Auvergne / Clermont-Ferrand

Message
Auteur
Avatar du membre
coincoin
+
+
Messages : 2843
Enregistré le : 03 sept. 2005, 01:29
Localisation : 74-63

Re: FRANCE : AUVERGNE

#351 Message par coincoin » 12 oct. 2008, 21:09

je te conseille la région de la tour d'auvergne.... le bout du monde, mais moins froid que le cantal, moins loin qu'Ambert (pense aux hopitaux de clermont pour ta retraite), moins chere que tout.

perso, je te conseille chastreix, ca commence a prendre un peu de hauteur, et a ouvrir les yeux sur l'horizon.
Pour l'accueil, pense à préparer ton foie... s'il ne suit pas, tu ne seras pas accueilli comme il se doit :mrgreen:
Image

habon

Re: FRANCE : AUVERGNE

#352 Message par habon » 12 oct. 2008, 21:24

coincoin a écrit :je te conseille la région de la tour d'auvergne.... le bout du monde, mais moins froid que le cantal, moins loin qu'Ambert (pense aux hopitaux de clermont pour ta retraite), moins chere que tout.

perso, je te conseille chastreix, ca commence a prendre un peu de hauteur, et a ouvrir les yeux sur l'horizon.
Pour l'accueil, pense à préparer ton foie... s'il ne suit pas, tu ne seras pas accueilli comme il se doit :mrgreen:
:shock: Houlà ! Pour La Tour d'Auvergne, Wikipédia dit : 719 habitants (1999), 719-1691m, et pour Chastreix : 273 habitants, 895-1883m... (avec baisse inexorable de la population dans les deux cas...) D'accord, j'aime bien le calme, la solitude et l'air pur, mais je ne suis pas maso non plus... Tu fournis l'igloo ?

Avatar du membre
coincoin
+
+
Messages : 2843
Enregistré le : 03 sept. 2005, 01:29
Localisation : 74-63

Re: FRANCE : AUVERGNE

#353 Message par coincoin » 12 oct. 2008, 21:27

habon a écrit :
coincoin a écrit :je te conseille la région de la tour d'auvergne.... le bout du monde, mais moins froid que le cantal, moins loin qu'Ambert (pense aux hopitaux de clermont pour ta retraite), moins chere que tout.

perso, je te conseille chastreix, ca commence a prendre un peu de hauteur, et a ouvrir les yeux sur l'horizon.
Pour l'accueil, pense à préparer ton foie... s'il ne suit pas, tu ne seras pas accueilli comme il se doit :mrgreen:
:shock: Houlà ! Pour La Tour d'Auvergne, Wikipédia dit : 719 habitants (1999), 719-1691m, et pour Chastreix : 273 habitants, 895-1883m... (avec baisse inexorable de la population dans les deux cas...) D'accord, j'aime bien le calme, la solitude et l'air pur, mais je ne suis pas maso non plus... Tu fournis l'igloo ?
ah faut savoir ce qu'on veut :mrgreen:
je suis un natif.... pour moi, chastreix, c'est calme, et clermont c'est bien.... je ne conçois pas de "trop" 8)
Image

habon

Re: FRANCE : AUVERGNE

#354 Message par habon » 13 oct. 2008, 09:54

Je me dis toujours qu'il y a beaucoup de coins qu'on est ravis de trouver quand on est en vacances, mais qu'en janvier ça doit être moins drôle...

Sinon, que pensez-vous des villes thermales ? (Néris, Evaux-les-Bains, Chaudes-Aigues...) Là, en principe, il y a toujours une certaine activité, et puis on trouve des médecins et des maisons de retraite... En plus, on peut y soigner ses rhumatismes (je n'en ai pas encore, mais ça peut venir).

Avatar du membre
coincoin
+
+
Messages : 2843
Enregistré le : 03 sept. 2005, 01:29
Localisation : 74-63

Re: FRANCE : AUVERGNE

#355 Message par coincoin » 13 oct. 2008, 11:37

Neris? c'est vers montluçon? connais pas assez mais ça me semble egalement petit non?

pour les autres, je ne connais pas (et j'en conclu donc que ça doit être loin)

dans le coin que je te disais, il y a la bourboule qui me fait pensait à un mini aix les bains.... mais c'est vrai que l'hiver... on est à 20 minutes de super besse :mrgreen:
Image

habon

Re: FRANCE : AUVERGNE

#356 Message par habon » 13 oct. 2008, 13:27

coincoin a écrit :Neris? c'est vers montluçon? connais pas assez mais ça me semble egalement petit non?

pour les autres, je ne connais pas (et j'en conclu donc que ça doit être loin)

dans le coin que je te disais, il y a la bourboule qui me fait pensait à un mini aix les bains.... mais c'est vrai que l'hiver... on est à 20 minutes de super besse :mrgreen:
Néris, oui, près de Montluçon, et quand même près de 3000 habitants. J'y suis passé récemment, ça m'a semblé plutôt agréable, en tout cas ce n'est pas le fin fond du Massif Central. Probablement assez chérot aussi. Mais on dira ce qu'on veut, l'Allier, ce n'est pas vraiment l'Auvergne (c'est le Bourbonnais).

J'avais bien aimé aussi la vallée de Brezons (Cantal), mais pareil, pour un week-end, c'est chouette, mais pour y vivre...

Les stations de ski, j'essaie d'éviter. :|

Hérisson
-+
-+
Messages : 1761
Enregistré le : 16 nov. 2006, 09:56
Localisation : 75013

Re: FRANCE : AUVERGNE

#357 Message par Hérisson » 13 oct. 2008, 14:02

Si c'est pour votre retraite, attention à la distance (en heures, pas en kilomètres) jusqu'aux hôpitaux.
Attention aux hôpitaux qui ferment.
Attention aux hôpitaux de très mauvais niveau. J'ai des connaissances qui, hélàs, dépendaient des hôpitaux du Puy-en-Velay, de Saint-Etienne et de Périgueux. Paix à leur âme qui nous a quittés trop tôt !
En vrac : médecins nuls, diagnostics erronés, symptômes minimisés (perte anormale de poids, douleurs insupportables mais niées par le personnel médical...), ambulances bloquées par les congères, spécialistes et scanners à plus de 3 heures de route (super quand c'est celui qui a le permis qui est malade), délais interminables pour passer un scanner ou une IRM...
Ma tante stéphanoise a été emportée par son 4e cancer. Quelques mois plus tôt, on lui affirmait encore qu'elle simulait ses douleurs !! A l'Institut Cancérologique, il n'y a aucun suivi spécifique des personnes qui ont déjà eu un cancer. Et pourtant ma tante aurait pu avoir une carte de fidélité à l'ICN !
dans un village idyllique du Velay, un paysan a demandé une nuit d'hiver qu'on appelle le docteur. La route était bloquée par la neige. Tous les gars du village ont travaillé toute la nuit pour dégager la route avec leurs tracteurs. Le type est mort en arrivant à l'hôpital.
Le bonheur d'un enfant ne se mesure pas à la superficie de sa chambre ou de son jardin, mais à la disponibilité de son papa et de sa maman.

habon

Re: FRANCE : AUVERGNE

#358 Message par habon » 13 oct. 2008, 14:14

Hérisson a écrit : dans un village idyllique du Velay, un paysan a demandé une nuit d'hiver qu'on appelle le docteur. La route était bloquée par la neige. Tous les gars du village ont travaillé toute la nuit pour dégager la route avec leurs tracteurs. Le type est mort en arrivant à l'hôpital.
Ah oui, euh, bon, c'est vrai que, vu comme ça... Remarquez, il faut voir le bon côté des choses, déjà, ils avaient des tracteurs, ça aurait pu être des boeufs, ou des mulets. :wink:

Mais blague à part, effectivement, je cherche à une altitude pas supérieure à 500 mètres, et pas trop loin d'un lieu civilisé. Pour ce qui est de l'incompétence du corps médical, je ne me fais pas trop d'illusions, ça doit être un peu partout pareil (regardez ce qui s'est passé à Epinal), et je n'ai pas les moyens de me payer l'Hôpital américain de Neuilly...

Hérisson
-+
-+
Messages : 1761
Enregistré le : 16 nov. 2006, 09:56
Localisation : 75013

Re: FRANCE : AUVERGNE

#359 Message par Hérisson » 13 oct. 2008, 14:34

habon a écrit : Pour ce qui est de l'incompétence du corps médical, je ne me fais pas trop d'illusions, ça doit être un peu partout pareil (regardez ce qui s'est passé à Epinal), et je n'ai pas les moyens de me payer l'Hôpital américain de Neuilly...
Oui, les Vosges sont aussi sinistrées que l'Auvergne pour la qualité des soins médicaux.
Le problème quand on est en rase campagne, c'est qu'il y a très peu de médecins. Quand ton cardiologue ne te semble pas très fiable, tu hésites à faire 3 heures de route pour en consulter un autre. Quand tu dois te faire opérer et que tu n'as pas confiance dans l'hôpital le plus proche, aller à Clermont, Lyon ou Bordeaux complique terriblement la vie à tes proches qui souhaitent te rendre visite.
Les docteurs de l'ICN de Saint-Etienne ont voulu faire une économie de radio des poumons (environ 100 euros). Ca a coûté un demi-poumon et une fatigue permanente à feu ma tante. Si on avait su, on l'aurait emmenée à Lyon consulter un autre cancérologue...
Le bonheur d'un enfant ne se mesure pas à la superficie de sa chambre ou de son jardin, mais à la disponibilité de son papa et de sa maman.

trazom
Messages : 897
Enregistré le : 16 juin 2005, 15:30
Localisation : Berne (Suisse)

Re: FRANCE : AUVERGNE

#360 Message par trazom » 13 oct. 2008, 23:16

Si ça peut vous rassurer, ce n'est pas une spécificité française. J'ai beau vivre dans la capitale du pays le plus riche du monde, ils ont mis six mois pour diagnostiquer correctement mon cancer en 2004 (je pourrais écrire un livre avec tous les dysfonctionnements... scanner loupés, radiologues qui ne voient rien, négation des symptômes - vous êtes trop jeune---etc.) et, comble du comble, trois autres mois pour m'opérer après la biopsie (listes d'attente, pas de complémentaire privée et pour cause, etc.). Un vrai scandale.

opcvm1234

Re: FRANCE : AUVERGNE

#361 Message par opcvm1234 » 13 oct. 2008, 23:21

Hérisson a écrit :Si c'est pour votre retraite, attention à la distance (en heures, pas en kilomètres) jusqu'aux hôpitaux.
Attention aux hôpitaux qui ferment.
Attention aux hôpitaux de très mauvais niveau. J'ai des connaissances qui, hélàs, dépendaient des hôpitaux du Puy-en-Velay, de Saint-Etienne et de Périgueux. Paix à leur âme qui nous a quittés trop tôt !
En vrac : médecins nuls, diagnostics erronés, symptômes minimisés (perte anormale de poids, douleurs insupportables mais niées par le personnel médical...), ambulances bloquées par les congères, spécialistes et scanners à plus de 3 heures de route (super quand c'est celui qui a le permis qui est malade), délais interminables pour passer un scanner ou une IRM...
Ma tante stéphanoise a été emportée par son 4e cancer. Quelques mois plus tôt, on lui affirmait encore qu'elle simulait ses douleurs !! A l'Institut Cancérologique, il n'y a aucun suivi spécifique des personnes qui ont déjà eu un cancer. Et pourtant ma tante aurait pu avoir une carte de fidélité à l'ICN !
dans un village idyllique du Velay, un paysan a demandé une nuit d'hiver qu'on appelle le docteur. La route était bloquée par la neige. Tous les gars du village ont travaillé toute la nuit pour dégager la route avec leurs tracteurs. Le type est mort en arrivant à l'hôpital.
quelleS histoireS :?

habon

Re: FRANCE : AUVERGNE

#362 Message par habon » 14 oct. 2008, 06:39

opcvm1234 a écrit :
quelleS histoireS :?
Au moins, on est sûr que ce n'est pas un troll du Syndicat du Tourisme Auvergnat... ni de l'Ordre des Médecins.

Bon, j'espère mourir chez moi, sans médecin ni prêtre (ni banquier) à proximité, de préférence...

Avatar du membre
coincoin
+
+
Messages : 2843
Enregistré le : 03 sept. 2005, 01:29
Localisation : 74-63

Re: FRANCE : AUVERGNE

#363 Message par coincoin » 24 nov. 2008, 01:34

long time no news...

je relance: des nouvelles de bois vallons?
Image

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 8120
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: FRANCE : AUVERGNE

#364 Message par Bidibulle » 25 nov. 2008, 05:31

Bonjour les bougnats !

Il se peut que je revienne au pied du Puy de Dome courant 2009. J'ai habite Issoire pendant 5 ans (locataire) de 1997 a 2002.

Comment se porte le marche ? Apres un coup d'oeil sur Setrouverunpont.com, il me semble qu'en un an les prix se sont pas mal tasses. Auparavant les baraques sur Cournon etaient a 300000, maintenant ca a l'air plus dans les 250.

Qu'est devenu l'ami AI alcoolique de Valdo ?

J'envisage l'achat, mais enfin bon dans un premier temps, ca sera un atterrisage en location pour se donner le temps d'une vraie recherche reflechie.
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

cléo

Re: FRANCE : AUVERGNE

#365 Message par cléo » 03 déc. 2008, 16:51

Bonjour,

des nouvelles de Boisvallon, j'en ai très peu.

Je sais que les résa pour les appartements sont en cours, pour les maisons aussi, aini que pour les "lots libres".
Aucune construction n'est sortie de terre à ce jour, mais l'environnement est déjà bien avancé, ce sera très joli, murs en pierres sèches, etc.
Ce qui doit avoir un coût, répercuté, conséquemment, sur l'achat:
ça part TRES lentement, au compte-gouttes, ce n'est pas la cohue ni la bousculade, pas mal de désistements dans les listes d'attente, etc.

Un exemple d'appart résidence Neo zen (Nexity):
45m2, F2, 2400€ au mètre carré.

Pour l'habitat social, je ne sais pas, que ce soit pour les locs ou pour l'achat.

Ceyrat piétine au niveau immo, et les prix restent au plus haut, avec Chamalières (sur cotation immo, ce sont les deux seules villes de l'agglo à voir leurs prix de présentation en augmentation :-(

Avatar du membre
caroline
Messages : 102
Enregistré le : 05 mai 2007, 21:37

Re: FRANCE : AUVERGNE

#366 Message par caroline » 03 déc. 2008, 18:54

Les AI Auvergnats travaillent, sont sérieux et nous le montrent...! 8)

http://www.leboncoin.fr/vi/31187318.htm?ca=3_s
J'adore coincer la bulle...

lisa
Messages : 827
Enregistré le : 19 juin 2008, 12:04

Re: FRANCE : AUVERGNE

#367 Message par lisa » 21 déc. 2008, 19:32

Promo pour les fêtes. Dépêchez vous!!!! :lol:
http://www.leboncoin.fr/vi/32801822.htm?ca=3_s
Maison neuve à Monistrol sur loire, initialement mis en vente à 220 000 €.
Je fait une promo pour les fêtes, je la solde à 195 000 €. Le prix remonte en Janvier avec le doublement du prêt 0 %.
Maison en frais de notaire réduits.
90 m² hab en demi sous sol
45 m² de garage
1500 m² de terrain
proche de toute les commodités, 3 min du centre ville, 2 min de l'autoroute. Dépêchez vous, ça ne va pas durer...

Pour ceux qui l’ignoreraient Monistrol se trouve à une trentaine de kms de St Etienne, en direction du Puy en Velay
Et là aussi on prévoit ....d’y construire du De Robien...alors que St Etienne est complètement saturé en locatif:
http://ma-maison-neuve.fr/fiche/bien/Ve ... 6-717.aspx

lisa
Messages : 827
Enregistré le : 19 juin 2008, 12:04

Re: FRANCE : AUVERGNE

#368 Message par lisa » 21 déc. 2008, 19:57

lisa a écrit : Pour ceux qui l’ignoreraient Monistrol se trouve à une trentaine de kms de St Etienne, en direction du Puy en Velay
Et là aussi on prévoit ....d’y construire du De Robien...alors que St Etienne est complètement saturé en locatif:
http://ma-maison-neuve.fr/fiche/bien/Ve ... 6-717.aspx
Erreur on ne prévoit pas...on prévoyait:
http://actu43.blogspot.com/2008/12/immo ... l-sur.html

Avatar du membre
lara
-++
-++
Messages : 3700
Enregistré le : 12 déc. 2006, 11:34

Re: FRANCE : AUVERGNE

#369 Message par lara » 22 déc. 2008, 08:13

attention à la distance (en heures, pas en kilomètres) jusqu'aux hôpitaux.
Attention aux hôpitaux qui ferment.
Attention aux hôpitaux de très mauvais niveau. J'ai des connaissances qui, hélàs, dépendaient des hôpitaux du Puy-en-Velay
En vrac : médecins nuls, diagnostics erronés, symptômes minimisés
ambulances bloquées par les congères, spécialistes et scanners à plus de 3 heures de route (super quand c'est celui qui a le permis qui est malade), délais interminables pour passer un scanner ou une IRM...
dans un village idyllique du Velay, un paysan a demandé une nuit d'hiver qu'on appelle le docteur. La route était bloquée par la neige. Tous les gars du village ont travaillé toute la nuit pour dégager la route avec leurs tracteurs. Le type est mort en arrivant à l'hôpital.
:cry:

Hérisson
-+
-+
Messages : 1761
Enregistré le : 16 nov. 2006, 09:56
Localisation : 75013

Re: FRANCE : AUVERGNE

#370 Message par Hérisson » 22 déc. 2008, 17:16

Le pauvre type qui est mort en arrivant à l'hôpital habitait en Haute-Loire à 1150 m d'altitude.
Il avait la quarantaine et 3 adolescents à charge.

Mon propos était : en Auvergne, les soins médicaux sont calamiteux.
Par contre, c'est un bon plan pour ceux qui ont les médecins en horreur et préfèrent mourir vite fait bien fait, dès que leur santé déclinera.
Le bonheur d'un enfant ne se mesure pas à la superficie de sa chambre ou de son jardin, mais à la disponibilité de son papa et de sa maman.

kesako
~~+
~~+
Messages : 11643
Enregistré le : 13 juil. 2005, 11:44
Localisation : 75

Re: FRANCE : AUVERGNE

#371 Message par kesako » 22 déc. 2008, 17:59

Hérisson a écrit :Par contre, c'est un bon plan pour ceux qui ont les médecins en horreur et préfèrent mourir vite fait bien fait, dès que leur santé déclinera.
oh pour ça la Corse est imbattable, un coup de fusil et on n'en parle plus...

Avatar du membre
Ultraw
Messages : 1228
Enregistré le : 15 août 2006, 21:47
Localisation : Auvergne - Puy De Dome

Re: FRANCE : AUVERGNE

#372 Message par Ultraw » 22 déc. 2008, 18:00

kesako a écrit :
Hérisson a écrit :Par contre, c'est un bon plan pour ceux qui ont les médecins en horreur et préfèrent mourir vite fait bien fait, dès que leur santé déclinera.
oh pour ça la Corse est imbattable, un coup de fusil et on n'en parle plus...

:lol: :lol: + 10000 :lol: :lol:
"Il est urgent d'acheter maintenant avant que les prix baissent sinon ce sera trop tard !"

Les AI ? : AIe AIe AIe !

Avatar du membre
coincoin
+
+
Messages : 2843
Enregistré le : 03 sept. 2005, 01:29
Localisation : 74-63

Re: FRANCE : AUVERGNE

#373 Message par coincoin » 23 déc. 2008, 00:27

Hérisson a écrit :Mon propos était : en Auvergne, les soins médicaux sont calamiteux.
je m'attendait à une sourece du genre nbre d'habitant par lits d'hôpitaux ou quelquechose du genre, mais non....rien
Image

lisa
Messages : 827
Enregistré le : 19 juin 2008, 12:04

Re: FRANCE : AUVERGNE

#374 Message par lisa » 23 déc. 2008, 15:04

immofurax a écrit :
Le type est mort en arrivant à l'hôpital.
ce qui compte, c'est qu'il y est arrivé, bande de défaitistes!

J'ai appris récemment qu'au XVIII° s une paysanne est morte centenaire en Haute Loire,à 1000 M d'altitude, là où il y a 5 H/KM² maintenant, et à 50 km de tout (médiocre) hôpital. :D

Au 18ème siècle il n'y avait pas d'Etat Civil, c'est le curé qui tenait le registre des baptêmes, mariages et sépultures...et notait l'âge des décédés en fonction de ce qu'on lui disait. Comme l'espérance de vie ne devait pas dépasser 40 ans, celui qui atteignait les 70 apparaissait comme centenaire ..
Pour en revenir au sujet. Monistrol sur Loire ce n'est pas paumé dans la cambrousse; je crois qu'il y a un lycée et on est très rapidement à St Etienne pas une voie rapide.
Et pour la neige ..certes...elle a toujours fait des victimes ( moins dans le massif central que dans les Alpes )
..mais pendant la canicule de 2003 on était mieux en Auvergne que sur la côte d'Azur!

lisa
Messages : 827
Enregistré le : 19 juin 2008, 12:04

Re: FRANCE : AUVERGNE

#375 Message par lisa » 24 déc. 2008, 19:09

lisa a écrit : Au 18ème siècle il n'y avait pas d'Etat Civil, c'est le curé qui tenait le registre des baptêmes, mariages et sépultures...et notait l'âge des décédés en fonction de ce qu'on lui disait.
immofurax a écrit :Le fait qu’il ait été laïcisé ne change pas grand-chose (sauf : naissances et non baptêmes, etc), l’officier d'Etat Civil note ce qu’on lui dit. Le curé local avait lui aussi l’acte de baptême, et était assez instruit pour faire une soustraction, son acte de mariage est là avec l’âge conforme, etc.
Sinon de façon générale vous seriez surprise par la qualité de l'administration de l'époque, avec très peu de moyens. J'en parle parce que ce décès a lieu à l'époque de la bête du Gévaudan, et l'attention de certains à ces évènements est remarquable.
Je n’en doute pas. J’ai moi même parcouru voire étudié plusieurs registres de cette époque et rencontré quelques centenaires . Le curé local était certes suffisamment instruit pour effectuer une soustraction ( ce qui n’était pas le cas de la majeure partie de la population locale ) ; encore fallait-il qu’il ait le registre du siècle précédent en sa possession ce qui n’était pas le cas partout surtout dans cette région . Ne pas oublier qu’au 17ème siècle de nombreux habitants de ce secteur étaient de religion protestante, convertis de force au catholicisme suite à la Révocation de l’Edit de Nantes. Bien entendu ils avaient été baptisés par un pasteur dont le registre n’était certainement pas à l’église .
Le curé n’avait alors aucun moyen de vérifier précisément l’âge auquel un de ses vieux paroissiens décédait.
Qu’il y eût des centenaires au 18ème siècle c’est probable mais certainement moins que ce que pourraient laisser croire les registres paroissiaux. On cite l’académicien Fontenelle dont les conditions de vie n’avaient rien à voir avec celles des paysans…d’autres ????
Sinon, fait peu connu, à altitude égale il neige plus dans le MC que dans les Alpes
Rien de surprenant. Les perturbations arrivent par l'ouest. A dire vrai quand je parlais de victimes de la neige dans les Alpes je pensais plutôt aux avalanches.
Et je trouve assez absurde de choisir l'endroit où on habite en fonction de la qualité supposée des hôpitaux.

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 7778
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: FRANCE : AUVERGNE

#376 Message par crispus » 24 déc. 2008, 23:10

Le type est mort en arrivant à l'hôpital.
Vous noterez que c'est toujours ce qui se passe : on n' a pas le droit de mourir dans une ambulance, le chauffeur n'a pas le droit de transporter de cadavres :mrgreen:

Le décès est donc officiellement constaté une fois le "malade" débarqué... :twisted:

Avatar du membre
lara
-++
-++
Messages : 3700
Enregistré le : 12 déc. 2006, 11:34

Re: FRANCE : AUVERGNE

#377 Message par lara » 25 déc. 2008, 18:49

Sinon, fait peu connu, à altitude égale il neige plus dans le MC que dans les Alpes.
Image

Avatar du membre
pat43
-+
-+
Messages : 2453
Enregistré le : 22 juil. 2006, 22:18

Re: FRANCE : AUVERGNE

#378 Message par pat43 » 26 déc. 2008, 13:54

l'espérance de vie, en plein essor, à l'époque de Louis XVI, c'était 26 à 27 ans. (l'âge à laquelle avait péri la moitié d'une population). Les progrès de la médecine n'y sont pour rien, c'est le progrès agricole et des conditions de vie. A partir de 1750, les disettes disparaissent (J. Denis 1750-1833 dans "la bête du gévaudan").
Sur les 50 années prisent depuis, on peut ventiler le gain ainsi :
- conditions de vie et d'alimentation : 40 années,
- progrès de la médecine simple (vaccins, antibiotiques, désinfectants) : 7 à 8 années,
- progrès lourds de la médecine : 2 à 3 ans.
Pour moi, ce que j'ai vu avec les miens, c'est que l'hopital, c'est fait pour mourir. Il y a peu de miraculés.
Seul avantage, le traitement de la douleur, voire l'euthanasie.
:mrgreen: ok je :arrow:
ça vous chatouille ou ça vous gratouille ?

Avatar du membre
lara
-++
-++
Messages : 3700
Enregistré le : 12 déc. 2006, 11:34

Re: FRANCE : AUVERGNE

#379 Message par lara » 29 déc. 2008, 13:35

Le type est mort en arrivant à l'hôpital.
ce qui compte, c'est qu'il y est arrivé, bande de défaitistes!
J'ai appris récemment qu'au XVIII° s une paysanne est morte centenaire en Haute Loire,à 1000 M d'altitude, là où il y a 5 H/KM² maintenant, et à 50 km de tout (médiocre) hôpital.
Pas mieux à notre époque :(
http://fr.news.yahoo.com/4/20081229/thl ... e59e8.html
Les urgentistes s'alarment après la mort d'un malade à Paris

Avatar du membre
FrancoisC
-+
-+
Messages : 2059
Enregistré le : 24 mai 2007, 12:27
Localisation : 06

Re: FRANCE : AUVERGNE

#380 Message par FrancoisC » 29 déc. 2008, 13:46

J'ai vu ce week-end une pancarte pour du terrain en lotissement entre Giat et Pontaumure.

Le detail de la pencarte indiquait que le terrain était proche de la foret :), pas possible de la foret en Auvergne :mrgreen:

5€ le mètre !!!
"La seule excuse de Dieu, c'est qu'il n'existe pas"

kesako
~~+
~~+
Messages : 11643
Enregistré le : 13 juil. 2005, 11:44
Localisation : 75

Re: FRANCE : AUVERGNE

#381 Message par kesako » 29 déc. 2008, 13:56

pat43 a écrit :l'espérance de vie, en plein essor, à l'époque de Louis XVI, c'était 26 à 27 ans. (l'âge à laquelle avait péri la moitié d'une population). Les progrès de la médecine n'y sont pour rien, c'est le progrès agricole et des conditions de vie. A partir de 1750, les disettes disparaissent (J. Denis 1750-1833 dans "la bête du gévaudan").
Sur les 50 années prisent depuis, on peut ventiler le gain ainsi :
- conditions de vie et d'alimentation : 40 années,
- progrès de la médecine simple (vaccins, antibiotiques, désinfectants) : 7 à 8 années,
- progrès lourds de la médecine : 2 à 3 ans.
Pas d'accord.
vers 1750 , sur 4 enfants
1 etait mort avant d'avoir 2ans
1 etait mort avant d'avoir 20 ans
les deux autres pouvaient atteindre 40 a 50 ans , quelque fois plus .
ce qui donne effectivement 25-26 ans d'esperance de vie.

Ce sont bel et bien les progres de la medecine et de l'hygiene qui ont fait bondir l'esperance de vie : le simple fait que beaucoup plus d'enfants atteignent l'age adulte. En 1750 meme les rois voyaient la moitiee de leurs enfants mourrir tres jeunes.
En 1900 l'eperance de vie etait de 33-35 ans en France, car beaucoup d'enfants mourraient encore tres jeunes alors que les conditions (d'alimentation principalement) etaient bien meilleures que 150 ans plus tot.

Hérisson
-+
-+
Messages : 1761
Enregistré le : 16 nov. 2006, 09:56
Localisation : 75013

Re: FRANCE : AUVERGNE

#382 Message par Hérisson » 05 janv. 2009, 15:27

coincoin a écrit :
Hérisson a écrit :Mon propos était : en Auvergne, les soins médicaux sont calamiteux.
je m'attendait à une sourece du genre nbre d'habitant par lits d'hôpitaux ou quelquechose du genre, mais non....rien
Il me semblait que, sur ce forum, on accordait de la valeur à des témoignages individuels, s'ils sont assez nombreux pour former un échantillon significatif. Ces témoignages permettant d'éviter notamment les délais parfois longs dans l'élaboration des statistiques... ou l'absence totale de statistiques sur certains sujets.
Néanmoins, si vous préférez des statistiques, vous pouvez par exemple regarder l'enquête de l'Express :
http://www.lexpress.fr/region/ou-vit-on ... 13300.html
Les sources de L'Express :
L'offre hospitalière : nombre de lits d'hôpital publics et privés, pour 1 000 habitants du département au 1er janvier 2007. Ministère de la Santé, base Statiss 2008.
Les médecins : densité en médecins libéraux au 1er janvier 2007, pour 100 000 habitants du département. Ministère de la Santé, Drees, 2008.
CHU sur place : présence ou non d'un centre hospitalier universitaire ou régional dans le département. Ministère de la Santé, 2008
En matière d'offre de soins, la Haute-Loire est le 91e département de France. Le Cantal et l'Allier sont dans la moyenne (39e et 40e). Le Puy-de-Dôme, qui bénéficie des structures de Clermont-Ferrand, est bien classé (14e rang).
Je suis étonnée du rang honorable de la Loire (18e). On peut imaginer un biais entre l'offre quantitative de soins (nombre de lits, de médecins...) et la qualité des soins (incompétence).
Le bonheur d'un enfant ne se mesure pas à la superficie de sa chambre ou de son jardin, mais à la disponibilité de son papa et de sa maman.

Avatar du membre
pat43
-+
-+
Messages : 2453
Enregistré le : 22 juil. 2006, 22:18

Re: FRANCE : AUVERGNE

#383 Message par pat43 » 10 janv. 2009, 11:09

kesako a écrit : Pas d'accord.
vers 1750 , sur 4 enfants
1 etait mort avant d'avoir 2ans
1 etait mort avant d'avoir 20 ans
les deux autres pouvaient atteindre 40 a 50 ans , quelque fois plus .
ce qui donne effectivement 25-26 ans d'esperance de vie.
fr.wikipedia.org/wiki/Espérance_de_vie.
Ce sont bel et bien les progres de la medecine et de l'hygiene qui ont fait bondir l'esperance de vie : le simple fait que beaucoup plus d'enfants atteignent l'age adulte. En 1750 meme les rois voyaient la moitiee de leurs enfants mourrir tres jeunes.
En 1900 l'eperance de vie etait de 33-35 ans en France, car beaucoup d'enfants mourraient encore tres jeunes alors que les conditions (d'alimentation principalement) etaient bien meilleures que 150 ans plus tot.
En 1900, c'était quand même meilleur ( 48 ans), mais les grandes épidémies tueuses d'enfants, ce sont les adductions d'eaux (usées et potables), qui y ont mis fin.
Progrès de médecine ? Pasteur n'était pas médecin. Il était chimiste.
Jenner a simplement écouté ce que lui disait des paysans sur la "variole des vaches" et modèle très empirique, alors qu'à l'époque, on en était encore à la "variolisation" mortifère.
De même, l'intensité de la tuberculose décroit à partir de 1800 (sélection d'individus plus résistants, après un pic absolu au 16° où elle semble maximale).
Le 19°siècle est aussi une période NATURELLE de décroissance des épidémies, après un pic, justement au 16° siècle (la mondialisation de l'époque a semblé lui donner un Booster).
J'ai tout un tas d'articles du début XX° siécle. Le défaut principal en France, c'est la défaillance généralisée de l'égout.
ça vous chatouille ou ça vous gratouille ?

Avatar du membre
caroline
Messages : 102
Enregistré le : 05 mai 2007, 21:37

Re: FRANCE : AUVERGNE

#384 Message par caroline » 18 févr. 2009, 22:11

Histoire de prendre connaissance du marché auvergnat, je suis allée faire 3 visites il y a environ 15 jours... Pffff, les prix sont bullesques et je comprends que les nanards et même n'importe quels biens ne partent pas.

Voici ce que je suis allée visiter (je vous donne le lien sur centrei**o, le site local):

1/ 225 000€ FAI
http://www.centreimmo.com/scripts/consu ... _noPage=11&

2/ 283 000€ FAI
http://www.centrei**o.com/scripts/consult/PA/PA_detail.asp?DNoPage=8&IN_retour=/scripts/consult/vitrine/VIT_vitrine.asp&flux=2&params=_595___A&IN_VIT_Id=595&IN_rub=PRO&IN_ssRub=VIT&

3/ 270 000€ FAI
http://www.centrei**o.com/scripts/consult/PA/PA_detail.asp?DNoPage=87&IN_retour=/scripts/consult/pa/PA_Liste.asp&flux=1&params=11_17___890_-1_-1_230000A350000A4_DATE&IN_BOU_id=11&IN_Rub=PA&IN_ssRub=&IN_TYP_id=17&IN_LOC_id=-1&IN_quartier=-1&IN_idVille=890&IN_CLA_id=&IN_prix=230000_350000_4&IN_transaction=V&IN_nbAnnRech=617&IN_nbAnnType=1895&IN_OrdreTri=DATE&IN_noPage=11&

Mes conclusions:
Les 2 premiers biens sont entièrement à rénover tel que je l'imaginais. J'ai indiqué à l'agence que le 1/ valait maxi 150 k€ et le 2nd 200k€ (et encore je me trouve gentille après coup).
Quant au 3/ il correspond exactement à ce que nous recherchons mais bien sûr c'est trop cher: l'idéal correspondrait à une baisse de 30%: de 270 à 185 k€... Mais bon, s'il nous file sous le nez, nous en trouverons d'autres !
L'AI m'a rappelé il y a qq jours et c'est là que je lui ai dit ce que je pensais des biens et puis je lui ai rappelé que nous n'étions pas pressés. Sont seul argument: les taux sont bas. Je lui ai dit que je savais et que même je pensais que ça pouvait encore baisser.
Mes visites confirment aussi que les biens anciens sont encore plus surévalués que les récents... J'ai du mal à comprendre comment les AI peuvent être convaincus des prix de vente affichés...!
L'AI m'a confirmé prendre 4% de com ce que je trouve énorme...
Les vendeurs n'ont pas l'air d'avoir encore compris qu'il y avait surélévation des prix et maintenant grand saut...

Patience...
:mrgreen:
J'adore coincer la bulle...

valdo

Re: FRANCE : AUVERGNE

#385 Message par valdo » 19 févr. 2009, 00:28

caroline a écrit :Histoire de prendre connaissance du marché auvergnat, je suis allée faire 3 visites il y a environ 15 jours... Pffff, les prix sont bullesques et je comprends que les nanards et même n'importe quels biens ne partent pas.

:mrgreen:

Je cherche aussi dans la région de Clermont. Il semble qu'ici les propriétaires s'accrochent à la bulle. Néanmoins des prix extra-supra bullesques sont devenus supras bullesques, il convient d'attendre qu'il passent par le stade bullesque avant d'entamer une baisse inéluctable car le marché est bloqué. Regardez le site photoimmo, des biens sont présents depuis plusieurs mois et ne bougent pas. Je crois que nous cherchons dans la même catégorie, si vous voulez nous échangeons nos liens.

Avatar du membre
caroline
Messages : 102
Enregistré le : 05 mai 2007, 21:37

Re: FRANCE : AUVERGNE

#386 Message par caroline » 19 févr. 2009, 08:39

OK pour échanger les liens, de toute façon, il y a tellement de biens à vendre !
On peut échanger en MP pour ne pas polluer la file ou se donner rdv pour discuter de cela.
J'adore coincer la bulle...

ml1967

Re: FRANCE : AUVERGNE

#387 Message par ml1967 » 20 févr. 2009, 00:15

bonsoir,

je viens moi aussi de me replonger dans le marché clermontois :
des biens en vente depuis longtemps avec qqfois des baisses de prix (maxi 9%)
des biens vides, j'ai vu une maison dont le chauffage était coupé,
d'où risque d'avoir de gros soucis à l'avenir...
et pour finir un banquier qui prévoit que les prix continuent à baisser en 2009.

le marché me parait effectivement bloqué, et la crise actuelle n'arrange pas les choses, tout du moins pour les vendeurs.
je ne sais pas s'il y a vraiment de la demande pour les maisons actuellement, mais quand on appelle un AI, il a toujours son carnet de RDV plein pour les 2 jours qui viennent... technique de comm ou réel regain des acheteurs suite à baisse des taux?
cela dit, à chaque fois que je passe devant une agence, il n'y a pas foule.
(j'ai même eu un AI au tel qui ne pouvait pas me parler d'un bien car il ne le connaissait pas, c'était son collègue en déplacement, parcontre il avait comme par hasard fait visiter ce bien la veille... cherchez l'erreur...)

Avatar du membre
caroline
Messages : 102
Enregistré le : 05 mai 2007, 21:37

Re: FRANCE : AUVERGNE

#388 Message par caroline » 20 févr. 2009, 14:28

Ce matin j'ai discuté longuement avec mon banquier qui est aussi un copain.

Il me conseille de faire des propal à 25% au moins voire plus.
Sinon d'attendre encore qq mois "il y aura des affaires à faire " et "plus bcp d'emprunt en ce moment".
Lui-même a acheté il y a peu et... regrette !


:mrgreen: :mrgreen:
J'adore coincer la bulle...

ml1967

Re: FRANCE : AUVERGNE

#389 Message par ml1967 » 22 févr. 2009, 18:17

merci pour l'info qui reflète bien ce qu'on peut lire sur ce site.

il faut aussi bien s'informer sur les zones à risques naturels ou technologiques, et leurs contraintes.
plusieurs villes sont touchées dont Clermont Ferrand, Aubiere, Beaumont, Chamalieres, Royat, Romagnat...

bien que le vendeur a l'obligation de donner ttes les infos,
dans un marché bloqué, un vendeur pressé de vendre, ...

comme on dit : un acheteur averti en vaut 2!

Avatar du membre
coincoin
+
+
Messages : 2843
Enregistré le : 03 sept. 2005, 01:29
Localisation : 74-63

Re: FRANCE : AUVERGNE

#390 Message par coincoin » 22 févr. 2009, 18:33

j'ai fait un tour a boisvallon... ça pousse et y'avaitent plein de promeneurs...

aurait-il reussi à vendre?
Image

palmo

Re: Auvergne / Clermont-Ferrand

#391 Message par palmo » 11 mars 2009, 00:06

Salut à tous.
J'ai effectué aussi quelques recherches. Sur Clermont les prix affichés ne baissent pas vraiment ! Mon banquier est comme vous, aucun crédits accordés, non pas pour refus, mais car personne ne veut acheter. (enfin avec un prêt). Quand aux professionnels de la profession, j'ai un ami qui travaille dans une agence, et c'est le calme plat !! Les seules ventes s'effectuent à 30 % en dessous du prix affiché. Et encore difficilement.

palmo

Re: Auvergne / Clermont-Ferrand

#392 Message par palmo » 29 mars 2009, 17:04

Tout se confirme sur ce lien :

[url]http://www.partenaire-europeen.fr/Actualites-Conseils/actualite-de-l-immobilier/L-immobilier-des-villes/immobilier-Clermont-Ferrand-prix-centre-ville-20090327[/url]

PS petit bug dans le lien qui s'inscrit mal ! C'est sur p a r t e n a i r e e u r o p e e n

chlurps

Re: Auvergne / Clermont-Ferrand

#393 Message par chlurps » 21 mai 2009, 22:01

Bonjour à tous,

Je trouve ce forum trés intéressant (et on se sent moins seul) et je souhaite apporter ma contribution.

Nous sommes arrivés en Auvergne, mon amie et moi, il y a deux ans, en provenance de Lyon. Raison professionnelle et choix de notre part de rejoindre une région plus campagnarde.
(l'utile à l'agréable). Tout d'abord frappés par des prix plus bas que dans la région Lyonnaise, nous cherchions une vieille ferme à rénover avec 1 ha de terrain.

Sans connaître trop la région, nous avons visité des biens accessibles pour notre budget (compte tenu de la surface, du potentiel etc) avant de nous rendre compte que la distance depuis le centre ville de clermont (où nous travaillons) était bien trop grande pour entrevoir sereinement des aller/retour quotidiens maison-boulot.

Notre recherche est passée par plusieurs stades et j'avoue bien volontiers que nous sommes exigeants.

Voici la manière dont je réfléchis :

Adeptes des grands espaces et de la campagne, dans l'idéal nous recherchons une maison en pierres (pour le cachet) sur une grande surface de terrain (pour la tranquilité). Je sais que cela représente de l'entretien, mais c'est un choix de vie. Avec le temps, ne trouvant pas chaussure à notre pied, pas peur de l'avenir économique et compte tenu de notre budget, notre recherche s'est assouplie et nous nous sommes ouverts à différents types de biens, entrainant les avantages et les inconvénients associés, ceci compensant cela.

Pour moi, deux grands axes de recherches sont envisageables :

1) L'habitation trés proche de la ville (pas ou peu de terrain, mais avantages de la ville en terme de services)

2) L'habitation plus éloignée (max 30km, inconvénients des trajets mais tranquilité et surface de terrain)


Dans le 1er cas, nous éliminons les appartements pour ne pas subir les règles d'une copropriété, ce qui nous amène à la maison de bourg pour se sentir bien chez soi. Avec comme critères : désservi par les transport en commun, 100m² minimum, un garage, une terrasse (ou petit jardin) et dans l'idéal une dépendance à rénover.

Dans le deuxieme cas : une maison neuve (construction ou pas) ou ancienne de 100m² minimum avec ou sans travaux, avec 2000m² de terrain minimum car je ne vois pas l'intérêt de vivre loin de la ville si c'est pour se retrouver collé aux voisins.


Pour un budget d'environ 180K€, force est de constater que notre projet n'est pas une promenade de santé.


Après deux ans de visites, de recherches, de prospection, de porte à porte, de localisation de bien en voiture ou par google map à partir d'une photo pour éviter les frais d'agence et passer directement de particulier à particulier, nous n'avons pas encore trouvé. Il s'en est fallu de peu mais nous gardons espoir.

La problématique est la suivante :

La maison de bourg est souvent trop chère, trop loin, sans accés sur l'extérieur.
La maison ancienne trop chère compte tenu de la distance
Quant à la construction qui est trés abordable niveau budget (sans compter les avantages d'avoir du neuf, la garantie decennale, les éxonérations de taxe foncière, les aides au financement), impossible de la poser sur une surface de terrain raisonnable vu le prix de celui ci.

Toujours est il, les prix baissent énormément, c'est un fait.

Par exemple nous avions visité cette "ruine" (finalement bien trop loin de Clermont) il y a deux ans. prix d'appel à l'époque, 143 000. Nous avions fait une offre à 75 000 acceptée puis refusée dans la période de rétractation. Voici son évolution aujourd'hui :
http://www.seloger.com/171582/43736713/detail.htm

Nous avons visité il y a peu un terrain de 5000m² 100% constructible au prix d'appel de 140 000€ dans la région de vulcania (20 min ouest clermont). Notre offre de 75 000 avait été acceptée avant que nous nous rétractions. (climat plus froid que dans la plaine, peur que les routes soit trop souvent bloquées par la neige l'hiver etc)

Pour suivre quasi quotidiennement divers sites d'annonces depuis deux ans, j'ai vu des baisses spectaculaires, parfois plus de 100 000€ pour les départs les plus "bullesques". Les ruines à rénover et les appartements en centre ville ont vraiment beaucoup baissé.
Le plus difficile reste de trouver une maison pas trop loin sur une belle surface de terrain. Car alors qu'il y a 15 ou 20ans, les communes fixaient comme surface de parcelle minimum pour la construction de 1500 ou 2000m², on se retrouve aujourd'hui avec 600, 400 et moins... pour un prix global qui équivaut celui des 2000m² d'il y a 15ans.

Résultat, on se retrouve parqué en lotissement dans des sites bucoliques en pleine campagne... ce qui va justement à l'encontre à mon sens de ce qu'on vient chercher dans notre belle région d'Auvergne.
Ce qui me fait le plus rire, ce sont ces maisons qui se vendent encore à un prix si haut que l'achat d'un terrain + construction équivalente dans le même coin reviendrait moins cher.

Bref, ne perdons pas espoir, continuons de négocier, de critiquer, d'avoir l'esprit lucide sur la montée des prix invraissemblable de l'immo ces dernières années... La location n'est pas une fatalité :-)

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 8120
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Auvergne / Clermont-Ferrand

#394 Message par Bidibulle » 23 mai 2009, 05:02

Retour d'expérience très intéressant, Chlurps.

J'arrive sur la région de Clermont en août. On se mettra en location, très certainement en maison, avec un petit bout de jardin pour notre bambin. Après 3 ans en appart dans Bangkok, ça fera du bien.

Pour la suite, on va se mettre à chercher à acheter une fois installés et nos repères pris.

J'hésite entre 2 stratégies.
1) Louer un appart en centre-ville pour être proche du boulot, des écoles, économiser sur le budget voiture ... et acheter une maison à la campagne (#1 heure de Clermont) pour en profiter les week-ends.
2) Acheter une maison avec petit jardin en périphérie et rester dans un schéma classique.
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 8120
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Auvergne / Clermont-Ferrand

#395 Message par Bidibulle » 24 mai 2009, 04:43

Ah, oui j'ai habité Issoire pendant 5 ans, donc je connais effectivement un peu la région.
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

francois_lar
Messages : 438
Enregistré le : 30 nov. 2005, 13:47

Re: Auvergne / Clermont-Ferrand

#396 Message par francois_lar » 26 mai 2009, 15:48

:shock: :shock: ça fait qu'en même un demi million de francs pour une ruine...

chlurps

Re: Auvergne / Clermont-Ferrand

#397 Message par chlurps » 28 mai 2009, 06:54

L'agence prend 10 000€, ça fait du 65 000 net vendeur, je pense qu'aujourd'hui la proprio est à point pour une offre à 50 000.
Oui, une ruine sur 1ha de terrain constructible :-) C'est loin, il y a du boulot mais c'est quand même un beau produit à 15 min d'Issoire...

Ellipse79

Re: Auvergne / Clermont-Ferrand

#398 Message par Ellipse79 » 28 mai 2009, 14:42

immofurax a écrit :
L'agence prend 10 000€
sur 65 000 net vendeur?? Du 15%??!! Et puis quoi encore? :evil:
Plus les prix sont bas, plus les agences augmentent leur pourcentage. J'ai une connaissance qui est négociatrice à Neuilly, après négo les frais d'agences sont de l'ordre de 3.50%.

Par chez moi, sur des biens à 150k€... impossible de les faire passer sous les 5%.

confo
Messages : 648
Enregistré le : 29 févr. 2008, 16:42

Re: Auvergne / Clermont-Ferrand

#399 Message par confo » 30 sept. 2009, 21:01

Dites donc... Vous avez pas l'impression que Clermont, c'est super cher pour ce que c'est ?
C'est une grande ville, mais pas immense non plus, une ville qui ne fait pas rêver grand-monde, qui ferait même plutot fuir, dans une région plus moins désertique.

Et je regarde les locations (dans l'hypothèse d'une mutation) : à prestation équivalentes, des prix plus élevés que dans de charmants coins du sud-ouest ! :shock:

Bon, j'ai aussi remarqué que certaines annonces étaient revues à la baisse, et que pour le même prix, on pouvait avoir une baraque sympa et une maison de film d'horreur, signe que plus personne ne sait combien ça vaut.
Vous avez remarqué aussi ?

Avatar du membre
coincoin
+
+
Messages : 2843
Enregistré le : 03 sept. 2005, 01:29
Localisation : 74-63

Re: Auvergne / Clermont-Ferrand

#400 Message par coincoin » 30 sept. 2009, 21:29

soit tu trolles, soit tu n'as jamais vécu à clermont.... amha l'une des ville les moins surestimé de france (avec quelques coins de normandie/bretagne)
Image

Répondre