Consommation de pétrole à travers le monde

Discussions et revue de presse sur des thèmes ne relevant ni de la politique ni de l'économie et des finances: technologies, emploi, écologie, transport, sport...
Message
Auteur
Avatar du membre
pangloss
~~+
~~+
Messages : 18570
Enregistré le : 25 août 2005, 10:24
Localisation : 92

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#701 Message par pangloss » 11 févr. 2020, 21:52

Le point de Jancovici (qu'il emprunté à un économiste de renom) est que la tension de long terme sur le marché du pétrole se manifeste par le coût croissant d'extraction. Les mouvements de prix ne peuvent être facilement interprétés tant ils affectent l'économie, puis la demande...et finalement le prix du pétrole lui-même.
«C'est quand un moustique se pose sur vos testicules qu'on réalise que la violence ne résout rien."
Socrate

lescargot
+
+
Messages : 2698
Enregistré le : 24 juin 2008, 16:40

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#702 Message par lescargot » 11 févr. 2020, 22:40

domcat74 a écrit :
11 févr. 2020, 20:02
NOUS SOMMES À L’AUBE D’UN EFFONDREMENT ÉCONOMIQUE

https://leseconoclastes.fr/2020/02/nous ... conomique/
Une éventuelle contrainte sur la disponibilité de pétrole qui se répercuterait sur le prix pourrait donner lieu à une crise des Gilets jaunes puissance 10. Il est certain qu’un manque d’anticipation et d’organisation afin d’aider ceux qui ont le plus besoin de pétrole à s’en passer créera des problèmes.»
AMHA un non-dit sur la "transition-écologique", c'est que le scénario peak-oil tel qu'on le voyait il y a #30 ans montrait un baril à 300$+ et une "rente-pétrolière" très élevée pour les pays producteurs, en fait non-réellement soutenable pour un certain nombre de pays non-producteur. Ce genre de truc devait assez logiquement déboucher sur des coups d'états et/ou des invasions de pays producteurs par des pays non-producteur. C'est un peu ce qu'on a vu au Vénézuela avec un régime qui s'est maintenu en truandant les élection et un pays qui serait aujourd'hui plus ou moins envahi par les cubains, Cuba étant un pays non-producteur de pétrole.
Une réponse possible autre que la "pacification" éventuelle des régions concernées par les armées US ou françaises, c'est de taxer à donf le pétrole importé et de développer localement des sources d'énergies alternatives, pas forcément moins chères dans l'absolu mais sans effet sur la balance des paiement, type pétrole de schiste ou énergie éolienne.
Dans ce cas il y aurait 2 bonnes raisons pour limiter la consommation d'énergie fossile : limiter le réchauffement et éviter un certain nombre de conflits perçus comme impossibles à éviter si on ne fait pas çà. Ces 2 bonnes raisons feraient que le prix international du baril n'augmenterait pas substantiellement, mais que les taxes sur l'énergie fossile pour les contribuables français ou allemand augmenteraient à un niveau qui rende l'énergie verte tout à fait compétitive. Çà peut résoudre les pb. de réchauffement et éviter les conflits mais çà risque de coûter cher, et çà ne résout pas vraiment les pb. des GJ.
Lucius Cassius ille quem populus Romanus verissimum et sapientissimum iudicem putabat identidem in causis quaerere solebat 'cui bono' fuisset
ignorés : toto78

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#703 Message par moinsdewatt » 09 mars 2020, 15:46

La demande mondiale de pétrole devrait baisser en 2020, une première depuis 2009

REUTERS•09/03/2020

La demande mondiale de pétrole devrait baisser cette année pour la première fois depuis 2009 alors que l'économie mondiale est ralentie par l'épidémie de coronavirus partie de Chine, a prédit lundi l'Agence internationale de l'énergie.

L'AIE s'attend désormais à une demande de 99,9 millions de barils par jour (bpj) en 2020, soit près d'un million de bpj de moins que dans sa précédente prévision. Cela représenterait une contraction de 90.000 bpj par rapport à 2019.

Une fois passé ce choc, elle prédit un rebond en 2021 avec une hausse de la demande de 2,1 millions de bpj.

L'agence a publié ses nouvelles prévisions alors même que les cours du pétrole s'effondrent d'environ 20% ce lundi. Parallèlement aux craintes sur la demande liées au coronavirus, l'Arabie saoudite a décidé au cours du week-end de relancer une guerre des prix et de relever son offre sur le marché face au refus de la Russie d'une nouvelle baisse coordonnée de la production.

Face à cette situation, Fatih Birol, directeur de l'AIE, a prévenu que "jouer à la roulette russe sur les marchés pétroliers pourrait bien avoir de graves conséquences".

Il a notamment évoqué un arrêt des nouveaux projets dans le schiste aux Etats-Unis en cas de baril à moins de 25 dollars. Le brut léger américain se traitait lundi en fin de matinée à environ 32 dollars et le Brent de la mer du Nord à un peu plus de 35 dollars.

L'AIE juge possible que l'excès d'offre sur le marché pétrolier atteigne 3,5 millions de bpj au premier trimestre en raison de l'épidémie de coronavirus, a dit Fatih Birol.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 5219010b96

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#704 Message par moinsdewatt » 13 avr. 2020, 13:56

Le Brent repasse dans le rouge malgré l'accord "historique" sur le pétrole à l'Opep+

REUTERS•13/04/2020

Le baril de Brent est repassé dans le rouge lundi malgré l'accord de réduction historique de la production conclu ce week-end entre l'Arabie saoudite, la Russie et d'autres producteurs majeurs.

Vers 09h30 GMT, les contrats à terme sur le brut de référence cédaient 60 cents, soit 1,9%, à 30,88 dollars le baril après avoir touché jusqu'à $33,99 en début de séance en Asie.

Le brut léger américain West Texas Intermediate (WTI) est lui aussi repassé dans le rouge, mais oscille entre augmentation et recul.

Le rebond enregistré en début de journée en Asie s'est heurté à un plafond d'inquiétudes, les marchés redoutant que cet arrangement difficilement trouvé entre grands pays producteurs ne suffise pas à réduire la surproduction tandis que la pandémie de coronavirus continue de laminer la demande.

"Après une réaction initiale positive sur les cours pétroliers, nous nous attendons à ce que la décision de l'Opep+ se traduise au mieux par un cours plancher", estime Harry Tchilinguirian de BNP Paribas dans une note.

"Mais nous n'anticipons pas une reprise durable des cours du pétrole tant que la demande latente ne sera pas pleinement exprimée au troisième trimestre", ajoute-t-il.

L'accord conclu dimanche a pourtant pour effet d'enclencher une réduction de l'offre de pétrole quatre fois supérieure au précédent record en la matière, qui remonte à 2008, pendant la crise financière.

Après quatre jours de tractations dans le cadre du format dit "Opep+", les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), la Russie et d'autres pays producteurs de premier plan se sont entendus pour réduire leur production de 9,7 millions de barils par jour à compter du 1er mai et pour deux mois, soit près de 10% de la demande mondiale.

L'Arabie saoudite, le Koweït et les Emirats arabes unis ont même offert d'aller plus loin que ce que prévoit l'accord et de réduire davantage encore leur production. L'offre de pétrole globale au sein de l'Opep+ pourrait de fait baisser de 12,5 millions de bpj, a indiqué le ministre saoudien de l'Energie.

Du fait de la pandémie de coronavirus, la consommation de combustibles a chuté de près de 30% dans le monde.

L'Opep+ a également indiqué qu'elle souhaitait que d'autres pays producteurs n'appartenant pas à ce groupe informel, à commencer par les Etats-Unis, le Canada, le Brésil et la Norvège, mettent eux aussi en oeuvre une baisse de leur production à hauteur, globalement, de 5 millions de bpj s.

........
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 5a7dc514b7

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#705 Message par moinsdewatt » 14 sept. 2020, 20:41

Pétrole : l'OPEP revoit à la baisse la demande mondiale pour 2020 et 2021

AFP parue le 14 sept. 2020

L'OPEP s'est montrée lundi plus pessimiste pour la demande mondiale de pétrole cette année et en 2021, en raison de la faiblesse persistante dans certains pays asiatiques à la suite de la pandémie de Covid-19.

Sa prévision de l'évolution de la demande a été révisée en baisse de 0,4 million de barils par jour (Mb/j) par rapport au mois d'août, indique l'Organisation des pays exportateurs de pétrole dans son rapport mensuel sur le pétrole. La demande mondiale cette année doit ainsi reculer plus fortement qu'anticipé jusqu'à présent, de 9,5 Mb/j, pour atteindre 90,2 Mb/j en raison de la crise sanitaire et économique liée à la pandémie de Covid-19.

Celle-ci a notamment pesé lourdement sur le secteur des transports, en particulier aérien. "Les risques restent élevés et orientés à la baisse, particulièrement en ce qui concerne l'évolution des cas d'infection au Covid-19 ainsi que de potentiels traitements", juge le rapport. Cette révision est notamment liée aux difficultés que connaissent certains pays d'Asie. "Jusqu'à présent, la demande pétrolière en Inde, en Indonésie, en Thaïlande et aux Philippines a été bien moins solide que ce qui avait été attendu initialement", explique l'OPEP.

Cette conjoncture négative dans certains pays asiatiques devrait se encore faire sentir au premier semestre de l'an prochain. Par conséquent, les prévisions concernant la demande mondiale pour 2021 ont aussi été revues en baisse, de 0,4 Mb/j par rapport au mois dernier. Cette demande doit ainsi rebondir de seulement 6,6 Mb/j en 2021 pour s'établir à 96,9 Mb/j, selon les dernières prévisions de l'OPEP.

Le cartel est engagé avec ses alliés, dont la Russie, dans une politique de restriction volontaire de sa production afin de soutenir les cours du brut. Les pays membres de l'OPEP ont toutefois pompé plus au cours du mois d'août par rapport à juillet, selon des sources secondaires (indirectes) citées dans le rapport. L'OPEP a ainsi produit 763 000 barils par jour de plus, entraînée notamment par l'Arabie saoudite.
https://www.connaissancedesenergies.org ... 021-200914

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 48216
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#706 Message par slash33 » 16 sept. 2020, 23:46

Fin du pétrole : BP a-t-elle raison ?
https://www.boursorama.com/videos/actua ... 59a9345041
C'est inédit : pour la première fois une major, BP, annonce le déclin du pétrole. Son patron Bernard Looney vient d'annoncer que la consommation mondiale ne devrait plus augmenter.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#707 Message par moinsdewatt » 20 déc. 2020, 10:09

Pétrole: Ryad et Moscou affichent leur unité avant le sommet de l'Opep+

AFP parue le 19 déc. 2020

Les ministres saoudien et russe de l'Energie ont affiché leur unité samedi lors d'une réunion bipartite avant le sommet en janvier de l'Opep+ et après une année marquée par des divergences sur les coupes de production de pétrole face à la chute des prix.

Au début du mois, les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs partenaires, dont la Russie, ont décidé à l'issue d'âpres négociations de limiter à 500.000 barils par jour l'augmentation de leur production en janvier, contre près de 2 millions initialement prévus.

"La charte de coopération de l'Opep+ nous a rassemblés et a apporté de bons résultats (...) C'est pour cette raison qu'elle doit continuer", a déclaré le ministre de l'Energie saoudien Abdelaziz ben Salmane, lors d'une conférence de presse diffusée par la chaîne d'Etat Al-Ekhbariya.

"Nous avons confirmé une nouvelle fois notre loyauté envers les accords en vigueur aujourd'hui", a dit le vice-Premier ministre russe Alexandre Novak, chargé du secteur énergétique.

"Nous envisageons de travailler ensemble afin d'aboutir à un équilibre de la situation sur le marché", a-t-il ajouté.

L'Opep+ tiendra virtuellement sa 13e conférence ministérielle le 4 janvier, tandis que Ryad et Moscou se réuniront autour d'un comité de coopération bilatérale en mars.

Le ministre saoudien de l'Energie a dit espérer que cette réunion se tiendrait "en personne", alors que son pays vient de lancer une vaste campagne de vaccination contre le Covid-19.

Les membres de l'Opep+ se sont mis d'accord le 3 décembre pour remettre "progressivement" sur le marché quelque 2 millions de barils par jour en début d'année prochaine, en commençant par 500.000 barils en janvier.

En début d'année, une véritable guerre des prix avait opposé l'Arabie saoudite à la Russie, respectivement troisième et deuxième producteurs de pétrole, dans un marché miné par la pandémie.

Face au refus de Moscou de réduire davantage la production mondiale dans la lignée des coupes consenties par le cartel et ses partenaires depuis 2018, Ryad avait brutalement augmenté la sienne, faisant dégringoler les prix pour atteindre un plus bas en près de deux décennies. un accord avait finalement été trouvé au sein de l'Opep+.
https://www.connaissancedesenergies.org ... pep-201219

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#708 Message par moinsdewatt » 22 janv. 2021, 01:02

L' Arabie Saoudite bat d'un cheveu la Russie comme principal fournisseur de pétrole brut à la Chine :
1.69 millions de b/j pour l'Arabie Saoudite
1.67 millions de b/j pour la Russie

https://oilprice.com/Energy/Crude-Oil/S ... -2020.html

Avatar du membre
neron
~~+
~~+
Messages : 14154
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#709 Message par neron » 22 janv. 2021, 01:51

Les majors ont misées sur le gaz. Y-en. pour 100 ans et 500 en non conventionnel et si nécessaire il sera écolo. 8) BP c'est pas relevé de Deep Horizon.

Pour faire leur moulins à vent et miroirs aux alouettes. , les écolo. ont cru rançonner Nuke propre et l'on tué. Maintenant ils s'attaquent à la chaîne pétroliere (gasoil) . Qui paye ces utopies , les hélicoptères électriques, la recherche du mouv.perpetuel.. c'est nous 8)

Alors que la Chine & co avance , la vision du progres des progressistes, c'est le vélo, la marche à pied, le vegan et les toilettes sèches. :lol: :lol:
La carte n'est pas le territoire - Le monde du Ā (1945) 1er axiome de sémantique générale.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#710 Message par moinsdewatt » 24 janv. 2021, 10:26

La politique énergétique de Joe Biden redonne espoir aux pays producteurs de pétrole conventionnel

22 janvier 2021 Ecofin


Avec 11 millions de barils extraits par jour, les États-Unis sont devenus en 2018 le plus gros producteur de pétrole au monde, devant l’Arabie Saoudite et la Russie. Un an plus tard en novembre 2019, le pays est aussi devenu un exportateur net du combustible. Un revirement surprenant pour un pays qui importait plus de 10 millions de barils par jour dix ans plus tôt. Cette performance, les USA la doivent au boom de l’industrie du schiste, longtemps décriée, mais qui a obtenu un soutien de taille avec l’administration Trump. La tendance pourrait néanmoins s’inverser.

Le président élu, Joe Biden, prêche pour l’arrêt de la fracturation hydraulique sur le territoire américain et compte débloquer 2000 milliards de dollars pour faire du pays le leader mondial de la transition vers les énergies propres. Une opération qui libèrerait le marché de l’emprise du schiste, offrirait un boulevard aux pays producteurs de pétrole conventionnel et redresserait les cours longtemps malmenés par la surabondance de l’offre.

La politique pétrolière de Biden décryptée

Questionné en mars 2020 sur comment il compte conduire la politique pétrolière des États-Unis s’il est élu, Joe Biden a déclaré : « Nous ne nous débarrassons pas des combustibles fossiles. Nous nous débarrassons des accompagnements pour les combustibles fossiles, mais nous ne nous débarrasserons pas des combustibles fossiles avant longtemps ».

Une déclaration qui a jeté un froid sur le secteur, étant donné que dans le pays, les aides se résument aux subventions, aux facilités fiscales et aux appuis financiers venant des caisses publiques. Dans cette nouvelle configuration, le segment spécifiquement visé est l’industrie du schiste qui pollue énormément et qui est aux antipodes de la vision du parti démocrate au sujet de l’énergie.

Le nouveau président américain a déclaré sans équivoque qu’il n’interdirait pas la fracturation hydraulique. Son objectif est donc d’étouffer progressivement le segment du schiste par la réglementation, jusqu’à ce qu’il disparaisse et laisse la place au pétrole conventionnel et au gaz naturel, dans un premier temps tout au moins.

Il veut interdire toute nouvelle attribution de permis sur des périmètres publics à terre ou en offshore. Une mesure à portée limitée, puisque les Américains ont le droit d’exploiter à leur propre compte les gisements qu’abritent les terrains dont ils sont propriétaires, et que l’on a observé au cours des derniers mois, une hausse significative des demandes de permis (de 60% en 2018 et 2019 à 85% en 2020 dans l’État du Nouveau-Mexique).

Par ailleurs, la future nouvelle administration a averti qu’elle obligerait les pollueurs à supporter le coût total de la pollution au carbone occasionnée, mesure qui n’avait pas cours sous Trump.

Ces mesures, reconnaissent les analystes, devraient sérieusement affecter la viabilité de l’industrie du schiste déjà aux prises avec d’énormes dettes contractées via des lignes de crédit faramineuses ouvertes par l’exécutif finissant.

................
https://www.agenceecofin.com/dossier/22 ... ventionnel

itrane2000
+
+
Messages : 3102
Enregistré le : 26 nov. 2011, 16:49
Localisation : Limousin

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#711 Message par itrane2000 » 24 janv. 2021, 12:21

pangloss a écrit :
11 févr. 2020, 21:52
Le point de Jancovici (qu'il emprunté à un économiste de renom) est que la tension de long terme sur le marché du pétrole se manifeste par le coût croissant d'extraction. Les mouvements de prix ne peuvent être facilement interprétés tant ils affectent l'économie, puis la demande...et finalement le prix du pétrole lui-même.
en fait, j'ai un peu du mal a y croire.
avec des données historiques et un graph, ce serait un peu plus facile à analyser, non ?
stulta lex, sed lex

itrane2000
+
+
Messages : 3102
Enregistré le : 26 nov. 2011, 16:49
Localisation : Limousin

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#712 Message par itrane2000 » 24 janv. 2021, 12:25

moinsdewatt a écrit :
24 janv. 2021, 10:26
La politique énergétique de Joe Biden redonne espoir aux pays producteurs de pétrole conventionnel
https://www.agenceecofin.com/dossier/22 ... ventionnel
Moinsdewatt, tu as l'air de bien connaitre ton sujet.
Donc j'ai une question un peu technique: concrètement, quel est le problème avec le pétrole de schiste ?
A priori, il est non polluant; donc en quoi est il moins interessant que le pétrole conventionnel ?
stulta lex, sed lex

Avatar du membre
Hippopotameuuu
Modérateur
Modérateur
Messages : 10390
Enregistré le : 24 août 2011, 20:31

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#713 Message par Hippopotameuuu » 24 janv. 2021, 13:06

Le pétrole de schiste pose beaucoup de problèmes.

- Il est très polluant, il utilise beaucoup d'eau, additionné de produits chimique variés, il pollue les nappe phréatiques, il consomme beaucoup d'énergies a produire, il provoque des norias de camion pour les intrant et pour le transport de la production.

- il est trop léger, les raffineries ne sont pas adaptées il donne beaucoup de coupes légères (essence), et trop peu de gazole et de carburéacteur. il faut le mélanger avec des pétroles plus lourds pour pouvoir le raffiner, typiquement du lourd du Venezuela.

- il n'est pas rentable sans subvention publique, ou exonération de taxes. Les spécialistes considèrent que personne depuis 15 ans n'a jamais gagné d'argent avec le pétrole de schiste. Depuis 2 ans les faillites s'enchainent, et les dettes s'évaporent.

- il faut forer en permanence pour remplacer les puits qui s'épuisent en 2 ans.

- la fracturation provoque des mini séismes et des effondrement de terrains.

- le gaz de schiste nécessite une grande quantité de forages très proche, source de pollution visuelle.

- les eaux usagées polluées sont stockés, en surface, avec les fuites qui vont avec, ou rejetées dans la nature sans traitement.

- toutes les externalités négative induites sont reportées à la charge de la communauté.

- c'est un mirage qui laisse a croire que la société pétro-addicte a un avenir à moyen terme, ce qui est bien sur faux.

Je dois en oublier.



Le pic de pétrole conventionnel date de 2006.
Le pic de pétrole tout liquides date de Novembre 2018.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#714 Message par moinsdewatt » 24 janv. 2021, 14:13

Oui Hippopotameuuu a bien répondu. C'est quand même une activité assez polluante et génère beaucoup de problèmes avec l'eau et les produits de fracking.

Il faut un pétrole WTI à au moins 50 $ pour que ces boites ne perdent pas d'argent.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#715 Message par moinsdewatt » 24 janv. 2021, 14:23

Hippopotameuuu a écrit :
24 janv. 2021, 13:06

- le gaz de schiste nécessite une grande quantité de forages très proche, source de pollution visuelle.
par exemple aux US :

Image

Image

https://skytruth.org/2014/05/timelapse- ... -oil-boom/

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 36015
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#716 Message par Pi-r2 » 24 janv. 2021, 14:40

Le pétrole de schiste est une arme stratégique pour mettre à genou la russie et les pays arabes (et enfoncer le vénézuela au passage d'un coup de botte dans la tronche)
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

sanglier78
+
+
Messages : 2748
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#717 Message par sanglier78 » 24 janv. 2021, 14:40

De plus, Trump a renforcé le droit pour favoriser cette industrie (mais Obama avait déjà bien lancé la machine)
secret industriel, donc impossibilité de connaitre le cocktail chimique injecté,
et suppression de toutes les lois protégeant les nappes phréatiques, sauf qu'une fois rendue non potable l'eau de la nappe , c'est du one shot irréversible.
Je ne parle même pas des ristournes et niches fiscales.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#718 Message par moinsdewatt » 30 janv. 2021, 01:56

La consommation mondiale de pétrole s'est effondrée de 9% en 2020.
EIA: Global Oil Consumption Crashed By 9% In 2020
By Tsvetana Paraskova - Jan 29, 2021,

Due to the coronavirus restrictions and lockdowns, global consumption of petroleum and other liquid fuels crashed by 9 percent to 92.2 million barrels per day (bpd) in 2020, the U.S. Energy Information Administration (EIA) said on Friday, nothing this was the largest drop in EIA’s series dating back to 1980.

The world will return to more normal consumer behavior this year, and a continued recovery in economies is set to contribute to rising oil consumption in 2021 as the year progresses. EIA expects in its January Short-Term Energy Outlook that global liquid fuels consumption will grow by 5.6 million bpd this year, or by 6 percent compared to 2020, and rise by another 3.3 million bpd in 2022.
................
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... -2020.html

Greta aime ça.

itrane2000
+
+
Messages : 3102
Enregistré le : 26 nov. 2011, 16:49
Localisation : Limousin

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#719 Message par itrane2000 » 30 janv. 2021, 10:06

moinsdewatt a écrit :
30 janv. 2021, 01:56
La consommation mondiale de pétrole s'est effondrée de 9% en 2020.
EIA: Global Oil Consumption Crashed By 9% In 2020
By Tsvetana Paraskova - Jan 29, 2021,

Due to the coronavirus restrictions and lockdowns, global consumption of petroleum and other liquid fuels crashed by 9 percent to 92.2 million barrels per day (bpd) in 2020, the U.S. Energy Information Administration (EIA) said on Friday, nothing this was the largest drop in EIA’s series dating back to 1980.

The world will return to more normal consumer behavior this year, and a continued recovery in economies is set to contribute to rising oil consumption in 2021 as the year progresses. EIA expects in its January Short-Term Energy Outlook that global liquid fuels consumption will grow by 5.6 million bpd this year, or by 6 percent compared to 2020, and rise by another 3.3 million bpd in 2022.
................
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... -2020.html

Greta aime ça.
et cela risque de continuer en 2021.
mais -9% de pétrole ce n'est malheureusement pas -9% d'émission en CO2.
au fait, moinsdeWAtt que penses tu du challenge d'Elon Musk pour lancer le captage de CO2 ?
stulta lex, sed lex

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#720 Message par moinsdewatt » 30 janv. 2021, 16:17

itrane2000 a écrit :
30 janv. 2021, 10:06

au fait, moinsdeWAtt que penses tu du challenge d'Elon Musk pour lancer le captage de CO2 ?
Il est trés simple de capter le CO2 en sortie de centrale thermique a charbon ou gaz, le problème est avant tout de trouver un lieu souterrain ou sous la mer pour le stockage, et amener le CO2 à cet endroit.

Il n' y aura pas de solutions magiques, ca va couter très cher et ça ne pourra se financer qu' avec une taxe carbone.

Elon Musk veut stimuler les idées, voyons voir ce que ça donne.

TOTAL avec d'autres acteurs Européen a déjà un projet qui a commencé.

https://www.total.com/fr/medias/actuali ... en-norvege
FEU VERT DES AUTORITÉS NORVÉGIENNES POUR LE PROJET NORTHERN LIGHTS DE SÉQUESTRATION DE CO2

Paris, 15 décembre 2020
À la suite du vote du parlement norvégien, le gouvernement du Royaume de Norvège a annoncé son approbation de la décision finale d'investissement pour le projet de Northern Lights, qui vise à permettre le transport, la réception et la séquestration de CO2 dans des couches géologiques enfouies à environ 2 600 mètres en mer du Nord septentrionale.
......
https://www.total.com/fr/medias/actuali ... en-norvege

itrane2000
+
+
Messages : 3102
Enregistré le : 26 nov. 2011, 16:49
Localisation : Limousin

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#721 Message par itrane2000 » 30 janv. 2021, 19:50

moinsdewatt a écrit :
30 janv. 2021, 16:17
itrane2000 a écrit :
30 janv. 2021, 10:06

au fait, moinsdeWAtt que penses tu du challenge d'Elon Musk pour lancer le captage de CO2 ?
Il est trés simple de capter le CO2 en sortie de centrale thermique a charbon ou gaz, le problème est avant tout de trouver un lieu souterrain ou sous la mer pour le stockage, et amener le CO2 à cet endroit.

Il n' y aura pas de solutions magiques, ca va couter très cher et ça ne pourra se financer qu' avec une taxe carbone.

Elon Musk veut stimuler les idées, voyons voir ce que ça donne.

TOTAL avec d'autres acteurs Européen a déjà un projet qui a commencé.

https://www.total.com/fr/medias/actuali ... en-norvege
FEU VERT DES AUTORITÉS NORVÉGIENNES POUR LE PROJET NORTHERN LIGHTS DE SÉQUESTRATION DE CO2

Paris, 15 décembre 2020
À la suite du vote du parlement norvégien, le gouvernement du Royaume de Norvège a annoncé son approbation de la décision finale d'investissement pour le projet de Northern Lights, qui vise à permettre le transport, la réception et la séquestration de CO2 dans des couches géologiques enfouies à environ 2 600 mètres en mer du Nord septentrionale.
......
https://www.total.com/fr/medias/actuali ... en-norvege
ok merci, donc le principe s'est de stocker du CO2 que l'on produit et non de capter directement du CO2 dans l'air ambiant.
stulta lex, sed lex

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#722 Message par moinsdewatt » 04 mars 2021, 22:05

Pétrole: l'Opep+ conserve une ligne prudente malgré le retour en grâce des prix

AFP•04/03/2021

Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés, connus sous l'acronyme Opep+, ont adopté jeudi une posture prudente, malgré le retour en grâce des prix qui laissait entrevoir une ouverture des vannes plus large.

Alors que les analystes s'attendaient à des divergences entre les deux poids lourds de l'alliance, la Russie et l'Arabie saoudite, la réunion a été bouclée en moins de trois heures et a débouché sur la décision de n'augmenter qu'à la marge la production d'or noir le mois prochain.
................

Cette décision était accueillie très favorablement par le marché: les deux cours de référence, le Brent et le WTI, grimpaient de près de 5% peu avant la clôture, retrouvant temporairement des prix plus vus depuis début janvier 2020.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... c01cfe9898

Ca c'est bien vu sur la hausse de l' action Total du jour.

funkymonk
Messages : 497
Enregistré le : 02 sept. 2020, 15:03

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#723 Message par funkymonk » 05 mars 2021, 09:20

itrane2000 a écrit :
30 janv. 2021, 19:50
moinsdewatt a écrit :
30 janv. 2021, 16:17
itrane2000 a écrit :
30 janv. 2021, 10:06

au fait, moinsdeWAtt que penses tu du challenge d'Elon Musk pour lancer le captage de CO2 ?
Il est trés simple de capter le CO2 en sortie de centrale thermique a charbon ou gaz, le problème est avant tout de trouver un lieu souterrain ou sous la mer pour le stockage, et amener le CO2 à cet endroit.

Il n' y aura pas de solutions magiques, ca va couter très cher et ça ne pourra se financer qu' avec une taxe carbone.

Elon Musk veut stimuler les idées, voyons voir ce que ça donne.

TOTAL avec d'autres acteurs Européen a déjà un projet qui a commencé.

https://www.total.com/fr/medias/actuali ... en-norvege
FEU VERT DES AUTORITÉS NORVÉGIENNES POUR LE PROJET NORTHERN LIGHTS DE SÉQUESTRATION DE CO2

Paris, 15 décembre 2020
À la suite du vote du parlement norvégien, le gouvernement du Royaume de Norvège a annoncé son approbation de la décision finale d'investissement pour le projet de Northern Lights, qui vise à permettre le transport, la réception et la séquestration de CO2 dans des couches géologiques enfouies à environ 2 600 mètres en mer du Nord septentrionale.
......
https://www.total.com/fr/medias/actuali ... en-norvege
ok merci, donc le principe s'est de stocker du CO2 que l'on produit et non de capter directement du CO2 dans l'air ambiant.
J'ai notion que Carnot a énoncé un principe qui nous expliquerait assez bien pourquoi c'est peine perdue.

Une autre manière de l'illustrer est de proposer le stockage de CO2 le plus efficace de la planète : Passer les forets dans un reacteur a pyrolyse pour fabriquer du charbon (en profiter pour récolter quelques calories) et les stocker le produit dans les anciennes mines de charbon....

Avatar du membre
Suricate
~~+
~~+
Messages : 18386
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12
Localisation : Saumur (49)

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#724 Message par Suricate » 05 mars 2021, 09:34

funkymonk a écrit :
05 mars 2021, 09:20
Une autre manière de l'illustrer est de proposer le stockage de CO2 le plus efficace de la planète : Passer les forets dans un reacteur a pyrolyse pour fabriquer du charbon (en profiter pour récolter quelques calories) et les stocker le produit dans les anciennes mines de charbon....
FIFY

funkymonk
Messages : 497
Enregistré le : 02 sept. 2020, 15:03

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#725 Message par funkymonk » 05 mars 2021, 09:51

Suricate a écrit :
05 mars 2021, 09:34
funkymonk a écrit :
05 mars 2021, 09:20
Une autre manière de l'illustrer est de proposer le stockage de CO2 le plus efficace de la planète : Passer les forets dans un reacteur a pyrolyse pour fabriquer du charbon (en profiter pour récolter quelques calories) et les stocker le produit dans les anciennes mines de charbon....
FIFY
CQFD

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#726 Message par moinsdewatt » 08 mars 2021, 09:13

Le pétrole s'envole après une attaque au missile en Arabie saoudite

La rédaction Capital 8 mars 2021

Le prix du baril de Brent franchit la barre des 70 dollars. Le cours du pétrole est dopé par une attaque (missiles et drones) contre une installation majeure du géant Aramco en Arabie saoudite.
Les prix du pétrole poursuivent leur rally phénoménal. Alors que le cours de l'or noir profite de l'optimisme croissant sur la demande (sur fond de reprise de l'économie mondiale) et de la prolongation des coupes de l'Arabie saoudite, une attaque au missile et au drone contre une installation majeure du géant pétrolier Saudi Aramco a permis au cours du Brent de dépasser la barre des 70 dollars, à 71 dollars, pour la première fois depuis mai 2019. Le prix du pétrole a doublé depuis le plancher d'octobre 2020 !
...............
https://www.msn.com/fr-fr/finance/other ... d=msedgntp

Avatar du membre
m.enfin
Administrateur
Administrateur
Messages : 7939
Enregistré le : 10 juin 2013, 13:55

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#727 Message par m.enfin » 10 mai 2021, 13:27

lapresse.ca - 8/05/2021
L’opérateur d’oléoducs Colonial Pipeline victime d’une cyberattaque
(Washington) Colonial Pipeline, un des plus grands opérateurs de gazoducs américains, a dû cesser toutes ses opérations vendredi après avoir été victime d’une cyberattaque, a indiqué la compagnie qui transporte de l’essence et du diesel sur plus de 8800 km de pipelines à travers les États-Unis.
« Si l’oléoduc est fermé pour un ou deux jours, c’est un problème mineur. S’il reste hors service quatre ou cinq jours, on va avoir des pénuries dans les terminaux qui vont commencer à se répercuter dans les stations-service », a-t-il ajouté.

Sans compter les aéroports. Au-delà de quatre à cinq jours, les aéroports de Baltimore, Atlanta, Charlotte ou encore Nashville devront décider comment s’alimenter en kérosène afin que les compagnies aériennes puissent garder leurs programmes de vols, a encore souligné M. Lipow.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#728 Message par moinsdewatt » 12 mai 2021, 16:01

La demande de pétrole baisse face au rebond du Covid, mais hausse attendue sur l'année

AFP parue le 12 mai 2021

La demande mondiale de pétrole a reculé en avril du fait d'un rebond de l'épidémie notamment en Inde, preuve que la reprise "demeure fragile", relève mercredi l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Le recul de la consommation en Inde ou encore en Thaïlande a ainsi effacé "des tendances récentes plus positives en Europe et aux Etats-Unis", selon le bilan mensuel de l'AIE. La demande globale a reculé de 130.000 barils par jour par rapport à mars, pour atteindre 94 millions de barils par jour (mbj), un niveau inférieur à celui observé fin 2020.

Pour autant, l'AIE maintient "en gros" ses attentes en matière de reprise pour le second semestre, "étant attendu que les campagnes de vaccination continuent à s'étendre et que la pandémie passe largement sous contrôle".

L'Agence a réduit légèrement sa prévision de croissance annuelle, à 5,4 millions b/j en 2021, en raison de ce début d'année encore difficile. Mais la demande devrait retrouver ses niveaux pré-pandémie d'ici la fin de l'année, estime-t-elle, à 99,6 mbj au 4e trimestre, tout proche des 100,6 mbj du dernier trimestre 2019.

L'offre en revanche ne devrait pas grimper aussi nettement, les producteurs de l'OPEP+ (incluant entre autres la Russie) ayant décidé de ne rouvrir les vannes que progressivement.

Si l'organisation continue sur cette voie, l'écart entre la demande et la production pourrait atteindre 2,5 millions de barils par jour d'ici la fin de l'année, souligne l'AIE. Et même si un accord est trouvé permettant l'assouplissement des sanctions contre l'Iran, cet écart serait encore de 1,7 mbj.

Les dirigeants de l'OPEP+ doivent se retrouver le 1er juin pour évaluer leur niveau de production pour les prochains mois. "Ils ont la flexibilité nécessaire permettant de l'intensifier relativement rapidement, pour combler les éventuels écarts susceptibles d'émerger", souligne l'AIE.
https://www.connaissancedesenergies.org ... nee-210512

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#729 Message par moinsdewatt » 24 mai 2021, 23:09

Le chiffre d' affaire des 14 plus grosses sociétés dans le pétrole a chuté de 35.4 % en 2020.
Data compiled by Anadolu Agency showed that the biggest oil companies in the world, including Big Oil, Saudi Aramco, Russia’s top oil producers, and the top oilfield services providers, saw their combined revenues fall by 35.4 percent to US$1.3 trillion in 2020 from US$2.02 trillion in 2019.

The agency analyzed the financial statements of the 14 biggest firms—ExxonMobil, Chevron, ConocoPhillips, Halliburton, Schlumberger, Baker Hughes, Shell, BP, Total, Eni, Equinor, Lukoil, Rosneft, and Saudi Aramco.

Shell’s revenues dropped the most—by 48 percent—while BP, Aramco, and Exxon all saw their respective revenues fall by more than 30 percent in 2020 compared to 2019, according to the data pulled by the Anadolu Agency.
https://oilprice.com/Energy/Energy-Gene ... -2020.html

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#730 Message par moinsdewatt » 11 juin 2021, 22:40

La demande mondiale de pétrole devrait dépasser le pic d'avant pandémie d'ici fin 2022 selon l'AIE

AFP parue le 11 juin 2021

La demande mondiale de pétrole devrait dépasser les niveaux d'avant pandémie d'ici la fin de 2022, en contradiction avec les efforts nécessaires pour contenir le réchauffement du climat, prédit l'Agence internationale de l'énergie (AIE) vendredi.

"La demande de pétrole mondiale va continuer de se reprendre", sur fond de vaccination et de reprise économique, écrit-elle dans un rapport mensuel contenant ses premières prévisions détaillées pour l'an prochain. "D'ici la fin de 2022, la demande devrait surpasser les niveaux d'avant-Covid", prédit l'Agence, qui avait le mois dernier souligné dans un rapport fracassant la nécessité de réduire cette demande pour empêcher une catastrophe climatique.

Après un déclin record de 8,6 millions de barils (Mb/j) en 2020, la demande mondiale devrait rebondir de 5,4 Mb/j cette année puis de 3,1 Mb/j l'an prochain, pour s'établir à 99,5 Mb/j en moyenne. Elle devrait être de 100,6 Mb/j au quatrième trimestre de 2022, selon l'AIE. Le pic de la demande mondiale avait jusqu'à présent été atteint au quatrième trimestre de 2019, juste avant le déclenchement de la crise, à 100,5 Mb/j.

.................
https://www.connaissancedesenergies.org ... aie-210611

Avatar du membre
clairette2
Modérateur
Modérateur
Messages : 16351
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#731 Message par clairette2 » 12 juin 2021, 06:34

La demande reprend, mais comme la prospection pétrolière est au ralenti depuis des années, ca va nous coûter cher à la pompe...
Les ecolos seront ravis... ( sauf s'ils habitent en campagne sans transports publics...)
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#732 Message par moinsdewatt » 12 juin 2021, 10:35

Oui les prix du pétrole devraient monter cet été.
Goldman Sachs Doubles Down On $80 Oil Prediction
By Charles Kennedy - Jun 11, 2021

Goldman Sachs has reiterated its forecast that Brent crude will hit $80 per barrel this summer as demand quickly recovers.

"Rising vaccination rates are leading to higher mobility in the U.S. and Europe, with global demand estimated up 1.5 mb/d (million barrels per day) in the last month to 96.5 mb/d," the investment bank said in a note as quoted by Reuters.

Goldman first said it expected Brent to hit $80 this year in March, expecting this to happen by the third quarter of this year.

Then, in April, the bank reiterated its forecast, noting, "The magnitude of the coming change in the volume of demand -- a change which supply cannot match -- must not be understated."
...................
https://oilprice.com/Energy/Energy-Gene ... ction.html

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#733 Message par moinsdewatt » 17 juil. 2021, 09:37

L’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis ont enfin trouvé un compromis sur les quotas pétroliers

Agence Ecofin 14 juillet 2021

Avant la crise, les EAU ont massivement investi dans l’amélioration de leurs capacités de production, mais les quotas les empêchent d’exploiter de façon optimale ces capacités. En bloquant l’accord de l’OPEP+, les EAU espéraient un assouplissement de leur quota de réduction.

L’organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés viennent d’annoncer que l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis (EAU) sont parvenus à un compromis sur l’accord d’approvisionnement de l’OPEP+. Selon l’accord, les EAU qui produisent aujourd’hui 3,16 millions de barils par jour, pourront porter leur niveau d’extraction à 3,65 millions de barils par jour après l’expiration de l’accord actuel en avril 2022.

Depuis plus de deux semaines, les EAU bloquent la mise à jour du pacte expirant en avril 2022 qui prévoit une augmentation mensuelle de 400 000 barils par jour de la production de l’OPEP+ jusqu’en décembre 2021 et prolonge les réductions restantes d’avril 2022 à décembre 2022.

Bien qu’ils ne se soient pas opposés à l’augmentation de la production, les EAU font valoir que la nouvelle mise à jour doit tenir compte du fait qu’ils ont un quota de réduction trop élevé et ont exigé un assouplissement de leurs restrictions de production. Ils ajoutent qu’ils avaient précédemment accepté un chiffre de référence « très bas » en guise de geste de bonne volonté dans l’espoir que la réduction prenne fin en avril 2022.

En raison de l’apparition du coronavirus qui a pesé sur la demande, l’OPEP et ses alliés ont convenu de réduire leur production de 10 millions de barils par jour, soit 10 % de l’approvisionnement mondial. Avec la reprise progressive de l’économie mondiale, les réductions s’élèvent actuellement à environ 5,8 millions de barils par jour.
https://www.agenceecofin.com/production ... petroliers

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#734 Message par moinsdewatt » 29 sept. 2021, 00:41

Le baril de pétrole passe le cap de 80 dollars

Anne Cheyvialle Le Figaro 28 sept 2021

Les prix du pétrole n’en finissent pas de grimper. Le cours du baril de brent de la mer du Nord, qui fait référence sur le marché, a franchi en début de matinée mardi le cap de 80 dollars - son niveau le plus haut depuis octobre 2018 - avant de retomber dans la journée.

En cause, une forte demande tirée par la reprise économique post-Covid alors que l’offre reste limitée. Lors de la présentation du rapport annuel de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), le secrétaire général, Mohammed Barkindo, a mis en avant la demande mondiale «qui a rebondi de manière significative en 2021» pour expliquer ce sommet.

Or l’offre peine à y faire face. C’est le cas aux États-Unis, où les installations pétrolières du golfe du Mexique sont encore loin de leur pleine capacité, même plusieurs semaines après le passage dévastateur de l’ouragan Ida. C’est le cas également au sein de l’Opep+, composée des treize membres de l’Opep et de ses dix alliés. Plusieurs d’entre eux font face à des baisses de leur production supérieures aux directives fixées par les différents pays lors des précédentes réunions. Les experts d’UBS évoquent ainsi des «travaux de maintenance» au Kazakhstan et des «perturbations imprévues» au Nigeria, au Mexique et en Libye.

Une hausse qui va continuer

Quoi qu’il en soit, le déficit de brut qui en résulte «ne s’inversera pas dans les mois à venir», préviennent les analystes de Goldman Sachs, qui voient le baril de brent atteindre 90 dollars d’ici à la fin de l’année. Et «la flambée des prix du pétrole fait craindre à beaucoup que l’économie mondiale ne soit déjà amenée à ralentir», s’inquiète Chris Beauchamp, d’IG
.........
https://www.msn.com/fr-fr/finance/econo ... hp&pc=U531

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#735 Message par moinsdewatt » 05 déc. 2021, 11:22

La consommation de pétrole tous liquide va repasser à 100 millions de b/j en Q1 et Q2 2022 et davantage aprés.
We estimate that 98.9 million b/d of petroleum and liquid fuels was consumed globally in October, an increase of 4.5 million b/d from October 2020 but 1.9 million b/d less than in October 2019. We revised up our forecast for consumption of petroleum and liquid fuels for the fourth quarter of 2021, partially as a result of fuel switching from natural gas to petroleum in the electric power sector in parts of Asia and Europe. This fuel switching is a result of increases in natural gas prices in Asia and Europe.

We forecast that global consumption of petroleum and liquid fuels will average 97.5 million b/d for all of 2021, which is a 5.1 million b/d increase from 2020. We forecast that global consumption of petroleum and liquid fuels will increase by 3.3 million b/d in 2022.
Image

https://www.eia.gov/outlooks/steo/

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#736 Message par moinsdewatt » 05 janv. 2022, 00:56

Pétrole : lentement mais sûrement, l’Opep + ouvre ses vannes

Par Sudouest.fr avec AFP 4 janvier 2022

Les représentants des treize membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs dix alliés via l’accord Opep + ont convenu « d’ajuster leur niveau total de production de 400 000 barils par jour pour le mois de février 2022 », a annoncé l’Opep.

Ils maintiennent ainsi la stratégie de réouverture prudente amorcée en mai 2021 dans un contexte de reprise, après les coupes drastiques décrétées en 2020 pour surmonter le choc de la pandémie de Covid-19.

Décision attendue
Puisque la demande a peu réagi à la propagation d’Omicron, « nous devons remplir les obligations auxquelles l’Opep + s’est engagée dans le cadre de l’augmentation de la production », a déclaré Alexandre Novak, vice-Premier ministre russe en charge de l’Énergie.

« La décision était largement anticipée et les prix du pétrole ont à peine réagi à l’annonce », a commenté Caroline Bain, analyste chez Capital Economics.


Le cours du Brent, référence européenne du brut, prenait 0,79 % à 79,60 dollars, un mouvement limité mais qui maintient le pétrole à des niveaux élevés, soutenus par les perspectives optimistes de l’Organisation sur la demande.

Capacités limitées
Plusieurs indicateurs montrent par ailleurs que les pays membres ne sont pas tous en mesure d’augmenter leurs extractions, même avec un objectif relativement bas. « Il faut bien se souvenir qu’une hausse du seuil de production autorisé n’est pas la même chose qu’une réelle augmentation », souligne dans une note Bjarne Shieldrop, analyste chez SEB.

En décembre, les producteurs avaient adopté la même cible pour janvier, malgré les inquiétudes autour d’Omicron qui avaient fait flancher les cours, promettant simplement de surveiller de très près le marché.

Pari payant pour le cartel : l’organisation avait ainsi répondu aux craintes de Washington sur les prix à la pompe, s’attirant les remerciements de la Maison Blanche… Alors même que les cours du brut repartaient de plus belle, alimentant une poussée de l’inflation à travers le monde. Et plusieurs analystes s’attendaient à ce que la hausse des prix de l’or noir se poursuive en 2022, variant Omicron ou pas.

Niveaux pré-pandémie

Petit à petit, l’Opep + se rapproche des niveaux pré-pandémie.

La hausse annoncée « signifie que d’ici le mois de février, nous atteindrons déjà environ 85 % de la reprise de la production », soit « 1,7 million de barils par jour sur les 2 millions » volontairement laissés sous terre au début de la pandémie, a précisé M. Novak.

Mais une inconnue subsiste pour 2022 : l’Iran, poids lourd dont les exportations sont limitées par les sanctions américaines. Les pourparlers ont repris fin novembre à Vienne entre Téhéran et les Occidentaux pour tenter de faire revenir les États-Unis dans l’accord sur le nucléaire. « Un échec (des négociations) mènerait à de nouvelles sanctions mais également à une remontée des tensions au Moyen-Orient et dans le Golfe », ce qui pourrait encore faire monter les prix, avertit M. Shieldrop.

La prochaine réunion de l’Opep + est prévue pour le 2 février.
https://www.sudouest.fr/economie/energi ... 531282.php

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#737 Message par moinsdewatt » 14 févr. 2022, 10:38

Retour aux niveaux de consommation de pétrole mondial pré covid. C'est à dire 100 millions de barils par jour.
Oddo indique que l'AIE a revu ses bases de calcul sur la période de 2020/2022. Elle confirme une croissance de la demande de 3.2 Mb/j en 2022 (+5.6 Mb/j en 2021) à 100.6 Mb/j vs 99.7 Mb/j annoncés en janvier soit au-dessus du niveau pré-COVID de 100.3 Mb/j.

' Cette demande est soutenue par l'assouplissement des restrictions de circulation et par le transfert d'une partie de la demande de gaz naturel dont le prix a fortement augmenté vers le pétrole, avec une estimation de 500 kb/j rien que dans les pays de l'OCDE ' souligne l'analyste.

Oddo confirme son scenario de prix du Brent à 80 $/b en 2022 et à 75 $/b en 2023+.
https://www.zonebourse.com/cours/action ... -39263222/

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#738 Message par moinsdewatt » 02 mars 2022, 01:03

Pétrole: l'AIE annonce que ses membres vont libérer 60 millions de barils de leurs réserves d'urgence

AFP•01/03/2022

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a annoncé mardi que ses pays membres allaient libérer 60 millions de barils de pétrole tirés de leurs réserves d'urgence pour stabiliser le marché après l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Cette décision doit "envoyer un message uni et fort aux marchés pétroliers mondiaux sur le fait qu'il n'y aura pas de pénurie d'offre résultant de l'invasion russe en Ukraine", écrit l'AIE dans un communiqué.

L'AIE, basée à Paris, a été fondée en 1974 pour assurer la sécurité d'approvisionnement de pays développés à la suite du choc pétrolier, une mission qui s'est depuis élargie.

Elle compte 31 membres, dont les États-Unis, le Japon et de nombreux pays européens (Allemagne, Espagne, France, Italie, Royaume-Uni...)

Chaque pays a l'obligation de détenir des réserves pétrolières d'urgence équivalentes à 90 jours d'importations. En cas de problème d'approvisionnement, ils peuvent décider de libérer ces stocks sur le marché dans le cadre d'une action coordonnée.

Les pays membres disposent au total de 1,5 milliard de barils. L'annonce de mardi porte sur l'équivalent de 4% de ces réserves, soit 2 millions de barils par jour pendant 30 jours.

Les cours du pétrole, qui étaient déjà sur une tendance à la hausse, ont flambé avec l'invasion de l'Ukraine par la Russie, un des plus gros acteurs du marché pétrolier. Ils dépassent actuellement les 100 dollars.

Ce type d'intervention des pays de l'AIE a déjà eu lieu à trois reprises dans le passé: à l'approche de la guerre du Golfe en 1991, après la destruction d'installations pétrolières par des ouragans dans le golfe du Mexique en 2005 et lors des perturbations de l'approvisionnement causées par la guerre civile libyenne en 2011.

L'AIE indique qu'elle continuera de surveiller les marchés pétroliers et recommandera, si nécessaire, à ses pays membres l'utilisation de quantités "additionnelle" de pétrole issues des réserves d'urgence.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 0be6c1604a

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#739 Message par moinsdewatt » 07 mars 2022, 09:02

Pétrole: le baril de Brent frôle les 140 dollars, proche du record absolu

AFP le 07 mars 2022

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord, l'une des deux variétés de référence du marché, a frôlé dimanche 140 dollars, proche de son record absolu, dopé par l'aggravation du conflit en Ukraine et l'arrêt quasi-total des exportations de pétrole russe.

Peu après l'ouverture des échanges électroniques, vers 23H00 GMT, le Brent pour échéance en mai, contrat de référence, est monté jusqu'à 139,13 dollars, à portée du record absolu, soit 147,50 dollars, qui date de juillet 2008.

Le prix s'est ensuite replié, mais vers 00H30 GMT, il était encore en hausse de 9,02%, à 128,77 dollars.

Depuis le lancement de l'invasion de l'Ukraine par les troupes russes, le Brent a pris 33%.

L'autre référence du marché, le baril de West Texas Intermediate (WTI), principale variété américaine, pour échéance en avril, est lui grimpé dimanche jusqu'à 130,50 dollars.

Vers 00H30 GMT, il s'inscrivait en hause de 8,18% à 125,15 dollars.

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a déclaré diimanche que les Etats-Unis et l'Union européenne discutaient "très activement" de la possibilité d'interdire les importations de pétrole en réponse à l'invasion de l'Ukraine.

Même si le pétrole est, en théorie, exempté pour l'instant de sanctions, les exportations russes ne trouvent plus preneur, Shell étant l'un des seuls à s'y être risqué cette semaine.

"Arrêtez d'acheter du pétrole russe", a plaidé dimanche, sur la chaîne CNN, le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba, en réaction à l'acquisition par Shell de 100.000 tonnes de pétrole russe.
https://www.connaissancedesenergies.org ... olu-220307

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 15750
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#740 Message par optimus maximus » 07 mars 2022, 09:06


Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 48216
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#741 Message par slash33 » 07 mars 2022, 09:14

optimus maximus a écrit :
07 mars 2022, 09:06
Les Stazunis sondent Maduro :lol:
Ils en ont parlé il y a deux jours. J'ai alors hésité à poster dans Humour car question foutage de gueule...

Avatar du membre
titano
~~+
~~+
Messages : 8943
Enregistré le : 27 oct. 2013, 19:36
Localisation : Stilwater

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#742 Message par titano » 07 mars 2022, 17:39

ΜΟΛΩΝ ΛΑΒΕ
Shermann a écrit :It's a jungle out there : 978-2412019689
Pooteen président !
Pimono, neron, saturne, Guynemer => /dev/null

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#743 Message par moinsdewatt » 09 mars 2022, 00:41

L'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) a revu sensiblement en hausse mardi ses estimations de production américaine pour cette année et l'an prochain.

L'EIA table désormais sur 12,03 millions de barils par jour (mb/j) en 2022, contre 11,80 jusqu'ici, et sur 12,99 mb/j en 2023, soit au-dessus de son niveau de 2019 (12,23 mb/j), qui constituait un record.

Pour autant, si la production américaine continue de croître progressivement depuis plusieurs mois, les producteurs restent réticents à accélérer franchement, par crainte d'un retournement du marché.

En outre, quand bien même elles le voudraient, les compagnies sont actuellement handicapées par des problèmes d'approvisionnement en matériel, comme beaucoup d'autres entreprises du fait de la pandémie de coronavirus.

"Les difficultés d'approvisionnement rendent très très difficile toute tentative de croître maintenant et à un rythme élevé", a assuré la directrice générale d'Occidental Petroleum, Vicki Hollub, lors de la conférence CERAWeek organisée à Houston (Texas).
https://www.connaissancedesenergies.org ... que-220308

itrane2000
+
+
Messages : 3102
Enregistré le : 26 nov. 2011, 16:49
Localisation : Limousin

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#744 Message par itrane2000 » 09 mars 2022, 01:03

titano a écrit :
07 mars 2022, 17:39
c'est quand des guignols qui n'ont rien vu venir, annoncent le pétrole à 200 dollars ou 300 dollars, que tu sais que c'est la fin de la hausse.
stulta lex, sed lex

Avatar du membre
amalricu
~~+
~~+
Messages : 10604
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#745 Message par amalricu » 09 mars 2022, 06:04

"Il est tout à fait évident que le refus d'acheter le pétrole russe va aboutir à des conséquences catastrophiques pour le marché mondial", a déclaré le vice-Premier ministre russe, chargé de l'Énergie, Alexandre Novak. "La flambée des prix risque d'être imprévisible et d'atteindre plus de 300 dollars pour un baril, voire plus", a-t-il affirmé, cité par les agences de presse russes.

Frédéric Bianchi avec AFP
Journaliste BFM Éco
Je fais le pari que la Russie laissera tant de "plumes" en Ukraine que Poutine finira par être "écarté" du pouvoir par les générations plus jeunes de ses services sécuritaires pour négocier ce qui reste sur la table. Echéance 2023.

Avatar du membre
m.enfin
Administrateur
Administrateur
Messages : 7939
Enregistré le : 10 juin 2013, 13:55

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#746 Message par m.enfin » 15 mars 2022, 14:48

on a eu des echos en France, l'info a presque 1 semaine ?
WSJ - 8 mars 2022
Saudi, Emirati Leaders Decline Calls With Biden During Ukraine Crisis
Persian Gulf monarchies have signaled they won’t help ease surging oil prices unless Washington supports them in Yemen, elsewhere

The White House unsuccessfully tried to arrange calls between President Biden and the de facto leaders of Saudi Arabia and the United Arab Emirates as the U.S. was working to build international support for Ukraine and contain a surge in oil prices, said Middle East and U.S. officials.

Saudi Crown Prince Mohammed bin Salman and the U.A.E.’s Sheikh Mohammed bin Zayed al Nahyan both declined U.S. requests to speak to Mr. Biden in recent weeks, the officials said, as Saudi and Emirati officials have become more vocal in recent weeks in their criticism of American policy in the Gulf.
pas de bras, pas de chocolat
pas de soutien au Yemen, pas de baisse de prix (hausse des volumes)

traduction via gloulou
Le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman et le cheikh Mohammed bin Zayed al Nahyan des Émirats arabes unis ont tous deux refusé les demandes américaines de parler à M. Biden ces dernières semaines, ont déclaré les responsables, alors que les responsables saoudiens et émiratis sont devenus plus virulents ces dernières semaines dans leurs critiques de la politique américaine dans le Golfe.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#747 Message par moinsdewatt » 17 mars 2022, 00:33

Trois millions de barils par jour de pétrole russe pourraient manquer à partir d'avril, selon l'AIE

REUTERS•16/03/2022

Trois millions de barils par jour (bpj) de pétrole et de produits pétroliers russes risquent ne pas se retrouver sur le marché à partir d'avril après les sanctions imposées contre Moscou à la suite de l'invasion de l'Ukraine, a annoncé mercredi l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

"Nous estimons qu'à partir du mois d'avril, la production de pétrole russe pourrait être réduite de 3 millions de barils par jour à mesure que les sanctions s'appliquent et que les acheteurs délaissent les exportations russes", a déclaré l'AIE dans son rapport mensuel.

L'organisation basée à Paris prévoit en outre une baisse de la demande intérieure russe de produits pétroliers.

L'AIE a abaissé de 1,3 million de bpj sa prévision de demande mondiale pour les deuxième et quatrième trimestres, soulignant que la hausse des prix des produits de base et les sanctions contre la Russie "devraient déprimer sensiblement la croissance économique mondiale" et avoir un impact sur l'inflation.

Elle voit la demande mondial s'établir à 99,7 millions de bpj en 2022, ce qui marquerait la troisième année où la demande serait inférieur à son niveau d'avant la pandémie.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 14b7bbac6e

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#748 Message par moinsdewatt » 15 juin 2022, 23:25

Pétrole: l'AIE prévoit une demande au-dessus des niveaux pré-Covid en 2023
AFP•15/06/2022

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) prévoit que la demande pétrolière mondiale va pour la première fois dépasser les niveaux d'avant la pandémie de Covid l'an prochain, tirée par la Chine.

"La consommation va surpasser les niveaux pré-pandémie pour la première fois, à 101,6 millions de barils par jour (mb/j) en 2023", écrit-elle dans son rapport mensuel sur le pétrole publié mercredi, qui contient ses premières prévisions pour l'an prochain.

"Une grande part de cette probable accélération résulte d'une reprise robuste de la demande chinoise, faisant suite aux graves perturbations liées au Covid-19 en 2022", explique l'AIE. Cela fera plus que compenser un ralentissement du côté des pays développés de l'OCDE.

Pour 2022, elle prévoit une demande mondiale de 99,4 mb/j, légèrement revue en hausse par rapport au mois dernier en raison d'une croissance plus forte que prévue en mars et avril. Cela reste 1 mb/j au-dessous des niveaux de 2019.

L'AIE note que les cours du pétrole continuent leur progression après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, avec des prix de l'essence qui progressent plus encore en raison de capacités de raffinage très limitées. Les prévisions de prix sont ainsi "structurellement élevées", ce qui se traduit par une diminution des déplacements automobiles.

En revanche, la forte reprise du trafic aérien soutient la demande pétrolière à moyen-terme, juge l'AIE. "La dynamique derrière la reprise des voyages en avion en Europe et en Amérique du nord est de plus en plus manifeste", soulignent les experts.

Côté offre, l'AIE prévoit que les pays hors de l'alliance Opep+ (qui compte notamment la Russie dans ses rangs) vont dominer la croissance pour le restant de l'année et 2023. Elle cite notamment les Etats-Unis, suivis de la Norvège, du Brésil, du Canada ou du Guyana.

Pour ce qui concerne l'Opep+, "l'offre totale annuelle pourrait baisser en 2023 avec les embargos et les sanctions affectant les volumes en provenance de Russie et des producteurs hors du Moyen-Orient qui souffrent d'une poursuite de leur déclin", note-t-elle.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 14c5a7a319

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14495
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#749 Message par moinsdewatt » 20 juin 2022, 14:57

La Russie devient le premier fournisseur de pétrole de la Chine

20 juin 2022 BFM Business

Alors que les pays de l’Union européenne tentent de se passer de l’or noir russe depuis le début de la guerre en Ukraine, la Chine a au contraire augmenté ses importations de pétrole brut provenant de Russie de 55% en mai par rapport à l’an passé.

Un bond qui s’explique par la chute des prix du pétrole russe en raison des sanctions visant Moscou. Les raffineurs chinois en ont profité pour augmenter leurs approvisionnements en important 8,42 millions de tonnes, soit environ 1,98 million de barils par jour, selon les données de l’Administration générale des douanes chinoises citées par Reuters.

Des chiffres records qui font désormais de la Russie le premier fournisseur de pétrole de la Chine, devant l’Arabie Saoudite, reléguée au deuxième rang avec 7,82 millions de tonnes importées (+9% sur un an) en mai, soit 1,84 million de barils par jour.

Importations de GNL russe en forte hausse
L’Irak se place troisième avec 4,69 millions de tonnes (+4,5%) fournies à Pékin. Viennent ensuite l'Angola (3,15 millions, -3,6%) et le Brésil (2,21 millions, -19%), victimes de la baisse des prix du pétrole russe.

Au total, les importations de pétrole brut de la Chine ont augmenté de près de 12% en mai à 10,8 millions de barils par jour, contre une moyenne de 10,3 millions en 2021. Les données des douanes montrent également que les importations chinoises de gaz naturel liquéfié russe se sont élevées à 400.000 tonnes en mai, en hausse de 56% sur un an.
https://www.msn.com/fr-fr/finance/econo ... 5571c78748

Boeuf1803
Messages : 1387
Enregistré le : 21 août 2015, 09:59

Re: Consommation de pétrole à travers le monde

#750 Message par Boeuf1803 » 21 juin 2022, 07:50

moinsdewatt a écrit :
20 juin 2022, 14:57
La Russie devient le premier fournisseur de pétrole de la Chine

20 juin 2022 BFM Business

Alors que les pays de l’Union européenne tentent de se passer de l’or noir russe depuis le début de la guerre en Ukraine, la Chine a au contraire augmenté ses importations de pétrole brut provenant de Russie de 55% en mai par rapport à l’an passé.

Un bond qui s’explique par la chute des prix du pétrole russe en raison des sanctions visant Moscou. Les raffineurs chinois en ont profité pour augmenter leurs approvisionnements en important 8,42 millions de tonnes, soit environ 1,98 million de barils par jour, selon les données de l’Administration générale des douanes chinoises citées par Reuters.

Des chiffres records qui font désormais de la Russie le premier fournisseur de pétrole de la Chine, devant l’Arabie Saoudite, reléguée au deuxième rang avec 7,82 millions de tonnes importées (+9% sur un an) en mai, soit 1,84 million de barils par jour.

Importations de GNL russe en forte hausse
L’Irak se place troisième avec 4,69 millions de tonnes (+4,5%) fournies à Pékin. Viennent ensuite l'Angola (3,15 millions, -3,6%) et le Brésil (2,21 millions, -19%), victimes de la baisse des prix du pétrole russe.

Au total, les importations de pétrole brut de la Chine ont augmenté de près de 12% en mai à 10,8 millions de barils par jour, contre une moyenne de 10,3 millions en 2021. Les données des douanes montrent également que les importations chinoises de gaz naturel liquéfié russe se sont élevées à 400.000 tonnes en mai, en hausse de 56% sur un an.
https://www.msn.com/fr-fr/finance/econo ... 5571c78748
lol les chinois et les indiens se gavent de pétrole et de gaz russe peu chers. Et nous on paye le carburant à plus de 2€ le litre et on réfléchit à remplacer l'approvisionnement en gaz russe...on est vraiment teubés.
L'occident m'a l'air assez isolé dans cette histoire. Pas sûr qu'on en sorte vainqueurs...