Réchauffement climatique

Discussions et revue de presse sur des thèmes ne relevant ni de la politique ni de l'économie et des finances: technologies, emploi, écologie, transport, sport...
Message
Auteur
Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4600
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : chez les Bretons

Re: Réchauffement climatique

#3751 Message par ddv » 07 juil. 2019, 15:49

Gpzzzz a écrit :
07 juil. 2019, 14:35
Je suis vers Lacanau la déforestation ils connaisdent pas.. ils plantent des hectares de pins chaque année.. ils doivent bouffer des zones agricoles d ailleurs j imagine mais c est impressionnant :shock:
Les plantations massives, en général, c'est du mono espèce et dans le seul but d'exploiter la "forêt" = aucune biodiversité + sol appauvri.
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 18764
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Réchauffement climatique

#3752 Message par kamoulox » 07 juil. 2019, 15:55

Oui. J’avais vu une fois les bombes de graines. Après 20 ans c’était assez hallucinant, la nature ayant repris ses droits sur des terres vierges ou détruites par l’homme

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 12292
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Réchauffement climatique

#3753 Message par pimono » 07 juil. 2019, 23:54

ddv a écrit :
07 juil. 2019, 15:49
..
Gpzzzz a écrit :
07 juil. 2019, 14:35
Je suis vers Lacanau la déforestation ils connaisdent pas.. ils plantent des hectares de pins chaque année.. ils doivent bouffer des zones agricoles d ailleurs j imagine mais c est impressionnant :shock:
Les plantations massives, en général, c'est du mono espèce et dans le seul but d'exploiter la "forêt" = aucune biodiversité + sol appauvri.
J'avais vu un reportage à la télé, les zones boisées en France, sont peut être coupées pour l'exploitation, mais ils sont obligés de replanter après. C'est une obligation légale (code forestier).
Les propriétaires ne peuvent pas faire n'importe quoi des forêts.

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 7203
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Réchauffement climatique

#3754 Message par crispus » 08 juil. 2019, 07:57

J'ai un ami fermier. Au fur et à mesure que les anciens prennent leur retraite dans repreneur, ce sont des groupements de chasseurs (dont un ancien ministre) qui rachètent massivement les terres et les font reboiser pour en faire un gigantesque domaine de chasse privée, qu'ils louent au plus offrant... Sachant que les bois sont exemptés de TF, c'est le plan win. :twisted:

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 10869
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Réchauffement climatique

#3755 Message par clairette2 » 08 juil. 2019, 08:28

crispus a écrit :
08 juil. 2019, 07:57
J'ai un ami fermier. Au fur et à mesure que les anciens prennent leur retraite dans repreneur, ce sont des groupements de chasseurs (dont un ancien ministre) qui rachètent massivement les terres et les font reboiser pour en faire un gigantesque domaine de chasse privée, qu'ils louent au plus offrant... Sachant que les bois sont exemptés de TF, c'est le plan win. :twisted:
Quelle région ?
Parce que là où je connais (centre), les terres sont recherchée. Et les pâturages traditionnels transformés en champs de céréales, ce qui occasionne l'arrachage drastique des haies et bosquets. Surprenant, quand on entend parler de préservation de la biodiversité à tout bout de champ....
Remarquez, les agriculteurs auraient tort de se priver, N. Hulot a récemment parlé de primes pour replanter les haies... :roll:
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 10869
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Réchauffement climatique

#3756 Message par clairette2 » 08 juil. 2019, 08:58

https://www.contrepoints.org/2019/07/08 ... re-courant
Climat : en Italie, une pétition à contre-courant
La responsabilité anthropique du changement climatique observée au siècle dernier est donc exagérée de façon injustifiée et les prévisions catastrophiques sont irréalistes.

Le climat est le système le plus complexe sur notre planète : nous devons donc l’aborder avec des méthodes appropriées et adaptées à son niveau de complexité. Les modèles de simulation climatique ne reproduisent pas la variabilité naturelle observée du climat et, en particulier, ne reconstituent pas les périodes chaudes des 10 000 dernières années. Celles-ci se sont répétées environ tous les mille ans : on y trouve la période médiévale chaude, bien connue, la période romaine chaude, et généralement de grandes périodes chaudes pendant l’Optimum holocène (il y a 8000 ans).

Ces périodes passées étaient plus chaudes que la période actuelle, bien que la concentration de CO2 y ait alors été inférieure à la concentration actuelle ; elles sont liées aux cycles millénaires de l’activité solaire. Ces effets ne sont pas reproduits par les modèles.

Rappelons que le réchauffement observé de 1900 à nos jours a en fait commencé en 1700, c’est-à-dire au minimum du Petit Âge glaciaire, qui est la période la plus froide des 10 000 dernières années, et qu’il correspond à un minimum millénaire de l’activité solaire que les astrophysiciens appellent minimum solaire de Maunder. Depuis, l’activité solaire, suivant son cycle millénaire, a augmenté et réchauffé la surface de la Terre.
Les médias affirment également que les événements extrêmes, tels qu’ouragans et cyclones, ont augmenté de façon inquiétante. Non ! Ces événements, sont comme de nombreux systèmes climatiques, modulés par le cycle de 60 ans que l’on vient de signaler. Voyons par exemple les données officielles depuis 1880 sur les cyclones tropicaux atlantiques qui ont frappé l’Amérique du Nord : elles montrent une forte oscillation de 60 ans, corrélée à l’oscillation thermique de l’océan Atlantique appelée Atlantic Multi-decadal Oscillation (AMO). Les pics observés pendant dix ans sont comparables pour les années 1880-90, 1940-50 et 1995-2005. De 2005 à 2015, le nombre de cyclones a diminué, suivant le cycle susmentionné.

Ainsi, sur la période 1880-2015, il n’y a pas de corrélation entre le nombre de cyclones, qui oscille et le CO2 qui augmente de façon monotone.
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

vpl
troll un peu lourd
Messages : 12545
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Réchauffement climatique

#3757 Message par vpl » 08 juil. 2019, 09:27

Le problème c'est que tous les sujets deviennent des controverses de bistrot avec les mimiles de base (j'en fais partie) qui veulent trancher. Si il y a débat scientifique sur la réalité et les causes du réchauffement, qu'est-ce que ça fout sur Contrepoint ?
Par ailleurs, un indice inquiétant du sérieux de ce débat est donné dans l'argument suivant :
Les médias affirment également que les événements extrêmes, tels qu’ouragans et cyclones, ont augmenté de façon inquiétante.

1 - Les médias sont une machine folle produite par des spécialistes de tout et de rien qui essaient vaguement de relayer ce qu'on leur dit. Si "les médias" disent des conneries ça ne dit rien de l'état de la science

2 - La science, ou du moins ceux qui s'occupent de climat ne disent PAS que "les ouragans et cyclones ont augmenté de façon inquiétante". Augmenté en quoi d'ailleurs ? En fréquence, en force ?
Ce que disent ceux qui se penchent sur le sujet est que la fréquence ne se modifie probablement pas, mais que la puissance aura tendance à augmenter, puisque elle dépend de la quantité de chaleur stockée dans les océans sur la route des cyclones.

3 - C'est évidemment tentant de voir dans toute prévision de catastrophe un aveuglement, une manipulation et nous sommes du coup particulièrement réceptifs à quiconque arrive et nous dit "les cons, ils se compliquent la vie alors que c'est tout simple, ils ne comprennent rien, ils nous envoient dans le mur !".
Ça oublie juste 2 choses :
- la science se remet en cause, même si il y a une tendance à abonder les théorises en vigueur et que les erreurs prennent du temps à être corrigées
- l'impact sur nos vies quotidiennes des mesuretttes destinées à lutter contre le réchauffement c'est peanuts : on est très très loin d'être dans une écolo-dictature qui nous pourrirait la vie au nom d'un théorie n'ayant jamais été démontrée.

ocine
Messages : 86
Enregistré le : 30 oct. 2008, 15:39

Re: Réchauffement climatique

#3758 Message par ocine » 08 juil. 2019, 11:09

Rappelons que le réchauffement observé de 1900 à nos jours a en fait commencé en 1700, c’est-à-dire au minimum du Petit Âge glaciaire, qui est la période la plus froide des 10 000 dernières années, et qu’il correspond à un minimum millénaire de l’activité solaire que les astrophysiciens appellent minimum solaire de Maunder. Depuis, l’activité solaire, suivant son cycle millénaire, a augmenté et réchauffé la surface de la Terre.
le cycle millénaire du soleil , c'est nouveau ça.

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 10869
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Réchauffement climatique

#3759 Message par clairette2 » 08 juil. 2019, 13:07

Vol, tu dis que l'impact de la lutte contre le RCA sur nos vies est peanuts, mais je te rappelle le coût des politique prévues qui se comptent en dizaines de milliards.
Pour un résultat incertain ( et forcément insuffisant disent les responsables).

Donc nous allons tous payer très cher pour , peut-être rien.
Ne vaut il pas mieux utiliser ces fonds pour adapter les équipements et zones côtières par ex. Ou lutter contre les polluants avérés ( plastique, eaux sales...) ??
Modifié en dernier par clairette2 le 08 juil. 2019, 14:04, modifié 1 fois.
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18751
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Réchauffement climatique

#3760 Message par wasabi » 08 juil. 2019, 13:16

clairette2 a écrit :
08 juil. 2019, 13:07
Vol, tu dis que l'impact de la lutte contre le RCA sur nos vies est peanuts, mais je te rappelle le coût des politique prévues qui de comptent en dizaines de milliards.
Pour un résultat incertain ( et forcément insuffisant disent les responsables).

Donc nous allons tous payer très cher pour , peut-être rien.
Ne vaut il pas mieux utiliser ces fonds pour adapter les équipements et zones côtières par ex. Ou lutter contre les polluants avérés ( plastique, eaux sales...) ??
le coeur du débat du RCA, comme le titre de ce fil ne l'indique pas, c'est le A. Car faut-il traiter les causes ou les conséquences ? Si on sait que la cause est A, alors on fait les politiques actuelles (et encore... taxer le péquin qui va bosser et de l'autre côté exonérer les avions et les bateaux...). Sinon faut traiter les conséquences.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 10869
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Réchauffement climatique

#3761 Message par clairette2 » 08 juil. 2019, 14:12

Les pays riches (pays de l’annexe 1) par exemple, historiquement responsables de ce réchauffement climatique et gros émetteur de GES, se sont engagés à fournir 100 milliards de dollars (91 milliards d’euros) par an, à partir de 2020 aux pays en voie de développement pour les aider à s’adapter aux changements qu’ils vont subir. Cet engagement financier devrait être revu à la hausse en 2025 et tous les cinq ans. Mais cette somme n’est pas encore rassemblée et paraît déjà très en dessous de ce qu’il faudra probablement apporter pour faire face aux besoins. L’Agence Internationale de l’Energie estime qu’il faudra en moyenne 3 500 milliards de dollars d’investissement uniquement dans le secteur énergétique chaque année pendant 30 ans, pour contenir l’augmentation des températures à un minimum de 2°C.

Des engagements volontaires insuffisants

Deux ans après le lancement de l’accord de Paris, alors que nous sommes encore au stade de la mise au point de la mécanique de l’accord (qui doit être finalisé pour 2018), nous sommes déjà sortis des clous. La somme des engagements volontaires des Etats nous place déjà dans une trajectoire supérieure à 3°C. Non seulement il nous faut réintégrer la courbe qui nous placera à 2°C d’augmentation de la température pour la fin du siècle et nous demandera plus d’effort que ce que nous sommes collectivement prêts à faire à ce jour, mais il nous faudra aussi intégrer des coûts que nous avons de la peine à dimensionner.
http://www.rfi.fr/france/20171211-le-pr ... climatique

Comment croire que cela aura un impact "peanuts" sur nos vies ?
Ces milliards pourraient servir à financer la recherche sur diverses maladies, à améliorer nos infrastructures, notre justice, notre éducation, à lutter contre l’analphabétisme dans le monde, à fournir l'accès à l'eau, aux soins, à un logement décent...à tous les hommes de la planète....

Non, ca va servir à construire des éoliennes peu efficaces et doublées d'installation au pétrole... pour un effet déjà insuffisant... si l'on en croit le GIEC...

Il serait probablement moins onéreux de construire des digues, des réseaux d'irrigation améliorés, de mettre au point des variétés agricoles qui aiment la chaleur...
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

vpl
troll un peu lourd
Messages : 12545
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Réchauffement climatique

#3762 Message par vpl » 08 juil. 2019, 14:42

Clarine, c'est effectivement la limite de ce que j'écris : je parlais de l'impact pour nous occidentaux.
Pour les pays en développement y'a effectivement un grand risque que les pays riches leurs imposent des restrictions telles que ça peut causer de gros dégâts dans leur population.
Mais quand ça arrive c'est l'effet de calculs des politiques qui s'affichent écolo sans rien faire de concret dans leur pays et prétendent agir sur le dos des pays pauvres, pas des scientifiques qui réfléchissent sur le sujet.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 28733
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Réchauffement climatique

#3763 Message par Gpzzzz » 08 juil. 2019, 22:24

vpl a écrit :
08 juil. 2019, 14:42
Clarine, c'est effectivement la limite de ce que j'écris : je parlais de l'impact pour nous occidentaux.
Pour les pays en développement y'a effectivement un grand risque que les pays riches leurs imposent des restrictions telles que ça peut causer de gros dégâts dans leur population.
Mais quand ça arrive c'est l'effet de calculs des politiques qui s'affichent écolo sans rien faire de concret dans leur pays et prétendent agir sur le dos des pays pauvres, pas des scientifiques qui réfléchissent sur le sujet.
Et c est surtout la raison de la sortie de Trump sur l accord ! celà a été présenté bêtement par nos médias comme la conséquence de sa vision climato septique mais c est en fait le financement de cette cagnotte de 100 milliards par an (au frais des USA en grande partie) qui a été repoussé par Trump !!!
Macron a fait l offusqué, comme avec Salvini qui ne veut plus de clandestins du tiers-monde mais ne propose dans les 2 cas rien derrière !!

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 10869
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Réchauffement climatique

#3764 Message par clairette2 » 09 juil. 2019, 14:14

Et allez, une nouvelle ecotaxe sur les billets d'avion.
Je croyais que macron avait promis qu'il ne créerait pas de nouvel impôt ??
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Avatar du membre
lumierecendree
Messages : 1082
Enregistré le : 26 nov. 2008, 09:33
Localisation : .....

Re: Réchauffement climatique

#3765 Message par lumierecendree » 09 juil. 2019, 14:39

ocine a écrit :
08 juil. 2019, 11:09
Rappelons que le réchauffement observé de 1900 à nos jours a en fait commencé en 1700, c’est-à-dire au minimum du Petit Âge glaciaire, qui est la période la plus froide des 10 000 dernières années, et qu’il correspond à un minimum millénaire de l’activité solaire que les astrophysiciens appellent minimum solaire de Maunder. Depuis, l’activité solaire, suivant son cycle millénaire, a augmenté et réchauffé la surface de la Terre.
le cycle millénaire du soleil , c'est nouveau ça.
Sachant que l'on observe le cycle des taches solaires que depuis Galilée, nous n'avons au mieux que 400 ans de connaissances des cycles solaires. On soupçonne quelques violentes bouffées repérables dans les glaces polaires sans pouvoir faire un historique détaillé du passé.

L'auteur confond cycle de Maunder et cycle de Milankovitch

https://www.futura-sciences.com/planete ... tch-13390/

De fait, l'erreur est tellement grossière qu'il n'est pas besoin d'expliciter pour dire que l'article, c'est du bullshit
" Un journal a écrit que ce qui manque aux jeunes, c’est une bonne guerre ; ce qui ne nous apprend rien sur les jeunes, mais en dit long sur les vieux. " (Romain Gary)

alpha2
-++
-++
Messages : 4559
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: Réchauffement climatique

#3766 Message par alpha2 » 09 juil. 2019, 14:40

clairette2 a écrit :
09 juil. 2019, 14:14
Et allez, une nouvelle ecotaxe sur les billets d'avion.
Je croyais que macron avait promis qu'il ne créerait pas de nouvel impôt ??
1.5€ sur un billet en éco dans l'UE. C'est du foutage de gueule, du green-washing pour expliquer que le transport aérien contribue.

Il faut faire payer le vrai prix de la TICPE sur le kérosène, soit en gros 30€ / passager pour un vol de 1.000 kms.

s_chlaf
Messages : 545
Enregistré le : 05 janv. 2011, 11:23

Re: Réchauffement climatique

#3767 Message par s_chlaf » 09 juil. 2019, 16:27

alpha2 a écrit :
09 juil. 2019, 14:40
Il faut faire payer le vrai prix de la TICPE sur le kérosène, soit en gros 30€ / passager pour un vol de 1.000 kms.
t'es pas fou, tu doubles le prix du billet pour barcelone! comment tu veux pouvoir correctement binge-drinker si tu passes le budget alcool dans l'avion!!! c'est toute la "civilisation" du tourisme qu'il faut revoir.

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8830
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Réchauffement climatique

#3768 Message par Jeffrey » 09 juil. 2019, 21:32

lumierecendree a écrit :
09 juil. 2019, 14:39
ocine a écrit :
08 juil. 2019, 11:09
Rappelons que le réchauffement observé de 1900 à nos jours a en fait commencé en 1700, c’est-à-dire au minimum du Petit Âge glaciaire, qui est la période la plus froide des 10 000 dernières années, et qu’il correspond à un minimum millénaire de l’activité solaire que les astrophysiciens appellent minimum solaire de Maunder. Depuis, l’activité solaire, suivant son cycle millénaire, a augmenté et réchauffé la surface de la Terre.
le cycle millénaire du soleil , c'est nouveau ça.
Sachant que l'on observe le cycle des taches solaires que depuis Galilée, nous n'avons au mieux que 400 ans de connaissances des cycles solaires. On soupçonne quelques violentes bouffées repérables dans les glaces polaires sans pouvoir faire un historique détaillé du passé.

L'auteur confond cycle de Maunder et cycle de Milankovitch

https://www.futura-sciences.com/planete ... tch-13390/

De fait, l'erreur est tellement grossière qu'il n'est pas besoin d'expliciter pour dire que l'article, c'est du bullshit
Je trouve atterrant d'avoir une telle réaction à ce qui est dit dans ce manifeste. Les termes employés par le rédacteur de la pétition ne laissent aucunement entendre qu'il confond Milankovich et Maunder. Votre lien est d'ailleurs nullissime en matière de description du phénomène périodique de Milankovich.
De là à juger la totalité du fond de ce qui est dénoncé comme bullshit, c'est caractéristique d'un travers actuel de personnes qui se pensent scientifiques, mais n'en ont que le titre ou la fonction, sans percevoir ce qu'est une réelle démarche scientifique.
une phrase particulière est à retenir, et n'est en aucun cas du bullshit:
Et pourtant, nous devons tout d’abord être bien conscients que la méthode scientifique exige que ce soient les faits, et non le nombre de croyants qui d’une conjecture font une théorie scientifique consolidée.
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
lumierecendree
Messages : 1082
Enregistré le : 26 nov. 2008, 09:33
Localisation : .....

Re: Réchauffement climatique

#3769 Message par lumierecendree » 09 juil. 2019, 21:41

Jeffrey a écrit :
09 juil. 2019, 21:32
lumierecendree a écrit :
09 juil. 2019, 14:39
ocine a écrit :
08 juil. 2019, 11:09
Rappelons que le réchauffement observé de 1900 à nos jours a en fait commencé en 1700, c’est-à-dire au minimum du Petit Âge glaciaire, qui est la période la plus froide des 10 000 dernières années, et qu’il correspond à un minimum millénaire de l’activité solaire que les astrophysiciens appellent minimum solaire de Maunder. Depuis, l’activité solaire, suivant son cycle millénaire, a augmenté et réchauffé la surface de la Terre.
le cycle millénaire du soleil , c'est nouveau ça.
Sachant que l'on observe le cycle des taches solaires que depuis Galilée, nous n'avons au mieux que 400 ans de connaissances des cycles solaires. On soupçonne quelques violentes bouffées repérables dans les glaces polaires sans pouvoir faire un historique détaillé du passé.

L'auteur confond cycle de Maunder et cycle de Milankovitch

https://www.futura-sciences.com/planete ... tch-13390/

De fait, l'erreur est tellement grossière qu'il n'est pas besoin d'expliciter pour dire que l'article, c'est du bullshit
Je trouve atterrant d'avoir une telle réaction à ce qui est dit dans ce manifeste. Les termes employés par le rédacteur de la pétition ne laissent aucunement entendre qu'il confond Milankovich et Maunder. Votre lien est d'ailleurs nullissime en matière de description du phénomène périodique de Milankovich.
De là à juger la totalité du fond de ce qui est dénoncé comme bullshit, c'est caractéristique d'un travers actuel de personnes qui se pensent scientifiques, mais n'en ont que le titre ou la fonction, sans percevoir ce qu'est une réelle démarche scientifique.
une phrase particulière est à retenir, et n'est en aucun cas du bullshit:
Et pourtant, nous devons tout d’abord être bien conscients que la méthode scientifique exige que ce soient les faits, et non le nombre de croyants qui d’une conjecture font une théorie scientifique consolidée.
😀

Des faits, merci

C’est quoi le cycle millénaire de l’activité solaire que l’on rigole un peu ?

Une réponse documentée, merci 🙏
" Un journal a écrit que ce qui manque aux jeunes, c’est une bonne guerre ; ce qui ne nous apprend rien sur les jeunes, mais en dit long sur les vieux. " (Romain Gary)

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18751
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Réchauffement climatique

#3770 Message par wasabi » 09 juil. 2019, 22:20

lumierecendree a écrit :
09 juil. 2019, 21:41

Des faits, merci

C’est quoi le cycle millénaire de l’activité solaire que l’on rigole un peu ?

Une réponse documentée, merci 🙏
vous faites une simple recherche google et il y a une page wiki où on parle de ce minimum des taches solaires (de cause solaire) que vous pensez qu'il confond avec un phénomène de précession des équinoxes (de cause orbitale donc)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_solaire
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

vpl
troll un peu lourd
Messages : 12545
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Réchauffement climatique

#3771 Message par vpl » 09 juil. 2019, 22:29

Et c'est un cycle millénaire ça ?

Avatar du membre
lumierecendree
Messages : 1082
Enregistré le : 26 nov. 2008, 09:33
Localisation : .....

Re: Réchauffement climatique

#3772 Message par lumierecendree » 09 juil. 2019, 22:36

wasabi a écrit :
09 juil. 2019, 22:20
lumierecendree a écrit :
09 juil. 2019, 21:41

Des faits, merci

C’est quoi le cycle millénaire de l’activité solaire que l’on rigole un peu ?

Une réponse documentée, merci 🙏
vous faites une simple recherche google et il y a une page wiki où on parle de ce minimum des taches solaires (de cause solaire) que vous pensez qu'il confond avec un phénomène de précession des équinoxes (de cause orbitale donc)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_solaire
Ma question est précise, j’attends une réponse précise

C’est quoi le cycle millénaire de l’activité solaire?

Le cycle solaire ayant une durée moyenne de 12 ans, que peut-on en conclure sur le terme millénaire?
" Un journal a écrit que ce qui manque aux jeunes, c’est une bonne guerre ; ce qui ne nous apprend rien sur les jeunes, mais en dit long sur les vieux. " (Romain Gary)

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 11680
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Réchauffement climatique

#3773 Message par moinsdewatt » 09 juil. 2019, 23:04

Il n'y a tout simplement pas de cycle millénaire d'activité du soleil qui soit scientifiquement établi.

:wink:
Le mec qui dit ça dans Contrepoint dit des conneries.

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 7856
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: Réchauffement climatique

#3774 Message par stchong » 09 juil. 2019, 23:27

Ca devient un foutoir sans nom se soi disant changement climatique.

Tout est bon pour tout et pour tout le monde. Ca que j'en retire c'est qu'il y a beaucoup d'opportuniste pour profiter de ce vrai faux dérèglement .

Suez pour ce donner bonne conscience
http://www.septiemecontinent.com/suez-e ... continent/

Puis le mec chargé de l'expedition
http://www.septiemecontinent.com/staff-member/845/

Ce grand Gaillard qui affirme à TEBEO (tv de bretagne) qu'il part pour avoir des données sur les plastiques du 7ème continent, et approfondir ce que deviennent les nano particules de plastique
On y croit, enfin pas moi.
Bref un baouadeur de 'Mot2Cambronne' qui fait la traversée à la rame de l’Afrique à l’Amérique du sud alors que mêm sans ramer les courants le porte , portrait craché d'un mec qui ne sait rien faire que de tromper le monde et se payer sur la counnerie des gens.

Tout cela est à gerber
<iframe style='width:720px; height:406px' frameborder=0 src='https://www.tebeo.bzh/player.php?idprog ... play=false' allowfullscreen></iframe>

A 6.44 minutes

Et violà le tri
https://www.facebook.com/ppidibi/videos ... 83993/?t=8
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/2017)

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 11680
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Réchauffement climatique

#3775 Message par moinsdewatt » 10 juil. 2019, 06:40

Pourquoi Schtong fait elle un lien ou un mélange entre le changement climatique et la pollution marine aux plastiques ???

vpl
troll un peu lourd
Messages : 12545
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Réchauffement climatique

#3776 Message par vpl » 10 juil. 2019, 07:43

stchong a écrit :
09 juil. 2019, 23:27
vrai faux dérèglement
Donc c'est bon, le débat est tranché.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18751
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Réchauffement climatique

#3777 Message par wasabi » 10 juil. 2019, 09:24

lumierecendree a écrit :
09 juil. 2019, 22:36
wasabi a écrit :
09 juil. 2019, 22:20
lumierecendree a écrit :
09 juil. 2019, 21:41

Des faits, merci

C’est quoi le cycle millénaire de l’activité solaire que l’on rigole un peu ?

Une réponse documentée, merci 🙏
vous faites une simple recherche google et il y a une page wiki où on parle de ce minimum des taches solaires (de cause solaire) que vous pensez qu'il confond avec un phénomène de précession des équinoxes (de cause orbitale donc)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_solaire
Ma question est précise, j’attends une réponse précise

C’est quoi le cycle millénaire de l’activité solaire?

Le cycle solaire ayant une durée moyenne de 12 ans, que peut-on en conclure sur le terme millénaire?
Si vous supposez que le rayonnement solaire est cyclique, et vu qu'il se compose de cycles d'environ 11-12 ans, mais qui ne suffisent pas à expliquer les 400 années d’observation où son enveloppe est passée un minimum (celui de Maunder apparement) à un maximum actuel, il y a donc au moins un autre cycle d'au moins le double en période, soit 800 ans.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 9238
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Réchauffement climatique

#3778 Message par optimus maximus » 10 juil. 2019, 10:53

Ça ne sert à rien de se chamailler...
Comme très souvent les problèmes sont multifactoriels. Une planète avec 200 millions d'habitants pourraient très bien s'adapter à une hausse des températures de 5 degrés ou une élévation du niveau de la mer de 3 mètres, car les espaces habitables seraient toujours suffisants pour abriter l'humanité toute entière.
De même, une planète de 8 milliards d'habitants peut être viable avec une gestion rigoureuse des ressources minières, agricoles, hydrauliques, forestières etc. Le corollaireeétant une gestion tout aussi rigoureuse des déplacements de population (en premier lieu, les déplacements qui s'avèrent les plus superfétatoires comme le tourisme). Mais ça demande de sortir d'un certain nombre de paradigmes. Le gaspillage des ressources conjugué à un climat rien que modérément déréglé aura des effets dévastateurs et rendra difficile la gestion des pénuries. Dans cette perspective, il faudra modifier nos modes de vie contraints et forcés et la nature anthropique ou exogène du réchauffement climatique n'a que très peu d'importance. Ou alors se préparer pour faire partie de ceux qui survivront, par un ensemble d'attitudes passives et actives, potentiellement criminelles.

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 13491
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Réchauffement climatique

#3779 Message par cashisking » 10 juil. 2019, 11:09

https://www.contrepoints.org/2019/07/06 ... echnologie
En 2006, Al Gore prédisait que « dans les dix prochaines années », le monde « atteindrait un point de non-retour » si des mesures drastiques n’étaient pas prises. Cela situait « le point de non-retour » en 2016.

Il y a trente ans, en 1989, un haut responsable de l’environnement de l’ONU déclarait à l’Associated Press que « des pays entiers pourraient être rayés de la surface de la Terre par l’élévation du niveau des mers » si des actions radicales n’étaient pas déployées d’ici l’an 2000. L’océan n’a englouti aucun pays depuis cette prédiction.

En 1982, Mostafa Tolba, le directeur général du Programme des Nations Unies pour l’environnement, déclarait qu’une absence d’intervention d’ici l’an 2000 entraînerait « une catastrophe écologique qui connaîtrait une dévastation aussi complète et irréversible qu’un holocauste nucléaire ». Sa prophétie d’un « holocauste nucléaire » écologique en quelques 18 années ne s’est pas réalisée.

Remontons jusque 1970. Déjà à l’époque, George Wald, biologiste de l’Université Harvard, affirmait : « La civilisation prendra fin d’ici quinze ou trente ans si des mesures immédiates ne sont pas prises contre les problèmes que connaît l’humanité. » Sa prédiction situait la fin de la civilisation entre 1985 et 2000.

Toujours en 1970, le philosophe Peter Gunter de l’université de North Texas écrivait : « D’ici l’an 2000, dans trente ans, le monde entier, à l’exception de l’Europe occidentale, de l’Amérique du Nord et de l’Australie, sera en famine. »

Et en 1969, le biologiste de l’Université de Stanford Paul Ehrlich déclarait : « Si j’étais joueur, je parierais que l’Angleterre n’existera plus en l’an 2000. » Il a bien fait de ne pas miser d’argent sur cette idée, il aurait beaucoup perdu 31 ans plus tard.

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 7856
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: Réchauffement climatique

#3780 Message par stchong » 10 juil. 2019, 11:22

moinsdewatt a écrit :
10 juil. 2019, 06:40
Pourquoi Schtong fait elle un lien ou un mélange entre le changement climatique et la pollution marine aux plastiques ???
Comment on fait pour produire du plastiques ?
Et comme "être écolo" fait partie de la stratégie pour stopper le "vrai faux" dérèglement climatique.
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/2017)

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 7856
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: Réchauffement climatique

#3781 Message par stchong » 10 juil. 2019, 11:30

vpl a écrit :
10 juil. 2019, 07:43
stchong a écrit :
09 juil. 2019, 23:27
vrai faux dérèglement
Donc c'est bon, le débat est tranché.
Moi je n'en sais rien, donc je marque "vrai faux"
cashisking a écrit :
10 juil. 2019, 11:09
https://www.contrepoints.org/2019/07/06 ... echnologie
En 2006, Al Gore prédisait que « dans les dix prochaines années », le monde « atteindrait un point de non-retour » si des mesures drastiques n’étaient pas prises. Cela situait « le point de non-retour » en 2016.

Il y a trente ans, en 1989, un haut responsable de l’environnement de l’ONU déclarait à l’Associated Press que « des pays entiers pourraient être rayés de la surface de la Terre par l’élévation du niveau des mers » si des actions radicales n’étaient pas déployées d’ici l’an 2000. L’océan n’a englouti aucun pays depuis cette prédiction.

En 1982, Mostafa Tolba, le directeur général du Programme des Nations Unies pour l’environnement, déclarait qu’une absence d’intervention d’ici l’an 2000 entraînerait « une catastrophe écologique qui connaîtrait une dévastation aussi complète et irréversible qu’un holocauste nucléaire ». Sa prophétie d’un « holocauste nucléaire » écologique en quelques 18 années ne s’est pas réalisée.

Remontons jusque 1970. Déjà à l’époque, George Wald, biologiste de l’Université Harvard, affirmait : « La civilisation prendra fin d’ici quinze ou trente ans si des mesures immédiates ne sont pas prises contre les problèmes que connaît l’humanité. » Sa prédiction situait la fin de la civilisation entre 1985 et 2000.

Toujours en 1970, le philosophe Peter Gunter de l’université de North Texas écrivait : « D’ici l’an 2000, dans trente ans, le monde entier, à l’exception de l’Europe occidentale, de l’Amérique du Nord et de l’Australie, sera en famine. »

Et en 1969, le biologiste de l’Université de Stanford Paul Ehrlich déclarait : « Si j’étais joueur, je parierais que l’Angleterre n’existera plus en l’an 2000. » Il a bien fait de ne pas miser d’argent sur cette idée, il aurait beaucoup perdu 31 ans plus tard.
Voilà, les Cassandres sont de retours , tous sont Mme Irma
A vrai dire je ne suis pas le sujet réchauffement climatique de près, parce que c'est une sujet trop vaste. J'observe simplement l'attitude des personnes, des industriels, pour se faire du fric sur un futur hypothétique.
Y'a pas une étude qui disait qu'on aurait une météorite en 2028 et qui anéantirait le climat actuel pour de bon.

https://translate.google.com/translate? ... rev=search
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/2017)

Avatar du membre
lumierecendree
Messages : 1082
Enregistré le : 26 nov. 2008, 09:33
Localisation : .....

Re: Réchauffement climatique

#3782 Message par lumierecendree » 10 juil. 2019, 12:39

wasabi a écrit :
10 juil. 2019, 09:24
lumierecendree a écrit :
09 juil. 2019, 22:36
wasabi a écrit :
09 juil. 2019, 22:20
lumierecendree a écrit :
09 juil. 2019, 21:41

Des faits, merci

C’est quoi le cycle millénaire de l’activité solaire que l’on rigole un peu ?

Une réponse documentée, merci 🙏
vous faites une simple recherche google et il y a une page wiki où on parle de ce minimum des taches solaires (de cause solaire) que vous pensez qu'il confond avec un phénomène de précession des équinoxes (de cause orbitale donc)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_solaire
Ma question est précise, j’attends une réponse précise

C’est quoi le cycle millénaire de l’activité solaire?

Le cycle solaire ayant une durée moyenne de 12 ans, que peut-on en conclure sur le terme millénaire?
Si vous supposez que le rayonnement solaire est cyclique, et vu qu'il se compose de cycles d'environ 11-12 ans, mais qui ne suffisent pas à expliquer les 400 années d’observation où son enveloppe est passée un minimum (celui de Maunder apparement) à un maximum actuel, il y a donc au moins un autre cycle d'au moins le double en période, soit 800 ans.
ça c'est de la méthode scientifique sérieuse. On peut fermer l'IAP avec de tels développements argumentés sur de longues séries statistiques
" Un journal a écrit que ce qui manque aux jeunes, c’est une bonne guerre ; ce qui ne nous apprend rien sur les jeunes, mais en dit long sur les vieux. " (Romain Gary)

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 7203
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Réchauffement climatique

#3783 Message par crispus » 10 juil. 2019, 13:29

stchong a écrit :
10 juil. 2019, 11:30

Voilà, les Cassandres sont de retours
Non : Cassandre disait vrai et personne ne la prenait au sérieux. Là c'est plutôt le contraire. :mrgreen:

On est plus proche de mon avatar : "pompez shadocks, pour éviter la fin du monde !" (qui aurait dû se produire avant-hier). :roll:

Je continue à dire que la solution est pourtant simple : un crédit carbone individuel identique pour tous, milliardaires et élus compris. Et en cas de dépassement, interdiction de respirer. :twisted:

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 28733
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Réchauffement climatique

#3784 Message par Gpzzzz » 10 juil. 2019, 13:52

lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 12:39
wasabi a écrit :
10 juil. 2019, 09:24
lumierecendree a écrit :
09 juil. 2019, 22:36
wasabi a écrit :
09 juil. 2019, 22:20


vous faites une simple recherche google et il y a une page wiki où on parle de ce minimum des taches solaires (de cause solaire) que vous pensez qu'il confond avec un phénomène de précession des équinoxes (de cause orbitale donc)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_solaire
Ma question est précise, j’attends une réponse précise

C’est quoi le cycle millénaire de l’activité solaire?

Le cycle solaire ayant une durée moyenne de 12 ans, que peut-on en conclure sur le terme millénaire?
Si vous supposez que le rayonnement solaire est cyclique, et vu qu'il se compose de cycles d'environ 11-12 ans, mais qui ne suffisent pas à expliquer les 400 années d’observation où son enveloppe est passée un minimum (celui de Maunder apparement) à un maximum actuel, il y a donc au moins un autre cycle d'au moins le double en période, soit 800 ans.
ça c'est de la méthode scientifique sérieuse. On peut fermer l'IAP avec de tels développements argumentés sur de longues séries statistiques
En fait il y a un truc que je pige pas.. le réchauffement est avéré depuis une centaine d année si on compare avec le 19eme siècle..
C est de quel ordre 1° environ ? Concrètement c est quoi le problème actuellement pour la vie humaine ?
Ça absorbe de l eau j'imagine par évaporation plus rapide.. suffit donc de la stocker un peu mieux mais qu il fasse encore 2 ou 3 degré de plus ça change quoi ?

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8830
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Réchauffement climatique

#3785 Message par Jeffrey » 10 juil. 2019, 14:19

lumierecendree a écrit :
09 juil. 2019, 22:36

Des faits, merci

C’est quoi le cycle millénaire de l’activité solaire que l’on rigole un peu ?

Une réponse documentée, merci 🙏
lumierecendree a écrit : Ma question est précise, j’attends une réponse précise

C’est quoi le cycle millénaire de l’activité solaire?

Le cycle solaire ayant une durée moyenne de 12 ans, que peut-on en conclure sur le terme millénaire?
lumierecendree a écrit : ça c'est de la méthode scientifique sérieuse. On peut fermer l'IAP avec de tels développements argumentés sur de longues séries statistiques
Vous voulez jouer au malin, pas de problème, j'ai fini de bosser aujourd'hui.
La première des attitudes quand on adopte une démarche scientifique, c'est de faire preuve d'humilité. Il y a des choses que l'on sait, et surtout des choses qu'on croit savoir et comprendre et intégrer dans un modèle, mais qui peuvent se révéler être de fausses approximations. Vous parlez de faits, mais en réalité, vous ne réagissez qu'en fonction de modèles de description de phénomènes observés. Vous n'avez pas saisi l'essentiel de ce qui est dit dans ce manifeste, à savoir qu'il y a un énorme manque de recul par rapport à une description des observations actuelles en imputant la seule et unique responsabilité au comportement humain alors qu'il est possible qu'une partie de ce que nous observons soit la superposition de plusieurs facteurs, dont certains sont imputables à l'homme, et d'autre pas.
J'anticipe sur les habituelles réactions qui consisteraient à dire que c'est l'activité humaine qui est le facteur prépondérant en rappelant que lorsqu'on examine un phénomène qui est la superposition de plusieurs facteurs, il est réducteur de le considérer comme une superposition linéaire de facteurs contributifs. C'est souvent une position de physiciens qui oublient qu'une décomposition série n'est applicable que sur une équation linéaire et que la description linéaire d'un phénomène n'est qu'une approximation du premier ordre. Si vous ne comprenez pas de quoi je parle ou le rapport avec la prévision climatique, je vous suggère de vous pencher sur la nature des équations impliquées dans ces phénomènes..
Ce qui est dit également dans ce manifeste, c'est que nombre de descriptions actuelles des phénomènes par des résolutions d'équations ne rendent toujours pas compte de variations constatées au second ordre. Apparemment, il faut supposer que la méthode des perturbations ou l'historique méthode des épicycles bien connue en astronomie merdouille à rendre compte du passé dans les modèles utilisés pour décrire le futur climatique.

Et donc cette pétition dénonce un phénomène de pensée castratrice et un manque de recul, une allégeance inconditionnelle à des prévisions qui possèdent non seulement une marge d'erreur dans un cadre calculatoire d'une théorie, mais une plus grande marge d'erreur quand on prend un minimum de distance par rapport à cette théorie.
Il y a une erreur manifeste de construction dans cette pétition, en principe, l'argument principal doit être développé à la fin. Là, l'erreur est d'introduire les réels enjeux au début : pollution et surexploitation.

Mais vous, vous commettez une erreur plus profonde de vous arrêter à une formulation simpliste qui met en lumière des possibilités d'égarement politique dans les enjeux environnementaux en soulignant ce que vous considérez être des âneries élémentaires et en vous drapant dans une autorité de "sachant", érigeant une barrière infranchissable par sa hauteur. Vous évoquez l'inutilité de l'institut de physique appliquée quand vous jugez une remarque dépourvue de sens. Vous vous placez évidemment du bon côté.

Mais je vais vous demander quelques explications complémentaires en lisant vos interventions :
- vous parlez des cycles de Milankovitch, et vous déniez la possibilité d'appeler cycles des variations d'activités solaires sur des centaines d'années.
Vous pouvez m'expliquer ce qu'est un "cycle"? C'est une variation périodique ? Vous savez qu'il n'existe pas de solution périodique au problème des trois corps ? Vous savez que depuis les travaux de Poincaré, on a compris qu'on ignore si les trajectoires combinées des planètes autour du Soleil sont nécessairement fermées bornées? Vous savez comment ça fonctionne un modèle chaotique ? Vous savez qu'il est strictement impossible, pas inatteignable mais bien impossible de prévoir la position de la Terre sur son orbite dans 500 millions d'années, et de la même manière, pour la même raison, il est strictement impossible de faire une prévision météorologique à 20 jours ? Vous savez qu'en dehors d'un bilan énergétique basique, quand on cherche à faire fonctionner n'importe quel modèle climatique organisé sur la conduction et les transferts de flux, on rencontre deux questions fondamentales : la consistance du modèle numérique et la sensibilité aux conditions de bord, et qu'en la matière, les conditions de bord ont des influences chaotiques ? Vous savez que même en supposant la périodicité exacte des phénomènes impliqués dans les éléments orbitaux de la Terre, la somme de deux phénomènes périodiques n'est pas nécessairement périodique ? Alors trois ?
Et si vous partez du principe que les cycles de Milankovich sont une explication théorique moyennant une approximation - le mot approximation est important à ce stade - d'une variation climatique imputée à des phénomènes orbitaux, alors ils ne sont cycliques que moyennant une tolérance d'expression. Tolérance d'expression que vous refusez à des remarques simples sur la nature des variations de l'activité solaire, que vous bornez à 11 ans, voire 2 fois 11 ans, mais pour laquelle un simple agrégat des fluctuations centenaires montre des phénomènes de hausse de baisse cyclique.
jetez un oeil sur les deux graphiques à droite dans cette page :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Minimum_de_Maunder
Il ne serait pas licite d'appeler ces variations cycliques ? C'est bizarre, d'autant plus que quand on s'intéresse à d'autres champs du savoir, comme par exemple les variations boursières, on n'hésite pas à parler de cycle de hausse et de baisse, alors que je sache, depuis Le Chapelier, la description des variations courantes dans ce domaine relève de celle d'un mouvement brownien...
Et concernant les cycles solaires, on va rejeter en bloc les possibles phénomènes orbitaux qui produiraient des variations de durée supérieure à 100 ans, ce sont des hypothèses seulement, alors que le RCA est incontestable, et ne doit pas être contesté.

Vous voulez des faits ? J'ai l'impression que vous ne donnez pas le même sens que moi au mot "fait". Le climat est variable, c'est un fait.
Vous voulez une théorie en fait. Avec un comportement binaire dans l'approche concurrentielle des phénomènes.
Quant à rire des conjectures, c'est typique des gens qui pensent avoir tout compris.
Le pire dans tout cela, c'est que je pense qu'une bonne partie du RC est anthropique, mais que finalement, ce que je reproche à ce que nous vivons, c'est l'aveuglement des scientifiques à se jeter dans un débat pseudo politique en se pensant détenteurs d'une vérité profonde. Si j'avais su, je me serais fait horloger.
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
lumierecendree
Messages : 1082
Enregistré le : 26 nov. 2008, 09:33
Localisation : .....

Re: Réchauffement climatique

#3786 Message par lumierecendree » 10 juil. 2019, 17:06

Jeffrey a écrit :
10 juil. 2019, 14:19
lumierecendree a écrit :
09 juil. 2019, 22:36

Des faits, merci

C’est quoi le cycle millénaire de l’activité solaire que l’on rigole un peu ?

Une réponse documentée, merci 🙏
lumierecendree a écrit : Ma question est précise, j’attends une réponse précise

C’est quoi le cycle millénaire de l’activité solaire?

Le cycle solaire ayant une durée moyenne de 12 ans, que peut-on en conclure sur le terme millénaire?
lumierecendree a écrit : ça c'est de la méthode scientifique sérieuse. On peut fermer l'IAP avec de tels développements argumentés sur de longues séries statistiques
Vous voulez jouer au malin, pas de problème, j'ai fini de bosser aujourd'hui.



Non, juste que l'on évite de raconter n'importe quoi, de déformer mes propos ou de les imaginer
La première des attitudes quand on adopte une démarche scientifique, c'est de faire preuve d'humilité.Oui, et de méthode aussi Il y a des choses que l'on sait, et surtout des choses qu'on croit savoir et comprendre et intégrer dans un modèle, mais qui peuvent se révéler être de fausses approximations. Il y a aussi plein de chose que l'on ne sait pas tout en sachant pourquoi l'on ne sait pas. C'est d'ailleurs le cas du sujet qui nous préoccupe. Vous parlez de faits, mais en réalité, vous ne réagissez qu'en fonction de modèles de description de phénomènes observés. Vous n'avez pas saisi l'essentiel de ce qui est dit dans ce manifeste, à savoir qu'il y a un énorme manque de recul par rapport à une description des observations actuelles en imputant la seule et unique responsabilité au comportement humain alors qu'il est possible qu'une partie de ce que nous observons soit la superposition de plusieurs facteurs, dont certains sont imputables à l'homme, et d'autre pas. Faux, je ne réagis qu'au terme de cycle millénaire sur les activités du soleil. J'attends toujours le moindre lien vers une étude scientifique qui soit acceptée par l'ensemble de la communauté qui fait référence.
J'anticipe sur les habituelles réactions qui consisteraient à dire que c'est l'activité humaine qui est le facteur prépondérant en rappelant que lorsqu'on examine un phénomène qui est la superposition de plusieurs facteurs, il est réducteur de le considérer comme une superposition linéaire de facteurs contributifs. C'est souvent une position de physiciens qui oublient qu'une décomposition série n'est applicable que sur une équation linéaire et que la description linéaire d'un phénomène n'est qu'une approximation du premier ordre. Si vous ne comprenez pas de quoi je parle ou le rapport avec la prévision climatique, je vous suggère de vous pencher sur la nature des équations impliquées dans ces phénomènes.. Je comprends ce que vous dîtes, merci de la condescendance.... Par contre, ce n'est pas parce que votre supposition est possible qu'elle est juste. Encore faut-il le prouver pour aller au delà de la question de l'hypothèse. En faire un argument définitif est trompeur pour les lecteurs qui ne maitrisent pas vos propos.
Ce qui est dit également dans ce manifeste, c'est que nombre de descriptions actuelles des phénomènes par des résolutions d'équations ne rendent toujours pas compte de variations constatées au second ordre. Apparemment, il faut supposer que la méthode des perturbations ou l'historique méthode des épicycles bien connue en astronomie merdouille à rendre compte du passé dans les modèles utilisés pour décrire le futur climatique. Certes.

Et donc cette pétition dénonce un phénomène de pensée castratrice et un manque de recul, une allégeance inconditionnelle à des prévisions qui possèdent non seulement une marge d'erreur dans un cadre calculatoire d'une théorie, mais une plus grande marge d'erreur quand on prend un minimum de distance par rapport à cette théorie.
Il y a une erreur manifeste de construction dans cette pétition, en principe, l'argument principal doit être développé à la fin. Là, l'erreur est d'introduire les réels enjeux au début : pollution et surexploitation. Je suis d'accord avec vous, mais ce n'était pas mon sujet d'intervention

Mais vous, vous commettez une erreur plus profonde de vous arrêter à une formulation simpliste qui met en lumière des possibilités d'égarement politique dans les enjeux environnementaux en soulignant ce que vous considérez être des âneries élémentaires et en vous drapant dans une autorité de "sachant", érigeant une barrière infranchissable par sa hauteur. Vous évoquez l'inutilité de l'institut de physique appliquée quand vous jugez une remarque dépourvue de sens. Vous vous placez évidemment du bon côté. Non. Je me mets justement dans le camps de celui de la science en précisant au lecteur que l'argument d'autorité exprimé par l'auteur relève du bullshit scientifique

Mais je vais vous demander quelques explications complémentaires en lisant vos interventions :
- vous parlez des cycles de Milankovitch, et vous déniez la possibilité d'appeler cycles des variations d'activités solaires sur des centaines d'années. Non. Là encore, je demande que l'on me cite quels sont les cycles solaires millénaires qui sont connus et reconnus par la communauté scientifique. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas exprimé.
Vous pouvez m'expliquer ce qu'est un "cycle"? C'est une variation périodique ? Vous savez qu'il n'existe pas de solution périodique au problème des trois corps ? Vous savez que depuis les travaux de Poincaré, on a compris qu'on ignore si les trajectoires combinées des planètes autour du Soleil sont nécessairement fermées bornées? Vous savez comment ça fonctionne un modèle chaotique ? Vous savez qu'il est strictement impossible, pas inatteignable mais bien impossible de prévoir la position de la Terre sur son orbite dans 500 millions d'années, et de la même manière, pour la même raison, il est strictement impossible de faire une prévision météorologique à 20 jours ? Vous savez qu'en dehors d'un bilan énergétique basique, quand on cherche à faire fonctionner n'importe quel modèle climatique organisé sur la conduction et les transferts de flux, on rencontre deux questions fondamentales : la consistance du modèle numérique et la sensibilité aux conditions de bord, et qu'en la matière, les conditions de bord ont des influences chaotiques ? Vous savez que même en supposant la périodicité exacte des phénomènes impliqués dans les éléments orbitaux de la Terre, la somme de deux phénomènes périodiques n'est pas nécessairement périodique ? Alors trois ? c'est beau d'étaler des banalités scientifiques établis pour faire du flood
Et si vous partez du principe que les cycles de Milankovich sont une explication théorique moyennant une approximation - le mot approximation est important à ce stade - d'une variation climatique imputée à des phénomènes orbitaux, alors ils ne sont cycliques que moyennant une tolérance d'expression. Tolérance d'expression que vous refusez à des remarques simples sur la nature des variations de l'activité solaire, que vous bornez à 11 ans, voire 2 fois 11 ans, mais pour laquelle un simple agrégat des fluctuations centenaires montre des phénomènes de hausse de baisse cyclique.
jetez un oeil sur les deux graphiques à droite dans cette page : Oui, chaque cycle solaire est indépendant, là encore vous enfoncez des portes ouvertes
https://fr.wikipedia.org/wiki/Minimum_de_Maunder
Il ne serait pas licite d'appeler ces variations cycliques ? C'est bizarre, d'autant plus que quand on s'intéresse à d'autres champs du savoir, comme par exemple les variations boursières, on n'hésite pas à parler de cycle de hausse et de baisse, alors que je sache, depuis Le Chapelier, la description des variations courantes dans ce domaine relève de celle d'un mouvement brownien… Là par contre, je sèche :?: quel est le rapport entre le mouvement brownien et la bourse ? :?:
Et concernant les cycles solaires, on va rejeter en bloc les possibles phénomènes orbitaux qui produiraient des variations de durée supérieure à 100 ans, ce sont des hypothèses seulement, alors que le RCA est incontestable, et ne doit pas être contesté. Là encore, je ne comprends pas ce que vous dîtes puisque les variations des mouvements orbitaux ont pour conséquence les cycles de Milankovitch

Vous voulez des faits ? J'ai l'impression que vous ne donnez pas le même sens que moi au mot "fait". Le climat est variable, c'est un fait.
Vous voulez une théorie en fait. Avec un comportement binaire dans l'approche concurrentielle des phénomènes.
Quant à rire des conjectures, c'est typique des gens qui pensent avoir tout compris. Bah non, justement. C'est justement parceque je ne connais pas le détail de la physique solaire que lorsque je vois des arguments d'autorité écrit je réagis. N'invertissez pas les rôles.
Le pire dans tout cela, c'est que je pense qu'une bonne partie du RC est anthropique, mais que finalement, ce que je reproche à ce que nous vivons, c'est l'aveuglement des scientifiques à se jeter dans un débat pseudo politique en se pensant détenteurs d'une vérité profonde. Je pense plutôt que les politiques devraient arrêter de se prendre pour des scientifiques Si j'avais su, je me serais fait horloger. Tout est encore possible ! :D
Je réponds en rouge dans le texte car sinon, c'est impossible
" Un journal a écrit que ce qui manque aux jeunes, c’est une bonne guerre ; ce qui ne nous apprend rien sur les jeunes, mais en dit long sur les vieux. " (Romain Gary)

ocine
Messages : 86
Enregistré le : 30 oct. 2008, 15:39

Re: Réchauffement climatique

#3787 Message par ocine » 10 juil. 2019, 18:22

Ce qui est dit également dans ce manifeste, c'est que nombre de descriptions actuelles des phénomènes par des résolutions d'équations ne rendent toujours pas compte de variations constatées au second ordre. Apparemment, il faut supposer que la méthode des perturbations ou l'historique méthode des épicycles bien connue en astronomie merdouille à rendre compte du passé dans les modèles utilisés pour décrire le futur climatique. Certes.

Et donc cette pétition dénonce un phénomène de pensée castratrice et un manque de recul, une allégeance inconditionnelle à des prévisions qui possèdent non seulement une marge d'erreur dans un cadre calculatoire d'une théorie, mais une plus grande marge d'erreur quand on prend un minimum de distance par rapport à cette théorie.
Il y a une erreur manifeste de construction dans cette pétition, en principe, l'argument principal doit être développé à la fin. Là, l'erreur est d'introduire les réels enjeux au début : pollution et surexploitation. Je suis d'accord avec vous, mais ce n'était pas mon sujet d'intervention
Je suis peut être parano mais quand je lit la pétition j'ai l'impression qu'ils disent que le réchauffement n'est pas du à l'homme :
L’origine anthropique du réchauffement de la planète est cependant une conjecture non prouvée
que le C02 a peu ou pas d'impact :
la sensibilité du climat à son augmentation dans l’atmosphère est, selon le GIEC lui-même, encore extrêmement incertaine
et qu'il faut continuer à bruler des combustibles fossiles à fond :
nous suggérons de refuser d’adhérer à des politiques de réduction des émissions de dioxyde de carbone dans l’atmosphère sous le prétexte illusoire de gouverner le climat

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 18764
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Réchauffement climatique

#3788 Message par kamoulox » 10 juil. 2019, 19:06

Quid des éruptions volcaniques? Il y a 30 ans on était à une cinquantaine d’éruptions par an, progressivement on s’approche du double aujourd’hui. Difficile de quantifier ce qui a été envoyé comme gaz et poussières, mais ça doit faire un paquet. Je rappelle d’une famine en Europe pas si lointaine était dû à une éruption islandaise et ca a fini en révolution française.

Il y a eu d’autres famines par le passé à cause d’un volcan, c’est donc que c’est non négligeable..

Avatar du membre
lumierecendree
Messages : 1082
Enregistré le : 26 nov. 2008, 09:33
Localisation : .....

Re: Réchauffement climatique

#3789 Message par lumierecendree » 10 juil. 2019, 20:12

Cette discussion m’a fait découvrir une relation mathématique que j’ignorais jusqu’à présent, je vous en fais le partage sur le mouvement brownien appliqué à la bourse

http://controverses.mines-paristech.fr/ ... page_id=75
Le fait que les accroissements soient indépendants implique que l’on ne peut battre le marché, c’est-à-dire qu’on ne peut prévoir les mouvements du marché en utilisant les données passées. Le fait que les accroissements soient gaussiens stationnaire implique que l’on accepte une modélisation gaussienne de la volatilité qui est en réalité la modélisation du risque de l’actif. Si la première hypothèse est économiquement viable, c’est la deuxième qui est au cœur de la controverse car elle donne très peu d’importance aux événements rares qui sont pourtant la cause des grands krachs boursiers.
" Un journal a écrit que ce qui manque aux jeunes, c’est une bonne guerre ; ce qui ne nous apprend rien sur les jeunes, mais en dit long sur les vieux. " (Romain Gary)

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 11680
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Réchauffement climatique

#3790 Message par moinsdewatt » 10 juil. 2019, 20:33

lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 20:12
..... c’est-à-dire qu’on ne peut prévoir les mouvements du marché en utilisant les données passées. .....
et pourtant un tas d' imbéciles se servent des données boursiéres passées pour leur prévision , c'est l' analyse technique graphique.

Il y en a même sur ce forum. :mrgreen:
PEUT ON GAGNER EN BOURSE AVEC L’ANALYSE GRAPHIQUE ?
Le 30 janvier 2018
https://www.cafedelabourse.com/archive/ ... -graphique

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 9283
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: Réchauffement climatique

#3791 Message par WolfgangK » 10 juil. 2019, 20:45

Jeffrey a écrit :
10 juil. 2019, 14:19
Le pire dans tout cela, c'est que je pense qu'une bonne partie du RC est anthropique, mais que finalement, ce que je reproche à ce que nous vivons, c'est l'aveuglement des scientifiques à se jeter dans un débat pseudo politique en se pensant détenteurs d'une vérité profonde.
Je suis bien d'accord, même si je rends aussi/surtout responsables les intérêts financiers derrière la "Croissance Verte" qui veulent se faire subventionner milliards.
Si j'avais su, je me serais fait horloger.
Image
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8830
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Réchauffement climatique

#3792 Message par Jeffrey » 10 juil. 2019, 21:43

lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 17:06
Jeffrey a écrit :
10 juil. 2019, 14:19
lumierecendree a écrit :
09 juil. 2019, 22:36

Des faits, merci

C’est quoi le cycle millénaire de l’activité solaire que l’on rigole un peu ?

Une réponse documentée, merci 🙏
lumierecendree a écrit : Ma question est précise, j’attends une réponse précise

C’est quoi le cycle millénaire de l’activité solaire?

Le cycle solaire ayant une durée moyenne de 12 ans, que peut-on en conclure sur le terme millénaire?
lumierecendree a écrit : ça c'est de la méthode scientifique sérieuse. On peut fermer l'IAP avec de tels développements argumentés sur de longues séries statistiques
Vous voulez jouer au malin, pas de problème, j'ai fini de bosser aujourd'hui.



Non, juste que l'on évite de raconter n'importe quoi, de déformer mes propos ou de les imaginer
Vous réalisez que vous parlez de déformer vos propos juste après que je poste trois citations intégrales sans changer une virgule de vos posts précédents ?
lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 17:06
Jeffrey a écrit :
10 juil. 2019, 14:19

La première des attitudes quand on adopte une démarche scientifique, c'est de faire preuve d'humilité.Oui, et de méthode aussi Il y a des choses que l'on sait, et surtout des choses qu'on croit savoir et comprendre et intégrer dans un modèle, mais qui peuvent se révéler être de fausses approximations. Il y a aussi plein de chose que l'on ne sait pas tout en sachant pourquoi l'on ne sait pas. C'est d'ailleurs le cas du sujet qui nous préoccupe.
C'est à dire ? Vous êtes en train de laisser entendre qu'on connait parfaitement tout ce qu'il y a à savoir sur les cycles solaires ? Leur durée, leur nature ? etc ?
lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 17:06
Jeffrey a écrit :
10 juil. 2019, 14:19



Vous parlez de faits, mais en réalité, vous ne réagissez qu'en fonction de modèles de description de phénomènes observés. Vous n'avez pas saisi l'essentiel de ce qui est dit dans ce manifeste, à savoir qu'il y a un énorme manque de recul par rapport à une description des observations actuelles en imputant la seule et unique responsabilité au comportement humain alors qu'il est possible qu'une partie de ce que nous observons soit la superposition de plusieurs facteurs, dont certains sont imputables à l'homme, et d'autre pas. Faux, je ne réagis qu'au terme de cycle millénaire sur les activités du soleil. J'attends toujours le moindre lien vers une étude scientifique qui soit acceptée par l'ensemble de la communauté qui fait référence.
C'est vraiment horrible ce que vous dites. Vous exprimez à la fois que le périmètre des connaissances est circonscrit à ce qui est déjà connu et accepté, et que de plus, il faut une autorité hiérarchique dans l'acceptation du savoir et des interrogations puis des hypothèses formulées dans des modèles. C'est le propre des perceptions actuelles de beaucoup de gens dans la communauté de chercheurs. Il y a derrière cette posture une double capitulation, celle de la recherche de la vérité et celle de l'indépendance d'esprit. L'impérialisme anglo saxon a fait les pires ravages imaginables dans ce qui était censé être la fleur de la pensée humaine.
lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 17:06
Jeffrey a écrit :
10 juil. 2019, 14:19

J'anticipe sur les habituelles réactions qui consisteraient à dire que c'est l'activité humaine qui est le facteur prépondérant en rappelant que lorsqu'on examine un phénomène qui est la superposition de plusieurs facteurs, il est réducteur de le considérer comme une superposition linéaire de facteurs contributifs. C'est souvent une position de physiciens qui oublient qu'une décomposition série n'est applicable que sur une équation linéaire et que la description linéaire d'un phénomène n'est qu'une approximation du premier ordre. Si vous ne comprenez pas de quoi je parle ou le rapport avec la prévision climatique, je vous suggère de vous pencher sur la nature des équations impliquées dans ces phénomènes.. Je comprends ce que vous dîtes, merci de la condescendance....
Aucune condescendance de ma part. Je ne sais pas à qui je m'adresse, et généralement je prends la peine de rédiger dans un champ lexical et de formulation accessible à quiconque a une culture scientifique de base. Vous préférez que je dise qu'une edp elliptique avec une condition mixte de Neumann Dirichlet fait le bonheurs des numériciens alors que ça devient insoluble pour une edp hyperbolique sans possibilité de choisir une fonction d'entropie ce qui ne permet pas de résoudre les équations de Rankine Hugoniot. C'est comme vous voulez, je m'adapte.
lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 17:06
Jeffrey a écrit :
10 juil. 2019, 14:19


Par contre, ce n'est pas parce que votre supposition est possible qu'elle est juste. Encore faut-il le prouver pour aller au delà de la question de l'hypothèse. En faire un argument définitif est trompeur pour les lecteurs qui ne maitrisent pas vos propos.
Je n'ai fait aucune supposition, je ne sais même pas de quoi vous parlez.
lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 17:06
Jeffrey a écrit :
10 juil. 2019, 14:19

Ce qui est dit également dans ce manifeste, c'est que nombre de descriptions actuelles des phénomènes par des résolutions d'équations ne rendent toujours pas compte de variations constatées au second ordre. Apparemment, il faut supposer que la méthode des perturbations ou l'historique méthode des épicycles bien connue en astronomie merdouille à rendre compte du passé dans les modèles utilisés pour décrire le futur climatique. Certes.

Et donc cette pétition dénonce un phénomène de pensée castratrice et un manque de recul, une allégeance inconditionnelle à des prévisions qui possèdent non seulement une marge d'erreur dans un cadre calculatoire d'une théorie, mais une plus grande marge d'erreur quand on prend un minimum de distance par rapport à cette théorie.
Il y a une erreur manifeste de construction dans cette pétition, en principe, l'argument principal doit être développé à la fin. Là, l'erreur est d'introduire les réels enjeux au début : pollution et surexploitation. Je suis d'accord avec vous, mais ce n'était pas mon sujet d'intervention
hein ? Vous voulez dire que vous vous focalisez sur un élément de phrase : « cycle millénaire », que vous interprétez selon un axe qui vous arrange, et qui vous conduit à écrire « que l’erreur est tellement grossière qu’il n’y a pas besoin d’expliciter pour dire que l’article est du bullshit », mais que votre intention était limitée à éclaircir ce seul point de confusion ? Ce n’est pas une démarche rigoureuse ni honnête.
lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 17:06
Jeffrey a écrit :
10 juil. 2019, 14:19
Mais vous, vous commettez une erreur plus profonde de vous arrêter à une formulation simpliste qui met en lumière des possibilités d'égarement politique dans les enjeux environnementaux en soulignant ce que vous considérez être des âneries élémentaires et en vous drapant dans une autorité de "sachant", érigeant une barrière infranchissable par sa hauteur. Vous évoquez l'inutilité de l'institut de physique appliquée quand vous jugez une remarque dépourvue de sens. Vous vous placez évidemment du bon côté. Non. Je me mets justement dans le camps de celui de la science en précisant au lecteur que l'argument d'autorité exprimé par l'auteur relève du bullshit scientifique
Le camp de la science ? Je ne sais pas ce que c’est. C’est vous qui faites preuve d’argument d’autorité en parlant du camp de la science. C’est tellement évident.
lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 17:06
Jeffrey a écrit :
10 juil. 2019, 14:19


Mais je vais vous demander quelques explications complémentaires en lisant vos interventions :
- vous parlez des cycles de Milankovitch, et vous déniez la possibilité d'appeler cycles des variations d'activités solaires sur des centaines d'années. Non. Là encore, je demande que l'on me cite quels sont les cycles solaires millénaires qui sont connus et reconnus par la communauté scientifique. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas exprimé.
Vous pouvez m'expliquer ce qu'est un "cycle"? C'est une variation périodique ? Vous savez qu'il n'existe pas de solution périodique au problème des trois corps ? Vous savez que depuis les travaux de Poincaré, on a compris qu'on ignore si les trajectoires combinées des planètes autour du Soleil sont nécessairement fermées bornées? Vous savez comment ça fonctionne un modèle chaotique ? Vous savez qu'il est strictement impossible, pas inatteignable mais bien impossible de prévoir la position de la Terre sur son orbite dans 500 millions d'années, et de la même manière, pour la même raison, il est strictement impossible de faire une prévision météorologique à 20 jours ? Vous savez qu'en dehors d'un bilan énergétique basique, quand on cherche à faire fonctionner n'importe quel modèle climatique organisé sur la conduction et les transferts de flux, on rencontre deux questions fondamentales : la consistance du modèle numérique et la sensibilité aux conditions de bord, et qu'en la matière, les conditions de bord ont des influences chaotiques ? Vous savez que même en supposant la périodicité exacte des phénomènes impliqués dans les éléments orbitaux de la Terre, la somme de deux phénomènes périodiques n'est pas nécessairement périodique ? Alors trois ? c'est beau d'étaler des banalités scientifiques établis pour faire du flood
Du flood ? Je vous réponds soigneusement, je mets en lumière des principes simples et certes fondamentaux pour une personne un peu au fait des problèmes de convergence d’un modèle numérique, mais sérieusement, vous avez déjà discuté avec un géologue de ces questions ? Avec un paléo-climatologue ? Ce que vous qualifiez des banalités scientifiques échappent à la plupart des gens qui s’expriment sur le climat et pondent des rapports à la cop. Le p peut être pris pour un n.
lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 17:06
Jeffrey a écrit :
10 juil. 2019, 14:19

Et si vous partez du principe que les cycles de Milankovich sont une explication théorique moyennant une approximation - le mot approximation est important à ce stade - d'une variation climatique imputée à des phénomènes orbitaux, alors ils ne sont cycliques que moyennant une tolérance d'expression. Tolérance d'expression que vous refusez à des remarques simples sur la nature des variations de l'activité solaire, que vous bornez à 11 ans, voire 2 fois 11 ans, mais pour laquelle un simple agrégat des fluctuations centenaires montre des phénomènes de hausse de baisse cyclique.
jetez un oeil sur les deux graphiques à droite dans cette page : Oui, chaque cycle solaire est indépendant, là encore vous enfoncez des portes ouvertes
Euh ? Indépendants ? Vous parlez de quoi là ? Comment savez vous que ces cycles sont indépendants ? Parce que d’après vous ils n’ont pas les mêmes causes ? Cf supra …
lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 17:06
Jeffrey a écrit :
10 juil. 2019, 14:19

https://fr.wikipedia.org/wiki/Minimum_de_Maunder
Il ne serait pas licite d'appeler ces variations cycliques ? C'est bizarre, d'autant plus que quand on s'intéresse à d'autres champs du savoir, comme par exemple les variations boursières, on n'hésite pas à parler de cycle de hausse et de baisse, alors que je sache, depuis Le Chapelier, la description des variations courantes dans ce domaine relève de celle d'un mouvement brownien… Là par contre, je sèche :?: quel est le rapport entre le mouvement brownien et la bourse ? :?:
Je ne connais pas votre culture sur la question. J’ai fait un lapsus sur le nom, ce n’est pas le chapelier mais Bachelier. Les modélisations stochastiques des phénomènes boursiers sont intimement liés au mouvement brownien.
http://images.math.cnrs.fr/Les-mathemat ... liquees-au
https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Bachelier
lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 17:06
Jeffrey a écrit :
10 juil. 2019, 14:19

Et concernant les cycles solaires, on va rejeter en bloc les possibles phénomènes orbitaux qui produiraient des variations de durée supérieure à 100 ans, ce sont des hypothèses seulement, alors que le RCA est incontestable, et ne doit pas être contesté. Là encore, je ne comprends pas ce que vous dîtes puisque les variations des mouvements orbitaux ont pour conséquence les cycles de Milankovitch
relisez ce que j’ai écrit, j’ai parlé de phénomènes pseudo périodiques. La précession des équinoxes, la variation de l’excentricité et autres phénomènes explicatifs de la théorie de Milankovich ne remettent aucunement en cause la périodicité des trajectoires, bien au contraire. Vous n’avez pas compris ce que j’ai dit.
lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 17:06


Je réponds en rouge dans le texte car sinon, c'est impossible
Moi pas, vous voyez, il est des possibles que vous n’imaginez pas.
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8830
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Réchauffement climatique

#3793 Message par Jeffrey » 10 juil. 2019, 21:59

lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 20:12
Cette discussion m’a fait découvrir une relation mathématique que j’ignorais jusqu’à présent, je vous en fais le partage sur le mouvement brownien appliqué à la bourse

http://controverses.mines-paristech.fr/ ... page_id=75
Le fait que les accroissements soient indépendants implique que l’on ne peut battre le marché, c’est-à-dire qu’on ne peut prévoir les mouvements du marché en utilisant les données passées. Le fait que les accroissements soient gaussiens stationnaire implique que l’on accepte une modélisation gaussienne de la volatilité qui est en réalité la modélisation du risque de l’actif. Si la première hypothèse est économiquement viable, c’est la deuxième qui est au cœur de la controverse car elle donne très peu d’importance aux événements rares qui sont pourtant la cause des grands krachs boursiers.
moinsdewatt a écrit :
10 juil. 2019, 20:33
lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 20:12
..... c’est-à-dire qu’on ne peut prévoir les mouvements du marché en utilisant les données passées. .....
et pourtant un tas d' imbéciles se servent des données boursiéres passées pour leur prévision , c'est l' analyse technique graphique.

Il y en a même sur ce forum. :mrgreen:
PEUT ON GAGNER EN BOURSE AVEC L’ANALYSE GRAPHIQUE ?
Le 30 janvier 2018
https://www.cafedelabourse.com/archive/ ... -graphique
Je réponds aux deux en même temps.
Je vous donne un lien plus construit concernant le mouvement brownien dans son utilisation en modélisation économique dans ma précédente réponse + un lien historique. Pour la phrase citée, la théorie stochastique développée s'appelle le "risk aversion". Voir Shapiro et Dentscheva.
Et pour moinsdewatt, vous faites une erreur sur la nature d'un phénomène modélisé par des équations stochastiques où le "bruit" gaussien induit une évolution à horizon temporel faible et où d'autres facteurs de l'équation ne sont pas liés à la composante bruitée et où une attitude de chartiste est potentiellement fructueuse.
On peut toujours qualifier d'imbécile ce qu'on ignore complètement. Encore une preuve.
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
lumierecendree
Messages : 1082
Enregistré le : 26 nov. 2008, 09:33
Localisation : .....

Re: Réchauffement climatique

#3794 Message par lumierecendree » 10 juil. 2019, 22:06

Tout ce flood avec à la fois des réponses accusatoires sans fondement , des déformations de mes propos et des portes ouvertes défoncées dans les deux sens, chapeau. Je plains le lecteur de passage.

Sinon, il est où le lien concernant l’activité solaire millénaire avec une source dans une revue scientifique avec comité de lecture 8)

Et pitié, pas un article évoquant des cycles longs comme hypothèse. Un vrai, un beau, qui donne des preuves directes.

Merci 🙏
" Un journal a écrit que ce qui manque aux jeunes, c’est une bonne guerre ; ce qui ne nous apprend rien sur les jeunes, mais en dit long sur les vieux. " (Romain Gary)

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8830
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Réchauffement climatique

#3795 Message par Jeffrey » 10 juil. 2019, 22:12

lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 22:06
Tout ce flood avec à la fois des réponses accusatoires sans fondement , des déformations de mes propos et des portes ouvertes défoncées dans les deux sens, chapeau. Je plains le lecteur de passage.

Sinon, il est où le lien concernant l’activité solaire millénaire avec une source dans une revue scientifique avec comité de lecture 8)

Et pitié, pas un article évoquant des cycles longs comme hypothèse. Un vrai, un beau, qui donne des preuves directes.

Merci 🙏
Hé ben , bravo mon pote.
C'est la limite de l'exercice sur un tel forum. En revanche, considérez bien que j'ai le plus parfait mépris pour votre positionnement désormais. Vous n'avez visiblement aucune envergure scientifique réelle. ça ne fait pas l'ombre d'un doute désormais. :mrgreen:
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
lumierecendree
Messages : 1082
Enregistré le : 26 nov. 2008, 09:33
Localisation : .....

Re: Réchauffement climatique

#3796 Message par lumierecendree » 10 juil. 2019, 22:20

Jeffrey a écrit :
10 juil. 2019, 22:12
lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 22:06
Tout ce flood avec à la fois des réponses accusatoires sans fondement , des déformations de mes propos et des portes ouvertes défoncées dans les deux sens, chapeau. Je plains le lecteur de passage.

Sinon, il est où le lien concernant l’activité solaire millénaire avec une source dans une revue scientifique avec comité de lecture 8)

Et pitié, pas un article évoquant des cycles longs comme hypothèse. Un vrai, un beau, qui donne des preuves directes.

Merci 🙏
Hé ben , bravo mon pote.
C'est la limite de l'exercice sur un tel forum. En revanche, considérez bien que j'ai le plus parfait mépris pour votre positionnement désormais. Vous n'avez visiblement aucune envergure scientifique réelle. ça ne fait pas l'ombre d'un doute désormais. :mrgreen:
Ok

Je crois comprendre que je n’aurais jamais mon lien. Tous les lecteurs pourront juger. A cela s’ajoute le mépris, le grand chelem.
" Un journal a écrit que ce qui manque aux jeunes, c’est une bonne guerre ; ce qui ne nous apprend rien sur les jeunes, mais en dit long sur les vieux. " (Romain Gary)

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8830
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Réchauffement climatique

#3797 Message par Jeffrey » 10 juil. 2019, 22:29

lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 22:20
Jeffrey a écrit :
10 juil. 2019, 22:12
lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 22:06
Tout ce flood avec à la fois des réponses accusatoires sans fondement , des déformations de mes propos et des portes ouvertes défoncées dans les deux sens, chapeau. Je plains le lecteur de passage.

Sinon, il est où le lien concernant l’activité solaire millénaire avec une source dans une revue scientifique avec comité de lecture 8)

Et pitié, pas un article évoquant des cycles longs comme hypothèse. Un vrai, un beau, qui donne des preuves directes.

Merci 🙏
Hé ben , bravo mon pote.
C'est la limite de l'exercice sur un tel forum. En revanche, considérez bien que j'ai le plus parfait mépris pour votre positionnement désormais. Vous n'avez visiblement aucune envergure scientifique réelle. ça ne fait pas l'ombre d'un doute désormais. :mrgreen:
Ok

Je crois comprendre que je n’aurais jamais mon lien. Tous les lecteurs pourront juger. A cela s’ajoute le mépris, le grand chelem.
Parce que vous vous n’avez pas été méprisant ? :lol:
Je subodore que vous avez compris la moitié des choses dont j’ai parlé. Le fond, n’en parlons pas. La morgue de ceux qui sont dans « le camp des scientifiques » pour reprendre votre interprétation des positions. :mrgreen:
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
lumierecendree
Messages : 1082
Enregistré le : 26 nov. 2008, 09:33
Localisation : .....

Re: Réchauffement climatique

#3798 Message par lumierecendree » 10 juil. 2019, 22:37

Jeffrey a écrit :
10 juil. 2019, 22:29
lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 22:20
Jeffrey a écrit :
10 juil. 2019, 22:12
lumierecendree a écrit :
10 juil. 2019, 22:06
Tout ce flood avec à la fois des réponses accusatoires sans fondement , des déformations de mes propos et des portes ouvertes défoncées dans les deux sens, chapeau. Je plains le lecteur de passage.

Sinon, il est où le lien concernant l’activité solaire millénaire avec une source dans une revue scientifique avec comité de lecture 8)

Et pitié, pas un article évoquant des cycles longs comme hypothèse. Un vrai, un beau, qui donne des preuves directes.

Merci 🙏
Hé ben , bravo mon pote.
C'est la limite de l'exercice sur un tel forum. En revanche, considérez bien que j'ai le plus parfait mépris pour votre positionnement désormais. Vous n'avez visiblement aucune envergure scientifique réelle. ça ne fait pas l'ombre d'un doute désormais. :mrgreen:
Ok

Je crois comprendre que je n’aurais jamais mon lien. Tous les lecteurs pourront juger. A cela s’ajoute le mépris, le grand chelem.
Parce que vous vous n’avez pas été méprisant ? :lol:
Je subodore que vous avez compris la moitié des choses dont j’ai parlé. Le fond, n’en parlons pas. La morgue de ceux qui sont dans « le camp des scientifiques » pour reprendre votre interprétation des positions. :mrgreen:
Qu’en savez-vous si j’ai compris ou pas vos propos? Là encore, vous êtes méprisant.

Et sinon, un lien scientifique sur le cycle millénaire du soleil signé par un expert de la question ? Toujours pas trouvé ? C’est étonnant.
" Un journal a écrit que ce qui manque aux jeunes, c’est une bonne guerre ; ce qui ne nous apprend rien sur les jeunes, mais en dit long sur les vieux. " (Romain Gary)

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 11680
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Réchauffement climatique

#3799 Message par moinsdewatt » 10 juil. 2019, 22:38

Je ne comprends pas que Jeffrey ne puisse admettre qu' on ne peux tout juste rien dire d'un cycle millénaire de l' activité du soleil en l' état actuel des connaissances scientifiques.

Pour quoi ça l' écorche ? Mystère.

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8830
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Réchauffement climatique

#3800 Message par Jeffrey » 10 juil. 2019, 22:47

moinsdewatt a écrit :
10 juil. 2019, 22:38
Je ne comprends pas que Jeffrey ne puisse admettre qu' on ne peux tout juste rien dire d'un cycle millénaire de l' activité du soleil en l' état actuel des connaissances scientifiques.

Pour quoi ça l' écorche ? Mystère.
Heu, c’est précisément ce que j’ai écrit, mais pas seulement. J’ai essayé d’expliquer en quoi ce n’etait pas un point de focalisation raisonnable au point de jeter toute l’approche aux orties.
Mais je me suis heurté au camp de la science. :mrgreen:
Quis custodiet ipsos custodes?

Répondre