

Pour entamer le débat, en vrac :
- La recherche => les outils de veille (recherches pré enregistrées)
- La validation de la recherche et la pertinence => limiter le bruit
- L’intelligence artificielle ( on en met partout)
- Les nouvelles données :
Les mieux placés pour les nouveaux outils sont les organismes qui disposent de gigantesques sources de données(le pétrole ):
IGN, Google, le fisc, cadastre ….

https://www.geoportail-urbanisme.gouv.fr/
http://www.ign.fr/institut/geoservices- ... lurbanisme
….

L’aide à la recherche c'est très bien, l'aide à la validation des résultats de la recherche c'est encore mieux.
Qui me prouve qu’un immeuble ne va pas cacher ma vue mer à 180° ? => il faut bosser pour le prouver …
Trouver le bien c’est relativement simple, trouver les garanties, ou éléments, de pérennité de la valeur du bien c'est un peu plus compliqué.

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12543
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Étude sur la recherche immobilière

#4 Message par Suricate » 05 sept. 2018, 15:54

Dans un achat immobilier les 3 critères principaux sont l'emplacement, l'emplacement et l'emplacement. Donc de facto le critère de recherche principal devrait être : l'adresse (a minima).

Dans notre bon pays les agents immobiliers agissent en mandat simple la plupart du temps, ils doivent donc se protéger pour ne pas se faire doubler (cas typique de l'acquéreur qui, ayant l'adresse, va traiter en PAP). Du coup les agents immobiliers (premiers vecteurs sur les transactions) mentionnent un emplacement le plus vague possible. Résultat : quand tu recherches un bien tu ne sais pas vraiment où tu vas visiter alors que c'est pourtant ton critère principal...

J'ai visité pas loin d'une 40aine de maisons sur les 6 derniers mois. Une 30aine de ces visites auraient pu être évitées en ayant l'adresse précise.
Yape a écrit :
05 sept. 2018, 09:22
l’idée serait de proposer de nouveaux outils à ces futurs acquéreurs, afin de faciliter leur recherche immobilière.
La géolocalisation. Rien d'autre.

Leboncoin s'y est mis (quand l'adresse est indiquée c'est à dire uniquement pour les particuliers)
Bienici (FNAIM) s'y aventure difficilement en indiquant des zones. C'est mieux que rien mais loin d'être parfait : dans une rue rien que le côté pair ou impair peut être rédhibitoire.

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12543
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Étude sur la recherche immobilière

#5 Message par Suricate » 05 sept. 2018, 16:00

D1791 a écrit :
05 sept. 2018, 15:15
J'ai un jour vu un site sur lequel on pouvait dessiner sa propre zone de recherche en dessinant sur une carte. (Mais en cet instant je ne me souviens plus lequel).
Nestenn le fait.

PACA
Messages : 1090
Enregistré le : 26 déc. 2011, 12:31

Re: Étude sur la recherche immobilière

#6 Message par PACA » 05 sept. 2018, 18:44

Quand on a trouvé ce que l’on cherche, comment avoir rapidement des informations sur le contexte ? projet de création d'un rond point ... bien frappé d'une servitude d'alignement ect.
Il ne faut pas compter sur le vendeur pour transmettre des information négatives déterminantes.

Un exemple trivial de validation de recherche qui n’est pas simple pour moi :
Soit une parcelle de terrain : qui sont les propriétaires des parcelles mitoyennes?
J’ai besoin d’une réponse rapide, en ligne pour pouvoir contacter les propriétaires et négocier d’éventuelles servitudes.
=> je ne sais pas faire de façon simple et rapide.

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12543
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Étude sur la recherche immobilière

#7 Message par Suricate » 06 sept. 2018, 09:47

PACA a écrit :
05 sept. 2018, 18:44
Soit une parcelle de terrain : qui sont les propriétaires des parcelles mitoyennes?
J’ai besoin d’une réponse rapide, en ligne pour pouvoir contacter les propriétaires et négocier d’éventuelles servitudes.
=> je ne sais pas faire de façon simple et rapide.
Je te rassure, personne ne sait faire de façon simple et rapide.
Les plus compétents en la matière c'est encore le service de publicité foncière : https://www.service-public.fr/particuli ... its/F17759
A réaliser parcelle par parcelle (ça ça se trouve en ligne : https://www.cadastre.gouv.fr/scpc/accueil.do
Se déplacer est préférable.

Image

PACA
Messages : 1090
Enregistré le : 26 déc. 2011, 12:31

Re: Étude sur la recherche immobilière

#8 Message par PACA » 07 sept. 2018, 15:17

Suricate a écrit :
06 sept. 2018, 09:47
A réaliser parcelle par parcelle (ça ça se trouve en ligne : https://www.cadastre.gouv.fr/scpc/accueil.do
Oui, merci
Il faut être prudent avec le cadastre, ce sont aussi des présomptions de propriété sources de nombreuses procédures judiciaires.
Le cadastre est surtout un outils fiscal, l'affectation d'un bien au niveau cadastral n'est pas une condition suffisante pour attester la propriété. Il peut probablement être utilisé quand il y a indétermination dans les actes notariés avec d'éventuels témoignages, par exemple les anciens fours pour lesquels les droits d'usages communs sont tombés en désuétude (Sous toutes réserves je ne suis pas un spécialiste de la question)

En fait j'ai pris cet exemple pour mettre en évidence(...une évidence) que la partie la plus complexe dans la recherche d'un bien et l'estimation de sa valeur n'est pas de le trouver mais d'être informé sur le contexte d'urbanisme.

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12543
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Étude sur la recherche immobilière

#9 Message par Suricate » 11 sept. 2018, 07:56

PACA a écrit :
07 sept. 2018, 15:17
Le cadastre est surtout un outils fiscal, l'affectation d'un bien au niveau cadastral n'est pas une condition suffisante pour attester la propriété.
Dans 99.99% des cas il est bon.

Celui qui paye les charges d'une parcelle (impôts fonciers notamment) et s'en occupe comme s'il en était le propriétaire a la possibilité d'en devenir véritablement propriétaire au bout de 30 ans (prescription acquisitive).
PACA a écrit :
07 sept. 2018, 15:17
être informé sur le contexte d'urbanisme
C'est à dire ?

PACA
Messages : 1090
Enregistré le : 26 déc. 2011, 12:31

Re: Étude sur la recherche immobilière

#10 Message par PACA » 11 sept. 2018, 22:05

Suricate a écrit :
11 sept. 2018, 07:56
PACA a écrit :
07 sept. 2018, 15:17
Le cadastre est surtout un outils fiscal, l'affectation d'un bien au niveau cadastral n'est pas une condition suffisante pour attester la propriété.
Dans 99.99% des cas il est bon.

Celui qui paye les charges d'une parcelle (impôts fonciers notamment) et s'en occupe comme s'il en était le propriétaire a la possibilité d'en devenir véritablement propriétaire au bout de 30 ans (prescription acquisitive).
PACA a écrit :
07 sept. 2018, 15:17
être informé sur le contexte d'urbanisme
C'est à dire ?
Erreurs cadastrales :
Si les erreurs de propriété sur la totalité d'une parcelle sont effectivement minimes, les erreurs sur les limites sont relativement fréquentes, d'où la nécessité de bornage. Personnellement j'en ai connu trois dont une est toujours sur le cadastre, elle ne me dérange pas trop, je me suis arrangé à l'amiable avec le voisin en respectant les surfaces des titres.
Pour la prescription acquisitive, si le propriétaire détenteur des titres de propriété se manifeste avant la limite des 30 ans il peut être amené à intenter une action judiciaire quand les services fiscaux et le prétendu propriétaire persistent dans l'erreur. Il est possible que l'expert géomètre puisse trancher à l'occasion du bornage ?
Le candidat propriétaire sans titre de propriété ne peut pas demander un bornage avant les 30 ans.
Un jugement est le meilleur acte de propriété.... quand on n'a pas le choix, tout dépend de la valeur du bien.

Urbanisme n'est pas le terme exact, disons évolutions du secteur :
Création d'un rond point, suppression/création d'un parking gratuit/payant, servitude d'alignement ..., préemption pour un usage méconnu officiellement(pas pour tous), création d'une salle de shoot, création d'un local religieux, secte, église, salle de prières .... boitte de nuit, horaires des établissement nocturnes, rue piétonne

Pour l’anecdote, un exemple imprévisible : l'interdiction de fumer à l'intérieur des établissements de nuit a entrainé à l'extérieur la présence d'un fumoir permanent toute la nuit sous les fenêtres, la valeur d'un bien peut dépendre d'une loi anti tabac.

Avatar du membre
Praséodyme
+
+
Messages : 2992
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Étude sur la recherche immobilière

#11 Message par Praséodyme » 11 sept. 2018, 22:43

En matière de localisation, ça pourrait être intéressant de définir la zone de recherche à l'intérieur d'une courbe isochrone autour d'un point donné. Par exemple à moins de 45 min du boulot par les transports en commun, ou à moins de 30 min par la route.

Cette zone n'est pas forcément connexe et c'est tout le problème quand les annonces donnent une localisation bidon. Parfois une mention dans le descriptif du type "dans un village calme à 20 min à vol d'hélicoptère" permet au moins d'éliminer l'annonce. Si le nom dudit village est mentionné, ça rend l'information un peu plus exploitable par l'acheteur, moins par un automate ou alors avec une petite couche d'IA.

Bienici.fr permet déjà de faire une recherche géographique, avec des données cartographiques assez sympa. Mais le problème est d'obtenir des données qualifiées.

Une solution pour cela serait d'inciter les acheteurs eux mêmes à proposer des corrections de données erronnées, comme on peut le faire dans Google Maps ou bien en laissant un commentaire comme dans LaFourchette.fr. Il faut les y inciter en leur donnant l'accès à des fonctionnalités avancées s'ils partagent leurs informations. Ne perdons pas de vue le fait que les acheteurs sont en concurrence les uns avec les autres. Le partage d'information a une chance d'apporter un vrai service si les infos sont extensives, donc si les utilisateurs partageurs sont nombreux. Les développeurs de Castorus (qui collectait les historiques de modifications d'annonce automatiquement) ont tué leur bébé lorsqu'ils l'ont rendu payant. Ces temps-ci il semble qu'il serve de cheval de Troie pour installer des plugins malveillants. :roll:

Répondre