Le bernankisme, invention de l'impôt universel

Les meilleures files d'information, réunies par les modérateurs pour plus de lisibilité
Message
Auteur
part
-+
-+
Messages : 1806
Enregistré le : 02 nov. 2011, 11:01

Re: Le bernankisme, invention de l'impôt universel

#201 Message par part » 31 mars 2016, 15:40

La Banque centrale européenne (BCE) pourrait se permettre de distribuer directement 1.300 euros à chaque citoyen de la zone euro
Ca manque de panache.

On devrait le faire avec des vrais hélicoptères qui lâcheraient des billets depuis le ciel. En plus, cela favoriserait les jeunes...

Avatar du membre
henda
-++
-++
Messages : 4524
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Le bernankisme, invention de l'impôt universel

#202 Message par henda » 31 mars 2016, 17:59

Ce serait vraiment du grand n'importe quoi... :x

Avatar du membre
Lo2
~~+
~~+
Messages : 7306
Enregistré le : 24 avr. 2008, 10:13

Re: Le bernankisme, invention de l'impôt universel

#203 Message par Lo2 » 21 avr. 2016, 16:42

BCE : Mario Draghi tente de gagner du temps
source: latribune
date: 21/04/2016

Réponse aux Allemands qui critique fortement la BCE avec leur ministre de la finance.
il s'est montré très ferme sur le fait que la BCE « agissait dans le cadre de son mandat, des traités et de la loi européenne qui s'applique à toute la zone euro, pas seulement à l'Allemagne ».
Ce discours de fermeté s'est accompagné d'un certain gage donné néanmoins aux inquiétudes allemandes. Il a, par deux fois, affirmé que la BCE n'avait pas discuté de l'emploi de la « monnaie hélicoptère », autrement dit de l'injection massive de liquidités dans l'économie. Les partisans de cette méthode n'y voient pas une porte fermée, car la discussion serait toujours potentiellement à ouvrir. Mais en réalité, Mario Draghi a refusé une discussion qui, jugée par lui « intéressante » voici six semaines lui avait valu une volée de bois vert en Allemagne. Fermez le ban, donc, pour l'instant. Mario Draghi propose une paix armée aux Allemands : pas de discussion sur la monnaie hélicoptère et plus de critique contre la politique de la BCE.
Phase 3 postponed.
Mais, comme il l'a laissé entendre, la politique monétaire a d'abord une fonction « défensive » : après avoir empêché un recul notable de l'inflation en 2015, elle pourrait avoir bloqué l'effet de « second tour » de la baisse du pétrole en ce début d'année 2016. Mais elle se montre toujours incapable de relancer l'activité. La pause décrétée par le président de la BCE vise donc à gagner assez de temps pour espérer voir revenir la croissance, soit par un cercle vertueux de la confiance au sein des agents de la zone euro - ce qui est assez douteux - ou par une reprise de la demande externe. Derrière son assurance apparente, Mario Draghi s'en remet donc d'abord et avant tout à la bonne fortune.
1) 在金子我信任
2) The American dream is a dream

wiz79
~~+
~~+
Messages : 5595
Enregistré le : 30 juil. 2009, 10:59

Re: Le bernankisme, invention de l'impôt universel

#204 Message par wiz79 » 30 avr. 2016, 06:15

Pour rappel.
wiz79 a écrit : En résumé, les phases de Bernanke décrivent l'intervention des banques centrales indépendantes... voire des États quand les banques centrales ne sont plus vraiment indépendantes.

Phase 1 : extension des mesures conventionnelles telles que rachat de devises, achat d'actifs, baisse des taux directeurs.
Phase 2 : prêts aux banques pour fluidifier le marché interbancaire
Phase 3 : pluie d'argent : on fait des cadeaux aux gens, sans contrepartie
Phase 4 : taux négatifs pour punir le cash dormant
Phase 5 : financement des budgets publics et de programmes d'action des États.

Ce phasage est incorrect, la phase 3 se situant en general après la phase 4. Et ce phasage n'est pas un indice chronologique puisqu'il est possible de passer directement en phase 5.

On notera que nous, notre banque centrale est tellement intervenu fort en phase 1 et 2, que les taux négatifs se sont mis en place naturellement au profit des quelques États jugés les plus crédibles. Ce qui est presque equivalent à une phase 5 ;)

Et on notera que nous avons eu, non pas une pluie d'argent, mais une pluie de nouvelles dettes publiques substituables aux anciennes dettes privées. En clair, on n'a pas fait un cadeau aux gens puisqu'on a alourdi leur dette publique.
En clair, la grille de lecture qui sert de prémisses à cette file peut être considérée comme désuète.
Les gouvernements européens se font Marché dessus.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 39871
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Le bernankisme, invention de l'impôt universel

#205 Message par slash33 » 30 avr. 2016, 08:57

Hé hé, j'imagine que vous avez signé la directive sur le transfert des fonds sans activité depuis 10 ans vers la CDC, non? 8)

Et bien vous seriez inspirés d'y regarder de plus près, de très près même:
https://www.caisse-epargne.fr/particuli ... rence.aspx

Avatar du membre
saturne
Messages : 1160
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Re: Le bernankisme, invention de l'impôt universel

#206 Message par saturne » 27 août 2016, 10:24

Le papier de Blumen compte 5 points, comme rapportés par Jean Dupont:
https://www.lewrockwell.com/2005/11/rob ... -or-fraud/

(1) The first of these tools is to expand the menu of assets that the Fed could purchase through its open market operations.
(2) If the above methods were not sufficient to "simulate aggregate demand," the Fed could loan money into existence, accepting as collateral almost any private sector asset whatever
(3) Don’t worry, say the Bernankeists, we will print the money and distribute it. ( conducting “money rains.”)
(4) The next weapon in their arsenal is to make money pay a negative rate of interest.
(5) If "aggregate demand" has not been sufficiently stimulated by the above measures, the Bernanke Fed stands ready to play its final card: the direct monetization of goods and services.

(5) If "aggregate demand" has not been sufficiently stimulated by the above measures, the Bernanke Fed stands ready to play its final card: the direct monetization of goods and services. From the same paper, under the heading The Goods and Services Solution, we read:

Why not have the Fed just conduct an open market purchase of real goods and services? Even more so than exchange rate intervention, this strategy would represent a direct stimulus to aggregate demand.

As posed, though, the strategy has a major drawback: it violates the Federal Reserve Act. The Fed isn’t authorized to purchase goods and services, apart from those needed for the operation of the Federal Reserve System.

The strategy can be implemented, however, by coordination with fiscal policy-makers. The Federal government, for example, could purchase goods and services and finance the purchase with new debt, which the Fed in turn would buy — in technical terminology, the Fed would ‘monetize’ the resulting debt.

By coordinating with fiscal policy, the Fed could even implement what is essentially the classic textbook policy of dropping freshly printed money from a helicopter.
Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

Répondre