Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

Discussions et articles de presse relatif à l'économie et à la finance personnelle comme générale.
Message
Auteur
Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40568
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#1 Message par slash33 » 03 mai 2018, 09:37

Vers une pénurie de salariés qualifiés ?
Le Point03/05/2018
http://www.lepoint.fr/economie/vers-une ... 418_28.php
L'étude indique que 1,5 million de salariés hautement qualifiés pourraient manquer d'ici à 2030.

Ce qui pourrait représenter une perte de 175 milliards d'euros pour l'économie française.

Ce sont les secteurs financiers et des services aux entreprises qui devraient être les plus impactés par ce manque de main-d'?uvre.
Je ne partage pas l'avis de cette étude qui amha fait l'impasse totale sur l'impact des nouvelles technologies. Mais bon ça méritait d'être partagé.
Modifié en dernier par slash33 le 03 mai 2018, 09:40, modifié 2 fois.

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12588
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#2 Message par cashisking » 03 mai 2018, 09:39

Franchement avec tous les migrants surqualifiés qui arrivent je n'y crois pas.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40568
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#3 Message par slash33 » 03 mai 2018, 09:41

Tu as bien raison: :mrgreen:
Les salariés avec un niveau de formation peu élevée pourraient être, eux, beaucoup trop nombreux (un surplus de 1,7 million de salariés).

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4024
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : La Gacilly proche (56)

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#4 Message par ddv » 03 mai 2018, 09:59

Il faut faire venir plus d'ingénieurs afghans...
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Avatar du membre
Praséodyme
+
+
Messages : 3196
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#5 Message par Praséodyme » 03 mai 2018, 10:12

Y aurait bien une solution avec de la formation continue.
Petroleum et circenses

Avatar du membre
Ferrari
Messages : 779
Enregistré le : 01 févr. 2017, 09:59

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#6 Message par Ferrari » 03 mai 2018, 10:16

Si c'est vrai, ce serait une bonne nouvelle à tout point de vue.
La République une et indivisible a laissé place à la République multiculturelle, bigarrée, inclusive, festive, citoyenne et aussi divisible que possible pour mieux régner.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40568
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#7 Message par slash33 » 03 mai 2018, 10:19

Pas vraiment. Ça signifierait une augmentation généralisée du chômage qui est déjà à un niveau élevé et durable couplé avec un déficit d'emplois qualifiés à pourvoir. Cela résulterait vraisemblablement, selon la motivation du gouvernement en place, soit en un démontage en règle de l'assurance chômage et de la formation professionnelle et augmentations de charges pesant sur les salariés et entreprises soit en une réforme de la formation professionnelle pour former ce flot de travailleurs non qualifiés. J'ai déjà ma petite idée sur la solution retenue...

aleph-zero
Messages : 1063
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#8 Message par aleph-zero » 03 mai 2018, 10:22

Praséodyme a écrit :Y aurait bien une solution avec de la formation continue.
La formation continue ne sert pas à grand chose pour des sujets analphabètes.

Faudrait commencer par ne pas donner le BAC à des kikoulol qui n'ont jamais ouvert un livre de leur vie et qui ont besoin d'une calculatrice pour multiplier par 100.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 15830
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#9 Message par kamoulox » 03 mai 2018, 10:23

C’est aussi que les plus qualifiés se barrent...

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40568
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#10 Message par slash33 » 03 mai 2018, 10:25

kamoulox a écrit :C’est aussi que les plus qualifiés se barrent...
Ouais enfin quand l'étude cible spécifiquement la finance et le service aux entreprises, je ne peux m'empêcher d'avoir un sourire narquois. Pour moi, ça signifie surtout que le cabinet en question n'a pas conscience des changements technologiques à l’œuvre alors que les emplois qu'ils ont identifiés sont vraisemblablement dans l'IT et le support à l'exploitation, deux secteurs qui vont être fortement bouleversés par l'IA et la généralisation des services et infra en mode cloud.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40568
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#11 Message par slash33 » 03 mai 2018, 10:30

aleph-zero a écrit :La formation continue ne sert pas à grand chose pour des sujets analphabètes.
La principale barrière est la motivation du candidat, parole d'ancien étudiant CNAM.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 26750
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#12 Message par Gpzzzz » 03 mai 2018, 10:31

Ils déterminent "Qualifié" en sa basant sur le niveau d'etudes des chomeurs par rapport à la demande des employeurs ?
Suffirait que les employeurs revoient leur pretention à la baisse..
En réajustant leur desir sur celle d'il y a 20ans, on passerait de 1.5millions a 150 000 je suis sur !

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 8330
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#13 Message par WolfgangK » 03 mai 2018, 10:45

aleph-zero a écrit :
Praséodyme a écrit :Y aurait bien une solution avec de la formation continue.
La formation continue ne sert pas à grand chose pour des sujets analphabètes.

Faudrait commencer par ne pas donner le BAC à des kikoulol qui n'ont jamais ouvert un livre de leur vie et qui ont besoin d'une calculatrice pour multiplier par 100.
C'est pas une question d'être analphabète, mais effectivement, je constate qu'on peut pas prendre n'importe qui et lui donner n'importe quelles compétences juste avec une formation. Je suis formateur en dév informatique, et je suis bien obligé de constater que ce n'est pas qu'une question de motivation : on a pas tous le même rapport à l'abstraction…
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40568
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#14 Message par slash33 » 03 mai 2018, 10:48

Tu les formes à partir de quel profil? A la grande époque c'était monnaie courante de former un universitaire à l'info. Est-ce que ça a changé depuis?

Avatar du membre
henda
-++
-++
Messages : 4954
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#15 Message par henda » 03 mai 2018, 10:54

slash33 a écrit :J'ai déjà ma petite idée sur la solution retenue...
Un mix du pire des deux ?

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 32868
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#16 Message par Pi-r2 » 03 mai 2018, 10:57

ils ont oublié "sous payés" et "à Paris uniquement" et ils s'étonnent
Aucune envie de me retrouver en région parisienne pour décrocher un job pas assez payé pour supporter le cout du logement (et pas que) et les nuisances (les racailles, l'insécurité)
:roll:
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 8330
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#17 Message par WolfgangK » 03 mai 2018, 11:03

slash33 a écrit :Tu les formes à partir de quel profil? A la grande époque c'était monnaie courante de former un universitaire à l'info. Est-ce que ça a changé depuis?
Tous les profils, mais c'est pas vraiment une question de cursus, même si celui-ci peut être un filtre.
Mais j'ai aussi eu des très bons résultats sur des personnes sans qualifications.: il faudrait faire des tests psychométriques.
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4024
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : La Gacilly proche (56)

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#18 Message par ddv » 03 mai 2018, 11:21

De toutes façons, les entreprises ne veulent pas des salariés - oups! - collaborateurs qualifiés/compétents, mais des collaborateurs "corporate", et seulement très légèrement compétents (pas trop pour pas les payer trop cher et qu'ils ne puissent pas remplacer le petit chef).
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Avatar du membre
Ferrari
Messages : 779
Enregistré le : 01 févr. 2017, 09:59

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#19 Message par Ferrari » 03 mai 2018, 11:50

slash33 a écrit :Pas vraiment.
Ben les salaires des qualifiés vont monter pour les attirer, c'est obligé.
Pour les moins qualifiés, c'est moins rose...
La République une et indivisible a laissé place à la République multiculturelle, bigarrée, inclusive, festive, citoyenne et aussi divisible que possible pour mieux régner.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40568
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#20 Message par slash33 » 03 mai 2018, 11:54

Ferrari a écrit :
slash33 a écrit :Pas vraiment.
Ben les salaires des qualifiés vont monter pour les attirer, c'est obligé.
Pour les moins qualifiés, c'est moins rose...
ça ne marche que si l'entreprise a une marge commerciale suffisante, a matière à réduire ses coûts sectoriels ou peut reporter ses hausses de tarif. Ou bien un mix des 3. Je ne pense pas que ce sera possible à l'avenir.

Avatar du membre
m.enfin
-+
-+
Messages : 2172
Enregistré le : 10 juin 2013, 13:55

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#21 Message par m.enfin » 03 mai 2018, 12:05

salarié qualifié, c'est pour les grosses boites nan ?
celles du CAC, qui gavent les happy few de dividendes, parachutes dorés et stock option nan ?

dire qu'il suffit d'augmenter les salaires pour faire passer la pilule :mrgreen:
St Ex, Le petit prince a écrit :Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis.

Avatar du membre
saturne
Messages : 1420
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#22 Message par saturne » 11 mai 2018, 13:06

Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

Avatar du membre
L2L
Messages : 1318
Enregistré le : 26 juil. 2015, 09:27
Localisation : Antananarivo - Madagascar

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#23 Message par L2L » 11 mai 2018, 13:46

slash33 a écrit :Pas vraiment. Ça signifierait une augmentation généralisée du chômage qui est déjà à un niveau élevé et durable couplé avec un déficit d'emplois qualifiés à pourvoir. Cela résulterait vraisemblablement, selon la motivation du gouvernement en place, soit en un démontage en règle de l'assurance chômage et de la formation professionnelle et augmentations de charges pesant sur les salariés et entreprises soit en une réforme de la formation professionnelle pour former ce flot de travailleurs non qualifiés. J'ai déjà ma petite idée sur la solution retenue...
C'est exactement la situation des pays du tiers-monde.

- Une foule de gens sous-qualifié qui n'arrivent pas à trouver du boulot
- Un manque cruel de gens qualifiés qui fait que l'on fasse venir des expats
henryG a écrit :Il ne faut pas griller le robot, c est un infiltré , il a peu de pouvoir.

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4024
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : La Gacilly proche (56)

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#24 Message par ddv » 11 mai 2018, 14:37

Une pénurie ? Les salaires devraient exploser dans ce cas, non ? :roll: :roll:
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Avatar du membre
L2L
Messages : 1318
Enregistré le : 26 juil. 2015, 09:27
Localisation : Antananarivo - Madagascar

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#25 Message par L2L » 11 mai 2018, 14:43

ddv a écrit :Une pénurie ? Les salaires devraient exploser dans ce cas, non ? :roll: :roll:
Oui et non, jusqu'à un certain seuil les salaires montent, puis ça bloque et des projets d'investissements sont abandonnés faute de personnel qualifié pour gérer le Schmilblick.
henryG a écrit :Il ne faut pas griller le robot, c est un infiltré , il a peu de pouvoir.

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4024
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : La Gacilly proche (56)

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#26 Message par ddv » 11 mai 2018, 14:45

Officier ingénieur analyse de fichier et retro conception codes malveillants F/H
ARMEE DE L'AIR
CDD | Durée : > 6 mois | 26 - 29 k€ brut annuel

Rennes - 35 Rennes - 35
Au sein de la section « Analyse de fichiers et rétro ingénierie» (SAFR), ce personnel intervient dans la recherche ou le traitement des événements cyber ayant un impact sur les activités du ministère des armées.Dans ce cadre, il réalise des analyses techniques forensiques, mêlant...

09/05/2018Plus

Ingénieur en Guidage-Pilotage dans le domaine des missiles tactiques F/H
DGA/DRH/CPP/SDCO
CDI | 25 - 52 k€ brut annuel

Rennes - 35 Rennes - 35
Poste à pourvoir courant 2018 et basé en région rennaise avec déplacements en régionparisienne et occasionnellement à l’étranger.Premier investisseur de l’Etat avec 10 milliards d’euros d’investissement annuel, la DGAs’appuie sur une direction technique forte de 6700 ingénieurs, techniciens...

03/05/2018
Je sens qu'on va aussi être en pénurie de salariés qualifiés dans le secteur de la Défense, vu les salaires proposés :shock:
Pour le 2ème poste, même 52k, je dirais que c'est le minimum.
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 15830
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#27 Message par kamoulox » 11 mai 2018, 14:47

Après on s’étonne de perdre les têtes. A job équivalent une idée aux usa , en Angleterre du salaire?

Avatar du membre
L2L
Messages : 1318
Enregistré le : 26 juil. 2015, 09:27
Localisation : Antananarivo - Madagascar

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#28 Message par L2L » 11 mai 2018, 15:29

kamoulox a écrit :Après on s’étonne de perdre les têtes. A job équivalent une idée aux usa , en Angleterre du salaire?
Difficilement comparable au vue des couts de santé et d'éducation bien plus élevé qu'en France, sans pour autant payer moins d’impôt.
henryG a écrit :Il ne faut pas griller le robot, c est un infiltré , il a peu de pouvoir.

wizi
-++
-++
Messages : 3652
Enregistré le : 24 avr. 2008, 17:16

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#29 Message par wizi » 11 mai 2018, 16:42

https://www.usinenouvelle.com/editorial ... ce.N634438


Mon taf m'amène à assurer des prestations dans pas mal d'entreprises (domaine technique), et c'est clair que le recrutement de personnel qualifié devient plus problématique pour elles.

En vrac :

une qui cherchait un cadre métallurgiste, 10 réponses, seulement trois profils en accord avec la recherche.

Une cherchait un métallographe, 0 réponse en six mois, même pas un candidat.

Un cadre qui quitte sa boite pour un autre taf deux fois mieux payé (Luxembourg), et l'entreprise est dans la panade pour le remplacer.

Investissement pour développer de nouveaux produits, mais difficultés à trouver le personnel qui va avec.

Cela fait 10/15 ans que l'on dit que l'industrie c'est mort en France. Donc moins de personnes sont motivées pour faire des études dans le domaine, et pourtant, il y a du taf. Et à plusieurs niveaux (un soudeur compétent et spécialisé peut faire des salaires supérieurs à certains petits cadres).

C'est encore léger, mais certaines entreprises commencent à revoir à la hausse leurs grilles de salaires, pour intéresser de meilleurs profils.

Image
Ce n'est pas en améliorant la bougie que l'on a inventé l'ampoule électrique...

Vous connaissez le principe de l'Idiocratie ? Les c0ns gagnent toujours à la fin.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40568
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#30 Message par slash33 » 11 mai 2018, 22:14

ddv a écrit :Je sens qu'on va aussi être en pénurie de salariés qualifiés dans le secteur de la Défense, vu les salaires proposés :shock:
Pour le 2ème poste, même 52k, je dirais que c'est le minimum.
Sachant que je connais "un peu" de quoi il retourne. Le premier salaire proposé est un peu bas (mais c'est un CDD, fallait pas en attendre de trop) mais ça le place au niveau d'embauche JD ingénieur. La plage du second est tellement large qu'on peut y mettre n'importe quoi. Enfin, à 25k, ils doivent rêver. 52k c'est exceptionnel ici. Cela correspond à des postes très "anciens" ou de direction ou commerciaux. Par contre, j'imagine que ça doit faire rire jaune les fonctionnaires en poste de longue date (qui sont à - bien - plus et s'accroche à leur poste comme à un cocotier)

franckyfranck
+
+
Messages : 2548
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#31 Message par franckyfranck » 11 mai 2018, 22:48

Sachant que je connais "un peu" de quoi il retourne. Le premier salaire proposé est un peu bas (mais c'est un CDD, fallait pas en attendre de trop) mais ça le place au niveau d'embauche JD ingénieur.
Euh dans l'IT tu ne trouves personne de compétent qui accepte un salaire de 29K à l'embauche. En ce moment c'est plutot du 39K minimum si tu cherches un développeur fullstack et tu ne demandes pas une lumière non plus. (mais il a un diplome bac plus 5). Après je te parles d'un mec qui sait un minimum coder (pas un John Carmack mais un mec qui sait se débrouiller).

30K c'est un STAGIAIRE chez Google Paris. Criteo ou Algolia sont dans ces niveaux mais faut savoir coder.

Pour le reste, les salaires en haut de la pyramide augmentent en effet rapidement la ou le bas stagne voir baisse. Par haut de la pyramide je ne parles pas que du top management mais ceux qui ont des compétences.

En fait on est en train de redécouvrir qu'être généraliste c'est bien mais qu'avoir un vrai métier c'est mieux (ce qui n'empéche pas de maitriser d'autres choses). Le trouduluc qui se disait qu'il allait manager des indiens et se foutait bien d'apprendre à coder parce que c'était du boulot d'indien effectivement il est en train de découvrir que ce n'est pas si simple.

Pour les autres ca va bien du moins dans les secteurs d'applications suivants : Internet, Telecoms, Finance, BigData, Securité (mais pas pour l'état)... Effectivement les salaires dans l'industrie sont suxifiques.

Avatar du membre
Bernard minet
Messages : 1443
Enregistré le : 16 mars 2015, 23:42

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#32 Message par Bernard minet » 11 mai 2018, 23:20

franckyfranck a écrit :
Sachant que je connais "un peu" de quoi il retourne. Le premier salaire proposé est un peu bas (mais c'est un CDD, fallait pas en attendre de trop) mais ça le place au niveau d'embauche JD ingénieur.
Euh dans l'IT tu ne trouves personne de compétent qui accepte un salaire de 29K à l'embauche. En ce moment c'est plutot du 39K minimum si tu cherches un développeur fullstack et tu ne demandes pas une lumière non plus. (mais il a un diplome bac plus 5). Après je te parles d'un mec qui sait un minimum coder (pas un John Carmack mais un mec qui sait se débrouiller).

30K c'est un STAGIAIRE chez Google Paris. Criteo ou Algolia sont dans ces niveaux mais faut savoir coder.

Pour le reste, les salaires en haut de la pyramide augmentent en effet rapidement la ou le bas stagne voir baisse. Par haut de la pyramide je ne parles pas que du top management mais ceux qui ont des compétences.

En fait on est en train de redécouvrir qu'être généraliste c'est bien mais qu'avoir un vrai métier c'est mieux (ce qui n'empéche pas de maitriser d'autres choses). Le trouduluc qui se disait qu'il allait manager des indiens et se foutait bien d'apprendre à coder parce que c'était du boulot d'indien effectivement il est en train de découvrir que ce n'est pas si simple.

Pour les autres ca va bien du moins dans les secteurs d'applications suivants : Internet, Telecoms, Finance, BigData, Securité (mais pas pour l'état)... Effectivement les salaires dans l'industrie sont suxifiques.
Ça veut dire quoi suxifique ???

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40568
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#33 Message par slash33 » 11 mai 2018, 23:33

franckyfranck a écrit :Euh dans l'IT tu ne trouves personne de compétent qui accepte un salaire de 29K à l'embauche. En ce moment c'est plutot du 39K minimum si tu cherches un développeur fullstack et tu ne demandes pas une lumière non plus. (mais il a un diplome bac plus 5). Après je te parles d'un mec qui sait un minimum coder (pas un John Carmack mais un mec qui sait se débrouiller).
Peut-être mais on parle de postes à Rennes là et je sais précisément où.

Avatar du membre
fabriceb
~~+
~~+
Messages : 12971
Enregistré le : 18 avr. 2006, 12:50
Localisation : 94

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#34 Message par fabriceb » 12 mai 2018, 10:02

slash33 a écrit :Vers une pénurie de salariés qualifiés ?
Le Point03/05/2018
http://www.lepoint.fr/economie/vers-une ... 418_28.php
L'étude indique que 1,5 million de salariés hautement qualifiés pourraient manquer d'ici à 2030.

Ce qui pourrait représenter une perte de 175 milliards d'euros pour l'économie française.

Ce sont les secteurs financiers et des services aux entreprises qui devraient être les plus impactés par ce manque de main-d'?uvre.
Je ne partage pas l'avis de cette étude qui amha fait l'impasse totale sur l'impact des nouvelles technologies. Mais bon ça méritait d'être partagé.
Tiens, un marronnier qui repousse ...
J'ai déjà eu droit à ca à la fin des années 80 (juste avant la crise des années 90), puis avant la crise des années 2000 (nouvelles technos), puis avant la crise de 2008 ... C'est le mythe des emplois non pourvus (plusieurs centaines de milliers dans les années 80 ... je vois que, là aussi, l'inflation fait des ravages).
http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 9s#p418051
En fait, dès que la situation éco ne va plus tout à fait "plus mal que mal", on voit réapparaître ce genre d'articles.

En revanche, ce qui est vrai, c'est que les boites qui proposent des salaires en dessous de la moyenne commencent à se faire du souci pour leur attractivité en matière de recrutement.
Mon interprétation, c'est que ces entreprises là ont deux comportements possibles : s'interroger sur leur politique salariale ou couiner qu'il n'y a pas assez de candidats sur le marché.
Modifié en dernier par fabriceb le 12 mai 2018, 10:22, modifié 4 fois.
N'est pas mort ce qui à jamais dort,
Et dans les ères peut mourir même la Mort.

Avatar du membre
fabriceb
~~+
~~+
Messages : 12971
Enregistré le : 18 avr. 2006, 12:50
Localisation : 94

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#35 Message par fabriceb » 12 mai 2018, 10:08

une qui cherchait un cadre métallurgiste, 10 réponses, seulement trois profils en accord avec la recherche.
Ciel ! 3 candidats seulement pour un poste !
Sans compter que je suis tranquille que plusieurs des 7 autres auraient fait l'affaire au prix d'une formation.
Une cherchait un métallographe, 0 réponse en six mois, même pas un candidat.
Ca dépend du profil, mais plus le profil est spécifique, plus il faut allonger.
Un cadre qui quitte sa boite pour un autre taf deux fois mieux payé (Luxembourg), et l'entreprise est dans la panade pour le remplacer.
Ben oui : soit on s'aligne, soit on forme un remplaçant qui n'est pas immédiatement opérationnel au même niveau que le prédécesseur.
Ca ne signifie pas qu'on manque de travailleurs qualifiés (on ne remplace pas un expert international par un débutant), mais simplement que ceux qui ont un profil pointu ont plus d'opportunité pour gagner plus ailleurs.
C'est la vie normale d'une boite; les DRH sont là pour identifier les compétences et les profils critiques, en principe.
N'est pas mort ce qui à jamais dort,
Et dans les ères peut mourir même la Mort.

Avatar du membre
L2L
Messages : 1318
Enregistré le : 26 juil. 2015, 09:27
Localisation : Antananarivo - Madagascar

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#36 Message par L2L » 12 mai 2018, 11:21

fabriceb a écrit :
une qui cherchait un cadre métallurgiste, 10 réponses, seulement trois profils en accord avec la recherche.
Ciel ! 3 candidats seulement pour un poste !
Sans compter que je suis tranquille que plusieurs des 7 autres auraient fait l'affaire au prix d'une formation.
Bien entendu, quand on recherche un ingénieur nucléaire, il suffit de prendre une électricien en batîment et lui payer une formation de 3 mois à l'AFPA.

Comme je l'ai dit, le manque de personnel qualifié est un frein énorme au développement d'un pays.

Et c'est ce qu'il se passe dans les pays du tiers-monde.

A Madagascar, il est très très difficile de trouver des personnes qualifiées et sachant travailler même pour des qualification moyenne. Par contre, si on cherche un coursier ou un gardien, on aura 1 000 candidatures qui suivent l'heure de parution de l'annonce.

Donc énormément de postes restent inoccupés alors qu'il y a un chômage de masse énorme fautes de candidatures adéquates.

Et augmenter les salaires ne sert pas forcément à grand chose, vu que de toutes les gens qualifiés pour ces postes n'existent pas.
henryG a écrit :Il ne faut pas griller le robot, c est un infiltré , il a peu de pouvoir.

Avatar du membre
fabriceb
~~+
~~+
Messages : 12971
Enregistré le : 18 avr. 2006, 12:50
Localisation : 94

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#37 Message par fabriceb » 12 mai 2018, 11:50

L2L a écrit :
fabriceb a écrit :
une qui cherchait un cadre métallurgiste, 10 réponses, seulement trois profils en accord avec la recherche.
Ciel ! 3 candidats seulement pour un poste !
Sans compter que je suis tranquille que plusieurs des 7 autres auraient fait l'affaire au prix d'une formation.
Bien entendu, quand on recherche un ingénieur nucléaire, il suffit de prendre une électricien en batîment et lui payer une formation de 3 mois à l'AFPA.
C'est ca ... et tu crois vraiment que, dans les 10 personnes qui ont postulé pour le poste de cadre metallurgiste, 7 étaient électriciens en bâtiment ?
Tu crois vraiment qu'un électricien en bâtiment perdrait son temps à répondre à ce genre d'annonce ? :lol:
De temps en temps, qu'il y ait un gus suffisament à coté de ses pompes pour le faire, admettons, mais certainement pas d'une manière massive.

Quand je dis : "je suis tranquille que plusieurs des 7 autres auraient fait l'affaire au prix d'une formation.", cela signifie que, sur les 7 supposés ne pas avoir le profil, plusieurs l'avaient probablement "à peu près" ou auraient pu l'avoir avec une formation (ingénieur matériau qui postulerait sur un poste de calcul des structures ou vice-versa, par exemple).

Ce que j'entends par formation, ce n'est pas 3 mois à l'AFPA ou en chambre de commerce (je sais ce que ca vaut; j'y ait été formateur il y a 25 ans), mais accepter d'avoir un gars qui ne soit pas immédiatement opérationnel et de mettre en place, si possible, un biseau avec le prédecesseur.
C'est admis pour un débutant, d'ailleurs : tous les ingénieurs nucléaires étaient initialement des ingénieurs tout court, et ont été formés au nucléaire (sauf exception après leur entrée dans l'entreprise).

L2L a écrit : Comme je l'ai dit, le manque de personnel qualifié est un frein énorme au développement d'un pays.

Et c'est ce qu'il se passe dans les pays du tiers-monde.

A Madagascar, il est très très difficile de trouver des personnes qualifiées et sachant travailler même pour des qualification moyenne. Par contre, si on cherche un coursier ou un gardien, on aura 1 000 candidatures qui suivent l'heure de parution de l'annonce.

Donc énormément de postes restent inoccupés alors qu'il y a un chômage de masse énorme fautes de candidatures adéquates.

Et augmenter les salaires ne sert pas forcément à grand chose, vu que de toutes les gens qualifiés pour ces postes n'existent pas.
Nous ne sommes pas à Madagascar; aujourd'hui, la France forme 35000 ingénieurs par an.
Ce qui manque, ce ne sont pas les personnels qualifiés à recruter, mais les personnels ayant LE profil et L'expérience qui leur permet d'être efficace immédiatement.
N'est pas mort ce qui à jamais dort,
Et dans les ères peut mourir même la Mort.

Avatar du membre
L2L
Messages : 1318
Enregistré le : 26 juil. 2015, 09:27
Localisation : Antananarivo - Madagascar

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#38 Message par L2L » 12 mai 2018, 12:01

fabriceb a écrit : C'est ca ... et tu crois vraiment que, dans les 10 personnes qui ont postulé pour le poste de cadre metallurgiste, 7 étaient électriciens en bâtiment ?
Tu crois vraiment qu'un électricien en bâtiment perdrait son temps à répondre à ce genre d'annonce ? :lol:
De temps en temps, qu'il y ait un gus suffisament à coté de ses pompes pour le faire, admettons, mais certainement pas d'une manière massive.
Toi tu t'occupes pas souvent des recrutements. La moitié des candidatures à un poste sot de profils complètement à coté de la plaque.
henryG a écrit :Il ne faut pas griller le robot, c est un infiltré , il a peu de pouvoir.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8562
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#39 Message par optimus maximus » 12 mai 2018, 13:32

S'il y avait un vrai besoin, les entreprises feraient un effort dans la formation interne.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 17826
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#40 Message par wasabi » 12 mai 2018, 13:36

si il y avait une réelle pénurie les salaires qualifiés augmenteraient plus vite que les non qualifiés (le SMIC), or depuis au moins 25 ans on observe le contraire. Argument qui clos la discussion.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Indécis
~~+
~~+
Messages : 7775
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#41 Message par Indécis » 12 mai 2018, 14:23

wasabi a écrit :si il y avait une réelle pénurie les salaires qualifiés augmenteraient plus vite que les non qualifiés (le SMIC), or depuis au moins 25 ans on observe le contraire. Argument qui clos la discussion.
Justement, le SMIC est une décision politique qui influe sur les autres salaires à la baisse...
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 6336
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#42 Message par crispus » 12 mai 2018, 18:28

fabriceb a écrit :C'est le mythe des emplois non pourvus (plusieurs centaines de milliers dans les années 80 ... je vois que, là aussi, l'inflation fait des ravages).
http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 9s#p418051
En fait, dès que la situation éco ne va plus tout à fait "plus mal que mal", on voit réapparaître ce genre d'articles.
Ces emplois non-pourvus sont ceux des gens qui habitent le tout aussi célèbre million de logements manquants :mrgreen:

remy51
troll un peu lourd
Messages : 2946
Enregistré le : 29 mai 2014, 19:57

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#43 Message par remy51 » 12 mai 2018, 19:13

crispus a écrit :
fabriceb a écrit :C'est le mythe des emplois non pourvus (plusieurs centaines de milliers dans les années 80 ... je vois que, là aussi, l'inflation fait des ravages).
http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 9s#p418051
En fait, dès que la situation éco ne va plus tout à fait "plus mal que mal", on voit réapparaître ce genre d'articles.
Ces emplois non-pourvus sont ceux des gens qui habitent le tout aussi célèbre million de logements manquants :mrgreen:
je rappelle que les logements manquants sont dans les zones tendues , effectivement si tu veux aller habiter dans la creuse , tu trouveras .. (et encore des logements bons pour une vie au mieux des années 50)
Indécis :": "J'avoue, je suis un troll, mais c'est parce que ma vie est misérable et pitoyable ..."
Indécis :"pourquoi je n'ai pas d'enfant ? je n'ai pas le droit de me reproduire tout simplement"

franckyfranck
+
+
Messages : 2548
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#44 Message par franckyfranck » 12 mai 2018, 19:45

Nous ne sommes pas à Madagascar; aujourd'hui, la France forme 35000 ingénieurs par an.
Non on forme des généralistes qui sont moyens à tout et bons à rien, pas des ingénieurs. Et c'est bien le problème. Quand tu vois des soit disant "ingénieurs informaticiens" diplomés qui ne sont pas capable de te sortir une requête SQL ou de te pondre un algo basique, tu comprend que le problème n'est pas le diplome mais l'enseignement qu'ont les gens. Et à ce stade la formation de "gestion de projet" ne fait pas la différence.

Avatar du membre
fabriceb
~~+
~~+
Messages : 12971
Enregistré le : 18 avr. 2006, 12:50
Localisation : 94

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#45 Message par fabriceb » 12 mai 2018, 21:23

franckyfranck a écrit :
Nous ne sommes pas à Madagascar; aujourd'hui, la France forme 35000 ingénieurs par an.
Non on forme des généralistes qui sont moyens à tout et bons à rien, pas des ingénieurs. Et c'est bien le problème. Quand tu vois des soit disant "ingénieurs informaticiens" diplomés qui ne sont pas capable de te sortir une requête SQL ou de te pondre un algo basique, tu comprend que le problème n'est pas le diplome mais l'enseignement qu'ont les gens. Et à ce stade la formation de "gestion de projet" ne fait pas la différence.
D'une certaine manière tu illustres mon propos :
:arrow: En sortant de l'école (ingé en génie mécanique option automatique ... bref, généraliste), je n'avais aucune idée de ce qu'est une contrainte de Von Mises, ca ne m'a pas empéché d'être embauché comme ingénieur en calcul des structures.
Si toi, ou L2L m'aviez fait passer l'entretien, je n'aurai jamais été recruté du fait que j'étais "généraliste" et ne maitrisais pas le sujet (généraliste, on l'est toujours plus ou moins en sortant de l'école, en plus) ... or, la notion de contrainte de Von Mises, quand tu as fait de la RDM (et ça, c'est dans une formation de généraliste), ca se comprend en environ 2 heures pour peu qu'on te l'explique (même pas besoin de l'AFPA, à ce niveau là).
:arrow: Idem pour les requêtes SQL : il se trouve que, durant deux ans, j'ai bossé dans l'info de gestion. Je ne savais absolument pas ce qu'est une requête SQL en arrivant dans mon nouveau service. Excuses moi, mais combien de temps ca prend, quand tu as fait du C, de comprendre les requêtes SQL et les bases de données ? Les contraintes SQL : 2 semaines si t'es pas très assidu; les bases de données, c'est un peu plus long, mais rien de bien méchant non plus; après, c'est tout juste une question de pratique.

Bien entendu, si tu fait une fixation sur l'idée d'avoir LE gars qui matche direct avec LE profil et qui soit opérationnel direct, il y a toujours la possibilité de trouver un ingénieur qui a un profil pointu en sortant de l'école (ca se trouve chez les docteurs).
Problème : tu vas devoir chercher longtemps, parce que plus tu demandes un profil pointu, moins tu as de chance de le trouver ; c'est pour ca que j'ai évoqué la notion de formation : ce n'est même pas une question de formation au sens traditionnel, mais juste laisser une période d'adaptation au gus.

Juste une dernière chose : "généraliste", ca ne se limite pas à la maitrise de Powerpoint et des logiciels de gestion de projet; tu confonds visiblement la notion avec une absence de formation technique.
Quant à tes ingés informaticiens diplomés qui ne pondent pas un algo correct (là, c'est rédhibitoire que tu sois généraliste ou spécialiste), tu confonds le fait qu'ils soient (ou non) "généraliste" avec le fait qu'ils soient mauvais.
N'est pas mort ce qui à jamais dort,
Et dans les ères peut mourir même la Mort.

Zandu
Messages : 147
Enregistré le : 06 janv. 2013, 18:03

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#46 Message par Zandu » 12 mai 2018, 22:37

La pénurie, si souvent mise en avant par les recruteurs ces dernières années (pour justifier leur incompétence à leur management?), a l'air un peu plus réelle cette fois-ci.
Depuis un an en IDF, le marché est vraiment à l'avantage des ingénieurs et il y a énormément de postes non pourvus.
J'ai l'impression que les salaires augmentent dans des proportions beaucoup plus importantes que ce qu'on a pu voir récemment, surtout évidemment pour les personnes qui changent de boite. Mais même pour ceux qui restent, il y a plus de possibilités pour faire jouer la concurrence et négocier 5 à 10% en interne.
Ce n'est pas une situation que j'ai pu voir précédemment, n'étant pas encore sur le marché au début des années 2000.

Je pense que Marie pourrait confirmer mon sentiment, vue de sa fenêtre.
On sent qu'il y a très peu de risque à changer de boutique en ce moment, il est possible de retomber sur ses pieds par la suite si ça se passe mal.

Après pas de salades hein, on est encore à des années lumières des salaires de la Silicon Valley et on est pas près d'y arriver.

Avatar du membre
henda
-++
-++
Messages : 4954
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#47 Message par henda » 12 mai 2018, 22:43

Aujourd'hui on recherche à pourvoir des postes tellement spécialisés qu'il est quasiment impossible de trouver le profil adéquat, prêt à être opérationnel immédiatement. Il faut alors chercher du potentiel (à former) plutôt que de la compétence clef en main. Et dans cette situation, on va évidemment privilégier le candidat qui sera le plus facile à former (celui qui comprend et s'adapte vite, et/ou dont les compétences sont les moins éloignées du poste).

Perso, le domaine dans lequel j'exerce mon métier de développeur, ça ne s'apprend pas à l'école (en tous cas, pas dans une école qui forme des informaticiens), car c'est une niche. Il m'a fallu des années (ainsi qu'à mes collègues) pour acquérir ces compétences par expérience, et c'est à nous de les transmettre à nos futurs collègues. Quand on l'explique au top management, ils disent qu'ils comprennent, mais derrière tant qu'ils n'y mettent pas les moyens (c'est-à-dire donner du temps pour former les gens, penser à faire des biseaux suffisamment longs), ben ça ne se résoudra pas tout seul.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40568
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#48 Message par slash33 » 13 mai 2018, 00:20

fabriceb a écrit : :arrow: Idem pour les requêtes SQL : il se trouve que, durant deux ans, j'ai bossé dans l'info de gestion. Je ne savais absolument pas ce qu'est une requête SQL en arrivant dans mon nouveau service.
Très sincèrement, tu vas bricoler comme 90% des ingé qui "jouent" avec les SGBD, quand c'est pas le middleware qui pousse à la faute. Genre EntityFramework & co c'est sympa sur le papier, et en premier avis ça paraît tip-top. Enfin c'est tant que tu n'actives pas les dumps système pour y lire les requêtes exécutées et t'apercevoir que c'est Berlin! Franchement, un technique qui s'y connaît vraiment va te dire comment concevoir ton schéma, le vues, les types, index, procédures stockées, triggers et bien entendu les requêtes exécutées par le programme. Il va te dire comment optimiser les traitements qui te sont propres ou éviter certains écueils bien gênants à terme. Je t'accorde quand dans 80% des cas, tu n'as pas besoin d'optimisation car pas assez de données et/ou pas assez complexes et que la sous-optimisation ne se voit pas. Enfin ça c'est si ton système n'évolue pas.

Avatar du membre
RoyBatty
Messages : 1677
Enregistré le : 30 sept. 2010, 20:01

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#49 Message par RoyBatty » 13 mai 2018, 02:29

slash33 a écrit :
fabriceb a écrit : :arrow: Idem pour les requêtes SQL : il se trouve que, durant deux ans, j'ai bossé dans l'info de gestion. Je ne savais absolument pas ce qu'est une requête SQL en arrivant dans mon nouveau service.
Très sincèrement, tu vas bricoler comme 90% des ingé qui "jouent" avec les SGBD, quand c'est pas le middleware qui pousse à la faute. Genre EntityFramework & co c'est sympa sur le papier, et en premier avis ça paraît tip-top. Enfin c'est tant que tu n'actives pas les dumps système pour y lire les requêtes exécutées et t'apercevoir que c'est Berlin! Franchement, un technique qui s'y connaît vraiment va te dire comment concevoir ton schéma, le vues, les types, index, procédures stockées, triggers et bien entendu les requêtes exécutées par le programme. Il va te dire comment optimiser les traitements qui te sont propres ou éviter certains écueils bien gênants à terme. Je t'accorde quand dans 80% des cas, tu n'as pas besoin d'optimisation car pas assez de données et/ou pas assez complexes et que la sous-optimisation ne se voit pas. Enfin ça c'est si ton système n'évolue pas.
+1

Au début ça marche. Puis les temps de traitements s'allongent : on pallie avec des serveurs plus costaud. In fine ça ne suffit pas. Et là on regarde les requêtes, les index,... Et pour quelqu'un qui connaît on divise les temps de traitement. Expérience Perso on est arrivé dans certain cas à diviser par 4-5 le temps de traitement en réorganisant les requêtes et la structure du sgbd. (11h avant, 2h après).

aleph-zero
Messages : 1063
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: Vers une pénurie de salariés qualifiés ?

#50 Message par aleph-zero » 13 mai 2018, 07:01

franckyfranck a écrit :
Nous ne sommes pas à Madagascar; aujourd'hui, la France forme 35000 ingénieurs par an.
Non on forme des généralistes qui sont moyens à tout et bons à rien, pas des ingénieurs. Et c'est bien le problème. Quand tu vois des soit disant "ingénieurs informaticiens" diplomés qui ne sont pas capable de te sortir une requête SQL ou de te pondre un algo basique, tu comprend que le problème n'est pas le diplome mais l'enseignement qu'ont les gens. Et à ce stade la formation de "gestion de projet" ne fait pas la différence.
C'est pas grave, ils savent utiliser l'outil de réservation des salles de réunion où ils pourront présenter leurs slides powerpoint bourrés de fautes d'orthographe écrits en Comics Sans dans lesquels ils présenteront un « plan d'action »
consistant en l'intervention d'un « expert » facturé 1.200€ jour + frais par un sous-traitant, lequel « expert » se contentera de prendre en compte la non-transitivité de l'égalité en SQL dans 2 ou 3 requêtes avant de rentrer à l'hôtel et d'aller dîner au restau.

Le lendemain « l'expert » présentera dans une nouvelle réunion deux ou trois chiffres « avant » et « après » puis présentera son bon d'intervention à signer pour envoyer la facturation totale de 3.200€ HT avant d'aller prendre son TGV ou son avion.

C'est tout ce qu'on leur demande, donc la formation est bonne...

Répondre