Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

Discussions et articles de presse relatif à l'économie et à la finance personnelle comme générale.
Message
Auteur
Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 10982
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#1 Message par neron » 10 oct. 2020, 19:00

Suite au poste sur la file: Peut-on éviter une société d’héritiers ?, la discussion technique se poursuit ici.
Je l'estimes à la louche de l'ordre de 10m€. ( entre 4 m€. et 9 m€ en valeur actuelle sans inflation). A vos calculettes .. :)
ProfGrincheux a écrit :
08 oct. 2020, 15:21
neron a écrit :
08 oct. 2020, 12:54
ProfGrincheux a écrit :
08 oct. 2020, 09:52
neron a écrit :
07 oct. 2020, 20:05
] Non c'est la nature humaine de ceux qui se savent être rien hors du système social que de vouloir transmettre un acquis à leur enfants ...Regardez les régimes spéciaux manifester non pour eux mais pour leur enfants. Eh oui, un poste SNCF, AF,.. c'est la garantie de 10 millions €. TTC. ...Perso. je préfères le tirage au sort, la talentocrathie .. que des apparatchiques autoproclamés défenseurs des pauvres qui se servent avant d'avoir servi.
Comment arrivez vous a 10 M€?
A la louche: Espérance de vie à 65 ans: 22 ans , Salaire net moyen FP: 2500 €./mois, Retraite net : 3500 €. (75 % last wage brut+prime (26%) et pas 2500€ (je reviendrai dessus, c'est 3,5 en fait), Ratio coût brut/ salaire net (base privé) : 2; Hausse moyenne salaire FP: 3 à 5 % /an depuis 1990 (RMPP incluant les aug. catégoriel) pour une infla. de 0,5 a 2%).Donc (2500*12*40*2)+(3500*12*27)=3,29 m€. sous forme de rente sur 67 ans, soit une rente indexé disons à 3% de 4092€. sur 67 ans. Soir un coût total d'un emploi .... 10.387.000 €. (*) (*) Ne sont pas inclus les déficits du RG l''espérance de vie de nos enfants +100 ans au lieu de 82 ans, les années d'actif, l'inflation, double régime (60%), ..
(a) Non. Votre calcul, un peu optimiste tel que vous le faites, indiquerait 3 290 000€.

Votre tour de passe passe avec la rente n'a aucun sens.

Ce qui pourrait aller un peu dans votre sens serait de compter les salaires au cout complet ce qui revient à compter deux fois les pensions de retraite et d'imputer des coûts collectifs pour gonfler les chiffres.
Pour rappel mon objectif était de quantifier le cout d'un népotisme républicain (une carrière en secteur protégé pour un enfant peu futé) que je crois être de l'ordre de 10 m€. soit 5 appartements de 80 m2 à Paris. Un bel héritage hors impôts et droit de succession.

J'ai estimé le cout actuel de ces postes à 4090 €/mois (soit 3,29 m€ sur une vie) de plusieurs façons:
- soit à partir des dépenses de personnel de l'état de 250 mds pour 2,5 m. d'agent soit 100.000 €/ an, soit sur "40 ans", les 4 millions bien qu'il sous-estime les transferts (l'auto-conso. de ses agents (sécu, social, ...)
- soit à partir des couts sociaux dans la FPE donc le coeff. "cout total/Salaire net" est au moins de 2,73: 2500*12*40*2,75 = 3,29 m€. En effet dans le RG (au coeff. de 2), la cotisation CNAV+Arco est de 33% sur le brut alors qu'il est de 100 % ds la FPE et RS: 76 % ((tableau 11)) en sus de 25 % qu'il pioche autre part (10/54 mds). Soit un cout supplémentaire supporté par l'état de 67 % du salaire brut soit 75 % sur le net.
- Soit à partir du cout salariaux (2500*12*40*2) en rajoutant le surcout des caisses retraites des RS (FPE, RAPT, IEG, ..) soit 24.000 / an /cotisant de plus que celle du RG (CNAV/ARCO). soit 1 m€. sur une carrière de 40 ans: En effet le budget de la CAS (retraite FPE) est de 54 mds pour 1,5 m. de ccotisants soit 36 k€. € /cotisant alors qu'à la CNAV+ARCO, le budget est de 90 mds (hors SSI) + 83 mds (page 3) pour 19 millions de cotisants, (page 9) (voir + si l'on comptait les indigents), soit 10.000 €. /an,
- Soir à partir du cout salariaux (2500*12*40*2) en rajoutant le surcout des prestations reçues: la retraite dans le privé est de 50% pour 100 % dans le public (75% dernier salaire du Brut+prime), soit la moitie du salaire 1750 €. auquel il faut rajouter les avtg. invisibles perçues ds les RS (mutuelle, prévoyance, assurance, log. (1% & réservé), aide loisirs / enfants, crédit, réductions, ...chiffrée par exemple dans les IEG par la CdC à +50% d'un salaire brut, ce qu'ils coutent aux d'autres administrations, la reversion 50 % différente du RG (+3 ans), l'espérance de vie sectorielle (un secret d'état, ils font par classe :-() disons 4 ans, et la hausse de l'espérance de vie (1,5 mois / an) non financée par le coeff. de 2 du RG, soit dans 20 ans +3 ans ou dans 60 ans +10 ans. Ainsi à la place de 3500*12*27, ca serait 1750*12*(27+3+4+10).

J'ai estimé le montant de 10 m€. en capitalisant ce salaire médian temps plein sur 67 ans avec sa hausse (%) :
Montant reçu= 4090 +4090*(1+%)+4090*(1+%)*(1+%) ... 4090*(1+%)*...*(1+%). C'est pas un tour de passe-passe mais du b.a.ba de finance

La hausse que j'ai pris est celle du RMPP stable de 1990 (page 11) à 2019 (page 522) entre 3&5 % que l'état a dit maintenir. Cette hausse sera supérieure à celle de son budget puisqu'il dit réduire ses effectifs. Je sais le passé ne préjuge de l'avenir mais faut bien une valeur :-(

"La rémunération moyenne des personnes en place (RMPP) retrace l’évolution de la feuille de paye des agents présents d’une année sur l’autre en prenant en compte les mesures générales, les mesures salariales dites catégorielles, les mesures d’avancement individuel et les requalification des emplois. Elle constitue une moyenne hausse des dépenses de l'état"". Il s'agit de revalorisation de poste, des changement catégorielle de grille (A->B), de la grille (échelons / an (GVT),.. et de hausse du point. Ca n'existe que les secteurs d'état (Airbus, Areva, Banque, Assurance, FTE, ETI,...). Il ne s'agit non de promotion / qualification individuelle, mais collective à poste égal alors que ds de nb. secteur c'est l'inverse:. Comme si Peugeot décidait que les OS devenait statutairement "agent de maitrise". Dans les faits l'AM (BTS et +) est payé au SMIC (prix de l'ex-OS).

J'ai trouvé que c'était +/- la valeur des presta. recues à la date d'aujourd'hui en effet avec des OAT à 0% sur 50 ans, y-a pas besoin d'actualisation suivant la formule (valeur 2020)= (valeur2087)/infla(2020/2087). De plus je n'ai pas tenue compte de l'effet inflation dans la capitalisation (j'ai même ôté 1%). Néanmoins le puriste, tiendra compte d'un hausse de (3%+2% d'inflation) puis divisera le résultat obtenu par 3,87 (la hausse de l'inflation de (2020 à 2087) à 2%/an) et trouvera plus que 10 m€ en valeur actualisée.

Et hors des secteurs protégés : C'est pas l'objet et pas le temps: Disons 1230 € capitalisé à 1% sur 67 ans soit 1,4 M€ sf si vs trouvez mieux

En effet le Régime général (CNAV, CAF, CPAM, Chomage) est équilibré par un tx de charge sur salaire net de 2. Or la masse salarial secteur privé est de [ur=https://www.acoss.fr/files/Publications ... at_287.pdf[/urll]600 mds €.[/url] brute (146*4) pour 38 millions en age de travailler (21 à 67 ans) (pyramide) auquel faut retirer 5,5 m.de personnes dans la FP . Soit un revenu salarial moyen de 1538 brut, 1230 net en comptant les situations ""pimolo"". Le tx d'augmentation de la Masse salariale privée (pas des salaires ni plein temps .. ) a été entre 0 ou 1 % hors inflation suivant les sources (à creuser). En attendant en valeur il a été de 2%/an, hausse à laquelle j'avais soustrait pour les RS type FPE, 1% d'inflation

------------------------------------------------------------------------
PS: J'ai trouvé ce lien sympas (des info enfin - Macron vient du privé ?). Si j'ai le temps, je vais essayé de trouver les déciles de salaires hors secteurs protégés (étatisés) sf si vs les avez déjà. Je pense en effet que se cache là une fracture que je constate autour de moi et qui serait justifié par le fait que l'Etat, pour a politique sociale, n'a pu intervenir depuis 1990/2000 que sur les revenus de sa sphère d'influence.

PS2; Visez l'UE ou ses établissements avec son salaire mini de départ de 3000 €. Hors prime (6500 en moyenne) non imposable, avancements indiciaires rapides comme parler 3 langues et la retraite dès 15 ans (bonifié d'active x2 genre hors de france)
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

ProfGrincheux
+
+
Messages : 2970
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#2 Message par ProfGrincheux » 10 oct. 2020, 23:02

Il y a une énorme différence entre le cout complet d'un emploi de fonctionnaire et ce qu'il touche! Vous le prenez en compte dans le coefficient 2.75. Qui me parait un peu excessif mais soit.

Le calcul 2500x12x40x2.75=3.3 M€ ne me parait pas déconnant pour le cout total en euros constants d'un cadre B dans la FPE civile. Mais celui-ci aura vraiment beaucoup de mal à en extraire un patrimoine supérieur à 200k€.

Dans ce cout complet il y a la retenue pension civile employeur. Qui est environ de 76% du brut indiciel pour la FPE civile (123% pour la FPE militaire). Je suppose que ça finance comptablement le service des pensions de l'Etat mais je n'en sais absolument rien. C'est fondamentalement un jeu d'écriture dont le sens m'echappe. Si c'est le cas ce cout complet finance en gros un fonctionnaire en activité et un retraite. Ce cout complet baisse fortement lorsque le fonctionnaire devient retraité pour la raison qu'il n'y a plus de cette retenue pension civile employeur. Bref, nonobstant votre technique d'actualisation, je pense que vous surestimez d'un facteur deux ou trois les pensions versees .

Votre actualisation de valeur sur 67 ans (pourquoi?) qui si on l'applique à LVMH sur une durée infinie donne une valeur infinie à cette société. Ca fait penser à Jean de Florette et ses lapins.

Erreur factuelle: Dans le système actuel le taux plein de 75% pour le calcul de la pension brute s'applique au brut indiciel et pas aux primes ou heures supplémentaires. Sur le dernier salaire brut.

Quant au RMPP, il y a surtout des effets de structure qu'on pourrait discuter. Il faut voir que les salaires bas et à progression lente en début de carrière le rendent sensible au vieillissement de l'agent moyen qui vient de 2 facteurs: on recrute peu de jeunes et les agents retardent leur départ à la retraite. D'autre part, il y a une cadre-A-isation de la FPE, en tout cas une élimination de la catégorie C, et des mesures indemnitaires ou de modification de grille (il s'agit d'introduire une part de mérite dans l'évolution de carrière mais c'est compliqué sauf chez les A+.) . Croyez bien que, du GVT, j'en ai les oreilles rebattues puisque sa non-compensation est le motif invoqué des plans de rigueur et de suppressions de postes à répétition dans l' université ou je suis affecté.

Enfin, les régimes spéciaux style SNCF n'ont pas du tout les mêmes paramètres que la FPE civile. Et la FPE militaire est également très différentes.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
m.enfin
Administrateur
Administrateur
Messages : 3789
Enregistré le : 10 juin 2013, 13:55

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#3 Message par m.enfin » 11 oct. 2020, 09:39

En équivalent k3rviel ou mieux, Gh0sn, le coef est à combien?

ProfGrincheux
+
+
Messages : 2970
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#4 Message par ProfGrincheux » 11 oct. 2020, 10:21

Quelques façons plus pertinentes de poser le problème.

Peut on évaluer économiquement la protection contre le chômage qu'offre le statut de fonctionnaire en France en 2020?

Quelles en sont les contreparties? Pourquoi de telles difficultés de recrutement dans certains secteurs malgré cette protection? Pourquoi de tels surplus de candidatures dans d'autres?

Je pense qu'on peut aborder le premier problème dans le même esprit qu'on aborde le problème de l'évaluation des options - ou celui de la détermination du prix auquel on vend une police d'assurance. Je ne sais pas faire. C'est un métier.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 10982
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#5 Message par neron » 12 oct. 2020, 20:45

ProfGrincheux a écrit :
11 oct. 2020, 10:21
Quelques façons plus pertinentes de poser le problème.

Peut on évaluer économiquement la protection contre le chômage qu'offre le statut de fonctionnaire en France en 2020?
Quelles en sont les contreparties? Pourquoi de telles difficultés de recrutement dans certains secteurs malgré cette protection? Pourquoi de tels surplus de candidatures dans d'autres? Je pense qu'on peut aborder le premier problème dans le même esprit qu'on aborde le problème de l'évaluation des options - ou celui de la détermination du prix auquel on vend une police d'assurance. Je ne sais pas faire. C'est un métier.
Oui et l'état ne fait pas son boulot ici: Au contraire, ses agents taisent voir fabriquent des réalités sociétales qui ne sont. C'est pas votre domaine mais c'est une science aisée avec des techniques éprouvés de bon sens.Le chômage a un effet éco. par la santé (durée de vie), le juridique, la psy (bonheur), le réseau ( ami, famille, ..)

J'évalue l'avtg. médian de la garantie d'emploi entre 3 et 8 m€. Les népoteurs visent les bons cout carrieriste. Soit les 10 m€

Je recherchais juste des chiffres qui reflêtent la réalité que tout à chacun constate. A défaut d'autres plus préçis, les miens prévaux

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
C'est pas un problème de métier. mais de donnée, d'avoir des séries longues, non aggloméré, cohérantes, réelles (ne reflétant d'objectif politique), facile d'accès, ..: Côté DGI, c'est le grand secret (je ne trouve même plus le salaire médian par foyers fiscaux) et côté INSEE la grande magouille dialectique: Salaire par des UC, Salaire Plein Temps, données pré-machées, bq. de blabla, séries xls très courtes. L'estimation est une méthode en spirale de plus en plus fine.

Le népoteur vise les secteurs protégés avec garantie de carrière, d'emploi. Il n'y a pas que la FPE / FPH - 5 MS (millions de salariés) pour pantoufler, il y a tout les secteurs gérés par l'état, quasi-public dit institutionels (Airbus, SNCF, Areva, ADP, RFF, BNP, AXA, ex-IEG, ex-FT, Sanofi, ....) 5 MS, et les [url=https:// fr.wikipedia.org/wiki/Profession_r%C3%A9glement%C3%A9e#France]métiers reglementés[/url] (huissier, notaire, médecin, expert comptable,... ) dès lors qu'il y a "numérus clausus". Certain y voit e la jalousie mais l'avt. de la FPE c'est des données bien mieux connus (depuis peu) où environs 50 % des effectifs y avait un des parents y travaillait déjà.

Il n'y a pas de "difficulté de recrutement": Faites un tour dans les salons de l'emploi, et ce malgré la méconnaissance de ces secteurs (impossibilité pour eux de communiquer sur leurs avtg. aux risques d'avoir l'opinion public contre et de les perdre), l'attrait du jeune pour l'immédiat (titre, revenu apparent, la pub, le facile...) et la psy (désire d'indépendance, de réalisation perso, sur-estimation de soi). Mais oui la difficulté viendra ds 20 ans sf si y-a des IA (dgi,EN, ..)

Estimer le "cout" d'un emploi passé n'offre pas de difficulté si l'on réduit ou objective la subjectivité du salaire mérité, l'effet de structure, de mode et du hasard individuel. 2 méthodes s’offrent alors: le suivi d'une "carrière" médiane individuelle ou par les masses.

Sur la subjectivité: En 1er approx., rien en masse ne justifie d'avoir un emploi ou pas, ou de gagner 1000 ou 4000. J'ai vu un garde barrière (moins de 4 camions/jour souvent absent) gagner 2500 €/mois*13 alors que le soudeur spécialisé à 100 m. gagnait 1800*6 (il est décédé par une charge laissant 3 mômes). J'ai vu ces soudeurs africain gagner gagne 10x le salaire moyen ou en Ukraine des chirurgiens++ à 50 €. ou autre fonctionnaire alors que le terrassier se fait 250 mini. Le poste de "responsable financier du tunnel du mon blanc" (catég: A+++) n'exige amha pas plus de compétence que celui d'une caissière (BTS) au SMIC faisant ces comptes en fin de journée. La plupart des prof. de collège entré avant 1980 n'ont pas dépassé le BEPC classique. Quid de la banalisation du titre à l'université (*10depuis 60), en agrège ... pour cela y-a 2 files

A louche sf si vous trouvez mieux, je trouve 1,4 m€ (1230 € capitalisé à 1% sur 67 ans): En effet
- Par le Régime général (CNAV, CAF, CPAM, Chômage) est équilibré par un tx de charge sur salaire net de 2. Or la masse salarial secteur privé est de 600 mds €. brute (146*4) pour 38 millions en age de travailler (21 à 65 ans) (pyramide) auquel faut retirer 5,5 MS de la FP . Soit un revenu salarial moyen de 1538 brut, 1230 net en comptant les situations ""pimolo"". Le tx d'augmentation de la Masse salariale privée (pas des salaires ni plein temps .. ) a été entre 0 ou 1 % hors inflation suivant les sources (à creuser). En attendant en valeur il a été de 2%/an, hausse à laquelle j'avais soustrait pour les RS type FPE, 1% d'inflation,
- Par le revenu salarié fiscal moyen d'un ménage ("incluant donc les 10 MS des secteurs protégés) de 27000 € (c'est devenu depuis lors un secret) pour 2,2 UC. Soit 1350 €. net (L'état pour obtenir "son revenu par UC", use du revenu (pas le salaire) des foyers fiscaux et divise par 2,2: 1 pour le 1er adulte, 0,4 le 2em, ..

En retraçant une carrière : Hors secteur protégé le tx d'emploi est de (26-10)/(38-10)=55% (populaton (25/65): 40 m ), 28,6 MS actifs BTI, emploi=26 MS (dont 6 MS CDD, sous-emploi 6 m je prend la même méthode,
1) Le "smigard" reste souvent au SMIC à 1200 € net / l'infla. Le total fait 1 M€: 0,55*1200*2*40+0,45*800 (rsa+Caf)*40*12+800*12*222 (retraite)
2) Un ing. ESTP: Depuis 1984, le salaire de départ n'a pas augmenté en Francs courant 2000 €., son tx de chômage disons 8 ans, son salaire médian 3000 €/mois. Le total faisait 3,5 m€ constant ou courant: 3000*(40-8)*2*12+2300*8*12*40
3) Côté instit. y-a des études (exemple EN) mais il ne fournissent pas leurs données et c'est pour une carrière linéaire oubliant oubli les primes, les job à côté (60% des cas), la retraite, requalification, cht de corps... Vous me direz c'est le hasard mais j'ai vue autour de moi, pa mal de belle carrière dans la FPE et assez peu hors des secteurs non protégé mais bon c'était l'époque des babybommers qui bloquait ttes progression

--------------------------------------------------
(Ce fait tard, j'ai pas relu, mais c'est pas en 20 lignes qu'on fait une thèse carré, juste un cacul sur un coin de table)
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

ProfGrincheux
+
+
Messages : 2970
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#6 Message par ProfGrincheux » 12 oct. 2020, 21:10

Pas de difficulté de recrutement dans la FP?

Contre-exemple: Divers Capes ( dont celui de maths depuis 15 ans au moins). Informaticiens dans la FP. Personnels infirmiers.

Je regarde si je comprends vos derniers calculs mais ca me parait totalement fantaisiste..
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

ProfGrincheux
+
+
Messages : 2970
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#7 Message par ProfGrincheux » 12 oct. 2020, 22:10

Je ne comprends rien. A part les données publiques de rémunération qui me semblent correctes.

Faites votre calcul pour l'ingénieur ESTP. Vous allez avoir un choc. En effet la ou on trouvait 3.3 M€ pour un fonctionnaire on trouve ici 11.1 M€. L'erreur crève les yeux mais vous ne la voyez même pas.

Votre lien vers la page Wikipedia de Estimation ne donne aucun élément qui permette d'imaginer comment évaluer l'avantage de la sécurité de l'emploi. Vous vous fichez juste du monde.

Voila une estimation. Soit un salarié payé 3000€ net par mois pendant 32 ans et 2300€ € par mois pendant 8 ans de chômage. Il perd 700*12*8=67200 sur un total de 3000*40*12=1440000. L'avantage représente donc 4.6% du total. Le taux de cotisation patronal à l'assurance chômage est 4.06%. Trouvez mieux.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 10982
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#8 Message par neron » 12 oct. 2020, 23:24

ProfGrincheux a écrit :
12 oct. 2020, 21:10
Pas de difficulté de recrutement dans la FP?

Contre-exemple: Divers Capes ( dont celui de maths depuis 15 ans au moins). Informaticiens dans la FP. Personnels infirmiers.

Je regarde si je comprends vos derniers calculs mais ca me parait totalement fantaisiste..
Oui mais à défaut d'autres calculs, c'est mes chiffres qui prévalent .. qd au reste c'est marginal, HS, n'importe quoi (*)

Oui, il s'agit d'estimation et j'étudis bien vos arguments sur les grandes masses
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

J'espérais échanger sur les revenus "hors ou non" des secteurs protégés. Arriveront-nous par vos chemins à Rome ? Je nd suis par sûr tant si vos arguments se résument à des arguties dilatoires discursives par trop éthiques et non sur les grandes masses.

Pour le CAPES, je vois pas le pb. sauf qu'amha le niveau exigé dépasse la nécessité comme faire un concours niveau Bac +5 pour être agents d'accueil (voir UE).Je vous donne mon point de vue mais y-a une file sur l'En, les math, la FTP, ...

Le Hors Core Business de la FPE relisez mon post d'avant sur la subjectivité. C'est endogène: Derrière des titres flatteurs du mgt. de la FPE (dir. d'école, d'hôpitaux, ..) se cache des agents de maitrise dont bq. se l'a joue car cela fait parti de leurs attributions vis à vis des usagers (Comme ds la banque-assurance), suit les dir tec, admi, fin, RH, puis les exécutants à qui on demande qques fois en fait pas gd. chose ou gd. challenges et dont le niveau à titre égal, n'est pas comparable à ceux du secteur non-protégé. D'où des presta (SSII)

Quand à l'infirmier (num clausus), il préfèrera d'autre poste (FTH, dir de créche, ..) que s'enfermer à l'EN qui lui propose aucun avancement. Vous savez le RMPP à 4% par an, la carrière perso...
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

ProfGrincheux
+
+
Messages : 2970
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#9 Message par ProfGrincheux » 13 oct. 2020, 06:34

Si vous ne voyez pas le problème sur le CAPES je n'y peux rien. Si vous faites un usage fantaisiste de l'arithmétique pour "prouver" ce que bon vous semble, non plus. La liberté d'expression vous autorise a dire n'importe quoi ou a mentir sciemment.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

gilgamesh
Messages : 364
Enregistré le : 16 oct. 2010, 18:54

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#10 Message par gilgamesh » 13 oct. 2020, 13:13

ProfGrincheux a écrit :
12 oct. 2020, 21:10
Pas de difficulté de recrutement dans la FP?
Contre-exemple: Divers Capes ( dont celui de maths depuis 15 ans au moins).
Le problème du Capes c'est qu'ils ont relevé le niveau à Bac+5, sauf qu'avec ce niveau en math on fait en général un boulot en rapport dans l'informatique, la finance, les stats (actuariat pour les assurances) et on est payé bien mieux.

Les profs d'aujourd'hui avec Bac+5 sont-ils meilleurs que ceux d'hier avec Bac+3 ?
Enseignent-ils mieux ? Les élèves ont-ils aujourd'hui un meilleur niveau en math que ceux dont un prof avec licence leur enseignait ?

Je ne crois pas, s'ils veulent qu'il y ait plus de candidats il suffit de remettre un pré-requis de licence pour se présenter au concours et ils auront foultitude de demandeurs pour pouvoir faire un vrai concours.
Personnellement si le concours repassait à Bac+3 je me présenterai.

ProfGrincheux
+
+
Messages : 2970
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#11 Message par ProfGrincheux » 13 oct. 2020, 14:21

gilgamesh a écrit :
13 oct. 2020, 13:13
ProfGrincheux a écrit :
12 oct. 2020, 21:10
Pas de difficulté de recrutement dans la FP?
Contre-exemple: Divers Capes ( dont celui de maths depuis 15 ans au moins).
Le problème du Capes c'est qu'ils ont relevé le niveau à Bac+5, sauf qu'avec ce niveau en math on fait en général un boulot en rapport dans l'informatique, la finance, les stats (actuariat pour les assurances) et on est payé bien mieux.
Oui. Attention quand même, le problème de recrutement est en train de gagner les disciplines littéraires.
Les profs d'aujourd'hui avec Bac+5 sont-ils meilleurs que ceux d'hier avec Bac+3 ? Enseignent-ils mieux ?
Pour les certifiés, leurs connaissances disciplinaires sont à Bac+3. La partie master est une préparation au concours (au niveau L3) plus une formation théorique à l'enseignement plus des stages.
Les agrégés sont un gros cran au dessus.
Le niveau en maths est moins élevé qu'il y a 30 ans (en fait, c'est surtout qu'ils calculent beaucoup plus mal) et insuffisant pour enseigner en lycée pour la queue de promo du CAPES. Ils sont meilleurs en informatique et totalement nuls en physique.
Pour la qualité de l'enseignement, je n'ai pas eu l'impression d'un progrès quelconque ni d'ailleurs d'une régression. Pour la définition des programmes ou la tenue des établissements du secondaire, là, c'est la catastrophe.
C'est la raison pour laquelle on a 25% de démissions la première année des agrégés de maths stagiaires (source: la collègue de l'Inspe en charge du suivi des stagiaires).
Les élèves ont-ils aujourd'hui un meilleur niveau en math que ceux dont un prof avec licence leur enseignait ?
Non. C'est l'inverse.
Je ne crois pas, s'ils veulent qu'il y ait plus de candidats il suffit de remettre un pré-requis de licence pour se présenter au concours et ils auront foultitude de demandeurs pour pouvoir faire un vrai concours.
Personnellement si le concours repassait à Bac+3 je me présenterai.
Il est possible que vous puissiez.

Je pense que c'est un autre problème. Si la réussite au CAPES valait 15 M€ comme l'indique le calcul de neron, il me semble que tout étudiant en sciences sensé se jetterait dessus plutôt que sur un misérable diplôme d'ingenieur.

Corollaire: j'aurais à mettre 400 étudiants au lieu de 80 dans des amphis prévus pour 130.

Or, je constate que les formations de maths ne font pas le plein, que celles d'ingénieur si, alors que les taux de réussite à la prépa CAPES sont dignes des élections en Corée du Nord.

C'est une autre façon de voir que la comptabilité de neron donne une image distordue de la realité.

D'un autre coté la FP est très diverse et les conditions de travail (qui sont à mon avis le coeur des difficultés de recrutement. Source: ce que mes anciens étudiants d'agreg ayant démissionné à l'issue du stage m'ont dit. ) varient du tout au tout à statut égal suivant l'affectation. Ce qui n'est pas spécifique à la FP. Le même poste dans deux entreprises différentes donne lieu à des situations différentes.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 14457
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#12 Message par Goldorak2 » 13 oct. 2020, 14:43

ProfGrincheux a écrit :
13 oct. 2020, 14:21
Corollaire: j'aurais à mettre 400 étudiants au lieu de 80 dans des amphis prévus pour 130.

Or, je constate que les formations de maths ne font pas le plein, que celles d'ingénieur si, alors que les taux de réussite à la prépa CAPES sont dignes des élections en Corée du Nord. [...]
D'un autre coté la FP est très diverse et les conditions de travail (qui sont à mon avis le coeur des difficultés de recrutement. Source: ce que mes anciens étudiants d'agreg ayant démissionné à l'issue du stage m'ont dit. ) varient du tout au tout à statut égal suivant l'affectation.
Les difficultés de recrutement et la baisse de qualité des prof : encore un cadeau de l'immigration ?

La perspective d'enseigner dans le 93 fait fondre les vocations de professeur de collège ou de lycée. On les comprend.

Les professeur des écoles sont moins touchés : le recrutement est régional. Enfin les vocations dépendent des régions justement. On peut se retrouver dans des quartiers pourris même en Bretagne... mais pas dans les pires territoire perdus de la république.

C'est du moins ce que j'ai lu...

:arrow:
mon obsession n'a d'égal que le déni de nos gouvernants politiquement correctes.
Posts préférés : Dossier immobilier et viewtopic.php?f=204&t=75765
Ignorés : Marie 94, s_chlaf, Matthieu Brucher, libertycom, F. Zabinsky

ProfGrincheux
+
+
Messages : 2970
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#13 Message par ProfGrincheux » 13 oct. 2020, 15:57

Malheureusement il y a de ça. C'est un phénomène qui s'est développé au cours des années 80-90.

La gauche a cru assez longtemps et s'est accrochée à l'idée que la promotion économique des immigrés extra-européens assurerait leur intégration. Ça a marché partiellement. Mais pas complètement. Loin de la. Or il suffisait qu'il y ait 10-20% d' échec pour que ça dégénère. Il y en a eu plus.

Les conditions d'exercice des policiers ou des urgentistes ne sont pas bien terribles non plus.

Je ne vois pas comment neron mettra ça dans sa comptabilité fantasmagorique.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.

Beone
Messages : 209
Enregistré le : 03 juil. 2015, 17:23

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#14 Message par Beone » 15 oct. 2020, 16:31

Goldorak2 a écrit :
13 oct. 2020, 14:43
La perspective d'enseigner dans le 93 fait fondre les vocations de professeur de collège ou de lycée. On les comprend.

Les professeur des écoles sont moins touchés : le recrutement est régional. Enfin les vocations dépendent des régions justement. On peut se retrouver dans des quartiers pourris même en Bretagne... mais pas dans les pires territoire perdus de la république.

C'est du moins ce que j'ai lu...
Bof, en tant que professeurs des écoles, vous avez juste l'avantage d'une affectation limitée à l'académie au lieu de nationale. Mais il y a des écoles en REP (réseau d'éducation prioriaire) dans tous les départements, donc vous y avez droit aussi en tant que "débutant". Les démissions en début de carrière sont légions également chez les professeurs des écoles. Après 12 ans dans l'industrie (niveau Ingénieur), ma femme en est à sa troisième année de prof des écoles. Elle ne sait pas si elle va continuer longtemps, vu les conditions 1) de formation (aucune formation pédagogique avant de se retrouver face à une classe), et 2) d'enseignement (et encore, elle a échappé aux REP). Mais au moins, elle pourra plus ou moins facilement rejoindre le privé, avec son diplôme et son expérience précédente, ce qu'un "pur" professeur des écoles ne pourra que difficilement.

a+
Beone

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 23582
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#15 Message par lecriminel » 15 oct. 2020, 16:43

neron a écrit :
10 oct. 2020, 19:00
Suite au poste sur la file: Peut-on éviter une société d’héritiers ?, la discussion technique se poursuit ici.
Je l'estimes à la louche de l'ordre de 10m€. ( entre 4 m€. et 9 m€ en valeur actuelle sans inflation). A vos calculettes .. :)
chacun fait le calcul comme il veut ?
alors pour moi, comme toujours, c'est simple (mais efficace (?)):
surcoût d'un travailleur= salaire touché - (smic + PV prouvée)
arrondi à
surcoût d'un travailleur= salaire touché - smic
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Pazuzu
-+
-+
Messages : 2490
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#16 Message par Pazuzu » 15 oct. 2020, 16:56

Moi j'ai même pas besoin de calcul. Neron, t'es prêt à payer combien pour avoir un emploi de fonctionnaire ?

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 16025
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#17 Message par pimono » 09 nov. 2020, 00:02

J'espère que les chiffres de Neron sont faux, ça représente des sommes incroyablement folles même si on doit pas être loin de la réalité car les milliards de dettes, c'est bien parti quelque part.
Il ne faut pas pour autant amalgamer la fonction publique, beaucoup de fonctionnaires sont de bonnes personnes intègres et au service de la grandeur de la France.
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 16025
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#18 Message par pimono » 09 nov. 2020, 00:05

Goldorak2 a écrit :
13 oct. 2020, 14:43

Les difficultés de recrutement et la baisse de qualité des prof : encore un cadeau de l'immigration ?

La perspective d'enseigner dans le 93 fait fondre les vocations de professeur de collège ou de lycée. On les comprend.
...
Image



...C'est drôle, dès qu'un sujet devie sur les immigrés, goldo n'est jamais loin... :mrgreen:
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

Avatar du membre
roi.de.trefle
-++
-++
Messages : 3857
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#19 Message par roi.de.trefle » 09 nov. 2020, 08:20

Un emploi garanti non ?
Ignorés : Pimono - Pazuzu

Atlas
Messages : 17
Enregistré le : 05 oct. 2020, 12:50

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#20 Message par Atlas » 04 déc. 2020, 14:55

Selon moi, je ne vois aucun mal au népotisme tant que l'héritier fait ses preuves. ImageDe nombreuses entreprises sont dans la même famille depuis des générations et nombreuses ont prospérées que ce soit dans le domaine des projets immobiliers, les agences immobilières ou encore dans la santé.
Modifié en dernier par Atlas le 07 déc. 2020, 13:40, modifié 1 fois.

ProfGrincheux
+
+
Messages : 2970
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Népotisme : Combien vaut un emploi garantie à vie?

#21 Message par ProfGrincheux » 04 déc. 2020, 16:11

Je vous garantis qu’il faut éviter ça à l’hôpital et à l’université.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv, maud lepage 75.