Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

Discussions et revue de presse sur des thèmes ne relevant ni de la politique ni de l'économie et des finances: technologies, emploi, écologie, transport, sport...
Message
Auteur
Indécis
~~+
~~+
Messages : 8605
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#1 Message par Indécis » 12 nov. 2020, 17:39

Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?
https://www.liberation.fr/france/2018/0 ... ia_1625090
Le sigle désignant les personnes qui ne sont pas hétérosexuelles n'en finit plus de s'étendre. Mais à quoi correspondent toutes ses lettres ? «Libération» fait le point.
Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?
Une femme qui aime les femmes, un homme qui aime les hommes, OK, on maîtrise : une lesbienne, un gay. Mais un homme né femme, et qui aime les femmes ? Et une personne qui ne se définit ni comme homme, ni comme femme ? Et une personne qui n’a aucune sexualité ? Comment les définir ?

Ces catégories bien précises, qui peuvent par ailleurs avoir des revendications différentes, sont souvent regroupées dans le même sac du sigle LGBT (lesbienne gay bi trans), qui a remplacé dès le début des années 90 le terme «gay» jugé trop restrictif. Les «revendications gay» ou la «culture gay» n’embrassaient pas tout le spectre des personnes non hétérosexuelles, laissant notamment croire que, chez les homos, il n’y avait que des hommes. «On se bat pour dire LGBT ; parler de communauté gay est un raccourci, une facilité de penser», explique Mathieu Brancourt, de l’association des journalistes LGBT (AJL). Le sigle LGBT «permet de désigner une orientation sexuelle [LGB] mais aussi une identité de genre [T]». Pour qu’il soit efficace, continue-t-il, LGBT «doit être explicité à chaque fois» par les journalistes.

Si LGBT paraît donc aujourd’hui largement adopté (c’est le terme par exemple employé par le gouvernement), on voit aussi apparaître des variantes, comme LGBTQ (recommandé aux Etats-Unis par l’association LGBT de critique des médias Glaad), LGBT+ ou l’extension LGBTQIA+. Ces termes un peu barbares ont tout de même le mérite de représenter l’ensemble des identités possibles rassemblées (au moins) par un point commun : elles ne correspondent pas à la sexualité majoritaire dans laquelle un homme (né homme) a un rapport avec une femme (née femme).

Mais à quoi correspondent toutes les lettres de ces sigles ? Examinons-les une à une :

L comme lesbienne. Une femme qui a des relations sexuelles avec une femme.

G comme gay. Un homme qui a des relations sexuelles avec un homme.

B comme bi. Une personne qui a des relations sexuelles avec un homme ou avec une femme.

T comme trans. Une personne née homme ou née femme et qui ne se sent pas appartenir à ce genre. «Le terme transsexuel-le est parfois utilisé pour désigner plus spécifiquement les personnes trans opéré-e-s. Les personnes non-opéré-e-s peuvent être appelé-e-s trangenres. Pour éviter d’instaurer une hiérarchie, on préférera le terme personnes trans, qui permet d’inclure la multiplicité des parcours et des identités», détaille l’AJL, dans son «kit à l’usage des rédactions».

Q comme queer. Sa définition est un peu plus floue, mais le terme est finalement très simple à comprendre : une personne se dit queer quand elle ne se reconnaît pas dans la sexualité hétérosexuelle, ou ne se sent pas appartenir à un genre défini.

I comme intersexe. Les personnes intersexes ne sont nées ni homme ni femme. Il existe plusieurs situations qui peuvent mener à l’intersexuation. Gaëtan Schmitt par exemple, que Libération avait rencontré en 2017, est né avec un micropénis et un vagin rudimentaire. En France, environ 200 enfants seraient concernés sur les 800 000 naissances annuelles.

A comme asexuel. «Les personnes asexuelles ne ressentent pas le besoin de s’engager dans des relations sexuelles», explique l’association pour la visibilité asexuelle. Elles peuvent avoir des relations amoureuses mais revendiquent le droit à ne pas ressentir d’attirance physique.

+ comme : et tous les autres. Aux Etats-Unis, le sigle le plus long est LGBTTQQIAAP : lesbian, gay, bisexual, transgender, transexual, queer, questioning (des personnes qui se questionnent sur leur sexualité), intersex, asexual, allies (les alliés hétérosexuels de la cause), pansexuels (qui revendiquent une attirance pour n'importe quel genre). On voit parfois aussi en anglais apparaître un O, pour «other» (les autres).

Et à «Libé» ?
Aujourd’hui, le terme LGBT est le plus couramment utilisé et, à ce titre, correspond le mieux pour décrire la situation de ces personnes et de leurs revendications. Nous y ajoutons un + pour englober toutes les autres réalités.
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4503
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#2 Message par Praséodyme » 12 nov. 2020, 18:12

LGbTtQ2IAaP+, c'est un chouïa compliqué à retenir. On dirait un mot de passe généré automatiquement. Attention, si on se trompe on exclut alors une partie des gens qui se sentent appartenir au truc, ça peut les vexer, les rendre agressifs au point de vouloir lancer une fatwa version cancel culture, c'est casse-gueule.

Pansexuel, à la différence de bisexuel ça suppose que tu es attiré par tous les genres possible ? Ca exclut tous ceux qui ne sont pas attirés par l'un des 72 genres actuellement recensés. Et qu'est-ce qu'on fait le jour où on invente un 73ème genre ? Les pansexuels déclarés devront alors se positionner et rendre leur carte de victime s'ils ne sont pas attirés par ce dernier genre ?

Et puis tout ceci est beaucoup trop focalisé sur les questions de genre. Quid des gérontophiles ? Quid des zoophiles ?

Au lieu d'ajouter des lettres on devrait simplement utiliser un sigle définitivement inclusif.
Je propose TTDSS pour « tous types de déviants sexuels et sympathisants »

Si l'on est véritablement woke, « Déviant » n'a rien de péjoratif.
Modifié en dernier par Praséodyme le 12 nov. 2020, 18:36, modifié 1 fois.

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 12176
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#3 Message par clairette2 » 12 nov. 2020, 18:26

Et si les humains arrêtaient de se regarder le nombril ? :roll:
Et si la sexualité de chacun restait de l'ordre de l'intime ?
Pourquoi faut-il absolument la ramener sur ses propres inclinaisons sexuelles, surtout que certains finissent apparemment par ne plus du tout savoir ce qu'ils sont (ou ressentent) ?
Il n'y a que pour ceux qui naissent avec double sexe qu'on pourrait imaginer un état civil provisoire, avant qu'ils ne comprennent à l'âge adulte ce qu'ils sont dans leur tête.
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

achillemo
~~+
~~+
Messages : 12559
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#4 Message par achillemo » 12 nov. 2020, 18:31

Woke c est pas asiatique? Du coup c'est trop restrictif aussi.

Au fait, pourquoi les gens veulent-ils qu'on soit au courant de leurs histoires intimes?

Ils n'ont rien à demander, et on a rien à leur donner.

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 8390
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#5 Message par Bidibulle » 12 nov. 2020, 18:34

Problèmes de riches
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

sanglier78
Messages : 758
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#6 Message par sanglier78 » 12 nov. 2020, 18:38

On nait génétiquement homme ou femme, solution simple pour l'état civil initial. Je sais c'est réducteur, mais on va jusqu'où ? Si j'aime les trans cul de jatte à tresses rousses, j'ai droit à une lettre ???

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 10964
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#7 Message par optimus maximus » 12 nov. 2020, 18:45

La sexualité n'a jamais vraiment relevé de l'intime. Des qu'on s'enquiert de la situation sentimentale d'untel ou d'un autre, on a déjà un pied dans le thème de la sexualité.
On peut même affirmer que parler de « bon père de famille » c'est déjà une manière de parler de sexualité.
Le fond du problème LGBTQIA+ c'est qu'ils paraissent pour beaucoup de gens extravagants dans leur manière d'aborder la sexualité. C'est comme parler de kamasutra à un type qui ne pratique que le missionnaire.
Au fond, la sexualité de beaucoup de personnes est guidée par une forme de fétichisme qui peut être la couleur des cheveux, des yeux, de la peau, une partie du corps, les formes, les poils etc.

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 7012
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#8 Message par henda » 12 nov. 2020, 18:49

Faut surtout pas se tromper de pronom. Sinon c'est une agression (voire de la discrimination ?).

Avatar du membre
L2L
+
+
Messages : 3266
Enregistré le : 26 juil. 2015, 09:27
Localisation : Antananarivo - Madagascar

Re: Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#9 Message par L2L » 12 nov. 2020, 18:50

sanglier78 a écrit :
12 nov. 2020, 18:38
On nait génétiquement homme ou femme, solution simple pour l'état civil initial. Je sais c'est réducteur, mais on va jusqu'où ? Si j'aime les trans cul de jatte à tresses rousses, j'ai droit à une lettre ???
Rousse ? Mais t'es vraiment un pervers !
Pi-r2 le 10 mars 2020 a écrit :
10 mars 2020, 17:59
on tape les 8000 cas dans 8 jours, les 100 000 avant la fin du mois. A la fin au moins 200 000 morts en France directement dus à ce virus.

Avatar du membre
al0
-++
-++
Messages : 3857
Enregistré le : 31 mars 2009, 22:36
Localisation : 44

Re: Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#10 Message par al0 » 12 nov. 2020, 18:53

Et les sapiosexuels ?

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 4503
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#11 Message par Praséodyme » 12 nov. 2020, 19:02

henda a écrit :
12 nov. 2020, 18:49
Faut surtout pas se tromper de pronom. Sinon c'est une agression (voire de la discrimination ?).
Si on se met à transcrire ces genres pour accorder les substantifs et adjectifs, ça va devenir compliqué pour l'écriture inclusive.

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 7012
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#12 Message par henda » 12 nov. 2020, 19:14

Praséodyme a écrit :
12 nov. 2020, 19:02
henda a écrit :
12 nov. 2020, 18:49
Faut surtout pas se tromper de pronom. Sinon c'est une agression (voire de la discrimination ?).
Si on se met à transcrire ces genres pour accorder les substantifs et adjectifs, ça va devenir compliqué pour l'écriture inclusive.
Il faut juste réinventer la langue.

Image

https://frontpopulaire.fr/o/Content/co2 ... t-inclusif

alexlyon
-++
-++
Messages : 3609
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#13 Message par alexlyon » 12 nov. 2020, 19:20

Camp de travail por todos ?

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 21654
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#14 Message par wasabi » 12 nov. 2020, 19:35

Praséodyme a écrit :
12 nov. 2020, 18:12
LGbTtQ2IAaP+, c'est un chouïa compliqué à retenir. On dirait un mot de passe généré automatiquement. Attention, si on se trompe on exclut alors une partie des gens qui se sentent appartenir au truc, ça peut les vexer, les rendre agressifs au point de vouloir lancer une fatwa version cancel culture, c'est casse-gueule.
le plus étant pour rajouter tout le reste, L+ devrait faire l'affaire.

En fait le + désigne tout ce qui est différent du "normal", avant on disait "anormal" mais apparemment le mot est tabou même si le sens est le même.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
roi.de.trefle
-++
-++
Messages : 3733
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#15 Message par roi.de.trefle » 12 nov. 2020, 19:57

J'ai toujours du mal avec le concept à se définir par son identité sexuelle.
Ignorés : Pimono - Pazuzu

Avatar du membre
Fluctuat
-+
-+
Messages : 2315
Enregistré le : 27 avr. 2011, 11:45
Localisation : Ici, là, ou ailleurs

Re: Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#16 Message par Fluctuat » 12 nov. 2020, 20:13

Et je suppose que dire seulement NHE pour non-hétérosexuel exclusif serait agressif parce que ce serait se référer à une norme ? J'ai bon ? :roll: Mais qu'est-ce qu'on en a à faire de qui fait quoi à qui. Il y a des chambres à coucher et des hôtels pour cela.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 21654
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#17 Message par wasabi » 12 nov. 2020, 20:39

Fluctuat a écrit :
12 nov. 2020, 20:13
Et je suppose que dire seulement NHE pour non-hétérosexuel exclusif serait agressif parce que ce serait se référer à une norme ? J'ai bon ? :roll:
en fait plus qu'agressif ça serait restrictif car ça ne se limite pas à ça. Le trans par opposition à cis ne se réfère pas à ses préférences de relations sexuelles, tout comme le non binaire. Une personne née homme mais qui se considère femme et qui choisit d'avoir des relations sexuelles uniquement avec des femmes, est par exemple hétérosexuel exclusif d'un point de vu extérieur, mais dans le L+
De même celui qui choisit de ne pas avoir de sexe, est hétérosexuel exclusif vu qu'il n'a de sexe avec personne.
Et en plus de ces choix et préférences, il y a aussi toute la contre culture adossée. Donc ça ne se résume pas à ce NHE

En fait ce terme L+ rassemble le complémentaire aux hétérosexuels exclusifs cisgenre. Ce qui comme je le disais avant représente le complémentaire au mode normal le plus fréquent, donc "anormal" on met exactement le même sens mais en utilisant d'autres mots. C'est exactement le même problème que les subsahariens qui ne veulent pas se faire appeler nègre mais se font appeler racisés, ou qui ne veulent pas de "noir" mais s’appellent entre eux "black" quand bien même dans l'histoire il y a eu bien plus de ségrégation sous le terme black que noir. Ils acceptent le concept qu'ils reprochaient aux autres d'utiliser, mais comme le mot passé est tabou ils en utilisent un autre.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Osef
Modérateur
Modérateur
Messages : 4497
Enregistré le : 12 oct. 2005, 14:52

Re: Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#18 Message par Osef » 12 nov. 2020, 20:43

voir pseudo
Osef plus
Troll de luxe ® détrôné

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 23142
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#19 Message par lecriminel » 12 nov. 2020, 20:44

L comme lesbienne. Une femme qui a des relations sexuelles avec une femme.

G comme gay. Un homme qui a des relations sexuelles avec un homme.

B comme bi. Une personne qui a des relations sexuelles avec un homme ou avec une femme.

T comme trans. Une personne née homme ou née femme et qui ne se sent pas appartenir à ce genre. «Le terme transsexuel-le est parfois utilisé pour désigner plus spécifiquement les personnes trans opéré-e-s. Les personnes non-opéré-e-s peuvent être appelé-e-s trangenres. Pour éviter d’instaurer une hiérarchie, on préférera le terme personnes trans, qui permet d’inclure la multiplicité des parcours et des identités», détaille l’AJL, dans son «kit à l’usage des rédactions».

Q comme queer. Sa définition est un peu plus floue, mais le terme est finalement très simple à comprendre : une personne se dit queer quand elle ne se reconnaît pas dans la sexualité hétérosexuelle, ou ne se sent pas appartenir à un genre défini.

I comme intersexe. Les personnes intersexes ne sont nées ni homme ni femme. Il existe plusieurs situations qui peuvent mener à l’intersexuation. Gaëtan Schmitt par exemple, que Libération avait rencontré en 2017, est né avec un micropénis et un vagin rudimentaire. En France, environ 200 enfants seraient concernés sur les 800 000 naissances annuelles.

A comme asexuel. «Les personnes asexuelles ne ressentent pas le besoin de s’engager dans des relations sexuelles», explique l’association pour la visibilité asexuelle. Elles peuvent avoir des relations amoureuses mais revendiquent le droit à ne pas ressentir d’attirance physique.
ceux qui se sont battus pour qu'on ne les mette pas dans des cases doivent se retourner dans leurs tombes.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 12176
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Mais ça veut dire quoi, LGBTQIA+ ?

#20 Message par clairette2 » 12 nov. 2020, 20:48

wasabi a écrit :
12 nov. 2020, 20:39

Le trans par opposition à cis ne se réfère pas à ses préférences de relations sexuelles, tout comme le non binaire. Une personne née homme mais qui se considère femme et qui choisit d'avoir des relations sexuelles uniquement avec des femmes, est par exemple hétérosexuel exclusif d'un point de vu extérieur, mais dans le L+
De même celui qui choisit de ne pas avoir de sexe, est hétérosexuel exclusif vu qu'il n'a de sexe avec personne.
Et en plus de ces choix et préférences, il y a aussi toute la contre culture adossée. Donc ça ne se résume pas à ce NHE

En fait ce terme L+ rassemble le complémentaire aux hétérosexuels exclusifs cisgenre. Ce qui comme je le disais avant représente le complémentaire au mode normal le plus fréquent, donc "anormal" on met exactement le même sens mais en utilisant d'autres mots.
Pffffffffff......qui a un doliprane ?
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche