"importants rabais" dans l'Est (Alsace-lorraine)

Répondre
Message
Auteur
lolio
+
+
Messages : 2935
Enregistré le : 14 avr. 2010, 17:42

"importants rabais" dans l'Est (Alsace-lorraine)

#1 Message par lolio » 12 janv. 2015, 12:21

Capital du 09/01/2015
http://www.capital.fr/immobilier/specia ... ne-1003345
Strasbourg : Sans être sinistré, le marché immobilier strasbourgeois est désormais marqué par un très net déséquilibre en faveur des acheteurs. Lesquels le savent bien et n’hésitent plus à tourner le dos aux vendeurs bloqués sur les prix d’avant la baisse, qui a pourtant atteint 5% sur un an. Et les rabais qu’ils exigent systématiquement, compris entre 5 et 10% en début d’année,
salauds d'acheteurs !!! :lol:
Mulhouse : Alors les transactions se signent 30% moins cher qu’il y a deux ans, les logements à vendre continue à s’entasser.
Ah ouais, à - 30 % ça a du mal à partir. Quand même. :lol:
Colmar : Les professionnels ont du mal à suivre le rythme : les ventes se font de plus en plus souvent au-­dessous des estimations. En résulte une baisse de 5 à 10% des tarifs sur un an.
Haguenau : Voilà deux ans que les biens à vendre s’amoncellent en vitrine, résultat d’une chute d’un tiers du nombre de transactions. «Les acheteurs se font rares et ceux qui restent peinent à obtenir leur financement», explique Jérôme Bitz, directeur de l’agence du même nom. Rien d’étonnant à ce que les prix aient fondu de 5 à 10% ces douze derniers mois.
Le long de la route des vins : des prix en baisse constante.
la vallée de la Largue, plus éloignée, a subi des décotes de 15% rien que sur l’année passée
Metz : les stocks continuent d’enfler – de 10 à 15% sur un an – et les prix de chuter – de 7% dans la même période.
Nancy : malgré le recul des tarifs de 5% sur les douze derniers mois, les acquéreurs ont de plus en plus de mal à sauter le pas. «Les ­demandes de rabais de 20% ont toujours existé, rappelle Stéphane Hazan, négociateur pour l’agence L’Adresse Didier Immobilier. Ce qui est nouveau, c’est qu’elles passent aussi souvent.»

:lol: Que du bonheur...
Verdun : cédée à 290 000 euros, alors qu’elle avait été construite cinq ans plus tôt pour 450 000 euros.
L'ancien proprio devrait venir à l'occasion sur le forum pour parler de négative equity... :lol: Certains diront que ce chanceux proprio s'est logé "gratuitement" pour 2666 euros par mois au minimum.
Epinal : même les rabais de 20% ne suffisent pas à relancer la vente des grosses maisons
Bar-le-duc : la baisse est plus sensible sur les constructions centrales aux normes récentes
Coteaux du mont Saint-Quentin : les belles vues sur la vallée de la Moselle n'empêche pas de faire baisser les tarifs. Les communes proches de Metz et de son activité économique, comme Plappeville, Montigny-lès-Metz, Sainte-Ruffine ou Lessy, ont vu leurs tarifs perdre encore 5 à 10% en un an.
Put1, le massacre cet article. Et on parle d'un coin de France qui n'est pas le plus pourri économiquement.
Ben92 a écrit :et +0.2% dans le 92 aussi.
Vu les conditions de crédit exceptionnelles je me demande pourquoi ça n'augmente pas davantage...

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 29744
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: "importants rabais" dans l'Est (Alsace-lorraine)

#2 Message par Gpzzzz » 12 janv. 2015, 12:25

Gugus :-(

Avatar du membre
mat 72
Presse
Presse
Messages : 3250
Enregistré le : 09 déc. 2005, 01:56
Localisation : sarthe

Re: "importants rabais" dans l'Est (Alsace-lorraine)

#3 Message par mat 72 » 12 janv. 2015, 13:09

ouch ! :shock:
Ces AI et ces notaires, quelle engeance !

defyinside
Messages : 286
Enregistré le : 30 mai 2013, 04:03

Re: Re : "importants rabais" dans l'Est (Alsace-lorraine)

#4 Message par defyinside » 12 janv. 2015, 13:39

Pour le cas sur Verdun :
Sans connaitre le bien(haut de gamme/bas de gamme), le lieu exact, sur une 1ere main, c'est difficile de quantifier une baisse de prix.
Je peux faire construire une baraque de 250m2 dans l'Allier tout confort pour 500000€(avec le terrain gratis), et en chier pour la vendre 250000€ dans la foulée.

Quand le prix au m2 de l'ancien est beaucoup moins cher que le coût de construction, t'es quasiment sûr de ne jamais retomber sur tes pattes dans le cas d'une revente rapide même à prix quasi stables.

Typiquement c'est le cas de médecins qui gagnent très bien leur vie dans des coins un peu paumés qui construisent un bien hdg et qui s' ils ne vendent pas au médecin du coin bas ils sont obligés de bien baisser s'il veulent vendre.

Et Verdun ça doit pas être très folichon dans le coin.

Avatar du membre
YoppY
~~+
~~+
Messages : 11574
Enregistré le : 01 avr. 2009, 16:06

Re: Re :

#5 Message par YoppY » 12 janv. 2015, 14:15

defyinside a écrit :Typiquement c'est le cas de médecins qui gagnent très bien leur vie dans des coins un peu paumés qui construisent un bien hdg et qui s' ils ne vendent pas au médecin du coin bas ils sont obligés de bien baisser s'il veulent vendre.
Même principe pour les anglais qui partent du bocage normand, qui ont acheté une petite fortune des maisons à rénover dans des coins paumés qu'aucun local ne voulait, qui ont mis des dizaines de K€ dans la rénovation, et s'aperçoivent maintenant que les acheteurs du coin, très rares, n'ont pour leur achat même pas la moitié du budget rénovation qui a été mis dans la maison...

lolio
+
+
Messages : 2935
Enregistré le : 14 avr. 2010, 17:42

Re: Re :

#6 Message par lolio » 12 janv. 2015, 15:29

defyinside a écrit :Pour le cas sur Verdun :
Sans connaitre le bien(haut de gamme/bas de gamme), le lieu exact, sur une 1ere main, c'est difficile de quantifier une baisse de prix.
Je peux faire construire une baraque de 250m2 dans l'Allier tout confort pour 500000€(avec le terrain gratis), et en chier pour la vendre 250000€ dans la foulée.

Quand le prix au m2 de l'ancien est beaucoup moins cher que le coût de construction, t'es quasiment sûr de ne jamais retomber sur tes pattes dans le cas d'une revente rapide même à prix quasi stables.
J'ai du mal à imaginer, pour le commun des mortels, qu'on puisse "investir" 500 000 euros dans une baraque sans se poser la question de l'intérêt de cet investissement.

Et c'est 2666 euros par mois de perdus juste sur le capital investi, sans parler des probables intérêts de l'emprunt, des frais d'entretien (1% par an : 22500 euros pour 5 ans),... alors qu'il aurait tranquillement pu se loger en location dans une baraque correcte pour 1000 euros. Cet décision lui a coûté en gros 2000 euros par mois pendant 5 ans. Je doute, sauf si on a affaire à un trisomique ou à un émir du pétrole, que ce winner de l'immobilier se soit dit : "tiens je vais construire pour 450 000 euros et si je revends 290 000 au bout de 5 ans je m'en fous".
Ben92 a écrit :et +0.2% dans le 92 aussi.
Vu les conditions de crédit exceptionnelles je me demande pourquoi ça n'augmente pas davantage...

Avatar du membre
roi.de.trefle
-+
-+
Messages : 2035
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: "importants rabais" dans l'Est (Alsace-lorraine)

#7 Message par roi.de.trefle » 12 janv. 2015, 15:46

lolio a écrit : J'ai du mal à imaginer, pour le commun des mortels, qu'on puisse "investir" 500 000 euros dans une baraque sans se poser la question de l'intérêt de cet investissement.
C'est le même principe que d'acheter une très belle voiture qui va perdre 1/3 de sa valeur de l'année, ou de tous ceux qui ont bâti autrefois des manoirs dans nos campagnes au 19ème pour en faire une résidence de campagne d'apparat...Tout le monde ne consomme pas en fonction d'une stricte logique comptable !
Sursum corda

Avatar du membre
YoppY
~~+
~~+
Messages : 11574
Enregistré le : 01 avr. 2009, 16:06

Re: Re :

#8 Message par YoppY » 12 janv. 2015, 15:49

lolio a écrit :Je doute, sauf si on a affaire à un trisomique ou à un émir du pétrole, que ce winner de l'immobilier se soit dit : "tiens je vais construire pour 450 000 euros et si je revends 290 000 au bout de 5 ans je m'en fous".
Il ne s'en foutait pas forcément, mais comme c'était en 2009, certainement qu'il était comme la très grosse majorité des acheteurs de cette époque : ça peut pas baisser. Après une décennie de hausse quasi continue à +10% par an, la plupart imaginaient que ca allait continuer de monter, peut être moins, et au pire, stagner.

lolio
+
+
Messages : 2935
Enregistré le : 14 avr. 2010, 17:42

Re: "importants rabais" dans l'Est (Alsace-lorraine)

#9 Message par lolio » 12 janv. 2015, 19:15

Et oui... On peut légitimement supposer qu'il pensait faire un bon investissement. Perdu.
Ben92 a écrit :et +0.2% dans le 92 aussi.
Vu les conditions de crédit exceptionnelles je me demande pourquoi ça n'augmente pas davantage...

franckyfranck
+
+
Messages : 2615
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: Re :

#10 Message par franckyfranck » 12 janv. 2015, 19:41

lolio a écrit : J'ai du mal à imaginer, pour le commun des mortels, qu'on puisse "investir" 500 000 euros dans une baraque sans se poser la question de l'intérêt de cet investissement.

Et c'est 2666 euros par mois de perdus juste sur le capital investi, sans parler des probables intérêts de l'emprunt, des frais d'entretien (1% par an : 22500 euros pour 5 ans),... alors qu'il aurait tranquillement pu se loger en location dans une baraque correcte pour 1000 euros. Cet décision lui a coûté en gros 2000 euros par mois pendant 5 ans. Je doute, sauf si on a affaire à un trisomique ou à un émir du pétrole, que ce winner de l'immobilier se soit dit : "tiens je vais construire pour 450 000 euros et si je revends 290 000 au bout de 5 ans je m'en fous".
Ben peut être avait il prévu d'y vivre longtemps et ne s'est donc pas posé la question. Le mec qui gagne très bien sa vie qui ne trouve pas de maison à son niveau de standing et qui se dit qu'il peut se le permettre et que de toute façon ca ne sera perdu. En cas de divorce/faillite ca fait souvent extrémement mal.

Mais en même temps dans ces coins la probablement dur de trouver au niveau de standing recherché par ce genre de mec. C'est le genre de ville, quand tu as enlevé le médecin, le notaire le pharmacien et une petite liste de "notables" locaux, il n'y a plus d'acheteurs solvables. Et la démographie ca doit pas être la fête du slip, dans ce genre de coin, tous les jeunes qui réussissent s'en vont.

Nouveau stephanois
-+
-+
Messages : 2155
Enregistré le : 09 mars 2013, 23:44

Re: "importants rabais" dans l'Est (Alsace-lorraine)

#11 Message par Nouveau stephanois » 12 janv. 2015, 20:38

Il n'y a pas de quoi s'extasier devant des petites baisses de bien anciens non centraux dans la préfecture régionale... A quand ENFIN une baisse de prix des biens neufs et rénovés bien situés dans les préfectures régionales?

lolio
+
+
Messages : 2935
Enregistré le : 14 avr. 2010, 17:42

Re: "importants rabais" dans l'Est (Alsace-lorraine)

#12 Message par lolio » 12 janv. 2015, 21:01

C'est Strasbourg c'est juste "le chef-lieu de la région Alsace et du département du Bas-Rhin. La ville est le siège de multiples institutions européennes et internationales, notamment le Conseil de l'Europe depuis 1949 dont dépendent la Cour européenne des droits de l'homme et la Pharmacopée européenne, le Parlement européen depuis 1957 (siège officiel depuis 1992), le Médiateur européen, et encore le siège de la chaîne de télévision européenne Arte. À ce titre, elle est fréquemment qualifiée de « capitale européenne » ou encore de « capitale parlementaire de l'Europe »"
centre-ville, situé sur la Grande Île, est entièrement classé patrimoine mondial de l'humanité par l’Unesco depuis 1988 et comprend notamment la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg et le quartier de la Petite France5.

Strasbourg est une ville de congrès internationaux, la deuxième de France après Paris7.

La présence de plusieurs établissements nationaux renommés, comme le théâtre national, la bibliothèque nationale et universitaire et l’opéra national du Rhin en fait un centre culturel important.

Strasbourg est aussi une grande ville étudiante, son université, ses grandes écoles (Cuej, ENA, Sciences Po Strasbourg, EM Strasbourg, INSA de Strasbourg, International Space University, son nouveau CNRS etc.) et son hôpital universitaire forment un pôle universitaire majeur tourné vers l’internationale avec plus de 20 % d'étudiants étrangers et plus de cent nationalités représentées8. L'université qui a accueilli 18 prix Nobel dans ses murs, a été lauréate de nombreux appels d'offres dans le cadre des investissements d'avenir, visant à en faire un pôle d'excellence dans l'enseignement supérieur et la recherche au niveau mondial9,10." selon wikipédia.
le trou du ful du monde en somme et comme chacun sait il ne peut y avoir deux trous du ful du monde dans la m^me région.
Serviteur :lol:
Ben92 a écrit :et +0.2% dans le 92 aussi.
Vu les conditions de crédit exceptionnelles je me demande pourquoi ça n'augmente pas davantage...

Avatar du membre
caroline77
Modérateur
Modérateur
Messages : 7497
Enregistré le : 05 févr. 2012, 09:56
Localisation : Canada

Re: "importants rabais" dans l'Est (Alsace-lorraine)

#13 Message par caroline77 » 12 janv. 2015, 22:33

lolio a écrit : Put1, le massacre cet article. Et on parle d'un coin de France qui n'est pas le plus pourri économiquement.
Ce n'est pas le plus pourri uniquement côté frontière luxembourgeoise et en Alsace côté Strasbourg. Résultat, les prix sont en bulle en Alsace avec la moindre bicoque à 400.000 euros.

Le reste, si, c'est + ou - sinistré aussi surtout la Meuse et les Vosges.

defyinside
Messages : 286
Enregistré le : 30 mai 2013, 04:03

Re: Re : "importants rabais" dans l'Est (Alsace-lorraine)

#14 Message par defyinside » 13 janv. 2015, 15:00

lolio a écrit :
defyinside a écrit :Pour le cas sur Verdun :
Sans connaitre le bien(haut de gamme/bas de gamme), le lieu exact, sur une 1ere main, c'est difficile de quantifier une baisse de prix.
Je peux faire construire une baraque de 250m2 dans l'Allier tout confort pour 500000€(avec le terrain gratis), et en chier pour la vendre 250000€ dans la foulée.

Quand le prix au m2 de l'ancien est beaucoup moins cher que le coût de construction, t'es quasiment sûr de ne jamais retomber sur tes pattes dans le cas d'une revente rapide même à prix quasi stables.
J'ai du mal à imaginer, pour le commun des mortels, qu'on puisse "investir" 500 000 euros dans une baraque sans se poser la question de l'intérêt de cet investissement.

Et c'est 2666 euros par mois de perdus juste sur le capital investi, sans parler des probables intérêts de l'emprunt, des frais d'entretien (1% par an : 22500 euros pour 5 ans),... alors qu'il aurait tranquillement pu se loger en location dans une baraque correcte pour 1000 euros. Cet décision lui a coûté en gros 2000 euros par mois pendant 5 ans. Je doute, sauf si on a affaire à un trisomique ou à un émir du pétrole, que ce winner de l'immobilier se soit dit : "tiens je vais construire pour 450 000 euros et si je revends 290 000 au bout de 5 ans je m'en fous".
Maintenant tu te mets à sa place :
Couple médecin pharmacien, vous gagnez 10000€ à deux à 33 ans par mois depuis QQ années et vous avez 2 gosses. C'est ta région et tu as envie d'y rester. T'as eu ton terrain, 20 ares à 20000€.
Le marché local fait qu'il n'y a aucune maison, proche de ton boulot qui corresponde à ton standing. Tu veux donc une baraque de 250m2, tu gagnes très bien ta vie, tu vas pas acheter ta faïence etc chez leroy pinpin.

Ça te coûte 400000€ et je suis gentil. J'ai des amis qui font construire et avec du matos pas trop degueu et en rt2012 t'es à 2000€/m2 sans le terrain. Et le coût de construction neuf est quasi le même partout en France, la main d'oeuvre doit être plus chère dans certains coins, mais le matos est partout au même prix ça pondère pas mal les écarts de prix de main d'œuvre.

Ton couple, si il ne pense qu'à la revente, prendra du carrelage à 10€/m2 plutôt qu'à 80€/m2. Mais un couple de médecin dans des coins comme ça il faut quand même se faire plaisir .

Sinon on roulerait tous en Twingo.
C'est un aspect qui n'est que rarement abordé ici...

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 29744
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: "importants rabais" dans l'Est (Alsace-lorraine)

#15 Message par Gpzzzz » 13 janv. 2015, 15:04

defyinside a écrit :
lolio a écrit :
defyinside a écrit :Pour le cas sur Verdun :
Sans connaitre le bien(haut de gamme/bas de gamme), le lieu exact, sur une 1ere main, c'est difficile de quantifier une baisse de prix.
Je peux faire construire une baraque de 250m2 dans l'Allier tout confort pour 500000€(avec le terrain gratis), et en chier pour la vendre 250000€ dans la foulée.

Quand le prix au m2 de l'ancien est beaucoup moins cher que le coût de construction, t'es quasiment sûr de ne jamais retomber sur tes pattes dans le cas d'une revente rapide même à prix quasi stables.
J'ai du mal à imaginer, pour le commun des mortels, qu'on puisse "investir" 500 000 euros dans une baraque sans se poser la question de l'intérêt de cet investissement.

Et c'est 2666 euros par mois de perdus juste sur le capital investi, sans parler des probables intérêts de l'emprunt, des frais d'entretien (1% par an : 22500 euros pour 5 ans),... alors qu'il aurait tranquillement pu se loger en location dans une baraque correcte pour 1000 euros. Cet décision lui a coûté en gros 2000 euros par mois pendant 5 ans. Je doute, sauf si on a affaire à un trisomique ou à un émir du pétrole, que ce winner de l'immobilier se soit dit : "tiens je vais construire pour 450 000 euros et si je revends 290 000 au bout de 5 ans je m'en fous".
Maintenant tu te mets à sa place :
Couple médecin pharmacien, vous gagnez 10000€ à deux à 33 ans par mois depuis QQ années et vous avez 2 gosses. C'est ta région et tu as envie d'y rester. T'as eu ton terrain, 20 ares à 20000€.
Le marché local fait qu'il n'y a aucune maison, proche de ton boulot qui corresponde à ton standing. Tu veux donc une baraque de 250m2, tu gagnes très bien ta vie, tu vas pas acheter ta faïence etc chez leroy pinpin.

Ça te coûte 400000€ et je suis gentil. J'ai des amis qui font construire et avec du matos pas trop degueu et en rt2012 t'es à 2000€/m2 sans le terrain. Et le coût de construction neuf est quasi le même partout en France, la main d'oeuvre doit être plus chère dans certains coins, mais le matos est partout au même prix ça pondère pas mal les écarts de prix de main d'œuvre.

Ton couple, si il ne pense qu'à la revente, prendra du carrelage à 10€/m2 plutôt qu'à 80€/m2. Mais un couple de médecin dans des coins comme ça il faut quand même se faire plaisir .

Sinon on roulerait tous en Twingo.
C'est un aspect qui n'est que rarement abordé ici...
Je donne pas cher de la pharmacie dzns un trou paumé dans 10ans quand tous les vieux qui représentent 75% des habitants et 95% du CA seront partis au cimetière . y aura plus personne derrière !

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 21600
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Re :

#16 Message par lecriminel » 13 janv. 2015, 15:13

defyinside a écrit : T'as eu ton terrain, 20 ares à 20000€.
tiens, tu es du coin, non ?
sinon, on a eu quelques exemples sur le forum, l'idée générale à l'époque de la surchauffe, c'est que tu gagnais toujours, beaucoup en investissant dans l'immo. Et plus tu investissais, plus tu gagnais (la hausse était en %)
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

lolio
+
+
Messages : 2935
Enregistré le : 14 avr. 2010, 17:42

Re: "importants rabais" dans l'Est (Alsace-lorraine)

#17 Message par lolio » 13 janv. 2015, 15:49

Maintenant tu te mets à sa place
Non merci, j'essaye d'agir en adulte responsable et je souhaite continuer à éviter qu'une de mes décisions me coutent 120 000 euros.
Je pense que ce Monsieur aura eu moins mal au fondement en prenant la "formule découverte 3 jours" à la Fistinière.
Ben92 a écrit :et +0.2% dans le 92 aussi.
Vu les conditions de crédit exceptionnelles je me demande pourquoi ça n'augmente pas davantage...

defyinside
Messages : 286
Enregistré le : 30 mai 2013, 04:03

Re: Re : "importants rabais" dans l'Est (Alsace-lorraine)

#18 Message par defyinside » 13 janv. 2015, 16:23

lolio a écrit :
Maintenant tu te mets à sa place
Non merci, j'essaye d'agir en adulte responsable et je souhaite continuer à éviter qu'une de mes décisions me coutent 120 000 euros.
Je pense que ce Monsieur aura eu moins mal au fondement en prenant la "formule découverte 3 jours" à la Fistinière.
Adulte responsable n'a rien à faire dans cette situation. J'essaie juste de dire que c'est quasiment sûr de faire une moins value sur une maison neuve dans des zones peu attractives. Et le pire, c'est que ça ne date pas de la bulle.

Après, on ne sait pas pourquoi ils ont vendu, etc, ces gens peuvent peut être se permettre d'encaisser sans soucis 120000€ de moins value. Certains peuvent être dans la Mot2Cambronne à 10000€ de moins value. Et des stars qui se fichent de perdre 500 000€ sur la vente de leur grand appart parisien.

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 13601
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: "importants rabais" dans l'Est (Alsace-lorraine)

#19 Message par Suricate » 13 janv. 2015, 16:33

Le confort ça se paye. C'est pas nouveau.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 21600
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: "importants rabais" dans l'Est (Alsace-lorraine)

#20 Message par lecriminel » 13 janv. 2015, 17:12

Nouveau stephanois a écrit :Il n'y a pas de quoi s'extasier devant des petites baisses de bien anciens non centraux dans la préfecture régionale... A quand ENFIN une baisse de prix des biens neufs et rénovés bien situés dans les préfectures régionales?
parle pour toi...
je n'en ai rien à faire d'une maison avec jardin, neuve ou rénovée, dans le centre-ville d'une ville du top10 français. Et si j'en crois ce que représente ton marché, on doit etre 99% dans mon cas.
Cela dit, trouve des annonces de 2008 pour ce genre de biens, je doute qu'ils aient beaucoup monté (pas sûr que ça se vendait, d'ailleurs)
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

olmostoline
~~+
~~+
Messages : 5336
Enregistré le : 23 nov. 2011, 09:09
Localisation : Nancy (54)

Re: "importants rabais" dans l'Est (Alsace-lorraine)

#21 Message par olmostoline » 17 janv. 2015, 19:25

Parler de Nancy dans le forum Alsace, désolé je peux pas.
Ever tried. Ever fail. No matter. Try again. Fail again. Fail better.

Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2018.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 19701
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Re :

#22 Message par wasabi » 17 janv. 2015, 19:57

defyinside a écrit :
Ton couple, si il ne pense qu'à la revente, prendra du carrelage à 10€/m2 plutôt qu'à 80€/m2. Mais un couple de médecin dans des coins comme ça il faut quand même se faire plaisir .

Sinon on roulerait tous en Twingo.
C'est un aspect qui n'est que rarement abordé ici...
Les médecins sont les professions typiques qui vivent au dessus de leurs moyens malgré leurs hauts revenus. C'est l'idée d'un fonctionnaire -ce qu'ils sont- qui en plus se la joue personnage important pour la collectivité. En tant que fonctionnaire il ne considérera pas la possibilité d'une chute de ses revenus et établira des budgets mensuels à utiiliser dans tous les cas. En tant que "notable" il voudra étaler sa puissance par des produits segmentants comme automobiles, vêtements et résidence, et par la surconsommation de services onéreux comme les coiffeurs, salons de beauté, salons de thé, restaurants gastronomiques... Résultat des courses peu de mis de côté.

C'est d'autant plus marquant que l'image d'Epinal du médecin est quelqu'un de radin. En fait il est radin pour des petits actes (en particulier au niveau de consommables sur ses patients :twisted: )car il se rend bien compte qu'il claque trop de ce qu'il gagne.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

defyinside
Messages : 286
Enregistré le : 30 mai 2013, 04:03

Re: Re : "importants rabais" dans l'Est (Alsace-lorraine)

#23 Message par defyinside » 17 janv. 2015, 20:58

wasabi a écrit :
defyinside a écrit :
Ton couple, si il ne pense qu'à la revente, prendra du carrelage à 10€/m2 plutôt qu'à 80€/m2. Mais un couple de médecin dans des coins comme ça il faut quand même se faire plaisir .

Sinon on roulerait tous en Twingo.
C'est un aspect qui n'est que rarement abordé ici...
Les médecins sont les professions typiques qui vivent au dessus de leurs moyens malgré leurs hauts revenus. C'est l'idée d'un fonctionnaire -ce qu'ils sont- qui en plus se la joue personnage important pour la collectivité. En tant que fonctionnaire il ne considérera pas la possibilité d'une chute de ses revenus et établira des budgets mensuels à utiiliser dans tous les cas. En tant que "notable" il voudra étaler sa puissance par des produits segmentants comme automobiles, vêtements et résidence, et par la surconsommation de services onéreux comme les coiffeurs, salons de beauté, salons de thé... Résultat des courses peu de mis de côté.

C'est d'autant plus marquant que l'image d'Epinal du médecin est quelqu'un de radin. En fait il est radin pour des petits actes (en particulier au niveau de consommables sur ses patients :twisted: )car il se rend bien compte qu'il claque trop de ce qu'il gagne.
Si à la fin de l'année, le solde sur tes comptes est positif, pourquoi dire qu'on vit au dessus de ses moyens.

Peu importe comment tu le dépenses ou l'épargnes, y'a des fourmis et y'a des cigales. Après mes amis médecins et les parents médecins de mes amis ne sont pas à plaindre et c'est pas une moins value de 150000€ qui les mettrait dans la 'Mot2Cambronne' financière.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 19701
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Re :

#24 Message par wasabi » 17 janv. 2015, 21:40

defyinside a écrit :
Si à la fin de l'année, le solde sur tes comptes est positif, pourquoi dire qu'on vit au dessus de ses moyens.
Vous connaissez l'histoire du sportif épargnant ?

C'est un gars il est assez jeune mais comme il est sportif il gagne déjà des sommes sociétalement disproportionnées. Il se fait 10 000 000€ nets de de tout par an. Contrairement à ses potes sportifs, lui il sait qu'il gère bien parce qu'il épargne (et investit) 2 000 000€ par an. 2 000 000€ par an c'est énorme, c'est bien plus que ce que ses anciens amis non devenus sportifs arrivent à mettre de côté, du coup il se dit qu'il gère bien il claque pas. Mais voilà un jour il prend sa retraite, et comme il est sportif, c'est assez tôt, il n'aura travaillé qu'une dizaine d'années à ce salaire, ce qui fait que sa fortune s'élève à 20 000 000€ (on néglige les variations du principal, les intérêts...), c'est une belle somme, bien supérieure à ce que l'écrasante majorité de ses compatriotes arrivent à atteindre comme patrimoine maximum, il est content. Sauf que pendant ces dix ans il a pris goût aux étoilés michelin, aux vins chers, il a une cour d'"amis" autour de lui, roule en ferrari dont il possède plusieurs modèles, habite une maison gigantesque avec du personnel d'entretien, une wag onéreuse... Et finalement son train de vie est toujours de 8 000 000€ par an. Au bout de deux ans un matin son conseiller financier lui fait remarquer qu'il ne lui reste plus grand chose et qu'il faudrait mettre un frein dans les dépenses. Sa femme se tire et obtient la majorité de ce qui reste en particulier la maison, ses "amis" ne sont plus entretenus et se cassent, ses ferrari sont saisies pour payer les prud'hommes de son armée de "gens". Et il se retrouve tout seul, ruiné et aigri car maintenant qu'il a goûté le Beluga, le Hénaff ne lui semble pas être digne de lui. Pourtant
Si à la fin de l'année, le solde sur tes comptes est positif, pourquoi dire qu'on vit au dessus de ses moyens.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
G33k
Messages : 261
Enregistré le : 24 août 2012, 16:34

Re: Re :

#25 Message par G33k » 18 janv. 2015, 14:38

wasabi a écrit :Les médecins sont les professions typiques qui vivent au dessus de leurs moyens malgré leurs hauts revenus. C'est l'idée d'un fonctionnaire -ce qu'ils sont- qui en plus se la joue personnage important pour la collectivité. En tant que fonctionnaire il ne considérera pas la possibilité d'une chute de ses revenus et établira des budgets mensuels à utiiliser dans tous les cas. En tant que "notable" il voudra étaler sa puissance par des produits segmentants comme automobiles, vêtements et résidence, et par la surconsommation de services onéreux comme les coiffeurs, salons de beauté, salons de thé, restaurants gastronomiques... Résultat des courses peu de mis de côté.

C'est d'autant plus marquant que l'image d'Epinal du médecin est quelqu'un de radin. En fait il est radin pour des petits actes (en particulier au niveau de consommables sur ses patients :twisted: )car il se rend bien compte qu'il claque trop de ce qu'il gagne.
wasabi a écrit :Vous connaissez l'histoire du sportif épargnant ?

C'est un gars il est assez jeune mais comme il est sportif il gagne déjà des sommes sociétalement disproportionnées. Il se fait 10 000 000€ nets de de tout par an. Contrairement à ses potes sportifs, lui il sait qu'il gère bien parce qu'il épargne (et investit) 2 000 000€ par an. 2 000 000€ par an c'est énorme, c'est bien plus que ce que ses anciens amis non devenus sportifs arrivent à mettre de côté, du coup il se dit qu'il gère bien il claque pas. Mais voilà un jour il prend sa retraite, et comme il est sportif, c'est assez tôt, il n'aura travaillé qu'une dizaine d'années à ce salaire, ce qui fait que sa fortune s'élève à 20 000 000€ (on néglige les variations du principal, les intérêts...), c'est une belle somme, bien supérieure à ce que l'écrasante majorité de ses compatriotes arrivent à atteindre comme patrimoine maximum, il est content. Sauf que pendant ces dix ans il a pris goût aux étoilés michelin, aux vins chers, il a une cour d'"amis" autour de lui, roule en ferrari dont il possède plusieurs modèles, habite une maison gigantesque avec du personnel d'entretien, une wag onéreuse... Et finalement son train de vie est toujours de 8 000 000€ par an. Au bout de deux ans un matin son conseiller financier lui fait remarquer qu'il ne lui reste plus grand chose et qu'il faudrait mettre un frein dans les dépenses. Sa femme se tire et obtient la majorité de ce qui reste en particulier la maison, ses "amis" ne sont plus entretenus et se cassent, ses ferrari sont saisies pour payer les prud'hommes de son armée de "gens". Et il se retrouve tout seul, ruiné et aigri car maintenant qu'il a goûté le Beluga, le Hénaff ne lui semble pas être digne de lui. Pourtant
Si à la fin de l'année, le solde sur tes comptes est positif, pourquoi dire qu'on vit au dessus de ses moyens.
Wikipédia : Stéréotype
Définition et caractéristiques

En psychologie sociale, un stéréotype est :

une croyance qu’une personne entretient au sujet des caractéristiques des membres d’un exogroupe.
une généralisation touchant un groupe de personnes et les différenciant des autres. Les stéréotypes peuvent être généralisés à l’excès, être inexacts et résister à l’information nouvelle.

Selon Jacques-Philippe Leyens (1983), les stéréotypes se définissent comme de « théories implicites de personnalité que partage l’ensemble des membres d’un groupe à propos de l’ensemble des membres d’un autre groupe et du sien ». Le contenu des stéréotypes est composé des croyances concernant les caractéristiques des membres d’un exogroupe, croyances qui sont généralisées à tous les membres de ce groupe. Les stéréotypes qui ne sont pas nécessairement négatifs, ont pour fonction de rendre l’environnement complexe dans lequel on vit plus compréhensible et prévisible (Hamilton & Trolier, 1986). Les autostéréotypes sont les croyances que nous entretenons envers les individus membres de notre propre groupe d’appartenance. Grâce à leurs aspects cognitifs, les stéréotypes s’avèrent très utiles puisqu’ils aident à mettre de l’ordre et de la cohérence dans notre univers social, qui autrement serait passablement chaotique.

Les stéréotypes peuvent contenir des croyances à la fois positives et négatives au sujet de caractéristiques de divers groupes sociaux. Les stéréotypes deviennent problématiques lorsqu’ils sont inexacts et qu’ils résistent au changement même quand des informations les contredisent. De plus, l’usage des stéréotypes mène souvent à des jugements erronés, car trop réducteurs.
...Formation et effets des stéréotypes

Lors du processus de catégorisation, les individus sélectionnent, filtrent l’immense quantité d’information qui leur provient de l’environnement et simplifient le traitement de celle-ci en ignorant certaines dissemblances et en exagérant les ressemblances entre les stimuli (Fiske & Taylor, 1991). Quand le processus de catégorisation s’applique aux humains, il s’agit alors de catégorisation sociale (Tajfel, 1981) et ce processus influe systématiquement sur les impressions qui naissent en nous. Il s’avère que les aspects cognitifs de stéréotypes découlent directement du processus fondamental de catégorisation sociale.

Une des conséquences de la catégorisation sociale est que nous accentuons les différences entre les personnes appartenant à des groupes distincts et que nous minimisons les différences entre les membres d'un même groupe (Doise, Deschamps & Meyer, 1978). De façon générale, nous avons plus tendance à minimiser les différences individuelles entre les membres de l’exogroupe qu’entre les membres de notre propre groupe. Ce phénomène de l’homogénéisation de groupe, appliqué à l’exogroupe nous amène à percevoir qu’« eux » sont tous pareils, alors que « nous » sommes très différents les uns des autres. Cette homogénéisation de l’exogroupe qui est la base des stéréotypes nous permet de faire l’économie de jugements complexes sur chacun des innombrables individus que nous côtoyons quotidiennement.

Autre phénomène intéressant en relation avec les stéréotypes est que si un stéréotype s’avère infirmé par des expériences de vie personnelle, les gens peuvent tout de même conserver ce stéréotype et classer l’événement se situant en contradiction dans une nouvelle catégorie ou un nouveau sous-groupe. Par exemple, l’idée que toutes les femmes aiment se laisser offrir à manger au restaurant peut être contredite si à une ou plusieurs reprises, une femme insiste pour payer elle-même. Afin de garder le stéréotype selon lequel « les femmes aiment se faire inviter au resto », on va classer les femmes qui insistent pour payer dans une sous-catégorie de « femme féministe ». Les stéréotypes ont bel et bien la vie dure.

Attention : La catégorisation n’est pas en tant que telle un préjugé. Mais la catégorisation sert de fondement au préjugé.
Voici présentés quelques stéréotypes très courants :

Stéréotypes sexuels : Axés sur l’activité sexuelle, les organes sexuels, les pratiques sexuelles et leurs corollaires supposés. Exemples :
Les noirs ont un sexe plus gros et plus grand que la moyenne,
les hommes asiatiques ont un sexe plus petit que la moyenne
les chauves sont plus actifs au lit ,
les hommes homosexuels sont efféminés,
Stéréotypes sexistes : Axés sur l’appartenance au sexe féminin et masculin. Exemples:
Les femmes ne savent pas conduire et sont dangereuses en voiture,
les hommes sont des machos,
les hommes ont le monopole de la violence conjugale,
Stéréotypes physiques : Axés sur l'apparence physique. Exemples :
Les blondes sont stupides,
les brunes ont sale caractère,
les rousses (et les roux) sentent mauvais,
les gros sont joviaux,
les tatoués sont des ex-prisonniers.
Stéréotypes nationaux, raciaux et religieux : Axés sur le pays (voire la région) d'origine, la race (ou le groupe ethnique), la classe sociale, ou la religion. Une certaine logique voudrait qu'il constituent des catégorie aussi séparées que les précédentes mais ces stéréotypes portent bien souvent sur des combinaisons de critères. Exemples :
Purement nationaux :
les français ne se lavent pas,
les ivoiriens répondent toujours à une question par une autre,
les portugais font le ménage,
les russes sont portés sur la bouteille,
les allemands sont stupides et disciplinés,
les américains sont stupides et gros,
Régionaux :
les antillais et les corses sont des fainéants,
les bretons perdent facilement leur contrôle,
Religieux :
les musulmans sont des terroristes,
les juifs sont radins,
Raciaux/combinés
Les Arabes sont des terroristes2,3
Les noirs africains sont des sauvages,
les femmes occidentales sont dépravées,
les filles de l'est sont des prostituées
Stéréotypes professionnels : Axés sur le métier ou l’activité professionnelle. Exemple :
Les garagistes sont des voleurs
les policiers sont corrompus ou racistes,
les militaires sont stupides,
les prêtres sont frustrés sexuellement,
les coiffeurs et les danseurs sont homosexuels,
les artistes et les fonctionnaires sont des fainéants

Les stéréotypes sont différent selon les milieux socio-culturels.
Sociologie

En sociologie le stéréotype (on parle aussi de prénotion) prend la forme d'une opinion généralisée et concerne, le plus souvent, un type d'individus, un groupe ou une classe sociale.

Le stéréotype joue pour certains, un rôle d'accréditation en leur permettant de s’octroyer, d'après leur statut social, des qualités qu'ils ne peuvent justifier aisément. Par là-même, le stéréotype permet de se mettre en valeur par rapport à un groupe dont le stéréotype se voit attribuer des défauts complémentaires aux qualités revendiquées par les premiers.

Les stéréotypes les plus « puissants » sont ceux répandus par les médias sur les masses, très souvent ils concernent des individus d’autres classes sociales, origines ou peuples que celle dont se revendique le média concerné. Ces concepts rudimentaires, sommeillants, enfouis dans beaucoup d’esprits peuvent soudainement resurgir dans un contexte de tension et catalyser l’agitation collective en l’amplifiant. L'ensemble structuré mais inconscient de stéréotypes généralement répandus est appelé doxa.

L’éducation est l'un des principaux moyens permettant d’éliminer les stéréotypes, notamment par le développement de l’esprit critique et de la morale. Mais l'éducation peut aussi avoir pour effet de répandre des stéréotypes (par exemple, des parents racistes auront tendance à inculquer à leurs enfants des stéréotypes racistes).
Stéréotype et cadre de référence

Le stéréotype d’un sujet, reposant sur la réputation qu’il véhicule, est indissociable du point de vue qu’adopte un groupe donné sur ce sujet. Ainsi, selon le groupe considéré, le stéréotype d’un même sujet varie, parfois d’un extrême à l’autre.

Par exemple, s’il est considéré par un groupe de féministes, le stéréotype du macho sera bien différent de celui considéré par un groupe de motards Hells Angels et vice versa. Le stéréotype dépend donc toujours d’un cadre de référence commun, partagé et adopté sous vérification, par un groupe d’individus. Dans un groupe où les individus partagent un cadre de référence identique ou proche, la communication est simplifiée et aisée, le risque de mésentente ou d’interprétation erronée est faible puisque tous adoptent un point de vue similaire. La propagation d’images stéréotypées est donc très rapide au sein d'un groupe, ce qui fait que les stéréotypes s’y imprègnent en profondeur. Cette notion de fédération autour d'une idée a de tout temps été utilisée par les acteurs politiques, sur un espace territorial défini. Ainsi, concernant l'Europe actuelle, un député pourra promouvoir une chose dans son pays et une autre presque incompatible dans le cadre de l'Union4.

Une fois digérés, les stéréotypes deviennent partie intégrante du cadre de référence concerné, suivi naturellement par la transmission quasiment inéluctable par l’éducation et par voie de conséquence, par un ancrage durable des stéréotypes au cadre de référence.
Un Coke® et ça repart!

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 19701
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: "importants rabais" dans l'Est (Alsace-lorraine)

#26 Message par wasabi » 18 janv. 2015, 15:02

Le stéréotype ça consiste à établir une relation causale entre l'appartenance à une catégorie et des traits ou comportements donnés. C'est à dire "toi t'es médecin / fonctionnaire.. alors tu es radin/feignant...."
Dire que dans une sous catégorie tel trait ou comportement est plus fréquemment observé que dans la catégorie englobante, ça n'a rien d'un stéréotype, c'est factuel et probabiliste. ça permet par exemple de dire que les médecins sont plus radins que la moyenne, mais ça ne permet pas de conclure qu'un médecin donné est radin. C'est probabiliste, pas déterministe.

Or dans ce fil quand il a été fait référence aux médecins, il n'y en a pas un spécifiquement qui a été ciblé, ou sur une particularité qu'ils auraient tous mais sur une particularité qu'ils posséderaient plus que la moyenne. On n'est donc pas dans le stéréotype.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Répondre