Emprunts toxique des communes

Répondre
Message
Auteur
dople
Messages : 6
Enregistré le : 23 juil. 2011, 21:56

Emprunts toxique des communes

#1 Message par dople » 14 mai 2012, 17:22

Plus de 3000 communes sont concernés, avec la discussion téléphonique d'un ancien commercial d'une banque pour nous dire que les élus locaux n'y connaissent rien et font une confiance aveugle à leur banquier, comme leur faire croire qu'ils signait un taux fixe qui n'en était pas un (fixe que sur 3 ou 4 ans d'un emprunt bien plus long).

Tout ça pour quoi ?, des lubies et autres délires d'élus locaux comme l'ancien maire de Saint Etienne mégalomane, passionné d'art contemporain et des grandes constructions.

http://www.dailymotion.com/video/xqs86k ... uiers_news

lolio
+
+
Messages : 2935
Enregistré le : 14 avr. 2010, 17:42

Re: Emprunts toxique des communes

#2 Message par lolio » 20 janv. 2015, 09:09

Emprunts toxiques : l’envolée du franc suisse sème la panique
La gazette des communes
Publié le 16/01/2015 • Mis à jour le 19/01/2015
http://www.lagazettedescommunes.com/315 ... a-panique/
Les taux d’intérêts explosent - Par exemple, au moment où nous écrivons ces lignes, le taux d’intérêt d’un contrat de la communauté d’agglomération de Chartres métropole passe de 21,9 % avec un franc suisse à 1,2 euro à 44,20 % avec un franc suisse à 1 euro, quand celui de la ville de Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique) bondit de 16,50 % à 28,79 % et celui du Syndicat intercommunal pour la destruction des résidus urbains (SIDRU), basé à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) explose littéralement de 38,31 % à 65,61 %.

Christophe Greffet, président de l’association Acteurs publics contre les emprunts toxiques (APCET) et vice-président (PS) du département de l’Ain, a déjà fait ses calculs. Avec une dette toxique de 42 millions d’euros indexée sur la parité euro/franc suisse et la différence entre la parité euro/US dollar et US dollar/franc suisse, le surcoût s’élève à 3,8 millions d’euros. Pour un seul prêt d’un montant de 9,8 millions, le taux évolue de 8 % à 30 %, soit 2 millions d’euros d’intérêts par an.
Ben92 a écrit :et +0.2% dans le 92 aussi.
Vu les conditions de crédit exceptionnelles je me demande pourquoi ça n'augmente pas davantage...

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12543
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Emprunts toxique des communes

#3 Message par Suricate » 20 janv. 2015, 09:52

Les taux d’intérêts explosent - Par exemple, au moment où nous écrivons ces lignes, le taux d’intérêt d’un contrat de la communauté d’agglomération de Chartres métropole passe de 21,9 % avec un franc suisse à 1,2 euro à 44,20 % avec un franc suisse à 1 euro, quand celui de la ville de Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique) bondit de 16,50 % à 28,79 % et celui du Syndicat intercommunal pour la destruction des résidus urbains (SIDRU), basé à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) explose littéralement de 38,31 % à 65,61 %.
Rien que les taux d'origine sont proprement hallucinants. Et j'imagine qu'on est pas sur du découvert bancaire à court terme mais bien sur des taux long terme finançant des investissements.

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12296
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Emprunts toxique des communes

#4 Message par cashisking » 20 janv. 2015, 11:38

Suricate a écrit :
Les taux d’intérêts explosent - Par exemple, au moment où nous écrivons ces lignes, le taux d’intérêt d’un contrat de la communauté d’agglomération de Chartres métropole passe de 21,9 % avec un franc suisse à 1,2 euro à 44,20 % avec un franc suisse à 1 euro, quand celui de la ville de Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique) bondit de 16,50 % à 28,79 % et celui du Syndicat intercommunal pour la destruction des résidus urbains (SIDRU), basé à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) explose littéralement de 38,31 % à 65,61 %.
Rien que les taux d'origine sont proprement hallucinants. Et j'imagine qu'on est pas sur du découvert bancaire à court terme mais bien sur des taux long terme finançant des investissements.
Si ils étaient engagés sur leur argent ces élus n'auraient pas signé n'importe quoi.

Règle n° 0 : On s'endette dans la même monnaie que ses revenus.

Je vous raconte déjà la suite : Méchants vilains banquiers pas beaux turbolibérocapitalisme, au secours l'état.

La France, what else ?

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 5717
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Emprunts toxique des communes

#5 Message par crispus » 20 janv. 2015, 11:42

cashisking a écrit :Je vous raconte déjà la suite : Méchants vilains banquiers pas beaux turbolibérocapitalisme, au secours l'état.
Tu oublies la réélection de l'élu incompétent. :mrgreen:

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 18352
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Emprunts toxique des communes

#6 Message par lecriminel » 20 janv. 2015, 13:35

cashisking a écrit :Si ils étaient engagés sur leur argent ces élus n'auraient pas signé n'importe quoi.

Je vous raconte déjà la suite : Méchants vilains banquiers pas beaux turbolibérocapitalisme, au secours l'état.

La France, what else ?
tout à fait. Il est même probable qu'ils aient personnellement gagné de l'argent en faisant un emprunt aussi naze pour la commune. Si les taux sont à 3% et que la commune emprunte à 8%, il y a quand même de la marge pour faire des cadeaux aux décideurs.
Le plus simple serait d'emprunter directement à la banque centrale, avec des garde-fous sur les depenses, mais ne pas donner beaucoup d'argent aux amis banquiers est contre la religion de l'UMPS.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
Pokesden
Messages : 819
Enregistré le : 01 févr. 2012, 15:54

Re: Emprunts toxique des communes

#7 Message par Pokesden » 20 janv. 2015, 13:41

Suricate a écrit :
Les taux d’intérêts explosent - Par exemple, au moment où nous écrivons ces lignes, le taux d’intérêt d’un contrat de la communauté d’agglomération de Chartres métropole passe de 21,9 % avec un franc suisse à 1,2 euro à 44,20 % avec un franc suisse à 1 euro, quand celui de la ville de Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique) bondit de 16,50 % à 28,79 % et celui du Syndicat intercommunal pour la destruction des résidus urbains (SIDRU), basé à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) explose littéralement de 38,31 % à 65,61 %.
Rien que les taux d'origine sont proprement hallucinants. Et j'imagine qu'on est pas sur du découvert bancaire à court terme mais bien sur des taux long terme finançant des investissements.
Non, l'emprunt a du être émis avec 1€ = 1.40 CHF... Ce qui explique les 21.90%
LukeLaBulle a écrit :La conclusion évidente est que l'endettement n'est pas la cause de la crise, mais bien sa conséquence, son symptôme.
TOK ZOT !

Avatar du membre
Pokesden
Messages : 819
Enregistré le : 01 févr. 2012, 15:54

Re: Emprunts toxique des communes

#8 Message par Pokesden » 20 janv. 2015, 13:43

lecriminel a écrit :Le plus simple serait d'emprunter directement à la banque centrale
Le plus simple serait de prélever un impôt qui corresponde au niveau de dépenses ou de dépenser au niveau des recettes.
Ce qui revient au même.
lecriminel a écrit :avec des garde-fous sur les depenses
Là tu m'as bien fait rire...
LukeLaBulle a écrit :La conclusion évidente est que l'endettement n'est pas la cause de la crise, mais bien sa conséquence, son symptôme.
TOK ZOT !

vpl
~~+
~~+
Messages : 9904
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Emprunts toxique des communes

#9 Message par vpl » 20 janv. 2015, 14:39

Suricate a écrit :
Les taux d’intérêts explosent - Par exemple, au moment où nous écrivons ces lignes, le taux d’intérêt d’un contrat de la communauté d’agglomération de Chartres métropole passe de 21,9 % avec un franc suisse à 1,2 euro à 44,20 % avec un franc suisse à 1 euro, quand celui de la ville de Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique) bondit de 16,50 % à 28,79 % et celui du Syndicat intercommunal pour la destruction des résidus urbains (SIDRU), basé à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) explose littéralement de 38,31 % à 65,61 %.
Rien que les taux d'origine sont proprement hallucinants. Et j'imagine qu'on est pas sur du découvert bancaire à court terme mais bien sur des taux long terme finançant des investissements.
Ce ne sont pas les taux originels, qui étaient en dessous du marché "classique", mais qui ont depuis bien remonté.
Sinon c'est évidemment de la faute des gars qui ont signé sans comprendre, mais je ne vois pas sur quelle base il faudrait exonérer les banques qui ont proposé ces saloperies. "oui mémé vous avez ouvert à un faux policier qui vous a volé toutes vos économies, mais vous deviez deviner que c'était un faux policier !".
En prison les margoulins !

Sur des prêts de ce genre, qu'est-ce qui justifie que les taux bougent encore aussi violemment des années après la signature : les banques n'ont pas couverts ces prêts pas des systèmes déjà clôts ? Elle bricolent mois après mois des montages à base de monnaies qui partent dans tous les sens pour couvrir les prêts accordés en 2007 ??? :shock:

Avatar du membre
Pokesden
Messages : 819
Enregistré le : 01 févr. 2012, 15:54

Re: Emprunts toxique des communes

#10 Message par Pokesden » 20 janv. 2015, 15:48

vpl a écrit :qu'est-ce qui justifie que les taux bougent encore aussi violemment
ce n'est pas le taux qui bouge violemment c'est le principal... exprimé en €. En FrS il est fixe. 8)
Evidemment quand tu compares au capital emprunté au départ exprimé en € et le remboursement actuel exprimé en €...
Tu te retrouves avec un équivalent taux à 30%... :lol:
LukeLaBulle a écrit :La conclusion évidente est que l'endettement n'est pas la cause de la crise, mais bien sa conséquence, son symptôme.
TOK ZOT !

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 16319
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Emprunts toxique des communes

#11 Message par wasabi » 20 janv. 2015, 15:54

En parlant d'emprunt "toxique" vu que la file adhoc est fermée :

http://sport24.lefigaro.fr/le-scan-spor ... tor=AL-201
Le stade Mane-Garrincha de Brasilia, où s'était disputé France-Nigéria durant la Coupe du monde, devra être payé durant 1000 ans par les contribuables brésiliens
Au fait la prochaine coupe d'Europe, elle est prévue où ? :twisted:
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12543
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Emprunts toxique des communes

#12 Message par Suricate » 20 janv. 2015, 15:57

Le stade Mane-Garrincha de Brasilia, où s'était disputé France-Nigéria durant la Coupe du monde, devra être payé durant 1000 ans par les contribuables brésiliens
Rénové dans 20 ans, rasé dans 50 ans.
Ne resteront que les dettes.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 16319
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Emprunts toxique des communes

#13 Message par wasabi » 20 janv. 2015, 16:00

Suricate a écrit : Rénové dans 20 ans, rasé dans 50 ans.
Ne resteront que les dettes.
C'est le concept des finances du socialisme : Empruntons pour les dépenses courantes et appelons ça investissement pour l'avenir.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

vpl
~~+
~~+
Messages : 9904
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Emprunts toxique des communes

#14 Message par vpl » 20 janv. 2015, 16:21

Un stade c'est les dépenses courantes ?

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12543
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Emprunts toxique des communes

#15 Message par Suricate » 20 janv. 2015, 16:27

Ça passe avant le logement et l'alimentation pour un grand nombre de brésiliens.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 16319
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Emprunts toxique des communes

#16 Message par wasabi » 20 janv. 2015, 17:50

vpl a écrit :Un stade c'est les dépenses courantes ?
C'est pas un investissement, il n'y a pas de notion de retour sur investissement vu qu'il faudra un millénaire en théorie pour le payer et que l'ouvrage sera mort avant. C'est un bien de consommation qui sera consommé en quelque décennies.

Au sens strict c'est un investissement, mais je trouve que ce n'est pas dans l'esprit.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 28608
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Emprunts toxique des communes

#17 Message par ignatius » 20 janv. 2015, 20:35

Suricate a écrit :
Le stade Mane-Garrincha de Brasilia, où s'était disputé France-Nigéria durant la Coupe du monde, devra être payé durant 1000 ans par les contribuables brésiliens
Rénové dans 20 ans, rasé dans 50 ans.
Ne resteront que les dettes.
oui mais ils auront eu la joie de voir le but de Paul Pogba.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 7114
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Emprunts toxique des communes

#18 Message par pimono » 21 janv. 2015, 04:34

Le seul problème, c'est les élus locaux qui s'engagent sans lire ce à quoi ils s'engagent et souscrivent des produits sans les comprendre !
La faute est pleine pour les souscripteurs de ces crédits.


La seule chose que je vois de toxique, c'est ces élus qui gaspillent l'argent des autres n'importe comment et qui s'inquiètent que quand ils n'ont plus de sous à gaspiller.

Ramsès II
Messages : 181
Enregistré le : 05 févr. 2011, 23:17

Re: Emprunts toxique des communes

#19 Message par Ramsès II » 21 janv. 2015, 08:07

...
Modifié en dernier par Ramsès II le 29 août 2015, 13:42, modifié 1 fois.
--
ignorés : pimono, vpl, libertycom, Gaucho.

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12543
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Emprunts toxique des communes

#20 Message par Suricate » 21 janv. 2015, 08:13

Pourquoi laisser les collectivités traiter directement avec les banques ?

Pourquoi ne pas profiter de la puissance de l’État pour décrocher des prêts plus sûrs ?

Ces emprunts toxiques auraient dus être swappés ou débouclés (à défaut de n'avoir jamais été souscrits) il y a bien longtemps.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 7114
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Emprunts toxique des communes

#21 Message par pimono » 21 janv. 2015, 09:25

...Parce que la France est en mode "dépouille" depuis 40 ans !
Les politiques c'est les premières à être conscient que la seule chose à faire, c'est de s'en mettre plein les poches et se casser quand il n'y aura plus rien à pomper, et laisser tous ces imbéciles de cas sociaux , retraités et fonctionnaires continuer à partouzer avec les restes.

Il n'y a pas d'homme politique responsable, et sérieux en France.

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12543
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Emprunts toxique des communes

#22 Message par Suricate » 21 janv. 2015, 09:27

pimono a écrit :Il n'y a pas d'homme politique responsable, et sérieux en France.
Et des femmes ?

Avatar du membre
Praséodyme
+
+
Messages : 2992
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Emprunts toxique des communes

#23 Message par Praséodyme » 21 janv. 2015, 11:51

pimono a écrit :Il n'y a pas d'homme politique responsable, et sérieux en France.
Il y en a des sérieux, mais en général ils n'accèdent pas aux responsabilités.

Il faut s'attendre à une explosion des impôts locaux dans les communes concernées ?
Ce serait une raison de plus de rester locataire.

Indécis
~~+
~~+
Messages : 7606
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Emprunts toxique des communes

#24 Message par Indécis » 21 janv. 2015, 13:33

pimono a écrit :Le seul problème, c'est les élus locaux qui s'engagent sans lire ce à quoi ils s'engagent et souscrivent des produits sans les comprendre !
La faute est pleine pour les souscripteurs de ces crédits.


La seule chose que je vois de toxique, c'est ces élus qui gaspillent l'argent des autres n'importe comment et qui s'inquiètent que quand ils n'ont plus de sous à gaspiller.
C'est même encore pire :
http://www.contrepoints.org/2012/12/19/ ... oliticiens

"L’argument des maires qui ont tous, d’une façon ou d’une autre, contracté ce genre de prêts, est que la complexité des prêts ne leur permettait pas de comprendre dans quel terrible piège ils venaient de se fourrer.

La lecture du contrat ne laisse pourtant aucun doute : nos élus sont de parfaits incompétents, la règle de trois et la lecture d’une clause contractuelle est complètement hors de leur portée.
Qu’ils soient à ce genre de poste ne cesse alors d’étonner. Pour preuve, voici la façon dont le contrat Dexia est ici rédigé : ...

Comme on le voit, il n’y a là aucune formule magique, aucune complexité hors de portée du maire normalement constitué. Certes, il faut avoir une idée de ce qu’est l’EURIBOR à 3 mois, mais n’importe quel conseiller bancaire peut expliquer ça de façon simple. Certes, il faut aussi comprendre une condition Si / alors / Sinon ; et c’est ça qui semble poser un grave problème à nos élus puisque c’est là-dedans que se situe le petit grain de sable qui transforme le prêt à taux fixe ridicule (1.31%, belle perf, les gars) en bombe à retardement.

En effet, au moment de la signature, le cours de change entre le Franc Suisse et l’Euro se situe autour de 1.5 CHF par euro, ce qui veut dire que c’est la première branche de l’alternative qui s’applique. Autrement dit, vu en 2006, le taux de la période de 2009 à 2026 sera de l’Euribor 3 mois, moins 0.90% ; tout va donc très bien (encore qu’en 2006, l’Euribor 3 mois a évolué entre 2.48 et 3.73% ce qui laissait supposer, déjà, que le prêt était assis sur une base assez fluctuante.) Dans le même temps, l’Euro tendait à se raffermir face au Franc suisse. Tout baignait.

Cependant, n’importe qui est capable de faire un vague calcul hypothétique. Que se passe-t-il si, par un furieux hasard, le Franc Suisse se renchérit un peu ? Dans ce cas, c’est la seconde formule qui s’applique. Et là, tout de suite, cela devient rigolo comme tout : pour un taux de change à 1.40, on ne retranche plus que 0,19% à l’Euribor, une partie des 0.90% de retrait ayant été gobé par la hausse du Franc Suisse. À 1.36 CHF par Euro, l’Euribor 3 mois doit être augmenté de 1.31% … Et le taux grimpe ensuite très très vite. Et ce, toujours en imaginant un Euribor calme.

Si à 1.42 CHF par EUR, et avec un Euribor de 3.72 (comme il l’était fin 2006), le taux appliqué est de 2.82%, il en sera différemment avec un taux de change qui s’effondre. Même en conservant un Euribor très stable, on s’aperçoit que le taux appliqué grimpe très vite ; à 1.32 CHF par EUR, le taux est déjà à 6.61% ; pour 1.21 CHF par EUR, comme actuellement, le taux appliqué dans ce contrat grimpe à 11.50% (oui, oui, vous avez bien lu, pas loin de dix fois le taux fixe de la période rose). Or, absolument rien n’indiquait que le cours de change entre le Franc Suisse et l’Euro serait constant sur les trente (oui, trente) années à venir (durée totale du prêt), et rien non plus n’indiquait que celui de l’Euribor le serait aussi.


Notez que tout ces calculs sont faisable avec une calculette d’écolier, et qu’un peu de lecture suffit pour comprendre le fonctionnement du prêt. Au pire, le maire désemparé et pas du tout à l’aise avec Excel pourra se faire épauler d’un joyeux fonctionnaire de l’administration fiscale, après tout, ils sont là pour ça. Même un avocat fiscaliste à 500€ de l’heure (!!) serait rentable puisqu’il évitera de faire une bourde à plusieurs millions en épluchant le contrat et en montrant, petit graphique à l’appui, ce à quoi mènent le carry-trade ainsi proposé.

Et enfin, même sans calculette, même sans l’aide du fisc local, même sans tableur, même sans fiscaliste chevronné, qu’est-ce qui empêchait le maire de demander à son banquier de présenter un échéancier différent de celui qui fut présenté, avec des hypothèses moins roses comme, par exemple, un Euribor défavorable, un taux de change défavorable, ou les deux ? Quelle compulsion étrange a poussé tant de responsables de collectivités territoriales, tant de maires, tant d’élus locaux à signer ainsi des contrats qu’ils trouvaient illisibles et dont le risque, s’il ne leur sautait pas aux yeux, était pourtant facile à trouver ?

En réalité, la réponse à cette question est fort simple : les maires n’ont absolument rien à faire des finances de leur ville. Ceux qui ont signé les prêts et pleurnichent maintenant de leur situation lamentable sont, de loin, les plus à blâmer. Ceux qui héritent de la situation précédente nous font maintenant le refrain de l’outragé pris dans l’engrenage impossible, mais sont fort contents d’avoir été élus, autrement dit veulent bien de la charge et des honneurs et bénéfices qui y sont attachés sans supporter le nettoyage des écuries qu’Augias a laissé pour eux. De ce point de vue, ils ne sont pas différents des gouvernements qui se sont succédé en France et ont tous, à un moment ou un autre, rejeté la faute d’un endettement national monstrueux sur le dos du prédécesseur perdant. Dans tous les cas, la responsabilité attachée à la charge … Connaît pas !

Et c’est là le cœur du problème : dès que les agglomérations, les villes, les collectivités deviennent importantes, cette responsabilité qui devrait faire fuir les hommes sans courage semble s’évaporer et laisser alors libre champ aux escrocs, pleurnicheurs, baltringues et aigrefins divers qu’on récolte dans notre vie politique de tous les jours. Regardez-les, ces tristes filous, qui se présentent aux élections, acceptent volontiers l’indemnité, la voiture avec chauffeur, les conseillers et les petits fours, mais s’écrient, vertu toute outragée, qu’on ne les avait pas mis au courant que ces méchants prêts avaient ruiné qui la ville, qui le département, qui le pays !

Au mieux, nous avons à faire à une belle brochette de crétins qui découvrent, la gueule enfarinée, un pays en faillite après tout le monde. Pourquoi les conserver à cette place, s’ils sont si mauvais ? Au pire, ils étaient au courant, voire ont participé, et ce sont des pillards que nous devons nous farcir."
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Avatar du membre
fabriceb
~~+
~~+
Messages : 12868
Enregistré le : 18 avr. 2006, 12:50
Localisation : 94

Re: Emprunts toxique des communes

#25 Message par fabriceb » 21 janv. 2015, 22:31

Du 01.08.2009 au 01.08.2026 : si un Euro vaut plus de 1.42 Francs Suisses, on appliquera « EURIBOR 3 Mois » – 0.90% et sinon, (« EURIBOR à 3 Mois » – 0.90%) + 0.5 x ((1.42 / taux de change CHF/EUR) – 1)
Si à 1.42 CHF par EUR, et avec un Euribor de 3.72 (comme il l’était fin 2006), le taux appliqué est de 2.82%, il en sera différemment avec un taux de change qui s’effondre. Même en conservant un Euribor très stable, on s’aperçoit que le taux appliqué grimpe très vite ; à 1.32 CHF par EUR, le taux est déjà à 6.61% ; pour 1.21 CHF par EUR, comme actuellement, le taux appliqué dans ce contrat grimpe à 11.50% (oui, oui, vous avez bien lu, pas loin de dix fois le taux fixe de la période rose).
Hum, je ne crois pas : pour 1,21 CHF par EUR, avec un EURIBOR à 3.72, j'ai plutot :
(3.72 - 0.90) + 0,5 x ((1.42 / 1.21) - 1) = 2,907%
Il me semble que, pour trouver 11,5%, il faut faire :
(3.72 - 0.90) + 50 x ((1.42 / 1.21) - 1) = 11,5%
Mais, à priori, c'est la première formule qui est dans le contrat de prêt (ou alors, le contrat est vraiment pas clair...)


Un taux de change à 1, ca donne : 2,82+0,21 = 3,03%
Le hic, c'est que, par rapport à un taux initial de 1,31%, ca fait toujours un sacré gap.
Modifié en dernier par fabriceb le 21 janv. 2015, 22:58, modifié 2 fois.
N'est pas mort ce qui à jamais dort,
Et dans les ères peut mourir même la Mort.

Avatar du membre
Purzelbäumen
Messages : 202
Enregistré le : 09 nov. 2014, 20:27
Localisation : 06, là où les jeunes ont 70 ans

Re: Emprunts toxique des communes

#26 Message par Purzelbäumen » 21 janv. 2015, 22:35

cashisking a écrit :Si ils étaient engagés sur leur argent ces élus n'auraient pas signé n'importe quoi.
Ils ont signé en échange d'une rétrocommission en argent liquide dans des valises.

Avatar du membre
Pokesden
Messages : 819
Enregistré le : 01 févr. 2012, 15:54

Re: Emprunts toxique des communes

#27 Message par Pokesden » 21 janv. 2015, 22:54

fabriceb a écrit :
Du 01.08.2009 au 01.08.2026 : si un Euro vaut plus de 1.42 Francs Suisses, on appliquera « EURIBOR 3 Mois » – 0.90% et sinon, (« EURIBOR à 3 Mois » – 0.90%) + 0.5 x ((1.42 / taux de change CHF/EUR) – 1)
Si à 1.42 CHF par EUR, et avec un Euribor de 3.72 (comme il l’était fin 2006), le taux appliqué est de 2.82%, il en sera différemment avec un taux de change qui s’effondre. Même en conservant un Euribor très stable, on s’aperçoit que le taux appliqué grimpe très vite ; à 1.32 CHF par EUR, le taux est déjà à 6.61% ; pour 1.21 CHF par EUR, comme actuellement, le taux appliqué dans ce contrat grimpe à 11.50% (oui, oui, vous avez bien lu, pas loin de dix fois le taux fixe de la période rose).
Hum, je ne crois pas : pour 1,21 CHF par EUR, avec un EURIBOR à 3.72, j'ai plutot :
(3.72 - 0.90) + 0,5 x ((1.42 / 1.21) - 1) = 2,907%

Il me semble que, pour trouver 11,5%, il faut faire une erreur sur la place de la parenthèse :
(3.72 - 0.90 + 0,5) x (1.42 / (1.21 - 1)) = 11,22%

Un taux de change à 1, ca donne : 2,82+0,21 = 3,03%
Le hic, c'est que, par rapport à un taux initial de 1,31%, ca fait toujours un sacré gap.
Ce n'est pas 0.50 c'est 50%... donc étant donné que ton 3.72 ce sont déjà des des pourcentages c'est 50 qu'il faut écrire et non 0.5... On additionne des pourcentages à des pourcentages...
Il faut être taré pour signer une telle cochonnerie...
0.055-0.90+(50*.42)=20,15%

Selon ce document le taux actuel doit être de 20.15%... Houla le mal aux fesses...
LukeLaBulle a écrit :La conclusion évidente est que l'endettement n'est pas la cause de la crise, mais bien sa conséquence, son symptôme.
TOK ZOT !

Avatar du membre
fabriceb
~~+
~~+
Messages : 12868
Enregistré le : 18 avr. 2006, 12:50
Localisation : 94

Re: Emprunts toxique des communes

#28 Message par fabriceb » 21 janv. 2015, 23:04

Pokesden a écrit :
fabriceb a écrit :
Du 01.08.2009 au 01.08.2026 : si un Euro vaut plus de 1.42 Francs Suisses, on appliquera « EURIBOR 3 Mois » – 0.90% et sinon, (« EURIBOR à 3 Mois » – 0.90%) + 0.5 x ((1.42 / taux de change CHF/EUR) – 1)
Si à 1.42 CHF par EUR, et avec un Euribor de 3.72 (comme il l’était fin 2006), le taux appliqué est de 2.82%, il en sera différemment avec un taux de change qui s’effondre. Même en conservant un Euribor très stable, on s’aperçoit que le taux appliqué grimpe très vite ; à 1.32 CHF par EUR, le taux est déjà à 6.61% ; pour 1.21 CHF par EUR, comme actuellement, le taux appliqué dans ce contrat grimpe à 11.50% (oui, oui, vous avez bien lu, pas loin de dix fois le taux fixe de la période rose).
Hum, je ne crois pas : pour 1,21 CHF par EUR, avec un EURIBOR à 3.72, j'ai plutot :
(3.72 - 0.90) + 0,5 x ((1.42 / 1.21) - 1) = 2,907%

Il me semble que, pour trouver 11,5%, il faut faire une erreur sur la place de la parenthèse :
(3.72 - 0.90 + 0,5) x (1.42 / (1.21 - 1)) = 11,22%

Un taux de change à 1, ca donne : 2,82+0,21 = 3,03%
Le hic, c'est que, par rapport à un taux initial de 1,31%, ca fait toujours un sacré gap.
Ce n'est pas 0.50 c'est 50%... donc étant donné que ton 3.72 ce sont déjà des des pourcentages c'est 50 qu'il faut écrire et non 0.5... On additionne des pourcentages à des pourcentages...
Il faut être taré pour signer une telle cochonnerie...
0.055-0.90+(50*.42)=20,15%

Selon ce document le taux actuel doit être de 20.15%... Houla le mal aux fesses...
Effectivement, l'article de contrepoint, que je prenais comme référence, est faux; en regardant dans le contrat d'origine (qui est dans le lien), ce qui est écrit est :
(« EURIBOR à 3 Mois » – 0.90%) + 50% ((1.42 / taux de change CHF/EUR) – 1)
ce qui est effectivement très différent de l'article de contrepoint qui écrit (ce qui n'a effectivement pas beaucoup de sens, un des termes étant en pourcentage, l'autre en absolu -ce qui ne se fait jamais pour un taux d'intérêt-) :
(« EURIBOR à 3 Mois » – 0.90%) + 0.5 x ((1.42 / taux de change CHF/EUR) – 1)

En même temps, ca indique aussi qu'on peut se faire avoir sur le libellé (le gars sur contrepoint était pourtant conscient du panneau).
N'est pas mort ce qui à jamais dort,
Et dans les ères peut mourir même la Mort.

Avatar du membre
Pokesden
Messages : 819
Enregistré le : 01 févr. 2012, 15:54

Re: Emprunts toxique des communes

#29 Message par Pokesden » 21 janv. 2015, 23:20

Il faut être fou pour signer un truc comme cela.
Il faut être taré pour être élu ?
Comme quoi les fous dangereux ne sont pas forcément où on croit...
Nous on les met aux manettes... :lol:


Et impossible de se faire avoir si on dispose du document original... Juste avant ce sont aussi des pourcentages... On additionne bien des chiffres qui sont sur la même base... C'est si c'est mentionné 0.5... Là oui il peut y avoir confusion on ne sait pas à quoi cela se rapporte... Le rédacteur a pris soin de mettre des pourcentages (l'unité) là ou ils devaient l'être...

Mon conseil à deuxballes aux islamistes. Subventionnez à donf les partis politiques français (PS, UMP, FN, etc...)... et surtout les guignols ... euh non les leaders actuels qu'ils appellent cela... Arrosez les de pognon... En 10 ans la France sera par terre. Les élus de ces patelins on fait plus de dégât au peuple français que toute l'armée allemande en cinq ans de guerre sur tout le territoire national de 1940 à 1944.
je serai curieux de connaître la valorisation des coûts induits suite aux attaques terroristes sur le territoire français (dégâts, pertes humaine, invalidité, coût de la protection, renseignements, etc...) exprimé en €uros depuis 2008 en comparaison des pertes suite à ces "contrats" ahurissants... A mon avis les djihadistes sont de petits joueurs... Les vrais kamikaze frappadingues sont dans nos mairies, ministères, préfeectures, sénat, assemblée, etc...
LukeLaBulle a écrit :La conclusion évidente est que l'endettement n'est pas la cause de la crise, mais bien sa conséquence, son symptôme.
TOK ZOT !

Avatar du membre
henda
-++
-++
Messages : 4590
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Emprunts toxique des communes

#30 Message par henda » 22 janv. 2015, 07:10

Pokesden a écrit :Mon conseil à deuxballes aux islamistes. Subventionnez à donf les partis politiques français (PS, UMP, FN, etc...)...
Peuvent pas, ils sont contre l'usure.

Avatar du membre
Pokesden
Messages : 819
Enregistré le : 01 févr. 2012, 15:54

Re: Emprunts toxique des communes

#31 Message par Pokesden » 22 janv. 2015, 12:42

J'espère que le QE de Draghi va être phénoménal... Le franc Suisse devrait encore monter... Les QE vont faire beaucoup de bien à l'économie dans ces communes...
Il devraient bien le sentir passer le QE. On est dirigé par des tarés. Et à la BCE ce ne sont pas les derniers.
Sont-ils seulement au courant que toutes nos communes sont plombées par leurs conneries qui font fluctuer le cours des monnaies ?
LukeLaBulle a écrit :La conclusion évidente est que l'endettement n'est pas la cause de la crise, mais bien sa conséquence, son symptôme.
TOK ZOT !

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12543
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Emprunts toxique des communes

#32 Message par Suricate » 22 janv. 2015, 13:10

Pokesden a écrit :Sont-ils seulement au courant que toutes nos communes sont plombées par leurs conneries qui font fluctuer le cours des monnaies ?
Dommage collatéral. TINA.

Avatar du membre
YoppY
~~+
~~+
Messages : 11574
Enregistré le : 01 avr. 2009, 16:06

Re: Emprunts toxique des communes

#33 Message par YoppY » 23 janv. 2015, 17:38

Exemple concret d'une petite station balnéaire de mon littoral normand : http://www.caen.maville.com/actu/actude ... 8_actu.Htm
Au nord de Caen, la commune de Saint-Aubin-sur-Mer avait souscrit en 2008 un prêt à taux variable non plafonné et indexé sur la parité franc-suisse. Avec la hausse de la monnaie helvétique la commune ne sait plus comment faire pour rembourser.
« Nous ne savons plus comment faire. Nous allons devoir rembourser des intérêts annuels d’emprunt exorbitants. Ils étaient de 3,8 % en 2008 et vont passer à 24,8 % avec la hausse du franc suisse », s’affole le nouveau maire de la commune, Jean-Paul Ducoulombier.
Tout commence en 2008. Le maire de l’époque, Pierre Letellier, et les conseillers municipaux contractent un prêt à taux variable non plafonné d’1,8 million d’euros, indexé sur la parité franc-suisse.
Seulement voilà, si en 2008 les recettes de la commune sont plutôt florissantes, ce n’est plus le cas désormais. Les recettes du casino, dont une partie est reversée à la ville ont chuté : « Elles sont passées de 550 000 € en 2008 à 250 000 € actuellement », reprend le maire adjoint chargé des finances qui ajoute : « Rien que la hausse depuis jeudi va nous coûter 12 % de notre budget de fonctionnement qui est de 2,8 millions d’euros ».À cela s’ajoute la baisse des dotations d’État, « moins 50 000 € pour 2015 et le coût de l’aménagement du temps scolaire : 45 000 €. Et nous avec la hausse du franc suisse, nous allons en 2015 devoir payer 430 000 € d’intérêts d’emprunt. »
Si la commune souhaite rembourser son prêt avant échéance « le capital restant dû étant de 1,7 million d’€, nous devons payer 2 millions d’euros de pénalités. Mais avec la hausse du franc suisse, cela pourrait grimper à 4 millions d’euros. Tout cumulé, cela veut dire que nous aurions à rembourser 6,2 millions d’euros », désespère le maire
Et forcément :
Saint-Aubin a peu de solutions pour s’en sortir. « Nous devons trouver des recettes sinon nous ne pouvons plus rien prévoir sur la commune. Et tout ce que nous avions promis dans notre programme est suspendu ».

Sauf celle d’augmenter les impôts ? « Oui la question se pose. Et nous allons en discuter avec les habitants en organisant une réunion publique pour les informer de la situation ».
Avant d'acheter, pensez à regarder si les communes que vous ciblez ont fait joujou avec ces emprunts, même si ce sont des petites communes. Parce que dans ces communes qui ont emprunté des sommes énormes par rapport à leur budget de fonctionnement, n'auront certainement pas d'autre choix de faire exploser les taxes locales dans les prochaines années pour limiter la casse.. ^^

Avatar du membre
davivd
~~+
~~+
Messages : 5648
Enregistré le : 05 oct. 2007, 15:24

Re: Emprunts toxique des communes

#34 Message par davivd » 23 janv. 2015, 17:58

Juste comme ça, à un moment le CHF est passé de 1.6 à 1.2, ils ont commencé à être dans le pétrin.
Qu'est ce qui les empêchaient de faire racheter leur prêt en chf contre un prêt en euro, hormis qu'il allait prendre un ou deux pour cent d'intérêt en plus?
Ils avaient la possibilité de limiter la casse, ils ne l'ont pas fait et on va payer pour ça.
A un moment donné, il va sérieusement falloir penser à faire en sorte que la loi responsabilise les élus et que s'ils ruinent la commune, ils soient pénalisés fortement pour ça.
"car la nuit est sombre et pleine de terreurs"

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 32294
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Emprunts toxique des communes

#35 Message par Pi-r2 » 23 janv. 2015, 18:05

je trouve les pénalités de remboursement anticipé hallucinantes.
Cette partie là devrait être négociable "à l'amiable" (ie c'est ça ou on envoie les chars), on rembourse le principal plus les intérêts sur 1 an ou 6 mois et basta. Je ne comprends pas comment on peut signer des clauses comme ça.
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

lolio
+
+
Messages : 2935
Enregistré le : 14 avr. 2010, 17:42

Re: Emprunts toxique des communes

#36 Message par lolio » 23 janv. 2015, 18:10

(Ils) contractent un prêt à taux variable non plafonné
haaa au secours !!!! :o !!!!! Comment peut on signer pour une horreur pareil ? Soit on sait ce qu'on signe et c'est impardonnable soit on sait pas ce qu'on signe et ... c'est impardonnable.
Ben92 a écrit :et +0.2% dans le 92 aussi.
Vu les conditions de crédit exceptionnelles je me demande pourquoi ça n'augmente pas davantage...

squamata
Messages : 1328
Enregistré le : 01 mars 2011, 22:09

Re: Emprunts toxique des communes

#37 Message par squamata » 23 janv. 2015, 18:23

YoppY a écrit : Avant d'acheter, pensez à regarder si les communes que vous ciblez ont fait joujou avec ces emprunts, même si ce sont des petites communes. Parce que dans ces communes qui ont emprunté des sommes énormes par rapport à leur budget de fonctionnement, n'auront certainement pas d'autre choix de faire exploser les taxes locales dans les prochaines années pour limiter la casse.. ^^
En 2010, nous vivions dans une commune, en location, qui avait ce genre d'emprunt ( contre une belle mairie toute neuf, mais aucun commerce ). Dans un des bulletins municipaux, il y avait un mot du maire qui s'excusait de devoir augmenter les impôts à cause de cela.
Ils ont ouvert du foncier un peu n'importe comment pour ramener des sous.

On a acheté en 2011 dans une commune faiblement endetté ( j'avais prit le soin de vérifier avant ).

Je suis élu depuis avril 2013, donc pas spécialement d’expériences représentatives et significatives. Mais de ce que j'ai vu,c'est qu'il est difficile de voir une arnaque quand elle se présente devant toi.
Il y a la règle des 3 devis à suivre et en fonction du comptable de la mairie/collectivité, tu as 3 devis de ce qui se fait en ce moment et il parle d'euribor pour rassurer les elus mais personne ne comprend rien et acquiesce, enfin c'est une histoire de confiance et responsabilités communes.

Les conseils municipaux sont publiques, vous pouvez y intervenir si c'est à l'ordre du jour. Mais souvent, les séances avec les comptables sont privés donc il faut poser la question a l’élu qui vous représente. Il faut etre très alerte sur ce qui ce passe dans votre commune pour y intervenir, tout est très lent à venir mais les décisions sont prises dans l'urgence, c'est vraiment dommage.

Durant les séances privées, le mec de la compta fait son exposé de financement. Tu le vois, il a les yeux qui brillent quand il parle de son boulot ( dans le sens, il aime ce qu'il fait et le notre ne parait pas mauvais ) ça en devient vite chiant même si tu aimes les chiffres.
Il a son propre jargon et l'utilise comme une évidence et cela saoul 80% du conseil au bout de 20min alors qu'il en est qu'aux subventions publics mais il y a pas mal de paperasse, genre devis avant une date relativement courte, tjrs dans l'urgence car dans 2 mois on est pas sur que la subvention soit là !

En général, c'est des montages classique pour une municipalité à base de crédit de trésorerie en fonction du déblocage des subventions et d'un crédit long terme avec gestion de l'amortissement. Aucun élu n'a le contrat dans les mains, sauf le maire qui signe.

Il y avait une formation "budget" pour les élus dans ma collectivité, mais trop peu d’élus se sont inscrit donc formation annulée. On était que 3 personnes (sur 150 élus) à la formation pour 16 000 habitants . Il en fallait au moins 8.
Dommage pour moi, en attentant j'ai le droit de poser des questions au chef de la compta.
Modifié en dernier par squamata le 25 janv. 2015, 21:58, modifié 1 fois.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 7114
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Emprunts toxique des communes

#38 Message par pimono » 23 janv. 2015, 18:42

Purzelbäumen a écrit :
cashisking a écrit :Si ils étaient engagés sur leur argent ces élus n'auraient pas signé n'importe quoi.
Ils ont signé en échange d'une rétrocommission en argent liquide dans des valises.

c'est pas bête comme suggestion.
après tout, monsieur Kahuzac aussi semblait avoir des sous mystérieusement acquis et dissimulés.

Répondre