Bretagne / Rennes

Répondre
Message
Auteur
aaaa

Bretagne / Rennes

#1 Message par aaaa » 21 mai 2005, 15:23

Les sources d'information

Général

Dossier immobilier national et régional de l'Express (choisir la localisation dans l'interface à droite)
Sur les taxes locales

Façade Atlantique

L'Institut Atlantique d'Aménagement des Territoires

Bretagne

Immonot Bretagne
Notaires de l'Ouest

INSEE - Bretagne en faits et chiffres, ressources documentaires de l'INSEE

Région Bretagne
Préfecture de Bretagne


Direction Régionale de l'Equipement

Publications de la Direction Régionale de l'Equipement

Les chiffres clés
Commercialisation de logements neufs, synthèse 2006
Construction de logements (base SITADEL) : stats régionales, départementales, séries chronologiques, synthèse 2006

Ouest-France immo - fil d'actualités Bretagne

Ille-et-vilaine

ADIL 35
Notaires 35
Agence d'Urbanisme et de Developpement Intercommunal de l'Agglomération Rennaise
Rennes Métropole
Habiter demain (Crédit Agricole)
Rennes, fiche technique par l'internaute

Loire-Atlantique

Agence d'Urbanisme de la Région Nantaise

Morbihan

Le mensuel du Golf du Morbihan
--------------------------------------------------------------------------------

Bonjour à tous :)

Comme beaucoup, je cherche des informations factuelles permettant d'apprécier les tendances du marché immobilier sur la région rennaise.

Pour ce faire on peut se référer à :
- http://www.pap.fr/Eval/cote.asp pour l'évolution du prix du m2 mais sans indication sur le nombre de cessions ;
- http://www.notaires-ouest.com/immo/stats.htm pour consulter les statistiques des notaires ;
- http://www.ouestfrance-immo.com/annonce ... ilier.html pour suivre l'évolution du nombre et des prix des offres :oops: ;

Quelqu'un a-t-il d'autre piste :idea: ?

cosmao

#2 Message par cosmao » 21 mai 2005, 19:49

Sans grande conviction : http://www.adil.org/35/

Il y a un module d’estimation des loyers 2004 (assez marrant), plus quelques rensignements sur les terrains à bâtir.

Les données me semblent un peu datées quand même.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40786
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

#3 Message par slash33 » 22 mai 2005, 09:43

Je suis dans le même cas que toi et pour aprécier la situation j'effectue régulièrement une recherche ciblée sur le moteur de recherche de la FNAIM. Tu peux aussi jeter un coup d'oeil au site immo de ouest-france.

Actuellement, pas d'amélioration en vue dans la vente (mais stabilisation des prix semblerait-il). Pour la location, j'ai constaté une légère baisse des loyers mais cela dépend des annonces.

Bonne chance.

aaaa

#4 Message par aaaa » 22 mai 2005, 10:39

Au delà de tout post "tendanciel" (pour ne pas dire polémique ou du typz "je me fais plaisir"), il semble intéressant de pouvoir suivre :

- le delai des ventes
- l'évolution du prix proposé à la vente (qui peut eventuellement passer à Non Précisé)
- le nombre d'annonces

Pour info, depuis début avril j'ai suivi l'évolution des annonces sur cesson sevigne 6 annonces ont été revues à la baisse et une à la hausse (!).

Quand au prix de vente effectif ?! (des idées la dessus?).

Mon sentiment sur le bassin de rennes est le suivant :
- peu de cessions
- population qui augmente avec des accidents de parcours (stm...)
- deux types de zones :
-- au delà de 20 km (comme je pourrais dire 15 ou 30) avec des prix elevé et une population peu être plus exposée donc des risques de chute des prix internes (solvabilité des proprio)
-- en deça de 20 km avec des prix élevés dont l'évolution suivra (sans doute avec un peu de retard) ceux de Paris.

Qu'en pensez vous?

Mais sans chiffre n'hésitez pas à m'appeler Mme Irma.

Cordialement,

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40786
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

#5 Message par slash33 » 22 mai 2005, 10:56

Sur Cesson il y a de vrai gogos et des pigeons pour acheter à des prix délirants: dernier en date 300m² (maison + terrain!) en Centre Cesson A RASER (ce qui a été fait) 245 000 € -> il faut être mazo

generationsfutures

#6 Message par generationsfutures » 26 mai 2005, 11:43

J'habite Nantes et je publie sur mon site des preuves que nous sommes déjà dans la braderie générale.

http://generationsfutures.chez.tiscali. ... lduvai.htm

Il y a notamment des photos d'annonces en vitrine avec des "prix barrés" !
C'est impressionant de voir une agence franchir la ligne rouge.

Sinon, ce que j'observe à vélo à Nantes, c'est qu'il y a de plus en plus de biens à louer et aussi à vendre. J'observe aussi une percitance des panneaux "a été vendu par", comme si les agences voulaient nous montrer que la marché est toujours porteur.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40786
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

#7 Message par slash33 » 26 mai 2005, 13:39

Je ne circule pas dans Rennes même, je ne peux donc pas te dire si les panneaux A LOUER/A VENDRE poussent comme des champignons.

manolostmalo

St Malo Bretagne : des signes ???

#8 Message par manolostmalo » 26 mai 2005, 15:24

Bonjour,
Sur le secteur de St MAlo Bretagne, c'est le grand ?
En effet, les notaires et les agences constatent une baisse de l'activité (de moins en moins de transactions), par contre les transactions pour des budgets > 400 keuros sont en net augmentation.
Les prix ne baissent pas mais n'augmentent plus.
Plusieurs logements en location sont vides et attendent des occupants.
Mais en fin d'année 2005 le TGV arrive, ce qui va relancer peut etre le marché.
Des terrains restent libre sur les alentours dans plusieurs communes.
Certains agents immobiliers sont inquiets et misent tout sur le TGV.
A suivre.....

Coucou

A Nantes

#9 Message par Coucou » 26 mai 2005, 15:56

Je peux vous dire qu'à Nantes même, je vois de plus en plus de panneaux
"A louer". En plus, ils restent longtemps suspendus sur les balcons. D'ailleus, dans mon quartier, il y avait un appartement à louer depuis plus de 5 mois.

buzz

Immobilier en Haute-Normandie

#10 Message par buzz » 26 mai 2005, 16:10

Bonjour,


Je viens de consulter ce jour "reflex immobilier" pour rouen et sa région (N° 145 du 13 mai au 3 juin), publication des professionnels de l'immobilier. Apparaissent pour la première fois des annonces du type "Prix en baisse" , "Nouveaux prix". Bien sur, ce n'est encore qu'anecdotique mais les premiers signes d'essoufflement du marché sont peut-être là !!!

Avatar du membre
jmpoure
~~+
~~+
Messages : 8355
Enregistré le : 20 mai 2005, 15:12
Localisation : Montmorency (95), France
Contact :

Re: St Malo Bretagne : des signes ???

#11 Message par jmpoure » 26 mai 2005, 16:14

manolostmalo a écrit : Mais en fin d'année 2005 le TGV arrive, ce qui va relancer peut etre le marché.Des terrains restent libre sur les alentours dans plusieurs communes.
Certains agents immobiliers sont inquiets et misent tout sur le TGV.
A suivre.....
Merci. Est-ce que vous pourriez témoigner dans la file concernant le mythe du TGV, des aéroports et des autoroutes.

cigogne4

Des signes de baisse des prix en Bretagne!

#12 Message par cigogne4 » 26 mai 2005, 20:24

A lire absolument:
http://lacigogne.blogspot.com/2005/05/d ... ix-en.html

l'analyse très complète de la situation du marché immobilier en Bretagne en 2005, que l'on trouve sur le site du Conseil Regional des Notaires auprès de la Cour d'Appel de Rennes

Dans cette étude très fouillée, on y lit notamment que "L'immobilier en Bretagne poursuit sa croissance soutenue qu'il s'agisse des appartements + 9,9 %, des maisons + 11,4 % ou des terrains à bâtir +9,3 %, avec des différences notables de prix et de rythme d'évolution selon les secteurs".

Cependant, le lecteur attentif y trouvera des motifs d'espoir car il y a des secteurs géographiques en Bretagne où les prix ont baissé par rapport à 2003:
- Saint-Brieuc sinistrée, avec les prix des maisons ayant baissé de -16% et ceux des appartements neufs de -1.3%
-Dans le Morbihan, à Pontivy, les appartements anciens ont plongé de -25.2%
-A Brest, des affaires à faire dans le secteur Centre ancien Rive gauche, avec des prix en chute de -17%
-Benodet et son secteur touristique ne sont pas épargnés, avec des baisses de -9.9% sur les appartements et-5.4% sur les maisons anciennes.

Un rappel à l'ordre pour tous ceux qui pensent que "l'immobilier, ça ne baisse jamais"![/url]

Coucou

#13 Message par Coucou » 26 mai 2005, 23:21

Cher Eric,

Merci pour ce lien que je viens de visiter. Je voudrais couper l'herbe sous le pied de ces journalistes qui écrivent n'importe quoi. Je parle de la population Nantaise et plus particulièrement, des nouveaux Nantais.

Eh bien dans le magazine de l'information municipale qui je le précise est gratuit et distribué à tous les Nantais, il y a eu un numéro spécial (avril 2005) dont le titre était "Nouveau Nantais leur premières impressions". En lisant en page 5 de cette revue, on a les chiffres officiels des nouveaux nantais, les voici :

Entre 8.000 et 12.000 personnes venant d'au-delà des limites de l'agglomération, s'installent chaque année à Nantes. 67% d'entre elles sont des étudiants, qui n'ont pas nécessairement le souhait de s'implanter à Nantes à la fin de leurs études.

Les 32% restantes, soit 2500 à 3800 personnes, sont âgées de 34 ans en moyenne. Ils sont cadres, exercent des professions inermédiaires, sont techniciens ou employés.

De plus, sur les 32%, il y a très peu de parisiens. Les agents ont l'habitude de dire que si le prix est élevé, c'est à cause des parisiens. Voilà une fois encore un argument bidon en vue de ces chiffres.

Cordialement

fabzh

bretagne suite

#14 Message par fabzh » 28 mai 2005, 10:18

mon analyse sur la situation bretonne ( plus précisément sur le 35 et 56)

sur le 56 schématiquement il y a 2 zones le bandeau le long de l amer soit a moins de 15 kms de celle ci( entre muzillac et lorient)et le reste du département : le marché est encore porteur en accession mais en locatif je pense que l offre va commencer à être trop abondante en effet ce n est pas un bassin d emplois du niveau de rennes ou nantes


pour le 35 : je pense que les délais de vente s allonge , les prix ont atteint un maximun
quant au foncier : là c est l euphorie pour encore un moment, je m y intéresse depuis l automne 2004, les prix sont plutot à la hausse en effet il y a très peu d offres : sur des communes il y a des liste d attentes entre 800 et 1800 ( cesson sévigné) mais on peux relativiser ces chiffres car tous le monde s inscrit sur des dizaines de communes ensemble , de plus il y a beaucoup de propriétaires sur ces liste , qui attendent un terrain mieux situé ou moins loin de rennes


par contre le nombre de mise en chantier m impressionne surtout en immeuble : et là je pense que la crise viendra de là , sur chaque commune il y a des projets d immeubles , quand ces apparts ( vendus assez souvent en de robien) arriveront sur le marché dans 1/2 ans , cela devriat inonder l offre de locations et là on verra si le marché se tasse ....


amicalement

@+ sur ce forum


PS : sur l ouest france immo il y a le système d alerte qui me parait intéressant a long terme pour sonder le marché via le délai de vente ou l accroissemnt de loffre

Avatar du membre
rino
Messages : 236
Enregistré le : 01 juin 2005, 21:25

Niort (Deux-Sevres)

#15 Message par rino » 01 juin 2005, 22:16

Bonjour,

Je poste dans cette file, je suppose que Niort est classée dans la région "Ouest".

Ma vision du marché dans cette ville où je suis locataire depuis 3 ans (en provenance de la région parisienne) et où je prospecte mollement (peu de temps à y consacrer) pour acheter une maison :

Niort est un marché où l'offre à la vente est en décalage avec la demande (on trouve beaucoup de maisons sur sous-sol total alors que la demande est plutôt pour du plein-pied, il y a peu de maisons de 4 chambres, les biens sont vétustes, beaucoup de maisons n'ont aucun charme,...).

J'ai été étonné en arrivant par le nombre d'agences (une cinquantaine, pour une ville de 60 000 habitants), je me demande parfois comment elles arrivent à tenir.

En 2002, il se disait déjà que les prix avaient beaucoup monté. Les nouveaux venus sont un peu pris pour des pigeons prèts à payer cher (ce sont principalement des ex-parisiens, les anglais sont plutôt dans les campagnes paumées, le marché niortais grimpe grace aux mutuelles d'assurance qui sont en croissance régulière depuis plusieurs années). Depuis mon arrivée, les prix ont continué à augmenter.

A partir d'un certain budget, les agences s'étonnent qu'on ne cherche pas à faire construire (j'y pense aussi, mais : pas de parcelles de plus de 600 m2 sur Niort alors que je cherche au moins 1000 m2, et les quelques terrains à vendre dans les communes proches sont rares ... en attendant des révisions des PLU qui commencent à arriver).

En se promenant dans les environs, on est frappé du nombre de constructions neuves ou en cours. Les De Robien sont en plein boom, cela provoque d'ailleurs une pénurie de bons professionnels pour ceux qui font construire (d'après un collègue : compter 6 mois pour réserver un artisan ...). Les premiers effets de cet afflux de locations commencent à se faire sentir : les annnonces de location sont plus nombreuses (certaines agences qui ne faisaient pas de pub sur les loc se mettent à en faire).

Je ne vois pas comment le marché ne peut pas se bloquer (si ce n'est pas déjà fait) : même les agents immobiliers reconnaissent que les prix sont à un niveau déraisonnable, les vendeurs s'accrochent pourtant encore à leur prix de départ, et les locations devenues abondantes permettent aux candidats à l'achat de patienter.

Donc : j'attends un moment plus favorable aux acheteurs, même si je trouve maintenant la maison que je loue un peu petite.

Avatar du membre
norisk
Messages : 295
Enregistré le : 20 mai 2005, 21:22
Localisation : Nantes, Loire-Atlantique (44)
Contact :

Nantes again

#16 Message par norisk » 02 juin 2005, 14:20

Je confirme pour le locatif : ça déborde de panneaux à louer depuis bientôt 6 mois, dont certains ne semblent pas partir (chers, bruyants...) L'offre dans les petites surfaces (jusqu'au T3) est pléthorique, mais il y a un fait marquant: on trouve maintenant du neuf...au prix de l'ancien. Et comme la construction continue dans bcp de quartiers, je pense que les nanars bruyants/trop chers vont rester longtemps inoccupés...

Pour les locataires soyez patients les 2 prochaines années s'annoncent riches en livraison de beaux De Robien tout neufs. Pour ceux qui ont investi il ya peu dans 50 m2 de standing 1970 en espérant faire la culbute dans 5 ans : bonne chance !

generationsfutures, as-tu remarqué comme les panneaux "VENDU PAR..." restaient longtemps, longtemps...(un acquéreur n'emménage-t-il pas au bout des 3 mois normalement ?)
"L’homme raisonnable s’adapte au monde; l’homme déraisonnable s’obstine à essayer d’adapter le monde à lui-même. Tout progrès dépend donc de l’homme déraisonnable" - G.B. Shaw

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40786
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

#17 Message par slash33 » 02 juin 2005, 15:46

Ben moi je suis déçu: sur Rennes - enfin première courronne car Rennes j'y vais presque plus - les panneaux se font trop rares à mon goût et les locations partent assez bien (après rafraichissement complet entre deux locataires).

Mon proprio a donc appliqué l'augmentation 'normale' inscrite au bail soit 4,6%. Ca me fait un loyer hors charges de 315€ pour un studio (<24m²) à 10km de Rennes :cry: . A ce ryhtme l'année prochaine je dépasse le montant raisonnable de loyer (33%) :evil:.

A ce propos, je trouve choquant l'attitude d'agents qui ne louent qu'a hauteur de 25% de vos revenus (je suis dans ce cas complétement évincé de Rennes et de la première courrone! :twisted:)

Augustin

#18 Message par Augustin » 07 juin 2005, 11:05

Bonjour je suis de Rouen,

J'ai quand même le sentiment que la pression de la demande reste forte sur les logement neufs. Notamment les résidences de type "Bouygues".

Une chute des prix des apparts anciens et bruyants s'accompagne-t-il forcément d'une chute des prix pour le parc neuf ?

Aussi, je débute et je voudrais que quelqu'un m'explique en quoi le marché de la vente est lié à celui de la location. Par quel mécanisme la demande de location et d'achat sont-ils liés entre eux ?

Merci

generationsfutures

#19 Message par generationsfutures » 07 juin 2005, 12:29

Coucou m'a écrit, je réponds :

Je voudrais couper l'herbe sous le pied de ces journalistes qui écrivent n'importe quoi.

Ah toi aussi, tu as remarqué...

Entre 8.000 et 12.000 personnes ...

Tes chiffres sont très intéressants, je vais les reprendre pour mon site.
J'ai travaillé sur la page bulle olduvai toute la matinée, j'ai quelques soucis de connexions en ce moment, mais je pense que cela sera réglé pour demain. Tu n'auras qu'à aller sur le lien que j'ai présenté plus haut, tu verras, j'ai installé une photo d'un article du Ouest France intitulé "Immobilier, il y a bien une bulle !" Qui dit mieux en matière de franchissement de ligne rouge ?

Sinon, j'ai pas mal revu mes définition un peu satirique et je me suis beaucoup servi du post d'Alexis, une bulle parmi les autres.

Maintenant, en bon décroissant, je roule en vélo couché (visible sur la page d'accueil de mon site), je serai à 17h à Nantes vendredi prochain, place royale pour la première vélo rution nantaise. On pourrait s'amuser à compter tous les apparts à vendre ou à louer au coeur de Nantes.

Amusant aussi, depuis la semaine dernière, le centre ville de Nantes semble deserté. La cause, la mairie vient de mettre en stationnement payant plus de 2000 places jusqu'ici gratuite. Cela va certainement plomber les commerçant du centre et encourager les grandes surfaces en périphérie. La théorie olduvai à nantes sera sévère, très sévère.

Sinon, pour les panneaux d'affichages "vendu pas", effectivement ils traînent mais j'ai l'impression d'en voir un peu moins qu'il y a quinze jours.

Nos vélos couchés dorment près du lit dans notre T1, on va peut être chercher à déménager sur un T3 moyen à 300 euros par mois. Je vais d'abord faire baisser mon loyer qui est aujourd'hui de 400.

Que la force de louer soit avec nous jusqu'à la vie en mobil home...

manolostmalo

St Malo : La crise immobilirere et le doute s'installe

#20 Message par manolostmalo » 07 juin 2005, 16:45

Bonjour,
Voici les dernieres nouvelles du marché de St MAlo et sa région.
Modification du POS sur St Malo: 400 logements (appart+maisons) par an.
Les agents immobiliers ont beuacoup de mal à vendre (de moins en moins d'acquéreurs, et les biens en vente reste de plus en plus longtemps).
Tout le monde attend les terrains qui vont commencer à voir le jour en 2006.
On peut négocier fortement les prix affichés.

A suivre .....

legalch

Agglomeration Vannes (56) - Logements cherchent locataires

#21 Message par legalch » 08 juin 2005, 09:09

Agglomeration Vannes (56) - Logements cherchent locataires

Source Ouest-France Edition Vannes 8 juin

350 appartements et 90 maisons à louer étaient vides en avril, selon une étude

350 appartements et 90 maisons vides. En avril, ces logements pourtant immédiatement disponibles en location dans l'agglomération vannetaise n'avaient pas trouvé preneurs... Trop chers ? « L'offre est supérieure à la demande solvable », constate, dans une étude, l'Agence départementale d'information sur le logement (Adil).
L'offre locative se porte bien dans l'agglomération vannetaise. L'engouement pour l'investissement locatif (acheter un logement pour le louer) n'y est pas étranger. « Il répond aux attentes de la clientèle exigeante en mesure de payer des loyers sensiblement élevés pour bénéficier des atouts d'un logement neuf », résume Augustin Chomel, directeur de l'Adil 56.

Et pour les autres ? Là, le marché se déséquilibre. « Le parc de logements locatifs s'accroît plus vite que la demande solvable. Résultat : beaucoup de logements ne trouvent pas de locataires. » C'est en tous cas ce qui ressort d'une étude menée par l'Adil 56 sur l'offre locative du parc privé dans la communauté d'agglo vannetaise (1). En avril, près de 350 appartements (anciens et neufs), disponibles immédiatement à la location (un tiers de studios, un quart de deux pièces, 30 % de trois pièces) et 280 appartements disponibles dans les trois mois suivants, n'avaient pas trouvé preneurs. « Soit, par rapport à octobre 2004, des hausses respectives de 58 % et 40 % ! »

Investissement locatif

Leurs caractéristiques ? Les trois quarts ont plus de cinq ans (80 % pour les appartements disponibles dans les trois mois suivants). « Cela confirme l'attrait du neuf pour les locataires les plus solvables. L'augmentation de l'offre de logements locatifs neufs tend à « disqualifier » les autres, plus difficiles à louer parce qu'ils répondent moins bien aux attentes des ménages actuels (clarté, isolation thermique et phonique, parkings, ascenseurs....) » Et Vannes, ce n'est pas une surprise, concentre « plus de 90 % de l'offre disponible » de ces appartements.

Quid des maisons ? En avril, plus de 90 étaient disponibles à la location immédiate (36 % de quatre pièces, 35 % de cinq pièces et 20 % de six pièces et plus) et 30 dans les trois mois suivants. Là aussi, par rapport à octobre 2004, ces chiffres ont augmenté de 100 % et 40 % ! Près de 60 % des maisons ont plus de cinq ans et plus de 40 % sont neuves. Cela traduit l'impact de l'investissement locatif qui dope au moins temporairement l'offre de location en maisons individuelles. Un peu plus de la moitié de ces maisons à louer en avril se situe à Vannes, le reste dans les communes périphériques.


(1) Il s'agit d'un indicateur mesurant l'offre de logements disponibles à la location auprès de onze des principaux administrateurs de biens, agences immobilières et notaires intervenant sur le marché locatif de la communauté d'agglomération. L'enquête est effectuée en octobre et avril pour suivre les évolutions de l'offre. Les chiffres cités ne représentent pas la totalité de l'offre pouvant être proposée soit par d'autres agences, soit directement de particulier à particulier, soit par des marchands de listes

Kisuisje

#22 Message par Kisuisje » 08 juin 2005, 09:31

En lisant cela, je pense avoir la solution que prendra l'Etat. Demolition des anciens logements pour ne garder que le neuf et donc, voila comment la demande redeviendra supérieure à l'offre....

Avatar du membre
jmpoure
~~+
~~+
Messages : 8355
Enregistré le : 20 mai 2005, 15:12
Localisation : Montmorency (95), France
Contact :

#23 Message par jmpoure » 08 juin 2005, 09:33

Merci pour ce témoignage très instructif.

krachimmo
+
+
Messages : 2737
Enregistré le : 20 mai 2005, 22:09
Localisation : PARIS 13

#24 Message par krachimmo » 08 juin 2005, 10:08

"le krach locatif à vannes n'est pas pour demain, ni pour la semaine prochaine."

Pourtant l'article fait part de difficultés à trouver des locataires solvables. Peut être que la solvabilité est plus que jamais la clé du problème...

Et le krach locatif a bien lieu à Paris et IDF en ce moment, ainqi qu'à Lyon et Marseille. Donc peut être cela se propagera t-il à toute le France...
Image

Avatar du membre
epluchure
Messages : 1339
Enregistré le : 24 mai 2005, 09:41
Localisation : Massilia

#25 Message par epluchure » 08 juin 2005, 10:47

krachimmo a écrit : Et le krach locatif a bien lieu à Paris et IDF en ce moment, ainqi qu'à Lyon et Marseille. Donc peut être cela se propagera t-il à toute le France...
Fiou, pour Marseille tu vas un peu vite... ou bien il faut s'entendre sur le mot krach.
Je viens de trouver mon nouvel appart et je peux te dire que le marché est encore tendu. Certes, ca stagne, mon ancien appart a été remis a la loc au meme prix que je payais, mais ca descend pas de facon tres visible. CA construit beaucoup par contre, mais j'ai pas l'impression que les nouveaux logements soient encore arrivés... enfin j'espere.

Avatar du membre
epluchure
Messages : 1339
Enregistré le : 24 mai 2005, 09:41
Localisation : Massilia

#26 Message par epluchure » 08 juin 2005, 10:49

betti a écrit :il est précisé d'ailleurs dans le même site de la ville de vannes que la population s'y accroit chaque année de 650 personnes dans la seule ville de vannes, sans compter son agglomération. pour 650 personnes supplémentaires par an, il faut 260 logements supplémentaires par an, sans compter l'agglomération.

betti.
Il y a beaucoup de villes qui annonce un accroissement regulier de leur population (genre toutes les villes du sud). Quelles sont les villes qui à l'inverse se depeuplent (officiellement) ?

yabulle

#27 Message par yabulle » 08 juin 2005, 11:04

D'après un site donné ici il y a peu le revenu moyen des ménages à Vannes est de 18 731 Euro / an (moins que la moyenne nationale), le taux de chomage de 13,5% (plus que la moyenne nationale), et le prix moyen des locations 9,88€/m2. Il est fort possible que tous ces logements neufs aient été acquis à de tels prix qu'ils ne peuvent être rentabilisés qu'avec des loyers nettement plus élevés, pour lesquels il n'y a pas de locataires solvables à Vannes, étant donné la situation économique dans cette ville.

zaz

#28 Message par zaz » 08 juin 2005, 12:33

betti a écrit :d'après le site http://www.mairie-vannes.fr vannes a environ 55 000 habitants et la communauté d'agglomération 125 000 habitants.
sachant que dans un logement, il y a d'après l'insée environ 2,5 personnes, 440 logements immédiatement libres à la location, ça représente un potentiel de location de 1100 personnes.
soit moins de 1 % des habitants qui sont dans l'agglomération.

j'espère que ce que je fais commence à être efficace : apprenez à avoir l'esprit critique.
le krach locatif à vannes n'est pas pour demain, ni pour la semaine prochaine.

betti.
La démarche est bonne : appliquer autant d'esprit critique a décortiquer les articles qui parlent d'une baisse ou d'un krack possible que l'on en applique a ceux de la FNAIM.

Ce n'est ni facile, ni drole, ni réjouissant, mais c'est probablement le seul moyen de ne pas se faire balader par les médias....

legalch

Suite

#29 Message par legalch » 08 juin 2005, 13:10

Petit rappel de l'info donné en fin d'article sur la quantité des logements :

1) Il s'agit d'un indicateur mesurant l'offre de logements disponibles à la location auprès de onze des principaux administrateurs de biens, agences immobilières et notaires intervenant sur le marché locatif de la communauté d'agglomération. L'enquête est effectuée en octobre et avril pour suivre les évolutions de l'offre. Les chiffres cités ne représentent pas la totalité de l'offre pouvant être proposée soit par d'autres agences, soit directement de particulier à particulier, soit par des marchands de listes


Je ne suis pas là pour annoncer un krach mais pour donner une info locale.
L'article donne un nombre de logement disponibles mais surtout une évolution de ce nombre.
Soit, par rapport à octobre 2004, des hausses respectives de 58 % et 40 % ! »

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40786
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Suite

#30 Message par slash33 » 08 juin 2005, 13:24

Je pense que le passage important est celui-ci:
legalch a écrit :Les chiffres cités ne représentent pas la totalité de l'offre pouvant être proposée soit par d'autres agences, soit directement de particulier à particulier, soit par des marchands de listes

cosmao

#31 Message par cosmao » 08 juin 2005, 16:42

Les villes moyennes de province sont déjà victimes d’une offre locative surabondante, avant même l’arrivée des Robiens. C’est le cas de Vannes, d’après un article du Ouest-France du 8 juin 2005.

« « Le parc de logements locatifs s'accroît plus vite que la demande solvable. Résultat : beaucoup de logements ne trouvent pas de locataires. » C'est en tous cas ce qui ressort d'une étude menée par l'Adil 56 sur l'offre locative du parc privé dans la communauté d'agglo vannetaise. En avril, près de 350 appartements (anciens et neufs), disponibles immédiatement à la location (un tiers de studios, un quart de deux pièces, 30 % de trois pièces) et 280 appartements disponibles dans les trois mois suivants, n'avaient pas trouvé preneurs. « Soit, par rapport à octobre 2004, des hausses respectives de 58 % et 40 % ! » »

http://www.vannes.maville.com/actu/Deta ... 5&idCLA=39

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40786
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

#32 Message par slash33 » 08 juin 2005, 18:00

Tiens puisque tu parles de Ouest-France, j'ai vu un article dans le Ouest-France 'papier' d'aujourd'hui concernant l'immobilier Rennais -> Méga Patate: il y avait quasiment tous les mythes réunis et pas l'ombre d'un chiffre pour étayer l'argumentaire - affligeant. C'est dommage que je ne dispose pas d'une URL (il faudrait que je regarde sur leur site mais là je n'ai vraiement pas le temps!)

_MARIE_

#33 Message par _MARIE_ » 08 juin 2005, 20:12

A lire absolument (http://lacigogne.blogspot.com/2005/05/d ... ix-en.html)

l'analyse très complète de la situation du marché immobilier en Bretagne en 2005, que l'on trouve sur le site du Conseil Regional des Notaires auprès de la Cour d'Appel de Rennes

Dans cette étude très fouillée, on y lit notamment que "L'immobilier en Bretagne poursuit sa croissance soutenue qu'il s'agisse des appartements + 9,9 %, des maisons + 11,4 % ou des terrains à bâtir +9,3 %, avec des différences notables de prix et de rythme d'évolution selon les secteurs".

Cependant, le lecteur attentif y trouvera des motifs d'espoir car il y a des secteurs géographiques en Bretagne où les prix ont baissé par rapport à 2003:
-Saint-Brieuc sinistrée, avec les prix des maisons ayant baissé de -16% et ceux des appartements neufs de -1.3%
-Dans le Morbihan, à Pontivy, les appartements anciens ont plongé de -25.2%
-A Brest, des affaires à faire dans le secteur Centre ancien Rive gauche, avec des prix en chute de -17%
-Benodet et son secteur touristique ne sont pas épargnés, avec des baisses de -9.9% sur les appartements et-5.4% sur les maisons anciennes.

Un rappel à l'ordre pour tous ceux qui pensent que "l'immobilier, ça ne baisse jamais"!

cigogne4
Modifié en dernier par _MARIE_ le 08 juin 2005, 20:13, modifié 1 fois.

Coucou

#34 Message par Coucou » 08 juin 2005, 20:12

Cher Eric,

La visite de ton site sera un plaisir.

"On pourrait s'amuser à compter tous les apparts à vendre ou à louer au coeur de Nantes"

Nous nous sommes amusés ma femme et moi à compter le nombre de panneaux "A LOUER". Je vous assure que c'est vraiment impressionnant. Nous n'avons jamais vu autant. Rien qu'hier, nous avons compté 9 panneaux.

"Amusant aussi, depuis la semaine dernière, le centre ville de Nantes semble deserté. La cause, la mairie vient de mettre en stationnement payant plus de 2000 places jusqu'ici gratuite. Cela va certainement plomber les commerçant du centre et encourager les grandes surfaces en périphérie. La théorie olduvai à nantes sera sévère, très sévère."

Effectivement, lundi, je voulais aller manger au quartier Bouffay mais j'ai tout de suite rebrousser chemin. En fait, je me suis rendu compte que la couleur de l'affichette sur l'horodateur à changer (passer de jaune à rouge). Autrement dit, le parking est payant de 7h00 à 19h00 (autrefois, c'était 7H00 12H00 - 14H00 19H00). J'ai dit la même chose à mes amis, mais comment les commençants vont-ils gagner des sous ?

"Sinon, pour les panneaux d'affichages "vendu pas", effectivement ils traînent mais j'ai l'impression d'en voir un peu moins qu'il y a quinze jours. "

Cela fait deux mois qu'un panneau de ce type est présent sur un balcon d'un immeuble pas très loin de chez moi. Je me demande bien si la personne qui l'a acheté va sérieusement le prendre.


"On va peut être chercher à déménager sur un T3 moyen à 300 euros par mois. Je vais d'abord faire baisser mon loyer qui est aujourd'hui de 400."

Comme ma famille s'agrandie, nous cherchons un T3 justement à louer. T'en connais des T3 à 300 euros ?

_MARIE_

#35 Message par _MARIE_ » 08 juin 2005, 20:13

Cigogne4, je suis ce marché assidument. La situation me semble un peu plus complexe.

Excepté à Brest, Rennes, Nantes, le logement collectif représente peu de choses dans la zone couverte par cette étude. La majorité des logements collectifs y est en effet des HLM, donc hors parc privé. Le logement collectif privé est lui avant tout réservé aux étudiants, aux résidents secondaires, plus quelques retraités en mal de pluie.

Si on veut y voir clair, il faut donc raisonner en terme d’habitat individuel.

Vous écrivez « à Pontivy, les appartements anciens ont plongé de –25,2% ». Moi, je vous rétorque que d’après la même étude, les maisons ont augmenté de 28,4% à Pontivy. On est bien avancé, non ? Ou encore, je vous cite une augmentation de 16,3 % du prix des maisons dans les Côtes d’Armor en 2004. Des chiffres, des chiffres, on noie le poisson…

Tous ça pour vous dire, qu’à mon sens, il ne faut pas se laisser piéger par les stats des professionnels de l’immobilier. Même si ça ne plait pas à certains, le marché immobilier est hyper-sectorisé dans certains endroits (en Bretagne entre autres) : zone côtière pour la résidence « de plaisance », zones urbaines plutôt réservée aux gens du cru, zones centrales visitées (temporairement semble-t-il) par les Anglais. Bref, les chiffres des notaires sont à prendre avec des pincettes, même s’ils me semblent un peu plus fiables que ceux de la FNAIM ou consorts.

De toute manière, des stats de notaires datées de mars 2005, donc basées sur des données du second semestre 2004, donc sur des compromis de ventes signés durant le premier semestre 2004, ne veulent pas dire grand chose. Surtout pas fin mai 2005.

cosmao

_MARIE_

#36 Message par _MARIE_ » 08 juin 2005, 20:14

Rennes, c’est difficile à analyser, parce que l’agglomération a connu un fort développement dans les années 90. On y a donc beaucoup construit, indépendamment de la bulle immobilière. Pour compliquer tout, la ville accueille près de 60 000 étudiants du supérieur (nombre en baisse régulière depuis 1998), ce qui fausse l’analyse.

L’arrivée de nouveaux habitants semble ralentir depuis 2 ou 3 ans, alors que les constructions nouvelles fleurissent partout. J’ai compté au début 2005 sur le site du Ouest-France près d’une cinquantaine de programmes Robien en commercialisation dans le pays de Rennes (= agglomération élargie). A noter que les élus de Rennes + agglo fantasment sur un développement à l’infini. Les impôts locaux sont donc prohibitifs, à cause de travaux démesurés pour une agglo de 500 000 habitants (métro, nouveau centre culturel…).

Le Ouest-France a publié un article sur son site à l’automne dernier. L’article indiquait une baisse des prix des maisons dans certaines communes de la proche périphérie. Un autre article du même quotidien a aussi mentionné que plus des deux tiers des opérations immobilières réalisées en 2004 en Ille-et-Vilaine concernaient des investisseurs. Ces derniers se rabattent semble-t-il sur le pavillon individuel.

Beaucoup de jeunes ménages ont fait construire dans les dernières années et sont sortis du marché immo. Le prix des terrains à bâtir a tellement augmenté qu’on doit s’éloigner d’au moins 20km du centre pour commencer à voir les prix baisser. C’est comme partout. Au niveau des loyers, le pic semble avoir été atteint début 2004. Je n’habite pas à Rennes, mais j’y ai pas mal de contacts. Il semble un peu plus facile de s’y loger pour un loyer « normal » (ça reste cher), notamment dans les petites surfaces.

Pour le reste, Rennes compte une des plus grande zone HLM en France (ZUP sud). C’est bien loin de l’image bourgeoise de la ville. Certains immeubles sont vides, avec divers projets de démolition. On construit une nouvelle zone petit à petit au nord (Beauregard).

Saint-Malo est à 45mn en voiture. Certains des classes « moyennes supérieures » y résident et font la navette tous les jours vers Rennes. Sur St-Malo/Dinard, les prix sont délirants, comparables à ceux de l’Ile-de-France.

cosmao

Gu
-++
-++
Messages : 4815
Enregistré le : 08 juin 2005, 21:51
Localisation : NANTES
Contact :

#37 Message par Gu » 08 juin 2005, 22:14

Coucou a écrit : Comme ma famille s'agrandie, nous cherchons un T3 justement à louer. T'en connais des T3 à 300 euros ?
Sur Nantes ? C'est un peu de la science fiction... Je lis ici qu'il y aurait bcp de bien a louer sur Nantes... j'avoue ne pas avoir très bien observé ces derniers temps (mais je ne cherche pas d'appart a louer vu que celui que j'occupe me va)... Ce que je vois c'est surtout un nombre incroyable de maisons rasées en centre ville pour faire des immeubles de 4 étages... Et des prix au m² qui ne décolle pas des 3000 euros... Un 55 m2 comme j'occupe pres de la beaujoire frise les 150 000 euros à l'achat (je le loue 380 € / mois !)... j'y suis rentré y'a 5 ans (premier occupant) et en signant le bail j'ai demandé à l'agence (qui l'avait également vendu à l'investisseur) le prix d'achat : 85 000 euros... Ca reflete complétement le marché : quasi 80% de hausse en 5 ans ! Et des loyers, qui même s'ils ont bcp augmentés sur la meme période, sont en total déphasage avec le prix à l'achat...

Gu
-++
-++
Messages : 4815
Enregistré le : 08 juin 2005, 21:51
Localisation : NANTES
Contact :

#38 Message par Gu » 08 juin 2005, 22:24

Je viens de me rendre compte que je bats largement la "simulation de boursorama" ici : http://generationsfutures.chez.tiscali. ... lduvai.htm
La valeur de l'appart que j'occupe c'est 394 mois de loyer ! soit 33 ans... Le marché immobilier ne connait pas de plafond (si je puis dire !)

Coucou

#39 Message par Coucou » 08 juin 2005, 23:05

"Je lis ici qu'il y aurait bcp de bien a louer sur Nantes... j'avoue ne pas avoir très bien observé ces derniers temps (mais je ne cherche pas d'appart a louer vu que celui que j'occupe me va)... "

Il n'y a pas de doutes, mes propos sont authentiques. Il suffit de relever la tête en marchant. D'ailleurs, beaucoup de gens s'accordent à dire la même chose.

"Ce que je vois c'est surtout un nombre incroyable de maisons rasées en centre ville pour faire des immeubles de 4 étages"

Je vois également beaucoup de contructions dans les grands boulevards de Nantes. Au centre ville, je dois dire que je n'ai pas fait gaffe.

"Et des prix au m² qui ne décolle pas des 3000 euros... Un 55 m2 comme j'occupe pres de la beaujoire frise les 150 000 euros à l'achat (je le loue 380 € / mois !)... j'y suis rentré y'a 5 ans (premier occupant) et en signant le bail j'ai demandé à l'agence (qui l'avait également vendu à l'investisseur) le prix d'achat : 85 000 euros... Ca reflete complétement le marché : quasi 80% de hausse en 5 ans ! Et des loyers, qui même s'ils ont bcp augmentés sur la meme période, sont en total déphasage avec le prix à l'achat..."

Tout le monde sait que c'est très cher. D'ailleurs quand je regarde les salaires de la région, je me demande bien qui peut acheter en dehors des gens qui se font aider par la famille ou qui ont gagné au Loto.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40786
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

#40 Message par slash33 » 09 juin 2005, 08:17

Merci chte marie pour votre portrait de la région Bretagne et de votre connaissance fine et exacte du marché Rennais. J'habite en 2 ou 3ème couronne (je ne sais pas exactement) aussi quelqu'un peut-il témoigner de l'évolution sur Rennes même?

chte marie, je connaissais l'étude que vous avez cité mais je remarque que les lieux en baisse sont ceux où se trouvent les cadres et professions intermédiaires (dixit une étude des notaires - peut être la même que vous citez d'ailleurs!). Hors n'est-ce pas là que l'on trouve le plus grand nombre de pavillons et qui plus est à des prix déja élevé (comptez au moins 300 000€ pour un T7 correct)

Gu
-++
-++
Messages : 4815
Enregistré le : 08 juin 2005, 21:51
Localisation : NANTES
Contact :

#41 Message par Gu » 09 juin 2005, 10:09

Coucou a écrit : Tout le monde sait que c'est très cher. D'ailleurs quand je regarde les salaires de la région, je me demande bien qui peut acheter en dehors des gens qui se font aider par la famille ou qui ont gagné au Loto.
J'adhère totalement... A un moment je me suis meme dit que je devais très mal gagné ma vie pour estimer ne pas avoir les moyens d'acheter... Et puis j'ai reçu ma feuille d'impot ! :lol:

ps : je ne remettais pas du tout en question le fait que bcp de location soient vacantes... juste que j'ai pas fait attention... serait-ce les signes annonciateur d'un dégonflement de la bulle ?

Coucou

#42 Message par Coucou » 09 juin 2005, 10:34

"... serait-ce les signes annonciateur d'un dégonflement de la bulle ?"

En tout cas, en ce qui me concerne, j'ai demandé à mon propio de ne pas appliquer l'indice de construction à mon loyer. Je précise qu'il est de 4,8 % pour un bail signé en mai. Je lui ai expliqué que mon salaire n'augmente pas de 4,8% par an. Par conséquent une telle augmentation pésera énormément sur mon budget. Une semaine après, il a donné un avis favorable.

Il est clair qu'il va y avoir une phase de blocage suivie forcément par une baisse des loyers. Quand le proprio perd des mois de loyer, il se posera forcément la question à un moment donné. Soit il doit vendre, soit il doit baisser le prix de la location.

Moralité : Il vaut mieux gagner peu que perdre beaucoup.

Gu
-++
-++
Messages : 4815
Enregistré le : 08 juin 2005, 21:51
Localisation : NANTES
Contact :

#43 Message par Gu » 09 juin 2005, 11:07

Bien vu pour pour la demande de renonciation à l'augmentation ! j'ai pas osé le faire ! C'est une excellente idée !!!

Avatar du membre
norisk
Messages : 295
Enregistré le : 20 mai 2005, 21:22
Localisation : Nantes, Loire-Atlantique (44)
Contact :

#44 Message par norisk » 09 juin 2005, 11:17

Gu a écrit :
Coucou a écrit : Tout le monde sait que c'est très cher. D'ailleurs quand je regarde les salaires de la région, je me demande bien qui peut acheter en dehors des gens qui se font aider par la famille ou qui ont gagné au Loto.
J'adhère totalement... A un moment je me suis meme dit que je devais très mal gagné ma vie pour estimer ne pas avoir les moyens d'acheter... Et puis j'ai reçu ma feuille d'impot ! :lol:

ps : je ne remettais pas du tout en question le fait que bcp de location soient vacantes... juste que j'ai pas fait attention... serait-ce les signes annonciateur d'un dégonflement de la bulle ?
Pour répondre à la question "qui achète à ces prix ?" je vous aide, d'après mes observations (appart/maisons), ce sont :
- les investisseurs (particuliers & sociétés immo.) => carotte fiscale
- les acquéreurs/revendeurs => PV en poche
- les primo-accédants => crédit sur 20 ans minimum
Franchement je ne les envie pas.
Ces 3 catégories continuent de croire en un investissement qui est
pourtant déplorable (achat à 200-300 x loyers), se dégrade avec le temps,
et supporte de + en + de charges et de contraintes (taxes,règlementation)
Pendant ce temps l'offre ne cesse de croitre en quantité et en qualité.

Pour le déglonflement (je penche pour l'éclatement) de la bulle en question, désolé il faut encore attendre un peu que la tendance se confirme (constatée depuis 6 mois, encore 6 mois de + et on sera fixés) avec de belles perspectives de négociation (loyer/achat) en vue.
"L’homme raisonnable s’adapte au monde; l’homme déraisonnable s’obstine à essayer d’adapter le monde à lui-même. Tout progrès dépend donc de l’homme déraisonnable" - G.B. Shaw

Gu
-++
-++
Messages : 4815
Enregistré le : 08 juin 2005, 21:51
Localisation : NANTES
Contact :

#45 Message par Gu » 09 juin 2005, 11:26

150 000 euros (cas d'école pour un 50m2 pour un primo accédant) c'est quand meme 950 euros de remb/mois... Ca veut dire 3000 euros de revenu mensuel... Ca limite pas mal le nombre de candidats primo accédant sans apport...

Avatar du membre
norisk
Messages : 295
Enregistré le : 20 mai 2005, 21:22
Localisation : Nantes, Loire-Atlantique (44)
Contact :

#46 Message par norisk » 09 juin 2005, 13:48

Gu a écrit :Bien vu pour pour la demande de renonciation à l'augmentation ! j'ai pas osé le faire ! C'est une excellente idée !!!
C'est là une partie du problème, les locataires n'ont pas (encore) tous compris leur poids dans le marché locatif. Il faut pourtant essayer (qui a le + à perdre dans l'histoire ?) De toute façon, cela permet de "prendre la température" et d'apprécier la marge de négociation : ici 4,8 %. Bravo ! :D
"L’homme raisonnable s’adapte au monde; l’homme déraisonnable s’obstine à essayer d’adapter le monde à lui-même. Tout progrès dépend donc de l’homme déraisonnable" - G.B. Shaw

Gu
-++
-++
Messages : 4815
Enregistré le : 08 juin 2005, 21:51
Localisation : NANTES
Contact :

#47 Message par Gu » 09 juin 2005, 13:56

Moi j'avais négocié 10% de remise à la signature du bail ... la négo a duré 10j ... au départ l'agence avait proposé de couper la poire en 2 (elle était très étonnée qu'un locataire négocie le loyer apparemment !!!)... l'investisseur avait besoin d'un locataire rapidement... il a laché le morceau. Bon depuis il s'est refait avec la PV.

Avatar du membre
norisk
Messages : 295
Enregistré le : 20 mai 2005, 21:22
Localisation : Nantes, Loire-Atlantique (44)
Contact :

#48 Message par norisk » 09 juin 2005, 14:09

Mais ça commence à sentir bon tout ça !

Et dire qu'il y a des gogos qui ne négocient RIEN (0%) à l'achat sur des budgets jusqu'à 200 k€... Comme quoi la peur de la "pénurie" est vraiment mauvaise conseillère
"L’homme raisonnable s’adapte au monde; l’homme déraisonnable s’obstine à essayer d’adapter le monde à lui-même. Tout progrès dépend donc de l’homme déraisonnable" - G.B. Shaw

Gu
-++
-++
Messages : 4815
Enregistré le : 08 juin 2005, 21:51
Localisation : NANTES
Contact :

#49 Message par Gu » 09 juin 2005, 14:21

On peut pas forcer les gens a avoir un peu de discernement...

Coucou

#50 Message par Coucou » 09 juin 2005, 15:33

Voici les arguments avancés au proprio lors de l'entretien :

Je suis quelqu'un de solvable et d'extrêmement sérieux. Je prends soins de l'appartement comme si c'était le mien et enfin que je paie à jour.

Je précise que l'appartement que je loue est géré par une agence. Cette dernière n'a même pas demandé l'avis du proprio s'il veut ou pas augmenter le loyer. L'agence a pris elle-même l'initiative de le faire sans en informer le proprio. J'ai donc décidé de zapper l'agence en appelant directement le propriétaire.

Lorsque j'ai appelé l'agence, elle m'a dit que c'est la loi et qu'elle ne pouvait rien faire. J'ai répondu en disant que je ne conteste pas la loi, mais qu'il y a aussi des proprios qui n'augmentent pas le loyer chaque année.

Répondre