[USA] économie (file unique)

Discussions et articles de presse relatif à l'économie et à la finance personnelle comme générale.
Message
Auteur
Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 18135
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: [USA] économie (file unique)

#1451 Message par Goldorak2 » 26 nov. 2021, 08:34

wasabi a écrit :
25 nov. 2021, 18:46
En particulier un truc m'avait choqué, c'est il y a quelques années quand ça chauffait en cote d'ivoire, les occidentaux avaient tout fait pour que les leaders ne soient pas exécutés. Imagine t'on qu'une puissance qui se mêle de tout aurait empêché pendant la révolution qu'on tue des nobles ou le roi ? Est ce que ça aurait changé l'histoire, est ce que ça aurait donné l'impression aux politiques d'être irresponsables car quoi qu'ils fassent au pire ils allaient terminer leur vie en exil dans le luxe ? Certaines transitions sociétales nécessitent de la violence.
Mais ça a été le cas !
https://fr.wikipedia.org/wiki/Manifeste_de_Brunswick
Le manifeste de Brunswick est une proclamation attribuée au chef de l’armée prussienne, Charles-Guillaume-Ferdinand, duc de Brunswick en date du 25 juillet 1792, et adressée au peuple de Paris.

Destiné à intimider Paris, ce manifeste qui « rendant personnellement responsables de tous les événements, sur leurs têtes, pour être jugés militairement, sans espoir de pardon, tous les membres de l’assemblée nationale, du département, du district, de la municipalité, et de la garde-nationale de Paris, juges de paix, et tous autres qu’il appartiendra ; déclarant en outre leurs dites majestés, sur leur foi et parole d’empereur et de roi, que si le château des Tuileries est forcé ou insulté ; que s’il est fait la moindre violence, le moindre outrage à LL. MM. le roi et la reine, et à la famille royale ; s’il n’est pas pourvu immédiatement à leur sûreté, à leur conservation et à leur liberté, elles en tireront une vengeance exemplaire et à jamais mémorable, en livrant la ville de Paris à une exécution militaire et à une subversion totale, et les révoltés, coupables d’attentats, au supplice qu’ils auront mérité » n’aboutit, au contraire, qu’à radicaliser un peu plus la Révolution française.
Et les réponses, ce fut les guerres contre les puissances étrangères "moralisatrices", Valmy et des violences aux nobles et à la famille royale (qui auraient sans doute eu lieu tout pareil sans injonction étrangère (ici prussienne)).
Posts préférés : Dossier immobilier et viewtopic.php?f=204&t=75765
Ignorés : s_chlaf, Matthieu Brucher, libertycom, F. Zabinsky, immodium, pazuzu

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 47128
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: [USA] économie (file unique)

#1452 Message par slash33 » 02 déc. 2021, 20:25

C'est déjà le retour du shutdown mais pas à cause du calendrier

Le Congrès américain se démène pour éviter une paralysie de l'Etat fédéral
AFP, le 02/12/2021
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 38ead8d30d
Le Congrès se démenait jeudi pour éviter une paralysie des services publics américains ce week-end, le fameux "shutdown" que des élus républicains menacent de provoquer afin de protester contre les obligations vaccinales du gouvernement Biden.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 13391
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: [USA] économie (file unique)

#1453 Message par moinsdewatt » 05 déc. 2021, 10:26

slash33 a écrit :
02 déc. 2021, 20:25
C'est déjà le retour du shutdown mais pas à cause du calendrier

Le Congrès américain se démène pour éviter une paralysie de l'Etat fédéral
AFP, le 02/12/2021
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 38ead8d30d
Le Congrès se démenait jeudi pour éviter une paralysie des services publics américains ce week-end, le fameux "shutdown" que des élus républicains menacent de provoquer afin de protester contre les obligations vaccinales du gouvernement Biden.
Evité.
pour 11 semaines seulement.
Etats-Unis: le projet de loi de financement signé par Joe Biden, le «shutdown» est évité

Par l'Opinion 04 décembre 2021

En signant vendredi 3 décembre la loi de financement du gouvernement fédéral, le président américain évite une paralysie des services fédéraux du pays

Le « shutdown » n’aura pas lieu. Le président américain Joe Biden a signé vendredi 3 décembre la loi de financement du gouvernement fédéral, évitant ainsi une fermeture partielle des administrations. Cette loi permet de continuer à financer les opérations du gouvernement fédéral jusqu’au 18 février, alors même que les inquiétudes concernant la crise sanitaire sont ravivées par l’apparition du variant Omicron du coronavirus, qui a provoqué une hausse des contaminations.

Jeudi, le Sénat, à majorité démocrate, s’est prononcé à 69 voix contre 28 en faveur du projet de loi. « Je suis heureux qu’en fin de compte, le sang-froid l’ait emporté. Je remercie les membres du Sénat de nous avoir permis d'éviter une fermeture évitable, inutile et coûteuse », a déclaré le chef de la majorité démocrate à la chambre haute, Chuck Schumer, à l’issue de la signature d’un accord avec les républicains pour permettre l’adoption de la loi.

Long terme. Le Congrès a désormais onze semaines pour élaborer un plan de financement à long terme, ou travailler à une autre solution à court terme. Plus tôt dans la journée, Joe Biden avait estimé que le Congrès devait maintenant s’efforcer de parvenir à un accord bipartisan sur un financement pour le long terme.
https://www.lopinion.fr/international/e ... evite-nbsp

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 13391
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: [USA] économie (file unique)

#1454 Message par moinsdewatt » 27 janv. 2022, 00:40

La banque centrale américaine se prépare à relever ses taux dès mars
AFP•26/01/2022
pour rappel :

Image

https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 0138d508aa

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 47128
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: [USA] économie (file unique)

#1455 Message par slash33 » 01 avr. 2022, 21:22

Victoire historique pour le premier syndicat chez Amazon aux Etats-Unis
AFP, le 01/04/2022
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 8fe1cf4d13
Un petit groupe de militants motivés a fait flancher l'une des plus grandes multinationales: les salariés d'un entrepôt d'Amazon à New York ont voté en faveur de la création d'un syndicat, une première aux Etats-Unis.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 47128
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: [USA] économie (file unique)

#1456 Message par slash33 » 08 avr. 2022, 15:33


Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 11126
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: [USA] économie (file unique)

#1457 Message par henda » 08 avr. 2022, 16:57

On pourra alors fermer ce fil :mrgreen:

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 47128
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: [USA] économie (file unique)

#1458 Message par slash33 » 02 mai 2022, 19:55

Etats-Unis: La croissance du secteur manufacturier en recul, selon l'enquête ISM
Reuters, le 02/05/2022
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... ee256fb044

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 47128
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: [USA] économie (file unique)

#1459 Message par slash33 » 03 mai 2022, 17:59

Le Comité de politique monétaire de la Banque centrale américaine a entamé mardi sa réunion de deux jours à l'issue de laquelle il annoncera, sauf surprise, une hausse des taux directeurs d'un demi-point de pourcentage, la première de cette ampleur depuis mai 2000, pour tenter de contrôler une inflation record
Les dirigeants de la Fed estiment pour l'heure qu'ils seront capables de ramener l'inflation à leur objectif de 2% sans porter les taux à plus de 3% pour éviter de faire caler la demande. Il s'agit selon eux d'une fourchette "neutre" conçue pour ni stimuler, ni ralentir la croissance économique.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 82f54b2f73

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 13391
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: [USA] économie (file unique)

#1460 Message par moinsdewatt » 23 mai 2022, 20:03

La flambée du prix du diesel inquiète la Maison Blanche

AFP le 23 mai 2022

L'exécutif américain est prêt à puiser dans les réserves nationales de diesel, face à la flambée du prix de ce carburant indispensable pour le transport routier ainsi que les activités industrielles et agricoles, a fait savoir l'une de ses porte-parole.

"Nous suivons de près les problèmes causés en termes de prix et d'approvisionnement du diesel par l'invasion" de l'Ukraine par Vladimir Poutine, a indiqué sur Twitter Emilie Simons, adjointe à la porte-parole de la Maison Blanche.

"Nous avons préparé une déclaration d'urgence qui permettrait au président d'autoriser un prélèvement des réserves si nécessaire. Cela permettrait de surmonter des ruptures de court terme dans l'approvisionnement", a-t-elle encore écrit.

Le diesel flambe aux Etats-Unis, comme l'essence.

Ce carburant indispensable notamment aux fermiers ou aux entreprises de transport a vu son prix bondir de plus de 9% sur un mois et de 75% sur un an, de quoi compliquer encore les importants problèmes de logistique que rencontrent déjà les Etats-Unis.

Et de quoi provoquer un casse-tête politique de plus pour le président démocrate Joe Biden, dont l'administration s'efforce déjà de régler actuellement un grave problème de pénurie de lait pour bébé, et ce dans un contexte de forte inflation généralisée.
https://www.connaissancedesenergies.org ... che-220523

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 15388
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: [USA] économie (file unique)

#1461 Message par clairette2 » 25 mai 2022, 06:18

Bien fait pour eux.
Faudrait qu'ils soient un peu dans le caca, peut être que ça les motiverait pour négocier la paix avec Poutine.
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 13391
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: [USA] économie (file unique)

#1462 Message par moinsdewatt » 11 juin 2022, 15:53

L'essence grimpe au-dessus de 5 dollars le gallon aux Etats-Unis, un record

AFP•11/06/2022

Le prix de l'essence à la pompe a grimpé samedi pour la première fois au-dessus du seuil des 5 dollars en moyenne le gallon de super (3,78 litres) aux États-Unis, selon les données de l'Association américaine des automobilistes (AAA).

Ce niveau, un record, alimente l'inflation et représente une mauvaise nouvelle pour Joe Biden à quelques mois d'une échéance électorale cruciale.

Le prix moyen du gallon d'essence, qui était il y a un an de 3,077 dollars, a donc flambé depuis de 62%. Le prix actuel correspond à 1,25 euro le litre, les Américains étant habitués à une essence moins taxée et moins chère qu'en Europe.

Cette augmentation s'inscrit dans le sillage de la hausse des cours du pétrole, qui s'étaient effondrés au début de la pandémie faute de demande mais se sont repris au fur et à mesure de la reprise de l'activité économique. Ils ont surtout bondi après l'invasion de l'Ukraine par Moscou fin février et la mise en place de sanctions contre la Russie, gros producteur d'or noir. Le baril de brut s'échange actuellement à plus de 120 dollars à Londres comme à New York.

Selon des chiffres diffusés vendredi par l'administration américaine, les prix de l'énergie ont dans leur ensemble flambé de 34,6% en mai par rapport à mai 2021.

Cette envolée a contribué à alimenter la hausse généralisée des prix à la consommation aux États-Unis, qui ont augmenté de 8,6% sur un an en mai, un record en 40 ans.

À l'approche de la saison des grands déplacements en voiture pour les vacances et alors que les Américains plébiscitent souvent des modèles gourmands en carburant, la hausse des prix à la pompe va grever encore un peu plus le budget des automobilistes, qui doivent aussi faire face à la hausse des prix de l'alimentation (+10,1% en mai), des logements, des voitures ou encore des soins médicaux.

Cela complique la position de Joe Biden, qui répète depuis plusieurs mois que son administration met tout en œuvre pour faire baisser les prix sans faire ralentir l'activité économique et doit faire face dans quelques mois aux élections de mi-mandat, qui renouvelleront une large partie des élus du Congrès.

Vendredi, le président américain s'en est, une nouvelle fois, pris à l'industrie pétrolière américaine, qu'il a mis en garde contre "l'utilisation" de la situation en Ukraine "pour rendre les choses pires pour les familles, faire des bénéfices excessifs ou remonter les prix".
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 35af9fb94e