"le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

Questions de la vie courante relatives à l'immobilier: location, accession, investissement, entretien, droit immobilier, etc
Message
Auteur
neorural01
Modérateur
Modérateur
Messages : 2186
Enregistré le : 12 août 2009, 13:30

"le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#1 Message par neorural01 » 02 janv. 2020, 17:42

Bonjour,


C'est fait, mon médecin traitant depuis 22 ans vient de partir à la retraite.

Il avait massivement investi dans le locatif et avait fait construire un cabinet médical il y a une dizaine d'années dimensionné pour accueillir 3 médecins, 1 pharmacie et du paramédical.

Loyers trop élevés ou pas, toujours est-il qu'il n'a trouvé aucun successeur et que son cabinet subventionné à hauteur de 100 000 € va certainement être transformé en appartements.

Depuis un an, je prospectais ; pas vraiment car rarement malade, et ne m'affolais pas plus que ça.


Il se trouve que je supervise la construction d'une maison de la santé qui va accueillir 23 praticiens.... sur les 4 généralistes, tous arrivent avec leur patientèle et.... "le docteur X ne prends aucun nouveau patient"

J'ai prospecté dans un rayon de 40 kms et la même réponse. Systématiquement.


Je cotise depuis 30 ans, je veille à ce que le bâtiment qui va accueillir une vingtaine de praticiens soit fonctionnel et je n'ai pas de médecin.

Le problème que je viens de découvrir, est que pour consulter un spécialiste : un médecin doit prendre RDV. et consulter directement aux urgences coûte très cher au final ; de même que consulter un médecin autre que le référent : 7 € de ma poche.


Et vous ?


Une solution ?


Malgré mon salaire que je considère comme confortable, je me rends compte que je suis au final très vulnérable.
La femme change tout le temps, soyez en certain, en cela, elle ne changera pas.
Il ne faut pas prendre la vie au sérieux, car de toutes façons, nous n'en sortirons pas vivants.
Le patriotisme est l'ultime argument des démagogues.

Avatar du membre
coolfonzi
-++
-++
Messages : 3670
Enregistré le : 05 févr. 2009, 20:29
Localisation : Dans une faille spatio-temporelle

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#2 Message par coolfonzi » 02 janv. 2020, 17:53

Bienvenue dans la France de 2020, avec ses déserts médicaux, ses manques de médicaments disponibles en pharmacie, ses services d’hôpitaux qui ferment, ses EPHAD dont ils vaut mieux se tenir éloigné.

Mais d’après le 1er d'entre nous, ça va de mieux en mieux.
Modifié en dernier par coolfonzi le 02 janv. 2020, 18:18, modifié 1 fois.
Bonjour chez vous ! :D

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 10638
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#3 Message par clairette2 » 02 janv. 2020, 17:59

A ta place, je rappellerai celui qui t'intéresse le plus, et j insisterai en lui faisant part de tes recherches. C'est désolant d'en arriver là !
Quelle région ?
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 28173
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#4 Message par Gpzzzz » 02 janv. 2020, 18:18

Bienvenue dans la France du 21eme siècle.. les nouveaux arrivants sont très consommateurs de médecine en général..
En t as la double peine en étant a la campagne :?:
Car sur Paris tu trouves un rdv chez un spécialiste en moins de 15j grâce aux consultations privés dans les hôpitaux.. bon après c est 120e les 15mns faut avoir une bonne mutuelle :lol:

Avatar du membre
Parsifal
-+
-+
Messages : 1980
Enregistré le : 09 févr. 2015, 10:22

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#5 Message par Parsifal » 02 janv. 2020, 18:36

La solution de ces situations est le secteur 2.
Ou bien aller voir une première fois le médecin en hors parcours, et la magiquement il trouve une place dans sa patientèle, une fois qu'il a compris qu'il n'a pas affaire à un cassocial.

vpl
~~+
~~+
Messages : 12139
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#6 Message par vpl » 02 janv. 2020, 19:12

Gpzzzz a écrit :
02 janv. 2020, 18:18
Bienvenue dans la France du 21eme siècle.. les nouveaux arrivants sont très consommateurs de médecine en général..
Goldo a été grillé : c'est Gpzzz qui met ça sur le dos de l'immigration !
Ceux qui sont très consommateurs de médecine de ville, c'est les vieux, déjà. Et quand en plus tu réduis le nombre de médecins par les départs en retraite de la génération qui faisait le gros des troupes...

Une idée : aller voir la sécu (l'ARS ?), et leur demander de t'indiquer qui peut être ton médecin traitant !

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18585
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#7 Message par wasabi » 02 janv. 2020, 19:13

on fait n'importe quoi au niveau médical en France, c'est géré par des nuls avec des préoccupations débiles, et le pays fait un chèque en blanc pour des résultats pas fameux, à part pour les concessionnaires Audi, Mercedes, Porsche, Rolex, Vuitton....

Encore un exemple récent
https://www.lequotidiendumedecin.fr/hop ... -polemique
La période des fêtes peut s'avérer très lucrative pour certains praticiens. À l'hôpital Émile Muller de Mulhouse (Haut-Rhin) ce samedi 28 décembre, une garde de 24 heures aux urgences était rémunérée 2 200 euros net,
Une "pénurie" organisée où on est prêt à payer "coûte que coûte" tant l'accès aux soins est devenu une valeur de base du système, qui fait que les praticiens peuvent se lancer dans une surenchère sans limite.
Un mercenaire anesthésiste peut se faire encore plus.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18585
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#8 Message par wasabi » 02 janv. 2020, 19:24

Parsifal a écrit :
02 janv. 2020, 18:36
La solution de ces situations est le secteur 2.
Ou bien aller voir une première fois le médecin en hors parcours, et la magiquement il trouve une place dans sa patientèle, une fois qu'il a compris qu'il n'a pas affaire à un cassocial.
un généraliste secteur 2 à la campagne ?
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 28173
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#9 Message par Gpzzzz » 02 janv. 2020, 19:26

vpl a écrit :
02 janv. 2020, 19:12
Gpzzzz a écrit :
02 janv. 2020, 18:18
Bienvenue dans la France du 21eme siècle.. les nouveaux arrivants sont très consommateurs de médecine en général..
Goldo a été grillé : c'est Gpzzz qui met ça sur le dos de l'immigration !
Ceux qui sont très consommateurs de médecine de ville, c'est les vieux, déjà. Et quand en plus tu réduis le nombre de médecins par les départs en retraite de la génération qui faisait le gros des troupes...

Une idée : aller voir la sécu (l'ARS ?), et leur demander de t'indiquer qui peut être ton médecin traitant !
T as des sources ?

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 7680
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#10 Message par stchong » 02 janv. 2020, 19:30

Vous devriez taper un peu plus sur les praticiens.

C'est la dernière ligne droite ! Plus que 3 mois à tenir avant le retour à la vie « normale » après 6 ans de sacrifices ... ECNi 2019, restons motivés ! Ce sont les dernières révisions DE NOTRE VIE !💪💪📚📚📚

- Déserts médicaux / Liberté d'installation -

Pendant que nous passons les Examens Classants Nationaux Préparatoires au concours de juin prochain, voilà ce qui s'écrit à l'Assemblée Nationale :

« Les raisons de l’existence de ces « déserts médicaux » sont connues : la liberté d’installation totale dont jouissent les professionnels de santé exerçant en ville les mènent naturellement à privilégier leur confort de vie présumé sur leur mission de service public. Ils se concentrent de plus en plus dans les centres-villes des métropoles et dans les zones littorales au détriment des périphéries et des territoires ruraux. Cette liberté d’installation constitue une forme d’ingratitude corporatiste envers la collectivité. L’État finance les études des médecins, tandis que la Sécurité Sociale assure, par son conventionnement, leurs revenus.
Dans la situation actuelle, il semble cohérent de réclamer de la part des médecins une contrepartie, en conditionnant leur conventionnement au niveau de densité des territoires. Ce niveau sera défini périodiquement par les agences régionales de santé. »
-> http://www.assemblee-nationale.fr/15/am ... D_AENCPMBQ
-> http://www.assemblee-nationale.fr/15/am ... 7oqKj9hUQo

Le conventionnement de fin de cursus proposé dans cet amendement, consiste à forcer un médecin, nouvellement diplômé, à exercer durant 3 années dans une zone dite “sous-dense”, sous peine d'une amende mensuelle de 1000€/mois.

Un texte tout simplement inacceptable.

Le jeune médecin à l'issue de son cursus n'a pas de dette envers l’État. A l'âge de 27-30 ans il a déjà sacrifié une grande partie sa jeunesse pour servir l'hôpital public :
Après 3 années d'Externat, à être les petites mains de l'hôpital 6 jours/7, en se faisant appeler en souriant « le petit esclave », subissant maltraitance, non reconnaissance, payé 1€/h (~100-200€/mois), effectuant des heures supplémentaires non payées, se voyant supprimer son lit dans la chambres de garde ... Et tout en devant concilier l'apprentissage de l'équivalent de 10 500 pages de livres médicaux pour passer un concours national à la fin de notre 6ème année d'étude qui déterminera sur 3 jours l'aboutissement de notre décennie d'études
Après 3 à 6 années supplémentaires d'Internat, payé 7,2€/h avec un nombre d'heures de travail dépassant les 48h hebdomadaires pour 65% d'entre eux dans des conditions tout aussi difficiles, à faire des gardes de 24h …

Arrivé à la trentaine, il est normal d'avoir le souhait de s'établir et débuter sa vie familiale et professionnelle dans des conditions correctes. NON, ce n'est pas de l’ingratitude que de vouloir pour soi-même ce que chaque citoyen souhaite : école pour les enfants, emploi pour le conjoint, supermarché, horaires de travail "corrects".

De plus, dans cet amendement, la stigmatisation des médecins dans le rôle des déserts médicaux est une insulte à la profession, quand on sait que pendant des années l'Etat a continué de restreindre les numerus clausus sans anticiper les problèmes que nous rencontrons actuellement et que de nombreux médecins s'épuisent aujourd'hui dans des communes rurales à réparer ces erreurs...

Ces propositions de loi reflètent une totale ignorance des conditions de formation et de travail des médecins et une insulte au service rendu à la collectivité durant notre cursus.
Voilà, les jeunes médecins ce qu'ils en pensent.

Après, mon mari par exemple ne prend plus de nouveaux patients, il estime qu'une attente de 2 mois pour avoir un rendez-vous c'est suffisant, pour ses patients. Il garde de place dans son agenda pour ses urgences donc ses patients. Rien à voir avec une question de CMU ou autre, c'est l'assistante qui prend les rendez-vous.

Moi mon médecin généraliste est décédé, enfin c'était le 3ème dans ce cabinet qui doit porter la poisse.

Sur ma commune une douzaine de médecins, j'ai appelé tous les cabinets, sauf ceux dont je savais que les praticiens allaient partir en retraite. Tous, pas de nouveaux patients sauf une, mais 3 voir 5 heures d'attente chez elle car pas de rendez-vous. Je ne l'aimais pas tellement, donc j'ai renoncé, j'ai bien fait, elle est décédée l'année dernière. Et puis un jour, une nouvelle médecin a pris le cabinet d'un partant à la retraite. J'ai pris rendez immédiatement chez elle. Le courant passe bien et comme je lui ais dit, elle devrait me suivre jusqu'à ma mort. Je pensais qu'elle serait débordée, et bien non, pratiquement tous les patients sont allés ailleurs (cabinet de 3 médecins).Donc les patients tests aussi.
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/2017)

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 7680
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#11 Message par stchong » 02 janv. 2020, 19:32

wasabi a écrit :
02 janv. 2020, 19:13
on fait n'importe quoi au niveau médical en France, c'est géré par des nuls avec des préoccupations débiles, et le pays fait un chèque en blanc pour des résultats pas fameux, à part pour les concessionnaires Audi, Mercedes, Porsche, Rolex, Vuitton....

Encore un exemple récent
https://www.lequotidiendumedecin.fr/hop ... -polemique
La période des fêtes peut s'avérer très lucrative pour certains praticiens. À l'hôpital Émile Muller de Mulhouse (Haut-Rhin) ce samedi 28 décembre, une garde de 24 heures aux urgences était rémunérée 2 200 euros net,
Une "pénurie" organisée où on est prêt à payer "coûte que coûte" tant l'accès aux soins est devenu une valeur de base du système, qui fait que les praticiens peuvent se lancer dans une surenchère sans limite.
Un mercenaire anesthésiste peut se faire encore plus.
C'est évident pendant ce temps l'interne c'est 200€ 24 heures de garde.
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/2017)

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18585
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#12 Message par wasabi » 02 janv. 2020, 19:34

Gpzzzz a écrit :
02 janv. 2020, 19:26
vpl a écrit :
02 janv. 2020, 19:12
Gpzzzz a écrit :
02 janv. 2020, 18:18
Bienvenue dans la France du 21eme siècle.. les nouveaux arrivants sont très consommateurs de médecine en général..
Goldo a été grillé : c'est Gpzzz qui met ça sur le dos de l'immigration !
Ceux qui sont très consommateurs de médecine de ville, c'est les vieux, déjà. Et quand en plus tu réduis le nombre de médecins par les départs en retraite de la génération qui faisait le gros des troupes...

Une idée : aller voir la sécu (l'ARS ?), et leur demander de t'indiquer qui peut être ton médecin traitant !
T as des sources ?
c'est évident.
Toujours est-il que l'immigration aggrave le problème du vieillissement de la population :
-l'excès de consommation de soins au moindre bobo
-une saturation du système de CMU CMU complémentaire.
-une saturation du système de secteur I où ils vont, ce qui allonge les durées de rendez vous, augmente l'attractivité du secteur II, ce qui lui permet d'exploser ses tarifs
-des modes de vie dangereux nécessités par des croyances religieuses qu'on ne peut dénoncer, et qui provoquent des pathologies en ALD coûteuse pour la société (cf gavage de sucre des musulmans et leur diabète)
-la technique du pauvre immigré qui fait que là où un français qui a par exemple une ALD comme le diabète devra se sortir les doigts pour prendre des rendez vous toute l'année chez différents spécialistes, et libérer du temps sur son emploi du temps pour y aller, le bon petit musulman feignant une mauvaise maîtrise du français va aller en hôpital de jour toute la journée où il sera payé vu qu'elle comptera comme une hospitalisation, il n'aura rien à organiser vu que des infirmières payées le feront pour lui, et le coût pour la société est bien plus élevé vu qu'une journée en hôpital coûte bien plus que la somme des consultations.
-etc..
-le problème des médecins immigrés qui vont s'installer dans les endroits ne manquant pas de médecins, comme les grandes villes, et pas dans la France rurale, ou rarement.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 18246
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#13 Message par kamoulox » 02 janv. 2020, 20:14

Wasabi tu connais mes positions mais j’essaie d’être le plus neutre et réaliste possible malgres tout.
Mon beau frère présente sa thèse en février et enfin à 30 ans il va lancer sa carrière de médecin. Après beaucoup de sacrifices.

De son expérience lors des différents endroits qu’il a dû faire dans les hauts de france, ta part d’immigrés est du fantasme.

En Fait ça change de tout au tout selon ta zone et le service.
Pour son exemple : -maubeuge : souvent des gitans qui débarquent à 30 un samedi soir aux urgence car la mama ou un gamin est malade, le campement débarque et squatte toute la nuit avec le côté vindicatif que tu imagines et que tout leur est dû. Des bons souchien aussi pour alcoolisme et blessures liées à ça, ou les flics qui ramènent directement des gens éméchés agresses dans la rue, ou la tête en sang ils savent pas comment c’est arrivé, bref la France d’en bas. Peu de cas « normaux. »

Lille: normal, de tout, des cassos, des gens normaux, des rebeus du chti du rom, du délinquant blessé... bref pas un grand remplacement des patients par les padchénous

Armentieres: a eu l’occasion de retirer une petite balle du vagin d’une gonz de 20 ans, balle qui a passé plusieurs jours à l’intérieur je vous passerais les détails mais elle avait mal au ventre suite à une infection. Du bon gros cassos nordiste, son « kopiiin » il voulait jouer avec mais c’était coincé alors on a attendu que ça sorte et pi jé oublié docteur. Pi la jo tro mal à min pepette et à min bidon jé eu peur keu cé grave docteur.



Et j’en pense et des meilleurs quand ses collègues noirs à l’hôpital se faisait amicalement appelés « le nek (negre en chti »

Et ché chnek !! Binjour docteur, et ti la, tin conno pas chnek, il é nek mé ché un bon docteur, ché un braf garchon!!!

un médecin sur une carrière c’est pas un livre qu’il écrit mais une encyclopédie complète.

Après c’est sur le le médecin dans le 93, ba c’est sur qu’il aura pas beaucoup de blanc on est d’accord, maintenant dans un endroit mixte, y’a pas plus d’africains ou d’arabes.

C’est surtout le milieu social qui fait que tu auras des alcoolo, des clodos, la gonz qui a poignardé son mec bourré, bref ils sont aussi les premiers a voir la misère humaine.

D’ailleurs les urgences ont un nom partout en France : la cour des miracles

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18585
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#14 Message par wasabi » 02 janv. 2020, 22:04

kamoulox a écrit :
02 janv. 2020, 20:14
De son expérience lors des différents endroits qu’il a dû faire dans les hauts de france, ta part d’immigrés est du fantasme.
j'ai parlé de proportion dans ce fil ?
Sinon, il y a des cassos blancs dans le nord, grosse découverte. Le Nord c'est un des coins où il y a le plus de pauvreté, de chômage, de misère... de France. C'est connu, le pire c'est Pas de Calais, Nord, Hérault et DOMTOM. La pauvreté matérielle c'est aussi le centre / auvergne / limousin, qui en revanche a des taux de chômage bas et n'est pas dans la culture cassos. Et pas comme le prétend la propagande gauchiste la Seine Saint Denis ou autre coin du même genre, où les gens ont des logements presque gratuits, des infrastructures culturelles et du travail à proximité. Retard mental, mise en avant de la sous culture... valoriser le ch'ti je mets ça dans le même tonneau que la culture wesh et sa valorisation. Sauf que d'un côté ça revient pour la société à porter sa croix, la contrepartie des externalités qu'elle génère (le cassos endogène), alors que dans l'autre s'est se flageller pour ressentir la passion (le cassos exogène importé ou endogène de première génération) alors qu'on porte déjà la croix.

D'un point de vue général, il y a des populations diverses en France. Certaines sont contributrices, certaines nécessiteuses et constituent un fardeau. Parmi les nécessiteux il y a les vieux, les handicapés, les miséreux qui vivent dans le dénuement intellectuel culturel et social, les immigrés africains... qui ont des besoins largement supérieurs à leurs apports et sont donc des boulets pour le pays. Sauf que tout n'est pas à la même enseigne. En particulier la notion centrale de solidarité, il faut s'occuper des vieux, des handicapés, des malades... parce que ça peut arriver potentiellement à tout le monde et on peut passer de contributeur à nécessiteux, et le système social est là pour servir d'assurance en ce cas. Pour les populations qui sont structurellement nécessiteuses et qui se complaisent dans leur connerie sans rarement en sortir, comme une bonne partie des immigrés africains, des white trashs cassos, gitans ou autre, c'est différent. Quel intérêt de les aider ? C'est un puits sans fond dans lequel on pisse. Moralement on se sent obligé dans l'air du temps actuel d'étendre la protection qui concerne les premières catégories à celles là, ça pourrait en plus avoir un sens rationnel si se faisant on diminuait ou contenait la proportion qu'ils représentent de la population. Ca aussi du sens car aider ce type de population coûte moins cher -ou coûtait moins cher- que de leur faire la guerre / les recadrer (bagne, assignation à résidence, galère, ou autre joyeusetés passées). Moralement la société est aussi responsable de ces personnes, les cassos blancs du Nord sont par exemple les produits des révolutions industrielles et des conditions de vie d'alors, c'est la même idée que les USA qui se sont bâties grâce à l'esclavage et qui doit s'occuper de la population descendante et qui socialement forme une humanité défavorisée. Mais ce n'est pas pour autant qu'il faut favoriser leur multiplication. Je n'ai pas l'impression qu'il y a un boom des white trashs ou gitans en France, même si ceux ci se reproduisent plus tôt, et font plus d'enfants que la première catégorie de population, mais comme elle a aussi des probabilités de décès à âge jeune plus importantes par "sélection naturelle"...Mais la troisième population qu'on importe n'a aucun sens d'un point de vue global (qu'elle soit africaine ou rom, le point central n'est pas la couleur, mais l'origine étrangère), voilà pourquoi j'en parle. Les aides devraient être données en contrepartie d'un engagement à s'améliorer ou de moins se reproduire que la population générale. Et on fait le contraire, on importe à tour de bras des gens de plus en plus à problèmes. La charité repose sur le prosélytisme normalement. Et pour les religions non prosélyte, est limité à la communauté.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

alexlyon
+
+
Messages : 2594
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#15 Message par alexlyon » 02 janv. 2020, 22:33

Ce qui est bien, c'est que ça fait monter l'immobilier de centre ville :mrgreen:
Puisque les communes et quartiers de main d'oeuvre deviennent moins vivables, la middle class est sous pression pour ralier la bourgeoisie métropolisée (modulo l'endettement accru, en l'absence d'espace disponible).

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4513
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : chez les Bretons

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#16 Message par ddv » 02 janv. 2020, 23:06

Je travaille juste à côté de Rennes, il paraît que c'est officiellement une "métropole", qui s'avère être aussi un désert médical (pour certaines spécialités). J'ai réussi à trouver un dentiste, merci doctolib (qui nous évite de passer 30 coups de téléphone avant de trouver un médecin qui accepte de nouveaux patients clients).
C'était bien la peine de faire une France de métropoles, si c'est pour n'avoir aucun service qu'on attend d'une métropole (à part à Paris).
A Paris, il y a des centres de santé Cosem, c'est un peu l'usine, mais au moins, on peut voir des médecins rapidement.
Je ne comprend pas pourquoi ce genre de centre n'ouvre pas ailleurs qu'à Paris ?
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 7680
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#17 Message par stchong » 02 janv. 2020, 23:57

ddv a écrit :
02 janv. 2020, 23:06
Je travaille juste à côté de Rennes, il paraît que c'est officiellement une "métropole", qui s'avère être aussi un désert médical (pour certaines spécialités). J'ai réussi à trouver un dentiste, merci doctolib (qui nous évite de passer 30 coups de téléphone avant de trouver un médecin qui accepte de nouveaux patients clients).
C'était bien la peine de faire une France de métropoles, si c'est pour n'avoir aucun service qu'on attend d'une métropole (à part à Paris).
A Paris, il y a des centres de santé Cosem, c'est un peu l'usine, mais au moins, on peut voir des médecins rapidement.
Je ne comprend pas pourquoi ce genre de centre n'ouvre pas ailleurs qu'à Paris ?
Quand tu es sur le fauteuil du dentiste, t'es patient ou client, devant la piqûre, la roulette, la pince qui t'enlève la dent. Est ce que tu es capable de te lever et de partir n'importe quand, en pensant que t'es un client au milieu de quoi, d'un service qu'on te rend sans que la SS tu rembourses quoi que ce soit, ou tu es au milieu d'un soin ?
Continuer comme cela et bientôt vous n'aurez plus personne pour vous soigner, ou prendre votre fric .
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/2017)

Avatar du membre
squamata
-+
-+
Messages : 1782
Enregistré le : 01 mars 2011, 22:09

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#18 Message par squamata » 03 janv. 2020, 00:27

Perso, j'ai pris le même médecin que ma nourrice. Une fille de l'est de l’Europe mais je n'ai rien a redire ( on est en campagne, on s'estime heureux )
Je sais qu'on peut compter sur elle si il y a besoin d'un arrêt.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20886
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#19 Message par lecriminel » 03 janv. 2020, 11:32

c'est la mode des gros nazes du pseudo néo libéralisme, l'écroulement de la valeur travail, présenté essentiellement sous l'angle on fait des économies (bon, si vous regardez les hausses de patrimoine, vous voyez qu'il y a effectivement des économies, mais ce n'est pas vous qui les faites) et sous celui moralisateur de "tu ne travailles pas donc tu n'as pas de droit" (et comme ils veulent avoir le maximum de droits sur vous, ils détruisent les emplois)
les pompiers ont de plus en plus d'interventions, de plus en plus difficiles, mais ils sont de moins en moins
le numerus clausus des médecins a été des années bien trop bas, même ceux qui n'avaient pas le niveau et ont passé leur doctorat en Belgique sont plus que bienvenus, et même les roumains, parce que même avec eux, il en manque encore (les neo libéraux en plus de ne connaître rien à rien n'ont pas le compas dans l'œil). Mais on n'apprend pas, il suffit que Sarko réduise le nombre de fonks (même en dépensant plus, il est comme ça le neo liberal) pour provoquer des cris de joie dans la population qui ne comprend rien. Et le type parle de valeur travail, et ça passe crème pour les décérébrés par les médias.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4513
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : chez les Bretons

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#20 Message par ddv » 03 janv. 2020, 13:09

stchong a écrit :
02 janv. 2020, 23:57
ddv a écrit :
02 janv. 2020, 23:06
Je travaille juste à côté de Rennes, il paraît que c'est officiellement une "métropole", qui s'avère être aussi un désert médical (pour certaines spécialités). J'ai réussi à trouver un dentiste, merci doctolib (qui nous évite de passer 30 coups de téléphone avant de trouver un médecin qui accepte de nouveaux patients clients).
C'était bien la peine de faire une France de métropoles, si c'est pour n'avoir aucun service qu'on attend d'une métropole (à part à Paris).
A Paris, il y a des centres de santé Cosem, c'est un peu l'usine, mais au moins, on peut voir des médecins rapidement.
Je ne comprend pas pourquoi ce genre de centre n'ouvre pas ailleurs qu'à Paris ?
Quand tu es sur le fauteuil du dentiste, t'es patient ou client, devant la piqûre, la roulette, la pince qui t'enlève la dent. Est ce que tu es capable de te lever et de partir n'importe quand, en pensant que t'es un client au milieu de quoi, d'un service qu'on te rend sans que la SS tu rembourses quoi que ce soit, ou tu es au milieu d'un soin ?
Continuer comme cela et bientôt vous n'aurez plus personne pour vous soigner, ou prendre votre fric .
Rien compris à ton message.
Un médecin doit soigner tous les malades, il n'a pas à se créer une clientèle réservée. D'autant plus que je fais partie des actifs couillons qui paient pour tout mais n'a droit à rien.
Je suis sûr que parmi leur clientèle, il y a plein de retraités, clientèle captive avec des médocs à prendre à vie.
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 9041
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#21 Message par optimus maximus » 03 janv. 2020, 13:49

Personnellement, j'ai un médecin généraliste que je ne vais jamais voir et je me rends généralement dans les centres de santé. Si tu as plus de 15 ans et moins de 50 ans, tu n'es pas une priorité pour les généralistes.
Pour les spécialistes, j'y vais sans passer par le généraliste. Quand je consulte un spécialiste, c'est qu'il y a une nécessité.
Le système français a bien régressé pour les soins courants.

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 7680
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#22 Message par stchong » 03 janv. 2020, 15:04

ddv a écrit :
03 janv. 2020, 13:09
stchong a écrit :
02 janv. 2020, 23:57
ddv a écrit :
02 janv. 2020, 23:06
Je travaille juste à côté de Rennes, il paraît que c'est officiellement une "métropole", qui s'avère être aussi un désert médical (pour certaines spécialités). J'ai réussi à trouver un dentiste, merci doctolib (qui nous évite de passer 30 coups de téléphone avant de trouver un médecin qui accepte de nouveaux patients clients).
C'était bien la peine de faire une France de métropoles, si c'est pour n'avoir aucun service qu'on attend d'une métropole (à part à Paris).
A Paris, il y a des centres de santé Cosem, c'est un peu l'usine, mais au moins, on peut voir des médecins rapidement.
Je ne comprend pas pourquoi ce genre de centre n'ouvre pas ailleurs qu'à Paris ?
Quand tu es sur le fauteuil du dentiste, t'es patient ou client, devant la piqûre, la roulette, la pince qui t'enlève la dent. Est ce que tu es capable de te lever et de partir n'importe quand, en pensant que t'es un client au milieu de quoi, d'un service qu'on te rend sans que la SS tu rembourses quoi que ce soit, ou tu es au milieu d'un soin ?
Continuer comme cela et bientôt vous n'aurez plus personne pour vous soigner, ou prendre votre fric .
Rien compris à ton message.
Un médecin doit soigner tous les malades, il n'a pas à se créer une clientèle réservée. D'autant plus que je fais partie des actifs couillons qui paient pour tout mais n'a droit à rien.
Je suis sûr que parmi leur clientèle, il y a plein de retraités, clientèle captive avec des médocs à prendre à vie.
Chacun prend les médocs qu'il veut ce n'est pas une obligation. Pour le moment il y a moins de médecins que de besoins des patients.
Pour la patientèle réservée, c'est le patient qui appelle le médecin ou le dentiste, et non l'inverse. La médecine, comme les soins dentaires sont basés sur la confiance du patient envers le soignant, donc c'est bien les patients qui se réservent un soignant et non l'inverse.
Etre chez un médecin qui connait tes antécédents médicaux c'est moins anxiogène que de tomber sur un nouveau qui ne te connais pas.
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/2017)

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 10638
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#23 Message par clairette2 » 03 janv. 2020, 15:43

lecriminel a écrit :
03 janv. 2020, 11:32
c'est la mode des gros nazes du pseudo néo libéralisme, l'écroulement de la valeur travail, présenté essentiellement sous l'angle on fait des économies (bon, si vous regardez les hausses de patrimoine, vous voyez qu'il y a effectivement des économies, mais ce n'est pas vous qui les faites) et sous celui moralisateur de "tu ne travailles pas donc tu n'as pas de droit" (et comme ils veulent avoir le maximum de droits sur vous, ils détruisent les emplois)
les pompiers ont de plus en plus d'interventions, de plus en plus difficiles, mais ils sont de moins en moins
le numerus clausus des médecins a été des années bien trop bas, même ceux qui n'avaient pas le niveau et ont passé leur doctorat en Belgique sont plus que bienvenus, et même les roumains, parce que même avec eux, il en manque encore (les neo libéraux en plus de ne connaître rien à rien n'ont pas le compas dans l'œil). Mais on n'apprend pas, il suffit que Sarko réduise le nombre de fonks (même en dépensant plus, il est comme ça le neo liberal) pour provoquer des cris de joie dans la population qui ne comprend rien. Et le type parle de valeur travail, et ça passe crème pour les décérébrés par les médias.
La santé en France , c'est justement pas du tout une organisation libérale. C'est étatisé, contrôlé, avec des quotas de médecins décidés par l'État depuis au moins 30 ans.
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20886
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#24 Message par lecriminel » 03 janv. 2020, 15:56

Oui, libéral à la framcaise, mafieux et inefficace. Le vrai libéralisme n'existe nulle part, la concurrence, ça fait peur.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18585
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#25 Message par wasabi » 03 janv. 2020, 16:03

clairette2 a écrit :
03 janv. 2020, 15:43
lecriminel a écrit :
03 janv. 2020, 11:32
c'est la mode des gros nazes du pseudo néo libéralisme, l'écroulement de la valeur travail, présenté essentiellement sous l'angle on fait des économies (bon, si vous regardez les hausses de patrimoine, vous voyez qu'il y a effectivement des économies, mais ce n'est pas vous qui les faites) et sous celui moralisateur de "tu ne travailles pas donc tu n'as pas de droit" (et comme ils veulent avoir le maximum de droits sur vous, ils détruisent les emplois)
les pompiers ont de plus en plus d'interventions, de plus en plus difficiles, mais ils sont de moins en moins
le numerus clausus des médecins a été des années bien trop bas, même ceux qui n'avaient pas le niveau et ont passé leur doctorat en Belgique sont plus que bienvenus, et même les roumains, parce que même avec eux, il en manque encore (les neo libéraux en plus de ne connaître rien à rien n'ont pas le compas dans l'œil). Mais on n'apprend pas, il suffit que Sarko réduise le nombre de fonks (même en dépensant plus, il est comme ça le neo liberal) pour provoquer des cris de joie dans la population qui ne comprend rien. Et le type parle de valeur travail, et ça passe crème pour les décérébrés par les médias.
La santé en France , c'est justement pas du tout une organisation libérale. C'est étatisé, contrôlé, avec des quotas de médecins décidés par l'État depuis au moins 30 ans.
sûrement pour cela que les infirmières / médecins / kinés ... qui se mettent "à leur compte" sont qualifiés de profession libérale...
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 10638
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#26 Message par clairette2 » 03 janv. 2020, 19:39

wasabi a écrit :
03 janv. 2020, 16:03
clairette2 a écrit :
03 janv. 2020, 15:43
lecriminel a écrit :
03 janv. 2020, 11:32
c'est la mode des gros nazes du pseudo néo libéralisme, l'écroulement de la valeur travail, présenté essentiellement sous l'angle on fait des économies (bon, si vous regardez les hausses de patrimoine, vous voyez qu'il y a effectivement des économies, mais ce n'est pas vous qui les faites) et sous celui moralisateur de "tu ne travailles pas donc tu n'as pas de droit" (et comme ils veulent avoir le maximum de droits sur vous, ils détruisent les emplois)
les pompiers ont de plus en plus d'interventions, de plus en plus difficiles, mais ils sont de moins en moins
le numerus clausus des médecins a été des années bien trop bas, même ceux qui n'avaient pas le niveau et ont passé leur doctorat en Belgique sont plus que bienvenus, et même les roumains, parce que même avec eux, il en manque encore (les neo libéraux en plus de ne connaître rien à rien n'ont pas le compas dans l'œil). Mais on n'apprend pas, il suffit que Sarko réduise le nombre de fonks (même en dépensant plus, il est comme ça le neo liberal) pour provoquer des cris de joie dans la population qui ne comprend rien. Et le type parle de valeur travail, et ça passe crème pour les décérébrés par les médias.
La santé en France , c'est justement pas du tout une organisation libérale. C'est étatisé, contrôlé, avec des quotas de médecins décidés par l'État depuis au moins 30 ans.
sûrement pour cela que les infirmières / médecins / kinés ... qui se mettent "à leur compte" sont qualifiés de profession libérale...
Qualifié de, certes. Mais leurs tarifs , leur organisation ( tiers payant etc..) sont décidés par l'État.. Les prescriptions remboursées ou non, idem. C'est l'État qui mène les choses.
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18585
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#27 Message par wasabi » 03 janv. 2020, 22:44

clairette2 a écrit :
03 janv. 2020, 19:39
wasabi a écrit :
03 janv. 2020, 16:03
clairette2 a écrit :
03 janv. 2020, 15:43
lecriminel a écrit :
03 janv. 2020, 11:32
c'est la mode des gros nazes du pseudo néo libéralisme, l'écroulement de la valeur travail, présenté essentiellement sous l'angle on fait des économies (bon, si vous regardez les hausses de patrimoine, vous voyez qu'il y a effectivement des économies, mais ce n'est pas vous qui les faites) et sous celui moralisateur de "tu ne travailles pas donc tu n'as pas de droit" (et comme ils veulent avoir le maximum de droits sur vous, ils détruisent les emplois)
les pompiers ont de plus en plus d'interventions, de plus en plus difficiles, mais ils sont de moins en moins
le numerus clausus des médecins a été des années bien trop bas, même ceux qui n'avaient pas le niveau et ont passé leur doctorat en Belgique sont plus que bienvenus, et même les roumains, parce que même avec eux, il en manque encore (les neo libéraux en plus de ne connaître rien à rien n'ont pas le compas dans l'œil). Mais on n'apprend pas, il suffit que Sarko réduise le nombre de fonks (même en dépensant plus, il est comme ça le neo liberal) pour provoquer des cris de joie dans la population qui ne comprend rien. Et le type parle de valeur travail, et ça passe crème pour les décérébrés par les médias.
La santé en France , c'est justement pas du tout une organisation libérale. C'est étatisé, contrôlé, avec des quotas de médecins décidés par l'État depuis au moins 30 ans.
sûrement pour cela que les infirmières / médecins / kinés ... qui se mettent "à leur compte" sont qualifiés de profession libérale...
Qualifié de, certes. Mais leurs tarifs , leur organisation ( tiers payant etc..) sont décidés par l'État.. Les prescriptions remboursées ou non, idem. C'est l'État qui mène les choses.
Oui je sais. Je faisais remarquer que souvent dans l'espace public les mots perdent complètement leur sens. Typiquement les professions qualifiées de "libérales" sont des professions réglementées à diplôme obligatoire, voire parfois avec charge à racheter : notaire, avocat, médecin, kiné, infirmière, architecte, pharmacien... où souvent (notaire, médecin, infirmière, kiné, pharmacien...) en plus les tarifs sont réglementés. Donc exactement le contraire du sens du mot libéral.
C'est la même idée que le terme "docteur" qui est normalement lié à un doctorat, soit 8 années d'études, dont 3 ans sur une thèse. Or en France, 4 professions se font appeler docteur : médecins, pharmacien, dentistes et vétérinaires. Or aucune des quatre n'a fait de doctorat nécessairement, mais obtient une autorisation d'exercice de leur métier au bout de 6 années d'études seulement.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 7680
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#28 Message par stchong » 03 janv. 2020, 22:54

wasabi a écrit :
03 janv. 2020, 22:44
clairette2 a écrit :
03 janv. 2020, 19:39
wasabi a écrit :
03 janv. 2020, 16:03
clairette2 a écrit :
03 janv. 2020, 15:43


La santé en France , c'est justement pas du tout une organisation libérale. C'est étatisé, contrôlé, avec des quotas de médecins décidés par l'État depuis au moins 30 ans.
sûrement pour cela que les infirmières / médecins / kinés ... qui se mettent "à leur compte" sont qualifiés de profession libérale...
Qualifié de, certes. Mais leurs tarifs , leur organisation ( tiers payant etc..) sont décidés par l'État.. Les prescriptions remboursées ou non, idem. C'est l'État qui mène les choses.
Oui je sais. Je faisais remarquer que souvent dans l'espace public les mots perdent complètement leur sens. Typiquement les professions qualifiées de "libérales" sont des professions réglementées à diplôme obligatoire, voire parfois avec charge à racheter : notaire, avocat, médecin, kiné, infirmière, architecte, pharmacien... où souvent (notaire, médecin, infirmière, kiné, pharmacien...) en plus les tarifs sont réglementés. Donc exactement le contraire du sens du mot libéral.
C'est la même idée que le terme "docteur" qui est normalement lié à un doctorat, soit 8 années d'études, dont 3 ans sur une thèse. Or en France, 4 professions se font appeler docteur : médecins, pharmacien, dentistes et vétérinaires. Or aucune des quatre n'a fait de doctorat nécessairement, mais obtient une autorisation d'exercice de leur métier au bout de 6 années d'études seulement.
Ben pour un arracheur de dent, l'espace des thèses est minime, la taille de ta bouche.
T'es jaloux, fallait faire arracheur de dents, mais tu préfères les docteurs en rien et tout .
Pour info les spécialistes c'est 6ans+5 ans soit 11ans donc largement plus que les facs ordinaires qui ont 4 mois de vacances par an. J'ai assisté à des thèses, ben franchement ce n'était pas 3 ans d'études pour pondre un tel résultat.
Et puis être docteur en géologie pour finir dans un sous sol de banque faire des programmes d'info, ce n'est pas très pertinent comme études. Combien de thésard Bac +8 n'ont pas de boulot?
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/2017)

Nouveau stephanois
-+
-+
Messages : 2028
Enregistré le : 09 mars 2013, 23:44

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#29 Message par Nouveau stephanois » 03 janv. 2020, 23:00

Bon trève de blabla... Si on accepte que les jeunes médecins s'installent où ils veulent après des années de labeur, on fait comment concrètement pour la campagne et les villes non atftractives ?

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18585
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#30 Message par wasabi » 03 janv. 2020, 23:02

stchong a écrit :
03 janv. 2020, 22:54
Pour info les spécialistes c'est 6ans+5 ans soit 11ans donc largement plus que les facs ordinaires qui ont 4 mois de vacances par an.
c'est faux.
A partir de la sixième année, ils pratiquent la médecine avec des patients, peuvent prescrire, cotisent pour la retraite, et sont payés plus qu'un SMIC mensuel. Ça a toute les caractéristiques d'une fin d'études. Il y a à ce moment là une acquisition d'expérience professionnelle obligatoire en structure hospitalière, qualifier ça d'études est une astuce sémantique.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
caroline77
Modérateur
Modérateur
Messages : 7464
Enregistré le : 05 févr. 2012, 09:56
Localisation : Canada

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#31 Message par caroline77 » 03 janv. 2020, 23:17

Ça fait peur. Au Canada, il faut se mettre en liste d'attente qui prend parfois plusieurs années, mais on finit par te proposer un médecin. Ne pourrais-tu pas leur demander s'ils ont un système de liste d'attente ?

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18585
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#32 Message par wasabi » 03 janv. 2020, 23:21

Nouveau stephanois a écrit :
03 janv. 2020, 23:00
Bon trève de blabla... Si on accepte que les jeunes médecins s'installent où ils veulent après des années de labeur, on fait comment concrètement pour la campagne et les villes non atftractives ?
On ne fait rien, c'est une question de priorité.
Si la priorité était vraiment le service public sur tout le territoire, et pas des promesses en or faites aux médecins et / ou aux BB, comme :
-statut en or du médecin
-autorisation d'exercice où on veut
-réformes en France qui concernent toujours les nouveaux entrants et jamais les autres, comme un Ponzi
-tarif réglementé non modulé

alors on aurait des techniques faciles pour avoir de la médecine partout. Par exemple il suffirait simplement de moduler le tarif SS en fonction de la densité d'une spécialité médicale par rapport à la densité locale de population et de sa structure. Si pas assez de médecins dans une zone on paye plus, si trop, on paye moins. Or c'est plutôt le contraire qui se passe : en désert médical il y a plutôt des secteurs I, dans les zones à forte concentration de médecin, surtout des secteur II.
Image
Image
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 7680
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#33 Message par stchong » 03 janv. 2020, 23:45

wasabi a écrit :
03 janv. 2020, 23:02
stchong a écrit :
03 janv. 2020, 22:54
Pour info les spécialistes c'est 6ans+5 ans soit 11ans donc largement plus que les facs ordinaires qui ont 4 mois de vacances par an.
c'est faux.
A partir de la sixième année, ils pratiquent la médecine avec des patients, peuvent prescrire, cotisent pour la retraite, et sont payés plus qu'un SMIC mensuel. Ça a toute les caractéristiques d'une fin d'études. Il y a à ce moment là une acquisition d'expérience professionnelle obligatoire en structure hospitalière, qualifier ça d'études est une astuce sémantique.
C'est vrai payé 200 heures pour 24 heures de garde, et 1400 pour 45 heures minimum par semaine, soit en gros plus e 55 heures pas semaine pour acquérir une spécialité, plus deux demi journée de cours par semaine, c'est sûr que c'est moins usant que la fac où les thésards ont le temps d'être vacataires et d'assurer des cours payer largement plus qu'un heure d'internat.
Non ils ne peuvent pas prescrire directement y'a toujours un chef qui supervise.

Et je te ferais remarquer que souvent les thèses c'est à la discrétion du directeur de thèse, donc aussi suivant son aura ou son copinage.
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/2017)

Avatar du membre
nogelan
Messages : 1136
Enregistré le : 20 août 2009, 12:44
Localisation : Bordeaux

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#34 Message par nogelan » 04 janv. 2020, 01:07

J ai appelé le centre médical pour avoir un rendez vous pour ma fille de 4 ans qui tousse de plus en plus.
Oui Mr je vous propose Vendredi prochain à 18h...
Voilà voilà
- Athée ascendant Agnostique -
"Réveillez vous, ne vous laissez pas posséder par vos idées" »

Sea Shepherd :
« Il vient une heure où protester ne suffit plus, après la philosophie, il faut l’action. »
Victor Hugo

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 7701
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#35 Message par Bidibulle » 04 janv. 2020, 09:09

On était le pays où l'on payait le plus d'impôts, mais on avait des services publics à la hauteur (santé, éducation, maillage territorial).

Maintenant, on est toujours le pays où l'on paye le plus d'impôts, mais tout le public se dégrade, voire disparait.

Où passe le pognon ?
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

aleph-zero
Messages : 1538
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#36 Message par aleph-zero » 04 janv. 2020, 10:57

wasabi a écrit :
03 janv. 2020, 23:21
alors on aurait des techniques faciles pour avoir de la médecine partout. Par exemple il suffirait simplement de moduler le tarif SS en fonction de la densité d'une spécialité médicale par rapport à la densité locale de population et de sa structure. Si pas assez de médecins dans une zone on paye plus, si trop, on paye moins. Or c'est plutôt le contraire qui se passe : en désert médical il y a plutôt des secteurs I, dans les zones à forte concentration de médecin, surtout des secteur II.
C'est quoi un "désert médical" ?

Une absence de médecin, ou une absence de médecin disponible ?

Parce que quand j'étais à Lyon, j'ai aussi été confronté au "Le Dr X ne prend plus de nouveau patient" et le seul médecin traitant acceptant de me prendre que j'ai trouvé était un jeune en train de s'installer à Dardilly (à +20km de chez moi).

On peut toujours me sortir de jolies infographies disant qu'à Lyon il y a plein de médecins, mais un médecin qui refuse de te recevoir, c'est comme s'il n'existait pas. En ce qui me concerne Lyon a été à peu près le même désert médical que si j'avais été en Lozère.

Nouveau stephanois
-+
-+
Messages : 2028
Enregistré le : 09 mars 2013, 23:44

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#37 Message par Nouveau stephanois » 04 janv. 2020, 11:46

Il n'y a pas ce problème à Bordeaux car il y a tout ce que les médecins veulent: moins de paperasse (gérée par des plateformes), grande ville peuplée de csp+ et donc le secteur II cartonne, taf pour la femme ou le mari, pas d'obligation morale à faire de la médecine un sacerdoce, proche océan et vignobles... En 2013 j'avais un rdv chez le généraliste pour le lendemain dans le pire des cas, en 3 semaines chez le dermatologue etc.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20886
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#38 Message par lecriminel » 04 janv. 2020, 12:28

Nouveau stephanois a écrit :
03 janv. 2020, 23:00
Bon trève de blabla... Si on accepte que les jeunes médecins s'installent où ils veulent après des années de labeur, on fait comment concrètement pour la campagne et les villes non atftractives ?
je ne suis pas sûr qu'il s'agisse d'attractivité du lieu. D'ailleurs Rennes est supposé attractif. Si on a sa clientèle, il est probablement plus agréable de vivre n'importe où plutôt qu'à Paris. Par contre, 1. ce n'est pas la même clientèle 2. Il n'y a pas la même densité de population
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18585
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#39 Message par wasabi » 04 janv. 2020, 12:31

aleph-zero a écrit :
04 janv. 2020, 10:57
wasabi a écrit :
03 janv. 2020, 23:21
alors on aurait des techniques faciles pour avoir de la médecine partout. Par exemple il suffirait simplement de moduler le tarif SS en fonction de la densité d'une spécialité médicale par rapport à la densité locale de population et de sa structure. Si pas assez de médecins dans une zone on paye plus, si trop, on paye moins. Or c'est plutôt le contraire qui se passe : en désert médical il y a plutôt des secteurs I, dans les zones à forte concentration de médecin, surtout des secteur II.
C'est quoi un "désert médical" ?

Une absence de médecin, ou une absence de médecin disponible ?

Parce que quand j'étais à Lyon, j'ai aussi été confronté au "Le Dr X ne prend plus de nouveau patient" et le seul médecin traitant acceptant de me prendre que j'ai trouvé était un jeune en train de s'installer à Dardilly (à +20km de chez moi).

On peut toujours me sortir de jolies infographies disant qu'à Lyon il y a plein de médecins, mais un médecin qui refuse de te recevoir, c'est comme s'il n'existait pas. En ce qui me concerne Lyon a été à peu près le même désert médical que si j'avais été en Lozère.
l'existence des secteurs I et II rend le problème plus complexe.

Dans les déserts médicaux hors des métropoles (aka zone où le nombre de médecins par habitants est plus faible que la moyenne, problème accentué par le fait que dans ces zones la population est plus vieille et nécessite plus de médecins par habitants), surtout du secteur I, donc difficulté à obtenir un médecin c'est tout.

Dans les zones urbaines, le problème est plus complexe. Car des médecins il y en a, mais pas forcément de disponible, pas forcément au tarif secteur I, pas forcément à côté. Pourquoi ? Parce que quand les gens s'installent, ils voient la zone comme un tout, en RP par exemple ils vont s'installer dans le 75, même si les patients sont à 1-2h de TEC. Là vous avez votre exemple d'un gars qui s'installe à 20km sûrement à cause d'un mélange de coût d'installation, de cadre plus sympa pour lui après le bureau... Les patients n'ont qu'à faire l'effort de venir, de toutes manières ils viennent (rapport offre demande en faveur d'un côté). Donc dans ces zones les médecins sont là sans forcément être à côté. Dans les zones urbaines dynamiques ou au soleil, comme le montre ma carte au dessus, il y a plus de secteur II, donc les médecins secteur I sont pris d’assaut par ceux qui ne peuvent / veulent pas payer plus ce qui fait qu'ils sont en pénurie. Et les secteur II comme ils se font beaucoup plus, peuvent consulter beaucoup moins et donc être moins disponibles qu'un médecin lambda (typiquement le cas des femmes spécialistes secteur II, j'en connais et ça libère beaucoup de temps pour les enfants / loisirs / copines. Vous en tant que patient on ne vous le dira pas, vous penserez qu'elle est overbookée et pas que les créneaux sont reservés pour elle, ou si le cabinet est commun à plusieurs et que vous voyez qu'un seul travaille, vous penserez qu'elle est en visite / hosto / autres et pas qu'elle est à la piscine).
Et finalement ce sont les secteur II avides de fric qui sauvent le système, j'avais un ophtalmo comme ça, +150% de dépassement, deux cabinets équipés cote à cote en parallèle pour minimiser les temps de latence entre deux clients, salle d'attente avec 50 clients en parallèle, le max du job délégué à des orthoptistes / infirmières, le mec on le voit max 2min. Et le gus prenait de 9h jusqu'à 22h. Le mec ne prenait toujours pas la carte de crédit à son départ en retraite en 2017, et la carte vitale il ne l'a prise que quand les feuilles orange sont devenues payantes (vers 2010). Mais tant qu'il n'était pas dans les dernières années avant son départ en retraite, on pouvait avoir un rendez vous dans le mois, d'où les clients. Maintenant j'ai un secteur I, un patient dans la salle d’attente et un avec le médecin, mais 10 mois d'attente pour un rendez vous.
Modifié en dernier par wasabi le 04 janv. 2020, 12:42, modifié 1 fois.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

aleph-zero
Messages : 1538
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#40 Message par aleph-zero » 04 janv. 2020, 12:34

lecriminel a écrit :
04 janv. 2020, 12:28
Nouveau stephanois a écrit :
03 janv. 2020, 23:00
Bon trève de blabla... Si on accepte que les jeunes médecins s'installent où ils veulent après des années de labeur, on fait comment concrètement pour la campagne et les villes non atftractives ?
je ne suis pas sûr qu'il s'agisse d'attractivité du lieu. D'ailleurs Rennes est supposé attractif. Si on a sa clientèle, il est probablement plus agréable de vivre n'importe où plutôt qu'à Paris. Par contre, 1. ce n'est pas la même clientèle 2. Il n'y a pas la même densité de population
Autrement il y a une solution qui fonctionne bien, c'est de salarier les médecins ( https://www.francebleu.fr/infos/sante-s ... 1458312879 ).

Mais évidemment, l'URPS freine des quatre fers : Ils n'ont pas cette vision de la médecine...

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20886
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#41 Message par lecriminel » 04 janv. 2020, 12:44

A vrai dire je ne pense pas qu'il y ait tant que ça un problème géographique, puisque je sais qu'il y a de graves problèmes dans au moins 2 régions qui apparaissent comme riches en médecins sur la carte de wasabi, je pense qu'il y a d'abord et avant tout une sécheresse de médecins due à un numerus totalement sous-evalué (on ne voulait sans doute pas trop ralentir la hausse du prix de la patientèle), et qu'en grande et riche ville, les problèmes sont injustement ignorés sous prétexte qu'il y a des médecins (mais de secteur II, que personnellement je ne compte pas). Améliorer le sort des médecins, faciliter leur mise sur le marché, c'est bien, mais ça ne résoud pas la base du problème.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

aleph-zero
Messages : 1538
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#42 Message par aleph-zero » 04 janv. 2020, 12:49

lecriminel a écrit :
04 janv. 2020, 12:44
numerus totalement sous-evalué (on ne voulait sans doute pas trop ralentir la hausse du prix de la patientèle)
Non, c'était un dogme ultra-libéral : « C'est l'offre qui crée la demande. »

Des crétins se sont dit que pour enrayer les hausses de dépenses santé, il suffisait de diminuer le nombre de médecins.

Sauf que la santé n'est pas un bien de consommation. Je n'ai encore jamais vu quelqu'un hésiter entre une soirée restau/ciné ou une soirée aux urgences.

Donc évidemment, ça ne fonctionne pas (ça a même l'effet inverse).

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18585
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#43 Message par wasabi » 04 janv. 2020, 15:53

lecriminel a écrit :
04 janv. 2020, 12:44
A vrai dire je ne pense pas qu'il y ait tant que ça un problème géographique, puisque je sais qu'il y a de graves problèmes dans au moins 2 régions qui apparaissent comme riches en médecins sur la carte de wasabi, je pense qu'il y a d'abord et avant tout une sécheresse de médecins due à un numerus totalement sous-evalué (on ne voulait sans doute pas trop ralentir la hausse du prix de la patientèle)
En fait les cartes sont souvent trompeuses, car elles dépendent du degré de granularité. Typiquement la région parisienne, si vous regardez la carte mise avant, de 2010, vous voyez que la RP est fort bien lotie. Mais si on regarde des cartes plus fines (2012) :
Image
On voit que l'essentiel des départements de la RP est en désert médical.

C'est à dire que des médecins il y en a dans le coin, mais pas juste à côté. Pour un spécialiste qu'on n'a pas besoin de voir en urgence, on peut admettre, pour un généraliste c'est déjà plus embêtant.

Vu de l'autre côté, rapporter à la population n'est pas non plus complètement pertinent, car dans les zones à faible densité d'habitants, il faut aussi que le médecin ne soit pas à 50km. Donc on devrait s'attendre à avoir plus de médecins au km2 dans les zones faiblement peuplées, avec un système de la sécu qui y incite, comme par exemple des consultations majorées au titre du service public comme je disais dans un message avant, ce qui permettraient à un cabinet de vivre avec moins de clients
Et enfin l'âge moyen de la population est important, dans le 59 ou le 06 on n' a pas vraiment le même âge moyen et donc le même besoin de médecin par habitant.

Du coup les régions centrales sont triplement impactées : densité faible d'habitants, population vieille, peu d'attractivité. Mais on ne fera bien sûr rien, c'est un peu comme les écoles, quand il s'agit de fermer une classe dans la France rurale blanche pour faire des économies, on ferme même si les enfants doivent se taper 2 * 25km tous les jours, mais quand il s'agit de faire des économies dans les classes de France de banlieues non blanches, ce n'est jamais possible, au contraire rien n'est trop beau : MJC, équipements sportifs, primes pour les enseignants de ces quartiers, primes de rentrées "écran plat", subventions sportives, primes de Noël même si on ne fête pas Noël... Quand on fait remarquer que ces quartiers ne font que coûter et ne rapportent pas, on répondra que "service public", "continuité du service public" mais l'argument magiquement s'évapore quand il s'agit de la France blanche rurale.
Souvenez vous par exemple de la différence de traitement médiatique entre des blancs malades, sans que ça ne soit de leur responsabilité, qui meurent dans les déserts faute de soin et des non blancs qui meurent dans des non déserts de substances qu'ils ont eux même pris https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Naomi_Musenga faute de soins. On divulgue l'identité des agents opérateurs du SAMU, y compris pas dans l'affaire, avec menaces de mort, obligations de déménagement et de mise au vert.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18585
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#44 Message par wasabi » 04 janv. 2020, 16:05

aleph-zero a écrit :
04 janv. 2020, 12:49
lecriminel a écrit :
04 janv. 2020, 12:44
numerus totalement sous-evalué (on ne voulait sans doute pas trop ralentir la hausse du prix de la patientèle)
Non, c'était un dogme ultra-libéral : « C'est l'offre qui crée la demande. »

Des crétins se sont dit que pour enrayer les hausses de dépenses santé, il suffisait de diminuer le nombre de médecins.
ça n'a rien d'un dogme ultra libéral. Le problème est que le médecin diagnostique, prescrit et encaisse avec un tiers payant. C'est à dire que concrètement sa volonté d'augmenter son CA, si il en a besoin, n''est bridée par personne.
Imaginez vous qu'en France on dise aux garagistes : "dès qu'un client vient avec sa voiture pour une révision, vous choisissez ce qu'il faut faire sur la voiture, vous effectuez les travaux, c'est l'état qui vous réglera, et on ne vous demandera pas de compte à cause du "secret du métier de garagiste" et de la "confidentialité de la relation garagiste client". Certains d'entre vous auront des tarifs réglementés pour des opérations standardisées, mais les autres pourront pratiquer ce qu'ils veulent, on leur demandera juste de pas "trop exagérer" et de pratiquer le tarif normal de temps en temps pour des gens qu'ils estiment le nécessiter mais ça peut très bien être leurs amis et la famille". Au bout de combien de temps vous pensez qu'il y aura des travaux inutiles si on ne régule pas le nombre de garagistes ?
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 18800
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#45 Message par EmileZola » 04 janv. 2020, 16:08

nogelan a écrit :
04 janv. 2020, 01:07
J ai appelé le centre médical pour avoir un rendez vous pour ma fille de 4 ans qui tousse de plus en plus.
Oui Mr je vous propose Vendredi prochain à 18h...
Voilà voilà
SOS médecin.

Avatar du membre
nogelan
Messages : 1136
Enregistré le : 20 août 2009, 12:44
Localisation : Bordeaux

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#46 Message par nogelan » 04 janv. 2020, 16:16

Nouveau stephanois a écrit :
04 janv. 2020, 11:46
Il n'y a pas ce problème à Bordeaux car il y a tout ce que les médecins veulent: moins de paperasse (gérée par des plateformes), grande ville peuplée de csp+ et donc le secteur II cartonne, taf pour la femme ou le mari, pas d'obligation morale à faire de la médecine un sacerdoce, proche océan et vignobles... En 2013 j'avais un rdv chez le généraliste pour le lendemain dans le pire des cas, en 3 semaines chez le dermatologue etc.
Il n y avait PAS ce problème à Bordeaux.
Mon histoire racontée plus haut se passe à Bordeaux...
- Athée ascendant Agnostique -
"Réveillez vous, ne vous laissez pas posséder par vos idées" »

Sea Shepherd :
« Il vient une heure où protester ne suffit plus, après la philosophie, il faut l’action. »
Victor Hugo

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20886
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#47 Message par lecriminel » 04 janv. 2020, 17:30

certes Nogelan, mais j'ai l'impression que tu oublies que la France ne s'est jamais portée aussi bien.
si tu ne me crois pas, allume ta télé, tu verras.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

gollum30
Messages : 635
Enregistré le : 30 mars 2009, 22:00

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#48 Message par gollum30 » 04 janv. 2020, 17:53

je suis médecin spécialiste libéral et ne prends pas de nouveau patient depuis qq mois (j'ai 8 mois d'attente...) je me sens un peu visé :lol: :lol: Disons que la situation est complexe , je n'ai pas trop le temps de détailler. Mais disons que si la population pouvait avoir des légumes a volonté en payant simplement un forfait (voir 0 euro pour certains ) et que dans le même temps le nombre de marchands de légumes était restreint il y aurait vite une pénurie de légumes et une attente de plusieurs mois avec file d'attente monstrueuses pour avoir des tomates.

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 7680
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#49 Message par stchong » 04 janv. 2020, 17:55

wasabi a écrit :
04 janv. 2020, 12:31
aleph-zero a écrit :
04 janv. 2020, 10:57
wasabi a écrit :
03 janv. 2020, 23:21
alors on aurait des techniques faciles pour avoir de la médecine partout. Par exemple il suffirait simplement de moduler le tarif SS en fonction de la densité d'une spécialité médicale par rapport à la densité locale de population et de sa structure. Si pas assez de médecins dans une zone on paye plus, si trop, on paye moins. Or c'est plutôt le contraire qui se passe : en désert médical il y a plutôt des secteurs I, dans les zones à forte concentration de médecin, surtout des secteur II.
C'est quoi un "désert médical" ?

Une absence de médecin, ou une absence de médecin disponible ?

Parce que quand j'étais à Lyon, j'ai aussi été confronté au "Le Dr X ne prend plus de nouveau patient" et le seul médecin traitant acceptant de me prendre que j'ai trouvé était un jeune en train de s'installer à Dardilly (à +20km de chez moi).

On peut toujours me sortir de jolies infographies disant qu'à Lyon il y a plein de médecins, mais un médecin qui refuse de te recevoir, c'est comme s'il n'existait pas. En ce qui me concerne Lyon a été à peu près le même désert médical que si j'avais été en Lozère.
l'existence des secteurs I et II rend le problème plus complexe.

Dans les déserts médicaux hors des métropoles (aka zone où le nombre de médecins par habitants est plus faible que la moyenne, problème accentué par le fait que dans ces zones la population est plus vieille et nécessite plus de médecins par habitants), surtout du secteur I, donc difficulté à obtenir un médecin c'est tout.

Dans les zones urbaines, le problème est plus complexe. Car des médecins il y en a, mais pas forcément de disponible, pas forcément au tarif secteur I, pas forcément à côté. Pourquoi ? Parce que quand les gens s'installent, ils voient la zone comme un tout, en RP par exemple ils vont s'installer dans le 75, même si les patients sont à 1-2h de TEC. Là vous avez votre exemple d'un gars qui s'installe à 20km sûrement à cause d'un mélange de coût d'installation, de cadre plus sympa pour lui après le bureau... Les patients n'ont qu'à faire l'effort de venir, de toutes manières ils viennent (rapport offre demande en faveur d'un côté). Donc dans ces zones les médecins sont là sans forcément être à côté. Dans les zones urbaines dynamiques ou au soleil, comme le montre ma carte au dessus, il y a plus de secteur II, donc les médecins secteur I sont pris d’assaut par ceux qui ne peuvent / veulent pas payer plus ce qui fait qu'ils sont en pénurie. Et les secteur II comme ils se font beaucoup plus, peuvent consulter beaucoup moins et donc être moins disponibles qu'un médecin lambda (typiquement le cas des femmes spécialistes secteur II, j'en connais et ça libère beaucoup de temps pour les enfants / loisirs / copines. Vous en tant que patient on ne vous le dira pas, vous penserez qu'elle est overbookée et pas que les créneaux sont reservés pour elle, ou si le cabinet est commun à plusieurs et que vous voyez qu'un seul travaille, vous penserez qu'elle est en visite / hosto / autres et pas qu'elle est à la piscine).
Et finalement ce sont les secteur II avides de fric qui sauvent le système, j'avais un ophtalmo comme ça, +150% de dépassement, deux cabinets équipés cote à cote en parallèle pour minimiser les temps de latence entre deux clients, salle d'attente avec 50 clients en parallèle, le max du job délégué à des orthoptistes / infirmières, le mec on le voit max 2min. Et le gus prenait de 9h jusqu'à 22h. Le mec ne prenait toujours pas la carte de crédit à son départ en retraite en 2017, et la carte vitale il ne l'a prise que quand les feuilles orange sont devenues payantes (vers 2010). Mais tant qu'il n'était pas dans les dernières années avant son départ en retraite, on pouvait avoir un rendez vous dans le mois, d'où les clients. Maintenant j'ai un secteur I, un patient dans la salle d’attente et un avec le médecin, mais 10 mois d'attente pour un rendez vous.
En quoi tu crois que les médecins te sont redevables ? Quand tous les autres sont aux 35 heures.
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/2017)

Avatar du membre
nogelan
Messages : 1136
Enregistré le : 20 août 2009, 12:44
Localisation : Bordeaux

Re: "le cabinet ne prends plus de nouveau patient"

#50 Message par nogelan » 04 janv. 2020, 18:23

gollum30 a écrit :
04 janv. 2020, 17:53
je suis médecin spécialiste libéral et ne prends pas de nouveau patient depuis qq mois (j'ai 8 mois d'attente...) je me sens un peu visé :lol: :lol: Disons que la situation est complexe , je n'ai pas trop le temps de détailler. Mais disons que si la population pouvait avoir des légumes a volonté en payant simplement un forfait (voir 0 euro pour certains ) et que dans le même temps le nombre de marchands de légumes était restreint il y aurait vite une pénurie de légumes et une attente de plusieurs mois avec file d'attente monstrueuses pour avoir des tomates.
Tu n es absolument pas visé. Le problème est du côté du numerus clausus je pense. Je vois mon medecin qui bosse comme un chien.
- Athée ascendant Agnostique -
"Réveillez vous, ne vous laissez pas posséder par vos idées" »

Sea Shepherd :
« Il vient une heure où protester ne suffit plus, après la philosophie, il faut l’action. »
Victor Hugo

Répondre