débat nucléaire/énergie renouvelables

Discussions et revue de presse sur des thèmes ne relevant ni de la politique ni de l'économie et des finances: technologies, emploi, écologie, transport, sport...
Message
Auteur
moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10243
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#251 Message par moinsdewatt » 22 mai 2019, 19:45

Éolien et solaire battent des records de production au premier trimestre 2019

R.D., le 21/05/2019

Selon le Panorama de l'électricité renouvelable, les parcs éolien et solaire ont battu leurs records de production. Au premier trimestre 2019, les énergies renouvelables ont couvert plus de 20 % de la consommation électrique française.

Les énergies renouvelables en France continuent de prendre de l'ampleur. Au premier trimestre 2019, les parcs éolien et solaire ont chacun battu leurs records de production, selon le Panorama de l'électricité renouvelable établi par cinq acteurs de l'énergie (SER, RTE, Enedis, Adeef et l'Agence Ore).

Concernant l'éolien, la filière a pour la première fois dépassé la barre des 10 TWh produits, soit une hausse de 2,8 % par rapport aux trois premiers mois de l'année dernière. Sur le seul mois de mars, le taux de couverture de la consommation par l'énergie éolienne se situe au dessus des 10 %. Au total, la puissance du parc éolien s'élève à 15.352 MW, dont 243 MW raccordés entre janvier et mars. Pour rappel, l'objectif à fin 2023 fixé par la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) est compris entre 21.800 MW et 26.000 MW.

A moindre mesure, l'électricité produite par le solaire atteint 2,3 TWh sur le premier trimestre, soit une hausse impressionnante de +50,8 % par rapport à l'année dernière. Sur un an, la production monte à 11 TWh, couvrant un peu plus de 2 % de la consommation des Français. Sur les trois premiers mois de 2019, 157 MW ont été reliés au parc solaire, faisant grimper sa puissance totale à 8.684 MW, encore loin de l'objectif de la PPE. A fin 2023, la filière devra atteindre un total situé entre 18.200 MW et 20.200 MW.

Plus de 20 % de la consommation électrique couverte par les énergies renouvelables

Autre record, la production de bioénergies électriques dépasse pour la première fois les 2 TWh, représentant une hausse de 4,4 %. Au total, la puissance de son parc est de 2.043 MW. De son côté, l'hydroélectrique a fourni 14,1 TWh, en forte baisse de -30,4 % par rapport au début de l'année 2018. Cette chute s'explique par la faible pluviométrie de l'hiver selon le Syndicat des énergies renouvelables (SER). Cette dégringolade se mesure aussi sur la puissance du parc. En effet, sur 25.532 MW, seulement 22 MW ont été raccordés au premier trimestre 2019.

Toutes filières confondues, la puissance du parc électrique renouvelable s'élève à 51.610 MW, au 31 mars 2019, dont 439 MW provenant d'installations raccordées en début d'année. Au cours du premier trimestre, les 28,5 TWh produits ont permis de couvrir plus de 20 % de la consommation d'électricité de France. Pour rappel, l'objectif de la transition énergétique est de faire grimper ce taux à 40 % d'ici 2030. "Les réseaux de transport et de distribution continuent d'évoluer pour permettre l'intégration de la production d'électricité renouvelable tout en garantissant la sécurité et la sûreté du système électrique, ainsi que la qualité d'alimentation des consommateurs", conclut le SER.
https://www.batiactu.com/edito/eolien-e ... -56483.php

aleph-zero
Messages : 1116
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#252 Message par aleph-zero » 28 mai 2019, 18:47

https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 76319.html

Il n'y aura pas d'EPR à St-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher)
Les agriculteurs opposés au rachat de leurs terres près de la Centrale de Saint-Laurent-des-Eaux affichent leur satisfaction. La direction d'EDF renonce au projet d'extension du site. Elle l'a fait savoir le 24 mai dernier en invoquant notamment le refus de vendre des propriétaires.
D'abord j'ai pris cela pour une bonne nouvelle.

Ensuite, j'ai réalisé qu'il y avait des terres agricoles juste à côté de St Laurent des Eaux, donc on bouffe des trucs qui viennent de là-bas.

Du fait de la chape de plomb sur l'information concernant le nucléaire « civil » , c'est très peu connu de la population française, mais à St Laurent des eaux, à 10 ans d'intervalle, il y a eu 2 réacteurs qui sont entrés en fusion, à chaque fois avec des émissions de radio-nucléides dans la nature, dont au moins une fois du plutonium.

aleph-zero
Messages : 1116
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#253 Message par aleph-zero » 20 juin 2019, 10:18

Nucléaire : l’EPR de Flamanville connaît de nouveaux retards et ne pourra pas démarrer avant [fin] 2022


https://www.lemonde.fr/economie/article ... _3234.html

Avatar du membre
coolfonzi
+
+
Messages : 3104
Enregistré le : 05 févr. 2009, 20:29
Localisation : Dans une faille spatio-temporelle

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#254 Message par coolfonzi » 20 juin 2019, 11:22

aleph-zero a écrit :
20 juin 2019, 10:18
Nucléaire : l’EPR de Flamanville connaît de nouveaux retards et ne pourra pas démarrer avant [fin] 2022


https://www.lemonde.fr/economie/article ... _3234.html
Le fiasco continue, rigolez pas, c'est avec votre argent.
Bonjour chez vous ! :D

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12782
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#255 Message par Suricate » 21 juin 2019, 14:40

Je viens de recevoir un courrier m'indiquant que mon lieu de résidence est entré dans la zone contrôlée de la Centrale Nucléaire de Chinon.

Distribution de pastilles d'iode à venir.

Et ces derniers jours : https://www.lanouvellerepublique.fr/a-l ... e-a-saumur
Un niveau "anormalement élevé" d'hydrogène radioactif a été mesuré à Saumur par l'Association pour le contrôle de la radioactivité dans l'Ouest. En amont se trouvent les centrales de Chinon, Civaux, Saint-Laurent, Belleville et Dampierre.
Et aujourd'hui : https://www.courrierdelouest.fr/actuali ... 019-403609
La terre a tremblé vendredi 21 juin en Maine-et-Loire et en Deux-Sèvres. La secousse a été ressentie par de nombreux habitants peu avant 9 heures. Le mouvement a été détecté à 8 h 50. L’épicentre est localisé à 31 kilomètres de Cholet par le RéNaSS
Épiphénomènes mais tout de même...

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 18271
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#256 Message par EmileZola » 21 juin 2019, 15:27

Ce sont des doses infimes. D'ailleurs je me suis baigné dans la Vienne 20 km en aval de Civaux début juin.

Et L'iode c'est normal d'en distribuer autour des centrales. Simple mesure de précaution.
"Bisexuality immediately doubles your chances for a date on Saturday night."
Woody Allen

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10243
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#257 Message par moinsdewatt » 21 juin 2019, 20:15

Le séisme de vendredi sans impact sur la centrale de Chinon, dit EDF

REUTERS•21/06/2019

Le tremblement de terre de magnitude 5,2 survenu vendredi matin dans l'ouest de la France n'a eu aucun impact sur la centrale nucléaire de Chinon (Indre-et-Loire), a déclaré EDF.

"Le séisme de ce matin dans le Maine-et-Loire n'a eu aucun impact sur la centrale de Chinon", est-il écrit sur le compte Twitter du site.

Le groupe précise que ses centrales nucléaires sont conçues pour résister à un séisme deux fois plus puissant que le plus important enregistré au cours des 1.000 dernières années dans les régions où elles sont implantées.

Selon le site internet du RéNaSS (Réseau national de surveillance sismique), l'épicentre du séisme a été situé entre Vihiers (Maine-et-Loire) et Bressuire (Deux-Sèvres).

La centrale de Chinon, mise en service en 1984, possède quatre réacteurs de 900 mégawatts chacun et fournit 6,3% de la production nucléaire française.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 08309d183d

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 18271
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#258 Message par EmileZola » 21 juin 2019, 21:16

Encore heureux, c'est calculé pour résister à des séismes beaucoup plus forts.
"Bisexuality immediately doubles your chances for a date on Saturday night."
Woody Allen

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10243
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#259 Message par moinsdewatt » 24 juin 2019, 07:09

Paris-Saclay: inauguration d'un réseau de chaleur de dernière génération

AFP parue le 24 juin 2019

Le ministre de la Transition énergétique François de Rugy va inaugurer lundi le réseau de chaleur et de froid du plateau de Saclay (sud-ouest de Paris), une installation de dernière génération qui s'appuie sur la géothermie.


Mené par l'établissement public d'aménagement EPA Paris-Saclay, le projet représente un investissement de 50 millions d'euros, dont 10 millions d'euros de subvention de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe).

Le réseau doit permettre d'alimenter en chauffage l'ensemble des bâtiments installés dans la zone, qui inclura à terme des universités, des centres de recherche, des logements ainsi que des commerces.

Au total, les 25 kilomètres du réseau desserviront une surface de 2,1 millions de mètres carrés.

Le réseau sera alimenté par géothermie et par récupération d'énergie afin de produire 40 mégawatts (MW) de chaleur et 10 MW de froid par an. Un dispositif de chaudières à gaz a été prévu en complément afin de répondre aux pics de consommation en hiver.

Ce réseau de dernière génération se caractérise par "des infrastructures décentralisées reliées entre elles afin d'être au plus près des ressources et des besoins", a expliqué Nicolas Eyraud, directeur du projet à l'EPA Paris-Saclay, lors d'une présentation à la presse, quelques semaines avant l'inauguration.

Il favorise ainsi "les échanges d'énergie", a-t-il ajouté.

Pour les utilisateurs, cette solution revient moins cher par rapport à un cas de figure dans lequel chaque bâtiment installerait un dispositif à base d'énergie renouvelable.

La chaleur représente la moitié de la consommation d'énergie en France et provient à 85% d'énergies non renouvelables. A l'inverse, 56% des énergies utilisées par les réseaux de chaleur sont renouvelables.

En 2017, il existait 761 réseaux de chaleur en France, soit 5.300 kilomètres, et 23 réseaux de froid. Seuls 5% des Français y étaient raccordés.

La loi de programmation énergétique ambitionne de "multiplier par cinq la quantité de chaleur et de froid livrée par les réseaux de chaleur et de froid, à l'horizon 2030" par rapport à 2012.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ion-190624

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12782
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#260 Message par Suricate » 24 juin 2019, 09:30

EmileZola a écrit :
21 juin 2019, 15:27
Ce sont des doses infimes.
Tu es spécialiste du sujet. Je suis rassuré.
NB : les impacts des rejets de tritium semblent mal connus. Alors édicter un seuil dont on ne sait pas s'il est sans risque / mortel à long terme / mortel à moyen terme relève plus de la méthode Coué que d'autre chose.
EmileZola a écrit :
21 juin 2019, 15:27
D'ailleurs je me suis baigné dans la Vienne 20 km en aval de Civaux début juin.
Et tu n'es pas mort foudroyé. C'est donc qu'il n'y a aucun danger :mrgreen:
EmileZola a écrit :
21 juin 2019, 15:27
Et L'iode c'est normal d'en distribuer autour des centrales. Simple mesure de précaution.
De précaution contre quoi ? Vu qu'il n'y a aucun danger, que les Centrales sont conçues pour résister à des tremblements de terre jamais vus, que les rejets sont propres et que tout est sous contrôle.

Je suis farouchement pour le Nucléaire mais de là à tout mettre sous le tapis au prétexte que le danger est invisible il y a un monde.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 9566
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#261 Message par pimono » 30 juin 2019, 23:13

Suricate a écrit :
24 juin 2019, 09:30
EmileZola a écrit :
21 juin 2019, 15:27
Ce sont des doses infimes.
Tu es spécialiste du sujet. Je suis rassuré.
NB : les impacts des rejets de tritium semblent mal connus. Alors édicter un seuil dont on ne sait pas s'il est sans risque / mortel à long terme / mortel à moyen terme relève plus de la méthode Coué que d'autre chose.
t'as raison de te méfier Suricate.
Les seuils des émissions réglementaires sont inventés et déplafonnés quand nécéssaire et à postériori selon les besoins techniques de l'industrie nucléaire, qui normalise la dangerosité selon ses intérêts propres.
La sécurité, la santé, l'environnement ca passe bien après les impératifs technico-financiers. Ca se passe comme ça en France avec le nucléaire. Il n'y a qu'à feuilleter le site réseau sortir du nucléaire que vous devez connaitre pour voir les documents qui expliquent bien ce mécanisme...
https://www.sortirdunucleaire.org/

Répondre