Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

Compte rendus de visites et témoignages des membres du forum. Pas de revue de presse.
Message
Auteur
fano
Messages : 794
Enregistré le : 18 janv. 2007, 17:04

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#101 Message par fano » 11 avr. 2018, 14:10

Nouveau stephanois a écrit :Et c'est normal de comparer les chiffres du bac entre lycées, on ne parle pas du mérite des établissements, on parle d'évaluer la fraction des élèves sortants susceptibles de continuer un parcours scolaire, pas de savoir si des gamins sont refoulés de l'établissement.
Bah si, c'est bien le problème. Dans une école privée élitiste, avec sélection à l'entrée et en cours de route qui présente 50 élèves à tout casser au bac S, c'est pas exactement la même chose qu'au lycée Jeanne d'Albret ou il y 350 élèves présentés !
Enfin il me semble... :roll:

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18585
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#102 Message par wasabi » 11 avr. 2018, 14:15

Nouveau stephanois a écrit :
Jeffrey a écrit :En filières eco, si vous envisagez de faire sciences po sans vous taper une préparation privée payante tous les samedi, vous n'avez rien compris au film. IL y a les apparences d'ouverture sociale, et une certaine réalité pour les "classes moyennes", entendez ceux qui ne sont pas dans la cible de l'effort social.
Je suis rentré à l'IEP de Bordeaux sans prépa. Nous étions 3 sur 80 à être boursiers.
ça évolue tout ça. Quand j'ai passé mon bac il suffisait d'avoir une mention TB pour être admis à Science Po. Et ensuite ça a été enlevé car la doctrine socialiste a continué à détruire le bac et les mentions TB étaient trop nombreuses (à cette époque là les ministres de l'éducation c'étaient Allègre/Royal puis Lang/Mélenchon, c'est dire le pedigree)
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8691
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#103 Message par Jeffrey » 11 avr. 2018, 14:16

cashisking a écrit :
fano a écrit :Quand à comparer les chiffres liés au bac entre privé/public, j'en parle même pas tant les ficelles sont grosses dans le privé pour gonfler les stats ! (élèves virés en cours d'année, passage en candidats libres etc)
Et la sélection à l'entrée (niveau scolaire + argent).
Quoique certains établissements publics ne s'en privent pas (attention c'était très ciselé), comme Hoche.
Comment tu veux avoir de mauvais résultats en prenant les 25% des meilleurs versaillais et chesnaysiens ? Faudrait le faire exprès.
A ma connaissance, il y a trois établissements en France qui dérogent à la politique de recrutement géographique sur des critères d'excellence de résultats. LLG, H4 et Hoche. Ces établissements ont une mission de recrutement au niveau national très spécifique pour détecter et rassembler des élèves du secondaire ayant des aptitudes remarquées. Je parle de recrutement au niveau secondaire. Pour LLG, je crois que c'est la totalité des classes concernées, pour Hoche, cela ne concerne qu'une ou deux sections il me semble (sans certitude). Pour H4, je ne sais pas. C'est un dispositif très ancien, j'en ai bénéficié il y a plus de trente ans, en venant avec mon dossier sous le bras. Aucun document concernant les revenus ne m'avaient été demandés, j'étais d'ailleurs boursier du secondaire.
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8691
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#104 Message par Jeffrey » 11 avr. 2018, 14:18

fano a écrit :
Nouveau stephanois a écrit :Et c'est normal de comparer les chiffres du bac entre lycées, on ne parle pas du mérite des établissements, on parle d'évaluer la fraction des élèves sortants susceptibles de continuer un parcours scolaire, pas de savoir si des gamins sont refoulés de l'établissement.
Bah si, c'est bien le problème. Dans une école privée élitiste, avec sélection à l'entrée et en cours de route qui présente 50 élèves à tout casser au bac S, c'est pas exactement la même chose qu'au lycée Jeanne d'Albret ou il y 350 élèves présentés !
Enfin il me semble... :roll:
Je ne suis pas le stéphanois, erreur de quote.
Sinon, lisez les chiffres des effectifs, ils sont disponibles, plutôt que d'inventer des chiffres "à tout casser", ce sera une meilleure base pour faire un raisonnement objectif.
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 3644
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#105 Message par Praséodyme » 11 avr. 2018, 14:23

Jeffrey a écrit :Et c'est normal de comparer les chiffres du bac entre lycées, on ne parle pas du mérite des établissements, on parle d'évaluer la fraction des élèves sortants susceptibles de continuer un parcours scolaire, pas de savoir si des gamins sont refoulés de l'établissement.
Le classement de l'express qui tient compte du handicap socio-culturel moyen des élèves et du taux de rebut entre l'entrée en seconde et l'obtention de la moyenne au bac sert uniquement à évaluer le mérite des établissement au regard de l'objectif qui est de donner le bac à tout le monde. Or ce n'est pas ce qui intéresse les familles qui cherchent un bon environnement pour leurs rejetons.
Modifié en dernier par Praséodyme le 11 avr. 2018, 14:26, modifié 1 fois.
Je suis pas raciste, mais la scientologie, c'est de la 'Mot2Cambronne'

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8691
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#106 Message par Jeffrey » 11 avr. 2018, 14:25

Praséodyme a écrit :
Jeffrey a écrit :Et c'est normal de comparer les chiffres du bac entre lycées, on ne parle pas du mérite des établissements, on parle d'évaluer la fraction des élèves sortants susceptibles de continuer un parcours scolaire, pas de savoir si des gamins sont refoulés de l'établissement.
Le classement de l'express qui tient compte du handicap socio-culturel moyen des élèves et du taux de rebut entre la seconde et la fin de la terminale sert uniquement à évaluer le mérite des établissement. Or ce n'est pas ce qui intéresse les familles qui cherchent un bon environnement pour leurs rejetons.
c'est ce que j'ai dit plus haut sur la différente manière d'aborder un classement
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 3644
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#107 Message par Praséodyme » 11 avr. 2018, 14:28

Jeffrey a écrit :c'est ce que j'ai dit plus haut sur la différente manière d'aborder un classement
Ah oui, voilà, il fallait que je retrouve ton lien vers letudiant.fr, c'est bien plus pertinent que l'express.
Je suis pas raciste, mais la scientologie, c'est de la 'Mot2Cambronne'

Zandu
Messages : 147
Enregistré le : 06 janv. 2013, 18:03

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#108 Message par Zandu » 11 avr. 2018, 14:30

Jeffrey a écrit :
cashisking a écrit :
fano a écrit :Quand à comparer les chiffres liés au bac entre privé/public, j'en parle même pas tant les ficelles sont grosses dans le privé pour gonfler les stats ! (élèves virés en cours d'année, passage en candidats libres etc)
Et la sélection à l'entrée (niveau scolaire + argent).
Quoique certains établissements publics ne s'en privent pas (attention c'était très ciselé), comme Hoche.
Comment tu veux avoir de mauvais résultats en prenant les 25% des meilleurs versaillais et chesnaysiens ? Faudrait le faire exprès.
A ma connaissance, il y a trois établissements en France qui dérogent à la politique de recrutement géographique sur des critères d'excellence de résultats. LLG, H4 et Hoche. Ces établissements ont une mission de recrutement au niveau national très spécifique pour détecter et rassembler des élèves du secondaire ayant des aptitudes remarquées. Je parle de recrutement au niveau secondaire. Pour LLG, je crois que c'est la totalité des classes concernées, pour Hoche, cela ne concerne qu'une ou deux sections il me semble (sans certitude). Pour H4, je ne sais pas. C'est un dispositif très ancien, j'en ai bénéficié il y a plus de trente ans, en venant avec mon dossier sous le bras. Aucun document concernant les revenus ne m'avaient été demandés, j'étais d'ailleurs boursier du secondaire.
A ma connaissance pour Hoche ce n'est pas un recrutement national comme à LLG ou H4 qui sont les deux seuls établissements de France dans ce cas.
Par contre, Hoche recrute sur tous les collèges de Versailles et des alentours. Chacun envoie 30 % de ses élèves, les meilleurs, à Hoche, et le principal dresse une liste qui est validée par le recteur. Je ne sais pas si il y a des lycées avec ce type de recrutement dans d'autres régions, mais je pense qu'il y en a quelques uns. Le lycée du Parc peut-être?

fano
Messages : 794
Enregistré le : 18 janv. 2007, 17:04

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#109 Message par fano » 11 avr. 2018, 15:02

Jeffrey a écrit :
fano a écrit :
Nouveau stephanois a écrit :Et c'est normal de comparer les chiffres du bac entre lycées, on ne parle pas du mérite des établissements, on parle d'évaluer la fraction des élèves sortants susceptibles de continuer un parcours scolaire, pas de savoir si des gamins sont refoulés de l'établissement.
Bah si, c'est bien le problème. Dans une école privée élitiste, avec sélection à l'entrée et en cours de route qui présente 50 élèves à tout casser au bac S, c'est pas exactement la même chose qu'au lycée Jeanne d'Albret ou il y 350 élèves présentés !
Enfin il me semble... :roll:
Je ne suis pas le stéphanois, erreur de quote.
Sinon, lisez les chiffres des effectifs, ils sont disponibles, plutôt que d'inventer des chiffres "à tout casser", ce sera une meilleure base pour faire un raisonnement objectif.
Lycée BLANCHE DE CASTILLE
Filière S
90 élèves -->100% -->83 % mentions

Lycée JEANNE D'ALBRET
Filière S
231 élèves --> 96% --> 66 % mentions

D'un côté un lycée qui présente 2 classes et l'autre plus de 7 classes...

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8691
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#110 Message par Jeffrey » 11 avr. 2018, 15:42

fano a écrit :
Jeffrey a écrit :
fano a écrit :
Nouveau stephanois a écrit :Et c'est normal de comparer les chiffres du bac entre lycées, on ne parle pas du mérite des établissements, on parle d'évaluer la fraction des élèves sortants susceptibles de continuer un parcours scolaire, pas de savoir si des gamins sont refoulés de l'établissement.
Bah si, c'est bien le problème. Dans une école privée élitiste, avec sélection à l'entrée et en cours de route qui présente 50 élèves à tout casser au bac S, c'est pas exactement la même chose qu'au lycée Jeanne d'Albret ou il y 350 élèves présentés !
Enfin il me semble... :roll:
Je ne suis pas le stéphanois, erreur de quote.
Sinon, lisez les chiffres des effectifs, ils sont disponibles, plutôt que d'inventer des chiffres "à tout casser", ce sera une meilleure base pour faire un raisonnement objectif.
Lycée BLANCHE DE CASTILLE
Filière S
90 élèves -->100% -->83 % mentions

Lycée JEANNE D'ALBRET
Filière S
231 élèves --> 96% --> 66 % mentions

D'un côté un lycée qui présente 2 classes et l'autre plus de 7 classes...
C'est si difficile de lire les chiffres ?

D'après vous, 90 élèves, ça fait deux classes ?
D'ailleurs, les effectifs présentés sont 105, pas 90
https://www.lexpress.fr/palmares/lycees ... 3282U.html
De toute manière, ça fait pas 50 à tout casser.
Et vous savez, pour comparer relativement des résultats de lycées avec des effectifs de 105 élèves ou de 231, on a inventé un truc formidable, ça s'appelle les pourcentages.
je préfère l'universalisme au différentialisme

fano
Messages : 794
Enregistré le : 18 janv. 2007, 17:04

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#111 Message par fano » 11 avr. 2018, 15:55

Jeffrey a écrit :C'est si difficile de lire les chiffres ?
Apprement pas si simple !
http://www.letudiant.fr/palmares/classe ... -1811.html
chiffres 2017 --> 90 élèves en S
Effectivement 3 classes vs 8 classes...
Mais bref...

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8691
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#112 Message par Jeffrey » 11 avr. 2018, 16:14

fano a écrit :
Jeffrey a écrit :C'est si difficile de lire les chiffres ?
Apprement pas si simple !
http://www.letudiant.fr/palmares/classe ... -1811.html
chiffres 2017 --> 90 élèves en S
Effectivement 3 classes vs 8 classes...
Mais bref...
La base de données la plus complète est celle indiquée dans le post d'où je suis parti : chiffres 2016 sur l'étudiant.
http://www.letudiant.fr/lycee/resultat- ... aphie.html
Ce sont ces chiffres que j'examinais.
Les chiffres de l'express sur leur site sont d'ailleurs aussi ceux de 2016 :
https://www.lexpress.fr/palmares/lycees ... 3282U.html
C'est à partir de ce résultat que l'express semble faire son classement, puisque lorsqu'on clique sur le lien qu'ils indiquent, on est renvoyés à l'année 2016.

Donc me répondre en prenant les chiffres du site de l'étudiant sur l'année suivante sans donner le lien au préalable est un peu confus, voire pas très correct.

mais bref...

de là à dire qu'un lycée privé est sélectif parce qu'il a moins de classes qu'un lycée public et qu'il vire les élèves en cours de route... c'est un problème d'idéologie.

Sinon, en général, un chef d'établissement sait qu'il améliore ses résultats non pas en virant les élèves, mais en s'arrangeant pour ne pas avoir de places dans sa structure pour recevoir les dossiers extérieurs imposés par le rectorat (DHG toussa).
je préfère l'universalisme au différentialisme

Manfred
~~+
~~+
Messages : 12515
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#113 Message par Manfred » 11 avr. 2018, 16:45

ddv a écrit : Ce qui est surréaliste, c'est que ce sont les parents qui ont la légion d'honneur, par leurs enfants. Pourquoi ces derniers auraient droit à une école à part ?
ce raisonnement est spécieux : tu ne considérerais pas comme une récompense que tes enfants aillent dans une institution de qualité ? On récompense les parents à travers leurs enfants. Et les parents ayant la légion d'honneur qui ne veulent pas de cette récompense pour leurs enfants n'ont nullement l'obligation de les y inscrire. d'ailleurs, cette inscription se fait sur dossier, ce n'est pas un droit automatique. Et il semble même que ce soit réservé aux filles, odieuse discrimination.

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 3644
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#114 Message par Praséodyme » 11 avr. 2018, 17:45

Manfred a écrit :
ddv a écrit : Ce qui est surréaliste, c'est que ce sont les parents qui ont la légion d'honneur, par leurs enfants. Pourquoi ces derniers auraient droit à une école à part ?
ce raisonnement est spécieux : tu ne considérerais pas comme une récompense que tes enfants aillent dans une institution de qualité ?
Ah nan alors ! Et pis si mes gosses veulent aller dans un lycée privé, y z'auront qu'à faire un emprunt étudiant. Mon fric, mon mérite, ma pomme.
Je suis pas raciste, mais la scientologie, c'est de la 'Mot2Cambronne'

lisette83
Messages : 101
Enregistré le : 04 juin 2017, 22:43

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#115 Message par lisette83 » 11 avr. 2018, 19:56

cashisking a écrit :
lisette83 a écrit :les moindres chances d'accès à certaines filières quand on vient d'un lycée privé (déjà parce qu'il est privé et aussi parce que souvent les élèves y sont sous-notés ce qui n'est pas très positif pour leur dossier alors que leurs compétences sont solides)
Mouais, j'imagine que post bac ils savent ce que valent les lycées, et qu'un 14/20 de moyenne dans l'année à Blanche de Castille au Chesnay sera mieux vu qu'un 16/20 aux Pierres Vives de Carrières sur Seine.
Ne croyez pas ça, notamment pour les grandes prépas publiques parisiennes qui recrutent (presque) uniquement des élèves venant du public (vous devriez faire un sondage dans les classes...)

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8691
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#116 Message par Jeffrey » 12 avr. 2018, 00:08

lisette83 a écrit :
cashisking a écrit :
lisette83 a écrit :les moindres chances d'accès à certaines filières quand on vient d'un lycée privé (déjà parce qu'il est privé et aussi parce que souvent les élèves y sont sous-notés ce qui n'est pas très positif pour leur dossier alors que leurs compétences sont solides)
Mouais, j'imagine que post bac ils savent ce que valent les lycées, et qu'un 14/20 de moyenne dans l'année à Blanche de Castille au Chesnay sera mieux vu qu'un 16/20 aux Pierres Vives de Carrières sur Seine.
Ne croyez pas ça, notamment pour les grandes prépas publiques parisiennes qui recrutent (presque) uniquement des élèves venant du public (vous devriez faire un sondage dans les classes...)
Tiens, c'est marrant ça. Je ne savais pas. Comment l'avez vous su ? il y a des stats disponibles ? Il y a une raison invoquée ?
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 13279
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#117 Message par cashisking » 12 avr. 2018, 07:41

Jeffrey a écrit :Tiens, c'est marrant ça. Je ne savais pas. Comment l'avez vous su ? il y a des stats disponibles ? Il y a une raison invoquée ?
Du public qui privilégie le public ça me parait pas déconnant, même si c'est pas très fair play.
Le privé privilégie bien le privé.

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2647
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#118 Message par Marie 94 » 12 avr. 2018, 09:07

Concernant les comparaisons public/privé, j’avais fait la même remarque plus haut sur une autre comparaison entre un petit lycée privé de Villiers-le-Bel (qui sélectionne au-delà du secteur) et le gros lycée public de Sartrouville (ouvert à tous les élèves d’un secteur bien défini).

Cela dit, qq soit les classements et les critères retenus, on arrive à la même conclusion sur Jeanne D'Albret. A SGL, ça doit pas être évident pour Jeanne d’Albret d’exister entre les 2 lycées privés (St Erembert et ND) et le Lycée International, qui doivent attirer les meilleurs éléments. Il n'y a peut-être pas la place pour avoir 4 très bons lycées tout simplement avec le réservoir local. On avait fait un constat similaire sur un autre thread sur un collège/lycée public d’une ville huppée aux résultats moyens. L’explication était à chercher du côté de l'établissement privé de la ville voisine.

Concernant les CPGE, je vais prendre les stats d’un lycée privé du 78 (celui de mes enfants). On y retrouve :
- Ginette (Versailles/Privé)
- Hoche (Versailles/Public)
- ND Grandchamp (Versailles/Privé)
- Stanislas (Paris/Privé)
- Saint-Louis (Paris/public)
- Janson de Sailly (Paris/Public)
- Chaptal (Paris/Public)

Aucun élève à HIV ou LLG sur les 3 dernières années où les stats sont dispos, mais est-ce dû au refus de ces lycées de prendre des élèves du privé ? A une auto-censure des élèves qui placent les lycées versaillais en tête de leur voeux? Ou simplement les préférences des parents qui privilégient les lycées versaillais?
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

fano
Messages : 794
Enregistré le : 18 janv. 2007, 17:04

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#119 Message par fano » 12 avr. 2018, 10:05

Marie 94 a écrit :Concernant les comparaisons public/privé, j’avais fait la même remarque plus haut sur une autre comparaison entre un petit lycée privé de Villiers-le-Bel (qui sélectionne au-delà du secteur) et le gros lycée public de Sartrouville (ouvert à tous les élèves d’un secteur bien défini).

Cela dit, qq soit les classements et les critères retenus, on arrive à la même conclusion sur Jeanne D'Albret. A SGL, ça doit pas être évident pour Jeanne d’Albret d’exister entre les 2 lycées privés (St Erembert et ND) et le Lycée International, qui doivent attirer les meilleurs éléments. Il n'y a peut-être pas la place pour avoir 4 très bons lycées tout simplement avec le réservoir local. On avait fait un constat similaire sur un autre thread sur un collège/lycée public d’une ville huppée aux résultats moyens. L’explication était à chercher du côté de l'établissement privé de la ville voisine.

Concernant les CPGE, je vais prendre les stats d’un lycée privé du 78 (celui de mes enfants). On y retrouve :
- Ginette (Versailles/Privé)
- Hoche (Versailles/Public)
- ND Grandchamp (Versailles/Privé)
- Stanislas (Paris/Privé)
- Saint-Louis (Paris/public)
- Janson de Sailly (Paris/Public)
- Chaptal (Paris/Public)

Aucun élève à HIV ou LLG sur les 3 dernières années où les stats sont dispos, mais est-ce dû au refus de ces lycées de prendre des élèves du privé ? A une auto-censure des élèves qui placent les lycées versaillais en tête de leur voeux? Ou simplement les préférences des parents qui privilégient les lycées versaillais?
C'est pas le niveau du gamin qui est déterminant pour entrer dans le privé, mais plutôt la capacité des parents à payer !

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 13279
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#120 Message par cashisking » 12 avr. 2018, 10:34

fano a écrit :C'est pas le niveau du gamin qui est déterminant pour entrer dans le privé, mais plutôt la capacité des parents à payer !
Les 2 en fait.
Et il faut y entrer le plus vite possible pour ceux qui le veulent.
Si vous voulez entrer dans le privé au lycée après une école et un collège public, ça peut être compliqué (vous ne serez évidemment pas prioritaire par rapport à ceux qui viennent du privé).
Accessoirement être catho peut aider, je me souviens d'une demande qu'on a faite pour un lycée privé, en vie maritale y'avait deux choix, veuf(ve) ou marié(e) :lol:

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2647
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#121 Message par Marie 94 » 12 avr. 2018, 11:06

cashisking a écrit :
fano a écrit :C'est pas le niveau du gamin qui est déterminant pour entrer dans le privé, mais plutôt la capacité des parents à payer !
Les 2 en fait.
Et il faut y entrer le plus vite possible pour ceux qui le veulent.
Si vous voulez entrer dans le privé au lycée après une école et un collège public, ça peut être compliqué (vous ne serez évidemment pas prioritaire par rapport à ceux qui viennent du privé).
Accessoirement être catho peut aider, je me souviens d'une demande qu'on a faite pour un lycée privé, en vie maritale y'avait deux choix, veuf(ve) ou marié(e) :lol:
Exact.
J’ajouterai que le privé sous contrat c’est 1500€ à l’année (rien d’insurmontable, à mettre en rapport avec les 8000€/an de l’Ermitage à ML) et il y a des tarifs dégressifs en fonction des revenus pour les plus modestes.
A partir du collège et surtout lycée, l’argent ne vous permettra pas d’acheter de bons bulletins scolaires, conditions nécessaires pour y entrer surtout en venant du public. Ceux qui viennent du privé (surtout du même établissement) sont naturellement avantagés.
Plus généralement, on assiste à un changement structurel avec la montée du privé avec tous ces classements qui les valorisent. De même, il y a un changement structurel pour le post-bac. Quand je regarde le parcours sup des Bacheliers S Mention TB du lycée de mes enfants, il y a des gamins qui privilégient l’étranger (EPFL, Montréal…) et les écoles post-bac alors que ce type de profils s’orientait naturellement en CPGE il y a qq années.
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

fano
Messages : 794
Enregistré le : 18 janv. 2007, 17:04

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#122 Message par fano » 12 avr. 2018, 11:21

Marie 94 a écrit :
cashisking a écrit :
fano a écrit :C'est pas le niveau du gamin qui est déterminant pour entrer dans le privé, mais plutôt la capacité des parents à payer !
Les 2 en fait.
Et il faut y entrer le plus vite possible pour ceux qui le veulent.
Si vous voulez entrer dans le privé au lycée après une école et un collège public, ça peut être compliqué (vous ne serez évidemment pas prioritaire par rapport à ceux qui viennent du privé).
Accessoirement être catho peut aider, je me souviens d'une demande qu'on a faite pour un lycée privé, en vie maritale y'avait deux choix, veuf(ve) ou marié(e) :lol:
Exact.
J’ajouterai que le privé sous contrat c’est 1500€ à l’année (rien d’insurmontable, à mettre en rapport avec les 8000€/an de l’Ermitage à ML) et il y a des tarifs dégressifs en fonction des revenus pour les plus modestes.
A partir du collège et surtout lycée, l’argent ne vous permettra pas d’acheter de bons bulletins scolaires, conditions nécessaires pour y entrer surtout en venant du public. Ceux qui viennent du privé (surtout du même établissement) sont naturellement avantagés.
Plus généralement, on assiste à un changement structurel avec la montée du privé avec tous ces classements qui les valorisent. De même, il y a un changement structurel pour le post-bac. Quand je regarde le parcours sup des Bacheliers S Mention TB du lycée de mes enfants, il y a des gamins qui privilégient l’étranger (EPFL, Montréal…) et les écoles post-bac alors que ce type de profils s’orientait naturellement en CPGE il y a qq années.
Pas plus que l'argent ne te protège lorsque ton enfant n'arrive pas suivre (et/ou est limite) dans son cursus privé et que le directeur t'invite gentiment à envisager un plan B pour la future rentrée !
cf : Du vécu par des amis pas plus tard que cette semaine :roll:

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18585
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#123 Message par wasabi » 12 avr. 2018, 11:37

Marie 94 a écrit : Cela dit, qq soit les classements et les critères retenus, on arrive à la même conclusion sur Jeanne D'Albret. A SGL, ça doit pas être évident pour Jeanne d’Albret d’exister entre les 2 lycées privés (St Erembert et ND) et le Lycée International, qui doivent attirer les meilleurs éléments. Il n'y a peut-être pas la place pour avoir 4 très bons lycées tout simplement avec le réservoir local.
IL y a un effet qui existe dans les milieux sociaux plus aisés qui est l'acharnement, dans les milieux plus populaires si les enfants ne peuvent pas, on les oriente ailleurs, alors que dans les milieux plus aisés c'est inconcevable, et on force, on détourne, on fait jouer les relations, on gave de cours particuliers, en espérant une révélation. Et ces passagers clandestins là ils figurent bien dans les effectifs quelque part, mais comme on est dans la zone "recherchée" on ne considère pas la chose ainsi.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8691
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#124 Message par Jeffrey » 12 avr. 2018, 11:48

Marie 94 a écrit :Plus généralement, on assiste à un changement structurel avec la montée du privé avec tous ces classements qui les valorisent. De même, il y a un changement structurel pour le post-bac. Quand je regarde le parcours sup des Bacheliers S Mention TB du lycée de mes enfants, il y a des gamins qui privilégient l’étranger (EPFL, Montréal…) et les écoles post-bac alors que ce type de profils s’orientait naturellement en CPGE il y a qq années.
Ce n'est pas un changement structurel.
Il y a deux aspects à prendre en compte. D'abord, mettre son gamin à l'EPFL, c'est un budget de l'ordre de 30000€ par an entre les frais de scolarité, la vie en Suisse et le logement. Un changement "structurel" à ce tarif, cela ne concerne qu'une minorité. Ce n'est donc pas structurel.
Ensuite l'EPFL demande le même travail d'investissement pour réussir qu'une classe prépa habituelle, sauf que le gap se produit post L3. Autrement dit, les élèves sont admis d'une manière "moins sélective" que ceux des meilleures prépas françaises, mais l'écrémage se fait en passage en master. Une partie de la "stratégie" actuelle des gens ayant le porte monnaie qui va bien pour assurer cette solution est de penser que leur gamin risque de se prendre une claque dans le supérieur en prépa, sur un mode de sélection aux performances individuelles, et d'acheter un passage par une école de prestige, au moins pour les premières années de fac.
Ce type de stratégie correspond en face à une mercantilisation de l'enseignement supérieur de la part des écoles de formation. C'est une tactique aussi employée par pas mal d'écoles d'ingénieur (et de commerce) françaises. wasabi en avait parlé il y a quelque temps sur le forum, avec pertinence. On retrouve aussi un peu le même principe avec les Insa.
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8691
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#125 Message par Jeffrey » 12 avr. 2018, 11:52

fano a écrit :Pas plus que l'argent ne te protège lorsque ton enfant n'arrive pas suivre (et/ou est limite) dans son cursus privé et que le directeur t'invite gentiment à envisager un plan B pour la future rentrée !
cf : Du vécu par des amis pas plus tard que cette semaine :roll:
Ouais... moi ce que j'ai vu en lycée public, c'est des mômes qu'on décourage de faire S parce qu'ils avaient des notes moyennes en seconde (11 ou 12), ou de faire STMG à la place de ES parce qu'à l'initiation de 1h par semaine en éco, ils se sont pris une tôle au seul contrôle organisé par le prof déco. Ca aussi c'est du vécu en conseil de classe en tant que parent . Comme si le public avait le souci de bien orienter les gosses. :roll:
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18585
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#126 Message par wasabi » 12 avr. 2018, 12:05

Jeffrey a écrit : Il y a deux aspects à prendre en compte. D'abord, mettre son gamin à l'EPFL, c'est un budget de l'ordre de 30000€ par an entre les frais de scolarité, la vie en Suisse et le logement.
Rien que pour le coût de la vie à Lausanne sans les frais de scolarité, avec 3000CHF mensuels (ce qui fait 30k€ sur 12 mois) vous n'y arrivez pas.

Le budget qu'ils donnent ici https://sae.epfl.ch/cout-vie
C'est en vivant au minimum, c'est à dire jamais malade, pas de transports (en dehors des TEC de la ville), toujours au resto U, logement minimal en résidence étudiante. Ce n'est pas du tout le mode de vie qu'aura un Versaillais aisé.
Pour rappel, les caissières chez LIDL ont au minimum 4000CHF par mois en suisse, pour fixer les ordres de grandeur.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8691
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#127 Message par Jeffrey » 12 avr. 2018, 12:44

wasabi a écrit :
Jeffrey a écrit : Il y a deux aspects à prendre en compte. D'abord, mettre son gamin à l'EPFL, c'est un budget de l'ordre de 30000€ par an entre les frais de scolarité, la vie en Suisse et le logement.
Rien que pour le coût de la vie à Lausanne sans les frais de scolarité, avec 3000CHF mensuels (ce qui fait 30k€ sur 12 mois) vous n'y arrivez pas.

Le budget qu'ils donnent ici https://sae.epfl.ch/cout-vie
C'est en vivant au minimum, c'est à dire jamais malade, pas de transports (en dehors des TEC de la ville), toujours au resto U, logement minimal en résidence étudiante. Ce n'est pas du tout le mode de vie qu'aura un Versaillais aisé.
Pour rappel, les caissières chez LIDL ont au minimum 4000CHF par mois en suisse, pour fixer les ordres de grandeur.
Ce que j'indique n'est pas totalement délirant. Le lien dit 24KCHF au minimum, soit grosso modo 20K€. Avec 30K€, on s'en sort quand même je suppose. Mais j'imagine que cela peut s'envoler si on fait de la voile sur le lac tous les dimanche. :mrgreen:
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2647
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#128 Message par Marie 94 » 12 avr. 2018, 13:49

Jeffrey a écrit :
Marie 94 a écrit :Plus généralement, on assiste à un changement structurel avec la montée du privé avec tous ces classements qui les valorisent. De même, il y a un changement structurel pour le post-bac. Quand je regarde le parcours sup des Bacheliers S Mention TB du lycée de mes enfants, il y a des gamins qui privilégient l’étranger (EPFL, Montréal…) et les écoles post-bac alors que ce type de profils s’orientait naturellement en CPGE il y a qq années.
Ce n'est pas un changement structurel.
Il y a deux aspects à prendre en compte. D'abord, mettre son gamin à l'EPFL, c'est un budget de l'ordre de 30000€ par an entre les frais de scolarité, la vie en Suisse et le logement. Un changement "structurel" à ce tarif, cela ne concerne qu'une minorité. Ce n'est donc pas structurel.
Ensuite l'EPFL demande le même travail d'investissement pour réussir qu'une classe prépa habituelle, sauf que le gap se produit post L3. Autrement dit, les élèves sont admis d'une manière "moins sélective" que ceux des meilleures prépas françaises, mais l'écrémage se fait en passage en master. Une partie de la "stratégie" actuelle des gens ayant le porte monnaie qui va bien pour assurer cette solution est de penser que leur gamin risque de se prendre une claque dans le supérieur en prépa, sur un mode de sélection aux performances individuelles, et d'acheter un passage par une école de prestige, au moins pour les premières années de fac.
Ce type de stratégie correspond en face à une mercantilisation de l'enseignement supérieur de la part des écoles de formation. C'est une tactique aussi employée par pas mal d'écoles d'ingénieur (et de commerce) françaises. wasabi en avait parlé il y a quelque temps sur le forum, avec pertinence. On retrouve aussi un peu le même principe avec les Insa.
http://etudiant.lefigaro.fr/orientation ... nne-20455/

L'orientation vers les GE ne concerne par définition qu'une minorité dans un système élitiste. Or, cette minorité est aisée (surreprésentation des CSP+ dans les CPGE puis les GE). Donc, payer 20k ou 30k/an pour le péquin moyen est énorme mais pour la majorité des parents de ces milieux (hors enseignants), c'est dans leurs cordes. D'autant plus que les alternatives en France deviennent de plus en plus chères pour cette catégorie (Ginette en pension complète, HEC, Sciences Po...).

Il y a 20 ans, quelle était la proportion de français parmi les candidats à l'EPFL? Cette donnée serait intéressante pour la comparer à aujourd'hui: 1/3 des français parmi les candidats c'est quand même considérable quand on sait qu'on a un système de CPGE et d'écoles d'ingé publiques en France. On peut faire la même analyser pour Montréal (Polytechnique, HEC, UQAM...). Des français qui partent à l'étranger juste après le bac restent un phénomène nouveau à mes yeux. Je n'ai pas le souvenir d'avoir vécu ça il y a 20 ans par ex.

L'autre phénomène étant le développement des écoles privées post-bac en France qui absorbent un flux de plus en plus important de bacheliers pourtant de bon niveau.
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Jumpingothello
Messages : 162
Enregistré le : 18 sept. 2014, 15:21

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#129 Message par Jumpingothello » 12 avr. 2018, 14:04

Marie 94 a écrit : L'orientation vers les GE ne concerne par définition qu'une minorité dans un système élitiste. Or, cette minorité est aisée (surreprésentation des CSP+ dans les CPGE puis les GE). Donc, payer 20k ou 30k/an pour le péquin moyen est énorme mais pour la majorité des parents de ces milieux (hors enseignants), c'est dans leurs cordes. D'autant plus que les alternatives en France deviennent de plus en plus chères pour cette catégorie (Ginette en pension complète, HEC, Sciences Po...).

Il y a 20 ans, quelle était la proportion de français parmi les candidats à l'EPFL? Cette donnée serait intéressante pour la comparer à aujourd'hui: 1/3 des français parmi les candidats c'est quand même considérable quand on sait qu'on a un système de CPGE et d'écoles d'ingé publiques en France. On peut faire la même analyser pour Montréal (Polytechnique, HEC, UQAM...). Des français qui partent à l'étranger juste après le bac restent un phénomène nouveau à mes yeux. Je n'ai pas le souvenir d'avoir vécu ça il y a 20 ans par ex.

L'autre phénomène étant le développement des écoles privées post-bac en France qui absorbent un flux de plus en plus important de bacheliers pourtant de bon niveau.
les écoles post bac ca sert à quoi ? éviter les CPGE, puis intégrer directement les grandes écoles?
Apres est ce que X a beaucoup a envie à Polytechnique Laussane? je ne pense pas. Donc n'est pas un moment de s'assurer un diplome en le payant à l'etranger, voire créer un réseau encore plus puissant à l'étranger peut etre?

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2647
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#130 Message par Marie 94 » 12 avr. 2018, 14:18

Jumpingothello a écrit :
Marie 94 a écrit : L'orientation vers les GE ne concerne par définition qu'une minorité dans un système élitiste. Or, cette minorité est aisée (surreprésentation des CSP+ dans les CPGE puis les GE). Donc, payer 20k ou 30k/an pour le péquin moyen est énorme mais pour la majorité des parents de ces milieux (hors enseignants), c'est dans leurs cordes. D'autant plus que les alternatives en France deviennent de plus en plus chères pour cette catégorie (Ginette en pension complète, HEC, Sciences Po...).

Il y a 20 ans, quelle était la proportion de français parmi les candidats à l'EPFL? Cette donnée serait intéressante pour la comparer à aujourd'hui: 1/3 des français parmi les candidats c'est quand même considérable quand on sait qu'on a un système de CPGE et d'écoles d'ingé publiques en France. On peut faire la même analyser pour Montréal (Polytechnique, HEC, UQAM...). Des français qui partent à l'étranger juste après le bac restent un phénomène nouveau à mes yeux. Je n'ai pas le souvenir d'avoir vécu ça il y a 20 ans par ex.

L'autre phénomène étant le développement des écoles privées post-bac en France qui absorbent un flux de plus en plus important de bacheliers pourtant de bon niveau.
les écoles post bac ca sert à quoi ? éviter les CPGE, puis intégrer directement les grandes écoles?
Apres est ce que X a beaucoup a envie à Polytechnique Laussane? je ne pense pas. Donc n'est pas un moment de s'assurer un diplome en le payant à l'etranger, voire créer un réseau encore plus puissant à l'étranger peut etre?
Les écoles privées post-bac dont je parlais sont des écoles françaises (Ex: EPITA, ESILV). Pour l'EPFL, je dirai que ce sont des élèves qui veulent éviter l'aléa du concours après 2 ans de prépas pour finir dans une école d'ingé moins côtée. Le fait d'être en 1ère année à l'EPFL les rassure sans doute même si l'écrémage est important à l'EPFL.
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Jumpingothello
Messages : 162
Enregistré le : 18 sept. 2014, 15:21

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#131 Message par Jumpingothello » 12 avr. 2018, 14:30

Marie 94 a écrit :
Jumpingothello a écrit :
Marie 94 a écrit : L'orientation vers les GE ne concerne par définition qu'une minorité dans un système élitiste. Or, cette minorité est aisée (surreprésentation des CSP+ dans les CPGE puis les GE). Donc, payer 20k ou 30k/an pour le péquin moyen est énorme mais pour la majorité des parents de ces milieux (hors enseignants), c'est dans leurs cordes. D'autant plus que les alternatives en France deviennent de plus en plus chères pour cette catégorie (Ginette en pension complète, HEC, Sciences Po...).

Il y a 20 ans, quelle était la proportion de français parmi les candidats à l'EPFL? Cette donnée serait intéressante pour la comparer à aujourd'hui: 1/3 des français parmi les candidats c'est quand même considérable quand on sait qu'on a un système de CPGE et d'écoles d'ingé publiques en France. On peut faire la même analyser pour Montréal (Polytechnique, HEC, UQAM...). Des français qui partent à l'étranger juste après le bac restent un phénomène nouveau à mes yeux. Je n'ai pas le souvenir d'avoir vécu ça il y a 20 ans par ex.

L'autre phénomène étant le développement des écoles privées post-bac en France qui absorbent un flux de plus en plus important de bacheliers pourtant de bon niveau.
les écoles post bac ca sert à quoi ? éviter les CPGE, puis intégrer directement les grandes écoles?
Apres est ce que X a beaucoup a envie à Polytechnique Laussane? je ne pense pas. Donc n'est pas un moment de s'assurer un diplome en le payant à l'etranger, voire créer un réseau encore plus puissant à l'étranger peut etre?
Les écoles privées post-bac dont je parlais sont des écoles françaises (Ex: EPITA, ESILV). Pour l'EPFL, je dirai que ce sont des élèves qui veulent éviter l'aléa du concours après 2 ans de prépas pour finir dans une école d'ingé moins côtée. Le fait d'être en 1ère année à l'EPFL les rassure sans doute même si l'écrémage est important à l'EPFL.
ah ok merci! Je m'attendais à des trucs plus élitistes. Epita est une école d'ingé assez classique. Mon meilleur ami en sort et il est loin de venir d'un milieu ultra privilégié.

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8691
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#132 Message par Jeffrey » 12 avr. 2018, 14:36

Marie 94 a écrit :
Jeffrey a écrit :Ce n'est pas un changement structurel.
Il y a deux aspects à prendre en compte. D'abord, mettre son gamin à l'EPFL, c'est un budget de l'ordre de 30000€ par an entre les frais de scolarité, la vie en Suisse et le logement. Un changement "structurel" à ce tarif, cela ne concerne qu'une minorité. Ce n'est donc pas structurel.
Ensuite l'EPFL demande le même travail d'investissement pour réussir qu'une classe prépa habituelle, sauf que le gap se produit post L3. Autrement dit, les élèves sont admis d'une manière "moins sélective" que ceux des meilleures prépas françaises, mais l'écrémage se fait en passage en master. Une partie de la "stratégie" actuelle des gens ayant le porte monnaie qui va bien pour assurer cette solution est de penser que leur gamin risque de se prendre une claque dans le supérieur en prépa, sur un mode de sélection aux performances individuelles, et d'acheter un passage par une école de prestige, au moins pour les premières années de fac.
Ce type de stratégie correspond en face à une mercantilisation de l'enseignement supérieur de la part des écoles de formation. C'est une tactique aussi employée par pas mal d'écoles d'ingénieur (et de commerce) françaises. wasabi en avait parlé il y a quelque temps sur le forum, avec pertinence. On retrouve aussi un peu le même principe avec les Insa.
http://etudiant.lefigaro.fr/orientation ... nne-20455/

L'orientation vers les GE ne concerne par définition qu'une minorité dans un système élitiste. Or, cette minorité est aisée (surreprésentation des CSP+ dans les CPGE puis les GE). Donc, payer 20k ou 30k/an pour le péquin moyen est énorme mais pour la majorité des parents de ces milieux (hors enseignants), c'est dans leurs cordes.
Tout cela se quantifie un minimum et on s'aperçoit rapidement que ton discours ne rend pas compte des proportions.

Par exemple, le taux de boursiers en classes préparatoires scientifiques est actuellement de 23%, il est question de le faire passer à 30% :
http://www.enseignementsup-recherche.go ... les-e.html
Difficile d'imaginer que lorsqu'un quart des étudiants de cpge sont boursiers, une proportion "significative" des familles soit à l'autre extrémité en mesure de raquer 30000 € par an pour un gosse.
Marie 94 a écrit : D'autant plus que les alternatives en France deviennent de plus en plus chères pour cette catégorie (Ginette en pension complète, HEC, Sciences Po...).
Aucune idée sur la question, je ne m'intéresse pas tellement à la formation commerciale. Je pense que Ginette est un ovni.
Marie 94 a écrit : Il y a 20 ans, quelle était la proportion de français parmi les candidats à l'EPFL? Cette donnée serait intéressante pour la comparer à aujourd'hui: 1/3 des français parmi les candidats c'est quand même considérable quand on sait qu'on a un système de CPGE et d'écoles d'ingé publiques en France.
Tu n'as pas l'ordre de grandeur en tête, tu raisonnes sur une perception locale liée à ton environnement.
Par exemple, tu parles de tendance de plus en plus lourde. Il est écrit dans ton article que 1370 français postulent, et que le taux de sélection est de 35%, soit environ 480 étudiants.
Dans le même temps, 86000 étudiants sont inscrits en classe préparatoire en 2017.
http://www.enseignementsup-recherche.go ... -2018.html
en divisant par 2 (en moyenne 2 années de préparation), on peut tabler sur un effectif moyen de 40000 étudiants en première année de prépa (toutes prépa confondues). Donc tes 480 étudiants représentent à peu de chose près 1% de cette population. Cela veut essentiellement dire que ta perception au doigt mouillé par les retours de ton environnement personnel d'un comportement qui ne concerne qu'environ 1% des étudiants (2 peut être à la rigueur) ne peut en rien être significatif d'une perception globale de la tendance.
Dans le même temps (environ 30 ans), la population globale des étudiants ayant choisi une filière type prépa a été multipliée par deux en France.
Marie 94 a écrit : On peut faire la même analyser pour Montréal (Polytechnique, HEC, UQAM...). Des français qui partent à l'étranger juste après le bac restent un phénomène nouveau à mes yeux. Je n'ai pas le souvenir d'avoir vécu ça il y a 20 ans par ex.
Ne pas confondre sa perception locale et la structure du milieu. Il y a trente ans, j'ai connu cela. De plus, partir étudier au Canada ne coûte pas un bras, mais deux.
Marie 94 a écrit : L'autre phénomène étant le développement des écoles privées post-bac en France qui absorbent un flux de plus en plus important de bacheliers pourtant de bon niveau.
pareil, des chiffres seraient bien pour étayer le discours.
Ceci étant, le développement d'une offre d'enseignement privé à des fins commerciales dans le supérieur est incontestable. On vend des formations, des cursus, des diplômes.

Je dirais aussi que ton article résume très bien la situation que j'ai décrit :
Un type qui commence une prépa en France, se plante, papa maman ont les moyens de lui payer une année à l'EPFL (30K€), il redouble(30K€*2=60K€), il finit par être pris en bachelor génie mécanique, et il se rassure en précisant que le diplôme sera quand même reconnu en France :mrgreen:
Après on enrobe avec des beaux discours "fuir la prépa", "super salaire moyen de sortie", "plus accessible aux étudiants français que Polytechnique ou l’Ecole normale supérieure"
La bonne blague. C'est certain que pour un type qui plante sa prépa en première année puis redouble sa première année en undergraduate (triple combo hein), c'est plus accessible que l'X ou normale Sup , ya pas de doute. :mrgreen: On sent la qualitay.
presque un gag ce publi-reportage.
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8691
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#133 Message par Jeffrey » 12 avr. 2018, 14:43

Marie 94 a écrit : Pour l'EPFL, je dirai que ce sont des élèves qui veulent éviter l'aléa du concours après 2 ans de prépas pour finir dans une école d'ingé moins côtée. Le fait d'être en 1ère année à l'EPFL les rassure sans doute même si l'écrémage est important à l'EPFL.
Quel aléa ? y a pratiquement pas d'aléa. Les meilleurs intègrent les meilleures écoles. Si tu plantes l'X, tu finis à Centrale ou aux mines, à la rigueur aux ponts ou à télécom ou à Supaéro. C'est pas dégueu comme perspective d'avenir. Si t'as pas le niveau, tu regardes les trains passer. Si t'es moyen, tu bosses, tu acquiert des méthodes, tu progresses, et tu fais au mieux;
Si papa maman ont le pognon pour te préserver de la compétition qui est remise un an plus tard, bof.
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2647
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#134 Message par Marie 94 » 12 avr. 2018, 15:32

La discussion est partie de Lisette qui faisait part des difficultés des élèves des lycées privés à intégrer les meilleurs CPGE publics parisiens. Tu as contesté cette affirmation et demandé des stats. J’en ai donné pour un lycée privé sur l’orientation post-bac.

Les 23% de boursiers en CPGE, c’est comme les 30% de bachelier STMG en BTS/DUT ou les 80% d’une classe d’âge qui a le Bac. Ça laisse assez indifférent le public qui vise les GE les plus côtés en passant par les CPGE les plus côtés, un public d’enfants CSP+ et d’enseignants. Tout comme ça laisse indifférent le parent d’un élève qu’on veut orienter en STMG (on lui fait miroiter une place garantie en BTS/DUT) alors qu’il voudrait faire ES.

Pour revenir aux bacheliers qui partent à l’étranger, ça concerne 4% d’une promo dans ce lycée précis, c’est très marginal comparé aux 31% qui vont en CPGE. Mais il y a aussi 29% qui vont dans des écoles d’ingé post-bac (certaines publiques comme l’INSA ou l’UTC mais en grande majorité privées). La 1ère et la 3ème catégorie sont en progression.

Pour étayer avec des chiffres, je te suggère la lecture de School Business d’Arnaud Parienty qui lui parle de l’orientation post-bac d’un grand lycée parisien. https://www.amazon.fr/dp/B0142N9Z38/ref ... TF8&btkr=1

Que l’EPFL ou le Canada ou encore ces écoles d’ingé privées ne soient pas un bon retour sur investissement n’est pas le sujet. De plus en plus d’élèves (et même des très bons) y vont. Simple constat.
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2647
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#135 Message par Marie 94 » 12 avr. 2018, 15:59

Jeffrey a écrit :
Marie 94 a écrit : Pour l'EPFL, je dirai que ce sont des élèves qui veulent éviter l'aléa du concours après 2 ans de prépas pour finir dans une école d'ingé moins côtée. Le fait d'être en 1ère année à l'EPFL les rassure sans doute même si l'écrémage est important à l'EPFL.
Quel aléa ? y a pratiquement pas d'aléa. Les meilleurs intègrent les meilleures écoles. Si tu plantes l'X, tu finis à Centrale ou aux mines, à la rigueur aux ponts ou à télécom ou à Supaéro. C'est pas dégueu comme perspective d'avenir. Si t'as pas le niveau, tu regardes les trains passer. Si t'es moyen, tu bosses, tu acquiert des méthodes, tu progresses, et tu fais au mieux;
Si papa maman ont le pognon pour te préserver de la compétition qui est remise un an plus tard, bof.
L’aléa du concours pardi ! 2 ans voire 3 à bosser comme un dingue en CPGE pour finir dans une école d’ingé hors de ceux cités. Un drame pour ces élèves et leurs familles qui préfèrent la jouer safe.
On peut faire la même analyse pour les écoles de commerce avec le développement des BBA post-bac.
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8691
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#136 Message par Jeffrey » 12 avr. 2018, 16:31

Marie 94 a écrit :La discussion est partie de Lisette qui faisait part des difficultés des élèves des lycées privés à intégrer les meilleurs CPGE publics parisiens.
Ce qu'elle n'a toujours pas justifié.
Marie 94 a écrit : Tu as contesté cette affirmation et demandé des stats.
Différence d'approche entre nous. En fait, je ne l'ai pas contesté. Je m'en suis étonné. J'ai bêtement demandé un supplément d'information et d'explication. Différence d'approche entre toi et moi, sans doute lié à la formation. Tu prends cela pour une contestation, ce n'en est pas une pour l'instant. Tu n'es pas en réunion de taf avec des commerciaux.
Marie 94 a écrit : J’en ai donné pour un lycée privé sur l’orientation post-bac.
En fait, tu n'en as pas donné confirmation. Pour plusieurs raisons : tu as cité 7 établissements, dont 4 publics, dont deux parmi le top ten. J'appelle pas ça une confirmation. Peut être que ça en est une chez toi ? Toujours est-il que moi j'ai noté ta réponse et ne savait pas trop comment faire pour en exploiter un résultat.
Marie 94 a écrit : Les 23% de boursiers en CPGE, c’est comme les 30% de bachelier STMG en BTS/DUT ou les 80% d’une classe d’âge qui a le Bac.
Ah bon; ça vient d'où cette affirmation ? De ton entourage professionnel aussi ?
Marie 94 a écrit : Ça laisse assez indifférent le public qui vise les GE les plus côtés en passant par les CPGE les plus côtés, un public d’enfants CSP+ et d’enseignants.
Allez, je note la contradiction que je n'ai pas relevée tout à l'heure. Si le public des CPGE est fils d'enseignants, ça n'en fera pas bézef pour claquer 30K€ par an en suisse pour le mioche bien élevé mais pas très dégourdi.
Je suis impressionné par ta connaissance du public des CPGE également. Quel savoir.
Marie 94 a écrit : Tout comme ça laisse indifférent le parent d’un élève qu’on veut orienter en STMG (on lui fait miroiter une place garantie en BTS/DUT) alors qu’il voudrait faire ES.
là aussi t'es experte ?
Marie 94 a écrit : Pour revenir aux bacheliers qui partent à l’étranger, ça concerne 4% d’une promo dans ce lycée précis, c’est très marginal comparé aux 31% qui vont en CPGE.
Ben voilà, t'as pas tout compris, mais au moins tu te rends compte que ça fait pas une tendance 4% d'un lycée de fils à papa à la scolarité payante.
Marie 94 a écrit : Mais il y a aussi 29% qui vont dans des écoles d’ingé post-bac (certaines publiques comme l’INSA ou l’UTC mais en grande majorité privées). La 1ère et la 3ème catégorie sont en progression.
En progression par rapport à quoi ? par rapport à l'effectif d'un lycée de friqués paumé à Verneuil ? t'as fait des courbes sur excel que tu as prolongé avec le doigt ?
Marie 94 a écrit : Pour étayer avec des chiffres, je te suggère la lecture de School Business d’Arnaud Parienty qui lui parle de l’orientation post-bac d’un grand lycée parisien. https://www.amazon.fr/dp/B0142N9Z38/ref ... TF8&btkr=1
tu n'as même pas l'air de comprendre que c'est exactement ce que je dis. Les parents friqués achètent une formation post bac, les plus ultra friqués achètent des formations à l'EPFL, mais une mule ne devient pas un cheval de course pour autant. Quand on s'extrait d'un système de sélection au mérite avec de l'argent, on peut toujours se féliciter de cultiver l'entre soi et aller se vendre à n'importe quelle boite de spécialistes en power point. C'est super. Après, c'est surtout le problème du recruteur :mrgreen:
Marie 94 a écrit : Que l’EPFL ou le Canada ou encore ces écoles d’ingé privées ne soient pas un bon retour sur investissement n’est pas le sujet.
Ben si un peu quand même. Moi je viens de lire que l'école privée est censée donner une meilleure préparation pour des études supérieures, puis j'apprends, ce que je ne savais pas, que quand on va dans le privé, c'est la croix et la bannière pour revenir dans les meilleures formations post bac, et qu'il faut continuer d'envisager de payer des études privées dans le supérieur aux mioches. Ca finit par coûter cher les cinq minutes de plaisir. Moi, je m'en fous, mais je ne crois pas spécialement à la méthode Coué.
Marie 94 a écrit : De plus en plus d’élèves (et même des très bons) y vont. Simple constat.
Je sais pas, en tout cas tu n'en as pas donné la preuve. Et on va dire que le type cité dans l'article qui a planté sa prépa puis redoublé sa première année, il a pas exactement donné les signes qu'il était très bon. Mais t'as raison de l'affirmer, si j'ai bien compris, t'en as pris pour quinze piges encore :mrgreen:
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8691
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#137 Message par Jeffrey » 12 avr. 2018, 16:46

Marie 94 a écrit :
Jeffrey a écrit :
Marie 94 a écrit : Pour l'EPFL, je dirai que ce sont des élèves qui veulent éviter l'aléa du concours après 2 ans de prépas pour finir dans une école d'ingé moins côtée. Le fait d'être en 1ère année à l'EPFL les rassure sans doute même si l'écrémage est important à l'EPFL.
Quel aléa ? y a pratiquement pas d'aléa. Les meilleurs intègrent les meilleures écoles. Si tu plantes l'X, tu finis à Centrale ou aux mines, à la rigueur aux ponts ou à télécom ou à Supaéro. C'est pas dégueu comme perspective d'avenir. Si t'as pas le niveau, tu regardes les trains passer. Si t'es moyen, tu bosses, tu acquiert des méthodes, tu progresses, et tu fais au mieux;
Si papa maman ont le pognon pour te préserver de la compétition qui est remise un an plus tard, bof.
L’aléa du concours pardi ! 2 ans voire 3 à bosser comme un dingue en CPGE pour finir dans une école d’ingé hors de ceux cités. Un drame pour ces élèves et leurs familles qui préfèrent la jouer safe.
On peut faire la même analyse pour les écoles de commerce avec le développement des BBA post-bac.
C'est beau, on dirait une pub pour une boite de formation privée. Si tu fais trois ans en prépa à bosser comme un taré, tu peux trouver une bonne école d'ingé qui te donnera une formation technique intéressante. Si t'espérais avoir une école du groupe A mais que t'es admis à la Fesic uniquement, c'est pas ta faute, mais faut se faire une raison. Moi j'aurais rêvé d'être danseur au Bolchoï. C't'un drame.

Papa-maman se feront une raison ou payeront une boite-à-extraire-du-jus pour former le petit second couteau à avoir une tête de winner, bon pour un job en costard cravate à la défense, 14e étage , porte 630, outil de travail : pc portable, excel et power point, fin du taf à 19h. Le rêve de l'ascenseur social quoâ.

Sinon, t'inquiètes pas, pour les familles qui préfèrent se la jouer safe quand le petit boudchou travaille comme un dingue et se plante quand même, l'EPFL a pensé à tout !
https://sae.epfl.ch/cms/site/sae/lang/fr/examen-echec
Normal, avec autant de pognon, ils ont de quoi développer une super page web pour gérer le drame familial. 8)
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2647
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#138 Message par Marie 94 » 12 avr. 2018, 16:47

Ecoutes je n’ai ni le temps ni l’envie de débattre avec toi sur des faits (je me suis arrêtée à ton 1er paragraphe). Tu voulais des stats, j’en ai donné. Tu voulais des sources, j’en ai donné (cf. livre d’Arnaud Parienty que je recommande d’ailleurs à tous les forumeurs).

Chercher la petite bête, noyer le poisson, tourner en dérision, les attaques perso ne changeront rien aux constats partagés sur la reproduction sociale, les évolutions en cours sur les parcours post-bac. Tu me fais penser à ce prof de prépas qui tient un blog où il défend son vieux monde et démonte toutes les nouvelles formations qui lui font de l’ombre: https://pgibertie.com/2016/02/13/la-dis ... es-prepas/
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8691
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#139 Message par Jeffrey » 12 avr. 2018, 16:59

Marie 94 a écrit :Ecoutes je n’ai ni le temps ni l’envie de débattre avec toi sur des faits (je me suis arrêtée à ton 1er paragraphe). Tu voulais des stats, j’en ai donné. Tu voulais des sources, j’en ai donné (cf. livre d’Arnaud Parienty que je recommande d’ailleurs à tous les forumeurs).

Chercher la petite bête, noyer le poisson, tourner en dérision, les attaques perso ne changeront rien aux constats partagés sur la reproduction sociale, les évolutions en cours sur les parcours post-bac. Tu me fais penser à ce prof de prépas qui tient un blog où il défend son vieux monde et démonte toutes les nouvelles formations qui lui font de l’ombre: https://pgibertie.com/2016/02/13/la-dis ... es-prepas/
bah, le problème, c'est l'incohérence de ton discours. Tu dénonces une reproduction sociale, et tu colles tes gosses en privé. Puis tu fournis des soit disant stats sur leur non retour dans les meilleurs préparations publiques, et tu vantes les formations privées étrangères exhorbitantes et tu finis par dire que ce sont les meilleures formations possibles.
Si tu lisais ce que j'écris, tu te serais rendue compte que je n'avais même pas écrit le contraire. Je ne demande qu'à le vérifier.
Si ça concerne les gamins qui ont peur d'échouer dans le parcours public, si l'argent de papa-maman les protège d'un échec qui leur pend au nez, il faudra m'expliquer en quoi ils deviennent des winners ensuite.
:?
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2647
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#140 Message par Marie 94 » 12 avr. 2018, 17:10

Jeffrey a écrit : tu vantes les formations privées étrangères exhorbitantes et tu finis par dire que ce sont les meilleures formations possibles.
J’ai écrit ça moi ? :shock:
Jeffrey a écrit :Si ça concerne les gamins qui ont peur d'échouer dans le parcours public, si l'argent de papa-maman les protège d'un échec qui leur pend au nez, il faudra m'expliquer en quoi ils deviennent des winners ensuite.
:?
:arrow: HS.
Moi, je suis juste venue apporter un retour terrain des dires de lisette. Si tu as des stats prouvant l’inverse, n’hésites pas.
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8691
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#141 Message par Jeffrey » 12 avr. 2018, 17:16

Marie 94 a écrit :
Jeffrey a écrit : tu vantes les formations privées étrangères exhorbitantes et tu finis par dire que ce sont les meilleures formations possibles.
J’ai écrit ça moi ? :shock:
implicitement sur ce fil, en présentant cela comme une alternative équivalente à plusieurs reprises, explicitement sur le fil précédent où tu parlais du lycée des oiseaux.
Marie 94 a écrit :Plus généralement, on assiste à un changement structurel avec la montée du privé avec tous ces classements qui les valorisent. De même, il y a un changement structurel pour le post-bac. Quand je regarde le parcours sup des Bacheliers S Mention TB du lycée de mes enfants, il y a des gamins qui privilégient l’étranger (EPFL, Montréal…) et les écoles post-bac alors que ce type de profils s’orientait naturellement en CPGE il y a qq années.
Marie 94 a écrit :
Jeffrey a écrit :Si ça concerne les gamins qui ont peur d'échouer dans le parcours public, si l'argent de papa-maman les protège d'un échec qui leur pend au nez, il faudra m'expliquer en quoi ils deviennent des winners ensuite.
:?
:arrow: HS.
Moi, je suis juste venue apporter un retour terrain des dires de lisette. Si tu as des stats prouvant l’inverse, n’hésites pas.
Non, je n'en ai pas, je n'en savais rien jusqu'à hier. J'attends confirmation. D'ailleurs, tes propos n'en sont pas.
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8691
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#142 Message par Jeffrey » 12 avr. 2018, 17:19

Marie 94 a écrit : Chercher la petite bête, noyer le poisson, tourner en dérision, les attaques perso ne changeront rien aux constats partagés sur la reproduction sociale, les évolutions en cours sur les parcours post-bac. Tu me fais penser à ce prof de prépas qui tient un blog où il défend son vieux monde et démonte toutes les nouvelles formations qui lui font de l’ombre: https://pgibertie.com/2016/02/13/la-dis ... es-prepas/
En fait, à lire ton lien, je me dis que tu ne comprends rien à ce qui se joue en deux coups. Je ne sais pas si ce type défend son monde, et je m'en tape, mais il dit quelque chose d'évident : on remplace un système de sélection en école par une formule équivalente à la fac : en école, on ne fait que de la recherche, et en undergraduate, on sélectionne par ?? le fric.
Si tu crois que c'est tendance, fonce.
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
Praséodyme
-++
-++
Messages : 3644
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#143 Message par Praséodyme » 12 avr. 2018, 17:35

Marie 94 a écrit :Les écoles privées post-bac dont je parlais sont des écoles françaises (Ex: EPITA, ESILV). Pour l'EPFL, je dirai que ce sont des élèves qui veulent éviter l'aléa du concours après 2 ans de prépas pour finir dans une école d'ingé moins côtée. Le fait d'être en 1ère année à l'EPFL les rassure sans doute même si l'écrémage est important à l'EPFL.
Oui, c'est bien ça l'idée. Et aussi de commencer dès les premières années à travailler un peu sur des sujets utiles pour ton futur métier, on fait des maths d'un niveau licence MIAS pour leur application, pas uniquement dans l'optique d'un concours.

Mon dossier de lycée n'était pas immaculé et malgré une très bonne terminale je n'avais accès qu'à des CPGE de troisième catégorie. Si c'était pour galérer deux ans voire trois, tout miser sur trois jours de concours et risquer en cas d'indisposition de finir à l'ICAM Melun ou en licence à Paris 8, ça valait pas la peine. A côté, j'avais obtenu ma place dans une école ayant un taux de sélection au niveau bac de 6 ou 7 pour 1, qui m'intéressait particulièrement et qui est mieux cotée que beaucoup d'ENS (par les entreprises, moins par le milieu de la recherche). Certes, c'était pas gratuit, mais comme on habitait Paris, on économisait sur le logement et l'entretien courant.

En école avec prépa intégrée, la sélection plus ou moins drastique tient compte des résultats de terminale, de la motivation des candidats. Depuis quelques années il y a même des concours d'admission niveau bac. Ensuite, l'écrémage se fait progressivement, environ 20% à chaque année du cycle prépa dans mon école, on est jugé sur des partiels et des contrôles continus et malgré l'étonnante constance du taux d'écrémage on était pas en concurrence les uns avec les autres.

Le problème c'est l'image qu'on nous donne des classes prépa quand on est en terminale. Des profs qui seraient là juste pour te briser, la concurrence qui pousserait les élèves à se tirer dans les pattes, le concours que tu peux passer que deux fois dans ta vie et encore à condition qu'on t'autorise à khuber...

A la limite, j'aurais quand même dû tenter les concours arrivé en fin de cycle prépa, j'aurais peut être pu économiser quelques k€ en frais de scolarité.

Enfin l'EPFL j'avais les critères pour y entrer, mais le coût de la vie à Lausanne était prohibitif.
Modifié en dernier par Praséodyme le 12 avr. 2018, 19:01, modifié 1 fois.
Je suis pas raciste, mais la scientologie, c'est de la 'Mot2Cambronne'

Avatar du membre
Marie 94
+
+
Messages : 2647
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#144 Message par Marie 94 » 12 avr. 2018, 17:55

Jeffrey a écrit :
Marie 94 a écrit :
Jeffrey a écrit : tu vantes les formations privées étrangères exhorbitantes et tu finis par dire que ce sont les meilleures formations possibles.
J’ai écrit ça moi ? :shock:
implicitement sur ce fil, en présentant cela comme une alternative équivalente à plusieurs reprises, explicitement sur le fil précédent où tu parlais du lycée des oiseaux.
Alors là, tu te goures mais royalement ! Je penses au contraire qu’il est dommage de s’orienter vers une formations couteuse à l’étranger sachant qu’on peut avoir l’équivalent en France pour bcp moins cher et compléter ça avec un douple-diplôme de ces mêmes institutions étrangères.
Jeffrey a écrit : En fait, à lire ton lien, je me dis que tu ne comprends rien à ce qui se joue en deux coups. Je ne sais pas si ce type défend son monde, et je m'en tape, mais il dit quelque chose d'évident : on remplace un système de sélection en école par une formule équivalente à la fac : en école, on ne fait que de la recherche, et en undergraduate, on sélectionne par ?? le fric.
Si tu crois que c'est tendance, fonce.
Oh la sélection se fait par le fric dans les 2 cas. En France, on maquille ça avec un discours méritocratique républicain alors que ce sont les plus aisés et les mieux informés qui ont accès aux meilleures formations.
Delambre : "Donc finale Europe-Afrique demain... En tant qu'européen, mon soutien ira bien-sûr à l'équipe de Croatie."

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8691
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#145 Message par Jeffrey » 12 avr. 2018, 21:00

Marie 94 a écrit :Alors là, tu te goures mais royalement ! Je penses au contraire qu’il est dommage de s’orienter vers une formations couteuse à l’étranger sachant qu’on peut avoir l’équivalent en France pour bcp moins cher et compléter ça avec un douple-diplôme de ces mêmes institutions étrangères.
Ouais, décidément, on n'a pas le même sens des mots qu'on emploie. :roll:
Marie 94 a écrit :
Jeffrey a écrit : En fait, à lire ton lien, je me dis que tu ne comprends rien à ce qui se joue en deux coups. Je ne sais pas si ce type défend son monde, et je m'en tape, mais il dit quelque chose d'évident : on remplace un système de sélection en école par une formule équivalente à la fac : en école, on ne fait que de la recherche, et en undergraduate, on sélectionne par ?? le fric.
Si tu crois que c'est tendance, fonce.
Oh la sélection se fait par le fric dans les 2 cas. En France, on maquille ça avec un discours méritocratique républicain alors que ce sont les plus aisés et les mieux informés qui ont accès aux meilleures formations.
Là c'est pareil, phrase balancée sans réfléchir, sans preuve. Un peu de calomnie, un bon préjugé sur le système, il en restera toujours quelque chose.
je préfère l'universalisme au différentialisme

lisette83
Messages : 101
Enregistré le : 04 juin 2017, 22:43

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#146 Message par lisette83 » 12 avr. 2018, 21:13

Marie 94 a écrit :Concernant les comparaisons public/privé, j’avais fait la même remarque plus haut sur une autre comparaison entre un petit lycée privé de Villiers-le-Bel (qui sélectionne au-delà du secteur) et le gros lycée public de Sartrouville (ouvert à tous les élèves d’un secteur bien défini).

Cela dit, qq soit les classements et les critères retenus, on arrive à la même conclusion sur Jeanne D'Albret. A SGL, ça doit pas être évident pour Jeanne d’Albret d’exister entre les 2 lycées privés (St Erembert et ND) et le Lycée International, qui doivent attirer les meilleurs éléments. Il n'y a peut-être pas la place pour avoir 4 très bons lycées tout simplement avec le réservoir local. On avait fait un constat similaire sur un autre thread sur un collège/lycée public d’une ville huppée aux résultats moyens. L’explication était à chercher du côté de l'établissement privé de la ville voisine.

Concernant les CPGE, je vais prendre les stats d’un lycée privé du 78 (celui de mes enfants). On y retrouve :
- Ginette (Versailles/Privé)
- Hoche (Versailles/Public)
- ND Grandchamp (Versailles/Privé)
- Stanislas (Paris/Privé)
- Saint-Louis (Paris/public)
- Janson de Sailly (Paris/Public)
- Chaptal (Paris/Public)

Aucun élève à HIV ou LLG sur les 3 dernières années où les stats sont dispos, mais est-ce dû au refus de ces lycées de prendre des élèves du privé ? A une auto-censure des élèves qui placent les lycées versaillais en tête de leur voeux? Ou simplement les préférences des parents qui privilégient les lycées versaillais?
Les deux premières raisons sans aucun doute.

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8691
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#147 Message par Jeffrey » 12 avr. 2018, 21:21

Jeffrey a écrit :
lisette83 a écrit :
cashisking a écrit :
lisette83 a écrit :les moindres chances d'accès à certaines filières quand on vient d'un lycée privé (déjà parce qu'il est privé et aussi parce que souvent les élèves y sont sous-notés ce qui n'est pas très positif pour leur dossier alors que leurs compétences sont solides)
Mouais, j'imagine que post bac ils savent ce que valent les lycées, et qu'un 14/20 de moyenne dans l'année à Blanche de Castille au Chesnay sera mieux vu qu'un 16/20 aux Pierres Vives de Carrières sur Seine.
Ne croyez pas ça, notamment pour les grandes prépas publiques parisiennes qui recrutent (presque) uniquement des élèves venant du public (vous devriez faire un sondage dans les classes...)
Tiens, c'est marrant ça. Je ne savais pas. Comment l'avez vous su ? il y a des stats disponibles ? Il y a une raison invoquée ?
Je reposte, au cas où la question vous aurait échappée
je préfère l'universalisme au différentialisme

remy51
troll un peu lourd
Messages : 2978
Enregistré le : 29 mai 2014, 19:57

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#148 Message par remy51 » 12 avr. 2018, 21:33

Jeffrey a écrit :il faudra m'expliquer en quoi ils deviennent des winners ensuite. :?
très simple : le réseau
Indécis :": "J'avoue, je suis un troll, mais c'est parce que ma vie est misérable et pitoyable ..."
Indécis :"pourquoi je n'ai pas d'enfant ? je n'ai pas le droit de me reproduire tout simplement"

lisette83
Messages : 101
Enregistré le : 04 juin 2017, 22:43

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#149 Message par lisette83 » 12 avr. 2018, 21:43

Pardon, je n'avais pas vu.
Des retours sur plusieurs années vus de l'intérieur d'un lycée privé (très) bien coté mis en parallèle de la même génération d'élèves ayant poursuivi dans le lycée public (beaucoup moins bien coté) : il y a souvent eu des refus surprenants d'un côté et des acceptations non moins surprenantes de l'autre si l'on considère le niveau intrinsèque des élèves.
Après, je ne sais pas si les prépas privées comme Ginette et Stanislas recrutent beaucoup de lycéens du public, en tout cas les bacheliers du privé y sont plutôt bien accueillis mais ça limite le choix.

lisette83
Messages : 101
Enregistré le : 04 juin 2017, 22:43

Re: Maison à vendre 78 zone TRES recherchée

#150 Message par lisette83 » 12 avr. 2018, 22:01

Jeffrey a écrit :
Marie 94 a écrit : Pour l'EPFL, je dirai que ce sont des élèves qui veulent éviter l'aléa du concours après 2 ans de prépas pour finir dans une école d'ingé moins côtée. Le fait d'être en 1ère année à l'EPFL les rassure sans doute même si l'écrémage est important à l'EPFL.
Quel aléa ? y a pratiquement pas d'aléa. Les meilleurs intègrent les meilleures écoles. Si tu plantes l'X, tu finis à Centrale ou aux mines, à la rigueur aux ponts ou à télécom ou à Supaéro. C'est pas dégueu comme perspective d'avenir. Si t'as pas le niveau, tu regardes les trains passer. Si t'es moyen, tu bosses, tu acquiert des méthodes, tu progresses, et tu fais au mieux;
Si papa maman ont le pognon pour te préserver de la compétition qui est remise un an plus tard, bof.
Tout à fait d'accord, que je sache, on n'intégrera ni polytechnique, ni centrale, ni les mines en postbac alors qu'avec les concours en prépa on peut intégrer assez facilement toutes les postbacs.
Que ce soit dans les écoles d'ingénieurs ou de commerce, les écoles postbacs sont survendues par rapport aux écoles post prépas (HEC, l'ESSEC ou ESCP ne sont pas non plus accessibles en postbac !).

Répondre