Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

Discussions et revue de presse sur des thèmes ne relevant ni de la politique ni de l'économie et des finances: technologies, emploi, écologie, transport, sport...
Message
Auteur
Shermann
~~+
~~+
Messages : 22291
Enregistré le : 26 avr. 2007, 20:32

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#51 Message par Shermann » 13 août 2010, 12:31

crispus a écrit :L'avis sur ITER d'un physicien grand amateur de plasmas :
http://www.jp-petit.org/science/ITER/fermer_ITER.htm
:lol: :lol: :lol: .

Shermann
~~+
~~+
Messages : 22291
Enregistré le : 26 avr. 2007, 20:32

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#52 Message par Shermann » 13 août 2010, 12:35

crispus a écrit :Mieux vaut prendre exemple sur les Russes : leur recherche fondamentale reste à la pointe malgré un budget misérable.
Pour écrire dans l'espace, ils ont emmené... des crayons à papier . :mrgreen:
La Russie participe à ITER...
Et d'ailleurs dans certains domaines, appelés "big science" par moquerie ou par défaut, aucun pays, si puissant et riche soit-il, ne peut financer tout seul la recherche.
Et la fusion nucléaire en fait partie, tout comme le spacial, les gros avions, la physique des particules, ou les supercalculateurs.

sergio69
Messages : 1137
Enregistré le : 14 sept. 2006, 09:57

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#53 Message par sergio69 » 13 août 2010, 13:52

crispus a écrit :
sergio69 a écrit :Quand les américains sont allés sur la lune, ils ne sont pas QUE allés sur la lune.
Ils ont produit toute une tripoté de nouveaux matériaux, de nouvelles techniques de production, de normes de qualité, etc...
Les retombées sont énormes.
Comme le stylo capable d'écrire en apesanteur. :lol:

Mieux vaut prendre exemple sur les Russes : leur recherche fondamentale reste à la pointe malgré un budget misérable.
Pour écrire dans l'espace, ils ont emmené... des crayons à papier . :mrgreen:

L'avis sur ITER d'un physicien grand amateur de plasmas :
http://www.jp-petit.org/science/ITER/fermer_ITER.htm
Avec du graphite en apesanteur partout dans la cabine, génial pour la respiration et les court circuits

Avatar du membre
el_castor
Messages : 392
Enregistré le : 01 mars 2010, 17:07
Localisation : Sainte Luce / Loire (Nantes)

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#54 Message par el_castor » 13 août 2010, 13:56

sergio69 a écrit :Avec du graphite en apesanteur partout dans la cabine, génial pour la respiration et les court circuits
On pourrait fortement supposer qu'ils avaient pensé mettre des filtres au système de ventilation, et qu'ils ne devaient pas utiliser 50 crayons/jour, non?

Shermann
~~+
~~+
Messages : 22291
Enregistré le : 26 avr. 2007, 20:32

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#55 Message par Shermann » 13 août 2010, 13:59

el_castor a écrit :
sergio69 a écrit :Avec du graphite en apesanteur partout dans la cabine, génial pour la respiration et les court circuits
On pourrait fortement supposer qu'ils avaient pensé mettre des filtres au système de ventilation, et qu'ils ne devaient pas utiliser 50 crayons/jour, non?
Ben tu sais, les russes, dès que ça a un crayon entre les mains, ça peut t'écrire guerre et paix, alors...

tarbouif
~~+
~~+
Messages : 11037
Enregistré le : 15 oct. 2008, 15:36
Localisation : Ailleurs

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#56 Message par tarbouif » 13 août 2010, 13:59

el_castor a écrit :
sergio69 a écrit :Avec du graphite en apesanteur partout dans la cabine, génial pour la respiration et les court circuits
On pourrait fortement supposer qu'ils avaient pensé mettre des filtres au système de ventilation, et qu'ils ne devaient pas utiliser 50 crayons/jour, non?
Et interdiction de gommer !! :mrgreen:
"Accrochez vous à vos plus values, je retire le marché" :mrgreen:

tarbouif
~~+
~~+
Messages : 11037
Enregistré le : 15 oct. 2008, 15:36
Localisation : Ailleurs

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#57 Message par tarbouif » 13 août 2010, 14:04

Shermann a écrit :
el_castor a écrit :
sergio69 a écrit :Avec du graphite en apesanteur partout dans la cabine, génial pour la respiration et les court circuits
On pourrait fortement supposer qu'ils avaient pensé mettre des filtres au système de ventilation, et qu'ils ne devaient pas utiliser 50 crayons/jour, non?
Ben tu sais, les russes, dès que ça a un crayon entre les mains, ça peut t'écrire guerre et paix, alors...
Et alors ?

GUERRE !

Je peux te le faire plus épais si tu veux et je ne suis même pas Russe.


Ok je :arrow:
:oops:
Modifié en dernier par tarbouif le 13 août 2010, 14:10, modifié 1 fois.
"Accrochez vous à vos plus values, je retire le marché" :mrgreen:

Avatar du membre
el_castor
Messages : 392
Enregistré le : 01 mars 2010, 17:07
Localisation : Sainte Luce / Loire (Nantes)

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#58 Message par el_castor » 13 août 2010, 14:08

En même temps, avec tout ce qui crâme en Russie en ce moment, ils ont 25 ans de stock de mines de crayons.
De là à annoncer leur retour dans l'espace pour consommer le stock...

y_m_p
Messages : 163
Enregistré le : 15 août 2005, 00:43

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#59 Message par y_m_p » 13 août 2010, 19:20

tarbouif a écrit :
mat49 a écrit :
notred a écrit :Il semblerait que des systèmes de type Z machine (http://en.wikipedia.org/wiki/Z_machine) sont au moins aussi prometeur et bien moins couteux....

Des avis éclairés sur la question ?
Ben, le système est sur un mode "destructif": Pour générer les rayons X qui "compriment" et chauffe la cible, il faut une générateur qui grille à chaque tir, de par sa conception.
ITER lui agit de façon continue...
Rien ne dit à priori qu'il est plus compliqué de remplacer la cible de manière à faire des tirs successifs (comme il est également prévu de le faire dans les expérience de confinement inertiel par laser) que de s'affranchir des problèmes spécifique d'ITER (résistance des parois au bombardement de neutrons, production de combustible en continu dans les couvertures, évacuation de la chaleur,...).

C'est bien le principe des moteurs a pistons... Donc c'est faisable ...

Avatar du membre
davivd
~~+
~~+
Messages : 7283
Enregistré le : 05 oct. 2007, 15:24

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#60 Message par davivd » 13 août 2010, 20:10

Shermann a écrit :
crispus a écrit :L'avis sur ITER d'un physicien grand amateur de plasmas :
http://www.jp-petit.org/science/ITER/fermer_ITER.htm
:lol: :lol: :lol: .
Tu pourrais développer ton avis pour le profane, stp? :)
Après avoir lu ce blog, il me faut les contres arguments ;)
"car la nuit est sombre et pleine de terreurs"

Shermann
~~+
~~+
Messages : 22291
Enregistré le : 26 avr. 2007, 20:32

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#61 Message par Shermann » 13 août 2010, 20:19

davivd a écrit :
Shermann a écrit :
crispus a écrit :L'avis sur ITER d'un physicien grand amateur de plasmas :
http://www.jp-petit.org/science/ITER/fermer_ITER.htm
:lol: :lol: :lol: .
Tu pourrais développer ton avis pour le profane, stp? :)
Après avoir lu ce blog, il me faut les contres arguments ;)
JP peti est plus connu pour ses articles sur les petits hommes verts...

Avatar du membre
davivd
~~+
~~+
Messages : 7283
Enregistré le : 05 oct. 2007, 15:24

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#62 Message par davivd » 13 août 2010, 20:30

Ca explique pourquoi la dernière fois que j'ai vu apparaitre "la machine Z" et le "MHC" c'était sur un site ufologue :mrgreen: .
Petits hommes verts mis à part, sa critique sur le refroidissement du plasma, c'est du flan?
"car la nuit est sombre et pleine de terreurs"

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 12017
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#63 Message par crispus » 13 août 2010, 22:57

Shermann a écrit :JP peti est plus connu pour ses articles sur les petits hommes verts...
...tu as oublié de citer le 11 septembre :mrgreen:

Le problème est que le bonhomme a bien souvent des arguments difficiles à contrer, surtout lorsqu'il aborde son domaine de compétence, en l'occurrence la physique des plasmas.

Bien que je ne partage absolument pas ses convictions sur ce sujet, j'admire et je soutiens sa détermination à aborder le dossier OVNI d'une façon scientifique.

Il a tout de même été viré de son labo et interdit de publication, depuis qu'il a montré expérimentalement que la forme la plus adaptée au vol MHD hypersonique c'était :
Image
Source : http://www.ufo-science.com

Pour comprendre sa démarche, télécharger et lire sa BD "Le mur du silence" (n°7 en bas de page) :wink:

Accès à l'intégrale d'Anselme Lanturlu le savanturier :mrgreen:

:!: Et pour revenir au cœur des préoccupations du forum, ne ratez pas "L'économicon".

Enfin, pour ceux qui douteraient des possibilités de la Z-machine vs ITER, voir sa conférence à l'X : On attend les objections étayées du croco. Je pars chercher le pop corn. 8)

Shermann
~~+
~~+
Messages : 22291
Enregistré le : 26 avr. 2007, 20:32

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#64 Message par Shermann » 15 août 2010, 10:51

crispus a écrit :On attend les objections étayées du croco. Je pars chercher le pop corn. 8)
Je n'ai jamais dit que les critiques de ITER n'étaient pas recevables. J'ai juste remis en doute la crédibilité de JP Petit. Peut-être à tort. Mais il s'est bien débrouillé pour se mettre à dos toute la communauté scientifique. Après, il se prend pour un martyre, et fournit un alibi pour tous les illuminés et les tenants de la théorie du complot permanent. Dommage.

Je ne suis pas spécialiste des plasmas. Je pourrauis lire le site de JP Petit pour m'en faire une idée. Mais ce n'est pas comme ça que mon avis vaudra plus que celui d'un autre. La science, c'est un métier. Et beaucoup de commentateurs professionnels de la chose scientifique l'oublient.

Je constate aussi que les critiques de Charpak sont plus politiques et économiques que scientifiques. Ce qui me va très bien, car c'est sont droit, et il ne dit rien de choquant.

Maintenant, on peut user de l'argument d'autorité: Des milliers de scientifiques, dans des pays hostiles, se mettent ensemble pour réaliser un projet très difficile. Je ne crois pas qu'ils obéïssent tous au même lobby, aux même intérêts stratégiques, ni qu'ils sont tous des idiots.

Mini50
Messages : 363
Enregistré le : 19 juil. 2010, 09:38

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#65 Message par Mini50 » 15 août 2010, 19:50

Je ne sais pas pour les plasma et les petits hommes verts, mais moi j'aime bien sa série de bédés à JP Petit
C'est en lisant les aventures Anselme Lanturlu à l'époque ou c'était édité chez Belin, que je me suis intéressé de
plus près à la science (surtout grâce "A qui rêvent les robots"). Je pense que cela fait partie des bons livres de compléments
pour les ados, surtout pour les sortir du cadre purement "scolaire" des sciences.

Pour les curieux c'est là : http://www.savoir-sans-frontieres.com/
Modifié en dernier par Mini50 le 21 juil. 2011, 12:36, modifié 1 fois.
J'ai besoin d'une fille dont le nom ne se termine pas par .jpg

Godevin
Messages : 414
Enregistré le : 14 août 2010, 10:11

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#66 Message par Godevin » 15 août 2010, 21:30

Le problème d'ITER c'est que les chercheurs partent complétement dans l'inconnu et que des démonstrateurs pour ce genre de manips atteignent vite des tailles et des budgets délirants.
Non, je ne suis pas dispo le mercredi soir, j'ai macramé...

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 12017
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#67 Message par crispus » 15 août 2010, 23:21

Godevin a écrit :Le problème d'ITER c'est que les chercheurs partent complétement dans l'inconnu et que des démonstrateurs pour ce genre de manips atteignent vite des tailles et des budgets délirants.
Il me semble au contraire que le Tokamak est une technique très connue, déjà ancienne, et que la taille de l'appareil croît exponentiellement avec la durée de fonctionnement souhaitée. La conclusion de JPP, c'est qu'après l'échec prévisible d'ITER, les chercheurs demanderont à en construire un encore plus grand, plus beau, plus cher... dans l'espoir que celui-ci ne s'autodétruise pas comme tous ses prédécesseurs. :lol:
Shermann a écrit :La science, c'est un métier. Et beaucoup de commentateurs professionnels de la chose scientifique l'oublient.
On pourrait dire la même chose de l'économie, non ? Et pourtant on est un paquet d'amateurs à en discuter ici. :mrgreen:

Ce genre de remarque résume la révérence quasi-religieuse accordée à la Science dans notre civilisation. J'ai constaté que cette réaction était d'autant plus forte que le sujet est diplômé. :wink:

J'avais le même réflexe pavlovien avant de découvrir des choses dérangeantes, comme le site de JPP justement...

Il n'y a pas si longtemps, le peuple utilisait pour se rassurer de l'inconnu des prêtres, des augures, des devins (-plombiers :oops:)...
Le matérialisme ayant remplacé la notion du spirituel (du moins en façade, car nombre de "décideurs" fréquentent une Loge ou s'attachent les services de gourous), le rôle des "initiés" du temps jadis est à présent joué par nos vénérés chercheurs, leurs idoles étant à présent les prix Nobel.

Mais si le peuple est dans l'admiration de ses clercschercheurs, dans les monastèreslabos la situation est moins rose : l'ambition, l'opportunisme et le désir de laisser son nom dans l'histoire prenant comme partout le pas sur la compétence. Comme aimait à nous le rappeler un de mes profs, "la technique, ça ne paie pas, visez les postes de direction".

Les chercheurs les plus libres de parler sont les retraités. Voir par exemple le site de Lionel Hubin, "électron mon amour" et son commentaire sur la "Loi de Tartempion"
nombre d'individus continuent de vouloir mettre le monde en équations et croient régulièrement avoir établi des lois fondamentales qui régissent notre univers, et ce faisant ils trompent régulièrement leurs disciples.[....]
Et tout le monde tombe dans le panneau et répète bêtement que tel phénomène est régi par la loi de Tartempion [...]
Et au bout de très peu de temps tout le monde a oublié qu'il ne s'agit pas d'une loi divine mais d'un modèle approximatif, [...]
et que la constante n'en est pas une mais est une valeur statistiquement constante
J'aime bien aussi sa remarque sur le fait qu'il n'est pas rare que plusieurs "lois" enseignées séparément reposent en fait sur un principe identique, ce qui permet à plusieurs chercheurs de laisser leur nom à la postérité. :lol:
Ex: effet Hall (électronique), force de Laplace (électrotechnique) et force de Lorentz (MHD)... procèdent en fait du même mécanisme. :wink:
________________________

Electricien de formation (fac+industrie puis prof), je ne soupçonnais pas les perspectives qu'offre la MHD avant de lire JPP. :shock:

La MHD est très simple sur le principe (règle des 3 doigts), mais en pratique le caractère récursif de l'électromagnétisme fait que les ions ont tendance à modifier la trajectoire les uns des autres . Phénomène que l'on rencontre aussi dans les machines électriques (réaction d'induit) mais que l'on arrive à limiter : les câbles canalisent les électrons, alors que les ions dans un fluide, ben... ça donne l'instabilité de Vélikhov. :lol:

Pour limiter cette instabilité, il faut employer des aimants extrêmement puissants. La conclusion vers 1980 fut que pour obtenir un Concorde à production électrique il faudrait le doter... d'un réacteur nucléaire, ceci pour alimenter les aimants à supraconducteurs et la réfrigération associée. :lol: (Noter au passage, qu'un sous-marin n'a pas ce problème :wink:)

Ce fut la fin de la recherche française en propulsion MHD, et JPP mit sa connaissance des plasmas au service de l'astrophysique.

Je me suis délecté des BD de Lanturlu au CDI de mon bahut. Mais je n'ai découvert son site qu'en 2005. Depuis je suis fan : même si je n'apprécie pas toujours ses coups de gueule et ses conclusions personnelles, il a l'art de présenter les faits et n'hésite pas à ajouter un erratum à une page si un internaute lui prouve le contraire. :wink:

Cet homme est le poil à gratter du CNRS et de l'armée. Il a eu le malheur d'être véritablement passionné par un sujet sensible... et de se montrer très susceptible, ce qui nuit à un travail en équipe et a fait de lui le dernier (l'unique ?) chercheur civil français en propulsion MHD.

En effet la maîtrise de la MHD c'est avant tout l'accès à une technologie qui rend les véhicules à la fois furtifs et hypersoniques. Le rêve de l'attaquant, le cauchemar du défenseur. :twisted:

Son hypothèse est d'ailleurs que Russes, Américains et Chinois ont des programmes de développement très aboutis et possèdent des armes impensables : sous-marins furtifs (penser au film "a la poursuite d'Octobre rouge" :wink:), avions hypersoniques comme le B2 (présenté officiellement comme subsonique et "sensible à la pluie" :lol:)... Un travail constant de désinformation étant maintenu pour ne pas encourager la concurrence (ex: la France :lol:) à se lancer dans l'aventure.

Voir à ce sujet sa critique savoureuse du rapport de l'Air Force sur une mission de bombardement de Kaboul :mrgreen:

Concernant la désinformation, je viens de lire dans "Histoire des codes secrets" de Simon Singh, la façon dont les alliés ont poussé la presse à décrier l'incompétence de leurs puissants services de déchiffrage, afin de maintenir leurs ennemis dans l'illusion que leurs communications étaient protégées. :mrgreen:

Ayant accès à nombre de publications, JPP affirme par exemple que l'arme à antimatière est susceptible d'exister déjà, des méthodes de production et de stockage d'antiparticules (cristal) ayant déjà été obtenues en labo : en gros, en cachant de l'antimatière dans le sucre de Kim Jong-Il, on pourrait lui faire raser Pyong Yang à son petit déjeuner. :shock:

Son expérience du terrain lui a montré que tout ce qui est validé en université à petit budget, peut être très rapidement repris en secret à grande échelle sur le plan militaire. Domaine que toute sa carrière il a refusé de rejoindre malgré des offres répétées.

Voir à ce sujet son livre "Les enfants du diable", garanti sans Ummites :wink: ou plus light sa BD "Joyeuse apocalypse" sur la course aux armements "no limit".

Pour revenir à ITER, une de ses dernières anecdotes concerne les propos - en off - d'un de ses anciens collègues ayant participé à la validation du projet : "Je sais que ça ne marchera jamais, mais si je m'y oppose je peux dire adieu à mes crédits de recherche". :twisted:

JPP a fait justement remarquer que si ITER avait été prévu aux iles Kerguelen, les scientifiques auraient été moins empressés à rejoindre le projet. :twisted:

Mais la perspective pour une légion de chercheurs, d'ingénieurs, de directeurs de toute sorte... de s'assurer 30 années peinardes en PACA dans cette "cathédrale pour ingénieurs" sans avoir à justifier de leur activité, c'est tentant ! :mrgreen:
:lol:

La région étant déjà l'objet d'une intense spéculation, je me demande d'ailleurs ce que donnerai une enquête sur les acquisitions foncières dans la région ces dernières années. Délits d'initiés ? :shock:
Mais c'est bien connu : en PACA comme à Neuilly, les enquêtes n'aboutissent jamais. :lol:
Je crois que c'est à Gaston Deferre qu'on attribue cette citation "Chez nous le problème, ce n'est ni la gauche ni la droite, mais le milieu !". :twisted:

Godevin
Messages : 414
Enregistré le : 14 août 2010, 10:11

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#68 Message par Godevin » 16 août 2010, 09:08

crispus a écrit :
Godevin a écrit :Le problème d'ITER c'est que les chercheurs partent complétement dans l'inconnu et que des démonstrateurs pour ce genre de manips atteignent vite des tailles et des budgets délirants.
Il me semble au contraire que le Tokamak est une technique très connue, déjà ancienne, et que la taille de l'appareil croît exponentiellement avec la durée de fonctionnement souhaitée. La conclusion de JPP, c'est qu'après l'échec prévisible d'ITER, les chercheurs demanderont à en construire un encore plus grand, plus beau, plus cher... dans l'espoir que celui-ci ne s'autodétruise pas comme tous ses prédécesseurs. :lol:
Ben, ce qu'il faut bien comprendre dans ce genre de truc, c'est qu'une centrale de nouvelle génération (et à plus forte raison du proto) n'est pas industrialisable facilement. Y'a beaucoup de raisons à ca, je t'en donne qu'une : la perte du savoir faire. Bon y'en a une quantité d'autres mais il est tôt et j'ai pas fini mon café :roll: Le Tokamak n'est pas tout à fait de la même de la même techno. La différence, c'est dans le "pas tout à fait" et on repart pour une grosse partie dans l'inconnu.
C'est vraiment pas simple :?

Autres soucis, c'est la complexité des normes techniques et sécuritaires. On avance réellement à tatons et ca se fait souvent au doigt mouillé. J'exagére à peine. Le cahier des charges du seul échangeur, ce sont 10 000 pages ! Le même échangeur représente 10 000 metres de tuyaux de toutes tailles, de tout diamètres (et qui doivent être parfaits !)

A propos de la sécurité, plus personne sur le chantier ou dans les BE n'a de vision globale de la chose tant c'est complexe.

Alors, sur la nécessité de commencer/continuer ITER, je t'avoue un certain scepticisme mais, la encore, si on teste pas, on saura jamais...
Non, je ne suis pas dispo le mercredi soir, j'ai macramé...

Shermann
~~+
~~+
Messages : 22291
Enregistré le : 26 avr. 2007, 20:32

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#69 Message par Shermann » 16 août 2010, 10:04

:shock: . Ouahou, je suis tombé sur un vrai de vrai :shock: ...

La différence entre la science et la religion, entre les clercs et les chercheurs, c'est que la science et les chercheurs ont amélioré ton confort, ta santé, etc...

Présenter la "Science" ou les "Chercheurs" comme un monobloc ou les nuances et les divergences n'existent
pas te rendent la tache facile. C'est un procédé bien connu: caricatrurer son contradicteur.

Et, un bonne fois pour toutes, l'économie n'est pas une science.
On peut dire des énormités, pas plus grande que celles "des économistes". Par contre, quand on dit une énormité en sciences, on se prend la démonstration dans la tronche. Sauf quand il s'agit de domaines inconnus, comme celui d'ITER.

:evil:

Avatar du membre
Cylon
Messages : 369
Enregistré le : 25 juil. 2010, 12:59

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#70 Message par Cylon » 16 août 2010, 10:06

crispus a écrit :...
Je partage votre avis.
JPP est un personnage étonnant mais ses travaux ont été publiés dans des revues reconnues.

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 12017
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#71 Message par crispus » 17 août 2010, 13:52

Une info apparemment sans importance :
Risque sismique : l’ASN secoue Cadarache
Source: La Marseillaise
Auteur : David Coquille
Date : 20-07-2010
Au terme de plusieurs années de bras de fer, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) s’est décidée à mettre en demeure le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) de réaliser un dispositif anti-sismique qui garantit, en cas de tremblement de terre, le confinement des matières nucléaires stockées au Lefca, une des dix-sept installations nucléaires de base de Cadarache. Un délai de deux ans lui est imparti.
Passée inaperçue, la décision prise par le collège de l’ASN, réuni à Paris le 29 juin 2010, est pourtant assortie de menace de sanctions administratives et pénales.
Le risque n’est pas vain au centre de Cadarache situé sur la faille de la Moyenne Durance. Une secousse de magnitude 3, le 7 juillet dernier, dont l’épicentre était à Manosque, l’a rappelé. La production de Mox a d’ailleurs été arrêtée en 2003 pour ce motif.
Info reprise par Terra Eco, où
Julien Vizent rappelle au sujet de Cadarache :
En 2004, le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) a identifié des risques liés à un éventuel séisme son site de Cadarache. Celui-ci, qui concentre 18 installations nucléaires sur 1 600 hectares, est situé à une quarantaine de kilomètres au nord d’Aix-en-Provence et sur la faille de la moyenne Durance, où s’est produit le plus gros tremblement de terre connu en France, il y a 101 ans.
Affirmation aisément vérifiable ici : :shock:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tremblemen ... .A9es_1800
Tremblement de terre du 11 juin 1909 dont l'épicentre se situe entre Lambesc et Rognes. Son intensité maximale est IX sur l'échelle MSK. Il fit 46 morts, 250 blessés et de nombreux dégâts (5 villages détruits). Ce fut la plus grande catastrophe sismique connue à ce jour en France.
En gros, Cadarache était à moins de 40 km de l'épicentre. On voit d'ailleurs sur l'historique que la région PACA est la plus active de métropole sur le plan sismique. Il est donc logique d'y trouver des installations "à risque" :evil:.
Avec un peu de chances ITER sera fissuré avant d'avoir fusionné quoi que ce soit. :lol:
Je continue à me demander qui a eu intérêt à imposer ce site, au mépris de la plus élémentaire prudence ? :shock:

Shermann
~~+
~~+
Messages : 22291
Enregistré le : 26 avr. 2007, 20:32

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#72 Message par Shermann » 17 août 2010, 14:19

La bataille pour l'avoir en France fut homérique. Les japonais et les coréens ont failli claquer la porte. Mais bon, faute dire qu'au Japon, les séïsmes...
M'enfin, il y a 2 risques, et je crois qu'on sait faire dans les 2 cas:
1)Protéger les matières radioactives et les déchets ? Il y a le CEA à Cadarache qui fonctionne très bien, et on ne compte plus les centrales nucléaires dans les zones sismiques. Au Japon, A Fessenheim...
2)Le fonctionnement d'ITER ? c'est bien le diable si un tremblement de terre survient au moment d'une expérimentation. Si les batiments sont aux normes sismiques (ce qu'ils sont par définition, sinon, c'est hors la loi), il faudra peut-être réaligner le dispositif, comme on le ferait au cours d'un arrêt ou d'une maintenance.

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 12017
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#73 Message par crispus » 17 août 2010, 14:25

Shermann a écrit :Si les batiments sont aux normes sismiques (ce qu'ils sont par définition, sinon, c'est hors la loi)
Ben justement, relis la première quote de mon post, ou mieux l'article en lien. :mrgreen:

Avatar du membre
floflo
-++
-++
Messages : 4132
Enregistré le : 02 oct. 2008, 23:00

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#74 Message par floflo » 03 juil. 2011, 20:43

http://www.lesechos.fr//entreprises-sec ... 188588.php

Iter, l'impossible chantier
Les Echos
01/07/11
Pour poursuivre la construction du réacteur expérimental de fusion thermonucléaire, la Commission européenne doit trouver 1,3 milliard d'euros d'ici à octobre. Le Parlement rechigne à voter une rallonge tandis que les « alter-Iter » se déchaînent.

ET46
~~+
~~+
Messages : 11189
Enregistré le : 10 janv. 2006, 12:32

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#75 Message par ET46 » 03 juil. 2011, 21:20

Shermann a écrit :La bataille pour l'avoir en France fut homérique. Les japonais et les coréens ont failli claquer la porte. Mais bon, faute dire qu'au Japon, les séïsmes...
M'enfin, il y a 2 risques, et je crois qu'on sait faire dans les 2 cas:
1)Protéger les matières radioactives et les déchets ? Il y a le CEA à Cadarache qui fonctionne très bien, et on ne compte plus les centrales nucléaires dans les zones sismiques. Au Japon, A Fessenheim...
2)Le fonctionnement d'ITER ? c'est bien le diable si un tremblement de terre survient au moment d'une expérimentation. Si les batiments sont aux normes sismiques (ce qu'ils sont par définition, sinon, c'est hors la loi), il faudra peut-être réaligner le dispositif, comme on le ferait au cours d'un arrêt ou d'une maintenance.
Le prêtre avait parlé il y a un an. :lol:
Et quelqu'un a remonté cette file pour pouvoir se délecter de tels propos.
Merci floflo de nous permettre de vérifier encore une fois que sciences et religion sont parfois bien plus proches que ce que l'on pense.
J'aurais craché de la même manière sur Staline, lénine, Danton, Mao, Hitler, Allende
Nabu, à propos de Chavez

Avatar du membre
neron
~~+
~~+
Messages : 13916
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#76 Message par neron » 03 juil. 2011, 21:23

C'est mêmes pas ,sûr que dans 15 ans la moindre fusion ne sorte de ce labo à 20 mds€
La carte n'est pas le territoire - Le monde du Ā (1945) 1er axiome de sémantique générale.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14413
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#77 Message par moinsdewatt » 08 sept. 2013, 13:01

La construction d'ITER à Cadarache : La route de la fusion verra passer 230 convois XXL

05 Sept 2013 La Tribune

La construction du futur réacteur thermonucléaire va bientôt commencer et nécessiter l'assemblage de différents composants et pièces fabriqués par les sept pays membres du projet. Un itinéraire spécial a dû être aménagé entre Berre et Cadarache (Bouches-du-Rhône), s'inspirant de l'acheminement des pièces destinées à l'A380, à Toulouse. Cette route de la fusion sera testée du 16 au 20 septembre.

104 km de routes et de pistes ont été spécialement aménagés entre Berre l'Étang et Cadarache, dans les Bouches-du-Rhône, afin de transporter les éléments du futur réacteur d'ITER, construits par chacun des pays membres. La route de la fusion, qui traversera 16 communes du département, a été dimensionnée pour que la remorque autopropulsée spécialement conçue par le groupe Daher (qui a obtenu le contrat global de transport et logistique des éléments du tokamak, le réacteur) puisse assurer le transport d'un convoi dont les dimensions totales pourront atteindre 33 mètres de long, 11 m de haut, 9 m de large et 800 tonnes. Les travaux d'aménagement de l'itinéraire ont coûté 112 millions d'euros financés par huit collectivités territoriales.

Du 16 au 20 septembre dans la nuit, une première campagne de tests et de mesures de l'itinéraire est prévue de 22 heures à 5 heures du matin. À cette occasion, les ouvrages d'art (essentiellement des ponts) vont être instrumentés et testés par le CETE Méditerranée (Centre d'études techniques de l'équipement). La remorque autopropulsée sera chargée avec 360 blocs de béton et passera trois fois sur chacun des ouvrages. 260 km de déviations vont être mis en place et 41 communes seront concernées dans les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse, les Alpes-de-Haute-Provence et le Var.

Les convois réels mettront, eux, entre une et trois nuits, pour relier Berre à Cadarache, en fonction de leur gabarit. Plusieurs milliers de composants sont attendus sur le site dans les années à venir : certains tiendront dans un simple colis, d'autres pourront utiliser les routes classiques et, enfin, 230 emprunteront l'itinéraire. Le premier convoi XXL est d'ores et déjà programmé pour le mois de juin 2014, en provenance des États-Unis.

ITER : un coût largement dépassé

Par ailleurs, le coût total du programme de construction d'ITER, réparti entre les sept partenaires (Europe, États-Unis, Russie, Inde, Chine, Corée du Sud et Japon, ndlr), était initialement estimé à 12,8 milliards d'euros pour les 10 années de la phase de construction de la machine et à 5,3 milliards d'euros pour l'exploitation sur 20 ans. Il atteint à ce jour 14,6 milliards d'euros. La facture pour l'Europe, la seule à participer aujourd'hui directement au financement et à hauteur de son engagement initial de 45 %, est passée de 2,7 à 6,6 milliards d'euros.

Les autres membres contribuent à hauteur de 9 %, mais en fournissant des prestations en nature : éléments de la machine fabriqués sur leur propre territoire. La France occupe toutefois une place particulière avec son implication à hauteur de 1,168 milliard,dont 467 millions d'euros assurés par huit collectivités territoriales de la région Paca, notamment pour les aménagements routiers (118 millions) et les équipements urbains.
http://www.latribune.fr/regions/paca/20 ... s-xxl.html

Avatar du membre
Haussmaniaque
Messages : 424
Enregistré le : 11 juil. 2006, 22:47

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#78 Message par Haussmaniaque » 08 sept. 2013, 16:54

A noter que c'est une entreprise familiale marseillaise de presque 150 ans, Daher, qui assurera la logistique de l'ensemble du projet. Cela n'avait rien d'évident pour des composants qui viennent du monde entier. Ils vont d'ailleurs construire une salle de contrôle dédiée à ce projet qui permettra de savoir en temps réel où sont les composants.

Tassin
Messages : 1045
Enregistré le : 16 déc. 2011, 16:24

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#79 Message par Tassin » 08 sept. 2013, 18:38

Faut vraiment arrêter ce délire le plus vite possible. C'est fini les années 70 et les rêves d'énergie infinie. C'est inutile et c'est un puits sans fond!

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 36015
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#80 Message par Pi-r2 » 08 sept. 2013, 19:00

Image
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14413
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#81 Message par moinsdewatt » 08 sept. 2013, 20:12

Iter : Cofely décroche un contrat de 530 millions d'euros

Usine nouvelle le 29 octobre 2013,

Le spécialiste des services énergétiques Cofely, appartenant au groupe GDF Suez, a remporté un contrat de 530 millions d'euros dans le cadre du futur site Iter de recherche sur la fusion nucléaire situé à Cadarache (Bouches-du-Rhône). Le contrat porte sur la conception, la réalisation et la maintenance des installations climatiques, électriques et mécaniques de 13 bâtiments, dont le complexe Tokamak.

Le consortium mené par Cofely a remporté un contrat de 530 millions d'euros pour concevoir et piloter plusieurs installations du futur site Iter de recherche sur la fusion nucléaire, a indiqué ce mardi 29 octobre GDF Suez, maison-mère de ce spécialiste des services énergétiques.

"Le contrat porte sur la conception, la réalisation et la maintenance des installations climatiques, électriques et mécaniques de 13 bâtiments, dont le complexe Tokamak, qui abritera le réacteur lui-même. Les systèmes d’instrumentation et de contrôle, les réseaux des fluides, la détection et la protection contre les incendies et le contrôle-commande sont également inclus.", explique GDF Suez dans son communiqué.

"Prendre part au plus grand projet international de recherche sur l’énergie de fusion est une véritable fierté. Ce contrat symbolise la complémentarité de nos expertises et notre capacité à nous positionner en première ligne comme concepteur au sein de projets qui comptent parmi les plus complexes du moment", a commenté Guy Lacroix, directeur général délégué de GDF SUEZ Energie Services.

Des embauches pour assurer la réalisation du contrat

Ce contrat est l'un des plus gros jamais attribué depuis le début du chantier sur le site de Cadarache (Bouches-du-Rhône). Le consortium qui l'a remporté comprend trois entités du groupe Cofely (Cofely Axima, Cofely Endel, Cofely Ineo) et l'entreprise d'ingénierie allemande M+W Group. Le chantier doit démarrer en septembre 2014 et à son pic, en 2016, il mobilisera 450 personnes.

"Si le recours aux salariés des quatre entreprises du consortium sera privilégié, il ne suffira pas à répondre aux besoins. Une vague importante de recrutements, d’une centaine de personnes environ, est donc prévue pour la réalisation de ce contrat", précise GDF Suez.
http://www.usinenouvelle.com/article/it ... os.N213310

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14413
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#82 Message par moinsdewatt » 23 nov. 2013, 20:39

sur le site de Iter, photo du radier du futur batiment Tokamak

Image
Il faudra environ cinq mois pour réaliser le radier B2 (le plancher du complexe Tokamak). En 2014, on pourrait démarrer la construction des bâtiments. Photo: F4E

http://www.iter.org/fr/accueil

Avatar du membre
David75
~~+
~~+
Messages : 7823
Enregistré le : 07 févr. 2006, 14:51

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#83 Message par David75 » 23 nov. 2013, 21:27

Pi-r2 a écrit :Image
3 ZPM actifs dans la même image, mer ils zétaient fous les zanciens :lol: 8)
Passez au golf, l'immobilier c'est hasbeen :D

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14413
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#84 Message par moinsdewatt » 28 mai 2014, 13:02

ITER : Toshiba remporte un contrat pour les bobines supraconductrices

24 Mai 2014 enerzine

Toshiba a annoncé récemment la conclusion d'un contrat avec l'Agence de l'énergie atomique du Japon (JAEA) pour la fabrication de bobines de champ toroïdal destinées au réacteur expérimental thermonucléaire international (International Thermonuclear Experimental Reactor - ITER) en cours de construction à Cadarache, en France.

Keihin Product Operations et Toshiba IHI Power Systems Corporation vont commencer à fabriquer les bobines à la fin du mois. L'installation ITER comportera 18 bobines au total et commencera les tests de plasma en 2020.

La société Toshiba a été chargée de fabriquer quatre bobines de champ toroïdal et six conteneurs pour les abriter, et va commencer les livraisons en 2017. Les bobines de champ toroïdal sont utilisées pour produire des champs magnétiques puissants qui confinent le plasma à haute température nécessaire pour que la fusion nucléaire se produise.

Le projet ITER a pour but de démontrer la viabilité de la fusion nucléaire comme source d'énergie future. Le projet est financé et géré par sept entités membres : Le Japon, l'Union européenne, les États-Unis, la Russie, la Chine, la Corée du Sud et l'Inde. La fusion thermonucléaire se produit dans un plasma deutérium-tritium à haute température de l'ordre de 100 millions de degrés, et la chaleur produite par la réaction de fusion sert à générer de l'électricité. Comme la source du carburant de fusion nucléaire est abondante dans la nature, la fusion thermonucléaire, une fois éprouvée, promet de devenir une source d'énergie perpétuelle.

Image

La société Toshiba est engagée depuis longtemps dans la recherche et le développement de la technologie de fusion nucléaire, participant à des activités de conception et de fourniture d'équipement. Toshiba a fabriqué des équipements, tels que des bobines et des systèmes d'alimentation électrique, pour le JT-60 du JAEA Naka Fusion Institute, le grand dispositif hélicoïdal du National Institute of Fusion Science (l'Institut national des sciences de la fusion) et pour d'autres instituts au Japon et à l'étranger. En mars 2014, Toshiba a livré des secteurs de la chambre à vide pour JT-60SA, un successeur de JT-60.
http://www.enerzine.com/14/17306+iter-- ... ices+.html

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14413
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#85 Message par moinsdewatt » 14 déc. 2014, 14:17

Bernard Bigot nouveau directeur général d'ITER Organization

21 Nov 2014

Le Français succèdera début 2015 au Japonais Osamu Motojima. Il aura pour mission de superviser pendant les cinq prochaines années le chantier du réacteur expérimental de fusion nucléaire.

Réuni à Saint-Paul-lez-Durance (Bouches-du-Rhône) du mardi 18 au jeudi 20 novembre, le Conseil ITER a choisi Bernard Bigot pour succéder à Osamu Motojima au poste de directeur général d’ITER Organization. Administrateur général du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), Bernard Bigot est également le Haut représentant pour ITER en France. Il prendra ses fonctions en 2015 pour une durée de cinq ans. "Je suis très heureux du choix du Conseil, a déclaré Osamu Motojima, l’actuel directeur général d’ITER Organization. Bernard Bigot a derrière lui une longue et prestigieuse carrière. [...] Il a été de ceux qui, au plus haut niveau, ont porté la candidature de la France. J’ai toute confiance en ses capacités à conduire ITER sur la voie du succès."

Le Français Bernard Bigot a réagi à sa nomination : "Au moment où ITER aborde une étape nouvelle, je suis pleinement conscient de la grande responsabilité dont je suis désormais investi. Je suis profondément honoré par la confiance dont me témoigne le Conseil ITER et je ferai tout mon possible pour répondre à ses attentes ainsi qu’à celles de tous ceux qui sont aujourd’hui engagés dans le programme ITER".
http://www.hauteprovenceinfo.com/articl ... ation/5336

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14413
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#86 Message par moinsdewatt » 25 avr. 2015, 13:43

lenergeek à fait un article (16 Avril) sur l' aimant supraconducteur de General Atomics pour ITER : http://lenergeek.com/2015/04/16/iter-ce ... de-fusion/

Image

Image
Cet aimant supraconducteur, « haut comme un immeuble de 7 étages », a été baptisé Iter Central Solenoid. Il pèsera 1.000 tonnes et est annoncé comme le plus puissant au monde.
............
De l’importance du système d’alimentation électrique

Plusieurs parties de l’Iter Central Solenoid vont être transportées par camion jusqu’au Texas d’où elles seront acheminées par voie maritime jusqu’en France pour y être assemblées. Une fois qu’il sera déployé, cet équipement nécessitera d’importants volumes d’électricité pour fonctionner (notamment pour abaisser la température de ses aimants supraconducteurs). D’où l’importance du système d’alimentation électrique du complexe.

L’alimentation de la machine ITER sera assurée par deux postes électriques hautes tension équipés de sept transformateurs. Le chantier qui permettra de mettre sur pied l’ensemble de cette infrastructure d’approvisionnement en électricité a débuté. Il devrait s’étaler sur une période de 5 à 6 ans.
.............
L' aimant est composé de 6 modules empilés. Plus un en spare.
Work starts on Iter central solenoid

15 April 2015

Fabrication of the central solenoid of the Iter fusion project has been started by the USA's General Atomics (GA). The solenoid - due for delivery in 2019 - will be one of the largest superconducting electromagnets ever built.
Iter central solenoid construction - 460 (Iter)

Image
The fabrication hall for the Iter central solenoid (Image: Iter)

The central solenoid - measuring 18 metres in height, over 4 metres in diameter and weighing some 1000 tonnes - is designed to initiate and drive a hot plasma for fusion energy.

In a 10 April statement, GA said it had started fabrication of the magnet modules at its Magnet Technologies Center in Poway, California. The fabrication hall is equipped with ten manufacturing stations, precision machinery, a 200-tonne capacity air-driven transport cart, a two-storey 600ºC convection oven, and a two-storey insulating machine to apply 200 kilometres of fibreglass tape.

GA will fabricate seven modules - six composing the central solenoid plus a spare one. Some 6.4 kilometres of superconducting niobium-tin conductor will be wound into coiled layers for each of the magnet modules.
...........
...........
http://www.world-nuclear-news.org/NN-Wo ... 04155.html

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14413
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#87 Message par moinsdewatt » 22 nov. 2015, 14:28

ITER : de nets progrès en dépit des retards...

samedi 21 novembre 2015

Lors de sa dix-septième réunion (IC-17), les 18 et 19 novembre , le Conseil ITER a passé en revue les progrès accomplis par l’Équipe centrale d’ITER Organization et les Agences domestiques des membres du programme. Le Conseil a prêté une attention particulière aux résultats obtenus par le nouveau directeur général dans la transition entre la phase de design et de travaux préliminaires et l’entrée de plain-pied dans la construction

.....................

Le Conseil a constaté "avec satisfaction" les progrès tangibles réalisés, au cours des huit mois écoulés, dans le domaine de la construction et dans celui de la fabrication des éléments de l’installation, au nombre desquels :

- Les progrès réalisés par l’Europe sur le chantier de construction de l’installation, particulièrement la finalisation de la charpente métallique du Hall d’assemblage et la réalisation du premier niveau du Complexe tokamak ; ont également été soulignés ceux réalisés dans le domaine des aimants, de l’injecteur de neutres, de la télémaintenance et d’autres éléments de l’installation ITER ;

- la finalisation par l’Inde de la fabrication, du pré-assemblage et de l’expédition des premiers éléments du cryostat, lesquels seront ultérieurement assemblés sur site dans l’Atelier du cryostat, et celle, également, des premières canalisations du système de refroidissement et d’évacuation de la chaleur ;

- la livraison par les États-Unis de quatre transformateurs 400 kV, aujourd’hui installés sur site, ainsi que celle de cuves de drainage destinées au circuit de refroidissement du tokamak et au système d’injection de neutres ;

- la fabrication et les tests, en Chine, d’un premier lot d’équipements destinés au réseau électrique pulsé. Les étapes de qualification de la fabrication des lignes d’alimentations des bobines (électricité et cryogénie) ; des bobines de correction et de la première paroi de la couverture interne de la machine ont été franchies avec succès ; le lancement, par le Japon, de la fabrication des bobines de champ toroidal (TF Coils). Des prototypes des éléments face au plasma (tout tungstène) du divertor, conformes aux niveaux de performance requis, ont été fabriqués et expédiés ;

- la réalisation, par la Russie, de tous ses engagements en matière de fourniture de câbles supraconducteurs. Au Centre d’essais du divertor, les « éléments face au plasma » fournis par le Japon, l’Europe et la Russie sont en cours de test sous flux de chaleur intense. La production des éléments en béryllium est en cours et l’installation pour les gyrotrons prototypes a subi avec succès les procédures de validation ;

- en Corée, la fabrication de la chambre à vide et de l’écran thermique se poursuit. Les objectifs de design ont été atteints pour la plupart des outils spéciaux requis par les opérations d’assemblage.


Le Conseil a également noté "avec satisfaction" que la production de câbles supraconducteurs, fruit d’un effort coordonné des laboratoires et des compagnies industrielles dans douze pays, était désormais parachevée. Des avancées significatives ont également été réalisées dans le domaine de la science des matériaux (alliage niobium-étain) ; l’harmonisation des designs, attributs, standards de production, mesures d’assurance-qualité et protocoles d’essais a été réalisée au niveau international. Le Conseil s’est félicité « des bénéfices substantiels que les membres d’ITER ne manqueront pas de retirer de ces réalisations » -commerce international et innovation s’en trouveront dynamisés. Au-delà du domaine de l’énergie, celui de l’imagerie médicale et des transports seront positivement impactés.
Le Conseil a félicité ITER Organization pour les progrès accomplis et les preuves renouvelées de sa détermination.

.
http://destimed.fr/ITER-de-nets-progres ... es-retards

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14413
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#88 Message par moinsdewatt » 23 avr. 2016, 19:32

Convoi ITER : fermeture de l'autoroute quelques heures entre Manosque et Meyrargues

Image

Lors du prochain convoi ITER cette semaine, deux immenses remorques longues de 67 mètres et pesant plus de 325 tonnes se suivront pour constituer un train de convoi. Elles transiteront sur l'itinéraire ITER en quatre nuits de Berre l'Etang à Cadarache du lundi 18 au vendredi 22 avril. Chaque remorque permettra d'acheminer une poutre d'acier de 155 tonnes, à l'instar des deux premières poutres transportées fin mars. "Eléments essentiels des systèmes de levage de l'installation en cours de construction, ces quatre poutres seront installées dans le hall d'assemblage d'ITER" précise l'équipe d'ITER France.
http://www.hauteprovenceinfo.com/articl ... rgues.html

franckyfranck
+
+
Messages : 2894
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#89 Message par franckyfranck » 23 avr. 2016, 20:49

De toute façon c'est de la recherche, et l'important est de chercher, on trouvera peut être autre chose que ce que l'on cherche. Ce que l'on appelle la sérendipité.

Ici Charpak a surtout peur que l'on sucre le budget des autres labos pour cela. Ce genre de grosses expériences, il faut les financer, c'est une chance et garder à l'esprit que les retombées seront différentes de celles que l'on attend.

Je suis aussi surpris par les 10% annonçé par Pi-R-2 ils doivent être sacrément balèze en planning dans sa boite, parce qu'effectivement si on fesait ca chez nous, la boite entière faire en 15 jours (ca ne l'émpèche pas de faire des profits).

Avatar du membre
Sifar
~~+
~~+
Messages : 10922
Enregistré le : 13 mai 2008, 19:52

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#90 Message par Sifar » 23 avr. 2016, 23:28

franckyfranck a écrit :Ici Charpak a surtout peur
Il est détaché de ce genres de craintes, désormais. :lol:
Ce que dit Pimono est exact.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 31689
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#91 Message par wasabi » 24 avr. 2016, 10:54

franckyfranck a écrit :De toute façon c'est de la recherche, et l'important est de chercher, on trouvera peut être autre chose que ce que l'on cherche. Ce que l'on appelle la sérendipité.
ce n'est pas ça la sérendipité.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14413
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#92 Message par moinsdewatt » 24 avr. 2016, 12:20

wasabi a écrit :
franckyfranck a écrit :De toute façon c'est de la recherche, et l'important est de chercher, on trouvera peut être autre chose que ce que l'on cherche. Ce que l'on appelle la sérendipité.
ce n'est pas ça la sérendipité.
Un peu quand méme :
La sérendipité est le fait de réaliser une découverte scientifique ou une invention technique de façon inattendue à la suite d'un concours de circonstances fortuit et très souvent dans le cadre d'une recherche concernant un autre sujet. La sérendipité est le fait de « trouver autre chose que ce que l'on cherchait », comme Christophe Colomb cherchant la route de l'Ouest vers les Indes, et découvrant un continent inconnu des Européens. Selon la définition de Sylvie Catellin, c'est une découverte faite par le concours du hasard mais aussi de la sagacité1.

En France, le concept de sérendipité adopté dans les années 19802, prend parfois un sens très large de « rôle du hasard dans les découvertes ».
https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9rendipit%C3%A9

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 31689
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#93 Message par wasabi » 24 avr. 2016, 14:07

moinsdewatt a écrit :
wasabi a écrit :
franckyfranck a écrit :De toute façon c'est de la recherche, et l'important est de chercher, on trouvera peut être autre chose que ce que l'on cherche. Ce que l'on appelle la sérendipité.
ce n'est pas ça la sérendipité.
Un peu quand méme :
La sérendipité est le fait de réaliser une découverte scientifique ou une invention technique de façon inattendue à la suite d'un concours de circonstances fortuit et très souvent dans le cadre d'une recherche concernant un autre sujet. La sérendipité est le fait de « trouver autre chose que ce que l'on cherchait », comme Christophe Colomb cherchant la route de l'Ouest vers les Indes, et découvrant un continent inconnu des Européens. Selon la définition de Sylvie Catellin, c'est une découverte faite par le concours du hasard mais aussi de la sagacité1.

En France, le concept de sérendipité adopté dans les années 19802, prend parfois un sens très large de « rôle du hasard dans les découvertes ».
https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9rendipit%C3%A9
Non.
La sérendipité c'est une ouverture d'esprit à la nouveauté où en cherchant quelque chose ou en faisant quelque chose on observe un artefact inattendu soit parce qu'on a fait les choses correctement et qu'on a eu la curiosité, soit parce qu'on a changé les conditions initiales ou fait une erreur. Puis on l'étudie et on en tire quelque chose de positif.
Ça nécessite donc un cadre assez libre et créatif, et du personnel curieux et dont la compétence ne se limite pas à ce qu'il fait.
C'est complètement incompatible avec des projets rigides aux investissements lourds, aux effectifs pléthoriques, ou il faut rendre des comptes sur ce qu'on fait, rendre des comptes sur le budget qu'on utilise et il où faut convaincre tout plein d'acteurs avant de pouvoir lever le petit doigt en dehors du sentier balisé par la hiérarchie. Quand on fait une erreur il faut la réparer et / ou la cacher, pas la valoriser.

De plus, même si malgré ces effectifs imposants et sa mécanique lourde et rigide on y arrivait quand même par un concours de circonstances, il y a un autre problème :
Imaginez vous par exemple qu'on soit en pleine guerre, et tout d'un coup l'équipe, qui est fort nombreuse en effectif, chargée d'améliorer les radars contre l'aviation ennemie vous annonce qu'avec le fric monumental ponctionné au contribuable qui s'est serré la ceinture, elle a trouvé le moyen de créer un nouvel autocuiseur pour du riz à base de micro ondes, vous pensez que ça va se passer comment au niveau de l'opinion publique ?
Ça fait un peu penser à l'histoire du gars qui était à la tête d'une société de collecte et de traitement de l'eau existant depuis plusieurs siècle, numéro 1 mondial dans son secteur, secteur en expansion, entreprise non menacée, prévisions optimistes, qui décide qu'elle va se lancer dans les télécommunications et les médias. On n'a pas crié au génie longtemps, et en plus ça n'était pas sur fonds publics.

Les exemples les plus connus sont tous issus de petites structures où les gens sont libres dans des boîtes ayant assez d'argent pour ne pas pressuriser ses salariés :
-le micro onde en étudiant des radars
-la superglue
-la colle des post it en cherchant une nouvelle superglue
-l'aspartam
-la pénicilline
-la trithérapie
-le velcro en promenant son chien
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14413
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#94 Message par moinsdewatt » 08 juin 2016, 17:42

On a raté ça d' il y a 4 mois !
Fusion nucléaire : la Chine maintient un plasma à 50 millions de degrés durant une minute

11 fevrier 2016


L'Académie Chinoise des Sciences a annoncé, en fin de semaine dernière, être parvenue à maintenir durant plus d'une minute un plasma d'hydrogène à 50 millions de degrés Celsius. Une avancée très importante dans la quête vers la fusion nucléaire.


La Chine serait-elle en train de prendre une avance notable dans la course à la fusion nucléaire ? On peut se poser la question si l'on compare deux annonces récentes. Le 3 février dernier, l'Allemagne communiquait sur le maintien, pendant une durée record d'un quart de seconde, d'un plasma d'hydrogène à la température de 80 millions de degrés Celsius. Optimistes, les chercheurs envisageaient d'atteindre les 10 secondes dans un futur proche.

À peine trois jours plus tard, la Chine montre ses muscles et relativise l'exploit allemand en déclarant être parvenue à maintenir un plasma à 50 millions de degrés Celsius durant 102 secondes. La température est certes moins élevée, mais la durée est exceptionnellement plus longue.

L'article à venir dans le réputé Physical Review Letters explique comment les ingénieurs chinois du programme EAST (Experimental Advanced Superconducting Tokamak) sont parvenus à ce résultat prometteur. Et eux aussi se montrent enthousiastes, puisque comme le signale Tech Insider, ils imaginent déjà pouvoir maintenir une température de 100 millions de degrés durant 1 000 secondes.

Une température encore insuffisante pour assurer une bonne rentabilité de la fusion, mais qui constituerait un nouveau pas de géant vers l'objectif qu'est la fusion nucléaire maîtrisée.
http://www.clubic.com/mag/sciences/actu ... utbrainmag

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14413
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#95 Message par moinsdewatt » 16 juil. 2016, 11:36

La Grande-Bretagne devrait rester dans Iter selon son directeur

Par AFP — 6 juillet 2016

Le Brexit constitue-t-il une préoccupation supplémentaire pour le réacteur expérimental Iter? Bernard Bigot, le directeur général d’Iter Organization, se veut confiant. Il affiche sa «conviction» que le Royaume-Uni qui participe à ce programme international voudra y rester.

La construction du réacteur Iter dans le sud-est de la France est financée à hauteur de 45% par l’Europe (les 28 pays de l’UE plus la Suisse). Au total, 35 pays participent à ce projet.

«L’engagement de la Grande-Bretagne dans Iter relève du traité Euratom instituant la Communauté européenne de l’énergie atomique», déclare à l’AFP Bernard Bigot.

Il est distinct du traité qui a créé le marché commun européen, même s’il a été signé lui aussi à Rome le 25 mars 1957.

La Communauté européenne de l’énergie atomique n’a pas fusionné avec l’Union européenne et garde donc une personnalité juridique distincte, tout en partageant les mêmes institutions.

«Normalement, les membres du traité Euratom n’ont pas le droit d’en sortir, excepté à l’unanimité», pointe M. Bigot.

«Je pense que la Grande-Bretagne, qui est intéressée à la fusion nucléaire, va souhaiter demeurer un partenaire», ajoute-t-il.

Il rappelle qu’elle a sur son territoire le JET (Joint European Torus), équipement de recherche sur la fusion nucléaire, fruit d’une collaboration européenne.

«La Grande-Bretagne, si elle sort de l’Union européenne, peut demeurer partenaire d’Iter, dans les mêmes conditions que la Suisse, sous l’ombrelle d’Euratom», estime-t-il.

«Signe» de sa «confiance» dans le fait que le Royaume-Uni ne va pas quitter Iter, Bernard Bigot a signé le 27 juin, soit quatre jours seulement après le référendum britannique, un contrat sur dix ans impliquant une entreprise anglaise.

D’un montant de 174 millions d’euros, ce contrat charge un consortium international conduit par Amec Foster Wheeler, société londonienne d’ingénierie, en partenariat avec Assystem (France) et Kepco (Corée du Sud) de coordonner l’assemblage du réacteur.

La date de la signature «n’est pas un hasard». «J’ai voulu symboliquement ne rien changer à notre calendrier car ma conviction, c’est que la Grande-Bretagne va rester» dans Iter, dit M. Bigot
http://www.liberation.fr/futurs/2016/07 ... ur_1464440

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14413
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#96 Message par moinsdewatt » 16 juil. 2016, 11:36

L'Iran annonce sa participation au projet de réacteur ITER

DUBAI/PARIS (Reuters) 12 juillet 2016

L'Iran s'est entendu avec la France pour participer au projet international de réacteur expérimental à fusion nucléaire ITER, un an après la conclusion de l'accord historique sur son propre programme nucléaire, a fait savoir mardi l'agence de presse Fars.

Le ministère français des Affaires étrangères n'a ni confirmé ni démenti et aucun responsable d'ITER, dont l'acronyme signifie "International Thermonuclear Experimental Reactor", n'a pu être contacté.

Ali Akbar Salehi, directeur de l'agence iranienne de l'énergie atomique, s'est rendu ce mois-ci au siège d'ITER, qui se trouve à Cadarache, dans les Bouches-du-Rhône.

"Des responsables iraniens sont parvenus à un accord général avec la partie française en vue d'une coopération sur le projet international de fusion nucléaire connu sous le nom d'ITER", écrit Fars, citant Behrouze Kamalvandi, porte-parole de l'agence.
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20 ... -iter.html

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14413
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#97 Message par moinsdewatt » 16 sept. 2016, 19:09

La région PACA accorde 18,5 millions d'euros supplémentaires au projet ITER

Léna Corot Usine Nouvell le 16/09/2016

La région PACA va débloquer 18,5 millions d'euros supplémentaire pour le projet ITER. Ce projet international a pour ambition de maîtriser la fusion qui est la récation nucléaire alimentant le Soleil et les étoiles.

Christian Estrosi, président de la région PACA, a annoncé hier que sa région allait débloquer 43 millions d’euros supplémentaires pour le projet ITER dont 18,5 millions d’euros seront investis dès 2016. Christian Estrosi a fait cette annonce alors qu’il rencontrait le comité des financeurs d’ITER qui réunit les collectivités territoriales prenant part au projet.

Christian Estrosi le qualifie de "plus grand projet scientifique au monde". Lancé en 2006, ce projet a pour ambition de maîtriser la fusion qui est la réaction nucléaire alimentant le Soleil et les étoiles. Elle est décrite par les lanceurs du projet comme étant potentiellement "une source d’énergie quasiment inépuisable, sûre, et d’un faible impact sur l’environnement". ITER sera la première installation de fusion capable de produire une quantité d’énergie nette, c’est-à-dire que la machine produira plus d’énergie qu’elle n’en recevra pour faire fonctionner ses systèmes.

2 milliards d'euros de retombées et 3 500 emplois

ITER est un projet international né de la collaboration de sept partenaires : Union européenne, Etats-Unis, Russie, Japon, Chine, Inde, Corée du Sud. Il est financé à 45% par l’Union européenne et la Suisse. Le projet a déjà annoncé des retards et des surcoûts.

Christian Estrosi a précisé qu’ils attendent plus de 2 milliards d’euros de retombées économiques et 3 500 emplois durables en France. Avec cette rallonge de 43 millions d’euros, le budget est maintenant estimé à 18,6 milliards d’euros.
http://www.usinenouvelle.com/article/la ... er.N437982

vue du chantier :
Image

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14413
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#98 Message par moinsdewatt » 08 oct. 2016, 12:30

Iter : la livraison des premières pièces du réacteur prévue en 2018 selon Bernard Bigot

AFP le 06 oct. 2016

Le chantier d'Iter, dans le sud-est de la France, "avance" après avoir connu d'importants retards, et la livraison des premières pièces du réacteur est prévue en 2018, a indiqué jeudi le directeur général d'Iter Organization, Bertrand Bigot.

Ce chantier, qui a pour ambition de maîtriser la fusion nucléaire, "avance" et "pousse toutes les technologies aux frontières de ce qui est possible", a déclaré à l'AFP le Français Bertrand Bigot, qui a repris en mars 2015 la barre du projet et mené une opération vérité sur les délais et les coûts, dont l'ampleur a surpris les partenaires du projet.

M. Bigot a précisé que "début 2018 aura lieu le début du pré-assemblage du tokamak", l'immense chambre de confinement magnétique où se produira l'expérience de fusion nucléaire, en cours de construction à Saint-Paul-lez-Durance (Bouches-du-Rhône). Le 16 juin, le conseil Iter, où siègent les représentants des partenaires du projets, a validé un calendrier prévoyant le production test d'un premier plasma (gaz chaud électriquement chargé) dans le réacteur en 2025, et non en 2020, comme prévu initialement.

"Fin 2035 on commencera à faire de la vraie production d'énergie de fusion, et le réacteur fonctionnera à pleine puissance, à 500MW, fin 2036", et non en 2025-2027 comme précédemment envisagé, a déclaré M. Bigot, ancien patron du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) français.

"Tous les pays avaient conscience, même s'il n'en avaient pas les éléments précis d'appréciation, que le calendrier initial n'était pas réaliste (...) tous les pays ont été d'une certaine manière soulagés d'apprendre que maintenant c'était un vrai calendrier", "crédible" et "faisable", a-t-il ajouté, qualifiant le calendrier précédent d'"affichage politique". Corollaire de ces retards cumulés : le coût d'Iter a flambé. Estimé au départ à 5 milliards d'euros, il est désormais évalué à 18,6 milliards (2007 à 2035), dont "à peu près 8 milliards d'euros" apportés par l'UE, selon M. Bigot.
...............
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... eur-161006

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14413
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#99 Message par moinsdewatt » 18 févr. 2017, 21:27

FUSION NUCLÉAIRE : OÙ EN EST VRAIMENT LE PROJET ITER ?

jeu 16 fév 2017 l' Energeek

Lancé depuis plusieurs années dans le sud de la France, le projet expérimental ITER repose sur l’espoir de créer une centrale d’un nouveau genre basée sur la fusion nucléaire. Par son envergure, ce projet est considéré comme le plus ambitieux projet énergétique au monde. Trop ambitieux peut-être. Alors que les délais supplémentaires et les dépassements de budget se succèdent, où en réellement le projet ITER aujourd’hui ? Le réacteur pourra-t-il être opérationnel dans les années à venir ? Les enjeux énergétiques autour de ce projet sont énormes. Et si ITER entrait en fonctionnement, cela représenterait une véritable révolution pour le secteur de l’énergie nucléaire.

Image

................
................
https://lenergeek.com/2017/02/16/fusion ... ojet-iter/

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14413
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Georges Charpak veut l'arrêt du projet nucléaire Iter

#100 Message par moinsdewatt » 18 févr. 2017, 21:28

Fusion nucléaire : en attendant ITER, voyage au cœur du tokamak West

PAR PHILIPPE PASSEBON PUBLIÉ LE 09/02/2017

Une nouvelle étape importante du projet ITER est prévue pour ce printemps 2017. Juste à côté du démonstrateur de fusion nucléaire en construction, un tokamak plus ancien - Tore Supra, rebaptisé WEST - va tester un élément clé d'ITER : le divertor, chargé d'évacuer la chaleur.

................

C’est à l’IRFM à Cadarache, juste à côté du chantier ITER, qu’une nouvelle série d’expériences prévue au printemps mettra en jeu un tokamak français construit en 1988 : Tore Supra. Y sera testé un composant clé susceptible d’être utilisé dans ITER : le divertor. L’intérieur du tokamak, renommé West (Tungtène (W) Environment Steady-state Tokamak) pour l’occasion, a été entièrement remodelé pour accueillir le divertor. 25 millions d’euros ont été investis dans cette expérience depuis 2013, dans un budget global pour ITER de 20 milliards.

Image
La chambre à vide a été entièrement recouverte de tungstène
................
https://www.industrie-techno.com/fusion ... west.48027