Prix de l’immobilier à Paris par quartiers : les Halles s’emballent, le XIIIe encore abordable

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Nienna
Messages : 19
Enregistré le : 20 avr. 2019, 17:12

Prix de l’immobilier à Paris par quartiers : les Halles s’emballent, le XIIIe encore abordable

#1 Message par Nienna » 24 mai 2019, 09:01

Le secteur des Halles, au cœur du Ier arrondissement, où le mètre carré d’habitation se négocie à plus de 12 000 euros, a vu ses prix augmenter de 1,9 % durant le dernier trimestre, de 7,6 % en un an… et de 24,6 % depuis 2014 !
Belle montée des prix dans la plupart des quartiers parisiens en 5 ans / 1 an :


http://www.leparisien.fr/paris-75/prix- ... 77836.php


Image
Image
Image

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 17052
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Prix de l’immobilier à Paris par quartiers : les Halles s’emballent, le XIIIe encore abordable

#2 Message par kamoulox » 24 mai 2019, 09:16

Les salaires parisiens ont ils suivis?

Avatar du membre
Nienna
Messages : 19
Enregistré le : 20 avr. 2019, 17:12

Re: Prix de l’immobilier à Paris par quartiers : les Halles s’emballent, le XIIIe encore abordable

#3 Message par Nienna » 24 mai 2019, 09:19

J'en doute, ça attire surtout les gros richou étrangers..
Une rareté de l’offre renforcée par le fait que le quartier du cœur de Paris attire aussi les investisseurs et les acheteurs étrangers, asiatiques, russes ou britanniques anticipant le Brexit. Le Ier arrondissement compte plus de 20 % de résidences secondaires. « Une chose est sûre. Ici, il n’y a plus de primo-accédant », conclut un agent immobilier du Ier.

FrenchRigolade
Messages : 179
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: Prix de l’immobilier à Paris par quartiers : les Halles s’emballent, le XIIIe encore abordable

#4 Message par FrenchRigolade » 24 mai 2019, 09:36

J'ai une seule question : pourquoi ?

FrenchRigolade
Messages : 179
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: Prix de l’immobilier à Paris par quartiers : les Halles s’emballent, le XIIIe encore abordable

#5 Message par FrenchRigolade » 24 mai 2019, 09:38

deuxième question : quelqu'un peut-il reproduire les chiffres ?

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20072
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Prix de l’immobilier à Paris par quartiers : les Halles s’emballent, le XIIIe encore abordable

#6 Message par lecriminel » 24 mai 2019, 10:08

troisième question: les ventes sur la roquette (11e) correspondent à quel % des ventes en France ?
quatrième question: les ventes sur la roquette (11e) correspondent à quel % des ventes en France pour des acheteurs normaux (français, avec un capital avant achat inférieur à un demi-million d'euros) ?
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20072
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Prix de l’immobilier à Paris par quartiers : les Halles s’emballent, le XIIIe encore abordable

#7 Message par lecriminel » 24 mai 2019, 10:10

FrenchRigolade a écrit :
24 mai 2019, 09:36
J'ai une seule question : pourquoi ?
Une petite partie de la politique de ces dernières années qui consiste à dévier l'argent vers les quelques mêmes (leur patrimoine prend 20 à 30% par an) va dans l'immobilier des villes que ces gens fréquentent.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 11688
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: Prix de l’immobilier à Paris par quartiers : les Halles s’emballent, le XIIIe encore abordable

#8 Message par Goldorak2 » 24 mai 2019, 11:48

FrenchRigolade a écrit :
24 mai 2019, 09:36
J'ai une seule question : pourquoi ?
Parce que Paris est géographiquement limité et qu'il y a métropolisation.
Parce qu'il y a des no go zone et cela enchérit les autres zones vivables voir agréables.
Parce qu'il faut lutter contre l'étalement urbain et cela complique et enchérit les constructions de logement à Paris, dans sa prériphérie, et partout ailleurs. Le recyclage de terrain coute plus cher que l'urbanisation. Surtout s'il n'y a pas la concurrence de nouveaux terrains.
Modifié en dernier par Goldorak2 le 24 mai 2019, 13:06, modifié 1 fois.
Posts préférés : Dossier immobilier et http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 04&t=75765
Ignorés : Marie 94 s_chlaf Matthieu Brucher et libertycom

Avatar du membre
Nienna
Messages : 19
Enregistré le : 20 avr. 2019, 17:12

Re: Prix de l’immobilier à Paris par quartiers : les Halles s’emballent, le XIIIe encore abordable

#9 Message par Nienna » 24 mai 2019, 12:55

Parce que Paris est géographiquement limité et qu'il y a métropolisation.
Selon moi ça c'est la raison majeure, on est tout simplement de plus en plus nombreux à travailler dans la Capitale, c'est aussi un gros pôle économique pour les entrepreneurs. Et c'est mathématique, de plus en plus nombreux avec une demande hyper élevée et une offre très faible il ne faut pas chercher plus loin... Par contre démographiquement je pense qu'on atteint les limite des gens qui peuvent y habiter en résidence principale.

Après comme dit l'article, 20% de Paris c'est des résidences secondaires et ça doit être le second facteur juste après qui font monter la demande.

Article intéressant à ce sujet https://www.latribune.fr/opinions/tribu ... 16317.html
Parmi les autres facteurs fondamentaux du prix du m2, il convient également de mentionner les déterminants démographiques. Lorsque la population s'accroît la demande, donc le prix croît, et inversement. Ce facteur a peu joué pour Paris intra muros car sa population est à peu près stable depuis 40 ans (entre 2,1 et 2,2 millions de Parisiens). En revanche, elle vieillit. Le baby boom de l'après-guerre s'est aujourd'hui transformé en papy boom. Quel lien avec le prix de l'immobilier me direz-vous ? Eh bien tout simplement que les acheteurs sont des jeunes actifs tandis que les vendeurs sont des seniors, comme on dit aujourd'hui. Plus la population vieillit, plus il y a de vendeurs et moins il y a d'acheteurs ; l'âge croissant de la population a ainsi un effet dépressif sur le prix des logements.
Voilà qui pourrait commencer à faire baisser les prix bientôt mais avant que l'offre soit plus grande que la demande à Paris je demande à voir..

Répondre