Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :11%!

Discussions et revue de presse sur des thèmes ne relevant ni de la politique ni de l'économie et des finances: technologies, emploi, écologie, transport, sport...
Message
Auteur
alpha2
~~+
~~+
Messages : 5120
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#201 Message par alpha2 » 18 août 2015, 17:56

Parsifal a écrit :L'exercice de philo repose essentiellement sur la polysémie des mots et des "concepts" mal définis, pour lesquels il faut connaitre l'avis de quelques personnes reconnues. C'est un exercice intellectuel et il est possible de progresser dedans, malgré le problème de la forte variance lors des corrections.

En revanche à mes yeux c'est aussi utile que le bilboquet.

J'ai eu 7 au bac de philo il y a six ans (coefficient 7 !), après avoir eu des notes correctes toute l'année. Donc je pense en effet que beaucoup de choses dépendent du sujet ou du correcteur.
Sinon, pour les mentions au bac, je trouve un peu bête de se focaliser dessus. Par exemple, j'ai eu en-dessous de 10 en sport et en philo, mais 16 ou plus dans toutes les autres matières. Le fait d'être une bille en sport et d'être tombé sur le mauvais sujet ou le mauvais correcteur en philo m'a donc empêché, à quelques centièmes de point près, d'avoir la mention TB. Pourtant, cela ne m'a pas empêché d'être parmi les premiers de ma promo en postbac, parce que la filière que j'avais choisi ne comptait ni sport ni philo...
J'ajoute que si j'avais fait du latin par exemple, on m'aurait ajouté "gratuitement" des points sur ma moyenne du bac, me faisant ainsi passer dans les 10% de mentions TB. Aurait-ce été une preuve d'une intelligence supplémentaire ? Je ne pense pas.

Avatar du membre
clarine
-+
-+
Messages : 2219
Enregistré le : 20 juin 2015, 19:10

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#202 Message par clarine » 18 août 2015, 18:04

alpha2 a écrit :Aurait-ce été une preuve d'une intelligence supplémentaire ? Je ne pense pas.
Ca dépend de quelle intelligence tu parles... Si c'est celle du tacticien, calculateur de rendement, tu as été très mauvais :wink: .

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 34154
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#203 Message par Pi-r2 » 18 août 2015, 19:09

clarine a écrit :
alpha2 a écrit :Aurait-ce été une preuve d'une intelligence supplémentaire ? Je ne pense pas.
Ca dépend de quelle intelligence tu parles... Si c'est celle du tacticien, calculateur de rendement, tu as été très mauvais :wink: .
en revanche si c'est celle du tacticien calculateur de moindre effort qui a compris que la mention n'est pas utile, tu as été bon :lol:
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

Avatar du membre
clarine
-+
-+
Messages : 2219
Enregistré le : 20 juin 2015, 19:10

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#204 Message par clarine » 18 août 2015, 19:46

Pi-r2 a écrit :
clarine a écrit :
alpha2 a écrit :Aurait-ce été une preuve d'une intelligence supplémentaire ? Je ne pense pas.
Ca dépend de quelle intelligence tu parles... Si c'est celle du tacticien, calculateur de rendement, tu as été très mauvais :wink: .
en revanche si c'est celle du tacticien calculateur de moindre effort qui a compris que la mention n'est pas utile, tu as été bon :lol:
C'est justement pour ça que je parlais de tactique, pas de stratégie.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32300
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#205 Message par ignatius » 18 août 2015, 20:48

alpha2 a écrit :
J'ai eu 7 au bac de philo il y a six ans (coefficient 7 !), après avoir eu des notes correctes toute l'année. Donc je pense en effet que beaucoup de choses dépendent du sujet ou du correcteur.
Sinon, pour les mentions au bac, je trouve un peu bête de se focaliser dessus. Par exemple, j'ai eu en-dessous de 10 en sport et en philo, mais 16 ou plus dans toutes les autres matières. Le fait d'être une bille en sport et d'être tombé sur le mauvais sujet ou le mauvais correcteur en philo m'a donc empêché, à quelques centièmes de point près, d'avoir la mention TB. Pourtant, cela ne m'a pas empêché d'être parmi les premiers de ma promo en postbac, parce que la filière que j'avais choisi ne comptait ni sport ni philo...
J'ajoute que si j'avais fait du latin par exemple, on m'aurait ajouté "gratuitement" des points sur ma moyenne du bac, me faisant ainsi passer dans les 10% de mentions TB. Aurait-ce été une preuve d'une intelligence supplémentaire ? Je ne pense pas.
Pas la moyenne en sport :shock:
C'est pas trop dur avec les gonzesses ?
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 32300
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#206 Message par ignatius » 18 août 2015, 20:54

Pi-r2 a écrit :
clarine a écrit :
alpha2 a écrit :Aurait-ce été une preuve d'une intelligence supplémentaire ? Je ne pense pas.
Ca dépend de quelle intelligence tu parles... Si c'est celle du tacticien, calculateur de rendement, tu as été très mauvais :wink: .
en revanche si c'est celle du tacticien calculateur de moindre effort qui a compris que la mention n'est pas utile, tu as été bon :lol:
J'avais fait ça au moment de rédiger ma maîtrise.
Le travail de recherche étant terminé, je me suis demandé quel était l'intérêt autre que de décrocher un diplôme qui ne me servirait pas dans mon projet professionnel.
Donc au lieu de rédiger, j'ai appris l'économie dans l'optique des concours où j'ai pris économie (matière où j'ai eu les meilleures notes).
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10673
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#207 Message par optimus maximus » 18 août 2015, 21:52

c'est après combien d'années que l'on ne mentionne plus sa mention au bac dans un CV ?

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 6782
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#208 Message par henda » 18 août 2015, 22:20

Vous mentionnez encore votre BAC dans votre CV ? (pour ceux ont un niveau post-bac)

Avatar du membre
davivd
~~+
~~+
Messages : 7106
Enregistré le : 05 oct. 2007, 15:24

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#209 Message par davivd » 19 août 2015, 08:41

Le DRH d'une très grande compagnie en France m'avait expliqué un jour qu'il fallait mettre dans sa formation le Bac et le lieu d'obtention.
Il m'avait ainsi expliqué que parfois le lieu d'obtention pouvait être connu du recruteur, lui rappeler de bons souvenirs et que ça pouvait joueur en ta faveur.
Le recrutement proustien ;)
"car la nuit est sombre et pleine de terreurs"

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 6782
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#210 Message par henda » 19 août 2015, 09:18

Mon dieu, le recrutement vieux jeu... :?

Avatar du membre
davivd
~~+
~~+
Messages : 7106
Enregistré le : 05 oct. 2007, 15:24

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#211 Message par davivd » 19 août 2015, 09:19

Effectivement, en fait il faudrait connaître l'âge du DRH....
"car la nuit est sombre et pleine de terreurs"

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31010
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#212 Message par Gpzzzz » 19 août 2015, 09:21

henda a écrit :Mon dieu, le recrutement vieux jeu... :?
Pour 2 profils identiques, la décision risque de se faire sur un détail, loisirs, région d'origine ect..
C'est humain :wink:

Avatar du membre
davivd
~~+
~~+
Messages : 7106
Enregistré le : 05 oct. 2007, 15:24

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#213 Message par davivd » 19 août 2015, 09:24

D'ailleurs j'ai encore un exemple récent de quelqu'un de "choisi" par un DRH, parce que la personne......avait des origines bretonnes :?
A quoi ça tient.....
"car la nuit est sombre et pleine de terreurs"

Avatar du membre
pigiste
~~+
~~+
Messages : 8172
Enregistré le : 27 mai 2009, 15:12

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#214 Message par pigiste » 19 août 2015, 09:48

Dans une boîte « normale » ce n'est pas le DRH qui fait l'embauche, mais quelqu'un qui connaît le métier que devra effectuer la recrue :evil:
La réduction d'impôt ce n'est pas de l'argent que l'on donne, mais de l'argent que l'on rend. Comme le bouclier fiscal. Nuance de taille !

La redistribution selon Cedric1973.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31010
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#215 Message par Gpzzzz » 19 août 2015, 09:50

pigiste a écrit :Dans une boîte « normale » ce n'est pas le DRH qui fait l'embauche, mais quelqu'un qui connaît le métier que devra effectuer la recrue :evil:
Si tu veux mais le principe est le meme avec ce recruteur.. :lol:

JiBéPé
Messages : 1642
Enregistré le : 21 mars 2014, 13:23

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#216 Message par JiBéPé » 19 août 2015, 10:03

Gpzzzz a écrit :
pigiste a écrit :Dans une boîte « normale » ce n'est pas le DRH qui fait l'embauche, mais quelqu'un qui connaît le métier que devra effectuer la recrue :evil:
Si tu veux mais le principe est le meme avec ce recruteur.. :lol:
En même temps, si celui qui propose l'embauche au DRH (comme c'est le cas dans ma boite) est un opérationnel qui sera amené à se coltiner le futur collaborateur chaque jour des prochaines années, c'est un peu normal qu'il fasse rentrer les questions de feeling dans l'équation.

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31010
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#217 Message par Gpzzzz » 19 août 2015, 10:17

JiBéPé a écrit :
Gpzzzz a écrit :
pigiste a écrit :Dans une boîte « normale » ce n'est pas le DRH qui fait l'embauche, mais quelqu'un qui connaît le métier que devra effectuer la recrue :evil:
Si tu veux mais le principe est le meme avec ce recruteur.. :lol:
En même temps, si celui qui propose l'embauche au DRH (comme c'est le cas dans ma boite) est un opérationnel qui sera amené à se coltiner le futur collaborateur chaque jour des prochaines années, c'est un peu normal qu'il fasse rentrer les questions de feeling dans l'équation.
Tout a fait !
Rien que pour maintenir le groupe en symbiose

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4329
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#218 Message par Praséodyme » 19 août 2015, 10:44

JiBéPé a écrit :
Gpzzzz a écrit :
pigiste a écrit :Dans une boîte « normale » ce n'est pas le DRH qui fait l'embauche, mais quelqu'un qui connaît le métier que devra effectuer la recrue :evil:
Si tu veux mais le principe est le meme avec ce recruteur.. :lol:
En même temps, si celui qui propose l'embauche au DRH (comme c'est le cas dans ma boite) est un opérationnel qui sera amené à se coltiner le futur collaborateur chaque jour des prochaines années, c'est un peu normal qu'il fasse rentrer les questions de feeling dans l'équation.
Le feeling ressenti au cours de l'entretien, qui est lié au savoir être et au tempérament du candidat, oui.

Par contre, je ne vois pas trop la pertinence de critères comme une origine bretonne.

Avatar du membre
ahbenouimaisbon
Administrateur
Administrateur
Messages : 5342
Enregistré le : 07 mai 2012, 21:49
Contact :

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#219 Message par ahbenouimaisbon » 19 août 2015, 10:52

Praséodyme a écrit :
JiBéPé a écrit :
Gpzzzz a écrit :
pigiste a écrit :Dans une boîte « normale » ce n'est pas le DRH qui fait l'embauche, mais quelqu'un qui connaît le métier que devra effectuer la recrue :evil:
Si tu veux mais le principe est le meme avec ce recruteur.. :lol:
En même temps, si celui qui propose l'embauche au DRH (comme c'est le cas dans ma boite) est un opérationnel qui sera amené à se coltiner le futur collaborateur chaque jour des prochaines années, c'est un peu normal qu'il fasse rentrer les questions de feeling dans l'équation.
Le feeling ressenti au cours de l'entretien, qui est lié au savoir être et au tempérament du candidat, oui.

Par contre, je ne vois pas trop la pertinence de critères comme une origine bretonne.
qu'à dans la tête le recruteur à ce moment là? , qu'est-ce qui va faire qu'il va pencher vers ce candidat plutôt que celui-ci?
je suis sur que même le meilleur des chasseurs de tête sait que le dernier élément est à mille lieux du rationnel
campagne d'adhésion 2015 à la Bulle Immo

senescentis multitudine hominum donare, postea deflationnare, ensuita imprimare pecuniam

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 34154
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#220 Message par Pi-r2 » 19 août 2015, 10:58

ahbenouimaisbon a écrit : je suis sur que même le meilleur des chasseurs de tête sait que le dernier élément est à mille lieux du rationnel
Oui, surtout que si on y réfléchit bien, c'est très difficile d'avoir un bon résultat en étant rationnel sur ce sujet. Tant de choses peuvent être cachées...
Un bon diplôme n'est en rien une garantie absolue.
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

JiBéPé
Messages : 1642
Enregistré le : 21 mars 2014, 13:23

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#221 Message par JiBéPé » 19 août 2015, 13:24

Praséodyme a écrit :Le feeling ressenti au cours de l'entretien, qui est lié au savoir être et au tempérament du candidat, oui.

Par contre, je ne vois pas trop la pertinence de critères comme une origine bretonne.
C'est pas le fait qu'il soit breton qui change quelque chose, mais le fait qu'il soit breton a pu permettre un bref échange, informel, qui a pu faire en sorte de créer un rapprochement, une sensation de confiance, que sais-je... Évidemment que le recrutement n'est pas que rationnel, sinon, beaucoup seraient bien incapables de faire des choix (moi par exemple).
Le choix purement rationnel est une illusion.
Voir :
http://ohms-management.fr/blog/?p=292
http://ohms-management.fr/blog/?p=305

JiBéPé
Messages : 1642
Enregistré le : 21 mars 2014, 13:23

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#222 Message par JiBéPé » 19 août 2015, 13:30

alain2908 a écrit :
davivd a écrit :D'ailleurs j'ai encore un exemple récent de quelqu'un de "choisi" par un DRH, parce que la personne......avait des origines bretonnes :?
A quoi ça tient.....
Une copine a travaillé dans une boite ou la patronne n'embauchait que des gens nés le même jour qu'elle (23 novembre de mémoire).
Quand tu t'en rends comptes, ça fait très bizarre....
:mrgreen: :mrgreen:
Là, le choix est purement irrationnel, c'est intéressant! :lol:
Si je gagne à l'euromillion un jour, et que j'en ai plus rien à foutre de rien, je pense que je finirai par faire des conneries de ce genre, histoire de se marrer un peu.
( Ahbenoui : est-ce suffisant pour diagnostiquer un trouble de la personnalité narcissique? :wink: )

Avatar du membre
davivd
~~+
~~+
Messages : 7106
Enregistré le : 05 oct. 2007, 15:24

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#223 Message par davivd » 19 août 2015, 13:37

JiBéPé a écrit :
Praséodyme a écrit :Le feeling ressenti au cours de l'entretien, qui est lié au savoir être et au tempérament du candidat, oui.

Par contre, je ne vois pas trop la pertinence de critères comme une origine bretonne.
C'est pas le fait qu'il soit breton qui change quelque chose, mais le fait qu'il soit breton a pu permettre un bref échange, informel, qui a pu faire en sorte de créer un rapprochement, une sensation de confiance, que sais-je... Évidemment que le recrutement n'est pas que rationnel, sinon, beaucoup seraient bien incapables de faire des choix (moi par exemple).
Le choix purement rationnel est une illusion.
Voir :
http://ohms-management.fr/blog/?p=292
http://ohms-management.fr/blog/?p=305
Dans mon cas ce n'est pas ce qui s'est passé, le DRH n'a pas fait l'entretien... :mrgreen:
"car la nuit est sombre et pleine de terreurs"

JiBéPé
Messages : 1642
Enregistré le : 21 mars 2014, 13:23

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#224 Message par JiBéPé » 19 août 2015, 13:44

Ah oui, effectivement... :shock:

Shermann
~~+
~~+
Messages : 22237
Enregistré le : 26 avr. 2007, 20:32

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#225 Message par Shermann » 19 août 2015, 13:50

alain2908 a écrit :
davivd a écrit :D'ailleurs j'ai encore un exemple récent de quelqu'un de "choisi" par un DRH, parce que la personne......avait des origines bretonnes :?
A quoi ça tient.....
Une copine a travaillé dans une boite ou la patronne n'embauchait que des gens nés le même jour qu'elle (23 novembre de mémoire).
Quand tu t'en rends comptes, ça fait très bizarre....
Heureusement qu'elle n'est pas née un 29 février...

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 31010
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#226 Message par Gpzzzz » 19 août 2015, 16:40

alain2908 a écrit :«Le bac est bien le seul moment où la constante macabre disparaît»
http://www.liberation.fr/societe/2015/0 ... it_1332569
André Antibi, professeur émérite de mathématiques, milite pour une réforme du système d'évaluation scolaire, qui crée, dit-il, de «l'échec artificiel».
Faut-il absolument combattre cette «constante macabre» ?
Oui, ce dysfonctionnement pourrit notre système éducatif ! Des élèves se retrouvent en échec scolaire alors qu’ils ne le méritent pas. Avec toutes les conséquences que cela peut avoir : orientation subie, perte de confiance en soi, mal être à l’école… Il faut sortir de cette spirale. Il existe des solutions, j’en ai plein la tête. Par exemple, revaloriser les matières considérées aujourd'hui comme secondaires. Je ne vois pas en quoi un exercice de maths serait plus formateur que de jouer un instrument de musique.
C'est rigolo, ce sujet là n'ait pas émergé sur la file.
chacun s'est préoccupé de montrer de quelle manière il se distinguait du commun et comment le système traditionnel était de ce point de vue bien meilleur.
Le sort des recalés étant pour le moins laissé au second plan.
Comprend pas.. le fait qu'il y ait 90% de ressuite au bac est plus problématique pour les recalés que les taux de 80% du passé ???

Sinon on peut donner le bac a 100% des gamins qui arrivent en 6eme.. plus de problème.. restera juste aux élèves a se construire un avenir en fonction de leurs envies, de leur capacités, et de leurs parents.

nAAbe
Messages : 836
Enregistré le : 08 août 2014, 15:28

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#227 Message par nAAbe » 19 août 2015, 16:55

A mon époque, (2003) j'ai eu la mention au bac alors que je ne la méritais pas.
Mais bon le systeme d'état...

En maths, j'avais rendu feuille blanche : au relevé de note j'ai 2/20.
En compta, j'ai eu la sublime note de 22/20 coeff 7....

J'ai tres vite compris qu'il y avait des +2 à la volée.

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 14394
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12
Localisation : Saumur (49)

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#228 Message par Suricate » 19 août 2015, 16:57

nAAbe a écrit :A mon époque, (2003) j'ai eu la mention au bac alors que je ne la méritais pas.
Mais bon le systeme d'état...

En maths, j'avais rendu feuille blanche : au relevé de note j'ai 2/20.
En compta, j'ai eu la sublime note de 22/20 coeff 7....

J'ai tres vite compris qu'il y avait des +2 à la volée.
Avec un tel esprit de déduction il est évident que tu méritais ton bac.

Avatar du membre
davivd
~~+
~~+
Messages : 7106
Enregistré le : 05 oct. 2007, 15:24

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#229 Message par davivd » 19 août 2015, 16:58

Ne pas oublier l'objectif d'avoir 50% d'une classe d'age diplômé du supérieur.
Vive l'égalitarisme, tout le monde à sa médaille, tout le monde il est fort beau et intelligent.
Comme ça quand tout le monde aura le même niveau, on pourra faire son choix selon les bons critères : réseau et/ou physique.
Bienvenu dans le monde des gentils.....
"car la nuit est sombre et pleine de terreurs"

nAAbe
Messages : 836
Enregistré le : 08 août 2014, 15:28

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#230 Message par nAAbe » 19 août 2015, 17:03

Suricate a écrit :
nAAbe a écrit :A mon époque, (2003) j'ai eu la mention au bac alors que je ne la méritais pas.
Mais bon le systeme d'état...

En maths, j'avais rendu feuille blanche : au relevé de note j'ai 2/20.
En compta, j'ai eu la sublime note de 22/20 coeff 7....

J'ai tres vite compris qu'il y avait des +2 à la volée.
Avec un tel esprit de déduction il est évident que tu méritais ton bac.
J'ai toujours pensé avoir cette etincelle qui fait de nous des êtres exceptionnels !

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 14394
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12
Localisation : Saumur (49)

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#231 Message par Suricate » 19 août 2015, 17:03

davivd a écrit :Comme ça quand tout le monde aura le même niveau, on pourra faire son choix selon les bons critères : réseau et/ou physique.
Ou argent.

En écoles de commerce c'est déjà comme ça que ça se passe depuis 20 ans.

Avatar du membre
Parsifal
-+
-+
Messages : 2066
Enregistré le : 09 févr. 2015, 10:22

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#232 Message par Parsifal » 19 août 2015, 17:09

Mr Antibi n'est en rien un chercheur un mathématiques. Son domaine c'est la didactique. Oui celle la même qui a fait très mal au système éducatif de la république : les pires bras cassés du supérieur y sont tous (tiens l'es IUFM c'est eux en partie)

http://www.sauv.net/antibi.php

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 34154
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#233 Message par Pi-r2 » 19 août 2015, 17:13

Antibi a écrit :Je ne vois pas en quoi un exercice de maths serait plus formateur que de jouer un instrument de musique.
Ben si il ne le voit pas, on ne peut pas faire grand chose pour lui...
C'est quand même une ineptie incroyable. Apprendre à raisonner juste est plus important que jouer d'un instrument de musique parce que ça forme l'esprit à toutes les activités à la fois.
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

Utilisateur supprimé

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#234 Message par Utilisateur supprimé » 19 août 2015, 17:33

davivd a écrit :Ne pas oublier l'objectif d'avoir 50% d'une classe d'age diplômé du supérieur.
Vive l'égalitarisme, tout le monde à sa médaille, tout le monde il est fort beau et intelligent.
Comme ça quand tout le monde aura le même niveau, on pourra faire son choix selon les bons critères : réseau et/ou physique.
Bienvenu dans le monde des gentils.....

moi ça ne me choque pas.
On est plus en 1950, la société de maintenant a évolué (et elle continuera). C'est un enjeu d'avoir une population avec un niveau d'étude le plus élevé possible.
Le secteur qui embauche le plus c'est le tertiaire, le monde du travail demande soit des spécialistes soit des gens polyvalent.
Et la meilleur porte reste le Bac (général ou pro) puis les études supérieures.
à une époque avoir 16% de bachelier qui "encadrait " 84% d'ouvriers avait du sens. (je crois que les chiffres c'était 16% de bacheliers, 50% de brevet et 34 % qui n'avaient rien)
face à une chine qui sort 500 000 ingénieurs par an ...

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 21491
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#235 Message par EmileZola » 19 août 2015, 17:39

Il ne faut pas former le plus d'ingénieurs possible, mais en former qui aient un bon niveau !

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 21131
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#236 Message par wasabi » 19 août 2015, 17:47

Breizhfox a écrit :
davivd a écrit :Ne pas oublier l'objectif d'avoir 50% d'une classe d'age diplômé du supérieur.
Vive l'égalitarisme, tout le monde à sa médaille, tout le monde il est fort beau et intelligent.
Comme ça quand tout le monde aura le même niveau, on pourra faire son choix selon les bons critères : réseau et/ou physique.
Bienvenu dans le monde des gentils.....

moi ça ne me choque pas.
On est plus en 1950, la société de maintenant a évolué (et elle continuera). C'est un enjeu d'avoir une population avec un niveau d'étude le plus élevé possible.
Le secteur qui embauche le plus c'est le tertiaire, le monde du travail demande soit des spécialistes soit des gens polyvalent.
Et la meilleur porte reste le Bac (général ou pro) puis les études supérieures.
à une époque avoir 16% de bachelier qui "encadrait " 84% d'ouvriers avait du sens. (je crois que les chiffres c'était 16% de bacheliers, 50% de brevet et 34 % qui n'avaient rien)
face à une chine qui sort 500 000 ingénieurs par an ...
sauf que c'est complètement faux, le tertiaire qui recrute ne demande pas en majorité des consultants ou des pro du marketing, il demande de l'aide à la personne, des préparateurs de commande, des télévendeurs / téléconseillers, des livreurs, des "cuisiniers" de fast food... des trucs presque pas qualifiés. Tout comme l'industrie a diminué drastiquement les compétences requises de l'ouvrier par rapport à l'artisanat, la netéconomie diminue drastiquement les compétences requises et le savoir faire par rapport au tertiaire classique. C'est pas pour rien que le sous emploi devient un problème de société -mais médiatiquement silencieux- pour les jeunes générations.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Utilisateur supprimé

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#237 Message par Utilisateur supprimé » 19 août 2015, 18:11

wasabi a écrit :
Breizhfox a écrit :
davivd a écrit :Ne pas oublier l'objectif d'avoir 50% d'une classe d'age diplômé du supérieur.
Vive l'égalitarisme, tout le monde à sa médaille, tout le monde il est fort beau et intelligent.
Comme ça quand tout le monde aura le même niveau, on pourra faire son choix selon les bons critères : réseau et/ou physique.
Bienvenu dans le monde des gentils.....

moi ça ne me choque pas.
On est plus en 1950, la société de maintenant a évolué (et elle continuera). C'est un enjeu d'avoir une population avec un niveau d'étude le plus élevé possible.
Le secteur qui embauche le plus c'est le tertiaire, le monde du travail demande soit des spécialistes soit des gens polyvalent.
Et la meilleur porte reste le Bac (général ou pro) puis les études supérieures.
à une époque avoir 16% de bachelier qui "encadrait " 84% d'ouvriers avait du sens. (je crois que les chiffres c'était 16% de bacheliers, 50% de brevet et 34 % qui n'avaient rien)
face à une chine qui sort 500 000 ingénieurs par an ...
sauf que c'est complètement faux, le tertiaire qui recrute ne demande pas en majorité des consultants ou des pro du marketing, il demande de l'aide à la personne, des préparateurs de commande, des télévendeurs / téléconseillers, des livreurs, des "cuisiniers" de fast food... des trucs presque pas qualifiés. Tout comme l'industrie a diminué drastiquement les compétences requises de l'ouvrier par rapport à l'artisanat, la netéconomie diminue drastiquement les compétences requises et le savoir faire par rapport au tertiaire classique. C'est pas pour rien que le sous emploi devient un problème de société -mais médiatiquement silencieux- pour les jeunes générations.
ça se discute.
pour le cas des ouvriers mécaniques (soudeurs, monteurs, tuyauteurs) , que je maitrise mieux, certes il y a le cœur de métier, le savoir faire.
Mais à côté on demande de plus en plus de choses, remplir des papiers, calculer des cotes, suivre des instructions précises dans des classeurs d'interventions bien épais ...
Sans compter la formation (travaux en hauteur, élinguages et autres formations bien longues à lister, car les nouvelles normes/réglementation du travail imposent de plus en plus des formations avec test débouchant sur des habilitations )
Et là ceux qui ont le bac (et ont une tête un peu faite) se débrouillent bien mieux que ceux qui ont quittés les bancs de l'école il y a longtemps (et ne s'y sont pas trop assis).
je dirai même que ceux qui sont comme un poisson dans l'eau dans cet environnement sont des niveaux bac +2.

Avatar du membre
pigiste
~~+
~~+
Messages : 8172
Enregistré le : 27 mai 2009, 15:12

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#238 Message par pigiste » 19 août 2015, 18:14

wasabi a écrit :le tertiaire qui recrute ne demande pas en majorité des consultants ou des pro du marketing, il demande de l'aide à la personne, des préparateurs de commande, des télévendeurs / téléconseillers, des livreurs, des "cuisiniers" de fast food... des trucs presque pas qualifiés.
Au contraire, un des problèmes de la société actuelle c'est que l'exigence de qualifications est de plus en plus élevée, et la part de la population employable se réduit de plus en plus.

Il y a 50 ans, le gars un peu «limité», on lui filait un balai et une serpillière et il avait son job, il était intégré dans la société.

Aujourd'hui pour ce job, il faut avoir le permis de conduire, être capable de remplir le pointage des heures effectuées chez les différents clients, savoir conduire les engins de nettoyage des sols etc.

J'ai même vu passer une fois une offre d'emploi pour un magasinier-cariste où en plus d'avoir un titre professionnel de cariste, il fallait connaître Linux (!). Avant il suffisait d'avoir 2 bras pour trimballer des cartons.

La plupart des baby-boomers qui expliquent doctement que « les chômeurs ne veulent pas travailler » ne se rendent pas compte que s'ils étaient au chômage aujourd'hui ils ne retrouveraient jamais de boulot car souvent ils sont incapables de se servir correctement des outils numériques et un niveau de langue tellement médiocre qu'ils sont incapables de lire une notice basique en anglais. Et puis le rythme de travail s'est un peu accéléré ces 30 dernières années... Mais bon, eux ils savent écrire à la plume avec des pleins et des déliés, ils ont été sélectionnés là-dessus en primaire :mrgreen:
La réduction d'impôt ce n'est pas de l'argent que l'on donne, mais de l'argent que l'on rend. Comme le bouclier fiscal. Nuance de taille !

La redistribution selon Cedric1973.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 21131
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#239 Message par wasabi » 19 août 2015, 18:21

Breizhfox a écrit : ça se discute.
pour le cas des ouvriers mécaniques (soudeurs, monteurs, tuyauteurs) , que je maitrise mieux, certes il y a le cœur de métier, le savoir faire.
Mais à côté on demande de plus en plus de choses, remplir des papiers, calculer des cotes, suivre des instructions précises dans des classeurs d'interventions bien épais ...
Sans compter la formation (travaux en hauteur, élinguages et autres formations bien longues à lister, car les nouvelles normes/réglementation du travail imposent de plus en plus des formations avec test débouchant sur des habilitations )
Et là ceux qui ont le bac (et ont une tête un peu faite) se débrouillent bien mieux que ceux qui ont quittés les bancs de l'école il y a longtemps (et ne s'y sont pas trop assis).
je dirai même que ceux qui sont comme un poisson dans l'eau dans cet environnement sont des niveaux bac +2.
ça ne se discute pas longtemps. Dans l'exemple que vous donnez, ce n'est pas le fait d'avoir fait des études qui est important, c'est d'avoir eu la capacité d'en faire, selon l'adage : un bon artisan c'est un mec qui aurait pu faire ingénieur mais qui est parti en apprentissage. La politique désastreuse d'orientation de l'éducation nationale depuis plusieurs décennies fait qu'elle ne dirige que les gens en échec scolaire sur les voies manuelles et techniques. Et comme la population en échec est constituée de beaucoup de gens trop nuls et de quelques personnes qui ont un blocage quelconque, résultat on a un artisanat de 'Mot2Cambronne' maintenant. Et ceux qui dans un système bien géré auraient du devenir les artisans de demain vous les trouvez souvent avec des Bac+2 QED.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Shermann
~~+
~~+
Messages : 22237
Enregistré le : 26 avr. 2007, 20:32

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#240 Message par Shermann » 19 août 2015, 18:21

Parsifal a écrit :Mr Antibi n'est en rien un chercheur un mathématiques. Son domaine c'est la didactique. Oui celle la même qui a fait très mal au système éducatif de la république : les pires bras cassés du supérieur y sont tous (tiens l'es IUFM c'est eux en partie)

http://www.sauv.net/antibi.php
Pire que les profs en communication ?

Shermann
~~+
~~+
Messages : 22237
Enregistré le : 26 avr. 2007, 20:32

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#241 Message par Shermann » 19 août 2015, 18:23

Pi-r2 a écrit :
Antibi a écrit :Je ne vois pas en quoi un exercice de maths serait plus formateur que de jouer un instrument de musique.
Ben si il ne le voit pas, on ne peut pas faire grand chose pour lui...
C'est quand même une ineptie incroyable. Apprendre à raisonner juste est plus important que jouer d'un instrument de musique parce que ça forme l'esprit à toutes les activités à la fois.
Eh oui mon petit robot...
Mais le gars s'est déconsidéré lui-même en écrivant "j'ai des solutions plein la tête". Un scientifique se doit d'abord d'être modeste... Surtout quand il s'exprime dans un journal à audience nationale...
Mais Parsifal nous a apporté l'explication...

Avatar du membre
clarine
-+
-+
Messages : 2219
Enregistré le : 20 juin 2015, 19:10

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#242 Message par clarine » 19 août 2015, 18:27

Antibi a écrit :Je ne vois pas en quoi un exercice de maths serait plus formateur que de jouer un instrument de musique.
En tout cas, pour "chopper", le second est certainement plus efficace :wink: .

Je trouve point de vue de ce monsieur plutôt intéressant. Ce que je retiens, c'est que l'école devrait être plus dans l'encouragement et l'accompagnement et moins dans le processus de sélection, qui à l'extrême, conduit au système de quota limite déconnecté de la réalité du niveau des élèves (1/3 de copies à "liquider"). En gros, c'est l'école anglo-saxone (j'encourage, je mets en avant ce qui est positif) contre l'école francophone (je critique, je dénigre, je pointe tout ce qui ne va pas). C'est d'ailleurs un reproche que l'on nous fait souvent (les autres peuples) : notre vision négative (et nous sommes d'ailleurs très bons en french bashing, même pas besoin des autres pour nous démolir :roll: ).
Maintenant, pour changer nos mentalités... bon courage !

Que demande-t-on à l'école : sélectionner les individus en jolies petites catégories de travailleurs bien formatés ou permettre aux esprits de s'élever et d'acquérir quelques clés pour comprendre le monde dans lequel ils vont s'égayer ? Je pressens déjà combien préfèrent la mise en boite... Pourtant, quand on saque, on n'incite pas au dépassement de soi, alors qu'avec un peu d'encouragement, on arrive parfois à faire jaillir quelques pépites...

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 21131
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#243 Message par wasabi » 19 août 2015, 18:28

pigiste a écrit :
wasabi a écrit :le tertiaire qui recrute ne demande pas en majorité des consultants ou des pro du marketing, il demande de l'aide à la personne, des préparateurs de commande, des télévendeurs / téléconseillers, des livreurs, des "cuisiniers" de fast food... des trucs presque pas qualifiés.
Au contraire, un des problèmes de la société actuelle c'est que l'exigence de qualifications est de plus en plus élevée, et la part de la population employable se réduit de plus en plus.

Il y a 50 ans, le gars un peu «limité», on lui filait un balai et une serpillière et il avait son job, il était intégré dans la société.

Aujourd'hui pour ce job, il faut avoir le permis de conduire, être capable de remplir le pointage des heures effectuées chez les différents clients, savoir conduire les engins de nettoyage des sols etc.

J'ai même vu passer une fois une offre d'emploi pour un magasinier-cariste où en plus d'avoir un titre professionnel de cariste, il fallait connaître Linux (!). Avant il suffisait d'avoir 2 bras pour trimballer des cartons.

La plupart des baby-boomers qui expliquent doctement que « les chômeurs ne veulent pas travailler » ne se rendent pas compte que s'ils étaient au chômage aujourd'hui ils ne retrouveraient jamais de boulot car souvent ils sont incapables de se servir correctement des outils numériques et un niveau de langue tellement médiocre qu'ils sont incapables de lire une notice basique en anglais. Et puis le rythme de travail s'est un peu accéléré ces 30 dernières années... Mais bon, eux ils savent écrire à la plume avec des pleins et des déliés, ils ont été sélectionnés là-dessus en primaire :mrgreen:
On exige surtout tout plein de choses parce qu'il faut un critère de choix et que quand on a un mec sans diplôme et un autre qui a le bac qui se présentent pour un emploi, toutes choses égales par ailleurs c'est le mec qui aura le bac qu'on prendra. Les formations diplomantes ce n'est pas de la formation, c'est de la sélection, et tant qu'on continuera cette fuite en avant sur le nombre moyen d'années d'études, on demandera sans cesse toujours plus de diplômes pour le même job. Comme les recruteurs ont le choix, ils demandent toujours plus et sont très satisfait de faire ainsi car ils se protègent vis à vis de leur hiérarchie si jamais il ne fait pas l'affaire "mais le mec était surqualifié, je vous ai trouvé la perle rare, c'est pas de ma responsabilité"
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 8705
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#244 Message par stchong » 19 août 2015, 19:04

Contre exemple
Neveu de mon mari vient d'échouer au bac pour la deuxième fois, résultat travaille dans une entreprise de pins (me demandez pas quoi) en tout cas bien payé, il le garde jusqu'en décembre, car en janvier il part en Australie s'occuper d'enfants, car il a son Bafa.
Elle est pas belle la vie :D
Ignoré : Pimono

Utilisateur supprimé

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#245 Message par Utilisateur supprimé » 19 août 2015, 19:21

wasabi a écrit :
Breizhfox a écrit : ça se discute.
pour le cas des ouvriers mécaniques (soudeurs, monteurs, tuyauteurs) , que je maitrise mieux, certes il y a le cœur de métier, le savoir faire.
Mais à côté on demande de plus en plus de choses, remplir des papiers, calculer des cotes, suivre des instructions précises dans des classeurs d'interventions bien épais ...
Sans compter la formation (travaux en hauteur, élinguages et autres formations bien longues à lister, car les nouvelles normes/réglementation du travail imposent de plus en plus des formations avec test débouchant sur des habilitations )
Et là ceux qui ont le bac (et ont une tête un peu faite) se débrouillent bien mieux que ceux qui ont quittés les bancs de l'école il y a longtemps (et ne s'y sont pas trop assis).
je dirai même que ceux qui sont comme un poisson dans l'eau dans cet environnement sont des niveaux bac +2.
ça ne se discute pas longtemps. Dans l'exemple que vous donnez, ce n'est pas le fait d'avoir fait des études qui est important, c'est d'avoir eu la capacité d'en faire, selon l'adage : un bon artisan c'est un mec qui aurait pu faire ingénieur mais qui est parti en apprentissage. La politique désastreuse d'orientation de l'éducation nationale depuis plusieurs décennies fait qu'elle ne dirige que les gens en échec scolaire sur les voies manuelles et techniques. Et comme la population en échec est constituée de beaucoup de gens trop nuls et de quelques personnes qui ont un blocage quelconque, résultat on a un artisanat de 'Mot2Cambronne' maintenant. Et ceux qui dans un système bien géré auraient du devenir les artisans de demain vous les trouvez souvent avec des Bac+2 QED.
ok c'est une vision des choses.
je voulais simplement préciser que si le nombre de bachelier augmente en fonction du temps, c'est aussi -logiquement - pour répondre à une proportion de métiers dans le tertiaire qui augmente.

clairement depuis 50 ans :
Image
Image

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10673
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#246 Message par optimus maximus » 19 août 2015, 20:39

EmileZola a écrit :Il ne faut pas former le plus d'ingénieurs possible, mais en former qui aient un bon niveau !
Le problème en France, c'est que 80% des ingénieurs sont passés par les classes préparatoires. Pour les écoles d'ingénieur post-bac moins théoriques, faut quand même payer environ 5000 euros par an pendant cinq ans.

Or les classes préparatoires te préparent plutôt pour l'école normale supérieure. Ça sert à un ingénieur le théorème de Baire (je le sors de mémoire, car à un contrôle qui portait sur ça, j'ai frôlé le zéro :mrgreen: )?

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 21131
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#247 Message par wasabi » 19 août 2015, 20:45

optimus maximus a écrit :
EmileZola a écrit :Il ne faut pas former le plus d'ingénieurs possible, mais en former qui aient un bon niveau !
Le problème en France, c'est que 80% des ingénieurs sont passés par les classes préparatoires. Pour les écoles d'ingénieur post-bac moins théoriques, faut quand même payer environ 5000 euros par an pendant cinq ans.
Actuellement même pas la moitié des ingénieurs sortants a fait une CPGE, et beaucoup d'écoles d'ingénieur post bac sont gratuites (style INSA, UT...)
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 21131
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#248 Message par wasabi » 19 août 2015, 20:52

Breizhfox a écrit :
je voulais simplement préciser que si le nombre de bachelier augmente en fonction du temps, c'est aussi -logiquement - pour répondre à une proportion de métiers dans le tertiaire qui augmente.
l'éducation nationale ne sait absolument pas s'adapter au marché du travail et au besoin. La preuve ils envoyent des gros nuls dans l'artisanat plutôt que d'y envoyer des élèves plus intéressés par du concret, ils envoyent des tonnes de bac techno et pro au casse pipe au lycée, ils entretiennent des filières pro sur des métiers disparus (couture, secrétariat...), les profs de technologie au collège ont des décennies de retard...
Et là dessus vous voudriez nous faire croire que la proportion de bacheliers répond à une demande du tertiaire ?

La proportion de bachelier augmente parce que le politque l'a décidé. C'est tout. Et si il l'a décidé c'est pour :
1. Effet d'annonce et "on travaille pour votre avenir, votez pour nous"
2. Parce que ça repose sur une logique spécieuse des années 80. Les bacheliers s'insèrent mieux que les bacheliers, ils en ont déduit que le bac permetttait une meilleure insertion pro et que donc en augmentant la proportion de bacheliers ont insérerait plus de gens. Or c'était de la concomitance, pas de la causalité. C'étaient les gens capables d'avoir ce bac à cette époque qui s'inséraient mieux, pas le bac qui les rendait insérables.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 21131
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#249 Message par wasabi » 19 août 2015, 21:02

Si un travail sur l'insertion devait être fait, il devrait déjà consister en une analyse systématique des aspirations et capacités des élèves au collège avec des tests psychotechniques, de QI, de personnalité... Style MBTI.
Bref, ça ne me semblerait pas superflu qu'on passe une semaine sur la scolarité à faire des tests menés par des pros, et qu'on reçoive des conseils sur les métiers les plus adaptés avec des fiches métiers objectives et pas des conneries commerciales.

Ce n'avait pas lieu quand j'étais scolarisé, le métier de conseiller d'orientation n'était qu'une grosse planque, je serais très étonné que ça existe désormais. J'insiste sur le "systématique" et sur le "par des pros", la surveillante du CDI, la conseillère d'orientation commune à plusieurs établissements, ou l'infirmière scolaire n'étant pas à ce niveau des pros.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
clarine
-+
-+
Messages : 2219
Enregistré le : 20 juin 2015, 19:10

Re: Des mentions «très bien» au bac comme s’il en pleuvait :

#250 Message par clarine » 19 août 2015, 21:13

wasabi a écrit :en une analyse systématique des aspirations et capacités des élèves au collège avec des tests psychotechniques, de QI, de personnalité... Style MBTI.
Ca fait beaucoup de jolies boites où ranger les playmobils, tout ça... Pour avoir passé le MBTI au boulot, je pense que c'est quand même un peu réducteur pour choisir son orientation professionnelle, ça ne tient pas compte du tout des aspirations.

Moi, ce que j'aurais aimé, c'est déjà avoir une meilleure vision des métiers existants (il y en a que je découvre encore, je ne savais même pas que ça existait quand je cherchais vers quoi me diriger, alors pour m'y orienter en temps et en heure :roll: ).

Répondre