Oise : Le marché immobilier est en berne

Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
YoppY
~~+
~~+
Messages : 11574
Enregistré le : 01 avr. 2009, 16:06

Oise : Le marché immobilier est en berne

#1 Message par YoppY » 28 déc. 2012, 11:46

Le marché immobilier est en berne
Le parisien, ce jour
http://www.leparisien.fr/oise-60/le-mar ... 438881.php
La crise économique est passée par-là. L’austérité des banques aussi. Mais l’impact sur les prix de l’immobilier n’est pas le même selon les différents secteurs du département. Tour d’horizon.
Si vous décidez d’acheter, c’est le moment de vous lancer car les prix sont attractifs. Mais si vous voulez vendre, attention à ne pas viser trop haut en termes de prix. Le marché oisien de l’immobilier souffre de la crise.
Le Noyonnais. « Le Noyonnais est ce qu’il y a de moins cher dans l’Oise. Nous sommes sinistrés, observe Dimitri Nigond, conseiller commercial à Century 21. Les acquéreurs sont peu nombreux alors qu’il y a beaucoup de biens en vente. Ils sont en position de force et jouent avec les prix. » Et cela ne va pas aller en s’améliorant car l’agence immobilière « prévoit une baisse des ventes pour 2013 ». Les terrains à bâtir ne sont pas en reste. Avec la crise et la baisse du pouvoir d’achat des ménages, Dimitri Nigond explique qu’il y a une « très grosse demande pour la location ». « C’était moins flagrant avant », constate-t-il.
Dans le Creillois, Olivier Ricard, gérant de l’agence Creil Immo, observe une baisse de 20% sur le nombre de transactions en 2012. Et pour cause, « les prix ont du mal à descendre à la baisse ». « Les ménages ne peuvent plus acheter. Un pavillon à 200000 € ne vaut plus ce prix-là maintenant », explique Olivier Ricard.
Le Compiégnois. « Tout ce qui est à plus de 250000 €, nous ne le vendons pas », observe François-Xavier Cavel de l’agence Century 21. (..) « Les transactions se font uniquement sur les biens qui sont vraiment en phase avec leur prix », ajoute Miloud Zouaoui, agent immobilier à Laforêt.
Le Beauvaisis. « Nous observons une baisse des prix de 15% à Beauvais même et de 30% aux alentours, confie un agent immobilier de Century 21. Les agences de Beauvais survivent aujourd’hui. Beaucoup d’entre elles ont fermé », se désole-t-il.

crap
Messages : 113
Enregistré le : 14 févr. 2011, 14:05

Re: Oise : Le marché immobilier est en berne

#2 Message par crap » 28 déc. 2012, 12:47

Image

Avatar du membre
ASA_Somer
~~+
~~+
Messages : 5689
Enregistré le : 27 mars 2010, 12:50
Localisation : Paris 11ème

Re: Oise : Le marché immobilier est en berne

#3 Message par ASA_Somer » 30 déc. 2012, 16:11

Le Sud-Oise.
« Il y a eu un ralentissement du nombre de transactions ce dernier trimestre, explique Vincent Compiègne, agent immobilier au Century 21 de Senlis. Mais les prix, eux, sont restés stables. » Senlis et Chantilly sont les deux villes les plus chères de l’Oise. « En dessous de 200000 €, on ne trouve pas de pavillon, ajoute Vincent Compiègne. Ici, il y a la gare à Chantilly et un accès rapide à l’autoroute. » Mais surtout, le sud de l’Oise a une histoire, un passé… qui coûte cher aujourd’hui. « C’est une valeur refuge pour ceux qui veulent investir dans la pierre, car les prix sont plus accessibles qu’à Paris », conclut l’agent immobilier.
Il y a donc un marché à deux vitesse dans l'Oise : la région de Senlis/Chantilly dynamique, qui ne baisse pas, et tout le reste :oops:
Qui imagine le Général de Gaulle mis en examen ?! @François Fillon
A Paris en 2011, pour le prix d'une Renault Clio, on a des WC @Les Echos
Un post truffé d'erreurs pique les yeux, et ne sera pas prix au serieux @Achillemo

Avatar du membre
ASA_Somer
~~+
~~+
Messages : 5689
Enregistré le : 27 mars 2010, 12:50
Localisation : Paris 11ème

Re: Oise : Le marché immobilier est en berne

#4 Message par ASA_Somer » 01 mars 2013, 16:53

Marché de l’immobilier dans le département : c’est la crise

Attentisme des acheteurs. Fiscalité peu engageante. Depuis le deuxième semestre 2012, le marché de la pierre accuse dans l’Oise une baisse du nombre de transactions. Une tendance générale qui ne doit pas masquer, d’une part, les disparités traditionnelles entre bassins géographiques, et, d’autre part, la différence entre le neuf et l’ancien. Tour d’horizon d’une année qui a donné un léger avantage aux acheteurs.

Entre octobre 2011 et septembre 2012, le prix moyen du m2 d’un appartement ancien était estimé à 2417€. Une augmentation de 2%, alors que, dans le même temps, le prix du m2 d’un appartement neuf a bondi de près de 11%. « Cette hausse est étroitement liée à la qualité des programmes neufs, aux normes imposées et à l’emplacement de ces logements », explique Marie-Christine Lefèvre, responsable régional de l’Association de développement des structures notariales (ADSN). Pour les maisons, si le prix moyen d’une habitation ancienne n’a pas enregistré d’évolution, celui des constructions neuves a, en revanche, plongé de 14% en douze mois. « Les promoteurs vendent des maisons sur des parcelles plus petites. Le coût est ainsi moins élevé », décrypte Marie-Christine Lefèvre.
Pour 2012, les professionnels s’accordent à dire que les prix n’ont globalement pas baissé. Sauf dans certains secteurs. « Dans une ville comme Senlis, le prix moyen est élevé. Le marché actuel n’étant pas actif, ce sont les biens à petits prix qui se vendent », nuance la responsable régional de l’ADSN.

Une préférence pour le sud

« Le sud de l’Oise est assez porteur. Plus on remonte au nord et plus, c’est compliqué », note Guillaume Maupin, agent immobilier près de Pont-Saint-Maxence. « Avec ses produits d’exception » et sa proximité avec l’Ile-de-France, le secteur Senlis-Chantilly garde ainsi la main dans la catégorie des maisons anciennes. Même « si le marché commence à se tasser », observe Guillaume Maupin, également délégué régional de la Fédération nationale de l’immobilier. Le secteur de Compiègne, avec ses zones d’activités et son université, reste un secteur demandé. Plus éloigné de l’Ile-de-France, le Beauvaisis a l’avantage de disposer de propriétés avec terrain à des tarifs « que le sud ne peut pas avoir ».
Une petite mise à jour.

Résumé : le Sud de l'Oise augmente et reste recherché pendant que le Nord du département broie du noir.
Qui imagine le Général de Gaulle mis en examen ?! @François Fillon
A Paris en 2011, pour le prix d'une Renault Clio, on a des WC @Les Echos
Un post truffé d'erreurs pique les yeux, et ne sera pas prix au serieux @Achillemo

Avatar du membre
YoppY
~~+
~~+
Messages : 11574
Enregistré le : 01 avr. 2009, 16:06

Re: Oise : Le marché immobilier est en berne

#5 Message par YoppY » 01 mars 2013, 17:49

Jolie carte :

Image

Ca va de -18% à +18% selon les coins et les types de logements.
ASA_Somer le 30 Déc 2012 a écrit :Il y a donc un marché à deux vitesse dans l'Oise : la région de Senlis/Chantilly dynamique, qui ne baisse pas, et tout le reste :oops:
-18% sur les maisons à Senlis et -12% sur les maisons de Chantilly... Tu as du te tromper de vitesse :wink:

(et encore, ce sont les chiffres au 30/09 ^^)

Avatar du membre
ASA_Somer
~~+
~~+
Messages : 5689
Enregistré le : 27 mars 2010, 12:50
Localisation : Paris 11ème

Re: Oise : Le marché immobilier est en berne

#6 Message par ASA_Somer » 02 mars 2013, 07:25

YoppY a écrit : Tu as du te tromper de vitesse :wink:
C'est plutôt le stagiaire incompétent du torchon Parisien qui s'est trompé : regarde le document en bas de la page du parisien, qui est ici : http://fr.scribd.com/redacweb6352

C'est surtout le neuf qui baisse, puisque dans un tableau, on voit que les maisons anciennes ont vu leur prix augmenter de 1.2% dans la région de Senlis/Chantilly en 2011 et 2012. Dans le document OFFICIEL des notaires, il est nulle part mentionné que les maisons ont perdu 18% à Senlis/Chantilly.

Peut-être un journaliste locataire aigri qui en avait marre d'attendre ?!
Qui imagine le Général de Gaulle mis en examen ?! @François Fillon
A Paris en 2011, pour le prix d'une Renault Clio, on a des WC @Les Echos
Un post truffé d'erreurs pique les yeux, et ne sera pas prix au serieux @Achillemo

Avatar du membre
ASA_Somer
~~+
~~+
Messages : 5689
Enregistré le : 27 mars 2010, 12:50
Localisation : Paris 11ème

Re: Oise : Le marché immobilier est en berne

#7 Message par ASA_Somer » 18 juin 2015, 15:20

Immobilier : la baisse des prix et des transactions se confirme en 2015

La bulle immobilière n’éclate pas, elle se dégonfle. Voilà ce qui ressort des chiffres de la conjoncture immobilière que vient de dévoiler la chambre des notaires de l’Oise. Entre février 2014 et février 2015, le prix médian des appartements anciens a chuté de 8 % alors que ceux des maisons et des terrains à bâtir ont fléchi de 5,7 % et de 9,9 %.

Les taux d’emprunt historiquement bas, l’inflation et les dispositifs de défiscalisation n’ont donc pas suffi à relancer un marché atone. « La loi Pinel a eu peu d’impact, observe Guillaume Simon, président de la chambre des notaires de l’Oise. Et l’érosion des prix constatée l’an passée se confirme en 2015...» Même constat pour le nombre de transactions. Les ventes d’appartements neufs et anciens chutent respectivement de 22 % et 15 %. Les mutations concernant les maisons baissent, pour leur part, de 5,5 %.

Les studios, des biens recherchés dans le sud de l’Oise. A eux seuls, les studios représentent 10,4 % des ventes d’appartements réalisées sur le territoire. Mais attention : ils ne sont pas prisés partout. Il vous sera beaucoup plus facile de céder votre petit « une pièce » si celui-ci se trouve dans le sud-est de l’Oise plutôt que dans l’agglomération du Beauvais. Le Compiégnois concentre en effet 15 % des mutations, le secteur de Chantilly 13 %, et le Valois 12,9 % contre seulement 3,5 % dans le Beauvaisis. « Tout cela s’explique par la présence de l’UTC de Compiègne et par la proximité de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle », note-t-on à la chambre des notaires de l’Oise. Excepté Senlis-Chantilly, où la valeur de ce type de biens tourne aux alentours de 108 000 €, ces studios sont aujourd’hui acquis pour un prix médian de 75 000 € contre 76 600 € en février 2014.

Les grands terrains n’ont pas la côte. Sur 325 ventes de terrains enregistrées dans l’Oise, seulement 59 concernaient des surfaces comprises entre 900 et 1 500 m², soit une baisse de 12,7 % par rapport à la même période de l’année précédente. Dans le même temps pourtant, le prix du m² médian est passé de 70 € à 60 € pour les terrains de cette supeficie. « Parmi les acheteurs, beaucoup viennent d’Ile-de-France, et souvent ils sont déjà bien contents d’avoir un petit bout de jardin, décrypte François Allauzen, notaire à Beauvais. Ils ne voient pas l’intérêt d’acheter de trop grandes surfaces. »

Les deux et trois pièces au top des ventes. Les appartements avec une ou deux chambres restent les biens les plus vendus, quel que soit le secteur géographique. « Cela correspond à une certaine évolution de la société avec par exemple de plus en plus de famille monoparentales », analyse-t-on à la chambre des notaires. Les F2/F3 représentent 65,8 % des ventes d’appartements. Pour un deux-pièces, l’acheteur devra aujourd’hui débourser 2 370 € du m² contre 2 680 € l’an passé. Une évolution qui porte désormais le prix médian d’un F2 à 100 600 € contre 112 000 € en 2014.

http://www.leparisien.fr/villers-saint- ... 1481423552
Rien de nouveau sous le soleil, l'immobilier est à quai dans l'Oise.
Rendez-vous à la rentrée pour faire les comptes si il y a encore des vivants d'ici là ! :wink:
Qui imagine le Général de Gaulle mis en examen ?! @François Fillon
A Paris en 2011, pour le prix d'une Renault Clio, on a des WC @Les Echos
Un post truffé d'erreurs pique les yeux, et ne sera pas prix au serieux @Achillemo

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 14217
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12
Localisation : Saumur (49)

Re: Oise : Le marché immobilier est en berne

#8 Message par Suricate » 18 juin 2015, 15:26

ASA_Somer a écrit :La bulle immobilière n’éclate pas, elle se dégonfle. Voilà ce qui ressort des chiffres de la conjoncture immobilière que vient de dévoiler la chambre des notaires de l’Oise. Entre février 2014 et février 2015, le prix médian des appartements anciens a chuté de 8 % alors que ceux des maisons et des terrains à bâtir ont fléchi de 5,7 % et de 9,9 %.
-8% un dégonflement ? Je soupçonne cet article d'avoir été rédigé par Hourvari :mrgreen:

Elrithielle
Messages : 191
Enregistré le : 01 oct. 2014, 08:37

Re: Oise : Le marché immobilier est en berne

#9 Message par Elrithielle » 18 juin 2015, 15:43

Je confirme j'ai négocié 15% de rabais sur mon achat immobilier en 2014.

Pas loin de chez moi y a des baraques très sympathiques à des prix qui frisent quand même le ridicule et qui sont donc en vente depuis des années avec un record de 5 ans pour la maison en face de chez moi habitée par un couple de petits vieux. Mais bon ils veulent partir dans le sud alors il veulent pas négocier, c'est classique.

Dans mon entourage j'ai des personnes qui ont acheté en 2013, ils ont moins remboursé que ce que l'appartement a décoté, ce qui est moche ils se voyaient faire des travaux et revendre avec un chti bénef (avec un jeu de mots comme ça je prends un point Ignatus ?)...

Avatar du membre
ASA_Somer
~~+
~~+
Messages : 5689
Enregistré le : 27 mars 2010, 12:50
Localisation : Paris 11ème

Re: Oise : Le marché immobilier est en berne

#10 Message par ASA_Somer » 18 juin 2015, 16:56

Une connaissance a mis en vente sa maison dans un des villages les plus recherchés du senlisois : 275000€ pour 120m² habitables à remettre au goût du jour, terrain de 500m².

Restée un an en vente, des dizaines et des dizaines de visites, et vient de se vendre il y a peu, aucune idée de la négociation.
Qui imagine le Général de Gaulle mis en examen ?! @François Fillon
A Paris en 2011, pour le prix d'une Renault Clio, on a des WC @Les Echos
Un post truffé d'erreurs pique les yeux, et ne sera pas prix au serieux @Achillemo

Elrithielle
Messages : 191
Enregistré le : 01 oct. 2014, 08:37

Re: Oise : Le marché immobilier est en berne

#11 Message par Elrithielle » 18 juin 2015, 18:17

La je n'ai pas l'impression de voir beaucoup de visites depuis que j'ai emménagé (une ou deux maxi). La maison en elle-même je ne saurai dire pour l'intérieur mais l'extérieur est impeccable en tout cas, c'est bien entretenu. Je crois simplement que le couple a mis un prix d'il y a cinq ans au moment ou ils étaient vraiment haut et qu'ils ne veulent pas en démordre (madame est allemande et monsieur italien ça joue également) et que pour le coin c'est juste trop cher ...

Avatar du membre
ASA_Somer
~~+
~~+
Messages : 5689
Enregistré le : 27 mars 2010, 12:50
Localisation : Paris 11ème

Re: Oise : Le marché immobilier est en berne

#12 Message par ASA_Somer » 18 juin 2015, 20:02

Elrithielle, dans quel secteur êtes-vous ?
Qui imagine le Général de Gaulle mis en examen ?! @François Fillon
A Paris en 2011, pour le prix d'une Renault Clio, on a des WC @Les Echos
Un post truffé d'erreurs pique les yeux, et ne sera pas prix au serieux @Achillemo

lolio
+
+
Messages : 2935
Enregistré le : 14 avr. 2010, 17:42

Re: Oise : Le marché immobilier est en berne

#13 Message par lolio » 18 juin 2015, 20:54

un record de 5 ans pour la maison en face de chez moi habitée par un couple de petits vieux. Mais bon ils veulent partir dans le sud alors il veulent pas négocier, c'est classique.
:lol: :lol: :lol: 5 ans à attendre le pigeon ça doit être long. :lol:
Ben92 a écrit :et +0.2% dans le 92 aussi.
Vu les conditions de crédit exceptionnelles je me demande pourquoi ça n'augmente pas davantage...

Elrithielle
Messages : 191
Enregistré le : 01 oct. 2014, 08:37

Re: Oise : Le marché immobilier est en berne

#14 Message par Elrithielle » 18 juin 2015, 22:26

ASA_Somer a écrit :Elrithielle, dans quel secteur êtes-vous ?
Entre Creil et Beauvais
lolio a écrit :
un record de 5 ans pour la maison en face de chez moi habitée par un couple de petits vieux. Mais bon ils veulent partir dans le sud alors il veulent pas négocier, c'est classique.
:lol: :lol: :lol: 5 ans à attendre le pigeon ça doit être long. :lol:
Je ne saurai dire quand je les voie ils ont l'air contents d'être la limite ça part tant mieux ça part pas tant pis je m'en cale...

Répondre