Enseignement

Discussions entre membres de la communauté, sur des sujets qui ne concernent que la communauté
Message
Auteur
Avatar du membre
Suricate
~~+
~~+
Messages : 18386
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12
Localisation : Saumur (49)

Re: Enseignement

#51 Message par Suricate » 21 janv. 2021, 13:37

Jeffrey a écrit :
21 janv. 2021, 13:34
Et tu fais comment si le seau est plein et que tu ne peux pas le vider ? Tu le retournes quand même ?
Je le soulève...

Aucun sens pratique dans l'Education Nationale, ça devient grave. :lol:

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 13765
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Enseignement

#52 Message par Jeffrey » 21 janv. 2021, 13:54

Suricate a écrit :
21 janv. 2021, 13:37
Jeffrey a écrit :
21 janv. 2021, 13:34
Et tu fais comment si le seau est plein et que tu ne peux pas le vider ? Tu le retournes quand même ?
Je le soulève...

Aucun sens pratique dans l'Education Nationale, ça devient grave. :lol:
Suivant ce qu’il contient, je ne me risquerais pas. C’est fréquent les travailleurs manuels qui prennent des risques qu’ils évaluent mal, et s’en mordent les doigts ensuite... :|
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 13765
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Enseignement

#53 Message par Jeffrey » 21 janv. 2021, 13:55

Sinon à l’EN, on soulève souvent des seaux, on les porte à bout de bras même.
Mais ça ne s’écrit pas comme ça.
Quis custodiet ipsos custodes?

funkymonk
Messages : 497
Enregistré le : 02 sept. 2020, 15:03

Re: Enseignement

#54 Message par funkymonk » 21 janv. 2021, 14:03

C'est comme le coup du seau.
C'est peut être pas un exemple fantastique.

En 20 ans carrière sur les chantiers et de bricolage j'ai jamais du me poser la question une fois.
Les seaux sont en général gradués ou marqués.

Puis, en général tu connais la contenance du seau que tu utilises, et si tu ne la connais pas, tu sais l'apprécier à l'oeil.
Prendre 3 mesures, faire une moyenne, un carré et multiplier par 3 et des brouettes, c'est déjà faire trop d'honneur au problème.

Dans le même ordre d'idée, j'ai jamais vu un maçon sortir un pied à coulisse pour apprécier le diamètre de l'acier qu'il met en oeuvre...

Avatar du membre
Suricate
~~+
~~+
Messages : 18386
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12
Localisation : Saumur (49)

Re: Enseignement

#55 Message par Suricate » 21 janv. 2021, 14:06

Jeffrey a écrit :
21 janv. 2021, 13:54
Suivant ce qu’il contient, je ne me risquerais pas. C’est fréquent les travailleurs manuels qui prennent des risques qu’ils évaluent mal, et s’en mordent les doigts ensuite... :|
Un produit dangereux dans un seau ouvert, non consigné, non identifié ? Et le couillon moyen qui va chercher une bouteille pour faire des transvasements quand l'ingénieur prendra son mètre pour lui mesurer le cul au risque de se foutre la gueule dedans. :mrgreen:

Cherche pas, l'exemple du seau n'était pas le plus approprié c'est tout, je te taquine. :wink:

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 13765
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Enseignement

#56 Message par Jeffrey » 21 janv. 2021, 17:19

funkymonk a écrit :
21 janv. 2021, 14:03
C'est comme le coup du seau.
C'est peut être pas un exemple fantastique.

En 20 ans carrière sur les chantiers et de bricolage j'ai jamais du me poser la question une fois.
Les seaux sont en général gradués ou marqués.

Puis, en général tu connais la contenance du seau que tu utilises, et si tu ne la connais pas, tu sais l'apprécier à l'oeil.
Prendre 3 mesures, faire une moyenne, un carré et multiplier par 3 et des brouettes, c'est déjà faire trop d'honneur au problème.

Dans le même ordre d'idée, j'ai jamais vu un maçon sortir un pied à coulisse pour apprécier le diamètre de l'acier qu'il met en oeuvre...
Je dirais qu'une fois qu'on pose un contexte : quel est la contenance d'un récipient. Chacun peut changer le contexte pour rigoler de celui qui emploie une solution.
Mais c'est pas grave.
Quant au maçon qui n'utilise jamais un instrument de mesure, c'est sûr, et c'est bien connu, jamais un maçon ne se trompe. :mrgreen:
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 13765
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Enseignement

#57 Message par Jeffrey » 21 janv. 2021, 17:22

Suricate a écrit :
21 janv. 2021, 14:06
Jeffrey a écrit :
21 janv. 2021, 13:54
Suivant ce qu’il contient, je ne me risquerais pas. C’est fréquent les travailleurs manuels qui prennent des risques qu’ils évaluent mal, et s’en mordent les doigts ensuite... :|
Un produit dangereux dans un seau ouvert, non consigné, non identifié ? Et le couillon moyen qui va chercher une bouteille pour faire des transvasements quand l'ingénieur prendra son mètre pour lui mesurer le cul au risque de se foutre la gueule dedans. :mrgreen:

Cherche pas, l'exemple du seau n'était pas le plus approprié c'est tout, je te taquine. :wink:
j'avais compris. Tout comme j'avais pensé que le type aurait vérifié que le seau était gradué. Mais j'ai pris la question comme celle d'une situation où on pose une question où la réponse demande un peu de travail et n'est pas accessible immédiatement. C'est comme la blague du gars qui veut mesurer la hauteur du phare.
Quis custodiet ipsos custodes?

funkymonk
Messages : 497
Enregistré le : 02 sept. 2020, 15:03

Re: Enseignement

#58 Message par funkymonk » 21 janv. 2021, 17:57

Jeffrey a écrit :
21 janv. 2021, 17:19
Quant au maçon qui n'utilise jamais un instrument de mesure, c'est sûr, et c'est bien connu, jamais un maçon ne se trompe. :mrgreen:
L'idée est simplement que la familiarité évite de se palucher sur des choses qui deviennent évidentes.
La différence entre acier de 8, un acier de 10 ou un acier de 6, tu finis par l'avoir dans les mains (je ne parle pas des plus épais...).
Tu sais ce que tu peux plier, et ce que tu ne peux pas, tu reconnais le poids, la signature visuelle, alors qu'un ingé de BE qui passe sa vie devant un écran sortira le pied à coulisse.
et il se trouve que j'ai été des deux côtés, donc je peux en témoigner : ce que ce qui t'es immédiatement accessible (cf tes propos), dépend d'où tu viens. Il a très souvent un moment où on est "le couillon moyen" de quelqu'un dautre, du coup je vois pas le rapport avec la fonction publique.

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 13765
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Enseignement

#59 Message par Jeffrey » 21 janv. 2021, 18:16

funkymonk a écrit :
21 janv. 2021, 17:57
Jeffrey a écrit :
21 janv. 2021, 17:19
Quant au maçon qui n'utilise jamais un instrument de mesure, c'est sûr, et c'est bien connu, jamais un maçon ne se trompe. :mrgreen:
L'idée est simplement que la familiarité évite de se palucher sur des choses qui deviennent évidentes.
La différence entre acier de 8, un acier de 10 ou un acier de 6, tu finis par l'avoir dans les mains (je ne parle pas des plus épais...).
Tu sais ce que tu peux plier, et ce que tu ne peux pas, tu reconnais le poids, la signature visuelle, alors qu'un ingé de BE qui passe sa vie devant un écran sortira le pied à coulisse.
et il se trouve que j'ai été des deux côtés, donc je peux en témoigner : ce que ce qui t'es immédiatement accessible (cf tes propos), dépend d'où tu viens. Il a très souvent un moment où on est "le couillon moyen" de quelqu'un dautre, du coup je vois pas le rapport avec la fonction publique.
il n'y en a évidemment aucun, c'est une construction absurde pour répondre à une catégorisation absurde de néron.
Cela me paraissait évident.
Quis custodiet ipsos custodes?

funkymonk
Messages : 497
Enregistré le : 02 sept. 2020, 15:03

Re: Enseignement

#60 Message par funkymonk » 21 janv. 2021, 18:28

Ca l'était surement, mais j'admet ne pas avoir lu néron dans le détail.

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 13765
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Enseignement

#61 Message par Jeffrey » 21 janv. 2021, 18:39

funkymonk a écrit :
21 janv. 2021, 18:28
Ca l'était surement, mais j'admet ne pas avoir lu néron dans le détail.
mesure saine
Quis custodiet ipsos custodes?

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 16524
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: Enseignement

#62 Message par WolfgangK » 22 janv. 2021, 00:03

Suricate a écrit :
19 janv. 2021, 17:48
WolfgangK a écrit :
19 janv. 2021, 16:28
Quel sens ça à de ne pas faire des classes de niveau ? De faire comme si on avait tous le même cerveau ? Est-ce qu'on a les mêmes cuisses ? Les mêmes bras ?
Les valeurs de Gauche que sont censés incarner les profs c'est faire que tous les élèves soient égaux. Une école élitiste est donc forcément de Droite... simple, basique.

Pourrissement des élites
Pour une analyse du cas français
par Denis COLLIN, le 5 avril 2020 (pour info Denis Collin est à l'extrême gauche de l'échiquier)
https://la-sociale.online/spip.php?article391
Il n’y a pas de société sans élite. Ce cons­tat est désa­gréa­ble pour tous ceux qui, comme moi, tien­nent l’égalité pour une vertu fon­da­men­tale. Mais c’est un fait. Nous ne pou­vons guère nous passer de chefs capa­bles de pren­dre des bonnes déci­sions sans trop ter­gi­ver­ser, de pen­seurs qui voient un peu plus loin que le bout de leur nez. Aucun État ne peut se passer d’un corps de fonc­tion­nai­res com­pé­tents, intè­gres et connais­sant les lois et les tech­ni­ques de l’admi­nis­tra­tion. Qu’on le veuille ou non, toutes ces tâches ne peu­vent être exer­cées par tous. Pour deve­nir un bon méde­cin, il faut beau­coup de temps et de connais­san­ces et per­sonne ne peut s’impro­vi­ser méde­cin.
Pourtant, il reste un peu d’opti­misme. Emmanuel Todd dit les choses à sa manière : les clas­ses supé­rieu­res ont bloqué l’ascen­seur social, donc les meilleurs éléments des clas­ses popu­lai­res res­tent “en bas” et donc logi­que­ment la bêtise se concen­tre en haut ! Voilà où est l’espoir.
Désolé mais c'est des c0nneries :
- ce ne sont pas les classes supérieures qui ont bloqué l'ascenseur social. Ce qu'elle font, et ce que chacun fait autant qu'il peut, c'est essayer de bloquer le "descenseur" social. Personne ne regarde l'origine sociale des gens pour empêcher les méritants de prendre des responsabilités s'ils en ont les capacités : ni les profs / examinateurs, ni les employeurs. Tout le monde en revanche essaie de préserver sa progéniture même si elle n'a pas de capacités cognitives / de travail exceptionnelles. J'avais posté une étude en ce sens et je pense que c'est assez évident quand on y pense. Ceux et celles qui défoncent l'ascenseur social, ce sont ceux et celles qui, comme la poétesse débile plus haut, détruisent l'école publique au motif qu'elle reproduirait les inégalités sociales. Évidemment, les inégalités sociales seront d'autant plus et mieux reproduites qu'il faudra se débrouiller hors système scolaire pour apprendre quelque chose. D'ailleurs pour mon malheur, je pense être plus intelligent que mes parents, ce qui laisse craindre que la composante stochastique du développement de mes capacités cognitives est supérieure à la moyenne et donc que mes descendants aient des capacités cognitives encore plus faibles que les miennes. Ce qui, dans nos sociétés, et sans doute encre plus dans le futur, est malheureusement inquiétant. C'est d'ailleurs à ça que la Gauche devrait s'atteler : non pas faire une société où les différences de capacités cognitives seraient niées, ni même le fait qu'elles soient héréditaires, mais plutôt une société où l'on pourrait vivre dignement et participer à la création de valeur même si l'on a pas des capacités cognitives supérieures à celles de la main d'œuvre mondialisée la moins chère.

- si les classes supérieures squattent les postes de décision pour leur descendance, ça n'y concentre pas pour autant la bêtise : il y a simplement un retour à la moyenne. Ceci dit, ce n'est de toutes façons pas un espoir : il suffit de voir les dégâts causés par les demeurés qui ont été mis au pouvoir pour leur seul mérite de n'être pas Le Pen…
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 48099
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Enseignement

#63 Message par slash33 » 26 janv. 2021, 13:24

Recherche: la fuite des cerveaux marque le "déclassement" de la France, selon Bayrou
AFP, le 26/01/2021
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 9b259ca70b

Avatar du membre
m.enfin
Administrateur
Administrateur
Messages : 7883
Enregistré le : 10 juin 2013, 13:55

Re: Enseignement

#64 Message par m.enfin » 26 janv. 2021, 14:16

Il a appelé à "construire notre action publique, y compris en matière de recherche, comme les Américains l'ont fait il y a déjà des décennies" avec "une organisation qui permet de repérer la recherche essentielle pour l'avenir".
ah, la recherche sur objectif, ca vient juste de sortir, merci Francois
au fait, ca sert à quoi les ANR, les ERC, y'a un pilote au commande ou pas ?
enfin, même outre-atlantique ils en reviennent, forcement quand l'argent coule a flot, ca peut marcher, mais quand la mer se retire ...
avec des recrutements en baisse dans les organismes de recherche public il s'attendait à quoi, que les étudiants bosse bénévolement ?
sans être en charge de l'enseignement supérieur et de la recherche, à son poste de ministre de l'éducation de 93 à 97, il a du en entendre parler non ?
dommage qu'il ait été remercié éjecté si vite par nidegôchenidedroite, nous n'en serions pas là

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 16524
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: Enseignement

#65 Message par WolfgangK » 03 févr. 2021, 02:25

WolfgangK a écrit :
19 janv. 2021, 16:28
clarine a écrit :
18 janv. 2021, 23:27
Quelques brèves réflexions sur les notes, le mérite, la littérature... et un regard politique sur ces sujets
Merci !
Ça illustre bien ce que j'écrivais ailleurs.
WolfgangK a écrit :
13 janv. 2021, 23:33
WolfgangK a écrit :
10 janv. 2021, 00:03
« Les humanistes réalisent des travaux d’une qualité au-dessus de la moyenne. Mais ils sont moins performants dès qu’il s’agit d’un sujet plus calculatoire, dans lequel les techniques mathématiques occupent une part prépondérante », constate Alberto Varga, professeur de physique quantique en licence 3, tout en vantant leur « opiniâtreté » et leur « ouverture d’esprit ».
Il suffit, de faire de la physique quantique sans trop de maths ☺ et de noter l' «opiniâtreté» et l'« ouverture d’esprit ».
Il faudrait que je prenne le temps de détailler, mais je pense que le problème essentiel de l'enseignement, c'est l'évaluation et la sélection.

Collectivement, nos société ont la maturité éthique d'un pré-ado qui confond "justice" et "gentillesse", donc mettre une mauvaise note et refuser une orientation à quelqu'un qui fait des efforts, c'est "injuste"…
Et s'il y a des corrélations avec des identités "dominées", c'est donc contraire à la "Justice" Sociale…
Donc le modèle de l'Enseignement Public, c'est l'École des Fans, et on espère que les étudiants se décourageront d'eux-même entre la licence et le master.
Qu'une idiote comme Nathalie Quintane ne soit pas capable de regarder ailleurs qu'au milieu de son nombril et généralise à partir du fait que l'évaluation des poètes n'est pas primordiale, c'est juste navrant. Que la personne en face ne soit pas capable de lui faire remarquer que c'est quand même pas mal que ce qui deviendront (ou non !) médecins / ingénieurs,… soient évalués, c'est ça qui est grave.

L'enseignement crève de ces mièvres débiles qui sacrifient les possibilités d'enseigner pour leur besoin de se croire Gentils.

La vérité, c'est que mes moments les plus douloureux, pour tout le monde, d'enseignement résultaient du refus de sélectionner.
J'ai vu un élève arrivé en deuxième à qui on a ENFIN annoncé que c'était fini, qu'il ne pourrait pas tripler, mais c'était tellement tard : que de temps gâché !
En formation continue, j'ai vu des apprenants être la risée de leurs collègues excédés parce qu'ils cherchaient vainement à comprendre ce que tout les autres avaient compris depuis longtemps, et que leur questions incessantes empêchaient tout le monde d'avancer.
Souvent j'expose d'abord brièvement un concept sur le plan abstrait. Il y a parfois un voir deux élèves qui pigent tout de suite les tenants et aboutissants. Puis que commence à dérouler un exemple d'application de ce concept : d'autres élèves comprennent, puis un autre exemple, encore d'autre élèves comprennent. Que faire si au bout de 3 exemples différents, toute la classe a compris sauf un ou deux élèves ? Et si ceux-ci n'ont toujours pas compris après 5, 6, 7 exemples ?
La vérité, c'est qu'une classe ressemble à une salle de muscu où tout le monde fait le même exercice avec les mêmes charges. Quel sens ça à de ne pas faire des classes de niveau ? De faire comme si on avait tous le même cerveau ? Est-ce qu'on a les mêmes cuisses ? Les mêmes bras ?
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
clairette2
Modérateur
Modérateur
Messages : 16351
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Enseignement

#66 Message par clairette2 » 03 févr. 2021, 09:30

Nos sociétés sont devenues mièvres et frileuses. Nos enfants sont des petites choses délicates qu'il faudrait préserver de tout.
C'est ainsi que nous recevons à l'école des mots de parents s'offusquant que l'on demande aux élèves de ne pas apporter de bouteille d'eau pour boire en classe ( sauf juin ou septembre) - parce-que j'en ai marre de l'eau renversée sur les cahiers et de ceux qui me demandent 4 fois s'ils peuvent aller remplir leur bouteille en plein cours etc...alors qu'ils ont une récré bientôt.
Et des mots comme quoi on traumatise leur fils ( puni car il a traité de co.nnasse une dame de cantine)...
Et que le petit déséquilibré de cp n'est pas un petit sauvage avec des pb psy, mais c'est la faute des autres s'il se bagarre tout le temps parce qu'il est stigmatisé ( ben oui, après 3 ans de maternelle, les autres gamins se méfient de lui et l'accusent un peu systématiquement). Et pourtant, on ne l'a pas accusé la semaine dernière, quand il a fait tomber M.et que M. a eu 3 points de suture au visage....c'était une maladresse...
Et je ne compte plus les parents convaincus que leur pauvre enfant est victime de harcèlement. Et pourtant, on a beau observer, on ne voit rien d'étrange, sauf une "petite victime" très agressive qui provoque des histoires régulièrement... Mais bon, les parents qui auraient parfois besoin d'un bon psy vivent leur mal-être à travers leurs gosses...ces pauvres choses...
Alors, venir leur mettre une mauvaise note ??? Heureusement, on a interdiction à l'EN en élémentaire de mettre une appréciation négative sur les bulletins. Il faut faire des efforts de dialectique pour que les tournures soient toujours positives ! Ouf !! :roll:

Heureusement qu'on arrive à bien rigoler de tout cela en salle des maîtres... Mais faudrait pas que nos enfants soient appelés un jour à vivre des trucs durs ( guerre, injustices,...). Ils n'y sont absolument pas préparés et beaucoup pourraient s'effondrer. Ou se révéler ?
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Avatar du membre
m.enfin
Administrateur
Administrateur
Messages : 7883
Enregistré le : 10 juin 2013, 13:55

Re: Enseignement

#67 Message par m.enfin » 03 févr. 2021, 09:59

WolfgangK a écrit :
03 févr. 2021, 02:25
Commissioner Alison Collins said that merit is racist and the "antithesis of fair."
eh beh,
on va en bouffer de la m.rde, remarque, on va pouvoir en faire des caisses aussi, pourquoi vouloir/faire/avoir de la qualité/se démarquer par son travail, son "excellence", son mérite

elle devrait aussi s'habiller chez le fripier du coin, se maquiller avec un bout de charbon, manger un truc qui a bien trainé dans un potager miteux, transporter avec non-délicatesse par des personnes sans trop de scrupules et recevoir son colis quand le postier le peut/veut etc.
comment ne pas se rendre compte de ce qu'ils sont en train de faire à la société (au pire) et pour eux même (au mieux), mais qu'ils s'en prennent ^10000, si possible
Image

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 16524
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: Enseignement

#68 Message par WolfgangK » 06 févr. 2021, 16:13

http://www.cafepedagogique.net/lexpress ... 43908.aspx

Jean Ravestein : L'échec scolaire et ses mythes
A quoi tient l'échec scolaire ? Beaucoup pointent le manque de capacités des élèves, ou les parents, ou les professeurs, selon le coté où on se place. Dans l'excellente collection "Mythes et réalités" (chez Retz éditeur), Jean Ravestein, Caroline Ladage et Caroline Hache publient un excellent petit livre qui balaie ces mythes. "Le but est simple : examiner les causes d'échec scolaire habituellement évoquées, les remettre à leur place grâce aux résultats des travaux de la recherche scientifique.. afin d'indiquer des pistes prioritaires pour tendre vers la fameuse égalité des chances". Jean Ravestein, professeur des universités émérite, revient sur quelques mythes qui ont la vie dure et explique comment se fabrique l'échec scolaire.

[…]

Les élèves ont des capacités divergentes parce que certains ont des handicaps avérés. Mais, en dehors de ces handicaps, on sait que les enfants ont un équipement cognitif à peu près identique quand ils entrent dans le système scolaire. Les différences de capacités apparaissent avec la confrontation avec la réalité scolaire. Le rôle du milieu dans lequel l'élève évolue, familial, territorial par exemple fait que pour lui le travail scolaire prend plus ou moins sens. En fait l'enfant a des capacités mais qui ne font pas sens pour lui.

[…]

L'échec scolaire n'est -il pas le produit naturel d'un système éducatif construit pour classer et éliminer ?



C'est tout à fait cela. A partir du moment où on fixe des normes de réussite on crée de l'échec pour ceux qui n'y arrivent pas.[…]
Tant que ces débiles auront de l'influence, la situation ne s'améliorera pas…
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 29125
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Enseignement

#69 Message par kamoulox » 06 févr. 2021, 16:57

C’est de la maladie mentale à ce niveau là.

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 36015
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Enseignement

#70 Message par Pi-r2 » 07 févr. 2021, 09:54

et la réalité physique, elle ne crée pas de normes de réussite par hasard ? comment veux tu qu'ils s'en sortent si ils ne sont pas préparés à la compétition ?
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 29125
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Enseignement

#71 Message par kamoulox » 07 févr. 2021, 12:17

En fait ils font le parfait opposé du système éducatif russe qui n’a pas de temps à perdre avec le médiocres et ou les compétitions sont mises en place dès l’enfance.

Alors le système parfait n’existe pas bien sur, mais entre faire une horde de fragiles pleureuses et de l’autre une partie des étudiants blindés mentalement qui sont prêts à la sortie d’études quitte à mettre une partie des étudiants hors jeu mon choix est fait

(Places limitées en universités)

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 16524
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: Enseignement

#72 Message par WolfgangK » 12 févr. 2021, 15:31

https://www.cahiers-pedagogiques.com/De ... operatives

De la compatibilité de l’instruction directe et des pédagogies coopératives
Guillaume Caron
Enseignant de mathématiques à Calais


D’un côté, l’instruction directe est régie par le prisme de l’efficacité des apprentissages sur le plan individuel, la réussite à des tâches scolaires individuelles mesurables et quantifiables. C’est le paradigme de l’evidence based education selon lequel il suffit de prescrire les pratiques qui ont été mesurées comme efficaces. Il parait clair que cela constitue une divergence majeure avec les pédagogues de la coopération. On trouvera bien des approches coopératives qui se revendiquent de cette finalité d’efficacité individuelle, en particulier certains courants de l’apprentissage coopératif outre-Atlantique mais si l’on se réfère à Célestin Freinet, cette logique comptable et bancaire des apprentissages est dénoncée. Qualifiant le choix de donner un poids fort à l’instruction plutôt qu’à l’éducation de « bourrage de crâne », Freinet voit l’école traditionnelle comme étant au service du capitalisme et de la concurrence qui se sont développés avec les modifications économiques du 18e siècle et l’industrialisation. Il dénonce un « capitalisme de culture », favorable à la classe dominante, aux « bourgeois ».
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.