Réchauffement climatique

Discussions et revue de presse sur des thèmes ne relevant ni de la politique ni de l'économie et des finances: technologies, emploi, écologie, transport, sport...
Message
Auteur
Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 8654
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: Réchauffement climatique

#3901 Message par WolfgangK » 24 juil. 2019, 18:41

Jeffrey a écrit :
24 juil. 2019, 16:03
Progressivement je renonce à partager une forme de sagesse avec ceux qui partagent mon humanité,
Partager sa sagesse, "c'est donner ce qu'on a pas à quelqu'un qui n'en veut pas", comme aurait dit Lacan s'il avait été un peu plus sage.
Je lisais récemment :
We humans traditionally learn our epistemological stance in our world early in life from the surrounding culture and its impact on our ad hoc reasoning abilities via our genetics. There are various levels of commitments to these stances around the age of 7 that get more difficult to change for most humans as they get older.
https://www.quora.com/Why-does-the-Amer ... of-avoided

Est-ce que qqu'un a une idée de comment se forme cette posture épistémique ?
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 29989
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Réchauffement climatique

#3902 Message par ignatius » 24 juil. 2019, 20:17

seb-seb a écrit :
24 juil. 2019, 15:43
parpayou a écrit :
24 juil. 2019, 14:58
Un petit 42 demain pour l'ile de france en vigilance rouge
Je pense qu'on devrait inciter les gens à perdre du poids (ou si j'étais dictateur comme savent l'être les écolos, liposucion obligatoire pour tous!). Je supporte largement mieux ces 40° que ceux de 2003.
Ignatius, qu'en penses tu ?
Il se trouve qu'en 2003 j'étais 3 semaines aux Antilles où j'ai eu 30 degrés durant tout mon séjour.
Et j'avais 10 kilos de moins.

Donc je n'ai pas d'éléments de comparaison.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
parpayou
~~+
~~+
Messages : 5720
Enregistré le : 10 mai 2008, 18:54

Re: Réchauffement climatique

#3903 Message par parpayou » 24 juil. 2019, 21:02

42°aux antilles cela serait énorme, vu l’humidité à 34/35 c'est déjà tendu et la vie n'est pas organisé de la même façon.
La tâche à laquelle nous devons nous atteler, ce n'est pas de parvenir à la sécurité, c'est d'arriver à tolérer l'insécurité.

Avatar du membre
Hippopotameuuu
Modérateur
Modérateur
Messages : 8849
Enregistré le : 24 août 2011, 20:31

Re: Réchauffement climatique

#3904 Message par Hippopotameuuu » 24 juil. 2019, 21:19

Demain jeudi ce sera encore pire dépassant les 40 sur tout le Nord et l'Est du pays. De nouveaux records absolus sont donc à prévoir dans plusieurs villes, avec des températures de plus de 42 degrés annoncée à Paris, Lille, Rouen, Dijon, Bourges ou Strasbourg.

Il faut rentrer les gosses à la maison, il faut faire boire les vieux, rafraîchir les animaux et arroser tard le soir les plantations. Fermer les volets et aérez bien cette nuit.
Mélenchon a écrit :«Vous allez cracher du sang avec Fillon, Macron ou Le Pen !! »

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 29989
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Réchauffement climatique

#3905 Message par ignatius » 24 juil. 2019, 21:27

Toutes les crèches de Rouen sont fermées demain.
Mon épouse a dû poser un jour de congé.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
Ave
-++
-++
Messages : 4981
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Réchauffement climatique

#3906 Message par Ave » 24 juil. 2019, 21:30

Hippopotameuuu a écrit :
24 juil. 2019, 21:19
Demain jeudi ce sera encore pire dépassant les 40 sur tout le Nord et l'Est du pays. De nouveaux records absolus sont donc à prévoir dans plusieurs villes, avec des températures de plus de 42 degrés annoncée à Paris, Lille, Rouen, Dijon, Bourges ou Strasbourg.

Il faut rentrer les gosses à la maison, il faut faire boire les vieux, rafraîchir les animaux et arroser tard le soir les plantations. Fermer les volets et aérez bien cette nuit.
Chez moi il fait actuellement 28°. Je suis calfeutrée depuis ce matin avec les gosses, dehors il fait encore 34° donc pas moyen d'aérer ce soir. Il faudra le faire vers 6h du mat et ensuite rester enfermés encore une autre journée volets fermés. Vivement vendredi qu'on se tire d'ici, à deux jours près on aurait pu se passer de cet enfer. Ce n'est pas tant la chaleur qui me gêne, chez moi c'est supportable, mais le fait d'être enfermé avec les gosses sans rien pouvoir faire.
Fluctuat Nec Mergitur

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 29989
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: Réchauffement climatique

#3907 Message par ignatius » 24 juil. 2019, 21:33

26.5 degrés au rez de chaussée.
28 degrés à l'étage.

Fait nouveau cette année il y a des moustiques, c'est la première fois en 6 étés passés ici, donc c'est compliqué d'ouvrir les fenêtres la nuit.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Avatar du membre
Ave
-++
-++
Messages : 4981
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Réchauffement climatique

#3908 Message par Ave » 24 juil. 2019, 21:46

ignatius a écrit :
24 juil. 2019, 21:33
26.5 degrés au rez de chaussée.
28 degrés à l'étage.

Fait nouveau cette année il y a des moustiques, c'est la première fois en 6 étés passés ici, donc c'est compliqué d'ouvrir les fenêtres la nuit.
Sinon il fait 19° dans la cave....je songe à mettre des lits superposés... :lol:
Fluctuat Nec Mergitur

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8924
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Réchauffement climatique

#3909 Message par optimus maximus » 24 juil. 2019, 21:55

Jeffrey a écrit :
21 juil. 2019, 17:30
ddv a écrit :
21 juil. 2019, 15:38
La température maximale moyenne à Rennes en juillet, c'est 24°. Là, on a du 26-30° régulièrement, et du 34-35 durant les coups de chaleur, tout ceci sans aucune pluie, en tout cas à des niveaux extrêmement bas.
Ce qui m'inquiète, ce ne sont pas les cultures (il "suffit" de stocker l'eau), mais plutôt la faune et la flore sauvage.
la température maximale moyenne à Rennes sur 30 ans est de 24,4°C,
https://www.meteo.bzh/climatologie-norm ... St-Jacques
La température maximale moyenne sur les 20 premiers jours de juillet 2019 est de 27,3°C
Sur les trente dernières années, la température maximale est supérieure à 25° sur plus de 12 jours par an du mois de juillet.

Et sur ces mêmes trente dernières années, la température à Rennes dépasse 30° sur plus de 3 jours de juillet en moyenne.
Le record absolu du nombre de jours de juillet où la température maximale a dépassé 30°C est codétenu par 1959 et 2003 avec 11 jours. Cette année, nous en sommes à 1 jour.
https://www.meteo.bzh/climatologie-reco ... St-Jacques

Encore une fois, vous confondez une variation météorologique et une variation climatique. Il n'y a pas moyen à l'échelle de la mémoire humaine de déceler des variations d'ordre climatique, seulement des variations d'ordre météorologique. A chaque impression, vous n'avez pas la possibilité de construire un référentiel absolu.
Même en considérant que le réchauffement climatique est totalement factuel, tous les témoignages et observations instantanés d'une variation de comportement météorologique qui altère un ressenti ou une récolte ou je ne sais quoi ne peuvent en attester objectivement. La variance des phénomènes habituels est supérieure de très loin à la fluctuation des moyennes.
Le réchauffement climatique est une réflexion qui s'appuie sur l'échelle de temps humain et je ne vois pas ce qu'il y a de mal. Grosso modo, on veut savoir quel sera le climat sur Terre entre 2020 et 2050. La majorité de la population française actuelle sera vivante en 2050, idem pour la population mondiale. Et pas mal des personnes nées au cours de la décennie actuelle connaîtront 2100. Il faut avoir à l'esprit qu'une civilisation peut être profondément bouleversée par un changement de régime climatique, même s'il est transitoire, dès lors que cette période de transition s'étale sur quelques décennies. On a une étendue de relevés météorologiques supérieure à 100 ans pour un certain nombre de stations météorologiques, souvent situées dans les endroits les plus peuplés de la planète. Avec en outre des données plus éparses sur le climat sur les siècles précédents. Donc si on constate que les températures augmentent depuis plus d'un siècle et que la tendance s'est accélérée au cours des dernières décennies, il est normal de s'en inquiéter, car l'humanité est potentiellement menacée. Et comme elle est menacée, elle va essayer de trouver les raisons du réchauffement et les solutions pour y remédier. Or, invoquer l'activité anthropologique parmi les causes du réchauffement permet à l'humanité de se donner une posture réflexive et par ce biais se mettre au coeur de l'action. Ce que l'homme fait est plus facilement réversible de son point de vue que ce qui est causé par des facteurs exogènes. Peut-être qu'elle a tort de se désigner comme cause principale du réchauffement, mais on ne peut lui donner tort. C'est de l'ordre du pari pascalien.
La fréquence des phénomènes extrêmes est un sujet bien plus fondamental que la simple analyse de la température moyenne et bien plus instructif qu'une simple mesure de l'écart-type. Par exemple, l'humanité ne peut s'accommoder à une région où la température maximale serait supérieure à 50 degrés plusieurs semaines par an. La vie sédentaire et urbaine y serait impossible.
Sachant ces conditions climatiques, l'autre interrogation porte sur notre capacité à préserver nos sociétés malgré la surpopulation, l'extinction de nombreuses espèces, les rendements décroissants des terres arables, l'accès plus compliqué aux ressources naturelles etc. Il est vrai qu'avec 100 millions d'habitants sur Terre et l'état de nos connaissances actuelles, une augmentation de 10 degrés de la température moyenne serait relativement gérable. Mais il était peu probable que l'espèce humaine réussît à autolimiter son expansion alors que les découvertes scientifiques et techniques lui permettaient au contraire de se multiplier avec un confort de vie a minima conservé.
À l'échelle de temps géologique, on a en effet connu des périodes bien plus chaudes, avec une concentration de CO2 bien plus élevée dans l'atmosphère. Du temps du jurassique. Le mammifère se faisait petit.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10187
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Réchauffement climatique

#3910 Message par pimono » 24 juil. 2019, 23:27

vpl a écrit :
24 juil. 2019, 14:17
pimono a écrit :
24 juil. 2019, 14:09
le changement c'est les couloirs aériens des masses chaudes/froides qui modifient leurs trajectoires. en soit, cela ne prouve rien car la chaleur n'est que déplacée, si ça se trouve ils doivent se les jeler dans le sahara.
Et un nouveau domaine d'expertise !
Si ça se trouve nous même on se les gèle c'est juste la télé qui nous fait croire qu'il fait 40...

Je me souviens quand j'avais été aux canaries, il faisait un temps mauvais, et on disait que c'était du jamais vu... en effet il avait plut plusieurs fois pendant mon petit séjour, donc je pense que la chaleur que nous avons qui vient du sahara est gagnée pour les uns mais perdue pour d'autres car ca ne peut pas être ici et là en même temps après, le terme "se les geler" est exagéré, mais mon propos n'a rien de fantaisiste.

Il fait très chaud en France, mais il faut être honnete intellectuellement, c'est pas un volcan qui s'est mis à chauffer le sol d'un coup, c'est juste une question de flux avec les masses d'air.


s'il y a un réchauffement climatique réel, il n'y a aucune raison qu'on ne voit pas cet effet en Hiver, or, ces dernières années, on pu voir de la neige alors que c'était devenu assez rare dans la région capitale ! j'ai même relevé plus de -15°C l'année dernière ou l'année d'avant dans mon jardin, c'est du jamais vu depuis que j'y suis.

Les escrocs du réchauffement climatique sont tous de sortie en ce moment !

Avatar du membre
RoyBatty
-+
-+
Messages : 1730
Enregistré le : 30 sept. 2010, 20:01

Re: Réchauffement climatique

#3911 Message par RoyBatty » 24 juil. 2019, 23:31

ignatius a écrit :
24 juil. 2019, 21:33
26.5 degrés au rez de chaussée.
28 degrés à l'étage.

Fait nouveau cette année il y a des moustiques, c'est la première fois en 6 étés passés ici, donc c'est compliqué d'ouvrir les fenêtres la nuit.
En vacances dans le sud ouest 28,8 à cette heure à l'intérieur.
Impossible d'ouvrir sans se faire bouffer.
Pratiquement pas d'eau depuis 2 semaine et demi.

La nuit dernière nous nous sommes mis sur la terrasse à 4h30 sans lumière les insectes étants moins agressifs qu'à 23 heures...

À voir si nous sommes sur une anomalie ponctuelle (comme en 2003) ou si nous sommes sur une inflection du climat (ça va devenir la norme sur une longue période).
Je penche pour la deuxième hypothèse intuitivement.
Et dans ce cas il va falloir s'adapter.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10187
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Réchauffement climatique

#3912 Message par pimono » 24 juil. 2019, 23:34

Ave a écrit :
24 juil. 2019, 21:30
Ce n'est pas tant la chaleur qui me gêne, chez moi c'est supportable, mais le fait d'être enfermé avec les gosses sans rien pouvoir faire.
Curieuse façon d'aimer ses enfants en avouant ouvertement sur internet que tu te fais chier avec 8)

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 7174
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: Réchauffement climatique

#3913 Message par stchong » 24 juil. 2019, 23:56

RoyBatty a écrit :
24 juil. 2019, 23:31
ignatius a écrit :
24 juil. 2019, 21:33
26.5 degrés au rez de chaussée.
28 degrés à l'étage.

Fait nouveau cette année il y a des moustiques, c'est la première fois en 6 étés passés ici, donc c'est compliqué d'ouvrir les fenêtres la nuit.
En vacances dans le sud ouest 28,8 à cette heure à l'intérieur.
Impossible d'ouvrir sans se faire bouffer.
Pratiquement pas d'eau depuis 2 semaine et demi.

La nuit dernière nous nous sommes mis sur la terrasse à 4h30 sans lumière les insectes étants moins agressifs qu'à 23 heures...

À voir si nous sommes sur une anomalie ponctuelle (comme en 2003) ou si nous sommes sur une inflection du climat (ça va devenir la norme sur une longue période).
Je penche pour la deuxième hypothèse intuitivement.
Et dans ce cas il va falloir s'adapter.
Qu'est ce que tu veux!!! tout le monde critique la Breatagne, qui est actuellement au top, une journée de pluie, 6 jours de beau temps pas trop trop chaud.
1996 était bien pire, là il va 'avoir 2 jours de "canicule" et tout le monde se plaint? Ca devient du n'importe quoi.

En 1976 on a payé un impôt sécheresse, donc là y' a un été normal, surtout qu'il a plut en mai.
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/20107)

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8353
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Réchauffement climatique

#3914 Message par Jeffrey » 25 juil. 2019, 00:04

Je vais te répondre une fois encore et adopter un point de vue philosophique pour exprimer ma conception des choses.
optimus maximus a écrit :
24 juil. 2019, 21:55

Le réchauffement climatique est une réflexion qui s'appuie sur l'échelle de temps humain et je ne vois pas ce qu'il y a de mal.
Objectivement, rien de mal en effet. Sauf si cette réflexion est un phénomène qui mélange à la fois une réalité tangible mais aussi une manipulation de l'opinion et des comportements humains. Par exemple, il y a eu il y a quelques années la peur de l'an 2000, d'autres craintes sont périodiquement portées par l'humanité. Il est intéressant de voir dans quelle mesure cette peur est fondée ou ne l'est pas.

De tout ce que je vois autour de moi, il n'y a qu'ignorance, craintes et superstitions. Ce qui est affligeant, c'est que je vois que notre société - qui à mon avis est de moins en moins tournée vers le fait scientifique - a réussi à convaincre nombre de personnes dotées d'une culture scientifique qu'elles pouvaient se prétendre détentrices d'une vérité universelle qui est la vérité. C'est une forme d'audience retrouvée qui séduit les scientifiques qui retrouvent une position où ils sont entendus.

Aurélien Barrau est une caricature de ce phénomène. Ce type a fait une thèse en astrophysique sur des théories totalement invérifiables, après un parcours scientifique universitaire tout ce qu'il y a de plus banal. Il a les cheveux et une allure qui en disent long sur son conformisme au non conformisme.
Et le voilà investi d'une mission de sauvetage de l'humanité sur un domaine où il n'a a priori aucune compétence particulière et où il se lance dans une croisade contre le RC avec comme coéquipière une actrice de cinéma... Et ne le voilà-t-il pas porte parole des scientifiques en général, pour lesquels il ose parler et il invoque des dizaines de milliers de scientifiques qui pensent comme lui.

Moi ça me fait un peu chier de voir que le monde scientifique n'a pas plus de recul que cela et oublie des principes de base en sciences. Le premier principe de base n'est pas de croire dur comme fer ce qu'ont écrit d'autres personnes même après validation par comité de lecture, mais d'être capable de reproduire et comprendre leurs calculs et leurs hypothèses. Faute de quoi, c'est une forme de religion.

Bien sûr, le RC est un phénomène complexe il est difficile de maitriser toutes les composantes induites. J'en suis moi même très loin, ça au moins je le sais. Mais il y a des composantes de base. Comme la mécanique des fluides et les équations aux dérivées partielles, les méthodes numériques de résolution d'équation, les connaissances de base en statistique, et quelques autres savoirs de base où il est nécessaire d'avoir un peu de maitrise pour reprendre à son compte des affirmations faites par d'autres.
Tout ce que je vois autour de moi, ce sont des ignorants, des incultes qui ont la révélation du réchauffement climatique et se sentent dotés d'un devoir de sauver l'humanité.
Cette Greta en est un symbole remarquable, car si une chose est sûre, c'est qu'elle ne maîtrise strictement rien sur le contenu technique de ces questions.

Nous avons donc des gourous apocalyptiques qui sont détenteurs d'une vérité qu'ils n'ont aucunement la prétention de sonder par eux mêmes.

Il en résulte par ailleurs une chasse aux sorcières contre ceux qui ne pensent pas pareil et ça c'est franchement inquiétant.

Quelques anecdotes à ce sujet. Dans une réunion de famille le mois dernier, je tombe sur un cousin éloigné dont la profession est de vendre des bagnoles après un vague Bac B si je me souviens bien. La discussion tombe sur le RC et je développe quelques remarques générales sur l'ampleur du RC qui n'est pas sensible au niveau de l'individu. Et voilà qu'il se révèle être un défenseur acharné de la thèse du RC qui va engloutir l'humanité, qui m'accuse d'être ignorant et ne pas savoir de quoi je parle et tout le toutim. Aucun complexe ni recul de savoir à qui il s'adresse.
J'ai aussi un beauf qui publie chaque semaine sur FB des appels à l'insoumission et à la lutte contre le réchauffement climatique, vidéos de Greta à l'appui. Mais pareillement, il est comptable après un bac ES.... pas expert comptable hein.
Un troisième ami, géologue de son état, convaincu du réchauffement climatique jusqu'au tréfonds de son âme, me demande d'aider sa gamine en classe de première parce qu'il n'arrive pas à la suivre en maths...

Des exemples comme cela, j'en ai à la pelle, des lycéens qui font grève et vont marcher contre le climat, alors qu'ils ne savent même pas ce qu'est une équation de thermodynamique et encore moins une Edp. Aucun doute ne les habite plus. Je pense que c'est de toute manière bien plus grave que toute variation climatique avérée que de voir des gens devenir aussi rapidement capables d'adhérer à des modes de pensée dont ils sont proprement incapables de saisir les fondements propres, juste parce que d'autres leur disent "je suis détenteur d'un savoir, et la vérité c'est cela".

optimus maximus a écrit : Grosso modo, on veut savoir quel sera le climat sur Terre entre 2020 et 2050. La majorité de la population française actuelle sera vivante en 2050, idem pour la population mondiale. Et pas mal des personnes nées au cours de la décennie actuelle connaîtront 2100. Il faut avoir à l'esprit qu'une civilisation peut être profondément bouleversée par un changement de régime climatique, même s'il est transitoire, dès lors que cette période de transition s'étale sur quelques décennies.
La base de la rigueur serait d'abord de définir ce qu'est un changement de régime climatique. Quelle amplitude de changement ? Quel ordre de grandeur, quel degré d'adaptation est requis. Tant que tu ne le fais pas, tu es dans la rhétorique, la fabrique de l'épouvante, l’irrationalité.
optimus maximus a écrit : On a une étendue de relevés météorologiques supérieure à 100 ans pour un certain nombre de stations météorologiques, souvent situées dans les endroits les plus peuplés de la planète. Avec en outre des données plus éparses sur le climat sur les siècles précédents. Donc si on constate que les températures augmentent depuis plus d'un siècle et que la tendance s'est accélérée au cours des dernières décennies, il est normal de s'en inquiéter, car l'humanité est potentiellement menacée.
Arrêtons nous un instant sur "on constate que les températures augmentent". Qui constate et que constate-t-on exactement ? Les "scientifiques " , parlons en comme si c'était une espèce à part, constatent que les températures augmentent depuis seulement une dizaine d'années voire deux dizaines. Je ne parle pas de la durée pendant laquelle il y a eu augmentation, mais du temps depuis qu'ils s'en rendent compte. Pour arriver à ces déclarations - je ne parle pas de vérités - il a fallu pondre des modèles de calcul et d'agrégation de données d'une extraordinaire complexité, faire des extrapolations de précision de valeurs de relevés d'il y cinquante ou cent ans. Pourquoi il a fallu ce délai pour s'en rendre compte ? Parce que c'est tout sauf évident ! Parce que les amplitudes constatées sont des moyennes dont les variations sont infimes par rapport aux aléas météorologiques.
bien entendu, les relevés métérologiques alimentent ces données climatiques, mais elles ne sont pas du même ordre de grandeur.

Or voilà-t-y pas que monsieur et madame Michu vit en direct le RC parce qu'il y a une canicule et parce qu'il a fallu arroser son jardin à Roubaix en juin. Le doigt pointé sur le thermomètre, le degré en plus du record par rapport à 1959, nous avons le ressenti incontestable d'un truc qu'il y a vingt ans aucun spécialiste ou presque n'avait les moyens de convaincre quiconque. Je sais ce qu'on va me répondre, il y a vingt ans, il y avait un spécialiste qui savait parce qu'il s'en était rendu compte un an plus tôt il y a 21 ans...
Et donc, les faits sont incontournables et leur interprétation ne porte à aucun doute, le réchauffement s'accélère et on le constate. Autant prolonger la courbe du doigt, et dans vingt ans, la température moyenne sera de 451°Fahrenheit...
Tout y passe, les diminutions des nappes phréatiques, c'est le RC, et pas les méthodes agricoles. Les melons dont le prix est divisé par deux, parce qu'il y a eu quatre jours de canicule et que ça fout le modèle économique en l'air. Le brevet des collèges qui est reporté. Quoi encore à venir ? La société s'est trouvée un coupable, maintenant, il ne reste qu'à faire rentrer les récalcitrants dans la bonne pensée conforme.


optimus maximus a écrit : Et comme elle est menacée, elle va essayer de trouver les raisons du réchauffement et les solutions pour y remédier. Or, invoquer l'activité anthropologique parmi les causes du réchauffement permet à l'humanité de se donner une posture réflexive et par ce biais se mettre au coeur de l'action. Ce que l'homme fait est plus facilement réversible de son point de vue que ce qui est causé par des facteurs exogènes. Peut-être qu'elle a tort de se désigner comme cause principale du réchauffement, mais on ne peut lui donner tort. C'est de l'ordre du pari pascalien.
Ah bon, c'est un pari pascalien ? Et si on demandait à Greta ce qu'est le pari pascalien, tu crois qu'elle a une idée de la réponse ?
Non ce n'est pas un pari pascalien. Il n'est question que de RC anthropique, donc du fait de l'homme. Je te rappelle que le pari pascalien parle de l'existence de Dieu, et pas d'autre chose.
optimus maximus a écrit : La fréquence des phénomènes extrêmes est un sujet bien plus fondamental que la simple analyse de la température moyenne et bien plus instructif qu'une simple mesure de l'écart-type. Par exemple, l'humanité ne peut s'accommoder à une région où la température maximale serait supérieure à 50 degrés plusieurs semaines par an. La vie sédentaire et urbaine y serait impossible.
'
Tu t'aventures sur un terrain meuble d'après ce que je sais de tes compétences. Pourrais tu me dire le rapport qu'il y a entre une hausse moyenne des températures, donc une translation du moment de premier ordre d'une variable aléatoire, et la variation de la fréquence des phénomènes extrêmes ? Déjà tu me diras ce qu'est un phénomène extrême. Il y a certainement des endroits de par le monde où ces deux aspects sont liés, mais ce n'est pas une certitude, pas parce qu'on ne saurait pas le prouver en mathématiques, mais parce que la modélisation de ces phénomènes physiques est fortement dépendante d'un tas de paramètres de modélisation qui sont des données locales. Enfin bref, je n'ai pas envie de détailler cela avec toi ici, cela ne servirait à rien.
Mais tu peux déjà t'interroger sur ton propre ressenti pour constater combien il est influençable et peu fiable. Saurais-tu dire à une ou deux unités près combien tu as vécu d'épisodes de canicule dans ta vie ? Et saurais tu me dire si la fréquence de ceux ci s'est accélérée durant les dix dernières années de ta vie comparativement à celles entre tes dix et 20 ans ? Même exercice pour les épisodes de neige et de froid....

optimus maximus a écrit :
Sachant ces conditions climatiques, l'autre interrogation porte sur notre capacité à préserver nos sociétés malgré la surpopulation, l'extinction de nombreuses espèces, les rendements décroissants des terres arables, l'accès plus compliqué aux ressources naturelles etc. Il est vrai qu'avec 100 millions d'habitants sur Terre et l'état de nos connaissances actuelles, une augmentation de 10 degrés de la température moyenne serait relativement gérable. Mais il était peu probable que l'espèce humaine réussît à autolimiter son expansion alors que les découvertes scientifiques et techniques lui permettaient au contraire de se multiplier avec un confort de vie a minima conservé.
À l'échelle de temps géologique, on a en effet connu des périodes bien plus chaudes, avec une concentration de CO2 bien plus élevée dans l'atmosphère. Du temps du jurassique. Le mammifère se faisait petit.
Voilà, on retrouve ton incapacité à gérer les données numériques. Ce n'est pas ton domaine et ce n'est pas une accusation, juste un constat, et j'ai pris la peine de développer un argumentaire sur un mode philosophique, pas scientifique tu en conviendras. Je suis tout à fait d'accord pour dire que les enjeux que tu viens de citer sont totalement majeurs. Exploitation des ressources, appauvrissement des sols, surnatalité. Mais le cadre dans lequel tu les places avec une augmentation de 10°, c'est de la science fiction pure et simple. Il n'est pas du tout nécessaire de noircir le tableau avec un cadre aussi absurde et irréaliste, parce que le jour où les gens comprennent que ça n'arrivera pas, ils jettent toute la théorie en bloc.

Voilà diverses raisons évoquées pour expliquer mon "acharnement" à intervenir sur ce fil. Mais c'est un des derniers endroits où il est possible de développer un argumentaire raisonné et construit, même si certains ahuris ne comprennent pas ma position. Ce qui est certain, et qui me navre totalement, c'est qu'il est déjà impossible d'exprimer ces points de vue que j'estime raisonnables et raisonnés dans la vie réelle, sous peine d'ostracisme et de conséquences de rejet par les servants de la doxa ambiante. A méditer je pense.
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8353
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Réchauffement climatique

#3915 Message par Jeffrey » 25 juil. 2019, 00:07

RoyBatty a écrit :
24 juil. 2019, 23:31
ignatius a écrit :
24 juil. 2019, 21:33
26.5 degrés au rez de chaussée.
28 degrés à l'étage.

Fait nouveau cette année il y a des moustiques, c'est la première fois en 6 étés passés ici, donc c'est compliqué d'ouvrir les fenêtres la nuit.
En vacances dans le sud ouest 28,8 à cette heure à l'intérieur.
Impossible d'ouvrir sans se faire bouffer.
Pratiquement pas d'eau depuis 2 semaine et demi.

La nuit dernière nous nous sommes mis sur la terrasse à 4h30 sans lumière les insectes étants moins agressifs qu'à 23 heures...

À voir si nous sommes sur une anomalie ponctuelle (comme en 2003) ou si nous sommes sur une inflection du climat (ça va devenir la norme sur une longue période).
Je penche pour la deuxième hypothèse intuitivement.
Et dans ce cas il va falloir s'adapter.
C'est paradoxal, quand on fait dans l'inflexion, il n'est pas possible de se pencher, à moins que j'me trompe. Je dis ça, je dis rien. C'est important d'avoir du ressenti sur ces questions.
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
RoyBatty
-+
-+
Messages : 1730
Enregistré le : 30 sept. 2010, 20:01

Re: Réchauffement climatique

#3916 Message par RoyBatty » 25 juil. 2019, 00:30

Jeffrey a écrit :
25 juil. 2019, 00:07
RoyBatty a écrit :
24 juil. 2019, 23:31
ignatius a écrit :
24 juil. 2019, 21:33
26.5 degrés au rez de chaussée.
28 degrés à l'étage.

Fait nouveau cette année il y a des moustiques, c'est la première fois en 6 étés passés ici, donc c'est compliqué d'ouvrir les fenêtres la nuit.
En vacances dans le sud ouest 28,8 à cette heure à l'intérieur.
Impossible d'ouvrir sans se faire bouffer.
Pratiquement pas d'eau depuis 2 semaine et demi.

La nuit dernière nous nous sommes mis sur la terrasse à 4h30 sans lumière les insectes étants moins agressifs qu'à 23 heures...

À voir si nous sommes sur une anomalie ponctuelle (comme en 2003) ou si nous sommes sur une inflection du climat (ça va devenir la norme sur une longue période).
Je penche pour la deuxième hypothèse intuitivement.
Et dans ce cas il va falloir s'adapter.
C'est paradoxal, quand on fait dans l'inflexion, il n'est pas possible de se pencher, à moins que j'me trompe. Je dis ça, je dis rien. C'est important d'avoir du ressenti sur ces questions.

Je parle de fonction convexe et si je ne me trompe pas la pente augmente. Si je ne me trompe pas (ça date maintenant pour moi.)

En tout cas ce que je veux dire c'est que j'ai l'intuition (donc pas forcément étayé scientifiquement) que ça accélére.
Mais je suis dans le ressenti.
Après tout celà me semble être une question au référentiel temporel retenu. (Décennie, siècle, Millénaire,...)

En revanche je reste très prudent sur la cause du réchauffement éventuelle.

Dans l'hypothèse du "pire" il faudra s'adapter.

Avatar du membre
coolfonzi
+
+
Messages : 3244
Enregistré le : 05 févr. 2009, 20:29
Localisation : Dans une faille spatio-temporelle

Re: Réchauffement climatique

#3917 Message par coolfonzi » 25 juil. 2019, 01:16

Climat: le réchauffement actuel, du jamais-vu en 2 000 ans

Les températures mondiales n’ont jamais augmenté aussi rapidement qu’aujourd’hui, démontrent deux nouvelles études, qui soulignent le caractère global du phénomène.

Alors qu’une bonne partie de l’Europe subit son deuxième épisode de fortes chaleurs en un mois, deux études distinctes analysent 2.000 ans de tendances de l’histoire climatique récente de notre planète. Les chercheurs ont utilisé des données de température compilées à partir de près de 700 indicateurs: des anneaux d’arbres, des carottes de glace, des sédiments lacustres et des coraux ainsi que des thermomètres modernes...

La première étude, publiée dans la revue Nature, met, par exemple, en évidence que lors du «petit âge glaciaire» (de 1300 à 1850), s’il a fait extraordinairement froid en Europe et aux États-Unis pendant plusieurs siècles, il n’a pas fait froid partout sur la planète. «Lorsque nous retournons dans le passé, nous trouvons des phénomènes régionaux, mais aucun n’est mondial», explique Nathan Steiger de l’Université Columbia à New York. «Alors qu’actuellement, le réchauffement est global. 98% du globe s’est réchauffé après la révolution industrielle», ajoute-t-il.

http://www.lefigaro.fr/international/cl ... s-20190724
Bonjour chez vous ! :D

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 32972
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Réchauffement climatique

#3918 Message par Pi-r2 » 25 juil. 2019, 07:07

et ça se plaint pour un pauvre 28° dans la maison, moi à 23 j'ai froid , à 25-26 je suis bien et j'ai un peu trop chaud à partir de 30. Cool je suis adapté au réchauffement climatique. 8)
Ce matin il faisait un peu frais pour aller chercher les croissants.
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

vpl
~~+
~~+
Messages : 11470
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Réchauffement climatique

#3919 Message par vpl » 25 juil. 2019, 07:39

Jeffrey, je peux comprendre ton angle de vue ( la science, la vraie) mais je trouve étonnant plusieurs choses :

- Que tel ou tel pékin qui n'y connait rien ait un avis définitif sur le sujet, c'est dans les 2 sens. Quand Pascal Praud ricane, tu crois qu'il étaye son avis sur des sérieuses connaissances personnelles ?

- Si on reproche aux crétins d'avoir un avis non étayé, je note que le même reproche est fait aux scientifiques qui bossent sur le sujet sur la base qu'il s'agit d'une machine à reproduire le discours ambiant, et à aller chercher des financements. Je veux bien, mais il devrait quand même y avoir une contestation scientifique étayée, ne serait -ce que de 5 ou 10% de la communauté. Hors l'argumentation "anti-réchauffiste" semble le plus souvent sortir d'un message de Pimono dans leur construction et leur principe d'effet d'accumulation, et les scientifiques cités viennent toujours d'un domaine différent, tels des Aurélien Barrau qui exploiteraient le filon inverse.

- Les anti réchauffistes ne parlent pas dans le vide : des réponses leur sont apportées. Et j'ai souvent vu dans ces réponses des arguments qui font passer les septiques pour des idiots ou le plus souvent des manipulateurs (extrait de courbe très soigneusement choisi qui semble contredire la courbe dans son entier par exemple.

- De plus, même si le discours ambiant est largement "réchauffiste", j'aurais quand même beaucoup de mal à voir les vastes transformations de la société qui seraient mises en route : tu parles des 3€ sur les billets d'avions, ou du changement de motorisation des bagnoles pour dans 10 ou 20 ans, su du moins ça colle avec un modèle économique viable (on ne va pas interdire la voiture si on y arrive pas, 0% de chance) ? L'impression est quand même qu'on a un discours catastrophiste et zéro réaction en face : si la seule action qu'on peut reprocher à nos dirigeants c'est d'inviter Greta Thumberg au parlement, c'est qu'on mélange des "risques" qui n'ont aucune commune mesure.

- En gros, on a d'un côté un discours alarmiste de quelques personnalités médiatiques quasi sans effet concret, de l'autre un modèle puissant basé sur le système capitaliste mondial et les (in)actions réelles des dirigeants internationaux. On est certain de devoir craindre la dictature des premiers ?

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10751
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Réchauffement climatique

#3920 Message par moinsdewatt » 25 juil. 2019, 07:59

Nouveau record de température en Allemagne!

A 40,5°C, le record précédent de 40,3°C (Kitzingen, 5 juillet 2015) pour toute l'Allemagne a été battu aujourd'hui à Geilenkirchen!", dans l'ouest du pays, a tweeté dans la soirée le service météorologique allemand (DWD).
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 18dd1821fd

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10751
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Réchauffement climatique

#3921 Message par moinsdewatt » 25 juil. 2019, 08:05

alpha2 a écrit :
21 juil. 2019, 13:49
ddv a écrit :
21 juil. 2019, 12:11
Le pire, c'est que les gens semblent maintenant trouver normal d'avoir, dans la moitié nord de la France (pour ma part en Bretagne), du soleil non stop, 0 pluie, et des températures proches ou supérieures à 30°, tout ceci pendant plus d'un mois :shock:
Ça a du bon le réchauffement climatique.

Moi j'ai l'impression que les gens s'en accommodent très bien. Il parait que les vendeurs de piscines ne se sont jamais si bien portés. 8)
Ben les piscines pour poissons, c'est pas la joie :
Les poissons des étangs de la Dombes étouffent dans une eau à plus de 30°

AFP•25/07/2019

Première région piscicole d'étang de France, la zone humide de la Dombes dans l'Ain subit de plein fouet caprices de la pluie et canicules à répétition, qui pourraient menacer la survie de la filière.
.......
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 0287c1576c

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10751
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Réchauffement climatique

#3922 Message par moinsdewatt » 25 juil. 2019, 08:12

Réchauffement: quand la montagne tombe

AFP•25/07/2019

Les glaciers fondent. La montagne s'effondre. Dans le massif du Mont Blanc, de plus en plus d'ascensions mythiques deviennent périlleuses voire impossibles, victimes du réchauffement. Un crève-cœur pour les alpinistes et les amoureux des sommets.
.......
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 0e94e6faaf

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12820
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: Réchauffement climatique

#3923 Message par Suricate » 25 juil. 2019, 08:27

Dans les chambres de nos filles, sous les ardoises, il faisait 34° le 29 juin à 20h. Hier soir : 33° à 19h. Elles sont descendues dormir au RDC où il faisait... 3° de moins (3° qui changent tout).

Je travaille dans un secteur où on doit jouer sur les ambiances (température, hygrométrie, taux de CO2...) pour obtenir les résultats souhaités. Malheureusement les groupes de froid ne tiennent plus la cadence, tous les indicateurs sont au rouge et la situation s'apparente au Titanic : on laisse glisser en croisant les doigts pour qu'on ne se prenne pas l'Iceberg dans les dents (ce qui permettrait pourtant de rafraîchir l'ambiance :mrgreen: )

C'est compliqué.

Pierric
-+
-+
Messages : 2273
Enregistré le : 26 janv. 2009, 22:19

Re: Réchauffement climatique

#3924 Message par Pierric » 25 juil. 2019, 08:47

Jeffrey a écrit :
24 juil. 2019, 18:37
Pierric a écrit :
24 juil. 2019, 17:20
Jeffrey a écrit :
24 juil. 2019, 16:31
Pierric a écrit :
24 juil. 2019, 16:08
Si, c'est exactement la bonne source. Juste mal utilisée ...

On peut aussi regarder les tendances, les mini, en Juillet Aout, yen a 2 en 2000, aucune après. Sur 124 ...
Pour les maximales, 70 après 2000
Donc vous n'avez rien compris. C'était un développement pour illustrer que vous observez les records à une date T. Si vous vous étiez placé en 2000, vous auriez constaté que les records se situaient majoritairement dans la décennie 1950, et vous auriez conclu que le climat se refroidit. :roll:
C'est terrible de ne pas avoir plus de recul que ça sur une donnée chiffrée. Mais ce n'est pas grave, j'ai un peu plus forgé mon opinion sur les convictions des gens .
Allez :
Vous avez raison, il fait plus chaud chaque année. On va tous mourir.
Okay, donc après vous êtes rendu compte que vous avez foiré l'analyse du tableau et cru que 36.1 était supérieur à 37.6, vous m'attaquez sans sur ma soit disant incompréhension, mais cette fois, sans aucune données.
D'ailleurs, il n'y a aussi que très peu de mini après 1980, pour les températures maxi, les données sont faussées, donc non, on était plutôt + chaud en 80-2000 qu'avant
Vous avez raison vous dis-je :mrgreen:
J’ai loupé un chiffre dans la colonne et le chiffre de 1959 n’est pas la plus forte température depuis 70 ans, ce n’est que le second - oups pardon, le troisième après aujourd’hui je suppose, et c’est donc une preuve incontestable que tout ce que j’ai tenté d’expliquer n’a pas d’importance ni aucune valeur à vos yeux.
En fait 4ème, et 5ème d'ici quelques heures. Faut pas oublier le mois d'Aout où on peut aussi avoir des températures élevées ;)
Jeffrey a écrit :
24 juil. 2019, 18:37
Je ne suis même plus surpris que vous ayez considéré que lorsque je vous demandais d’expliquer un refroidissement climatique depuis 1960 puisque le record datait de 1959, vous ayez compris que c’était vraiment le sens de ma question au premier degré au point de répondre que non, le record de 59 est tombé l’an dernier.
J'ai surtout compris que la question n'avait pas vraiment de sens étant donné que le record n'était pas de 1959.

Après, faut pas non plus me faire dire ce que je n'ai pas dit. J'énonce juste des faits : record battus en 2003 puis en 2018 puis en 2019. Les minimales qui ne sont plus que rarement atteintes depuis 1980 alors que les maximales sont régulièrement battues. Ce sont quand même des indices sur un réchauffement (mais de toute façon, vous ne niez pas le réchauffement aux dernières nouvelles).
Ca dessine une certaines évolution, après, les performances passées ne préjugent des performances futures. Je voudrais bien ne plus avoir de journées telles que celle qu'on va vivre aujourd'hui, mais je crains que çà ne soit de + en + fréquent à l'avenir.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 8924
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Réchauffement climatique

#3925 Message par optimus maximus » 25 juil. 2019, 09:11

Jeffrey a écrit :
25 juil. 2019, 00:04
Je vais te répondre une fois encore et adopter un point de vue philosophique pour exprimer ma conception des choses.
optimus maximus a écrit :
24 juil. 2019, 21:55

Le réchauffement climatique est une réflexion qui s'appuie sur l'échelle de temps humain et je ne vois pas ce qu'il y a de mal.
Objectivement, rien de mal en effet. Sauf si cette réflexion est un phénomène qui mélange à la fois une réalité tangible mais aussi une manipulation de l'opinion et des comportements humains. Par exemple, il y a eu il y a quelques années la peur de l'an 2000, d'autres craintes sont périodiquement portées par l'humanité. Il est intéressant de voir dans quelle mesure cette peur est fondée ou ne l'est pas.

De tout ce que je vois autour de moi, il n'y a qu'ignorance, craintes et superstitions. Ce qui est affligeant, c'est que je vois que notre société - qui à mon avis est de moins en moins tournée vers le fait scientifique - a réussi à convaincre nombre de personnes dotées d'une culture scientifique qu'elles pouvaient se prétendre détentrices d'une vérité universelle qui est la vérité. C'est une forme d'audience retrouvée qui séduit les scientifiques qui retrouvent une position où ils sont entendus.

Aurélien Barrau est une caricature de ce phénomène. Ce type a fait une thèse en astrophysique sur des théories totalement invérifiables, après un parcours scientifique universitaire tout ce qu'il y a de plus banal. Il a les cheveux et une allure qui en disent long sur son conformisme au non conformisme.
Et le voilà investi d'une mission de sauvetage de l'humanité sur un domaine où il n'a a priori aucune compétence particulière et où il se lance dans une croisade contre le RC avec comme coéquipière une actrice de cinéma... Et ne le voilà-t-il pas porte parole des scientifiques en général, pour lesquels il ose parler et il invoque des dizaines de milliers de scientifiques qui pensent comme lui.

Moi ça me fait un peu chier de voir que le monde scientifique n'a pas plus de recul que cela et oublie des principes de base en sciences. Le premier principe de base n'est pas de croire dur comme fer ce qu'ont écrit d'autres personnes même après validation par comité de lecture, mais d'être capable de reproduire et comprendre leurs calculs et leurs hypothèses. Faute de quoi, c'est une forme de religion.

Bien sûr, le RC est un phénomène complexe il est difficile de maitriser toutes les composantes induites. J'en suis moi même très loin, ça au moins je le sais. Mais il y a des composantes de base. Comme la mécanique des fluides et les équations aux dérivées partielles, les méthodes numériques de résolution d'équation, les connaissances de base en statistique, et quelques autres savoirs de base où il est nécessaire d'avoir un peu de maitrise pour reprendre à son compte des affirmations faites par d'autres.
Tout ce que je vois autour de moi, ce sont des ignorants, des incultes qui ont la révélation du réchauffement climatique et se sentent dotés d'un devoir de sauver l'humanité.
Cette Greta en est un symbole remarquable, car si une chose est sûre, c'est qu'elle ne maîtrise strictement rien sur le contenu technique de ces questions.

Nous avons donc des gourous apocalyptiques qui sont détenteurs d'une vérité qu'ils n'ont aucunement la prétention de sonder par eux mêmes.

Il en résulte par ailleurs une chasse aux sorcières contre ceux qui ne pensent pas pareil et ça c'est franchement inquiétant.

Quelques anecdotes à ce sujet. Dans une réunion de famille le mois dernier, je tombe sur un cousin éloigné dont la profession est de vendre des bagnoles après un vague Bac B si je me souviens bien. La discussion tombe sur le RC et je développe quelques remarques générales sur l'ampleur du RC qui n'est pas sensible au niveau de l'individu. Et voilà qu'il se révèle être un défenseur acharné de la thèse du RC qui va engloutir l'humanité, qui m'accuse d'être ignorant et ne pas savoir de quoi je parle et tout le toutim. Aucun complexe ni recul de savoir à qui il s'adresse.
J'ai aussi un beauf qui publie chaque semaine sur FB des appels à l'insoumission et à la lutte contre le réchauffement climatique, vidéos de Greta à l'appui. Mais pareillement, il est comptable après un bac ES.... pas expert comptable hein.
Un troisième ami, géologue de son état, convaincu du réchauffement climatique jusqu'au tréfonds de son âme, me demande d'aider sa gamine en classe de première parce qu'il n'arrive pas à la suivre en maths...

Des exemples comme cela, j'en ai à la pelle, des lycéens qui font grève et vont marcher contre le climat, alors qu'ils ne savent même pas ce qu'est une équation de thermodynamique et encore moins une Edp. Aucun doute ne les habite plus. Je pense que c'est de toute manière bien plus grave que toute variation climatique avérée que de voir des gens devenir aussi rapidement capables d'adhérer à des modes de pensée dont ils sont proprement incapables de saisir les fondements propres, juste parce que d'autres leur disent "je suis détenteur d'un savoir, et la vérité c'est cela".

optimus maximus a écrit : Grosso modo, on veut savoir quel sera le climat sur Terre entre 2020 et 2050. La majorité de la population française actuelle sera vivante en 2050, idem pour la population mondiale. Et pas mal des personnes nées au cours de la décennie actuelle connaîtront 2100. Il faut avoir à l'esprit qu'une civilisation peut être profondément bouleversée par un changement de régime climatique, même s'il est transitoire, dès lors que cette période de transition s'étale sur quelques décennies.
La base de la rigueur serait d'abord de définir ce qu'est un changement de régime climatique. Quelle amplitude de changement ? Quel ordre de grandeur, quel degré d'adaptation est requis. Tant que tu ne le fais pas, tu es dans la rhétorique, la fabrique de l'épouvante, l’irrationalité.
optimus maximus a écrit : On a une étendue de relevés météorologiques supérieure à 100 ans pour un certain nombre de stations météorologiques, souvent situées dans les endroits les plus peuplés de la planète. Avec en outre des données plus éparses sur le climat sur les siècles précédents. Donc si on constate que les températures augmentent depuis plus d'un siècle et que la tendance s'est accélérée au cours des dernières décennies, il est normal de s'en inquiéter, car l'humanité est potentiellement menacée.
Arrêtons nous un instant sur "on constate que les températures augmentent". Qui constate et que constate-t-on exactement ? Les "scientifiques " , parlons en comme si c'était une espèce à part, constatent que les températures augmentent depuis seulement une dizaine d'années voire deux dizaines. Je ne parle pas de la durée pendant laquelle il y a eu augmentation, mais du temps depuis qu'ils s'en rendent compte. Pour arriver à ces déclarations - je ne parle pas de vérités - il a fallu pondre des modèles de calcul et d'agrégation de données d'une extraordinaire complexité, faire des extrapolations de précision de valeurs de relevés d'il y cinquante ou cent ans. Pourquoi il a fallu ce délai pour s'en rendre compte ? Parce que c'est tout sauf évident ! Parce que les amplitudes constatées sont des moyennes dont les variations sont infimes par rapport aux aléas météorologiques.
bien entendu, les relevés métérologiques alimentent ces données climatiques, mais elles ne sont pas du même ordre de grandeur.

Or voilà-t-y pas que monsieur et madame Michu vit en direct le RC parce qu'il y a une canicule et parce qu'il a fallu arroser son jardin à Roubaix en juin. Le doigt pointé sur le thermomètre, le degré en plus du record par rapport à 1959, nous avons le ressenti incontestable d'un truc qu'il y a vingt ans aucun spécialiste ou presque n'avait les moyens de convaincre quiconque. Je sais ce qu'on va me répondre, il y a vingt ans, il y avait un spécialiste qui savait parce qu'il s'en était rendu compte un an plus tôt il y a 21 ans...
Et donc, les faits sont incontournables et leur interprétation ne porte à aucun doute, le réchauffement s'accélère et on le constate. Autant prolonger la courbe du doigt, et dans vingt ans, la température moyenne sera de 451°Fahrenheit...
Tout y passe, les diminutions des nappes phréatiques, c'est le RC, et pas les méthodes agricoles. Les melons dont le prix est divisé par deux, parce qu'il y a eu quatre jours de canicule et que ça fout le modèle économique en l'air. Le brevet des collèges qui est reporté. Quoi encore à venir ? La société s'est trouvée un coupable, maintenant, il ne reste qu'à faire rentrer les récalcitrants dans la bonne pensée conforme.


optimus maximus a écrit : Et comme elle est menacée, elle va essayer de trouver les raisons du réchauffement et les solutions pour y remédier. Or, invoquer l'activité anthropologique parmi les causes du réchauffement permet à l'humanité de se donner une posture réflexive et par ce biais se mettre au coeur de l'action. Ce que l'homme fait est plus facilement réversible de son point de vue que ce qui est causé par des facteurs exogènes. Peut-être qu'elle a tort de se désigner comme cause principale du réchauffement, mais on ne peut lui donner tort. C'est de l'ordre du pari pascalien.
Ah bon, c'est un pari pascalien ? Et si on demandait à Greta ce qu'est le pari pascalien, tu crois qu'elle a une idée de la réponse ?
Non ce n'est pas un pari pascalien. Il n'est question que de RC anthropique, donc du fait de l'homme. Je te rappelle que le pari pascalien parle de l'existence de Dieu, et pas d'autre chose.
optimus maximus a écrit : La fréquence des phénomènes extrêmes est un sujet bien plus fondamental que la simple analyse de la température moyenne et bien plus instructif qu'une simple mesure de l'écart-type. Par exemple, l'humanité ne peut s'accommoder à une région où la température maximale serait supérieure à 50 degrés plusieurs semaines par an. La vie sédentaire et urbaine y serait impossible.
'
Tu t'aventures sur un terrain meuble d'après ce que je sais de tes compétences. Pourrais tu me dire le rapport qu'il y a entre une hausse moyenne des températures, donc une translation du moment de premier ordre d'une variable aléatoire, et la variation de la fréquence des phénomènes extrêmes ? Déjà tu me diras ce qu'est un phénomène extrême. Il y a certainement des endroits de par le monde où ces deux aspects sont liés, mais ce n'est pas une certitude, pas parce qu'on ne saurait pas le prouver en mathématiques, mais parce que la modélisation de ces phénomènes physiques est fortement dépendante d'un tas de paramètres de modélisation qui sont des données locales. Enfin bref, je n'ai pas envie de détailler cela avec toi ici, cela ne servirait à rien.
Mais tu peux déjà t'interroger sur ton propre ressenti pour constater combien il est influençable et peu fiable. Saurais-tu dire à une ou deux unités près combien tu as vécu d'épisodes de canicule dans ta vie ? Et saurais tu me dire si la fréquence de ceux ci s'est accélérée durant les dix dernières années de ta vie comparativement à celles entre tes dix et 20 ans ? Même exercice pour les épisodes de neige et de froid....

optimus maximus a écrit :
Sachant ces conditions climatiques, l'autre interrogation porte sur notre capacité à préserver nos sociétés malgré la surpopulation, l'extinction de nombreuses espèces, les rendements décroissants des terres arables, l'accès plus compliqué aux ressources naturelles etc. Il est vrai qu'avec 100 millions d'habitants sur Terre et l'état de nos connaissances actuelles, une augmentation de 10 degrés de la température moyenne serait relativement gérable. Mais il était peu probable que l'espèce humaine réussît à autolimiter son expansion alors que les découvertes scientifiques et techniques lui permettaient au contraire de se multiplier avec un confort de vie a minima conservé.
À l'échelle de temps géologique, on a en effet connu des périodes bien plus chaudes, avec une concentration de CO2 bien plus élevée dans l'atmosphère. Du temps du jurassique. Le mammifère se faisait petit.
Voilà, on retrouve ton incapacité à gérer les données numériques. Ce n'est pas ton domaine et ce n'est pas une accusation, juste un constat, et j'ai pris la peine de développer un argumentaire sur un mode philosophique, pas scientifique tu en conviendras. Je suis tout à fait d'accord pour dire que les enjeux que tu viens de citer sont totalement majeurs. Exploitation des ressources, appauvrissement des sols, surnatalité. Mais le cadre dans lequel tu les places avec une augmentation de 10°, c'est de la science fiction pure et simple. Il n'est pas du tout nécessaire de noircir le tableau avec un cadre aussi absurde et irréaliste, parce que le jour où les gens comprennent que ça n'arrivera pas, ils jettent toute la théorie en bloc.

Voilà diverses raisons évoquées pour expliquer mon "acharnement" à intervenir sur ce fil. Mais c'est un des derniers endroits où il est possible de développer un argumentaire raisonné et construit, même si certains ahuris ne comprennent pas ma position. Ce qui est certain, et qui me navre totalement, c'est qu'il est déjà impossible d'exprimer ces points de vue que j'estime raisonnables et raisonnés dans la vie réelle, sous peine d'ostracisme et de conséquences de rejet par les servants de la doxa ambiante. A méditer je pense.
Le pari pascalien est avant tout l'hypothèse qu'il n'y a rien à perdre à croire en Dieu. Et d'une certaine manière, il n'y a a priori rien à perdre à croire au réchauffement climatique. C'est un levier d'actions formidable pour mettre en place des mesures sur tout un ensemble de sujets, y compris ceux qui te préoccupent. Si les températures n'ont pas augmenté d'ici à 2100, on n'aura rien perdu. Il y aurait sans doute tout une thèse à développer sur le rapport quasi-religieux qui s'est crée autour de la question du RC et toutes les postures que cela induit (le croyant, l'athée, l'apostat, le repenti, le tartuffe, l'illuminé, le clergé, etc.). Et peut-être que cette religiosité va mal tourner pour des raisons qui seraient un peu longues à détailler et certainement par le biais de thèses eugénistes.
Je ne sais pas dans quelle mesure cette religiosité affecte la communauté scientifique, mais il est évident que toute étude rigoureuse qui émettrait des doutes quant à la réalité du RC a le droit au chapitre et que toute étude approximative qui irait dans le sens du RC ne devrait pas être prise en compte (et inversement).
Il faut aussi faire la part des choses entre les débats au sein de la communauté scientifique d'une part et les idées inévitablement vulgarisées voire simplifiées qui ont été véhiculées à la population. C'est peut-être vexant de se faire rabrouer par un vendeur de bagnoles parce qu'il a su placer le "ben ouais" persuasif au bon moment dans sa phrase, mais ce n'est pas très grave.

Je me suis peut-être mal exprimé, mais je n'ai pas établi de lien entre hausse des températures et augmentation de la fréquence des phénomènes extrêmes. Un phénomène extrême est un événement qui au-delà d'une certaine fréquence entraînerait inévitablement des modifications irréversibles des modes de vie humains et plus généralement de l'habitat. Je pressens que tu vas tilter sur le terme fréquence, mais ce n'est pas vraiment le lieu pour déterminer la fréquence pivot. Par ailleurs, Un phénomène qui serait extrême dans une partie du monde ne le serait pas ailleurs. Et ça ne se limite pas aux canicules et aux épisodes polaires. Lorsqu'une tempête balaye la France durant l'hiver, les températures ne dévient pas forcément des normales saisonnières.
Quant aux canicules dont je me souviens pour Paris : août 1998, août 2003, juillet 2006 et depuis 2009, on a chaque année des périodes de fortes chaleurs depuis 2009 (plus de 35 degrés) et plus particulièrement août 2012, fin juin/début juillet 2015, juillet 2018 et celle-ci. Pour les périodes de froid, je me souviens bien de janvier 1997 et février 2012.

Au temps pour moi pour les 10 degrés, et son manque criant de vraisemblance (et que la vie sur Terre pourrait être réellement menacé sur Terre, du fait notamment de l'évaporation des océans). Même si certains modèles osent évoquer une augmentation de cette ampleur selon certaines conditions et à un horizon supérieur à 100 ans, mais ce n'était pas l'élément important de mon propos. je voulais surtout dire que notre rapport au réchauffement climatique est très influencé par nos modèles de civilisation et qu'on ne parlerait peut-être pas autant du RC s'il n'y avait pas toutes les autres problématiques évoquées. Les partisans du RC ont été fortement influencé dans leur rapport au monde par le rapport Meadows du club de Rome et de mémoire ce rapport ne parle jamais du RC (ni dans la version initiale, ni dans celle d'il y a une quinzaine d'années).

Avatar du membre
Ave
-++
-++
Messages : 4981
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Réchauffement climatique

#3926 Message par Ave » 25 juil. 2019, 09:21

pimono a écrit :
24 juil. 2019, 23:34
Ave a écrit :
24 juil. 2019, 21:30
Ce n'est pas tant la chaleur qui me gêne, chez moi c'est supportable, mais le fait d'être enfermé avec les gosses sans rien pouvoir faire.
Curieuse façon d'aimer ses enfants en avouant ouvertement sur internet que tu te fais chier avec 8)
Je ne vois pas le rapport entre le fait de trouver chiant d'être enfermé 2 jours dans un appart volets fermés et aimer ses gosses...mais tu es sans doute un expert dans la matière.
Fluctuat Nec Mergitur

Avatar du membre
m.enfin
-+
-+
Messages : 2290
Enregistré le : 10 juin 2013, 13:55

Re: Réchauffement climatique

#3927 Message par m.enfin » 25 juil. 2019, 09:26

Suricate a écrit :
25 juil. 2019, 08:27
Dans les chambres de nos filles, sous les ardoises, il faisait 34° le 29 juin à 20h. Hier soir : 33° à 19h. Elles sont descendues dormir au RDC où il faisait... 3° de moins (3° qui changent tout).

Je travaille dans un secteur où on doit jouer sur les ambiances (température, hygrométrie, taux de CO2...) pour obtenir les résultats souhaités. Malheureusement les groupes de froid ne tiennent plus la cadence, tous les indicateurs sont au rouge et la situation s'apparente au Titanic : on laisse glisser en croisant les doigts pour qu'on ne se prenne pas l'Iceberg dans les dents (ce qui permettrait pourtant de rafraîchir l'ambiance :mrgreen: )

C'est compliqué.
Idem en ce qui concerne les salles serveurs,
au delà de 45° les clims se mettent en sécurité
les échangeurs étant placés sur les toits en plein cagnard, vers 15h sur Bordeaux, ça fait pschitt

il existe une solution pas très éco-responsable, mais efficace, qui est de brumiser de l'eau à proximité ou sur les échangeurs, effet instantanée, le changement d'état de l'eau permet de gagner ces précieux degrés
St Ex, Le petit prince a écrit :Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis.

Avatar du membre
Ave
-++
-++
Messages : 4981
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Réchauffement climatique

#3928 Message par Ave » 25 juil. 2019, 09:31

Pi-r2 a écrit :
25 juil. 2019, 07:07
et ça se plaint pour un pauvre 28° dans la maison, moi à 23 j'ai froid , à 25-26 je suis bien et j'ai un peu trop chaud à partir de 30. Cool je suis adapté au réchauffement climatique. 8)
Ce matin il faisait un peu frais pour aller chercher les croissants.
Je ne me plains pas de 28° à la maison, mais d'être obligé de rester enfermée volets fermés parceque dehors c'est 42°.
Fluctuat Nec Mergitur

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 27312
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Réchauffement climatique

#3929 Message par Gpzzzz » 25 juil. 2019, 09:34

Ave a écrit :
25 juil. 2019, 09:21
pimono a écrit :
24 juil. 2019, 23:34
Ave a écrit :
24 juil. 2019, 21:30
Ce n'est pas tant la chaleur qui me gêne, chez moi c'est supportable, mais le fait d'être enfermé avec les gosses sans rien pouvoir faire.
Curieuse façon d'aimer ses enfants en avouant ouvertement sur internet que tu te fais chier avec 8)
Je ne vois pas le rapport entre le fait de trouver chiant d'être enfermé 2 jours dans un appart volets fermés et aimer ses gosses...mais tu es sans doute un expert dans la matière.
Faut pas non plus exagérer.. s enfermer toute la journée chez soi a cause d une Tx a 39° comme hier c est ridicule..
Il faisait moins de 30 presque toute la matinée sur Paris hier... Des dizaines de milliers de vacanciers vont a Marrakech en été chaque année.. il fait cette température touts les jours ils restent pas enfermé dans leur chambre toute la journée hein.. certains vont même au souk hein !!
Modifié en dernier par Gpzzzz le 25 juil. 2019, 09:38, modifié 1 fois.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8578
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Réchauffement climatique

#3930 Message par Vincent92 » 25 juil. 2019, 09:36

Vpl a écrit :- En gros, on a d'un côté un discours alarmiste de quelques personnalités médiatiques quasi sans effet concret, de l'autre un modèle puissant basé sur le système capitaliste mondial et les (in)actions réelles des dirigeants internationaux. On est certain de devoir craindre la dictature des premiers ?
Si tu parles du système capitalisme, il se nourrit de tout. Il trouvera parfaitement son compte dans ce combat de la lutte pour le réchauffement/déréglement climatique et son niveau modèle. Je n'ai aucune doute là dessus car il le fait toujours et au dépend de toute cause.
Si tu parles des capitalistes (les hommes), attention de ne pas les considérer d'un seul bloc. il y en a qui sont contre (lobbyistes pétroliers par exemple) et d'autres qui sont pour (lobbyistes des énergies vertes ou des normes par exemple)
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 27312
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Réchauffement climatique

#3931 Message par Gpzzzz » 25 juil. 2019, 09:37

Ave a écrit :
25 juil. 2019, 09:31
Pi-r2 a écrit :
25 juil. 2019, 07:07
et ça se plaint pour un pauvre 28° dans la maison, moi à 23 j'ai froid , à 25-26 je suis bien et j'ai un peu trop chaud à partir de 30. Cool je suis adapté au réchauffement climatique. 8)
Ce matin il faisait un peu frais pour aller chercher les croissants.
Je ne me plains pas de 28° à la maison, mais d'être obligé de rester enfermée volets fermés parceque dehors c'est 42°.
Il est 10h30, il fait 32.. t aurais pu aller faire un tour dans le bois entre 9 et 11h t aurais pas fait un malaise hein ^^

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 27312
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Réchauffement climatique

#3932 Message par Gpzzzz » 25 juil. 2019, 09:38

Doublon

Avatar du membre
Ave
-++
-++
Messages : 4981
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Réchauffement climatique

#3933 Message par Ave » 25 juil. 2019, 09:47

Gpzzzz a écrit :
25 juil. 2019, 09:37
Ave a écrit :
25 juil. 2019, 09:31
Pi-r2 a écrit :
25 juil. 2019, 07:07
et ça se plaint pour un pauvre 28° dans la maison, moi à 23 j'ai froid , à 25-26 je suis bien et j'ai un peu trop chaud à partir de 30. Cool je suis adapté au réchauffement climatique. 8)
Ce matin il faisait un peu frais pour aller chercher les croissants.
Je ne me plains pas de 28° à la maison, mais d'être obligé de rester enfermée volets fermés parceque dehors c'est 42°.
Il est 10h30, il fait 32.. t aurais pu aller faire un tour dans le bois entre 9 et 11h t aurais pas fait un malaise hein ^^
C'est vrai, mais les gosses se sont levés à 10h vu que je les ai revéillé à 6h pour ouvrir les volets et aérer partout. Bref, peu importe, demain on dort au frais (9° température prévus la nuit là où on va).
Fluctuat Nec Mergitur

vpl
~~+
~~+
Messages : 11470
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Réchauffement climatique

#3934 Message par vpl » 25 juil. 2019, 09:54

Vincent92 a écrit :
25 juil. 2019, 09:36
Vpl a écrit :- En gros, on a d'un côté un discours alarmiste de quelques personnalités médiatiques quasi sans effet concret, de l'autre un modèle puissant basé sur le système capitaliste mondial et les (in)actions réelles des dirigeants internationaux. On est certain de devoir craindre la dictature des premiers ?
Si tu parles du système capitalisme, il se nourrit de tout. Il trouvera parfaitement son compte dans ce combat de la lutte pour le réchauffement/déréglement climatique et son niveau modèle. Je n'ai aucune doute là dessus car il le fait toujours et au dépend de toute cause.
Si tu parles des capitalistes (les hommes), attention de ne pas les considérer d'un seul bloc. il y en a qui sont contre (lobbyistes pétroliers par exemple) et d'autres qui sont pour (lobbyistes des énergies vertes ou des normes par exemple)
Que tout le monde n'y perde pas c'est certain, mais tu ne peux pas mettre sur le même plan les fabricants d'éoliennes et de panneaux solaires et les industries pétrolières et automobile.
C'est une des raisons pour lesquelles la pile à combustible peut devenir le nouveau paradigme : ça reste des bagnoles ayant besoin d'un réseau de distribution de "carburant".

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10187
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Réchauffement climatique

#3935 Message par pimono » 25 juil. 2019, 09:56

il fait déjà 30° dans ma chambre.
C'est pratique quand vous vivez seul ( mes parents sont à l'étranger) , vous pouvez rester à poil toute la journée ,chose difficile quand vous êtes au travail et pas toujours évident quand vous avez des enfants :mrgreen:

vpl
~~+
~~+
Messages : 11470
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Réchauffement climatique

#3936 Message par vpl » 25 juil. 2019, 09:59

Suricate a écrit :
25 juil. 2019, 08:27
Dans les chambres de nos filles, sous les ardoises, il faisait 34° le 29 juin à 20h. Hier soir : 33° à 19h. Elles sont descendues dormir au RDC où il faisait... 3° de moins (3° qui changent tout).
9a ressemble un peu à hier chez moi : ma fille a dormi dans le salon. Quand je suis descendu le matin vers 7h je lui ai conseillé d'aller finir sa nuit dans notre chambre qui était ouverte et ventilée, ce qu'elle a fait.
En allant me coucher hier soir j'ai constaté qu'elle n'avait pas fermé la fenêtre après s'être levée... :evil: :evil: :evil:

Avatar du membre
Hippopotameuuu
Modérateur
Modérateur
Messages : 8849
Enregistré le : 24 août 2011, 20:31

Re: Réchauffement climatique

#3937 Message par Hippopotameuuu » 25 juil. 2019, 10:00

optimus maximus a écrit :
25 juil. 2019, 09:11
....Et d'une certaine manière, il n'y a a priori rien à perdre à croire au réchauffement climatique.....
Et ben si il y a beaucoup a perdre justement, a commencer par une chose importante : "la croissance éternelle".
.... C'est un levier d'actions formidable pour mettre en place des mesures sur tout un ensemble de sujets, y compris ceux qui te préoccupent.
Oui mais voilà toutes ces mesures conduisent implacablement a des restrictions de l'usage des combustibles carbonés. Combustibles qui sont la nourriture des machines, Machines qui sont les agents de productions sur lesquels repose la croissance et donc notre niveau de vie.

De fait toute politique de réduction des gaz à effet de serre, outre que rien ne prouve que se soit suffisant a une échelle de temps lointaine pour bloquer le RCA, engendre une conséquence immédiate, et elle, elle est certaine, c'est un fort effet récessif sur l'économie et le PIB.

Aller donc proposer votre Pari de Pascal a un mec de 40 piges qui calcule sa retraite de dans 25 ans, ou a celui qui compte les années pour atteindre le million, celui qui rêve de vacances au Club Med à Punta Cana, , et ceux qui souhaitent une maison de 200 M² avec piscine, ou a celui dont le salaire dépend des ressources fiscales de l'Etat, ou bien d'un autre pour qui c'est la croissance de la consommation dont découle le salaire ou les prestations sociales. Et imaginez que certains de ceux ci on a assurer en plus l'avenir économique de leur marmaille.

Aller donc expliquez à tout ce beau monde qu'ils vont de voir ce serrer la ceinture pour "Sauver la Planète"...
Ah c'est sur, vous serait bien reçu, n'en doutons pas ... :D
Mélenchon a écrit :«Vous allez cracher du sang avec Fillon, Macron ou Le Pen !! »

Manfred
~~+
~~+
Messages : 11734
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Réchauffement climatique

#3938 Message par Manfred » 25 juil. 2019, 10:01

vpl a écrit :
25 juil. 2019, 07:39
- Les anti réchauffistes ne parlent pas dans le vide : des réponses leur sont apportées. Et j'ai souvent vu dans ces réponses des arguments qui font passer les septiques pour des idiots ou le plus souvent des manipulateurs (extrait de courbe très soigneusement choisi qui semble contredire la courbe dans son entier par exemple.
et le climategate, c'est du poulet ?
https://www.contrepoints.org/2011/11/24 ... climatique
https://blogs.mediapart.fr/thomas-goira ... -du-climat

ah finalement, circulez y a rien à voir (comme d'hab)
https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-p ... rance.html

Avatar du membre
SuperCarotte
Messages : 1516
Enregistré le : 26 mai 2005, 12:51
Localisation : Aix-en-Provence

Re: Réchauffement climatique

#3939 Message par SuperCarotte » 25 juil. 2019, 10:22

Les médias n'en parlent pas (à ma connaissance), mais des records de froid ont aussi été battus récemment en Russie, aux USA ou en Europe. Les remontées d'air chaud vont de pair avec des descentes d'air froid.
Il semblerait que lors des périodes de faible activité solaire (comme c'est le cas depuis quelques années), l'orientation du flux du jet Stream ait tendance à être plus irrégulière que d'habitude, avec notamment des turbulences orientées nord-sud qui viendrait perturber l'orientation "classique" est-ouest. Cela pourrait expliquer ces remontées d'air chaud (et froid) inhabituelles.

Avatar du membre
Ave
-++
-++
Messages : 4981
Enregistré le : 27 juin 2008, 13:15
Localisation : Paris

Re: Réchauffement climatique

#3940 Message par Ave » 25 juil. 2019, 10:27

Manfred a écrit :
25 juil. 2019, 10:01
vpl a écrit :
25 juil. 2019, 07:39
- Les anti réchauffistes ne parlent pas dans le vide : des réponses leur sont apportées. Et j'ai souvent vu dans ces réponses des arguments qui font passer les septiques pour des idiots ou le plus souvent des manipulateurs (extrait de courbe très soigneusement choisi qui semble contredire la courbe dans son entier par exemple.
et le climategate, c'est du poulet ?
https://www.contrepoints.org/2011/11/24 ... climatique
https://blogs.mediapart.fr/thomas-goira ... -du-climat

ah finalement, circulez y a rien à voir (comme d'hab)
https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-p ... rance.html
En supposant que les températures globales diminuent, pourquoi les glaciers reculent ?
Fluctuat Nec Mergitur

alpha2
-++
-++
Messages : 3964
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: Réchauffement climatique

#3941 Message par alpha2 » 25 juil. 2019, 10:44

La nuit de mercredi à jeudi «probablement» la plus chaude mesurée en France
La nuit de mercredi de jeudi a «très probablement» été la plus chaude jamais mesurée en France, avec une température minimale moyenne de 21,4°C, devant les 21,3°C du 14 août 2003, selon Météo-France.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/canic ... e-20190725

Avatar du membre
m.enfin
-+
-+
Messages : 2290
Enregistré le : 10 juin 2013, 13:55

Re: Réchauffement climatique

#3942 Message par m.enfin » 25 juil. 2019, 10:47

sous couvert de réchauffement (ou pollution, les deux étant traitées de la même manière, par dogmatisme) on nous sort une prime à la conversion qui favorise encore et toujours le diesel
la population vu le nombre d'article alarmiste concernant la pollution au diesel, a préféré se ruer sur l'essence
sauf que les derniers modèles essence souffrent de quelques travers qui étaient réglé pour les diesels
motorisation diesel encensé depuis les années 80, pointé du doigt afin de supprimer la fiscalité avantageuse dont il a bénéficié jusqu'à présent
idem pour la prime à la conversion qui ayant (trop) bien fonctionné, sera encore plus drastique
et quand bien même, il est totalement idiot de bazarder un véhicule en parfait état de marche, mais bon, les grandes villes ont décidé d'interdire les gros pollueurs (crit'air 3 4 5 à Paris, soit les véhicules avant janvier 97 essence ou 2006 diesel) ..
je n'ai pas lu que les paquebots de croisière seraient interdit dans le port de Bordeaux, Marseille, du Havre les jours de pic de pollution
ni que les avions à immatriculation pair soient cloués au sol
c'est curieux non, de punir les grandes masses (solvables) plutôt que les gros émetteurs ?

Manfred
~~+
~~+
Messages : 11734
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Réchauffement climatique

#3943 Message par Manfred » 25 juil. 2019, 10:58

Ave a écrit :
25 juil. 2019, 10:27

En supposant que les températures globales diminuent, pourquoi les glaciers reculent ?
et si tu avances pendant qu'ils reculent...

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 8353
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Réchauffement climatique

#3944 Message par Jeffrey » 25 juil. 2019, 11:25

optimus maximus a écrit :
25 juil. 2019, 09:11

Le pari pascalien est avant tout l'hypothèse qu'il n'y a rien à perdre à croire en Dieu. Et d'une certaine manière, il n'y a a priori rien à perdre à croire au réchauffement climatique. C'est un levier d'actions formidable pour mettre en place des mesures sur tout un ensemble de sujets, y compris ceux qui te préoccupent. Si les températures n'ont pas augmenté d'ici à 2100, on n'aura rien perdu.
Tout comme dans le cas du pari de Pascal, il y a une imposture à déclarer qu'il n'y a rien à perdre à croire au réchauffement.
Croire en Dieu impose un certain nombre de contraintes, allant de se cogner une messe toutes les semaines a minima, en passant par carême, dévotions et tout le reste, et suivant son Dieu ou son prophète, se prosterner cinq fois par jour et tout ce qui va avec...
Mais c'est encore plus évident que dans le cas du RC, il y a de facto plusieurs choses à perdre.
D'abord sur un plan matériel et organisationnel, il est hasardeux de clamer qu'il n'y a rien à perdre à agir contre le RC. La transformation de l'industrie automobile pose deux problèmes : celui de la pérennité de l'activité humaine, et celui de l'exploitation de ressources encore plus ou moins préservées. L'électrique en remplacement des hydrocarbures, c'est la question de la gestion du risque des centrales. Les exploitations minières pour fabriquer les batteries, ce sont autant de nouvelles sources de risques, tout comme le retraitement des déchets associés. Je ne parle même pas de la sur obligation de consommer pour s'adapter au nouveau paradigme.
Les taxes sur le carburant pour contrer le RC n'en est qu'un avatar supplémentaire.

Pourtant, personnellement, je m'en fiche un peu; Faire et défaire, c'est toujours travailler. Si l'humanité s'agite pour construire des pyramides, des stades de foot accueillant une coupe du monde au milieu d'un désert où règne 40°C toute l'année, ou des batteries pour rouler écolo, grand bien lui fasse. Quant au mal qu'elle fait à la planète, la planète n'est pas une personne, donc bof. Finalement, toute cette agitation écolo-médiatique ne me gêne absolument pas, même si elle provoque un certain niveau d'inconfort par son ensemble de contraintes idiotes, je peux m'adapter. Je pense que la prochaine voiture que j'achèterai sera électrique, et on verra si elle en a sous la pédale ou pas. Je ne suis pas à plaindre dans cette société matérielle.

Non, mon indignation vient de la tournure politique et philosophique que prennent les choses.
comme tu le déclares ici :
optimus maximus a écrit : Il y aurait sans doute tout une thèse à développer sur le rapport quasi-religieux qui s'est crée autour de la question du RC et toutes les postures que cela induit (le croyant, l'athée, l'apostat, le repenti, le tartuffe, l'illuminé, le clergé, etc.). Et peut-être que cette religiosité va mal tourner pour des raisons qui seraient un peu longues à détailler et certainement par le biais de thèses eugénistes.
Je ne sais pas dans quelle mesure cette religiosité affecte la communauté scientifique, mais il est évident que toute étude rigoureuse qui émettrait des doutes quant à la réalité du RC a le droit au chapitre et que toute étude approximative qui irait dans le sens du RC ne devrait pas être prise en compte (et inversement).
Il faut aussi faire la part des choses entre les débats au sein de la communauté scientifique d'une part et les idées inévitablement vulgarisées voire simplifiées qui ont été véhiculées à la population. C'est peut-être vexant de se faire rabrouer par un vendeur de bagnoles parce qu'il a su placer le "ben ouais" persuasif au bon moment dans sa phrase, mais ce n'est pas très grave.
C'est là qu'est principalement la question. Réglons les évidences. Mon vendeur de voitures, je ne dirais pas que c'est grave pour moi, en tout cas, ce n'est pas vexant. Le contexte étant tel que sa posture apparaissait comme totalement ridicule à tous les spectateurs. Même sans ça, je ne m'en soucie guère.
Par contre, cela pose la question de la hiérarchisation du crédit apporté aux déclarants. Dans une société où il suffit de proclamer pour être suivi, il n'y a pas de réel sens critique.
Et c'est un fait qui est aussi commun au monde de la recherche. Quand un olibrius déclare parler au nom de la science et dit que la communauté de chercheurs est unanime, c'est un problème d'interface entre la communauté de recherche et le monde médiatico politique. Mais en fait, à l'intérieur de la recherche, la pensée castratrice est également omniprésente sous la même forme. D'abord, il y a la question des financements de la recherche, plus encore, la question de la validation par les pairs. Ce mécanisme de validation par les pairs et d'auto-citation a des effets délétères. Il n'y a aucune objectivité naïve telle que tu la penses : "il est évident que toute étude rigoureuse qui émettrait des doutes quant à la réalité du RC a le droit au chapitre et que toute étude approximative qui irait dans le sens du RC ne devrait pas être prise en compte", et bien , on est trèèès loin du compte.

D'ailleurs, la manière de tourner la question n'est pas différente dans cette communauté : croire ou ne pas croire, question réglée. Question plus subtile, telle que je te l'ai posée : amplitude réelle et ordre de grandeur des effets. Le réchauffement du globe semble être de l'ordre du degré en un siècle. Admettons le. Quels sont les effets que cela engendre réellement ? Que faire pour les accompagner ? Nada. Là, on est dans la démission du devoir scientifique. Le scientifique a donc failli doublement à sa tâche : celui de l'humilité de ses déclarations, et celui de la recherche d'une solution dans toutes les directions. Gageons que l'industriel saura trouver les brèches quant à lui, et proposer des "solutions" pour contrer LE problème du réchauffement climatique..

Enfin, pour terminer l'ascension inverse de tes trois observations sur les affirmations concernant le RC , le pire reste l'idée que nous assistons à l'éclosion d'une nouvelle religion. En effet, la censure de la pensée conforme est en plein développement. Après avoir brisé la société conservatrice en 68, nous voyons apparaitre depuis quelques décennies un substitut de pensée conforme. Dernier développement : la fake news, où le gouvernement va maintenant expliquer ce qu'il est correct de penser ou croire. Plus de confiance dans le sens du jugement des individus, il faut leur servir une vérité et dénoncer ceux qui ne pensent pas ainsi.
IL y aurait plein de choses à dire sur ce point C'est celui qui me préoccupe essentiellement, parce que en ce qui concerne le réchauffement en lui même, comme je l'ai écrit maintes et maintes fois, ça n'ira pas très loin dans l'absolu de toute manière.
Par contre, cette mode, ce mouvement de pensée politique et philosophique est la porte ouverte pour toutes les théories opportunistes plus ou moins grotesques, qui en profitent pour mettre le pied dans la porte, comme en témoigne magistralement une certaine contribution juste au dessus sur la décroissance.

Nous allons créer un monde de contraintes, d'interdits, et pas d'actions pensées et volontaires. C'est notre avenir qui se dessine en effet.
Il y a un moment où il sera nécessaire de se protéger individuellement. C'est à dire aboyer avec la meute, et exploiter les crédules sans le faire savoir sur les toits. Je pense qu'il est temps d'aller faire des affaires avec les vendeurs de voiture qui ont des stocks sur les bras :mrgreen:
je préfère l'universalisme au différentialisme

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4225
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : La Gacilly proche (56)

Re: Réchauffement climatique

#3945 Message par ddv » 25 juil. 2019, 12:40

Gpzzzz a écrit :
25 juil. 2019, 09:34
Ave a écrit :
25 juil. 2019, 09:21
pimono a écrit :
24 juil. 2019, 23:34
Ave a écrit :
24 juil. 2019, 21:30
Ce n'est pas tant la chaleur qui me gêne, chez moi c'est supportable, mais le fait d'être enfermé avec les gosses sans rien pouvoir faire.
Curieuse façon d'aimer ses enfants en avouant ouvertement sur internet que tu te fais chier avec 8)
Je ne vois pas le rapport entre le fait de trouver chiant d'être enfermé 2 jours dans un appart volets fermés et aimer ses gosses...mais tu es sans doute un expert dans la matière.
Faut pas non plus exagérer.. s enfermer toute la journée chez soi a cause d une Tx a 39° comme hier c est ridicule..
Il faisait moins de 30 presque toute la matinée sur Paris hier... Des dizaines de milliers de vacanciers vont a Marrakech en été chaque année.. il fait cette température touts les jours ils restent pas enfermé dans leur chambre toute la journée hein.. certains vont même au souk hein !!
La "petite" différence, c'est que les vacanciers à Marrakech rentrent tous les soirs dans leur hôtel climatisé et vont manger le midi dans les restos pour touristes, eux aussi climatisés :roll:
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Manfred
~~+
~~+
Messages : 11734
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Réchauffement climatique

#3946 Message par Manfred » 25 juil. 2019, 12:42

IL faudra penser à importer cette technologie en France...

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4225
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : La Gacilly proche (56)

Re: Réchauffement climatique

#3947 Message par ddv » 25 juil. 2019, 12:42

Ave a écrit :
25 juil. 2019, 09:21
pimono a écrit :
24 juil. 2019, 23:34
Ave a écrit :
24 juil. 2019, 21:30
Ce n'est pas tant la chaleur qui me gêne, chez moi c'est supportable, mais le fait d'être enfermé avec les gosses sans rien pouvoir faire.
Curieuse façon d'aimer ses enfants en avouant ouvertement sur internet que tu te fais chier avec 8)
Je ne vois pas le rapport entre le fait de trouver chiant d'être enfermé 2 jours dans un appart volets fermés et aimer ses gosses...mais tu es sans doute un expert dans la matière.
pimono est expert dans tous les domaines, tu peux tout lui demander 8)
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4225
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : La Gacilly proche (56)

Re: Réchauffement climatique

#3948 Message par ddv » 25 juil. 2019, 12:44

pimono a écrit :
25 juil. 2019, 09:56
il fait déjà 30° dans ma chambre.
C'est pratique quand vous vivez seul ( mes parents sont à l'étranger) , vous pouvez rester à poil toute la journée ,chose difficile quand vous êtes au travail et pas toujours évident quand vous avez des enfants :mrgreen:
Si tu travaillais, tu saurais qu'il y en a qui ont des bureaux climatisés :roll: J'ai réglé à 25° aujourd'hui, c'est cool 8)
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

franckyfranck
+
+
Messages : 2596
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: Réchauffement climatique

#3949 Message par franckyfranck » 25 juil. 2019, 12:48

Jeffrey a écrit : Tout comme dans le cas du pari de Pascal, il y a une imposture à déclarer qu'il n'y a rien à perdre à croire au réchauffement. 
Ce n’est pas vraiment une croyance le réchauffement… Le CO2 crée de l’effet de serre, on le sait. Que localement l’effet puisse être un refroidissement (si certains courants marins se modifient) oui c’est possible. Mais que globalement on se réchauffe ce n’est pas une croyance mais un fait. Et il me semble que les derniers été à Paris en sont un indice qui devrait frapper.

Et vous pouvez le prouver ainsi :
http://energie-developpement.blogspot.c ... serre.html

Sachant que les voitures émettent du CO2 il n’y a pas besoin d’avoir fait polytechnique pour comprendre que cela va avoir un impact. On peut après s’écharper sur le nombre de degrés. Ça personne ne sait exactement combien on va « gagner ». Mais la courbe des températures de ces dernières années devrait être un indice.

Le nier est être du coté des religieux.

D’ailleurs il y a 20 ans, personne ne voulait vraiment la clim chez soi à Paris. Aujourd’hui les ventes explosent et si les syndics et le réglement d’urbanisme était plus coopératifs les façades finiraient rapidement bardées de modules de clim comme en Asie.

Autant on peut être sceptique sur les méthodes pour s’en sortir (Je ne suis pas fan de Greta Machinchose) et trouver qu’il vaut mieux investir dans la fusion, les batteries et plein d’autres choses (je ne goutes que peu aux khmers verts) qu’il faut construire des lignes de trains et des infrastructures et réprimer sévèrement ceux qui bloquent ces chantiers mais de grâce dire qu’il n’y a pas de réchauffement climatique lié aux activités humaines c’est aujourd’hui un pari religieux et obscurantiste.

Maintenant une fois le problème connu, il faut drainer du fric vers la recherche fondamentale ET appliquée et on finira par trouver une solution. Le projet ITER avance par exemple. Si on domestique la fusion nos problèmes énergétiques sont réglés et avec de l’énergie illimitée on pourra surement créer des matériaux sans avoir à recourir à des mines. Voir réabsorber du CO2 si on en a trop.

Par contre que ce soit les Khmers Verts ou Bolsonaro/Trump/Truie je n’approuves pas.

Avatar du membre
m.enfin
-+
-+
Messages : 2290
Enregistré le : 10 juin 2013, 13:55

Re: Réchauffement climatique

#3950 Message par m.enfin » 25 juil. 2019, 13:09

Image

Image

Ce qui fait que le transport en voiture est de la moitié de 38% pour 30 millions de véhicules

Combien le nombre d'industrie et d'énergéticien en face (21% + 14% vs. 19%)
Ah oui, mais eux ils sont au max du max de l'adaptation, pareil pour volkswagen, ils ne peuvent pas émettre moins ...

nb, le graphe 1 est en co2, le 2 en GES,
je pense (à tort?) que les ordres de grandeurs sont respectés en 1ere approche

Répondre