Le crépuscule des voitures thermiques

Discussions et revue de presse sur des thèmes ne relevant ni de la politique ni de l'économie et des finances: technologies, emploi, écologie, transport, sport...
Message
Auteur
Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 23616
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#351 Message par pimono » 23 mai 2022, 00:50

kamoulox a écrit :
17 mai 2022, 20:02
On prends les paris qu’en 2035 et en 2040 on vendra toujours des nouveaux modèles de voitures thermiques
Avec une politique soutenue de l'éthanol ou d'autres carburants verts (qui pompent pas trop d'eau et respectent la nature en fournissant de l'oxygène pendant la croissance) oui c'est possible, mais le modèle thermique tel qu'on le connait aujourd'hui, je n'y crois plus.
Le diesel, et les voitures essence, c'est comme le charbon, ca a fait son époque. De toutes façons, les prix à la pompe, vont réorienter les gens d'eux mêmes. Il n'y a même plus besoin d'inciter au passage électrique par des primes, ils vont continuer à faire grimper les prix des carburants et bye bye le thermique en Europe. C'est le plan de l'oligarchie marchande.
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14003
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#352 Message par moinsdewatt » 25 juin 2022, 10:40

Fin du moteur thermique en 2035: l'Italie dit non à Bruxelles et veut un report à 2040

latribune.fr - 24 juin 2022

A peine entérinée, déjà bloquée ? La fin des véhicules neufs à moteur thermique dans l'Union européenne pourrait prendre davantage de temps que prévu. Le débat fait déjà rage avant le début des négociations entre les 27. L'Italie, soutenue par quatre autres pays, propose de reporter à 2040 la fin de la vente de voitures à moteur thermique dans l'UE, contre 2035 dans la proposition de Bruxelles actuellement discutée par les États membres.

Dans le cadre de son ambitieux plan climat, la Commission européenne veut réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves dans l'UE à partir de 2035. Cela signifierait la fin des ventes de véhicules essence et diesel remplacés exclusivement par des motorisations 100% électriques.

Le Parlement européen a entériné cet objectif 2035 début juin. Les États membres doivent désormais tenter, lors d'une réunion des ministres européens de l'Environnement mardi à Luxembourg, de négocier une position commune sur le sujet à la majorité qualifiée. Ce qui est tout sauf acquis, tant les protestations d'Etats membres se font entendre ces derniers jours.

La proposition de l'Italie signée par la Bulgarie, le Portugal, la Roumanie et la Slovaquie réclame un report de 5 ans du calendrier pour éviter « des coûts disproportionnés et inutiles pour le secteur automobile comme pour les consommateurs » qu'occasionneraient l'objectif 2035. Le texte porté par l'Italie suggère d'imposer une réduction de 90% des émissions pour les ventes de voitures individuelles neuves en 2035, pour ensuite atteindre le zéro émission en 2040.

« Pour parvenir à une mobilité zéro émission, il faudra surmonter des obstacles: accroître les infrastructures de recharge, développer la production de batteries, améliorer les technologies actuelles de façon rentable, introduire des mesures incitatives pour les consommateurs... », explique Rome qui souhaite obtenir un temps d'adaptation plus long pour la filière automobile et ses nombreux sous-traitants. L'automobile représente une industrie importante pour l'Italie comme pour les autres signataires, notamment la Slovaquie et la Roumanie qui comptent de nombreuses usines.

Opposition des principales puissances européennes

Autre pays hostile aux côtés de l'Espagne ou de la République tchèque, la France souhaitait initialement un report à 2040 de l'interdiction des moteurs thermiques neufs, et voudrait exempter les hybrides rechargeables de cette interdiction. Désormais, l'Allemagne se rapproche du camp du « non ». La puissance phare de l'industrie automobile en Europe plaide pour des assouplissements dans la prolongation de la vente de voitures à moteurs à combustion roulant aux e-carburants (fabriqués à base d'électricité décarbonée). Dans des propos rapportés mercredi par le Financial Times, le ministre des finances allemand a fait savoir que Berlin rejetterait cette « mauvaise décision ».

A l'inverse, d'autres européens, souvent producteurs mineurs de voitures, appuient l'objectif de la Commission européenne. L'Irlande et les Pays-Bas ont interdit les moteurs thermiques sur leur territoires dès 2030. La Suède se range du côté de la Commission, malgré la fierté nationale qu'est Volvo.

Le sujet divise autant les pays européens que les constructeurs automobiles. Le patron de Stellantis Carlos Tavares fustige de longue date le calendrier 2035 de Bruxelles et son coût pour les fabricants de voiture et les consommateurs. Son homologue de Volkswagen Ralf Brandstätter salue cette ambition et considère la conversion de son secteur à l'électrique comme « irréversible ».
https://www.msn.com/fr-fr/finance/entre ... fb28bfc117

Avatar du membre
clairette2
Modérateur
Modérateur
Messages : 16351
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#353 Message par clairette2 » 25 juin 2022, 10:42

Et pourquoi pas 2050 ? :roll:
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Avatar du membre
titano
~~+
~~+
Messages : 7701
Enregistré le : 27 oct. 2013, 19:36
Localisation : Stilwater

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#354 Message par titano » 25 juin 2022, 11:10

Il me semble que l'Allemagne aussi dit non.

[edit] https://www.auto-moto.com/actualite/soc ... 53393.html
ΜΟΛΩΝ ΛΑΒΕ
Shermann a écrit :It's a jungle out there : 978-2412019689
Pooteen président !
Pimono, neron, saturne, Guynemer => /dev/null

Boeuf1803
Messages : 1387
Enregistré le : 21 août 2015, 09:59

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#355 Message par Boeuf1803 » 25 juin 2022, 11:15

titano a écrit :
25 juin 2022, 11:10
Il me semble que l'Allemagne aussi dit non.

https://www.auto-moto.com/actualite/soc ... 53393.html
Espérons qu’elle fera des émules.

Avatar du membre
Osef
Modérateur
Modérateur
Messages : 5849
Enregistré le : 12 oct. 2005, 14:52

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#356 Message par Osef » 25 juin 2022, 12:16

Bravo les boches et les ritals.
Si seulement ces premières objections pouvaient contribuer enrayer la mitrailleuse lourde à balle dans le pied qu'est l'UE...
Osef plus
Troll de luxe ® détrôné

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 13187
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#357 Message par henda » 29 juin 2022, 06:02

Plan climat de l'UE : les 27 approuvent la fin des moteurs thermiques en 2035
https://www.lefigaro.fr/flash-eco/plan- ... 5-20220629
Les 27 États membres de l'UE ont approuvé mercredi le projet de la Commission de réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves en Europe à partir de 2035, soit l'arrêt de facto des ventes de moteurs thermiques au profit de véhicules 100% électriques. Cette mesure, proposée par l'exécutif européen en juillet 2021, reste à discuter avec les eurodéputés.
À la demande de quelques pays, dont l'Allemagne et l'Italie, les Vingt-Sept ont cependant accepté d'envisager un possible feu vert à l'avenir pour des technologies alternatives comme les carburants synthétiques (e-carburants) ou motorisations hybrides rechargeables si celles-ci permettent d'atteindre l'objectif de supprimer totalement les émissions de gaz à effet de serre des véhicules.

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 21068
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#358 Message par Goldorak2 » 29 juin 2022, 07:32

henda a écrit :
29 juin 2022, 06:02
Plan climat de l'UE : les 27 approuvent la fin des moteurs thermiques en 2035
https://www.lefigaro.fr/flash-eco/plan- ... 5-20220629
Les 27 États membres de l'UE ont approuvé mercredi le projet de la Commission de réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves en Europe à partir de 2035, soit l'arrêt de facto des ventes de moteurs thermiques au profit de véhicules 100% électriques. Cette mesure, proposée par l'exécutif européen en juillet 2021, reste à discuter avec les eurodéputés.
À la demande de quelques pays, dont l'Allemagne et l'Italie, les Vingt-Sept ont cependant accepté d'envisager un possible feu vert à l'avenir pour des technologies alternatives comme les carburants synthétiques (e-carburants) ou motorisations hybrides rechargeables si celles-ci permettent d'atteindre l'objectif de supprimer totalement les émissions de gaz à effet de serre des véhicules.
Mais quels débiles profonds que ces gens !
L'actualité d'à côté, on parle d'économiser l'élec pour ne pas subir des black out et des côuts exagérés, et là, sans transition, ils interdisent l'alternative à l'éléctrique EXISTANTE.
L'UE est vraiment la nef des fous.
Posts préférés : Dossier immobilier et viewtopic.php?f=204&t=75765
Ignorés : F. Zabinsky, immodium, itrane2000

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14003
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#359 Message par moinsdewatt » 25 août 2022, 08:01

Etats-Unis : la Californie en passe d'interdire la vente de voitures à essence et diesel d'ici 2035
Toutes les nouvelles voitures vendues dans cet Etat devront être à « zéro émission » polluante, à partir de 2035 au plus tard. Un texte, qui vise les véhicules diesel et essence, doit être débattu ce jeudi et prévoit de parvenir à cet objectif en plusieurs étapes.

Les Echos Publié le 25 août 2022

L'Etat de Californie va-t-il donner le ton à l'ensemble des Etats-Unis ? Un texte de loi prévoyant la vente exclusive de voitures neuves à « zéro émission » polluante d'ici 2035 devrait ainsi être débattu et entériné dans les prochains jours par le Bureau californien chargé de la qualité de l'air (California Air Resources Board, CARB).

Le texte, qui sera débattu ce jeudi, va en fait officialiser des objectifs plus anciens. Fixés en septembre 2020 par le gouverneur démocrate Gavin Newsom, ceux-ci avaient à l'époque été vivement critiqués par l'administration par Donald Trump et son administration.

(...abonnés)
https://www.lesechos.fr/industrie-servi ... 35-1783607

sanglier78
+
+
Messages : 2517
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#360 Message par sanglier78 » 25 août 2022, 08:08

moinsdewatt a écrit :
25 août 2022, 08:01
Etats-Unis : la Californie en passe d'interdire la vente de voitures à essence et diesel d'ici 2035
Toutes les nouvelles voitures vendues dans cet Etat devront être à « zéro émission » polluante, à partir de 2035 au plus tard. Un texte, qui vise les véhicules diesel et essence, doit être débattu ce jeudi et prévoit de parvenir à cet objectif en plusieurs étapes.

Les Echos Publié le 25 août 2022

L'Etat de Californie va-t-il donner le ton à l'ensemble des Etats-Unis ? Un texte de loi prévoyant la vente exclusive de voitures neuves à « zéro émission » polluante d'ici 2035 devrait ainsi être débattu et entériné dans les prochains jours par le Bureau californien chargé de la qualité de l'air (California Air Resources Board, CARB).

Le texte, qui sera débattu ce jeudi, va en fait officialiser des objectifs plus anciens. Fixés en septembre 2020 par le gouverneur démocrate Gavin Newsom, ceux-ci avaient à l'époque été vivement critiqués par l'administration par Donald Trump et son administration.

(...abonnés)
https://www.lesechos.fr/industrie-servi ... 35-1783607
Californie, prenons San Francisco, l'une des villes avec des transports en commun, la BART est réguliérement en grève ....

Indécis
~~+
~~+
Messages : 11085
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#361 Message par Indécis » 06 avr. 2023, 08:47

«La fin des moteurs thermiques signe le sacrifice de notre industrie automobile et de nos territoires»
https://www.lefigaro.fr/vox/economie/la ... s-20230404
FIGAROVOX/TRIBUNE - Soixante-six sénateurs LR, Centristes et Indépendants critiquent la décision de l'Union européenne d'interdire à la vente les véhicules neufs à moteurs pour 2035. Selon eux, ce choix risque de condamner une grande partie de la population à un un étouffement économique.

À l'heure où l'Italie puis l'Allemagne, suivies par 6 autres pays de l'Union européenne (Pologne, Hongrie, Portugal, République tchèque, Roumanie et Slovaquie) dotés d'une industrie automobile puissante, réalisent les conséquences problématiques pour leur économie de l'interdiction à la vente des véhicules neufs à moteurs pour 2035 et cherchent à les amoindrir, où en est la France ?

Va-t-elle profiter des atermoiements de ses voisins pour réfléchir enfin intelligemment à la béance du gouffre industriel, économique et social qui l'attend ?
Car il est encore temps de négocier des échappatoires à cette voie aussi funeste qu'inepte.

Funeste, pour notre tissu industriel automobile d'abord, car les experts sont unanimes, la transition vers la mobilité électrique va déstabiliser complètement notre industrie (soit près de 1 million d'emplois directs et indirects en France), qui n'est pas prête, au profit des constructeurs chinois, la Chine étant le grand leader du marché. Car l'électrification des véhicules emporte une simplification considérable de leur fabrication, de 600 à 50 pièces seulement autour d'une pièce maîtresse qu'est la batterie pour laquelle la Chine a 10 ans d'avance. Nos choix coercitifs à visée prétendument écologique présentent donc un effet d'aubaine considérable pour les industries de l'Empire du Milieu. De plus, nos constructeurs perdront les marchés extra-européens qui demeureront à combustion ou au mieux délocaliseront au profit de ces pays, peu respectueux de l'environnement. Cela hypothéquera considérablement notre capacité d'innovation, notamment en matière de carburants propres. Pourtant, Renault, par la voix de son président, Jean-Dominique Senard, pense qu'en 2050, grâce à la recherche-développement, le moteur thermique pourrait disposer du même bilan carbone que l'électrique.

La France confond une fois de plus fin et moyen, vitesse et précipitation : au lieu de préconiser un objectif de dépollution à atteindre pour les véhicules, elle impose comme trop de pays européens la solution technique universelle du moteur électrique.

Funeste ensuite pour la mobilité dans nos territoires. Mettre les véhicules thermiques en extinction, c'est condamner une grande partie de la population et des territoires à une mobilité très réduite, et à un étouffement économique certain. L'utilisation des véhicules électriques n'est absolument pas adaptée à nos territoires ruraux en matière d'autonomie de batterie, de distance à parcourir et de matériel de recharge. Leur prix d'achat exclura de fait de nombreux citoyens. D'ailleurs l'Ademe, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, ne s'y trompe pas, jugeant surtout bénéfique l'impact carbone de la voiture électrique pour les trajets en ville et dans le cas de véhicules citadins. Sans parler des problèmes de sécurité incendie récurrents de certaines batteries au lithium.

Funeste enfin pour nos dépenses publiques, car la fourniture d'électricité aux véhicules zéro émission va nécessiter la refonte complète de nos réseaux électriques de distribution, à la charge de tous les consommateurs d'électricité et également des collectivités territoriales. Le prix du kilowattheure n'a ainsi pas fini de grimper. Cette transition énergétique à marche forcée est aussi à l'origine de la ruée sans discernement que nous sommes en train de vivre vers les énergies renouvelables de toute sorte, sans distinction de leur bilan écologique véritable, de leur impact sur la stabilité du réseau électrique, de leur coût souvent exorbitant et de la dépendance industrielle qu'elles induisent. La crise énergétique que nous avons connue cet hiver en est l'illustration.

Inepte maintenant quant à l'ampleur des moyens mobilisés pour le bénéfice escompté : les émissions européennes de CO2 représentent moins de 7% des émissions mondiales, et seulement 1% pour la France, parmi lesquelles l'automobile, depuis l'élimination des vieux véhicules ne représente plus que 16%, essentiellement dans ses usages urbains. Ne pourrait-on pas obtenir un résultat plus efficient et plus conforme à nos économies libérales, par le jeu de l'innovation et un usage plus avisé et eurocentré des nombreuses subventions à l'achat ? La France confond une fois de plus fin et moyen, vitesse et précipitation : au lieu de préconiser un objectif de dépollution à atteindre pour les véhicules, elle impose comme trop de pays européens la solution technique universelle du moteur électrique. Ne serait-il pas sensé de maintenir la possibilité des véhicules hybrides et de faire confiance à l'innovation et à la recherche-développement ?

Inepte surtout quant aux conséquences écologiques véritables. La fourniture de batteries en grand nombre impose d'importants saccages écologiques délocalisés dans plusieurs pays en développement, tellement plus confortables pour nos bonnes consciences occidentales. L'extraction du cobalt, du lithium, et du nickel cachent des réalités très dommageables pour l'environnement car l'industrie minière est une des industries les plus polluantes au monde avec des résidus toxiques pour l'environnement et les populations avoisinantes. Est-ce aujourd'hui un tabou de parler du scandale de l'exploitation des enfants ? De nombreuses régions du monde sortent ravagées de cette ruée vers ces nouveaux eldorados. Pour finir, le recyclage des batteries est encore très insuffisant avec seulement 46% de batteries collectées. Ces dernières sont très difficilement réparables, induisant une augmentation notable des épaves. La construction des véhicules électriques est ainsi au total bien plus émettrice de GES, la pression sur les ressources limitées en métaux prenant le relais de celle sur les énergies fossiles. Comment assumons-nous toutes ces nouvelles hypocrisies ?

Mais surtout, où est l'étude d'impact qui a prévalu à cette décision ? Est-elle aussi «probante» que celle que la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur le nucléaire vient de mettre à jour ? Est-ce là, à nouveau, un totem écologique romantique dont on découvrira l'imposture dans quelques années ?

Aux fiascos énergétique et budgétaire que nous subissons, le gouvernement compte-t-il ajouter le fiasco automobile ?

Après le précédent nucléaire, la confiance est rompue. La voiture électrique n'a suffisamment démontré ni sa vertu écologique ni sa pertinence pour la stratégie industrielle de la France. Les utopies vertes déconnectées et brouillonnes, imposées sous le sceau de l'urgence, au mépris des lois de la physique, ont fait assez de dommages. Le gouvernement doit défendre les intérêts des Français, exsangues des « quoi qu'il en coûte » successifs, réserver ses dispositifs de soutien au seul bénéfice de son industrie automobile (pourquoi ne pas s'inspirer de l'Inflation Réduction Act américain ?) et négocier des dérogations prenant en compte nos besoins économiques et industriels, les capacités de nos concitoyens et l'impact écologique réel de cette interdiction très dogmatique.

Nous attendons donc de lui, toujours si prompt à le rappeler à l'opposition sénatoriale, une attitude de responsabilité : il doit faire valoir une position française pragmatique, sans s'abriter trop facilement derrière la solution allemande des e-carburants, possiblement démagogique et dilatoire, dont l'étude approfondie fait d'ailleurs craindre une réalité économique et écologique hélas aussi séduisante que mensongère.

La préservation de notre environnement nous oblige : si la transition écologique débouche sur un désastre économique, il est à craindre qu'elle ne devienne pour tous nos concitoyens une querelle byzantine.
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit...

achillemo
~~+
~~+
Messages : 17312
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#362 Message par achillemo » 06 avr. 2023, 17:09

Il faut une autre Europe.
Pazuzu: "On s'en fiche un peu du nombre d'habitants, on va pouvoir coller une base à moins de 100km de St Petersbourg, la ville de Poutine."

Avatar du membre
ddv
~~+
~~+
Messages : 6386
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : Pays des droits du vacciné

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#363 Message par ddv » 06 avr. 2023, 22:42

C'est surtout qu'il faut être un demeuré complet pour fixer une date fixe sans qu'il y ait une vraie solution de secours. Ils ne savent donc pas faire des déclarations de bon sens ? Par exemple: on met fin au thermique quand on sera prêt avec une autre techno.
Répétez un mensonge suffisamment longtemps, et les gens finiront par le croire.
Joseph Goebbels

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 30049
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#364 Message par wasabi » 06 avr. 2023, 23:10

ddv a écrit :
06 avr. 2023, 22:42
C'est surtout qu'il faut être un demeuré complet pour fixer une date fixe sans qu'il y ait une vraie solution de secours. Ils ne savent donc pas faire des déclarations de bon sens ? Par exemple: on met fin au thermique quand on sera prêt avec une autre techno.
pour eux les délais, en dehors des leurs, n'existent pas. Ils décrètent l'intendance suit.
On autorise un produit expérimental, il devient aussi bon qu'un testé, les seuls contraintes réelles sont les délais administratifs, les autres n'ont pas de réalité, donc si on signe dans l'heure tout devient possible
On veut diminuer les effectifs du nucléaires et 3 mois après on veut lancer un nouveau programme de centrale et des nouveaux effectifs, ce sont des petites mains, les petites mains n'ont pas besoin de formation, elles ne font pas partie de leur sérail de gens ultra qualifiés ce sont des bouseux qui peuvent s'estimer heureux qu'on condescende à les choisir, et la production ça monte en charge ou ça descend en deux semaines de toutes manières c'est fait en Chine, donc si en 3 mois tout n'est pas résolu, il y a de la mauvaise volonté et des têtes doivent tomber
On veut sauver la planète, on a décidé que ça sera du CO2 et donc par les voitures à charbon, c'est décidé, l'intendance doit suivre, on décide, et ensuite c'est leur problème aux gars dans les usines et à ceux qui osent les approcher, c'est pas bien compliqué, la preuve c'est eux qui le font, on saurait faire aussi mais on vaut mieux on fait autre chose
Le Brexit a pris presqu'autant de temps que la deuxième guerre mondiale. Et encore la deuxième guerre à la fin c'était fini, le brexit pas vraiment.
Statuer sur les trottinettes électriques encore interdites en 2018-2019-2020 aura pris... 3ans pour inventer le concept des EDPM
Faire un enfant ça prend 9 mois, mais avec 9 femmes en un mois c'est torché, au pire on importe d'Afrique comme on sait le faire. En Afrique on est doué avec les enfants, en une poignée de mois une femme peut déclarer plusieurs nouveaux enfants, un africain chaque année il peut avoir 5 enfants de femmes différentes, ou ils ont des enfants de 15ans qui en paraissent 30ans. Le temps en Afrique il fonctionne comme on aime, on décide et ça suit, tout est possible sans contrainte temporelle exogène à notre volonté
Conflit en Ukraine entre la Russie et l'Ukraine, si ça dure plus de deux mois, c'est qualifié de long. En revanche quand il faut 3 fois ça pour avoir un renouvellement de carte d'identité, c'est dans la norme.
Réforme des retraites, on veut 'aller très vite" aka on écourte au max les délibérations de toutes les institutions qui n'ont comme rôle que d'entériner les décisions prises par Manu et ses donneurs d'ordres : Assemblée, Sénat, Conseil constitutionnel... ce sont des chambres d'enregistrement. Les mecs dans la rue ? des nuisibles qui sont contre la démocratie, la démocratie c'est les représentants du peuple qu'importe leur représentativité, pas le peuple.

Ces gens vivent dans une tour d'ivoire seul le temps de leur contingence existe, le temps nécessaire c'est un concept qui les dépasse. Mais complètement.

Pareil pour leurs interdictions crit air dans les villes, pour eux leurs calendriers délirants seront respectés car qu'ils le décident était la seul étape nécessaire.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
pangloss
~~+
~~+
Messages : 17895
Enregistré le : 25 août 2005, 10:24
Localisation : 92

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#365 Message par pangloss » 07 avr. 2023, 05:43

Refus de considérer toute solution pragmatique qui pourrait introduire/ justifier la décroissance : des voitures thermiques légères et quasi indéfiniment réparables. Refus pratique de considérer le concept d'énergie grise ou d'intégrer au bilan carbone du territoire celui des importations...
«C'est quand un moustique se pose sur vos testicules qu'on réalise que la violence ne résout rien."
Socrate

achillemo
~~+
~~+
Messages : 17312
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#366 Message par achillemo » 07 avr. 2023, 06:25

pangloss a écrit :
07 avr. 2023, 05:43
Refus de considérer toute solution pragmatique qui pourrait introduire/ justifier la décroissance : des voitures thermiques légères et quasi indéfiniment réparables. Refus pratique de considérer le concept d'énergie grise ou d'intégrer au bilan carbone du territoire celui des importations...
Peut-être qu'avec une autre Europe....
Pazuzu: "On s'en fiche un peu du nombre d'habitants, on va pouvoir coller une base à moins de 100km de St Petersbourg, la ville de Poutine."

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 11024
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#367 Message par crispus » 07 avr. 2023, 06:55

achillemo a écrit :
07 avr. 2023, 06:25
pangloss a écrit :
07 avr. 2023, 05:43
Refus de considérer toute solution pragmatique qui pourrait introduire/ justifier la décroissance : des voitures thermiques légères et quasi indéfiniment réparables. Refus pratique de considérer le concept d'énergie grise ou d'intégrer au bilan carbone du territoire celui des importations...
Peut-être qu'avec une autre Europe....
Je ne serais pas étonné qu'on ait prochainement droit à une autre Europe, mais avec la même (rétro)commission. Faut pas trop demander. :twisted:

nanne02
-++
-++
Messages : 3853
Enregistré le : 27 oct. 2010, 15:39

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#368 Message par nanne02 » 07 avr. 2023, 09:13

Mais parce que personne ne veut de la "décroissance". Vous imaginez les industriels nationaux/européens prôner le simple, pas cher, durable, économe et réparable en Europe ? Tandis que les industries chinoises, américaines, autres... Continuent à produire tout ce qui jusque là fait le bonheur de la société de consommation de masse ?

Sommes nous prêts à accepter volontairement une nette dégradation de notre "confort" et a rouler en 4L (en plus des autres légers ajustements de notre lifestyle) ? Voir a ne plus avoir de voitures individuelles ? Tout celà sans détruire l emploi en Europe ?

Va falloir beaucoup de pédagogie...

Avatar du membre
pangloss
~~+
~~+
Messages : 17895
Enregistré le : 25 août 2005, 10:24
Localisation : 92

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#369 Message par pangloss » 07 avr. 2023, 10:34

nanne02 a écrit :
07 avr. 2023, 09:13
Mais parce que personne ne veut de la "décroissance". Vous imaginez les industriels nationaux/européens prôner le simple, pas cher, durable, économe et réparable en Europe ? Tandis que les industries chinoises, américaines, autres... Continuent à produire tout ce qui jusque là fait le bonheur de la société de consommation de masse ?

Sommes nous prêts à accepter volontairement une nette dégradation de notre "confort" et a rouler en 4L (en plus des autres légers ajustements de notre lifestyle) ? Voir a ne plus avoir de voitures individuelles ? Tout celà sans détruire l emploi en Europe ?

Va falloir beaucoup de pédagogie...
L'exemple est juste intéressant parce qu'il porte précisément sur la destruction d'une partie de l'industrie européenne où celle-ci disposait encore de positions fortes, voire d'une avance, la voiture- et le moteur- thermique.
«C'est quand un moustique se pose sur vos testicules qu'on réalise que la violence ne résout rien."
Socrate

nanne02
-++
-++
Messages : 3853
Enregistré le : 27 oct. 2010, 15:39

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#370 Message par nanne02 » 07 avr. 2023, 10:52

Tous les moteurs thermiques en fait : ceux des avions, des camions...
Heureusement on a aussi un petit savoir faire dans les trains à grande vitesse.

Les véhicules électriques et surtout les batteries ce sont des savoirs faire chinois.
Après le gaz russe, les hydrocarbures africains, allons encore chercher une nouvelle dépendance en Chine tiens. Quelle bonne idée.

Vous noterez que on entend pas les syndicats sur ce sujet.

Avatar du membre
pangloss
~~+
~~+
Messages : 17895
Enregistré le : 25 août 2005, 10:24
Localisation : 92

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#371 Message par pangloss » 07 avr. 2023, 12:04

Le "délire climatique" à son comble fait taire tout le monde, alors même que, dans le fond, on ne fait rien.

Don't look up...
«C'est quand un moustique se pose sur vos testicules qu'on réalise que la violence ne résout rien."
Socrate

nanne02
-++
-++
Messages : 3853
Enregistré le : 27 oct. 2010, 15:39

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#372 Message par nanne02 » 07 avr. 2023, 12:14

Excellent documentaire, tout comme Idiocraty.

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 13187
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#373 Message par henda » 09 avr. 2023, 07:50

Image

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 28314
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#374 Message par kamoulox » 09 avr. 2023, 07:53

Rien que cette image résume le délire idéologique d’une petite partie de cette population.
Et aussi pourquoi en 2035 on produira encore des véhicules thermiques en Europe

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 23616
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#375 Message par pimono » 09 avr. 2023, 16:44

Si l'Europe s'y met, le reste du monde devra suivre. Faut pas oublier qu'on est pas le vieux continent pour rien, c'est nous qui sommes les responsables de toute la misère que nous faisons endurer à tous les peuples de la planète !
Nous pillons les ressources du monde entier en faisant produire en Chine tout ce dont nous avons besoin, et comme ça suffit pas, on importe des esclaves d'Afrique pour faire les taches ingrates que nous ne voulons pas faire. Le tout avec de la monnaie imprimée qu'on arrive à imposer comme étant une monnaie de droit divin alors que le papier cul aurait une valeur supérieure bien réelle.
Donc si l'Europe décide que c'est la fin du thermique, les autres nations devront suivre aussi le calendrier. Ca marche comme ça, vous verrez.
"Ils feront le travail pour nous et nous prospérerons grâce à leurs dettes et leur dur labeur, ...nous continuerons à les faire vivre dans la peur et la colère par l’image et le son."

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 14003
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#376 Message par moinsdewatt » 23 sept. 2023, 13:46

Volvo arrêtera le diesel en 2024

Valentin Cimino 20 Sep 2023

Ça y est, Volvo abandonne officiellement le diesel. Le dernier modèle du genre de la marque sera vendu en 2024. Le constructeur suédois se tourne vers un avenir 100 % électrique.

La stratégie de Volvo est claire : d’ici à 2030 le constructeur ne vendra plus que des voitures 100 % électriques. Et d’ici à 2040, Volvo souhaite être une entreprise neutre sur le plan climatique. C’est un plan de transformation ambitieux pour un « constructeur traditionnel » de l’industrie automobile.

Avant cela, la marque va passer une étape symbolique : la fin du diesel en 2024. Volvo a totalement abandonné le développement de nouveaux moteurs à combustion et assure ne plus y consacrer « une seule couronne » de son budget R&D. Jim Rowan, le PDG de Volvo, précise que « le moteur électrique est notre avenir et je suis persuadé que son potentiel est plus important que pour le thermique ».

Le patron de la marque dit vouloir se concentrer sur la création « d’un large portefeuille de voitures haut de gamme entièrement électriques qui répondent à tout ce que nos clients attendent d’une Volvo ». Ce qui est fou, c’est qu’en 2019 les véhicules à moteur diesel représentaient encore la majorité des ventes de Volvo en Europe. Mais l’année dernière, seulement 8,9 % des ventes de la marque provenaient du diesel.

Le moteur électrique a déjà dépassé le diesel

On constate une rapide évolution des usages. Plusieurs facteurs ont favorisé cette transition : des réglementations plus strictes et une nouvelle offre de véhicules 100 % électriques plus large. Résultat, les ventes de véhicules neufs à moteur diesel sont passées de 50 % en Europe en 2015 à seulement 14 % en juillet 2023. L’électrique a même déjà dépassé le diesel en Europe avec une part de marché de 15,1 %.
https://www.automobile-propre.com/volvo ... l-en-2024/

Avatar du membre
krachboom
~~+
~~+
Messages : 7206
Enregistré le : 18 sept. 2008, 10:22

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#377 Message par krachboom » 24 sept. 2023, 21:45

Et le 0 mort dans une Volvo il en est où ?
Ignoré : pimono

achillemo
~~+
~~+
Messages : 17312
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#378 Message par achillemo » 24 sept. 2023, 22:42

krachboom a écrit :
24 sept. 2023, 21:45
Et le 0 mort dans une Volvo il en est où ?
Ils y travaillent, ils ne vendront bientôt plus grand chose.
Pazuzu: "On s'en fiche un peu du nombre d'habitants, on va pouvoir coller une base à moins de 100km de St Petersbourg, la ville de Poutine."

Avatar du membre
Ardoise
-+
-+
Messages : 2002
Enregistré le : 25 juin 2021, 22:09

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#379 Message par Ardoise » 24 sept. 2023, 22:55

achillemo a écrit :
07 avr. 2023, 06:25
pangloss a écrit :
07 avr. 2023, 05:43
Refus de considérer toute solution pragmatique qui pourrait introduire/ justifier la décroissance : des voitures thermiques légères et quasi indéfiniment réparables. Refus pratique de considérer le concept d'énergie grise ou d'intégrer au bilan carbone du territoire celui des importations...
Peut-être qu'avec une autre Europe....
Bien d'accord avec toi.
Ardoise s'efface.

Avatar du membre
Ardoise
-+
-+
Messages : 2002
Enregistré le : 25 juin 2021, 22:09

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#380 Message par Ardoise » 24 sept. 2023, 22:57

moinsdewatt a écrit :
23 sept. 2023, 13:46
Volvo arrêtera le diesel en 2024

Valentin Cimino 20 Sep 2023

Ça y est, Volvo abandonne officiellement le diesel. Le dernier modèle du genre de la marque sera vendu en 2024. Le constructeur suédois se tourne vers un avenir 100 % électrique.

La stratégie de Volvo est claire : d’ici à 2030 le constructeur ne vendra plus que des voitures 100 % électriques. Et d’ici à 2040, Volvo souhaite être une entreprise neutre sur le plan climatique. C’est un plan de transformation ambitieux pour un « constructeur traditionnel » de l’industrie automobile.

Avant cela, la marque va passer une étape symbolique : la fin du diesel en 2024. Volvo a totalement abandonné le développement de nouveaux moteurs à combustion et assure ne plus y consacrer « une seule couronne » de son budget R&D. Jim Rowan, le PDG de Volvo, précise que « le moteur électrique est notre avenir et je suis persuadé que son potentiel est plus important que pour le thermique ».

Le patron de la marque dit vouloir se concentrer sur la création « d’un large portefeuille de voitures haut de gamme entièrement électriques qui répondent à tout ce que nos clients attendent d’une Volvo ». Ce qui est fou, c’est qu’en 2019 les véhicules à moteur diesel représentaient encore la majorité des ventes de Volvo en Europe. Mais l’année dernière, seulement 8,9 % des ventes de la marque provenaient du diesel.

Le moteur électrique a déjà dépassé le diesel

On constate une rapide évolution des usages. Plusieurs facteurs ont favorisé cette transition : des réglementations plus strictes et une nouvelle offre de véhicules 100 % électriques plus large. Résultat, les ventes de véhicules neufs à moteur diesel sont passées de 50 % en Europe en 2015 à seulement 14 % en juillet 2023. L’électrique a même déjà dépassé le diesel en Europe avec une part de marché de 15,1 %.
https://www.automobile-propre.com/volvo ... l-en-2024/
Vous êtes au courant que Volvo est sous pavillon chinois ?
Ardoise s'efface.

Avatar du membre
krachboom
~~+
~~+
Messages : 7206
Enregistré le : 18 sept. 2008, 10:22

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#381 Message par krachboom » 25 sept. 2023, 06:25

achillemo a écrit :
24 sept. 2023, 22:42

Ils y travaillent, ils ne vendront bientôt plus grand chose.
:lol:
Ignoré : pimono

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 21068
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#382 Message par Goldorak2 » 25 sept. 2023, 08:23

achillemo a écrit :
24 sept. 2023, 22:42
krachboom a écrit :
24 sept. 2023, 21:45
Et le 0 mort dans une Volvo il en est où ?
Ils y travaillent, ils ne vendront bientôt plus grand chose.
et 0 émission de gaz à effet de serre.
000 (0 mort, 0 vente, 0 pollution)
Posts préférés : Dossier immobilier et viewtopic.php?f=204&t=75765
Ignorés : F. Zabinsky, immodium, itrane2000

Avatar du membre
Praséodyme
Modérateur
Modérateur
Messages : 7962
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Le crépuscule des voitures thermiques

#383 Message par Praséodyme » 25 sept. 2023, 09:57

Volvo a une bonne image de marque pour les routières familiales. Le genre de véhicule avec lequel on fait confortablement 600 km d'une traite avec 5 passagers.

Or si l'électrique peut pénétrer le marché c'est par le segment des citadines
- pour des raisons techniques : petits trajets à faible vitesse et régimes variables, faible masse, densité des bornes de rechargement
- pour des raisons réglementaires : obsolescence programmée des modèles thermiques dans les métropoles

Les marques spécialisées dans les tanks de luxe comme Volvo, Mercedes ou BMW vont se casser les dents sur l'électrique. Surtout quand on voit les prix du kWh en Europe. Ils vont soit trahir leur image de marque, soit s'acharner à résoudre des problèmes techniques insolubles.
« Toute discussion politique dans un pays sans souveraineté est une discussion de bistrot. »
Pierre-Yves Rougeyron
https://www.youtube.com/watch?v=ZpUCIMUxpuU