Page 1 sur 2

Privatisation de la française des jeux

Posté : 10 oct. 2019, 17:06
par wizi
Bonjour,

La française des jeux va normalement être privatisée le mois prochain.

Cela est présenté dans tous les médias comme étant un placement de bon père de famille , avec un bon rendement, qui devrait encore augmenter dans les années à venir. Tous les journaux poussent le citoyen lambda (celui qui ne s’intéresse pas aux actions) à acheter, sans aucun risque et avec un bon rendement assuré.

https://www.boursorama.com/videos/actua ... c5f34d1391
https://www.journaldeleconomie.fr/Franc ... a7929.html

En effet, il est difficile d’imaginer que cette société, en situation de monopole, puisse perdre de l’argent.

Cependant, à chaque fois qu’il y a une souscription publique, cela est une arnaque (sinon, cela serait des fonds d’investissement ou des « amis » qui achèteraient) pour faire porter des pertes cachées ou à venir sur le grand public.

On peut citer en exemple les emprunts russes, eurodisney, eurotunnel...Ou bien se fier au livre « L’Argent » de Zola. On peut aussi remarquer en comparaison que les autoroutes ou ADP qui sont plutôt des bons placements n’ont justement pas été en souscription publique.

D’après vous, est-ce une arnaque dont on ne connaît pas encore le loup, ou réellement un bon placement ?

Et si c’est un bon placement, c’est vraiment complètement idiot de la part du gouvernement de vendre une poule aux œufs d’or pour ne gratter qu’un milliard. C'est vraiment de la gestion de poisson rouge, sachant que Macron est censé être bon en économie.

Le seul loup possible que j’ai trouvé serait ceci :
https://www.capital.fr/entreprises-marc ... se-1352268
Sur la même période, la contribution de la FdJ aux finances publiques a gonflé de 7% pour atteindre 2,62 milliards d'euros. Cette manne pour l'Etat, qui atteignait 3,3 milliards d'euros en 2018, sera maintenue après la privatisation. "Le principe de la privatisation, c'est que l'Etat ne renonce pas" à ce prélèvement sur les mises des joueurs
L’état continuerait à taxer les jeux. En ajustant le niveau de la taxe, il est possible de glaner tous les bénéfices, pour ne rien laisser au citoyen actionnaire lambda.

Que pensez-vous de ce placement ?

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 10 oct. 2019, 17:30
par krachboom
wizi a écrit :
10 oct. 2019, 17:06
sachant que Macron est censé être bon en économie.
j'avoue jerry :lol: :lol: :lol:

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 10 oct. 2019, 18:36
par ProfGrincheux
La FDJ est un excellent business. Elle exploite la bêtise humaine. C'est un gisement inépuisable et son extraction ne coûte rien.

Plus serieusement, il est impossible de répondre à la question avec l'information disponible actuellement.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 10 oct. 2019, 19:40
par pangloss
C'est le rétablissement de la ferme générale...

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 10 oct. 2019, 22:55
par crispus
Pas tout à fait. Chacun est libre de "cotiser"... ou pas. :twisted:

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 11 oct. 2019, 05:18
par lecriminel
Je n'ai pas l'habitude d'essayer d'analyser des calculs et situations complexes qui de toute façon contiennent des informations cachées. Le seul fait que le gouvernement le propose au public plutôt que leurs amis est suffisant pour me faire fuir.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 11 oct. 2019, 07:16
par alpha2
wizi a écrit :
10 oct. 2019, 17:06
D’après vous, est-ce une arnaque dont on ne connaît pas encore le loup, ou réellement un bon placement ?
(...)
L’état continuerait à taxer les jeux. En ajustant le niveau de la taxe, il est possible de glaner tous les bénéfices, pour ne rien laisser au citoyen actionnaire lambda.

Tout est dit : c'est une arnaque car c'est un secteur sur lequel l'Etat a complètement la main.
Si demain l'Etat décide qu'il faut lutter sévèrement contre l'addiction aux jeux, et qu'il faut taxer davantage les jeux, alors le bénéfice s'effondre.
Je comparerais la situation de la FDJ à celle des cigarettiers.

Les mises à la FDJ ne cessent d'augmenter, et pourtant le nombre de joueurs ne cesse de baisser... Je crois qu'un de ces jours l'Etat s'attaquera forcément à cette question.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 11 oct. 2019, 08:19
par gilgamesh
Personne ne peut répondre à cette question tant que l'on ne connait pas la valorisation boursière de la société.
Par ailleurs il existe une fiscalité spéciale sur les jeux d'argent (casino, loterie...).
https://www.economie.gouv.fr/observatoi ... nt-en-2017
Il y a une taxe sur le Produit Brut des Jeux (PBJ). Évidemment l'Etat peut décide de l'augmenter après la privatisation réduisant ainsi les bénéfices de la FDJ selon son bon vouloir.

Pour les loteries c'est presque 70% du PBJ qui va ainsi directement dans les caisses de l'Etat.
En 2017 sur les 4,4 milliards de PBJ de la FDJ l'Etat a prélevé 3,06 milliards.

Si demain l'Etat décide d'augmenter cela à 85% du PBJ (facile à justifier c'est un monopole qui profite aux actionnaires alors que le risque est faible), cela réduirait le bénéfice de plus de la moitié.
Dans ce cas les actionnaires pourraient perdre la moitié de leur investissement (ou pire).

Si l'Etat est malin il laisse la gestion au privé et se sert goulûment sur les bénéfices.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 11 oct. 2019, 08:38
par dioubiban
le loto est un impot pour les tres nuls en maths...

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 11 oct. 2019, 14:09
par ProfGrincheux
Si on applique le théorème d'Arrow-Debreu à une fonction d'utilité convenable, on en déduit aisément et avec une impeccable rigueur que l'utilisation optimale de son produit consiste à quadrupler la rémunération des professeurs des universités des sections 25 et 26.

Pour les remercier d'avoir su rendre obscur le concept de probabilité.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 11 oct. 2019, 14:23
par FrenchRigolade
ProfGrincheux a écrit :
10 oct. 2019, 18:36
La FDJ est un excellent business. Elle exploite la bêtise humaine. C'est un gisement inépuisable et son extraction ne coûte rien.

Plus serieusement, il est impossible de répondre à la question avec l'information disponible actuellement.
C'est pas de la bêtise humaine, c'est de la vente de rêve pas chère, 40 ans de loto hebdomadaire :
coût : 4 000 €,
quantité de rêve vendue : très importante !

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 11 oct. 2019, 14:31
par Suricate
Dans les probabilités il y a quand même 1 chance sur x de décrocher le gros lot. Alors oui dans 99.99% des cas on est perdant... mais il suffit d'une fois.

A titre personnel je joue avec 3 autres couples d'amis, on cotise tous les mois et on mise tout pour les tirages du vendredi 13. Sur du long terme (4 ans) on a un taux de retour de 100% (100 de mise, 100 de gain). Au dernier tirage, le 13 septembre, on a eu une grille avec 4 numéros et le numéro chance, ne manquait que le 32 (on avait le 30 :? ).

Dommage...

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 11 oct. 2019, 14:49
par ProfGrincheux
Mon rêve familier

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'un POGNON inconnu et que j'aime et qui m'aime,
Et qui n'est chaque fois ni tout à fait le même
Ni tout à fait un autre et m'aime et me comprend.

Car il me comprend et mon découvert permanent
Pour lui seul hélas! cesse d'être un probleme
Pour lui seul et les moiteurs de mon front blême
Lui seul les sait rafraichir, en pleurant.

Est il brun blond ou roux? Je l'ignore.
Son nom? Je me souviens qu'il est sonnant et trébuchant,
Comme ceux des billets que ma femme dépensa.

Son regard est pareil au regard des statues
Et pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L'inflation des trucs chers qui se sont mal vendus.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 11 oct. 2019, 19:33
par sawaï
lecriminel a écrit :
11 oct. 2019, 05:18
Je n'ai pas l'habitude d'essayer d'analyser des calculs et situations complexes qui de toute façon contiennent des informations cachées. Le seul fait que le gouvernement le propose au public plutôt que leurs amis est suffisant pour me faire fuir.
Je mise sur une ouverture du marché à la concurrence juste après la privatisation en situation de monopole.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 13 oct. 2019, 13:03
par Sifar
sawaï a écrit :
11 oct. 2019, 19:33
lecriminel a écrit :
11 oct. 2019, 05:18
Je n'ai pas l'habitude d'essayer d'analyser des calculs et situations complexes qui de toute façon contiennent des informations cachées. Le seul fait que le gouvernement le propose au public plutôt que leurs amis est suffisant pour me faire fuir.
Je mise sur une ouverture du marché à la concurrence juste après la privatisation en situation de monopole.
La France a décidé, pour se mettre en conformité avec les directives européennes négociées avec nos partenaires dans le cadre de la modernisation de l'éthique entrepreneuriale, de mettre fin
au monopole de la FDJ. Ce monopole était une anomalie, datant d'une époque où l'état etc...


Sinon, on peut quand même bouffer sur la bête tant qu'elle n'est pas morte:
https://francais.rt.com/france/60913-po ... putes-lrem
Peu avant sa privatisation, la Française des jeux a recruté Raphaële Rabatel, épouse du chef de file des députés LREM Gilles Le Gendre, comme directrice de la communication.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 13 oct. 2019, 14:56
par achillemo
Et le référendum?

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 13 oct. 2019, 16:07
par Jeffrey
Rapidement,
J'ai en tête un antécédent notable : la privatisation de FT. ça a rapporté du pognon facile à ceux qui ont acheté et revendu quelques mois plus tard.
Pour le fait de jouer, c'est assez facile de démontrer que dans certains cas, il est préférable de jouer plutôt que de ne pas jouer, tout dépend de l'utilité résiduelle de son argent.
Et pour finir, je pense que pour la première fois de ma vie, je vais acheter des actions de la FDJ :mrgreen:

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 13 oct. 2019, 17:15
par optimus maximus
Les pauvres vont continuer à s'appauvrir en jouant au loto tandis que les riches toucheront des dividendes réguliers des activités de la Française des jeux.

Premiers de cordée, derniers niqués !

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 13 oct. 2019, 17:17
par optimus maximus
achillemo a écrit :
13 oct. 2019, 14:56
Et le référendum?
C'est pour aéroports de Paris et ça a l'air mal embarqué vu le silence médiatique et le manque d'implication des partis qui sont contre.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 13 oct. 2019, 17:30
par Praséodyme
wizi a écrit :
10 oct. 2019, 17:06
Et si c’est un bon placement, c’est vraiment complètement idiot de la part du gouvernement de vendre une poule aux œufs d’or pour ne gratter qu’un milliard. C'est vraiment de la gestion de poisson rouge, sachant que Macron est censé être bon en économie.
Bienvenue en démocratie élective. L'important c'est d'arriver au bout de 5 ans avec quelques indicateurs verts.
optimus maximus a écrit :
13 oct. 2019, 17:17
achillemo a écrit :
13 oct. 2019, 14:56
Et le référendum?
C'est pour aéroports de Paris et ça a l'air mal embarqué vu le silence médiatique et le manque d'implication des partis qui sont contre.
Et le site codé avec les pieds qui ne permet pas de s'inscrire.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 13 oct. 2019, 18:31
par Jeffrey
optimus maximus a écrit :
13 oct. 2019, 17:15
Les pauvres vont continuer à s'appauvrir en jouant au loto tandis que les riches toucheront des dividendes réguliers des activités de la Française des jeux.

Premiers de cordée, derniers niqués !
J'ai cinq minutes, j'explique pourquoi ça peut être rationnel de jouer au loto, contrairement à ce que j'ai lu ici et entendu en de multiples occasions, surtout si vous êtes pauvres.

Vous vivez sur une île avec deux catégories de personnes : les standards et les riches.

Tout le monde sur cette île a un revenu standard de mille euros par mois, riche ou standard. C'est une décision de l'état.
Le coût de la vie est normalisé, il coûte exactement la même chose à chacun, soit 999€ par mois.
Ce qui fait que chacun dispose d'un surplus d'épargne de 1€ par mois. Ni plus ni moins.

Les riches possèdent au moins un million d'euros, ce qui leur permet d'acheter une résidence spéciale. On n'a pas besoin de savoir comment ils possèdent ce patrimoine supplémentaire, ça peut être un travail en plus, un talent de footballeur, tout ce que vous voulez. Les résidences spéciales sont très chères à fabriquer, et elles sont vendues au prix de 1 million d'euros .

Un habitant standard vit "normalement", et il se demande quoi faire avec son épargne de 1€ par mois. En un an, il épargne 12 €, en cinquante ans, il épargne 60€. Cela ne lui permettra jamais d'acheter une résidence spéciale. Et comme toutes les autres dépenses sont couvertes par le revenu standard et le coût de la vie standard, il se demande ce qu'il va faire de son euro économisé.

L'état décide d'organiser une loterie tous les mois. Il n'y aura qu'un seul gagnant du gros lot. Il rafle toute la mise engagée par ses concitoyens, et la mise est fixée à 1€ par habitant.
L'ile compte plus d'un million d'habitants standards.

Que faites vous? Vous jouez ou pas ?

Deux choses :
- vous pouvez toujours commencer à faire une fixette sur les hypothèses que je décris, c'est juste un modèle simple de situation et de description des moteurs de raisonnement. Pareil, si les calculs vous semblent compliqués, on laisse tomber.
- C'est une réponse partielle à squamata à propos de la fonction d'utilité dont j'ai discuté sur un autre topic.

Il peut être parfaitement rationnel de jouer au loto quand on est "pauvre", pas trop sans doute, mais pauvre quand même.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 13 oct. 2019, 18:41
par Goldorak2
optimus maximus a écrit :
13 oct. 2019, 17:17
achillemo a écrit :
13 oct. 2019, 14:56
Et le référendum?
C'est pour aéroports de Paris et ça a l'air mal embarqué vu le silence médiatique et le manque d'implication des partis qui sont contre.
c'était plié d'avance. 5 millions de pétitionnaires !!! vous vous rendez compte ! Alors que les grands parti ont quelques dizaines de milliers d'adhérants cad à dire de l'ordre de 100 fois moins. Si tous les adhérants RN, LREM, LFI, RN et PS votaient tous pour le référendum, il faudrait grosso merdo encore 50 fois plus de vote pour atteindre 5 millions de votants.
.
Seules les élection officielle permettent d'avoir 5 millions de suffrages.
Le référendum n'est pas une option dans la main du peuple, mais une option pour le président s'il s'oppose à sa majorité ou à d'autres notables.
Ou s'il entend établir confier une partie de la souveraineté de la France, dont il n'est pas propriétaire mais mandataire au nom du peuple pour un temps limité (son mandat), à un autre organisme (UE en général).

Mais bon, l'envie d'être réélu et l'impopularité du projet de privatisation pourrait faire reculer Macron. S'il était raisonnable (mais il ne l'est pas).

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 13 oct. 2019, 18:53
par alexlyon
Le problème, c'est que dans les signataires il y a tous les mongols (prolos, divorcés surendettés, petits blancs périphériques, néo-ruraux tatoués gourmettés et moustachus, etc...).

Dans les partis, il y a l'élite des encartés, dont les gros contributeurs fiscaux qui font vivre les autres.

Le consentement à payer (beaucoup) l'impôt prime sur le consentement à le dépenser :mrgreen:

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 01:46
par lecriminel
optimus maximus a écrit :
13 oct. 2019, 17:17
achillemo a écrit :
13 oct. 2019, 14:56
Et le référendum?
C'est pour aéroports de Paris et ça a l'air mal embarqué vu le silence médiatique et le manque d'implication des partis qui sont contre.
s'ils étaient vraiment contre, ils seraient plus impliqués. Ils font partie de la grande famille

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 01:52
par lecriminel
alexlyon a écrit :
13 oct. 2019, 18:53
Dans les partis, il y a l'élite des encartés, dont les gros contributeurs fiscaux qui font vivre les autres.
ces contributeurs, ils payent un impôt sur de l'argent qu'ils font pousser dans leur jardin ou qu'ils gagnent sur le dos des autres ?

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 09:37
par alexlyon
Même en Chine et en Russie, on gagne désormais sur le dos des petits "sédentaires résignés et réclamants" © ®, lesquels disent merci pour éviter que le capital ne se déplace ailleurs.

© ® : la formule est d'Attali.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 09:50
par wizi
La souscription des actions débutera le 7 novembre.
https://www.capital.fr/entreprises-marc ... re-1352643

Par contre, la fdj, même privatisée, restera une vache à lait pour l'état.
"L'État conservera l'intégralité des recettes fiscales et sociales versées par la FdJ, soit 3,5 milliards d'euros. Ce montant pourra augmenter si l'entreprise croît", a souligné Bruno Le Maire.
Sachant que la vente ne devrait "seulement" rapporter qu'environ 1 milliard, en one shoot.

Après, il est possible qu'il y ait une petite hausse dans les mois qui suivent l'introduction :
une action gratuite sera accordée pour dix actions achetées, si ces actions sont conservées dix-huit mois

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 10:11
par wizi
Sinon, le dividende annuel, actuel, versé par la fdj est de 135 millions (la société est valorisée à env 3 milliards).

https://www.liberation.fr/france/2019/1 ... os_1757301
l’Etat va se priver de dividendes confortables en privatisant la FDJ – 135 millions d’euros annuels, dont 90 millions pour l’Etat
135 millions, à comparer avec les 3,5 milliards de taxes, cela ne fait pas lourd. Et par rapport à la valorisation, cela fait du 4,5% brut.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 10:21
par gilgamesh
Je souhaite par ailleurs qu'une décote de 2 % sur le prix de l'action achetée soit appliquée
Je me demande bien ce que cela veut dire, c'est eux qui décident du cours de l'action lors de l'introduction en bourse il me semble.A quoi bon décider d'un prix puis le diminuer de 2% lors de l'achat.A moins qu'il y ait un prix pour les particuliers et autre pour les fonds ?
Pour les particuliers, une action gratuite sera accordée pour dix actions achetées, si ces actions sont conservées dix-huit mois
Là a devient intéressant de favoriser les particuliers au détriment des autres investisseurs (fonds d'investissements, assurances...)
Il y a tout de même quelque chose que je ne comprends pas bien, il y a X actions qui seront vendues au prix décidé à l'avance il me semble.Que se passe-t-il si les investisseurs veulent acheter 2X actions, le prix étant supposé rester le même, est-ce le premier arrivé premier servi ?
Ou bien va-t-on limiter le nombre d'actions par personne.
J'imagine que tant que l'on a pas le prix par action et le document final on ne peut pas vraiment savoir ce qu'il en sera.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 10:34
par coolfonzi
gilgamesh a écrit :
14 oct. 2019, 10:21
Je souhaite par ailleurs qu'une décote de 2 % sur le prix de l'action achetée soit appliquée
Je me demande bien ce que cela veut dire, c'est eux qui décident du cours de l'action lors de l'introduction en bourse il me semble.A quoi bon décider d'un prix puis le diminuer de 2% lors de l'achat.A moins qu'il y ait un prix pour les particuliers et autre pour les fonds ?
Pour les particuliers, une action gratuite sera accordée pour dix actions achetées, si ces actions sont conservées dix-huit mois
Là a devient intéressant de favoriser les particuliers au détriment des autres investisseurs (fonds d'investissements, assurances...)
Il y a tout de même quelque chose que je ne comprends pas bien, il y a X actions qui seront vendues au prix décidé à l'avance il me semble.Que se passe-t-il si les investisseurs veulent acheter 2X actions, le prix étant supposé rester le même, est-ce le premier arrivé premier servi ?
Qu'en pense Emile ?
Effectivement ça peut être sur souscrit, les investisseurs vont se retrouvés avec très peu d'actions. Si ça a du succès même avec attribution d'une action gratuite, les gens vont avoir qu'un petit montant ( Cf les privatisations des années 80 Suez ).

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 10:34
par vpl
wizi a écrit :
14 oct. 2019, 10:11
Sinon, le dividende annuel, actuel, versé par la fdj est de 135 millions (la société est valorisée à env 3 milliards).

https://www.liberation.fr/france/2019/1 ... os_1757301
l’Etat va se priver de dividendes confortables en privatisant la FDJ – 135 millions d’euros annuels, dont 90 millions pour l’Etat
135 millions, à comparer avec les 3,5 milliards de taxes, cela ne fait pas lourd. Et par rapport à la valorisation, cela fait du 4,5% brut.
Pourquoi comparer des trucs qui n'ont rien à voir ? Les 90 millions sont à comparer avec le prix de vente attendu. Mais bon, si l'Etat a les moyens de se passer d'un rendement de 4.5%, pas de problème.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 10:44
par Praséodyme
Jeffrey a écrit :
13 oct. 2019, 18:31
Deux choses :
- vous pouvez toujours commencer à faire une fixette sur les hypothèses que je décris, c'est juste un modèle simple de situation et de description des moteurs de raisonnement. Pareil, si les calculs vous semblent compliqués, on laisse tomber.
- C'est une réponse partielle à squamata à propos de la fonction d'utilité dont j'ai discuté sur un autre topic.

Il peut être parfaitement rationnel de jouer au loto quand on est "pauvre", pas trop sans doute, mais pauvre quand même.
S'acheter pour 2 euros le rêve temporaire d'une fortune incommensurable par ailleurs inaccessible, pourquoi pas. A condition de ne pas trop penser à la probabilité pratiquement nulle de gagner.

Par contre, les trucs à gratter pour regagner sa mise une fois sur quatre, mise qu'on s'empresse d'échanger contre un autre ticket jusqu'à avoir tout perdu, je veux bien admettre qu'il y ait un côté ludique, mais il faut aimer se faire avoir. Là, on gagne plus en économisant sa mise tous les jours que ce qu'on peut espérer toucher en grattant.

De toute façon, les jeux de hasard ne sont pas censés être profitables pour les joueurs, pas plus que l'alcool pour les buveurs. C'est un vice qui ne porte pas à de trop lourdes conséquences tant qu'on s'y adonne avec modération.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 10:49
par coolfonzi
Praséodyme a écrit :
14 oct. 2019, 10:44

Par contre, les trucs à gratter pour regagner sa mise une fois sur quatre, mise qu'on s'empresse d'échanger contre un autre ticket jusqu'à avoir tout perdu, je veux bien admettre qu'il y ait un côté ludique, pour ceux que ça amuse de se faire avoir.
Le clampin moyen, ça lui donne l'impression de jouer au casino gratuitement...

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 10:52
par Vincent92
Praséodyme a écrit :De toute façon, les jeux de hasard ne sont pas censés être profitables pour les joueurs, pas plus que l'alcool pour les buveurs.
L'alcool a une espérance de gain négative sur la santé des consommateurs au global et individuellement.
Les jeux de hasard ont une espérance de gain négative pour les joueurs au global mais on ne perd pas nécessairement de l'argent individuellement (il y a des gagnants et des perdants).
En parlant de l'ensemble des joueurs, on peut dire que c'est idiot de jouer. Mais on ne peut pas dire à quelqu'un spécifiquement qu'il est nécessairement idiot.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 12:08
par dioubiban
Jeffrey a écrit :
13 oct. 2019, 18:31
optimus maximus a écrit :
13 oct. 2019, 17:15
Les pauvres vont continuer à s'appauvrir en jouant au loto tandis que les riches toucheront des dividendes réguliers des activités de la Française des jeux.

Premiers de cordée, derniers niqués !
J'ai cinq minutes, j'explique pourquoi ça peut être rationnel de jouer au loto, contrairement à ce que j'ai lu ici et entendu en de multiples occasions, surtout si vous êtes pauvres.

Vous vivez sur une île avec deux catégories de personnes : les standards et les riches.

Tout le monde sur cette île a un revenu standard de mille euros par mois, riche ou standard. C'est une décision de l'état.
Le coût de la vie est normalisé, il coûte exactement la même chose à chacun, soit 999€ par mois.
Ce qui fait que chacun dispose d'un surplus d'épargne de 1€ par mois. Ni plus ni moins.

Les riches possèdent au moins un million d'euros, ce qui leur permet d'acheter une résidence spéciale. On n'a pas besoin de savoir comment ils possèdent ce patrimoine supplémentaire, ça peut être un travail en plus, un talent de footballeur, tout ce que vous voulez. Les résidences spéciales sont très chères à fabriquer, et elles sont vendues au prix de 1 million d'euros .

Un habitant standard vit "normalement", et il se demande quoi faire avec son épargne de 1€ par mois. En un an, il épargne 12 €, en cinquante ans, il épargne 60€. Cela ne lui permettra jamais d'acheter une résidence spéciale. Et comme toutes les autres dépenses sont couvertes par le revenu standard et le coût de la vie standard, il se demande ce qu'il va faire de son euro économisé.

L'état décide d'organiser une loterie tous les mois. Il n'y aura qu'un seul gagnant du gros lot. Il rafle toute la mise engagée par ses concitoyens, et la mise est fixée à 1€ par habitant.
L'ile compte plus d'un million d'habitants standards.

Que faites vous? Vous jouez ou pas ?

Deux choses :
- vous pouvez toujours commencer à faire une fixette sur les hypothèses que je décris, c'est juste un modèle simple de situation et de description des moteurs de raisonnement. Pareil, si les calculs vous semblent compliqués, on laisse tomber.
- C'est une réponse partielle à squamata à propos de la fonction d'utilité dont j'ai discuté sur un autre topic.

Il peut être parfaitement rationnel de jouer au loto quand on est "pauvre", pas trop sans doute, mais pauvre quand même.
Absolument faux désolé
Plus de 60% des Français déclarent un compte bancaire dans le rouge au moins une fois par an, quand 28% sont à découvert chaque mois. La loi bancaire, qui sera adoptée jeudi, devrait mieux encadrer les frais imposés par les banques dans ce genre de situation.
src : https://www.lefigaro.fr/argent/20 ... rises.php

juillet 2013... ça c'est pas amélioré....

Ok quand tu as satisfait tous tes besoins et qu'il te reste un pécule qui ne sert à rien alors oui autant aller le jouer on sait jamais.
Mais ce qui veut dire que ça te coute 0 et que ça peut te rapporter...

Dans la vrai vie quasi personne est dans cette situation de ressentir n'avoir besoin de rien de plus..

ET les quelques un qui y arrivent ben comme ils sont bien comme ça ils s'en cognent bien de la barraque ou autre à 1 myion...


AMF : dans la vrai vie je vais prendre une biere avec les collègues de travail du moment apres le taff quand il y a des supers cagnotes. Je prends un flash et je le mets à la poubelle en sortant du café.
Mais j'adore ce moment ou tout le monde explique ce qu'il fera quand il aura gagné la super cagnotte. C'est souvent hilarant.. Et ça vaut bien quelques euros.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 13:44
par gilgamesh
vpl a écrit :
14 oct. 2019, 10:34
Mais bon, si l'Etat a les moyens de se passer d'un rendement de 4.5%, pas de problème.
Ce n'est pas comme ça qu'il faut le voir, l'Etat peut être gagnant.
L'Etat va engranger 1 milliards d'euro, s'il arrive à placer cet argent (ou à investir dans des projets) avec un rendement supérieur à 4,5% alors c'est un gain financier net.
Le problème c'est l'Etat va-t-il réellement obtenir un rendement de 4,5% pérenne sur le long terme et aussi sûr que la FDJ en investissant cet argent ?
L'Etat n'est pas toujours bon gestionnaire, ici il avait un placement sûr et qui rapporte (monopole à l'abri de la concurrence et des innovations technologiques qui ne nécessite pas de génie pour fonctionner), je doute fortement du rendement de l'argent qui sera récolté par la privatisation.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 14:01
par Vincent92
gilgamesh a écrit :
14 oct. 2019, 13:44
vpl a écrit :
14 oct. 2019, 10:34
Mais bon, si l'Etat a les moyens de se passer d'un rendement de 4.5%, pas de problème.
Ce n'est pas comme ça qu'il faut le voir, l'Etat peut être gagnant.
L'Etat va engranger 1 milliards d'euro, s'il arrive à placer cet argent (ou à investir dans des projets) avec un rendement supérieur à 4,5% alors c'est un gain financier net.
Le problème c'est l'Etat va-t-il réellement obtenir un rendement de 4,5% pérenne sur le long terme et aussi sûr que la FDJ en investissant cet argent ?
L'Etat n'est pas toujours bon gestionnaire, ici il avait un placement sûr et qui rapporte (monopole à l'abri de la concurrence et des innovations technologiques qui ne nécessite pas de génie pour fonctionner), je doute fortement du rendement de l'argent qui sera récolté par la privatisation.
L'état ne sait pas faire un budget à l'équilibre. Donc, la question n'est pas de vendre pour placer ailleurs mais vendre pour présenter un budget moins négatif. C'est un non sens économique de se passer d'une rente à 4,5% pour éviter de faire un emprunt plus important avec un taux proche de 0%.
Le seul point positif est qu'il revend avec un cours haut (par rapport à l'historique).
Et, par ailleurs, la rente de 4,5% n'est pas assurée. Rien ne dit que le monopole (avant tout réglementaire) va persister à long terme, surtout en restant dans l'UE.
C'est tout de même un aveu de faiblesse et un appauvrissement certain que de sacrifier une rente pour des frais de fonctionnement...

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 18:50
par Nounou
ProfGrincheux a écrit :
11 oct. 2019, 14:49
Mon rêve familier

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'un POGNON inconnu et que j'aime et qui m'aime,
Et qui n'est chaque fois ni tout à fait le même
Ni tout à fait un autre et m'aime et me comprend.

Car il me comprend et mon découvert permanent
Pour lui seul hélas! cesse d'être un probleme
Pour lui seul et les moiteurs de mon front blême
Lui seul les sait rafraichir, en pleurant.

Est il brun blond ou roux? Je l'ignore.
Son nom? Je me souviens qu'il est sonnant et trébuchant,
Comme ceux des billets que ma femme dépensa.

Son regard est pareil au regard des statues
Et pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L'inflation des trucs chers qui se sont mal vendus.
:mrgreen:
Du baudelaire que j'ai potasse pour le bac il y a bientot 40 ans. Merci pour ce moment.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 19:07
par gilgamesh
Vincent92 a écrit :
14 oct. 2019, 14:01
Et, par ailleurs, la rente de 4,5% n'est pas assurée. Rien ne dit que le monopole (avant tout réglementaire) va persister à long terme, surtout en restant dans l'UE.
C'est vrai, le changement de réglementation est un risque que prennent les actionnaires.Si la FDJ n'est plus en monopole ses bénéfices pourraient être divisés par 2 ou 3.
Mais on peut aussi y voir un avantage , la taxe de 70% sur le PBJ est aussi unique en Europe, si la FDJ est taxée comme les autres entreprises son bénéfice va fortement augmenter.
Tout est possible et c'est pourquoi les actionnaires acceptent le risques et les avantages possibles.
Il faut juste avoir conscience que le devenir de la FDJ dépend de choix politiques et les actionnaires peuvent perdre ou gagner beaucoup en fonction des gouvernements.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 19:21
par ignatius
Nounou a écrit :
14 oct. 2019, 18:50
ProfGrincheux a écrit :
11 oct. 2019, 14:49
Mon rêve familier

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'un POGNON inconnu et que j'aime et qui m'aime,
Et qui n'est chaque fois ni tout à fait le même
Ni tout à fait un autre et m'aime et me comprend.

Car il me comprend et mon découvert permanent
Pour lui seul hélas! cesse d'être un probleme
Pour lui seul et les moiteurs de mon front blême
Lui seul les sait rafraichir, en pleurant.

Est il brun blond ou roux? Je l'ignore.
Son nom? Je me souviens qu'il est sonnant et trébuchant,
Comme ceux des billets que ma femme dépensa.

Son regard est pareil au regard des statues
Et pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L'inflation des trucs chers qui se sont mal vendus.
:mrgreen:
Du baudelaire que j'ai potasse pour le bac il y a bientot 40 ans. Merci pour ce moment.
Heureusement que tu n'es pas tombé dessus au bac, c'est du Verlaine :mrgreen:

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 19:44
par Parsifal
La fdj c'est un impôt sur l'ignorance statistique. Et comme tout impôt il est scandaleux de transférer au privé. De même les casinos ne devraient pas exister de manière privée.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 20:44
par Jeffrey
dioubiban a écrit :
14 oct. 2019, 12:08
Jeffrey a écrit :
13 oct. 2019, 18:31
optimus maximus a écrit :
13 oct. 2019, 17:15
Les pauvres vont continuer à s'appauvrir en jouant au loto tandis que les riches toucheront des dividendes réguliers des activités de la Française des jeux.

Premiers de cordée, derniers niqués !
J'ai cinq minutes, j'explique pourquoi ça peut être rationnel de jouer au loto, contrairement à ce que j'ai lu ici et entendu en de multiples occasions, surtout si vous êtes pauvres.

Vous vivez sur une île avec deux catégories de personnes : les standards et les riches.

Tout le monde sur cette île a un revenu standard de mille euros par mois, riche ou standard. C'est une décision de l'état.
Le coût de la vie est normalisé, il coûte exactement la même chose à chacun, soit 999€ par mois.
Ce qui fait que chacun dispose d'un surplus d'épargne de 1€ par mois. Ni plus ni moins.

Les riches possèdent au moins un million d'euros, ce qui leur permet d'acheter une résidence spéciale. On n'a pas besoin de savoir comment ils possèdent ce patrimoine supplémentaire, ça peut être un travail en plus, un talent de footballeur, tout ce que vous voulez. Les résidences spéciales sont très chères à fabriquer, et elles sont vendues au prix de 1 million d'euros .

Un habitant standard vit "normalement", et il se demande quoi faire avec son épargne de 1€ par mois. En un an, il épargne 12 €, en cinquante ans, il épargne 60€. Cela ne lui permettra jamais d'acheter une résidence spéciale. Et comme toutes les autres dépenses sont couvertes par le revenu standard et le coût de la vie standard, il se demande ce qu'il va faire de son euro économisé.

L'état décide d'organiser une loterie tous les mois. Il n'y aura qu'un seul gagnant du gros lot. Il rafle toute la mise engagée par ses concitoyens, et la mise est fixée à 1€ par habitant.
L'ile compte plus d'un million d'habitants standards.

Que faites vous? Vous jouez ou pas ?

Deux choses :
- vous pouvez toujours commencer à faire une fixette sur les hypothèses que je décris, c'est juste un modèle simple de situation et de description des moteurs de raisonnement. Pareil, si les calculs vous semblent compliqués, on laisse tomber.
- C'est une réponse partielle à squamata à propos de la fonction d'utilité dont j'ai discuté sur un autre topic.

Il peut être parfaitement rationnel de jouer au loto quand on est "pauvre", pas trop sans doute, mais pauvre quand même.
Absolument faux désolé
y a pas à être désolé, c'est imparable. Tu peux le comprendre sous deux angles qui sont complémentaires :
je viens d'expliquer comment se modélise un comportement, pas si c'est faux ou juste. La question que tu devrais te poser n'est pas si c'est raisonnable de jouer au loto de ton point de vue, mais si le joueur potentiel a une utilité non vue de son argent. Alors désolé moi également, cette mise en situation exprime que tout ton attirail éducationnel, toute ton analyse de situation qui s'enracine dans des éléments éducatifs et comportementaux n'est en rien dans le modèle cognitif et rationnel des joueurs.
dioubiban a écrit :
Plus de 60% des Français déclarent un compte bancaire dans le rouge au moins une fois par an, quand 28% sont à découvert chaque mois. La loi bancaire, qui sera adoptée jeudi, devrait mieux encadrer les frais imposés par les banques dans ce genre de situation.
juillet 2013... ça c'est pas amélioré....

Ok quand tu as satisfait tous tes besoins et qu'il te reste un pécule qui ne sert à rien alors oui autant aller le jouer on sait jamais.
Bon, tu vois, tu dis ce que je voulais amener, si tu n'as rien à faire du pécule résiduel, tu peux le brûler ou le dilapider à rien "d'utile", selon ta perception.
Maintenant, si le fait d'être en rouge dans ton compte t'arrête dans ce genre de comportement, peux tu m'expliquer pourquoi ça arrêterait quelqu'un qui est déjà en rouge de 200€ par mois quoiqu'il fasse ? Est-ce que tu es en mesure de décrire un seuil de XXX€ au delà duquel l'acte de jouer une somme à perte change ta situation d'utilité de ton argent ? Qu'il te manque 200€ par mois ou 210 €, qu'est ce que cela change à ce que tu ne peux pas t'acheter ?
Il faut arriver à se mettre dans la position des gens qui prennent une décision qui ne te semble pas rationnelle ou raisonnable. Leur modèle de valeur et d'usage n'a rien à voir.
dioubiban a écrit : Mais ce qui veut dire que ça te coute 0 et que ça peut te rapporter...
Oui, et qu'est ce que ça et coûte réellement quand de toute manière, tu es en solde négatif ? Quelle importance ? Quelle importance d'être à +10 € sur ton compte ou à 0 ? Dans mon explication, il faut percevoir que les joueurs n'ont pas un usage possible supplémentaire de leur mise. Après, c'est quand même facile de comprendre que je modélise une situation, avec les limites de description. Mais dans la réalité, la perception d'utilité et la capacité à ne pas changer son mode d'existence par un autre biais est là clé de la motivation.
dioubiban a écrit : Dans la vrai vie quasi personne est dans cette situation de ressentir n'avoir besoin de rien de plus..
Je pense que tu n'as pas forcément saisi tous les enjeux décisionnels qui se présentent à des gens dont tu ne partages absolument pas la condition.
dioubiban a écrit : AMF : dans la vrai vie je vais prendre une biere avec les collègues de travail du moment apres le taff quand il y a des supers cagnotes. Je prends un flash et je le mets à la poubelle en sortant du café.
Mais j'adore ce moment ou tout le monde explique ce qu'il fera quand il aura gagné la super cagnotte. C'est souvent hilarant.. Et ça vaut bien quelques euros.
oui, ils s'achètent du rêve également. Mais maintenant, je dois te dire que je joue personnellement au loto, quand j'y pense et quand je passe devant un bureau de tabac. Je ne joue que les super cagnottes, les cagnottes de 1 ou 2 M€ ne m'intéressent pas. J'aimerais bien gagner une cagnotte de 100M€.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 20:56
par Sifar
Supposons que je sois atteint d'une maladie mortelle sous 6 mois, que le traitement existe mais a un coût qui dépasse la totalité des revenus que je perçois sur toute ma vie.
Quelle est la chose la plus rationnelle ? continuer à épargner 500 euros par mois ou tout jouer à la loterie ?

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 21:24
par clairette2
ignatius a écrit :
14 oct. 2019, 19:21
Nounou a écrit :
14 oct. 2019, 18:50
ProfGrincheux a écrit :
11 oct. 2019, 14:49
Mon rêve familier

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'un POGNON inconnu et que j'aime et qui m'aime,
Et qui n'est chaque fois ni tout à fait le même
Ni tout à fait un autre et m'aime et me comprend.

Car il me comprend et mon découvert permanent
Pour lui seul hélas! cesse d'être un probleme
Pour lui seul et les moiteurs de mon front blême
Lui seul les sait rafraichir, en pleurant.

Est il brun blond ou roux? Je l'ignore.
Son nom? Je me souviens qu'il est sonnant et trébuchant,
Comme ceux des billets que ma femme dépensa.

Son regard est pareil au regard des statues
Et pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L'inflation des trucs chers qui se sont mal vendus.
:mrgreen:
Du baudelaire que j'ai potasse pour le bac il y a bientot 40 ans. Merci pour ce moment.
Heureusement que tu n'es pas tombé dessus au bac, c'est du Verlaine :mrgreen:
Poesie du bas de laine, plutôt !

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 21:25
par Vincent92
Sifar a écrit :
14 oct. 2019, 20:56
Supposons que je sois atteint d'une maladie mortelle sous 6 mois, que le traitement existe mais a un coût qui dépasse la totalité des revenus que je perçois sur toute ma vie.
Quelle est la chose la plus rationnelle ? continuer à épargner 500 euros par mois ou tout jouer à la loterie ?
Emprunter, demander (familles, amis, connaissances, réseaux sociaux,...), revendre pour financer.
Sinon, je dirais ni l’un ni l’autre :mrgreen: .
Profiter un maximum (donc pas d'épargne) sans se bercer d’illusions en jouant au loto.
Je pense qu’on profite plus si on est sûr qu’on va mourir dans 6 mois. Sans compter l’ascenseur émotionnel à chaque tirage.
La probabilité est à mon avis beaucoup trop faible pour s’affliger ça.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 21:45
par Parsifal
Sifar a écrit :
14 oct. 2019, 20:56
Supposons que je sois atteint d'une maladie mortelle sous 6 mois, que le traitement existe mais a un coût qui dépasse la totalité des revenus que je perçois sur toute ma vie.
Quelle est la chose la plus rationnelle ? continuer à épargner 500 euros par mois ou tout jouer à la loterie ?
En France ? Pays de l'assistanat médical total ?

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 14 oct. 2019, 23:36
par ProfGrincheux
Sifar a écrit :
14 oct. 2019, 20:56
Supposons que je sois atteint d'une maladie mortelle sous 6 mois, que le traitement existe mais a un coût qui dépasse la totalité des revenus que je perçois sur toute ma vie.
Quelle est la chose la plus rationnelle ? continuer à épargner 500 euros par mois ou tout jouer à la loterie ?
Ni l'un ni l'autre.

Le plus rationnel est alors de jouir des plaisirs de la vie tant que cela est possible. L'épargne, ou un gain à la loterie, n'a pas d'intérêt si on ne se place pas sur le long terme.

Comme ce ne sera pas possible bien longtemps il faut aussi se préparer spirituellement à la mort. Même l'athée doit apprendre à mourir, c'est à dire à se déprendre de soi.

Une façon de le faire dans une société basée sur la propriété privée, si on ne claque pas tout, par exemple parce que les ultimes plaisirs seront peut etre peu couteux , est de mettre ses affaires en ordre pour faciliter la transmission aux héritiers.

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 15 oct. 2019, 09:24
par lecriminel
Il n'y avait pas déjà des exceptions au monopole ? Je crois me souvenir que Bernard Laporte en avait bénéficié ?

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 15 oct. 2019, 13:33
par dioubiban
Jeffrey a écrit :
14 oct. 2019, 20:44
dioubiban a écrit :
14 oct. 2019, 12:08
Jeffrey a écrit :
13 oct. 2019, 18:31
optimus maximus a écrit :
13 oct. 2019, 17:15
Les pauvres vont continuer à s'appauvrir en jouant au loto tandis que les riches toucheront des dividendes réguliers des activités de la Française des jeux.

Premiers de cordée, derniers niqués !
J'ai cinq minutes, j'explique pourquoi ça peut être rationnel de jouer au loto, contrairement à ce que j'ai lu ici et entendu en de multiples occasions, surtout si vous êtes pauvres.

Vous vivez sur une île avec deux catégories de personnes : les standards et les riches.

Tout le monde sur cette île a un revenu standard de mille euros par mois, riche ou standard. C'est une décision de l'état.
Le coût de la vie est normalisé, il coûte exactement la même chose à chacun, soit 999€ par mois.
Ce qui fait que chacun dispose d'un surplus d'épargne de 1€ par mois. Ni plus ni moins.

Les riches possèdent au moins un million d'euros, ce qui leur permet d'acheter une résidence spéciale. On n'a pas besoin de savoir comment ils possèdent ce patrimoine supplémentaire, ça peut être un travail en plus, un talent de footballeur, tout ce que vous voulez. Les résidences spéciales sont très chères à fabriquer, et elles sont vendues au prix de 1 million d'euros .

Un habitant standard vit "normalement", et il se demande quoi faire avec son épargne de 1€ par mois. En un an, il épargne 12 €, en cinquante ans, il épargne 60€. Cela ne lui permettra jamais d'acheter une résidence spéciale. Et comme toutes les autres dépenses sont couvertes par le revenu standard et le coût de la vie standard, il se demande ce qu'il va faire de son euro économisé.

L'état décide d'organiser une loterie tous les mois. Il n'y aura qu'un seul gagnant du gros lot. Il rafle toute la mise engagée par ses concitoyens, et la mise est fixée à 1€ par habitant.
L'ile compte plus d'un million d'habitants standards.

Que faites vous? Vous jouez ou pas ?

Deux choses :
- vous pouvez toujours commencer à faire une fixette sur les hypothèses que je décris, c'est juste un modèle simple de situation et de description des moteurs de raisonnement. Pareil, si les calculs vous semblent compliqués, on laisse tomber.
- C'est une réponse partielle à squamata à propos de la fonction d'utilité dont j'ai discuté sur un autre topic.

Il peut être parfaitement rationnel de jouer au loto quand on est "pauvre", pas trop sans doute, mais pauvre quand même.
Absolument faux désolé
y a pas à être désolé, c'est imparable. Tu peux le comprendre sous deux angles qui sont complémentaires :
je viens d'expliquer comment se modélise un comportement, pas si c'est faux ou juste. La question que tu devrais te poser n'est pas si c'est raisonnable de jouer au loto de ton point de vue, mais si le joueur potentiel a une utilité non vue de son argent. Alors désolé moi également, cette mise en situation exprime que tout ton attirail éducationnel, toute ton analyse de situation qui s'enracine dans des éléments éducatifs et comportementaux n'est en rien dans le modèle cognitif et rationnel des joueurs.
dioubiban a écrit :
Plus de 60% des Français déclarent un compte bancaire dans le rouge au moins une fois par an, quand 28% sont à découvert chaque mois. La loi bancaire, qui sera adoptée jeudi, devrait mieux encadrer les frais imposés par les banques dans ce genre de situation.
juillet 2013... ça c'est pas amélioré....

Ok quand tu as satisfait tous tes besoins et qu'il te reste un pécule qui ne sert à rien alors oui autant aller le jouer on sait jamais.
Bon, tu vois, tu dis ce que je voulais amener, si tu n'as rien à faire du pécule résiduel, tu peux le brûler ou le dilapider à rien "d'utile", selon ta perception.
Maintenant, si le fait d'être en rouge dans ton compte t'arrête dans ce genre de comportement, peux tu m'expliquer pourquoi ça arrêterait quelqu'un qui est déjà en rouge de 200€ par mois quoiqu'il fasse ? Est-ce que tu es en mesure de décrire un seuil de XXX€ au delà duquel l'acte de jouer une somme à perte change ta situation d'utilité de ton argent ? Qu'il te manque 200€ par mois ou 210 €, qu'est ce que cela change à ce que tu ne peux pas t'acheter ?
Il faut arriver à se mettre dans la position des gens qui prennent une décision qui ne te semble pas rationnelle ou raisonnable. Leur modèle de valeur et d'usage n'a rien à voir.
dioubiban a écrit : Mais ce qui veut dire que ça te coute 0 et que ça peut te rapporter...
Oui, et qu'est ce que ça et coûte réellement quand de toute manière, tu es en solde négatif ? Quelle importance ? Quelle importance d'être à +10 € sur ton compte ou à 0 ? Dans mon explication, il faut percevoir que les joueurs n'ont pas un usage possible supplémentaire de leur mise. Après, c'est quand même facile de comprendre que je modélise une situation, avec les limites de description. Mais dans la réalité, la perception d'utilité et la capacité à ne pas changer son mode d'existence par un autre biais est là clé de la motivation.
dioubiban a écrit : Dans la vrai vie quasi personne est dans cette situation de ressentir n'avoir besoin de rien de plus..
Je pense que tu n'as pas forcément saisi tous les enjeux décisionnels qui se présentent à des gens dont tu ne partages absolument pas la condition.
dioubiban a écrit : AMF : dans la vrai vie je vais prendre une biere avec les collègues de travail du moment apres le taff quand il y a des supers cagnotes. Je prends un flash et je le mets à la poubelle en sortant du café.
Mais j'adore ce moment ou tout le monde explique ce qu'il fera quand il aura gagné la super cagnotte. C'est souvent hilarant.. Et ça vaut bien quelques euros.
oui, ils s'achètent du rêve également. Mais maintenant, je dois te dire que je joue personnellement au loto, quand j'y pense et quand je passe devant un bureau de tabac. Je ne joue que les super cagnottes, les cagnottes de 1 ou 2 M€ ne m'intéressent pas. J'aimerais bien gagner une cagnotte de 100M€.

On est d'accord que si tu n'as absolument aucune utilité de ton brozouf alors jouer au loto est la chose la plus intelligente à faire. Mais tu introduis un biais qui est que tu ne peux rien en faire..
SI j'étais dans la config que tu décris, alors je ferais un crow funding avec un myion de personne, pour construire la barraque et apres on tire au sort sur qui y va une fois par semaine... ou pour la gagner.. Ca laissera plus de chance de gagner.. Ca reste donc un impot pour les nuls en maths.
Donc en gros dans ton hypothese le loto sert à récupérer la masse monétaire surnuméraire (pourquoi warren buffet ne joue donc t il pas au loto bazar... )

Dernier point : dans la vrai vie :
- on se garde une reserve pour les coups durs (le volume dépendant de sa capacité perçue à toujours s'en sortir et son désir à maintenir son train de vie)
- si on a de l'argent en trop, on connait toujours des gens ou des associations qui en on plus besoin.

Sinon pour bien recadrer le sujet : je connais deux mecs ont dilapidé une fortune accumulée sur 3 générations en quelques années au casino...Le premier c'est suicidé, le 2e a vécu du RMI et d'un studio mis a disposition par le clergé gratuitement car sa famille avait fait construire l'église du village...
Les jeux d'argent ne sont jamais rationnels... dommage qu'il n'y ait pas un psy qui traine ici pour demonter les mecanismes que ces jeux entrainent.

PS : on n'arrive à des supers cagnottes non pas parce que quelques privilégiés peuvent miser 50 balles par an mais parce que des pétachiées de nuls en maths crament des fortunes dans ce genre de trucs et ça fait boule de neige : les plus faibles jouent d'abord, ils se font plumer et leurs plumes font un oreiller qui en attirent d'autres, on peut faire alors un édredon et finir de tondre toute la population. Y'a qu'à voir quand c'est une super cagnotte tout le monde ne parle plus que de ça...


PPS : ton projet a 100 myions, t'es sur d'avoir réellement le temps, l'envie et les moyens humains de le réaliser ou c'est juste du fantasme parce que tu sais que ça n'arrivera jamais?
Parce que si ton truc est viable alors ça se trouve... si c'est vraiment ça que tu veux...

Re: Privatisation de la française des jeux

Posté : 15 oct. 2019, 14:10
par lecriminel
Le point de vue de Jeffrey est clair,
1 ou 2 M, on peut se douter que ça ne changera strictement rien à sa vie.
Il considère le loto comme le dernier moyen d'obtenir ce qui lui est normalement hors de portée, en l'occurrence la puissance, la capacité à mettre en oeuvre un projet à 100 M.
C'est le même raisonnement pour les plus modestes.