Réchauffement climatique

Discussions et revue de presse sur des thèmes ne relevant ni de la politique ni de l'économie et des finances: technologies, emploi, écologie, transport, sport...
Message
Auteur
Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 9875
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Réchauffement climatique

#5501 Message par Jeffrey » 01 déc. 2020, 11:21

sanglier78 a écrit :
01 déc. 2020, 11:06
henda a écrit :
01 déc. 2020, 09:47
sanglier78 a écrit :
01 déc. 2020, 08:28
juste un détail la zone Epicéa remonte régulierement de 400, puis 600, puis 800 m, 100 metres c'est 1 degré de différence de température.
Je ne comprends pas cette phrase.
si tu as 10 degrés à 0m
à 100m tu as 9 degrés
à 200m 8 degrés
à 300 m 7degrés

c'est une règle générale de l'évolution tempèrature altitude

Le RC favorise, mais pour les Epicéas ce n'est pas le seul facteur
Ben donc, comme le RC est de 1° en un siècle, ça fait ... 1 mètre par an de déplacement de la frontière...
Si la moitié du RC est survenu en 2 ans :mrgreen: , ça fait .... 25 m de déplacement de la zone Epicéa.
Comme d'après tes affirmations, la zone Epicéa a remonté de 800 m, ça fait une erreur de mesure de ... 3200 % 8)
Un changement climatique, ce n'est pas trois ou quatre années sur dix ans avec un été sec et non pluvieux, ou un hiver doux.
Ce sont des variations météorologiques dans des séries avec une grande dispersion.

Je suis totalement fasciné par cette obnubilation à vouloir attribuer une catastrophe environnementale imminente à une cause qui ne rentre pas dans le cadre.
Image
Quel intérêt peut on avoir à chercher une raison absurde à un problème qui trouve ses explications en ouvrant les yeux ?
Quis custodiet ipsos custodes?

drikso69
Messages : 5
Enregistré le : 19 sept. 2014, 10:01

Re: Réchauffement climatique

#5502 Message par drikso69 » 01 déc. 2020, 14:24

sanglier78 a écrit :
25 nov. 2020, 11:32
un autre reportage montrant les dégâts collatéraux de cette évolution climatique
Je ne peux que confirmer, dans la famille , une haie de sapin de 150m , plantée en 1965, les 3/4 décimés cet été par les scolites, c'est efficace
https://reporterre.net/Tueurs-d-epiceas ... s-Ardennes
Bonjour,
Je vous suis depuis plusieurs année mais je n'ai jamais contribué car trop feignant et surtout pas la facilité d’écriture comme tant ici. :?

Je me lance car j'ai une expérience terrain à relater (qui vaut ce qu'elle vaut) au sujet du bostryche (nom commun du scolyte typographe).

Mon père a été bûcheron/débardeur depuis ces 16 ans tout comme que son père dans les forets de la chaîne de Belledonne en Isère (donc c'est pas au niveau de la mer). L'article m'a rappelé ces temps qui commencent à dater où je l'entendais parler de ces bestioles. Je l'ai appelé aujourd'hui pour qu'il me donne son avis :
Le bostryche il y en a toujours eu. Du temps de son père, de son grand père, etc … Dès qu'un arbre malade était découvert il était abattu par les boucherons en train de travailler sur site ou marqué par les gardes forestiers. L'arbre touché était ensuite brûlé sur place ainsi que ces écorces (car à une époque les bûcherons écossaient les arbres sur sites (maintenant c'est les machines en scieries qui font cela)). C'était la seule manière de contenir l'invasion car, d'après lui, même des températures très négative ne le tue pas, et il se réveille à partir de 18°C.
Maintenant (enfin ça date pas d'hier) l'ONF a de moins en moins de moyen (quantité et qualité), l'exploitation de la foret n'est quasiment plus faite par des travailleurs du coin mais par ceux des pays de l'est donc faire du ménage non payé c'est pas une vocation, … 
Mon avis : comme très souvent la survenu d'un problème est multifactoriel (une succession de petites choses qui prisent indépendamment ne causeraient pas de catastrophe), désigner le RC comme le seul coupable est un peu facile. Mais avoir un bouc émissaire est bien pratique pour détourner l'attention. Et puis brûler des végétaux en plein nature c'est interdit de nos jours ! :D
Voila pour ce premier poste.

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 10722
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: Réchauffement climatique

#5503 Message par WolfgangK » 01 déc. 2020, 14:49

Jeffrey a écrit :
01 déc. 2020, 11:21
Quel intérêt peut on avoir à chercher une raison absurde à un problème qui trouve ses explications en ouvrant les yeux ?
Financements fléchés sur la raison absurde.
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 10722
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: Réchauffement climatique

#5504 Message par WolfgangK » 01 déc. 2020, 14:51

drikso69 a écrit :
01 déc. 2020, 14:24
Voila pour ce premier poste.
Très intéressant, merci !
Il y a souvent des externalisés qui échappent à une bête vision comptable…
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4503
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Réchauffement climatique

#5505 Message par Praséodyme » 01 déc. 2020, 15:17

drikso69 a écrit :
01 déc. 2020, 14:24
sanglier78 a écrit :
25 nov. 2020, 11:32
un autre reportage montrant les dégâts collatéraux de cette évolution climatique
Je ne peux que confirmer, dans la famille , une haie de sapin de 150m , plantée en 1965, les 3/4 décimés cet été par les scolites, c'est efficace
https://reporterre.net/Tueurs-d-epiceas ... s-Ardennes
Bonjour,
Je vous suis depuis plusieurs année mais je n'ai jamais contribué car trop feignant et surtout pas la facilité d’écriture comme tant ici. :?

Je me lance car j'ai une expérience terrain à relater (qui vaut ce qu'elle vaut) au sujet du bostryche (nom commun du scolyte typographe).

Mon père a été bûcheron/débardeur depuis ces 16 ans tout comme que son père dans les forets de la chaîne de Belledonne en Isère (donc c'est pas au niveau de la mer). L'article m'a rappelé ces temps qui commencent à dater où je l'entendais parler de ces bestioles. Je l'ai appelé aujourd'hui pour qu'il me donne son avis :
Le bostryche il y en a toujours eu. Du temps de son père, de son grand père, etc … Dès qu'un arbre malade était découvert il était abattu par les boucherons en train de travailler sur site ou marqué par les gardes forestiers. L'arbre touché était ensuite brûlé sur place ainsi que ces écorces (car à une époque les bûcherons écossaient les arbres sur sites (maintenant c'est les machines en scieries qui font cela)). C'était la seule manière de contenir l'invasion car, d'après lui, même des températures très négative ne le tue pas, et il se réveille à partir de 18°C.
Maintenant (enfin ça date pas d'hier) l'ONF a de moins en moins de moyen (quantité et qualité), l'exploitation de la foret n'est quasiment plus faite par des travailleurs du coin mais par ceux des pays de l'est donc faire du ménage non payé c'est pas une vocation, … 
Mon avis : comme très souvent la survenu d'un problème est multifactoriel (une succession de petites choses qui prisent indépendamment ne causeraient pas de catastrophe), désigner le RC comme le seul coupable est un peu facile. Mais avoir un bouc émissaire est bien pratique pour détourner l'attention. Et puis brûler des végétaux en plein nature c'est interdit de nos jours ! :D
Voila pour ce premier poste.
À ce compte-là, que penser de cet article :
http://www1.onf.fr/gestion_durable/++oi ... dvise.html

Un arbre mort sert d'habitat et de nourriture à de nombreuses espèces animales et végétales, dont certaines sont essentielles au processus de décomposition et d'humification de l'arbre et des branches tombées à terre. Indispensable à la vie de ces espèces, l'arbre mort favorise le maintien de la biodiversité.

Le recyclage de matière ligneuse et la minéralisation de la matière organique résultent de l'intervention d'une succession d'acteurs : champignons xylophages, insectes saprophages, puis, en fin de processus, micro-organismes.

La transformation du bois mort en terreau ou en humus s'effectue plus ou moins rapidement selon l'espèce et la situation (microclimat sec ou humide, par exemple).

Des espèces animales (insectes, oiseaux, mammifères, batraciens, reptiles) utilisent les arbres morts encore sur pied ou bien au sol pour se réfugier, nicher, stocker leur nourriture. Certaines espèces végétales (champignons, mousses, lichens) y trouvent un milieu de développement favorable.

La présence d'arbres qui bouclent entièrement leur cycle biologique en forêt améliore le fonctionnement de l'écosystème par le recyclage des matières organiques et minérales. Il est maintenant établi que l'arbre mort n'est pas porteur d'agents pathogènes et ne présente donc aucun risque pour le peuplement environnant.
Est-ce une justification pour ne pas « nettoyer » les forêts, faute de moyens, ou bien il faut distinguer ce qui est dit ici et la situation que vous décrivez où certains insectes posent des problèmes pour la santé des arbres vivants ?

drikso69
Messages : 5
Enregistré le : 19 sept. 2014, 10:01

Re: Réchauffement climatique

#5506 Message par drikso69 » 01 déc. 2020, 16:49

Praséodyme a écrit :
01 déc. 2020, 15:17

Est-ce une justification pour ne pas « nettoyer » les forêts, faute de moyens, ou bien il faut distinguer ce qui est dit ici et la situation que vous décrivez où certains insectes posent des problèmes pour la santé des arbres vivants ?
Oui c'est 2 choses différentes. Nettoyer pour enlever les arbres contaminés c'est n'est pas tout enlever pour pouvoir poser sa nappe de pique nique.

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 9875
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Réchauffement climatique

#5507 Message par Jeffrey » 01 déc. 2020, 19:26

drikso69 a écrit :
01 déc. 2020, 16:49
Praséodyme a écrit :
01 déc. 2020, 15:17

Est-ce une justification pour ne pas « nettoyer » les forêts, faute de moyens, ou bien il faut distinguer ce qui est dit ici et la situation que vous décrivez où certains insectes posent des problèmes pour la santé des arbres vivants ?
Oui c'est 2 choses différentes. Nettoyer pour enlever les arbres contaminés c'est n'est pas tout enlever pour pouvoir poser sa nappe de pique nique.
merci pour ce témoignage, c'était fort intéressant.
Note, j'ai bien remarqué qu'après la tempête de 1999, les eaux et forêts ont abandonné une politique de gestion des forêts, au prétexte à l'époque que ce n'était pas sain.
on est revenu à une sorte de jachère très visible notamment dans les Landes.
L'argument qui apparaissait à l'époque était le manque de moyens, mais masqué sous des prétextes plus ou moins recevables.
C'est aussi ce que je désigne comme étant un spectre du danger futur qui nous guette sur ces domaines forestiers (voir un post précédent)
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 8131
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Réchauffement climatique

#5508 Message par crispus » 01 déc. 2020, 20:31

Pour 1999 on manquait cruellement de bûcherons. Certains ont proposé de recruter des demandeurs d'emploi et de la former à l'arrache...
...Sauf que l'Allemagne l'a fait dans les années 1980, et il y a eu des morts : il faut des années de pratique pour débiter un arbre déraciné sans faire de dégâts (arbre qui se redresse, bascule...).

seb-seb
+
+
Messages : 2891
Enregistré le : 25 avr. 2008, 08:50

Re: Réchauffement climatique

#5509 Message par seb-seb » 01 déc. 2020, 20:34

crispus a écrit :
01 déc. 2020, 20:31
Pour 1999 on manquait cruellement de bûcherons. Certains ont proposé de recruter des demandeurs d'emploi et de la former à l'arrache...
...Sauf que l'Allemagne l'a fait dans les années 1980, et il y a eu des morts : il faut des années de pratique pour débiter un arbre déraciné sans faire de dégâts (arbre qui se redresse, bascule...).
Ben quoi, ca fait des chomeurs en moins et des chomeurs en moins. C'est plutôt une bonne soluce (humour noir).

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 21654
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Réchauffement climatique

#5510 Message par wasabi » 01 déc. 2020, 21:16

seb-seb a écrit :
01 déc. 2020, 20:34
crispus a écrit :
01 déc. 2020, 20:31
Pour 1999 on manquait cruellement de bûcherons. Certains ont proposé de recruter des demandeurs d'emploi et de la former à l'arrache...
...Sauf que l'Allemagne l'a fait dans les années 1980, et il y a eu des morts : il faut des années de pratique pour débiter un arbre déraciné sans faire de dégâts (arbre qui se redresse, bascule...).
Ben quoi, ca fait des chomeurs en moins et des chomeurs en moins. C'est plutôt une bonne soluce (humour noir).
il n'y a pas de routes à traverser dans les forêts, juste des chemins forestiers.
En plus c'est un métier très blanco mâle cis, l'occasion de normaliser ça par un afflux de diversité, mais "curieusement" les gauchistes n'en ont jamais fait leur champ de bataille.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4503
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Réchauffement climatique

#5511 Message par Praséodyme » 01 déc. 2020, 21:17

Jeffrey a écrit :
01 déc. 2020, 11:21
Si la moitié du RC est survenu en 2 ans :mrgreen:
Quel intérêt peut on avoir à chercher une raison absurde à un problème qui trouve ses explications en ouvrant les yeux ?
Personne ne dit que la moitié du réchauffement climatique s'est produit au cours des deux dernières années.

En revanche, Météofrance fait état d'un accroissement de l'étendue et de la fréquence des sécheresses dans l'hexagone.
Image
Il manque les deux dernières années sur ce graphe. C'étaient aussi de bons millésimes.

Les arbres adultes peuvent supporter une sécheresse de temps en temps. Quand ça devient systématique, ils sont affaiblis.

L'article cité par Sanglier78, met côte à côte la sécheresse et les attaques de ravageurs comme deux causes du dépérissement des arbres et il établit un lien entre la douceur des hivers et la prolifération des insectes. (là, le témoignage de drikso69 est en contradiction)

L'article de l'ONF ci-dessous établit un lien entre les sécheresses et vulnérabilité des arbres face à ces insectes.
http://www1.onf.fr/gestion_durable/++oi ... dvise.html

Face au manque d'eau, les arbres déploient différentes stratégies de défense :

- En refermant les stomates de leurs feuilles, sortes de « pores » qui permettent les échanges gazeux, les arbres diminuent leur transpiration. Mais cela se fait au prix d'un ralentissement de la photosynthèse et donc, de leur croissance.

- Les feuilles de certaines espèces, comme le tilleul ou le merisier, peuvent également sécher prématurément. Une façon de réduire la surface de feuilles pour limiter les pertes en eau.

- A moyen terme, un arbre peut aussi infléchir sa croissance en développant un peu plus son système racinaire et un peu moins son système aérien. Objectif : puiser plus d'eau dans le sol et réduire l'évapotranspiration (l'évaporation d'eau par les feuilles).

- Enfin, à long et très long terme, les arbres les plus vulnérables sont éliminés au profit des plus résistants. Une adaptation génétique qui n'est toutefois pas aussi rapide que la hausse des températures...

Ces stratégies ont malheureusement des contreparties. Si la sécheresse se prolonge, l'arbre se retrouve « sous-alimenté en carbone » et doit puiser dans ses réserves. Affaibli, il est moins apte à se défendre contre les insectes et les maladies, ce qui peut, après quelques années, provoquer son dépérissement. Par ailleurs, si l'évapotranspiration est plus importante que l'apport en eau du sol, des bulles d'air se forment dans les vaisseaux de l'arbre et empêchent la conduction de l'eau, créant une embolie. Là encore, l'arbre peut en mourir.
C'est écrit là aussi :
http://www.iucngisd.org/gisd/species.php?sc=1441

Outbreaks can develop rapidly in spruce stands that are damaged by wind, snow, stressed by drought or air pollution (Grodzki, McManus, Knizek et al, 2004).

Global climate change is likely to affect bark beetle dynamics among other things (Joensuu, Heliövaara & Savolainen, 2008). Both its outbreak range and its outbreak intensity are likely to increase in a warming climate (e.g., Jönsson, Harding, Bärring et al, 2007, Seidl et al. 2009). In addition, climate change has the potential to weaken host defence mechanisms e.g. via increased drought and further facilitate attacks by I. typographus (e.g. Seidl et al. 2008)
Affirmer l'existence d'un lien entre le RC et le dépérissement des épicéas n'est donc pas idiot. Puisqu'il rend les épisodes de sécheresses plus intenses et plus fréquents et les hivers plus doux (pas certain que ce dernier point joue cf. drikso69), le réchauffement climatique est un facteur favorisant la prolifération de ces insectes. Ce n'est pas une nouvelle espèce invasive en Europe, elle est endémique. La monoculture d'une espèce non adaptée au terrain est un autre facteur, personne ne dit le contraire.

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 9875
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Réchauffement climatique

#5512 Message par Jeffrey » 01 déc. 2020, 22:01

Praséodyme a écrit :
01 déc. 2020, 21:17
Jeffrey a écrit :
01 déc. 2020, 11:21
Si la moitié du RC est survenu en 2 ans :mrgreen:
Quel intérêt peut on avoir à chercher une raison absurde à un problème qui trouve ses explications en ouvrant les yeux ?
Personne ne dit que la moitié du réchauffement climatique s'est produit au cours des deux dernières années.


En revanche, Météofrance fait état d'un accroissement de l'étendue et de la fréquence des sécheresses dans l'hexagone.
Image
Il manque les deux dernières années sur ce graphe. C'étaient aussi de bons millésimes.

Tant que les épisodes de sécheresse en un endroit donné sont espacés, les impacts sont limités. En revanche, ça affaiblit plus sérieusement les arbres quand ça se reproduit deux étés ou plus d'affilée.

L'article cité par Sanglier78, met côte à côte la sécheresse et les attaques de ravageurs comme deux causes du dépérissement des arbres et il établit un lien entre la douceur des hivers et la prolifération des insectes.

L'article de l'ONF ci-dessous établit un lien entre les sécheresses et vulnérabilité des arbres à ces insectes.
http://www1.onf.fr/gestion_durable/++oi ... dvise.html

Face au manque d'eau, les arbres déploient différentes stratégies de défense :

- En refermant les stomates de leurs feuilles, sortes de « pores » qui permettent les échanges gazeux, les arbres diminuent leur transpiration. Mais cela se fait au prix d'un ralentissement de la photosynthèse et donc, de leur croissance.

- Les feuilles de certaines espèces, comme le tilleul ou le merisier, peuvent également sécher prématurément. Une façon de réduire la surface de feuilles pour limiter les pertes en eau.

- A moyen terme, un arbre peut aussi infléchir sa croissance en développant un peu plus son système racinaire et un peu moins son système aérien. Objectif : puiser plus d'eau dans le sol et réduire l'évapotranspiration (l'évaporation d'eau par les feuilles).

- Enfin, à long et très long terme, les arbres les plus vulnérables sont éliminés au profit des plus résistants. Une adaptation génétique qui n'est toutefois pas aussi rapide que la hausse des températures...

Ces stratégies ont malheureusement des contreparties. Si la sécheresse se prolonge, l'arbre se retrouve « sous-alimenté en carbone » et doit puiser dans ses réserves. Affaibli, il est moins apte à se défendre contre les insectes et les maladies, ce qui peut, après quelques années, provoquer son dépérissement. Par ailleurs, si l'évapotranspiration est plus importante que l'apport en eau du sol, des bulles d'air se forment dans les vaisseaux de l'arbre et empêchent la conduction de l'eau, créant une embolie. Là encore, l'arbre peut en mourir.
C'est écrit là aussi :
http://www.iucngisd.org/gisd/species.php?sc=1441

Outbreaks can develop rapidly in spruce stands that are damaged by wind, snow, stressed by drought or air pollution (Grodzki, McManus, Knizek et al, 2004).

Global climate change is likely to affect bark beetle dynamics among other things (Joensuu, Heliövaara & Savolainen, 2008). Both its outbreak range and its outbreak intensity are likely to increase in a warming climate (e.g., Jönsson, Harding, Bärring et al, 2007, Seidl et al. 2009). In addition, climate change has the potential to weaken host defence mechanisms e.g. via increased drought and further facilitate attacks by I. typographus (e.g. Seidl et al. 2008)
Affirmer l'existence d'un lien entre le RC et le dépérissement des épicéas n'est donc pas idiot. Puisqu'il rend les épisodes de sécheresses plus intenses et plus fréquents et les hivers plus doux, le réchauffement climatique est un double facteur favorisant la prolifération de ces insectes. Ce n'est pas une nouvelle espèce invasive en Europe, elle est endémiques. La monoculture d'une espèce non adaptées au terrain est un autre facteur, personne ne dit le contraire.

La première phrase concerne l'application d'une règle de proportionnalité pour mettre en évidence que non seulement le RC ne peut être rendu responsable d'une hausse de 400 ou de 800 m de la ligne de plantation des épicéas, mais qu'il est parfaitement évident que ce n'est pas une hypothèse recevable.
Je pense que tous les gens sains d'esprits l'avaient parfaitement compris ainsi. D'ailleurs m'enfin avait exprimé la même chose sous un angle de 2°C pris par an, j'ai choisi de compléter la démonstration par l'absurde en soulignant que c'est aussi un facteur d'amplification de fois 30 par rapport à ce qu'est mesuré le RC en un siècle.
Bien évidemment que personne n'a dit que le RC s'est produit en deux ans. Cela s'appelle une approche par l'absurde.
Comment dire, merci captain obvious.
Dans le cas présent, tous les éléments exposés - les invasions de parasites, les erreurs de culture, les techniques d'entretien, les éléments génétiques qui sont utilisés à contresens - tout, absolument tout montre que le coupable n'est pas le RC mais l'incompétence et l'évolution des manières d'entretenir une forêt.

Que tu reviennes à la charge, ce n'est guère étonnant. Je dis cela non pas du point de vue du fond d'argumentation, mais de l'incapacité crasse à évoluer et comprendre un argumentaire solidement étayé.

C'est vraiment fascinant. Je me répète, mais c'est vraiment un truc super étonnant. IL y a des gens qui ne changent pas d'avis. Ils ne cherchent pas à comprendre un peu plus ou un peu mieux de quoi il retourne.
Quelque part, il y a un truc qui les a séduits, une idée qui a eu force de persuasion. Et rien n'y fera jamais.
Le rasoir d'Occam, connait pas.
Pire, on continue de fourbir des explications alambiquées qui vont dire que c'est la faute du RC qui a conduit que le territoire français passe en moyenne glissante (sur onze ans) de 7% à 13% de surface annuelle touchée par la sécheresse (on sait pas la durée, ni la qualification exacte, mais c'est pas grave) pour dire que c'est le RC qui a contribué à ce que 75 % des forêts ardennaises soient menacées par ... les scolytes.

Ce n'est pas la peine de demander de gratter un peu les réelles variations thermiques, de demander des données sur une plus longue période, de demander à observer la variation d'une année à l'autre, bref, d'essayer de creuser un peu raisonnablement la cohérence d'interprétation. Pourquoi ? Parce qu'elle est posée par défaut, par mise en cause de principe.

Et l'argumentaire qui consiste encore une fois à citer une n°eme source en concordance cognitive. C'est juste fabuleux.

Et la petite phrase à la fin "personne ne dit qu'il n'y a pas d'autres causes que le RC" "personne ne dit le contraire", et on replonge dans des affirmations pseudo qualitatives : "le RC est un double facteur favorisant la prolifération des insectes" . Vpl n'aurait pas dit mieux.

Tu vas dire que je t'accuse de tous les noms, mais quand même. Quelque part, je constate juste que t'es vraiment monté à l'envers.
Je suppose que cela conduit quelque part à vivre de grands moments de frustration dans ta vie personnelle ou professionnelle, des trucs où t'es persuadé d'avoir tout compris, et pas de chance, le destin ne t'a pas souri.

Allez, go, il y a RC, et c'est pour cela que la forêt ardennaise se délabre.
C'est vraiment marrant, ce fil m'intrigue par l'observation des gens arcboutés sur une croyance idiote et totalement inobservable. ça me rappelle les miracles de l'église catholique, le doigt de Dieu .
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 10722
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: Réchauffement climatique

#5513 Message par WolfgangK » 01 déc. 2020, 22:19

Jeffrey a écrit :
01 déc. 2020, 22:01
C'est vraiment fascinant. Je me répète, mais c'est vraiment un truc super étonnant. IL y a des gens qui ne changent pas d'avis. Ils ne cherchent pas à comprendre un peu plus ou un peu mieux de quoi il retourne.
Quelque part, il y a un truc qui les a séduits, une idée qui a eu force de persuasion. Et rien n'y fera jamais.
[…]Tu vas dire que je t'accuse de tous les noms, mais quand même. Quelque part, je constate juste que t'es vraiment monté à l'envers.
Il me semble pourtant évident, tant pour des raisons ontogénétiques (on ne peut pas se permettre d'attendre d'avoir compris ce qu'il fallait faire avant de le faire) que phylogénétiques (nos ancêtre ne pouvaient pas non plus se le permettre avant l'apparition et la montée en puissance du cortex préfrontal) que nous sommes cablés pour rationaliser des pensées Bonnes/Correctes et non pour raisonner afin d'élaborer des pensées Justes/Pertinentes.
C'est au contraire croire au "doigt de Dieu" (qui nous aurait fait doués de Raison pour obtenir la connaissance du Bien et du Mal qui qu'il en coûte en perte d'innocence bienheureuse) que de croire le contraire et tu t'exposes à des déconvenues/frustrations si tu ne comprends pas que le principe de notre évolution culturelle, c'est que les gens ont toujours fait un peu n'importe quoi sans comprendre ni les tenants ni les aboutissants et qu'ils s'alignent (avec toutes les rationalisations nécessaire) sur les comportements/croyances qui ont l'air corrélées avec la réussite / sont attendues des membres du groupe avec lequel on veut être identifié.
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 9875
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Réchauffement climatique

#5514 Message par Jeffrey » 01 déc. 2020, 22:32

Oui, mais tout est question de gradation. Toutes les conditions sont réunies pour se libérer de ces contraintes normatives sur un tel sujet. Il n’y a pas d’enjeu ici, il n’y a pas de groupe auquel s’identifier, il n’y a pas d’intérêt masqué. Je parle de l’examen simple et argumenté sur ce forum de ces questions.
Et pourtant...
Quelque part, je me dis que cela finit par justifier l’exploitation de la crédulité.
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 10722
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: Réchauffement climatique

#5515 Message par WolfgangK » 02 déc. 2020, 00:32

Jeffrey a écrit :
01 déc. 2020, 22:32
Il n’y a pas d’enjeu ici, il n’y a pas de groupe auquel s’identifier, i
Le forum n'est pas hors-sol. On ne peut pas ignorer le contexte culturel qui divise l'opinion entre les gens responsables et généreux, notamment devant leur enfants et les pauvres des pays en voie de développement qui ont déjà assez chaud / sont déjà assez innondés, d'une part et les climato-sceptiques irresponsables et égoïstes d'autre part.

Les premiers sont prêts .à passer à la caisse et se serrer la ceinture pour le green washing du Great Reset, donc il est normal que ce soient des héros :mrgreen: .
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 15333
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Réchauffement climatique

#5516 Message par pimono » 02 déc. 2020, 01:36

Si j'ai bien compris, les forêts qui se font manger par le ver destructeur, la faute essentielle est juste l'absence d'entretien normal ? :shock:

Dans mon expérience quand je fais du vélo ( moi aussi je veux témoigner ! :mrgreen: ) , je remarque qu'il y a souvent des arbres morts qui tombent sur des chemins forestiers, tout le monde passe, mais l'arbre peut rester de travers à faire chier tout le monde des mois et des mois voir des années sans que personne ne fasse quoi que ce soit ! Il y a donc peut être une responsabilité coupable et volontaire à faire ansi pour que ce ver puisse prospérer dès lors qu'il s'agit du domaine public car je doute que les gens qui vivent de la sylviculture laissent la nature leur pomper leur gagne pain sans réagir !
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

Avatar du membre
Sifar
~~+
~~+
Messages : 7036
Enregistré le : 13 mai 2008, 19:52

Re: Réchauffement climatique

#5517 Message par Sifar » 02 déc. 2020, 05:51

drikso69 a écrit :
01 déc. 2020, 14:24
sanglier78 a écrit :
25 nov. 2020, 11:32
un autre reportage montrant les dégâts collatéraux de cette évolution climatique
Je ne peux que confirmer, dans la famille , une haie de sapin de 150m , plantée en 1965, les 3/4 décimés cet été par les scolites, c'est efficace
https://reporterre.net/Tueurs-d-epiceas ... s-Ardennes
Bonjour,
Je vous suis depuis plusieurs année mais je n'ai jamais contribué car trop feignant et surtout pas la facilité d’écriture comme tant ici. :?

Je me lance car j'ai une expérience terrain à relater (qui vaut ce qu'elle vaut) au sujet du bostryche (nom commun du scolyte typographe).

Mon père a été bûcheron/débardeur depuis ces 16 ans tout comme que son père dans les forets de la chaîne de Belledonne en Isère (donc c'est pas au niveau de la mer). L'article m'a rappelé ces temps qui commencent à dater où je l'entendais parler de ces bestioles. Je l'ai appelé aujourd'hui pour qu'il me donne son avis :
Le bostryche il y en a toujours eu. Du temps de son père, de son grand père, etc … Dès qu'un arbre malade était découvert il était abattu par les boucherons en train de travailler sur site ou marqué par les gardes forestiers. L'arbre touché était ensuite brûlé sur place ainsi que ces écorces (car à une époque les bûcherons écossaient les arbres sur sites (maintenant c'est les machines en scieries qui font cela)). C'était la seule manière de contenir l'invasion car, d'après lui, même des températures très négative ne le tue pas, et il se réveille à partir de 18°C.
Maintenant (enfin ça date pas d'hier) l'ONF a de moins en moins de moyen (quantité et qualité), l'exploitation de la foret n'est quasiment plus faite par des travailleurs du coin mais par ceux des pays de l'est donc faire du ménage non payé c'est pas une vocation, … 
Mon avis : comme très souvent la survenu d'un problème est multifactoriel (une succession de petites choses qui prisent indépendamment ne causeraient pas de catastrophe), désigner le RC comme le seul coupable est un peu facile. Mais avoir un bouc émissaire est bien pratique pour détourner l'attention. Et puis brûler des végétaux en plein nature c'est interdit de nos jours ! :D
Voila pour ce premier poste.
Très intéressant, merci.
...and suddenly, out of the blue, and with absolutely no reason at all people voted for Adolf Hitler.

Ils n'ont pas de homard ? Qu'ils mangent des kebabs!
( Adapté de Sibeth N'diaye, porte-parole du gouvernement de la République Française. ( ou pas. )

sanglier78
Messages : 758
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: Réchauffement climatique

#5518 Message par sanglier78 » 02 déc. 2020, 08:50

Sifar a écrit :
02 déc. 2020, 05:51
drikso69 a écrit :
01 déc. 2020, 14:24
sanglier78 a écrit :
25 nov. 2020, 11:32
un autre reportage montrant les dégâts collatéraux de cette évolution climatique
Je ne peux que confirmer, dans la famille , une haie de sapin de 150m , plantée en 1965, les 3/4 décimés cet été par les scolites, c'est efficace
https://reporterre.net/Tueurs-d-epiceas ... s-Ardennes
Bonjour,
Je vous suis depuis plusieurs année mais je n'ai jamais contribué car trop feignant et surtout pas la facilité d’écriture comme tant ici. :?

Je me lance car j'ai une expérience terrain à relater (qui vaut ce qu'elle vaut) au sujet du bostryche (nom commun du scolyte typographe).

Mon père a été bûcheron/débardeur depuis ces 16 ans tout comme que son père dans les forets de la chaîne de Belledonne en Isère (donc c'est pas au niveau de la mer). L'article m'a rappelé ces temps qui commencent à dater où je l'entendais parler de ces bestioles. Je l'ai appelé aujourd'hui pour qu'il me donne son avis :
Le bostryche il y en a toujours eu. Du temps de son père, de son grand père, etc … Dès qu'un arbre malade était découvert il était abattu par les boucherons en train de travailler sur site ou marqué par les gardes forestiers. L'arbre touché était ensuite brûlé sur place ainsi que ces écorces (car à une époque les bûcherons écossaient les arbres sur sites (maintenant c'est les machines en scieries qui font cela)). C'était la seule manière de contenir l'invasion car, d'après lui, même des températures très négative ne le tue pas, et il se réveille à partir de 18°C.
Maintenant (enfin ça date pas d'hier) l'ONF a de moins en moins de moyen (quantité et qualité), l'exploitation de la foret n'est quasiment plus faite par des travailleurs du coin mais par ceux des pays de l'est donc faire du ménage non payé c'est pas une vocation, … 
Mon avis : comme très souvent la survenu d'un problème est multifactoriel (une succession de petites choses qui prisent indépendamment ne causeraient pas de catastrophe), désigner le RC comme le seul coupable est un peu facile. Mais avoir un bouc émissaire est bien pratique pour détourner l'attention. Et puis brûler des végétaux en plein nature c'est interdit de nos jours ! :D
Voila pour ce premier poste.
Très intéressant, merci.
Justement, le RC est un facteur, qui accroit un problème existant (Epicéa), en crée de nouveaux, (chênes et hêtres). De m^me, l'érosion des côtes, même en dehors de la côte Atlantique, le RC y contribue, mais le ratissage intégral des sables de rivière pour construire des "beaux" immeubles en béton est aussi un des facteurs.
De même, la dispartion des insectes (et là c'est l'agriculture), conduisant à la disparition des oiseaux, permet aux insectes parasites de prospérer.
Pour le deuxième article, les plus 5 degrés par rapport à la normale des mers polaires nordiques, on peut toujours rétorquer que c'est un aléa statistique, mais là, cela devient plus compliqué de trouver d'autres facteurs que le RC
Il faut juste se dire que le RC, les première études datent des années 60, faites par l'industrie pétrolière, qui a planqué toutes ses études en secret industriel, quand le principal acteur d'un problème fait tout pour cacher, puis minimiser celui ci, on peut se dire que ce problème n'est pas si annodin (le tabac c'est bon pour la santé, cela soigne les problèmes respiratoires, il faut se replonger dans l'histoire, car même les morts du cancer de l'époque, on justifiait avec des outils scientifiques que le tabac n'intervenait pas du tout dans la maladie)
le RC et le CO2, c'est juste la face visible d'une absurdité de la mondialisation, prenons une calorie d'une crevette, péché en mer du Nord, envoyée à Madagasquar pour se faire décortiquer, après un retour en avion en France, et je parle des crevettes grises fraiches. Pour une calorie, 5 ou 6 de dépensées ... Idem en agriculture, on dépense 2 au minimum pour produire 1, même pour pour le végétal en vrac.
Et comme dit précédemment, vu les solutions proposées par nos états, le résultat sera bien pire que de n'avoir rien fait.

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4503
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Réchauffement climatique

#5519 Message par Praséodyme » 02 déc. 2020, 09:10

Jeffrey a écrit :
01 déc. 2020, 22:01
La première phrase concerne l'application d'une règle de proportionnalité pour mettre en évidence que non seulement le RC ne peut être rendu responsable d'une hausse de 400 ou de 800 m de la ligne de plantation des épicéas, mais qu'il est parfaitement évident que ce n'est pas une hypothèse recevable.
Je pense que tous les gens sains d'esprits l'avaient parfaitement compris ainsi. D'ailleurs m'enfin avait exprimé la même chose sous un angle de 2°C pris par an, j'ai choisi de compléter la démonstration par l'absurde en soulignant que c'est aussi un facteur d'amplification de fois 30 par rapport à ce qu'est mesuré le RC en un siècle.
Bien évidemment que personne n'a dit que le RC s'est produit en deux ans. Cela s'appelle une approche par l'absurde.
Comment dire, merci captain obvious.
Dans le cas présent, tous les éléments exposés - les invasions de parasites, les erreurs de culture, les techniques d'entretien, les éléments génétiques qui sont utilisés à contresens - tout, absolument tout montre que le coupable n'est pas le RC mais l'incompétence et l'évolution des manières d'entretenir une forêt.

Que tu reviennes à la charge, ce n'est guère étonnant. Je dis cela non pas du point de vue du fond d'argumentation, mais de l'incapacité crasse à évoluer et comprendre un argumentaire solidement étayé.

C'est vraiment fascinant. Je me répète, mais c'est vraiment un truc super étonnant. IL y a des gens qui ne changent pas d'avis. Ils ne cherchent pas à comprendre un peu plus ou un peu mieux de quoi il retourne.
Quelque part, il y a un truc qui les a séduits, une idée qui a eu force de persuasion. Et rien n'y fera jamais.
Le rasoir d'Occam, connait pas.
Pire, on continue de fourbir des explications alambiquées qui vont dire que c'est la faute du RC qui a conduit que le territoire français passe en moyenne glissante (sur onze ans) de 7% à 13% de surface annuelle touchée par la sécheresse (on sait pas la durée, ni la qualification exacte, mais c'est pas grave) pour dire que c'est le RC qui a contribué à ce que 75 % des forêts ardennaises soient menacées par ... les scolytes.

Ce n'est pas la peine de demander de gratter un peu les réelles variations thermiques, de demander des données sur une plus longue période, de demander à observer la variation d'une année à l'autre, bref, d'essayer de creuser un peu raisonnablement la cohérence d'interprétation. Pourquoi ? Parce qu'elle est posée par défaut, par mise en cause de principe.

Et l'argumentaire qui consiste encore une fois à citer une n°eme source en concordance cognitive. C'est juste fabuleux.

Et la petite phrase à la fin "personne ne dit qu'il n'y a pas d'autres causes que le RC" "personne ne dit le contraire", et on replonge dans des affirmations pseudo qualitatives : "le RC est un double facteur favorisant la prolifération des insectes" . Vpl n'aurait pas dit mieux.

Tu vas dire que je t'accuse de tous les noms, mais quand même. Quelque part, je constate juste que t'es vraiment monté à l'envers.
Je suppose que cela conduit quelque part à vivre de grands moments de frustration dans ta vie personnelle ou professionnelle, des trucs où t'es persuadé d'avoir tout compris, et pas de chance, le destin ne t'a pas souri.

Allez, go, il y a RC, et c'est pour cela que la forêt ardennaise se délabre.
C'est vraiment marrant, ce fil m'intrigue par l'observation des gens arcboutés sur une croyance idiote et totalement inobservable. ça me rappelle les miracles de l'église catholique, le doigt de Dieu .
Encore un post qui consiste à 80% à me traiter d'imbécile, à rejeter mon dernier argument (en dix mots RC => sécheresses à répétitions => arbres affaiblis => open bar pour les bestioles) sans prendre la peine de le réfuter.

Invoquer le rasoir d'Ockham pour simplement rejeter par principe toute analyse de cause multifactorielle, ça s'appelle un sophisme.

L'autre jour, quand je dis que le RC ça ne sera pas juste un décalage des climats vers le nord, que ça va probablement donner des climats inédits tu me sors que j'ai oublié les Alpes. Ben non, la topographie et le profil des cotes ce sont les raisons pour lesquelles les climats ne seront pas juste décalés. Ta remarque ironique est complètement gratuite.

Je ne vais pas plus me prendre la tête sur ce sujet et fouiller dans les archives météo accessibles au grand public spécifiquement sur les Ardennes pour mettre à l'épreuve cette thèse, peut être un jour pour ma culture mais en tout cas pas pour te les présenter. Quand il n'y a pas assez de sources tu railles, et quand on cite des sources tu te torches avec. Tu n'as pas d'honnêteté intellectuelle. J'arrête là, tu as gagné, ça ne sert à rien de débattre avec un pigeon sur un échiquier.

funkymonk
Messages : 309
Enregistré le : 02 sept. 2020, 15:03

Re: Réchauffement climatique

#5520 Message par funkymonk » 02 déc. 2020, 09:32

le RC dans ce contexte, comme évoqué précédemment, c'est un peu la partie emmergée de l'iceberg.

Ce n'est pas que la "mondialisation", mais bien l'industrialisation qui continue.
Notamment sur l'agriculture et la sylviculture.

La règle est moins de main d'oeuvre. Toujours.
Forcément tu finis par faire du moins bon boulot...
Quand je m'occupe des haies de ma prairie, je peux sélectionner les arbres que je laisse se developper en haute tige, histoire d'apporter de l'ombre, et favoriser le nichage (insectes, oiseaux).
Avec un broyeur agricole sur tracteur, le mec descend pas de son siège et tire droit. Il a 80 hectares à faire quand moi j'en ai 2. La conséquence c'est la disparition des arbres et arbustes au profit des ronces, et l'arrachage des haies (ou dégradation progressive...pareil), même si c'est un peu plus surveillé qu'avant. Les secheresses d'été se passent moins bien ! Sans blague : les vaches sont en plein soleil et ont besoin d'eau. Le gars tourne avec sa tonne et puise dans la rivière qui s'assèche, l'herbe crame sur pied.
Dans les endroits ou les haies sont mieux conservées, l'herbe reste verte facilement 2-3 semaines de plus. Il y a une parcelle a coté de chez moi ou il y a un petit bois. Les vaches restent à l'ombre a partir de juin.

Sur les bois c'est pareil. La monoculture n'est pas l'état naturel du milieu. La forêt doit donc être entretenue; sinon ça marche pas...un petit grain de sable (bactérie, champignon, insecte), et tout se casse la gueule.

En outre, avec l'approche intensive, en rotation "rapide" (<=60 ans), on est obligé d'amender les sols... Une aberration !
Hors ce modèle n'a pas franchement été abandonné par les gestionnaires, malgré ce que l'on sait depuis 20-30 ans.
Le RC, c'est juste la cerise sur le gateau...
Avec des peuplements variés, et un peu de régénération naturelle, tout cela serait nettement moins fragile, mais à l'instant T c'était pas envisageable, pas rentable.
Quand tu perd du bois d'oeuvre pour des conneries faites il y a 30 ans, ça fait mal, mais c'était déjà une connerie il y a 30 ans.
Modifié en dernier par funkymonk le 02 déc. 2020, 09:49, modifié 3 fois.

funkymonk
Messages : 309
Enregistré le : 02 sept. 2020, 15:03

Re: Réchauffement climatique

#5521 Message par funkymonk » 02 déc. 2020, 09:38

Juste pour le plaisir :
https://reporterre.net/Secheresse-dans- ... -de-mourir
Cette catastrophe écologique et économique n’étonne guère le forestier et écologue Alain Persuy, qui évoque ces forêts plantées par l’Homme depuis 150 ans :

Ces dépérissements sur des milliers d’hectares étaient prévisibles. Cela fait trente, quarante ans que l’on prévient des dangers de la monoculture de résineux ! »

En remplaçant les hêtres par des épicéas, en favorisant les plantations serrées, en coupant des arbres à peine adultes, les sylviculteurs ont fragilisé l’écosystème forestier. « Les exploitants se moquaient que ces forêts soient plus sensibles aux aléas climatiques, puisqu’elles étaient rentables ! Maintenant, on se rend malheureusement compte que nous avions raison », dit-il.
Pour la flore et la faune sauvages, la peine est double. Malmenée depuis des décennies par l’uniformité de ces forêts, la biodiversité est anéantie lors des coupes rases. Les végétaux sont détruits, les animaux chassés.

Gilbert Gully au volant de son débusqueur. Ils sont débardeurs de père en fils depuis cinq générations.
La crise a démarré après deux années très pauvres en précipitations. Alors que Sewen a été arrosée de 2.500 millimètres de pluie par an en moyenne entre 1981 et 2010, la station météo du village a enregistré moins de 1.800 millimètres d’eau en 2014 et 2015. Depuis, la situation s’est à peine améliorée : environ 2.000 millimètres par an, un déficit annuel de 20 %
1800 mm...soit 4 à 5 fois la pluvio de tunisie...il va bientot falloir planter des palmiers-dattiers :roll:

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 10722
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: Réchauffement climatique

#5522 Message par WolfgangK » 02 déc. 2020, 10:12

Ça me fait penser que j'ai des (petites) parcelles forestières en Franche-Comté qui ont été coupées très récemment (l'année dernière ?).
Je n'ai que la nue propriété donc je ne m'en suis pas trop occupé, mais si qqu'un ici a des conseils sur ce qu'il conviendrait de faire si l'on est pas concerné par la rentabilité économique, je suis preneur.
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

funkymonk
Messages : 309
Enregistré le : 02 sept. 2020, 15:03

Re: Réchauffement climatique

#5523 Message par funkymonk » 02 déc. 2020, 10:24

Coupe rase ?
Quel peuplement ?

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 10722
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: Réchauffement climatique

#5524 Message par WolfgangK » 02 déc. 2020, 10:54

funkymonk a écrit :
02 déc. 2020, 10:24
Coupe rase ?
Quel peuplement ?
Coupe à blancs d'acacias principalement. L'exploitant a dit qu'il n'y avait rien à faire : ça repousserait.
Il y a aussi une petite parcelle avec une vingtaine de chênes et qq frênes.
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

funkymonk
Messages : 309
Enregistré le : 02 sept. 2020, 15:03

Re: Réchauffement climatique

#5525 Message par funkymonk » 02 déc. 2020, 11:07

Ah c 'est sur que l'acacia ça va repartir.
Super utile en terrain nu, difficle de s'en débarasser par la suite.

Ton exploitant à raison a priori. Il y a un plan de gestion ?

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 9875
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Réchauffement climatique

#5526 Message par Jeffrey » 02 déc. 2020, 12:02

Praséodyme a écrit :
02 déc. 2020, 09:10

Encore un post qui consiste à 80% à me traiter d'imbécile,
J’assume parfaitement ce que je pense de toi. J’en suis navré, et tu peux très bien considérer que c’est injurieux, mais je constate que tes contributions ne sont en rien une construction argumentaire. À aucun moment tu n’évalues la dynamique des arguments proposés, tu n'as aucune mémoire de parcours de l'échange, tu ressors des articles ou des sources qui reviennent à la charge à la base, sans comprendre en quoi cela n'est pas du tout constructif. Et visiblement, a posteriori, tu refais le film avec ta lecture de l'échange.
Par exemple :
Praséodyme a écrit : à rejeter mon dernier argument (en dix mots RC => sécheresses à répétitions => arbres affaiblis => open bar pour les bestioles) sans prendre la peine de le réfuter.

Invoquer le rasoir d'Ockham pour simplement rejeter par principe toute analyse de cause multifactorielle, ça s'appelle un sophisme.
exemple type : le fil s'appelle RC, il est invoqué comme cause de dépérissement des forêts. Je souligne que les causes sont probablement plus liées aux parasites + aux choix de plantation + aux choix de gestion des forêts, j'ajoute que le RC doit être quantifié plus proprement et pas en trois ou quatre sécheresses voire dix années de variations météorologiques dont l'ordre de grandeur n'est même pas évalué à plus grande échelle.
Et toi, tu rebalances un n°eme article sur le RC en cause, qui favoriserait les parasites.
Et... tu me dis que je rejette par principe toute analyse de cause multifactorielle ?
C'est grandiose. :mrgreen:

Tout est affaire de mesure et d'évaluation. S'il n'a pas plu la semaine dernière, ça peut favoriser les parasites. Si ça se trouve, c'est le réchauffement climatique et le méchant Trump qui ont fait qu'il n'a pas plu la semaine dernière.
Ta chaine d'hypothèses n'est pas multifactorielle, bien au contraire, elle est monodirectionnelle et monofactorielle.
Je ne comprends même pas comment tu arrives à te persuader d'être la voie de la bonne manière de réfléchir sur ce point.

Praséodyme a écrit : L'autre jour, quand je dis que le RC ça ne sera pas juste un décalage des climats vers le nord, que ça va probablement donner des climats inédits tu me sors que j'ai oublié les Alpes. Ben non, la topographie et le profil des cotes ce sont les raisons pour lesquelles les climats ne seront pas juste décalés. Ta remarque ironique est complètement gratuite.
Là encore, tu refais le film, c'est pourtant simple à lire.
Je montre les cartes de répartition des espèces (chêne, hêtre) qui indiquent que ces espèces sont sous des climats bien plus méridionaux (Italie, Sicile, Sardaigne, Grèce, Turquie)
Tu cites en réponse un article qui en une dizaine de lignes rapporte qu'en raison du changement climatique ils font des essais avec des espèces d'arbres qui viennent du Sud;
Je redis que ça n'a pas de sens vu la zone de répartition de ces espèces.
Tu me redis que je ne comprends rien à la génétique.
Je te donne une carte qui montre que les variations génétiques ne sont pas Nord Sud mais Est Ouest,
tu me dis que les changements climatiques ne sont pas un décalage Nord Sud
Je te réponds que tu viens de citer un truc qui dit qu'ils vont essayer des espèces du Sud et donc aussi dans la même proximité génétique.

Et c'est moi qui est ironique ? C'est moi qui qui n'a aucune cohérence argumentaire ?
Praséodyme a écrit : Je ne vais pas plus me prendre la tête sur ce sujet et fouiller dans les archives météo accessibles au grand public spécifiquement sur les Ardennes pour mettre à l'épreuve cette thèse, peut être un jour pour ma culture mais en tout cas pas pour te les présenter. Quand il n'y a pas assez de sources tu railles, et quand on cite des sources tu te torches avec. Tu n'as pas d'honnêteté intellectuelle. J'arrête là, tu as gagné, ça ne sert à rien de débattre avec un pigeon sur un échiquier.
ok, ça marche, continue de penser que les sujets, on les aborde pour sa culture, parce que visiblement, tu n'es pas en mesure de réfléchir à leur cohérence par toi même. Tu considères le savoir comme un agrégat de couches superposées sans même prendre la peine à un moment de piger comment les choses s'assemblent. Je ne vois aucune démarche personnelle d'évaluation de la cohérence globale de ce que tu apportes, sauf que tes critères restent généralement de l'ordre de simplement sélectionner des sources comme étant fiables. Or, présentement, la fiabilité, quand elle s'appuie sur la production des autres, il faut savoir aussi s'en construire une représentation personnelle et arriver à partager cette construction personnelle. Cela s'appelle finalement réfléchir. Ce n'est pas la première fois que je constate ce problème avec toi. Je vois bien que ça t'embête que je le pense de toi, mais je n'y peux rien. Je n'ai pas l'intention de renoncer à dénoncer ce travers de l'esprit, même si cela me rend déséagrable à tes yeux. Je ne suis pas là pour te faire des compliments ni en recevoir.
Quis custodiet ipsos custodes?

itrane2000
Messages : 574
Enregistré le : 26 nov. 2011, 16:49

Re: Réchauffement climatique

#5527 Message par itrane2000 » 02 déc. 2020, 12:25

une bonne vidéo a regarder pour comprendre la problématique

Avatar du membre
pangloss
Presse
Presse
Messages : 15905
Enregistré le : 25 août 2005, 10:24
Localisation : 92

Re: Réchauffement climatique

#5528 Message par pangloss » 02 déc. 2020, 12:49

5° sur une centaine d'années, une variation de l'ordre de celle qui a eu lieu lors de la sortie de la dernière glaciation sur plusieurs (dizaines de) milliers d'années...
Excellente video (téléchargeable) de Hans Rosling sur l'évolution démographique au XXIème siècle: https://vimeo.com/79878808
Image

Avatar du membre
Raoul Duke
Messages : 1247
Enregistré le : 25 janv. 2009, 19:32

Re: Réchauffement climatique

#5529 Message par Raoul Duke » 02 déc. 2020, 18:14

pangloss a écrit :
02 déc. 2020, 12:49
5° sur une centaine d'années, une variation de l'ordre de celle qui a eu lieu lors de la sortie de la dernière glaciation sur plusieurs (dizaines de) milliers d'années...
Mais non ne t'inquiète pas...Il y a sur ce forum un expert mondialement reconnu qui a dit que c'était rien de grave.
Profite de ses analyses haut de gamme et détends-toi...

:mrgreen:

Indécis
~~+
~~+
Messages : 8605
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Réchauffement climatique

#5530 Message par Indécis » 02 déc. 2020, 18:32

Raoul Duke a écrit :
02 déc. 2020, 18:14
pangloss a écrit :
02 déc. 2020, 12:49
5° sur une centaine d'années, une variation de l'ordre de celle qui a eu lieu lors de la sortie de la dernière glaciation sur plusieurs (dizaines de) milliers d'années...
Mais non ne t'inquiète pas...Il y a sur ce forum un expert mondialement reconnu qui a dit que c'était rien de grave.
Profite de ses analyses haut de gamme et détends-toi...

:mrgreen:
Qui est cet expert mondialement reconnu ?
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 9875
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Réchauffement climatique

#5531 Message par Jeffrey » 02 déc. 2020, 22:40

pangloss a écrit :
02 déc. 2020, 12:49
5° sur une centaine d'années, une variation de l'ordre de celle qui a eu lieu lors de la sortie de la dernière glaciation sur plusieurs (dizaines de) milliers d'années...
je n'ai pas tout regardé, on en a discuté plusieurs fois.
Ce show est une escroquerie. Jancovici vit de ses conseils.

vers la 5eme minute, il parle du dernier âge glaciaire et dit que le changement climatique en moyenne a été de 4 à 5 degrés.
Evoquer une moyenne en montrant une carte de l'Europe où ce changement a été bien plus grand est une escroquerie.
Sa carte montre que la calotte de glace recouvre largement la France.
Actuellement, la température moyenne annuelle à Paris est de 13°,7C
Si une calotte de glace perpétuelle recouvre un lieu, la température y est ... inférieure à zéro.
-> première escroquerie
Quand on parle de température moyenne, on ne montre pas en exemple un lieu où la moyenne ne s'applique pas.

Il y a une grosse différence entre un lieu où la température passe de -3°c à 1°C et un lieu où elle passe de 13°C à 17°C.
Dans le premier cas, l'eau y est sous forme solide, ensuite elle devient liquide.
Fort heureusement, cet état est stable entre 13 et 17°C.
Montrer une calotte de glace pour évoquer ce qu'il s'est passé quand le climat s'est réchauffé au point de faire fondre la glace, pour évoquer des catastrophes qui se passeront si on prend 2 ou 3°C aux mêmes endroits ...
c'est encore de l'escroquerie.
Pour le reste, les élucubrations sur les cataclysmes géopolitiques qui vont nous tomber dessus, cela fait partie du travail d'épouvante.
Tremblez bonnes gens.
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 9875
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Réchauffement climatique

#5532 Message par Jeffrey » 02 déc. 2020, 22:54

Raoul Duke a écrit :
02 déc. 2020, 18:14
pangloss a écrit :
02 déc. 2020, 12:49
5° sur une centaine d'années, une variation de l'ordre de celle qui a eu lieu lors de la sortie de la dernière glaciation sur plusieurs (dizaines de) milliers d'années...
Mais non ne t'inquiète pas...Il y a sur ce forum un expert mondialement reconnu qui a dit que c'était rien de grave.
Profite de ses analyses haut de gamme et détends-toi...

:mrgreen:
je ne laisse jamais rien passer.
T'es qu'un pauvre type sans envergure, aucune contribution notable en plus de 1000 posts.
Le vide sidéral devient critique caustique.
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 10722
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: Réchauffement climatique

#5533 Message par WolfgangK » 03 déc. 2020, 00:26

funkymonk a écrit :
02 déc. 2020, 11:07
Ah c 'est sur que l'acacia ça va repartir.
Super utile en terrain nu, difficle de s'en débarasser par la suite.

Ton exploitant à raison a priori. Il y a un plan de gestion ?
Bonsoir,
Il n'y a aucun plan de rien du tout. Ce sont des petites parcelles qui sont dans la famille depuis très longtemps (j'avais des ancêtres dans le coin au XVIIème siècle). C'était en indivision à la génération de mon père, donc complètement laissé à l'abandon. J'en ai hérité de la nue propriété et ma mère de l'usufruit. Des voisins nous ont signalé qu'il fallait couper des arbres, on a contacté un exploitant qui a recommandé une coupe à blanc et indiqué qu'il n'y avait rien à faire pour que l'acacia repousse.
Voilà c'est tout : on a rien fait. Et je me demandais s'il aurait été préférable de faire quelque chose pour qu'il n'y ait pas que les acacia qui repoussent.
Mais bon, au total il y en a pour une dizaine d'hectares seulement (sur 3 parcelles, je ne crois pas que toutes aient été coupée) donc ça ne vaut peut-être pas la peine de se casser la tête.
Mais si c'était mieux pour l'environnement de payer qq'un pour y planter telle ou telle essence, je le ferais avec plaisir et j'en tiendrais compte pour les prochaines coupes (sur d'autres parcelles, évidemment ).
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

funkymonk
Messages : 309
Enregistré le : 02 sept. 2020, 15:03

Re: Réchauffement climatique

#5534 Message par funkymonk » 03 déc. 2020, 01:16

Les acacias vont repousser tout seuls, ça c'est sur. Difficile de s'en débarasser...
Si tu as aucune idée de ce que tu veux, laisse faire. Les acacias étant pionniers et adorant la coupe d'ici peu tu aura de la matière à travailler (un beau taillis ! impénétrable...).
Ils ont le mérite de très bien résister aux secheresses et font de très bon piquets, facilement valorisés, y compris en rotation rapide.
Malheureusement ils sont invasifs et exclusifs...Si d'autres peuplements se pointent, les favoriser en leur faisant de la place, sinon en faire d'autorité : désoucher et planter.

Après tu verra bien. Du point de vue écologique, le mieux est une futaie irrégulière, mais ça demande pas mal de de suivi.
https://www.foretpriveefrancaise.com/n/ ... sser/n:918

itrane2000
Messages : 574
Enregistré le : 26 nov. 2011, 16:49

Re: Réchauffement climatique

#5535 Message par itrane2000 » 03 déc. 2020, 01:30

Raoul Duke a écrit :
02 déc. 2020, 18:14
pangloss a écrit :
02 déc. 2020, 12:49
5° sur une centaine d'années, une variation de l'ordre de celle qui a eu lieu lors de la sortie de la dernière glaciation sur plusieurs (dizaines de) milliers d'années...
Mais non ne t'inquiète pas...Il y a sur ce forum un expert mondialement reconnu qui a dit que c'était rien de grave.
Profite de ses analyses haut de gamme et détends-toi...

:mrgreen:
d'ailleurs, il sera bientot invité par Pascal Praud !

itrane2000
Messages : 574
Enregistré le : 26 nov. 2011, 16:49

Re: Réchauffement climatique

#5536 Message par itrane2000 » 03 déc. 2020, 01:35

Jeffrey a écrit :
02 déc. 2020, 22:40
pangloss a écrit :
02 déc. 2020, 12:49
5° sur une centaine d'années, une variation de l'ordre de celle qui a eu lieu lors de la sortie de la dernière glaciation sur plusieurs (dizaines de) milliers d'années...
je n'ai pas tout regardé, on en a discuté plusieurs fois.
Ce show est une escroquerie. Jancovici vit de ses conseils.
Il vit de ses conseils en effet et alors ? en quoi cela dénature son propos ?
Jeffrey a écrit :
02 déc. 2020, 22:40

vers la 5eme minute, il parle du dernier âge glaciaire et dit que le changement climatique en moyenne a été de 4 à 5 degrés.
Evoquer une moyenne en montrant une carte de l'Europe où ce changement a été bien plus grand est une escroquerie.
Sa carte montre que la calotte de glace recouvre largement la France.
Actuellement, la température moyenne annuelle à Paris est de 13°,7C
Si une calotte de glace perpétuelle recouvre un lieu, la température y est ... inférieure à zéro.
-> première escroquerie
cela n'est en rien une escroquerie. On parle ici de température moyenne a l'échelle du globe. Donc localement la variation de température moyenne peut etre beaucoup plus importante.
De plus, il y a des températures supérieures a zéro au Groenland en été.
Jeffrey a écrit :
02 déc. 2020, 22:40
Pour le reste, les élucubrations sur les cataclysmes géopolitiques qui vont nous tomber dessus, cela fait partie du travail d'épouvante.
Tremblez bonnes gens.
Oui nous allons plus que trembler, nous allons souffrir et ce n'est que le début.
En cas d'assèchement du pourtour méditerranéen, ce seront des dizaines de millions de migrants que nous aurons a nos portes et non quelques centaines de milliers.
en cas de variation importante du flux du Nil en raison d'un manque de pluie sur les plateaux éthiopiens, nous risquons ni plus ni moins qu'une guerre mondiale.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 15333
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Réchauffement climatique

#5537 Message par pimono » 03 déc. 2020, 04:58

itrane2000 a écrit :
03 déc. 2020, 01:35
Jeffrey a écrit :
02 déc. 2020, 22:40

Ce show est une escroquerie. Jancovici vit de ses conseils.
Il vit de ses conseils en effet et alors ? en quoi cela dénature son propos ?
Ses postures sont trop pro-nucléaire ce qui implique des excessivités dans l'intérêt directe de ce loobie et un mec qui milite pour une taxe dans le pays où les gens sont déjà massacrés fiscalement, il faut pas avoir froid aux yeux !

"Jancovici est engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique, en particulier dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre : il milite pour une taxe carbone et pour le maintien de la production d’énergie nucléaire civile,"
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marc_Jancovici
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

Avatar du membre
Sifar
~~+
~~+
Messages : 7036
Enregistré le : 13 mai 2008, 19:52

Re: Réchauffement climatique

#5538 Message par Sifar » 03 déc. 2020, 06:03

On a toute la technologie pour dessaler l'eau de mer de façon économique et décentralisée. Avec de simples fours solaires. Un m² devrait permettre, estimation conservative, de distiller 2 mètres cube par jour.
Dans la région d'Agadir, les puits donnent de l'eau salée désormais, et ce n'est pas à cause du RC, mais parce qu'ils y ont développé des cultures maraîchères très coûteuses en eau ( tomate ), mais très rentable à l'exportation.
Les cultures traditionnelles du coin étaient évidemment beaucoup moins voraces en eau.
...and suddenly, out of the blue, and with absolutely no reason at all people voted for Adolf Hitler.

Ils n'ont pas de homard ? Qu'ils mangent des kebabs!
( Adapté de Sibeth N'diaye, porte-parole du gouvernement de la République Française. ( ou pas. )

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 8131
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Réchauffement climatique

#5539 Message par crispus » 03 déc. 2020, 10:51

Sifar a écrit :
03 déc. 2020, 06:03
On a toute la technologie pour dessaler l'eau de mer de façon économique et décentralisée. Avec de simples fours solaires. Un m² devrait permettre, estimation conservative, de distiller 2 mètres cube par jour.
Espèce de conspirationniste ! :twisted:

Chacun sait que dessaler l'eau de mer demande des investissements en R&D qui se chiffrent en milliards par an sur un siècle, enfin ! :mrgreen:

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 21654
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Réchauffement climatique

#5540 Message par wasabi » 03 déc. 2020, 12:00

Jeffrey a écrit :
02 déc. 2020, 22:40
Si une calotte de glace perpétuelle recouvre un lieu, la température y est ... inférieure à zéro
Pas nécessairement. Prenez le bas des glaciers au moment de l'été, le front glaciaire, c'est recouvert de glace et pourtant leur température (aka la température de l'air au dessus, c'est bien ce dont on parle la température de l'atmosphère) n'est pas nécessairement inférieure à zéro.

Il y a quand même une fabuleuse inertie, style vous prenez le gros glacier de suisse qui alimente le Rhône et dont on a déjà parlé sur ce fil, 11 milliards de tonnes, rien que sa chaleur latente de fusion (333j/g) nous fait 3.66 exajoules, auxquels il faut ajouter la capacité thermique.
Si je prends la source wiki, Fessenheim a produit dans son existence 442.52 TWh soit 1.6exajoules . Donc faut un peu plus de deux centrales juste pour faire fondre le glacier, plus encore sûrement entre une demi et une pour la capacité thermique
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 15333
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Réchauffement climatique

#5541 Message par pimono » 03 déc. 2020, 14:09

Sifar a écrit :
03 déc. 2020, 06:03

Dans la région d'Agadir, les puits donnent de l'eau salée désormais, et ce n'est pas à cause du RC, mais parce qu'ils y ont développé des cultures maraîchères très coûteuses en eau ( tomate ), mais très rentable à l'exportation.
ça veut dire qu'ils ont mélangé les nappes avec l'eau de l'Océan ? :shock:

a mon avis, il y a moyen de filtrer l'eau de mer beaucoup plus simplement avec le sable du désert très facilement ou d'autre procédés, c'est ce que voulait Kadhafi pour irriguer l'Afrique.
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 9875
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Réchauffement climatique

#5542 Message par Jeffrey » 03 déc. 2020, 15:18

itrane2000 a écrit :
03 déc. 2020, 01:30
Raoul Duke a écrit :
02 déc. 2020, 18:14
pangloss a écrit :
02 déc. 2020, 12:49
5° sur une centaine d'années, une variation de l'ordre de celle qui a eu lieu lors de la sortie de la dernière glaciation sur plusieurs (dizaines de) milliers d'années...
Mais non ne t'inquiète pas...Il y a sur ce forum un expert mondialement reconnu qui a dit que c'était rien de grave.
Profite de ses analyses haut de gamme et détends-toi...

:mrgreen:
d'ailleurs, il sera bientot invité par Pascal Praud !
il y a cinq minutes, je ne savais pas qui était Pascal Praud.
C'est amusant, si vous en parlez, c'est que vous le tenez pour une source d'informations. Mais en même temps, vous ne semblez pas y accorder de valeur. Donc soit vous regardez de la daube et vous vous moquez de vous même, soit vous avez un avis sur des choses que vous ignorez complètement. :mrgreen:
Quis custodiet ipsos custodes?

sanglier78
Messages : 758
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: Réchauffement climatique

#5543 Message par sanglier78 » 03 déc. 2020, 15:34

pimono a écrit :
03 déc. 2020, 14:09
Sifar a écrit :
03 déc. 2020, 06:03

Dans la région d'Agadir, les puits donnent de l'eau salée désormais, et ce n'est pas à cause du RC, mais parce qu'ils y ont développé des cultures maraîchères très coûteuses en eau ( tomate ), mais très rentable à l'exportation.
ça veut dire qu'ils ont mélangé les nappes avec l'eau de l'Océan ? :shock:

a mon avis, il y a moyen de filtrer l'eau de mer beaucoup plus simplement avec le sable du désert très facilement ou d'autre procédés, c'est ce que voulait Kadhafi pour irriguer l'Afrique.
non, l'eau de mer remplace l'eau douce, la nature à horreur du vide
quand à filtrer avec du sable de l'eau de mer .... le procédé de desallinisation est l'osmose inverse par filtrage,
cela aurait du être cette usine
https://www.lefigaro.fr/societes/2018/1 ... zieres.php
sauf qu'entre temps, le pdg de Cevital ayant déplu au pouvoir algérien, le pouvoir algérien a mis cette entreprise en quasi mort cérébrale

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4503
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Réchauffement climatique

#5544 Message par Praséodyme » 03 déc. 2020, 15:36

Sifar a écrit :
03 déc. 2020, 06:03
On a toute la technologie pour dessaler l'eau de mer de façon économique et décentralisée. Avec de simples fours solaires. Un m² devrait permettre, estimation conservative, de distiller 2 mètres cube par jour.
Incroyable. Fais péter les publications stp.

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 9875
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Réchauffement climatique

#5545 Message par Jeffrey » 03 déc. 2020, 15:52

itrane2000 a écrit :
03 déc. 2020, 01:35
Jeffrey a écrit :
02 déc. 2020, 22:40
pangloss a écrit :
02 déc. 2020, 12:49
5° sur une centaine d'années, une variation de l'ordre de celle qui a eu lieu lors de la sortie de la dernière glaciation sur plusieurs (dizaines de) milliers d'années...
je n'ai pas tout regardé, on en a discuté plusieurs fois.
Ce show est une escroquerie. Jancovici vit de ses conseils.
Il vit de ses conseils en effet et alors ? en quoi cela dénature son propos ?
Vous demandez s'il y a matière à s'interroger quand une personne vous livre une analyse si elle est partie prenante ou pas dans les conclusions qu'elle vous propose ?
Cela aussi c'est fort drôle.
Je ne me sens pas obligé de répondre.
itrane2000 a écrit :
Jeffrey a écrit :
02 déc. 2020, 22:40

vers la 5eme minute, il parle du dernier âge glaciaire et dit que le changement climatique en moyenne a été de 4 à 5 degrés.
Evoquer une moyenne en montrant une carte de l'Europe où ce changement a été bien plus grand est une escroquerie.
Sa carte montre que la calotte de glace recouvre largement la France.
Actuellement, la température moyenne annuelle à Paris est de 13°,7C
Si une calotte de glace perpétuelle recouvre un lieu, la température y est ... inférieure à zéro.
-> première escroquerie
cela n'est en rien une escroquerie.
bah si
itrane2000 a écrit : On parle ici de température moyenne a l'échelle du globe. Donc localement la variation de température moyenne peut etre beaucoup plus importante.
C'est pour cela que cela ne sert à rien de montrer une partie du globe en disant que 4 ou 5°C cela donne la carte locale qu'il montre. :mrgreen:
Je me disais que ça aussi, ça devait être assez évident, mais visiblement non. :roll:
itrane2000 a écrit :
De plus, il y a des températures supérieures a zéro au Groenland en été.
ça tombe bien, parce que le Groenland est une ile d'un peu plus de 2 millions de km2, soit environ 4 fois la surface de la France, et qui est recouverte à 80% d'une calotte glaciaire.
Et comme le complément de 80%, c'est 20% , environ 20% du Groenland n'est pas recouvert par la calotte glaciaire.
D'ailleurs, le Groenland, c'est ça :
Image

Quand je vois la carte montrée par Jancovic dans son exposé, il explique par exemple que la péninsule scandinave était recouverte par une couche de glace de 3km d'épaisseur.
On peut changer d'exemple si vous voulez. Actuellement, la température moyenne à Stockholm est de 7°C. Si vous croyez une seule seconde qu'un lieu recouvert par une couche de 3 km d'épaisseur peut avoir une température moyenne annuelle positive, c'est un peu navrant.
Donc, voilà, l'exemple montré par Janco est exagéré dans le sens où il parle d'un RC moyen de 5° et montre un endroit avec sa carte où le réchauffement est largement supérieur à 5°C
Et visiblement, le but est atteint, puisque des gens peu doués pour le sens d'un examen critique, avec comme référentiel les propos de Pascal Praud viennent comprendre tout de travers ce que produira un RC de 2 ou 3°C en Norvège ou sur le bassin méditerranéen . ça me fait penser à un block buster où des aliens arrivent sur terre pour pomper les océans. :mrgreen:
itrane2000 a écrit :
Jeffrey a écrit :
02 déc. 2020, 22:40
Pour le reste, les élucubrations sur les cataclysmes géopolitiques qui vont nous tomber dessus, cela fait partie du travail d'épouvante.
Tremblez bonnes gens.
Oui nous allons plus que trembler, nous allons souffrir et ce n'est que le début.
En cas d'assèchement du pourtour méditerranéen, ce seront des dizaines de millions de migrants que nous aurons a nos portes et non quelques centaines de milliers.
en cas de variation importante du flux du Nil en raison d'un manque de pluie sur les plateaux éthiopiens, nous risquons ni plus ni moins qu'une guerre mondiale.
ah bah voilà, excellent exemple. Jancovici raconte n'importe quoi dans un mode exagéré, il met bout à bout des observations et des faits plus ou moins proprement, et il en tire des conclusions proprement débiles qui sont là pour frapper les imaginations et les gens qui demandent pourquoi il faut se demander si le conseiller n'a pas un interêt dans l'analyse...
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 21654
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Réchauffement climatique

#5546 Message par wasabi » 03 déc. 2020, 15:57

Praséodyme a écrit :
03 déc. 2020, 15:36
Sifar a écrit :
03 déc. 2020, 06:03
On a toute la technologie pour dessaler l'eau de mer de façon économique et décentralisée. Avec de simples fours solaires. Un m² devrait permettre, estimation conservative, de distiller 2 mètres cube par jour.
Incroyable. Fais péter les publications stp.
Je ne sais pas si c'est celle là, mais l'idée était en bord de mer de focaliser les rayons du soleil avec un système parabolique sur de l'eau de mer, et d'ensuite faire passer la vapeur d'eau résultante sur des colonnes creuses verticales assez hautes dans lesquelles on fait circuler l'eau avant qu'elle ne s'évapore, autour de ces colonnes la vapeur va se condenser et on récupère l'eau douce aux pieds. Et alimenter la pompe de circulation par un panneau photovoltaïque.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 14991
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Réchauffement climatique

#5547 Message par Manfred » 03 déc. 2020, 16:14

et en prime on récolte du sel de mer. Un vrai eldorado :mrgreen:

Avatar du membre
Sifar
~~+
~~+
Messages : 7036
Enregistré le : 13 mai 2008, 19:52

Re: Réchauffement climatique

#5548 Message par Sifar » 03 déc. 2020, 16:27

wasabi a écrit :
03 déc. 2020, 15:57
Praséodyme a écrit :
03 déc. 2020, 15:36
Sifar a écrit :
03 déc. 2020, 06:03
On a toute la technologie pour dessaler l'eau de mer de façon économique et décentralisée. Avec de simples fours solaires. Un m² devrait permettre, estimation conservative, de distiller 2 mètres cube par jour.
Incroyable. Fais péter les publications stp.
Je ne sais pas si c'est celle là, mais l'idée était en bord de mer de focaliser les rayons du soleil avec un système parabolique sur de l'eau de mer, et d'ensuite faire passer la vapeur d'eau résultante sur des colonnes creuses verticales assez hautes dans lesquelles on fait circuler l'eau avant qu'elle ne s'évapore, autour de ces colonnes la vapeur va se condenser et on récupère l'eau douce aux pieds. Et alimenter la pompe de circulation par un panneau photovoltaïque.
Trop high tech, un moteur stirling devrait suffire.
...and suddenly, out of the blue, and with absolutely no reason at all people voted for Adolf Hitler.

Ils n'ont pas de homard ? Qu'ils mangent des kebabs!
( Adapté de Sibeth N'diaye, porte-parole du gouvernement de la République Française. ( ou pas. )

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4503
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Réchauffement climatique

#5549 Message par Praséodyme » 03 déc. 2020, 16:35

Avec les 1000 W/m² que nous recevons du soleil au niveau du sol, à supposer qu'on en capte la totalité, ça fait
1000 × 12 × 3600 × 2/pi = 27,5 MJ/m²
Soit de quoi évaporer environ 10 kg d'eau.

Pour concentrer les rayons du soleil, il faut déjà déployer de la surface pour les capter.

itrane2000
Messages : 574
Enregistré le : 26 nov. 2011, 16:49

Re: Réchauffement climatique

#5550 Message par itrane2000 » 03 déc. 2020, 17:01

Sifar a écrit :
03 déc. 2020, 06:03
On a toute la technologie pour dessaler l'eau de mer de façon économique et décentralisée. Avec de simples fours solaires. Un m² devrait permettre, estimation conservative, de distiller 2 mètres cube par jour.
Dans la région d'Agadir, les puits donnent de l'eau salée désormais, et ce n'est pas à cause du RC, mais parce qu'ils y ont développé des cultures maraîchères très coûteuses en eau ( tomate ), mais très rentable à l'exportation.
Les cultures traditionnelles du coin étaient évidemment beaucoup moins voraces en eau.

Le mieux est de faire un chiffrage rapide.
prenons l'exemple de pays ensoleillé et proche de la mer: Espagne, Grèce, Maroc, Arabie, Israel, Iran, Egypte, Turquie, etc..
a priori, selon ce que je trouve sur Alibaba, une machine capable de produire 1000m3 par jour coute un million de dollars.
et consomme 119kW.
on va tabler sur 8heures de fonctionnement par jour, donc 950kWh/jour avec un prix de 0,15cts pour 1kWH.
soit donc 142 USD par jour pour produire 1 000 000 litres, soit 14ct le M3 or amortissement des investissement.

Supposons un amortissement sur 20 ans avec 10% de frais de maintenance par an.
On obtient alors 41ct/M3.

Donc au total, on a un mètre cube qui coute 55cts en ordre de grandeur, on peut arrondir à 0,6.

Or le prix du mètre cube en France est de : 3,42 €.

Evidemment l'eau issu de la mer n'est pas potable, car je n'ai pas compté les couts pour la rendre potable.