Mixité sociale

Compte rendus de visites et témoignages des membres du forum. Pas de revue de presse.
Message
Auteur
Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 16800
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Mixité sociale

#151 Message par kamoulox » 20 nov. 2014, 23:18

Ave a écrit :
zaz.1 a écrit :
Ave a écrit :Or, un jour où l'autre on doit faire avec le monde réel.
Pour quoi faire ?

Au passage, il n'y a pas de "monde réel". Il y a juste des mondes que l'on imagine être la réalité, parce que l'on sent que les gens qui y vivent nous ressemblent. Mais le monde des riches fait d'argent, de belles voitures et de grands appartement n'est pas moins réel que celui des pauvres. Ou sinon on peut aussi décréter "monde réel" celui de la majorité (c'est un peu ce que tu décris).

Le plus intéressant - à mon gout - c'est de côtoyer le plus de mondes possibles, en essayant de ne pas y faire (trop) d'impairs.
Le monde réel, dans le sens non tronqué d'une partie de la population. Alors je ne vais pas dire que j'ai côtoyé le monde réel, car je n'ai côtoyé toutes les réalités non plus, mais j'ai eu une plus grande aperçu que certains de mes camarades qui n'avaient jamais vu autre chose.
Chose que les politiques ne voient pas puisque toujours entourés des mêmes types de personnes et dun meme milieu.
Les pauvres cest a la tv

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 29934
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Mixité sociale

#152 Message par ignatius » 20 nov. 2014, 23:48

kamoulox a écrit : Chose que les politiques ne voient pas puisque toujours entourés des mêmes types de personnes et dun meme milieu.
Les pauvres cest a la tv
Et vu que la télé c'est pour les pauvres
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
Ave
-++
-++
Messages : 4978
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Mixité sociale

#153 Message par Ave » 20 nov. 2014, 23:49

ignatius a écrit :
kamoulox a écrit : Chose que les politiques ne voient pas puisque toujours entourés des mêmes types de personnes et dun meme milieu.
Les pauvres cest a la tv
Et vu que la télé c'est pour les pauvres
Non, mais il y a aussi les films de Ken Loach pour ça... :mrgreen:
Fluctuat Nec Mergitur

Avatar du membre
watoo
-++
-++
Messages : 3529
Enregistré le : 04 mai 2012, 04:18

Re: Mixité sociale

#154 Message par watoo » 20 nov. 2014, 23:55

guyomette a écrit :C'est vrai, d'autant que les chats ne font pas de cafetières, pas plus que les guitares sont sous marins atomiques + (2x + b) = le carré de l'hypothyroïdie. :arrow:
:lol:

remy51
troll un peu lourd
Messages : 2946
Enregistré le : 29 mai 2014, 19:57

Re: Mixité sociale

#155 Message par remy51 » 21 nov. 2014, 13:09

Au contraire à la campagne tu as une mixité sociale bien plus importante qu'en ville.
Les enfants du notaire, du pharmacien, du médecin, de l'archi , du kiné, de l'osthéo, dentiste, des commerçants, des instits, percepteur, receveur des postes, gendarmes, des parisiens blindés ou moins qui ont une rs se mélangent avec ceux des agri blindés ou moins , artisans, ouvriers, des petits employés, des femmes de ménage et ils le sont tous plus ou moins obligés vu qu'il n'y a pas 200 gamins et au final ça donne une très bonne ouverture d'esprit et plus de chances de s'élever..
En ville chaque quartier est bien spécifique et il y a beaucoup moins de mélange.
Indécis :": "J'avoue, je suis un troll, mais c'est parce que ma vie est misérable et pitoyable ..."
Indécis :"pourquoi je n'ai pas d'enfant ? je n'ai pas le droit de me reproduire tout simplement"

ET46
~~+
~~+
Messages : 11189
Enregistré le : 10 janv. 2006, 12:32

Re: Mixité sociale

#156 Message par ET46 » 21 nov. 2014, 13:40

titi75013 a écrit :
ET46 a écrit :C'est pas par an... c'est entre 200 et 500 euros par trimestre, voire plus, beaucoup plus en fonction de l'école. Sans compter la cantine, hein, ni les à-côtés.
C'est largement remboursé par le quotient familial, non?? :lol:
Une somme aussi minime pour avoir une meilleure éducation c'est si cher payé???

Et puis, faut ne même pas parler de la cantine, on croirait que les enfants vont à l'école uniquement le jour ou il y a steak-frites.
çà fait cassos de base.
Rien compris à ton message
L'école privée à côté de chez moi coûte 200 euros par mois et par enfant, hors cantine. C'est quand même pas tout le monde qui peut se la payer.
J'aurais craché de la même manière sur Staline, lénine, Danton, Mao, Hitler, Allende
Nabu, à propos de Chavez

thorium
Messages : 321
Enregistré le : 06 nov. 2014, 10:47

Re: Mixité sociale

#157 Message par thorium » 21 nov. 2014, 13:44

remy51 a écrit :Au contraire à la campagne tu as une mixité sociale bien plus importante qu'en ville.
Les enfants du notaire, du pharmacien, du médecin, de l'archi , du kiné, de l'osthéo, dentiste, des commerçants, des instits, percepteur, receveur des postes, gendarmes, des parisiens blindés ou moins qui ont une rs se mélangent avec ceux des agri blindés ou moins , artisans, ouvriers, des petits employés, des femmes de ménage et ils le sont tous plus ou moins obligés vu qu'il n'y a pas 200 gamins et au final ça donne une très bonne ouverture d'esprit et plus de chances de s'élever..
En ville chaque quartier est bien spécifique et il y a beaucoup moins de mélange.
Je confirme !

Dans le bled ou habitent mes parents en Auvergne (2500 habitants), il y a des retraités riches qui ont eu des carrières internationales avec des revenus de l'ordre de 200 KE/an, des prof libérales aux revenus comparables, quelques gros commerçants/artisans qui se débrouillent (revenus moitié moindre), et puis, en dessous, une classe moyenne de petits couples avec 2 salaires, vers 40 KE/an, petits fonctionnaires (poste, ed nat...), puis des plus pauvres (Smicards à moins de 20 KE) et enfin les cassos, vivant des aides publiques.

Le tout à touche touche, les "+ de 200 KE" pouvant etre les voisins directes des cassos.

Et le résultat est plutot sympa à vivre.

Sinon, même à Clermont, c'est à peu pres la même chose dans beaucoup de quartiers centraux, même si il y a d'autres secteurs ou on ne trouve que des riches et d'autre que des pauvres.

franckyfranck
+
+
Messages : 2594
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: Mixité sociale

#158 Message par franckyfranck » 21 nov. 2014, 13:55

Au contraire à la campagne tu as une mixité sociale bien plus importante qu'en ville.
Les enfants du notaire, du pharmacien, du médecin, de l'archi , du kiné, de l'osthéo, dentiste, des commerçants, des instits, percepteur, receveur des postes, gendarmes, des parisiens blindés ou moins qui ont une rs se mélangent avec ceux des agri blindés ou moins , artisans, ouvriers, des petits employés, des femmes de ménage et ils le sont tous plus ou moins obligés vu qu'il n'y a pas 200 gamins et au final ça donne une très bonne ouverture d'esprit et plus de chances de s'élever..
En ville chaque quartier est bien spécifique et il y a beaucoup moins de mélange.
Deux remarques :
- Ceci est valable pour les coins de campagne ou il y a encore des médecins, des archis, des commerçants, etc... Tu sais comme moi que beaucoup de villages et de petites villes sont devenues de quasi déserts. Dans beaucoup de bleds les seuls représentant d'une certaine "élite" sociale sont les fonctionnaires... Qui sont loin d'être riches, mais sont au moins bien éduqués. Laurent Davezies écrit d'ailleurs bien dans son livre que le jour ou l'état va vraiment réduire la voilure sur la dépense publique (et cela va malheureusement arriver un jour) ces régions risquent de souffrir énormément.
- La réforme des professions réglementées risque effectivement de mettre à mal la petite bourgeoisie locale qui dans de nombreux bleds est la seule qui subsite encore. Le jour ou l'officine de la grande ville la plus proche se sera transformée en supermarché (c'est déjà en train d'arriver), elle rachétera allégrement toutes les officines de village, et les concentrera. Le mec sur place ne sera plus qu'un vendeur et le pouvoir se sera concentré encore un peu plus.

Et non dans les grandes villes les quartiers ne sont plus si spécifiques que cela, du fait du retour en centre ville des classes sociales supérieures qui les avaient délaissé pendant les années 70 / 80 et jusqu'à la fin des années 90. Etant donné qu'il n'y a pas de place pour tout le monde, les quartiers plus populaires changent par la force des choses. Mais il est vrai que c'est moins vrai dans le sud de la France ou la course à la piscine fait que le centre ville manque nécéssairement d'attractivité.
L'école privée à côté de chez moi coûte 200 euros par mois et par enfant, hors cantine. C'est quand même pas tout le monde qui peut se la payer.
Ce qui est très largement en dessous du cout réel de l'éducation. Car l'état subventionne. Bien sur, former un gamin coute beaucoup plus que 2400 € par an quand il faut payer les locaux et les profs. Au final, l'état ferait mieux de distribuer des tickets éducation d'un certain montant et de laisser les écoles se faire concurrence. Au moins les gens auraient une idée du vrai prix des choses même s'ils continueraient à ne pas le payer réelement.

Avatar du membre
quietus
Messages : 1221
Enregistré le : 17 janv. 2011, 11:58
Localisation : Orléans

Re: Mixité sociale

#159 Message par quietus » 21 nov. 2014, 13:55

Désolé mais les études spécialisées montrent que la plus grande mixité sociale réside en ville.

remy51
troll un peu lourd
Messages : 2946
Enregistré le : 29 mai 2014, 19:57

Re: Mixité sociale

#160 Message par remy51 » 21 nov. 2014, 14:03

ET46 a écrit :[L'école privée à côté de chez moi coûte 200 euros par mois et par enfant, hors cantine. C'est quand même pas tout le monde qui peut se la payer.
autant en primaire/collège voir lycée je vois pas trop l'intérêt (je le vois mais ce n'est pas flagrant) autant pour les études supérieures je n'hésiterai pas à payer.
mon raisonnement :
5ans à 50000euros/an = 250000
250000/43ans de vie pro/12(mois) = 485euros
il suffit donc de gagner 500 euros/mois en plus pour être positif , et quand on se tape 5 ans d'école à ce prix , c'est généralement pas 500 en plus ...
ça reste un super investissement.
C'est plus un raisonnement pour les us.

En France, je privilégierais un très bon lycée.
Je suis tombé sur le Facebook de la fille d'une "amie d'enfance" (quelques années de plus que moi , parents amis de mes parents)
Elle a 20 piges et passée par un super lycée catho/privé , je suis impressionné par ses "amis" tous passés par ce lycée, que des facs de médecine et autres grandes écoles .. aucun souci d'avenir c'est bluffant.
Sans parler du réseau des anciens élèves et de leurs parents et là franchement , la mixité sociale , tu t'en tapes .. connaitre la banlieue pourrie du 93 j'vois pas l'intérêt (et question ouverture d'esprit et connaissance sur le monde je suis pas mal.J'en suis très heureux mais ce n'est pas le plus important ..)
Indécis :": "J'avoue, je suis un troll, mais c'est parce que ma vie est misérable et pitoyable ..."
Indécis :"pourquoi je n'ai pas d'enfant ? je n'ai pas le droit de me reproduire tout simplement"

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40786
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Mixité sociale

#161 Message par slash33 » 21 nov. 2014, 14:05

quietus a écrit :Désolé mais les études spécialisées montrent que la plus grande mixité sociale réside en ville.
Parle t-on de mixité ou de ghettoïsation? Si c'est ce dernier, ce n'est pas ce que j'appelle de la mixité sociale.

Avatar du membre
Black_Jack
-+
-+
Messages : 2071
Enregistré le : 27 août 2008, 09:03

Re: Mixité sociale

#162 Message par Black_Jack » 21 nov. 2014, 14:05

quietus a écrit :Désolé mais les études spécialisées montrent que la plus grande mixité sociale réside en ville.
Parce qu'il y a les HLM.
Parce que certains quartiers sont tellement populaires qu'ils sont plus difficiles à se gentrifier (pour être pudique :oops: )
Mais par exemple à Paris, la mixité sociale se réduit de plus en plus à des csp++ vs des csp-- en HLM. Et le vide entre le deux.
in memoriam jeanguimauve (28 Déc 2007/06 nov 2011)
Image

remy51
troll un peu lourd
Messages : 2946
Enregistré le : 29 mai 2014, 19:57

Re: Mixité sociale

#163 Message par remy51 » 21 nov. 2014, 14:20

slash33 a écrit :
quietus a écrit :Désolé mais les études spécialisées montrent que la plus grande mixité sociale réside en ville.
Parle t-on de mixité ou de ghettoïsation? Si c'est ce dernier, ce n'est pas ce que j'appelle de la mixité sociale.
si les études le montrent ...
je ne parle que de mon ressenti.
Les jeunes du village on s'est toujours côtoyés (pas le choix) , arrivés au lycée c'est là que tu vois les groupes de bourges, ceux des quartiers défavorisés venant de collèges diffèrents etc etc et nous plus ou moins au milieu de tout ça avec la capacité de s'adapter à chaque autre groupe.
Notre mixité ne se faisait pas qu'à l'école , en dehors , en jouant ou dans les clubs de sport (foot essentiellement) et tout ça crée des liens que même des dizaines d'années et des milieux sociaux différents n'effacent pas , en ville j'ai pas l'impression que ce soit trop le cas.
Mais ce n'est que mon regard et pas une étude.
Indécis :": "J'avoue, je suis un troll, mais c'est parce que ma vie est misérable et pitoyable ..."
Indécis :"pourquoi je n'ai pas d'enfant ? je n'ai pas le droit de me reproduire tout simplement"

Avatar du membre
Praséodyme
+
+
Messages : 3361
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Mixité sociale

#164 Message par Praséodyme » 21 nov. 2014, 14:38

quietus a écrit :Désolé mais les études spécialisées montrent que la plus grande mixité sociale réside en ville.
Ce serait pas simplement dû aux stats qui sont faites sur un territoire plus large ?
Au jour le jour, ce qui compte pour la qualité de vie en un lieu donné, ce n'est pas de savoir si le poids démographique des bourgeois de la zone pavillonnaire équilibre celui de la favela à l'autre bout de la même commune.
Petroleum et circenses

JeTrace

Re: Mixité sociale

#165 Message par JeTrace » 21 nov. 2014, 14:57

Praséodyme a écrit :
quietus a écrit :Désolé mais les études spécialisées montrent que la plus grande mixité sociale réside en ville.
Ce serait pas simplement dû aux stats qui sont faites sur un territoire plus large ?
Au jour le jour, ce qui compte pour la qualité de vie en un lieu donné, ce n'est pas de savoir si le poids démographique des bourgeois de la zone pavillonnaire équilibre celui de la favela à l'autre bout de la même commune.

À oui alors, la qualité de vie est une fonction proportionnel à la "qualité" du mélange social, c'est bien connu.
L'entropie social est finalement un indicateur qu'il faudrait créer, on l’intégrerait au calcul du BIB.

Avatar du membre
quietus
Messages : 1221
Enregistré le : 17 janv. 2011, 11:58
Localisation : Orléans

Re: Mixité sociale

#166 Message par quietus » 21 nov. 2014, 15:01

J'aurais pû être plus précis, ma remarque ne concernant pas uniquement le logement mais plus largement le brassage ou la circulation de la population. C'est en ville qu'à un moment donné on peut observer la plus grande mixité sociale dans un espace donné.

JeTrace

Re: Mixité sociale

#167 Message par JeTrace » 21 nov. 2014, 15:04

Je viens de trouver ça :shock: : http://en.wikipedia.org/wiki/Social_entropy

Je lirais ce soir, le taff, c'est pas fait pour ça...

titi75013
-+
-+
Messages : 1949
Enregistré le : 26 août 2013, 12:04

Re: Mixité sociale

#168 Message par titi75013 » 21 nov. 2014, 15:06

ET46 a écrit :
titi75013 a écrit :
ET46 a écrit :C'est pas par an... c'est entre 200 et 500 euros par trimestre, voire plus, beaucoup plus en fonction de l'école. Sans compter la cantine, hein, ni les à-côtés.
C'est largement remboursé par le quotient familial, non?? :lol:
Une somme aussi minime pour avoir une meilleure éducation c'est si cher payé???

Et puis, faut ne même pas parler de la cantine, on croirait que les enfants vont à l'école uniquement le jour ou il y a steak-frites.
çà fait cassos de base.
Rien compris à ton message
L'école privée à côté de chez moi coûte 200 euros par mois et par enfant, hors cantine. C'est quand même pas tout le monde qui peut se la payer.
le quotient familial est un mode de calcul des impôt bien français qui permet une réduction d'impôt de 1500€/enfant/an pour ceux qui en payent.
les allocs, tout le monde en perçoit

Le privé, ce n'est pas toujours aussi cher.
Je ne sais pas ou tu vis, mais en IDF, c'est moins cher, 2 fois moins cher même.
Montreuil en pleine zone HLM, une école privée à 100€/mois/enfant.
C'est pour çà que ce post m'a fait réagir au départ

ET46
~~+
~~+
Messages : 11189
Enregistré le : 10 janv. 2006, 12:32

Re: Mixité sociale

#169 Message par ET46 » 21 nov. 2014, 15:15

franckyfranck a écrit :
L'école privée à côté de chez moi coûte 200 euros par mois et par enfant, hors cantine. C'est quand même pas tout le monde qui peut se la payer.
Ce qui est très largement en dessous du cout réel de l'éducation. Car l'état subventionne. Bien sur, former un gamin coute beaucoup plus que 2400 € par an quand il faut payer les locaux et les profs. Au final, l'état ferait mieux de distribuer des tickets éducation d'un certain montant et de laisser les écoles se faire concurrence. Au moins les gens auraient une idée du vrai prix des choses même s'ils continueraient à ne pas le payer réelement.
Je parle d'une école privée sous contrat, donc avec des profs payés par l'Etat.
Qui bénéficie aussi de subventions de la commune.
J'aurais craché de la même manière sur Staline, lénine, Danton, Mao, Hitler, Allende
Nabu, à propos de Chavez

ET46
~~+
~~+
Messages : 11189
Enregistré le : 10 janv. 2006, 12:32

Re: Mixité sociale

#170 Message par ET46 » 21 nov. 2014, 15:17

titi75013 a écrit :le quotient familial est un mode de calcul des impôt bien français qui permet une réduction d'impôt de 1500€/enfant/an pour ceux qui en payent.
les allocs, tout le monde en perçoit

Le privé, ce n'est pas toujours aussi cher.
Je ne sais pas ou tu vis, mais en IDF, c'est moins cher, 2 fois moins cher même.
Montreuil en pleine zone HLM, une école privée à 100€/mois/enfant.
C'est pour çà que ce post m'a fait réagir au départ
Le tarif des écoles privées est très variable. Ne généralisons donc pas, ce n'est clairement pas à la portée de tout le monde.
J'aurais craché de la même manière sur Staline, lénine, Danton, Mao, Hitler, Allende
Nabu, à propos de Chavez

Avatar du membre
Black_Jack
-+
-+
Messages : 2071
Enregistré le : 27 août 2008, 09:03

Re: Mixité sociale

#171 Message par Black_Jack » 21 nov. 2014, 15:21

Où est passé l'avatar d'Orwell :cry:
in memoriam jeanguimauve (28 Déc 2007/06 nov 2011)
Image

titi75013
-+
-+
Messages : 1949
Enregistré le : 26 août 2013, 12:04

Re: Mixité sociale

#172 Message par titi75013 » 21 nov. 2014, 15:26

en région parisienne, bien sûr que si!

Nombreux sont les classes moyennes supérieures ( avec un niveau de vie à une classe moyenne inférieure en province ) qui vivent dans des zones qui se boboïsent parcequ'ils sont chassés des beaux quartiers, avec TVA à 7% sur les logements neufs et qui envoient leurs gosses dans l'école privée du coin qui est plus proche que l'école publique...
et pour 100€/mois.

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12789
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Mixité sociale

#173 Message par cashisking » 21 nov. 2014, 15:29

titi75013 a écrit :en région parisienne, bien sûr que si!

Nombreux sont les classes moyennes supérieures ( avec un niveau de vie à une classe moyenne inférieure en province ) qui vivent dans des zones qui se boboïsent parcequ'ils sont chassés des beaux quartiers, avec TVA à 7% sur les logements neufs et qui envoient leurs gosses dans l'école privée du coin qui est plus proche que l'école publique...
et pour 100€/mois.
J'habitais à côté de l'école privée Blanche de Castille au Chesnay, pas spécialement un coin de cassos ou autre.
Ca coûtait 100€ par enfant par mois = que dalle pour des gens habitant dans le coin.

titi75013
-+
-+
Messages : 1949
Enregistré le : 26 août 2013, 12:04

Re: Mixité sociale

#174 Message par titi75013 » 21 nov. 2014, 15:35

en région parisienne, c'est la norme.
n'importe qui peut trouver une école privée proche à pas cher, même au fin fond de la zone.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18257
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Mixité sociale

#175 Message par wasabi » 21 nov. 2014, 15:43

remy51 a écrit : mon raisonnement :
5ans à 50000euros/an = 250000
250000/43ans de vie pro/12(mois) = 485euros
il suffit donc de gagner 500 euros/mois en plus pour être positif , et quand on se tape 5 ans d'école à ce prix , c'est généralement pas 500 en plus ...
ça reste un super investissement.
C'est bidon comme raisonnement, c'est trop simplifié et ça considère que tout va bien se passer.
C'est comme si un gagnant du lotto rétrospectivement disait que ça valait le coup car son ticket à 2€ lui a rapporté 50 millions : superbe investissement !
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

fano
Messages : 715
Enregistré le : 18 janv. 2007, 17:04

Re: Mixité sociale

#176 Message par fano » 21 nov. 2014, 15:57

cashisking a écrit :J'habitais à côté de l'école privée Blanche de Castille au Chesnay, pas spécialement un coin de cassos ou autre.
Ca coûtait 100€ par enfant par mois = que dalle pour des gens habitant dans le coin.
c'était y a combien de temps, j'habite pas loin, et c'est le double dans la plupart des écoles privées !
J'ai un ami qui met ses 2 enfants, c'est quasi un billet de 500 tous les mois avec les extras….

ET46
~~+
~~+
Messages : 11189
Enregistré le : 10 janv. 2006, 12:32

Re: Mixité sociale

#177 Message par ET46 » 21 nov. 2014, 15:58

franckyfranck a écrit :
il y a toujours un truc qu'on oublie: la misère dans les campagnes.
Bien supérieure à celle des zones HLM ( qui signifie Habitat à Loyer Modéré, on y est logé pour pas cher, pas que l'on vit entouré de cassos )
La dessus, effectivement il y a tant de gens qui vont à la cambrousse pour ne pas "être au millieu des wesh" et qui se retrouvent au millieux des pire "cassos".
Lisez Eddy Bellegeule : Malheureusement c'est un peu / beaucoup comme cela.
Je suggère, pour contrebalancer un petit peu ce jugement, la lecture de ce (long, 30 pages) article, il en vaut le coup, c'est réellement passionnant:

Quel éléphant irréfutable dans le magasin de porcelaine ? (Sur la gauche sociétale-libérale)

Par "Pièces et Main d'Oeuvre"
http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip ... rticle=491
L'épitaphe de l'article parle de ce roman (fiction ou témoignage????), en citant une critique parue dans Libération
« Pour en finir vraiment avec Eddy Bellegueule.
Quasi unanime, la critique de En finir avec Eddy Bellegueule l’est. C’est vrai que ce livre donne bien à
voir la pauvreté crasseuse, homophobe et raciste, ce père scotché à la téloche et ces collégiens violents et
bêtes jusqu’à l’absurde, avec un souci des détails qui, souvent, donnent froid dans le dos. J’ai lu ce texte
d’une traite, et j’y ai entraperçu des bribes de ma vie d’homo et de fils de prolo. (…) Pourtant, malgré - ou
à cause - de cette proximité, En finir avec Eddy Bellegueule et la critique dithyrambique qui en est faite me
dérangent. (…) En décrivant un monde de bouseux incultes et violents, Edouard Louis dessine en creux
celui d’un univers bourgeois moderne et apaisé. Au sous-monde obscur de la plèbe répond dans cette
histoire le monde lumineux des dominants, urbains et éduqués, qui, entre autres choses, éditent les livres et
en écrivent les critiques. (…) Or, loin d’être subversif, le récit de cette success story réassure la domination
des codes et des symboles bourgeois, en nous (re)disant qu’ils sont ce vers quoi il faut tendre "pour s’en
sortir", et en (re)donnant l’illusion qu’ils sont accessibles à tous. (…) Il n’existe pas d’un côté les
banlieusards ou les ruraux pauvres forcément racistes et, l’autre, les urbains, bourgeois forcément
tolérants. Trop souvent, je constate le mépris pour le reste du monde de ceux qui disposent et qui savent.
(…) Le nombre d’enfants de chômeurs et d’ouvriers dans les grandes écoles et universités est indigent.
Parce que ceux qui ont le pouvoir n’ont aucune intention de le partager, ni d’en voir leurs valeurs
discutées par l’arrivée d’étrangers à leur caste. La "paix sociale" repose sur l’acceptation silencieuse
d’inégalités persistantes et croissantes. Loin de bousculer l’ordre établi, ce grand récit d’un parcours sans
faute, brillant, exceptionnel, participe à déculpabiliser les héritiers de ce système. En finir avec Eddy
Bellegueule est leur bonne conscience du moment. » (David Belliard, Libération, 2 mars 2014)
J'aurais craché de la même manière sur Staline, lénine, Danton, Mao, Hitler, Allende
Nabu, à propos de Chavez

ET46
~~+
~~+
Messages : 11189
Enregistré le : 10 janv. 2006, 12:32

Re: Mixité sociale

#178 Message par ET46 » 21 nov. 2014, 16:01

titi75013 a écrit :en région parisienne, bien sûr que si!
Je sais que ce forum est peuplé de CSP+++, mais as tu réellement conscience que la moitié de la population française ne peut PAS mettre 100 euros par mois par enfant pour l'école?
J'aurais craché de la même manière sur Staline, lénine, Danton, Mao, Hitler, Allende
Nabu, à propos de Chavez

ET46
~~+
~~+
Messages : 11189
Enregistré le : 10 janv. 2006, 12:32

Re: Mixité sociale

#179 Message par ET46 » 21 nov. 2014, 16:01

Black_Jack a écrit :Où est passé l'avatar d'Orwell :cry:
Fausse manip de ma part...
J'aurais craché de la même manière sur Staline, lénine, Danton, Mao, Hitler, Allende
Nabu, à propos de Chavez

Avatar du membre
zaz.1
~~+
~~+
Messages : 6526
Enregistré le : 30 nov. 2010, 16:33

Re: Mixité sociale

#180 Message par zaz.1 » 21 nov. 2014, 16:10

fano a écrit :
cashisking a écrit :J'habitais à côté de l'école privée Blanche de Castille au Chesnay, pas spécialement un coin de cassos ou autre.
Ca coûtait 100€ par enfant par mois = que dalle pour des gens habitant dans le coin.
c'était y a combien de temps, j'habite pas loin, et c'est le double dans la plupart des écoles privées !
J'ai un ami qui met ses 2 enfants, c'est quasi un billet de 500 tous les mois avec les extras….
Ils ont un site web, ou ils publient leurs tarifs : http://www.blanche-de-castille.fr/drago ... 410197d693

Pour le lycée, cela va donc de 400 à 1400 € selon les revenus des parents + apparemment une centaine d'euros obligatoire.
Un couple qui gagne 50 k€ net/an avec 2 enfants se retrouverait apparemment à payer ~1200 € par an et par enfant.
Le repas coute apparement 7 €, ou encore ~1000 € par an. Soit 2200 €/an/enfant.

On retrouve en effet grosso modo 500 €/mois sur 10 mois pour 2 enfants scolarisés. La cantine représente quasi 50% du montant.

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12789
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Mixité sociale

#181 Message par cashisking » 21 nov. 2014, 16:21

zaz.1 a écrit :
fano a écrit :
cashisking a écrit :J'habitais à côté de l'école privée Blanche de Castille au Chesnay, pas spécialement un coin de cassos ou autre.
Ca coûtait 100€ par enfant par mois = que dalle pour des gens habitant dans le coin.
c'était y a combien de temps, j'habite pas loin, et c'est le double dans la plupart des écoles privées !
J'ai un ami qui met ses 2 enfants, c'est quasi un billet de 500 tous les mois avec les extras….
Ils ont un site web, ou ils publient leurs tarifs : http://www.blanche-de-castille.fr/drago ... 410197d693

Pour le lycée, cela va donc de 400 à 1400 € selon les revenus des parents + apparemment une centaine d'euros obligatoire.
Un couple qui gagne 50 k€ net/an avec 2 enfants se retrouverait apparemment à payer ~1200 € par an et par enfant.
Le repas coute apparement 7 €, ou encore ~1000 € par an. Soit 2200 €/an/enfant.

On retrouve en effet grosso modo 500 €/mois sur 10 mois pour 2 enfants scolarisés. La cantine représente quasi 50% du montant.
Dans le public c'est aussi payant la cantine si on va par là.
Et y'a une astuce : Un couple à 50k€ nets et deux enfants ne va pas habiter là.

remy51
troll un peu lourd
Messages : 2946
Enregistré le : 29 mai 2014, 19:57

Re: Mixité sociale

#182 Message par remy51 » 21 nov. 2014, 16:24

wasabi a écrit :
remy51 a écrit : mon raisonnement :
5ans à 50000euros/an = 250000
250000/43ans de vie pro/12(mois) = 485euros
il suffit donc de gagner 500 euros/mois en plus pour être positif , et quand on se tape 5 ans d'école à ce prix , c'est généralement pas 500 en plus ...
ça reste un super investissement.
C'est bidon comme raisonnement, c'est trop simplifié et ça considère que tout va bien se passer.
C'est comme si un gagnant du lotto rétrospectivement disait que ça valait le coup car son ticket à 2€ lui a rapporté 50 millions : superbe investissement !
le risque de se planter est bien moindre que d'acheter 125000 tickets de loto à 2euros.
Ce n'est évidemment pas du sûr à 100% , mais j'estime le risque assez faible.
Même chose si tu mets tes gosses dans un super lycée privé , ce ne sera jamais sûr à 100% n'empêche que ces gamins font , en grande majorité, de belles carrières ...
Indécis :": "J'avoue, je suis un troll, mais c'est parce que ma vie est misérable et pitoyable ..."
Indécis :"pourquoi je n'ai pas d'enfant ? je n'ai pas le droit de me reproduire tout simplement"

Avatar du membre
Praséodyme
+
+
Messages : 3361
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Mixité sociale

#183 Message par Praséodyme » 21 nov. 2014, 16:32

remy51 a écrit :Même chose si tu mets tes gosses dans un super lycée privé , ce ne sera jamais sûr à 100% n'empêche que ces gamins font , en grande majorité, de belles carrières ...
Attention, s'agirait pas non plus qu'ils ne côtoient que des fils-de qui sont certains de s'en tirer sans effort en profitant des contacts de Papa et qu'ils adoptent le même comportement. Si t'as pas le même piston à la sortie, la descente peut être rude. Ou alors faut qu'ils sachent parfaitement entretenir leur réseau au sein de la jeunesse dorée.
Petroleum et circenses

Avatar du membre
zaz.1
~~+
~~+
Messages : 6526
Enregistré le : 30 nov. 2010, 16:33

Re: Mixité sociale

#184 Message par zaz.1 » 21 nov. 2014, 16:45

cashisking a écrit : Dans le public c'est aussi payant la cantine si on va par là.
Et y'a une astuce : Un couple à 50k€ nets et deux enfants ne va pas habiter là.
Il me semble qu'elle est beaucoup moins chère dans le public (subventions de la mairie).

Un couple a 50 k€ net au vésinet, ça doit se trouver. Curieusement, il y a dans toute cette région pas mal de gens qui possèdent un peu de patrimoine (=un bien immo, dans la famille depuis longtemps) mais pas forcément de très gros revenus.

Bon, après, c'est clair qu'a Blanche, ça sent bien le fric (probablement moins qu'a Daniélou ou Passy, mais quand même pas mal).

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18257
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Mixité sociale

#185 Message par wasabi » 21 nov. 2014, 16:47

remy51 a écrit : Même chose si tu mets tes gosses dans un super lycée privé , ce ne sera jamais sûr à 100% n'empêche que ces gamins font , en grande majorité, de belles carrières ...
Ce n'est pas parce qu'en majorité en venant de ces endroits ils ont fait de belles carrières, qu'actuellement une personne qui sera parachuté dans un tel environnement en fera une. Il y a deux soucis, l'un est l'évolution temporelle (les plus jeunes dont on peut dire qu'ils ont fait une belle carrière sont nés au début des années 70, ceux dont on parle ici et qui vont aller au lycée sont nés après 2000), l'autre de penser que l'idiosyncrasie d'un individu donné se rapproche de la moyenne de l'environnement dans lequel il a évolué.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8322
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Mixité sociale

#186 Message par Jeffrey » 21 nov. 2014, 16:49

Praséodyme a écrit :
quietus a écrit :Désolé mais les études spécialisées montrent que la plus grande mixité sociale réside en ville.
Ce serait pas simplement dû aux stats qui sont faites sur un territoire plus large ?
Au jour le jour, ce qui compte pour la qualité de vie en un lieu donné, ce n'est pas de savoir si le poids démographique des bourgeois de la zone pavillonnaire équilibre celui de la favela à l'autre bout de la même commune.
il y a des favelas à Anger ? J'ignorais.

Image
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 29934
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Mixité sociale

#187 Message par ignatius » 21 nov. 2014, 18:38

remy51 a écrit :Au contraire à la campagne tu as une mixité sociale bien plus importante qu'en ville.
Les enfants du notaire, du pharmacien, du médecin, de l'archi , du kiné, de l'osthéo, dentiste, des commerçants, des instits, percepteur, receveur des postes, gendarmes, des parisiens blindés ou moins qui ont une rs se mélangent avec ceux des agri blindés ou moins , artisans, ouvriers, des petits employés, des femmes de ménage et ils le sont tous plus ou moins obligés vu qu'il n'y a pas 200 gamins et au final ça donne une très bonne ouverture d'esprit et plus de chances de s'élever..
En ville chaque quartier est bien spécifique et il y a beaucoup moins de mélange.
Fake, les percepteurs sont laids, ils ne se reproduisent pas.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 29934
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Mixité sociale

#188 Message par ignatius » 21 nov. 2014, 19:00

ET46 a écrit :
franckyfranck a écrit :
il y a toujours un truc qu'on oublie: la misère dans les campagnes.
Bien supérieure à celle des zones HLM ( qui signifie Habitat à Loyer Modéré, on y est logé pour pas cher, pas que l'on vit entouré de cassos )
La dessus, effectivement il y a tant de gens qui vont à la cambrousse pour ne pas "être au millieu des wesh" et qui se retrouvent au millieux des pire "cassos".
Lisez Eddy Bellegeule : Malheureusement c'est un peu / beaucoup comme cela.
Je suggère, pour contrebalancer un petit peu ce jugement, la lecture de ce (long, 30 pages) article, il en vaut le coup, c'est réellement passionnant:

Quel éléphant irréfutable dans le magasin de porcelaine ? (Sur la gauche sociétale-libérale)

Par "Pièces et Main d'Oeuvre"
http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip ... rticle=491
L'épitaphe de l'article parle de ce roman (fiction ou témoignage????), en citant une critique parue dans Libération
« Pour en finir vraiment avec Eddy Bellegueule.
Quasi unanime, la critique de En finir avec Eddy Bellegueule l’est. C’est vrai que ce livre donne bien à
voir la pauvreté crasseuse, homophobe et raciste, ce père scotché à la téloche et ces collégiens violents et
bêtes jusqu’à l’absurde, avec un souci des détails qui, souvent, donnent froid dans le dos. J’ai lu ce texte
d’une traite, et j’y ai entraperçu des bribes de ma vie d’homo et de fils de prolo. (…) Pourtant, malgré - ou
à cause - de cette proximité, En finir avec Eddy Bellegueule et la critique dithyrambique qui en est faite me
dérangent. (…) En décrivant un monde de bouseux incultes et violents, Edouard Louis dessine en creux
celui d’un univers bourgeois moderne et apaisé. Au sous-monde obscur de la plèbe répond dans cette
histoire le monde lumineux des dominants, urbains et éduqués, qui, entre autres choses, éditent les livres et
en écrivent les critiques. (…) Or, loin d’être subversif, le récit de cette success story réassure la domination
des codes et des symboles bourgeois, en nous (re)disant qu’ils sont ce vers quoi il faut tendre "pour s’en
sortir", et en (re)donnant l’illusion qu’ils sont accessibles à tous. (…) Il n’existe pas d’un côté les
banlieusards ou les ruraux pauvres forcément racistes et, l’autre, les urbains, bourgeois forcément
tolérants. Trop souvent, je constate le mépris pour le reste du monde de ceux qui disposent et qui savent.
(…) Le nombre d’enfants de chômeurs et d’ouvriers dans les grandes écoles et universités est indigent.
Parce que ceux qui ont le pouvoir n’ont aucune intention de le partager, ni d’en voir leurs valeurs
discutées par l’arrivée d’étrangers à leur caste. La "paix sociale" repose sur l’acceptation silencieuse
d’inégalités persistantes et croissantes. Loin de bousculer l’ordre établi, ce grand récit d’un parcours sans
faute, brillant, exceptionnel, participe à déculpabiliser les héritiers de ce système. En finir avec Eddy
Bellegueule est leur bonne conscience du moment. » (David Belliard, Libération, 2 mars 2014)
J'aime beaucoup les critiques de Libé.
à les lire, on en vient presque à souhaiter pour nos enfants habiter dans des coins où la population n'est pas formée, ou l'illetrisme est présent, et où la misère culturelle cotoie la misère sociale.
comme ça, ça nous évite de culpabiliser au cas où nos enfants feraient un cursus scolaire acceptable.
M. David Belliard, si prompt à donner des leçons, n'enseignerait il pas à l'institut catholique de Paris, où la domination des codes et des symboles bourgeois est omniprésent ?

Ce qui m'exaspère avec ces critiques acerbes, c'est qu'ils font un symbole d'un livre, non pas conçu à l'origine comme un best seller, mais comme un témoignage cathartique de l'auteur, qui en a bavé durant sa jeunesse, n'ayant pas eu la chance d'évoluer dans un milieu culturel favorisé.

Après, que le livre soit dégusté avec gourmandise par des lecteurs confortés dans leurs clichés sur les campagnes de la moitié Nord de la France (j'étais à 10 km d'Hallencourt, lieu où se situe le récit pas plus tard qu'hier), ça n'est pas la faute de l'auteur.

La défense des alcooliques analphabètes, incultes, racistes, victimes de l'oppression sociale, c'est beau sur du papier journal.
Mais les personnes écrivant cet article sont les derniers à côtoyer ces populations ( attachantes par certains côtés, désolantes parfois ).

C'était mon coup de gueule contre les bien pensants, critiques littéraires (plus sociales que littéraires d'ailleurs), des salons parisiens, qui ne connaissent les pauvres que par le biais des films de Ken Loach (comme l'a si finement dit Ave).
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

franckyfranck
+
+
Messages : 2594
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: Mixité sociale

#189 Message par franckyfranck » 21 nov. 2014, 19:26

Le problème c'est qu'en ce moment ca "rassure" une partie des français de se dire qu'il existe un sous prolétariat béte habitant dans la cité (aka les "barbarres") à qui eux tous sont fondamentalement supérieurs.

Ca permet finalement à une partie des classes populaires qui ont été déclassées de se construire une identité. Mais le problème c'est que l'environnement d'Eddy n'était pas meilleur que le pire environnement au fin fond d'une cité. Est il représentatif de toute la campagne ? Non. Pas plus que Montfermeil n'est représentatif de tout le neuf cube. Mais dans un cas comme l'autre on s'apperçoit qu'il existe des poches de misère matérielle ET sociale et que ca produit des individus gravos.

Et finalement c'est ca qui enmerde le plus une partie des lecteurs : "quoi ? des gens bien de chez nous pourraient être aussi *** qu'une racaille ?" (avec un sous entendu marqué sur le fait que la racaille n'est pas bleu blanc rouge). Ben oui, ca n'aurait donc rien à voir avec la couleur de peau et on va pouvoir cesser de voter Marine car ca ne réglera pas le problème. La misère fait des dégats et il se trouve qu'elle touche une minorité "visible". Mais des p'tits blancs élevés à Montfermeil dans le même jus n'auraient probablement pas mieux tourné.

Et que ca touche un vendeur de libé est révélateur parce que d'une certaine façon une partie de la classe ouvrière déclassée (et dans ces régions du nord ce ne sont pas des paysans qui vivent à la campagne mais des ouvriers) avait gardé ce sentiment pour elle : "finalement on est mieux que ce qui vient d'arriver". Ca lui a permit de tolérer la violence de la désindustrialisation qui a détruit leur environnement. Alors forcément pour quelqu'un de sensibilité de gauche, lire ce livre, peut être traumatisant.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 29934
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Mixité sociale

#190 Message par ignatius » 21 nov. 2014, 20:53

franckyfranck a écrit : Alors forcément pour quelqu'un de sensibilité de gauche caviar qui n'a jamais approché un pauvre qui n'était pas thésard ou bac+5, lire ce livre, peut être traumatisant.
je complète.
pour moi qui vient d'un village où la quasi totalité des habitants étaient ouvriers-employés, c'est rigolo de lire ce livre et d'essayer de retrouver les visages de son enfance parmi les descriptions égrenées au fil des pages.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

remy51
troll un peu lourd
Messages : 2946
Enregistré le : 29 mai 2014, 19:57

Re: Mixité sociale

#191 Message par remy51 » 21 nov. 2014, 20:56

wasabi a écrit :
remy51 a écrit : Même chose si tu mets tes gosses dans un super lycée privé , ce ne sera jamais sûr à 100% n'empêche que ces gamins font , en grande majorité, de belles carrières ...
Ce n'est pas parce qu'en majorité en venant de ces endroits ils ont fait de belles carrières, qu'actuellement une personne qui sera parachuté dans un tel environnement en fera une. Il y a deux soucis, l'un est l'évolution temporelle (les plus jeunes dont on peut dire qu'ils ont fait une belle carrière sont nés au début des années 70, ceux dont on parle ici et qui vont aller au lycée sont nés après 2000), l'autre de penser que l'idiosyncrasie d'un individu donné se rapproche de la moyenne de l'environnement dans lequel il a évolué.
tu aurais du me lire un peu mieux.
Ceux qui sortent des super lycées actuellement n'ont que très peu de souci à se faire.
Comme j'ai déjà expliqué , quand je vois les contacts Facebook d'une gamine que je connais et qui sort de ce type d'établissement ça ne souffre pas de contestation, c'est juste impressionnant et pourtant j'ai pas l'habitude de m'étonner .. c'est fac de médecine quasi 1 sur 2 et autres grandes écoles ;. bref un monde à part.
après chacun croit ce qu'il veut.
Indécis :": "J'avoue, je suis un troll, mais c'est parce que ma vie est misérable et pitoyable ..."
Indécis :"pourquoi je n'ai pas d'enfant ? je n'ai pas le droit de me reproduire tout simplement"

titi75013
-+
-+
Messages : 1949
Enregistré le : 26 août 2013, 12:04

Re: Mixité sociale

#192 Message par titi75013 » 21 nov. 2014, 21:29

ET46 a écrit :
franckyfranck a écrit :
il y a toujours un truc qu'on oublie: la misère dans les campagnes.
Bien supérieure à celle des zones HLM ( qui signifie Habitat à Loyer Modéré, on y est logé pour pas cher, pas que l'on vit entouré de cassos )
La dessus, effectivement il y a tant de gens qui vont à la cambrousse pour ne pas "être au millieu des wesh" et qui se retrouvent au millieux des pire "cassos".
Lisez Eddy Bellegeule : Malheureusement c'est un peu / beaucoup comme cela.
Je suggère, pour contrebalancer un petit peu ce jugement, la lecture de ce (long, 30 pages) article, il en vaut le coup, c'est réellement passionnant:

Quel éléphant irréfutable dans le magasin de porcelaine ? (Sur la gauche sociétale-libérale)

Par "Pièces et Main d'Oeuvre"
http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip ... rticle=491
L'épitaphe de l'article parle de ce roman (fiction ou témoignage????), en citant une critique parue dans Libération
« Pour en finir vraiment avec Eddy Bellegueule.
Quasi unanime, la critique de En finir avec Eddy Bellegueule l’est. C’est vrai que ce livre donne bien à
voir la pauvreté crasseuse, homophobe et raciste, ce père scotché à la téloche et ces collégiens violents et
bêtes jusqu’à l’absurde, avec un souci des détails qui, souvent, donnent froid dans le dos. J’ai lu ce texte
d’une traite, et j’y ai entraperçu des bribes de ma vie d’homo et de fils de prolo. (…) Pourtant, malgré - ou
à cause - de cette proximité, En finir avec Eddy Bellegueule et la critique dithyrambique qui en est faite me
dérangent. (…) En décrivant un monde de bouseux incultes et violents, Edouard Louis dessine en creux
celui d’un univers bourgeois moderne et apaisé. Au sous-monde obscur de la plèbe répond dans cette
histoire le monde lumineux des dominants, urbains et éduqués, qui, entre autres choses, éditent les livres et
en écrivent les critiques. (…) Or, loin d’être subversif, le récit de cette success story réassure la domination
des codes et des symboles bourgeois, en nous (re)disant qu’ils sont ce vers quoi il faut tendre "pour s’en
sortir", et en (re)donnant l’illusion qu’ils sont accessibles à tous. (…) Il n’existe pas d’un côté les
banlieusards ou les ruraux pauvres forcément racistes et, l’autre, les urbains, bourgeois forcément
tolérants. Trop souvent, je constate le mépris pour le reste du monde de ceux qui disposent et qui savent.
(…) Le nombre d’enfants de chômeurs et d’ouvriers dans les grandes écoles et universités est indigent.
Parce que ceux qui ont le pouvoir n’ont aucune intention de le partager, ni d’en voir leurs valeurs
discutées par l’arrivée d’étrangers à leur caste. La "paix sociale" repose sur l’acceptation silencieuse
d’inégalités persistantes et croissantes. Loin de bousculer l’ordre établi, ce grand récit d’un parcours sans
faute, brillant, exceptionnel, participe à déculpabiliser les héritiers de ce système. En finir avec Eddy
Bellegueule est leur bonne conscience du moment. » (David Belliard, Libération, 2 mars 2014)

Quelle crétinerie et quelle ignorance que cette pseudo-critique ( que n'importe quel forumeur pourrait écrire un soir de cuite s'il ne trouvait pas çà indécent d'être payer pour raconter cette 'Mot2Cambronne' )

Libé, c'est pas le journal qui aurait du faire faillite si Edmond de Rotschild ne l'avait pas acheté.
Le seul journal dont n'importe quel article à voir sur internet est payant.

Moi je viens de là ou il y a de la misère et les codes bourgeois de bon comportement, je pense qu'effectivement il faut mieux tendre vers çà que de siffler 25 ricards au bar du coin tous les jours.
Et puis faire partie de la classe dominante, en quoi çà fait que cette personne cherche à mépriser les autres et et refuse de changer la donne.
Ce sont les CSP+ qui votent socialo, pas les ouvriers qui votent à droite, Marine ou n'importe qui.
Le changement ne viendra jamais des classes populaires.
C'est dur à entendre mais c'est comme çà.

Quand au journaliste, il parle comme un communiste et de la misère que manifestement il ne connait pas mais il se croit plus capable qu'un écrivain de 18 ans, qui raconte forcément ce qu'il a connu, à moins d'être le nouveau Rimbaud, à décrire ce monde là et la pensée des lecteurs.
çà l'empêchera pas de toucher ses 4000 boules mensuelles alors qu'il devrait pointer au chomage.
Le plus drôle c'est que ses lecteurs doivent s'étrangler de lire son ramassis de connerie.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 29934
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Mixité sociale

#193 Message par ignatius » 21 nov. 2014, 21:41

Libé est un torchon.
je pense qu'on tombera tous d'accord sur ce point.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

titi75013
-+
-+
Messages : 1949
Enregistré le : 26 août 2013, 12:04

Re: Mixité sociale

#194 Message par titi75013 » 21 nov. 2014, 21:49

il est au journalisme ce que la rhétorique de gauche est à la politique de gauche, l'insignifiance

remy51
troll un peu lourd
Messages : 2946
Enregistré le : 29 mai 2014, 19:57

Re: Mixité sociale

#195 Message par remy51 » 21 nov. 2014, 21:55

et l'Humanité ? vous aimez ?
Indécis :": "J'avoue, je suis un troll, mais c'est parce que ma vie est misérable et pitoyable ..."
Indécis :"pourquoi je n'ai pas d'enfant ? je n'ai pas le droit de me reproduire tout simplement"

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 29934
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Mixité sociale

#196 Message par ignatius » 21 nov. 2014, 21:59

remy51 a écrit :et l'Humanité ? vous aimez ?
jamais lu.
à la rigueur, ils ne se revendiquent pas d'un intellectualisme forcené.
c'est un journal qui a un lectorat attitré.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

titi75013
-+
-+
Messages : 1949
Enregistré le : 26 août 2013, 12:04

Re: Mixité sociale

#197 Message par titi75013 » 21 nov. 2014, 22:06

jamais lu.
même remarque.
et puis la rhétorique communiste, il n'y a plus qu'eux qui y croient, tout le monde sait à quoi çà mène, c'est d'ailleurs pour çà qu'il n'y a qu'eux qui y croient.

Et puis eux aussi ils sont sponsorisés. Leur immeuble en mauvais état à été racheté il y a peu pour leur éviter la banqueroute

remy51
troll un peu lourd
Messages : 2946
Enregistré le : 29 mai 2014, 19:57

Re: Mixité sociale

#198 Message par remy51 » 21 nov. 2014, 22:08

j'ai jamais lu libé , ni l'Humanité
Le figaro une paire de fois (un ex beau père était abonné , c'était la lecture des vacances !!) j'aime pas, trop partial.
Mon truc c'est Le monde , mon père était abonné.
Indécis :": "J'avoue, je suis un troll, mais c'est parce que ma vie est misérable et pitoyable ..."
Indécis :"pourquoi je n'ai pas d'enfant ? je n'ai pas le droit de me reproduire tout simplement"

Avatar du membre
EmileZola
~~+
~~+
Messages : 18394
Enregistré le : 01 août 2011, 17:23

Re: Mixité sociale

#199 Message par EmileZola » 21 nov. 2014, 22:12

Le monde c'est LA référence ! :!:
"Bisexuality immediately doubles your chances for a date on Saturday night."
Woody Allen

Avatar du membre
diodore
troll un peu lourd
Messages : 1423
Enregistré le : 11 janv. 2014, 17:20

Re: Mixité sociale

#200 Message par diodore » 21 nov. 2014, 22:17

EmileZola a écrit :Le monde c'est LA dréférence ! :!:
j'ai corrigé
in memoriam jeanguimauve (28 Déc 2007/06 nov 2011)
in memoriam ahbenouijsuiscon(Image10 octobre 2015)

Répondre