le féminisme

Discussions et revue de presse sur des thèmes ne relevant ni de la politique ni de l'économie et des finances: technologies, emploi, écologie, transport, sport...
Message
Auteur
Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 8654
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9051 Message par WolfgangK » 13 mars 2019, 10:27

Gilles C a écrit :
12 mars 2019, 15:05
En fait je pense qu’avant on avait tellement d’ennui que la vie de couple était un réconfort plus qu’une source d’insatisfaction. Du coup on divorçait peu. Surtout si sa femme était pas morte en couche, ou d’une maladie ou dévorée par un loup en allant cherche du bois le soir.

D’ailleurs au lieu de profiter de la vie et de notre époque on s’invente énormément de problèmes.
:arrow: Note pour plus tard : penser à quitter le monde virtuel et profiter de la vie.
Comme indiqué plus haut, avant on ne se mariait pas par amour, donc évidemment, il y avait pas de déception/désillusion puisqu'on s'attendant surtout à pouvoir cohabiter (la femme était contente si elle ne se faisait pas cogner et si le mari rapportait suffisament manger, l'homme était content si la femme tenait bien le foyer et entretenait bien les relations sociales avec les autres familles).

Si on divorcait peu, c'est surtout parce que c'était interdit ! La communauté n'avait pas envie de se retrouver avec des mères célibataires sur les bras, donc le géniteur était forcé d'assumer ses responsabilités.

Pour ce qui est de la durabilité des relations amoureuses, j'ai déjà référencé les cours de R.Sapolsky : l'espèce humaine est située entre les "tournament species" (comme les gorilles) et les "par bonding species" (comme les marmousets) sur tout un tas de critères biologiques (dimorphisme sexuel, différence d'espérance de vie, taux de jumeaux, …) ce qui nous donne (de façon non uniformément répartie dans la population, évidemment) les substrats biologiques pour l'un ou pour l'autre des comportements. Là-dessus se greffe la socialisation/culture qui a pour des raisons évidentes de stabilité sociale favorisé le comportement "pair bonding". Mais ça ne valide pas la vision simpliste d'une Nature libertine aliénée par une Culture repressive.
Je n'ai pas de chien domestique, mais ceux que je fréquente n'ont pas l'air de se lasser de leur maître au bout de 3 ans, et ce sont les mêmes substrats chimiques qui sont à l'œuvre comme le remarquait Céline («l'amour c'est l'infini mis à la portée des caniches») si on ne réduit pas l'amour conjugal à l'appétence sexuelle.
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 8654
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9052 Message par WolfgangK » 13 mars 2019, 10:29

Les sociologues que je suis sur Twitter sont horrifiés du sexisme de leur propre discipline en constant les proportions de femmes et d'hommes dans les différents champs :
Image
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 8654
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9053 Message par WolfgangK » 13 mars 2019, 11:14

https://scholar.harvard.edu/files/bolot ... dergap.pdf
Why Do Women Earn Less Than Men?
Evidence from Bus and Train Operators
Even in a unionized environment where work tasks are similar, hourly wages are identical, and tenure dictates promotions, female workers earn $0.89 on the male-worker dollar
(weekly earnings). We use confidential administrative data on bus and train operators from
the Massachusetts Bay Transportation Authority (MBTA) to show that the weekly earnings
gap can be explained by the workplace choices that women and men make
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 8373
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: le féminisme

#9054 Message par neron » 13 mars 2019, 13:27

Ben voila la traduction
Même dans un environnement syndiqué où les tâches sont similaires, où les salaires horaires sont identiques et où les postes vacants dicte les promotions, les travailleuses gagnent 0,89 USD sur le dollar des travailleurs (rémunération hebdomadaire).

Nous utilisons des données ... pour montrer que l'écart de rémunération hebdomadaire peut s'expliquer par les choix des femmes et des hommes en matière de travail. Les femmes s'absentent davantage .... effectuant moins d'heures supplémentaires que les hommes ...
.

Ces résultats suggèrent que certaines politiques peuvent réduire l’écart de rémunération entre les sexes et augmenter de manière disproportionnée le bien-être des travailleuses.
Quel était donc l'objet de ton post WolfgangK? Que les comportement, aptitude, choix entre humains sont différents et donc le revenu mensuel de ceux-ci aussi ? Perso. à voir que pour la majorité les revenus doivent être dissocié de tes efforts, capacité, travail, ... doit en dégouter beaucoup. La répubique bananière, totaitaire voir fasciste devient de plus en plus le but et la référence cognitive des égalitaristes
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 8654
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9055 Message par WolfgangK » 13 mars 2019, 13:41

neron a écrit :
13 mars 2019, 13:27
Ben voila la traduction
Merci !
neron a écrit :
13 mars 2019, 13:27
Quel était donc l'objet de ton post WolfgangK?
«Ne pas railler, ne pas pleurer, ne pas haïr, mais comprendre»
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
pangloss
Presse
Presse
Messages : 14400
Enregistré le : 25 août 2005, 10:24
Localisation : 92

Re: le féminisme

#9056 Message par pangloss » 13 mars 2019, 17:31

neron a écrit :Que les comportement, aptitude, choix entre humains sont différents et donc le revenu mensuel de ceux-ci aussi ? Perso. à voir que pour la majorité les revenus doivent être dissocié de tes efforts, capacité, travail, ... doit en dégouter beaucoup. La répubique bananière, totaitaire voir fasciste devient de plus en plus le but et la référence cognitive des égalitaristes
Il y a toute une gradation possible entre l'abandon de chacun à son sort et le "socialisme" de la fourmilière
Excellente video (téléchargeable) de Hans Rosling sur l'évolution démographique au XXIème siècle: https://vimeo.com/79878808
Image

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8353
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: le féminisme

#9057 Message par Jeffrey » 13 mars 2019, 20:02

WolfgangK a écrit :
13 mars 2019, 10:27
Je n'ai pas de chien domestique, mais ceux que je fréquente n'ont pas l'air de se lasser de leur maître au bout de 3 ans,
Tu fréquentes des chiens domestiques :roll:
ben dis donc (je l'ai faite avec que Minet ne passe par là :mrgreen: )
Mais sinon, je pige effectivement pas bien l'argument de Breiz,
je suis marié depuis presque trente ans, et c'est l'éclate. L'usure dans un couple, c'est quand on fait pas ce qui faut.
je préfère l'universalisme au différentialisme

Manfred
~~+
~~+
Messages : 11734
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: le féminisme

#9058 Message par Manfred » 13 mars 2019, 20:09

Jeffrey a écrit :
13 mars 2019, 20:02
je suis marié depuis presque trente ans, et c'est l'éclate. L'usure dans un couple, c'est quand on fait pas ce qui faut.
tu es donc un veinard. Mais ce n'est pas qu'une question de faire ou pas ce qu'il faut. Parfois, il y a quelque chose qui manque, et qu'on ne percevait pas au début. Et les sentiments changent. On peut continuer d'aimer son conjoint bien sur, mais c'est un amour très différent de celui des débuts. En général on passe bien plus de temps au pieu avec la première année que la 30ème, pour illustrer une partie du propos.

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8353
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: le féminisme

#9059 Message par Jeffrey » 13 mars 2019, 20:15

Manfred a écrit :
13 mars 2019, 20:09
Jeffrey a écrit :
13 mars 2019, 20:02
je suis marié depuis presque trente ans, et c'est l'éclate. L'usure dans un couple, c'est quand on fait pas ce qui faut.
tu es donc un veinard. Mais ce n'est pas qu'une question de faire ou pas ce qu'il faut. Parfois, il y a quelque chose qui manque, et qu'on ne percevait pas au début. Et les sentiments changent. On peut continuer d'aimer son conjoint bien sur, mais c'est un amour très différent de celui des débuts. En général on passe bien plus de temps au pieu avec la première année que la 30ème, pour illustrer une partie du propos.
C'est toujours une question de faire ou pas ce qu'il faut, sauf que parfois, on n'a aucune idée de ce qu'il faut faire et que les problèmes tombent sans qu'on s'y attende. Et surtout, on n'a pas tous besoin ni envie de faire les mêmes choses.
C'est comme pour l'éducation des gosses. Certains ont des problèmes que d'autres n'ont pas, et souvent, on ne sait pas quoi faire ni comment s'y prendre. Là c'est parfois très compliqué aussi.

Mais pour le couple, tu l'as dit plus haut, le mariage, c'est un contrat. Les sentiments, ils se renforcent, autrement dit, ils s'exacerbent, dans un sens ou dans l'autre. Et c'est indépendant du contrat. Mais l'engagement, c'est d'abord et avant tout avoir présent à l'esprit que ce contrat nécessite une démarche qui coûte au jour le jour, pour produire un résultat global.
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 16839
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: le féminisme

#9060 Message par kamoulox » 13 mars 2019, 20:21

Manfred a écrit :
13 mars 2019, 20:09
Jeffrey a écrit :
13 mars 2019, 20:02
je suis marié depuis presque trente ans, et c'est l'éclate. L'usure dans un couple, c'est quand on fait pas ce qui faut.
tu es donc un veinard. Mais ce n'est pas qu'une question de faire ou pas ce qu'il faut. Parfois, il y a quelque chose qui manque, et qu'on ne percevait pas au début. Et les sentiments changent. On peut continuer d'aimer son conjoint bien sur, mais c'est un amour très différent de celui des débuts. En général on passe bien plus de temps au pieu avec la première année que la 30ème, pour illustrer une partie du propos.
Ba entre tes 20 ans et 50 ans tu n’as ni les mêmes corps ni les mêmes envies ni la même énergie c’est un peu normal. Et tu connais bien mieux ta femme (j’espère que tu mets pas 30 ans à te rendre compte de ta chance ou de ton malheur :lol: ) donc le sexe n’est même plus dans tes priorités de ta vie de couple à ce moment là. Tu auras bâtis une relation solide, peut être des enfants déjà adultes, un patrimoine, et le temps de repenser à vous dans le cas où ce n’était plus le cas

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 8373
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: le féminisme

#9061 Message par neron » 13 mars 2019, 20:34

kamoulox a écrit :
13 mars 2019, 20:21
Tu auras bâtis une relation solide, peut être des enfants déjà adultes, un patrimoine, et le temps de repenser à vous
... et un jour sans crier gare tu perdras femme, enfant, patrimoine, revenue et santé. Ou l'inverse le temps de repenser que rêve passe
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40802
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: le féminisme

#9062 Message par slash33 » 13 mars 2019, 21:51

neron a écrit :
13 mars 2019, 20:34
kamoulox a écrit :
13 mars 2019, 20:21
Tu auras bâtis une relation solide, peut être des enfants déjà adultes, un patrimoine, et le temps de repenser à vous
... et un jour sans crier gare tu perdras femme, enfant, patrimoine, revenue et santé. Ou l'inverse le temps de repenser que rêve passe
Il me semble qu'il ne sera pas concerné. Le cap difficile est autour de 50 ans de nos jours. Il semble bien dépassé pour lui et c'est tant mieux.

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8353
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: le féminisme

#9063 Message par Jeffrey » 13 mars 2019, 22:03

slash33 a écrit :
13 mars 2019, 21:51
neron a écrit :
13 mars 2019, 20:34
kamoulox a écrit :
13 mars 2019, 20:21
Tu auras bâtis une relation solide, peut être des enfants déjà adultes, un patrimoine, et le temps de repenser à vous
... et un jour sans crier gare tu perdras femme, enfant, patrimoine, revenue et santé. Ou l'inverse le temps de repenser que rêve passe
Il me semble qu'il ne sera pas concerné. Le cap difficile est autour de 50 ans de nos jours. Il semble bien dépassé pour lui et c'est tant mieux.
De qui tu parles ?
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
squamata
Messages : 1677
Enregistré le : 01 mars 2011, 22:09

Re: le féminisme

#9064 Message par squamata » 13 mars 2019, 22:51

Italie : deux suspects de viol acquittés car la victime est "trop laide" et "masculine"
Les deux hommes avaient été reconnus coupables en 2016, avant que la cour d'appel n'estime que la victime n'était pas crédible car jugée "trop laide" et "masculine".
Selon la victime, l'un des deux hommes l'avait violée après avoir mis de la drogue dans son verre, pendant que le deuxième surveillait les alentours. Lors du procès, les médecins qui ont analysé ses blessures avaient indiqué que ces dernières correspondaient bien à un viol, et que des traces de drogues "facilitant" le viol avaient été retrouvées dans son sang.
Des éléments qui n'ont manifestement pas suffi à convaincre les magistrates, pour qui les accusés "n'appréciaient pas la jeune femme et avaient même gardé son numéro de téléphone sous le surnom de Viking, une allusion non pas à une figure féminine mais à une figure masculine", ajoutant que "la photographie de son dossier semble confirmer cela".
https://www.gentside.com/societe/deux-s ... 90234.html

Avatar du membre
titano
-++
-++
Messages : 4008
Enregistré le : 27 oct. 2013, 19:36
Localisation : Stilwater

Re: le féminisme

#9065 Message par titano » 14 mars 2019, 10:45

:shock:
ΜΟΛΩΝ ΛΑΒΕ
Shermann a écrit :It's a jungle out there : 978-2412019689

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18273
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: le féminisme

#9066 Message par wasabi » 14 mars 2019, 11:28

titano a écrit :
14 mars 2019, 10:45
:shock:
qu'est ce qui vous choque ?
Que la justice relâche des violeurs en accusant la femme ?
Que la justice ait condamné en première instance deux gars pour viol qui finalement sont innocentés en appel par des femmes ce qui donc sous entend qu'ils ont été jugé à la légère la première fois et que grâce au revirement anti gauchiste en Italie deux innocents sont libérés ?
Que des manifestations aient lieu dans la rue pour dénoncer ce verdict sans même avoir de moyens de juger si les faits sont avérés ?


Avoir des produits chimiques et des blessures vaginales, ce n'est pas dur à simuler.
Choisir une victime laide afin de ne pas crédibiliser ses dires c'est une technique payante pour un violeur dans une démarche "qu'importe le calice tant qu'on a l'ivresse".
Les péruviens ont des physiques particuliers, peut être que des juges italiens ne sont pas aptes à juger de leur attractivité sur les gens du pays.
Modifié en dernier par wasabi le 14 mars 2019, 11:30, modifié 1 fois.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Manfred
~~+
~~+
Messages : 11734
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: le féminisme

#9067 Message par Manfred » 14 mars 2019, 11:30

les jurés ont estimé que les suspects n'avaient pas de mobile :twisted:
cela dit, il faut se méfier du sensationnalisme de certains journalistes, et la capacité de certains militants et politiciens à faire de la récup.
Il n'est pas impossible, jusqu'à preuve du contraire, que les accusés soient innocents.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18273
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: le féminisme

#9068 Message par wasabi » 14 mars 2019, 11:34

Manfred a écrit :
14 mars 2019, 11:30
les jurés ont estimé que les suspects n'avaient pas de mobile :twisted:
Dans l'article ils disent qu'elle a un problème de crédibilité, c'est différent.
En même temps dans un pays où sous la pression des lobbys hystériques le président amnistie une femme qui a tué son mari et que quasiment personne ne trouve à y redire, on peut comprendre que ça choque les gauchistes.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 8654
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9069 Message par WolfgangK » 15 mars 2019, 11:38

Je sature…
Autant j'applaudis l'idée d'un commerce destiné à rendre accessible des produits alimentaires de qualité à des foyers à faibles revenus, avec une gouvernance démocratique des salairés, autant voir
Image
me déprime…
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Indécis
~~+
~~+
Messages : 7894
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: le féminisme

#9070 Message par Indécis » 15 mars 2019, 20:28

Nasrin Sotoudeh, avocate iranienne condamnée à 33 ans de prison et 148 coups de fouet
https://www.courrierinternational.com/a ... tH9iNEH2-c

Alors que certaines "féministes" défendent le droit de porter le voile, certaines font l'inverse et le paient cher... :cry:
Cette avocate iranienne est devenue le symbole de la lutte contre la tyrannie. Nasrin Sotoudeh défend les prisonniers politiques et d’opinion, les femmes qui refusent le voile, et se bat contre la peine de mort. Déjà en prison depuis juin dernier, elle vient d’être condamnée à 33 ans de prison et 148 coups de fouet.

“Je sais qu’ils m’ont arrêtée parce que je défends les droits de l’homme, les militantes féministes, et que je lutte contre la peine de mort. Mais je ne les laisserai pas m’empêcher de parler.”

C’est avec ce cri du cœur courageux que l’avocate des droits de l’homme Nasrin Sotoudeh avait entamé [pour quelques jours] une grève de la faim. Incarcérée dans la tristement célèbre prison d’Evin [à Téhéran], Sotoudeh est l’incarnation de la lutte pour les droits de l’homme en Iran, mais aussi le symbole de la répression féroce du régime iranien. [Le 11 mars, s’est ajoutée à sa peine de cinq ans qu’elle effectue depuis juin dernier, une peine de 33 ans de prison et 148 coups de fouet, pour différents chefs d’accusation, dont “incitation à la corruption et la débauche”.]

Elle représente – légalement et littéralement – les centaines de citoyens iraniens emprisonnés, menacés, torturés, harcelés pour avoir seulement voulu exercer leur droit fondamental à la liberté d’expression et à la dignité.

Nasrin Sotoudeh se bat contre le port du voile obligatoire
Même si les individus remarquables qui ont osé affronter le régime iranien ne manquent pas, Sotoudeh s’impose par son courage et son engagement. “Nasrin n’a pas peur de prendre des dossiers très délicats que les autres avocats éviteraient soigneusement”, explique Shirin Ebadi, Prix Nobel de la paix, elle-même une ancienne cliente de Sotoudeh.
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Avatar du membre
Ave
-++
-++
Messages : 4981
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: le féminisme

#9071 Message par Ave » 15 mars 2019, 23:20

WolfgangK a écrit :
11 mars 2019, 08:29

Bonjour,

Je voudrais savoir si nous sommes d'accord sur les points suivants :
- la misogynie peut s'exprimer de deux façons différentes :
1. en assignant aux femmes des rôles sociaux spécifiques (e.g. s'occuper de la famille plutôt que de gagner du POGNON)
2. en dévalorisant les rôles sociaux traditionellement associés aux femmes (e.g. s'occuper de la famille est moins important que de gagner du POGNON)
- les explications causales se sont pas exclusives (e.g. il peut y avoir des discriminations envers certains pères pour les attributions de garde d'enfants ET les pères peuvent en majorité se sentir moins concernés que les mères lorsqu'il s'agit d'attribuer la garde des enfants. Il peut y avoir des discriminations envers certaines femmes pour les attributions de certains postes / métiers ET les femmes peuvent en majorité se sentir moins attirées que les hommes par ces postes / métiers cf. supra pour le deuxième type de misogynie qui rend ceci incompréhensible).

Si nous ne sommes pas d'accord là-dessus, alors ce n'est effectivement pas la peine d'aller plus loin avant d'avoir résolu ce problème.
Sinon, on peut en déduire que vouloir "résoudre" des inégalités de destin en tant que pures discriminations n'est pas souhaitable :
qui voudrait punir les juges tant qu'ils n'auront pas attribué en moyenne 50% des gardes d'enfants aux pères ?

On peut, on doit !, ensuite discuter pour essayer de déterminer ce qui est effectivement de l'ordre de la discrimination et s'interroger sur quels sont les moyens efficaces et justes de l'empêcher. Sur ces points, il n'y a pas de raison que nous tombions jamais d'accord, car aucun moyen ne sera jamais parfait et il s'agira forcément de compromis entre erreurs de type I et erreurs de type II (faux positifs vs faux négatifs dans la détection de discriminations) et il s'agit alors de sains désaccords constructifs qui ne doivent rien à l'absence de bienveillance.

Qu'en pensez-vous ?
Désolée, j'arrive un peu après la bataille, je vois que le fil de discussion a déjà bien dérivé sur d'autres sujets...mais pas beaucoup de temps en ce moment.
Je vous réponds quand même :
Oui, je suis d'accord sur le point 1 et pour le point 2 j'irais plus loin : non seulement on dévalorise les rôles traditionnellement féminins mais par extension les métiers dits "féminins«  Encore plus, dès qu'un métier dit "masculin" se féminise, il commence à perdre de son prestige.
Je suis d'accord aussi sur le fait que les discriminations ne sont pas forcements malveillantes, elles peuvent même partir d'un bon sentiment. Mais comme on dit, l'enfer est pavé de bonnes intentions...
La seule fois où j'étais discriminée de manière flagrante au travail, ça partait d'un bon sentiment : j'ai été embauchée dans un secteur industriel fortement masculin en même temps qu'un autre jeune diplômé du même âge et même diplôme, nous avons fait notre cursus d'intégration dans l'entreprise et nos stages respectives en même temps, mêmes endroits (je m'en suis sortie légèrement mieux que lui, d'ailleurs). Quand il a fallu nous affecter à un poste, lui s'est vu proposer un poste de directeur d'unité de production d'une grande usine et moi on m'a proposé un poste aux "méthodes".  Quand je suis allée voir les RH pour demander pourquoi, j'ai compris qu'ils avaient peur de me mettre à diriger une centaine de mecs en usine et que ça se passe mal pour moi. Ce n'était pas méchant mais c'était parfaitement discriminatoire et fondé uniquement sur des préjugés. Il a fallu que j'argumente et que je me batte pour que au bout de 6 mois ils finissent par me proposer un poste en usine. Je ne me serais d'ailleurs pas aperçu de la discrimination si ça n'avait pas été aussi flagrant la différence de traitement à cause de mon collègue. Au final, ça s'est super bien passé et par la suite ils ont eu moins d'états d'âme à proposer des tels postes à des femmes.
Le meilleur moyen de lutter contre les discriminations (quand bien même elles soient bienveillantes) est de faire évoluer les mentalités. Et pour ça il faut parfois forcer un peu les choses pour qu'elles arrivent.
Fluctuat Nec Mergitur

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 8654
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9072 Message par WolfgangK » 15 mars 2019, 23:56

Ave a écrit :
15 mars 2019, 23:20

Désolée, j'arrive un peu après la bataille, je vois que le fil de discussion a déjà bien dérivé sur d'autres sujets...mais pas beaucoup de temps en ce moment.
Je vous réponds quand même :
Oui, je suis d'accord sur le point 1 et pour le point 2 j'irais plus loin : non seulement on dévalorise les rôles traditionnellement féminins mais par extension les métiers dits "féminins«  Encore plus, dès qu'un métier dit "masculin" se féminise, il commence à perdre de son prestige.
Bonsoir,
Sur ce dernier point, je l'ai entendu souvent dans les discours féministes, mais il me semble étalbi que la causalité est dans l'autre sens : ce n'est pas la société qui dévalorise les métiers lorsqu'ils se féminisent, mais c'est juste que les hommes, comparativement plus poussés pas la recherche de statut social et de POGNON, désertent les métiers qui se dévalorisent pour rechercher les métiers valorisés.
On le constate sur l'évolution des inscriptions universitaires en informatique aux USA. La chronologie des évênements a été :
1. les métiers en informatiques deviennent plus rémunérateurs et recherchés
2. les demandes d'inscription en filière info augementent et dépassent les capacités d'acceuil
3. une sélection est opérée et sur l'entrée dans ce secteur qui devient compétitif
4. les études et la profession se masculinisent

Ave a écrit :
15 mars 2019, 23:20
Je suis d'accord aussi sur le fait que les discriminations ne sont pas forcements malveillantes, elles peuvent même partir d'un bon sentiment. Mais comme on dit, l'enfer est pavé de bonnes intentions...
Je ne comprends pas bien : je vous parle notamment du % de garde d'enfants accordée au pères et vous me répondez "discrimination" ?
Personne ne remet en cause le fait qu'il y a eu de la discrimination et qu'il reste encore des cas individuels. J'en ai bien consciene pour avoir une tante qui a été ingénieure en électronique pour l'armement :|
Ave a écrit :
15 mars 2019, 23:20
Le meilleur moyen de lutter contre les discriminations (quand bien même elles soient bienveillantes) est de faire évoluer les mentalités. Et pour ça il faut parfois forcer un peu les choses pour qu'elles arrivent.
Je ne comprends pas (cf. supra) de quelle manière proposez-vous de "forcer un peu les choses" pour lutter contre la discrimination qui empêcherait l'attribution des gardes d'enfant d'être 50%-50% ? On file les gamins au père même quand il n'a pas demandé la garde alors que la mère si ?
Pareil pour les filles qui veulent faire des études de psycho ou véto au lieu de faire du trading haute-fréquence : on modifie parcoursup pour "faire bouger les mentalités" en les envoyant apprendre à gagner du POGNON contre leur gré ?

Merci de m'expliquer en quoi ce serait du féminisme et non pas de la misogynie.
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
Ave
-++
-++
Messages : 4981
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: le féminisme

#9073 Message par Ave » 16 mars 2019, 00:19

WolfgangK a écrit :
15 mars 2019, 23:56

Je ne comprends pas (cf. supra) de quelle manière proposez-vous de "forcer un peu les choses" pour lutter contre la discrimination qui empêcherait l'attribution des gardes d'enfant d'être 50%-50% ? On file les gamins au père même quand il n'a pas demandé la garde alors que la mère si ?
Pareil pour les filles qui veulent faire des études de psycho ou véto au lieu de faire du trading haute-fréquence : on modifie parcoursup pour "faire bouger les mentalités" en les envoyant apprendre à gagner du POGNON contre leur gré ?
Evidemment non, je ne vais pas forcer qui que ce soit à faire quelque chose dont il n'a pas envie. Arrivés à ce stade, c''est déjà trop tard. La question est : pourquoi il/elle n'a pas envie de le faire ? Pour moi, c'est principalement culturel.

Pour faire évoluer les mentalités, cela se résume principalement à : l'éducation, la communication et l'exemple.

Quand je parle de forcer les choses il s'agit d'un attitude individuelle tout d'abord. Dans mon cas, j'ai dû le faire pour que ça se passe. Mais peut être d'autres femmes n'osent pas. N'y pensent même pas. Et les hommes non plus.
Fluctuat Nec Mergitur

Manfred
~~+
~~+
Messages : 11734
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: le féminisme

#9074 Message par Manfred » 16 mars 2019, 01:54

Ave a écrit :
16 mars 2019, 00:19
La question est : pourquoi il/elle n'a pas envie de le faire ? Pour moi, c'est principalement culturel.
C'est une bonne question. Dommage que tu y apportes la mauvaise réponse.
il y a des centaines, des milliers de cultures de par l'histoire et le monde. Il n'en existe à ma connaissance aucune où Hommes et Femmes auraient des goûts et positions indifférenciées. L'aspect culturel procède de fondamentaux anthropologiques, il ne précède pas les différences liées au sexe, il en découle, et ne fait donc en réalité que normer socialement une tendance anthropologique lourde.

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 8654
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9075 Message par WolfgangK » 16 mars 2019, 10:03

Ave a écrit :
16 mars 2019, 00:19
WolfgangK a écrit :
15 mars 2019, 23:56

Je ne comprends pas (cf. supra) de quelle manière proposez-vous de "forcer un peu les choses" pour lutter contre la discrimination qui empêcherait l'attribution des gardes d'enfant d'être 50%-50% ? On file les gamins au père même quand il n'a pas demandé la garde alors que la mère si ?
Pareil pour les filles qui veulent faire des études de psycho ou véto au lieu de faire du trading haute-fréquence : on modifie parcoursup pour "faire bouger les mentalités" en les envoyant apprendre à gagner du POGNON contre leur gré ?
Evidemment non, je ne vais pas forcer qui que ce soit à faire quelque chose dont il n'a pas envie. Arrivés à ce stade, c''est déjà trop tard. La question est : pourquoi il/elle n'a pas envie de le faire ? Pour moi, c'est principalement culturel.
Bonjour,

Ce qui est intéressant à mes yeux, c'est que j'vais la même croyance que vous il y a quelques temps. Les deux observations qui m'ont fait réévaluer ma position sont :

1. la compréhension de ce qu'est la biologie, notamment sur deux points :

1.1 le fait que les comportements et attitudes émergent à partir d'un substrat biologique. Ce qui fait qu'un animal domestique comme le chien a le comportement d'un nimal domestique, ce n'est pas sa "culture" même si le dressage est important : vous n'otientrez jamais les mêmes comportements en essayant de dresser un loup ou un renard sauvage.

1.2. Ce que les séĺections font évoluer, ce ne sont pas des organes, mais des comportements permis notamment par ces organes. Les femelles mamifères n'ont pas évolué pour avoir des mamelles, mais pour nourrir leur progéniture. Les mâles des espèces dimorphiques n'ont pas évolué pour avoir des muscles et une ossature plus imposante, mais pour être plus performants dans l'acquisition compétitive de ressources. Aussi, le cerveau est un organe comme les autres sur ce point.

2. la compréhension de la relation entre "Nature" et "Culture", entre faceurs internes et environnementaux : l'opposition dichotomique est fausse. Bien sûr la culture encode des stéréotypes simplistes, mais ces stéréotypes n'ont pas été inventés au hasard. Bien sûr l'humain s'adapte à son environnement, notamment culturel, mais il façonne/sélectionne aussi (surtout) celui-ci. S'il y a beaucoup de personnes de grande taille dans les équipes de basket, ce n'est pas uniquement parce que la société véhicule le stéréotype selon lequel les basketteurs sont grands. S'il y a beaucoup de gens pour lesquels les contacts humains fréquents ne sont pas la priorité parmi les gens qui passent leur vie devant un ordinateur et acquièrent les compétences associées, ce n'est pas uniquement parce que la société véhicule un stéréotype de "computer nerd".

Les stéréotypes sont des modèles :
- particulièrement simplistes donc forcéḿent erronés
- indépassables lorsqu'il s'agit de processus cognitfs rapides/inconscients (cf. Système 1)

Mais un modèle simpliste est mieux que pas de modèle du tout, en matière de description du réel. En revanche, il faut avoir une métacognition suffisament développée pour être capable de déclencher le "système 2" et remettre en cause les stéréotypes, notamment de genre, lorsque cela est possible (et les études scientifiques de psychologie montre que c'est ce qu'on fait assez facilement).
Ave a écrit :
16 mars 2019, 00:19
Pour faire évoluer les mentalités, cela se résume principalement à : l'éducation, la communication et l'exemple.

Quand je parle de forcer les choses il s'agit d'un attitude individuelle tout d'abord. Dans mon cas, j'ai dû le faire pour que ça se passe. Mais peut être d'autres femmes n'osent pas. N'y pensent même pas. Et les hommes non plus.
Je ne comprends pas quelles sont les mentalités que vous voulez faire évoluer. Est-ce que c'est les mentalités :

1. en amont des stéréotypes de genre, qui font que < 50% des hommes veulent faire psycho / véto et <50% des femmes veulent faire du trading haute fréquence ou devenir PDG d'une grosse boite ?

2. en aval des stéréotypes de genre, qui font que des personnes sexistes considèrent qu'un homme ne peut pas être capable d'assumer la garde des enfants et qu'une femme ne peut pas être capable d'être PDG d'une grosse boite ?

Parce que si c'est 2., c'est effectivement de l'anti-sexisme salutaire et je suis à 100% d'accord avec vous. Mais si c'est 1. c'est du sexisme (cf mon message précédant sur les deux types de misogynie) et de la misogynie lorsqu''en pratique on ne s'occupe que du versant feminin parce qu'on considére que la famille est objectivement moins importante que le POGNON.

Donc j'aimerais bien savoir que que type de "mentalités" vous parlez.
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

vpl
~~+
~~+
Messages : 11473
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: le féminisme

#9076 Message par vpl » 16 mars 2019, 10:40

WolfgangK a écrit :
16 mars 2019, 10:03
Les stéréotypes sont des modèles :
- particulièrement simplistes donc forcéḿent erronés
- indépassables lorsqu'il s'agit de processus cognitfs rapides/inconscients (cf. Système 1)

Mais un modèle simpliste est mieux que pas de modèle du tout, en matière de description du réel. En revanche, il faut avoir une métacognition suffisament développée pour être capable de déclencher le "système 2" et remettre en cause les stéréotypes, notamment de genre, lorsque cela est possible (et les études scientifiques de psychologie montre que c'est ce qu'on fait assez facilement).
Les études je ne sais pas, mais dans la vie réelle ça continue à s'imposer très largement
WolfgangK a écrit :
16 mars 2019, 10:03
Je ne comprends pas quelles sont les mentalités que vous voulez faire évoluer. Est-ce que c'est les mentalités :

1. en amont des stéréotypes de genre, qui font que < 50% des hommes veulent faire psycho / véto et <50% des femmes veulent faire du trading haute fréquence ou devenir PDG d'une grosse boite ?

2. en aval des stéréotypes de genre, qui font que des personnes sexistes considèrent qu'un homme ne peut pas être capable d'assumer la garde des enfants et qu'une femme ne peut pas être capable d'être PDG d'une grosse boite ?

Parce que si c'est 2., c'est effectivement de l'anti-sexisme salutaire et je suis à 100% d'accord avec vous. Mais si c'est 1. c'est du sexisme (cf mon message précédant sur les deux types de misogynie) et de la misogynie lorsqu''en pratique on ne s'occupe que du versant feminin parce qu'on considére que la famille est objectivement moins importante que le POGNON.

Donc j'aimerais bien savoir que que type de "mentalités" vous parlez.
WolfgangK, je pense que tu passes trop de temps ici et que tu as chopé le biais qu'on y retrouve tellement : considérer une opinion dite progressiste comme une sorte de dictature qui s'imposerait à tous et contre laquelle il est urgent de lutter (quitte à se retrouver avec comme compagnon d'arme les pire rétrogrades, qui j'imagine avaient raison avant tout le monde).

Perso j'ai du mal à voir que le sexisme numéro 1 viserait à imposer des comportements anti naturel à une population qui n'en voudrait pas. Au delà de quelques extrémistes qui n'ont que des bribes de pouvoir dans les faits, la revendication est de permettre à quiconque de mener sa route. Ça peut prendre la forme d'une discrimination positive, pas pour imposer des quotas par filière, mais pour encourager celles ou ceux qui sont tentée(e)s mais découragé(e)s par l'ambiance générale. Il me semble donc qu'avant de craindre les excès d'une politique qui produit bien peu d'effets, on pourrait s'accorder sur la volonté de tout regarder, tout discuter, sans a priori sur les bouleversements que ça induirait dans une société qui se serait constituée de manière parfaitement naturelle et logique, puisqu'on a toujours fait comme ça.

Sur #metoo par exemple, c'est "étonnant" de voir comment les quelques dénonciations exagérées ou carrément bidonnées ont été mises en avant par certains, pour attaquer l'ensemble du processus. Comme toute action humaine, un phénomène de cette ampleur véhicule des bobards, des opportunismes, et des saloperies. Oui il y a des abruti(e)s, on traite leurs excès comme ça le mérite, y compris en justice, et on s'occupe du reste sans le remettre sous le tapis.
J'ai entendu parler récemment d'une conférence sur l'égalité des droits avec femmes et hommes à la tribune, et d'un groupuscule de ***censuré*** et connasses qui déniaient aux hommes présents le droit de s'exprimer sur ce sujet. Une fois virés de la salle, est-ce que ça interdit à tous les autres participants de discuter du sujet ?

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18273
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: le féminisme

#9077 Message par wasabi » 16 mars 2019, 14:36

Gilles C a écrit :
12 mars 2019, 15:05
Ok j’ai peut être tort, il semble néanmoins que la perspective de vivre en -relative -bonne santé jusqu’à 80 ans soit une caractéristique de notre époque et de nos sociétés modernes.
Depuis 3 générations, on est passé de => survivre (aux épidémies (pestes, varioles …), aux guerres (y en avait une tous les 20 ans), aux maladies infectieuses (qu’on savait pas que c’était infectieux), à la famine (la vraie, celle où t’as pas une miche de pain à une journée de marche à la ronde, pas celle de bouffer des pates leader price en fin de mois), à la malnutrition (celle qui rendait rachitique, pas celle qui rend obèse), aux égratignures qui se transformaient en infections mortelles, aux décès en couches (1 fois sur 10 quand même), au froid (pour ceux qui habitaient dans le nord) aux loups (sisi et je passe sur les deux dents, les mammouths et les bêtes du Gévaudan), les accidents du travail (pas de stats c’est juste pour rallonger la liste), les TMS (pareil)), à => vivre.
ça on n'en sait encore rien, les classes d'âge qui ont atteint 80ans sont toutes nées avant la deuxième guerre mondiale. On sait que celles qui sont nées pendant la deuxième guerre mondiale souffrent d'un problème de santé lié à l'épigénétique à cause des carences alimentaires de leurs mères pendant la grossesse. Celles juste après sont les babys boomers qui ont bénéficié d'un alignement des astres avec à chaque étape de leur vie la politique qui les avantageait (vie plus facile, accès au logement plus facile, femme au foyer, moins de stress...), ainsi que d'un environnement pas encore trop salopé dans leur jeunesse, en vivant sur le dos des générations futures. Mais ensuite ? Explosion des cancers, obésité, asthme et allergies, myopie, diabète et autres maladies liées au mode de vie. Résistance aux antibiotiques, diminution de la qualité du sperme, augmentation des prématurés, retour de maladies censées être maîtrisées comme la tuberculose, la rougeole, la maladie de lyme... Des humains de moins en moins adaptés car la sélection naturelle de la première année de vie pour ne laisser que les résistants est contrariée par la médecine. Des rythmes de vie qui font que les gens sont stressés en permanence et dorment de moins en moins. Des sols épuisés à cause de l'agriculture intensive et des aliments qui contiennent de moins en moins d'oligoéléments. Des perturbateurs endocriniens résiduels partout y compris dans l'eau potable.
On n'aura peut être pas le même discours en 2050.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 8654
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9078 Message par WolfgangK » 17 mars 2019, 10:00

vpl a écrit :
16 mars 2019, 10:40
WolfgangK a écrit :
16 mars 2019, 10:03
Les stéréotypes sont des modèles :
- particulièrement simplistes donc forcéḿent erronés
- indépassables lorsqu'il s'agit de processus cognitfs rapides/inconscients (cf. Système 1)

Mais un modèle simpliste est mieux que pas de modèle du tout, en matière de description du réel. En revanche, il faut avoir une métacognition suffisament développée pour être capable de déclencher le "système 2" et remettre en cause les stéréotypes, notamment de genre, lorsque cela est possible (et les études scientifiques de psychologie montre que c'est ce qu'on fait assez facilement).
Les études je ne sais pas, mais dans la vie réelle ça continue à s'imposer très largement
Tout dépend de votre perception de "la vie réelle".
vpl a écrit :
16 mars 2019, 10:40
WolfgangK, je pense que tu passes trop de temps ici et que tu as chopé le biais qu'on y retrouve tellement : considérer une opinion dite progressiste comme une sorte de dictature qui s'imposerait à tous et contre laquelle il est urgent de lutter (quitte à se retrouver avec comme compagnon d'arme les pire rétrogrades, qui j'imagine avaient raison avant tout le monde).

Perso j'ai du mal à voir que le sexisme numéro 1 viserait à imposer des comportements anti naturel à une population qui n'en voudrait pas. Au delà de quelques extrémistes qui n'ont que des bribes de pouvoir dans les faits, la revendication est de permettre à quiconque de mener sa route. Ça peut prendre la forme d'une discrimination positive, pas pour imposer des quotas par filière, mais pour encourager celles ou ceux qui sont tentée(e)s mais découragé(e)s par l'ambiance générale. Il me semble donc qu'avant de craindre les excès d'une politique qui produit bien peu d'effets, on pourrait s'accorder sur la volonté de tout regarder, tout discuter, sans a priori sur les bouleversements que ça induirait dans une société qui se serait constituée de manière parfaitement naturelle et logique, puisqu'on a toujours fait comme ça.
On ne se connaît pas, mais pour votre information, je suis aux premières loges pour ce qui est de l'informatique. En ce qui concerne les populations, j'ai l'occasion d'estimer les compétences/appétences d'une centaine d'élèves par an (tirés au hasard dans une population d'école d'ingé), et des plus passionnés auto-sélectionnés dans des clubs parmi deux fois plus d'élèves. Je fais aussi de la formation continue et je fréquente les milieux de l'éducation et de la formation, donc je vois bien ce qui se dit dans ces structures (y compris en formation de formateurs) et quels sont les objectifs de quotas. En gros, les appétences nous amèneraient à entre ⅕ et ¼ de filles/femmes en filières informatique, les objectifs immédiats sont ⅓ et ½ dans leurs rêves. Qui peut croire que les informaticiennes auront le même niveau que les informaticiens avec un tel biais ? On ne peut pas échapper à Berkson https://en.wikipedia.org/wiki/Berkson%27s_paradox . C'est comme si un mec décidant de ne dicuter qu'avec des mecs de QI > 130, mais avec toutes les filles qui veulent bien discuter avec lui : forcément dans ses fréquentations, les mecs seront plus intelligents que les filles, quelque soit la répartition générale. Et ça ne m'empêche nullement de reconnaître les exceptions féminines quand j'en croise : l'étudiant le plus geek que j'ai jamais croisé depuis 20 ans était une étudiante, pareil pour l'une des personnes les plus douées avec les plus grandes capacités d'abstractions.

Pour ce qui est des théories féministes, je ne me base pas sur l'internet : j'ai moi même assisté à des cours et conférences en master "Genre, Politique et Sexualité" à l'EHESS donc je sais exactement à quoi m'en tenir.
vpl a écrit :
16 mars 2019, 10:40
WolfgangK a écrit :
16 mars 2019, 10:03
Sur #metoo par exemple, c'est "étonnant" de voir comment les quelques dénonciations exagérées ou carrément bidonnées ont été mises en avant par certains, pour attaquer l'ensemble du processus. Comme toute action humaine, un phénomène de cette ampleur véhicule des bobards, des opportunismes, et des saloperies. Oui il y a des abruti(e)s, on traite leurs excès comme ça le mérite, y compris en justice, et on s'occupe du reste sans le remettre sous le tapis.
J'ai entendu parler récemment d'une conférence sur l'égalité des droits avec femmes et hommes à la tribune, et d'un groupuscule de ***censuré*** et connasses qui déniaient aux hommes présents le droit de s'exprimer sur ce sujet. Une fois virés de la salle, est-ce que ça interdit à tous les autres participants de discuter du sujet ?
Est-ce qu'on parle de https://twitter.com/soubremarieanne/sta ... 6215474177 ? :shock:
Si pour vous ce n'est pas inquiétant, je comprends qu'on ne soit pas d'accord sur grand chose.
Image
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

vpl
~~+
~~+
Messages : 11473
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: le féminisme

#9079 Message par vpl » 17 mars 2019, 11:10

Je parlais effectivement de ce qui s'est passé à la Sorbonne.
C'est inquiétant ? Je dirais consternant, mais anecdotique : quelques dizaines d'imbéciles (autant d'ailleurs ?) ne décideront pas pour tout le monde, et il faudrait éviter que ça devienne un prétexte pour arrêter de réfléchir et évoluer sur ce sujet

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 8373
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: le féminisme

#9080 Message par neron » 17 mars 2019, 11:26

Le communisme a profité et cannibalisé la révolution industrielle et c'est enkysté dedans.
Le néo-féminisme risque d'en faire autant en profitant de la contraception et de l'IVG .
la Science à plus fait pour la liberté des individus que toute les idéologies

et merci PAJALA pour tes conseils
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Avatar du membre
Duareg
-++
-++
Messages : 3785
Enregistré le : 04 août 2007, 10:11
Localisation : Bologne, Italie

Re: le féminisme

#9081 Message par Duareg » 17 mars 2019, 19:30

vpl a écrit :
17 mars 2019, 11:10
Je parlais effectivement de ce qui s'est passé à la Sorbonne.
C'est inquiétant ? Je dirais consternant, mais anecdotique : quelques dizaines d'imbéciles (autant d'ailleurs ?) ne décideront pas pour tout le monde, et il faudrait éviter que ça devienne un prétexte pour arrêter de réfléchir et évoluer sur ce sujet
Tu chies à chaque fois à côté des toilettes, ça en est embarrassant. Leur pouvoir n'est plus un pouvoir de nuisance, ils ont déjà le pouvoir...



Le passage intéressant commence à la minute 1.25 et finit à la minute 2.33.
Modifié en dernier par Duareg le 18 mars 2019, 09:51, modifié 1 fois.
That's a hell of a ride!!!!
Mieux vaut avoir raison tout seul qu'avoir tort tous ensemble!

vpl
~~+
~~+
Messages : 11473
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: le féminisme

#9082 Message par vpl » 17 mars 2019, 22:33

"ils" ont le pouvoir :mrgreen:

Avatar du membre
Duareg
-++
-++
Messages : 3785
Enregistré le : 04 août 2007, 10:11
Localisation : Bologne, Italie

Re: le féminisme

#9083 Message par Duareg » 18 mars 2019, 09:47

vpl a écrit :
17 mars 2019, 22:33
"ils" ont le pouvoir :mrgreen:
vpl a écrit :
17 mars 2019, 11:10
Je parlais effectivement de ce qui s'est passé à la Sorbonne.
C'est inquiétant ? Je dirais consternant, mais anecdotique : quelques dizaines d'imbéciles (autant d'ailleurs ?) ne décideront pas pour tout le monde, et il faudrait éviter que ça devienne un prétexte pour arrêter de réfléchir et évoluer sur ce sujet
Comme d'habitude, aucune réaction sur le contenu mais juste une petite pique sur la forme.
Guignol!
That's a hell of a ride!!!!
Mieux vaut avoir raison tout seul qu'avoir tort tous ensemble!

vpl
~~+
~~+
Messages : 11473
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: le féminisme

#9084 Message par vpl » 18 mars 2019, 10:54

Brave petit va.

Donc, tu retires de cette agitation "qu'ils" ont le pouvoir, parce quelques ***censuré*** et connasses essaient d'empêcher une réunion qui a finalement lieu.

Tu me rappelle ceux qui sur cette file prétendaient ne pas vouloir prendre un ascenseur seul avec une femme pour éviter de se faire accuser ensuite sans pouvoir se défendre. Dans la vraie vie des milliers de femmes son emmerder chaque jour (sans parler des viols ou agressions physiques), et un type de temps en temps doit répondre d'une accusation malhonnête... Donc non, ils ou elles n'ont pas "le pouvoir".

Avatar du membre
Duareg
-++
-++
Messages : 3785
Enregistré le : 04 août 2007, 10:11
Localisation : Bologne, Italie

Re: le féminisme

#9085 Message par Duareg » 18 mars 2019, 13:15

vpl a écrit :
18 mars 2019, 10:54
Brave petit va.

Donc, tu retires de cette agitation "qu'ils" ont le pouvoir, parce quelques ***censuré*** et connasses essaient d'empêcher une réunion qui a finalement lieu.

Tu me rappelle ceux qui sur cette file prétendaient ne pas vouloir prendre un ascenseur seul avec une femme pour éviter de se faire accuser ensuite sans pouvoir se défendre. Dans la vraie vie des milliers de femmes son emmerder chaque jour (sans parler des viols ou agressions physiques), et un type de temps en temps doit répondre d'une accusation malhonnête... Donc non, ils ou elles n'ont pas "le pouvoir".
Quel neuneu !
That's a hell of a ride!!!!
Mieux vaut avoir raison tout seul qu'avoir tort tous ensemble!

vpl
~~+
~~+
Messages : 11473
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: le féminisme

#9086 Message par vpl » 18 mars 2019, 14:11

guignol, neuneu... c'est bien, tu argumentes

Avatar du membre
Duareg
-++
-++
Messages : 3785
Enregistré le : 04 août 2007, 10:11
Localisation : Bologne, Italie

Re: le féminisme

#9087 Message par Duareg » 18 mars 2019, 14:37

vpl a écrit :
18 mars 2019, 14:11
guignol, neuneu... c'est bien, tu argumentes
Moi a écrit : Le passage intéressant commence à la minute 1.25 et finit à la minute 2.33.
Commence par regarder le passage ci-dessus et on pourra tenter d'argumenter même si je pense qu'avec toi c'est peine perdue.
That's a hell of a ride!!!!
Mieux vaut avoir raison tout seul qu'avoir tort tous ensemble!

Avatar du membre
Gilles C
Messages : 321
Enregistré le : 20 nov. 2018, 14:54

Re: le féminisme

#9088 Message par Gilles C » 18 mars 2019, 16:45

Manfred a écrit :
13 mars 2019, 20:09
Jeffrey a écrit :
13 mars 2019, 20:02
je suis marié depuis presque trente ans, et c'est l'éclate. L'usure dans un couple, c'est quand on fait pas ce qui faut.
tu es donc un veinard. Mais ce n'est pas qu'une question de faire ou pas ce qu'il faut. Parfois, il y a quelque chose qui manque, et qu'on ne percevait pas au début. Et les sentiments changent. On peut continuer d'aimer son conjoint bien sur, mais c'est un amour très différent de celui des débuts. En général on passe bien plus de temps au pieu avec la première année que la 30ème, pour illustrer une partie du propos.
+10 :wink:

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 8373
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: le féminisme

#9089 Message par neron » 18 mars 2019, 20:38

Duareg a écrit :
18 mars 2019, 09:47
Comme d'habitude, aucune réaction sur le contenu mais juste une petite pique sur la forme.
Non non il y en a, qui lisent les liens postés qui ont interpélés les forumeurs
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Avatar du membre
Duareg
-++
-++
Messages : 3785
Enregistré le : 04 août 2007, 10:11
Localisation : Bologne, Italie

Re: le féminisme

#9090 Message par Duareg » 18 mars 2019, 23:03

neron a écrit :
18 mars 2019, 20:38
Duareg a écrit :
18 mars 2019, 09:47
Comme d'habitude, aucune réaction sur le contenu mais juste une petite pique sur la forme.
Non non il y en a, qui lisent les liens postés qui ont interpélés les forumeurs
Je me référais au post de vol.
A propos, as-tu regardé le passage de la vidéo ?
That's a hell of a ride!!!!
Mieux vaut avoir raison tout seul qu'avoir tort tous ensemble!

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 7177
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: le féminisme

#9091 Message par stchong » 19 mars 2019, 00:40

La seule file qui intéresse les hommes plus que les femmes.
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/20107)

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 8373
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: le féminisme

#9092 Message par neron » 19 mars 2019, 13:35

@Duareg. Aujourd'hui une mère peut être poursuivie pour crime si son fétus meurt après "x semaine". C'est le pendant des conservateur qui pensent qu'un avortement après "x semaine est un crime". Le droit positif devient folle. Les nouvelles lois au nom du principe de précaution donne bénéfice au plus immoral, menteur, ... puisque la loi suppose que personne ne ment à moins d'en être condamné, chose quasiment impossible en France puisque la Vérité n'existe pas. Par ex quand un JAF donne les mômes à un seul des parents, celui qui les reçoit ne pourra jamais être poursuivie pour "escroquerie au jugement". L'état de fait étant privilégié à l'état de droit.
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

vpl
~~+
~~+
Messages : 11473
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: le féminisme

#9093 Message par vpl » 19 mars 2019, 13:54

Duareg a écrit :
18 mars 2019, 23:03
neron a écrit :
18 mars 2019, 20:38
Duareg a écrit :
18 mars 2019, 09:47
Comme d'habitude, aucune réaction sur le contenu mais juste une petite pique sur la forme.
Non non il y en a, qui lisent les liens postés qui ont interpélés les forumeurs
Je me référais au post de vol.
A propos, as-tu regardé le passage de la vidéo ?
Oui, et ?
Ça donne une indication que "les femmes" ont le "pouvoir" sur tout, dans tous les cas, en te fondant sur une minute de vidéo qui parle d'un cas qui n'a rien à voir avec les luttes pour l'égalité entre hommes et femmes ?
Si ton combat c'est contre l'avortement (pour toutes ?) en te basant sur ce cas précis, faut le dire clairement, et ne pas prétendre parler d'autre chose.

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 8373
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: le féminisme

#9094 Message par neron » 19 mars 2019, 14:06

vpl a écrit :
19 mars 2019, 13:54
Ça donne une indication que "les femmes" ont le "pouvoir" sur tout, dans tous les cas, en te fondant sur une minute
A te répondre, ce féminisme donne des lois folles qui protègeront les pervers et manipulatrices dans leur exaction immorale (tué un enfant, aliéner un enfant, se venger d'un ex en disant viol, ....) et non l’innocent.

Des lois idéologiques folles pour malades mentaux .. même la journaliste de fox qui n'est pas conservatrice en reste sur le Cul (après 7mn20)
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

vpl
~~+
~~+
Messages : 11473
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: le féminisme

#9095 Message par vpl » 19 mars 2019, 14:46

La folie des homme (de l'humanité s'entend) c'est pas les féministes qui ont inventé ça... Pourquoi ce focaliser sur le poids tout à fait anecdotique de ces activistes en feignant d'y voir un bouleversement fondamental de la société ?

Avatar du membre
titano
-++
-++
Messages : 4008
Enregistré le : 27 oct. 2013, 19:36
Localisation : Stilwater

Re: le féminisme

#9096 Message par titano » 21 mars 2019, 08:03

ΜΟΛΩΝ ΛΑΒΕ
Shermann a écrit :It's a jungle out there : 978-2412019689

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 8654
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9097 Message par WolfgangK » 23 mars 2019, 10:53

http://onlinelibrary.wiley.com.sci-hub. ... /brv.12507

The reality and evolutionary significance of human psychological sex differences
The aims of this article are: (i) to provide a quantitative overview of sex differences in human psychological attributes; and (ii) to consider evidence for their possible evolutionary origins. Sex differences were identified from a systematic literature search of meta-analyses and large-sample studies. These were organized in terms of evolutionary significance as follows:(i) characteristics arising from inter-male competition (within-sex aggression; impulsiveness and sensation-seeking; fearfulness; visuospatial and object-location memory; object-centred orientations); (ii) those concerning social relations that are likely to have arisen from women’s adaptations for small-group interactions and men’s for larger co-operative
groups (person-centred orientation and social skills; language; depression and anxiety); (iii) those arising from female choice (sexuality; mate choice; sexual conflict). There were sex differences in all categories, whose magnitudes ranged from (i) small (object location memory; negative emotions), to (ii) medium (mental rotation; anxiety disorders; impulsivity; sex drive; interest in casual sex), to (iii) large (social interests and abilities; sociosexuality); and (iv) very large (escalated aggression; systemizing; sexual violence). Evolutionary explanations were evaluated according to whether: (i) similar differences occur in other mammals; (ii) there is cross-cultural consistency; (iii) the origin was early in life or at puberty; (iv) there was evidence for hormonal influences; and (v), where possible, whether there was evidence for evolutionarily derived design features. The evidence was positive for most features in most categories, suggesting evolutionary origins for a broad range of sex differences. Attributes for which there was no sex difference are also noted. Within-sex variations are discussed as limitations to the emphasis on sex differences
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 8654
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9098 Message par WolfgangK » 23 mars 2019, 11:39

vpl a écrit :
17 mars 2019, 11:10
Je parlais effectivement de ce qui s'est passé à la Sorbonne.
C'est inquiétant ? Je dirais consternant, mais anecdotique : quelques dizaines d'imbéciles (autant d'ailleurs ?) ne décideront pas pour tout le monde, et il faudrait éviter que ça devienne un prétexte pour arrêter de réfléchir et évoluer sur ce sujet
En préliminaire, une petite histoire :
C'est l'histoire d'un enfant, un statisticien, un mathématicien et un logicien qui découvrent une nouvelle région en train. Par la fenêtre, ils aperçoivent pour la première fois un mouton de profil :

- l'enfant : "Dans cette région, les moutons sont noirs !"
- le statisticien : "Non, dans cette région, il y a des moutons noirs !"
- le mathématicien : "Non, dans cette région, il y a un mouton noir !"
- le logicien : "Non, dans cette région, il y a un mouton dont une face est noire !"


Tout ça pour illustrer qu'il y a plusieurs façons d'adapter ses modélisations du monde en fonction d'une même observation. On s'en rend bien compte en se demandant quelle information on tire d'une anecdote comme la baleine avec 40kg de plastique dans le ventre, ou les relativement faible perturbations climatiques récentes. Je pense qu'il est utile de pratiquer un peu de métacognition en se demandant s'il on est biaisé sur tel ou tel sujet et si l'on met à jour ses croyances lorsqu'on PEUT le faire ou seulement lorsqu'on DOIT le faire. Bien sûr, il peut y avoir de bonnes raisons (expertise accumulée) ou de mauvaises raisons (ancrage identitaire) pour faire preuve d' "inertie" dans ses croyances et toute la difficulté est de ne pas trop se mentir à soi-même sur ses propres motivations, sachant qu'on a tout "intérêt" à le faire pour des raisons de dissonance cognitive, d'estime de soi, de mentalité de groupe.

Avec un peu de chance, on évitera alors d'essayer de trop rassurer les autres grenouilles qui s'inquiètent de sentir la température de l'eau monter dans la casserole, alors que cette température est quand même encore objectivement largement supportable.
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 8654
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9099 Message par WolfgangK » 25 mars 2019, 09:45

https://www.biorxiv.org/content/10.1101/483636v2
Sex differences in gene expression in the human fetal brain
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 8654
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: le féminisme

#9100 Message par WolfgangK » 26 mars 2019, 01:40

Sujet adjacent :
Dans un livre scolaire pour 12-13 ans au Canada :
Image
Image
Image
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Répondre