L’évaluation du coût de maintenance des logements.

Les meilleures files d'information, réunies par les modérateurs pour plus de lisibilité
Message
Auteur
Avatar du membre
nausicaa
Messages : 1554
Enregistré le : 21 avr. 2008, 18:42

Re: L’évaluation du coût de maintenance des logements.

#51 Message par nausicaa » 19 juil. 2014, 16:54

immopaul a écrit :
Suricate a écrit :
immopaul a écrit :La valeur d'échange nulle, c'est tres théorique.
La grande majorité des logements en France sont largement antérieurs aux années 70, et pourtant ils se vendent encore à des prix bullesques.
Effectivement. Deux raisons :
- le foncier ne perd pas de valeur
- les biens concernés sont, malgré tout, entretenus régulièrement (ne serait ce que chauffés)
Oui mais le CSTB a l'air de penser que la structure (le bâti) a une durée de vie de 50 ans (plus ou moins 20%), malgré l'entretien (j'ai l'impression que cet entretien est pris en compte via le "plus ou moins 20%").
je poense plustot que les 50ans + ou - 20% c est sans entretien

avec entretien c est sans limite

ça me rappelle un salon immo avec des types de la fnaim qui expliquaient aux vendeurs papyboomers que s ils voulaient vendre leurs vieux trucs au prix du neuf, il ne tenait qu'à eux de faire du neuf avec du vieux, suffisait de payer les travaux

Avatar du membre
immopaul
~~+
~~+
Messages : 12865
Enregistré le : 09 oct. 2006, 12:25

Re: L’évaluation du coût de maintenance des logements.

#52 Message par immopaul » 19 juil. 2014, 18:11

nausicaa a écrit : avec entretien c est sans limite
Un mur porteur qui part en vrille, c'est réparable ?
Parce que remplir les fissures, ce n'est pas suffisant.
"Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire".
Evelyn Beatrice Hall

Avatar du membre
nausicaa
Messages : 1554
Enregistré le : 21 avr. 2008, 18:42

Re: L’évaluation du coût de maintenance des logements.

#53 Message par nausicaa » 19 juil. 2014, 19:59

biensur tout est réparable

hier j ai vu une émission où des gens avaient mal fait une mezzanine dans leur maison, elle a appuyé sur 2 murs porteurs qui s etaient écartés, on voyait le jour entre le toit et les angles supérieurs des murs... ils ont étayé, mis un ipn sous la mezzanine sauvage, soulevé la toiture avec des vérins hydrauliques, percé les deux murs face à face pour y passer des tiges métalliques, ramené les murs à leur juste place en resserrant au milieu, reposé le toit dessus, et ainsi sauvé toute la maison (qui avait 9 ans) et dans laquelle les habitants n osaient meme plus monter

TOUT est possible, il suffit de payer des hommes de l art pour remédier aux dysfonctionnements

un immeuble peut durer 1000 ans si vous repayez son prix en entretien tous les 50ans

Avatar du membre
fluctuat et mergitur
-++
-++
Messages : 3770
Enregistré le : 05 janv. 2012, 19:28
Localisation : Paname

Re: L’évaluation du coût de maintenance des logements.

#54 Message par fluctuat et mergitur » 20 juil. 2014, 00:19

On peut faire pareil au rez-de-chaussée d'un immeuble de 20 étages ?
Plus ça peut buller, plus ça peut craquer.

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12448
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: L’évaluation du coût de maintenance des logements.

#55 Message par Suricate » 20 juil. 2014, 06:50

Si on voit le jour entre les murs et le toit au rez de chaussée d'un immeuble de 20 étages c'est qu'il y a un problème suffisamment grave pour envisager la destruction pure et simple. :mrgreen:

Le coût d'une démolition / reconstruction est parfois moins élevé que celui d'une réhabilitation en profondeur. Il faut parfois en passer par là.

Avatar du membre
immopaul
~~+
~~+
Messages : 12865
Enregistré le : 09 oct. 2006, 12:25

Re: L’évaluation du coût de maintenance des logements.

#56 Message par immopaul » 20 juil. 2014, 12:12

Suricate a écrit :envisager la destruction pure et simple. :mrgreen:
Parfois ça se passe mal :
http://www.buzzerie.com/actualite/video ... estruction

:mrgreen:
"Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire".
Evelyn Beatrice Hall

Avatar du membre
nausicaa
Messages : 1554
Enregistré le : 21 avr. 2008, 18:42

Re: L’évaluation du coût de maintenance des logements.

#57 Message par nausicaa » 20 juil. 2014, 15:49

fluctuat et mergitur a écrit :On peut faire pareil au rez-de-chaussée d'un immeuble de 20 étages ?
il faut savoir que les gens visitent les biens en tapotant sur les cloisons pour les faire sauter quels que soit l'étage (et accessoirement les abattent ensuite) ce qui est suicidaire

en effet bon nombre de cloisons non porteuses le deviennent avec le temps ou les modifications dans l immeuble

dans le cas cité plus haut (la maison dont la mezzanine sauvage a repoussé les murs extérieurs vers l extérieur justement), il s agit d une maison récente, dans laquelle une mezzanine a été rajoutée sans support particulier, ensuite les gens ont abattu des cloisons non porteuses à l origine dessous, mais qui l'étant devenues (porteuses) et c est là qu ils ont failli perdre toute la maison

donc oui effectivement, abattre des cloisons en étage intermédiaire peu s avérer catastrophique

pour des raisons de responsabilité, nos amis agents immobiliers pourraient s abstenir de sans cesse taper sur les murs pour dire qu on peut les supprimer


Répondre