Économie politique du Brexit

Discussions et articles de presse relatif à l'économie et à la finance personnelle comme générale.
Message
Auteur
ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2352
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Économie politique du Brexit

#1 Message par ProfGrincheux » 13 août 2019, 18:56

Apparemment ce sujet n'a pas été ouvert sur cette partie du forum.

Ca m'embête de voir les sujets partir en digressions sur le Brexit. Parfois, c'est de ma faute, alors je pense qu'ouvrir ce sujet pourrait éviter de dérailler des files.

Le titre est un clin d'oeil à Adam Smith qui, premier des grands économistes libéraux classiques, parlait bel et bien d'économie politique pour nommer son champ d'investigation.

Le sujet est pour moi l'un des plus intéressants du moment dans la zone géographique européenne.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 8834
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: Économie politique du Brexit

#2 Message par stchong » 13 août 2019, 19:08

Est ce que tu peux expliquer ce qu'est l'économie politique du Brexit ?
Moi je ne vois pas
Ignoré : Pimono

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2352
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Économie politique du Brexit

#3 Message par ProfGrincheux » 13 août 2019, 19:28

Tout sujet ayant trait aux aspects économiques du
Brexit. Comme c'est un sujet ou l' économie et la politique sont particulièrement difficiles à démeler, puisqu'il s'agit d'une décision souveraine qui aura un impact économique et financier considérable.

Par exemple, Ferrari a utilise le concept non défini d'Empire pour faire une prédiction sur l'économie britannique post-Brexit sur la file des taux faibles.

Je n'ai pas répondu sur cette file-là pour ne pas la polluer. Ici, une discussion sur ce thème pourrait n'être pas hors sujet.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10957
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Économie politique du Brexit

#4 Message par optimus maximus » 13 août 2019, 21:03

ProfGrincheux a écrit :
13 août 2019, 19:28
Tout sujet ayant trait aux aspects économiques du
Brexit. Comme c'est un sujet ou l' économie et la politique sont particulièrement difficiles à démeler, puisqu'il s'agit d'une décision souveraine qui aura un impact économique et financier considérable.

Par exemple, Ferrari a utilise le concept non défini d'Empire pour faire une prédiction sur l'économie britannique post-Brexit sur la file des taux faibles.

Je n'ai pas répondu sur cette file-là pour ne pas la polluer. Ici, une discussion sur ce thème pourrait n'être pas hors sujet.
La crise politique à Hong-Kong serait liée au Brexit ? :idea:

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 8834
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: Économie politique du Brexit

#5 Message par stchong » 13 août 2019, 21:54

ProfGrincheux a écrit :
13 août 2019, 19:28
Tout sujet ayant trait aux aspects économiques du
Brexit. Comme c'est un sujet ou l' économie et la politique sont particulièrement difficiles à démeler, puisqu'il s'agit d'une décision souveraine qui aura un impact économique et financier considérable.

Par exemple, Ferrari a utilise le concept non défini d'Empire pour faire une prédiction sur l'économie britannique post-Brexit sur la file des taux faibles.

Je n'ai pas répondu sur cette file-là pour ne pas la polluer. Ici, une discussion sur ce thème pourrait n'être pas hors sujet.
Pour moi la politique du Brexit n'existe pas.
C'est la politique anti Brexit qui domine largement depuis le référendum.
optimus maximus a écrit :
13 août 2019, 21:03

La crise politique à Hong-Kong serait liée au Brexit ? :idea:
Oui, si les Anglais n'avaient pas annexé Hong kong puis restitué, on en serait pas à l'armée chinoise postée à la frontière, prête à en faire une Crimée.
Est ce que Trump à des hôtels à Hong kong ?
Si c'est non, il ne va pas se battre pour une place financière qu'il va pouvoir récupérer.
Ignoré : Pimono

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2352
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Économie politique du Brexit

#6 Message par ProfGrincheux » 14 août 2019, 00:43

Je ne vois aucun lien direct entre la présente situation a Hong-Kong et le Brexit. A part que la puissance de la Chine est un fait important pour évaluer le contexte international.

La politique britannique, le brexit l'a totalement fragmentée transversalement aux partis classiques. Le camp du brexit sans accord a le vent en poupe apparemment, mais il y a du suspense et la situation est instable. Quelle qu'en soit l'issue, ça peut mal tourner.

Ce n'est en revanche pas du tout évident qu'un brexit sans accord soit à court terme la catastrophe économique annoncée par les remainers. Ca va être compliqué en revanche et ça vaut le coup de suivre ça de près.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

sanglier78
Messages : 747
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: Économie politique du Brexit

#7 Message par sanglier78 » 22 oct. 2020, 15:50

bizarre, la France ne profite pas comme c'est étrange
https://www.lesechos.fr/pme-regions/hau ... ce-1258195

Avatar du membre
saturne
-+
-+
Messages : 2049
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Re: Économie politique du Brexit

#8 Message par saturne » 26 oct. 2020, 13:15

Hélas, les frontières c'est dans les deux sens :mrgreen:
Derby a écrit : https://www.reuters.com/article/us-brit ... SKBN27B0MM
'It'll be carnage': British companies dread a Brexit border breakdown

Deal or no deal, British companies will have to confront a wall of bureaucracy that threatens chaos at the border if they want to sell into the world’s biggest trading bloc when life after Brexit begins on January 1.

(...) Outside the EU single market where trade flows freely, Britain’s exporters will have to complete a raft of paperwork including customs and safety declarations and navigate multiple IT systems to gain entry to Europe.

But with a matter of weeks to go, companies used to trading as easily to Berlin as to Birmingham are yet to see the new IT systems.

Customs brokers have not been trained, operators do not know what information is required nor how the rules will be enforced.

Many have predicted chaos. Even the government has said 7,000 trucks could be held in 100-km queues in Kent, south-east England, if companies do not prepare.

“It’s going to be carnage,” Tony Shally, managing director of freight specialist Espace Europe, told Reuters. “We’ll be fire-fighting from the 1st of January.”(...)
Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 23114
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Économie politique du Brexit

#9 Message par lecriminel » 26 oct. 2020, 13:28

l'UE, comme je le vois, c'est l'ouverture du marché (donc entreprises étrangères mieux armées face aux entreprises nationales comparativement à avant), qui se traduit dans la réalité par une production qui va où les prix sont le plus faibles (Pologne ou Roumanie plutôt que France ou RU) et un avantage aux multinationales vs petites entreprises (et à terme la mort de la concurrence).
Le Brexit, c'est le contraire.
Il y a des avatages et inconvénients des 2 cotés, cependant vu les mensonges de nos Ripouxblicains au pouvoir sur le Brexit, je pense, et les 20 années d'euros le confirment, que l'ouverture des frontières est globalement négatif.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
saturne
-+
-+
Messages : 2049
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Re: Économie politique du Brexit

#10 Message par saturne » 26 oct. 2020, 13:52

lecriminel a écrit :
26 oct. 2020, 13:28
1/ l'UE, comme je le vois, c'est l'ouverture du marché

2/ (donc entreprises étrangères mieux armées face aux entreprises nationales comparativement à avant),
qui se traduit dans la réalité par une production qui va où les prix sont le plus faibles (Pologne ou Roumanie plutôt que France ou RU)

3/ et un avantage aux multinationales vs petites entreprises (et à terme la mort de la concurrence).

Le Brexit, c'est le contraire.
Il y a des avatages et inconvénients des 2 cotés, cependant vu les mensonges de nos Ripouxblicains au pouvoir sur le Brexit, je pense, et les 20 années d'euros le confirment, que l'ouverture des frontières est globalement négatif.
1/ L'UE, ouverture du marché intérieur
2/ Y compris Pologne et Roumanie, où les échanges se font dans les deux sens, et je doute que la PO ou la RO soient si gagnants et et nous si perdants.

3/ Pour les multinationales, il faut un accord de libre echange: soit d'Etat-UE à État-nonUE. soit entre l'UE et l'État-nonUE de la multinationales. Et avec désignation de l'autorité judiciaire compétente en cas de désaccord.


Les négos du Brexit concernent l'accord de libre echange entre le RU(non-UE) et l'UE, pareil que l'Australie ou les US (qui veulent donc que le RU signe l'accord de libre echange, car le RU leur sert de plateforme logistique pour exporter chez nous)

En l'absence d'accord de libre echange, le RU est dans la panade et l'UE un peu moins,


C'est un monde de vouloir quitter le marché commun pour négocier un accord de libre échange, et ne pas y arriver faute de tomber d'accord sur le tribunal compétent en cas de désaccord,
Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2352
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Économie politique du Brexit

#11 Message par ProfGrincheux » 26 oct. 2020, 16:18

Ce qui serait le plus instructif serait un no-deal. On verrait si la catastrophe est aussi complète qu'annoncé. Mais je pense qu'il y aura accord de dernière minute. Pour les raisons que donne saturne.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 23114
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Économie politique du Brexit

#12 Message par lecriminel » 26 oct. 2020, 17:57

saturne a écrit :
26 oct. 2020, 13:52
En l'absence d'accord de libre echange, le RU est dans la panade et l'UE un peu moins,
autant qu'avant d'entrer dans l'UE....saturne, on n'est plus au 18ème siècle où on s'échangeait des épices d'orient contre des fourrures de Scandinavie, du gagnant-gagnant . Le commerce international aujourd'hui c'est le monopole pour le capital qui a du réseau, exploité à fond avec évasion fiscale légale, aides publiques, usines où les salaires sont à 200 euros et revente au prix fort grâce à l'endettement incontrolé des pays "riches". Mais je n'ai aucun doute qu'on trouvera un accord pour conserver le monopole et éviter la création d'entreprises nationales faisant au moins aussi bien.
Qu'est ce qui te va manquer venant d'Angleterre ? de la jelly ? sacrée panade.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
Gilles C
Messages : 641
Enregistré le : 20 nov. 2018, 14:54

Re: Économie politique du Brexit

#13 Message par Gilles C » 27 oct. 2020, 12:52


Tokyo offre à Londres son premier accord de libre-échange post-Brexit

Les Echos
https://www.lesechos.fr/monde/europe/to ... it-1258608
Dans les faits, le texte signé entre les deux pays reprend l'essentiel des termes de l'accord existant entre le Japon et les pays de l'Union européenne. Il va permettre aux deux nations de continuer d'exporter leurs productions, l'une vers l'autre, sans s'imposer de droits de douane sur près de 99 % de leurs marchandises. Les promesses de baisses progressives de tarifs douaniers prévues dans l'accord entre l'Union européenne et le Japon sur d'autres catégories de produits (automobile, ferroviaire) sont également reproduites dans le nouveau texte

Six mois après le Brexit, les espoirs britanniques de signer des accords de libre-échange s’envolent


https://www.lemonde.fr/economie/article ... _3234.html
Le slogan, rabâché par Boris Johnson, avait su résumer l’ambition du Royaume-Uni après le Brexit : « Global Britain », la Grande-Bretagne mondiale. Le pays, après être sorti de l’Union européenne (UE) le 1er février, devait s’ouvrir au reste du monde et notamment signer de nombreux accords de libre-échange. « Après des décennies d’hibernation, nous redevenons des promoteurs du libre-échange mondial », vantait le premier ministre britannique en février

Brexit : Londres et Oslo s'accordent sur un accord de libre-échange temporaire

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/bre ... e-20201021
Bien que non-membre de l'UE, la Norvège fait partie de l'Espace économique européen (EEE), qui lui valait des échanges très fluides avec le Royaume-Uni, un de ses principaux partenaires commerciaux. Sorti de l'Union le 31 janvier, le Royaume-Uni ambitionne, lui, de signer avant la fin de l'année de nouveaux accords commerciaux avec le bloc européen, malgré des négociations qui patinent, mais aussi ses autres partenaires, principalement les États-Unis. En l'absence d'accord, les règles plus désavantageuses de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), avec des droits de douane élevés, s'appliqueront

Brexit : Londres vise un accord de libre-échange avec l'UE «dès que possible»

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/brex ... e-20201023

Quitter des accords de libres echanges internationaux implique apparemment de renegocier des accords de libre-échange internationaux :mrgreen: .
C est comme divorcer parce qu on en a marre des compromis de couple... pour negocier pour se remettre en couple :lol:

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5665
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Économie politique du Brexit

#14 Message par Ave » 27 oct. 2020, 13:49

lecriminel a écrit :
26 oct. 2020, 17:57
saturne a écrit :
26 oct. 2020, 13:52
En l'absence d'accord de libre echange, le RU est dans la panade et l'UE un peu moins,
autant qu'avant d'entrer dans l'UE....saturne, on n'est plus au 18ème siècle où on s'échangeait des épices d'orient contre des fourrures de Scandinavie, du gagnant-gagnant . Le commerce international aujourd'hui c'est le monopole pour le capital qui a du réseau, exploité à fond avec évasion fiscale légale, aides publiques, usines où les salaires sont à 200 euros et revente au prix fort grâce à l'endettement incontrolé des pays "riches". Mais je n'ai aucun doute qu'on trouvera un accord pour conserver le monopole et éviter la création d'entreprises nationales faisant au moins aussi bien.
Qu'est ce qui te va manquer venant d'Angleterre ? de la jelly ? sacrée panade.
Rigole pas, moi je suis addicte aux biscuits sablés anglais... :evil: que vais je devenir?
Fluctuat Nec Mergitur

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2352
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Économie politique du Brexit

#15 Message par ProfGrincheux » 27 oct. 2020, 14:27

Tu vas acheter des galettes St Michel comme toute bonne patriote.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
roi.de.trefle
-++
-++
Messages : 3718
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Économie politique du Brexit

#16 Message par roi.de.trefle » 27 oct. 2020, 15:04

Ave a écrit :
27 oct. 2020, 13:49

Rigole pas, moi je suis addicte aux biscuits sablés anglais... :evil: que vais je devenir?
Les walkers ? ca se remplace bien par des palets bretons.
Ignorés : Pimono - Pazuzu

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 21640
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Économie politique du Brexit

#17 Message par wasabi » 27 oct. 2020, 15:07

Ave a écrit :
27 oct. 2020, 13:49
Rigole pas, moi je suis addicte aux biscuits sablés anglais... :evil: que vais je devenir?
mangez des biscuits bretons, c'est comme les grands bretons sans le "grands".
En plus vous vous intégrerez. Si Marine elle passe faudra faire votre dossier.

:mrgreen:
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2352
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Économie politique du Brexit

#18 Message par ProfGrincheux » 27 oct. 2020, 15:08

Avec un peu de chances ça va faire baisser le prix des grands crus s’ils en achètent un peu moins (parce qu’ils s’y connaissent et s’en font livrer du bon, ces perfides britons....)
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
roi.de.trefle
-++
-++
Messages : 3718
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Économie politique du Brexit

#19 Message par roi.de.trefle » 27 oct. 2020, 15:47

ProfGrincheux a écrit :
27 oct. 2020, 15:08
Avec un peu de chances ça va faire baisser le prix des grands crus s’ils en achètent un peu moins (parce qu’ils s’y connaissent et s’en font livrer du bon, ces perfides britons....)
Surtout du bordeaux & le champagne ! tu as tellement d'autres grands vins ailleurs... mais d'accord avec toi, c'est devenu "une bulle" (de plus).
Ignorés : Pimono - Pazuzu

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5665
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Économie politique du Brexit

#20 Message par Ave » 27 oct. 2020, 16:41

roi.de.trefle a écrit :
27 oct. 2020, 15:04
Ave a écrit :
27 oct. 2020, 13:49

Rigole pas, moi je suis addicte aux biscuits sablés anglais... :evil: que vais je devenir?
Les walkers ? ca se remplace bien par des palets bretons.
https://www.google.com/search?q=sabl%C3 ... xTAb8DKJlM
Fluctuat Nec Mergitur

Avatar du membre
roi.de.trefle
-++
-++
Messages : 3718
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Économie politique du Brexit

#21 Message par roi.de.trefle » 27 oct. 2020, 16:43

Ave a écrit :
27 oct. 2020, 16:41
roi.de.trefle a écrit :
27 oct. 2020, 15:04
Ave a écrit :
27 oct. 2020, 13:49

Rigole pas, moi je suis addicte aux biscuits sablés anglais... :evil: que vais je devenir?
Les walkers ? ca se remplace bien par des palets bretons.
https://www.google.com/search?q=sabl%C3 ... xTAb8DKJlM
Ca ressemble pas aux Granola ? (j'ai jamais goûté j'avoue).
Ignorés : Pimono - Pazuzu

Avatar du membre
Ave
~~+
~~+
Messages : 5665
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Économie politique du Brexit

#22 Message par Ave » 27 oct. 2020, 16:49

roi.de.trefle a écrit :
27 oct. 2020, 16:43
Ave a écrit :
27 oct. 2020, 16:41
roi.de.trefle a écrit :
27 oct. 2020, 15:04
Ave a écrit :
27 oct. 2020, 13:49

Rigole pas, moi je suis addicte aux biscuits sablés anglais... :evil: que vais je devenir?
Les walkers ? ca se remplace bien par des palets bretons.
https://www.google.com/search?q=sabl%C3 ... xTAb8DKJlM
Ca ressemble pas aux Granola ? (j'ai jamais goûté j'avoue).
Ceux avec chocolat oui un peu mais en mieux je trouve. Cependant je suis surtout addict aux sablés nature. En Espagne cela s'appelait Digestive et j'en consommais déjà des tonnes.
Fluctuat Nec Mergitur

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2352
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Économie politique du Brexit

#23 Message par ProfGrincheux » 27 oct. 2020, 17:08

L’un des nombreux cauchemars qu’on peut faire au sujet du réchauffement climatique serait que la Côte d’Or devienne impropre à la culture du Pinot Noir et que le Kent devienne la grande région de ce cépage. Il faudrait alors refaire le coup de 1066 ou invoquer le traité de Brétigny ou je ne sais quoi encore mais on ne pourrait pas laisser faire.

Les britons sont très affûtés sur le Porto aussi. En France, les gens (que je fréquente) n’y connaissent rien. C’est dans un college à Cambridge que j’ai découvert que ça peut être extraordinaire.

A ce propos, j’ai compris qu’il y avait un problème avec le libre-échange il y a longtemps en me renseignant sur le premier grand traité de libre-échange jamais signé. C’est celui entre l’Angleterre et le Portugal au 18ème siècle, qui a ruiné le Portugal par le mécanisme suivant: le principal produit d’exportation du Portugal est le vin et ce sont des maisons de négoce fondées par des Anglais qui en ont capté les bénéfices. C’est pour ça que kamoulox est français. C’est pour ça que je n’ai jamais cru au libre échange et que j’ai fait des maths et pas de l’économie parce que je n’aime pas admettre des choses manifestement fausses. C’est pourquoi je suis fidèle client du Cellier des Templiers a Banyuls sur Mer (en effet les choses qu’on boit en France sous le nom de Porto c’est à pleurer, les anglais se gardent le bon). Petites causes, grands effets.

Il faut dire qu’une longue expérience de supporter du XV de France m’a appris à me méfier de l’arbitrage anglo-saxon dans les jeux qu’ils ont inventé.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
Gilles C
Messages : 641
Enregistré le : 20 nov. 2018, 14:54

Re: Économie politique du Brexit

#24 Message par Gilles C » 27 oct. 2020, 18:48

Perso je suis plus whisky ^^
Pendant ce temps en Écosse


Brexit : Les Écossais se disent favorables à 58 % à l’indépendance, un record

https://www.20minutes.fr/monde/2885495- ... nce-record
C’est un record qui ne devrait pas passer inaperçu dans le contexte du blocage des négociations sur le Brexit. Une majorité sans précédent de 58 % d’Écossais se dit désormais favorable à ce que la région prenne son indépendance du Royaume-Uni, selon un sondage publié mercredi par l’institut Ipsos Mori.
Un tel scrutin avait déjà été organisé en 2014 et les Écossais avaient alors voté à 55 % pour rester au sein du Royaume-Uni. Depuis, le Premier ministre britannique Boris Johnson a exclu à plusieurs reprises de permettre à l’Écosse d’organiser un nouveau référendum, arguant qu’il s’agissait d’un vote qui arrivait « une fois par génération ».
Y a souveraineté et souveraineté.
Populisme et populisme.
:evil:

Image

L Écosse c est beaucoup de petrole/gaz du whisky et du poisson.
A peu pres 10% du PIB du RU.

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2352
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Économie politique du Brexit

#25 Message par ProfGrincheux » 27 oct. 2020, 19:52

Les écossais ne se rendent manifestement compte des difficultés qu'ils rencontreraient dans les négociations de la séparation. Ils n'ont aucun levier sur l'Angleterre.

Je pense qu'aucun État européen ne les soutiendra, comme ils n'ont pas soutenu les Catalans, car la géopolitique revient au galop et les Européens sont au courant que le Royaume-Uni est indispensable à toute politique de défense du continent. C'est pas la Yougoslavie.

Les USA ne les soutiendront pas non plus, contrairement aux Irlandais, pour des raisons évidentes. Quant aux Russes aux Chinois (ou aux Turcs....). Ils mettraient volontiers le bazar au Royaume-Uni mais celui ci usera le moment venu de sa souveraineté et personne n'y pourra rien. Comme personne n'y peut rien quand les Chinois mettent Hong Kong au pas.

Ou alors le Brexit sera le désastre le plus complet de l'histoire anglaise depuis l'indépendance des USA.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
roi.de.trefle
-++
-++
Messages : 3718
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Économie politique du Brexit

#26 Message par roi.de.trefle » 27 oct. 2020, 20:14

Moi je soutiens les écossais, c'est un peuple charmant (et je ne dis pas çà parce que ma lignée paternelle est Gaël :oops: ).
Ignorés : Pimono - Pazuzu

Avatar du membre
Gilles C
Messages : 641
Enregistré le : 20 nov. 2018, 14:54

Re: Économie politique du Brexit

#27 Message par Gilles C » 27 oct. 2020, 22:00

ProfGrincheux a écrit :
27 oct. 2020, 19:52
Les écossais ne se rendent manifestement compte des difficultés qu'ils rencontreraient dans les négociations de la séparation. Ils n'ont aucun levier sur l'Angleterre.

Je pense qu'aucun État européen ne les soutiendra, comme ils n'ont pas soutenu les Catalans, car la géopolitique revient au galop et les Européens sont au courant que le Royaume-Uni est indispensable à toute politique de défense du continent. C'est pas la Yougoslavie.

Les USA ne les soutiendront pas non plus, contrairement aux Irlandais, pour des raisons évidentes. Quant aux Russes aux Chinois (ou aux Turcs....). Ils mettraient volontiers le bazar au Royaume-Uni mais celui ci usera le moment venu de sa souveraineté et personne n'y pourra rien. Comme personne n'y peut rien quand les Chinois mettent Hong Kong au pas.

Ou alors le Brexit sera le désastre le plus complet de l'histoire anglaise depuis l'indépendance des USA.
Bah on peut imaginer qu en cas de frexit, la Bretagne puisse demander son indépendance.
Apres tout, les Bretons sont francais parce qu " une duchesse encore enfant s est fait mettre d une manière royale" pour citer soldalt louis. :mrgreen:
Accessoirement le france a tuée la langue, la culture bretonne.
La France centralise des décisions que la Bretagne pourrait prendre etc...
Je passe sur les guerres ou les pauvres paysans bretons se sont retrouvés en première ligne. Ou écrasés de taxes pour assurer les trains de vies royaux.

Le discours régionaliste breton envers la France est en tout point superposable avec le discours nationaliste français envers l europe.

Si l un a raison, pourquoi pas l autre ?

Meme si le discours indépendantiste breton est un peu en veille (on faisait peter des antennes dans les monts d arrees y a pas si longtemps que ca :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: ).

Le mouvement des bonnets rouges a su fédérer momentanément patrons, syndicats, EG et indépendantistes.
Avec pour cible les portiques ecotaxes qui penalisaient une bonne partie de l industrie agroalimentaire bretonne... qui exporte aux 4 coins de l Europe.
Un frexit reviendrait au même : priver la Bretagne du marché unique (voire plus), accélérant la fermeture d usines agro.

Bref je peux comprendre les motivations des écossais a l indépendance. Et je pense que c est surtout l incertitude du brexit qui fait pencher la balance.

achillemo
~~+
~~+
Messages : 12540
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Économie politique du Brexit

#28 Message par achillemo » 27 oct. 2020, 22:07

Un marché ne ferme pas complètement, il met des frontières et des taxes mais tu peux toujours acheter des produits étrangers.

Ou alors la Russie fait partie de l UE? Vu que les bretons y vendaient du porc. On exporte des produits agricoles dans le monde entier.

C'est indigne de ta part de jouer sur les peurs et les scenaris catastrophe. Et surtout de nous prendre pour des ignorants.

Avatar du membre
saturne
-+
-+
Messages : 2049
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Re: Économie politique du Brexit

#29 Message par saturne » 27 oct. 2020, 22:43

Allez un post de ceux qu'on préjuge par sa source, Mais là il n'y a que des images, alors... :lol:
Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2352
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Économie politique du Brexit

#30 Message par ProfGrincheux » 27 oct. 2020, 23:30

roi.de.trefle a écrit :
27 oct. 2020, 20:14
Moi je soutiens les écossais, c'est un peuple charmant (et je ne dis pas çà parce que ma lignée paternelle est Gaël :oops: ).
Et n'oublions pas la Auld Alliance, un traité international de 1295 liant la France et l'Ecosse contre l'ennemi commun anglais qui n'a pas été abrogé formellement même si on peut le considérer comme caduc depuis l'Entente cordiale. François II était l'époux de Marie Stuart et, eut-il été aussi heureusement constitué que son père et grand-père, ils se seraient reproduits créant les conditions d'une union des couronnes. C'est un peu postérieur à l'affaire d'Anne de Bretagne. La France a soutenu quelque temps les prétendants Stuart. De la même façon que la titulature officielle des Rois d'Angleterre jusqu'en 1801 les disait Rois d'Angleterre, de France, d'Ecosse et d'Irlande.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2352
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Économie politique du Brexit

#31 Message par ProfGrincheux » 28 oct. 2020, 00:12

Gilles C a écrit :
27 oct. 2020, 22:00
Le discours régionaliste breton envers la France est en tout point superposable avec le discours nationaliste français envers l europe.

Si l un a raison, pourquoi pas l autre ?

Je ne suis pas pour le Frexit. Je n'étais même pas pour le Brexit mais c'était pas mes oignons.

Je pense que ça va mal se passer à court terme et plus mal pour eux que pour l'UE. Mais enfin on est dans une sacrée panade nous aussi et l'Hôpital ne devrait jamais se moquer de la Charité.

Je ne suis certain de rien en matière de prédiction macroéconomique. Je ne vois même pas comment c'est possible au delà de quelques trimestres sans avoir des intervalles de confiance gigantesques. En même temps ce n'est pas mon métier.

Le Brexit devrait être assez instructif. Dommage qu'il y ait une crise économique majeure en même temps on aura du mal à discerner ce qui est du au Brexit et ce qui est du au Covid.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
roi.de.trefle
-++
-++
Messages : 3718
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Économie politique du Brexit

#32 Message par roi.de.trefle » 28 oct. 2020, 11:36

ProfGrincheux a écrit :
27 oct. 2020, 23:30

Et n'oublions pas la Auld Alliance, un traité international de 1295 liant la France et l'Ecosse contre l'ennemi commun anglais qui n'a pas été abrogé formellement même si on peut le considérer comme caduc depuis l'Entente cordiale.
Oui une belle histoire commune, qui a d'ailleurs laissé quelques traces, une amitié entre les deux peuples, les écossais de Bretagne, et un pub du même nom dans le 4ème :wink:
Ignorés : Pimono - Pazuzu

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 13963
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: Économie politique du Brexit

#33 Message par Goldorak2 » 28 oct. 2020, 12:35

Gilles C a écrit :
27 oct. 2020, 12:52
Quitter des accords de libres echanges internationaux implique apparemment de renegocier des accords de libre-échange internationaux :mrgreen: .
C est comme divorcer parce qu on en a marre des compromis de couple... pour negocier pour se remettre en couple :lol:
Les accords de libre échanges internationaux ne parlent QUE de produits. De loin la moins pire -ou la plus bénéfique- des formes de mondialisation.
Il y a d'autres sujets de mondialisation que les traités de libre échange : capitaux, population, réglementation.
Les anglais d'après le brexit auront encore des problèmes -et des solutions- de commerce extérieur, mais ils auront réglé l'ingérence européenne en matière d'immigration et de réglementation.

Pour reprendre l'image du divorce : après un divorce, ils restent des problèmes à partager : les enfants, des pension, qui paie quoi, ... Mais les problèmes de logement, de vaisselle, de lessive, de repas, de ménage, de sexe, de tromperies, etc... sont réglés par le divorce.
Modifié en dernier par Goldorak2 le 17 janv. 2021, 01:48, modifié 1 fois.
Posts préférés : Dossier immobilier et viewtopic.php?f=204&t=75765
Ignorés : Marie 94, s_chlaf, Matthieu Brucher, libertycom, F. Zabinsky

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 8131
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Économie politique du Brexit

#34 Message par crispus » 28 oct. 2020, 14:14

L'UE est le sanctuaire mondial du libre-échange, imposant des normes de plus en plus contraignantes... à ses ressortissants uniquement. Les objets fabriqués par des enfants à l'autre bout du monde, les poulets à la javel ou autres scandales sanitaires c'est open bar. :mrgreen:
Pourquoi se mettrait-elle subitement à renier ses valeurs en refusant de commercer avec un de ses plus proches voisins ? :lol:

Avatar du membre
Gilles C
Messages : 641
Enregistré le : 20 nov. 2018, 14:54

Re: Économie politique du Brexit

#35 Message par Gilles C » 28 oct. 2020, 16:55

ProfGrincheux a écrit :
28 oct. 2020, 00:12
Gilles C a écrit :
27 oct. 2020, 22:00
Le discours régionaliste breton envers la France est en tout point superposable avec le discours nationaliste français envers l europe.

Si l un a raison, pourquoi pas l autre ?

Je ne suis pas pour le Frexit. Je n'étais même pas pour le Brexit mais c'était pas mes oignons.

Je pense que ça va mal se passer à court terme et plus mal pour eux que pour l'UE. Mais enfin on est dans une sacrée panade nous aussi et l'Hôpital ne devrait jamais se moquer de la Charité.

Je ne suis certain de rien en matière de prédiction macroéconomique. Je ne vois même pas comment c'est possible au delà de quelques trimestres sans avoir des intervalles de confiance gigantesques. En même temps ce n'est pas mon métier.

Le Brexit devrait être assez instructif. Dommage qu'il y ait une crise économique majeure en même temps on aura du mal à discerner ce qui est du au Brexit et ce qui est du au Covid.
Tout a fait pour le côté instructif. A quelle point sommes nous dépendants de la mondialisation, du libre echange avec ses voisins ?
Parce que le critiquer d un smartphone fabriqué en asie et le diffuser sur des rezosociaux US en 2020, c est bien mais c est surtout très ***. :mrgreen:

Au XXieme la notion de souveraineté avait encore un sens, comme celle d une frontière. A se demander d ailleurs si ces deux notions n auront pas été des anomalies historiques ( point de vue européen).
D ailleurs comment se passaient les frontières européennes avant ? Y avait il des douaniers, des garde frontières systématiquement ? Les gens avaient ils le droit de passer d un pays a un autre ? La marchandise etait elle libre de circuler?

L europe ayant cette caractéristique que les frontières des royaumes ont constamment évolués du fait des guerres, des alliances, des décès et des mariages royaux. On pouvait se retrouver espagnol, francais, anglais etc... mais finalement toujours européen

Pour l instant le brexit est assez risible, comme les passeports produits par une société française et imprimés en Pologne * :lol:
Ou les habitants du kent pro brexit qui decouvrent d immenses parking pour y stocker les camions** . Ah ben si j avais su disent ils. ***
Perso c'est le "great deal" avec trump aussi qui prete a sourire. Bojo etant dépendant de sa réélection. Voilà où la souveraineté s'arrête.
Et même si trump réélu... bon faut faire confiance a trump en affaire :?

Le Brexit est le meilleur épisode comique depuis benny hill. :lol:
Mieux vaut en rire.


* Brexit : le nouveau passeport britannique fabriqué et imprimé en Union européenne - L'Express
https://www.lexpress.fr/actualite/monde ... 19201.html


** Brexit : à Ashford, plus de poids lourds, moins de nature
https://www.franceculture.fr/emissions/ ... -de-nature

***
J’ai l’impression que chaque mètre carré de végétation est récupéré pour construire. Je ne vois aucun bénéfice pour nous. Le gouvernement dit qu’il sait ce qu’il fait, j’ai de gros doutes. Au moment du vote pour le Brexit, ils ne nous ont pas expliqué tout ça. Si je l’avais su, j’aurais probablement voté contre.

Avatar du membre
saturne
-+
-+
Messages : 2049
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Re: Économie politique du Brexit

#36 Message par saturne » 30 oct. 2020, 13:10

Derby a écrit :

https://www.economist.com/leaders/2020/ ... t-it-wrong
Why Rishi got it wrong

Britain’s chancellor should not have extended the furlough scheme

(...)The cost of supporting these jobs, which is probably around £1bn a month, is a problem in itself. But in a world in which the budget deficit is that size every day it is a minor one. What is more worrying is the likelihood that the government is retarding economic recovery by discouraging the reallocation of workers from dying industries to growing ones. It is leaving the country stuck with the post-pandemic equivalent of fax-repairmen and Woolies’ sales staff.
Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 2352
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Économie politique du Brexit

#37 Message par ProfGrincheux » 24 déc. 2020, 19:48

Deal. On verra bien ce qui se passe. Pas grand chose à court terme, j’espère. Moins il y aura de désordre dans les approvisionnements, mieux ce sera. Ensuite, il est évident que tout le monde va chercher des failles à exploiter.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 8834
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: Économie politique du Brexit

#38 Message par stchong » 25 déc. 2020, 00:12

Oui, les anglais ont gagné, sur toute la ligne.
Ignoré : Pimono

sanglier78
Messages : 747
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: Économie politique du Brexit

#39 Message par sanglier78 » 16 janv. 2021, 18:21

Et si ils osaient,
vu le choc Covid, cela peut passer comme une lettre à la poste
https://www.lesechos.fr/monde/europe/br ... il-1281431