Pétrole : la demande mondiale en chute libre

Discussions et articles de presse relatif à l'économie et à la finance personnelle comme générale.
Message
Auteur
Avatar du membre
nogelan
Messages : 1220
Enregistré le : 20 août 2009, 12:44
Localisation : Bordeaux

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#101 Message par nogelan » 22 avr. 2020, 11:49

EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 11:36
Gpzzzz a écrit :
22 avr. 2020, 06:38
Gpzzzz a écrit :
21 avr. 2020, 20:27
On est passé sous les 6$ ce soir en flash krach. La on est remonté sur les 13 pour le contrat juin..
Alors les pronos il passera a 0 dans combien de jours ?
Ce matin :
WTI a 11$
Brent a 16$
Ça continue de chuter..
Ca remontera en flèche avec la reprise. Ces prix là ne sont pas "normaux".
Le son du canon...
- Athée ascendant Agnostique -
"Réveillez vous, ne vous laissez pas posséder par vos idées" »

Sea Shepherd :
« Il vient une heure où protester ne suffit plus, après la philosophie, il faut l’action. »
Victor Hugo

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21458
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#102 Message par EmileZola » 22 avr. 2020, 11:52

nogelan a écrit :
22 avr. 2020, 11:49
EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 11:36
Gpzzzz a écrit :
22 avr. 2020, 06:38
Gpzzzz a écrit :
21 avr. 2020, 20:27
On est passé sous les 6$ ce soir en flash krach. La on est remonté sur les 13 pour le contrat juin..
Alors les pronos il passera a 0 dans combien de jours ?
Ce matin :
WTI a 11$
Brent a 16$
Ça continue de chuter..
Ca remontera en flèche avec la reprise. Ces prix là ne sont pas "normaux".
Le son du canon...
Oui, ce n'est pas stupide d'investir sur le pétrole aujourd'hui. En rentrant en plusieurs fois.
Ca peut faire x3 ou x4 dans 3 mois.

supermascotte
Messages : 426
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#103 Message par supermascotte » 22 avr. 2020, 11:58

EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 11:52
nogelan a écrit :
22 avr. 2020, 11:49
EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 11:36
Gpzzzz a écrit :
22 avr. 2020, 06:38


Ce matin :
WTI a 11$
Brent a 16$
Ça continue de chuter..
Ca remontera en flèche avec la reprise. Ces prix là ne sont pas "normaux".
Le son du canon...
Oui, ce n'est pas stupide d'investir sur le pétrole aujourd'hui. En rentrant en plusieurs fois.
Ca peut faire x3 ou x4 dans 3 mois.
:lol: c'est un bon conseil d'investir dans le pétrole avec une offre qui va rester encore assez durablement bien supérieure à la demande et le risque que le pétrole repasse d'ici peu en territoire négatif.

Korn
-+
-+
Messages : 1826
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#104 Message par Korn » 22 avr. 2020, 12:00

EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 11:52
nogelan a écrit :
22 avr. 2020, 11:49
EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 11:36
Gpzzzz a écrit :
22 avr. 2020, 06:38


Ce matin :
WTI a 11$
Brent a 16$
Ça continue de chuter..
Ca remontera en flèche avec la reprise. Ces prix là ne sont pas "normaux".
Le son du canon...
Oui, ce n'est pas stupide d'investir sur le pétrole aujourd'hui. En rentrant en plusieurs fois.
Ca peut faire x3 ou x4 dans 3 mois.
Sur quel support? Parce que le rique d'être rincé est énorme sur les échéances.

Les para tiennent leurs supports et rebondissent dessus aujourd'hui : VK et Rubis notamment.

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21458
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#105 Message par EmileZola » 22 avr. 2020, 12:04

supermascotte a écrit :
22 avr. 2020, 11:58
EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 11:52
nogelan a écrit :
22 avr. 2020, 11:49
EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 11:36


Ca remontera en flèche avec la reprise. Ces prix là ne sont pas "normaux".
Le son du canon...
Oui, ce n'est pas stupide d'investir sur le pétrole aujourd'hui. En rentrant en plusieurs fois.
Ca peut faire x3 ou x4 dans 3 mois.
:lol: c'est un bon conseil d'investir dans le pétrole avec une offre qui va rester encore assez durablement bien supérieure à la demande et le risque que le pétrole repasse d'ici peu en territoire négatif.
Tu préférais acheter 5 fois plus cher il y a quelques mois ?
Non, il faut acheter au son du canon. Ca paye souvent.

Le pétrole ne peut pas rester durablement à 10$, c'est une anomalie historique. Dès que la demande va reprendre, ça va faire x3. Vous pouvez quoter !

Note : je n'achète pas, ce n'est pas ma stratégie.

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21458
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#106 Message par EmileZola » 22 avr. 2020, 12:05

Korn a écrit :
22 avr. 2020, 12:00
EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 11:52
nogelan a écrit :
22 avr. 2020, 11:49
EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 11:36


Ca remontera en flèche avec la reprise. Ces prix là ne sont pas "normaux".
Le son du canon...
Oui, ce n'est pas stupide d'investir sur le pétrole aujourd'hui. En rentrant en plusieurs fois.
Ca peut faire x3 ou x4 dans 3 mois.
Sur quel support? Parce que le rique d'être rincé est énorme sur les échéances.

Les para tiennent leurs supports et rebondissent dessus aujourd'hui : VK et Rubis notamment.
Un simple tracker sur le Brent.

supermascotte
Messages : 426
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#107 Message par supermascotte » 22 avr. 2020, 12:26

EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 12:04
supermascotte a écrit :
22 avr. 2020, 11:58
EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 11:52
nogelan a écrit :
22 avr. 2020, 11:49

Le son du canon...
Oui, ce n'est pas stupide d'investir sur le pétrole aujourd'hui. En rentrant en plusieurs fois.
Ca peut faire x3 ou x4 dans 3 mois.
:lol: c'est un bon conseil d'investir dans le pétrole avec une offre qui va rester encore assez durablement bien supérieure à la demande et le risque que le pétrole repasse d'ici peu en territoire négatif.
Tu préférais acheter 5 fois plus cher il y a quelques mois ?
Non, il faut acheter au son du canon. Ca paye souvent.

Le pétrole ne peut pas rester durablement à 10$, c'est une anomalie historique. Dès que la demande va reprendre, ça va faire x3. Vous pouvez quoter !

Note : je n'achète pas, ce n'est pas ma stratégie.
Non mais bien sûr que ça ne va pas rester eternellement au-dessous de 10$. Mais ça peut le rester durablement parce que l'économie ne repart pas ou lentement et que de toute façon les capacités de stockage sont full.

Pire ça peut repasser en négatif avec les conséquences désastreuses que ça peut avoir.

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21458
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#108 Message par EmileZola » 22 avr. 2020, 12:28

Bien sûr ça peut descendre plus. C'est pour cela qu'il faut acheter en plusieurs fois.
Et ce n'est pas garanti hein. Comme le dividende d'URW ! :mrgreen:

Korn
-+
-+
Messages : 1826
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#109 Message par Korn » 22 avr. 2020, 12:31

EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 12:05
Korn a écrit :
22 avr. 2020, 12:00
EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 11:52
nogelan a écrit :
22 avr. 2020, 11:49

Le son du canon...
Oui, ce n'est pas stupide d'investir sur le pétrole aujourd'hui. En rentrant en plusieurs fois.
Ca peut faire x3 ou x4 dans 3 mois.
Sur quel support? Parce que le rique d'être rincé est énorme sur les échéances.

Les para tiennent leurs supports et rebondissent dessus aujourd'hui : VK et Rubis notamment.
Un simple tracker sur le Brent.

Tout le monde cherche en moment et ce n'est pas si simple. En gros, ça n'existe pas.
Si quelqu'un connaît un tracker qui réplique le cours du Brent, je suis preneur.

Avatar du membre
nogelan
Messages : 1220
Enregistré le : 20 août 2009, 12:44
Localisation : Bordeaux

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#110 Message par nogelan » 22 avr. 2020, 15:36

Korn a écrit :
22 avr. 2020, 12:31
EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 12:05
Korn a écrit :
22 avr. 2020, 12:00
EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 11:52

Oui, ce n'est pas stupide d'investir sur le pétrole aujourd'hui. En rentrant en plusieurs fois.
Ca peut faire x3 ou x4 dans 3 mois.
Sur quel support? Parce que le rique d'être rincé est énorme sur les échéances.

Les para tiennent leurs supports et rebondissent dessus aujourd'hui : VK et Rubis notamment.
Un simple tracker sur le Brent.

Tout le monde cherche en moment et ce n'est pas si simple. En gros, ça n'existe pas.
Si quelqu'un connaît un tracker qui réplique le cours du Brent, je suis preneur.
Je suis un fond "Energie" avec BNP ENERGIE EUROPE
- Athée ascendant Agnostique -
"Réveillez vous, ne vous laissez pas posséder par vos idées" »

Sea Shepherd :
« Il vient une heure où protester ne suffit plus, après la philosophie, il faut l’action. »
Victor Hugo

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 30954
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#111 Message par Gpzzzz » 22 avr. 2020, 21:03

EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 11:52
nogelan a écrit :
22 avr. 2020, 11:49
EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 11:36
Gpzzzz a écrit :
22 avr. 2020, 06:38


Ce matin :
WTI a 11$
Brent a 16$
Ça continue de chuter..
Ca remontera en flèche avec la reprise. Ces prix là ne sont pas "normaux".
Le son du canon...
Oui, ce n'est pas stupide d'investir sur le pétrole aujourd'hui. En rentrant en plusieurs fois.
Ca peut faire x3 ou x4 dans 3 mois.
Ça peut surtout passer sous 0 !

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21458
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#112 Message par EmileZola » 22 avr. 2020, 21:09

Le Brent ?
Si ça arrive tu ne vends pas, tu en rachètes.

+6% aujourd'hui le Brent.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 30954
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#113 Message par Gpzzzz » 22 avr. 2020, 21:29

Si le WTI s effondre le Brent suivra la tendance.. les raffineries sont des mastodontes mondialisés. Ils ne vont pas payer 20 ce qu'ils peuvent avoir à 2 ! :lol:
De toute façon la conso en Europe va être effondrée pendant au moins 6mois.. il y a le temps pour voir arriver les tankers de brut

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21458
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#114 Message par EmileZola » 22 avr. 2020, 21:45

6 mois ?
Peu probable.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 30954
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#115 Message par Gpzzzz » 22 avr. 2020, 21:50

EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 21:45
6 mois ?
Peu probable.
Le 11 mai ça fera déjà 2 mois.. 6mois ça nous emmène mi septembre..
L'été c est une grosse période de conso de carburant notamment..
la vu que les déplacements entre régions vont être contrôlés (dixit Macron) et que certains n auront pas de pognon ou plus de vacances, même si la conso repart on sera très loin des niveaux habituels.. pareil pour les avions ce sera encore qu'à 20% de la normale...
Niveau BTP ça va repartir gentiment mais l été c est toujours une période creuse pas de raison que ça reprenne en V.
Nan je vois pas de vrai redemarrage avant septembre perso.. et encore ça va dépendre d une possible nouvelle vague..

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21458
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#116 Message par EmileZola » 22 avr. 2020, 21:53

Les décisions de M.acron et la situation de la France n'ont pas beaucoup d'influence sur le Brent.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 30954
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#117 Message par Gpzzzz » 22 avr. 2020, 21:59

EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 21:53
Les décisions de M.acron et la situation de la France n'ont pas beaucoup d'influence sur le Brent.
Ce qui va se passer en France va se passer partout en Europe...
Y aura pas de français en Espagne cet été, ni d allemands sur la côte d' Azur... y aura pas de belge et de néerlandais dans les campings de la côte atlantique..
Bref y aura presque pas de déplacement.. chacun chez soi.. la conso de carburant va rester a des niveaux ridicules tout l été..
Après l Industrie va un peu repartir mais bon ça va prendre du temps, bien plus que 4mois ! Bref pendant 4mois on va pas savoir quoi en foutre de ce pétrole !

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21458
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#118 Message par EmileZola » 22 avr. 2020, 22:02

Ca va redémarrer vite. Beaucoup de pays sortent déjà du confinement.
Et si ça ne suffit pas, les producteurs (hors WTI) réduiront l'offre pour doper le cours. Ils ne laisseront jamais le pétrole passer négatif. C'est un délire.

Je le répète, les cours actuels sont une anomalie historique qui ne durera pas.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 30954
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#119 Message par Gpzzzz » 22 avr. 2020, 22:08

EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 22:02
Ca va redémarrer vite. Beaucoup de pays sortent déjà du confinement.
Et si ça ne suffit pas, les producteurs (hors WTI) réduiront l'offre pour doper le cours. Ils ne laisseront jamais le pétrole passer négatif. C'est un délire.

Je le répète, les cours actuels sont une anomalie historique qui ne durera pas.
Nan ce sont les cours des années 90.. entre 10 et 20 balles le barril...

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21458
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#120 Message par EmileZola » 22 avr. 2020, 22:14

Gpzzzz a écrit :
22 avr. 2020, 22:08
EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 22:02
Ca va redémarrer vite. Beaucoup de pays sortent déjà du confinement.
Et si ça ne suffit pas, les producteurs (hors WTI) réduiront l'offre pour doper le cours. Ils ne laisseront jamais le pétrole passer négatif. C'est un délire.

Je le répète, les cours actuels sont une anomalie historique qui ne durera pas.
Nan ce sont les cours des années 90.. entre 10 et 20 balles le barril...
Faut rajouter l'inflation, soit +60%.

Et c'est plutôt un creux autour de 20 $ les années 90.

Image

Korn
-+
-+
Messages : 1826
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#121 Message par Korn » 22 avr. 2020, 22:31

La Russie et l'Arabie Saoudite, ils feront tout pour couler les exploitations coûteuses des US.
Ça remontera, mais faut pas rêver sur les ententes magiques pour faire remonter les cours. Ils sont tous obligés de vendre encore et encore sous peine plonger.

Korn
-+
-+
Messages : 1826
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#122 Message par Korn » 22 avr. 2020, 22:32

EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 22:02
je le répète, les cours actuels sont une anomalie historique qui ne durera pas.
Tu prends vachement de risques :lol:

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21458
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#123 Message par EmileZola » 22 avr. 2020, 22:33

Après moi je m'en fous, je n' ai pas de pétrole, et je souhaite pas en acheter. La spéculation sur les matières premières n'est pas dans ma stratégie patrimoniale.
Modifié en dernier par EmileZola le 22 avr. 2020, 22:34, modifié 1 fois.

Korn
-+
-+
Messages : 1826
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#124 Message par Korn » 22 avr. 2020, 22:34

nogelan a écrit :
22 avr. 2020, 15:36
Korn a écrit :
22 avr. 2020, 12:31
EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 12:05
Korn a écrit :
22 avr. 2020, 12:00


Sur quel support? Parce que le rique d'être rincé est énorme sur les échéances.

Les para tiennent leurs supports et rebondissent dessus aujourd'hui : VK et Rubis notamment.
Un simple tracker sur le Brent.

Tout le monde cherche en moment et ce n'est pas si simple. En gros, ça n'existe pas.
Si quelqu'un connaît un tracker qui réplique le cours du Brent, je suis preneur.
Je suis un fond "Energie" avec BNP ENERGIE EUROPE
Tu as acheté des sociétés.

Korn
-+
-+
Messages : 1826
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#125 Message par Korn » 22 avr. 2020, 22:36

EmileZola a écrit :
22 avr. 2020, 22:33
Après moi je m'en fous, je n' ai pas de pétrole, et je souhaite pas en acheter. Ce n'est pas dans ma stratégie patrimoniale.
Chacun son truc, moi ce sont les grandes foncières :mrgreen:

dicktraci
Messages : 272
Enregistré le : 21 sept. 2013, 09:18
Localisation : 78

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#126 Message par dicktraci » 22 avr. 2020, 23:15

Malheureusement je pense que le pétrole sera le charbon du 21e siècle, et qu'au delà de cette crise, pétrole restera structurellement pas cher (ie ne dépassera pas les 50 dollars).
En temps normal les pays de l'opep galerait à maintenir le prix du pétrole à un niveau élevé et ce malgré des épiphénomènes qui auraient dû faire des soubresauts en temps normal (crise dans le golfe persique, interminable guerre en lybie, crise larvée au Venezuela, yemen..), et qui n'ont eu aucun effets paradoxalement.
Cela en grande partie à cause du pétrole de schiste US aussi (dont bcp misent sur sa mort après cette crise).

À court et moyen terme cela m'inquiète beaucoup pour un certains nombre de pays qui vont sombrer dans la pauvreté voire l'indigence :
L'Algérie qui va exploser socialement et économiquement. Comment se porte d'ailleurs ce pays qui s'est déclaré ennemi juré de la France ? J'ai cru comprendre que leur réserves en dollars ont été divisé par 3 en qq années - mais qu'en est il avec cette nouvelle crise ? Attention si l'Algérie explose en plein vol on risque d'avoir de grosses tensions migratoires sur le sol français qui sont inédites (le hic c'est que les algériens n'ont d'yeux que pour la france et ne savent visiblement pas qu'il y a d'autres pays en Europe et dans le monde-merci les accords d'Evian).

Quid du Nigeria ?? Un autre pays au bord de la faillite.. Et le problème de ce pays de +200m d'âmes, c'est qu'il en gagne 5m par an. Ça promet aussi.. Les gardes cotes italiens vont avoir du boulot.
Le Venezuela ? No comment, ce pays a signé son arrêt de mort depuis un moment, mais à la rigueur c'est le pbm des américains et de leur voisins Latino américains (attention quand même à la Guyane et aux Antilles Fr).
Autre conséquence, si les monarchies du golfe s'aopauvrissent d'un coup, ce sera 30millions de migrants potentiels qui seront expulsables du jour au lendemain. J'imagine que les indiens, philippins et autres pakistanais voudront pas forcément rentrer chez eux et chercheront une autre terre promise. Bon l'avantage c'est qu'ils ont compris que la france n'était plus une bonne affaire économiquement.

Bref c'est un pbm complexe qui va avoir des répercussions indirectes sur nous et dont mesure peu les conséquences aujourd'hui.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 42887
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#127 Message par slash33 » 22 avr. 2020, 23:42

Enfin une lecture intéressante.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 30954
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#128 Message par Gpzzzz » 23 avr. 2020, 07:03

bof.. L'immigration va devenir tout d'un coup un problème pour notre pays à cause de la chute des cours du pétrole ?
nan..vu que ca fait plus de 30ans que c'est un problème pour la France !! a chaque période sa raison, rien de nouveau. après suffit d'elire des gens qui veulent nous défendre face à l'invasion... ca n'a pas été le cas jusque maintenant, mais ca changera peut etre (attention il ne reste plus bcp de temps..) :roll:

Avatar du membre
amalricu
-++
-++
Messages : 3906
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#129 Message par amalricu » 23 avr. 2020, 07:08

slash33 a écrit :
22 avr. 2020, 23:42
Enfin une lecture intéressante.
Oui, il manque plus que ça les migrations paniques des pays pétroliers en rade.

dicktraci
Messages : 272
Enregistré le : 21 sept. 2013, 09:18
Localisation : 78

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#130 Message par dicktraci » 23 avr. 2020, 07:45

Gpzzzz a écrit :
23 avr. 2020, 07:03
bof.. L'immigration va devenir tout d'un coup un problème pour notre pays à cause de la chute des cours du pétrole ?
nan..vu que ca fait plus de 30ans que c'est un problème pour la France !! a chaque période sa raison, rien de nouveau. après suffit d'elire des gens qui veulent nous défendre face à l'invasion... ca n'a pas été le cas jusque maintenant, mais ca changera peut etre (attention il ne reste plus bcp de temps..) :roll:
L'absence de controle des migrations (et les pressions migratoires sous-jacentes) ont une bonne trentaine d'années.
Ce que l'on ne mesure pas c'est l'explosion que cela aura sur les pays europeens et plus particulierement la France. Cf Algerie avec qui nous avons des liens particuliers et le Nigeria par sa pression demographique (et qui vont s'eparpiller un peu partout en Europe).

La pression migratoire n'est pas la meme quand on a des pays pauvres/en developpement et des pays qui passent dans le stade de l'indigence, avec malnutrition etc. (ce qui risque d'arriver).

De memoire, l'immigration algerienne c'est 20000-25000 personnes par an en France (legalement, donc + des sans papiers que l'on ne compte pas). Avec l'appauvrissement a venir de l'Algerie, on pourra facilement multiplier ce chiffre par 10.. et avoir 200 000, 300 000 boat people algeriens venant sur les cotes francaises (ou plutot via l'Espagne et l'Italie, les laissera gentiment passer les montagnes pour aller chez maman france).

Un peu comme la Syrie mais dans une autre tournure... l'immigration syrienne était presque inconnue en Europe, jusqu'a ce que l'on decouvre 1millions de Syriens qui arrivent du jour au lendemain en Allemagne (a la difference pres que l'Allemagne avait "besoin" d'eux economiquement.. et qu'en France on les a peine vu arriver dans les grosses villes). L'autre difference etant que l'immigration Algerienne n'est pas nouvelle en France, mais elle va prendre une dimension inconnue jusqu'a present (et on n'est plus dans les 30 glorieuses pour l'absorber tranquilement) = c'est ca la grande difference.
Jusqu'a present l'Algerie "achetait" une certaine paix sociale, chose qui sera désormais impossible.
Et les algeriens, ce n'est pas comme les marocains ou les tunisiens, qui preferent souvent choisir les pays-bas, la belgique ou, a defaut, l'italie - l'emigration algerienne est quasi exclusivement tournée vers la france.


Ce sera donc pas un probleme que l'on decouvre, mais un probleme qui va reelement nous exploser a la gueulle avec une dimension inouie que l'on ne va pas voir venir.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32233
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#131 Message par ignatius » 23 avr. 2020, 07:52

La crise de 2008 à entraîné les printemps arabes, et dans la foulée la guerre en Syrie et le mouvement des migrants.
Quid de la crise du grand confinement ?
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
lumierecendree
Messages : 1141
Enregistré le : 26 nov. 2008, 09:33
Localisation : .....

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#132 Message par lumierecendree » 23 avr. 2020, 08:15

ignatius a écrit :
23 avr. 2020, 07:52
La crise de 2008 à entraîné les printemps arabes, et dans la foulée la guerre en Syrie et le mouvement des migrants.
Quid de la crise du grand confinement ?
Confrontation frontale Iran / Arabie Saoudite ?
" Un journal a écrit que ce qui manque aux jeunes, c’est une bonne guerre ; ce qui ne nous apprend rien sur les jeunes, mais en dit long sur les vieux. " (Romain Gary)

Korn
-+
-+
Messages : 1826
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#133 Message par Korn » 23 avr. 2020, 08:53

Historiquement, les chocs sur le pétrole n'entraînent rien de bon.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 42887
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#134 Message par slash33 » 23 avr. 2020, 09:39

ignatius a écrit :
23 avr. 2020, 07:52
La crise de 2008 à entraîné les printemps arabes, et dans la foulée la guerre en Syrie et le mouvement des migrants.
Quid de la crise du grand confinement ?
Une forte tension sur les matières premières et l'alimentation avec, éventuellement, une remontée significative et durable de la malnutrition dans le monde, surtout dans les pays pauvres.

Ben92
-++
-++
Messages : 4341
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#135 Message par Ben92 » 23 avr. 2020, 09:47

Oui, il faut s'attendre à de nouvelles vagues de migrations venues d'Afrique dans les mois qui suivent. Si on ne protège pas nos frontières, on sera submergés.

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21458
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#136 Message par EmileZola » 23 avr. 2020, 09:54

Et pendant ce temps là, le Brent fait +5% après +7% hier ! 8)

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 42887
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#137 Message par slash33 » 23 avr. 2020, 10:04

Vu que la parité eurodol se casse la gueule (en AT je vois un triangle qui a cassé à la baisse - voyez moi aussi je peux faire de l'AT), il a perdu en euros.
Modifié en dernier par slash33 le 23 avr. 2020, 10:07, modifié 1 fois.

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21458
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#138 Message par EmileZola » 23 avr. 2020, 10:06

slash33 a écrit :
23 avr. 2020, 10:04
Vu que la parité eurodol se casse la gueule (en AT je vois un triangle sur un an qui a cassé à la baisse - voyez moi aussi je peux faire de l'AT), il a perdu en euros.
Euh, non l'€ est à -0.23% là.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 42887
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#139 Message par slash33 » 23 avr. 2020, 10:07

1.0797 USD

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21458
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#140 Message par EmileZola » 23 avr. 2020, 10:09

Bah oui. Ca fait pas -5%.
Même depuis le 1er janvier on n'est pas à -5%.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 42887
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#141 Message par slash33 » 23 avr. 2020, 10:11

Pétrole : effondrement du WTI contre TINA, la bataille est rude
Le Cercle des analystes indépendants, le 23/04/2020
https://www.boursorama.com/bourse/actua ... cf76f2b495

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4285
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#142 Message par Praséodyme » 23 avr. 2020, 10:53

dicktraci a écrit :
22 avr. 2020, 23:15
Malheureusement je pense que le pétrole sera le charbon du 21e siècle, et qu'au delà de cette crise, pétrole restera structurellement pas cher (ie ne dépassera pas les 50 dollars).
Tes considérations sont principalement axés sur les problèmes géopolitiques que pose la filière du pétrole, mais il me semble que tu occultes l'aspect technologique. Le pétrole a supplanté le charbon comme principale source d'énergie grâce à la rupture technologique majeure qu'a été le développement des moteurs à combustion interne. Cette rupture a permis d'exploiter les deux qualités intrinsèques du pétrole par rapport au charbon :
1- La densité massique d'énergie des produits pétroliers raffinés est deux fois supérieure au charbon.
2- Le pétrole est liquide, donc il « suffit » de forer et ça jaillit du sol, pas besoin de descendre des centaines de mineurs. Pour l'extraction et le transport, ça se pompe dans des tuyaux plutôt que de se décharger à la pelle.


Pour que le pétrole devienne une ressource reléguée au second plan comme le charbon l'a été, il faudrait qu'il soit supplanté par une source d'énergie qui ne présente que des avantages. Actuellement, voilà ce qu'on a :

- La fission nucléaire présente une densité massique d'énergie sans commune mesure. Considération à tempérer quand on tient compte de toute la ferraille que nécessite la mise en oeuvre de ces réactions, elle n'est utilisable par des utilisateurs finaux que sous forme électrique, donc pratiquement non stockable. Elle ne produit pas de carbone mais d'autres pollutions bien problématiques. Son utilisation en remplacement du pétrole dans la motorisation des sous-marins et porte-avions est prodigieuse, mais il est difficilement envisageable de laisser cette technologie se disséminer dans le civil.

- La fusion nucléaire est moins polluante sur le papier. Sa maîtrise est loin d'être acquise avec le budget limité qu'on accorde à cette voie de recherche (ITER, 20 milliards en 30 ans pour 35 pays c'est peanuts). Sauf ruptures technologiques inattendues, ce serait des installations extrêmement lourdes et non transportables.

- Les panneaux photovoltaïques sont transportables mais ne peuvent produire que 1000 W/m² au mieux par beau temps en étant bien orienté. (~2 chevaux sur le capot et le pavillon d'une berline)

- L'éolien et l'hydro-électrique représentent des gisements intéressant mais limités. Les installations ne sont pas transportables.

- L'électricité est un vecteur d'énergie. Elle se stocke dans des batteries avec une densité massique d'énergie 25 fois moindre qu'un réservoir d'essence.

- Le dihydrogène ne se trouve pas naturellement sur Terre, c'est donc un vecteur d'énergie et non une source. Sa densité massique est excellente (3x le kérosène), mais sa densité volumique d'énergie à 700bar est six fois plus faible. Des voies de recherches sont en cours pour explorer des modes de stockage plus denses sur des substrats solides ou sous des formes chimiques à enthalpie intermédiaire.


Bref, de nombreuses solutions existent, mais à l'heure actuelle aucune n'est aussi performante que le pétrole. Des ruptures technologiques sont encore nécessaires pour trouver une filière de remplacement et ça ne se fera pas en un claquement de doigts.

Le confinement a été décidé rapidement. L'économie s'adapte tant bien que mal en supprimant les déplacements d'une majorité de la population et d'une grande partie des marchandises. D'où la demande effondrée en pétrole, mais ce nouveau paradigme n'est pas durable économiquement.

La baisse de la production de pétrole dans les décennies à venir constitue encore le facteur limitant de la croissance industrielle. À nouveau la demande va fatalement excéder l'offre à moyen terme, même en cas de dépression économique.


D'ailleurs, le monde ne s'est jamais arrêté de consommer du charbon. À mesure que de nouvelles sources et vecteurs d'énergie ont été disponibles, on les a toujours ajouté et combiné les uns aux autres. Au mieux, on en a transformé l'usage.

Avatar du membre
Hippopotameuuu
Modérateur
Modérateur
Messages : 10012
Enregistré le : 24 août 2011, 20:31

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#143 Message par Hippopotameuuu » 23 avr. 2020, 11:31

Le fait est que le pétrole est incontournable, que le transport est un secteur extrêmement gourmand en énergie. Il est dépendant à plus de 98 % des produits pétroliers, et il n'y a pas grand chose pour remplacer les pétrole dans des ordres de grandeurs approchant.

Or le transport et la base de la société moderne productiviste, le pétrole est son point faible, et le pétrole est une ressources finie épuisable, donc notre mode de vie n'est pas durable à terme. Vu que rien ne pourra suppléer le pétrole. De fait notre monde va s'effondrer et mieux vaut tôt que tard, mieux vaut maintenant que une fois que la Terre sera invivable.

La baisse de la conso mondiale de pétrole de 30% ( et autre M-P), est une chance inouïe a saisir. La contraction des économies et des PIB qu'on attend autour de 12 % voire plus aussi, et les pertes de résultats des entreprises qui seront d'un ordre encore supérieur sont une formidable opportunité de commencer la décroissance de notre impact environnemental, et la sobriété comme seule issue possible.

Cette fois si on est bien parti pour, le choc est violent est ce n'est que le début, lors de la crise de 2000, le recul de la Bourse de Paris avait été de 64 %, en 2008 l'indice avait perdu 59 %, cette fois-ci, alors que tout le monde sait que la récession sera bien plus grave et durable (définitive ?), le CAC n'a perdu que 30 % du plus haut et le DJIA 29 %. Il y a donc encore un déficit de lucidité dans une partie de la population et surtout des élites, mais même les têtes les plus dures vont devoir accepter les réalités.
Mélenchon a écrit :«Vous allez cracher du sang avec Fillon, Macron ou Le Pen !! »

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21458
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#144 Message par EmileZola » 23 avr. 2020, 11:38

Il faut mieux que tu évites de parler de la Bourse, parce que tu dis un peu n'importe quoi. :mrgreen:

dicktraci
Messages : 272
Enregistré le : 21 sept. 2013, 09:18
Localisation : 78

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#145 Message par dicktraci » 23 avr. 2020, 12:04

Praséodyme a écrit :
23 avr. 2020, 10:53
dicktraci a écrit :
22 avr. 2020, 23:15
Malheureusement je pense que le pétrole sera le charbon du 21e siècle, et qu'au delà de cette crise, pétrole restera structurellement pas cher (ie ne dépassera pas les 50 dollars).
Tes considérations sont principalement axés sur les problèmes géopolitiques que pose la filière du pétrole, mais il me semble que tu occultes l'aspect technologique. Le pétrole a supplanté le charbon comme principale source d'énergie grâce à la rupture technologique majeure qu'a été le développement des moteurs à combustion interne. Cette rupture a permis d'exploiter les deux qualités intrinsèques du pétrole par rapport au charbon :
1- La densité massique d'énergie des produits pétroliers raffinés est deux fois supérieure au charbon.
2- Le pétrole est liquide, donc il « suffit » de forer et ça jaillit du sol, pas besoin de descendre des centaines de mineurs. Pour l'extraction et le transport, ça se pompe dans des tuyaux plutôt que de se décharger à la pelle.


Pour que le pétrole devienne une ressource reléguée au second plan comme le charbon l'a été, il faudrait qu'il soit supplanté par une source d'énergie qui ne présente que des avantages. Actuellement, voilà ce qu'on a :

- La fission nucléaire présente une densité massique d'énergie sans commune mesure. Considération à tempérer quand on tient compte de toute la ferraille que nécessite la mise en oeuvre de ces réactions, elle n'est utilisable par des utilisateurs finaux que sous forme électrique, donc pratiquement non stockable. Elle ne produit pas de carbone mais d'autres pollutions bien problématiques. Son utilisation en remplacement du pétrole dans la motorisation des sous-marins et porte-avions est prodigieuse, mais il est difficilement envisageable de laisser cette technologie se disséminer dans le civil.

- La fusion nucléaire est moins polluante sur le papier. Sa maîtrise est loin d'être acquise avec le budget limité qu'on accorde à cette voie de recherche (ITER, 20 milliards en 30 ans pour 35 pays c'est peanuts). Sauf ruptures technologiques inattendues, ce serait des installations extrêmement lourdes et non transportables.

- Les panneaux photovoltaïques sont transportables mais ne peuvent produire que 1000 W/m² au mieux par beau temps en étant bien orienté. (~2 chevaux sur le capot et le pavillon d'une berline)

- L'éolien et l'hydro-électrique représentent des gisements intéressant mais limités. Les installations ne sont pas transportables.

- L'électricité est un vecteur d'énergie. Elle se stocke dans des batteries avec une densité massique d'énergie 25 fois moindre qu'un réservoir d'essence.

- Le dihydrogène ne se trouve pas naturellement sur Terre, c'est donc un vecteur d'énergie et non une source. Sa densité massique est excellente (3x le kérosène), mais sa densité volumique d'énergie à 700bar est six fois plus faible. Des voies de recherches sont en cours pour explorer des modes de stockage plus denses sur des substrats solides ou sous des formes chimiques à enthalpie intermédiaire.


Bref, de nombreuses solutions existent, mais à l'heure actuelle aucune n'est aussi performante que le pétrole. Des ruptures technologiques sont encore nécessaires pour trouver une filière de remplacement et ça ne se fera pas en un claquement de doigts.

Le confinement a été décidé rapidement. L'économie s'adapte tant bien que mal en supprimant les déplacements d'une majorité de la population et d'une grande partie des marchandises. D'où la demande effondrée en pétrole, mais ce nouveau paradigme n'est pas durable économiquement.

La baisse de la production de pétrole dans les décennies à venir constitue encore le facteur limitant de la croissance industrielle. À nouveau la demande va fatalement excéder l'offre à moyen terme, même en cas de dépression économique.


D'ailleurs, le monde ne s'est jamais arrêté de consommer du charbon. À mesure que de nouvelles sources et vecteurs d'énergie ont été disponibles, on les a toujours ajouté et combiné les uns aux autres. Au mieux, on en a transformé l'usage.

Non je ne me suis pas exclusivement basé sur l'aspect geopolitique mais plus globalement sur l'offre et la demande qui font qu'on ne connaitra plus les niveaux de prix qui permettront á la plupart des pays en question de maintenir un budget a l'equilibre et une politique sociale (un temps soit peu) genereuse.
Les aspects geopolitiques étaient plutot cités pour ettayer mes propos que le pétrole est devenu insensible á ce type d'evenements du fait de la pression de l'offre vs la demande.
Il y a 20 ans un evenement comme les cargos US brulés par l'Iran ou la mort du general Iranien en Irak auraient fait bondir le petrole de 20%.. la il en est rien.
Parce que l'on est dans un exces d'offres par rapport a la demande, et cela ne date pas de COVID.

Les energies de substitutions sont en effet encore pas suffisamment massives pour remplacer le pétrole,... meme si cela fait son chemin. Force est de constater tout de meme que l'exces de petrole ne date pas de 2 mois, mais de 5 ou 6 ans ,en grande partie (mais pas uniquement) a cause du schiste. COVID n'a fait qu'exacerber a l'extreme ce desequilbre.

Maintenant pour en revenir au point essentiel, est-ce que l'on pense vraiment que le pétrole va revenir a des niveaux qui maintiendraient a flot ces pays (je parle de l'Algerie, du Nigeria, du Venezuela, du Golfe..). Ca je n'y crois pas .

Est-ce que quelqu'un croit que le petrole vas revenir autour des $100 : je n'y crois pas une seconde - et meme $80 a moyen termes c'est inenvisagable.

L'Algerie a besoin d'un prix du baril de $115-120 pour equilibrer son budget - Le Nigeria 150 dollars, et le venezuela plus de 200 dollars. De memoire l'Arabie Saoudite c'est autour de $80-85. Des niveaux de prix que l'on ne reverra pas a mon avis. Entre temps (depuis depuis 4-5 ans), ces pays tapent progressivement dans leurs reserves de devises (ou en on plus) qu'ils se sont constitués pendant les années folles ou on avait un baril qui depassait les $100 (et $100 en monnaie constante equivaut peut etre a 120 ou 130 auj).

Autant dire que la questions c'est plutot est ce que ces pays vont mourir a petit feu, ou bien est-ce que le COVID (et ses effets colletaraux) ne vont pas accelerer l'euthanasie de ces pays a l'agonie ?

Alors oui le petrole sur le moyen et long terme on en aura encore besoin (tout comme le charbon d'ailleurs), oui dans 10, 20 meme 50 ans cela restera une source d'energie clé (tout comme le charbon l'est, on voit a quel point l'allemagne, la Chine ou certains pays de l'est ont du mal a s'en defaire).
Par contre, on rentre indeniablement dans un cycle de desiquilibre de l'offre par rapport a la demande qui fait que cette energie ne sera plus l'or noir sur lequel certains pays se repose tranquilement.

Avatar du membre
RFK1
Messages : 144
Enregistré le : 07 nov. 2009, 22:13
Localisation : Paris

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#146 Message par RFK1 » 23 avr. 2020, 13:46

Les deux anticipations qui semblent étayées depuis plusieurs années sont :

la faible elasticité du prix : l'activité économique baisse et diminue la demande, qui diminue le prix, qui diminue la rentabilité des producteurs. Celle-ci diminue la capacité de production. En retard, l'offre ne peut se réajuster à temps lorsque la demande / "croissance économique" revient. Si elle revient...Dans ce dernier cas, le prix remonte, mais bien au delà des revenus des agents économiques, ce qui entraîne une nouvelle crise et baisse du prix...etc C'est ce qu'explique Matthieu Auzanneau depuis plus de dix ans.

un prix durablement volatil : conséquence du cycle expliqué ci-dessus, sans pour autant que l'on puisse un jour retrouver les records de 2008, avec une quantité par personne qui ne fera que baisser.

Réfléchir aux effets en terme de migration est en effet bienvenu, sans que la population décide d'agir pour autant. Je pense que l'on a déjà atteint le point de non retour puisque des politiques de restrictions migratoires internationales sont déjà électoralement diabolisées et non payantes...à l'échelle nationale.

Mais il n'est pas improbable qu'une fois la France "augmentée" de millions d'immigrés, une fois la descente énergétique bien entamée, certaines villes et régions décident et aient les moyens (moins de mobilité à pied ou à vélo, et train/scooter plus chers) d'instaurer des visas entre les collectivités locales.
Fear not the path of truth for the lack of people walking on it.

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4285
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#147 Message par Praséodyme » 23 avr. 2020, 14:35

dicktraci a écrit :
23 avr. 2020, 12:04
Est-ce que quelqu'un croit que le petrole vas revenir autour des $100 : je n'y crois pas une seconde - et meme $80 a moyen termes c'est inenvisagable.

L'Algerie a besoin d'un prix du baril de $115-120 pour equilibrer son budget - Le Nigeria 150 dollars, et le venezuela plus de 200 dollars. De memoire l'Arabie Saoudite c'est autour de $80-85. Des niveaux de prix que l'on ne reverra pas a mon avis. Entre temps (depuis depuis 4-5 ans), ces pays tapent progressivement dans leurs reserves de devises (ou en on plus) qu'ils se sont constitués pendant les années folles ou on avait un baril qui depassait les $100 (et $100 en monnaie constante equivaut peut etre a 120 ou 130 auj).

Autant dire que la questions c'est plutot est ce que ces pays vont mourir a petit feu, ou bien est-ce que le COVID (et ses effets colletaraux) ne vont pas accelerer l'euthanasie de ces pays a l'agonie ?

Alors oui le petrole sur le moyen et long terme on en aura encore besoin (tout comme le charbon d'ailleurs), oui dans 10, 20 meme 50 ans cela restera une source d'energie clé (tout comme le charbon l'est, on voit a quel point l'allemagne, la Chine ou certains pays de l'est ont du mal a s'en defaire).
Par contre, on rentre indeniablement dans un cycle de desiquilibre de l'offre par rapport a la demande qui fait que cette energie ne sera plus l'or noir sur lequel certains pays se repose tranquilement.
L'excès d'offre hors confinement est lui aussi conjoncturel. Il n'existe qu'en raison de l'incapacité des responsables politiques des pays producteurs à se coordonner. Ils sont dans une course absurde qui consiste à tenter d'appauvrir les concurrents à court terme, à leur propre dépens à long terme. En saturant l'offre, ils ne font que précipiter le pic.

Structurellement, il faut revenir aux fondamentaux. Les réserves sont limitées donc appelée à décroître à moyen terme. Les découvertes récentes de gisements et de l'amélioration du taux d'extraction permettent seulement de retarder le pic de quelques années. Comme tu l'as indiqué, certains gisements restent hors marché tant que le prix reste bas. L'offre est donc plus élastique au prix que ne l'est la demande.
Côté demande, nous sommes dans un modèle socio-économique condamné à croître ou crever et qui repose essentiellement sur la consommation d'énergie facile et abondante. La demande ne peut que croître sur le temps long, sauf à tabler
- sur une combinaison de sauts technologiques majeurs : source, vecteur ET stockage d'énergie + alternatives pour la pétrochimie
- ou une transition drastique du modèle de civilisation : effondrement et/ou démondialisation + krach dans l'automobile et l'aérien, dématérialisation des échanges + sobriété en plastique et en fertilisants

Même à 150$/bbl le prix reflète difficilement la valeur d'usage que peuvent avoir 5.7 GJ d'énergie stockée sous forme liquide. C'est la quantité de travail que tu peux obtenir d'un canasson en une année pour le prix d'une journée de travail d'un manœuvre bulgare détaché.

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 10141
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#148 Message par neron » 23 avr. 2020, 17:15

Du blablabla... c'est surtout Praséodyme qui m'a excité Que vois-je ici;

@Praséodyme dans sa doxa "abscence de réserve durable" (sous entendu pétrole) structure pêle-mêle énergies primaires et secondaire, existante, utopique ou à venir pour soutenir sa doxia omettant tout ce qui la contrecarerait,
@dicktraci qui, tant bien que mal, place le "prix" et la "politique sociale" pour affirmer que ce ne sera plus" l'or noir", et une "crise sociale" pour ces pays, sans investiguer boucles et régulateurs systémiques complexes,
@RFK1 qui derrière une idée réaliste (les à-coups du prix), nous sort de la pensée magique "une quantité qui ne fera que baisser" puis lier cela à l'immigration dans un point de non-retour instaurant des visas

Ce n'est plus de la futurologie mais de pensées magiques. Je vous reproche (désolé de la simplicité, mais plus que vous, je fais au mieux avec mon smartphone) des affirmations réductrices, projectives, religieuses, conjoncturelles pour certains à portée idéologiques. Désolé si je passe mes nerfs ici mais c'est difficile d'être ici et suivre en même temps des files très conceptuelles mon esprit n'est pas aussi malaxable que ça.
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

dicktraci
Messages : 272
Enregistré le : 21 sept. 2013, 09:18
Localisation : 78

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#149 Message par dicktraci » 23 avr. 2020, 18:15

Praséodyme a écrit :
23 avr. 2020, 14:35
dicktraci a écrit :
23 avr. 2020, 12:04
Est-ce que quelqu'un croit que le petrole vas revenir autour des $100 : je n'y crois pas une seconde - et meme $80 a moyen termes c'est inenvisagable.

L'Algerie a besoin d'un prix du baril de $115-120 pour equilibrer son budget - Le Nigeria 150 dollars, et le venezuela plus de 200 dollars. De memoire l'Arabie Saoudite c'est autour de $80-85. Des niveaux de prix que l'on ne reverra pas a mon avis. Entre temps (depuis depuis 4-5 ans), ces pays tapent progressivement dans leurs reserves de devises (ou en on plus) qu'ils se sont constitués pendant les années folles ou on avait un baril qui depassait les $100 (et $100 en monnaie constante equivaut peut etre a 120 ou 130 auj).

Autant dire que la questions c'est plutot est ce que ces pays vont mourir a petit feu, ou bien est-ce que le COVID (et ses effets colletaraux) ne vont pas accelerer l'euthanasie de ces pays a l'agonie ?

Alors oui le petrole sur le moyen et long terme on en aura encore besoin (tout comme le charbon d'ailleurs), oui dans 10, 20 meme 50 ans cela restera une source d'energie clé (tout comme le charbon l'est, on voit a quel point l'allemagne, la Chine ou certains pays de l'est ont du mal a s'en defaire).
Par contre, on rentre indeniablement dans un cycle de desiquilibre de l'offre par rapport a la demande qui fait que cette energie ne sera plus l'or noir sur lequel certains pays se repose tranquilement.
L'excès d'offre hors confinement est lui aussi conjoncturel. Il n'existe qu'en raison de l'incapacité des responsables politiques des pays producteurs à se coordonner. Ils sont dans une course absurde qui consiste à tenter d'appauvrir les concurrents à court terme, à leur propre dépens à long terme. En saturant l'offre, ils ne font que précipiter le pic.

Structurellement, il faut revenir aux fondamentaux. Les réserves sont limitées donc appelée à décroître à moyen terme. Les découvertes récentes de gisements et de l'amélioration du taux d'extraction permettent seulement de retarder le pic de quelques années. Comme tu l'as indiqué, certains gisements restent hors marché tant que le prix reste bas. L'offre est donc plus élastique au prix que ne l'est la demande.
Côté demande, nous sommes dans un modèle socio-économique condamné à croître ou crever et qui repose essentiellement sur la consommation d'énergie facile et abondante. La demande ne peut que croître sur le temps long, sauf à tabler
- sur une combinaison de sauts technologiques majeurs : source, vecteur ET stockage d'énergie + alternatives pour la pétrochimie
- ou une transition drastique du modèle de civilisation : effondrement et/ou démondialisation + krach dans l'automobile et l'aérien, dématérialisation des échanges + sobriété en plastique et en fertilisants

Même à 150$/bbl le prix reflète difficilement la valeur d'usage que peuvent avoir 5.7 GJ d'énergie stockée sous forme liquide. C'est la quantité de travail que tu peux obtenir d'un canasson en une année pour le prix d'une journée de travail d'un manœuvre bulgare détaché.
L'excès d'offre est bien structurel et non conjoncturel. Cela fait au moins 5 ans que cela dure.

Les pays de l'opep+ s'était plutôt accordés sur les 4 dernières annees sur les réductions de pétrole, et cela le maintenait péniblement autour des 60$ en moyenne (et qq epiphoneme autour de 80 et autour de 50).
Les mêmes coupures il y a 10-15ans l'auraient amené à 140$.

On se trompe de constat à croire que le pétrole va progressivement disparaître jusqu'à qu'il n'y a plus une goûte dans les sous sol. On arrivera plutôt à terme à une situation où des puits fermeront faute de rentabilité et de prix pas suffisamment élevé (un peu comme c'est arrivé avec de nombreuses mines de charbon)

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22674
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Pétrole : la demande mondiale en chute libre

#150 Message par lecriminel » 23 avr. 2020, 19:44

dicktraci a écrit :
23 avr. 2020, 18:15
L'excès d'offre est bien structurel et non conjoncturel. Cela fait au moins 5 ans que cela dure.
peu importe, il y a de toute façon un prix plafond qui ne peut être dépassé sous peine de guerre (on en a fait pour moins que ça)
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Répondre