Page 6 sur 7

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vite

Posté : 29 mai 2015, 10:49
par lemiamat13
EmileZola a écrit :J'avais prévenu. Depuis des années. Et on me riait au nez !

Indice : ce n'est que le début !
Normal d'adapter le Ponzi en fonction des entrants et sortants. Ca tient pas tout seul ce genre d'usine à gaz.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vite

Posté : 29 mai 2015, 21:55
par Coltrane
defrance69 a écrit : JACQUES GARELLO : «LES RÉGIMES SPÉCIAUX DE RETRAITE DOIVENT ÊTRE SUPPRIMÉS»
http://www.lesenquetesducontribuable.fr ... imes/49241
Je croyais que Sarko les avait supprimés en 2007
On nous aurait menti ? :mrgreen:

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vite

Posté : 12 juin 2018, 20:09
par moinsdewatt
Des nouvelles de ce sujet ?

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vite

Posté : 12 juin 2018, 20:12
par Gpzzzz
moinsdewatt a écrit :Des nouvelles de ce sujet ?
oui ma révolution est en marche !

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vite

Posté : 12 juin 2018, 20:22
par moinsdewatt
Il était pas question d' une fusion Agirc-Arrco ?

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vite

Posté : 12 juin 2018, 20:29
par optimus maximus
moinsdewatt a écrit :Il était pas question d' une fusion Agirc-Arrco ?
Ils se sont rapprochés de l'équilibre et ont encore de belles réserves. Ils fusionnent en 2019.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vite

Posté : 13 juin 2018, 00:08
par ddv
moinsdewatt a écrit :Des nouvelles de ce sujet ?
http://www.lefigaro.fr/retraite/2018/06 ... rement.php
http://www.lefigaro.fr/retraite/2017/06 ... 20-ans.php
https://www.contrepoints.org/2018/06/03 ... ntaisistes
Et d'ici 20 ans, toute la société aura changé...
Mon pronostic: nous serons tous au minimum vieillesse, qui sera plus valorisé chaque année que les salaires (histoire de faire passer la pilule) :mrgreen:
Ceux qui auront trimé (ou fait de la présence au bureau :mrgreen: ) le maximum de trimestres seront les grands perdants...

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vite

Posté : 13 juin 2018, 08:20
par caroline77
Ou peut-être qu’ils vont plafonner le salaire maximum à pouvoir être pris en compte pour le calcul de la retraite à un niveau ridiculement bas comme au Canada...

Faut bosser au Luxembourg où l’on te reverse ton salaire à 100 % une fois à la retraite, et en cas de décès, penson de reversion au conjoint survivant = 82 %

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vite

Posté : 13 juin 2018, 17:34
par RoyBatty
caroline77 a écrit :Ou peut-être qu’ils vont plafonner le salaire maximum à pouvoir être pris en compte pour le calcul de la retraite à un niveau ridiculement bas comme au Canada...

Faut bosser au Luxembourg où l’on te reverse ton salaire à 100 % une fois à la retraite, et en cas de décès, penson de reversion au conjoint survivant = 82 %
Le Luxembourg c'est un Ponzi si je me souviens bien.

Envoyé de mon HUAWEI VNS-L31 en utilisant Tapatalk

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vite

Posté : 13 juin 2018, 18:48
par caroline77
En attendant, il ne vit pas grâce à de la dette...

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vite

Posté : 13 juin 2018, 19:14
par optimus maximus
caroline77 a écrit :En attendant, il ne vit pas grâce à de la dette...
À des chambres de compensation, c'est presque pareil...

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vite

Posté : 03 juil. 2018, 18:27
par moinsdewatt
le 12 juin moinsdewatt a écrit :Des nouvelles de ce sujet ?
et voila , j' avais intuité que quelque chose allait se passer ! :lol:
Bon en lisant ce qui suit, je rigole plus.

Retraite : qu'est-ce que le nouveau malus Agirc-Arrco ?

Boursorama avec Pratique.fr 03/07/2018

A partir de janvier 2019, les pensions complémentaires des retraités nés après 1956 pourront dans certains cas être minorées de 10% pendant 3 ans. Un système de bonus-malus qui vise clairement à inciter les assurés à poursuivre leur activité professionnelle. Il faudra alors travailler un an de plus pour toucher immédiatement sa complémentaire à taux plein. Des bonus sont prévus pour les départs tardifs à la retraite.

Les personnes concernées par ce malus

Jusqu'ici, la pension à taux plein au régime général impliquait une pension complémentaire complète. Avec ce système de bonus-malus des complémentaires retraites Agirc-Arrco adopté par les partenaires sociaux en 2015, c'en est fini. A partir du 1er janvier 2019, les salariés du privé nés à partir du 1er janvier 1957 et qui doivent partir à la retraite à cette date courront le risque de voir leur pension complémentaire minorée de 10% pendant les trois premières années de leur retraite. A titre d'exemple, si vous avez 62 ans au 1er mai 2019 et comptez 166 trimestres, vous pouvez partir à la retraite à taux plein. Avant la réforme vous auriez touché 1 600€ de pension nette, soit 1 100€ de pension de base plus 500€ de pension Arrco. Avec la réforme, votre complémentaire sera rabotée de 10% (passant de 500 à 450€) et vous ne toucherez donc plus que 1 550€ par mois (1 100€ + 450€) jusqu'en mai 2022. Pour toucher votre complémentaire à taux plein, vous devrez donc attendre trois ans après le début de votre retraite ou accepter de travailler un an de plus, jusqu'en mai 2020, pour échapper au malus. Des exceptions existent toutefois pour les personnes prenant leur retraite en 2019 mais nées avant 1957. Ne seront pas touchées non plus par ce malus les personnes aux revenus modestes (les retraites exonérés de CSG) ou les personnes handicapées.

Les moyens d'éviter le malus et de profiter du bonus

Pour échapper au malus, il vous faudra sinon avoir 67 ans au moment de prendre votre retraite. Une autre solution est de prendre sa retraite avant d'avoir tous vos trimestres. En effet, le malus temporaire Agirc-Arrco ne se déclenche qu'une fois les conditions du taux plein remplies. Vous subirez alors des abattements de pension, de base comme de complémentaire. A vous de faire le calcul pour voir si cette option est plus avantageuse. Elle peut l'être pour les cadres supérieurs ayant de gros revenus. Ces derniers sont en effet les plus touchés par ce malus de 10%. Pour être sûr de faire le bon choix, n'hésitez pas à faire des simulations en utilisant la calculette retraite de l'Agirc-Arrco disponible sur leur site. A l'inverse, la réforme permettra à ceux qui travaillent plus longtemps de jouir d'un bonus sur leur complémentaire. En effet, si vous décidez de reporter votre départ à la retraite à taux plein de deux ans, vous bénéficierez d'un bonus de 10% sur votre complémentaire. Ce bonus passera à 20% en différant de 3 ans votre départ et de 30% après 4 ans.

Trucs et astuces

Pour les retraités soumis à un taux réduit de CSG, la minoration temporaire de la retraite complémentaire sera de 5% au lieu de 10%.
https://www.boursorama.com/patrimoine/a ... 0d3a2d4211

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vite

Posté : 03 juil. 2018, 18:53
par Pi-r2
de l'amour des usines à gaz... Plutôt que de réduire de 0.1% les complémentaires à la louche.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 06:17
par moinsdewatt
RETRAITES COMPLÉMENTAIRES : TOUTES LES CONSÉQUENCES DE LA RÉFORME DE 2019

NATHALIE CHEYSSON-KAPLAN
PUBLIÉ LE 17/09/2018

La fusion des régimes de retraite complémentaires du privé Agirc et Arrco au 1er janvier 2019 va avoir de nombreuses conséquences, en particulier pour les salariés. Et la plupart sont négatives...

.......

Un système de bonus/malus est mis en place pour les générations nées à partir de 1957 pour les inciter à décaler la date de leur départ. Il consiste à appliquer un malus à ceux qui décident de partir dès qu'ils réunissent les conditions pour avoir le droit à une retraite à taux plein. Ce malus de 10% est temporaire. Il ne s'applique que pendant 3 ans, et au maximum jusqu’à 67 ans (son taux est ramené à 5% pour les retraités qui sont assujettis à la CSG au taux réduit de 3,8%).

Ceux qui décident de décaler leur départ en retraite d'un an, n'ont ni malus, ni bonus. Quant à ceux qui décident de décaler leur départ d'au moins deux ans, ils ont droit à un bonus de 10%, puis de 20% pour trois ans de travail supplémentaire et de 30% pour quatre années. Mais ce bonus n'est accordé que pendant la première année de versement de la retraite.

.........
https://www.capital.fr/votre-retraite/r ... 307253?amp

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 06:31
par clairette2
moinsdewatt a écrit :
18 sept. 2018, 06:17
RETRAITES COMPLÉMENTAIRES : TOUTES LES CONSÉQUENCES DE LA RÉFORME DE 2019
Ceux qui décident de décaler leur départ en retraite d'un an, n'ont ni malus, ni bonus. Quant à ceux qui décident de décaler leur départ d'au moins deux ans, ils ont droit à un bonus de 10%, puis de 20% pour trois ans de travail supplémentaire et de 30% pour quatre années. Mais ce bonus n'est accordé que pendant la première année de versement de la retraite
Ah, ca va alors. Ca laissera à certains le temps de mourir... :cry:

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 08:39
par Gpzzzz
Les pensions vont baisser mais les cotisations vont aussi augmenter au 01/01/2019 !!

http://www.contribuables.org/2018/09/la ... tisations/
Ainsi, la cotisation sur la 1ère tranche de salaire (jusqu’à 3 311 €) est en principe au taux de 6,20 % mais est en réalité prélevée au taux de 7,75 % (6,2 x 125 %) et le sera demain au taux de 7,87 %. A cela s’ajoute diverses petites augmentations liées au réaménagement des contributions annexes censées assurer l’équilibre du régime.

Prenons le cas d’un non-cadre dont le salaire annuel est de 30 000 €. Son salaire donnera lieu à 3 008 € de cotisations AGIRC-ARRCO (1 803 € à la charge de l’employeur et 1 203 € à la charge du salarié), au lieu de 2 925 € actuellement (1 755 € pour l’employeur et 1 170 € pour le salarié).

Pour un cadre gagnant 100 000 €, les mêmes cotisations passeront de 17 935 € (11 012 € pour l’employeur et 6 923 € pour le salarié) à 18 970 € (11 379 € pour l’employeur et 7 591 € pour le salarié).
Les grands perdants seront les "petits cadres" entre 39 et 44k€

https://www.lesechos.fr/idees-debats/ce ... 177630.php

La fusion Agirc-Arrco va pénaliser les cadres les moins bien payés
À ce jeu, ce sont donc les cadres dont les revenus sont inférieurs ou s’établissent légèrement au-dessus des 39.000 euros brut annuels qui pourraient se retrouver lésés par cette mesure.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 09:42
par Goldorak2
Gpzzzz a écrit :
18 sept. 2018, 08:39
Les pensions vont baisser mais les cotisations vont aussi augmenter au 01/01/2019 !!
Normal c'est la démographie. Il fallait faire plus d'enfants. Ou il faut mourir plus tôt.

On ne peux pas vivre 20 ans en retraite en faisant 2 enfants (à deux).

Et encore moins vivre 30 ans en retraite sans avoir fait d'enfant.

Ce sont les enfants qui paient la retraite de leur parent.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 10:03
par seb-seb
Les retraités arrêtent pas de se plaindre (la CSG m'a tuer) mais faudrait vraiment qu'ils regardent de près ce qui se passe pour leurs mômes pas encore à la retraite.

On paye plus, sur une durée plus longue, durée d'autant plus longue qu'on la rallonge des études non prises en compte (on se branle la nouille en étant étudiant, c'est sur), pour des droits réduits avec X possibilités de décôte.

Et oui, on a fait moins d'enfants mais la faute à qui à quoi ?

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 10:09
par Indécis
Goldorak2 a écrit :
18 sept. 2018, 09:42
Gpzzzz a écrit :
18 sept. 2018, 08:39
Les pensions vont baisser mais les cotisations vont aussi augmenter au 01/01/2019 !!
Normal c'est la démographie. Il fallait faire plus d'enfants. Ou il faut mourir plus tôt.

On ne peux pas vivre 20 ans en retraite en faisant 2 enfants (à deux).

Et encore moins vivre 30 ans en retraite sans avoir fait d'enfant.

Ce sont les enfants qui paient la retraite de leur parent.
En l'occurrence, les générations qui ont fait moins d'enfants ne sont pas celles qui vont payer la note… mais bien leurs propres enfants (y compris s'ils font plus d'enfants que leurs parents) !
Pour cela, ils ont profité du fait que leurs enfants ne votaient pas pour voter Mitterrand et bénéficier d'une retraite à 60 ans pour 37,5 années de cotisations…
Maintenant, on tend vers 67 ans pour 43-44 années de cotisations. Tout va bien… :evil:

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 10:18
par Goldorak2
seb-seb a écrit :
18 sept. 2018, 10:03
Et oui, on a fait moins d'enfants mais la faute à qui à quoi ?
La faute aux politiques publiques :
Logement cher (protection des terres agricoles, SRU).
HLM squattés par les étrangers (avant les jeunes passaient temporairement par les HLM puis achetaient, les étrangers restent à vie).
Politique familiale insuffisamment revalorisées depuis l'effort exceptionnel de 1945. De tête, les allocations familiales étaient très importantes en 1945. Depuis les salaires et le smic ont fortement monté, pas les allocs.
Attaque de la politique familiale par Hollande (surtout pour les classe moyenne et supérieure). Laquelle est remplacée par une politique de réduction des inégalités (préférence étrangère). Macron continue cette politique socialiste avec le prélèvement à la source qui individualisera l'impôt.
Préférence pour l'étranger qui décourage les nationaux de faire des enfants (on ne veut pas que nos enfants soit scolarisés avec des barbares, on ne peut pas continuer à vivre dans des quartiers français avec des enfants, l'immo y est trop cher).
Retraite dépendantes des cotisations (donc des revenus) et non des enfants produits. Attaque sur les pensions de reversion des veuves et des mères, sur les retraites non cotisées des mères histoire de récupérer deux trois sous et de séparer définitivement production d'enfants et retraite.

Et l'égoïsme des couples et des individus. Avoir des enfants, c'est contraignant et coûteux.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 10:29
par Goldorak2
Indécis a écrit :
18 sept. 2018, 10:09
En l'occurrence, les générations qui ont fait moins d'enfants ne sont pas celles qui vont payer la note… mais bien leurs propres enfants (y compris s'ils font plus d'enfants que leurs parents) !
Pour cela, ils ont profité du fait que leurs enfants ne votaient pas pour voter Mitterrand et bénéficier d'une retraite à 60 ans pour 37,5 années de cotisations…
Maintenant, on tend vers 67 ans pour 43-44 années de cotisations. Tout va bien… :evil:
On paie la retraite de nos ascendants (parents et grand parents). On recevra ce que paieront nos descendants (enfants et petits enfants).

On a beaucoup de frère et soeurs, c'est facile de payer les retraites et d'entretenir ses parents à pleins. Petite fratrie, c'est lourd et difficile.
On a élevé une grande famille, on aura une retraite confortable. On n'a pas élevé d'enfant, on n'aura pas de retraite.
Pour l'instant c'est moyenné. Ca dépend du comportement démographique de notre génération. Ca ne va pas durer autant que les impôts.
anouil a écrit :Le célibataire vit comme un roi et meurt comme un chien, alors que l'homme marié vit comme un chien et meurt comme un roi.
Il faut comprendre l'homme marié est celui qui fait des enfants. Le célibataire celui qui n'en fait pas. La vie est la vie active plus ou moins facile selon les charges ou les contraintes familiales. La mort est la vieillesse et le niveau de pension de retraite.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 10:43
par Indécis
Goldorak2 a écrit :
18 sept. 2018, 10:29
Indécis a écrit :
18 sept. 2018, 10:09
En l'occurrence, les générations qui ont fait moins d'enfants ne sont pas celles qui vont payer la note… mais bien leurs propres enfants (y compris s'ils font plus d'enfants que leurs parents) !
Pour cela, ils ont profité du fait que leurs enfants ne votaient pas pour voter Mitterrand et bénéficier d'une retraite à 60 ans pour 37,5 années de cotisations…
Maintenant, on tend vers 67 ans pour 43-44 années de cotisations. Tout va bien… :evil:
On paie la retraite de nos ascendants (parents et grand parents). On recevra ce que paieront nos descendants (enfants et petits enfants).

On a beaucoup de frère et soeurs, c'est facile de payer les retraites et d'entretenir ses parents à pleins. Petite fratrie, c'est lourd et difficile.
On a élevé une grande famille, on aura une retraite confortable. On n'a pas élevé d'enfant, on n'aura pas de retraite.
Oui, et ce n'est pas actuellement ce qui se passe.
Nos parents ont fait peu d'enfants, mais continuent à avoir une retraite confortable.
Si on suit ta logique, ce sont leurs retraites qui auraient dû être diminuées. Au lieu de ça, ce sont les enfants qui paieront à leur place…

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 10:44
par Gpzzzz
Goldorak2 a écrit :
18 sept. 2018, 10:29
Indécis a écrit :
18 sept. 2018, 10:09
En l'occurrence, les générations qui ont fait moins d'enfants ne sont pas celles qui vont payer la note… mais bien leurs propres enfants (y compris s'ils font plus d'enfants que leurs parents) !
Pour cela, ils ont profité du fait que leurs enfants ne votaient pas pour voter Mitterrand et bénéficier d'une retraite à 60 ans pour 37,5 années de cotisations…
Maintenant, on tend vers 67 ans pour 43-44 années de cotisations. Tout va bien… :evil:
On paie la retraite de nos ascendants (parents et grand parents). On recevra ce que paieront nos descendants (enfants et petits enfants).

On a beaucoup de frère et soeurs, c'est facile de payer les retraites et d'entretenir ses parents à pleins. Petite fratrie, c'est lourd et difficile.
On a élevé une grande famille, on aura une retraite confortable. On n'a pas élevé d'enfant, on n'aura pas de retraite.
Pour l'instant c'est moyenné. Ca dépend du comportement démographique de notre génération. Ca ne va pas durer autant que les impôts.
anouil a écrit :Le célibataire vit comme un roi et meurt comme un chien, alors que l'homme marié vit comme un chien et meurt comme un roi.
Il faut comprendre l'homme marié est celui qui fait des enfants. Le célibataire celui qui n'en fait pas. La vie est la vie active plus ou moins facile selon les charges ou les contraintes familiales. La mort est la vieillesse et le niveau de pension de retraite.
C'est une piste interessante que de coupler le nombre d'enfants que tu as eu avec le montant de ta retraite (en mode bonus/malus).
0 gosse > gros malus
1 gamin > petit malus
2 gamins > rien
3 et 4 gamins > petit bonus

Faudrait aussi augmenter fortement les allocations familliales pour 2 et 3 gamins en ne financant plus ceux qui en ont + de 4 (souvent des cassos qui rapportent rien).
Le but c'est a terme que chacun ai un enfant de plus qu'aujourd'hui on passerait je pense de 1.80 a 2.50 par femme. Donc inciter ceux qui n'en ont qu'un a en faire 2 et ceux qui en ont deux a faire 3..

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 10:52
par Goldorak2
Indécis a écrit :
18 sept. 2018, 10:43
Oui, et ce n'est pas actuellement ce qui se passe.
Nos parents ont fait peu d'enfants, mais continuent à avoir une retraite confortable.
Il y a eu qques réserves. (qui s'ammenuisent à grande vitesse d'après le titre du topic...). Il ne faut surtout pas qu'après ces reserves épuisées, l'état s'endette pour payer. Il n'y a plus de sous, il n'y a plus de sous. Il faut baisser les pensions.
Si on suit ta logique, ce sont leurs retraites qui auraient dû être diminuées. Au lieu de ça, ce sont les enfants qui paieront à leur place…
Mes parents ont fait autant d'enfants que moi (3). Pour mes cousins c'est différents : leurs parents, mes oncles et tantes ont fait PLUS d'enfants que leurs enfants, mes cousins, en ont fait (et les plus jeunes de mes cousins titillent les 40 ans, il n'y aura plus guère de petits enfants pour mes oncles et tantes).

Nous méritons -et nous aurons- moins de retraites que nos parents.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 10:57
par Indécis
Goldorak2 a écrit :
18 sept. 2018, 10:52
Si on suit ta logique, ce sont leurs retraites qui auraient dû être diminuées. Au lieu de ça, ce sont les enfants qui paieront à leur place…
Mes parents ont fait autant d'enfants que moi (3). Pour mes cousins c'est différents : leurs parents, mes oncles et tantes ont fait PLUS d'enfants que leurs enfants, mes cousins, en ont fait (et les plus jeunes de mes cousins titillent les 40 ans, il n'y aura plus guère de petits enfants pour mes oncles et tantes).

Nous méritons -et nous aurons- moins de retraites que nos parents.
:shock: :shock: :shock: Tu es vraiment sérieux ?

Tu es en train de généraliser ton cas personnel à l'ensemble du pays…
Je ne sais pas si tu comprends le problème, mais, tant que tu restes à ce niveau d'analyse (sans répondre à mes arguments), je ne vois pas trop quoi te dire…

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 11:04
par Goldorak2
Gpzzzz a écrit :
18 sept. 2018, 10:44
C'est une piste interessante que de coupler le nombre d'enfants que tu as eu avec le montant de ta retraite (en mode bonus/malus).
0 gosse > gros malus
1 gamin > petit malus
2 gamins > rien
3 et 4 gamins > petit bonus
Oui
Faudrait aussi augmenter fortement les allocations familliales pour 2 et 3 gamins
oui.
en ne financant plus ceux qui en ont + de 4 (souvent des cassos qui rapportent rien).
Non. Plein de gens ne se trouve pas, sont stériles, ne trouvent pas le temps, n'ont plus envie, ou ont de trop lourdes charges (tu as un enfant handicapée et ta vie est déjà trop remplie pour d'autres enfants). Pour que notre société se stabilise, il faut que certains aient 3-4-5 enfants. Je connais de très bonnes familles de 4 enfants. (et mes parents, nés avant la pilule, étaient dans des fratries de 5 et 7, sans cassos et tous s'assument).
Le but c'est a terme que chacun ai un enfant de plus qu'aujourd'hui on passerait je pense de 1.80 a 2.50 par femme. Donc inciter ceux qui n'en ont qu'un a en faire 2 et ceux qui en ont deux a faire 3..
oui. Mais 2.50 c'est beaucoup. Il faut viser 2.1 et investir dans la pérénité de la nation tant qu'on n'est pas à ce chiffre.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 12:17
par Goldorak2
Indécis a écrit :
18 sept. 2018, 10:57
Goldorak2 a écrit :
18 sept. 2018, 10:52
Nous méritons -et nous aurons- moins de retraites que nos parents.
:shock: :shock: :shock: Tu es vraiment sérieux ?
Tu es en train de généraliser ton cas personnel à l'ensemble du pays…
Je ne sais pas si tu comprends le problème, mais, tant que tu restes à ce niveau d'analyse (sans répondre à mes arguments), je ne vois pas trop quoi te dire…
Ca semble bien pire chez mes collègues : les naissances y sont mesurées.
Il suffit de voire le nombre d'enfant qu'ont eu chaque génération. On peut dresser le bilan démographique des plus de 45 ans et voir ce qu'ils "méritent" en retraite.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/1379743
Sur cette page, on voit que la descendance finale a légèrement baissé (2.23 enfant par femme née en 1945, 2.07 enfants par femme née en 1963)

Ici https://www.insee.fr/fr/statistiques/2381392
un tableau enfants par femme au même âge.
2.131 enfants par femme née en 1947,
2.017 enfants par femme née en 1967

-0.1 enfant en moyenne entre la génération d'après guerre et la génération X. C'est beaucoup, même si c'est moins qu'entre la génération d'après guerre et leur ainées des années 1930 (2.65 enfants par femme).

On peut bien sûr se faire une idée avant la fin de la période féconde, sur les génération plus récentes avec l'Indice Conjoncturel de Fécondité. Il est bien en baisse en France grace à Hollande et ses attaques sur la politiques familiale (QF, seuils sur les alloc, marche vers individualisation des impôts...).


Après, il n'y a pas que le nombre d'enfant. Il y a aussi l’espérance de vie (des enfants et des vieux).

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 12:33
par aleph-zero
Goldorak2 a écrit :
18 sept. 2018, 12:17

Ici https://www.insee.fr/fr/statistiques/2381392
un tableau enfants par femme au même âge.
2.131 enfants par femme née en 1947,
2.017 enfants par femme née en 1967

-0.1 enfant en moyenne entre la génération d'après guerre et la génération X. C'est beaucoup, même si c'est moins qu'entre la génération d'après guerre et leur ainées des années 1930 (2.65 enfants par femme).
Faut quand même pas oublier une évolution majeure : Le taux de travail des femmes.

Avant, seuls les hommes cotisaient pour la retraite des foyers de retraîtés. Maintenant ce sont les hommes+femmes qui cotisent.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 12:37
par Goldorak2
aleph-zero a écrit :
18 sept. 2018, 12:33
Goldorak2 a écrit :
18 sept. 2018, 12:17

Ici https://www.insee.fr/fr/statistiques/2381392
un tableau enfants par femme au même âge.
2.131 enfants par femme née en 1947,
2.017 enfants par femme née en 1967

-0.1 enfant en moyenne entre la génération d'après guerre et la génération X. C'est beaucoup, même si c'est moins qu'entre la génération d'après guerre et leur ainées des années 1930 (2.65 enfants par femme).
Faut quand même pas oublier une évolution majeure : Le taux de travail des femmes.

Avant, seuls les hommes cotisaient pour la retraite des foyers de retraîtés. Maintenant ce sont les hommes+femmes qui cotisent.
et ?
Avant il n'y avait que les hommes qui recevaient des pensions de retraites. Les femmes vivaient des pensions de leur mari puis les pensions de reversion. Une cotisation par couple une retraite par couple.

Maintenant, les deux retraités ont leur pension. Deux cotisations par couple, deux retraites par couple.

Un partout la balle au centre. La retraite aujourd'hui et demain reste comme hier un problème de ratio cotisants / bénéficiaire, de ration d'actifs/retraité, de nombre d'enfants (bien éduqués)/couple 30 ans auparavant.

Il y a eu un dividende démographique : peu de retraité et peu d'enfants entre 1960 et 2000. Cette période est révolue.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 13:47
par Indécis
Goldorak2 a écrit :
18 sept. 2018, 12:17
Indécis a écrit :
18 sept. 2018, 10:57
Goldorak2 a écrit :
18 sept. 2018, 10:52
Nous méritons -et nous aurons- moins de retraites que nos parents.
:shock: :shock: :shock: Tu es vraiment sérieux ?
Tu es en train de généraliser ton cas personnel à l'ensemble du pays…
Je ne sais pas si tu comprends le problème, mais, tant que tu restes à ce niveau d'analyse (sans répondre à mes arguments), je ne vois pas trop quoi te dire…
Ca semble bien pire chez mes collègues : les naissances y sont mesurées.
Il suffit de voire le nombre d'enfant qu'ont eu chaque génération. On peut dresser le bilan démographique des plus de 45 ans et voir ce qu'ils "méritent" en retraite.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/1379743
Sur cette page, on voit que la descendance finale a légèrement baissé (2.23 enfant par femme née en 1945, 2.07 enfants par femme née en 1963)

Ici https://www.insee.fr/fr/statistiques/2381392
un tableau enfants par femme au même âge.
2.131 enfants par femme née en 1947,
2.017 enfants par femme née en 1967

-0.1 enfant en moyenne entre la génération d'après guerre et la génération X. C'est beaucoup, même si c'est moins qu'entre la génération d'après guerre et leur ainées des années 1930 (2.65 enfants par femme).

On peut bien sûr se faire une idée avant la fin de la période féconde, sur les génération plus récentes avec l'Indice Conjoncturel de Fécondité. Il est bien en baisse en France grace à Hollande et ses attaques sur la politiques familiale (QF, seuils sur les alloc, marche vers individualisation des impôts...).


Après, il n'y a pas que le nombre d'enfant. Il y a aussi l’espérance de vie (des enfants et des vieux).
Merci Goldorak2 pour ces stats intéressantes !

Donc, tu es train de me dire que la génération qui a fait passer le taux de natalité de 2.65 à 2.131 enfants par femme doit être récompensée et que celle qui a fait passer le taux de natalité de 2.131 à 2.017 enfants par femme doit être puni et le plus sévèrement possible.
Ne vois-tu pas une incohérence et surtout une injustice ?

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 14:02
par Goldorak2
Indécis a écrit :
18 sept. 2018, 13:47
Merci Goldorak2 pour ces stats intéressantes !

Donc, tu es train de me dire que la génération qui a fait passer le taux de natalité de 2.65 à 2.131 enfants par femme doit être récompensée et que celle qui a fait passer le taux de natalité de 2.131 à 2.017 enfants par femme doit être puni et le plus sévèrement possible.
Non. Les retraites actuelles doivent baisser. Les retraites futures aussi, elle doivent être plus faibles. Une fois que les réserves seront cramées, la baisse des pensions pour tous. Les retraites dorées étaient des promesses intenables qui ne seront pas tenues. Mais les générations suivantes ne font pas mieux. Elles font mêmes plutôt moins bien. Ce sont les générations des années 1920 30 qui ont eu une belle retraite peu couteuse pour leurs nombreux enfants.
Ne vois-tu pas une incohérence et surtout une injustice ?
J'y vois une conséquence de la façon dont les retraités actuels et futur ont vécu (auront vécu) leur jeunesse... notamment en terme de démographie, d'enfants élevés.

Chaque génération doit faire face au défi de son temps. La génération de feu a eu la guerre de 14-18. C'était sans doute l'épreuve la plus terrible que notre pays n'ai jamais affronté. Leurs enfants ont eu la 2GM. C'était une épreuve difficile mais moins pire que leur parents de la grande guerre. Une génération a été dorée : la génération né dans l'immédiat après guerre : pas de guerre, peu de charge d'ascendants, peu d'enfants. C'est ainsi. Pas sûr qu'elle aura sa retraite "promise".
Nous et nos enfants aurons à combattre l'islamisme. Ce ne sera pas facile. Et nous ne mériterons pas une grosse retraite.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 15:10
par ddv
Goldorak qui est pour filer un bonus aux cassos qui pondent des racailles en série, et un malus aux célibataires qui font chier personne (mais qui financent les cassos et subissent leur progéniture)... On croît rêver :shock:
Heureusement, de plus en plus de célibataires et de couples sans enfant ont compris:
https://www.nouvelobs.com/topnews/20180 ... magne.html

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 15:12
par Gpzzzz
ddv a écrit :
18 sept. 2018, 15:10
Goldorak qui est pour filer un bonus aux cassos qui pondent des racailles en série, et un malus aux célibataires qui font chier personne (mais qui financent les cassos et subissent leur progéniture)... On croît rêver :shock:
Heureusement, de plus en plus de célibataires et de couples sans enfant ont compris:
https://www.nouvelobs.com/topnews/20180 ... magne.html
Nan on parle exclusivement de retraite la..
le célibataire ne finance pas plus que celui qui a 3 enfants..

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 15:18
par Indécis
Goldorak2 a écrit :
18 sept. 2018, 14:02
Les retraites actuelles doivent baisser. Les retraites futures aussi, elle doivent être plus faibles. Une fois que les réserves seront cramées, la baisse des pensions pour tous. Les retraites dorées étaient des promesses intenables qui ne seront pas tenues. Mais les générations suivantes ne font pas mieux. Elles font mêmes plutôt moins bien. Ce sont les générations des années 1920 30 qui ont eu une belle retraite peu couteuse pour leurs nombreux enfants.
OK
Goldorak2 a écrit :Chaque génération doit faire face au défi de son temps. La génération de feu a eu la guerre de 14-18. C'était sans doute l'épreuve la plus terrible que notre pays n'ai jamais affronté. Leurs enfants ont eu la 2GM. C'était une épreuve difficile mais moins pire que leur parents de la grande guerre. Une génération a été dorée : la génération né dans l'immédiat après guerre : pas de guerre, peu de charge d'ascendants, peu d'enfants. C'est ainsi. Pas sûr qu'elle aura sa retraite "promise".
Nous sommes d'accord sur la génération dorée, mais pas sur le fait qu'elle n'aura pas sa retraite "promise".
On peut dire qu'elle a déjà bénéficié de sa retraite "promise". Il n'y a aucun élément pour penser le contraire…

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 15:37
par ddv
Gpzzzz a écrit :
18 sept. 2018, 15:12
ddv a écrit :
18 sept. 2018, 15:10
Goldorak qui est pour filer un bonus aux cassos qui pondent des racailles en série, et un malus aux célibataires qui font chier personne (mais qui financent les cassos et subissent leur progéniture)... On croît rêver :shock:
Heureusement, de plus en plus de célibataires et de couples sans enfant ont compris:
https://www.nouvelobs.com/topnews/20180 ... magne.html
Nan on parle exclusivement de retraite la..
le célibataire ne finance pas plus que celui qui a 3 enfants..
Et alors ? Il a plus contribué au fonctionnement du pays durant sa vie active en payant plus d'IR. Il mérite donc la même retraite, voire une supérieure pour compenser l'absence d'enfants qui égayent sa vieillesse.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 15:50
par Gpzzzz
ddv a écrit :
18 sept. 2018, 15:37
Gpzzzz a écrit :
18 sept. 2018, 15:12
ddv a écrit :
18 sept. 2018, 15:10
Goldorak qui est pour filer un bonus aux cassos qui pondent des racailles en série, et un malus aux célibataires qui font chier personne (mais qui financent les cassos et subissent leur progéniture)... On croît rêver :shock:
Heureusement, de plus en plus de célibataires et de couples sans enfant ont compris:
https://www.nouvelobs.com/topnews/20180 ... magne.html
Nan on parle exclusivement de retraite la..
le célibataire ne finance pas plus que celui qui a 3 enfants..
Et alors ? Il a plus contribué au fonctionnement du pays durant sa vie active en payant plus d'IR. Il mérite donc la même retraite, voire une supérieure pour compenser l'absence d'enfants qui égayent sa vieillesse.
Il finance plus l'état via l'impot car il ne profite pas des abattements pour enfant à charge mais ca n'a strictement rien à voir avec l'assurance vieillesse..
Ensuite dans un système de retraite par répartition ce sont les nouvelles générations qui financent par leur cotisation la retraite des retraités par conséquent il ne serait pas illogique que celui qui n'a pas d'enfant (et participe donc moins à la survie du système) soit un peu pénalisé.
Ce serait différent dans un système par capitalisation, ou chaque personne cotise pour sa propre retraite..
C'est d'ailleurs pour moi le système le plus juste et le plus viable sur le long terme car il repond en grande partie à ce facteur démographique.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 15:55
par Vincent92
Gpzzzz a écrit :
18 sept. 2018, 15:50
ddv a écrit :
18 sept. 2018, 15:37
Gpzzzz a écrit :
18 sept. 2018, 15:12
ddv a écrit :
18 sept. 2018, 15:10
Goldorak qui est pour filer un bonus aux cassos qui pondent des racailles en série, et un malus aux célibataires qui font chier personne (mais qui financent les cassos et subissent leur progéniture)... On croît rêver :shock:
Heureusement, de plus en plus de célibataires et de couples sans enfant ont compris:
https://www.nouvelobs.com/topnews/20180 ... magne.html
Nan on parle exclusivement de retraite la..
le célibataire ne finance pas plus que celui qui a 3 enfants..
Et alors ? Il a plus contribué au fonctionnement du pays durant sa vie active en payant plus d'IR. Il mérite donc la même retraite, voire une supérieure pour compenser l'absence d'enfants qui égayent sa vieillesse.
Il finance plus l'état via l'impot car il ne profite pas des abattements pour enfant à charge mais ca n'a strictement rien à voir avec l'assurance vieillesse..
Ensuite dans un système de retraite par répartition ce sont les nouvelles générations qui financent par leur cotisation la retraite des retraités par conséquent il ne serait pas illogique que celui qui n'a pas d'enfant (et participe donc moins à la survie du système) soit un peu pénalisé.
Ce serait différent dans un système par capitalisation, ou chaque personne cotise pour sa propre retraite..
C'est d'ailleurs pour moi le système le plus juste et le plus viable sur le long terme car il repond en grande partie à ce facteur démographique.
Les célibataires ou les couples sans enfant financent aussi tes enfants (écoles, sports, chèques rentrée scolaire, transports,...) via l'IR et divers impôts (locaux, TVA, DDM, placements,...).
C'est quand même particulier d'expliquer qu'il est logique/juste que ceux qui paient le plus pour la collectivité aient le moins au final.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 16:03
par pimono
Exactement vincent92, ce n'est jamais les bonnes personnes qui paient les pots cassés.

Et Il faut tempérer sur la nécéssité de faire des enfants car c'est une mauvaise solution, si aujourd'hui les caisses sont dans le rouge c'est parce que justement il y a trop de gens qui se présentent devant les caisses des prestations retraites, Donc augmenter les enfants alors qu'on sait bien tous que c'est idiot vu qu'il n'y a plus de travail, c'est surenchérir le problème des retraites qui se posera quand tous les enfants seront des retraités !!!


Pour moi la solution est unique et universelle : il faut réduire les montants des pensions drastiquement et au plus vite.

Il n'y a qu'à ce prix que les charges seront moins elevées, car là est le problème : la mule n'avance plus, elle arrive à peine à se tenir sur ses pattes en faisant pale figure !

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 16:05
par Gpzzzz
Vincent92 a écrit :
18 sept. 2018, 15:55
Gpzzzz a écrit :
18 sept. 2018, 15:50

Il finance plus l'état via l'impot car il ne profite pas des abattements pour enfant à charge mais ca n'a strictement rien à voir avec l'assurance vieillesse..
Ensuite dans un système de retraite par répartition ce sont les nouvelles générations qui financent par leur cotisation la retraite des retraités par conséquent il ne serait pas illogique que celui qui n'a pas d'enfant (et participe donc moins à la survie du système) soit un peu pénalisé.
Ce serait différent dans un système par capitalisation, ou chaque personne cotise pour sa propre retraite..
C'est d'ailleurs pour moi le système le plus juste et le plus viable sur le long terme car il repond en grande partie à ce facteur démographique.
Les célibataires ou les couples sans enfant financent aussi tes enfants (écoles, sports, chèques rentrée scolaire, transports,...) via l'IR et divers impôts.
C'est quand même particulier d'expliquer qu'il est logique/juste que ceux qui paient le plus pour la collectivité aient le moins au final.
La constatation de départ c'est que dans un système par répartition le facteur démographique est très important car ce sont les générations futures qui financent les retraités actuels ou à venir.
De la, on met en avant le fait que si la population ne fait pas assez d'enfants le système se trouve de fait en déséquilibre, tout du moins c'est un des facteurs qui le rend déficitaire.
Par conséquent, il ne serait pas illogique que les individus qui n'assument pas cette responsabilité s'en trouvent pénalisés.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 16:08
par Vincent92
La logique est de trouver une autre solution surtout : Diminuer les retraites et changer le système (plus de capitalisation).
N'êtes vous pas capable (toi et d'autres) de raisonner de manière globale? On est plus de 7 500 000 000 sur terre. Et comme la dette ca augmente chaque seconde : http://www.worldometers.info/fr/population-mondiale/
Malheureusement les ressources ne sont pas illimitées. Il serait donc de bon ton d'arrêter avec des vieux schémas.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 16:09
par aleph-zero
ddv a écrit :
18 sept. 2018, 15:37
Gpzzzz a écrit :
18 sept. 2018, 15:12
ddv a écrit :
18 sept. 2018, 15:10
Goldorak qui est pour filer un bonus aux cassos qui pondent des racailles en série, et un malus aux célibataires qui font chier personne (mais qui financent les cassos et subissent leur progéniture)... On croît rêver :shock:
Heureusement, de plus en plus de célibataires et de couples sans enfant ont compris:
https://www.nouvelobs.com/topnews/20180 ... magne.html
Nan on parle exclusivement de retraite la..
le célibataire ne finance pas plus que celui qui a 3 enfants..
Et alors ? Il a plus contribué au fonctionnement du pays durant sa vie active en payant plus d'IR. Il mérite donc la même retraite, voire une supérieure pour compenser l'absence d'enfants qui égayent sa vieillesse.
La retraite n'a rien à voir avec tout ça, ce n'est pas une rente versée par le pays au mérite, c'est une assurance sociale au même titre que l'assurance maladie ou l'assurance chômage.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 16:12
par Vincent92
aleph-zero a écrit :
18 sept. 2018, 16:09
ddv a écrit :
18 sept. 2018, 15:37
Gpzzzz a écrit :
18 sept. 2018, 15:12
ddv a écrit :
18 sept. 2018, 15:10
Goldorak qui est pour filer un bonus aux cassos qui pondent des racailles en série, et un malus aux célibataires qui font chier personne (mais qui financent les cassos et subissent leur progéniture)... On croît rêver :shock:
Heureusement, de plus en plus de célibataires et de couples sans enfant ont compris:
https://www.nouvelobs.com/topnews/20180 ... magne.html
Nan on parle exclusivement de retraite la..
le célibataire ne finance pas plus que celui qui a 3 enfants..
Et alors ? Il a plus contribué au fonctionnement du pays durant sa vie active en payant plus d'IR. Il mérite donc la même retraite, voire une supérieure pour compenser l'absence d'enfants qui égayent sa vieillesse.
La retraite n'a rien à voir avec tout ça, ce n'est pas une rente versée par le pays au mérite, c'est une assurance sociale au même titre que l'assurance maladie ou l'assurance chômage.
Le "mérite" c'est le nombre d'enfants qu'on fait? Les plus méritants c'est la famille qui fait 12 enfants et qui ne vie que des aides sociales, j'ai bon?
En tout cas, ce n'est pas grâce à ces familles qu'on va financer quoi que ce soit.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 16:23
par pimono
Gpzzzz a écrit :
18 sept. 2018, 16:05


La constatation de départ c'est que dans un système par répartition le facteur démographique est très important car ce sont les générations futures qui financent les retraités actuels ou à venir.
De la, on met en avant le fait que si la population ne fait pas assez d'enfants le système se trouve de fait en déséquilibre, tout du moins c'est un des facteurs qui le rend déficitaire.
Par conséquent, il ne serait pas illogique que les individus qui n'assument pas cette responsabilité s'en trouvent pénalisés.

Cette constatation de départ est valable si la répartition est effective, or les nouveaux répartis-arrivants ne cotisent pas vu qu'ils n'ont pas de travail pour pouvoir le faire, aussi en pratique ton raisonnement est rapidement frappé de nullité d'autant plus qu'on sait très bien quel type de famille fait aujourd'hui massivement des enfants et on sait très bien comment ça fini, et avec les derniers arrivages massifs, les échéances s'approcheront plus rapidement.

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 16:29
par seb-seb
Au fait, Pimono, tu toucheras quoi à la retraite ? Plus ou moins que le RSA ? D'ailleurs, c'est quand ta retraite ?

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 16:33
par Gpzzzz
Vincent92 a écrit :
18 sept. 2018, 16:08
La logique est de trouver une autre solution surtout : Diminuer les retraites et changer le système (plus de capitalisation).
N'êtes vous pas capable (toi et d'autres) de raisonner de manière globale? On est plus de 7 500 000 000 sur terre. Et comme la dette ca augmente chaque seconde : http://www.worldometers.info/fr/population-mondiale/
Malheureusement les ressources ne sont pas illimitées. Il serait donc de bon ton d'arrêter avec des vieux schémas.
le problème de surpopulation n a pas lieu d être. c est pas un problème Français. au contraire on ne renouvelle plus notre population..
Après il faudrait effectivement intégrer de la capitalisation dans notre système, comme dit plus haut ça permettrait aussi de régler le problème du temps passé à la retraite. le mec qui vit a la retraite plus longtemps que la moyennr coûterait moins cher à la communauté..

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 16:37
par aleph-zero
Gpzzzz a écrit :
18 sept. 2018, 16:33
Vincent92 a écrit :
18 sept. 2018, 16:08
La logique est de trouver une autre solution surtout : Diminuer les retraites et changer le système (plus de capitalisation).
N'êtes vous pas capable (toi et d'autres) de raisonner de manière globale? On est plus de 7 500 000 000 sur terre. Et comme la dette ca augmente chaque seconde : http://www.worldometers.info/fr/population-mondiale/
Malheureusement les ressources ne sont pas illimitées. Il serait donc de bon ton d'arrêter avec des vieux schémas.
le problème de surpopulation n a pas lieu d être. c est pas un problème Français. au contraire on ne renouvelle plus notre population..
Après il faudrait effectivement intégrer de la capitalisation dans notre système, comme dit plus haut ça permettrait aussi de régler le problème du temps passé à la retraite. le mec qui vit a la retraite plus longtemps que la moyennr coûterait moins cher à la communauté..
C'est faux. La rémunération du capital se fait toujours au détriment des actifs. Que ce soit en payant son loyer à un propriétaire ou en ayant un salaire de misère pour pouvoir rémunérer les actionnaires.

La seule différence, c'est que la retraite par capitalisation ne profita qu'à ceux qui ont les moyens de capitaliser. Ça fait moins de monde...

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 16:41
par Vincent92
La population française est passée de 63 à 67 millions en France ces dix dernières années. Donc, le coup de "on ne renouvelle pas"...
Il n'y a pas que les naissances à prendre en compte. Il faut aussi prendre le flux migratoire.
Avec le réchauffement climatique et la connerie française (qui ne veut pas sélectionner sa migration), ne t'inquiète pas pour le renouvellement (pas forcément qualitatif par contre).

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 16:42
par Gpzzzz
aleph-zero a écrit :
18 sept. 2018, 16:37
Gpzzzz a écrit :
18 sept. 2018, 16:33
Vincent92 a écrit :
18 sept. 2018, 16:08
La logique est de trouver une autre solution surtout : Diminuer les retraites et changer le système (plus de capitalisation).
N'êtes vous pas capable (toi et d'autres) de raisonner de manière globale? On est plus de 7 500 000 000 sur terre. Et comme la dette ca augmente chaque seconde : http://www.worldometers.info/fr/population-mondiale/
Malheureusement les ressources ne sont pas illimitées. Il serait donc de bon ton d'arrêter avec des vieux schémas.
le problème de surpopulation n a pas lieu d être. c est pas un problème Français. au contraire on ne renouvelle plus notre population..
Après il faudrait effectivement intégrer de la capitalisation dans notre système, comme dit plus haut ça permettrait aussi de régler le problème du temps passé à la retraite. le mec qui vit a la retraite plus longtemps que la moyennr coûterait moins cher à la communauté..
C'est faux. La rémunération du capital se fait toujours au détriment des actifs. Que ce soit en payant son loyer à un propriétaire ou en ayant un salaire de misère pour pouvoir rémunérer les actionnaires.

La seule différence, c'est que la retraite par capitalisation ne profita qu'à ceux qui ont les moyens de capitaliser. Ça fait moins de monde...
le systeme de capitalisation pour moi ce n est pas le financement de sa retraite par la rémunération de son capital, c est l utilisation pendant les années de retraite des sommes capitalisés durant la vie active....

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 16:45
par Gpzzzz
Vincent92 a écrit :
18 sept. 2018, 16:41
La population française est passée de 63 à 67 millions en France ces dix dernières années. Donc, le coup de "on ne renouvelle pas"...
Il n'y a pas que les naissances à prendre en compte. Il faut aussi prendre le flux migratoire.
Avec le réchauffement climatique et la connerie française (qui ne veut pas sélectionner sa migration), ne t'inquiète pas pour le renouvellement (pas forcément qualitatif par contre).
dans mon esprit le flux migratoire devrait plutôt un facteur de plus à la baisse de la population dans les années à venir..

Re: Les réserves de l'Agirc-Arrco s'amenuisent à grande vitesse

Posté : 18 sept. 2018, 16:53
par Vincent92
Gpzzzz a écrit :
18 sept. 2018, 16:45
Vincent92 a écrit :
18 sept. 2018, 16:41
La population française est passée de 63 à 67 millions en France ces dix dernières années. Donc, le coup de "on ne renouvelle pas"...
Il n'y a pas que les naissances à prendre en compte. Il faut aussi prendre le flux migratoire.
Avec le réchauffement climatique et la connerie française (qui ne veut pas sélectionner sa migration), ne t'inquiète pas pour le renouvellement (pas forcément qualitatif par contre).
dans mon esprit le flux migratoire devrait plutôt un facteur de plus à la baisse de la population dans les années à venir..
Le plus probable est que le phénomène s’amplifie au contraire (il ne reste plus beaucoup de pays en Europe pro immigration, proposant un système social très généreux tout en étant très peu sélectif). En tout cas tant que la France est considéré comme un pays riche.
D'ailleurs votre histoire de "parents plus méritants", c'est un bon moyen de faire un appel d'air encore plus grand.