Bulle Immobilière

Forum de discussion concernant l'immobilier
Nous sommes actuellement le 17 Nov 2017, 22:10

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 66 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
MessagePublié: 16 Mars 2013, 10:59 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 08 Juil 2005, 19:31
Message(s) : 31733
mathilde a écrit:
La "maison" achetée nous est apparue comme une sorte de refuge : quand on trouve une grange pour passer la nuit en rando (enfin autrefois car maintenant sont plutôt fermées).
En tout cas un abri pouvant contenir nos affaires et fini de se poser la question de savoir où atterrir à chaque fois que le bon plan finissait. D'autant que cet espace on pouvait l'acheter alors que les vraies maisons étaient trop chères (le double au moins et avec autant de travaux).
.

Et bien vous avez franchement bien fait. Contrairement à ce qu'on peut croire ou dire, nous ne sommes pas anti achat sur ce forum.
Juste ici pour faire remarquer que vous avez eu de la chance à votre époque de pouvoir le faire, parce qu'avec la bulle immobilière , la moindre grange est désormais vendue au prix d'un palais, et pour les maison personne n'a les moyens et il faut revoir ses prétentions à la baisse.

_________________
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 16 Mars 2013, 13:19 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 24 Fév 2012, 13:42
Message(s) : 145
les maisons étaient aussi fort chères à l'époque : les premiers prix des maisons "habitables" était de 800 000 francs environ, totalement hors d'atteinte pour moi avec des taux d'intérêt de 10 ou 12 % et avec un seul salaire moyen et peu "ancien" (avec plus de fiches de chômage que de paie :( ).

Sinon c'est vrai que j'ai découvert en cherchant une nouvelle maison (bis repetita ... :D ) que les prix des granges sont du grand n'importe quoi. Je n'en n'ai trouvé qu'une relativement raisonnable à 100 000€ pour 170 m² : tout le reste est ahurissant et stupide quand on additionne prix de la grange + travaux : ça donne un truc décorrellé des prix alentours en général. Et pourtant ... elles partent :shock: mais je ne sais pas à quel prix réel. Ou alors les gens se trompent sur les prix de tx et achètent parceque 150 000 c'est quand même un "petit" prix....


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 16 Mars 2013, 13:38 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 08 Juil 2005, 19:31
Message(s) : 31733
mathilde a écrit:
les maisons étaient aussi fort chères à l'époque : les premiers prix des maisons "habitables" était de 800 000 francs environ, totalement hors d'atteinte pour moi avec des taux d'intérêt de 10 ou 12 % et avec un seul salaire moyen et peu "ancien" (avec plus de fiches de chômage que de paie :( ).

Sinon c'est vrai que j'ai découvert en cherchant une nouvelle maison (bis repetita ... :D ) que les prix des granges sont du grand n'importe quoi. Je n'en n'ai trouvé qu'une relativement raisonnable à 100 000€ pour 170 m² : tout le reste est ahurissant et stupide quand on additionne prix de la grange + travaux : ça donne un truc décorrellé des prix alentours en général. Et pourtant ... elles partent :shock: mais je ne sais pas à quel prix réel. Ou alors les gens se trompent sur les prix de tx et achètent parceque 150 000 c'est quand même un "petit" prix....

ben voilà, je te souhaite donc la bien venue parmi nous. Ce que tu as fait avec tes modestes moyens à l'époque, tu ne pourrais plus le refaire.
C'est juste ça qu'on dénonce ici, les proprios sont les bien venus (j'en fus un moi même)

_________________
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 16 Mars 2013, 13:59 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 24 Fév 2012, 13:42
Message(s) : 145
Citer:
Ce que tu as fait avec tes modestes moyens à l'époque, tu ne pourrais plus le refaire.
J'en suis bien consciente :cry:
Mais il y a quand même quelque chose de curieux : une grande majorité des maisons que j'ai visitées sont toujours là, prix non baissé ..... celles qui sont parties quand je cherchais étaient des maisons à des prix attractifs et là vu que je ne pouvais visiter que le samedi : plouf, vendues en une semaine :evil: l'AI me rappelait pour me dire RV annulé... Je me demande bien pourquoi les autres, tous les autres vendeurs ne suivent pas ces exemples .... ça laisse supposer qu'ils n'ont pas besoin de cet argent .... mais ça fait quand même beaucoup de gens qui n'ont pas besoin de l'argent que représente leur bien.... pourquoi le mettre en vente dans ce cas ? vu le nombre de cas c'est incompréhensible


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 16 Mars 2013, 14:29 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 11 Août 2007, 12:44
Message(s) : 5299
mathilde a écrit:
Je me demande bien pourquoi les autres, tous les autres vendeurs ne suivent pas ces exemples .... ça laisse supposer qu'ils n'ont pas besoin de cet argent .... mais ça fait quand même beaucoup de gens qui n'ont pas besoin de l'argent que représente leur bien.... pourquoi le mettre en vente dans ce cas ? vu le nombre de cas c'est incompréhensible
On les appelle des "vendeurs de confort". Ils cherchent à faire une bonne affaire à la vente, mais les acheteurs ne sont pas de leur avis. :mrgreen:

_________________
Le crédit pour les nuls   Voir les sujets actifs


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 18 Mars 2013, 15:43 
Hors-ligne
-+
-+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 22 Sep 2012, 13:01
Message(s) : 2422
http://seekmovie.tv/video-8993/extrait/ ... it-video-2

_________________
Ignorés : Gustave de Nancy, Savant cosinus, Hector et pimono...
Les messages que ces utilisateurs publient ne seront pas entièrement visibles. Et ça soulage !


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 18 Mars 2013, 16:56 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 27 Oct 2010, 15:39
Message(s) : 1483
L'explication est également à chercher du côté des prêts relais... Qui permet de reculer l'échéance de la "vente forcée". A la fin (au bout de 1 ou 2 ans), le prêt peut être prolongé (mais pas aux mêmes conditions surtout si la banque fait sa frileuse) ou transformé en prêt classique si le vendeur décide par exemple de mettre son bien en location plutôt que de le vendre à un prix qui lui semble trop bas.

C'est un des éléments qui peut expliquer cette forte résistance à la baisse, en dehors des ventes de confort.

Il serait intéressant d'avoir des infos sur la production de prêts relais et son évolution sur l'année 2012 / début 2013. Quelqu'un aurait-il accès à ce type d'informations ?


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 04 Avr 2013, 18:24 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 14 Oct 2011, 18:19
Message(s) : 91
petit up!

Ce mythe a prit du plomb dans l'aile récemment...
Aucun acheteur en ce moment, ne peut plus dire qu'il a fait une belle affaire.
La baisse est actée même si elle n'est pas encore exceptionnelle, rendant caduque cette affirmation.

Tous les voyants sont au rouge.
Volume des transactions en berne malgré les taux historiquement bas.
Acheteurs attentistes.
Economie laminée.
Gouvernement qui a supprimé les soutiens artificiels.

Attendons la remontée des taux et le relais des médias actant la baisse.
Puis nous observerons l'effet "boule de neige" avec un sourire jusqu'aux oreilles... :shock:


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 04 Avr 2013, 18:34 
Hors-ligne
~~+
~~+

Inscrit(e) le : 09 Nov 2008, 09:22
Message(s) : 12617
Tu crois quoi, que les papys du fin fond de la Seine et Marne quiont fait une ristourne de 10% sur un bien qu'ils ont achetés en 1980 sans jamais engager un centime de travaux ne font pas une affaire !?

A l'instar du dicton boursier, il faut imaginer la baisse comme découvrant peu à peu les rivages et le fait que les touristes (les acheteurs les plus récents) se baignaient sans maillot.

Pour ceux qui sont le plus éloignés de la perte/berge, leur succession récupérera le problème.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 04 Avr 2013, 19:13 
Hors-ligne
-+
-+

Inscrit(e) le : 30 Déc 2011, 18:49
Message(s) : 2354
vilvalo a écrit:
petit up!

Ce mythe a prit du plomb dans l'aile récemment...
Aucun acheteur en ce moment, ne peut plus dire qu'il a fait une belle affaire.
La baisse est actée même si elle n'est pas encore exceptionnelle, rendant caduque cette affirmation.

Tous les voyants sont au rouge.
Volume des transactions en berne malgré les taux historiquement bas.
Acheteurs attentistes.
Economie laminée.
Gouvernement qui a supprimé les soutiens artificiels.

Attendons la remontée des taux et le relais des médias actant la baisse.
Puis nous observerons l'effet "boule de neige" avec un sourire jusqu'aux oreilles... :shock:


Qu'en sais tu ? Il saura quand il vendra... La bonne ou la mauvaise affaire tu la connais au bout du cycle de conservation de ton actif. Si dans 10 ans les prix sont plus bas que maintenant il aura fait une mauvaise affaire. Sinon... Personne n'achéte pile au bas du cycle et revend pile en haut.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 04 Avr 2013, 21:43 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 05 Mars 2013, 20:17
Message(s) : 48
nanne02 a écrit:
L'explication est également à chercher du côté des prêts relais... Qui permet de reculer l'échéance de la "vente forcée". A la fin (au bout de 1 ou 2 ans), le prêt peut être prolongé (mais pas aux mêmes conditions surtout si la banque fait sa frileuse) ou transformé en prêt classique si le vendeur décide par exemple de mettre son bien en location plutôt que de le vendre à un prix qui lui semble trop bas.

C'est un des éléments qui peut expliquer cette forte résistance à la baisse, en dehors des ventes de confort.

Il serait intéressant d'avoir des infos sur la production de prêts relais et son évolution sur l'année 2012 / début 2013. Quelqu'un aurait-il accès à ce type d'informations ?

Si en période haussière, changer souvent de logement en faisant trainer ses prêts relais pouvais être une très bonne affaire, cela me semble être le contraire en période baissière.

Le bien a vendre est le gage de la banque, gage dont la valeur est dépréciée en période baissière. La banque bien consciente de la dépréciation du bien devrait alors pousser à la vente (forcée) pour ne pas augmenter davantage son risque.

_________________
A lire : viewtopic.php?f=170&t=88140
Fichier excel téléchargeable ici.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 05 Avr 2013, 08:51 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 11 Août 2007, 12:44
Message(s) : 5299
Vladimir a écrit:
Si en période haussière, changer souvent de logement en faisant trainer ses prêts relais pouvais être une très bonne affaire, cela me semble être le contraire en période baissière.

Le bien a vendre est le gage de la banque, gage dont la valeur est dépréciée en période baissière. La banque bien consciente de la dépréciation du bien devrait alors pousser à la vente (forcée) pour ne pas augmenter davantage son risque.

Vu dernièrement sur ce forum (flemme de retrouver le topic :oops: ) : un banquier a refusé de passer le prêt relais de 1 à 2 ans dans l'intérêt de la cliente, alors que c'était très courant jusqu'ici. En gros :
Citer:
Si vous ne l'avez pas vendue à ce prix depuis 6 mois, vous ne trouverez pas d'acheteur non-plus d'ici 1 an

_________________
Le crédit pour les nuls   Voir les sujets actifs


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 05 Avr 2013, 13:35 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 14 Oct 2011, 18:19
Message(s) : 91
Citer:
Qu'en sais tu ? Il saura quand il vendra... La bonne ou la mauvaise affaire tu la connais au bout du cycle de conservation de ton actif. Si dans 10 ans les prix sont plus bas que maintenant il aura fait une mauvaise affaire. Sinon... Personne n'achéte pile au bas du cycle et revend pile en haut.

je suis bien d'accord, les acheteurs ne peuvent en aucun cas dirent qu'ils ont fait une belle affaire sans en connaître le terme. :)



Mon up encourage l'idée que celui qui achète maintenant aurait mieux fait d'attendre et que sa" bonne affaire (concernant le prix d'achat)" est plus difficile à justifier.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 25 Oct 2013, 00:00 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 23 Août 2012, 14:46
Message(s) : 1493
Localisation : Blois
C'est de l'obscurantisme.

_________________
Si tu n'as pas encore traversé la rivière, ne te moque pas de celui qui se noie.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 07 Juil 2016, 18:06 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 09 Juin 2016, 15:07
Message(s) : 54
Mon banquier dit toujours que l'immobilier est extrêmement risqué puisqu'il s'agit d'un investissement long.
Puisque je pense qu'il n'a pas tort, j'arrive jamais à garder mes actions ou biens immobiliers pendant longtemps. :?

Ma dernière opération confirmé ce qui se dit dans la file:
Bien revendu presque 200.000€ plus cher de ce que le vendeur a perçu (et non de ce que j'ai payé).
Sauf qu'entre les deux moments d'achat se trouvent - donc au bout de six mois - toutes mes frais secondaires (diverses avocats, les agences, les taxes, le notaire).
Et alors?
Cela ne me rapporte quasiment rien. Toute la prise de risque - le temps investi - pour presque rien. Et mon acheteur, il aura vraiment fait une affaire encore pire que moi puisqu'il va devoir porter ses frais de la vente & les gros travaux! Il devrait revendre si cher qu'il faudrait une nouvelle hausse et des gagnants de loto partout pour acheter ces biens trop bien chers.

En fait, les prix se gonflent pour rien et uniquement à cause des professionnels de l'immobilier et des taxes. Pour moi, il est là, l'origine de la bulle. Et je ne peux pas dire d'avoir bien acheté - oui, en théorie puisqu'il était largement sous-estimé mais en practique ce n'était pas intéressant par rapport aux emmerdes que j'ai eu avec et que je continue à avoir de surplus.

_________________
Le prix m2/€ inférieur des villas m'a donné une idée: créer une communauté d'acheteurs pour l'achat d'une villa à la Côte & division -> création communauté de proprios. Contact MP


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 15 Mars 2017, 17:08 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 13 Sep 2015, 11:25
Message(s) : 42
je pense que depuis quelque temps, on est entré dans une période ou il faut se dire lorsqu'on fait un achat immobilier, qu'on se prend en fait une location qui peut ne pas être trop chère sur le temps.

Mon appartement achetait il y a 10 ans a perdu 20 a 30k€, et qu'avec tout les frais annexes, et je me dis qu'en fait pour l'instant, cela correspond a une location de 500€ par mois.

Est ce qu'on peux dire qu'il s'agit d'une bonne affaire ? non,

pourtant, j'aurais dépensé un peu plus en location en région parisienne, du coup on pourrait dire qu'il s'agit d'une affaire gagnante....

tant que cela ne descend pas trop, cela ne fait pas augmenté mon loyer et plus j'y habite, moins loyer descend :)

par contre, je crois que le ravalement de façade vat augmenté mon loyer prochainement.....


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 66 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Ne pas nous contacter à cette adresse, il s'agit d'un piège pour spammeurs: piege-a-pourriel-ne-pas-utiliser@poure.com
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr
Piège à pourriel, ne pas suivre.