débat nucléaire/énergie renouvelables

Discussions et revue de presse sur des thèmes ne relevant ni de la politique ni de l'économie et des finances: technologies, emploi, écologie, transport, sport...
Message
Auteur
moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10894
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#251 Message par moinsdewatt » 22 mai 2019, 19:45

Éolien et solaire battent des records de production au premier trimestre 2019

R.D., le 21/05/2019

Selon le Panorama de l'électricité renouvelable, les parcs éolien et solaire ont battu leurs records de production. Au premier trimestre 2019, les énergies renouvelables ont couvert plus de 20 % de la consommation électrique française.

Les énergies renouvelables en France continuent de prendre de l'ampleur. Au premier trimestre 2019, les parcs éolien et solaire ont chacun battu leurs records de production, selon le Panorama de l'électricité renouvelable établi par cinq acteurs de l'énergie (SER, RTE, Enedis, Adeef et l'Agence Ore).

Concernant l'éolien, la filière a pour la première fois dépassé la barre des 10 TWh produits, soit une hausse de 2,8 % par rapport aux trois premiers mois de l'année dernière. Sur le seul mois de mars, le taux de couverture de la consommation par l'énergie éolienne se situe au dessus des 10 %. Au total, la puissance du parc éolien s'élève à 15.352 MW, dont 243 MW raccordés entre janvier et mars. Pour rappel, l'objectif à fin 2023 fixé par la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) est compris entre 21.800 MW et 26.000 MW.

A moindre mesure, l'électricité produite par le solaire atteint 2,3 TWh sur le premier trimestre, soit une hausse impressionnante de +50,8 % par rapport à l'année dernière. Sur un an, la production monte à 11 TWh, couvrant un peu plus de 2 % de la consommation des Français. Sur les trois premiers mois de 2019, 157 MW ont été reliés au parc solaire, faisant grimper sa puissance totale à 8.684 MW, encore loin de l'objectif de la PPE. A fin 2023, la filière devra atteindre un total situé entre 18.200 MW et 20.200 MW.

Plus de 20 % de la consommation électrique couverte par les énergies renouvelables

Autre record, la production de bioénergies électriques dépasse pour la première fois les 2 TWh, représentant une hausse de 4,4 %. Au total, la puissance de son parc est de 2.043 MW. De son côté, l'hydroélectrique a fourni 14,1 TWh, en forte baisse de -30,4 % par rapport au début de l'année 2018. Cette chute s'explique par la faible pluviométrie de l'hiver selon le Syndicat des énergies renouvelables (SER). Cette dégringolade se mesure aussi sur la puissance du parc. En effet, sur 25.532 MW, seulement 22 MW ont été raccordés au premier trimestre 2019.

Toutes filières confondues, la puissance du parc électrique renouvelable s'élève à 51.610 MW, au 31 mars 2019, dont 439 MW provenant d'installations raccordées en début d'année. Au cours du premier trimestre, les 28,5 TWh produits ont permis de couvrir plus de 20 % de la consommation d'électricité de France. Pour rappel, l'objectif de la transition énergétique est de faire grimper ce taux à 40 % d'ici 2030. "Les réseaux de transport et de distribution continuent d'évoluer pour permettre l'intégration de la production d'électricité renouvelable tout en garantissant la sécurité et la sûreté du système électrique, ainsi que la qualité d'alimentation des consommateurs", conclut le SER.
https://www.batiactu.com/edito/eolien-e ... -56483.php

aleph-zero
Messages : 1259
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#252 Message par aleph-zero » 28 mai 2019, 18:47

https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 76319.html

Il n'y aura pas d'EPR à St-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher)
Les agriculteurs opposés au rachat de leurs terres près de la Centrale de Saint-Laurent-des-Eaux affichent leur satisfaction. La direction d'EDF renonce au projet d'extension du site. Elle l'a fait savoir le 24 mai dernier en invoquant notamment le refus de vendre des propriétaires.
D'abord j'ai pris cela pour une bonne nouvelle.

Ensuite, j'ai réalisé qu'il y avait des terres agricoles juste à côté de St Laurent des Eaux, donc on bouffe des trucs qui viennent de là-bas.

Du fait de la chape de plomb sur l'information concernant le nucléaire « civil » , c'est très peu connu de la population française, mais à St Laurent des eaux, à 10 ans d'intervalle, il y a eu 2 réacteurs qui sont entrés en fusion, à chaque fois avec des émissions de radio-nucléides dans la nature, dont au moins une fois du plutonium.

aleph-zero
Messages : 1259
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#253 Message par aleph-zero » 20 juin 2019, 10:18

Nucléaire : l’EPR de Flamanville connaît de nouveaux retards et ne pourra pas démarrer avant [fin] 2022


https://www.lemonde.fr/economie/article ... _3234.html

Avatar du membre
coolfonzi
+
+
Messages : 3299
Enregistré le : 05 févr. 2009, 20:29
Localisation : Dans une faille spatio-temporelle

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#254 Message par coolfonzi » 20 juin 2019, 11:22

aleph-zero a écrit :
20 juin 2019, 10:18
Nucléaire : l’EPR de Flamanville connaît de nouveaux retards et ne pourra pas démarrer avant [fin] 2022


https://www.lemonde.fr/economie/article ... _3234.html
Le fiasco continue, rigolez pas, c'est avec votre argent.
Bonjour chez vous ! :D

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12841
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#255 Message par Suricate » 21 juin 2019, 14:40

Je viens de recevoir un courrier m'indiquant que mon lieu de résidence est entré dans la zone contrôlée de la Centrale Nucléaire de Chinon.

Distribution de pastilles d'iode à venir.

Et ces derniers jours : https://www.lanouvellerepublique.fr/a-l ... e-a-saumur
Un niveau "anormalement élevé" d'hydrogène radioactif a été mesuré à Saumur par l'Association pour le contrôle de la radioactivité dans l'Ouest. En amont se trouvent les centrales de Chinon, Civaux, Saint-Laurent, Belleville et Dampierre.
Et aujourd'hui : https://www.courrierdelouest.fr/actuali ... 019-403609
La terre a tremblé vendredi 21 juin en Maine-et-Loire et en Deux-Sèvres. La secousse a été ressentie par de nombreux habitants peu avant 9 heures. Le mouvement a été détecté à 8 h 50. L’épicentre est localisé à 31 kilomètres de Cholet par le RéNaSS
Épiphénomènes mais tout de même...

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 18435
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#256 Message par EmileZola » 21 juin 2019, 15:27

Ce sont des doses infimes. D'ailleurs je me suis baigné dans la Vienne 20 km en aval de Civaux début juin.

Et L'iode c'est normal d'en distribuer autour des centrales. Simple mesure de précaution.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10894
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#257 Message par moinsdewatt » 21 juin 2019, 20:15

Le séisme de vendredi sans impact sur la centrale de Chinon, dit EDF

REUTERS•21/06/2019

Le tremblement de terre de magnitude 5,2 survenu vendredi matin dans l'ouest de la France n'a eu aucun impact sur la centrale nucléaire de Chinon (Indre-et-Loire), a déclaré EDF.

"Le séisme de ce matin dans le Maine-et-Loire n'a eu aucun impact sur la centrale de Chinon", est-il écrit sur le compte Twitter du site.

Le groupe précise que ses centrales nucléaires sont conçues pour résister à un séisme deux fois plus puissant que le plus important enregistré au cours des 1.000 dernières années dans les régions où elles sont implantées.

Selon le site internet du RéNaSS (Réseau national de surveillance sismique), l'épicentre du séisme a été situé entre Vihiers (Maine-et-Loire) et Bressuire (Deux-Sèvres).

La centrale de Chinon, mise en service en 1984, possède quatre réacteurs de 900 mégawatts chacun et fournit 6,3% de la production nucléaire française.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 08309d183d

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 18435
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#258 Message par EmileZola » 21 juin 2019, 21:16

Encore heureux, c'est calculé pour résister à des séismes beaucoup plus forts.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10894
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#259 Message par moinsdewatt » 24 juin 2019, 07:09

Paris-Saclay: inauguration d'un réseau de chaleur de dernière génération

AFP parue le 24 juin 2019

Le ministre de la Transition énergétique François de Rugy va inaugurer lundi le réseau de chaleur et de froid du plateau de Saclay (sud-ouest de Paris), une installation de dernière génération qui s'appuie sur la géothermie.


Mené par l'établissement public d'aménagement EPA Paris-Saclay, le projet représente un investissement de 50 millions d'euros, dont 10 millions d'euros de subvention de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe).

Le réseau doit permettre d'alimenter en chauffage l'ensemble des bâtiments installés dans la zone, qui inclura à terme des universités, des centres de recherche, des logements ainsi que des commerces.

Au total, les 25 kilomètres du réseau desserviront une surface de 2,1 millions de mètres carrés.

Le réseau sera alimenté par géothermie et par récupération d'énergie afin de produire 40 mégawatts (MW) de chaleur et 10 MW de froid par an. Un dispositif de chaudières à gaz a été prévu en complément afin de répondre aux pics de consommation en hiver.

Ce réseau de dernière génération se caractérise par "des infrastructures décentralisées reliées entre elles afin d'être au plus près des ressources et des besoins", a expliqué Nicolas Eyraud, directeur du projet à l'EPA Paris-Saclay, lors d'une présentation à la presse, quelques semaines avant l'inauguration.

Il favorise ainsi "les échanges d'énergie", a-t-il ajouté.

Pour les utilisateurs, cette solution revient moins cher par rapport à un cas de figure dans lequel chaque bâtiment installerait un dispositif à base d'énergie renouvelable.

La chaleur représente la moitié de la consommation d'énergie en France et provient à 85% d'énergies non renouvelables. A l'inverse, 56% des énergies utilisées par les réseaux de chaleur sont renouvelables.

En 2017, il existait 761 réseaux de chaleur en France, soit 5.300 kilomètres, et 23 réseaux de froid. Seuls 5% des Français y étaient raccordés.

La loi de programmation énergétique ambitionne de "multiplier par cinq la quantité de chaleur et de froid livrée par les réseaux de chaleur et de froid, à l'horizon 2030" par rapport à 2012.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ion-190624

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12841
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#260 Message par Suricate » 24 juin 2019, 09:30

EmileZola a écrit :
21 juin 2019, 15:27
Ce sont des doses infimes.
Tu es spécialiste du sujet. Je suis rassuré.
NB : les impacts des rejets de tritium semblent mal connus. Alors édicter un seuil dont on ne sait pas s'il est sans risque / mortel à long terme / mortel à moyen terme relève plus de la méthode Coué que d'autre chose.
EmileZola a écrit :
21 juin 2019, 15:27
D'ailleurs je me suis baigné dans la Vienne 20 km en aval de Civaux début juin.
Et tu n'es pas mort foudroyé. C'est donc qu'il n'y a aucun danger :mrgreen:
EmileZola a écrit :
21 juin 2019, 15:27
Et L'iode c'est normal d'en distribuer autour des centrales. Simple mesure de précaution.
De précaution contre quoi ? Vu qu'il n'y a aucun danger, que les Centrales sont conçues pour résister à des tremblements de terre jamais vus, que les rejets sont propres et que tout est sous contrôle.

Je suis farouchement pour le Nucléaire mais de là à tout mettre sous le tapis au prétexte que le danger est invisible il y a un monde.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10374
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#261 Message par pimono » 30 juin 2019, 23:13

Suricate a écrit :
24 juin 2019, 09:30
EmileZola a écrit :
21 juin 2019, 15:27
Ce sont des doses infimes.
Tu es spécialiste du sujet. Je suis rassuré.
NB : les impacts des rejets de tritium semblent mal connus. Alors édicter un seuil dont on ne sait pas s'il est sans risque / mortel à long terme / mortel à moyen terme relève plus de la méthode Coué que d'autre chose.
t'as raison de te méfier Suricate.
Les seuils des émissions réglementaires sont inventés et déplafonnés quand nécéssaire et à postériori selon les besoins techniques de l'industrie nucléaire, qui normalise la dangerosité selon ses intérêts propres.
La sécurité, la santé, l'environnement ca passe bien après les impératifs technico-financiers. Ca se passe comme ça en France avec le nucléaire. Il n'y a qu'à feuilleter le site réseau sortir du nucléaire que vous devez connaitre pour voir les documents qui expliquent bien ce mécanisme...
https://www.sortirdunucleaire.org/

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12841
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#262 Message par Suricate » 18 juil. 2019, 13:20

Du tritium décelé dans l’eau potable de 6,4 millions de personnes
http://www.leparisien.fr/societe/du-tri ... 118849.php
Quelque 268 communes seraient concernées par cette contamination radioactive, dont de « grandes agglomérations » comme Orléans, Blois, Tours, Angers, Nantes, et 122 communes d’Ile-de-France.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10374
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#263 Message par pimono » 19 juil. 2019, 01:00



" notamment le long de la Seine, de la Vienne et de la Loire, « à cause des rejets radioactifs » de centrales nucléaires, selon le communiqué."



je croyais que le circuit de refroidissement des centrales étaient parfaitement étanche et que tout était sécurisé et fait proprement contenu du cout que tout cela coute.
Qu'est ce que c'est ces histoire de rejets des centrales ? :?:

aleph-zero
Messages : 1259
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#264 Message par aleph-zero » 19 juil. 2019, 09:04

pimono a écrit :
19 juil. 2019, 01:00


" notamment le long de la Seine, de la Vienne et de la Loire, « à cause des rejets radioactifs » de centrales nucléaires, selon le communiqué."



je croyais que le circuit de refroidissement des centrales étaient parfaitement étanche et que tout était sécurisé et fait proprement contenu du cout que tout cela coute.
Qu'est ce que c'est ces histoire de rejets des centrales ? :?:
Être un complotiste et croire la propagande de l'industrie nucléaire, c'est passablement paradoxal et risible.

Les centrales rejettent de nombreux effluents.

https://www.asn.fr/Media/Files/Les-reje ... nucleaires

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10374
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#265 Message par pimono » 19 juil. 2019, 10:48

Si j'ai bien compris aleph-zero, il y a des domaines où tout ce qu'on nous dis est la vérité, et d'autres domaines, on nous caches des choses ?
Curieux ton histoire ! :twisted:

aleph-zero
Messages : 1259
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#266 Message par aleph-zero » 19 juil. 2019, 11:02

pimono a écrit :
19 juil. 2019, 10:48
Si j'ai bien compris aleph-zero, il y a des domaines où tout ce qu'on nous dis est la vérité, et d'autres domaines, on nous caches des choses ?
Curieux ton histoire ! :twisted:
Tu sais c'est comme la pub pour les céréales du petit déjeuner qui rendent fort comme un lion, c'est de la pub, c'est des conneries tu vois. Il suffit d'aller lire le moindre article de nutrition pour le vérifier.

L'industrie du nucléaire qui dit que c'est une industrie propre, qui ne rejette rien, qu'il y a 3 barrières, c'est pareil, c'est de la pub, c'est des conneries. Il suffit d'aller consulter la moindre documentation de l'Autorité de Sûreté Nucléaire, ou les textes réglementant les rejets d'effluents pour le vérifier.

Mais quand on dit que la terre est plate, que l'homme n'est jamais allé dans l'espace, et qu'on n'a que 3 vidéos youtube anonymes comme source, c'est juste qu'on est très con.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10374
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#267 Message par pimono » 19 juil. 2019, 11:16

aleph-zero a écrit :
19 juil. 2019, 11:02

Mais quand on dit que la terre est plate, que l'homme n'est jamais allé dans l'espace, et qu'on n'a que 3 vidéos youtube anonymes comme source, c'est juste qu'on est très con.
je n'ai jamais dis que la terre était plate, et que l'homme n'est jamais allé dans l'espace, mais je m'interroge sur les aspects technique et me demande si tout cela n'est pas de la publicité pour générer de l'argent !
La chienne Laika était morte rapidement après avoir été catapultée dans l'espace, mais les russes ont continué à mentir pendant très longtemps en disant que la chienne était vivante, même l'observatoire de Bonn a prétendu avoir enregistré des signaux radios de la chienne vivante depuis l'espace alors qu'elle était morte !
Je n'affabule pas, tout cela est vérifiable par les sources officielles et articles de journaux de l'époque !

aleph-zero
Messages : 1259
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#268 Message par aleph-zero » 19 juil. 2019, 13:42

pimono a écrit :
19 juil. 2019, 11:16
aleph-zero a écrit :
19 juil. 2019, 11:02

Mais quand on dit que la terre est plate, que l'homme n'est jamais allé dans l'espace, et qu'on n'a que 3 vidéos youtube anonymes comme source, c'est juste qu'on est très con.
je n'ai jamais dis que la terre était plate, et que l'homme n'est jamais allé dans l'espace, mais je m'interroge sur les aspects technique et me demande si tout cela n'est pas de la publicité pour générer de l'argent !
La chienne Laika était morte rapidement après avoir été catapultée dans l'espace, mais les russes ont continué à mentir pendant très longtemps en disant que la chienne était vivante, même l'observatoire de Bonn a prétendu avoir enregistré des signaux radios de la chienne vivante depuis l'espace alors qu'elle était morte !
Je n'affabule pas, tout cela est vérifiable par les sources officielles et articles de journaux de l'époque !
Il y a aussi eu des articles de journaux disant que Nungesser était arrivé en Amérique. Et donc ?

J'ai même vu à la TV un secrétaire à la défense Américain affirmer devant le conseil de sécurité de l'ONU qu'il y avait des armes de destruction massive en Irak. Et donc ?

La course à la Lune a évidemment servi de propagande pour convaincre les citoyens américains à cracher au bassinet afin de financer la recherche aérospatiale (pour des motivations privées ou politiques).

Il n'empêche qu'ils l'ont fait.

Et bien avant le programme Apollo, il y avait des satellites d'espionnages qui devaient revenir sur terre (les photos étaient prises sur des films argentiques, il fallait les récupérer), et bien les films n'ont pas brûlé puisqu'on a les photos.

Les complots sont très rares, ils sont très complexes à mener. Il n'y en a que quelques uns qui me viennent à l'esprit : La projet Manhattan, le renflouement du K129 (une merveille), ou les développements des F117 et B2.

Sérieusement pourquoi on s'emmerderait à faire croire qu'on envoie des hommes dans l'espace si on ne le fait pas ? Surtout qu'il faudrait que tout le monde soit d'accord pour le complot : USA, URSS, Russie, Europe, Inde etc.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10374
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#269 Message par pimono » 19 juil. 2019, 18:14

aleph-zero a écrit :
19 juil. 2019, 13:42

Sérieusement pourquoi on s'emmerderait à faire croire qu'on envoie des hommes dans l'espace si on ne le fait pas ? Surtout qu'il faudrait que tout le monde soit d'accord pour le complot : USA, URSS, Russie, Europe, Inde etc.
Pour l'argent !!! tous les pays courrent derrière, et ce sont des milliards à gogo comme toutes les industries ! ( du genre le nucléaire pour revenir au sujet ).

En ce moment, je suis coincé par la "science" qui au lieu de m'aider, me brouille l'esprit car je dois gérer l'arrosage d'un jardin à distance en période chaude, et je ne parviens pas à savoir qu'elle sattelite envoyé par des soyouz voit juste car sur le site de météo france, les jours de pluies ne sont pas les mêmes que sur "la chaine météo", qui ne sont pas les mêmes que sur la météo des chaines TV ! De toutes évidences, eux aussi à la météo, ils sont là que pour le pognon ( + de 300 millions d'euros de budget en 2017 pour météo france hors masse salariale), pour l'aspect technique et pratique , faudra repasser...

vpl
~~+
~~+
Messages : 11627
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#270 Message par vpl » 19 juil. 2019, 22:27

Franchement, Pimono se fout de nous depuis des années et on le laisse délirer et poster 10 messages par jour de cet acabit. Y'a pas un modérateur pour lui demander de rebrancher ses neurones et d'arrêter son flood ?
C'est la 2ème file qui tourne au délire sur l'exploration spatiale, on les contamine toutes ?

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10374
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#271 Message par pimono » 19 juil. 2019, 23:23

je suis désolé du petit HS mais il est important de répondre à chaque fois que nécéssaire, et vlp je te trouve malhonnête d'essayer de me faire passer pour un floodeur alors que tous mes messages sont cohérents et toujours respectueux de l'intérêt de l'information !!!

Pour revenir au sujet, je tiens à préciser que dès ma premiere facture électrique, ( je vais tout droit vers 10ans de facturation) , j'ai toujours consommer de l'electricité dite verte et d'origine renouvelable ! j'agis en adulte responsable même si je ne crache pas pour autant sur le nucléaire! :wink:

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 18435
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#272 Message par EmileZola » 20 juil. 2019, 22:21

Ile sont malins les petits électrons verts de venir directement chez toi...

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10374
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#273 Message par pimono » 20 juil. 2019, 22:43

Quand on a un fournisseur "vert" et qu'on consomme 1KWh , notre fournisseur achète 1KWh d'énergie verte sur le marché et non 1KWh d'énergie nucléaire.
La différence électrique ne change pas, mais sur le plan économique ça change tout car c'est la filière du renouvelable qui encaisse et l'industrie du nucléaire qui devient vert !

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 18435
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#274 Message par EmileZola » 20 juil. 2019, 22:48

Ça ne marche pas ton truc. Rien ne garantit que ton électron vert n'a pas été vendu ailleurs.

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 5175
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#275 Message par henda » 20 juil. 2019, 22:58

EmileZola a écrit :
20 juil. 2019, 22:48
Ça ne marche pas ton truc. Rien ne garantit que ton électron vert n'a pas été vendu ailleurs.
Il a probablement été vendu à quelqu'un qui a pris un abo nucléaire :mrgreen:

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10374
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#276 Message par pimono » 21 juil. 2019, 00:56

EmileZola a écrit :
20 juil. 2019, 22:48
Ça ne marche pas ton truc. Rien ne garantit que ton électron vert n'a pas été vendu ailleurs.
C'est possible, mais il y aurait abus de confiance dans ce cas.
Cela est toutefois peu propable, car il y a un registre avec les quantités d'énergies vertes produites et une traçabilité avec les achats entre producteurs et fournisseurs.
voir ici : https://www.planete-oui.fr/particuliers ... re-energie

Plus concrètement, c'est la société Powernext, choisie par le gouvernement français qui garantit tout ça,
https://www.powernext.com/fr/registre-d ... s-dorigine

aleph-zero
Messages : 1259
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#277 Message par aleph-zero » 26 juil. 2019, 08:59

EDF prévoit de repousser la mise en route du réacteur nucléaire EPR à Flamanville, qui "ne peut pas être envisagée avant fin 2022", selon l'électricien.
https://www.lexpress.fr/actualite/socie ... 91710.html

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10374
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#278 Message par pimono » 26 juil. 2019, 12:05

ils le font exprès, c'est pas possible d'être incompétent à ce point là.

L'article ne parle pas de ça, mais je parie que la note s'alourdit à chaque fois. Moi ça me dégoute, car j'ai beau acheter que de l'énergie propre, et les énergies renouvelables ont beau etre de moins en moins chères, mes factures sont de plus en plus chères avec la part du nucléaire et les taxes à payer qui ne font qu'augmenter contre toute logique.

Vivement que les prix des panneaux solaires baissent encore, dans 5 ou 10ans maxi, je m'affranchirais de l'abb élec.

Avatar du membre
Sifar
~~+
~~+
Messages : 6305
Enregistré le : 13 mai 2008, 19:52

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#279 Message par Sifar » 26 juil. 2019, 13:27

aleph-zero a écrit :
26 juil. 2019, 08:59
EDF prévoit de repousser la mise en route du réacteur nucléaire EPR à Flamanville, qui "ne peut pas être envisagée avant fin 2022", selon l'électricien.
https://www.lexpress.fr/actualite/socie ... 91710.html
Encore une conséquence du réchauffement climatique ?
( Galileo, f-35, EPR, Boeing 737 max, ça commence à faire beaucoup. Et si on diminuait la retraite des enseignants pour améliorer le niveau de formation ? )
...and suddenly, out of the blue, and with absolutely no reason at all people voted for Adolf Hitler.

Ils n'ont pas de homard ? Qu'ils mangent des kebabs!
( Adapté de Sibeth N'diaye, porte-parole du gouvernement de la République Française. ( ou pas. )

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10894
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#280 Message par moinsdewatt » 16 août 2019, 11:33

:D oyez, oyez les Isérois :
Record d’énergies vertes pour le réseau de chauffage urbain de Grenoble

Fin juillet 2019 enerzine

C’est un nouveau record qui constitue une première au niveau national pour un réseau de cette envergure : pour la saison 2018-2019, la Compagnie de Chauffage, opérateur énergétique local, annonce que le cap des 70 % d’énergies renouvelables et de récupération du mix énergétique a été dépassé.

Le réseau de chauffage urbain est passé en près de 60 ans de 0 % à plus de 70 % d’énergies renouvelables et de récupération (EnR&R), tout en multipliant par 30 la chaleur distribuée à ses clients. Plus ambitieux que les objectifs nationaux, le réseau de chaleur est plus performant que la moyenne nationale avec 71 % d’énergies renouvelables et de récupération contre 56 % au plan national [1] et ambitionne les 100 % en 2033. Des résultats déterminants pour conserver un temps d’avance et contribuer à faire de Grenoble une capitale verte européenne exemplaire. Ce verdissement a permis de réduire ses émissions de CO2 de près de 60 % depuis 1990 alors que l’objectif européen fixe une réduction de 20 % à l’horizon 2020.

Cette performance est la résultante d’une conjonction de plusieurs facteurs : des outils de production optimisés sur l’ensemble des sites ; un recours limité aux énergies fossiles ; l’intégration d’une nouvelle source d’énergie grâce au raccordement à la plateforme chimique de Pont-de-Claix pour valoriser une partie de leur production énergétique ; l’augmentation de la part du bois-énergie au détriment des énergies fossiles.


Le réseau de chaleur qui brûlait du charbon et du fioul lourd à ses débuts en 1960, est désormais passé au vert.

Première énergie renouvelable du réseau, le bois énergie contribue de manière significative à la transition énergétique dans laquelle est engagé notre territoire. La Compagnie de Chauffage développe et structure sa filière d’approvisionnement bois, en partenariat avec les acteurs de la filière, conscients depuis longtemps des multiples enjeux de la forêt.

Aujourd’hui, la biomasse permet non seulement de dépasser 50% d’ENR&R dans le bilan énergétique du réseau de chauffage urbain, ce qui autorise un taux de TVA réduit pour les usagers, mais présente aussi l’avantage d’être locale. Le bois utilisé en tant que combustible pour le réseau de chaleur est approvisionné dans un rayon de 100 km autour de Grenoble. La Compagnie de Chauffage limite donc les trajets en s’approvisionnant au niveau local.

100 000 tonnes de bois ont permis cette saison de chauffer l’équivalent de près de 30 000 foyers sur le territoire de la Métropole et d’économiser environ 117 000 tonnes de C02 par rapport au charbon, combustible originel du chauffage urbain ou encore 70 000 tonnes de CO2 par rapport au Gaz Naturel. Ces émissions évitées correspondent à l’équivalent des émissions annuelles de CO2 de près de 40 000 voitures, effectuant 15 000km/an avec un taux d’émission de 120g/km.

Une nouvelle centrale biomasse, « BIOMAX », implantée sur la Presqu’île Scientifique sera prochainement mise en service (mars 2020). Au total, près de 150 000 tonnes de bois seront alors valorisées en chaleur, soit plus de 30 % de l’énergie produite par la Compagnie de Chauffage, ce qui permettra de dépasser les 75% d’ENR&R. Le tonnage de bois a plus que quintuplé en 15 ans passant de 19 100 tonnes en 2004 à ce nouveau record de 100 000 tonnes sur la saison de chauffe 2018-2019.

60 millions d’euros d’emprunts mobilisés auprès de la BEI, du Crédit Lyonnais et de la Banque Postale pour accompagner le développement de ce réseau écologiquement vertueux.

Les contrats de prêts ont été signés avec ces établissements financiers. Ces emprunts permettent de couvrir les investissements nécessaires au développement du chauffage urbain pour les cinq premières années de la délégation de service public consentie à la Compagnie de Chauffage. Les travaux prévus concernent l’extension et la modernisation du réseau de distribution ainsi que des améliorations de la capacité de production afin d’accroître l’efficacité énergétique, le développement de l’utilisation de ressources renouvelables et la réduction des émissions de CO2 sur le territoire.

Cette stratégie de développement du réseau, basée sur les énergies dites « propres », permet aujourd’hui d’atteindre plus de 70 % d’énergies renouvelables et récupérables (déchets urbains, biomasse, etc.) pour s’élever à 85 % en 2022, avec pour objectif 100 % en 2033.

(1) Source Fedene 2017
https://www.enerzine.com/record-denergi ... 019-07/amp

La centrale BioMax (j'ai fait un post la dessus il y a plusieurs mois) est en construction à 2 km de chez moi.
A vue de pif je dirais que le chantier en est au deux tiers.
Les touristes peuvent aussi la voir puisque c'est visible depuis l'A48.

ventadour
-+
-+
Messages : 1714
Enregistré le : 24 mai 2005, 21:38
Localisation : Paris 15

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#281 Message par ventadour » 18 août 2019, 23:46

Un blackout de courte durée mais assez étendu a frappé la Grande-Bretagne le 9 Août au soir suite à la perte simultanée d'un CCG et d'un parc éolien offshore (750 MW), soit un total de 1,4 GW, ce qui a conduit à un délestage partiel de la consommation qui a notamment bloqué les transports ferrés. Néanmoins le système britannique a tenu et a évité l'effondrement total. Une enquête est en cours, notamment pour vérifier les raisons de la déconnexion des deux centrales....

Article : https://theenergyst.com/national-grid-b ... -analysis/

Carte des délestages :
Image

https://www.bbc.com/news/uk-49305250

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10374
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#282 Message par pimono » 19 août 2019, 00:06

Presque 1 million de gens touché par la panne quand même:

Avatar du membre
Praséodyme
+
+
Messages : 3447
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#283 Message par Praséodyme » 09 sept. 2019, 11:46

ventadour a écrit :
18 août 2019, 23:46
Un blackout de courte durée mais assez étendu a frappé la Grande-Bretagne le 9 Août au soir suite à la perte simultanée d'un CCG et d'un parc éolien offshore (750 MW), soit un total de 1,4 GW, ce qui a conduit à un délestage partiel de la consommation qui a notamment bloqué les transports ferrés. Néanmoins le système britannique a tenu et a évité l'effondrement total. Une enquête est en cours, notamment pour vérifier les raisons de la déconnexion des deux centrales....

Article : https://theenergyst.com/national-grid-b ... -analysis/

Carte des délestages :
Image

https://www.bbc.com/news/uk-49305250
En pleine consultation publique au sujet du projet d'EPR de Sizewell C.
Coïncidence ? Sans doute.

Ce blackout est une belle démonstration du bordel que peut causer la présence non coordonnée de différents producteurs privés sur le réseau électrique. Deux générateurs à l'arrêt une centrale à gaz et un parc éolien (pas de bol, les EnR c'est intermittent) et tous les autres se coupent automatiquement, par sécurité.

Autre cas d'école, les conséquences sur le réseau ferroviaire ont été amplifiées par la piètre coordination entre les différents opérateurs. Des gens bloqués dans les trains pendant 12 heures et des lignes totalement bloquées pendant 22 heures.

Des réseaux fragiles sans coordination, c'est le projet imposé par les grandes orientations de politiques économiques au corps défendant de nos vieux dinosaures EDF, SNCF, ADP...
Petroleum et circenses

Avatar du membre
Praséodyme
+
+
Messages : 3447
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#284 Message par Praséodyme » 09 sept. 2019, 11:55

Et pendant ce temps dans l'Hexagone,
La France abandonne son réacteur nucléaire de 4e génération
Publié le 03/09/2019 à 08h10
Céline Deluzarche - Futura Sciences

Le nucléaire français du futur a du plomb dans l'aile. Après le report de la mise en service de l'EPR de Flamanville pour fin 2022, le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) a annoncé le 30 août le renoncement au réacteur prototype surnommé Astrid (Advanced Sodium Technological Reactor for Industrial Demonstration), confirmant les révélations faites par Le Monde la veille. Le projet de réacteur à neutrons rapides refroidi au sodium devait pourtant signer une nouvelle génération de nucléaire, censé régler en partie le problème des déchets radioactifs en recyclant l'uranium appauvri et le plutonium issus des centrales nucléaire actuelles.

Le projet, qui a déjà coûté 738 millions d'euros fin 2017 selon la Cour des comptes, aurait été jugé trop coûteux et a surtout souffert de manque de soutien politique, selon Le Monde, à l'heure où le gouvernement veut verdir son image et privilégier les énergies renouvelables. Cette technologie fait pourtant l'objet d'intérêt croissant dans plusieurs pays (Russie, Chine, Inde, États-Unis...). Reste une question : que vont devenir les 480.000 tonnes de combustible usé (uranium et plutonium), aujourd'hui considérées comme « matière valorisable » ? Sans filière de recyclage, elles pourraient être requalifiées en déchets ultimes et perdre toute leur valeur...

https://www.futura-sciences.com/science ... eration%5D
Article du Monde, pour les abonnés :
https://www.lemonde.fr/economie/article ... _3234.html

Pas foutus de soutenir un projet qui résolve le plus gros problème écologique de l'énergie nucléaire à fission. Nos pouvoirs publiques ont décidément la vue très court-terme. Heureusement qu'on n'est pas tout seul sur l'ITER.
Petroleum et circenses

FrenchRigolade
Messages : 180
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#285 Message par FrenchRigolade » 09 sept. 2019, 12:45

Praséodyme a écrit :
09 sept. 2019, 11:55
Et pendant ce temps dans l'Hexagone,
La France abandonne son réacteur nucléaire de 4e génération
Publié le 03/09/2019 à 08h10
Céline Deluzarche - Futura Sciences

Le nucléaire français du futur a du plomb dans l'aile. Après le report de la mise en service de l'EPR de Flamanville pour fin 2022, le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) a annoncé le 30 août le renoncement au réacteur prototype surnommé Astrid (Advanced Sodium Technological Reactor for Industrial Demonstration), confirmant les révélations faites par Le Monde la veille. Le projet de réacteur à neutrons rapides refroidi au sodium devait pourtant signer une nouvelle génération de nucléaire, censé régler en partie le problème des déchets radioactifs en recyclant l'uranium appauvri et le plutonium issus des centrales nucléaire actuelles.

Le projet, qui a déjà coûté 738 millions d'euros fin 2017 selon la Cour des comptes, aurait été jugé trop coûteux et a surtout souffert de manque de soutien politique, selon Le Monde, à l'heure où le gouvernement veut verdir son image et privilégier les énergies renouvelables. Cette technologie fait pourtant l'objet d'intérêt croissant dans plusieurs pays (Russie, Chine, Inde, États-Unis...). Reste une question : que vont devenir les 480.000 tonnes de combustible usé (uranium et plutonium), aujourd'hui considérées comme « matière valorisable » ? Sans filière de recyclage, elles pourraient être requalifiées en déchets ultimes et perdre toute leur valeur...

https://www.futura-sciences.com/science ... eration%5D
Article du Monde, pour les abonnés :
https://www.lemonde.fr/economie/article ... _3234.html

Pas foutus de soutenir un projet qui résolve le plus gros problème écologique de l'énergie nucléaire à fission. Nos pouvoirs publiques ont décidément la vue très court-terme. Heureusement qu'on n'est pas tout seul sur l'ITER.
c'est ça de privilégier aux techniciens les managers, la gestion de projet, les réunions blablabla ...

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10894
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#286 Message par moinsdewatt » 09 sept. 2019, 16:44

Yannick Jadot et ses copains aiment ça.

Moi pas.

ventadour
-+
-+
Messages : 1714
Enregistré le : 24 mai 2005, 21:38
Localisation : Paris 15

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#287 Message par ventadour » 10 sept. 2019, 10:22

Concernant l'incident du 9 août, les rapports sont ici : https://www.nationalgrideso.com/informa ... erator-eso

Avatar du membre
coolfonzi
+
+
Messages : 3299
Enregistré le : 05 févr. 2009, 20:29
Localisation : Dans une faille spatio-temporelle

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#288 Message par coolfonzi » 10 sept. 2019, 12:27

Framatome a (encore) livré des composants nucléaires non conformes à EDF

EDF vient d’annoncer que Framatome l’avait informé d’un écart au référentiel technique de fabrication de composants de réacteurs nucléaires. L’électricien promet d’en dire plus après analyse.

L’écart est lié aux performances du procédé mis en œuvre à la fabrication par Framatome. Il s’agirait du "non-respect de plages de températures sur certaines zones, lors d’opérations manufacturières dites de traitement thermique de détensionnement, réalisées sur certaines soudures de générateurs de vapeur".

Sur des pièces en services ou déjà installées

Ces écarts concernent à la fois des matériels en service et des matériels neufs, qui ne sont pas encore en service ou installés sur un site. On peut penser qu’il s’agit notamment de l’EPR de Flamanville 3 (Manche).

https://www.usinenouvelle.com/article/e ... me.N882690
Bonjour chez vous ! :D

Avatar du membre
dioubiban
Messages : 440
Enregistré le : 18 sept. 2018, 13:05

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#289 Message par dioubiban » 10 sept. 2019, 12:43

J'aimerais comprendre comment on peut avoir de telles erreurs de fabrications à la chaine sur l'EPR alors que les Chinois ont soit disant fini le leur...
- On essaie de fabriquer des pièces infaisables vu notre niveau technique/technologique actuel?
- On a pas/plus les équipements industriels?
- On a pas/plus les compétences humaines?
- On a pas/plus la motivation pour le faire?
- On a pas/plus le sens de la réalité de ce que ça coûte à produire donc on radine et on en a pour son argent?
- On a pas/plus le sens de la réalité de ce qu'il faut se faire de marge donc on radine volontairement sur les process pour optimiser son profit au détriment de la qualité?
- On avait pas/plus l'habitude de contrôler les livraisons donc là on voit les bugs alors qu'en principe ça passe?
- Autre?
Volem rien foutre al pais.

achillemo
~~+
~~+
Messages : 11397
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#290 Message par achillemo » 10 sept. 2019, 12:55

Un peu de tout ca mais aussi la peur de prendre ses responsabilités. Les non conformances existaient avant et existeront toujours, mais il faut savoir juger de la criticité et cela réclame à la fois de l expérience et un sens des responsabilités.

Par exemple une spec qui vous dit que tel traitement termique doit durer 15 heures à 1050 degrés et que suite à une avarie du four il a duré que 14 heures. Et bien rien que ca peut faire tourner en rond un service des semaines avant quune décision soit prise aujourd'hui.

Il y a 30 ans dans la journée les ingénieurs auraient rendu leur verdict.

Avatar du membre
dioubiban
Messages : 440
Enregistré le : 18 sept. 2018, 13:05

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#291 Message par dioubiban » 10 sept. 2019, 13:02

achillemo a écrit :
10 sept. 2019, 12:55
Un peu de tout ca mais aussi la peur de prendre ses responsabilités. Les non conformances existaient avant et existeront toujours, mais il faut savoir juger de la criticité et cela réclame à la fois de l expérience et un sens des responsabilités.

Par exemple une spec qui vous dit que tel traitement termique doit durer 15 heures à 1050 degrés et que suite à une avarie du four il a duré que 14 heures. Et bien rien que ca peut faire tourner en rond un service des semaines avant quune décision soit prise aujourd'hui.

Il y a 30 ans dans la journée les ingénieurs auraient rendu leur verdict.
Il dit quoi google pour ce cas de réduction du temps de traitement thermique?
Volem rien foutre al pais.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40850
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#292 Message par slash33 » 10 sept. 2019, 19:06

dioubiban a écrit :
10 sept. 2019, 12:43
J'aimerais comprendre comment on peut avoir de telles erreurs de fabrications à la chaine sur l'EPR alors que les Chinois ont soit disant fini le leur...
Rien de tout ça: ils n'ont pas les mêmes standards (de qualité) que nous...

achillemo
~~+
~~+
Messages : 11397
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#293 Message par achillemo » 11 sept. 2019, 07:44

slash33 a écrit :
10 sept. 2019, 19:06
dioubiban a écrit :
10 sept. 2019, 12:43
J'aimerais comprendre comment on peut avoir de telles erreurs de fabrications à la chaine sur l'EPR alors que les Chinois ont soit disant fini le leur...
Rien de tout ça: ils n'ont pas les mêmes standards (de qualité) que nous...
Argument péremptoire. La Chine a progressé et a aujourd'hui plus de savoir faire que nous. Par exemple trouver de très bons ouvriers qui assemblent les tuyauteries et soudent comme il faut. A force de délocaliser....

Avatar du membre
Praséodyme
+
+
Messages : 3447
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#294 Message par Praséodyme » 11 sept. 2019, 11:29

dioubiban a écrit :
10 sept. 2019, 12:43
J'aimerais comprendre comment on peut avoir de telles erreurs de fabrications à la chaine sur l'EPR alors que les Chinois ont soit disant fini le leur...
- On essaie de fabriquer des pièces infaisables vu notre niveau technique/technologique actuel?
- On a pas/plus les équipements industriels?
- On a pas/plus les compétences humaines?
- On a pas/plus la motivation pour le faire?
- On a pas/plus le sens de la réalité de ce que ça coûte à produire donc on radine et on en a pour son argent?
- On a pas/plus le sens de la réalité de ce qu'il faut se faire de marge donc on radine volontairement sur les process pour optimiser son profit au détriment de la qualité?
- On avait pas/plus l'habitude de contrôler les livraisons donc là on voit les bugs alors qu'en principe ça passe?
- Autre?
- Inflation des exigences.
- Rareté des programmes + Turn over des salariés => perte des compétences

Plus il y a d'exigences (de critères d'acceptabilité sur chaque opération), plus il y a de contrôles, plus il y a des occasions de dévier. Dans le nucléaire, la moindre opération de fabrication fait l'objet d'un procès verbal, d'inspections par le maître d'oeuvre et le maître d'ouvrage. Les rapports de fin de fabrication sont extrêmement fastidieux à lire. Il est toujours possible de se replonger dedans des années après et en cherchant bien, on peut toujours mettre le doigt sur des petits écarts. Des trucs qui passent inaperçus tous les jours dans d'autres industries.

Un traitement thermique qui sort de ce qui est prévu, ça peut jouer sur les caractéristiques mécaniques de la pièce et sur les contraintes résiduelles, donc au final ça a un impact sur le dimensionnement en fatigue ou en rupture fragile.

Dans le cas des soudures RCC-M, on doit réaliser des assemblages témoins soumis aux mêmes traitements thermiques de détentionnement, aux mêmes contrôles non destructifs et ensuite on réalise sur ces témoins des essais destructifs (traction, résilience, dureté, micro-graphie, etc). Donc à partir de ces coupons, ils devraient être en mesure de se prononcer. Le problème, c'est quand ces non conformités sont détectées des années après. Ca peut devenir compliqué de retrouver des données complémentaires. Il ne reste plus que ce qui a été documenté.

Sinon, avec des experts en métallurgie et des ingénieurs calcul, on doit pouvoir estimer par calcul l'effet maximal que peut avoir la non conformité sur le dimensionnement mécanique compte tenu des données disponibles.
Petroleum et circenses

Avatar du membre
Praséodyme
+
+
Messages : 3447
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#295 Message par Praséodyme » 11 sept. 2019, 12:01

Pendant ce temps, en Russie,
La première centrale nucléaire flottante entame un voyage de 5.000 km

Futura avec l'AFP-Relaxnews
Publié le 23/08/2019

Elle est russe, pèse 21.000 tonnes, mesure 144 mètres de long et 30 mètres de large. C'est la première centrale nucléaire flottante du monde, équipée de deux réacteurs d'une capacité de 35 MW chacun. L'Akademik Lomonossov va traverser l'Arctique pour rejoindre son port d'attache en Sibérie orientale, une traversée à haut risque et un choix énergétique que dénoncent les défenseurs de l'environnement.

De Mourmansk vers l'Extrême-Orient, la première centrale nucléaire flottante du monde entame vendredi un voyage de 5.000 kilomètres dans l'Arctique, malgré les craintes des défenseurs de l'environnement concernant les conséquences pour cette région très fragile. Destiné à alimenter le développement de la production d'hydrocarbures dans des zones excessivement isolées, l'Akademik Lomonossov doit quitter Mourmansk, port du Grand Nord russe où il a été chargé en combustible nucléaire, en direction de Pevek, petite ville de Sibérie orientale, dans le district autonome de Tchoukotka.

Bien que la population de cette petite ville ne dépasse pas 5.000 habitants, la centrale couvre la consommation de 100.000 personnes et servira surtout pour alimenter les plateformes pétrolières de la région, alors que la Russie développe l'exploitation des hydrocarbures dans l'Arctique. L'Akademik Lomonossov, dont la construction avait commencé en 2006 à Saint-Pétersbourg avant d'être amené à Mourmansk l'an passé, remplacera une centrale nucléaire, bien terrestre celle-ci, et une centrale de charbon obsolètes.
Ordres de grandeurs, photos, critiques de la part de Greenpeace.
L'article est assez complet et ouvert à tous.
Un choix énergétique risqué au détriment d'alternatives plus sûres et aussi rentables
Selon Rachid Alimov, le district de Tchoukotka, gigantesque région plus grande que la France mais peuplée de seulement 50.000 habitants, « a un énorme potentiel pour le développement d'énergie éolienne et une centrale nucléaire flottante est tout simplement un moyen trop risqué et trop coûteux de produire de l'électricité ».

L'idée d'une centrale nucléaire flottante, si elle peut sembler dangereuse, ne sort pourtant pas de nulle part. L'industrie nucléaire, qui cherche à se réinventer face à la morosité du marché, développe actuellement des petits réacteurs, modulaires et moins chers, pour séduire de nouveaux clients. Ils s'inspirent de la construction navale, qui utilise le nucléaire depuis longtemps pour propulser sous-marins, brise-glaces ou porte-avions, et sont destinés notamment aux régions isolées disposant de peu d'infrastructures.

Une solution plus simple que de construire une centrale classique sur un sol gelé toute l'année, selon Rosatom, qui compte vendre sa centrale flottante à l'étranger.
Pourquoi opposer toujours le nucléaire et les EnR ? C'est complémentaire.

En tout cas, je suis persuadé que ce type de projet a de l'avenir. Dommage que Naval Group ait abandonné le projet Flexblue. Faut-il attendre que la crise énergétique fasse des millions de morts que le nucléaire redevienne politiquement correct ?
Petroleum et circenses

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10374
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#296 Message par pimono » 12 sept. 2019, 20:39

Praséodyme a écrit :
11 sept. 2019, 11:29
dioubiban a écrit :
10 sept. 2019, 12:43
J'aimerais comprendre comment on peut avoir de telles erreurs de fabrications à la chaine sur l'EPR alors que les Chinois ont soit disant fini le leur...
- On essaie de fabriquer des pièces infaisables vu notre niveau technique/technologique actuel?
- On a pas/plus les équipements industriels?
- On a pas/plus les compétences humaines?
- On a pas/plus la motivation pour le faire?
- On a pas/plus le sens de la réalité de ce que ça coûte à produire donc on radine et on en a pour son argent?
- On a pas/plus le sens de la réalité de ce qu'il faut se faire de marge donc on radine volontairement sur les process pour optimiser son profit au détriment de la qualité?
- On avait pas/plus l'habitude de contrôler les livraisons donc là on voit les bugs alors qu'en principe ça passe?
- Autre?
- Inflation des exigences.
- Rareté des programmes + Turn over des salariés => perte des compétences
Pour l'inflation des exigences, elle doit être dûe aussi au fait qu'on sait très bien que le vent du nucléaire est en train de tourner.
Et quelque chose qu'on ne veut plus, on finit par lui dire qu'il a la rage avant de le balancer par la fenêtre... Il ne faut pas minimiser cet angle de vue.

Avatar du membre
Praséodyme
+
+
Messages : 3447
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#297 Message par Praséodyme » 13 sept. 2019, 09:50

pimono a écrit :
12 sept. 2019, 20:39
Praséodyme a écrit :
11 sept. 2019, 11:29
- Inflation des exigences.
- Rareté des programmes + Turn over des salariés => perte des compétences
Pour l'inflation des exigences, elle doit être dûe aussi au fait qu'on sait très bien que le vent du nucléaire est en train de tourner.
Et quelque chose qu'on ne veut plus, on finit par lui dire qu'il a la rage avant de le balancer par la fenêtre... Il ne faut pas minimiser cet angle de vue.
Non, je ne pense pas qu'EDF ait décidé de saboter la filière nucléaire.

Ils ont un problème de gestion des ressources humaines. Pour la spécification et l'exécution des projets neufs, EDF est devenu un donneur d'ordre qui a perdu toute vision industrielle. J'impute cela à la différence de statut entre les vieux agents et les jeunes presta chez EDF. La progression de carrière à l'ancienneté fait que l'essentiel du travail est réalisé par des jeunes sans aucune expérience et par des prestataires temporaires qui tournent plus vite que les projets ne peuvent avancer. Pendant ce temps, les vieux font de la politique. Deux fois sur trois quand un nouvel interlocuteur EDF débarque sur un projet, il met un bordel monstre chez les industriels qui doivent tout reprendre à zéro.
Petroleum et circenses

ventadour
-+
-+
Messages : 1714
Enregistré le : 24 mai 2005, 21:38
Localisation : Paris 15

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#298 Message par ventadour » 18 sept. 2019, 07:13

33 milliards d'euros d'investissements pour RTE, dont 7 pour le raccordement de l'éolien offshore !
Et encore parce que RTE devra investir 7 milliards dans la connexion des parcs éoliens offshore, désormais à sa charge suite aux renégociations du tarif avec les opérateurs. RTE prévoit de connecter le parc de Saint-Nazaire en 2022 et ensuite un ou deux parcs par an.
https://www.usinenouvelle.com/article/p ... ue.N885134

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40850
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#299 Message par slash33 » 18 sept. 2019, 12:31

Risque nucléaire : des pastilles d'iode pour deux millions de Français
Boursorama avec AFP Services, le 18/09/2019
https://www.boursorama.com/bourse/actua ... 45dc4f67ca
Désormais, 2,2 millions de Français supplémentaires sont concernés par le périmètre de sécurité autour des centrales nucléaires. Ces riverains des centrales nucélaires recevront ces prochains jours des courriers de l'Autorité de sûreté nucléaire dans le cadre d' une campagne complémentaire de distribution de comprimés d'iode , a annoncé mardi 17 septembre l'ASN.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10374
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: débat nucléaire/énergie renouvelables

#300 Message par pimono » 20 sept. 2019, 23:28

Ca fait peur ces histoires d'iodes. Moi ça me rassurerait pas du tout car en cas de sinistre c'est pas mangeant des petits tictac que les gens seront protégés des radiations nocives.

autrement, le commentaire issu de ton article est intéréssant , slash :lol: =

"
axialof7 18 septembre•14:09

ASW15, combien de morts depuis Tcherno..... Désolé mais l'Allemagne impacte 6000 morts prématurés par an en France par la pollution atmosphérique de sa politique d'énergie verte au charbon/lignite.C'est marrant, que zéro mort nucléaire/an en Europe vous font plus peur que les 450 000 morts prématurés chaque année en Europe par la pollution atmosphérique dont l'énergie électrique carbonée y est pour 50%....:o))."

Répondre