ORPEA : le scandale

Discussions et revue de presse sur des thèmes ne relevant ni de la politique ni de l'économie et des finances: technologies, emploi, écologie, transport, sport...
Message
Auteur
Avatar du membre
coolfonzi
~~+
~~+
Messages : 6606
Enregistré le : 05 févr. 2009, 20:29
Localisation : Dans une faille spatio-temporelle

ORPEA : le scandale

#1 Message par coolfonzi » 25 janv. 2022, 23:51



« Déjà, il y avait cette odeur de pisse terrible, dès l’entrée » : extraits des « Fossoyeurs », une enquête sur le business du grand âge

Le journaliste Victor Castanet publie chez Fayard, le 26 janvier, une riche investigation sur Orpéa, leader mondial des Ehpad et des cliniques, dévoilant, témoignages et documents à l’appui, les coulisses de ce groupe privé français.

Depuis son ouverture en 2010, la résidence [Les Bords de Seine, à Neuilly] sert de vitrine au groupe Orpéa. Presque chaque mois, des investisseurs ou de futurs partenaires commerciaux, souvent étrangers, ont droit à une visite des lieux, habilement guidée. L’idée étant de leur montrer le savoir-faire de l’entreprise, qui s’apprête alors à devenir le leader mondial de la prise en charge de la dépendance : aménagement des espaces, tenue des lieux, gestion de l’accueil, organisation des soins, etc.

Au-delà de l’image, Les Bords de Seine, comme tous les établissements du groupe, doivent rapporter de l’argent. Beaucoup d’argent. Les tarifs des chambres comptent parmi les plus élevés de l’Hexagone. Aux Bords de Seine, la chambre d’entrée de gamme d’une vingtaine de mètres carrés coûte près de 6 500 euros par mois, et les tarifs grimpent jusqu’à 12 000 euros pour la grande suite avec salle de bains et dressing. 380 euros par jour et par personne, soit six fois le tarif moyen d’un Ehpad [établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes]. (…)

« Dès que je suis arrivée dans cette unité, dès que l’ascenseur s’est ouvert, j’ai compris que quelque chose n’allait pas. Déjà, il y avait cette odeur de pisse terrible, dès l’entrée. Et je savais que c’est parce que [les résidents] n’étaient pas changés assez régulièrement », lâche-t-elle. Puis elle poursuit : « Ça s’est révélé être le cas. Je suis restée près d’un an là-bas, et je ne vous dis pas à quel point il fallait se battre pour obtenir des protections pour les résidents.


https://www.lemonde.fr/idees/article/20 ... _3232.html

Soupçons de maltraitance en Ehpad: la famille de Françoise Dorin accuse le groupe Orpea de négligence

La fille et le petit-fils de la comédienne et romancière, morte de 2018 après avoir été pensionnaire d'un établissement du groupe Orpea, estiment qu'elle a été victime de négligence.

Selon sa fille, Sylvie Mitsinkides, la comédienne et auteure a été emportée par un choc septique à la suite d'une "négligence" de l'établissement Orpea de Neuilly-sur-Seine, où elle était pensionnaire.

https://www.bfmtv.com/societe/soupcons- ... 50552.html
C'est écœurant ce qu'on apprends, un ancien cuistot d'un Ehpad disait que le budget pour faire manger les résidents était de 4,20 € par jour. :shock:

Un autre racontait que c'était 2 biscottes au petit dej pas 3 mais 2 maxi.

Personne n'a de gens concerné sur ce forum ?
Modifié en dernier par guyomette le 26 janv. 2022, 16:20, modifié 1 fois.
Raison : Orthotypo du titre.
Bonjour chez vous ! :D

PACA
~~+
~~+
Messages : 7061
Enregistré le : 26 déc. 2011, 12:31

ORPEA : le scandale

#2 Message par PACA » 25 janv. 2022, 23:58

Aux Bords de Seine, la chambre d’entrée de gamme d’une vingtaine de mètres carrés coûte près de 6 500 euros par mois, et les tarifs grimpent jusqu’à 12 000 euros pour la grande suite avec salle de bains et dressing. 380 euros par jour et par personne, soit six fois le tarif moyen d’un Ehpad (…)
Comment se fait-il qu'il n'y ai pas de concurrence à ces tarifs ?

Il y a une trentaine d'années j'ai fait une tentative de lancement dans ce secteur d'activité. Je me suis planté.
Modifié en dernier par PACA le 26 janv. 2022, 00:02, modifié 1 fois.

Avatar du membre
coolfonzi
~~+
~~+
Messages : 6606
Enregistré le : 05 févr. 2009, 20:29
Localisation : Dans une faille spatio-temporelle

Re: ORPEA Le scandale

#3 Message par coolfonzi » 26 janv. 2022, 00:00

PACA a écrit :
25 janv. 2022, 23:58
Aux Bords de Seine, la chambre d’entrée de gamme d’une vingtaine de mètres carrés coûte près de 6 500 euros par mois, et les tarifs grimpent jusqu’à 12 000 euros pour la grande suite avec salle de bains et dressing. 380 euros par jour et par personne, soit six fois le tarif moyen d’un Ehpad (…)
Comment se fait-il qu'il n'y ai pas de concurrence à ces tarifs ?
Tu ouvres pas un Ehpad comme tu créé un studio loué sur AirB.
Bonjour chez vous ! :D

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 30049
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: ORPEA Le scandale

#4 Message par wasabi » 26 janv. 2022, 00:59

PACA a écrit :
25 janv. 2022, 23:58
Aux Bords de Seine, la chambre d’entrée de gamme d’une vingtaine de mètres carrés coûte près de 6 500 euros par mois, et les tarifs grimpent jusqu’à 12 000 euros pour la grande suite avec salle de bains et dressing. 380 euros par jour et par personne, soit six fois le tarif moyen d’un Ehpad (…)
Comment se fait-il qu'il n'y ai pas de concurrence à ces tarifs ?

Il y a une trentaine d'années j'ai fait une tentative de lancement dans ce secteur d'activité. Je me suis planté.
mauvais timing !
La silver economy ne décolle que quand le BB qui fait les rois est en âge d'en profiter ou quasiment. Pensez aussi à l'aide personnalisée à l'autonomie qui s'est concrétisée uniquement pour certains vieux et pas avant. Pensez aussi à ce COVID où on sacrifie tout le pays pour eux, alors que la grippe de Hong Kong équivalente a eu un traitement bien différent.

On sait que le business des ehpad est un de ceux qui génère le plus de bénéfice en % du CA, dans les 50%. Et les prestations hauts de gamme pour attirer les riches clients se basent sur ce qui est visible lors d'une visite ou sur la brochure, donc l'immobilier et le mobilier. Du coup on met du fric dans l’esbroufe, mais le reste on restreint, le but à la base est de se faire du blé. Qu'ils aient 3 ou 2 bicottes, des oeufs catégorie 3 ou 1, 3 couches par jour ou 10, les gens qui y larguent leur famille ne va pas s'en préoccuper.

Et les pouvoirs publics laissent faire car ils préfèrent des vieux maltraités à un nombre insuffisant de places. Même principe que les marchands de sommeil engagés par la mairie de Paris.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 11326
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: ORPEA Le scandale

#5 Message par Bidibulle » 26 janv. 2022, 07:11

PACA a écrit :
25 janv. 2022, 23:58
Aux Bords de Seine, la chambre d’entrée de gamme d’une vingtaine de mètres carrés coûte près de 6 500 euros par mois, et les tarifs grimpent jusqu’à 12 000 euros pour la grande suite avec salle de bains et dressing. 380 euros par jour et par personne, soit six fois le tarif moyen d’un Ehpad (…)
Comment se fait-il qu'il n'y ai pas de concurrence à ces tarifs ?

Il y a une trentaine d'années j'ai fait une tentative de lancement dans ce secteur d'activité. Je me suis planté.
Ben, il suffit de savoir qui donne les agréments pour l'ouverture d'un Ehpad et de lui graisser la patte pour être le seul à avoir l'agrément.
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

Avatar du membre
Madi94
-++
-++
Messages : 4487
Enregistré le : 13 oct. 2009, 10:25

Re: ORPEA Le scandale

#6 Message par Madi94 » 26 janv. 2022, 07:39

On est tous d'accord que le covid affecte particulièrement les personnes âgés d'oú l'hecatombe dans les ehpad.
Cependant, est ce que le maximum a été fait pour protéger les contaminations à l'interieur des établissements ? Assez de masques? Assez de personnel ? Assez de désinfection ?

Avatar du membre
Delambre
~~+
~~+
Messages : 5760
Enregistré le : 28 mars 2013, 00:19

Re: ORPEA Le scandale

#7 Message par Delambre » 26 janv. 2022, 08:03

coolfonzi a écrit :
25 janv. 2022, 23:51
Personne n'a de gens concerné sur ce forum ?
La plupart du temps, quand tu entres en EHPAD, ton espérance de vie n'est plus que de quelques semaines ou, au mieux, de quelques mois.

Une de mes grand-mères (celle qui a vécu le plus longtemps) est entrée en EHPAD fin décembre 2017 et est décédée début février 2018. C'était un EHPAD associatif et il ne me semble pas qu'elle y ait été maltraitée. Ce sont les trois dernières années de sa vie qui ont été difficiles, bien avant qu'elle entre en EHPAD.

Je me méfie toujours de ces "enquêtes" un peu sensationnelles, faites par des gens qui se croient dans le camp des gentils et qui sont à charge contre les "méchants". Il faut croire qu'eux aussi se font de la pub et vont se faire du fric avec leur bouquin. Ça leur permettra sans doute de s'occuper correctement de leurs mamies vieillissantes...
La femme est avant tout la femelle de l'homme.

Avatar du membre
amalricu
~~+
~~+
Messages : 10604
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: ORPEA Le scandale

#8 Message par amalricu » 26 janv. 2022, 08:06

Delambre a écrit :
26 janv. 2022, 08:03
coolfonzi a écrit :
25 janv. 2022, 23:51
Personne n'a de gens concerné sur ce forum ?
La plupart du temps, quand tu entres en EHPAD, ton espérance de vie n'est plus que de quelques semaines ou, au mieux, de quelques mois.

Une de mes grand-mères (celle qui a vécu le plus longtemps) est entrée en EHPAD fin décembre 2017 et est décédée début février 2018. C'était un EHPAD associatif et il ne me semble pas qu'elle y ait été maltraitée. Ce sont les trois dernières années de sa vie qui ont été difficiles, bien avant qu'elle entre en EHPAD.

Je me méfie toujours de ces "enquêtes" un peu sensationnelles, faites par des gens qui se croient dans le camp des gentils et qui sont à charge contre les "méchants". Il faut croire qu'eux aussi se font de la pub et vont se faire du fric avec leur bouquin. Ça leur permettra sans doute de s'occuper correctement de leurs mamies vieillissantes...
Sa faire de la pub....faut voir...t'as intérêt à avoir du biscuit vu les risques juridiques que tu prends à déballer les frasques d'un grand groupe financier tel qu'Orpea. Les témoignages qui sortent sur les radio et les télés vont dans le sens du bouquin....on tond les vieux jusqu'à l'os. Et même les friqués ne sont pas à l'abri de tels mauvais traitements.
Je fais le pari que la Russie laissera tant de "plumes" en Ukraine que Poutine finira par être "écarté" du pouvoir par les générations plus jeunes de ses services sécuritaires pour négocier ce qui reste sur la table. Echéance 2023.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 14667
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: ORPEA Le scandale

#9 Message par optimus maximus » 26 janv. 2022, 08:28

On n'a pas forcément besoin de maisons de retraite pour s'occuper des personnes âgées.

Avatar du membre
m.enfin
Administrateur
Administrateur
Messages : 7141
Enregistré le : 10 juin 2013, 13:55

Re: ORPEA Le scandale

#10 Message par m.enfin » 26 janv. 2022, 09:00

PACA a écrit :
25 janv. 2022, 23:58
Aux Bords de Seine, la chambre d’entrée de gamme d’une vingtaine de mètres carrés coûte près de 6 500 euros par mois, et les tarifs grimpent jusqu’à 12 000 euros pour la grande suite avec salle de bains et dressing. 380 euros par jour et par personne, soit six fois le tarif moyen d’un Ehpad (…)
Comment se fait-il qu'il n'y ai pas de concurrence à ces tarifs ?
benben aurait pu dire :
"Des fois je me dis que ça serait plus simple si chaque famille, chaque entreprise, chaque ville avait son propre moyen de garder ses vieux. Plus d'EHPAD dispendieux, plus d'actionnaires à entretenir, de cadres pptx et jetons de présence pour engraisser le conseil d'administration."

Avatar du membre
coolfonzi
~~+
~~+
Messages : 6606
Enregistré le : 05 févr. 2009, 20:29
Localisation : Dans une faille spatio-temporelle

Re: ORPEA Le scandale

#11 Message par coolfonzi » 26 janv. 2022, 09:30

amalricu a écrit :
26 janv. 2022, 08:06
Delambre a écrit :
26 janv. 2022, 08:03
coolfonzi a écrit :
25 janv. 2022, 23:51
Personne n'a de gens concerné sur ce forum ?
La plupart du temps, quand tu entres en EHPAD, ton espérance de vie n'est plus que de quelques semaines ou, au mieux, de quelques mois.

Une de mes grand-mères (celle qui a vécu le plus longtemps) est entrée en EHPAD fin décembre 2017 et est décédée début février 2018. C'était un EHPAD associatif et il ne me semble pas qu'elle y ait été maltraitée. Ce sont les trois dernières années de sa vie qui ont été difficiles, bien avant qu'elle entre en EHPAD.

Je me méfie toujours de ces "enquêtes" un peu sensationnelles, faites par des gens qui se croient dans le camp des gentils et qui sont à charge contre les "méchants". Il faut croire qu'eux aussi se font de la pub et vont se faire du fric avec leur bouquin. Ça leur permettra sans doute de s'occuper correctement de leurs mamies vieillissantes...
Sa faire de la pub....faut voir...t'as intérêt à avoir du biscuit vu les risques juridiques que tu prends à déballer les frasques d'un grand groupe financier tel qu'Orpea. Les témoignages qui sortent sur les radio et les télés vont dans le sens du bouquin....on tond les vieux jusqu'à l'os. Et même les friqués ne sont pas à l'abri de tels mauvais traitements.
Effectivement les accusations sortent de puis bien avant le livre avec des témoignages divers, étayés. Bcp de personnel passe dans ces EHPAD et voit des choses scandaleuses.

Aller voir les commentaires suivant les articles de la presse ou ceux des videos sous YT, c'est pas une légende urbaine, du rationnement attesté en nourriture, là on parle juste de simplement donner à manger à des personnes affaiblis.
Bonjour chez vous ! :D

berliner59
+
+
Messages : 2946
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: ORPEA Le scandale

#12 Message par berliner59 » 26 janv. 2022, 09:48

C'est le moment d'acheter des actions ORPEA

Avatar du membre
Delambre
~~+
~~+
Messages : 5760
Enregistré le : 28 mars 2013, 00:19

Re: ORPEA Le scandale

#13 Message par Delambre » 26 janv. 2022, 09:58

berliner59 a écrit :
26 janv. 2022, 09:48
C'est le moment d'acheter des actions ORPEA
Pas sûr. Quand l'action URW est passée de 220 € à 120 €, certains avaient cru faire une bonne affaire en achetant. On connaît la suite...

On n'attrape pas un couteau qui tombe. :)
La femme est avant tout la femelle de l'homme.

tonytcr
Messages : 402
Enregistré le : 19 juin 2014, 10:14

Re: ORPEA Le scandale

#14 Message par tonytcr » 26 janv. 2022, 10:05

optimus maximus a écrit :
26 janv. 2022, 08:28
On n'a pas forcément besoin de maisons de retraite pour s'occuper des personnes âgées.
Tu dois pas savoir ce que c'est de s'occuper d'une personne dépendante avec Alzheimer ou autre joie dut à l'age .
Je boss dans le médical depuis pas mal d'année , et je peu dire que ça ne date pas d'hier ces histoire avec Orpéa et autre groupe à but lucratif .

Ou une seule chose compte le profit et l"économie coûte que coûte .

J'ai connu la restriction des changes (couches) ou une collègue referente hygiène , nous fesait réutiliser les protections non souillé le lendemain .
Ou les soignants se transforment en shiva pour faire manger 5 residents en meme temps , 30 minutes maxi le soir pour tout l'ehpad et apres avec l'effectif reduit faire du jeter coucher pour qu'a 3 on couche l'ensemble de la residence .

Y a 15 ans les gens arrivaient en Maison de retraite autonome , avec la creation des EHPAD les residents y arrivent dependant avec un GIR qui determine le taux d'autonomie et de facto la part à payer .

berliner59
+
+
Messages : 2946
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: ORPEA Le scandale

#15 Message par berliner59 » 26 janv. 2022, 10:29

Delambre a écrit :
26 janv. 2022, 09:58
berliner59 a écrit :
26 janv. 2022, 09:48
C'est le moment d'acheter des actions ORPEA
Pas sûr. Quand l'action URW est passée de 220 € à 120 €, certains avaient cru faire une bonne affaire en achetant. On connaît la suite...

On n'attrape pas un couteau qui tombe. :)
Je crois plus dans le marché du Vieux Riche (réalité démographique) que dans le modèle des supermarchés (Has been avec le boom internet).
Modifié en dernier par berliner59 le 26 janv. 2022, 10:54, modifié 1 fois.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 28014
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: ORPEA Le scandale

#16 Message par lecriminel » 26 janv. 2022, 10:46

Delambre a écrit :
26 janv. 2022, 09:58
berliner59 a écrit :
26 janv. 2022, 09:48
C'est le moment d'acheter des actions ORPEA
Pas sûr. Quand l'action URW est passée de 220 € à 120 €, certains avaient cru faire une bonne affaire en achetant. On connaît la suite...

On n'attrape pas un couteau qui tombe. :)
c'est juste une mini scecousse où le gouvernement fait mine de découvrir un scandale alors qu'il est complice depuis 20 ans de faire les poches des familles françaises et de la sécu au profit des copains. Sur ce coup, je jouerais plutôt comme berliner.
Le résultats objectifs chez nous : 90% de la population éligible vaccinée en un an. Si on était resté à la chloroquine on serait tous mort. Mais ca doit être un détail.

Avatar du membre
Delambre
~~+
~~+
Messages : 5760
Enregistré le : 28 mars 2013, 00:19

Re: ORPEA Le scandale

#17 Message par Delambre » 26 janv. 2022, 11:37

Beaucoup de fonds retirent leurs billes depuis lundi (ça se casse d'ailleurs encore bien la gueule aujourd'hui) parce qu'ils considèrent que c'est une boîte qui ne remplit plus les critères ESG très à la mode.

Chacun fait bien-sûr ce qu'il veut mais, en ce qui me concerne, je me garderais bien d'acheter. Il y a sans doute beaucoup mieux à faire en bourse, même encore actuellement.
La femme est avant tout la femelle de l'homme.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 14667
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: ORPEA Le scandale

#18 Message par optimus maximus » 26 janv. 2022, 11:41

tonytcr a écrit :
26 janv. 2022, 10:05
optimus maximus a écrit :
26 janv. 2022, 08:28
On n'a pas forcément besoin de maisons de retraite pour s'occuper des personnes âgées.
Tu dois pas savoir ce que c'est de s'occuper d'une personne dépendante avec Alzheimer ou autre joie dut à l'age .
Je boss dans le médical depuis pas mal d'année , et je peu dire que ça ne date pas d'hier ces histoire avec Orpéa et autre groupe à but lucratif .

Ou une seule chose compte le profit et l"économie coûte que coûte .

J'ai connu la restriction des changes (couches) ou une collègue referente hygiène , nous fesait réutiliser les protections non souillé le lendemain .
Ou les soignants se transforment en shiva pour faire manger 5 residents en meme temps , 30 minutes maxi le soir pour tout l'ehpad et apres avec l'effectif reduit faire du jeter coucher pour qu'a 3 on couche l'ensemble de la residence .

Y a 15 ans les gens arrivaient en Maison de retraite autonome , avec la creation des EHPAD les residents y arrivent dependant avec un GIR qui determine le taux d'autonomie et de facto la part à payer .
J'ai dit pas forcément, je n'ai pas dit systématiquement.
Est-ce qu'on pourrait faire autrement et maintenir à domicile autant que possible? Et ça pourrait même coûter moins cher.
Je vois aussi que d'autres pays qui font également face au problème du vieillissement de la population utilisent les maisons de retraite en dernier recours.

tonytcr
Messages : 402
Enregistré le : 19 juin 2014, 10:14

Re: ORPEA Le scandale

#19 Message par tonytcr » 26 janv. 2022, 12:32

optimus maximus a écrit :
26 janv. 2022, 11:41
tonytcr a écrit :
26 janv. 2022, 10:05
optimus maximus a écrit :
26 janv. 2022, 08:28
On n'a pas forcément besoin de maisons de retraite pour s'occuper des personnes âgées.
Tu dois pas savoir ce que c'est de s'occuper d'une personne dépendante avec Alzheimer ou autre joie dut à l'age .
Je boss dans le médical depuis pas mal d'année , et je peu dire que ça ne date pas d'hier ces histoire avec Orpéa et autre groupe à but lucratif .

Ou une seule chose compte le profit et l"économie coûte que coûte .

J'ai connu la restriction des changes (couches) ou une collègue referente hygiène , nous fesait réutiliser les protections non souillé le lendemain .
Ou les soignants se transforment en shiva pour faire manger 5 residents en meme temps , 30 minutes maxi le soir pour tout l'ehpad et apres avec l'effectif reduit faire du jeter coucher pour qu'a 3 on couche l'ensemble de la residence .

Y a 15 ans les gens arrivaient en Maison de retraite autonome , avec la creation des EHPAD les residents y arrivent dependant avec un GIR qui determine le taux d'autonomie et de facto la part à payer .
J'ai dit pas forcément, je n'ai pas dit systématiquement.
Est-ce qu'on pourrait faire autrement et maintenir à domicile autant que possible? Et ça pourrait même coûter moins cher.
Je vois aussi que d'autres pays qui font également face au problème du vieillissement de la population utilisent les maisons de retraite en dernier recours.
Faux ça coute aussi cher voir plus , ma grand mère avec Alzheimer est resté à la maison jusqu'en Septembre 2021 .Plusieurs chute avec passage par les urgences .
A domicile elle avait portage des repas , aide à domicile pour ménage et toilette , infirmière pour les traitements sans compter le reste .
La en ehpad elle paie 2500 € par mois tout compris

Le soucis c'est que l'on vie de plus en plus vieux mais de moins en moins autonome , et que les gens vont de plus en plus tard et de plus en plus dépendant .
Avant il y avait les maisons de retraite et autre qui amenait les personnes en bon état de santé et qui déclinaient doucement la c'est l'inverse .

On soigne et traite de plus en plus tard certaines patholgies (cancer par exemple ou l'on traite à 95 ans ) Temps que ça rapportera à beaucoup de groupe ça sera comme cela

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 28014
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: ORPEA Le scandale

#20 Message par lecriminel » 26 janv. 2022, 13:00

tonytcr a écrit :
26 janv. 2022, 12:32

La en ehpad elle paie 2500 € par mois tout compris
non, 2.500 pour la chambre et les repas,(et là tu te rends compte du foutage de gueule, le vrai prix (de marché) est environ 600-800 euros)
le reste (soins quotidiens et exceptionnels, MO et matériel) est payé par la sécu
Le résultats objectifs chez nous : 90% de la population éligible vaccinée en un an. Si on était resté à la chloroquine on serait tous mort. Mais ca doit être un détail.

sanglier78
+
+
Messages : 2517
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

ORPEA : le scandale

#21 Message par sanglier78 » 26 janv. 2022, 15:24

Le bal des faux q commence
https://video.lefigaro.fr/figaro/video/ ... upe-orpea/

Pour information, je connais une maison de retraite PUBLIQUE où les pensionnaires meurent vers 14h, quand le personnel constate que ses résidents ne sont pas venus à table (et en France)
Je connais aussi des maisons de retraite PRIVEES belges, c'est humain,un personnel qui prend soin autant qu'il le peut les résidents, et c'est largement moins cher qu'en France. En plus, lors du décès, la maison de retraite envoie ses condoléances avec une couronne, en France, c'est il faudra penser à vider la chambre.
Modifié en dernier par guyomette le 26 janv. 2022, 16:24, modifié 1 fois.

Avatar du membre
coolfonzi
~~+
~~+
Messages : 6606
Enregistré le : 05 févr. 2009, 20:29
Localisation : Dans une faille spatio-temporelle

Re: ORPEA : le scandale

#22 Message par coolfonzi » 26 janv. 2022, 17:45


ORPEA
43.660 EUR
-20.88%
L'action a perdu les 2/3 de sa valeur depuis son plus haut d'il y a 2 ans à 129 €.
Bonjour chez vous ! :D

Avatar du membre
amalricu
~~+
~~+
Messages : 10604
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: ORPEA : le scandale

#23 Message par amalricu » 26 janv. 2022, 17:54

coolfonzi a écrit :
26 janv. 2022, 17:45

ORPEA
43.660 EUR
-20.88%
L'action a perdu les 2/3 de sa valeur depuis son plus haut d'il y a 2 ans à 129 €.
L'auteur du bouquin dit avoir été approché par un intermédiaire pour arrêter son enquête pour la coquette somme de 15 millions d'euros...
Je fais le pari que la Russie laissera tant de "plumes" en Ukraine que Poutine finira par être "écarté" du pouvoir par les générations plus jeunes de ses services sécuritaires pour négocier ce qui reste sur la table. Echéance 2023.

Avatar du membre
coolfonzi
~~+
~~+
Messages : 6606
Enregistré le : 05 févr. 2009, 20:29
Localisation : Dans une faille spatio-temporelle

Re: ORPEA : le scandale

#24 Message par coolfonzi » 26 janv. 2022, 18:03

amalricu a écrit :
26 janv. 2022, 17:54
coolfonzi a écrit :
26 janv. 2022, 17:45

ORPEA
43.660 EUR
-20.88%
L'action a perdu les 2/3 de sa valeur depuis son plus haut d'il y a 2 ans à 129 €.
L'auteur du bouquin dit avoir été approché par un intermédiaire pour arrêter son enquête pour la coquette somme de 15 millions d'euros...
Capitalisation en 2020 6, 76 Milliards €
40 % de perdu en 3 jours.

Je vous laisse calculer alors 15 millions d'euros c'était peanuts.
Bonjour chez vous ! :D

Avatar du membre
coolfonzi
~~+
~~+
Messages : 6606
Enregistré le : 05 févr. 2009, 20:29
Localisation : Dans une faille spatio-temporelle

Re: ORPEA : le scandale

#25 Message par coolfonzi » 26 janv. 2022, 18:06

Bonjour chez vous ! :D

Korn
~~+
~~+
Messages : 5078
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: ORPEA : le scandale

#26 Message par Korn » 26 janv. 2022, 18:28

Je ne m'interesse pas au couteau qui tombe, mais en bon charognard, je sors ma loupe pour regarder ça de près. Pas pour du LT ni MT, mais le rebond sera très violent.
Là, c'est du délire. Ca me fait penser à Buffalo Grill qui s'était pris une énorme claque avant que tout cela rentre dans l'ordre quelque mois après.

Le plus amusant, beaucoup de petits porteurs en mode gestion "bon père de famille" sur cette action. Quelle patate en pleine face :lol: :lol:

alpha2
~~+
~~+
Messages : 5609
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: ORPEA Le scandale

#27 Message par alpha2 » 26 janv. 2022, 19:13

Delambre a écrit :
26 janv. 2022, 09:58
berliner59 a écrit :
26 janv. 2022, 09:48
C'est le moment d'acheter des actions ORPEA
Pas sûr. Quand l'action URW est passée de 220 € à 120 €, certains avaient cru faire une bonne affaire en achetant. On connaît la suite...

On n'attrape pas un couteau qui tombe. :)

Sauf que URW a fermé ses centres avec le Covid.
Orpea ne fermera pas ses ehpad.
C’est un business solide. Moi j’ai acheté aujourd’hui ; un peu trop tôt pour avoir le point bas visiblement, mais je renforcerai si besoin.

Korn
~~+
~~+
Messages : 5078
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: ORPEA : le scandale

#28 Message par Korn » 26 janv. 2022, 19:44

Déjà attendre que le couteau soit plante avant d'essayer de se placer.
Urw, business du siècle dernier, crise covid ou pas, c'etait déjà largement délaisse par les investisseurs, incomparable.

Orpea, ça risque de deboucher sur des mesures d'ajustement et un suivi plus strict des autorités. Si demain ça reperd 20%, on est peut-être sur quelque chose de plus grave. Dans tous les cas, il est préférable de ne pas se placer en phase toboggan et d'attendre au moins une séance de stabilisation ou de hausse.

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 13187
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: ORPEA : le scandale

#29 Message par henda » 26 janv. 2022, 22:02

Xavier Bertrand, impliqué dans un conflit d’intérêts avec le groupe d’Ehpad Orpea ?
https://frontpopulaire.fr/o/Content/co7 ... e-d-ehpad-
[...] Au-delà du volet Ehpad, il est également question des liens qui auraient uni l’entreprise… et Xavier Bertrand, alors ministre de la Santé et des Solidarités sous Jacques Chirac entre 2005 et 2007.

Victor Castanet a recueilli le témoignage de Patrick Métais, ex-directeur médical de Clinéa, de la branche « cliniques » du groupe. Pour obtenir le précieux sésame de l’agrément des conseils départementaux et des Agences régionales de santé (ARS) pour ouvrir de nouveaux établissements, Orpea aurait noué des liens privilégiés avec des personnalités politiques. À plusieurs reprises, les membres du comité de direction auraient fait appel à celui qu’ils surnommaient “l’assureur”. En l’occurrence, Xavier Bertrand. « Vous comprenez maintenant, Victor, pourquoi on se sentait tout-puissant, chez Orpéa ? » explique le cadre.

« Le ministre avait clairement le pouvoir de débloquer des crédits ou d’accélérer des financements », explique Patrick Métais, pour qui Jean-Claude Marian, l’un des anciens dirigeants du groupe, « avait un accès direct au ministre. Il avait son “06” et déjeunait régulièrement avec lui ». Roselyne Bachelot, son successeur au ministère de la Santé, rappelle également dans le livre que l’actuel président des Hauts-de-France a tenu à conserver, en dépit du bon sens, le médico-social dans son portefeuille au ministère du Travail. [...]

Avatar du membre
IMMOLOLO
-+
-+
Messages : 1960
Enregistré le : 13 déc. 2015, 18:20

Re: ORPEA : le scandale

#30 Message par IMMOLOLO » 27 janv. 2022, 00:19

L'Or gris, ce n'est pas nouveau, nous sommes tous au courant de ce qui se passe dans les Ehpad
Il y a eu des rapports , des commissions ect rien n'a changé

La perte d'autonomie, le grand Age une priorité pour Macron au début de son mandat ;-)


L'hypocrisie sur la fin de vie - Euthanasie

Ben92
~~+
~~+
Messages : 7494
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: ORPEA : le scandale

#31 Message par Ben92 » 27 janv. 2022, 00:39

IMMOLOLO a écrit :
27 janv. 2022, 00:19
L'hypocrisie sur la fin de vie - Euthanasie
Franchement moi si un jour je suis plus capable de me laver et de me torcher moi-même je me tire une balle.
Je me suis toujours demandé comment les gens pouvaient en arriver à perdre toute dignité, en plus d'être un fardeau pour la société et leurs enfants.
Le problème c'est pas les ehpad, c'est les vieux.

Crapaud
Messages : 1029
Enregistré le : 01 déc. 2008, 10:37

Re: ORPEA : le scandale

#32 Message par Crapaud » 27 janv. 2022, 00:52

Ben92 a écrit :
27 janv. 2022, 00:39
Franchement moi si un jour je suis plus capable de me laver et de me torcher moi-même je me tire une balle.
Si tu n'arrives plus à te torcher, je doute que tu puisses encore te tirer une balle : mine de rien, ça demande de la force dans les mains pour tirer. :mrgreen:
"Life is no matter of chance. It's a matter of choice"

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 11326
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: ORPEA : le scandale

#33 Message par Bidibulle » 27 janv. 2022, 06:39

Ben92 a écrit :
27 janv. 2022, 00:39
IMMOLOLO a écrit :
27 janv. 2022, 00:19
L'hypocrisie sur la fin de vie - Euthanasie
Franchement moi si un jour je suis plus capable de me laver et de me torcher moi-même je me tire une balle.
Je me suis toujours demandé comment les gens pouvaient en arriver à perdre toute dignité, en plus d'être un fardeau pour la société et leurs enfants.
Le problème c'est pas les ehpad, c'est les vieux.
C'est dommage, alors que tu as un logement adapté au fauteuil roulant.
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

Avatar du membre
amalricu
~~+
~~+
Messages : 10604
Enregistré le : 16 juin 2005, 17:11

Re: ORPEA : le scandale

#34 Message par amalricu » 27 janv. 2022, 06:45

Bidibulle a écrit :
27 janv. 2022, 06:39
Ben92 a écrit :
27 janv. 2022, 00:39
IMMOLOLO a écrit :
27 janv. 2022, 00:19
L'hypocrisie sur la fin de vie - Euthanasie
Franchement moi si un jour je suis plus capable de me laver et de me torcher moi-même je me tire une balle.
Je me suis toujours demandé comment les gens pouvaient en arriver à perdre toute dignité, en plus d'être un fardeau pour la société et leurs enfants.
Le problème c'est pas les ehpad, c'est les vieux.
C'est dommage, alors que tu as un logement adapté au fauteuil roulant.
C'est pas la vieillesse le problème, c'est le handicap et la perte d'autonomie. Tu peux te la jouer à Montherlant et en finir de peur d'assister à ta déchéance (cécité), mais c'est assez peu prisé par le vulgum pecus.

L'instinct de vie est profond et bien chevillé au corps quelque soit l'état de la personne.
Je fais le pari que la Russie laissera tant de "plumes" en Ukraine que Poutine finira par être "écarté" du pouvoir par les générations plus jeunes de ses services sécuritaires pour négocier ce qui reste sur la table. Echéance 2023.

alpha2
~~+
~~+
Messages : 5609
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: ORPEA : le scandale

#35 Message par alpha2 » 27 janv. 2022, 07:16

Ben92 a écrit :
27 janv. 2022, 00:39
IMMOLOLO a écrit :
27 janv. 2022, 00:19
L'hypocrisie sur la fin de vie - Euthanasie
Franchement moi si un jour je suis plus capable de me laver et de me torcher moi-même je me tire une balle.
Je me suis toujours demandé comment les gens pouvaient en arriver à perdre toute dignité, en plus d'être un fardeau pour la société et leurs enfants.
Le problème c'est pas les ehpad, c'est les vieux.
Facile de dire ça quand on est pleinement conscient et en bonne santé.
Sauf que bien souvent, on n’a pas conscience de cette lente évolution.

Mon père disait la même chose que toi (« je me tirerai une balle »). Mais en fait, la lente dégénérescence mentale a précédé chez lui le déclin physique. Donc il ne l’a pas fait, et c’est difficile de savoir si c’est parce qu’il y a renoncé consciemment ou parce qu’il n’avait plus conscience de l’évolution son état (ou qu’il n’était plus capable de prendre cette décision).

Indécis
~~+
~~+
Messages : 11085
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: ORPEA : le scandale

#36 Message par Indécis » 27 janv. 2022, 09:16

Maisons de retraite : "Il y a des maltraitances dans tous les établissements", dénonce le président de l'AD-PA
https://www.francetvinfo.fr/societe/pri ... 29067.html
"La vieillesse n'est pas un business lucratif, réfute Pascal Champvert qui affirme que "80% des établissements ou des services à domicile sont gérés par des associations ou des structures publiques" et qu'il n'y a que "20% de structures privées commerciales".

"Le problème de fond, c'est qu'il y a des maltraitances dans tous les établissements", a reconnu mardi 25 janvier sur franceinfo Pascal Champvert, président de l'Association des Directeurs au service des Personnes Agées (AD-PA) alors qu'un livre-enquête, Les Fossoyeurs, édité chez Fayard, dénonce des actes de maltraitance dans les maisons de retraite du groupe Orpéa. Ce livre s'appuie notamment sur le témoignage de Laurent Garcia, cadre infirmier, qui a travaillé huit mois dans une maison de retraite du groupe à Neuilly-sur-Seine dans les Hauts-de-Seine. Pascal Champvert se montre "assez étonné", mais "si les faits sont avérés, cela relève de la justice", selon lui. Mais plus largement, c'est "la France" qui "est maltraitante avec ses aînés", dit-il.

franceinfo : Êtes-vous surpris par ce témoignage ?

Pascal Champvert : Il y a des choses qui paraissent absolument étonnantes. Si les faits sont avérés, ils sont graves, bien entendu. Si les faits sont avérés, cela relève de la justice et de la maltraitance. Il faut une enquête de justice sur ces sujets.

Vous connaissiez la situation évoquée par cet infirmier ?

Le problème de fond, c'est qu'il y a des maltraitances dans tous les établissements et dans les services à domicile. C'est ça le problème de fond de notre société.

Et cette maltraitance systémique, elle est connue de tous. Il y a des rapports officiels qui la dénonce. Le problème, c'est que, comme ce sont les pouvoirs publics qui sont à l'origine, rien ne bouge. C'est le problème de fond sur lequel peuvent se greffer des comportements totalement dysfonctionnants, soit individuels, soit collectifs. Mais le problème de fond, c'est cette habitude qu'a pris la France de ne pas bien s'occuper de ses aînés, de maltraiter ses aînés.

Est-ce que cela vient du fait que la vieillesse est devenue un business lucratif ?

La vieillesse n'est pas un business lucratif. Il faut savoir que 80% des établissements ou des services à domicile sont gérés par des associations ou des structures publiques. Il y a 20% de structures privées commerciales. Ce livre, manifestement, dont nous n'avons lu aujourd'hui que les bonnes feuilles, cible un groupe commercial. Ce groupe commercial se défendra. Il y aura des débats et on verra où est la vérité. Je suis opposé au lynchage médiatique contre qui que ce soit. Donc, il y a une police en France, il y a une justice. S'il y a des faits qui relèvent de la justice, eh bien ils seront examinés et débattus devant la justice. Le malaise systémique dans l'aide aux personnes âgées, nous en parlons depuis longtemps. Si ce livre peut contribuer à faire bouger les choses et si la campagne présidentielle peut contribuer à faire bouger les choses, alors ce sera une bonne chose. Nous allons présenter une plateforme à tous les candidats pour leur faire des propositions concrètes pour sortir de ce que nous appelons la maltraitance des aînés.
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit...

Ben92
~~+
~~+
Messages : 7494
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: ORPEA : le scandale

#37 Message par Ben92 » 27 janv. 2022, 10:17

Un truc marrant. Dans Soleil vert, film d'anticipation de 1974, l'histoire se passe en 2022. :lol:

berliner59
+
+
Messages : 2946
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: ORPEA : le scandale

#38 Message par berliner59 » 27 janv. 2022, 10:26

Pendant ce temps kà 40€ en bourse, je me tâte à acheter j'ai le doigt sur le bouton

Avatar du membre
squamata
+
+
Messages : 2623
Enregistré le : 01 mars 2011, 22:09

Re: ORPEA Le scandale

#39 Message par squamata » 27 janv. 2022, 10:33

berliner59 a écrit :
26 janv. 2022, 09:48
C'est le moment d'acheter des actions ORPEA
Ou Korian

Korn
~~+
~~+
Messages : 5078
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: ORPEA : le scandale

#40 Message par Korn » 27 janv. 2022, 10:42

berliner59 a écrit :
27 janv. 2022, 10:26
Pendant ce temps kà 40€ en bourse, je me tâte à acheter j'ai le doigt sur le bouton
Attention aux pieds :mrgreen:
Je préfère râter 15%, 20% ou 30% de hausse sur les plus bas du carnage que d'entrer dans la machine à laver qui en a déjà lessivé beaucoup.

Indécis
~~+
~~+
Messages : 11085
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: ORPEA : le scandale

#41 Message par Indécis » 27 janv. 2022, 10:50

"On m'a proposé 15 millions d'euros": l'auteur du livre sur les Ehpad Orpea raconte les pressions reçues pour stopper son enquête
https://fr.news.yahoo.com/propos%C3%A9- ... 44335.html
Les remous sont encore puissants. La diffusion ce lundi par le quotidien Le Monde des bonnes feuilles du livre Les Fossoyeurs, dans lequel le journaliste Victor Castanet dépeint les graves dysfonctionnements dans les Ehpad gérés par le groupe Orpea, a eu l'effet d'un électrochoc. Dans les jours à venir, le patron du groupe sera convoqué par le gouvernement afin de donner sa version des faits tandis que l'action en bourse d'Orpea a dévissé de manière impressionante, perdant près de 40% de sa valeur en 48h.

Ce mercredi, jour de parution du livre, Victor Castanet était convié sur le plateau de BFMTV afin de retracer l'évolution de l'enquête, qui a débuté il y a trois ans. "Ça a été une enquête longue et difficile", explique-t-il.

"J'ai reçu des pressions et menaces de la part du groupe, tout comme les gens qui ont participé à cette enquête. J'ai eu des sources qui m'ont rencontré, donné des documents, et qui après avoir été contactées ont du jour au lendemain fait machine arrière."

Selon ses propos, il aurait lui-même été victime d'une tentative de corruption. "A la moitié de mon enquête, via un intermédiaire, on me fait une proposition me demandant si j'étais prêt à arrêter mon enquête pour 15 millions d'euros", se rappelle-t-il.

"C'est un sujet tellement sensible. Quand on enquête sur un groupe qui pèse des milliards d'euros, il faut un appui juridique. Il n'y a aucune interrogation ou accusation qui ne soit pas accompagnée par un témoignage à visage découvert. Ça a pris des mois, des années, et je l'ai fait parce que j'ai ces témoignages." 876450610001_6293730604001

Sur le fond de l'enquête, Victor Castanet estime qu'il existe une raison principale à ces dysfonctionnements: l'impuissance de l'État. "Les contrôles de l’État sont défaillants, clairement. J’ai des sources de l’intérieur, des cadres dirigeants de l’entreprise qui me racontaient la facilité avec laquelle ils pipeautaient. Les contrôles étaient prévus à l’avance, ils avaient tout le loisir de prendre des mesures de nettoyage avant qu’ils n'arrivent", assure l'auteur.

Se défendant de faire de l'Ehpad-bashing, l'auteur est revenu sur l'un des points les plus controversés de son ouvrage, celui du rationnement de certains pensionnaires en ce qui concerne la nourriture mais aussi les soins.

"J’ai des témoignages très clairs, c'était trois couches par jour, pas plus, parfois moins. Quand des résidents malades nécessitaient plus, ils ne pouvaient pas avoir plus de protections. C'est un problème systémique, récurrent", assure-t-il.

L'auteur précise également que ce sont les membres du personnel qui l'ont contacté en premier pour témoigner. Selon lui, depuis la publication des bonnes feuilles par le quotidien du soir, de nombreux autres témoignages de familles de résidents s'accumulent.

"Un mail toutes les cinq minutes", précise-t-il. 876450610001_6293730340001

Lors de cette interview, Victor Castanet a également révélé l'existence dans les établissements chapeautés par Orpea d'une sorte de catégorisation des résidents en fonction de leur statut social.

Selon celui-ci, "vous êtes plus ou moins bien traité. Il y a les moins bien lotis, les résidents des unités protégées, avec des troubles cognitifs, eux étaient selon les témoignages, abandonnés. Il y a les résidents valides, moins dépendants, qui souffrent moins des dysfonctionnements. Puis les VIP, des pensionnaires issus du monde du spectacle, d’une famille de gens célèbres de journalistes, de politiques, ils sont mieux traités", détaille-t-il.

Dans ce livre, il est également question de la manière dont le groupe Orpea gère l'argent public, qu'il reçoit sous forme de dotations. "Chaque établissement reçoit entre 1 et 2,5 millions d'euros. Tout le personnel soignant ainsi que les produits de santé sont payés par les dotations publiques."

Or, selon le journaliste, Orpea aurait mis en place un système comptable parallèle afin de récupérer une partie de ces sommes.

"On me rapporte que le groupe captait, au moins de manière indirecte, l’argent qui n’allait pas au bénéfice des personnes âgées. C'est un système de rétrocession d'argent. Le groupe a une dotation publique de 10.000 euros pour les protections. A la fin de l'année, ils ont une facture qu'ils doivent remettre. Mais entre temps, le fournisseur lui reverse de l'argent qui va au siège: une partie de ces 10.000 euros, 28% de l'argent public pour ces protections."

Un détournement qui a des répercussions directes. "La qualité des protections baisse puisque le fournisseur a moins d'argent pour les produire."
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit...

tonytcr
Messages : 402
Enregistré le : 19 juin 2014, 10:14

Re: ORPEA : le scandale

#42 Message par tonytcr » 27 janv. 2022, 11:26

La qualité des protections baisse vu que l'argent ne rentre pas :lol:

Pour tous les établissements le fournisseur c'est TENA , etonnement je boss à l'hospital et les protections n'ont pas baissé en qualité , nous avons une petite barre qui se colore en fonction du taux d'urine qui imprègne la dite protection .

Quand je bossais en EHPAD , la consigne était de ne changer cette dite protection que lorsqu'elle etait saturé ( ligne avec 8 carré ,donc protection donnée pour 8H) .
Pour économiser , il fallait attendre que cette petite barre/réglette soit saturée .En fonction des traitements/incontinences , cette régletee eu etre saturée en 1 à 2 mixtion .
On a envie d'uriner à partir de 300 CC dans la vessie , sauf que certains patients/malade n'ont plus cette sensation d'envie d'uriner , et du coup la vessie se remplie et les gens urinent parfois quasi 1 litre en une fois donc change saturé et à changer .

C'est surtout que les protections coutent le plus cher dans les frais des établissements , et en Ehpad ils font tout pour économiser à fonds sur ces éléments .
Tout comme les slips filet dit jetable que les Etablissement lavent et remettent aux résidents.

Quand je travaillait en Ehpad , meme les gants de toilette devaient etre utilisé avec restriction .La directrice à l'epoque nous avait dit que ça coutait 0,70€ de laver un gant ou une serviette .
Idem pour économiser sur les légumes , le cuisto allongeait la soupe avec le pain dur .Et oui pas de perte et hop économie sur la matière première .

Cela ne date pas d'hier , plusieurs Aides soignantes on dénoncé cela via des livres et média y a moins de 10 ans .Pourquoi croyez vous que dans les EHPAD ou à l'Hospital , le personne fuit malgré des miettes d'augmentation de salaire .
Le soins ne doit plus etre géré comme des entreprises , ils faut remettre de l'humain au milieu du soins et arrêter de vouloir économiser sur tout dans ce milieu .

Y a qu'a voir avec le Covid , ou nos masques et gants viennent de chine et sont de pietre qualité , ou etonnement des masques Français de qualité ne sont pas acheté parce qu'ils coutent cher .
Depuis le Covid 2800 lits fermé pour l'hospital publique , dans les EHPAD on a laissé mourir des anciens sans visite seuls dans leurs chambres .

tonytcr
Messages : 402
Enregistré le : 19 juin 2014, 10:14

Re: ORPEA Le scandale

#43 Message par tonytcr » 27 janv. 2022, 12:20

squamata a écrit :
27 janv. 2022, 10:33
berliner59 a écrit :
26 janv. 2022, 09:48
C'est le moment d'acheter des actions ORPEA
Ou Korian
Tiens pour rappel
https://www.francetvinfo.fr/societe/pri ... 61733.html

Avatar du membre
saturne
+
+
Messages : 2871
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Re: ORPEA : le scandale

#44 Message par saturne » 27 janv. 2022, 13:59

Je ne vois pas de scandale, c'est la logique de la spoliation immobilière, mais déplacée des actifs aux personnes devenues non autonomes. On fait la même chose avec les jeunes ou les locataires, mais ça ne sent pas la pisse, ça sent le pognon,

C'est le fonctionnement de l'entreprise qu'il faut revoir, avec un régime adapté à un service de ce type,

Mais c'est la même question, quelle solution à ça ?

Je me fais cette réflexion

-- Un régime général inspiré des coopératives, cad où les décisions budgétaires sont soumises au vote d'une assemblée de pensionnaires ou ayants-droit. Ils paient les services qu'ils obtiennent, mais c'est eux qui font les choix,

-- Ajouter un régime spécial cooperativiste pour les personnels, car c'est sur eux, sur leur qualité humaine que repose le vrai service, pas sur le prix des couches. C'est eux qu'il faut payer, c'est eux qui savent les coûts, ils doivent voter,

-- Ajouter un régime de pensionnaires boursiers (de municipalité ou État ), où le vote est détenu ou partagé par l'administration en fonction du coût social, Ça règle aussi la question du droit de regard des services sociaux,

En fait, dans un tel régime, le vote doit être pondéré,
Cad, qu'en fonction du régime (pensionnaire, personnels, boursiers, etc,) ton vote ne pèsera pas la même chose

Ensuite, on laisse faire, En y pensant, j'aimerais bien finir mes jours de cette manière,
Modifié en dernier par saturne le 27 janv. 2022, 14:09, modifié 2 fois.
Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

berliner59
+
+
Messages : 2946
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: ORPEA Le scandale

#45 Message par berliner59 » 27 janv. 2022, 14:02

squamata a écrit :
27 janv. 2022, 10:33
berliner59 a écrit :
26 janv. 2022, 09:48
C'est le moment d'acheter des actions ORPEA
Ou Korian
Ordre passé, merci pour le conseil, Korian a l'avantage d'être moins médiatisé, et surtout d'annoncer des résultats dans 3 semaines ce qui va me permettre de faire un bel aller retour si tout va bien.

alexlyon
~~+
~~+
Messages : 6423
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: ORPEA : le scandale

#46 Message par alexlyon » 27 janv. 2022, 18:03

saturne a écrit :
27 janv. 2022, 13:59
Je ne vois pas de scandale, c'est la logique de la spoliation immobilière, mais déplacée des actifs aux personnes devenues non autonomes. On fait la même chose avec les jeunes ou les locataires, mais ça ne sent pas la pisse, ça sent le pognon,

C'est le fonctionnement de l'entreprise qu'il faut revoir, avec un régime adapté à un service de ce type,

Mais c'est la même question, quelle solution à ça ?

Je me fais cette réflexion

-- Un régime général inspiré des coopératives, cad où les décisions budgétaires sont soumises au vote d'une assemblée de pensionnaires ou ayants-droit. Ils paient les services qu'ils obtiennent, mais c'est eux qui font les choix,

-- Ajouter un régime spécial cooperativiste pour les personnels, car c'est sur eux, sur leur qualité humaine que repose le vrai service, pas sur le prix des couches. C'est eux qu'il faut payer, c'est eux qui savent les coûts, ils doivent voter,

-- Ajouter un régime de pensionnaires boursiers (de municipalité ou État ), où le vote est détenu ou partagé par l'administration en fonction du coût social, Ça règle aussi la question du droit de regard des services sociaux,

En fait, dans un tel régime, le vote doit être pondéré,
Cad, qu'en fonction du régime (pensionnaire, personnels, boursiers, etc,) ton vote ne pèsera pas la même chose

Ensuite, on laisse faire, En y pensant, j'aimerais bien finir mes jours de cette manière,
Il y a 2 solutions.

Pour le monde du capital, il est déjà résolu : on est chez soi avec du personnel de maison dédié.
Que l'on loge, dans une annexe.
Une bonne retraite individuellement préparée par capitalisation sur de l'immo permet de tenir ce rang.

Pour le monde du travail, il s'agira de partir en retraite le plus tard possible (et ensuite de mourir vite, les 2 sont corrélés, c'est par ailleurs une solution à l'équilibre des systèmes de retraites par répartition des masses salariées).

Avatar du membre
Ardoise
-+
-+
Messages : 2002
Enregistré le : 25 juin 2021, 22:09

Re: ORPEA Le scandale

#47 Message par Ardoise » 27 janv. 2022, 20:15

berliner59 a écrit :
27 janv. 2022, 14:02
squamata a écrit :
27 janv. 2022, 10:33
berliner59 a écrit :
26 janv. 2022, 09:48
C'est le moment d'acheter des actions ORPEA
Ou Korian
Ordre passé, merci pour le conseil, Korian a l'avantage d'être moins médiatisé, et surtout d'annoncer des résultats dans 3 semaines ce qui va me permettre de faire un bel aller retour si tout va bien.
C'est la question que je me pose, acheter maintenant, il y a tellement peu de structures.
Je vais peut être me lancer demain.
Ardoise s'efface.

Avatar du membre
saturne
+
+
Messages : 2871
Enregistré le : 24 déc. 2011, 22:36

Re: ORPEA : le scandale

#48 Message par saturne » 27 janv. 2022, 20:18

alexlyon a écrit :
27 janv. 2022, 18:03
saturne a écrit :
27 janv. 2022, 13:59
Je ne vois pas de scandale, c'est la logique de la spoliation immobilière, mais déplacée des actifs aux personnes devenues non autonomes. On fait la même chose avec les jeunes ou les locataires, mais ça ne sent pas la pisse, ça sent le pognon,

C'est le fonctionnement de l'entreprise qu'il faut revoir, avec un régime adapté à un service de ce type,

Mais c'est la même question, quelle solution à ça ?

Je me fais cette réflexion

-- Un régime général inspiré des coopératives, cad où les décisions budgétaires sont soumises au vote d'une assemblée de pensionnaires ou ayants-droit. Ils paient les services qu'ils obtiennent, mais c'est eux qui font les choix,

-- Ajouter un régime spécial cooperativiste pour les personnels, car c'est sur eux, sur leur qualité humaine que repose le vrai service, pas sur le prix des couches. C'est eux qu'il faut payer, c'est eux qui savent les coûts, ils doivent voter,

-- Ajouter un régime de pensionnaires boursiers (de municipalité ou État ), où le vote est détenu ou partagé par l'administration en fonction du coût social, Ça règle aussi la question du droit de regard des services sociaux,

En fait, dans un tel régime, le vote doit être pondéré,
Cad, qu'en fonction du régime (pensionnaire, personnels, boursiers, etc,) ton vote ne pèsera pas la même chose

Ensuite, on laisse faire, En y pensant, j'aimerais bien finir mes jours de cette manière,
Il y a 2 solutions.

Pour le monde du capital, il est déjà résolu : on est chez soi avec du personnel de maison dédié.
Que l'on loge, dans une annexe.
Une bonne retraite individuellement préparée par capitalisation sur de l'immo permet de tenir ce rang.

Pour le monde du travail, il s'agira de partir en retraite le plus tard possible (et ensuite de mourir vite, les 2 sont corrélés, c'est par ailleurs une solution à l'équilibre des systèmes de retraites par répartition des masses salariées).
Ouais. Mais "le scandale" tu ne l'as pas résolu, moi si. Et assez simplement, je trouve,

Ta réponse, tu sous-entends simplement de légaliser l'euthanasie et qu'elle soit massive
Orpea s'y prend convenablement dans le cadre de la société que tu défends, je te fais remarquer,
Son bénéfice couvre largement ses pertes judiciaires,

Autrement, tu confonds le "monde du capital" (celui d'Orpea) et le "monde du patrimoine",
Mais ta confusion est commune, c'est qu'on a répété aux gens de patrimoine qu'ils sont des capitalistes,
Quand vient leur tour d'arriver en EHPAD, ils comprennent (ceux qui en sont capables) ce que cela peut donner

Ceci dit, confondre le patrimoine avec le capital, ca ne donne pas Orpea, mais bon nombre d'utilisateurs de ce forum qui se reconnaîtront sans peine,

A tout ça, tu lui vois quelle dífficulté à la solution que j'indique ?
Les cooperatives privées gagnent du pognon, comparées à Orpea (et il y en a surement d'ailleurs) ce ne sont que les priorités qui changent. Sauf que dans une entreprise de services, le Client pensionnaire est roi,
Orpea c'est plutôt Soleil vert d'ailleurs, mais Soleil vert est justement une caricature

Didon, Je te lis d'habitude des réflexions plus réfléchies, et même quand tu te vautres dans l'ignominie, ça ne va pas plus loin que "groin, groin", comme les batailles que racontent les vieux, justement :D
Billets philophynanciers crédit-consuméristes : http://ppcc-fr.blogspot.fr/?view=mosaic

Indécis
~~+
~~+
Messages : 11085
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: ORPEA : le scandale

#49 Message par Indécis » 28 janv. 2022, 09:53

Scandale des maisons de retraite Orpéa: "Le système financier a permis à un petit nombre de directeurs de s’enrichir extrêmement"
https://rmc.bfmtv.com/emission/scandale ... 53983.html
Deux anciens dirigeants témoignent sur RMC du système financier en place au sein des Ehpad du groupe Orpéa, où les soins des pensionnaires ont été sacrifiés sur l'autel de la rentabilité.
Orpéa, le numéro un mondial des Ehpad, est dans la tourmente. Le groupe est accusé de graves manquements dans l’hygiène et la prise en charge médicale des pensionnaires âgés, pour améliorer la rentabilité des établissements. Dans son livre "Les Fossoyeurs", le journaliste Victor Castanet, évoque des personnes âgées alitées toute la journée, des repas et des couches rationnés, sacrifiées sur l’autel de la rentabilité.

"Ce sont des financiers, ce ne sont absolument pas des gens qui ont un intérêt quelconque dans la prise en charge des personnes âgées", assure à RMC Patrick Métais, ex-directeur médical de la branche clinique du groupe Orpéa. "Ces financiers ont pour objectif de diminuer les dépenses au maximum, notamment de personnel. Ils ont pour objectif de diminuer les quantités de soins, de surveillance, d’alimentation ou de protection, pour que le coût soit le plus bas possible, afin de réaliser le plus de bénéfices", assure-t-il.

Ces objectifs de rentabilité exacerbés auraient profité à un petit nombre, assure ce mercredi sur RMC Franck, qui a travaillé quelques années chez Orpéa comme directeur de plusieurs maisons de retraite: "Ce côté financier est incroyable. Tout est fait pour rationaliser les coûts. Ce système financier lourd a permis à un très petit nombre de personnes dans ce groupe de s’enrichir extrêmement".

Il en veut pour preuve la vente en janvier 2020 par Jean-Claude Marian, directeur général d’Orpéa à l’époque, de certaines de ses actions dans le groupe pour 320 millions d’euros: "Il y a un enrichissement des têtes pensantes de ce groupe, alors que les personnes âgées doivent manger pour 4,50 euros par jour".

"L'hiver ,pendant les épidémies de gastro-entérite, quand il n'y avait plus de couches, on devait attendre la commande du mois suivant", assure Jean, qui a travaillé comme sous-traitant dans des Ehpad du groupe. "Certains chefs cuisiniers ont été sanctionnés après avoir refusé de rationner" ajoute-t-il.

De son côté, Franck, l'ancien directeur, rappelle que les salaires sont payés avec de l’argent public: "Ce sont des fonds publics d’Etat. Les salaires des infirmières, des aides-soignantes, sont des fonds publics d’Etat. Ce que les personnes âgées donnent, c’est pour leur environnement. C’est ce qu’ils appellent l’hébergement".

"Le système est incroyable. Ces directeurs de maison de retraite sont pressés au quotidien. Ils doivent faire du rendement. Comment voulez-vous qu’à la fin on ait une prise optimale? Ce n’est pas possible", ajoute Franck. "Il y a pourtant tellement d’argent. J’ai participé à des séminaires en Grèce, en Espagne, au Portugal, où l’on partait avec 3-4 avions entre directeurs. Ce sont des séminaires qui coûtaient 1 million d’euros pendant que des personnes âgées mangeaient pour 4,5 euros par jour et que le personnel soignant en souffrance, tentait de les soigner".

La direction d'Orpéa convoquée sur demande d'Olivier Véran
Face à la tempête, le groupe Orpéa nie pourtant toutes ces accusations: "Nous travaillons dans un métier humain. Il peut y avoir des erreurs parce que l’erreur est humaine. Mais je démens la moindre restriction et le moindre rationnement, cela ne correspond ni à nos directives, ni à nos valeurs", assure à RMC Jean-Christophe Romersi, directeur général d'Orpéa France.

Des propos que dément pourtant Franck: "Il connaît très bien ce système et il le cautionne. Jean-Christophe Romersi a évolué au sein de la chaîne, il a d’abord commencé comme directeur avant de devenir directeur général et de monter dans les strates du groupe. Il sait très bien qu’il faut faire du chiffre. C’est une machine infernale qui ne s’arrête jamais", conclu-t-il.

Devant le tollé, le gouvernement a décidé d'agir. Brigitte Bourguignon, la ministre déléguée en charge de l'Autonomie, va convoquer le directeur général d’Orpéa dans les plus brefs délais, sur demande d'Olivier Véran.
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit...

Qqun_de_Passage
Messages : 1085
Enregistré le : 23 janv. 2020, 17:07

Re: ORPEA : le scandale

#50 Message par Qqun_de_Passage » 28 janv. 2022, 10:13

Je suis pour ma part étonné de la réaction affolée sur le titre en Bourse.
On voit depuis des années (au moins envoyé spécial en 2018) des reportages sur le rationnement des couches et des biscottes, le sous-effectif et sa sous-qualification, vraiment rien de neuf.
Par contre, il parait (pas lu le livre) qu’on y décrit un système de remise de fin d’année significatives (25% rétrocèdés au siège) sur les achats, notamment l’hygiène. Les dotations de l’Etat étant fléchées sur ces achats, on comprend l’intérêt de la combine et on comprend aussi que ca peut avoir un impact sur les comptes et même au pénal pour les dirigeants s’ils ont présenté aux subventionneurs des comptes de chaque établissement sans prendre en compte ces remises.