Construction au point mort

Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Tudor160
Messages : 352
Enregistré le : 28 janv. 2014, 16:21

Construction au point mort

#1 Message par Tudor160 » 08 août 2014, 09:01

Suite à un article du Républicain Lorrain sur l'état du marché "Mieux pour l’ancien mais le neuf au point mort" avec comme phrase d'accroche: "Malgré des taux d’intérêt très bas, le marché immobilier peine", je suis en recherche d'information sur les mises en chantier de logement neuf.

Source DREAL Lorraine

http://www.lorraine.developpement-durab ... 26a24d.pdf

9478 mises en chantier pour 15738 logements autorisés en 2011
9120 mises en chantier pour 13079 logements autorisés en 2012
8667 mises en chantier pour 10265 logements autorisés en 2013

http://www.lorraine.developpement-durab ... 2a68e8.pdf

Cumul des 3 derniers mois : 2111 soit -7.3% par rapport à la même période N-1

Mes questions:
A-t-on atteint un point de rupture?
Est-ce que les potentiels acheteurs sont mieux informés concernant la moindre qualité des constructions actuelles et au prix exhorbitant des terrains?
Il y a des possibilités de négociation dans l'ancien, environ 15% d'après les cas de mon entourage, mais quid dans le secteur sinistré du neuf?
Il existe des conséquences à chacun de nos choix, à tout ce que nous faisons ou choisissons de ne pas faire.

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12820
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Construction au point mort

#2 Message par Suricate » 08 août 2014, 09:05

Pour compléter et avoir plus de détails (même si tes sources sont bonnes) : sit@del2.
http://developpement-durable.bsocom.fr/ ... lders.aspx

Avatar du membre
G33k
Messages : 261
Enregistré le : 24 août 2012, 16:34

Re: Construction au point mort

#3 Message par G33k » 08 août 2014, 09:09

Les investisseurs représentaient la majorité des acheteurs de logements neufs par le passé.
La carotte fiscale du Scellier était de 25%, celle du dispositif Duflot est de 18%; ce qui, avec le plafonnement des loyers et les perspectives baissières, a certainement refroidi plus d'un investisseur/défiscalisateur.
Un Coke® et ça repart!

achillemo
~~+
~~+
Messages : 11321
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Construction au point mort

#4 Message par achillemo » 08 août 2014, 09:11

G33k a écrit :Les investisseurs représentaient la majorité des acheteurs de logements neufs par le passé.
La carotte fiscale du Scellier était de 25%, celle du dispositif Duflot est de 18%; ce qui, avec le plafonnement des loyers et les perspectives baissières, a certainement refroidi plus d'un investisseur/défiscalisateur.
Les "investisseurs" ont peut-etre perdu leur job, peur de le perdre, ou pris peur en voyant la situation generale de l'économie francaise.

Ca pousse quand même pas à l'exces d'optimisme tout ce qui se passe.

Avatar du membre
Tudor160
Messages : 352
Enregistré le : 28 janv. 2014, 16:21

Re: Construction au point mort

#5 Message par Tudor160 » 08 août 2014, 09:17

Suricate a écrit :Pour compléter et avoir plus de détails (même si tes sources sont bonnes) : sit@del2.
Merci, je vais pouvoir affiner selon mon département.

Des retours d'acheteurs, futurs acheteurs dans la région?
Il existe des conséquences à chacun de nos choix, à tout ce que nous faisons ou choisissons de ne pas faire.

Avatar du membre
Tudor160
Messages : 352
Enregistré le : 28 janv. 2014, 16:21

Re: Construction au point mort

#6 Message par Tudor160 » 25 août 2014, 10:37

J'avais commencé à me renseigner afin de faire construire il y a un peu plus d'un an. Prise de rendez-vous auprès de 3 constructeurs mais démarches abandonnées suite au premier rendez-vous avec un commercial trop cachottier à mon goût, la pratique commerciale m'avait complètement dégouté.

Un constructeur a fait de l'émission d'appel pour me recontacter afin de savoir où j'en étais dans mes démarches et si mon projet était toujours d'actualité. Après discussion, il m'a confirmé avoir compilé une espèce de fichier sur des prospects ayant annulé leur rendez-vous pour retenter une nouvelle prise de contact.

Par contre, il n'a pas voulu me dire si c'était une démarche habituelle ou s'il était en présence de nombreux lots non vendus.
Il existe des conséquences à chacun de nos choix, à tout ce que nous faisons ou choisissons de ne pas faire.

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 32972
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Construction au point mort

#7 Message par Pi-r2 » 25 août 2014, 20:03

Tudor160 a écrit : Par contre, il n'a pas voulu me dire si c'était une démarche habituelle ou s'il était en présence de nombreux lots non vendus.
si il n'avait pas plein d'invendus, il ne t'aurait pas recontacté.
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

olmostoline
-++
-++
Messages : 4353
Enregistré le : 23 nov. 2011, 09:09
Localisation : Nancy (54)

Re: Construction au point mort

#8 Message par olmostoline » 26 août 2014, 07:27

Sorti des grandes villes lorraines (expression "grande ville" à relativiser par rapport à la région, bien sur) il y a des maisons à vendre dans tous les villages à des prix défiant toute concurrence, ou qui défieront bientot toute concurrence. (je peux vous montrer des maisons en vente depuis au moins 2 ans). Avec un budget pour construire, on doit pouvoir les racheter et financer de saprés travaux d'embellissement.
Ever tried. Ever fail. No matter. Try again. Fail again. Fail better.

Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2018.

Avatar du membre
Tudor160
Messages : 352
Enregistré le : 28 janv. 2014, 16:21

Re: Construction au point mort

#9 Message par Tudor160 » 26 août 2014, 09:35

Pi-r2 a écrit :si il n'avait pas plein d'invendus, il ne t'aurait pas recontacté.
Cela confirme mon opinion.
olmostoline a écrit :Avec un budget pour construire, on doit pouvoir les racheter et financer de saprés travaux d'embellissement.
D'accord avec toi, mais dans ce cas il n'y a pas que des travaux d'embellissement à faire, c'est une maison non entretenue avec aucun travaux d'entretien fait par les proprio qui s'accrochent à leur prix de vente bullesque. Mëme en négociant, payer une passoire énergétique qui nécessite de refaire électricité, fenêtres, isolation, etc... c'est rebutant.
Il existe des conséquences à chacun de nos choix, à tout ce que nous faisons ou choisissons de ne pas faire.

Avatar du membre
Tudor160
Messages : 352
Enregistré le : 28 janv. 2014, 16:21

Re: Construction au point mort

#10 Message par Tudor160 » 27 août 2014, 14:18

Tudor160 a écrit :Un constructeur a fait de l'émission d'appel pour me recontacter afin de savoir où j'en étais dans mes démarches et si mon projet était toujours d'actualité. Après discussion, il m'a confirmé avoir compilé une espèce de fichier sur des prospects ayant annulé leur rendez-vous pour retenter une nouvelle prise de contact.
Le rendez-vous a eu lieu hier avec le commercial du constructeur. J’avais préparé le rendez-vous en ayant préparé mon budget en prenant en compte le prix d’un terrain à prix non bullesque. A peine installé, il a fait un rapide tour de ce que l'on recherche et il a posé la question: "Avez-vous droit à un PTZ?". Suite à ma réponse négative, il m'a informé qu'une modification allait avoir lieu et que j'y aurais peut-être le droit. Etant au courant grâce à ce forum et m'étant renseigné, je l'informe que le PTZ ne doit pas conditionner un achat.

Moi: "Le prix du terrain au m² est trop important"
Commercial : "Oui, mais vous avez le droit au PTZ et en prenant en compte un endettement de 33%..."
Moi: "Je n'ai jamais précisé que je comptais sur le PTZ pour avoir un terrain et vouloir un endettement de 33%"
Commercial: "Mais si on prend en compte le prix de la maison et du terrain, on dépasse votre budget"
Moi: long silence
Commercial : "Sinon, pourquoi vous orienter vers le neuf ?"
Moi : "Pour ne pas acheter dans l’ancien une passoire énergétique non entretenue même si les prix baissent de plus en plus et que les négociations sont bien plus faciles qu’avant. Après si je tombe sur un bien assez bien entretenu et qui laisse place à une bonne marge de négociation surtout en cas de ventre contrainte…"

Je lui parle un peu de…bulle immobilière en l’informant que cela ne concerne pas que l’ancien. Je lui montre un site qui recense l’évolution des prix des terrains en Moselle : hausse de 30% entre 2010 et 2012. Les prix dans l’ancien diminuent…mais aussi les prix du terrain dans une moindre mesure : baisse de 6% entre Janvier 2014 et Juin 2014. Déjà qu’il me regardait bizarrement mais quand je l’ai informé que j’étais prêt à attendre pour mon projet, ça a dû être le coup de grâce.

Les choses que j’ai apprises suite à ce rendez-vous :
- négociation possible sur le prix de la maison et des options : de l’ordre de 8% sur le total sans faire d’effort, en parlant de concurrence, de futur rendez-vous avec d’autres constructeurs
- le commercial n’a pas l’habitude d’avoir quelqu’un en face de lui qui est un minimum informé (même au niveau de la différence entre le VEFA et la CCMI)
- pour le commercial, il n’y a pas de bulle et c’est normal qu’il y ait le PTZ

Il a tenté de bien fait son boulot en tentant de verrouiller le prospect (moi en l’occurrence).
Commercial : "Donc, si je vous propose une offre terrain + maison dans votre budget, vous vous lanceriez dans la construction avec nous ?"
Il existe des conséquences à chacun de nos choix, à tout ce que nous faisons ou choisissons de ne pas faire.

Avatar du membre
sim_v
Messages : 1206
Enregistré le : 22 oct. 2012, 13:59
Localisation : Bretagne

Re: Construction au point mort

#11 Message par sim_v » 27 août 2014, 14:48

En plus de l'hypothétique PTZ, je ne sais pas s'il y a encore beaucoup de banques qui accepte un endettement de 33%....
Excellente approche... commerciale... on regarde jusqu'où on peut de tondre avant de proposer quelques chose. En faite, il regarde la marge qu'il peut dégager avant de définir le projet ! Excellent. Je ne regrette finalement pas d'avoir zappé le neuf dans ma recherche.

Avatar du membre
YoppY
~~+
~~+
Messages : 11574
Enregistré le : 01 avr. 2009, 16:06

Re: Construction au point mort

#12 Message par YoppY » 27 août 2014, 14:55

sim_v a écrit :En plus de l'hypothétique PTZ, je ne sais pas s'il y a encore beaucoup de banques qui accepte un endettement de 33%....
A priori toutes, du moment que l'apport est conséquent et que le risque est faible (bonne situation pro et/ou bons revenus).

Avatar du membre
Tudor160
Messages : 352
Enregistré le : 28 janv. 2014, 16:21

Re: Construction au point mort

#13 Message par Tudor160 » 27 août 2014, 15:04

sim_v a écrit :En plus de l'hypothétique PTZ, je ne sais pas s'il y a encore beaucoup de banques qui accepte un endettement de 33%....
Je ne pense pas, mais cela dépend aussi du saut de charge, du reste à vivre. (YoppY a déjà parlé de l'apport et du risque, inutile de faire doublon :wink: )
sim_v a écrit :Excellente approche... commerciale... on regarde jusqu'où on peut de tondre avant de proposer quelques chose.
Tout à fait, le problème (pour lui), c'est qu'il m'a juste demandé si j'étais en CDI et depuis combien de temps. Il a oublier de me demander ce que je faisais dans la vie.
Accueil, Présentation, Découverte des besoins, Argumentation, Traitement des objections, Négociation, Conclusion, Prise de congé => Je fais ça à longueur de journée :D
Il existe des conséquences à chacun de nos choix, à tout ce que nous faisons ou choisissons de ne pas faire.

Avatar du membre
Tudor160
Messages : 352
Enregistré le : 28 janv. 2014, 16:21

Re: Construction au point mort

#14 Message par Tudor160 » 05 sept. 2014, 10:46

Pour faire plaisir à Mme Tudor, on a eu la visite hier d'un commercial pour un autre constructeur. Visite est le mot qui convient. Venu à 18h, parti à 18h10 en indiquant qu'il nous recontacterait.

Ma femme m'a dit que j'ai fais mon "chieur", que j'ai abusé, etc... alors que:
- j'ai accueilli poliment le commercial
- j'ai répondu à ses questions sans rien lui cacher
- je lui indiqué que j'étais ouvert à un autre rendez-vous (sur qu'en 10 minutes, on ne peut rien voir)

En fait, après que Mme se soit calmé, elle m'a expliqué que le commercial s'est crispé quand j'ai indiqué:
- qu'on hésitait entre l'ancien et le neuf
- que nous n'étions pas pressé
- que l'on avait un budget prévisionnel et un accord de la banque ledit budget et que s'il y avait un dépassement, on repousserait le projet
- que j'ai indiqué avoir rencontré d'autres constructeurs
- que j'attendais pour un second rendez-vous la présentation de document type, à savoir un exemple de notice descriptive détaillée, un modèle du contrat type, le noms des assureurs avec qui il travaille et des attestations types (garantie décennale, garantie biennale, dommage ouvrage, garantie de livraison à prix et délai convenus, la police de garanties de paiement des sous-traitants, la liste des sous traitants
- que le prix des terrains avaient considérablement augmentés

Sur que ça soit dans l'ancien ou dans le neuf, je ne vais rien laissé passer. Je suis peut être devenu parano à force d'être présent sur bulle-immo, à demander trop de choses, à trop me renseigner.
Il existe des conséquences à chacun de nos choix, à tout ce que nous faisons ou choisissons de ne pas faire.

Avatar du membre
YoppY
~~+
~~+
Messages : 11574
Enregistré le : 01 avr. 2009, 16:06

Re: Construction au point mort

#15 Message par YoppY » 05 sept. 2014, 10:57

Tudor160 a écrit :Sur que ça soit dans l'ancien ou dans le neuf, je ne vais rien laissé passer. Je suis peut être devenu parano à force d'être présent sur bulle-immo, à demander trop de choses, à trop me renseigner.
Un client a le droit d'être exigeant sur les informations relatives à son achat, surtout si ce dernier représente des années de revenus.
Le pigeon, lui, n'a aucun droit, sauf celui de signer en bas de la page.
Quand un commercial cherche un pigeon et qu'il tombe sur un client, il laisse tomber. Le problème, c'est qu'en ce moment, s'il y a peu de clients, il y a encore moins de pigeons.

vdel
Messages : 25
Enregistré le : 24 août 2014, 13:33

Re: Construction au point mort

#16 Message par vdel » 05 sept. 2014, 12:30

Bonjour aux lorrains!
Voila mon ressenti sur les constructions neuves. J'habite à Nancy et juste devant mon immeuble s est construit tout un parc immo neuf. J'ai vu absolument toutes les étapes de la construction, et bien ça ne fait pas du tout mais alors pas du tout envie... Ce sont des plaques posées les unes sur les autres, sur l'un des immeubles ils ont posé des briques mais ça n'a pas l'air droit... Il faut dire qu'à chaque fois qu une jolie fille passait les ouvriers se devissaient la tête et posaient leur brique sans vraiment regarder où ils la mettaient (veridique :lol: ). Sur l'autre immeuble ce sont juste des plaques. Vraiment pas terrible et depuis que j'ai suivi ce chantier, ça ne me donne absolument pas envie d'acheter du neuf! Ça fait très cheap :|

Avatar du membre
Tudor160
Messages : 352
Enregistré le : 28 janv. 2014, 16:21

Re: Construction au point mort

#17 Message par Tudor160 » 05 sept. 2014, 12:34

Ce n'est pas plus intéressant d'avoir un client/prospect qui cherche à comprendre, qui pose des questions pertinentes plutôt qu'un pigeon? C'est certains que niveau Business, c'est plus long avec un client.

Le pigeon va signer sans rien vérifier, ok la vente est facile. Mais par la suite, il va raler sur des points qu'il aurait du soulever à la base), faire de la mauvaise publicité, etc.
Le client, va effectivement être un peu chiant, va demander à vérifier des choses mais par la suite en étant satisfait, il pourra être une sorte de représentant de l'entreprise et surtout reprendre contact pour un futur besoin/projet: satisfaction client, fidélisation de la clientèle, etc...
Il existe des conséquences à chacun de nos choix, à tout ce que nous faisons ou choisissons de ne pas faire.

Avatar du membre
YoppY
~~+
~~+
Messages : 11574
Enregistré le : 01 avr. 2009, 16:06

Re: Construction au point mort

#18 Message par YoppY » 05 sept. 2014, 12:41

Tudor160 a écrit :Ce n'est pas plus intéressant d'avoir un client/prospect qui cherche à comprendre, qui pose des questions pertinentes plutôt qu'un pigeon? C'est certains que niveau Business, c'est plus long avec un client.
Tu ne changes pas les habitudes des commerciaux facilement. Passer d'un volume important de pigeons, qui rapportent beaucoup en peu de temps, à un marché d'hésitants qui posent plein de questions, ce qui nécessite d'investir beaucoup de temps sans pour autant avoir la garantie qu'il signera, ca va mettre quelques années.. C'est pareil pour les AI qui ont du mal à comprendre que dans un marché baissier ils ont plus intérêt à se rapprocher de l'acheteur solvable que du vendeur rêveur.

Avatar du membre
watoo
-++
-++
Messages : 3531
Enregistré le : 04 mai 2012, 04:18

Re: Construction au point mort

#19 Message par watoo » 05 sept. 2014, 13:04

Tudor160 a écrit :Pour faire plaisir à Mme Tudor, on a eu la visite hier d'un commercial pour un autre constructeur. Visite est le mot qui convient. Venu à 18h, parti à 18h10 en indiquant qu'il nous recontacterait.

Ma femme m'a dit que j'ai fais mon "chieur", que j'ai abusé, etc... alors que:
- j'ai accueilli poliment le commercial
- j'ai répondu à ses questions sans rien lui cacher
- je lui indiqué que j'étais ouvert à un autre rendez-vous (sur qu'en 10 minutes, on ne peut rien voir)

En fait, après que Mme se soit calmé, elle m'a expliqué que le commercial s'est crispé quand j'ai indiqué:
- qu'on hésitait entre l'ancien et le neuf
- que nous n'étions pas pressé
- que l'on avait un budget prévisionnel et un accord de la banque ledit budget et que s'il y avait un dépassement, on repousserait le projet
- que j'ai indiqué avoir rencontré d'autres constructeurs
- que j'attendais pour un second rendez-vous la présentation de document type, à savoir un exemple de notice descriptive détaillée, un modèle du contrat type, le noms des assureurs avec qui il travaille et des attestations types (garantie décennale, garantie biennale, dommage ouvrage, garantie de livraison à prix et délai convenus, la police de garanties de paiement des sous-traitants, la liste des sous traitants
- que le prix des terrains avaient considérablement augmentés

Sur que ça soit dans l'ancien ou dans le neuf, je ne vais rien laissé passer. Je suis peut être devenu parano à force d'être présent sur bulle-immo, à demander trop de choses, à trop me renseigner.

Excellent !

Le CCMI étant le plus protecteur, les constructeurs tentent de passer outre.
S'ils se rendent compte que tu es connaisseur du cadre juridique, ils savent qu'il vont perdre de la marge (beaucoup) car, par exemple, tu n'accepteras pas certaines dépenses qui sont, de par le cadre du CCMI, compris dans le montant global décidé contractuellement.

Il y quelques temps, j'ai fais venir un constructeur, a qui j'ai vite fait comprendre que je connaissais le cadre juridique du CCMI :

Il est devenu légèrement moins affable :mrgreen:
Il a jamais rappelé :mrgreen:

Un constructeur réglo ne devrait pas avoir peur de se retrouver dans cette situation ...

Dans le cadre du CCMI, je recommande l'adhésion ici :
http://www.aamoi.fr/index.php

Avatar du membre
Tudor160
Messages : 352
Enregistré le : 28 janv. 2014, 16:21

Re: Construction au point mort

#20 Message par Tudor160 » 05 sept. 2014, 13:42

watoo a écrit :Il y quelques temps, j'ai fais venir un constructeur, a qui j'ai vite fait comprendre que je connaissais le cadre juridique du CCMI
Merci watoo, j'avais oublié ce détail. J'avais préparé ma pochette de documents...: "Différence CCMI et VEFA", "Proposition constructeur 1", etc...
watoo a écrit :S'ils se rendent compte que tu es connaisseur du cadre juridique, ils savent qu'il vont perdre de la marge (beaucoup) car, par exemple, tu n'accepteras pas certaines dépenses qui sont, de par le cadre du CCMI, compris dans le montant global décidé contractuellement.
Je serais intéressé par les informations relatives à ces dépenses que tu cites. Tu peux m'en dire plus?
Il existe des conséquences à chacun de nos choix, à tout ce que nous faisons ou choisissons de ne pas faire.

Avatar du membre
Tudor160
Messages : 352
Enregistré le : 28 janv. 2014, 16:21

Re: Construction au point mort

#21 Message par Tudor160 » 05 sept. 2014, 13:45

watoo a écrit :Dans le cadre du CCMI, je recommande l'adhésion ici :
http://www.aamoi.fr/index.php
J'en ai entendu parler lors de mes recherches concernant la différence entre VEFA et CCMI. Cela pose problème si le constructeur refuse d'y adhérer?
Il existe des conséquences à chacun de nos choix, à tout ce que nous faisons ou choisissons de ne pas faire.

Avatar du membre
watoo
-++
-++
Messages : 3531
Enregistré le : 04 mai 2012, 04:18

Re: Construction au point mort

#22 Message par watoo » 05 sept. 2014, 16:52

Tudor160 a écrit :
watoo a écrit :Il y quelques temps, j'ai fais venir un constructeur, a qui j'ai vite fait comprendre que je connaissais le cadre juridique du CCMI
Merci watoo, j'avais oublié ce détail. J'avais préparé ma pochette de documents...: "Différence CCMI et VEFA", "Proposition constructeur 1", etc...
watoo a écrit :S'ils se rendent compte que tu es connaisseur du cadre juridique, ils savent qu'il vont perdre de la marge (beaucoup) car, par exemple, tu n'accepteras pas certaines dépenses qui sont, de par le cadre du CCMI, compris dans le montant global décidé contractuellement.
Je serais intéressé par les informations relatives à ces dépenses que tu cites. Tu peux m'en dire plus?
Il peut y en avoir plein, des quelques marches pour rentrer dans le garage, au regard à rajouter pour les tuyaux qui vont au tout-à-l'égout.

Le plus typique est l'étude de sol et l'adaptation des fondations : un contrat de CCMI est signé avant le début des travaux (prix définitif compris), ce qui engendre un aléa pour le constructeur qui peut se retrouver à devoir couler des fondations beaucoup plus profondes que la moyenne des fondations de la région. Bien sûr, il ne peut pas le savoir avant la signature, et doit lisser ce genre de risque sur toute son activité pour proposer des tarifs bas.
Ce qui n'empêchera pas certains constructeurs indélicats de te demander de produire une étude des sols indépendante à ta charge avant la signature du contrat (illégal), où de prévoir des closes de dépassement de tarifs si la fondation doit être plus profonde (close abusive).

En tout état de cause, soit tu payes plus cher, soit tu fais appel à la justice .... :?
La chose la plus importante est donc de bien choisir le constructeur, puis de bien ficeler le contrat.

http://www.aamoi.fr/site-content/8-nos- ... -definitif

L'association propose des fiches thématiques à lire pour pas se faire trop en..tuber.
==> in-dis-pen-sable !
Modifié en dernier par watoo le 05 sept. 2014, 17:06, modifié 1 fois.

Avatar du membre
watoo
-++
-++
Messages : 3531
Enregistré le : 04 mai 2012, 04:18

Re: Construction au point mort

#23 Message par watoo » 05 sept. 2014, 16:56

Tudor160 a écrit :
watoo a écrit :Dans le cadre du CCMI, je recommande l'adhésion ici :
http://www.aamoi.fr/index.php
J'en ai entendu parler lors de mes recherches concernant la différence entre VEFA et CCMI. Cela pose problème si le constructeur refuse d'y adhérer?
S'il ne propose pas de CCMI, ce n'est pas un constructeur (*).
Un promoteurs, un artisan ?

De toute façon, le contrat de CCMI est à lire, étudier, négocier, amender (des closes abusives souvent présentes).
C'est une grosse partie de ton travail si tu fais construire en CCMI

(*) j'ai peut-être mal compris ta réponse : l'aamoi, c'est surtout toi qui y adhères !

Avatar du membre
Tudor160
Messages : 352
Enregistré le : 28 janv. 2014, 16:21

Re: Construction au point mort

#24 Message par Tudor160 » 11 sept. 2014, 11:04

watoo a écrit :(*) j'ai peut-être mal compris ta réponse : l'aamoi, c'est surtout toi qui y adhères !
Ah ok, comme sur un site il était précisé de proposer au constructeur l'adhésion à l'aamoi et de voir sa réaction.

Sinon, il y aura des nouvelles ce soir, le commercial a voulu prendre un nouveau rendez-vous pour faire le point, etc...pour me parler des terrains.
Sachant que je suis tombé par hasard (pas vraiment hasard, le beau-père s'est souvenu d'un nom d'un lotisseur) et sur le site de ce fameux lotisseur, il propose des terrains viabilisés à -40% du prix proposé par le commercial.
Il existe des conséquences à chacun de nos choix, à tout ce que nous faisons ou choisissons de ne pas faire.

Avatar du membre
watoo
-++
-++
Messages : 3531
Enregistré le : 04 mai 2012, 04:18

Re: Construction au point mort

#25 Message par watoo » 11 sept. 2014, 15:38

Le problème, c'est que même avec une adhésion du constructeur à la chartre de l'association il y a parfois de graves déconvenues ...

pour ce qui concerne le choix du terrain :

http://www.aamoi.fr/nos-dossiers/dossie ... bien-signe


2) Choix du terrain (1ère possibilité)

Compte tenu de la rareté des terrains et du choix limité dans certaine région, vous serez peut-être amené à privilégier l’emplacement géographique du terrain quitte à construire dessus une maison adaptée à ses formes, ses dimensions, et aux prescriptions architecturales qui y sont attachées (PLU, bâtiment de France,…).

Le choix peut donc intervenir dès ce moment là ou pendant la phase 3 et 4, le plus tardivement étant le mieux.

Mais ce choix ne doit pas vous lier à un constructeur qui vous imposerait de signer avec lui avant de vous présenter le terrain et le vendeur de terrain (propriétaire, lotisseur,…) ou d’organiser la conclusion de la promesse de vente. Si certains ont des « exclusivités », elles n’imposent jamais de construire avec eux. Aussi, une fois que la promesse de vente est signée, vous pouvez parfaitement dénoncer un contrat qui vous aurait été imposé pour trouver le terrain, avant ou pendant le délai de réflexion de 7 jours. Le constructeur doit vous remettre votre acompte sans aucune retenue ni pénalité.

- Un contrat signé alors que vous n’avez ni promesse de vente, ni titre de propriété n’est pas valide (les « lettres de propositions d’achat » ou les "promesse d'achat" ne sont pas valables). Vous pouvez donc demander, même après les 7 jours de réflexion, son annulation et le remboursement de toutes les sommes versées, à l’amiable ou judiciairement.
-Si vous ne disposez pas d’étude de sol fournie par le vendeur de terrain, le constructeur ne peut vous en imposer une à vos frais. Soit il fait cette étude à ses frais quitte à l’inclure dans le prix global qu’il vous annonce, soit il refuse votre construction.

Avatar du membre
Tudor160
Messages : 352
Enregistré le : 28 janv. 2014, 16:21

Re: Construction au point mort

#26 Message par Tudor160 » 12 sept. 2014, 08:35

Merci de l'information. Je suis sûr que cela pourra me servir plus tard.

Suite du retour d'expérience: Rendez-vous d'hier avec le commercial. Plûtot bien passé, même s'il a fait beaucoup d'empathie pour nous convaincre, c'est son job de commercial après tout.

Proposition d'un terrain dont le prix est pas dégeulasse: en gros 20% de moins que ce qu'il avait montré la première fois.
Plan de maison qui doit changer compte tenu du règlement du lotissement: maison à étage au lieu de 1/2 niveau mais il m'annonce déjà une remise de 5k€ et une modification du plan qui rajoute 10m² supplémentaire ce qui revient à 4k€ supplémentaire.

Il a tout de suite voulu voir avec un partenaire courtier pour le financement, je lui ai indiqué que compte tenu de mon taux employeur a 2.1% sur 20ans (ma banque et celle de ma femme s'alignent sur ce taux), c'est inutile. Il a fait vite fait le point avec le gars et retour:"Si vous avez un taux comme ça sur 20 ans, il faut signer immédiatement". Bref, ca voulait dire : "les taux sont bas, ma proposition correspond à votre budget, vous avez entendu le courtier, on signe?"

J'ai joué le truc en disant que sur 20ans, on avait un accord sur un budget moindre et que pour respecter son prix, il faudrait faire sur 25 ans mais que dans ce cas ce n'est pas sûr que l'on ait l'accord. La réponse m'a étonné: "Allez voir votre banque et si jamais votre budget est plus faible, je pourrais faire un effort et m'aligner sur ce que vous pouvez emprunter comme vous avez pris pas mal d'options, etc...". Donc, si j'avais un budget de 40k€ plus important, il aurait pris cette base :evil:

PS: il a parlé de signer un pré-contrat à ma femme suite au rendez-vous à notre banque pour réservé le terrain, blabla. En fait, je n'ai pas écouté quand il parlait de ça et il a du faire exprès de lui en parlé à elle comme il voyait qu'elle était moins informé. Mais je n'ai pas connaissance d'un tel pré-contrat, ça peut être quoi?
Je l'ai quand même informé en début d'entretien que l'on attendrait la présentation des documents type que j'avais demandé avant de faire quelque chose et que pour l'instant on comparait avec d'autres constructeurs.
Modifié en dernier par Tudor160 le 09 févr. 2015, 10:04, modifié 1 fois.
Il existe des conséquences à chacun de nos choix, à tout ce que nous faisons ou choisissons de ne pas faire.

Avatar du membre
watoo
-++
-++
Messages : 3531
Enregistré le : 04 mai 2012, 04:18

Re: Construction au point mort

#27 Message par watoo » 12 sept. 2014, 14:18

Un pré-contrat, c'est y une technique commerciale (ma banque m'a fait le coup une fois ...) qui consiste à essayer de t'engager dans le contrat sans que tu puisses voir le contrat.

==> Aucune base juridique,
soit tu signes un contrat que tu peux lire (et pour le cas du constructeur ça correspond au contrat + plans + notice descriptives ...) c'est à dire tout ce qui fait que le constructeur va faire un max de marge si tu ne penses pas à faire préciser.
soit tu signe un truc qui n'est pas le contrat ....

Près-contrat = signature d'un chèque en blanc ...

Souviens-toi de mes mels précédents, c'est le plus gros de ton boulot de tout prévoir dans le contrat.
Au moment de la signature, tout doit être déterminé, sinon tu ne pourras jamais comparer sa prestation avec celle d'un autre constructeur ....

Et n'autorise pas de délégation de signature.

Tant que tu n'a pas signé, tu es maître des négociations, le constructeur est au petit soins, ensuite le rapport de force s'inverse complétement ....


Et adhère à l'association indiquée en prenant le temps d'étudier les fiches .... c'est la plus belle économie que tu pourras faire ...

Avatar du membre
Tudor160
Messages : 352
Enregistré le : 28 janv. 2014, 16:21

Re: Construction au point mort

#28 Message par Tudor160 » 15 sept. 2014, 10:18

watoo a écrit :soit tu signes un contrat que tu peux lire (et pour le cas du constructeur ça correspond au contrat + plans + notice descriptives ...) c'est à dire tout ce qui fait que le constructeur va faire un max de marge si tu ne penses pas à faire préciser.
soit tu signe un truc qui n'est pas le contrat ....
C'est ce que je pensais.
watoo a écrit :Souviens-toi de mes mels précédents, c'est le plus gros de ton boulot de tout prévoir dans le contrat.
TOUT prévoir....Effectivement. En discutant avec un ami qui a fait construire, il m'a indiqué s'être fait avoir bien qu'il bosse dans le bâtiment. Il avait demandé à avoir une arrivée d'eau dans les wc pour ajouter un lave-main. Il a bien eu l'arrivée d'eau sauf qu'il n'y avait pas d'arrivée d'eau chaude comme il ne l'avait pas précisé.
Il existe des conséquences à chacun de nos choix, à tout ce que nous faisons ou choisissons de ne pas faire.

Avatar du membre
watoo
-++
-++
Messages : 3531
Enregistré le : 04 mai 2012, 04:18

Re: Construction au point mort

#29 Message par watoo » 15 sept. 2014, 15:56

D'autant plus que si les documents sont suffisamment prêts pour te permettre de faire un choix, le constructeur a forcement dépensé du temps et des ressources pour que tout soit prêt (élaboration du plan, étude de sol, réunions, échanges diverses et varié pour négocier et finaliser le projet).

Tout cela correspond à un coût que le constructeur perd si au final tu ne signes pas ...

Donc il va chercher au maximum à t'engager sans que le projet soit finalisé, voir même ébauché ....

Avatar du membre
Tudor160
Messages : 352
Enregistré le : 28 janv. 2014, 16:21

Re: Construction au point mort

#30 Message par Tudor160 » 17 sept. 2014, 11:54

watoo a écrit :Donc il va chercher au maximum à t'engager sans que le projet soit finalisé, voir même ébauché ....
C'est ce qu'il cherchait. Nous engager alors que l'on avait aucune info sur les infrastructures scolaires, les moyens de garde, les projets de la zone aux alentours, etc...

J'ai l'ai rappelé à l'ordre par mail pour lui indiqué que ca serait uniquement signature quand le proje sera finalisé avec notice, plan, contrat, etc... Bizarrement, il répond moins vite :lol:
Il existe des conséquences à chacun de nos choix, à tout ce que nous faisons ou choisissons de ne pas faire.

Répondre