Le topic du fabriqué en France

Discussions et articles de presse relatif à l'économie et à la finance personnelle comme générale.
Message
Auteur
moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 11714
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Le topic du fabriqué en France

#451 Message par moinsdewatt » 04 nov. 2017, 20:44

Macron s'habillera en Made in France

le 04 novembre 2017

Emmanuel Macron a décidé de changer de fournisseur de costumes pour se fournir auprès d'un tailleur parisien, Smuggler, qui fait fabriquer ses costumes à Limoges.

Emmanuel Macron ne néglige décidément aucun détail de sa communication, costumes compris. Selon le magazine people Closer, Emmanuel Macron a décidé de changer de fournisseur de costumes pour se fournir auprès d'un tailleur parisien, Smuggler, qui fait fabriquer ses costumes à Limoges. Une façon pour le président de montrer qu'il privilégie la production française même si cela doit lui coûter plus cher (entre 800 et 1.200 euros). Jusque là, Emmanuel Macron se fournissait auprès d'un autre tailleur parisien, Jonas et Cie, et payait ses tailleurs environ 450 euros.

Montebourg également client. Le président n'est pas le seul adepte de la marque. L'ancien ministre du Redressement productif et chantre du Made in France, Arnaud Montebourg était également client. Il avait d'ailleurs posé pour la marque en 2015.
http://www.europe1.fr/politique/macron- ... ce-3483026

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 11714
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Le topic du fabriqué en France

#452 Message par moinsdewatt » 04 nov. 2017, 20:49

Hermès va installer deux nouvelles maroquineries en France

le 30/10/2017

Le groupe de luxe prévoit de créer 500 emplois à l’horizon 2020. Hermès brille par ses performances commerciales qui ont battu des records l’année dernière.

La maison française de luxe Hermès rayonne à travers le monde et ses performances financières servent l’emploi. Le groupe a annoncé lundi 30 octobre qu’il allait construire deux nouvelles maroquineries en France d’ici à 2020 avec la création à terme de 500 emplois.

Une première sera implantée à Saint-Vincent-de-Paul, en Gironde, tandis que la seconde sera construite à Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne), où Hermès est présent depuis 1996 à la suite de l’acquisition des tanneries Gordon Choisy. Chacun des deux ateliers devrait employer 250 artisans selliers maroquiniers, selon l’entreprise.

Le groupe a inauguré en juin dernier deux nouveaux sites de production : une maroquinerie à Val-de-Reuil (Eure) et une ganterie maroquinerie à Saint-Junien (Haute-Vienne). Après un bond des ventes au premier trimestre de cette année, son gérant, Axel Dumas, avait affirmé qu’Hermès continuait « ses embauches avec 250 nouveaux artisans par an ».
...................
https://www.la-croix.com/Economie/Entre ... 1200888300

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 11714
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Le topic du fabriqué en France

#453 Message par moinsdewatt » 04 nov. 2017, 20:52

et relocaliser nos déchets en France ! :shock:
Déchets : la Chine ferme ses portes, une opportunité pour l'industrie française ?

Par Giulietta Gamberini | 04/11/2017 La Tribune

La Chine a annoncé cet été vouloir radicalement restreindre l'importation de déchets à partir de 2018. Dans un premier temps, des pertes pour les collectivités locales et les industriels du recyclage semblent inévitables. Mais à long terme, ce bouleversement pourrait faciliter une relocalisation de l'industrie manufacturière.

Depuis le 18 juillet, le monde entier retient son souffle. Collectivités locales, industriels du recyclage, États attendent impatiemment des précisions sur la décision annoncée le 18 juillet par la Chine à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) : celle de restreindre radicalement l'importation des déchets sur son territoire. 24 catégories de matières premières valorisables seront désormais interdites, a fait savoir le ministre chinois de l'Environnement, dont huit familles de plastiques (PE, films plastiques, styréniques, PVC, PET, PET Bouteilles, PC CD/DVD, autres déchets et rebuts), les papiers en mélange, certains textiles comme la laine et le coton, d'autres déchets provenant de la fabrication du fer ou de l'acier.

Le gouvernement chinois doit préciser cette liste pour une entrée en vigueur de l'interdiction le 31 décembre 2017. Mais malgré l'insistance de diverses organisations professionnelles, n'ont circulé pour l'instant que des projets de décision informels. Le nouveau niveau de pureté requis pour le papier (qui selon les rumeurs pourrait atteindre 0,3%, contre jusqu'à 1,5% aujourd'hui, un défi quasiment impossible à relever à court terme pour les collectivités territoriales et leurs opérateurs qui collectent les déchets ménagers) reste par exemple toujours inconnu, explique Evguenia Dereviankine, associée chez le cabinet UGGC Avocats, qui a également un bureau à Shanghai. Un suspense qui hante les professionnels, sans pour autant laisser beaucoup de place à l'espoir: la plupart s'attendent à une forte limitation des volumes de déchets admis, puisque les plastiques usagés (film d'emballage, bouteilles, flaconnage, etc.) risquent d'être complètement interdits.

L'exutoire des déchets du monde

Motivée par des préoccupations de protection de l'environnement national et de la santé de ses ressortissants, domaines dans lesquels le droit du commerce international reconnaît des pouvoirs souverains étendus aux États, la décision de la Chine est légitime, estime Evguenia Dereviankine. L'objectif est notamment d'augmenter la collecte et le tri des déchets sur le marché domestique, qui aujourd'hui finissent en partie à la décharge ou à l'incinérateur, explique l'avocate. Il s'agit ainsi de lutter contre la pollution des sols et de l'air.

Adoptée sans avoir été précédée par aucune forme de négociation au sein de l'OMC, la décision chinoise n'en reste pas moins brutale et potentiellement explosive. En 2015, la Chine a en effet importé 49,6 millions de tonnes de déchets destinés à constituer les matières premières de son industrie: à savoir plus d'un quart de la totalité des déchets valorisables exportés au monde (180 millions de tonnes pour une valeur 86 milliards de dollars, selon des chiffres des Nations Unies compilés par l'Institute of scrap recycling industries, l'association des industriels américains de recyclage), et plus de la moitié de ceux exportés par l'Europe. Ce rôle d'exutoire des déchets du monde, facilité par la faiblesse des prix de location des navires qui retournent en Asie après avoir répondu à la demande occidentale de produits chinois, est d'ailleurs encore plus marqué pour le plastique: des 11,8 millions de tonnes de cette matière exportées mondialement chaque année, 9 millions servent au made in China.

Des capacités de stockage insuffisantes

Un bouleversement du marché mondial, qui concernera tous les pays occidentaux, est donc inévitable", considère Evguenia Dereviankine. "À ce jour, la capacité des autres usines mondiales n'est pas en mesure de consommer ces volumes aujourd'hui importés par la Chine", expliquait en effet dans un communiqué publié au lendemain de la décision chinoise la Fédération des entreprises du recyclage françaises (Federec). "La
demande européenne pour des plastiques recyclables est trop faible à aujourd'hui pour
absorber l'excédent crée", ajoute Evguenia Dereviankine. Des conséquences peuvent d'ailleurs déjà être constatées. Le voyage des bateaux chargés de déchets vers la Chine prend en effet environ trois mois: "Depuis le début du mois d'octobre, ceux qui envoient leurs déchets en Chine prennent donc un risque", souligne l'associée de UGGC Avocats. "Les douanes chinoises accroissent déjà depuis plusieurs mois leurs contrôles sur les importations", affirme pour sa part Federec.

La fédération constate notamment déjà un grossissement des stocks en France, qui pourraient conduire rapidement à une saturation, puisque "nos centres de tri n'ont pas les capacités de stockage suffisantes". D'autant plus qu'en raison de l'amélioration du geste et de l'extension des consignes de tri, les volumes de plastique collecté s'accroissent régulièrement depuis plusieurs années... Pire, en raison de cet accroissement de l'offre excédentaire, "le marché d'achat du plastique destiné au recyclage -dont la compétitivité par rapport au plastique vierge a déjà été durement pénalisée la chute des prix du pétrole, NDLR- s'est effondré: les collectivités, qui jusqu'à présent en tiraient des prix positifs leur permettant de financer le traitement, devront désormais très certainement payer pour s'en débarrasser", souligne Evguenia Dereviankine. Et les marges des recycleurs vont aussi se réduire.

Une augmentation de l'éco-contribution, solution de court terme

À court terme, la grande partie des déchets auparavant exportés en Chine devra ainsi sans doute être incinérée ou mise en décharge, à contresens de l'objectif affiché par le gouvernement Philippe d'atteindre 100% de plastique recyclé en 2025. Afin de financer le manque à gagner des collectivités dû à ce changement de destination, une solution inévitable consistera, selon l'avocate, dans une augmentation coordonnée au niveau de l'UE de l'éco-contribution sur les produits neufs en plastique mis sur le marché européen. En frappant également les produits importés de Chine, dont est constituée une grande partie des déchets européens, elle agirait à l'extérieur comme une mesure de rétorsion, mais également en interne comme une incitation à l'éco-conception. Mais dans cette voie aussi, les limites risquent d'être vite atteintes: "La loi régule strictement la construction de décharges et d'incinérateurs en Europe, et ceux qui existent ne suffiront probablement pas", observe l'avocate.

La chute des prix du recyclé en faveur d'une relocalisation

À plus long terme, l'espoir est donc de transformer l'interdiction chinoise en "une formidable opportunité d'accroître le recyclage en France et en Europe", selon les mots de Federec. En améliorant la qualité des déchets collectés tout d'abord. Mais surtout en développant des débouchés locaux pour les matières recyclées. Après l'expérience positive du dispositif de l'Ademe "Orplast" (Objectif Recyclage Plastiques), visant à soutenir financièrement l'intégration de matières plastiques recyclées par les plasturgistes ou transformateurs, lancé en 2016 et en cours de renouvellement, Federec plaide ainsi pour l'adoption de dispositifs de soutien qui pourraient prendre la forme de bonus pour les matières recyclées (réduction de la TVA notamment) ou de malus pour les matières premières d'origine fossiles (intégration des externalités via un prix carbone).

La chute momentanée des cours des matières premières recyclées pourrait d'ailleurs relancer l'industrie manufacturière en Europe, souligne Evguenia Dereviankine. Et exiger un pourcentage de matière recyclée dans les produits vendus en Europe serait une manière de renforcer le mouvement, puisqu'elle fournirait aux producteurs européens un temps de rebond par rapport à la concurrence chinoise. L'occasion de lancer la transition est d'ailleurs servie sur un plateau d'argent: le lancement depuis le 24 octobre des réflexions pour l'élaboration d'une feuille de route de l'économie circulaire, que le gouvernement Philippe souhaite pour le début 2018.
http://www.latribune.fr/entreprises-fin ... 56507.html

alpha2
-++
-++
Messages : 4676
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: Le topic du fabriqué en France

#454 Message par alpha2 » 05 nov. 2017, 10:06

A propos de recyclage, voici un pull en matière 100% recyclée, entièrement fabriqué en France :
https://hopaal.com/collections/homme/pr ... l-du-futur

Avatar du membre
Hippopotameuuu
Modérateur
Modérateur
Messages : 9477
Enregistré le : 24 août 2011, 20:31

Re: Le topic du fabriqué en France

#455 Message par Hippopotameuuu » 05 nov. 2017, 10:19

Du quinoa Made in France : 250 producteurs en Anjou cultivent du quinoa.  
Sur 6 000 tonnes consommées en France, 2 000 sont produites en Anjou.


Image

http://www.quinoadanjou.fr/
Mélenchon a écrit :«Vous allez cracher du sang avec Fillon, Macron ou Le Pen !! »

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 21211
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Le topic du fabriqué en France

#456 Message par lecriminel » 05 nov. 2017, 12:12

Hippopotameuuu a écrit :Du quinoa Made in France : 250 producteurs en Anjou cultivent du quinoa.  
Sur 6 000 tonnes consommées en France, 2 000 sont produites en Anjou.
penses tu en ACHETER ?
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

achillemo
~~+
~~+
Messages : 11455
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Le topic du fabriqué en France

#457 Message par achillemo » 06 nov. 2017, 07:43

Pour ceux qui veulent offrir un present fabriqué en France à leur femme ou mari:

Montres Pierre Lannier fabriquées à Besancont. Les prix commencent vers 100 euros. A ce prix là faut pas être dupe, beaucoup de composants sont importés, mais c'est pas different pour une montre suisse qui coute elle, beaucoup plus cher.

Manfred
~~+
~~+
Messages : 12735
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Le topic du fabriqué en France

#458 Message par Manfred » 21 nov. 2017, 23:30


Avatar du membre
Ferrari
Messages : 1043
Enregistré le : 01 févr. 2017, 09:59

Re: Le topic du fabriqué en France

#459 Message par Ferrari » 22 nov. 2017, 16:39

achillemo a écrit :Pour ceux qui veulent offrir un present fabriqué en France à leur femme ou mari:

Montres Pierre Lannier fabriquées à Besancont. Les prix commencent vers 100 euros. A ce prix là faut pas être dupe, beaucoup de composants sont importés, mais c'est pas different pour une montre suisse qui coute elle, beaucoup plus cher.

Yema aussi.
Pas mal.

https://yema.com/
C'est pas tout ça mais faut que j'aille bosser pour entretenir ceux qui vont payer ma retraite....

Avatar du membre
Hippopotameuuu
Modérateur
Modérateur
Messages : 9477
Enregistré le : 24 août 2011, 20:31

Re: Le topic du fabriqué en France

#460 Message par Hippopotameuuu » 11 nov. 2019, 14:27

Trois agriculteurs du Gers se sont lancés dans la production de coton. Une parcelle de 14 ha, l'unique parcelle de coton en France, relance une filière textile Made in France du champ à la chambre.

https://www.francebleu.fr/infos/agricul ... 1572880114
Mélenchon a écrit :«Vous allez cracher du sang avec Fillon, Macron ou Le Pen !! »

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 10930
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Le topic du fabriqué en France

#461 Message par clairette2 » 11 nov. 2019, 16:01

Ferrari a écrit :
22 nov. 2017, 16:39
achillemo a écrit :Pour ceux qui veulent offrir un present fabriqué en France à leur femme ou mari:

Montres Pierre Lannier fabriquées à Besancont. Les prix commencent vers 100 euros. A ce prix là faut pas être dupe, beaucoup de composants sont importés, mais c'est pas different pour une montre suisse qui coute elle, beaucoup plus cher.

Yema aussi.
Pas mal.

https://yema.com/
Et Michel Herbelin. De très belles montres, et les pièces détachées sont faites en France (jura) ou suisse.
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 10930
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Le topic du fabriqué en France

#462 Message par clairette2 » 11 nov. 2019, 16:08

Hippopotameuuu a écrit :
11 nov. 2019, 14:27
Trois agriculteurs du Gers se sont lancés dans la production de coton. Une parcelle de 14 ha, l'unique parcelle de coton en France, relance une filière textile Made in France du champ à la chambre.

https://www.francebleu.fr/infos/agricul ... 1572880114
C'est mignon ça, mais un rien snob, quand on voit le prix du polo fini, non ?

Le problème de l'écologie, c'est que bien souvent, c'est réservé aux gens les plus fortunés...
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 12318
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Le topic du fabriqué en France

#463 Message par pimono » 11 nov. 2019, 17:18

lecriminel a écrit :
05 nov. 2017, 12:12
Hippopotameuuu a écrit :Du quinoa Made in France : 250 producteurs en Anjou cultivent du quinoa.  
Sur 6 000 tonnes consommées en France, 2 000 sont produites en Anjou.
penses tu en ACHETER ?
c'est pas fait pour être vendu,

aujourd'hui tout ce qui est made in france, c'est soit une arnaque aux subventions de l'Etat (l'agriculture, l'implantation d'entreprises avec des primes ou exonération diverses avec le but de faire des plus values immobilières) soit c'est un appel à une forme de générosité des gens à payer un prix supérieur au prix du marché sous prétexte "imbécile" du made in France. Ca peut fonctionner un petit peu, mais ca ne peut pas être viable sur le long terme.

Les français ont déjà donné à ce jeu en essayant de résister et on voit bien le résultat aujourd'hui = tout est malheureusement vain et c'est pas avec la précarité qu'est en train de faire croitre macron que le pouvoir d'achat de la masse va aider le made in france.

olmostoline
~~+
~~+
Messages : 5099
Enregistré le : 23 nov. 2011, 09:09
Localisation : Nancy (54)

Re: Le topic du fabriqué en France

#464 Message par olmostoline » 11 nov. 2019, 18:33

Ya tellement d'aigreur en toi, Pimo... J'ai envie de mettre une couverture sur tes épaules et de te donner une tasse de tisane bien chaude, et ensuite de te tapoter dans le dos en te disant que ca va aller.
Ever tried. Ever fail. No matter. Try again. Fail again. Fail better.

Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2018.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 12318
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Le topic du fabriqué en France

#465 Message par pimono » 11 nov. 2019, 19:01

tu vois de l'aigreur, là ou je ne fais que dénoncer des choses telles que je les vois , saches que ma vie est un océan de joie et d'amusements , tout à l'heure je sais plus à quoi j'ai pensé, je me suis mis à rire pendant que je fermais les volets d'en bas alors que je suis tout seul, et les voisins ont du entendre s'ils étaient dehors ! :lol:

Ceci dit, merci pour ta couverture et ton thé ( sont ils du made in France au moins ??? :mrgreen: ) , mais je n'ai jamais froid, d'ailleur je me suis acheté une combinaison "thermique" made in china à Action pour à peine 5euros dernièrement et je trouve ça très efficace, je vous conseille, vous gagnez des degrés "gratuits" en confort! J'ai des teeshirt thermiques acheté chez d4 plus cher, mais pas aussi efficace.

A ce prix là avec du made in france, on pourrait acheter la moitié d'une paire de gant et encore, la version sans les doigts. :lol:

seb-seb
-+
-+
Messages : 2295
Enregistré le : 25 avr. 2008, 08:50

Re: Le topic du fabriqué en France

#466 Message par seb-seb » 11 nov. 2019, 19:10

pimono a écrit :
11 nov. 2019, 19:01
tu vois de l'aigreur, là ou je ne fais que dénoncer des choses telles que je les vois , saches que ma vie est un océan de joie et d'amusements , tout à l'heure je sais plus à quoi j'ai pensé, je me suis mis à rire pendant que je fermais les volets d'en bas alors que je suis tout seul, et les voisins ont du entendre s'ils étaient dehors ! :lol:
Image

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 10930
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Le topic du fabriqué en France

#467 Message par clairette2 » 11 nov. 2019, 19:13

pimono a écrit :
11 nov. 2019, 17:18
lecriminel a écrit :
05 nov. 2017, 12:12
Hippopotameuuu a écrit :Du quinoa Made in France : 250 producteurs en Anjou cultivent du quinoa.  
Sur 6 000 tonnes consommées en France, 2 000 sont produites en Anjou.
penses tu en ACHETER ?
c'est pas fait pour être vendu,
Si ! J'en ai acheté, dans un super U...
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Avatar du membre
Hippopotameuuu
Modérateur
Modérateur
Messages : 9477
Enregistré le : 24 août 2011, 20:31

Re: Le topic du fabriqué en France

#468 Message par Hippopotameuuu » 11 nov. 2019, 19:44

clairette2 a écrit :
11 nov. 2019, 16:08
C'est mignon ça, mais un rien snob, quand on voit le prix du polo fini, non ?
Et c'est beaucoup plus cher qu'un polo Lacoste ?
Vous ne trouvez pas incroyable le fait de cultiver du coton en France !?...
clairette2 a écrit :
11 nov. 2019, 19:13
Si ! J'en ai acheté, dans un super U...
Le quinoa Made in France cultivé en Anjou, on le trouve en vrac à La Vie Claire.
Mélenchon a écrit :«Vous allez cracher du sang avec Fillon, Macron ou Le Pen !! »

aleph-zero
Messages : 1537
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: Le topic du fabriqué en France

#469 Message par aleph-zero » 12 nov. 2019, 15:29

Hippopotameuuu a écrit :
11 nov. 2019, 14:27
Trois agriculteurs du Gers se sont lancés dans la production de coton. Une parcelle de 14 ha, l'unique parcelle de coton en France, relance une filière textile Made in France du champ à la chambre.

https://www.francebleu.fr/infos/agricul ... 1572880114
Au lieu de coton qui ne me paraît pas très adapté au climat, je me demande pourquoi on ne relance pas le chanvre qui était une grosse activité en France ( http://archives.angers.fr/chroniques-hi ... index.html )

Avatar du membre
Hippopotameuuu
Modérateur
Modérateur
Messages : 9477
Enregistré le : 24 août 2011, 20:31

Re: Le topic du fabriqué en France

#470 Message par Hippopotameuuu » 12 nov. 2019, 15:48

aleph-zero a écrit :
12 nov. 2019, 15:29
Au lieu de coton qui ne me paraît pas très adapté au climat, je me demande pourquoi on ne relance pas le chanvre qui était une grosse activité en France
L'un n’empêche pas l'autre, et on y travail.
Le renouveau du chanvre industriel en France et en Europe résulte de l'augmentation des prix du pétrole, des obligations de recyclage des matières et des perspectives environnementales. La France est aujourd'hui leader européen avec une production annuelle de 50 000 tonnes (100 000 tonnes dans l'Union européenne).
*
https://fr.wikipedia.org/wiki/Chanvre#France
Mélenchon a écrit :«Vous allez cracher du sang avec Fillon, Macron ou Le Pen !! »

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 7910
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: Le topic du fabriqué en France

#471 Message par stchong » 12 nov. 2019, 16:45

aleph-zero a écrit :
12 nov. 2019, 15:29
Hippopotameuuu a écrit :
11 nov. 2019, 14:27
Trois agriculteurs du Gers se sont lancés dans la production de coton. Une parcelle de 14 ha, l'unique parcelle de coton en France, relance une filière textile Made in France du champ à la chambre.

https://www.francebleu.fr/infos/agricul ... 1572880114
Au lieu de coton qui ne me paraît pas très adapté au climat, je me demande pourquoi on ne relance pas le chanvre qui était une grosse activité en France ( http://archives.angers.fr/chroniques-hi ... index.html )
On n'a pas encore d'esclaves pour le ramasser et les anciens bouseux sont venus en ville y'a pas mal de temps. :D
Hippopotameuuu a écrit :
12 nov. 2019, 15:48
aleph-zero a écrit :
12 nov. 2019, 15:29
Au lieu de coton qui ne me paraît pas très adapté au climat, je me demande pourquoi on ne relance pas le chanvre qui était une grosse activité en France
L'un n’empêche pas l'autre, et on y travail.
Le renouveau du chanvre industriel en France et en Europe résulte de l'augmentation des prix du pétrole, des obligations de recyclage des matières et des perspectives environnementales. La France est aujourd'hui leader européen avec une production annuelle de 50 000 tonnes (100 000 tonnes dans l'Union européenne).
*
https://fr.wikipedia.org/wiki/Chanvre#France
Faut être réaliste c'est de la science fiction, en plus si on n'a plus le droit de se couvrir de peau de bêtes.
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/2017)

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 11714
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Le topic du fabriqué en France

#472 Message par moinsdewatt » 12 nov. 2019, 21:19

L'Ile-de-France, nouveau terrain de jeu du chanvre

AFP•09/10/2019

Dans le village de Maisoncelles-en-Brie, en Seine-et-Marne, la récolte du chanvre qui a débuté en septembre est sur le point de s'achever et l'odeur qui se dégage des plants se confond à s'y méprendre avec celle de son cousin cannabis.
Les tiges vertes s'élèvent jusqu'à trois mètres et donnent une impression de forêt tropicale, un décor qui détonne dans ce coin céréalier d'Ile-de-France.

Depuis quelques années, la culture du chanvre revient au goût du jour dans la région et la filière s'organise pour offrir des débouchés variés à cette plante ancestrale comme dans la construction automobile, l'alimentaire ou encore le cosmétique.

"La principale différence avec le cannabis est que le taux de THC est inférieur à 0,2% donc on peut très bien le fumer, ça ne fera aucun effet", averti Eric Grange, directeur de Planète Chanvre, entreprise qui récolte et transforme la plante.

"Facile à cultiver", le chanvre a "un fort intérêt agronomique", explique Franck Barbier, agriculteur francilien et président de Planète Chanvre. "Une fois semée, la plante ne demande pas d'intervention humaine jusqu'à sa récolte, aucun produit phytosanitaire n'est nécessaire, pas besoin d'eau non plus et elle étouffe les mauvaises herbes." Une plante qui se conduit comme un "aspirateur des sols".

Ainsi, une culture de blé peut gagner "jusqu'à 10% de rendement" après le passage du chanvre, indique Rémi Baudouin, conseiller à la chambre d'agriculture d'Ile-de-France.

Ces arguments ont séduit près de 200 agriculteurs franciliens qui y consacrent 2.200 hectares, principalement en Seine-et-Marne et dans l'Essonne. La superficie a doublé en 8 ans, précise la chambre d'agriculture, alors que cette culture avait disparu des parcelles franciliennes jusqu'en 2008.

- "Tout est bon dans le chanvre" -
Le chanvre était autrefois utilisé pour les cordages, "on parle de Christophe Colomb et d'autres qui ont traversé les océans grâce au chanvre", raconte M. Grange. "Ensuite, le coton est arrivé et c'est une industrie qui a disparu."

Désormais, les enjeux environnementaux poussent les grands industriels à se pencher à nouveau sur cette plante écologique qui pourra "faire vos jeans de demain", assure-t-il.


"Tout est bon dans le chanvre": la graine appelée chènevis est riche en omégas 3 et 6, elle a un goût de noisette et peut se consommer telle quelle; on retrouve aussi le chanvre sous forme de farine, d'huile et de crème cosmétique.

La fibre, partie extérieure de la tige du chanvre, est utilisée dans la papeterie, le textile ou encore la plasturgie.

"On allège une voiture en réalisant l'intérieur de la porte en chanvre. Le véhicule sera moins consommateur en essence ou en diesel. C'est ce que recherchent aujourd'hui les grands de l'automobile", explique M. Grange, dont la société équipe des constructeurs allemands.

- Béton de chanvre -

Quant à la chènevotte - le coeur de la tige -, elle permet de fabriquer du béton de chanvre lorsqu'on la mélange à la chaux. "Le procédé n'est pas nouveau, au Moyen-Age on l'utilisait pour réaliser les murs des maisons de maîtres", raconte Sébastien Burin, gérant d'une société spécialisée dans la construction en chanvre.

Le dernier projet du jeune trentenaire est la construction d'une école de 1.700 m2. "Ce n'est pas juste de la bricole dans un coin de campagne, on fait de gros bâtiments avec des procédés écologiques et respectueux de l'environnement", défend l'artisan.

Sur son chantier aux airs de cuisine expérimentale, le béton de chanvre fabriqué sur place est projeté directement sur l'ossature en bois. En à peine quelques heures, trois murs sont érigés.

Le chanvre a sa carte à jouer en Ile-de-France, "important bassin alimentaire et de construction", estime le conseiller agricole Rémi Baudouin, mais les investissements sont lourds: la production coûte peu mais les outils de transformation sont élevés, notamment la ligne de défibrage qui permet de séparer les différentes parties du chanvre.

Il faut compter "5-6 millions d'euros au démarrage et le rendement reste faible par rapport à des cultures comme le blé ou le colza qui dominent le paysage francilien", précise M. Baudouin.

Pour la filière chanvre régionale, "le retour du chanvre répond aux attentes de la société". Elle appelle les pouvoirs publics, les élus, les organismes d'aménagement urbain à "s'emparer de la question et imposer cet outil biosourcé dans les cahiers des charges des appels d'offres publics".
source Boursorama

et aussi :
Un temps délaissé, le chanvre revient par la grande porte du BTP

AFP•09/10/2019

La culture du chanvre industriel a failli disparaître en France, mais elle a été relancée par les nouveaux usages, dont l'isolation des bâtiments et les bioplastiques, pour fournir des industries friandes de matériaux à faible empreinte écologique.

La culture du chanvre a occupé jusqu'à 176.000 hectares en 1860, principalement pour faire de la toile et du papier, mais était tombée à 700 hectares en 1960. Aujourd'hui, le chanvre est cultivé par près de 1.500 agriculteurs sur 17.000 hectares. Les six chanvrières hexagonales, privées ou coopératives, transforment et commercialisent 100.000 tonnes de fibre.

Cavac Biomatériaux, filiale de la coopérative vendéenne du même nom, a ainsi installé sur la commune de Sainte-Gemme-la-Plaine, près de Luçon, une usine qui lui permet de transformer la matière première en isolants, en vrac ou en panneaux, pour fournir directement le secteur du bâtiment.

Il y a 12 ans, la Cavac "voulait aller vers l'aval en créant une filière industrielle pour trouver des débouchés aux produits de ses coopérateurs" et ainsi capter la valeur ajoutée, explique son président Jérôme Cailleau.

"Le chanvre s'est imposé", raconte-t-il, d'abord pour ses propriétés agronomiques: c'est une culture annuelle qui permet d'alléger le temps de travail des agriculteurs, et pousse sans pesticides ni irrigation.

"Le chanvre s'intègre parfaitement dans le système de rotation" des cultures, assure Jean-Marie Gabillaud, agriculteur en Vendée, car "le champ est plus propre et le rendement est supérieur sur la culture d'après".

Autre argument en faveur du chanvre, la possibilité de se diversifier avec une filière non alimentaire, renouvelable, qui capte le CO2, "tout en répondant à la montée du goût pour les matériaux naturels", souligne le président.

"En 2009, nous sommes partis de zéro", tout était à construire dans la filière, de l'apprentissage des méthodes de production par les agriculteurs au traitement industriel. Entre la crise du bâtiment, l'incendie du bâtiment et les difficultés à obtenir un certificat de production, les débuts ont été difficiles, témoigne Olivier Joreau, directeur général adjoint de la Cavac.

- fibre et chènevotte -

Aujourd'hui, environ 150 coopérateurs cultivent 2.000 hectares de chanvre dans un périmètre de 100 kilomètres autour de l'usine. Celle-ci emploie 45 salariés et produit 15.000 tonnes d'isolants et autres co-produits par an.

Les balles de chanvre sont passées à plusieurs reprises dans des machines qui séparent la fibre de la chènevotte, la partie intérieure rigide de la tige, qui permet notamment de faire du béton de chanvre.

La fibre est pour sa part mélangée à un liant, affinée, peignée, et cuite. Elle est ensuite conditionnée en rouleaux ou en plaques d'épaisseurs variables d'isolant prêt à poser.

"L'outil de production tourne", assure M. Joreau qui se dit "très confiant dans l'avenir".

Depuis la création de l'usine, l'évolution des réglementations concernant les bâtiments basse consommation et la meilleure prise en compte de l'empreinte carbone des matériaux jouent pour l'isolation en chanvre.

Reste le problème du surcoût que représente ce matériau, évalué à 10% par l'interprofession.

Pour dépasser ce frein, nous "attendons des incitations financières ou fiscales de l'Etat", explique M. Joreau, car l'objectif est de "prendre des parts de marché aux isolants traditionnels" à base de matériaux non renouvelables.

Il faut aussi se faire connaître, et pour cela, l'interprofession a poussé des professionnels du bâtiments et des industriels à se porter candidats à la construction du village olympique à Saint-Denis et des bâtiments pour la presse au Bourget pour les jeux Olympiques de 2024.

"L'idée est d'utiliser ces bâtiments, qui ne nécessitent ni climatisation ni chauffage, comme vitrines du savoir faire" de la filière, indique la directrice d'InterChanvre Nathalie Fichaux.

"Faire entrer dans les têtes que le confort d'été est aussi important que le confort d'hiver, et choisir les athlètes pour en faire la démonstration, ce serait formidable", souligne le président de l'association Construire en Chanvre, Jean-Claude Daniel.
avec photos https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 8561cffddf

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 7910
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: Le topic du fabriqué en France

#473 Message par stchong » 12 nov. 2019, 23:16

moinsdewatt a écrit :
12 nov. 2019, 21:19
L'Ile-de-France, nouveau terrain de jeu du chanvre

AFP•09/10/2019

Dans le village de Maisoncelles-en-Brie, en Seine-et-Marne, la récolte du chanvre qui a débuté en septembre est sur le point de s'achever et l'odeur qui se dégage des plants se confond à s'y méprendre avec celle de son cousin cannabis.
Les tiges vertes s'élèvent jusqu'à trois mètres et donnent une impression de forêt tropicale, un décor qui détonne dans ce coin céréalier d'Ile-de-France.

Depuis quelques années, la culture du chanvre revient au goût du jour dans la région et la filière s'organise pour offrir des débouchés variés à cette plante ancestrale comme dans la construction automobile, l'alimentaire ou encore le cosmétique.

"La principale différence avec le cannabis est que le taux de THC est inférieur à 0,2% donc on peut très bien le fumer, ça ne fera aucun effet", averti Eric Grange, directeur de Planète Chanvre, entreprise qui récolte et transforme la plante.

"Facile à cultiver", le chanvre a "un fort intérêt agronomique", explique Franck Barbier, agriculteur francilien et président de Planète Chanvre. "Une fois semée, la plante ne demande pas d'intervention humaine jusqu'à sa récolte, aucun produit phytosanitaire n'est nécessaire, pas besoin d'eau non plus et elle étouffe les mauvaises herbes." Une plante qui se conduit comme un "aspirateur des sols".

Ainsi, une culture de blé peut gagner "jusqu'à 10% de rendement" après le passage du chanvre, indique Rémi Baudouin, conseiller à la chambre d'agriculture d'Ile-de-France.

Ces arguments ont séduit près de 200 agriculteurs franciliens qui y consacrent 2.200 hectares, principalement en Seine-et-Marne et dans l'Essonne. La superficie a doublé en 8 ans, précise la chambre d'agriculture, alors que cette culture avait disparu des parcelles franciliennes jusqu'en 2008.

- "Tout est bon dans le chanvre" -
Le chanvre était autrefois utilisé pour les cordages, "on parle de Christophe Colomb et d'autres qui ont traversé les océans grâce au chanvre", raconte M. Grange. "Ensuite, le coton est arrivé et c'est une industrie qui a disparu."

Désormais, les enjeux environnementaux poussent les grands industriels à se pencher à nouveau sur cette plante écologique qui pourra "faire vos jeans de demain", assure-t-il.


"Tout est bon dans le chanvre": la graine appelée chènevis est riche en omégas 3 et 6, elle a un goût de noisette et peut se consommer telle quelle; on retrouve aussi le chanvre sous forme de farine, d'huile et de crème cosmétique.

La fibre, partie extérieure de la tige du chanvre, est utilisée dans la papeterie, le textile ou encore la plasturgie.

"On allège une voiture en réalisant l'intérieur de la porte en chanvre. Le véhicule sera moins consommateur en essence ou en diesel. C'est ce que recherchent aujourd'hui les grands de l'automobile", explique M. Grange, dont la société équipe des constructeurs allemands.

- Béton de chanvre -

Quant à la chènevotte - le coeur de la tige -, elle permet de fabriquer du béton de chanvre lorsqu'on la mélange à la chaux. "Le procédé n'est pas nouveau, au Moyen-Age on l'utilisait pour réaliser les murs des maisons de maîtres", raconte Sébastien Burin, gérant d'une société spécialisée dans la construction en chanvre.

Le dernier projet du jeune trentenaire est la construction d'une école de 1.700 m2. "Ce n'est pas juste de la bricole dans un coin de campagne, on fait de gros bâtiments avec des procédés écologiques et respectueux de l'environnement", défend l'artisan.

Sur son chantier aux airs de cuisine expérimentale, le béton de chanvre fabriqué sur place est projeté directement sur l'ossature en bois. En à peine quelques heures, trois murs sont érigés.

Le chanvre a sa carte à jouer en Ile-de-France, "important bassin alimentaire et de construction", estime le conseiller agricole Rémi Baudouin, mais les investissements sont lourds: la production coûte peu mais les outils de transformation sont élevés, notamment la ligne de défibrage qui permet de séparer les différentes parties du chanvre.

Il faut compter "5-6 millions d'euros au démarrage et le rendement reste faible par rapport à des cultures comme le blé ou le colza qui dominent le paysage francilien", précise M. Baudouin.

Pour la filière chanvre régionale, "le retour du chanvre répond aux attentes de la société". Elle appelle les pouvoirs publics, les élus, les organismes d'aménagement urbain à "s'emparer de la question et imposer cet outil biosourcé dans les cahiers des charges des appels d'offres publics".
source Boursorama

et aussi :
Un temps délaissé, le chanvre revient par la grande porte du BTP

AFP•09/10/2019

La culture du chanvre industriel a failli disparaître en France, mais elle a été relancée par les nouveaux usages, dont l'isolation des bâtiments et les bioplastiques, pour fournir des industries friandes de matériaux à faible empreinte écologique.

La culture du chanvre a occupé jusqu'à 176.000 hectares en 1860, principalement pour faire de la toile et du papier, mais était tombée à 700 hectares en 1960. Aujourd'hui, le chanvre est cultivé par près de 1.500 agriculteurs sur 17.000 hectares. Les six chanvrières hexagonales, privées ou coopératives, transforment et commercialisent 100.000 tonnes de fibre.

Cavac Biomatériaux, filiale de la coopérative vendéenne du même nom, a ainsi installé sur la commune de Sainte-Gemme-la-Plaine, près de Luçon, une usine qui lui permet de transformer la matière première en isolants, en vrac ou en panneaux, pour fournir directement le secteur du bâtiment.

Il y a 12 ans, la Cavac "voulait aller vers l'aval en créant une filière industrielle pour trouver des débouchés aux produits de ses coopérateurs" et ainsi capter la valeur ajoutée, explique son président Jérôme Cailleau.

"Le chanvre s'est imposé", raconte-t-il, d'abord pour ses propriétés agronomiques: c'est une culture annuelle qui permet d'alléger le temps de travail des agriculteurs, et pousse sans pesticides ni irrigation.

"Le chanvre s'intègre parfaitement dans le système de rotation" des cultures, assure Jean-Marie Gabillaud, agriculteur en Vendée, car "le champ est plus propre et le rendement est supérieur sur la culture d'après".

Autre argument en faveur du chanvre, la possibilité de se diversifier avec une filière non alimentaire, renouvelable, qui capte le CO2, "tout en répondant à la montée du goût pour les matériaux naturels", souligne le président.

"En 2009, nous sommes partis de zéro", tout était à construire dans la filière, de l'apprentissage des méthodes de production par les agriculteurs au traitement industriel. Entre la crise du bâtiment, l'incendie du bâtiment et les difficultés à obtenir un certificat de production, les débuts ont été difficiles, témoigne Olivier Joreau, directeur général adjoint de la Cavac.

- fibre et chènevotte -

Aujourd'hui, environ 150 coopérateurs cultivent 2.000 hectares de chanvre dans un périmètre de 100 kilomètres autour de l'usine. Celle-ci emploie 45 salariés et produit 15.000 tonnes d'isolants et autres co-produits par an.

Les balles de chanvre sont passées à plusieurs reprises dans des machines qui séparent la fibre de la chènevotte, la partie intérieure rigide de la tige, qui permet notamment de faire du béton de chanvre.

La fibre est pour sa part mélangée à un liant, affinée, peignée, et cuite. Elle est ensuite conditionnée en rouleaux ou en plaques d'épaisseurs variables d'isolant prêt à poser.

"L'outil de production tourne", assure M. Joreau qui se dit "très confiant dans l'avenir".

Depuis la création de l'usine, l'évolution des réglementations concernant les bâtiments basse consommation et la meilleure prise en compte de l'empreinte carbone des matériaux jouent pour l'isolation en chanvre.

Reste le problème du surcoût que représente ce matériau, évalué à 10% par l'interprofession.

Pour dépasser ce frein, nous "attendons des incitations financières ou fiscales de l'Etat", explique M. Joreau, car l'objectif est de "prendre des parts de marché aux isolants traditionnels" à base de matériaux non renouvelables.

Il faut aussi se faire connaître, et pour cela, l'interprofession a poussé des professionnels du bâtiments et des industriels à se porter candidats à la construction du village olympique à Saint-Denis et des bâtiments pour la presse au Bourget pour les jeux Olympiques de 2024.

"L'idée est d'utiliser ces bâtiments, qui ne nécessitent ni climatisation ni chauffage, comme vitrines du savoir faire" de la filière, indique la directrice d'InterChanvre Nathalie Fichaux.

"Faire entrer dans les têtes que le confort d'été est aussi important que le confort d'hiver, et choisir les athlètes pour en faire la démonstration, ce serait formidable", souligne le président de l'association Construire en Chanvre, Jean-Claude Daniel.
avec photos https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 8561cffddf
C'est de la pub.
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/2017)

Avatar du membre
Pepelsky
-+
-+
Messages : 2147
Enregistré le : 23 août 2012, 14:46
Localisation : Blois

Re: Le topic du fabriqué en France

#474 Message par Pepelsky » 14 nov. 2019, 15:05

Hippopotameuuu a écrit :
11 nov. 2019, 19:44
clairette2 a écrit :
11 nov. 2019, 16:08
C'est mignon ça, mais un rien snob, quand on voit le prix du polo fini, non ?
Et c'est beaucoup plus cher qu'un polo Lacoste ?
C'est clair que le prix est tout à fait honorable.
Il faut voir l'épaisseur du tissu et la qualité des coutures pour comparer avec Lacoste sensiblement au même prix.
Je trouve cette idée très motivante, j'aimerais participer à de tels projets.
Si tu n'as pas encore traversé la rivière, ne te moque pas de celui qui se noie.

ventadour
-+
-+
Messages : 1860
Enregistré le : 24 mai 2005, 21:38
Localisation : Paris 15

Re: Le topic du fabriqué en France

#475 Message par ventadour » 17 nov. 2019, 10:47

Fermeture de la dernière fabrique de charentaises, basée en... Charentes :

http://www.leparisien.fr/economie/en-ch ... 194641.php
:cry:

Avatar du membre
WolfgangK
~~+
~~+
Messages : 9359
Enregistré le : 20 juin 2011, 00:02

Re: Le topic du fabriqué en France

#476 Message par WolfgangK » 17 nov. 2019, 11:15

Je réalise que j'ai oublié de faire de la pub pour Bleu de Chauffe https://www.bleu-de-chauffe.com/fr/

Ma femme avait acheté un sac à main chez eux il y a quelques années et le cuir n'avait pas bougé, ni les coutures, mais deux petites vis du fermoir avaient sauté.
Je leur écrit pour leur demander s'il est possible de se procurer les vis, et il me répondent en m'envoyant les vis gratuitement.
Malheureusement, je me rends ensuite compte que les anciennes vis étaient cassées à l'intérieur et que je ne pouvais pas visser les nouvelles.
Je leur réécrit pour leur expliquer la situation et leur demander s'il est possible de se procurer le fermoir.
Ils me répondent en m'envoyant toutes les pièces compoaant le fermoir, gratuitement.

Le sac est désormais comme neuf !
L'islamophobie n'est pas plus du racisme que l'antisionisme n'est de l'antisémitisme.
Que les racistes soient islamophobes n'implique pas que les islamophobes soient racistes.

alpha2
-++
-++
Messages : 4676
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: Le topic du fabriqué en France

#477 Message par alpha2 » 17 nov. 2019, 13:21

WolfgangK a écrit :
17 nov. 2019, 11:15
Je réalise que j'ai oublié de faire de la pub pour Bleu de Chauffe https://www.bleu-de-chauffe.com/fr/
Je confirme, également pour leurs sacs en toile qui sont très solides.

J'en ai deux de chez eux : un gros sac de voyage depuis des années (pas bougé), et un petit sac avec lequel je vais au boulot tous les jours (idem).

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 12318
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Le topic du fabriqué en France

#478 Message par pimono » 30 janv. 2020, 06:45

Je viens de tomber sur un joli cas représentatif de la triste réalité du "fabriqué en France" où l'entreprise prétend "créer" des produits français grâce à ses "ingénieurs qui commencent leurs journées "de travail" à faire du surf sur la baie de vanves", alors qu'en réalité les produits sont importés directement de Chine, et estampillés France d'une façon carrément trompeuse et mensongère !

Je ne suis pas client du genre de produits qu'ils commercialisent essentiellement, mais il me parait impossible de concevoir autant de produit avec 5 "ingénieurs" seulement, et les produits, quand je vois, ça fait "déjà vu" et ces imbéciles d'acheteurs qui achètent sont persuadés que c'est du made in france !

Un exemple concret avec la trotinette TPR02 soit disant française, alors que c'est une copie d'un modele chinois qui existe bien avant et très diffusé dans le monde, mais peu en Europe et porte le nom de modele " RND M1 " et qui est mieux que la copie française !!!!

un reportage youtube avec un des "concepteurs" (après 1m~) qui n'a pas froid au yeux et qui prétend que c'est une conception française ! :roll:
https://www.youtube.com/watch?v=9im23c2zyqA

lisez bien les avis si vous avez le temps :
https://www.fnac.com/TecTecTec-TPRO2-Tr ... ection=asc

je ne cite pas le nom du cite ni les noms des gars car ce n'est pas le sujet, c'est un problème très générale !

Pour moi, ce sujet du fabriqué en France est un non sens, ça va contre la réalité industrielle et le mondialisme et faut etre complètement taré pour resté accroché à ce dogme tordu du made in france ! Il n'y a que ce qui coute exagérement cher qui peut être valable sur le plan technique quand on veut que ce soit Français car Il n'y a pas de miracle aux pays des 35h et de tout ce que ça veut dire !

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 5591
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Le topic du fabriqué en France

#479 Message par henda » 30 janv. 2020, 08:37

pimono a écrit :
30 janv. 2020, 06:45
Pour moi, ce sujet du fabriqué en France est un non sens, ça va contre la réalité industrielle et le mondialisme et faut etre complètement taré pour resté accroché à ce dogme tordu du made in france ! Il n'y a que ce qui coute exagérement cher qui peut être valable sur le plan technique quand on veut que ce soit Français car Il n'y a pas de miracle aux pays des 35h et de tout ce que ça veut dire !
Vision d'un RSA-iste « professionnel » qui ne veut pas travailler et qui a peur de l'augmentation des coûts des bien car il ne pourra pas suivre :twisted:

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 12318
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Le topic du fabriqué en France

#480 Message par pimono » 30 janv. 2020, 16:39

henda a écrit :
30 janv. 2020, 08:37
pimono a écrit :
30 janv. 2020, 06:45
Pour moi, ce sujet du fabriqué en France est un non sens, ça va contre la réalité industrielle et le mondialisme et faut etre complètement taré pour resté accroché à ce dogme tordu du made in france ! Il n'y a que ce qui coute exagérement cher qui peut être valable sur le plan technique quand on veut que ce soit Français car Il n'y a pas de miracle aux pays des 35h et de tout ce que ça veut dire !
Vision d'un RSA-iste « professionnel » qui ne veut pas travailler et qui a peur de l'augmentation des coûts des bien car il ne pourra pas suivre :twisted:
C'est quoi cette manie de mettre mon rsa fréquement sur la table ? Je suis réellement privé d'emploi comme des millions de personne en France et je ne suis pas responsable de cette calamité et le fardeau que c'est de vivre en France pour ceux qui savent pas vivre !

Pour ton info, les gens exactement comme moi s'adaptent toujours, le prix des énergies sont en train d'exploser, et on s'arrange pour trouver des solutions qui sont considérées comme alternatives par ceux qui feront comme nous mais bien après nous ! Par exemple, le E85, ça fait plus de ~ 10ans que je roule avec alors que certains "aisés" du forum, le découvre que maintenant ! :mrgreen:
Pour tout c'est pareil = smartphone d'origine asiatique que tout le monde privilégie désormais, vae (j'avais déjà un vélo êlectrique à lépoque du plomb :lol: ), jouets électroniques, gadgets issus du vrai mondre productif de l'autre bout de la planète , tout ce qui m'intéresse est là, j'ai toujours su tirer mon épingle du jeux et je souffre bien plus de la jalousie des autres de ce que j'ai que de la frustration de ce que je n'ai pas encore ! Je me souviens de l'achat de ma mini moto, les petits français ne connaissaient pas encore ça, que l'Allemagne à peine à coté de la France était inondée ! Quand les premiers modeles ( premiers prix ) arrivaient en grande surface en France, moi j'étais déjà passé à autre chose avec la mienne qui était de meilleur conception , va chercher l'erreur du qui ne peut pas suivre ! :mrgreen:

Pour revenir au sujet et au coeur de ma position, sur tous les forums, les SAV des revendeurs français c'est une vraie tuerie de mécontentements, depuis quelques petites années,on voit les chinois débarquer en europe, les allemands vendent en directe aux français, c'est en train de devenir évident qu'il y a un soucis en France, coté service rendu, bien au delà de l'aspect financier qui est un tout autre problème.
Avec les mêmes produits importés et fabriqués de Chine, en payant à prix français, on a des problèmes qu'on ne retrouve pas avec ces mêmes produits vendus par les étrangers moins chers ! On va pas pouvoir cacher cela longtemps vous allez voir. Je pourrais citer des exemples concrets de mon quotidien avec des produits si ça intérésse des gens, mais ici c'est la file du fabriqué français. je veux pas trop porter préjudice aux illusions ! 8)

Sinon, @ henda tu critique ma situation, tu pourrais me confirmer ta situation professionnelle ? elle doit être sympa ta vie professionnelle niveau productif en postant des messages dès 8h37 ! :lol:

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 5591
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Le topic du fabriqué en France

#481 Message par henda » 30 janv. 2020, 18:14

pimono a écrit :
30 janv. 2020, 16:39
Pour ton info, les gens exactement comme moi s'adaptent toujours, [...] gadgets issus du vrai mondre productif de l'autre bout de la planète , tout ce qui m'intéresse est là, j'ai toujours su tirer mon épingle du jeux [...]
Oui, donc le modèle de l'exploitation des autres (ce que tu appelles « vrai monde productif » n'est autre que l'exploitation du tiers monde, puisque eux n'atteignent même pas ton niveau de vie d'improductif), mais surtout sans y participer. Une bonne mentalité d'esclavagiste. :evil:

Et quand on essaie de construire et promouvoir une économie un peu moins malsaine que celle que tu idolâtre, tu viens vomir dessus avec un trollage bas de gamme (ici en faisant l'amalgame de quelques cas de « made in France » défaillants comme étant une généralité tout en occultant les mêmes problèmes chez les autres) mais dont on est maintenant habitué (hélas...).
pimono a écrit :
30 janv. 2020, 16:39
Sinon, @ henda tu critique ma situation, tu pourrais me confirmer ta situation professionnelle ? elle doit être sympa ta vie professionnelle niveau productif en postant des messages dès 8h37 ! :lol:
Mais bien sûr qu'elle est sympa ma vie professionnelle ! 8)
Je peux faire des pauses pour m'aérer le cerveau, et augmenter ainsi ma productivité. Mais je sais que c'est un domaine qui t'es totalement étranger ; ton esprit étant buté sur le modèle de la traite de ton prochain (tu as un côté un peu satanique n'est-ce pas ? :twisted:)

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 12318
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Le topic du fabriqué en France

#482 Message par pimono » 30 janv. 2020, 18:33

henda a écrit :
30 janv. 2020, 18:14

Oui, donc le modèle de l'exploitation des autres (ce que tu appelles « vrai monde productif » n'est autre que l'exploitation du tiers monde, puisque eux n'atteignent même pas ton niveau de vie d'improductif), mais surtout sans y participer. Une bonne mentalité d'esclavagiste. :evil:

Et quand on essaie de construire et promouvoir une économie un peu moins malsaine que celle que tu idolâtre, tu viens vomir dessus avec un trollage bas de gamme (ici en faisant l'amalgame de quelques cas de « made in France » défaillants comme étant une généralité tout en occultant les mêmes problèmes chez les autres) mais dont on est maintenant habitué (hélas...).
C'est en Chine qu' il y a le plus de milliardaires qui voient le jour chaque jour, par le travail car c'est là bas qu'il y a le vrai travail de la planète entière !
Je ne fais la promotion de rien du tout , face au thème du "fabriqué en France", je préfère discuter directement de l'aspect concret et pratique de ce sujet plutot que de faire de la politique de canniveau comme tu le propose. Moi je ne fais que proposer une analyse cohérente et réaliste de ce qui se passe, car je ne suis pas emprisonné dans un chauvisme débile qui ne sert de toutes façons à rien !

henda a écrit :
30 janv. 2020, 18:14
Mais bien sûr qu'elle est sympa ma vie professionnelle ! 8)
Je peux faire des pauses pour m'aérer le cerveau, et augmenter ainsi ma productivité. Mais je sais que c'est un domaine qui t'es totalement étranger ; ton esprit étant buté sur le modèle de la traite de ton prochain (tu as un côté un peu satanique n'est-ce pas ? :twisted:)
Selon l'article L3121-1 du code du travail, la durée du travail effectif indiqué sur le contrat de travail est le temps pendant lequel le salarié est à la disposition de l'employeur et se conforme à ses directives sans pouvoir vaquer librement à des occupations personnelles ou récréatives !

Aussi, il faut bien comprendre qu'à chaque fois que vous vous connectez sur internet dans les heures de bureau pour faire autre chose sans lien avec votre entreprise, vous volez non seulement votre patron (ou le client), mais vous freinez la qualité du service en détériorant gravement la productivité, et vous vous faites bouffer par les étrangers, qui eux travaillent réellement et ne font pas semblant !

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 19022
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Le topic du fabriqué en France

#483 Message par kamoulox » 30 janv. 2020, 19:17

N’importe quoi pimono. Tu as aucune idée de ça vu que tu n’as pas bossé depusi des années en entreprise.

On est plus des mineurs à 400 mètres sous terre sous la pression d’une hiérarchie qui chronomètre ta moindre pause.

Faut arrêter le délire. Quand l’ambiance est bonne tu avances beaucoup plus vite dans ton travail qu’avec un couillon qui te mets une pression h24 derriere.

Quand tu es bon, le travail est fait en gros est en heure. Alors que tu passes des coups de fils, être sur bulle immo ou faire un billard ou une sieste ba oui tu es bien plus performant comme ça.

Toi il faudrait pointer, et bosser sans perdre une minute, Cômme un chinois à l’usine. D’ailleurs si on s’est barré du boulot, c’est par qu’ils ont mis un couillon comme tu décris et je ne travaille pas dans ces conditions, même si le salaire est bon. Question de caractère. C’est tout.

L’ambiance et la liberté même relative au boulot c’est même devant le salaire pour moi.

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 5591
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Le topic du fabriqué en France

#484 Message par henda » 30 janv. 2020, 19:50

pimono a écrit :
30 janv. 2020, 18:33
Selon l'article L3121-1 du code du travail, la durée du travail effectif indiqué sur le contrat de travail est le temps pendant lequel le salarié est à la disposition de l'employeur et se conforme à ses directives sans pouvoir vaquer librement à des occupations personnelles ou récréatives !

Aussi, il faut bien comprendre qu'à chaque fois que vous vous connectez sur internet dans les heures de bureau pour faire autre chose sans lien avec votre entreprise, vous volez non seulement votre patron (ou le client), mais vous freinez la qualité du service en détériorant gravement la productivité, et vous vous faites bouffer par les étrangers, qui eux travaillent réellement et ne font pas semblant !
Bah vu que les patrons laissent faire et même qu'il mettent à disposition les outils pour le faire, c'est qu'il estiment que c'est mieux ainsi pour la productivité de leur entreprise :mrgreen:

Au passage, j'ai pas d'heures effectives indiquées sur mon contrat de travail, donc c'est moi qui choisis mon temps de travail effectif chaque jour :mrgreen:

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 12318
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Le topic du fabriqué en France

#485 Message par pimono » 30 janv. 2020, 20:05

henda a écrit :
30 janv. 2020, 19:50

Bah vu que les patrons laissent faire et même qu'il mettent à disposition les outils pour le faire, c'est qu'il estiment que c'est mieux ainsi pour la productivité de leur entreprise :mrgreen:

Au passage, j'ai pas d'heures effectives indiquées sur mon contrat de travail, donc c'est moi qui choisis mon temps de travail effectif chaque jour :mrgreen:
Profites bien de ta niche professionnelle, elle est provisoire, les entreprises sur le sol français sont de plus en plus rares, malgré des besoins en hausse continu.

zepi92
Messages : 209
Enregistré le : 02 nov. 2015, 20:53

Re: Le topic du fabriqué en France

#486 Message par zepi92 » 30 janv. 2020, 20:17

pimono a écrit :
30 janv. 2020, 20:05
henda a écrit :
30 janv. 2020, 19:50

Bah vu que les patrons laissent faire et même qu'il mettent à disposition les outils pour le faire, c'est qu'il estiment que c'est mieux ainsi pour la productivité de leur entreprise :mrgreen:

Au passage, j'ai pas d'heures effectives indiquées sur mon contrat de travail, donc c'est moi qui choisis mon temps de travail effectif chaque jour :mrgreen:
Profites bien de ta niche professionnelle, elle est provisoire, les entreprises sur le sol français sont de plus en plus rares, malgré des besoins en hausse continu.
c'est pas une niche. De plus en plus de cadres ont un contrait forfait jour. Parfois l'entreprise en profite pour nous faire faire bcp d'heures en cas de besoins urgents. Le plus important pour l'entreprise est que ses cadres produisent en quantité suffisante et avec une qualité correcte. La productivité des cadres francais est bonne pour un salaire moyen si on compare combien coutent les cadres par rapport aux autres pays "riches"

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 19022
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Le topic du fabriqué en France

#487 Message par kamoulox » 30 janv. 2020, 20:20

Non. Dans ce qui est manuel etc sûrement mais tout ce qui est métiers de pointe, ou dans des domaines il faut des grosses compétences la France n’a pas à s’inquiéter pour ça.

Il y a du boulot et du pognon pour ces gens là.

Et pour ceux du dessous comme nous si on fait pas un sur-effort pour compenser cela, on s’en sortira pas. Il y a encore heureusement des patrons qui donne la chance à des gens qui n’ont pas le diplôme mais la volonté et la capacité d’apprendre.

C’est vrai qu’on prends vite goût à ne pas travailler pour un patron je te l’accorde

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 12318
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Le topic du fabriqué en France

#488 Message par pimono » 30 janv. 2020, 20:22

zepi92 a écrit :
30 janv. 2020, 20:17

La productivité des cadres francais est bonne pour un salaire moyen si on compare combien coutent les cadres par rapport aux autres pays "riches"
C'est rassurant sur ce que tu dis. Les emplois de bureaux, bancaires, administratifis, la grande ingénierie et compagnie sont sauvés. Ouf !

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 19022
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Le topic du fabriqué en France

#489 Message par kamoulox » 30 janv. 2020, 20:24

zepi92 a écrit :
30 janv. 2020, 20:17
pimono a écrit :
30 janv. 2020, 20:05
henda a écrit :
30 janv. 2020, 19:50

Bah vu que les patrons laissent faire et même qu'il mettent à disposition les outils pour le faire, c'est qu'il estiment que c'est mieux ainsi pour la productivité de leur entreprise :mrgreen:

Au passage, j'ai pas d'heures effectives indiquées sur mon contrat de travail, donc c'est moi qui choisis mon temps de travail effectif chaque jour :mrgreen:
Profites bien de ta niche professionnelle, elle est provisoire, les entreprises sur le sol français sont de plus en plus rares, malgré des besoins en hausse continu.
c'est pas une niche. De plus en plus de cadres ont un contrait forfait jour. Parfois l'entreprise en profite pour nous faire faire bcp d'heures en cas de besoins urgents. Le plus important pour l'entreprise est que ses cadres produisent en quantité suffisante et avec une qualité correcte. La productivité des cadres francais est bonne pour un salaire moyen si on compare combien coutent les cadres par rapport aux autres pays "riches"
+1 Tout à fait. D’ailleurs si le % de bac+5 chômeurs en France est faible c’est pas le fruit du hasard, tu dois frôler les 100% d’emplois dans les domaines numériques ou d’autres, et beaucoup moins dans des branches bouchées dans les facs...

Faut pas oublier aussi le réseau.

zepi92
Messages : 209
Enregistré le : 02 nov. 2015, 20:53

Re: Le topic du fabriqué en France

#490 Message par zepi92 » 30 janv. 2020, 20:26

pimono a écrit :
30 janv. 2020, 20:22
zepi92 a écrit :
30 janv. 2020, 20:17

La productivité des cadres francais est bonne pour un salaire moyen si on compare combien coutent les cadres par rapport aux autres pays "riches"
C'est rassurant sur ce que tu dis. Les emplois de bureaux, bancaires, administratifis, la grande ingénierie et compagnie sont sauvés. Ouf !
Ingénierie technique ou financière recrute. Peu de chomage chez les cadres. Les employés de bureau, banque : oui eux ils ont des soucis mais ce ne sont pas des cadres en général.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 12318
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Le topic du fabriqué en France

#491 Message par pimono » 30 janv. 2020, 21:13

c'est une niche provisoire vos histoires et loin d'être générale, dans 10 à 20ans maxi, la chanson mondialiste vous rattrapera et les bac +10 passeront leurs journées a essayer de vendre des leçons de pianos ou de guitare pour gagner leur croute !

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 19022
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Le topic du fabriqué en France

#492 Message par kamoulox » 30 janv. 2020, 21:33

Lol

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 11714
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Le topic du fabriqué en France

#493 Message par moinsdewatt » 31 janv. 2020, 22:23

pimono a écrit :
30 janv. 2020, 21:13
c'est une niche provisoire vos histoires et loin d'être générale, dans 10 à 20ans maxi, la chanson mondialiste vous rattrapera et les bac +10 passeront leurs journées a essayer de vendre des leçons de pianos ou de guitare pour gagner leur croute !
hé Pimono, tu essaye de les vendre combien tes analyses de vidéo ? :mrgreen:

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 9112
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Le topic du fabriqué en France

#494 Message par neron » 31 janv. 2020, 23:07

Le bulshiteur est souvent plus imbu de son rôle que celui qui crée de la VA et c'est tout ce qu'on lui demande.

Mais bon croire que 80% de la conso en volume sera par circuit court c'est rêver. Je dirai que 5% en volume soit 50% en prix sese fera par circuit court. C'est pas demain fin des grandes exploitations (viande, blé, mais, fruits, ..) sauf a retourner 200 ans en arrière avec les famines, les produits pourri, ...
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Avatar du membre
krachboom
-+
-+
Messages : 2200
Enregistré le : 18 sept. 2008, 10:22

Re: Le topic du fabriqué en France

#495 Message par krachboom » 01 févr. 2020, 16:13

je recherche des gourdes à eau de petites tailles environ 300 / 500 ml si possible made in france, voir europe.

selon mes premières recherches ça n'existe pas ! car on ne fabrique pas d'inox en europe et que la production est toute faite en Asie...

du coup, on se retrouve avec de l'inox qui rouille ou qui donne du gout à la boisson (voir commentaires sur les fiches amazon).

avez vous des pistes à me donner ?

Avatar du membre
titano
-++
-++
Messages : 4298
Enregistré le : 27 oct. 2013, 19:36
Localisation : Stilwater

Re: Le topic du fabriqué en France

#496 Message par titano » 01 févr. 2020, 16:45

As-tu regardé les gourdes en titane ? Pas forcément fabriquées où tu veux, mais ne rouille pas, et c'est plus cher.
ΜΟΛΩΝ ΛΑΒΕ
Shermann a écrit :It's a jungle out there : 978-2412019689

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 10930
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Le topic du fabriqué en France

#497 Message par clairette2 » 01 févr. 2020, 18:38

A propos de Made un France, j'ai vu des slips de la marque Le slip français dans une boutique. 40€ le boxer. C'est pas un peu cher, pour des slips ? :shock:

Quand on veut renouveler son stock, faut prévoir un petit budget !! :shock:
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Manfred
~~+
~~+
Messages : 12735
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Le topic du fabriqué en France

#498 Message par Manfred » 01 févr. 2020, 18:58

clairette2 a écrit :
01 févr. 2020, 18:38
A propos de Made un France, j'ai vu des slips de la marque Le slip français dans une boutique. 40€ le boxer. C'est pas un peu cher, pour des slips ? :shock:

Quand on veut renouveler son stock, faut prévoir un petit budget !! :shock:
marque à boycotter depuis qu'elle s'est couchée à cause d'un bad buzz de SJW à la kon sur les rézosocios

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 5591
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Le topic du fabriqué en France

#499 Message par henda » 01 févr. 2020, 19:15

Manfred a écrit :
01 févr. 2020, 18:58
clairette2 a écrit :
01 févr. 2020, 18:38
A propos de Made un France, j'ai vu des slips de la marque Le slip français dans une boutique. 40€ le boxer. C'est pas un peu cher, pour des slips ? :shock:

Quand on veut renouveler son stock, faut prévoir un petit budget !! :shock:
marque à boycotter depuis qu'elle s'est couchée à cause d'un bad buzz de SJW à la kon sur les rézosocios
Huhu, t'as des liens sur cette histoire ?
J'aime bien leurs slips et boxers, ils sont confortables (35 €, certes).

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 18830
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Le topic du fabriqué en France

#500 Message par wasabi » 01 févr. 2020, 19:17

krachboom a écrit :
01 févr. 2020, 16:13
je recherche des gourdes à eau de petites tailles environ 300 / 500 ml si possible made in france, voir europe.
la plupart des gourdes à vélo de marques courantes sont fabriquées en France ou en Italie.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Répondre