le féminisme

Discussions et revue de presse sur des thèmes ne relevant ni de la politique ni de l'économie et des finances: technologies, emploi, écologie, transport, sport...
Message
Auteur
vpl
troll un peu lourd
Messages : 12804
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: le féminisme

#9351 Message par vpl » 08 juil. 2019, 12:22

On parle de quoi avec ces 6 milliards, ces 131 millions ? C'est la FFF qui a gagné ces sommes là ?

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 20229
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: le féminisme

#9352 Message par wasabi » 08 juil. 2019, 13:04

vpl a écrit :
08 juil. 2019, 12:22
On parle de quoi avec ces 6 milliards, ces 131 millions ? C'est la FFF qui a gagné ces sommes là ?
réfléchissez un peu, ce sont les droits TV, de sponsors, produits dérivés et les entrées.
Et ensuite ça se partage entre les différents organismes (FIFA, UEFA, FFF...), les organisateurs qui ont des stades à payer, des stadiers et organisateurs, une campagne de pub et frais promotionnels... les différentes équipes qui ont des frais ( logements, voyages, salaires des soignants, préparateurs...) et enfin les salaires et primes des joueurs.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

vpl
troll un peu lourd
Messages : 12804
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: le féminisme

#9353 Message par vpl » 08 juil. 2019, 13:47

Justement, je me demande si on ne mélange pas des trucs qui n'ont rien à voir. A la rigueur qu'on parle des budgets de chaque fédération, et des sommes qu'elle attribue à chaque équipe, mais pour le rete on mélange les choux et les carottes.

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 9948
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9354 Message par WolfgangK » 09 juil. 2019, 13:03

https://www.researchgate.net/publicatio ... ne_Dataset


Global Sex Differences in Personality:
Replication with an Open Online Dataset
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 20229
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: le féminisme

#9355 Message par wasabi » 09 juil. 2019, 14:13

vpl a écrit :
08 juil. 2019, 13:47
Justement, je me demande si on ne mélange pas des trucs qui n'ont rien à voir. A la rigueur qu'on parle des budgets de chaque fédération, et des sommes qu'elle attribue à chaque équipe, mais pour le rete on mélange les choux et les carottes.
Non on ne mélange pas. Raisonner ainsi permet de savoir quelle part du pactole global part en direction des joueurs. Sachant que plus le pactole est important plus les coûts fixes sont contenus en proportion et plus on pourra donner en proportion à ceux que l'on estime incarner l'intérêt principal de la chose et, ceux qui font le spectacle, en l’occurrence les joueurs.

Or, vu les chiffres avancés pour le foot, et si on compare avec ceux eux aussi avancés du tennis à RG, alors que la CDM foot et RG génèrent bien plus de cash pour les hommes que les femmes et que donc en suivant le raisonnement au dessus les hommes pourraient en toucher plus en proportion, les joueuses en reçoivent une bien plus grande proportion, plus de 4 fois plus. Les femmes sont donc outrageusement payées plus, à un niveau qu'on pourrait même considérer ne pas être viable pour ces sports si il n'y avait pas le sport homme pour compenser directement (dans le cas de RG) ou indirectement (le foot : profiter de la notoriété du foot masculin). Pourtant la propagande féministe avance exactement le contraire.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22041
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: le féminisme

#9356 Message par lecriminel » 09 juil. 2019, 15:36

wasabi a écrit :
09 juil. 2019, 14:13
ceux que l'on estime incarner l'intérêt principal de la chose et, ceux qui font le spectacle, en l’occurrence les joueurs.
justement, le succès (relatif, cf le prix des places) de la coupe féminine démontre que les joueurs n'ont que peu d'importance, c'est l'évènement qui compte: Des jeunes femmes inconnues, sans talent particulier, avec un niveau footballistique comme on peut en voir chaque dimanche près de chez soi ont fait un certain buzz pendant 3 semaines.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 20229
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: le féminisme

#9357 Message par wasabi » 09 juil. 2019, 17:32

lecriminel a écrit :
09 juil. 2019, 15:36
wasabi a écrit :
09 juil. 2019, 14:13
ceux que l'on estime incarner l'intérêt principal de la chose et, ceux qui font le spectacle, en l’occurrence les joueurs.
justement, le succès (relatif, cf le prix des places) de la coupe féminine démontre que les joueurs n'ont que peu d'importance, c'est l'évènement qui compte: Des jeunes femmes inconnues, sans talent particulier, avec un niveau footballistique comme on peut en voir chaque dimanche près de chez soi ont fait un certain buzz pendant 3 semaines.
L'événement avant d'être du foot ou des jeunes femmes, est surtout un événement en France et qui à l'image de la coupe de Rugby 2007, de l'Euro 2016, du tour de France, RG, ou des JO d'Albertville est suivi en France parce qu'en France, et à forte couverture médiatique. Gageons que les français regarderons bien moins le foot féminin lors de la coupe du monde en 2023.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 9948
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9358 Message par WolfgangK » 10 juil. 2019, 01:32

vpl a écrit :
08 juil. 2019, 12:22
On parle de quoi avec ces 6 milliards, ces 131 millions ? C'est la FFF qui a gagné ces sommes là ?
https://www.heraldsun.com.au/news/opini ... 6f3d5dd18f
Image
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

vpl
troll un peu lourd
Messages : 12804
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: le féminisme

#9359 Message par vpl » 10 juil. 2019, 07:42

Enfin, les primes de match pour les hommes c'est une toute petite part de leurs revenus hein, si t'ajouter la pub générée pendant le CdM, ça monte bien plus haut.

Ca veut donc dire qu'elle se démerdent mieux que les hommes tout en touchant moins de 10 fois moins, ok.
Je crois que c'est d'ailleurs la proportion en France (et mondiale ?) de femmes parmi les licenciés en foot.

On commencera à couiner quand le rapport s'éloignera un peu trop de la proportion hommes/femmes. En attendant ça ne prive aucun homme talentueux d'un très TRES bon revenu, donc franchement...

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10840
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: le féminisme

#9360 Message par Vincent92 » 10 juil. 2019, 09:21

vpl a écrit :
10 juil. 2019, 07:42
On commencera à couiner quand le rapport s'éloignera un peu trop de la proportion hommes/femmes. En attendant ça ne prive aucun homme talentueux d'un très TRES bon revenu, donc franchement...
Ce n'est pas parce que cela ne prive pas certaines personnes de gagner des millions qu'il ne faut pas condamner un lobbying qui essaie de nous expliquer que les femmes qui jouent au foot devraient gagner 10 ou 100 fois plus et que c'est plus généralement un des exemples flagrants de l'inégalité des salaires entre hommes et femmes.
C'est malheureusement un peu trop souvent le jeu du néo-féminisme de comparer ce qui n'est pas comparable et crier au scandale d'une non égalité.

vpl
troll un peu lourd
Messages : 12804
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: le féminisme

#9361 Message par vpl » 10 juil. 2019, 09:59

Je pense que tout le monde prendra pour un idiot celui (ou celle) qui demandera l'égalité des revenus dans des systèmes aussi différents en terme de pognon brassé. Maintenant je ne vois pas pourquoi on appliquerait forcément le même taux de redistribution, comme si ça devenait un idéal mathématique.
Pourquoi ne pas comparer avec d'autres sports masculins, d'autres sports féminin mieux établis ?

Pourquoi simplement ne pas considérer que ce niveau de rémunération ne remet pas en cause la rentabilité du foot féminin, son intérêt pour les sponsors et le public, son développement ?

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10840
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: le féminisme

#9362 Message par Vincent92 » 10 juil. 2019, 10:22

vpl a écrit :
10 juil. 2019, 09:59
Je pense que tout le monde prendra pour un idiot celui (ou celle) qui demandera l'égalité des revenus dans des systèmes aussi différents en terme de pognon brassé.
viewtopic.php?f=206&t=80223&start=9250#p2343203

Manfred
~~+
~~+
Messages : 13553
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: le féminisme

#9363 Message par Manfred » 10 juil. 2019, 10:22

vpl a écrit :
10 juil. 2019, 09:59
Je pense que tout le monde prendra pour un idiot celui (ou celle) qui demandera l'égalité des revenus dans des systèmes aussi différents en terme de pognon brassé.
L'idiot n'est-ce pas plutôt celui qui affirme péremptoirement ce qui est idiot et ce qui ne l'est pas, alors même que ce qu'il qualifie d'idiot existe déjà, par exemple dans le tennis ?

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22041
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: le féminisme

#9364 Message par lecriminel » 10 juil. 2019, 10:23

vpl a écrit :
10 juil. 2019, 09:59
Je pense que tout le monde prendra pour un idiot celui (ou celle) qui demandera l'égalité des revenus dans des systèmes aussi différents en terme de pognon brassé.
Surtout que Schiappa avait déjà cette image avant d'en parler...
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22041
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: le féminisme

#9365 Message par lecriminel » 10 juil. 2019, 10:31

wasabi a écrit :
09 juil. 2019, 17:32
L'événement avant d'être du foot ou des jeunes femmes, est surtout un événement en France et qui à l'image de la coupe de Rugby 2007, de l'Euro 2016, du tour de France, RG, ou des JO d'Albertville est suivi en France parce qu'en France, et à forte couverture médiatique.
C'est exactement ça, la couverture médiatique. Ceux qui font les réputations, qui donc décident indirectement pour qui on vote et qui fera les lois.
Et pourquoi parlent-ils des 400 M de primes aux footballeurs ? Pour ne pas parler des 93% qui vont ailleurs (dans leurs poches essentiellement), n'oublie pas que choisir de quoi on parle et surtout de quoi on ne parle pas est leur métier. Peut-être la meilleure des rentes de situation (et Dieu sait que leur niveau en France est exceptionnellement haut)
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 20229
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: le féminisme

#9366 Message par wasabi » 10 juil. 2019, 10:41

vpl a écrit :
10 juil. 2019, 07:42

On commencera à couiner quand le rapport s'éloignera un peu trop de la proportion hommes/femmes. En attendant ça ne prive aucun homme talentueux d'un très TRES bon revenu, donc franchement...
l'argent vient bien de quelque part, et même si il était créé ex nihilo spécifiquement pour la cause féministe, il entraîne un décalage du partage de ressources limitées que cet argent permet de se payer. Donc ça se fait au détriment de quelqu'un.

Pour comparer avec le tennis vu que ça me parle plus que le foot. Dans le Tennis depuis des années les femmes ont réussi à avoir autant que les hommes dans les tournois important, alors qu'elles intéressent moins les sponsors et les spectateurs (qualité du spectacle moins recherché apparemment) tout en en faisant moins dans les tournois du grand chelem (2 sets gagnants vs 3). Est ce que ça s'est fait au détriment des hommes. Ma réponse est oui, j'explique.

Avant il y avait l'époque pré égalité des primes de tournois, les meilleurs joueurs hommes tournaient beaucoup, personne ne dominait vraiment outrageusement, même Sampras ou Borg qui ont gagné beaucoup de fois certains tournois n'ont pas gagné partout mais étaient spécialisés sur certaines surfaces. Le tennis homme était très compétitif. Le tennis femme en revanche, on assistait à une succession de tête d'affiches qui gagnait tout longtemps : l'époque Billie Jean King, puis l'époque Martina Navratilova, puis l'époque Steffi Graff, puis l'époque Monica Sélès, le retour de Graff suite à "une aide du destin" car Sélès s'est fait agresser par un gars qui voulait justement que Graff regagne, l'époque Martina Hingis... Evidemment il y avait quelques autres qui trainaient autour comme Sanchez, Everett ou Capriati, mais tout de même c'était typique d'un sport non concurrentiel.

Maintenant c'est le contraire, il y a encore eu les soeurs Williams qui ont dominé un peu de la même façon, mais surtout parce que quand elles ont commencé leurs carrières on était encore dans l'ancien monde des femmes moins rémunérées. Mais ensuite c'est devenu beaucoup plus concurrentiel car les gains sont substanciels par rapport à l'effort à fournir. Dans le même temps on a eu exactement le contraire chez les hommes, depuis 15 ans on a du domination de trois joueurs à tour de rôle : Federer, Nadal, Djokovic. Trois hommes européens blancs des années 80. Beaucoup moins concurrentiel.

Et la cause de tout ça amha ce n'est pas les salaires de ces trois joueurs qui sont énormes, mais celui des autres, les joueurs de bas de tableau (100eme mondial par exemple) ont du mal à joindre les deux bouts car les gains de tournois ne sont pas des salaires comme dans le cas du foot, mais du CA qui sert à payer déplacements, logements, entraîneurs, préparateurs... bref c'est tout une PME qui vit dessus et qui est amenée à faire le tour du monde.
Du coup les hommes qui veulent rentrer dans le tennis pro ils comprennent que si ils sont pas dans les 50 meilleurs mondiaux, ça va pas forcément être facile pour eux et que n'importe quel autre sport pro fera plus l'affaire (style le 100eme français de handball -sport mineur en france- qui vit mieux que le 100eme mondial de tennis). Et on peut penser que c'est parce que les gains de tournois qui auraient du servir aux joueurs hommes pro débutants et moins bien classés sont partis sur la cause féministe. Ca créé une barrière à l'entrée très importante. Mais ça on va pas le dire, on préfère s'émerveiller de la douzième victoire de Nadal à Roland Garros, plutôt que de se demander comment et surtout pourquoi c'est possible.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

vpl
troll un peu lourd
Messages : 12804
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: le féminisme

#9367 Message par vpl » 10 juil. 2019, 10:54

Manfred a écrit :
10 juil. 2019, 10:22
vpl a écrit :
10 juil. 2019, 09:59
Je pense que tout le monde prendra pour un idiot celui (ou celle) qui demandera l'égalité des revenus dans des systèmes aussi différents en terme de pognon brassé.
L'idiot n'est-ce pas plutôt celui qui affirme péremptoirement ce qui est idiot et ce qui ne l'est pas, alors même que ce qu'il qualifie d'idiot existe déjà, par exemple dans le tennis ?
Pour le tennis c'est limité aux tournois du grand chelem, ou homme et femmes jouent le même tournoi à la même période, et sur les mêmes courts, non ?
Pour les audiences télé, cette année c'est 22% de part d'audience contre 27 pour les hommes, pas pareil mais pas si loin.

Manfred
~~+
~~+
Messages : 13553
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: le féminisme

#9368 Message par Manfred » 10 juil. 2019, 11:25

vpl a écrit :
10 juil. 2019, 10:54
Manfred a écrit :
10 juil. 2019, 10:22
vpl a écrit :
10 juil. 2019, 09:59
Je pense que tout le monde prendra pour un idiot celui (ou celle) qui demandera l'égalité des revenus dans des systèmes aussi différents en terme de pognon brassé.
L'idiot n'est-ce pas plutôt celui qui affirme péremptoirement ce qui est idiot et ce qui ne l'est pas, alors même que ce qu'il qualifie d'idiot existe déjà, par exemple dans le tennis ?
Pour le tennis c'est limité aux tournois du grand chelem, ou homme et femmes jouent le même tournoi à la même période, et sur les mêmes courts, non ?
Non.
vpl a écrit :
10 juil. 2019, 10:54
Pour les audiences télé, cette année c'est 22% de part d'audience contre 27 pour les hommes, pas pareil mais pas si loin.
25% de moins, pour un temps d'antenne 2 à 3 fois moindre, et un salaire identique. C'est la fête. Mais tout comme pour le foot féminin, dont en réalité tout le monde se fiche, on regarde parce qu'il y a les hommes qui font le job de rendre le sport en question populaire ou pas.

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 13787
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: le féminisme

#9369 Message par cashisking » 10 juil. 2019, 12:51

Manfred a écrit :
10 juil. 2019, 11:25
25% de moins, pour un temps d'antenne 2 à 3 fois moindre, et un salaire identique. C'est la fête. Mais tout comme pour le foot féminin, dont en réalité tout le monde se fiche, on regarde parce qu'il y a les hommes qui font le job de rendre le sport en question populaire ou pas.
J'ai regardé (que) la finale. Y'a encore un gap technique et physique avec le niveau des hommes mais honnêtement ça se regarde bien.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10840
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: le féminisme

#9370 Message par Vincent92 » 10 juil. 2019, 14:11

cashisking a écrit :
10 juil. 2019, 12:51
Manfred a écrit :
10 juil. 2019, 11:25
25% de moins, pour un temps d'antenne 2 à 3 fois moindre, et un salaire identique. C'est la fête. Mais tout comme pour le foot féminin, dont en réalité tout le monde se fiche, on regarde parce qu'il y a les hommes qui font le job de rendre le sport en question populaire ou pas.
J'ai regardé (que) la finale. Y'a encore un gap technique et physique avec le niveau des hommes mais honnêtement ça se regarde bien.
Si on va par là, honnêtement, les matchs de D2 homme (très probablement d'un niveau plus élevé que la coupe du monde féminine) se regardent bien. Il suffit de mettre le "package" qui va bien pour en faire un événement (par exemple : mettre les commentateurs les plus connus, la mécanique capitaliste, les effets visuels, le détail des équipes et des joueurs à suivre, faire comme si le niveau était exceptionnel,...).
Pour voir si l'intérêt est réel, il faut voir s'il se maintient en dehors de la mise en avant ponctuel.
Modifié en dernier par Vincent92 le 10 juil. 2019, 14:33, modifié 1 fois.

vpl
troll un peu lourd
Messages : 12804
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: le féminisme

#9371 Message par vpl » 10 juil. 2019, 14:32

On est en train de faire semblant de récompenser une qualité technique idéale ? Ca veut dire qu'un pauvre 1-0 avec zéro tirs cadrés et but contre son camp ne peut pas rapporter autant qu'un 4-3 de feu avec prolongations ?

Un championnat de D2 c'est pas une coupe du Monde, la différence vient déjà de là. La motivation du public existait, même si on leur a survendu la qualité des matchs (surtout des françaises peut-être, parce que la finale c'était effectivement un joli match).

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10840
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: le féminisme

#9372 Message par Vincent92 » 10 juil. 2019, 14:36

vpl a écrit :
10 juil. 2019, 14:32
On est en train de faire semblant de récompenser une qualité technique idéale ? Ca veut dire qu'un pauvre 1-0 avec zéro tirs cadrés et but contre son camp ne peut pas rapporter autant qu'un 4-3 de feu avec prolongations ?
Non, c'est principalement l'intérêt (réel et continue) du public qui fait la valeur financière.
Je répondais sur le "gap" entre les hommes et les femmes pour qu'on situe bien. Ce n'est pas forcément évident de s'en rendre compte quand on ne met pas face à face. L'équipe des USA a perdu 5-2 contre une équipe d'ados pas connu.
vpl a écrit :
10 juil. 2019, 14:32
Un championnat de D2 c'est pas une coupe du Monde, la différence vient déjà de là. La motivation du public existait, même si on leur a survendu la qualité des matchs (surtout des françaises peut-être, parce que la finale c'était effectivement un joli match).
Je parle de l'intérêt populaire. Pas d'un truc ponctuel. Les macths de D2 sont non seulement d'un bien meilleur niveau mais aussi beaucoup plus suivis que les meilleurs équipes féminines. Elles n'ont pas besoin de cet effet "spot" pour attirer du monde.
Modifié en dernier par Vincent92 le 10 juil. 2019, 14:55, modifié 2 fois.

vpl
troll un peu lourd
Messages : 12804
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: le féminisme

#9373 Message par vpl » 10 juil. 2019, 14:40

Donc on parle plus de la coupe du Monde, parce que là c'était 5 millions de téléspectateurs et 41% de part d'audience en France.
La D2 fait ça ?

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10840
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: le féminisme

#9374 Message par Vincent92 » 10 juil. 2019, 14:41

vpl a écrit :
10 juil. 2019, 14:40
Donc on parle plus de la coupe du Monde, parce que là c'était 5 millions de téléspectateurs et 41% de part d'audience en France.
La D2 fait ça ?
Pour comparer des salaires, on parle de l'intérêt sur une carrière pas d'un intérêt fabriqué sur quelques mois.
Je ne suis même pas sûr que les téléspectateurs soient forcément au courant que la femme ballon d'or n'a même pas fait cette coupe du monde (presque personne ne sait qui c'est). Elles vont retombées quasiment dans l'oubli/indifférence jusqu’au nouvel événement car il n'y a presque pas d'intérêt populaire...
Aucune femme du championnat français ne va rapporter ne serait ce qu'un centième de ce que rapporte Neymar en 2019 ou 2020.

vpl
troll un peu lourd
Messages : 12804
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: le féminisme

#9375 Message par vpl » 10 juil. 2019, 15:07

Je te rassure : aucune femme du championnat français ne va gagner ne serait ce qu'un centième de ce que rapporte Neymar en 2019 ou 2020.

Sinon, c'est drôle mais "la" ballon d'or norvégienne ne joue plus avec son équipe nationale car elle se plaint que les joueuses sont moins bien traitées que les joueurs

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 10840
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: le féminisme

#9376 Message par Vincent92 » 10 juil. 2019, 15:10

vpl a écrit :
10 juil. 2019, 15:07
Je te rassure : aucune femme du championnat français ne va gagner ne serait ce qu'un centième de ce que rapporte Neymar en 2019 ou 2020.

Sinon, c'est drôle mais "la" ballon d'or norvégienne ne joue plus avec son équipe nationale car elle se plaint que les joueuses sont moins bien traitées que les joueurs
La lyonnaise reçoit un salaire compris entre 400 et 500 000€ (ce qui est insuffisant d'après elle).
450 000*100 = 45 millions. C'est plus que le salaire de Neymar.
450 000€ la place en gros au niveau du top 20 des joueurs les mieux payés de ligne 1 masculine.
Modifié en dernier par Vincent92 le 10 juil. 2019, 15:16, modifié 2 fois.

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 9948
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9377 Message par WolfgangK » 10 juil. 2019, 15:12

vpl a écrit :
10 juil. 2019, 15:07
Sinon, c'est drôle mais "la" ballon d'or norvégienne ne joue plus avec son équipe nationale car elle se plaint que les joueuses sont moins bien traitées que les joueurs
Je suppose que dans ce cas elle devrait pouvoir jouer avec les hommes, non ?
Il me semble que l'interdiction est à sens unique (pas d'hommes dans les catégories féminines), me trompe-je ?
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Manfred
~~+
~~+
Messages : 13553
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: le féminisme

#9378 Message par Manfred » 10 juil. 2019, 15:12

vpl a écrit :
10 juil. 2019, 15:07
Je te rassure : aucune femme du championnat français ne va gagner ne serait ce qu'un centième de ce que rapporte Neymar en 2019 ou 2020.

Sinon, c'est drôle mais "la" ballon d'or norvégienne ne joue plus avec son équipe nationale car elle se plaint que les joueuses sont moins bien traitées que les joueurs
c'est bien ce qu'on disait. Elles ont des prétentions à l'égalité alors que dans les faits, elles sont proportionnellement bien mieux traitées que leurs homologues masculins. La propagande fémino-SJW dans toute sa splendeur, jusque dans les vestiaires.

Manfred
~~+
~~+
Messages : 13553
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: le féminisme

#9379 Message par Manfred » 10 juil. 2019, 15:13

WolfgangK a écrit :
10 juil. 2019, 15:12
vpl a écrit :
10 juil. 2019, 15:07
Sinon, c'est drôle mais "la" ballon d'or norvégienne ne joue plus avec son équipe nationale car elle se plaint que les joueuses sont moins bien traitées que les joueurs
Je suppose que dans ce cas elle devrait pouvoir jouer avec les hommes, non ?
Il me semble que l'interdiction est à sens unique (pas d'hommes dans les catégories féminines), me trompe-je ?
L'interdiction est dans les deux sens. Dès 15 ans, les filles ne peuvent plus jouer avec les garçons, pour protéger leur intégrité physique.

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 9948
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9380 Message par WolfgangK » 10 juil. 2019, 15:15

Manfred a écrit :
10 juil. 2019, 15:13
WolfgangK a écrit :
10 juil. 2019, 15:12
vpl a écrit :
10 juil. 2019, 15:07
Sinon, c'est drôle mais "la" ballon d'or norvégienne ne joue plus avec son équipe nationale car elle se plaint que les joueuses sont moins bien traitées que les joueurs
Je suppose que dans ce cas elle devrait pouvoir jouer avec les hommes, non ?
Il me semble que l'interdiction est à sens unique (pas d'hommes dans les catégories féminines), me trompe-je ?
L'interdiction est dans les deux sens. Dès 15 ans, les filles ne peuvent plus jouer avec les garçons, pour protéger leur intégrité physique.
Effectivement, je me souviens d'avoir discuté avec un joueur pro qui me racontait avoir cassé la jambe d'un autre joueur lors d'un match :shock:
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 9948
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9381 Message par WolfgangK » 11 juil. 2019, 10:06

une chaîne Youtube pour Sifar :
https://www.youtube.com/channel/UC_u5ms ... 4z0rtGeerw


Slide d'une présentation modélisation le phénomène de plafond de verre : http://igor-kortchemski.perso.math.cnrs ... parite.pdf
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 9948
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9382 Message par WolfgangK » 19 juil. 2019, 01:02

Sex differences in muscularity translate into the average man being stronger than 99.9% of women...The sex difference in upper-body muscle mass in humans is similar to the sex difference in lean body mass in gorillas, the most sexually dimorphic primate
https://www.sciencedirect.com/science/a ... 3809000397
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
watoo
-++
-++
Messages : 3581
Enregistré le : 04 mai 2012, 04:18

Re: le féminisme

#9383 Message par watoo » 21 juil. 2019, 00:32

lecriminel a écrit :
04 juil. 2019, 10:09
watoo a écrit :
03 juil. 2019, 23:46

https://www.youtube.com/watch?v=q5ti5jMqTfc
les conclusions sont très rapides et assez orientées....évidemment que le cliché "pensée unique" est faux et flatteur, par definition; ça n'empêche pas d'etre rigoureux dans sa démonstration.

https://www.youtube.com/watch?v=oE57lsHO__g

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 9948
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9384 Message par WolfgangK » 31 juil. 2019, 09:00

https://www.gwern.net/docs/iq/smpy/2019-mccabe.pdf
Who Shines Most Among the Brightest?: A 25-Year Longitudinal Study of Elite STEM Graduate Student
In 1992, the Study of Mathematically Precocious Youth (SMPY) surveyed 714 first- and second-year
graduate students (48.5% female) attending U.S. universities ranked in the top-15 by science, technology,
engineering, and mathematics (STEM) field. This study investigated whether individual differences
assessed early in their graduate school career were associated with becoming a STEM leader 25 years
later (e.g., STEM full professors at research-intensive universities, STEM CEOs, and STEM leaders in
government) versus not becoming a STEM leader. We also studied whether there were any important
gender differences in relation to STEM leadership. For both men and women, small to medium effect size
differences in interests, values, and personality distinguished STEM leaders from nonleaders. Lifestyle
and work preferences also distinguished STEM leaders who were more exclusively career-focused and
preferred to work—and did work—more hours than nonleaders. Also, there were small to large gender
differences in abilities, interests, and lifestyle preferences. Men had more intense interests in STEM and
were more career-focused. Women had more diverse educational and occupational interests, and they
were more interested in activities outside of work. Early in graduate school, therefore, there are signs that
predict who will become a STEM leader— even among elite STEM graduate students. Given the many
ways in which STEM leadership can be achieved, the gender differences uncovered within this
high-potential sample suggest that men and women are likely to assign different priorities to these
opportunities.
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Puyin
Messages : 774
Enregistré le : 20 mai 2009, 13:54

Re: le féminisme

#9385 Message par Puyin » 01 août 2019, 14:08

Girls Rules 8) : Fiona Kolbinger en tête de la transcontinental race, devant les hommes :lol:
https://www.transcontinental.cc/report/ ... +Kolbinger

Avatar du membre
Gilles C
Messages : 526
Enregistré le : 20 nov. 2018, 14:54

Re: le féminisme

#9386 Message par Gilles C » 02 août 2019, 15:28

watoo a écrit :
21 juil. 2019, 00:32
lecriminel a écrit :
04 juil. 2019, 10:09
watoo a écrit :
03 juil. 2019, 23:46

https://www.youtube.com/watch?v=q5ti5jMqTfc
les conclusions sont très rapides et assez orientées....évidemment que le cliché "pensée unique" est faux et flatteur, par definition; ça n'empêche pas d'etre rigoureux dans sa démonstration.

https://www.youtube.com/watch?v=oE57lsHO__g
Intéressant, j’aime bien les deux vidéos, le gars se pose des questions.

Y a des tableaux qui datent de 1995, je ne sais si pas si c’est applicable en 2019.
Une femme qui avait plus de 10 expériences, avant de se « caser », était plus rare.
Maintenant elles ont peut être un choix plus vaste et à femme selective équivalente, elle aura plus de choix, donc plus d’essai … avant de trouver le bon.
Peut être qu’avant (internet, les sdr …), les femmes se rabattaient plus rapidement sur un choix. Et s’y tenaient.
Pareil pour les hommes ^^
Un marché de l’offre et de la demande où l’offre se raréfiait de manière stupéfiante entre 18 et 25 ans.
25 ans c’était les catherinettes fallait se caser pour pas finir comme la tata célibataire. :lol:

Et je pense qu’il se passe qqchose au niveau inconscient chez l’homme.
A femme équivalente, il préférera (s’engager avec une) femme qui a eu le moins d’expérience par le passé.
Limite une femme qui ne couche pas le premier soir. ^^

Donc paradoxalement dans le grand marché amoureux, plus une femme aura eu d’expériences, moins elle aura de la valeur
/!\ je parle pour s’engager ; pour avoir une aventure, l’homme s’en fiche un peu du passé de la demoiselle.

Et je crois que ça fait partie des combats féministes : qu’elles ne voudraient pas être considérés comme des s*lopes, parce qu’elles ont beaucoup d’expériences.
Contrairement aux mecs. :evil:
Je leur souhaite bon courage pour ce combat, si elles n’ont pas compris cette petite subtilité masculine (faut bien qu’on en ai une) ^^
L’homme est intéressé par les femmes faciles, mais pas forcément pour s’engager avec elles.
Le concept de la mère et de la p*tain.

Et toi watoo, tu en dis quoi ?

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22041
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: le féminisme

#9387 Message par lecriminel » 02 août 2019, 17:20

Gilles C a écrit :
02 août 2019, 15:28
Et je crois que ça fait partie des combats féministes : qu’elles ne voudraient pas être considérés comme des s*lopes, parce qu’elles ont beaucoup d’expériences.
c'est un combat perdu d'avance, contre la nature: celles qui ont une personnalité à chercher un maximum d'expérience n'ont pas la personnalité pour un engagement à long terme avec une seule personne. D'ailleurs, je doute fort qu'elles se vantent de leur nombre de partenaires précédents lorsqu'elles cherchent à se caser, elle n'ont pas le profil voilà tout.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
Gilles C
Messages : 526
Enregistré le : 20 nov. 2018, 14:54

Re: le féminisme

#9388 Message par Gilles C » 08 août 2019, 14:43

Observatoire européen de l’infidélité féminine

« Étude Ifop pour Gleeden.com réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 11 au 15 avril 2019 auprès d’un échantillon de 5 026 femmes, représentatif de la population féminine âgée de 18 ans et plus résidant en Italie, en Espagne, en France, en Allemagne et au Royaume-Uni »

Etude assez rigolote sur l’infidélité, qqs extraits :

L’infidélité féminine : un comportement en hausse continue mais qui reste toujours en-deçà de l’infidélité masculine

Image

Le profil :
Pour résumé, ces données permettent de dresser le profil type de la Française infidèle : il s’agit avant tout d’une femme dotée d’un certain capital esthétique, social et culturel, évoluant plutôt en milieu urbain et pour laquelle les aventures extra-conjugales constituent un substitut à une vie de couple défaillante sur le plan sentimental et/ou sexuel.

L’infidélité féminine : un phénomène à multi-facettes qui ne se limite pas qu’au sexe
En d’autres termes, la plupart des femmes qui ont déjà trompé leur partenaire mettent en avant un facteur exogène à leur couple (par exemple une Française sur deux (52%) explique sa dernière incartade par son attirance physique ou sexuelle pour la personne avec laquelle elle a couché et pas seulement leurs difficultés conjugales) . En cela, cette enquête bat quelque peu en brèche les idées reçues selon lesquelles les hommes tromperaient avant tout pour assouvir leurs pulsions sexuelles et les femmes par un manque d’attention du conjoint : les Européennes assument également trouver un amant pour assouvir leurs pulsions sexuelles…

Attirance physique et sexuelle… En matière d’infidélité, les femmes sont des hommes comme les autres
l’infidélité ne peut pas être perçue que comme une expérience uniquement motivée par la recherche du plaisir : elle peut aussi constituer une période transitoire visant au renouvellement du partenaire ayant vocation à avoir sa place dans un cadre relationnel stable. Plus largement, le fait qu’une part non négligeable d’expériences extraconjugales débouche sur un nouveau couple montre paradoxalement la force du couple et des attentes à l’égard du cadre conjugal : les femmes, au lieu d’en faire leur deuil, préférant tenter une nouvelle expérience.

L’infidélité féminine : un comportement décomplexé qui peut parfois être à la source d’un nouveau couple
Les résultats montrent que la transgression du principe de fidélité ne suscite qu’un sentiment de culpabilité limité : seul un tiers des Européennes regrettent d’avoir trompé leurs conjoints présents ou passés (36%), sachant que sur ce point, les Britanniques se distinguent du reste de l’Europe avec une proportion de personnes regrettant leurs actes (48%) beaucoup plus élevée que ce qu’on peut observer dans des pays latins comme la France (30%) ou l’Italie (30%).
Et une stat assez stupéfiante :
Ce rapport quelque peu décomplexé à l’infidélité tient sans doute au fait que pour nombre de femmes, leur expérience extra-conjugale ne s’est pas limitée à une simple aventure sexuelle. Près de quatre Européennes sur dix (39%) – et une Française sur quatre (26%) – expliquent ainsi que leur amant s’est déjà transformé en un partenaire officiel.
:D :D :D

Source :
https://www.ifop.com/wp-conten [...] FRANCE.pdf

*******************************


En complément un article de libé :

https://www.liberation.fr/france/2019/0 ... en_1740363

L'infidélité à la française se porte bien
Des motivations assez proches in fine de celles de leurs homologues masculins. Et un goût pour l’aventure très hexagonal. «L’amour à la française, s’il fallait le définir, ce ne serait pas la galanterie, mais plutôt l’infidélité», rebondit Maïa Mazaurette, célèbre chroniqueuse de la vie amoureuse dans M, le magazine du Monde. Et d’ajouter: «La tolérance relative à l’infidélité est sans doute la seule spécificité française.»
Parmi ses statistiques, des chiffres surprenants. On y découvre, par exemple, que 41% des femmes protestantes déclarent avoir été infidèles au moins une fois dans leur vie. À titre de comparaison, «seulement» 29% des catholiques pratiquantes ayant répondu à cette étude ont été infidèles au moins une fois. Y a-t-il plus de femmes infidèles à droite qu’à gauche ? Grâce à l’Ifop, nous pouvons apprendre qu’une majeure partie d’entre elles votent aux extrêmes : Front de gauche, Front national (aujourd’hui Rassemblement national) ou encore Nouveau parti anticapitaliste (NPA). Alors que seulement 30% des femmes écologistes s’adonnent à la tromperie :shock: . L’un des chiffres les plus bas. Autre statistique marquante : près d’une femme sur deux résidant dans l’ex-région Languedoc-Roussillon a déjà eu un rapport sexuel avec une autre personne que son partenaire au cours de sa vie.
«Les gens se mettent beaucoup la pression avec la monogamie, éclaire la chroniqueuse sexe Maïa Mazaurette. Alors que l’idée qu’il faille posséder la sexualité de son conjoint est quand même un peu bizarre à l’ère des tests de paternité et des préservatifs.» La monogamie serait donc dépassée de nos jours ? En tout cas, les différentes études sur l’infidélité montrent qu’au fil des décennies, une proportion croissante de personnes en couple ne limitent plus leur sexualité à leur sphère conjugale. À condition d’en avoir les moyens. «Avec tous les éléments attachés au couple comme l’argent, le foyer, ou encore le cercle d’amis, le risque de perdre son conjoint ou de vouloir s’éloigner fait peser des craintes bien concrètes sur la personne trahie, explique Maïa Mazaurette. À l’heure des "gilets jaunes", tout le monde n’a pas la liberté de se séparer ou de payer son loyer sans aide.»

Son conseil ? «Bien choisir sa formule de couple et faire savoir tout de suite qu’une formule, ça évolue. Il y a des gens qui préfèrent l’échangisme, le candaulisme [l’excitation à l’idée de partager son conjoint, ndlr], la monogamie radicale. La masse d’entre nous, je pense, préfère une infidélité invisible – "trompe-moi tant que je ne l’apprends jamais" – pour conserver leur couple en tant que partenariat. Je ne dis pas ça cruellement, au contraire : un bon partenariat, une bonne équipe, une bonne union est trop rare pour être flinguée pour des petites questions d’ego.»

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 9948
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9389 Message par WolfgangK » 12 août 2019, 14:33

Image
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 9948
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9390 Message par WolfgangK » 30 août 2019, 00:16

https://www.smh.com.au/education/a-hand ... 52lpp.html

The University of Technology Sydney will allow female school leavers to enter its engineering courses with a lower ATAR than males under a plan to boost the number of women in the field.

Bientôt en France ?
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
Fluctuat
-+
-+
Messages : 2090
Enregistré le : 27 avr. 2011, 11:45
Localisation : Ici, là, ou ailleurs

Re: le féminisme

#9391 Message par Fluctuat » 30 août 2019, 10:45

WolfgangK a écrit :
30 août 2019, 00:16
https://www.smh.com.au/education/a-hand ... 52lpp.html

The University of Technology Sydney will allow female school leavers to enter its engineering courses with a lower ATAR than males under a plan to boost the number of women in the field.

Bientôt en France ?
Autant communiquer pour que les tout le monde tente sa chance, s'assurer qu'il n'y ait pas de discrimination réelle, oui, bien sûr. Mais là c'est complètement c*. Les lois de la physique ne connaissent pas la discrimination positive: avions, ponts, immeubles...

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 9948
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9392 Message par WolfgangK » 31 août 2019, 10:20

https://www.pnas.org/content/112/17/5360

National hiring experiments reveal 2:1 faculty preference for women on STEM tenure track
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 9948
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9393 Message par WolfgangK » 01 sept. 2019, 15:52

Fluctuat a écrit :
30 août 2019, 10:45
WolfgangK a écrit :
30 août 2019, 00:16
https://www.smh.com.au/education/a-hand ... 52lpp.html

The University of Technology Sydney will allow female school leavers to enter its engineering courses with a lower ATAR than males under a plan to boost the number of women in the field.

Bientôt en France ?
Autant communiquer pour que les tout le monde tente sa chance, s'assurer qu'il n'y ait pas de discrimination réelle, oui, bien sûr. Mais là c'est complètement c*. Les lois de la physique ne connaissent pas la discrimination positive: avions, ponts, immeubles...
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10196
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: le féminisme

#9394 Message par optimus maximus » 01 sept. 2019, 17:33

Gilles C a écrit :
08 août 2019, 14:43
Observatoire européen de l’infidélité féminine

« Étude Ifop pour Gleeden.com réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 11 au 15 avril 2019 auprès d’un échantillon de 5 026 femmes, représentatif de la population féminine âgée de 18 ans et plus résidant en Italie, en Espagne, en France, en Allemagne et au Royaume-Uni »

Etude assez rigolote sur l’infidélité, qqs extraits :

L’infidélité féminine : un comportement en hausse continue mais qui reste toujours en-deçà de l’infidélité masculine

Image

Le profil :
Pour résumé, ces données permettent de dresser le profil type de la Française infidèle : il s’agit avant tout d’une femme dotée d’un certain capital esthétique, social et culturel, évoluant plutôt en milieu urbain et pour laquelle les aventures extra-conjugales constituent un substitut à une vie de couple défaillante sur le plan sentimental et/ou sexuel.

L’infidélité féminine : un phénomène à multi-facettes qui ne se limite pas qu’au sexe
En d’autres termes, la plupart des femmes qui ont déjà trompé leur partenaire mettent en avant un facteur exogène à leur couple (par exemple une Française sur deux (52%) explique sa dernière incartade par son attirance physique ou sexuelle pour la personne avec laquelle elle a couché et pas seulement leurs difficultés conjugales) . En cela, cette enquête bat quelque peu en brèche les idées reçues selon lesquelles les hommes tromperaient avant tout pour assouvir leurs pulsions sexuelles et les femmes par un manque d’attention du conjoint : les Européennes assument également trouver un amant pour assouvir leurs pulsions sexuelles…

Attirance physique et sexuelle… En matière d’infidélité, les femmes sont des hommes comme les autres
l’infidélité ne peut pas être perçue que comme une expérience uniquement motivée par la recherche du plaisir : elle peut aussi constituer une période transitoire visant au renouvellement du partenaire ayant vocation à avoir sa place dans un cadre relationnel stable. Plus largement, le fait qu’une part non négligeable d’expériences extraconjugales débouche sur un nouveau couple montre paradoxalement la force du couple et des attentes à l’égard du cadre conjugal : les femmes, au lieu d’en faire leur deuil, préférant tenter une nouvelle expérience.

L’infidélité féminine : un comportement décomplexé qui peut parfois être à la source d’un nouveau couple
Les résultats montrent que la transgression du principe de fidélité ne suscite qu’un sentiment de culpabilité limité : seul un tiers des Européennes regrettent d’avoir trompé leurs conjoints présents ou passés (36%), sachant que sur ce point, les Britanniques se distinguent du reste de l’Europe avec une proportion de personnes regrettant leurs actes (48%) beaucoup plus élevée que ce qu’on peut observer dans des pays latins comme la France (30%) ou l’Italie (30%).
Et une stat assez stupéfiante :
Ce rapport quelque peu décomplexé à l’infidélité tient sans doute au fait que pour nombre de femmes, leur expérience extra-conjugale ne s’est pas limitée à une simple aventure sexuelle. Près de quatre Européennes sur dix (39%) – et une Française sur quatre (26%) – expliquent ainsi que leur amant s’est déjà transformé en un partenaire officiel.
:D :D :D

Source :
https://www.ifop.com/wp-conten [...] FRANCE.pdf

*******************************


En complément un article de libé :

https://www.liberation.fr/france/2019/0 ... en_1740363

L'infidélité à la française se porte bien
Des motivations assez proches in fine de celles de leurs homologues masculins. Et un goût pour l’aventure très hexagonal. «L’amour à la française, s’il fallait le définir, ce ne serait pas la galanterie, mais plutôt l’infidélité», rebondit Maïa Mazaurette, célèbre chroniqueuse de la vie amoureuse dans M, le magazine du Monde. Et d’ajouter: «La tolérance relative à l’infidélité est sans doute la seule spécificité française.»
Parmi ses statistiques, des chiffres surprenants. On y découvre, par exemple, que 41% des femmes protestantes déclarent avoir été infidèles au moins une fois dans leur vie. À titre de comparaison, «seulement» 29% des catholiques pratiquantes ayant répondu à cette étude ont été infidèles au moins une fois. Y a-t-il plus de femmes infidèles à droite qu’à gauche ? Grâce à l’Ifop, nous pouvons apprendre qu’une majeure partie d’entre elles votent aux extrêmes : Front de gauche, Front national (aujourd’hui Rassemblement national) ou encore Nouveau parti anticapitaliste (NPA). Alors que seulement 30% des femmes écologistes s’adonnent à la tromperie :shock: . L’un des chiffres les plus bas. Autre statistique marquante : près d’une femme sur deux résidant dans l’ex-région Languedoc-Roussillon a déjà eu un rapport sexuel avec une autre personne que son partenaire au cours de sa vie.
«Les gens se mettent beaucoup la pression avec la monogamie, éclaire la chroniqueuse sexe Maïa Mazaurette. Alors que l’idée qu’il faille posséder la sexualité de son conjoint est quand même un peu bizarre à l’ère des tests de paternité et des préservatifs.» La monogamie serait donc dépassée de nos jours ? En tout cas, les différentes études sur l’infidélité montrent qu’au fil des décennies, une proportion croissante de personnes en couple ne limitent plus leur sexualité à leur sphère conjugale. À condition d’en avoir les moyens. «Avec tous les éléments attachés au couple comme l’argent, le foyer, ou encore le cercle d’amis, le risque de perdre son conjoint ou de vouloir s’éloigner fait peser des craintes bien concrètes sur la personne trahie, explique Maïa Mazaurette. À l’heure des "gilets jaunes", tout le monde n’a pas la liberté de se séparer ou de payer son loyer sans aide.»

Son conseil ? «Bien choisir sa formule de couple et faire savoir tout de suite qu’une formule, ça évolue. Il y a des gens qui préfèrent l’échangisme, le candaulisme [l’excitation à l’idée de partager son conjoint, ndlr], la monogamie radicale. La masse d’entre nous, je pense, préfère une infidélité invisible – "trompe-moi tant que je ne l’apprends jamais" – pour conserver leur couple en tant que partenariat. Je ne dis pas ça cruellement, au contraire : un bon partenariat, une bonne équipe, une bonne union est trop rare pour être flinguée pour des petites questions d’ego.»
Si l'infidélité masculine est plus élevée que l'infidélité féminine, cela signifie :
- ou bien les femmes infidèles ont en moyenne un nombre de partenaires extraconjugaux plus important que les hommes
- ou bien les hommes infidèles ont davantage recours à la prostitution que les femmes
- ou bien un recours plus important à l'infidélité homosexuelle chez les hommes (bisexualité)
- ou bien les hommes gays sont très très très infidèles (taux supérieur à 80%) par rapport aux lesbiennes
- ou bien les hommes surdéclarent leur infidélité ou bien les femmes la sous-déclarent
- ou un peu de tout ça

Avatar du membre
dioubiban
Messages : 514
Enregistré le : 18 sept. 2018, 13:05

Re: le féminisme

#9395 Message par dioubiban » 02 sept. 2019, 10:31

A l’école, les garçons restent moins performants que les filles

Par Aurélie Collas Publié le 06 mars 2015 à 12h09 - Mis à jour le 19 août 2019 à 13h14

https://www.lemonde.fr/education/articl ... 73685.html
Des filles plus littéraires et studieuses, des garçons plus scientifiques et moins scolaires… Le rapport annuel « Filles et garçons sur le chemin de l’égalité », publié par le ministère de l’éducation nationale vendredi 6 mars − deux jours avant la Journée internationale des droits des femmes −, montre que ce ne sont pas là que des poncifs.
Le rapport du service statistique du ministère est formel : globalement, les filles obtiennent de meilleurs résultats. 87 % d’entre elles réussissent le brevet, contre 82 % des garçons. Elles sont 89 % à décrocher le baccalauréat, contre 85 % des garçons, et même 23 % à obtenir une mention « bien » ou « très bien » (contre 19 %).
Outre les résultats aux examens, d’autres chiffres viennent attester de l’avantage des filles tout au long de la scolarité : elles redoublent moins, décrochent moins, sont scolarisées plus longtemps et finissent par être plus diplômées : 31 % d’entre elles obtiennent un diplôme allant de la licence au doctorat, contre 24 % des garçons. À l’inverse, les garçons sont plus nombreux à sortir du système scolaire sans diplôme ou seulement le brevet : 18 %, contre 12 % chez les filles.
À regarder de plus près les résultats selon les disciplines, il apparaît que le gros point fort des filles est la lecture. En France, l’écart de réussite en leur faveur en compréhension de l’écrit est considérable, selon l’enquête PISA : il est de 44 points (contre 38 points en moyenne dans l’OCDE). C’est plus que l’équivalent d’une année de scolarité d’avance.
Toutefois, rien n’est inéluctable. En entrant dans l’âge adulte, les garçons peuvent compenser leur retard « dans le cadre professionnel et par leur expérience personnelle », souligne l’OCDE. Ses enquêtes sur le niveau de compétences des adultes en compréhension de l’écrit ne montrent aucune différence significative entre les hommes et les femmes.
les garçons conservent un léger avantage en mathématiques. En France, leur score au test PISA est de 9 points supérieur à celui des filles (11 points en moyenne OCDE). L’organisation internationale n’y voit rien d’inné. Elle met plutôt en avant une moindre confiance des filles en leurs capacités dans cette matière et leur forte anxiété.
Pour aller dans la caricature les mecs sont soit des gros matheux soit des br****leurs à l'école mais au final une fois adulte tout cela se tient...

Image
Modifié en dernier par dioubiban le 02 sept. 2019, 12:16, modifié 4 fois.
Volem rien foutre al pais.

Manfred
~~+
~~+
Messages : 13553
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: le féminisme

#9396 Message par Manfred » 02 sept. 2019, 10:40

les garçons conservent un léger avantage en mathématiques. En France, leur score au test PISA est de 9 points supérieur à celui des filles (11 points en moyenne OCDE). L’organisation internationale n’y voit rien d’inné. Elle met plutôt en avant une moindre confiance des filles en leurs capacités dans cette matière et leur forte anxiété.
et mohamed est suédois.
:roll: :lol:

Avatar du membre
Fluctuat
-+
-+
Messages : 2090
Enregistré le : 27 avr. 2011, 11:45
Localisation : Ici, là, ou ailleurs

Re: le féminisme

#9397 Message par Fluctuat » 02 sept. 2019, 18:52

optimus maximus a écrit :
01 sept. 2019, 17:33

Si l'infidélité masculine est plus élevée que l'infidélité féminine, cela signifie :
- ou bien les femmes infidèles ont en moyenne un nombre de partenaires extraconjugaux plus important que les hommes
- ou bien les hommes infidèles ont davantage recours à la prostitution que les femmes
- ou bien un recours plus important à l'infidélité homosexuelle chez les hommes (bisexualité)
- ou bien les hommes gays sont très très très infidèles (taux supérieur à 80%) par rapport aux lesbiennes
- ou bien les hommes surdéclarent leur infidélité ou bien les femmes la sous-déclarent
- ou un peu de tout ça
Cela peut aussi s'expliquer - même si votre dernière hypothèse est vraisemblable- par le fait que les hommes infidèle trompent aussi avec des femmes célibataires - qui ne sont donc pas comptabilisées comme infidèles...
Pendant ce temps-là des célibataires hommes n'ont rien à se mettre sous la dent.

Indécis
~~+
~~+
Messages : 8385
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: le féminisme

#9398 Message par Indécis » 04 sept. 2019, 12:52

En vidéo, Marlène Schiappa parle de "terrorisme machiste" pour les violences conjugales
http://madame.lefigaro.fr/societe/video ... 919-166658
Après «féminicide», «terrorisme machiste» ? L'expression venue d'Espagne pourrait elle aussi faire son chemin dans l'espace public et politique. «Moi j'utilise dans le vocabulaire courant la notion de terrorisme machiste», a revendiqué Marlène Schiappa ce mercredi 4 juillet. La secrétaire d'État à l'égalité entre les femmes et les hommes était l'invitée de France 2 au lendemain de l'ouverture du Grenelle des violences conjugales, qui doit durer jusqu'au 25 novembre et réunir tous les acteurs qui prennent en charge les victimes.

«En Espagne, on parle de terrorisme machiste», a expliqué Marlène Schiappa, citant la ministre espagnole de la Justice, une ancienne magistrate spécialiste du terrorisme. Dolores Delgado utilise en effet cette expression, ainsi que celle de «violence machiste» pour désigner les violences conjugales. Une manière de souligner la «magnitude» et la dimension «systématique» de ces violences, comme on peut le lire dans la presse espagnole.

L'Espagne est régulièrement mentionnée dans les débats autour de la lutte contre les violences conjugales, et plus encore depuis l'annonce du Grenelle. En 2004, le pays a adopté une loi organique et pris le problème des féminicides à bras-le-corps. Mesures de protection renforcées, tribunaux spécialisés capables d'infliger des peines plus lourdes qu'en justice pénale, un milliard d'euros investis en cinq ans... Nombre d'associations françaises réclament des moyens similaires, et des ministres comme Nicole Belloubet disent vouloir s'inspirer des mesures adoptées en Espagne. Rendez-vous le 25 novembre, à la fin du Grenelle.
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Avatar du membre
dioubiban
Messages : 514
Enregistré le : 18 sept. 2018, 13:05

Re: le féminisme

#9399 Message par dioubiban » 04 sept. 2019, 13:16

Indécis a écrit :
04 sept. 2019, 12:52
En vidéo, Marlène Schiappa parle de "terrorisme machiste" pour les violences conjugales
http://madame.lefigaro.fr/societe/video ... 919-166658
Après «féminicide», «terrorisme machiste» ? L'expression venue d'Espagne pourrait elle aussi faire son chemin dans l'espace public et politique. «Moi j'utilise dans le vocabulaire courant la notion de terrorisme machiste», a revendiqué Marlène Schiappa ce mercredi 4 juillet. La secrétaire d'État à l'égalité entre les femmes et les hommes était l'invitée de France 2 au lendemain de l'ouverture du Grenelle des violences conjugales, qui doit durer jusqu'au 25 novembre et réunir tous les acteurs qui prennent en charge les victimes.

«En Espagne, on parle de terrorisme machiste», a expliqué Marlène Schiappa, citant la ministre espagnole de la Justice, une ancienne magistrate spécialiste du terrorisme. Dolores Delgado utilise en effet cette expression, ainsi que celle de «violence machiste» pour désigner les violences conjugales. Une manière de souligner la «magnitude» et la dimension «systématique» de ces violences, comme on peut le lire dans la presse espagnole.

L'Espagne est régulièrement mentionnée dans les débats autour de la lutte contre les violences conjugales, et plus encore depuis l'annonce du Grenelle. En 2004, le pays a adopté une loi organique et pris le problème des féminicides à bras-le-corps. Mesures de protection renforcées, tribunaux spécialisés capables d'infliger des peines plus lourdes qu'en justice pénale, un milliard d'euros investis en cinq ans... Nombre d'associations françaises réclament des moyens similaires, et des ministres comme Nicole Belloubet disent vouloir s'inspirer des mesures adoptées en Espagne. Rendez-vous le 25 novembre, à la fin du Grenelle.
donc pour résumer :
- quand la femme bat son mari : c'est de la violence conjugale
- quand le mari bat sa femme : c'est du terrorisme machiste

La gourdasse... :D :D :D :D
Volem rien foutre al pais.

achillemo
~~+
~~+
Messages : 11827
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: le féminisme

#9400 Message par achillemo » 04 sept. 2019, 13:41

Pourquoi cette file a t elle autant de succès?

Le féminisme est une forme de communautarisme, la plupart des problèmes que subissent les femmes s appliquent aussi aux hommes et aux enfants, y compris la violence.

Répondre