Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

Discussions et revue de presse sur des thèmes ne relevant ni de la politique ni de l'économie et des finances: technologies, emploi, écologie, transport, sport...
Message
Auteur
Avatar du membre
goinfrimmo
~~+
~~+
Messages : 5985
Enregistré le : 07 juin 2008, 10:29
Localisation : 92 O

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#851 Message par goinfrimmo » 16 juil. 2020, 07:47

Toulouse est vraiment un cas particulier lié à la surexposition au secteur aéronautique. Après une phase de sidération des donneurs d'ordre, les échos qui me remontent montrent toujours une tension sur les talents en IdF, en informatique notamment.

sanglier78
Messages : 500
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#852 Message par sanglier78 » 16 juil. 2020, 08:25

goinfrimmo a écrit :
16 juil. 2020, 07:47
Toulouse est vraiment un cas particulier lié à la surexposition au secteur aéronautique. Après une phase de sidération des donneurs d'ordre, les échos qui me remontent montrent toujours une tension sur les talents en IdF, en informatique notamment.
Payé combien ?
De même, le mouton à 5 pattes, qui connait toutes les technologies de cloud, capable de cloisonner,d'assurer la sécurisation et la sécurité d'un ensemble d'applicatif, avec tout les protocoles réseaux, connaissant le scrypt Python.
Dans la série, l'informatique en France, c'est beaucoup d'intégration de modules developpés en Inde souvent, en Chine, qui en général ne marchent pas ensemble, et c'est forcement la faute du "vilain intégrateur" français qui coute trop cher au 35h ... :?.
Quand on voit notre ami "l'éléphant bleu" qui critique les ingénieurs comme des parasites, et il n'est pas le seul avec cette mentalité de "m....", payés très moyennement (versus l'Allemagne), considéré par la population comme des "sa..." de riches, il ne faut pas s'étonner que les talents vont voir ailleur, où l'herbe est plus verte, pas de doigt stigmantisant infammant, ils gagnent de l'argent, pas bien.

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4162
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#853 Message par Praséodyme » 16 juil. 2020, 08:38

goinfrimmo a écrit :
16 juil. 2020, 07:47
Toulouse est vraiment un cas particulier lié à la surexposition au secteur aéronautique. Après une phase de sidération des donneurs d'ordre, les échos qui me remontent montrent toujours une tension sur les talents en IdF, en informatique notamment.
Sans compter que Toulouse est loin des autres pôles industriels, à plus de deux heures de Bordeaux, Montpellier ou Pau. Ca va être compliqué pour les ingés de se recycler sans bouger à l'autre bout du pays.

C'est tout le sud ouest qui va morfler avec cette crise. L'aéronautique représente une masse énorme d'emplois à Toulouse mais aussi Bordeaux et sa région. Safran qui a récemment absorbé Zodiac Aero a plein de filiales réparties sur tout le territoire, c'est un modèle de décentralisation. Et ce ne sont pas non plus le pétrole et la chimie qui vont absorber les demandeurs d'emploi en ce moment.

Si tout ça mène à encore plus de centralisation de l'économie en IdF, le monde d'après est un tantinet décevant. Il va vraiment falloir que l'Etat lance de grands projets industriels, sinon on coure à la catastrophe.

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 13933
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#854 Message par cashisking » 16 juil. 2020, 08:39

goinfrimmo a écrit :
16 juil. 2020, 07:47
Après une phase de sidération des donneurs d'ordre, les échos qui me remontent montrent toujours une tension sur les talents en IdF, en informatique notamment.
Ma boite va bien (-5% de CA estimé sur 2020) et mon client recrute toujours des prestats. Honnêtement ça n'a pas plus de valeur que ça statistiquement mais ça va plutôt bien.

alexlyon
+
+
Messages : 3283
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#855 Message par alexlyon » 16 juil. 2020, 09:29

Praséodyme a écrit :
16 juil. 2020, 08:38
goinfrimmo a écrit :
16 juil. 2020, 07:47
Toulouse est vraiment un cas particulier lié à la surexposition au secteur aéronautique. Après une phase de sidération des donneurs d'ordre, les échos qui me remontent montrent toujours une tension sur les talents en IdF, en informatique notamment.
Sans compter que Toulouse est loin des autres pôles industriels, à plus de deux heures de Bordeaux, Montpellier ou Pau. Ca va être compliqué pour les ingés de se recycler sans bouger à l'autre bout du pays.

C'est tout le sud ouest qui va morfler avec cette crise. L'aéronautique représente une masse énorme d'emplois à Toulouse mais aussi Bordeaux et sa région. Safran qui a récemment absorbé Zodiac Aero a plein de filiales réparties sur tout le territoire, c'est un modèle de décentralisation. Et ce ne sont pas non plus le pétrole et la chimie qui vont absorber les demandeurs d'emploi en ce moment.

Si tout ça mène à encore plus de centralisation de l'économie en IdF, le monde d'après est un tantinet décevant. Il va vraiment falloir que l'Etat lance de grands projets industriels, sinon on coure à la catastrophe.
A Paris, c'est donc le moment d'acheter.
Et en plus les taux sont bas.

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4162
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#856 Message par Praséodyme » 16 juil. 2020, 10:18

cashisking a écrit :
16 juil. 2020, 08:39
goinfrimmo a écrit :
16 juil. 2020, 07:47
Après une phase de sidération des donneurs d'ordre, les échos qui me remontent montrent toujours une tension sur les talents en IdF, en informatique notamment.
Ma boite va bien (-5% de CA estimé sur 2020) et mon client recrute toujours des prestats. Honnêtement ça n'a pas plus de valeur que ça statistiquement mais ça va plutôt bien.
J'ai un contre-exemple. Dans ma boite, grosse multinationale, on est obligé de dégager les prestas pour charger à la place des collègues indiens, polonais, anglais, etc. dont les projets sont reportés. Ces ressources nous sont prêtées pour un temps indéterminé et à un rythme de 30% par ci, 50% par là. Outre le côté répugnant de devoir se séparer de personnes qui travaillent bien, ça nous fait perdre un temps considérable d'intégrer ces ressources occasionnelles et non francophones sur un projet avec un cahier des charges de 10000 pages, mais on n'a pas le choix.

Avatar du membre
goinfrimmo
~~+
~~+
Messages : 5985
Enregistré le : 07 juin 2008, 10:29
Localisation : 92 O

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#857 Message par goinfrimmo » 16 juil. 2020, 10:22

Il faut évidemment fuir comme la peste un client qui présente "un cahier des charges de 10000 pages". De quel secteur s'agit-il par curiosité ?

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 13933
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#858 Message par cashisking » 16 juil. 2020, 10:23

goinfrimmo a écrit :
16 juil. 2020, 10:22
Il faut évidemment fuir comme la peste un client qui présente "un cahier des charges de 10000 pages". De quel secteur s'agit-il par curiosité ?
L'état ?

ventadour
-+
-+
Messages : 2310
Enregistré le : 24 mai 2005, 21:38
Localisation : Paris 15

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#859 Message par ventadour » 16 juil. 2020, 10:39

Praseodyme a écrit :J'ai un contre-exemple. Dans ma boite, grosse multinationale, on est obligé de dégager les prestas pour charger à la place des collègues indiens, polonais, anglais, etc. dont les projets sont reportés. Ces ressources nous sont prêtées pour un temps indéterminé et à un rythme de 30% par ci, 50% par là. Outre le côté répugnant de devoir se séparer de personnes qui travaillent bien, ça nous fait perdre un temps considérable d'intégrer ces ressources occasionnelles et non francophones sur un projet avec un cahier des charges de 10000 pages, mais on n'a pas le choix.
Désolé cela me fait penser à :
Image

nanne02
-+
-+
Messages : 1838
Enregistré le : 27 oct. 2010, 15:39

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#860 Message par nanne02 » 16 juil. 2020, 10:58

Idem dans ma boite, pour intégrer les développeurs d une entité à Porto.
Après ça on vient nous expliquer que le travail en presentiel est indispensable et incontournable pour la créativité l esprit corporate blablabla alors qu on est tous sur des sites différents et qu on ne se voit jamais !
Bullshit.

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4162
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#861 Message par Praséodyme » 16 juil. 2020, 12:52

cashisking a écrit :
16 juil. 2020, 10:23
goinfrimmo a écrit :
16 juil. 2020, 10:22
Il faut évidemment fuir comme la peste un client qui présente "un cahier des charges de 10000 pages". De quel secteur s'agit-il par curiosité ?
L'état ?
En quelque sorte. C'est du nucléaire civil.
ventadour a écrit :
16 juil. 2020, 10:39
Désolé cela me fait penser à :
Image
On a quand même le globish pour se comprendre. L'anglais est loin d'être la langue parfaite question précision et intercompréhension entre les différents accents et facilité d'apprentissage, mais c'est mieux que rien.
Modifié en dernier par Praséodyme le 16 juil. 2020, 13:04, modifié 1 fois.

Avatar du membre
AccoudéAuComptoir
Messages : 275
Enregistré le : 20 févr. 2020, 13:14

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#862 Message par AccoudéAuComptoir » 16 juil. 2020, 12:58

nanne02 a écrit :
16 juil. 2020, 10:58
Idem dans ma boite, pour intégrer les développeurs d une entité à Porto.
Après ça on vient nous expliquer que le travail en presentiel est indispensable et incontournable pour la créativité l esprit corporate blablabla alors qu on est tous sur des sites différents et qu on ne se voit jamais !
Bullshit.
C'est mon nouvel argument pour refuser de faire sous-traiter une partie du développement sur mes projets. Avant, je me contentais de dire non, et je passais pour un emmerdeur. Désormais, je dis que, si j'en crois la direction, la réussite d'un projet dépend notamment de la proximité physique des développeurs et de leurs encadrants, et je dis non, pour le projet. Je ne suis plus un emmerdeur, je suis simplement conforme aux voeux de la direction.
Cette période est fascinante.
:shock: :| :evil:

ventadour
-+
-+
Messages : 2310
Enregistré le : 24 mai 2005, 21:38
Localisation : Paris 15

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#863 Message par ventadour » 16 juil. 2020, 13:23

Praseodyme a écrit :En quelque sorte. C'est du nucléaire civil.
Un article de l'UN sur le problème de compétences pour l'EPR : https://www.usinenouvelle.com/article/l ... sn.N843810

sanglier78
Messages : 500
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#864 Message par sanglier78 » 16 juil. 2020, 13:30

Praséodyme a écrit :
16 juil. 2020, 12:52
cashisking a écrit :
16 juil. 2020, 10:23
goinfrimmo a écrit :
16 juil. 2020, 10:22
Il faut évidemment fuir comme la peste un client qui présente "un cahier des charges de 10000 pages". De quel secteur s'agit-il par curiosité ?
L'état ?
En quelque sorte. C'est du nucléaire civil.
ventadour a écrit :
16 juil. 2020, 10:39
Désolé cela me fait penser à :
Image
On a quand même le globish pour se comprendre. L'anglais est loin d'être la langue parfaite question précision et intercompréhension entre les différents accents et facilité d'apprentissage, mais c'est mieux que rien.
l'anglais est une langue bien plus précise que le français, mais nous ne parlons qu'un anglais minable. Il y a bien plus de vocabulaire en anglais, de subtilité dans les verbes. Le français implique des constructions syntaxiques plus complexes, même si je considère que là aussi, on devient minable, les subtilités de la conjugaison.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 14055
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#865 Message par pimono » 16 juil. 2020, 14:07

sanglier78 a écrit :
16 juil. 2020, 13:30

l'anglais est une langue bien plus précise que le français,...
c'est une blague ?
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4162
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#866 Message par Praséodyme » 16 juil. 2020, 14:13

ventadour a écrit :
16 juil. 2020, 13:23
Praseodyme a écrit :En quelque sorte. C'est du nucléaire civil.
Un article de l'UN sur le problème de compétences pour l'EPR : https://www.usinenouvelle.com/article/l ... sn.N843810
Je n'ai pas accès à tout l'article qui est résevé aux abonnés, mais ce que je constate c'est que s'il y a en effet une perte de compétence par rapport aux derniers projets d'envergure réalisés dans les années 80 (paliers P4 et N4), elle est principalement imputable à l'accélération du turn over et au ralentissement des nouveaux projets. Ce n'est pas avec une armée de presta qui se renouvelle tous les trois ans et ce n'est pas avec un projet tous les 15 ans, soit le temps de trois ou quatre plans sociaux chez Alstom et Framatome qu'on maintient des compétences.

Pour vous rassurer, les conséquences de cette perte ne sont pas une moindre sécurité des nouvelles installations. Tout ce que nous livrons reste encadré par des exigences excessives, vérifié, re-vérifié et re-re-vérifié pendant des années. La conséquence est qu'on met 20 ans à accoucher d'un projet.

Quand je parle d'exigences excessives, il faut comprendre que sur les 10 000 pages de requis, certains sont contradictoires, inapplicables, voire absurdes et ne contribuent ni à la sûreté, la fiabilité ou la performance de nos centrales. Mais comme c'est écrit dans le contrat, on doit les appliquer ou bien négocier une dérogation, ce qui signifie partir pendant des mois dans des discussions de marchand de tapis pour à la fin se faire plumer par le maître d'ouvrage. Donc on passe notre vie à traquer la moindre entorse aux requis contractuels sans se demander si cela contribue à l'excellence de nos produits.

Avatar du membre
Nounou
-+
-+
Messages : 1810
Enregistré le : 01 déc. 2005, 21:06
Localisation : Isere

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#867 Message par Nounou » 16 juil. 2020, 14:36

pimono a écrit :
16 juil. 2020, 14:07
sanglier78 a écrit :
16 juil. 2020, 13:30

l'anglais est une langue bien plus précise que le français,...
c'est une blague ?
En quoi l'anglais est plus precis :?: :?: :?:
Image

Avatar du membre
roi.de.trefle
+
+
Messages : 2981
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#868 Message par roi.de.trefle » 16 juil. 2020, 14:53

Nounou a écrit :
16 juil. 2020, 14:36
pimono a écrit :
16 juil. 2020, 14:07
sanglier78 a écrit :
16 juil. 2020, 13:30

l'anglais est une langue bien plus précise que le français,...
c'est une blague ?
En quoi l'anglais est plus precis :?: :?: :?:
Les fameux 3 niveaux de langage de l'Anglais : en réalité 99.999% des anglophones parlent une version ultra-light. On a le même sujet en Français
Ignorés : Pimono - Pazuzu

sanglier78
Messages : 500
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#869 Message par sanglier78 » 16 juil. 2020, 15:06

Nounou a écrit :
16 juil. 2020, 14:36
pimono a écrit :
16 juil. 2020, 14:07
sanglier78 a écrit :
16 juil. 2020, 13:30

l'anglais est une langue bien plus précise que le français,...
c'est une blague ?
En quoi l'anglais est plus precis :?: :?: :?:
Et beh oui
l'anglais plus de 1 million de mots au total, environ 170 000 mots en usage courant et 20 000 à 30 000 mots utilisés par chaque personne.
le français usuel comprend environ 30.000 mots mais on en trouve entre 60.000 et 100.000 dans les dictionnaires.

Les verbes à préposition, qui rendent un vrai britannique totalement incomprehensible pour un français, ou le verbe to set et to let sont suivis d'une infinité de préposition, changeant le sens.
L'anglais se sont des phrases simples, vu que les verbes portent des nuances dans leur sens, le français, c'est le verbe, conjuqué dans le bon temps, et surtout accompagné d'une infinité de complément circonstanciel, et une structure syntaxique flexible pouvant changer le sens

ab86
Messages : 695
Enregistré le : 23 mars 2009, 09:49

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#870 Message par ab86 » 16 juil. 2020, 15:20

sanglier78 a écrit :
16 juil. 2020, 15:06
Nounou a écrit :
16 juil. 2020, 14:36
pimono a écrit :
16 juil. 2020, 14:07
sanglier78 a écrit :
16 juil. 2020, 13:30

l'anglais est une langue bien plus précise que le français,...
c'est une blague ?
En quoi l'anglais est plus precis :?: :?: :?:
Et beh oui
l'anglais plus de 1 million de mots au total, environ 170 000 mots en usage courant et 20 000 à 30 000 mots utilisés par chaque personne.
le français usuel comprend environ 30.000 mots mais on en trouve entre 60.000 et 100.000 dans les dictionnaires.

Les verbes à préposition, qui rendent un vrai britannique totalement incomprehensible pour un français, ou le verbe to set et to let sont suivis d'une infinité de préposition, changeant le sens.
L'anglais se sont des phrases simples, vu que les verbes portent des nuances dans leur sens, le français, c'est le verbe, conjuqué dans le bon temps, et surtout accompagné d'une infinité de complément circonstanciel, et une structure syntaxique flexible pouvant changer le sens
Tu peux me donner une source pour le "plus de un million de mots"?
14.11.17.32.44. vivement une grange

nanne02
-+
-+
Messages : 1838
Enregistré le : 27 oct. 2010, 15:39

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#871 Message par nanne02 » 16 juil. 2020, 15:30

Je suis extrêmement loin d être bilingue, mes interlocuteurs aussi. Du coup cela impose un énorme effort de simplification et de synthèse pour parvenir à se faire comprendre.

sanglier78
Messages : 500
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#872 Message par sanglier78 » 16 juil. 2020, 15:30

ab86 a écrit :
16 juil. 2020, 15:20
sanglier78 a écrit :
16 juil. 2020, 15:06
Nounou a écrit :
16 juil. 2020, 14:36
pimono a écrit :
16 juil. 2020, 14:07


c'est une blague ?
En quoi l'anglais est plus precis :?: :?: :?:
Et beh oui
l'anglais plus de 1 million de mots au total, environ 170 000 mots en usage courant et 20 000 à 30 000 mots utilisés par chaque personne.
le français usuel comprend environ 30.000 mots mais on en trouve entre 60.000 et 100.000 dans les dictionnaires.

Les verbes à préposition, qui rendent un vrai britannique totalement incomprehensible pour un français, ou le verbe to set et to let sont suivis d'une infinité de préposition, changeant le sens.
L'anglais se sont des phrases simples, vu que les verbes portent des nuances dans leur sens, le français, c'est le verbe, conjuqué dans le bon temps, et surtout accompagné d'une infinité de complément circonstanciel, et une structure syntaxique flexible pouvant changer le sens
Tu peux me donner une source pour le "plus de un million de mots"?
https://englishlive.ef.com/fr-fr/blog/u ... -anglaise/
Un projet réalisé en 2010 par des chercheurs de l’Université de Harvard et de Google se basant sur les mots inclus dans les livres numérisés répertoria en effet un total de 1 022 000 mots !

et oui, pourquoi, parce que la langue anglaise a intégré le vocabulaire français (normand), le saxon (viking), du vocabulaire de ses colonies .

sanglier78
Messages : 500
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#873 Message par sanglier78 » 16 juil. 2020, 15:31

nanne02 a écrit :
16 juil. 2020, 15:30
Je suis extrêmement loin d être bilingue, mes interlocuteurs aussi. Du coup cela impose un énorme effort de simplification et de synthèse pour parvenir à se faire comprendre.
Vous posez là tout le probléme, le plus petit dénominateur commun.

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4162
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#874 Message par Praséodyme » 16 juil. 2020, 16:13

sanglier78 a écrit :
16 juil. 2020, 15:06
Les verbes à préposition, qui rendent un vrai britannique totalement incomprehensible pour un français, ou le verbe to set et to let sont suivis d'une infinité de préposition, changeant le sens.
Je n'ai jamais compris pourquoi on ne nous apprend pas ces verbes pronominaux au lycée. Arrivé au bac, je devais en connaître à tout casser une quinzaine (look for, get up, keep on, give up, carry on...). J'ai dû attendre d'arriver en prépa pour en apprendre une liste un peu conséquente, après sept ans d'apprentissage. Au collège et au lycée, on nous bassine avec les verbes irréguliers que les anglophones de base ne maîtrisent pas tous.
L'anglais se sont des phrases simples, vu que les verbes portent des nuances dans leur sens, le français, c'est le verbe, conjuqué dans le bon temps, et surtout accompagné d'une infinité de complément circonstanciel, et une structure syntaxique flexible pouvant changer le sens
Forcément ce sont des phrases simples. Comment veux-tu formuler des phrases complexes intelligibles sans disposer du mode subjonctif et en omettant une fois sur deux les conjonctions de subordination de base (qui, que, dont) ? Certains verbes parmi les plus courants ont la même forme au présent, au prétérit et au participe passé, rendant impossible la distinction entre une action accomplie et potentielle.
Plus pauvre comme langue, il doit y avoir le Pirahã, c'est à peu près tout.

C'est bien beau d'avoir douze synonymes pour un même verbe ou un même nom commun, histoire de distinguer plusieurs niveaux de langue. Ça permet d'éviter les répétitions sans passer par des périphrases, mais à part ça, ce n'est pas extrêmement utile. En revanche, la grammaire anglaise est si pauvre qu'elle est vite limitée pour articuler des idées complexes. C'est pour ça que le français est resté la langue diplomatique par excellence longtemps après que la France a cessé d'être le plus important pays d'Europe et jusqu'à ce que les Étasuniens monolingues deviennent les maîtres du monde.
Modifié en dernier par Praséodyme le 16 juil. 2020, 16:30, modifié 1 fois.

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 7811
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#875 Message par crispus » 16 juil. 2020, 16:29

Je le souviens d'une comparaison faite par Asselineau pour défendre la francophonie à partir d'une déclaration de l'ONU sur la Palestine.
Le texte anglais restait nettement ambigu par rapport au français, et ça arrangeait bien la diplomatie américaine... qui a pu ménager la chèvre et le chou pour éviter de se faire détester totalement par un des 2 bords. :mrgreen:

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4162
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#876 Message par Praséodyme » 16 juil. 2020, 16:36

crispus a écrit :
16 juil. 2020, 16:29
Je le souviens d'une comparaison faite par Asselineau pour défendre la francophonie à partir d'une déclaration de l'ONU sur la Palestine.
Le texte anglais restait nettement ambigu par rapport au français, et ça arrangeait bien la diplomatie américaine... qui a pu ménager la chèvre et le chou pour éviter de se faire détester totalement par un des 2 bords. :mrgreen:
Oui enfin, là ce n'est pas un problème de pauvreté de la langue. Ils auraient très bien pu écrire
« Withdrawal of Israel armed forces from the territories occupied in the recent conflict » mais les anglo-saxons ont délibérément choisi de rester dans l’ambiguïté.

À la limite, cette possibilité de confusion peut être vue comme un atout pour les diplomates. En la matière, on ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépens.
(Cardinal de Retz)

En revanche, en droit commercial, le doute profite au débiteur dans un contrat de gré à gré et dans un contrat d'adhésion à la partie qui ne la pas rédigé. C'est valable en droit civil comme en common law.

sanglier78
Messages : 500
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#877 Message par sanglier78 » 16 juil. 2020, 17:28

En revanche, la grammaire anglaise est si pauvre qu'elle est vite limitée pour articuler des idées complexes
Un peu provoc
Donc cela veut dire que les pays asiatiques sont des profonds analphabètes ? En effet, en grammaire pauvre, le japonais, c'est une grammaire d'une simplicité enfantine, et je ne parle même pas de la conjugaison et des temps, après aux niveaux vocabulaires, c'est inimaginable.
Et croire que les 10 verbes différents sont synonymes, c'est plutôt du côté français la faiblesse, sauf à avoir un bon dictionnaire, il y a toujours des subtilités.
C'est la même chose en Allemand, sur certains points, souvent les adverbes de lieu, et de temps, la langue de Goethe est bien plus précise que le français, et on se retrouve avec pour un mot, une traduction par une phrase entière en français (je ne parle pas des noms, mais des adverbes)

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21402
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#878 Message par EmileZola » 16 juil. 2020, 20:53

Vous êtes HS là.
On est sur le topic des ingénieurs là, l'élite de la Nation avec ceux sortant de l'ENA ! 8) 8)

franckyfranck
+
+
Messages : 2665
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#879 Message par franckyfranck » 17 juil. 2020, 14:14

On a eu quelques démissions pendant le confinement. Recasés ailleurs.

Globalement si j’en parles avec mes amis et par rapport à ce que je vois :
- Grosse demande pour faciliter le télétravail. Ton workflow pourri et pas dématérialisée doit devenir dématérialisée de grès ou de force. La direction s’est subitement convertie à la signature électronique par exemple. De même pour le courrier physique, il y a eu une politique drastique. Soit c’est envoyé par mail et les fournisseurs sont payés dans les temps soit c’est envoyé par courrier et cela ne sera pas scanné. Comme la secrétaire qui gère ca est « fragile » bien sur ca gonfle tout le monde de scanner les factures entrantes pour lui envoyer. Le fournisseur qui appelle se voit répondre : Envoie à compta-fournisseur@. . Beaucoup de ressources internes ont été redirigées pour bosser sur ces projets en attendant que la crise passe. Cela signifie aussi que certains emplois vont être perdus à jamais. En gros ca va être le bloodbath dans les services administratifs ce qui se prépare.
- Grosse demande pour limiter les interactions humaines bloquantes : Ca on l’a vu du pole TV plus que du pole Evénementiel de la boutique mais en gros : « L’humain ca peut exercer un droit de retrait, ca a peur, et ca tombe malade » . C’est ce que les donneurs d’ordre ont retenus de la crise. Et ce n’est pas tout à fait faux. Conséquence : Moins on a d’humain mieux on se porte. Exemple tout ***, nos entrepôts de banlieue la ou le matos est stocké. Le « jardinier » ne vient plus parce qu’il stresse (comorbidités tout ca) pour entretenir les quelques pelouses. La direction a fait acheter une tondeuse robot en catastrophe au mois d’Avril. J’ai appris hier que finalement la solution de la tondeuse allait devenir permanente et que le contrat avec le prestataire avait été rompu.
- Sur le pole evénementiel, vu les restrictions sanitaires sur le montage des chantiers, c’est la panique à bord et avec le même topo : « Si les gens ne doivent plus se croiser quand ils montent il faut des systèmes qui se montent avec moins de gens ». Ces systèmes existent mais ils sont chers et les travailleurs détachés de Pologne étaient moins cher. La il va y avoir réorientation à moyen terme c’est à dire que quand ca va reprendre, et vu que les restrictions ne seront pas levées tout de suite, ce qui va être conçu va être conçu avec ce type de systèmes modulaires.
- On demande aussi de supprimer de l’humain pour économiser sur les coûts. L’autre tendance c’est le cash. C’était déjà en cours avant mais vous ne risquez pas de repayer en liquide sur des évènements dans le futur. Le sanitaire fait un argument massue pour le cashless. Dans les deux ans, le stand de bouffe à votre festival ca risque de ne pas être un travailleur masqué qui prend la commande mais une borne avec paiement cashless et il y aura juste une personne pour le delivery. Des solutions utilisant le réseau mobile vont également être évaluées (comme au Stade de France). Je précise que ca fait quelque temps que le spécialiste « catering » se masturbe avec cela, mais jusqu’à présent ses clients lui disaient « pas prêt ». La ils lui ont tous dit « force majeure, il faut réduire les couts de ce poste donc propose nous des choses asap ». Une équipe a été crée en plein confinement pour réfléchir au sujet. Enfin pas que réfléchir en fait. Bref vous commanderez bientôt votre bière sur votre bigo, recevrez un QrCode, et irez juste la chercher. Idem pour les billetteries à l’entrée. En Asie, il y a déjà de la biométrie pour le scan avec des portiques démontables. Il faut surement adapter ces portiques pour qu’ils soient adaptables à l’Europe ou les gens sont moins disciplinés. Jusqu’à présent cela ne se fait pas car cela reporte le bottleneck d’entrée sur la « fouille » et que l’agent de sécurité qui fouille te coute plus cher que le mec qui scanne ton billet. Donc le premier sert à ralentir les flux pour ne pas embaucher trop des seconds. Mais la aussi c’est en train de redevenir un sujet. Et la question posée est : « Comment on peut ralentir le flux » sans présence humaine. Mauvaise nouvelle pour l’emploi. Ceux qui ont bossé sur l’architecture des parcs de loisirs ont plein de réponse à la question… Regardez la queue à Disney la prochaine fois que vous y allez, c’est de l’art. Certaines recettes sont surement transposables à des évènements en démontable et des gens y travaillent.
- D’autres sujets concernent la régulation des flux de personnes avec des systèmes de comptage. Il y a déjà des solutions rudimentaires qui existent. Demain il y aura mieux.

Tout ca pour dire que je ne vois pas le boulot se tarir coté ingénierie même dans un secteur très touché. Après un moment de sidération et surtout grâce à quelques juteux contrat (TV+ installation d’hôpitaux de campagne dans des centres expo à l’étranger) qui ont permis de maintenir une partie du personnel au travail, les ordres ont très vite été de restaurer les gens sur de la R&D et de l’optimisation en vue des contrats futurs. Par contre il est clair qu’on a des investissements initialement prévus sur plusieurs années qui viennent d’être bloqués sur une année. Et du coup, une fois les projets finis, on ne sait pas trop ce que va faire le personnel en basse saison. Mais comme on en aura besoin en haute saison, le plus probable est que l'on trouve d'autres idées d'optimisation.

Mais voila, je ne vois pas les boulots d’informaticiens concernés pour l’instant au contraire. Par contre, dans les « fonctions support » la ca va être de la destruction sauvage. Ceux qui bossent sur la planification des salons avaient des outils rudimentaires qu’ils n’avaient pas le temps de faire évoluer (ni trop l’envie). Début Mars quand les mecs ont compris que la saison était foutue et que ca allait être ground zero, tous les spécialistes métiers ont vachement changé de ton vis à vis d’un projet de l’IT de refaire cet outil. C’était ca ou chômage partiel voir pire et tout de suite. Les premiers résultats sont la et il est clair que la planification d’un salon est en train de passer au XXIème siècle et que le temps humain passé sur un évènement va s’effondrer. Sur ces postes, il est déjà prévu de ne pas remplacer ceux qui partent... Et l’effectif pourrait baisser de moitié. Ce n’est surement pas un cas isolé.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21538
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#880 Message par kamoulox » 17 juil. 2020, 14:28

Toujours un plaisir de te lire. :wink:

Pour le cashless c’etait déjà le cas depuis plusieurs années au mainsquare par ex ou tu devais recharger un bracelet électronique pour payer les stands. 0 espèces dans le festoche.

L’avantage c’est que tu as plus de vol a part ton téléphone à la limite.

Avatar du membre
coolfonzi
-++
-++
Messages : 4391
Enregistré le : 05 févr. 2009, 20:29
Localisation : Dans une faille spatio-temporelle

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#881 Message par coolfonzi » 17 juil. 2020, 14:32

Le « jardinier » ne vient plus parce qu’il stresse (comorbidités tout ca) pour entretenir les quelques pelouses. La direction a fait acheter une tondeuse robot en catastrophe au mois d’Avril. J’ai appris hier que finalement la solution de la tondeuse allait devenir permanente et que le contrat avec le prestataire avait été rompu.
C'est sérieux ça ? Parce que travail à l'exterieure + masque + distanciation = pas de risque, un peu logique d'etre remplacé.
Bonjour chez vous ! :D

ParisIDF92
Messages : 566
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Licenciements - les plans mammouth

#882 Message par ParisIDF92 » 17 juil. 2020, 15:07

De temps en temps, je regarde les offres et le site de LinkedIn et ce que je vois :

- Pas mal de chasseurs de têtes / recruteurs (surtout à Londres) sont au chômage. A Paris, j'en ai vu quelques-uns, mais pas beaucoup.

- Chasseurs de têtes de "prestige" (genre bureau luxe 8ème, pas Hays) avec des offres d'emploi de salaire moyen. Maintenant, ils mettent des offres de (x ex) 40k qu'auparavant ils ne touchaient rien en dessous de 80k. Moins de commissions parce qu'ils n'ont pas d'autre chose.

- Une explosion d'offres Interim/CDD. En général, dans mon secteur (CSP+ bien sûr 8) ), c'est rare de voir des CDD (peut-être un intérim ou un remplacement de maternité pour après augmenter les effectifs). Mais maintenant, il y en a assez pour de postes "bons" dans des entreprises "prestigieuses". Et j'en ai vu plusieurs dans la même entreprise, ce qui signifie qu'ils pensent avoir un pool suffisant de candidats au chômage prêts à accepter un CDD/interim. Et ils ne veulent pas risquer avec un CDI.

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 8568
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#883 Message par stchong » 17 juil. 2020, 15:41

On vient de proposer un poste à ma fille. Elle attend le montant du salaire pour voir si elle y va.

Elle a aussi des touches à Bordeaux.

Comme quoi le titre "ingénieur" peut encore aider.
Ignoré : Pimono

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21402
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#884 Message par EmileZola » 17 juil. 2020, 15:46

J'ai sûr que ça aide. C'est le plein emploi (chômage < 5%) depuis 30 ans !

franckyfranck
+
+
Messages : 2665
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#885 Message par franckyfranck » 17 juil. 2020, 17:16

coolfonzi a écrit :
17 juil. 2020, 14:32
C'est sérieux ça ? Parce que travail à l'exterieure + masque + distanciation = pas de risque, un peu logique d'etre remplacé.
Apparamment le mec venait en transport en commun. Après évaluer son risque je ne peux pas le faire. J'ai vu de vrais trouillards comme des téméraires au sujet du covid et je ne suis pas son médecin traitant. Donc je ne sais pas.

Tout ce que je sais c'est que le responsable du site était saoulé et qu'il a appelé le bigboss pour commander une tondeuse, ce qui était moins cher que de bitumer la pelouse ;) (Le resp il est allergique au pollen donc le sujet était sensible).

Ce qui est sur c'est qu'effectivement l'homme a montré sa faillibilité pendant cette crise avec beaucoup de gens qui psychotaient pour un risque personnel somme toute faible. Sur de grosses chaines qui ont du être arrétées car trop de promiscuité entre les travailleurs, je crains fort que la robotisation devienne le sujet du moment. Ou l'opération à distance quand c'est possible.

Le problème c'est que le télétravail sur des tâches bas de gamme ca risque d'être vite un enfer. Genre opérateur de centre d'appel en télétravail c'est techniquement faisable (et je sais par des potes que ca a été fait en urgence). La aussi on savait depuis 10 ans que c'était faisable mais c'était "trop tot" et les syndicats et représentant du personnel ne voulaient surtout pas (on les comprends). Ca a été déployé en quelques jours sur de très gros plateaux. Et la je plains ceux qui vont devoir se taper ca sans aucun collégue de travail et sans possibilité de s'organiser avec un ordinateur qui les fliquera a peu près tout aussi bien que leur manager. La aussi, ca va changer très vite et le monde d'après il risque de ne pas être très friendly.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 14055
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Licenciements - les plans mammouth

#886 Message par pimono » 17 juil. 2020, 19:21

ParisIDF92 a écrit :
17 juil. 2020, 15:07
De temps en temps, je regarde les offres et le site de LinkedIn et ce que je vois :

- Pas mal de chasseurs de têtes / recruteurs (surtout à Londres) sont au chômage. A Paris, j'en ai vu quelques-uns, mais pas beaucoup.
ils écrivent sur leur profils qu'ils sont disponibles car au chômage ou virés ou j'ai mal compris ? :shock:
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21538
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Licenciements - les plans mammouth

#887 Message par kamoulox » 17 juil. 2020, 19:23

Tu peux mettre dispo Immédiatement ou à l’écoute de toute offre si tu es en poste.

Avatar du membre
coolfonzi
-++
-++
Messages : 4391
Enregistré le : 05 févr. 2009, 20:29
Localisation : Dans une faille spatio-temporelle

Re: Licenciements - les plans mammouth

#888 Message par coolfonzi » 17 juil. 2020, 19:30

ParisIDF92 a écrit :
17 juil. 2020, 15:07
De temps en temps, je regarde les offres et le site de LinkedIn et ce que je vois :

- Pas mal de chasseurs de têtes / recruteurs (surtout à Londres) sont au chômage. A Paris, j'en ai vu quelques-uns, mais pas beaucoup.

- Chasseurs de têtes de "prestige" (genre bureau luxe 8ème, pas Hays) avec des offres d'emploi de salaire moyen. Maintenant, ils mettent des offres de (x ex) 40k qu'auparavant ils ne touchaient rien en dessous de 80k. Moins de commissions parce qu'ils n'ont pas d'autre chose.

- Une explosion d'offres Interim/CDD. En général, dans mon secteur (CSP+ bien sûr 8) ), c'est rare de voir des CDD (peut-être un intérim ou un remplacement de maternité pour après augmenter les effectifs). Mais maintenant, il y en a assez pour de postes "bons" dans des entreprises "prestigieuses". Et j'en ai vu plusieurs dans la même entreprise, ce qui signifie qu'ils pensent avoir un pool suffisant de candidats au chômage prêts à accepter un CDD/interim. Et ils ne veulent pas risquer avec un CDI.
Faux, archi- faux, Cedric nous dit qu'on est sur une reprise en V.
Bonjour chez vous ! :D

sanglier78
Messages : 500
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: Licenciements - les plans mammouth

#889 Message par sanglier78 » 17 juil. 2020, 19:50

l'année dernière, juste une écoute du marché sur linkedin, le téléphone se mettait à sonner dans l'heure, SSII, cette année, vu que la probabilité que je sois viré au premier trimestre 2021 est non nulle et plutot proche de 50%,j'ai réactvé linkedin et apec, c'est plus calme, mais il y a quelques appels

Avatar du membre
ddv
~~+
~~+
Messages : 5213
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : Est Morbihan

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#890 Message par ddv » 17 juil. 2020, 20:20

La psychose du jardinier, je pense plutôt que c'était un prétexte pour toucher le chômage partiel. De toutes façons, un robot tondeuse ne remplace pas un jardinier: il faut en général tailler les haies/rosiers/arbres, en plus de tondre la pelouse, ramasser les feuilles. Et puis d'ailleurs, le robot-tondeuse, il faut toujours un humain pour le déplacer sur les différentes zones à tondre, si par exemple il y a des obstacles (trottoirs ou autres).
"Comme aujourd'hui, ça commence à se savoir... Tout le monde sera obligé de faire de la permaculture comme les ouvriers il y a 50 ans avaient leurs jardins potagers... On va revenir à ça, on ne peut pas faire autrement" - G. Mulliez, mars 2019

ParisIDF92
Messages : 566
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Licenciements - les plans mammouth

#891 Message par ParisIDF92 » 17 juil. 2020, 21:40

pimono a écrit :
17 juil. 2020, 19:21
ils écrivent sur leur profils qu'ils sont disponibles car au chômage ou virés ou j'ai mal compris ? :shock:
Bon il y a plusieurs manières.

1. Pour réponde à ta demande, oui. Avec le COVID est devenu à la mode (au moins en UK/US) de dire sur LinkedIn que vous avez été licencié et d'ouvrir un poste sur LinkedIn, que des milliers de personnes partagent, pour trouver du travail. LinkedIn ressemble de plus en plus à Instagram ou à Facebook. Soit qui soit tu as l'excuse du COVID, so no questions asked. C'est le show business. :mrgreen:

2. LinkedIn alerte au réseau (si la personne veut) de son changement professionnel. Donc si je vois Pimono Martin, recruter chez Hays Janvier 2017 - Mai 2020 et rien de nouveau après... c'est clair.

3. J'ai également constaté que certains recruteurs ont créé leur propre entreprise. Si je vois que Pimono a quitté Hays en mai 2020 et qu'il a créé Pimono Recrutement en juin 2020, c'est clair qu'il a été licencié. Personne ne monte son cabinet de recrutement quand le chômage explose plus que jamais... tu fais ça en 2017 ou 2018.

Avatar du membre
Bullitt
-++
-++
Messages : 3667
Enregistré le : 07 sept. 2006, 21:01
Localisation : En territoire occupé

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#892 Message par Bullitt » 18 juil. 2020, 09:07

EmileZola a écrit :
16 juil. 2020, 20:53
Vous êtes HS là.
On est sur le topic des ingénieurs là, l'élite de la Nation avec ceux sortant de l'ENA ! 8) 8)
Assurance anti-chômage peut-être; élite, faut pas exagérer :mrgreen: .
Des "élites" à 2500€ par mois :roll:
Parrainages Fortuneo, Boursorama, LinXea, Altaprofits, ING, BforBank, Monabanq, Zesto, Bourse Direct, Assurancevie.com, c'est la crise...

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21402
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#893 Message par EmileZola » 18 juil. 2020, 13:17

Quasiment 2 fois le salaire médian, oui c'est bien. Surtout en province.

Ça m'a permis de devenir millionnaire en 20 ans.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 14055
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#894 Message par pimono » 18 juil. 2020, 13:34

EmileZola a écrit :
18 juil. 2020, 13:17
Quasiment 2 fois le salaire médian, oui c'est bien. Surtout en province.

Ça m'a permis de devenir millionnaire en 20 ans.

Aux dernières nouvelles, le gros de ton incroyable fortune était placée dans l'immobilier, c'est ça qui a fait surtout grimper ton patrimoine.
Après, il y a l'effet cumul et boule de neige par l'age qui se voit lorsque la personne est cliente du marchand de boules de neige. Le salaire n'est qu'un détail dans ton parcours, je connais une personne qui gagne plus que toi, et il est resté locataire bêtement en payant un gros loyer, résultat il a pratiquement pas de patrimoine... Tout est donc une question de gestion et de son asservissement à l'argent avant tout.
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21402
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#895 Message par EmileZola » 18 juil. 2020, 13:37

Il faut être malin aussi. Si tu gère mal, tant pis pour toi.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 14055
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Le diplôme d’ingé : meilleure protection contre le chômage

#896 Message par pimono » 18 juil. 2020, 13:55

EmileZola a écrit :
18 juil. 2020, 13:37
Il faut être malin aussi.
malin jusqu'à là ?

https://laliste.net/plus-grands-arnaqueurs-du-monde/
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

Répondre