Crise systémique globale.

Discussions et articles de presse relatif à l'économie et à la finance personnelle comme générale.
Message
Auteur
DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#251 Message par DiscoTonio » 16 janv. 2010, 09:34

Pour en revenir à la debt carrying capacity, ou la dette maximale supportable.

Je vais faire une petite analyse perso.

Imaginons la taille de ce réservoir, de base, sans ajustement :
Image

La taille de la dette supportable croît jusqu'à ce qu'on atteigne les limites à la croissance évoquées plus haut que sont les ressources et la démographie où là, la quantité de richesses produites et le niveau de complexité doivent se remettre à diminuer.

La dessus intervient la dette réelle, comparée à la dette totale supportable. Là où c'est subtil, c'est que la dette totale supportable se voit modifiée d'un bonus/malus lié à la dérivée de la dette réelle. On obtient alors la dette totale supportable apparente. En effet, tant que la dette monte, l'afflux d'argent généré par cette montée de la dette, la montée des prix des actifs qu'elle induit, peut faire croire que sont solvables des emprunteurs qui en temps normal ne le seraient pas. C'est exactement ce qu'on a vu avec les subprimes ou les prêts à amortissement négatif, où le fait que les prix des actifs montaient devait compenser l'incapacité des pauvres à rembourser le principal.

La dette supportable a ainsi été augmentée artificiellement du fait que la dette montait.

A l'inverse, quand ça se retourne, on retrouve le même effet, mais en malus. Au fur et à mesure que la dette réelle diminue, les prix des actifs baissent, et des gens qui en temps normal seraient solvables ne le sont plus.

Image

Je vous ai mis ça dans ce graphique. En bleu, on retrouve la dette maximale supportable sans ajustements. En marron, vous avez la dette réelle.

Tant que cette dette réelle monte, la dette maximale supportable se voit ajouter un bonus retardé lié à la dérivée de la dette réelle. Colorié en vert, vous voyez alors la marge qu'il y a entre la dette réelle et la dette maximale supportable apparente.

A partir du moment où la dette réelle croît moins vite (point d'inflexion), le bonus lié à la dérivée se remet à baisser. Car le déclencheur, ce n'est pas quand la dette réelle se met à baisser, mais quand elle n'arrive plus à croître de plus en plus vite, quand le Ponzi se grippe faute d'élargissement permanent de la base des nouveaux endettés pour maintenir solvables les endettés d'hier.

Ce point d'inflexion fait baisser la dérivée et le bonus procyclique lié à celle ci et la dette réelle se met alors à dépasser la dette maximale supportable apparente.

On passe alors dans le rouge.

La dette réelle doit alors nécessairement rebaisser pour revenir à des niveaux supportables. Il y a alors 2 moyens :
- la déflation de la dette : la dette diminue et donc la monnaie en circulation aussi. Les endettés font faillite jusqu'à ce que la dette réelle revienne à des niveaux supportables.
- l'inflation : la dette réelle se voit dévaluée en termes réels par l'inflation (au sens monétaire, planche à billets).

Aujourd'hui, c'est ce qu'on voit où ils contrent la déflation naturelle par du quantitative easing de sorte que la masse monétaire réelle ne baisse pas. Ça, à la rigueur, ça peut se justifier, bien que ce soit un jeu dangereux.

En revanche, ce qui est complètement suicidaire, c'est l'État qui se met à s'endetter comme un golmon pour contrer le désendettement des autres agents afin d'empêcher la dette réelle de baisser... Alors que justement, elle a besoin de baisser. Elle n'est juste plus supportable.

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#252 Message par DiscoTonio » 16 janv. 2010, 09:52

Et contrairement à tout ce que vous racontent dans la propagande les escronomistes incompétents au service des ploutocrates, la crise était largement prévisible, et beaucoup de vrais économistes avaient vu ce point d'inflexion.

Première partie d'une conférence découpée en 8 vidéos, de Peter Schiff, en 2006, lors d'une conférence de banquiers et courtiers en hypothèques :

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#253 Message par DiscoTonio » 16 janv. 2010, 10:14

Et pour reprendre mon graphe précédent, pour l'instant la réponse apportée à la crise, ça a été de compenser le désendettement nécessaire de la sphère privée par un endettement du public afin de garder constante la dette réelle.

Image

Cet endettement a stabilisé la dette réelle et le bonus/malus est alors passé à 0 (dérivée d'une horizontale).

J'admets que ce graphe est un peu simplificateur vu qu'il regroupe dans un seul même paquet dettes privées et dettes publiques alors que la dette publique est plus supportable que la dette privée vu qu'elle porte un taux d'intérêt bien plus faible, ainsi qu'un risque bien plus faible vu qu'elle est assise sur une base bien plus importante (tous les citoyens).

Il n'empêche que l'État, court-termiste et apeuré, a essayé à mon avis de stabiliser la dette réelle beaucoup trop tôt, à des niveaux de dette toujours non supportables au vu de la capacité réelle d'endettement (ligne bleue). Cette politique aurait été pertinente une fois franchie la ligne bleue pour éviter l'overshoot à la baisse. Mais là, c'est beaucoup beaucoup trop tôt !

De plus, on voit que pour les raisons évoquées plus haut, la ligne bleue baisse, ce qui fait que de maintenir le niveau de dettes constant ne fait qu'accentuer l'écart entre la dette réelle et le niveau maximum de dette supportable. Ou en gros, si vous préférez, la situation, loin de s'arranger, continue de s'empirer.
Modifié en dernier par DiscoTonio le 16 janv. 2010, 10:23, modifié 1 fois.

un utilisateur

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#254 Message par un utilisateur » 16 janv. 2010, 10:22

AMHA, la question est mal posée...
Je considère pour ma part que la crise systèmique globale est en cours, et que si on doit donner une date à son "début", ce serait vers 2001.
Le reste, ce sont des epiphenomenes (plan de relance, bulle immobiliere, etc).
Pour la date de début, c'est celle des grandes manoeuvres, le point de basculement "historique" se situe dans les années 70.
Le petit nom que j'utilise pour cette crise systèmique globale est "grande transition", afin de rester 'positive attitude'

cordialement

tibere

Avatar du membre
davivd
~~+
~~+
Messages : 7106
Enregistré le : 05 oct. 2007, 15:24

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#255 Message par davivd » 16 janv. 2010, 10:24

FightClub a écrit :
Et surtout, l'hyperinflation serait catastrophique et plus sûrement pour les pauvres, contrairement à ce que tout le monde pense. Les riches auraient le temps de recycler leur argent dans des biens (immobiliers, champs, or,...).
C'est pour ça que je penche plus pour cette solution, même si comme toi je préférerais le scénario déflation lente qui serait moins douloureux. Mais qui prend les décisions actuellement, les pauvres ou les riches?
Et je vois mal ces derniers prêts à perdre leur pouvoir, ils vont tout faire pour rester au sommet de la pyramide. Si on regarde ce qu'il se passe aujourd'hui avec les banques qui continuent avec des bonus de plus en plus gros, on ne peut pas croire qu'ils le font en pensant que tout va continuer comme avant. Ils sont les premiers à savoir le trou qu'ils ont dans leurs comptes. Mon avis est plus qu'ils font un "take the money and run" et avec cet argent ils vont s'acheter de quoi survivre en pleine tempête.
En prime on voit de plus en plus des états comme la Chine acheter des terres en Afrique, elle le fait parce que ces besoins alimentaires sont énormes, mais peut-être aussi pour convertir ses dollars avant la grande chute.
Modifié en dernier par davivd le 16 janv. 2010, 10:35, modifié 1 fois.
"car la nuit est sombre et pleine de terreurs"

Avatar du membre
FightClub
Messages : 431
Enregistré le : 30 juin 2006, 22:40
Localisation : Paris

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#256 Message par FightClub » 16 janv. 2010, 10:25

hub79 a écrit : ouais l'hyperinflation généralisée, c'est un truc de fin de mondiste ça.
par contre une inflation forte ( entre 5 et 10 % ) sur plusieurs années, ça c'est tout à fait probable.
Ah, on voit bien que tu travailles dans le public, mon cher Hub79 ! :wink:

Dans le privé, l'augmentation des salaires entre 5 et 10% est impossible. L'effet mondialisation joue à plein.
Je te donne juste un petit exemple : HP a demandé à TOUS ses fournisseurs de baisser leurs prix d'au moins 15%.
Si, dans certains secteurs, il y a effectivement une augmentation de 5 a 10% voire davantage, ce sera à cause du renchérissement du prix des matières premières. Cela n'ira pas dans la poche des salariés ...ou même des actionnaires, crois-moi.
Et donc, les biens immobiliers (et de manière générale toutes les choses produites localement sans trop de matière première) pourront difficilement suivre la même tendance.
"Les choses que tu possèdes ... finissent pas te posséder" - Tyler Durden (FightClub)

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#257 Message par DiscoTonio » 16 janv. 2010, 10:59

Au passage, il y a eu une news récemment comme quoi Goldman Sachs a distribué plus d'argent en bonus en 2008 qu'elle n'en a réellement gagné. Alors que le passage au mark to model et les aides de l'État étaient sensées aider les banques à reconstituer leurs fonds propres, on voit que ces dernières se sont en fait distribué cet argent entre banksters et que leurs fonds propres se sont encore aggravés.

L'analyse que j'en fais est très simple : les banksters ne veulent pas sauver le système. Ils n'en ont rien à foutre de l'Amérique et des américains. Ils pillent le pays tant qu'ils le peuvent et j'imagine qu'ils ont déjà prévu des plans pour s'enfuir le jour où la fête sera finie. Ils recommenceront alors leur travail de dealer d'héroine financière et de pillage dans un autre pays prêt à être ruiné à son tour.

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 34337
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#258 Message par Pi-r2 » 16 janv. 2010, 11:48

DiscoTonio a écrit :@ RFK1, sur l'exploitation des ressources minières de l'espace, tu voudrais bien me rappeler combien de kilojoules il faut pour mettre un kilogramme en orbite, stp ? :wink:
Le satellite de saturne, Titan, contient essentiellement des hydrocarbures légers immédiatement utilisables, faciles à pomper. On peut construire dans l'espace directement un vaisseau spatial cargo. Sa capacité de transport est proportionnelle à son volume, son cout de production à sa surface (en gros). Il y a donc forcément un point d'équilibre énergétique (donc économique). Il faut certes penser "grand" comme le Hoover Dam à son époque...
C'est la même chose que de penser construire un énorme réservoir hydraulique à eau salée au sommet des grandes chaines de montagnes pour servir de réservoir d'énergie hydro-électrique.
Des idées farfelues, colossales, mais à la bonne échelle des défis qui seront à relever.
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

Avatar du membre
gtentac
Messages : 348
Enregistré le : 11 mars 2009, 17:54

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#259 Message par gtentac » 16 janv. 2010, 12:03

DiscoTonio a écrit :Au passage, il y a eu une news récemment comme quoi Goldman Sachs a distribué plus d'argent en bonus en 2008 qu'elle n'en a réellement gagné. Alors que le passage au mark to model et les aides de l'État étaient sensées aider les banques à reconstituer leurs fonds propres, on voit que ces dernières se sont en fait distribué cet argent entre banksters et que leurs fonds propres se sont encore aggravés.

L'analyse que j'en fais est très simple : les banksters ne veulent pas sauver le système. Ils n'en ont rien à foutre de l'Amérique et des américains. Ils pillent le pays tant qu'ils le peuvent et j'imagine qu'ils ont déjà prévu des plans pour s'enfuir le jour où la fête sera finie. Ils recommenceront alors leur travail de dealer d'héroine financière et de pillage dans un autre pays prêt à être ruiné à son tour.
+1
Il est clair qu'ils jouent avec le feu et continuent de profiter des règles en leur faveur.
On peut leur en vouloir, car c'est malhonnête, mais après tout ils ne font que profiter du système.
Les vrais responsables (et COUPABLES) sont les politiciens, qui définissent les règles, par cupidité, incompétence ou plus vraissemblablement CONNIVENCE.

3dsman
Messages : 1202
Enregistré le : 04 oct. 2008, 20:21

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#260 Message par 3dsman » 16 janv. 2010, 12:39

Pi-r2 a écrit :Le satellite de saturne, Titan, contient essentiellement des hydrocarbures légers immédiatement utilisables, faciles à pomper.
prions pour que les scientifiques qui etudient le rechauffement climatique se plantent tous mechament alors :mrgreen:
Sans deconer... c'est une blague?
---------------------------------------
2013: Accrochez vos ceintures
La gravitation est le phénomène d'interaction physique qui cause l'attraction réciproque des corps massifs entre eux, sous l'effet de leur masse. Wikipedia

mimic
Messages : 218
Enregistré le : 14 sept. 2006, 22:12

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#261 Message par mimic » 16 janv. 2010, 12:47

:idea:

Est-il possible de connaitre, par état, les bénéficiaires finaux (les personnes physiques) de la dette publique totale ?

Je sais qu'au Japon c'est principalement les japonais et il me semble qu'en france, c'est principalement des non résidants. Si quelqu'un à les camemberts (qui pu ...) représentatif de ces bénéficiaires, ce serais très intéressant pour enrichir le débat (à mon avis ...).

Mimic
La révolution est comme une bicyclette, quand elle n'avance pas, elle tombe ...

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 34337
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#262 Message par Pi-r2 » 16 janv. 2010, 12:49

3dsman a écrit :
Pi-r2 a écrit :Le satellite de saturne, Titan, contient essentiellement des hydrocarbures légers immédiatement utilisables, faciles à pomper.
prions pour que les scientifiques qui etudient le rechauffement climatique se plantent tous mechament alors :mrgreen:
Sans deconer... c'est une blague?
nan !
http://www.futura-sciences.com/fr/news/ ... res_14600/ :oops:
il y a de quoi bien rigoler, au chaud !
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

3dsman
Messages : 1202
Enregistré le : 04 oct. 2008, 20:21

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#263 Message par 3dsman » 16 janv. 2010, 12:51

Image
:mrgreen: :arrow:
---------------------------------------
2013: Accrochez vos ceintures
La gravitation est le phénomène d'interaction physique qui cause l'attraction réciproque des corps massifs entre eux, sous l'effet de leur masse. Wikipedia

3dsman
Messages : 1202
Enregistré le : 04 oct. 2008, 20:21

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#264 Message par 3dsman » 16 janv. 2010, 12:55

Pi-r2 a écrit :
3dsman a écrit :Sans deconer... c'est une blague?
nan !
http://www.futura-sciences.com/fr/news/ ... res_14600/ :oops:
il y a de quoi bien rigoler, au chaud !
la vache tu m'as fait peur! Dans cet article personne n'envisage d'aller les chercher pour flinguer notre atmosphère.
---------------------------------------
2013: Accrochez vos ceintures
La gravitation est le phénomène d'interaction physique qui cause l'attraction réciproque des corps massifs entre eux, sous l'effet de leur masse. Wikipedia

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 34337
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#265 Message par Pi-r2 » 16 janv. 2010, 12:59

3dsman a écrit : la vache tu m'as fait peur! Dans cet article personne n'envisage d'aller les chercher pour flinguer notre atmosphère.
Ah c'était sur ce point là ? Non je te rassure, ce n'est pas encore un projet... Juste une idée de ma part pour montrer à quel point nos ambitions actuelles et nos problèmes sont encore petits à l'échelle de l'univers. (et puis une idée comme captain flam les aime... :lol: )
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

Avatar du membre
FightClub
Messages : 431
Enregistré le : 30 juin 2006, 22:40
Localisation : Paris

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#266 Message par FightClub » 16 janv. 2010, 13:15

hub79 a écrit : j'ai jamais parlé de 5 à 10 % d'augmentation de salaire, mais d'une inflation générale.
sans hausse concomittente des salaires.
plutôt une stagflation.
D'accord, autant pour moi.
Mais sans hausse des salaires, les biens en question seront moins achetés (on est déjà au taquet de l'endettement), et donc les prix (ceux qui ne sont pas trop dépendants des matières premières) devront baisser, non ? On retomberait alors dans une logique déflationniste.
"Les choses que tu possèdes ... finissent pas te posséder" - Tyler Durden (FightClub)

Avatar du membre
RFK1
Messages : 153
Enregistré le : 07 nov. 2009, 22:13
Localisation : Paris

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#267 Message par RFK1 » 16 janv. 2010, 14:04

DiscoTonio a écrit :@ RFK1, sur l'exploitation des ressources minières de l'espace, tu voudrais bien me rappeler combien de kilojoules il faut pour mettre un kilogramme en orbite, stp ? :wink:
akagentleman a écrit :@ RFK1, sur l'exploitation des ressources minières de l'espace, vous êtes sur d'être Strauss-Kahnien et pas extreme-droitiste américain catholique tendance dindon rouge?
Je m'attendais à ce genre de réaction ("C'est impossible") même si je ne comprends pas vraiment la phrase d'akagentleman. Je joue la transparence politique et je me présente (comme demandé aux nouveaux arrivants) et franchement j'espérais quand même que les échanges de haute tenue en économie et en politique que je lis de la part de tous ici depuis des mois rendrait improbable ce genre de "plaisanterie". Par contre, on peut se tutoyer sans problème :)

Plus sérieusement, la réaction de Discotonio sur la poussée est légitime si on réfléchit avec une propulsion à la Von Braun, c'est à dire si l'on reste dans la même technologie issue des années 50-60 (50 ans sans saut technologique faute d'abandon dans les années 80). Mais la poussée tout comme les très longues distances sont des enjeux dépassables avec le développement lent (les fonds seraient visiblement mieux dans les poches des ploutocrates ou dans les budgets militaires) mais accélérable de la MHD (moteur VASIMR) et de la propulsion nucléaire. Si l'économie était dirigée efficacement vers la recherche et l'innovation comme il fut un temps, on maîtriserait ces technologies depuis longtemps.
Fear not the path of truth for the lack of people walking on it.

gdiniboud
Messages : 1400
Enregistré le : 01 sept. 2008, 12:47

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#268 Message par gdiniboud » 16 janv. 2010, 14:21

FightClub a écrit :
hub79 a écrit : j'ai jamais parlé de 5 à 10 % d'augmentation de salaire, mais d'une inflation générale.
sans hausse concomittente des salaires.
plutôt une stagflation.
D'accord, autant pour moi.
Mais sans hausse des salaires, les biens en question seront moins achetés (on est déjà au taquet de l'endettement), et donc les prix (ceux qui ne sont pas trop dépendants des matières premières) devront baisser, non ? On retomberait alors dans une logique déflationniste.
Non.

D'abord il n'y a jamais de limite à l'endettement.
Ensuite, les salaires augmenteraient quand même un peu, comme en ce moment, ce qui permettrait de maintenir, voire d'augmenter les prix.

Ceux qui ne pourront pas suivre seront saisis ou mis à la rue. Les prix ne baissent jamais. La loi de l'offre et la demande, tout le monde sait bien que c'est du pipeau : ça ne marche que dans un sens.

Bref, comme ce qui se passe depuis 20 ans. La crise se poursuivrait tranquillement.

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#269 Message par DiscoTonio » 16 janv. 2010, 14:41

borisc a écrit :D'abord il n'y a jamais de limite à l'endettement.
:lol: :lol: Désolé, mais celle là, elle est très drôle... Alors que la crise que l'on vit est pile poile due au fait qu'on aie atteint la limite de l'endettement supportable, fallait oser la sortir celle là...

un utilisateur

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#270 Message par un utilisateur » 16 janv. 2010, 16:59

Comme je le dis régulièrement, cette crise est avant tout une crise morale.
Le point de départ est l'essoufflement de la fin des années 60.
Les années 80-90 furent une fuite en avant.
Les 2000 des dérivatifs pour masquer la cruelle réalité.
On va rentrer dans le vif du sujet.

Crise morale ?
A lire donc : http://m.marianne2.fr/?action=article&numero=183461
Modifié en dernier par un utilisateur le 16 janv. 2010, 18:07, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Sifar
~~+
~~+
Messages : 7030
Enregistré le : 13 mai 2008, 19:52

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#271 Message par Sifar » 16 janv. 2010, 17:11

RFK1 a écrit :Je m'attendais à ce genre de réaction ("C'est impossible")
Un classique. ( ça ne marchera jamais ! ) :evil:
Et pourtant, tu as, à mon avis, raison. Mais tant qu'on croira s'en sortir en jouant sur le taux du livret A... :roll:
...and suddenly, out of the blue, and with absolutely no reason at all people voted for Adolf Hitler.

Ils n'ont pas de homard ? Qu'ils mangent des kebabs!
( Adapté de Sibeth N'diaye, porte-parole du gouvernement de la République Française. ( ou pas. )

Invité

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#272 Message par Invité » 16 janv. 2010, 17:17

la déflation vu le montant des dettes publiques, ne peut être qu'un passage. Sans croissance et avec le poids de la dette qui deviendrait de plus en plus important, les états ne pourraient faire face et .... plouffff.

Les états ont déjà choisi la voie qui a toujours été choisie, le chemin de la perte totale de confiance dans la monnaie.

DiscoTonio
~~+
~~+
Messages : 12790
Enregistré le : 24 mai 2008, 18:42

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#273 Message par DiscoTonio » 16 janv. 2010, 17:23

tibere a écrit :Comme je le dis régulièrement, cette crise est avant tout une crise morale.
Le point de départ est l'essoufflement de la fin des années 60.
Les années 80-90 furent une fuite en avant.
Les 2000 des dérivatifs pour masquer la cruelle réalité.
On va rentrer dans le vif du sujet.

Crise morale ?
A lire donc :http://m.marianne2.fr/?action=article&numero=183461
Bon ben après l'article génial d'Allais, je vois que dans la vraie presse, chez les gens ayant un minimum de jugeotte, les causes et les implications commencent à être très claires...

Vous pouvez aussi aller faire un tour ici, surtout si vous aimez bien la famille Ingalls :mrgreen:
viewtopic.php?p=955774#p955774
J'ai ma petite idée là dessus et le délitement progressif mais implacable de toutes les notions de base faisant la vie en société est prégnant. Tout le monde est lancé dans une sorte de fuite mortifère pour la jouissance, la cupidité, le moi d'abord, le court termisme... Par exemple, les banques les plus institutionnalisées ne sont plus que de vastes enseignes d'escrocs et l'escroquerie a été rendue légale comme on a pu le voir avec les subprimes, tous les rapports commerciaux ne sont plus que des rapports d'escroquerie, tout le monde ne cherche plus qu'à voler son prochain, voire ses propres enfants en les endettant de force... Et les gens n'ont jamais été aussi déprimés, frustrés, malheureux, se sentant broyés, inutiles...

A ceci près que je ne désespère pas que libertés individuelles et individualisme soient conciliables avec un État qui tourne rond, et soit solidaire et soutenable dans le temps...

gdiniboud
Messages : 1400
Enregistré le : 01 sept. 2008, 12:47

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#274 Message par gdiniboud » 16 janv. 2010, 17:28

DiscoTonio a écrit :
borisc a écrit :D'abord il n'y a jamais de limite à l'endettement.
:lol: :lol: Désolé, mais celle là, elle est très drôle... Alors que la crise que l'on vit est pile poile due au fait qu'on aie atteint la limite de l'endettement supportable, fallait oser la sortir celle là...
C'était dans l'hypothèse d'une poursuite de l'inflation. Possible que le système s'effondre un jour, pour la raison que vous donnez. J'accepte tout à fait cette hypothèse. Mais en attendant, tant que le système se maintient, rien n'empêche l'endettement de se poursuivre, et on voit bien que ça continue. Ceux qui ne peuvent pas payer, sont saisis ou mis à la rue. Et les autres, ceux qui peuvent encore payer, ils n'ont pas le choix autre que de continuer à s'endetter, ou alors ils consomment moins. Mais même s'ils consomment moins, les prix ne baissent pas. On fait des soldes. On en vend 2 au prix de 1 (donc toujours obligé de payer le prix fixé par l'offre). Mais les prix, fondamentalement, ne baissent pas.

Avatar du membre
Keron
Messages : 215
Enregistré le : 06 nov. 2008, 20:07

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#275 Message par Keron » 16 janv. 2010, 19:57

RFK1 a écrit :
DiscoTonio a écrit :@ RFK1, sur l'exploitation des ressources minières de l'espace, tu voudrais bien me rappeler combien de kilojoules il faut pour mettre un kilogramme en orbite, stp ? :wink:
akagentleman a écrit :@ RFK1, sur l'exploitation des ressources minières de l'espace, vous êtes sur d'être Strauss-Kahnien et pas extreme-droitiste américain catholique tendance dindon rouge?
Je m'attendais à ce genre de réaction ("C'est impossible") même si je ne comprends pas vraiment la phrase d'akagentleman. Je joue la transparence politique et je me présente (comme demandé aux nouveaux arrivants) et franchement j'espérais quand même que les échanges de haute tenue en économie et en politique que je lis de la part de tous ici depuis des mois rendrait improbable ce genre de "plaisanterie". Par contre, on peut se tutoyer sans problème :)

Plus sérieusement, la réaction de Discotonio sur la poussée est légitime si on réfléchit avec une propulsion à la Von Braun, c'est à dire si l'on reste dans la même technologie issue des années 50-60 (50 ans sans saut technologique faute d'abandon dans les années 80). Mais la poussée tout comme les très longues distances sont des enjeux dépassables avec le développement lent (les fonds seraient visiblement mieux dans les poches des ploutocrates ou dans les budgets militaires) mais accélérable de la MHD (moteur VASIMR) et de la propulsion nucléaire. Si l'économie était dirigée efficacement vers la recherche et l'innovation comme il fut un temps, on maîtriserait ces technologies depuis longtemps.
Aller chercher dans l'espace ce qu'on a pas su préserver sur terre est une fuite en avant, une manière (très onéreuse) de continuer toujours les mêmes conn***ies.
La propulsion nucleaire, la propulsion ionique et autres technos ne règleront pas le problème de base : transférer une masse en orbite demande énormément d'énergie en un temps très court, et à l'inverse la rentrée dans l'atmosphère demande de dissiper beaucoup d'énergie en peu de temps. Et là dessus, on a pas avancé d'un pouce depuis Spoutnik. La meilleure fusée actuelle est toujours la descendante des RD7 des années 50.

La MHD classique ne fonctionne pas dans l'espace que je sache, il faut un fluide environnant. Par contre je ne connaissais pas VASIMR, mais cela na pas l'air approprié pour la phase du décollage malheureusement .La propulsion nucléaire nous menace de jolies retombées radioactives si la fusée pète sur le pas de tir...

Je pense que l'avenir de l'humanité est sur terre pour encore 50 ans au moins, le temps de réaliser une rupture technologique radicale. Quelques riches peuvent s'installer dans une station en orbite, c'est faisable sans problème, mais le pequin moyen devra se contenter de la Terre, et la préserver au mieux pour cela.

Avatar du membre
RFK1
Messages : 153
Enregistré le : 07 nov. 2009, 22:13
Localisation : Paris

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#276 Message par RFK1 » 16 janv. 2010, 21:00

Keron a écrit :
RFK1 a écrit :
DiscoTonio a écrit :@ RFK1, sur l'exploitation des ressources minières de l'espace, tu voudrais bien me rappeler combien de kilojoules il faut pour mettre un kilogramme en orbite, stp ? :wink:
akagentleman a écrit :@ RFK1, sur l'exploitation des ressources minières de l'espace, vous êtes sur d'être Strauss-Kahnien et pas extreme-droitiste américain catholique tendance dindon rouge?
Je m'attendais à ce genre de réaction ("C'est impossible") même si je ne comprends pas vraiment la phrase d'akagentleman. Je joue la transparence politique et je me présente (comme demandé aux nouveaux arrivants) et franchement j'espérais quand même que les échanges de haute tenue en économie et en politique que je lis de la part de tous ici depuis des mois rendrait improbable ce genre de "plaisanterie". Par contre, on peut se tutoyer sans problème :)

Plus sérieusement, la réaction de Discotonio sur la poussée est légitime si on réfléchit avec une propulsion à la Von Braun, c'est à dire si l'on reste dans la même technologie issue des années 50-60 (50 ans sans saut technologique faute d'abandon dans les années 80). Mais la poussée tout comme les très longues distances sont des enjeux dépassables avec le développement lent (les fonds seraient visiblement mieux dans les poches des ploutocrates ou dans les budgets militaires) mais accélérable de la MHD (moteur VASIMR) et de la propulsion nucléaire. Si l'économie était dirigée efficacement vers la recherche et l'innovation comme il fut un temps, on maîtriserait ces technologies depuis longtemps.
Aller chercher dans l'espace ce qu'on a pas su préserver sur terre est une fuite en avant, une manière (très onéreuse) de continuer toujours les mêmes conn***ies.
La propulsion nucleaire, la propulsion ionique et autres technos ne règleront pas le problème de base : transférer une masse en orbite demande énormément d'énergie en un temps très court, et à l'inverse la rentrée dans l'atmosphère demande de dissiper beaucoup d'énergie en peu de temps. Et là dessus, on a pas avancé d'un pouce depuis Spoutnik. La meilleure fusée actuelle est toujours la descendante des RD7 des années 50.

La MHD classique ne fonctionne pas dans l'espace que je sache, il faut un fluide environnant. Par contre je ne connaissais pas VASIMR, mais cela na pas l'air approprié pour la phase du décollage malheureusement .La propulsion nucléaire nous menace de jolies retombées radioactives si la fusée pète sur le pas de tir...

Je pense que l'avenir de l'humanité est sur terre pour encore 50 ans au moins, le temps de réaliser une rupture technologique radicale. Quelques riches peuvent s'installer dans une station en orbite, c'est faisable sans problème, mais le pequin moyen devra se contenter de la Terre, et la préserver au mieux pour cela.
C'est pour cela qu'il faut s'interroger sur les raisons, les causes qui font que l'on fait du surplace depuis 50 ans et pourquoi nous n'avons pas fait la rupture technologique radicale. L'histoire de l'industrialisation montre qu'une découverte majeure entraîne les autres et ainsi de suite, tant que l'on continue à y mettre les moyens. Je ne pense pas que nous faisions un constat différent (je concède que la fusion n'est pas maîtrisée, mais je pense qu'elle est maîtrisable, et pour le processus, c'est totalement différent et moins polluant que la fission). Nous sommes par contre en désaccord sur les potentialités. Je pense par exemple, que l'externalisation des processus industriels est la seule manière à terme de justement préserver notre planète. Mais j'irai certainement trop loin pour bien des membres inscrits ici et je ne voudrais pas dévier la conversation du titre de ce Topic :(
L'histoire nous dira comment ça se passera en fonction de l'investissement que l'on y mettra.
Fear not the path of truth for the lack of people walking on it.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 23096
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#277 Message par lecriminel » 18 janv. 2010, 04:37

hub79 a écrit :j'ai jamais parlé de 5 à 10 % d'augmentation de salaire, mais d'une inflation générale.
sans hausse concomittente des salaires.
plutôt une stagflation.
c'est possible comment, ça ? le type qui vendait à 10 vend à 11 et jette le 1 supplemetaire aux WC ? ou alors par salaire tu entends juste salaire, c-a-d que tu envisages la continuation du transfert de richesses des salariés vers un petit nombre de possedants (hausse de la marge) ? Dans ce cas, Disco t'expliquera que ce petit nombre tue la poule aux oeufs d'or et que ce n'est pas soutenable à terme.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
mat49
~~+
~~+
Messages : 12345
Enregistré le : 07 juil. 2005, 09:43

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#278 Message par mat49 » 18 janv. 2010, 13:17

akagentleman a écrit :Ou bien le Yuan est réévalué de 25%, et tout ce qui vient de Chine coute 3% plus cher minimum et cela n'augmente pas le salaire des français.
Modification: 90% du prix , c'est les intérmédiaires....
On commence la guerre quand on veut, on la termine quand on peut ;) (Machiavel)
Là ou le balai ne passe pas, la poussière ne s'en va pas d'elle même (Mao)
ABCDEFUCK

Avatar du membre
FightClub
Messages : 431
Enregistré le : 30 juin 2006, 22:40
Localisation : Paris

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#279 Message par FightClub » 18 janv. 2010, 19:30

borisc a écrit :Bon, et concrètement : ça arriverait tout d'un coup, cette hyper inflation ? Sans crier gare ? On n'aurait même pas le temps de dépenser nos économies avant qu'elles ne valent plus rien ?

Et ceux qui auront des dettes en cours, ils seraient gagnants, si je comprends bien ? Car ne devant plus rien (si la monnaie ne vaut plus rien) ?
Ce sont les 2 points clés ! Autant vous dire que j'y ai pas mal réfléchi...
On ne peut bien évidemment rien exclure, mais pour que l'hyper inflation arrive d'un coup, il faudrait la faillite simultanée de 5 ou 6 banques majeures (Hsbc, Citigroup, Bank of China,...). Peu de (mal)chances ! Et encore une fois, ces banques seraient nationalisées par les Etats qui créeraient ainsi de l'argent venu de nulle part.

On aurait donc (ce que l'on a déjà, dans les faits), à savoir un gigantesque schéma de Ponzi qui serait connu de tous ... mais que personne n'aurait intérêt à dénoncer, parce que cela livrerait le monde à l'anarchie.
Et donc le monde continuerait à pseudo-fonctionner,...avec de sérieuses restrictions.
Par exemple, nous ne serions pas techniquement ruinés, mais nous aurions interdiction de retirer plus de, disons 500 € par mois, de notre compte en banque.
Et l'épargne sans la liberté, quand on y réfléchit, ... ce n'est plus l'épargne.

En fait, l'hyperinflation ne peut être qu'un schéma très temporaire (disons 6-8 mois) car le monde est tellement imbriqué que les gens ne peuvent rien faire tout seul. 90% de la population mondiale serait condamné à mourir si l'hyperinflation s'installait dans la durée.
Donc, si elle arrivait, oui, nous les épargnants serions rincés. Mais la bonne nouvelle, c'est que ce serait le cadet de nos soucis.

La chose dont je suis persuadé, c'est que ceux qui ont des dettes en cours ne seraient pas épargnés. Pourquoi ? Parce que ce sont les puissants, les rentiers qui possèdent la dette. Et les puissants ont intérêt à ne pas se laisser déposséder.
"Les choses que tu possèdes ... finissent pas te posséder" - Tyler Durden (FightClub)

Avatar du membre
grandaday75
Messages : 89
Enregistré le : 31 oct. 2009, 21:10

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#280 Message par grandaday75 » 18 janv. 2010, 20:20

Que pourrons faire les puissants face à un peuple en colère? Choisir leur mode d'exécution? :twisted:

Avatar du membre
Zolhander
Messages : 112
Enregistré le : 30 juin 2007, 10:33

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#281 Message par Zolhander » 18 janv. 2010, 23:42

La bombe à retardement, c’est l’immobilier
Blog de Paul Jorion
http://www.pauljorion.com/blog/?p=6871
Libération, lundi 18 janvier 2010
Paul Jorion a écrit :La bombe à retardement de 2012, c’est l’immobilier commercial : les centres commerciaux, les stations touristiques, les bureaux, un peu partout dans le monde. Leur situation est financièrement dramatique. Tous ces actifs immobiliers ont été achetés à crédit et leur niveau actuel de recettes ne suffit pas à couvrir les échéances de crédits.
Paul Jorion a écrit :Le risque, c’est qu’à la prochaine explosion financière, les opinions publiques aient perdu patience et disent « Maintenant ça suffit ! » D’autant plus qu’elles n’auront pas oublié les paroles de ceux qui nous disaient : « Nous allons tout réparer ».
Paul Jorion a écrit :Ça montre surtout qu’on n’a pas pris conscience de la gravité du problème : ce n’est pas une question de détails, tout le système est à terre.
Va falloir penser à pré commander l'échafaud et la guillotine sur eBay.
J'aimerais pas être à la place des politiques lorsque la deuxième crise arrivera.
En France, on n'a pas le flegme islandais. Les manifestations ne se feront pas dans le calme.

1ère crise, le bossnapping : mot dérivé de kidnapping et de boss (patron) désigne en anglais l'acte bien Français de séquestrer son patron pour obtenir la satisfaction de ses revendications.
2e crise, le politicnapping : Séquestration pendant 72 heures d'un ministre ?

Avatar du membre
Thelemys
Messages : 1284
Enregistré le : 24 oct. 2009, 18:52

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#282 Message par Thelemys » 19 janv. 2010, 09:32

Les défaillances d'entreprises en France atteignent un niveau historique
LEMONDE.FR avec AFP | 19.01.10 | 08h05 • Mis à jour le 19.01.10 | 08h18
Causées par la crise, les défaillances d'entreprises en France ont progressé de 11,4 % en 2009 pour atteindre 61 595. Un record depuis 1993. L'augmentation des défaillances s'est poursuivie en 2009 sur un rythme similaire à celui de 2008 (+10,9 %). La progression a néanmoins fortement ralenti en fin d'année, le nombre de défaillances se stabilisant au quatrième trimestre, selon l'étude publiée dans Les Echos par la société spécialisée dans l'information sur les entreprises. L'étude a constaté, "au fil des mois (...) une lente mais régulière amélioration sur le front des défaillances", selon Thierry Millon, responsable des analyses chez Altares.

Avatar du membre
Thelemys
Messages : 1284
Enregistré le : 24 oct. 2009, 18:52

Re: le risque de crise systemique globale est il ecarte?

#283 Message par Thelemys » 20 janv. 2010, 20:22

L'Europe envisage de taxer les banques pour leur faire payer l'addition de la crise
LEMONDE.FR
L'Europe est-elle dans le sillage des Etats-Unis ? Une proposition suédoise visant à créer une taxe sur les banques européennes, et à leur répercuter le coût de la crise financière, sera discutée à la mi-avril, lors d'une réunion informelle des ministres des finances des Vingt-Sept. L'annonce a été faite, mardi 19 janvier, par Elena Salgado, la ministre des finances espagnole - son pays préside l'Union européenne (UE) jusqu'au 30 juin. Elle suit de quelques jours la décision de Barack Obama d'imposer une taxe aux banques de Wall Street, pour un montant estimé à 117 milliards de dollars (82,4 milliards d'euros) sur dix ans.

Avatar du membre
domcat74
~~+
~~+
Messages : 14213
Enregistré le : 28 juil. 2009, 14:36
Localisation : La Chartreuse

Crise systémique : l’heure de vérité approche ! (ou pas ?)

#284 Message par domcat74 » 07 déc. 2010, 08:50

je viens de tomber sur Mecano Blog, un papier édifiant de Gilles Bonafi intitulé "Crise systémique : l’heure de vérité approche !".

Le blog est un peu "findumondiste" et "antinouvelordremondial" mais je donne l'info car il est question de ponzi géant... et il y a des choses intéressantes je trouve. A vous de voir.
http://mecanoblog.wordpress.com/2010/12 ... -approche/

Image

Avatar du membre
malga77
Messages : 874
Enregistré le : 07 janv. 2008, 10:54

AMF:Situation très,très préoccupante,risque crise systémique

#285 Message par malga77 » 23 sept. 2011, 11:37

"Situation très, très préoccupante", "risque de crise systémique", estime Jean-Pierre Jouyet
AFP le 23/09/11
Le président de l'Autorité des marchés financiers (AMF) Jean-Pierre Jouyet a parlé vendredi de "situation, très très préoccupante" sur les marchés et s'est inquiété d'un "risque de crise systémique" capable de faire plonger toute la planète dans la récession.
"Il se trouve que l'Europe est l'épicentre de cette crise". "On n'est pas dans une situation meilleure qu'en 2008", a-t-il mis en garde.
http://www.boursorama.com/actualites/si ... 334284f0cc
"On ne peut pas exclure une correction plus violente, mais elle supposerait une nouvelle aggravation de la crise financière, conduisant à une récession économique durable et un resserrement très marqué du crédit" CA 10/2008

Avatar du membre
dias2502
Messages : 256
Enregistré le : 12 janv. 2009, 16:19
Localisation : Paris

Re: AMF:Situation très,très préoccupante,risque crise systémique

#286 Message par dias2502 » 23 sept. 2011, 11:39

oups
En mode bear/bull actuellement, suivant le vent venant de Wall Street.

Avatar du membre
domcat74
~~+
~~+
Messages : 14213
Enregistré le : 28 juil. 2009, 14:36
Localisation : La Chartreuse

Re: AMF:Situation très,très préoccupante,risque crise systémique

#287 Message par domcat74 » 23 sept. 2011, 11:48

depuis le temps qu'on vous le dit ici... :wink:

Avatar du membre
YoppY
~~+
~~+
Messages : 11574
Enregistré le : 01 avr. 2009, 16:06

Re: AMF:Situation très,très préoccupante,risque crise systémique

#288 Message par YoppY » 23 sept. 2011, 11:54

J'allais passer mes commandes annuelles de bois chauffage et de graines pour le potager, mais si on commence à comparer la période actuelle à celle des débuts de la grande dépression je crois que je vais doubler les volumes que j'avais prévu :roll:

irmonium
~~+
~~+
Messages : 13951
Enregistré le : 07 déc. 2010, 12:59

Re: AMF:Situation très,très préoccupante,risque crise systémique

#289 Message par irmonium » 23 sept. 2011, 11:57

confère ma signature :mrgreen:
"Qui imagine le général de Gaulle mis en examen?"
F.Fillon le 28/08/16

«Je ne céderai pas, je ne me rendrai pas, je ne me retirerai pas»
F.Fillon le 01/03/17

Avatar du membre
titou
Messages : 290
Enregistré le : 10 mars 2009, 11:43

Re: AMF:Situation très,très préoccupante,risque crise systémique

#290 Message par titou » 23 sept. 2011, 11:58

Bon c'est décidé ce soir je vais au carouf faire le stock de lasagne! :|
Dans les maisons modernes, il y a deux sortes de voisins : ceux du dessus qui font toujours du bruit, et ceux du dessous qui se plaignent toujours pour rien. Anonyme

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32583
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: AMF:Situation très,très préoccupante,risque crise systémique

#291 Message par ignatius » 23 sept. 2011, 11:59

titou a écrit :Bon c'est décidé ce soir je vais au carouf faire le stock de lasagne! :|
sage précaution.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
XavierN
Messages : 944
Enregistré le : 14 mai 2008, 22:55
Localisation : Alentours de Béziers

Re: AMF:Situation très,très préoccupante,risque crise systémique

#292 Message par XavierN » 23 sept. 2011, 15:02

Le moins cher çà doit être la coquillette Lidl ! Pour le même prix tu tiendrais quelques jours de plus ! :shock: :?
Printemps 2016 Début de notre Construction !!!

Novaseb
-++
-++
Messages : 4361
Enregistré le : 27 janv. 2010, 10:31
Localisation : Agde

Re: AMF:Situation très,très préoccupante,risque crise systémique

#293 Message par Novaseb » 23 sept. 2011, 15:33

titou a écrit :Bon c'est décidé ce soir je vais au carouf faire le stock de lasagne! :|
Pense que la foire au vin va débuter d'ici le 27 :twisted: :twisted: :lol:
"Vous avez voulu sauver l’argent sur le court terme au mépris de la vie des hommes, vous perdrez les hommes et vous perdrez l’argent, car il n’est pas de richesses sans hommes"

Avatar du membre
tim05
-+
-+
Messages : 2273
Enregistré le : 30 sept. 2008, 22:27

Re: AMF:Situation très,très préoccupante,risque crise systémique

#294 Message par tim05 » 23 sept. 2011, 22:22

L'interview de JP Jouyet président de l'Autorité des marchés financiers (AMF)
ce matin sur FI.


@ignatius : dans la 2nde, vers la fin, il dit tout le bien qu'il pense de son pote F. Hollande.
C'est moi le mec qui mange les simili-gaufres au chocolat des distributeurs.

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 10446
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: AMF:Situation très,très préoccupante,risque crise systémique

#295 Message par neron » 23 sept. 2011, 22:26

Bof, il veut des sous. La bourse n'a jamais aidé un quelconque français.

Laissons la loi des marchés comme pour l'emploi et mettons en place un allocation soutient des actions en perdition avec un impôt sur les sociétés

Vous comprenez. les personnes morales sont mieux traité et on droit à plus d’égard que les personnes physique. :evil:

J'ai Honte pour lui

Morgan435
Messages : 476
Enregistré le : 18 oct. 2010, 03:49
Localisation : Melbourne

Re: AMF:Situation très,très préoccupante,risque crise systémique

#296 Message par Morgan435 » 23 sept. 2011, 23:37

tim05 a écrit :L'interview de JP Jouyet président de l'Autorité des marchés financiers (AMF)
ce matin sur FI.


@ignatius : dans la 2nde, vers la fin, il dit tout le bien qu'il pense de son pote F. Hollande.
Toute fin de la deuxieme video, si on ne fait rien 'politiquement' la situation des presidentielles se deroulera dans un tout autre cadre... Il a vraiment les chocottes de voir le truc explose en vol le monsieur. Vous ca position pour etre au courant, ca craint

Avatar du membre
BulleDog
~~+
~~+
Messages : 16755
Enregistré le : 24 juin 2006, 15:43

Re: AMF:Situation très,très préoccupante,risque crise systémique

#297 Message par BulleDog » 23 sept. 2011, 23:59

En même temps c'est Jean Pierre Jouyet.
Ce type est autant économiste que moi je suis le père Noël. Les diplômes ne changent rien à la situation.
Qui est le BulleDog ? http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 52#p263252 voir les ** New **

Morgan435
Messages : 476
Enregistré le : 18 oct. 2010, 03:49
Localisation : Melbourne

Re: AMF:Situation très,très préoccupante,risque crise systémique

#298 Message par Morgan435 » 24 sept. 2011, 06:23

BulleDog a écrit :En même temps c'est Jean Pierre Jouyet.
Ce type est autant économiste que moi je suis le père Noël. Les diplômes ne changent rien à la situation.
Les diplomes ou la qualite d'economiste peut-etre pas mais le point de vue est important lorsqu'il s'agit de jauger une situation.
Son point de vue lui donne certainement plus a (sa)voir que beaucoup d'autre.

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 13995
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: AMF:Situation très,très préoccupante,risque crise systémique

#299 Message par cashisking » 24 sept. 2011, 07:30

Morgan435 a écrit :
BulleDog a écrit :En même temps c'est Jean Pierre Jouyet.
Ce type est autant économiste que moi je suis le père Noël. Les diplômes ne changent rien à la situation.
Les diplomes ou la qualite d'economiste peut-etre pas mais le point de vue est important lorsqu'il s'agit de jauger une situation.
Son point de vue lui donne certainement plus a (sa)voir que beaucoup d'autre.
Pour l'instant il s'occupe des forums, et il a raison, à mon avis c'est eux qui manipulent les cours :
Or, le fait pour toute personne de donner un avis sur une valeur, sans indiquer simultanément la position prise préalablement par elle sur cette même valeur, et de tirer profit de cette situation, est susceptible de constituer un manquement de diffusion de fausse information, conformément aux dispositions de l’article 632-1 alinéa 2 du règlement général de l’AMF.

Compte tenu du volume important de messages échangés sur les forums internet, dont beaucoup font état d’avis sur des valeurs cotées en bourse, l’AMF a ainsi souhaité rappeler la réglementation applicable.

chr$yoko

Re: AMF:Situation très,très préoccupante,risque crise systémique

#300 Message par chr$yoko » 24 sept. 2011, 08:48

Il a peur pour son bonus 2011.... :twisted:
Dans ma boite c'est branle bas de combat. Les bonus sont calculés sur les résultats d'Octobre ... :lol: